Journal de Barta

Note : 61

le 02.11.2010 par Barta

90 réponses / Dernière par The_PoP le 13.06.2020, 08h25

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Remise en selle

ça fait longtemps tiens. Comme d'habitude.

Lors de mon dernier post, j'évoquais une soirée. C'était donc y'a 6 mois ; elle s'est bien passée, une meuf franchement paaaas très belle a essayé de me chopper toute la soirée (spoiler : elle a pas réussi), mais c'était franchement fun. J'ai même pissé avec une inconnue dans un WC en faisant connaissance. Normal. Sauf qu'à la fin, au beau milieu de mon état d'ébriété avancée, une pensée s'est imposée à moi.

"Mais qu'est ce que je fous là putain ?"

C'était évident. Je m'étais un peu trop précipité. Il fallait que je prenne du temps pour moi, et me remettre RÉELLEMENT de ma rupture. Je suis rentré chez moi, et suis entré dans ma période dite "eunuque".

Pendant quelques mois, j'ai voulu être seul, me recentrer sur moi. Et c'est ce que j'ai fait. J'ai passé plus de temps avec mes amis, j'ai renforcé ces liens qui sont importants pour moi. D'une certaine façon, c'est une période où je me sentais réellement bien et libéré de toutes "contraintes". Je n'avais pas envie d'aller voir des femmes. J'avais l'esprit tranquille.

Et puis finalement, le deuil a été enfin fait. J'étais prêt à rencontrer des nouvelles femmes.

Mais je me suis dit de ne tenter qu'avec celles qui suscitent chez moi un minimum d'intérêt. Pas question de proposer des rencards à des filles sur tinder en masse comme j'ai pu le faire.

La première occasion qui s'est présentée fut lors de mon permis de conduire, en juillet. J'ai sympathisé avec la soeur d'une fille qui passait son permis en même temps que moi. Elle était assez intéressante, alors j'ai pris son facebook. J'ai proposé un verre mais on a jamais pu se voir, a cause de projets de vacances. (j'ai eu mon permis au passage.)

Ensuite il y a eu une pote d'un ami. Je ne détaille pas, je me suis pris un joli vent.

Et puis la dernière en date. Appelons la Vairon.

Vairon a 20 ans, et vient de passer en deuxième année de médecine. Je l'ai rencontrée alors qu'elle venait d'arriver dans le service où je suis début septembre pour son stage infirmier. C'est une fille très mince, avec peu de reliefs, mais un visage magnifique, qui fait jeune et respire l'espièglerie, et comme son surnom le laisse penser, elle a les yeux vairons, un marron, un vert.

Très rapidement, un petit jeu s'installe entre nous, a s'envoyer des piques par ci par là. Elle me cherche, je la cherche, on se plaît. Sans compter son collègue aussi en seconde année qui faisait pas mal d'allusions comme quoi elle avait un "crush" etc. (un vrai bro).

Bref son stage se termine. Le lendemain, je l'ajoute sur facebook, et lui propose donc d'aller boire un verre. Sa réponse fut sans équivoque :

Image


Bien évidemment, c'était une boutade, n'empêche que ça m'a bien fait buguer le cerveau pendant 30 secondes vu la violence du truc.

On s'est retrouvés mardi dernier. Elle était superbe. On va se poser en terrasse, on boit, on bavarde beaucoup, on rigole beaucoup, on a une bonne alchimie. Ensuite, je l'emmène promener près de la mer, on marche bien deux heures, et toujours pareil, bonne ambiance. Elle me regarde beaucoup. Mais je ne sens pas d'occasion de conclure. Alors, un peu fatigué, je la reconduis devant chez elle.

Arrivé devant chez elle, on se positionne l'un en face de l'autre, et mon dieu, elle se met à me bouffer du regard. La tension grimpait en flèche, à ce moment là on avait une discussion totalement incohérente. On parlait juste pour échapper à la tension qui croissait beaucoup trop vite. Alors du coup, je prends les devants et je l'embrasse.

Sauf que... Elle ne savait pas embrasser. ses bras restaient ballants près de son corps. Elle avait pas le rythme, faisait des "smacks". Je me suis dit peut être qu'elle kiffe pas trop, j'ouvre un oeil et voit juste un visage qui semblait être aux anges. J'ai du me rendre à l'évidence : malgré les apparences, elle n'avait pas d'expérience.

J'ai eu une réaction un peu troublée. J'ai l'impression qu'elle a compris que j'avais compris, et que ça l'avait vexée. Elle était passée un peu sur la défensive.

Comme je ne suis pas la moitié d'un con et que j'avais envie de pisser, je lui ai demandé si je pouvais monter pour venir vider vessie, et elle a bien entendu refusé, interprétant sûrement à côté. Elle me dit qu'elle a passé une bonne soirée, et à une prochaine, mais bon les formes n'y étaient pas.

je la laisse avec un feeling pas bon du tout, en ayant l'impression de l'avoir brusquée. Je dors assez mal cette nuit là.

Le lendemain, j'envoie un message pour lui dire que j'avais passé une bonne soirée, elle répond, ça va elle a pas l'air de ne plus vouloir me revoir.

Hier je lui demandais donc si elle était libre aujourd'hui, elle me répond de façon assez sèche que non et ne relance pas. Je lui ai envoyé un message plus tard pour lui expliquer mon ressenti à la fin de la soirée, sans être relou ni dramatique. Elle n'a pas répondu.

Bref, ça a l'air mort. ça m'a mis un peu en PLS, avouons-le.

Je suis quand même content d'avoir réussi enfin à embrasser une femme qui me plait BEAUCOUP. C'est bien pour ça que je suis venu le poser sur mon journal. En espérant que ça se passe mieux avec les prochaines.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas de chance mais ça arrive le 20.10.17, 12h13 par valll

Yo ! Voici la suite des événements, mes ressentis et réflexions.

Vairon avait finalement répondu plus tard, comme quoi c'était gentil et tout. N'empêche que lorsque je lui ai reproposé plus tard une autre sortie, bizarrement elle trouvait plus le temps. C'est fou de tuer l'intérêt aussi vite. Il faut croire que ça ne se joue pas à grand chose.

Entretemps, j'ai rencontré trois autres demoiselles.

La première, appelons la cédille (parce-que.), est une jeune et petite étudiante infirmière blonde rencontrée en ville lors d'une sortie entre amis. Elle était avec une amie à elle, plantée devant un bar. L'un d'entre nous, bien bourré, me vociférait des trucs misogynes, et un autre pote est allé leur parler en leur disant qu'il était bourré et qu'il ne pensait pas ça etc..

On fait connaissance, elles nous accompagnent prendre un verre dans un autre pub. Perso j'étais claqué, pas dans le mojo et je disais pas un mot. Pourtant, à la fin de la soirée, cédille me trouvait intéressant et me tournait autour parce-que j'avais réagi à DEUX de ses propos.

Alors soit Orelsan a raison quand il dit "apprends à la fermer, t'auras l'air mystérieux", soit il y a des trucs qui m'échappent encore. Bon, par contre il avait raison quand il disait "Tu baiseras pas ce soir".

Bref, on prend leurs facebooks, on les revoit pour boire un verre, puis un autre, puis elles nous invite manger chez elles, une belle dynamique de groupe se créée et on délire bien. Cédille me kinote souvent, et je lui rends bien la pareille. Un ami d'ailleurs veut m'étrangler qu'on ne se soit pas encore choppé. C'est quand même pas ma faute si y'a pas d'occasion propice ! On arrive jamais à être isolés.. Bon, on est censés sortir pour Halloween mardi. On verra comment ça se passe.

La deuxième, appelons la Mia, est une femme plus âgée que moi de deux ans, rencontrée dans un bar, à la table d'à côté. Elle buvait un verre avec une amie, et moi avec mon groupe. Je leur sors un opener bien débile "Les pick up lines marchent-elles ?", ça passe crème, on commence à faire connaissance. Mia est donc assise à côté de moi, le courant passe bien, on discute tous ensemble et je sens un peu d'intérêt.

Au bout d'un moment, il n'y a que nous deux et je prends son facebook, puis elle s'en va avec sa pote. Je lui envoie le lendemain un de ces fameux verro-messages dont j'ai maintenant le secret. Elle accepte volontiers. On se verra 10 jours plus tard.

La date se passe bien. Elle est intelligente, drôle, petite et mignonne. Que demande le peuple ? Bon, elle fume quand même pas mal, c'est un souci. On parle vraiment de tout, on échange beaucoup. Pour délirer, j'ai voulu faire la même date qu'avec Vairon, alors on a pris un verre, puis je l'ai emmenée marcher, et on s'est posé au même endroit que la dernière fois : une espèce de petit endroit absolument parfait, éclairé, tranquille, juste au dessus de la mer.

Mais la encore la tension n'est pas très élevée. On parle toujours beaucoup, on rigole mais voilà. Cette fois-ci je tente quand même de l'élever un peu, mais je n'y arrive pas. Je pense avoir manqué un peu de couilles et ne pas avoir osé davantage la toucher, alors qu'elle se montrait assez tactile par moment.

Puis on a faim. Alors on va se poser au dernier endroit de Nice où ils servent encore à manger et on graille. Des ailes de poulet grillées à 2h du mat, y'a que ça de vrai les gars.
On rentre chacun de notre côté peu après en uber, pas de KC ce coup-ci.

Je rentre chez moi en ayant passé une très bonne soirée, mais avec un sentiment un peu partagé quand à la suite. Elle est vraiment bien, mais je ne me sens pas ultra chaud pour aller plus loin.
Malgré tout, je lui renvoie un message 5 jours plus tard pour un nouveau date. Elle me répond 2j après en me disant qu'elle avait oublié de me répondre, qu'elle était surchargée de boulot et me dit "next time ;)" à la fin. Bon, affaire à suivre.

La troisième est une jeune kiné que j'ai rencontré au WEI médecine. On était complètement déchirés, et on se roulait des pelles 5 min après s'être rencontrés. On faisait la tournée des apéros pour racheter des pins (ça se rachète en alcool), et puis mon "moi bourré" a décidé que c'était l'heure de lui présenter ma langue. Peu après je la perds dans la foule.

Je la retrouve par miracle dans la nuit, et on se pose avec ses collègues dans un bungalow (on est toujours saouls). Bon du coup on discute un peu, et je lui prête une veste parce qu'elle avait froid. Elle est sympa et plutôt pas mal mine de rien.

Elle oublie de me la rendre et je la contacte sur facebook après le WEI pour la récupérer. Quand je la rencontre enfin sobre, on discute un peu et je sens que y'a moyen. Vous sentez venir la suite ? boom, verro-message 5 jours plus tard. Sauf qu'entretemps, elle a eu son WEI, et elle me répond le lendemain en me faisant comprendre que l'alcool avait encore fait des siennes et la mettait dans une situation délicate et qu'elle devait refuser mais que ça n'avait rien de personnel. Bref un râteau tout en douceur. Pas de problèmes, c'est le jeu. L'épilogue de cette histoire, c'est que j'ai retrouvé un tampon neuf dans ma veste 10 jours plus tard. hmm...

----

Partie réflexion :

L'affaire avec Vairon m'a mine de rien beaucoup touché. Je ne pense pas avoir fait une OI sur elle, d'ailleurs aujourd'hui ça va très bien, mais malgré tout une sorte de déception s'est faite fortement ressentir. Il faut savoir que je l'avais recroisée au WEI, et qu'elle m'a plus ou moins pas calculé quand je suis allé la saluer, visiblement occupée avec un autre gars. Bon du coup je comprenais : elle sortait beaucoup aux soirées et aimait visiblement s'amuser. Mais je n'ai pas compris sa démarche par rapport à moi du coup, à accepter un date et jamais franchement recaler. Bref, je l'ai nextée, mais ça reste un souvenir amer.

J'ai l'impression, de manière générale, que j'arrive à créer pas mal d'intérêt au début, et que d'une façon ou d'une autre, celui-ci diminue assez rapidement après le premier date, qu'il y ait KC ou non. J'ai le sentiment que je dois foirer quelque chose à un moment donné, mais je n'arrive pas trop à comprendre quoi.

J'ai une bonne dynamique sociale ces temps-ci, je suis assez occupé et je fais pas mal de rencontres. Mais j'ai un concours à passer en juin, et j'ai assez de mal à trouver un bon équilibre travail/loisirs.. mais ça, je pense pouvoir gérer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 28.10.17, 19h53 par Moumane

Salut à toi faluchard barta (accesoirement vos pins critard niçois sont cool mais j'arrive pas à en trouver, trop au nord pour ça haha )
Concernant ta partie réflexion de la fin de ton post, parce que le reste c'est tes histoires etc. J'vais essayer de t'apporter une petite piste, à travers ce que j'ai lu de ton journal.


Comment se passe tes dates, et entre tes dates au niveau des intéractions avec les nanas?
A travers tes recits, j'ai l'impression que le truc vient de là, que tu n'assumes pas assez tes envies. Après je ne sais pas si tu te démerdes au niveau des sms ou non, parce que mine de rien suivant les nanas (encore une fois il faut calibrer et s'adapter en fonction de la nana en face, pas juste ressortir toujours les même chose à chaque nana, mais ça je me doute que tu dois le savoir) ça peut vachement jouer. Le fait de taquiner, créer un lien en s'intéressant à la personne, échanger des conneries, des petites pensées etc. ça peut faire beaucoup la différence.

Après comme je disais, est-ce que tes envies tu les exprimes assez? L'unicité de la nana, le petit truc qui fait que t'as envie de la déshabiller et la plaquer contre le mur.

Avec l'infirmière, tu dis que tu n'arrives jamais à être isolés? Est-ce que tu n'aurais pas pu créer cette isolation? "hey michelle, tu ne veux pas venir voir là, viens suit moi" en lui prenant la main et op en avant.

Est-ce que tu ne devrais pas prendre plus les devants par moment, ne pas hésiter à agir, quitte à parfois te faire un peu recadrer, mais garder le sourire.

Courage pour les ecn :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 29.10.17, 20h03 par Barta

Salut camarade luchard ! Envoie un mp si tu passes dans le sud un jour, je dois bien avoir 1 ou 2 pins pour toi ;)
Comment se passe tes dates, et entre tes dates au niveau des intéractions avec les nanas?
Concrètement : après la rencontre, si elle me plait un peu et que je jauge qu'il y a moyen, je prends un facebook / numéro (plutôt un facebook) et j'envoie 1 ou 2 jours après une proposition de verre en 1er message. D'expérience, ne pas tourner autour du pot donne des résultats plus concrets. Après avoir déterminé la date / le lieu, pas de message jusqu'au RDV.

Le date à proprement parler, de façon générale : Je la retrouve au lieu convenu, on va boire un verre dans l'un de mes quelques bars favoris. La discussion est légère, pas forcée, je balance pas mal de conneries et généralement c'est plutôt fun. On reste attablés environ 2 ou 3 heures, puis je propose à ce qu'on aille promener un peu. A partir de là, en général il peut y avoir un peu de contact physique. Puis au bout d'1 ou 2 heures encore, on commence à rentrer, et en général je commence à fatiguer et moins parler (je tolère très mal la fatigue). Globalement, c'est des bons dates sans rien d'incroyable. ça dépend de la personne aussi.

Je n'ai pas trop de souci de calibration. En général, je screen un peu avant de proposer un date et c'est souvent le même profil de nana.

Entre les dates, je ne parle pas, à part pour dire que j'ai passé une bonne soirée (si c'est le cas), et je renvoie un message quelques jours après pour un date 2. Je ne sais pas, je préfère discuter IRL j'imagine.
Après comme je disais, est-ce que tes envies tu les exprimes assez?
Là c'est un peu différent.

Depuis que j'ai quitté mon ex il y a maintenant 9 mois, je n'ai pas couché avec une autre meuf. Seulement, ça ne me manque PAS DU TOUT. Je n'ai pas du tout la dalle. Niet. Nada.
Ma libido est vachement faible. Au début je me disais que ça devait être anormal, mais finalement, je me dis que c'est juste comme ça et je fais avec.

Du coup en date, je n'ai pas particulièrement envie de sauter sur la meuf (et toutes celles que je date sont à mon goût, si besoin de préciser). Si sexe il y avait tant mieux, mais pour l'instant ce n'est pas le cas et j'en ai strictement rien à faire.

Ce que je recherche là dedans, c'est rencontrer des femmes intéressantes, l'adrénaline au moment de l'abordage et du KC et juste de façon générale de passer des bons moments. mais le FC... ça me passe par dessus. Peut être que la nana sent que je ne la désire pas plus que ça ?

Je ne pense pas avoir besoin de sentiments pour avoir envie de coucher, mais au moins une forme de connexion.

Quant à l'infirmière... On verra mardi haha

Ahah, why not, je retiens si jamais à l'occasion !
pas de message jusqu'au RDV.
Tu ne penses pas que tu devrais avoir un peu de connexion avec les nanas, justement en parlant un peu avec elle de certains trucs par texto? Pour justement rebondir et approfondir en rencard, enfin après c'est ma façon personnelle, je ne dis pas qu'elle est mieux.
3-4h de rencard ça fait beaucoup mine de rien, si justement tu attends aussi longtemps pour le contact, ce genre de choses, enfin je drague peut être plus frontalement que toi aussi.

J'ai relancé sur la sexualisation, car justement dans tes posts page 2 tu parlais que tu avais du mal à créer la tension sexuelle :) C'était pour savoir où tu en étais de ce côté là
Je ne sais pas, je préfère discuter IRL j'imagine.
Je préfère discuter IRL, mais j'aime bien aussi discuter par sms, sur certaines choses, pour justement rebondir dessus IRL. Ou alors sexualiser les choses, le pouvoir des mots !
Seulement, ça ne me manque PAS DU TOUT. Je n'ai pas du tout la dalle. Niet. Nada.
Ta libido même en couple était toujours faible?
Après une certaine période d'abstinence on est souvent pas tant en manque que ça, c'est plus souvent au début qu'on est en manque facilement, après on s'adapte à ne pas le faire.
Car justement en ne sexualisant pas, même si tu n'en as pas besoin, que le sexe doit avoir lieu si il a lieu, la nana en face peut sentir que justement tu n'éprouves pas d'intérêt, ou alors en mode friendly..
Dans la façon dont tu racontes les choses (j'ai relu les post depuis ta séparation) sur ton journal, on a l'impression que tu es plus dans la deconnade, mais sans tension, comme si tu allais boire un verre avec une pote (attention, je ne dis pas qu'on ne peut pas séduire en étant friendly) mais à un moment faut bien embrayer et passer la seconde ^^

Have fun alors mardi ;)

Hésite pas à me mp si tu veux en discuter aussi et approfondir certains points !

Bad medicine is what I need

On sait vraiment jamais ce que l'avenir nous réserve au fond. En l'espace de 2 semaines, il s'est passé bien des choses. Laissez moi vous raconter.

On rappelle que cédille est l'étudiante infirmière, et qu'il existe une certaine tension entre nous. On a donc fait une sortie de groupe pour halloween. ça s'est plutôt bien passé, toujours pareil, très tactile, on finit complètement bourrés chez un pote où elle finit par s'endormir sur mon torse. A part ça tout va bien.

Ensuite, j'ai été à son WEI infirmier parce qu'elle m'y avait convié. Par un hasard incroyable c'était au même endroit que le WEI médecine, et j'étais dans le même bungalow. Improbable. Par contre on était 9 dans un bungalow de 8. J'avais droit a mon lit une place et cédille devait se débrouiller pour trouver un endroit pour dormir (vous sentez venir le coup ?)

Un moment donné, j'apprends qu'elle a un mec, elle en parlait a quelqu'un d'autre a côté de moi.

Image

Ma politique interne est de ne pas toucher aux femmes en couple. Mais nous verrons par la suite que j'ai été mis à mal. Pendant le WEI, elle a été toujours aussi tactile, on a pas mal dansé et c'était assez caliente. Au milieu de la soirée, elle me dit :
C'est bon si on partage ton sac de couchage ?
Dur de refuser, surtout avec 20 grammes dans le sang. donc on dort l'un dans les bras de l'autre. Et ce fut plus ou moins la même chose le lendemain. Mais je l'embrasse pas, à cause de l'information entendue plus tôt. Vous allez me dire "Barta t'es con ou quoi, à ce niveau là c'est qu'un détail" et vous aurez raison. Mais j'sais pas, c'est comme ça.

Je la revois mardi dernier pour un billard, on était que 2 car les gens de notre groupe ne pouvaient pas. J'arrive d'assez mauvaise humeur parce qu'elle semblait ne pas trop vouloir qu'on soit qu'à deux et c'était assez déroutant compte tenu de la situation. Elle est très contradictoire. Pendant la soirée elle essaye de faire venir son amie du groupe, mais elle ne pouvait pas.

Je comprends rapidement qu'elle est mal à l'aise avec moi, mais pas dans le mauvais sens du terme. Son comportement est habituel. Mon humeur s'améliore rapidement au cours de la soirée.

On se pose dans un bar ensuite pour boire un verre et je finis par lui poser la bonne question.
Est-ce que t'as un mec ou pas ?
Oui parce qu'elle me l'avait jamais dit directement. Elle m'avoue que oui, mais que ça se passe mal parce qu'il l'a trompée etc.. mais qu'elle veut pas le quitter pour autant.

Ma foi. L'alcoolémie monte. Au passage, c'est chiant mais elle se sert vachement de l'alcool comme excuse pour ses actes avec moi. On finit par instaurer le jeu classique de "je te pose une question, tu me poses une question". On en apprend plus l'un sur l'autre. Au bout d'un moment elle me demande :
Qu'est ce qui pourrait se passer qui te fasse kiffer, là, maintenant ?
Bon là j'entre en phase avec mes émotions, et je vais pour l'embrasser. Elle ne refuse pas physiquement, mais parle. Je me rapproche de ses lèvres.
T'es pas fair-play.. j'ai un copain... Toi aussi tu sais ce que ça fait d'être trompé..
Je me reprends et m'éloigne d'elle. Je lui dis qu'elle a raison, qu'il vaut mieux qu'on fasse les choses bien, et je lui dis que je n'essaierai plus de l'embrasser tant qu'elle aurait un copain.

Vous savez ce qui se passe quand on pose des barrières. Je commence alors un nouveau jeu à base de "je m'arrête à 2mm de tes lèvres sans t'embrasser" . On continue à discuter, mais cette fois-ci la tension est palpable. Elle me fait une pluie de compliments sur mes capacités à séduire, ego boost +++. Au bout d'un moment je lui dis :
Viens on fait une bêtise. Tu viens dormir chez moi mais on fait rien.
Au début elle fait "ohh naaan faut paas" mais bon elle a pas été très difficile à convaincre.
Elle vient chez moi et dans mon lit s'ensuit de longues minutes d'air kissing. Moi qui me plaignait que la tension était nulle pendant les dates, j'crois que je peux difficilement faire plus extrême pour le coup. Fallait bien que ça cesse un moment alors je dis :
Tu sais on a posé une limite, c'est symbolique mais c'est important.
- T'es chiant.. tu me donnes l'impression de passer à côté de quelque chose d'énorme avec toi..
On finit par s'endormir. Le lendemain matin, elle se lève et va en cours. Pas de malaise, on continue à parler par facebook.

Hier soir, donc samedi soir, on refait une petite sortie en groupe. Son comportement est étrange, elle continue à fuir et dit du bullshit comme quoi elle nous voit comme des amis et des trucs du genre. Je sais pas trop si c'était pour voir ma réaction mais bon je laisse pas trop transparaître. ça m'énerve un peu quand même.

Au bout d'un moment mes potes partent et on se retrouve qu'à deux. Encore une fois elle essaye qu'on soit pas que tous les deux mais rien à faire, mes wingmen sont en or. On va se poser pour aller boire un verre. Encore une fois, l'alcool délie les langues et on commence à parler de nous.

Je lui avais déjà dit que son comportement n'était pas en phase avec des paroles, et que ça connotait une certaine lâcheté. En effet, elle dit vouloir arranger les choses avec son mec, mais quand on regarde ses actes...

On se rapproche encore et le jeu de l'air-kissing reprend de plus belle.
- M : Je t'ai déjà dit que je t'embrasserai pas.
- E : Et si c'est moi qui cherche et toi qui résiste ?
Elle s'approche de mes lèvres et pose un baiser.
Je recule un peu la tête avec un petit bruit de désapprobation.
Elle me réembrasse.
Je recule une deuxième fois.

J'ai pas résisté la troisième fois. On commence à s'embrasser, et c'était divin. Surement que l'accumulation de la frustration y était pour quelque chose.

Elle dit immédiatement qu'elle se sent coupable etc.. mais bon faut croire que pas trop quand même parce qu'elle reste collée à moi dans le plus grand des calmes. Contradictoire je vous dis.

On fini par s'asseoir sur une marche dans la rue a l'abri du vent et on discute de ce qu'il se passe, de la culpabilité qu'elle ressent, etc.. Toujours serrés et ponctués de baisers.
Elle dit ne pas pouvoir quitter son mec, que ça l'emmerde que ça soit que elle qui fasse des trucs pour arranger les choses (???), que j'étais tombé au mauvais moment..

Je réponds que déjà, c'est une question de point de vue :mrgreen:
Ensuite je lui dis qu'elle doit être un genre d'autruche pour fuir les problèmes comme ça, enfin je le tourne de façon assez légère pour qu'elle en rie. J'ai pas vraiment de mots pour apaiser sa culpabilité en revanche. Je lui dis aussi que si elle ne prenait pas une décision, moi j'en prendrais une et que je partirais. Que ça sonnait un peu ultimatum mais que c'était pas le cas, c'est juste normal de pas vouloir une situation comme ça trop longtemps.

Elle commence à être fatiguée et assez perdue, donc on finit par rentrer chacun de son côté, après un baiser d'au revoir.

-----------------------------------------------

Je me trouve dans la position de l'amant, et j'avoue que je ne sais pas trop comment la jouer. Moi elle me plait vraiment en tout cas, j'aimerais qu'elle quitte son mec pour qu'on puisse avoir des bases saines, parce que là faut avouer que c'est pas top top. Et puis les sorties de groupe limitent un peu nos interactions. Voilà ou j'en suis actuellement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 12.11.17, 15h13 par Moumane
  • [0] Bien joué le 12.11.17, 20h14 par Onmyoji
  • [0] Sympa :) le 13.11.17, 09h29 par valll
  • [0] Cool le 14.12.17, 17h15 par Hillel

En toute sincérité, je ne sais pas si tu peux avoir des bases saines avec une fille aussi contradictoire, qui assume si peu, et qui s'arrange autant avec la réalité.
Bien sûr, on rêve tous être celui qui fait changer l'autre, et cela arrive parfois, on connait tous ce mec ou cette fille qui est totalement différent avec sa copine/son copain, alors qu'il est inconstant/intenable/chiant/insérez votre défaut de choix avec les autres.
Mais souvent, ça tient à un problème plus profond.
Elle peut aussi être simplement perdue. Mais faudra trier attentivement.
Alors ne te précipite pas, et laisse toi du temps pour vraiment t'impliquer.
Te mettre des barrières ne ferait qu'amplifier les risques, alors simplement,
profites-en, mais garde bien à l'esprit que tu risques d'être déçu et qu'elle risque d'avoir des remords. Ou de changer cinquante fois d'avis.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 13.11.17, 09h14 par Moumane
  • [0] Intéressant le 13.11.17, 10h23 par Barta
  • [0] C'est pas faux le 14.11.17, 19h52 par Bumble
  • [+1] +1 le 14.12.17, 22h47 par Hillel

Next time ? There won't be no next time

Sans introduction ni transition, la suite.

Comme il fallait s'y attendre, elle n'a clairement pas assumé ce qui s'était passé et n'est pas venue me parler par la suite. Il aura fallu attendre 3 jours plus tard qu'on ait la chance de passer une aprèm ensemble un peu "par hasard".

C'était bonne ambiance et un moment donné j'ai essayé de l'embrasser. Mais sans alcool elle avait pas d'excuse cette fois. C'est un rateau. Mais ça reste cool. Y'a quand même ce que les anglais appellent "An elephant in the room" . J'aime beaucoup l'image que renvoie cette expression. Genre partout où tu poses les yeux y'a ce putain d'éléphant qui n'a rien à faire là, mais personne n'ose en parler.

Alors comme il faut bien que quelqu'un se mouille, j'essaye d'aborder le sujet autour d'un thé, plus ou moins maladroitement. Il fallait en parler. Bref, elle m'explique qu'elle veut essayer "d'arranger les choses avec son mec", qu'elle se sentait "coupable" envers nous deux et qu'elle est "désolée" de ce qui s'est passé 3 jours en arrière. Par contre elle s'est plutôt énervée quand j'ai évoqué le fait que du coup, j'allais probablement sortir de sa vie.

Du coup, j'ai essayé de la jouer léger, j'ai fait le bon perdant et on s'est dit qu'on mettrait de "l'eau dans le vin" et qu'on continuerait à se voir en groupe sans malaise quelconque. A ce moment je me sentais de le faire. On se quitte en bons termes.

Malgré tout je sentais qu'il fallait laisser pisser quelques jours. De toute façon le lendemain j'avais proposé a une jolie etudiante infirmière que j'avais rencontré au WEI infirmier (que nous appellerons Cébis) et sa pote d'aller boire un verre entre amis avec un autre pote.

Cédille voulait sortir ce soir là aussi, mais on avait dit être occupés. Bref, on se pose avec Cébis et sa pote dans un bar, on picole un peu, le courant passe bien. Cébis a l'air assez intéressée, elle est très sympa et on passe un bon moment.

Soudain qui rentre dans le bar ? Cédille. Avec un mec. Elle nous voit avec mon pote et les filles (ah oui, il s'avérera par la suite qu'elle est jalouse de Cébis), nous lâche un coucou furtif et s'en va ailleurs avec le type.

En fait, ce type c'était son mec, et il était venu de Paris pour la quitter ce soir là (putain j'ai vraiment l'impression de vous raconter un épisode des feux de l'amour c'est chaud), mais ça, elle me l'a pas dit directement, je l'ai su par l'intermédiaire de mon pote.

Cébis et sa pote devaient partir un peu tôt, mais on s'est dit qu'on se reverrait bientôt et tout, bref y'a pas de soucis.

Cédille quant à elle "avait encore espoir avec son mec/ex".

Je revois finalement Cédille quelques jours plus tard, toujours en groupe. Son comportement n'a pas vraiment changé, elle joue toujours avec moi. Puis la semaine dernière, le 28, on fait une soirée où on s'alcoolise bien, elle parle de son mec comme étant son ex et elle demande à venir dormir chez moi (j'habite tout près de la ou elle étudie), ce que j'accepte.
Par contre tu tentes rien hein ?
- Tu m'en demandes trop là.
Une fois chez moi et dans mon lit, ça dérape en à peu près... 30 secondes ?
Bref ça part en prélis, je lui enlève le haut mais le bas elle ne voulait pas ("pas le premier soir" (???)), du coup on arrête au bout d'un certain temps et on dort. Le lendemain matin, petits câlins etc.. et elle s'en va.

Puis rebelote, elle refait l'autruche. Pas de message. Rien.

On me confirme qu'elle est encore avec son mec. 2 jours après on se revoit en soirée, elle est distante, froide. J'ai essayé de m'éclipser assez tôt devant une ambiance aussi terne mais on m'a un peu trainé. Fin bref c'était pas terrible. Et depuis rien. Elle propose des sorties en groupe mais j'esquive, et pas une discussion digne de ce nom depuis.

Et face à tout ça un sentiment de ras-le-bol monte en moi. J'en parle a des amis. De toute évidence j'aurai pas ce que je veux avec elle. Si je continue à la voir, il se passera quoi ? peut être qu'encore grâce à l'alcool on finirait dans un lit, peut être même qu'on coucherait ensemble et après quoi ? de nouveau rien ? Ce serait très mauvais, surtout que je commence à m'attacher. La solution qui s'impose est alors de couper les ponts. J'ai pris un peu de temps pour y réfléchir, et je pense que je lui dirai incessamment sous peu. De toute façon j'avais annoncé la couleur dès le début.

Et là j'avoue que ce soir j'en ai marre.
J'en ai marre d'être un coeur d'artichaut.
J'en ai marre d'avoir l'impression de tourner en rond depuis des mois.
J'en ai marre de toucher du bout des doigts des femmes qui me plaisent sans avoir ce que je veux.
J'en ai marre de me dire que de toute façon, c'est interchangeable, qu'hier j'étais peiné par Vairon, qu'aujourd'hui je suis peiné par Cédille, et que demain ça sera une autre. Mais qu'il faut du temps entre.

Enfin bon, le dernier point me rassure aussi d'un côté. Parce que sinon ça signifierait que l'échec amoureux est insurmontable.

Puis comme disait Churchill : "Le succès, c'est d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme."

Sauf que là, faute est d'admettre que mon enthousiasme commence vraiment à s'éroder.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 08.12.17, 01h18 par Onmyoji
  • [0] Courage le 08.12.17, 12h53 par valll
  • [0] Courage le 08.12.17, 15h06 par Moumane
  • [0] Courage le 14.12.17, 17h18 par Hillel

Salut Bartra, je lis ton journal régulièrement et j'aime bien la façon dont tu évolues et les enseignements que tu tires. En plus on sent bien que y a pas trop besoin de s'inquiéter pour toi.


J'ai eu envie de réagir sur ce post parce que tu évoques l'idée de devoir mettre les pieds dans le plat pour lui dire que tu la sors de ta vie.

J'ai une autre suggestion à te faire : et si tu essayais simplement de mettre un peu plus de distance, mais sans rien verbaliser, sans lui dire, sans le crier sur les toits, tranquillement et discretement.

J'y vois beaucoup d'avantages pour toi :

1/ tu évites la scène du drame, les justifications forcément foireuses, les noeuds au cerveau
2/ tu lui laisses la possibilité de venir vers toi
3/ tu conserves auprès d'elle l'image d'un mec cool avec qui elle a flirté, et suffisamment mature pour ne pas faire d'histoires
4/ tu gardes la possibilité, une fois ton esprit tourné vers une autre demoiselle de la garder en pote.


Bref, t'as compris je pense où je veux en venir. Le seul intérêt de la scène d'adieux que tu projettes (oui j'exagère un peu), c'est que dans ta tête tu te dis probablement qu'au moins t'auras une chance d'avoir une explication ou qu'elle te retienne et te dise "non non c'est toi que je veux".

Mais franchement je ne suis pas sur que ces raisons soient bonnes. Les explications données à chaud sur une incompréhension et sur un flirt ne sont souvent pas les bonnes, question de recul, de gestion de la crise, de non dits. Bref. Des réponses oui mais si ce ne sont pas les bonnes tu risques d'en tirer les mauvaises leçons. Ensuite si elle doit te retenir, elle saura revenir vers toi même sans l'explication et la verbalisation.


De toute cette histoire j'ai l'impression que tu minimises beaucoup sa rupture en cours avec ce mec. Ce n'est pas rien. Laisse la ressortir la tête de l'eau. Laisse la digérer et continuez à flirter pépère. Soit pas pressé, elle te kiffe probablement bien bien, mais laisse là s'en rendre compte. Et si tu n'étais finalement que le pretexte, le rebound guy, ou la tentation, bah tu t'en rendras vite compte en t'éloignant simplement un peu d'elle.


Ce n'est que mon avis, mais un avis que j'aurais parfois aimé recevoir et être capable d'entendre :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 08.12.17, 12h53 par valll
  • [+2] Merci ! :) le 08.12.17, 13h39 par Barta
  • [+1] Constructif le 08.12.17, 15h07 par Moumane
  • [+1] Absolument le 09.12.17, 19h43 par Jalapeno
  • [+1] +1 le 14.12.17, 17h19 par Hillel
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Tu devrais la recadrer. Tu n'es pas son chien, pas son jouet, pas son bouche-trou pour quand elle en a marre de son ex, pas son taxi et pas son hôtel gratuit.

Tu tournes en rond parce que tu acceptes l'inacceptable : être pris pour un con.

Elle sait que tu veux coucher avec elle, elle demande à venir chez toi et elle fait des manières et joue avec tes sentiments ? Tu lui commandes un Uber et tu lui souhaites une bonne continuation. Au minimum si tu la laisses dormir chez toi, tu lui dis que c'est la dernière fois et qu'elle se casse tôt demain matin parce que tu as des choses à faire.

Rien ne nous permet de savoir si elle joue ou si elle est indécise et perdue.
Dans le premier cas ça vaut pas la peine d'en faire des tonnes et de se mettre dans un état négatif pour une fille qui sert à rien,
dans le deuxième ce sera toujours potentiellement plus bénéfique de rester cool. Ça garde des portes ouvertes. Et surtout ça montre qu'on est cohérent et mesuré, qu'on se met pas à rager parce que la fille nous plaît mais qu'elle passe pas dans notre lit. Sinon effectivement elle a raison de pas s'approcher d'un mec qui pourrait avoir un comportement comme ça si elle était juste paumée. J'imagine bien la surprise et la déception de la fille. Pour le coup ça l'encouragerait à rester avec son ex qu'elle connaît au moins, et qui se révèle pas être excessif.

Donc mettre un freeze out parce qu'on passe effectivement à autre chose c'est la bonne attitude. Pas de conflits inutiles, pas de dégâts s'il n'y a pas lieu.
Et surtout on se concentre sur l'essentiel: nous, et éventuellement les prochaines.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 11.12.17, 23h22 par Barta
  • [+1] Absolument le 14.12.17, 08h24 par The_PoP
  • [0] 100% d'accord le 14.12.17, 17h20 par Hillel
  • [+1] Oui le 14.12.17, 17h24 par Moumane

Être cool et gentil et ne pas s'énerver quand elle le prend pour une auberge c'est ce qu'il a fait jusqu'ici, j'ai pas lu qu'il l'avait baisée pour autant ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 14.12.17, 08h23 par The_PoP
  • [0] Oui le 14.12.17, 14h08 par Onmyoji

Bah Syd, j'aurais tendance à penser qu'une fois rentré dans les embrouilles, les recadrages, et l'énervement avant même d'avoir baisé, bah... tu baises pas plus à la fin.


On ne dit pas qu'il faut se laisser marcher sur les pieds hein. Ni qu'il doit continuer à lui servir d'auberge. Au contraire. Simplement d'éviter la scène des grandes explications.

Parce que soyons honnêtes intellectuellement, et sortons juste des visions différentes du game. La nana est en couple. Il le sait. Il choisit de jouer quand même. En soi, ça ne me parait pas anormal qu'elle hésite, qu'elle n'assume pas trop, qu'elle semble indécise, bref que ce soit un minimum galère.

Lui faire une scène ou la recadrer, à ce stade, ça me semble juste montrer qu'il ne gère pas sa frustration. Ce que je peux comprendre hein, pas de jugements là dessus. Ne perdons pas de vue cependant qu'elle ne lui doit rien et que se prendre le chou avec elle ne lui apportera ni plus de réponses, ni plus de sexe torride...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 14.12.17, 09h50 par Jalapeno
  • [0] Il y'a du vrai... le 14.12.17, 12h42 par mistermint
  • [+1] Oui le 14.12.17, 17h25 par Moumane
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Évidemment Syd. J'ai pas dit qu'il fait faire le canard. Simplement agir en s'éloignant. C'est parfois plus parlant que mille mots et ça montre aussi que tu assumes de ne pas apprécier la dynamique de la relation dans pour autant chercher à mettre l'autre en faute. Quand bien même elle en a. Ça montre donc que tu es capable de relativiser mais sans pour autant te laisser marcher sur les pieds. Juste tu pars pas en torche non plus. Ce qui sans savoir précisément de quoi il retourne, est plutôt une bonne chose. Latter les gens sans savoir pourquoi ils agissent ainsi c'est pas très malin de mon point de vue. C'est sûr que ça dépend du comportement mais vu qu'elle cherche pas activement à lui faire du mal j'aurais quelques préventions à aller lui jouer la Scène des Reproches (tm).
C'est pas une question de s'accrocher dans l'espoir pitoyable de la baiser en faisant pas de vagues.
C'est simplement que c'est pas une bonne manière de faire en général, selon moi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 14.12.17, 17h25 par Moumane

Un peu de calme les gars... déjà elle est venue que 2 fois chez moi, et le "elle étudie juste à côté", c'est plus un prétexte qu'autre chose, pas vraiment l'auberge non plus vu le peu de temps passé à dormir...

Sinon pour venir aux nouvelles j'ai bien pris en compte vos interventions, je me suis calmé, j'ai pris un peu de recul, je ne lui ai rien dit et j'ai mis un peu de distance. le problème c'est qu'on a une conv de groupe assez active et du coup elle a bien senti la distance.

Ce que j'ai pas senti venir, c'est que c'est elle qui est venue chercher la confrontation en me disant qu'elle avait l'impression de me déranger / me faire chier quand elle parlait sur la conversation..

Bon du coup je vous ai écouté et j'ai évité le mélodrame et les adieux, je l'ai jouée assez détaché, avec un peu d'humour au milieu, tout en spécifiant subtilement que je tolérerais pas d'être pris pour un con. Bref en finesse et pas d'accusations inutiles, de commentaires sur ses actes (hormis qu'elle a souligné elle même son manque de cohérence, ce que j'ai approuvé) ou de vomi de ressentiment. J'ai terminé en disant qu'au final tout ce que je voulais c'était pas me prendre la tête et passer du bon temps.

Concrètement ce qu'il en ressort, c'est qu'elle est vraiment paumée. Et je réalise doucement que malgré de nombreuses qualités, ses défauts et notamment son instabilité font qu'elle n'est pas vraiment ce que je recherche pour un couple.

Enfin j'sais pas. ça c'est mon côté rationnel qui parle mais je peux pas nier qu'à l'heure actuelle, sans être en OI, je suis un peu attaché, mais j'imagine que ça devrait passer dès la rencontre d'autres femmes avec qui ça se passe bien.

La marche à suivre est donc toute faite : laisser cédille de côté et repartir à la recherche de nouvelles rencontres.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 14.12.17, 23h26 par Hillel

Ton style a bien évolué depuis les débuts! Plus ancré dans la réalité que la théorie. C'est cool. Ton écriture est agréable aussi.

Du coup, est-ce que tu trouves que ça t'a aidé de découvrir FTS si tôt ou que c'était trop tôt? Comment tu appliques ton apprentissage?

Pour ce qui est de cette dernière fille dont tu parles, Onmyoji et The_PoP ont je pense raison sur bien des points la concernant.
peut être qu'encore grâce à l'alcool on finirait dans un lit, peut être même qu'on coucherait ensemble et après quoi ? de nouveau rien ?
Absolument.
Ce serait très mauvais, surtout que je commence à m'attacher.
Sache que c'est très humain de s'attacher à quelqu'un qui joue du chaud et du froid. Au chat et à la souris. C'est juste que c'est une façon douloureuse de s'attacher.

Et contrairement à peut-être d'autres avis ici, je ne pense pas que ça soit c'est très bon, au vu de ce que tu as d'attentes envers cette fille, de s'embarquer auprès d'une nana maquée qui n'arrive pas à quitter son mec, ou une fille encore en prise avec son ex. Parce que je pense qu'au prémisse d'un amour, il faut qu'il existe la mort d'un autre.

Moi je retiendrai de ton histoire et de ce que tu racontes dans ton récit que je trouve que tu as quand même bien mené le change. Et certainement qu'elle a beaucoup apprécié cette "tension sexuelle" que tu disais ne pas avoir, au point que. Très franchement, elle doit être très amoureuse de son mec (ou dépendante), et je ne pense pas que tu aies raté quelque chose là dedans. Elle s'est quand même accordée un flirt avec toi. Quand quelqu'un veut réellement être avec toi, il l'est.

Il y a certainement des nanas plus disponibles qui sauront l'apprécier, t'apprécier.
J'en ai marre de toucher du bout des doigts des femmes qui me plaisent sans avoir ce que je veux.
J'en ai marre de me dire que de toute façon, c'est interchangeable, qu'hier j'étais peiné par Vairon, qu'aujourd'hui je suis peiné par Cédille, et que demain ça sera une autre. Mais qu'il faut du temps entre.
T'es-tu déjà demandé si ce que tu veux n'est pas justement ce que tu ne peux avoir? Celles qui te refusent ou ont un argument de taille pour te refuser (en couple) je veux dire?

Et puis, tu as eu une relation très longue, ta première. Tu es relancée sur le "marché" du célibat. Ça implique de découvrir bien des choses que tu n'as peut-être pas pu expérimenter puisque tu as été si vite et si longtemps en couple, alors qu'il y en a qui durant ce temps en bavait à mort comme toi aujourd'hui.

Après oui, c'est vrai. Parfois les sentiments, les premiers émois, les premières relations, ça fait mal. Ce que tu as de réflexion, c'est typiquement le genre de réflexion qu'on a lorsqu'on se rend compte que nous n'avons aucun contrôle sur l'autre et que l'autre est différent de soi.

Selon l'expérience, les enseignements qu'on en tire, on arrive plus ou moins à faire la part des choses, à savoir comment rebondir face à une situation qui à un autre moment paraissait sans issue. Ça instruit. En tout cas si on veut évoluer positivement. Parce qu'il y a des gens qui décident aussi de rester éternellement dans les mêmes schémas sans se poser de question parce que la vie c'est de la merde. Mais je ne pense pas que tu fasses parti de ces gens là.

Courage. Un cliché mais: "Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort".

Edit: J'ai écrit ça avant ton dernier post, mais c'est chouette tes révélations internes!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 15.12.17, 11h30 par Barta

Du coup, est-ce que tu trouves que ça t'a aidé de découvrir FTS si tôt ou que c'était trop tôt? Comment tu appliques ton apprentissage?
Avec maintenant 7 ans de recul, je peux dire que je ne regrette pas de l'avoir découvert "si" tôt. Sans ce site, honnêtement je sais pas où j'en serais dans ma vie amoureuse aujourd'hui, il me manquait tellement d'informations a cette époque que je pensais que la séduction c'était un truc réservé aux bg et que c'était perdu d'avance.

Le problème c'est que je suis arrivé à une période où le paradigme c'était la MM, les PDF miracles et autres plans qui n'en finissaient plus. Sans recul c'était un coup à finir dans la rue avec un chapeau sur la tête pour "exercer son A1 et A2". Je pense que je m'en suis pas trop mal tiré et que j'ai lentement intégré ce qu'il fallait.

Malgré tout le plus adapté ça aurait été quand même qu'il y ait un personnage dans ma vie pour m'expliquer un peu les bases à cette période.

Un autre point c'est que j'ai toujours eu le sentiment qu'il me manquait "quelque chose" dans ce domaine. Je veux dire, la très grande majorité des personnes n'a jamais eu besoin de lire un seul article pour séduire. Ils ont acquis les rouages instinctivement ou que sais-je ? Si on reprend l'exemple de cédille qui joue le chaud et le froid, ça m'étonnerait qu'elle n'ait lu qu'une seule fois le terme "Push & Pull". Et pourtant, elle s'en sert. Pourquoi moi je bitais rien avant de découvrir ce site ?

Donc non, je pense pas que c'était trop tôt. Je pense que le site a aujourd'hui bien évolué et est plus adapté pour accueillir des ados paumés de la drague comme je l'ai été.

Concernant l'apprentissage, je manque encore d'expérience, clairement. Certaines de mes réactions traduisent une immaturité émotionnelle à ce niveau. Donc pour l'instant j'essaye d'élargir mes horizons.
T'es-tu déjà demandé si ce que tu veux n'est pas justement ce que tu ne peux avoir? Celles qui te refusent ou ont un argument de taille pour te refuser (en couple) je veux dire?
Cette idée a germé en moi récemment. Je me suis dit que je ne choisissais probablement pas les bonnes cibles dès le début. J'aurais pu éviter tout le merdier précédemment raconté si j'en étais resté là quand j'ai su qu'elle avait un mec. Je regrette pas du tout ce qu'il s'est passé derrière pour autant.

Un peu plus haut j'évoquais une certaine Mia. Elle, elle était célib, pas compliquée, intelligente, mimi, drôle et j'avais passé une super soirée. Mais mon excitomètre était à plat. Je n'ai pas cherché plus loin alors que ça aurait pu déboucher sur un truc posé.

Suis-je trop con pour choisir la simplicité ? Ou alors est-ce que j'ai recherché le drrrrrrama a chaque fois ? Je ne sais pas. J'ai l'impression qu'après quasiment 6 ans de relation plutôt plate, j'avais envie de l'inverse, à savoir un peu de passion exacerbée. Ce que j'ai eu d'un côté. Mais alors pourquoi ne suis-je pas satisfait ? Il faut que je continue à réfléchir sur ce point que tu soulignes justement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 15.12.17, 12h03 par Jalapeno
  • [+1] Intéressant le 15.12.17, 23h26 par Hillel
  • [+1] Intéressant le 16.12.17, 15h31 par Onmyoji

Intéressant ton retour sur ta découverte de la séduction.
Barta a écrit :Un autre point c'est que j'ai toujours eu le sentiment qu'il me manquait "quelque chose" dans ce domaine. Je veux dire, la très grande majorité des personnes n'a jamais eu besoin de lire un seul article pour séduire. Ils ont acquis les rouages instinctivement ou que sais-je ?
En fait si tu as commencé à lire de la théorie à 16 ans, tu ne t'es jamais vraiment laissé la possibilité de découvrir la séduction en faisant tes propres expériences. Peut-être que certaines personnes sont naturellement douées pour ça, mais je pense qu'on apprend essentiellement en se confrontant à des râteaux ou à des relations plus ou moins réussies.
Barta a écrit :Si on reprend l'exemple de cédille qui joue le chaud et le froid, ça m'étonnerait qu'elle n'ait lu qu'une seule fois le terme "Push & Pull". Et pourtant, elle s'en sert. Pourquoi moi je bitais rien avant de découvrir ce site ?
Tout le jargon, toute la théorie, ne fait qu'essayer de modéliser des comportements existants. Le "game" n'a rien inventé, il n'a fait que décortiquer et souvent sur-analyser le processus de séduction, ce qui au final complique inutilement l'affaire. La plupart des gens s'en sortent très bien sans appliquer la "Mystery Method en 9 étapes" et ça aurait peut-être été ton cas aussi au bout de quelques années ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 15.12.17, 12h15 par mistermint
  • [0] Absolument le 15.12.17, 23h28 par Hillel
  • [+1] A lire le 16.12.17, 15h31 par Onmyoji
  • [0] C'est pas si simple le 19.12.17, 23h01 par Barta

Suis-je trop con pour choisir la simplicité ? Ou alors est-ce que j'ai recherché le drrrrrrama a chaque fois ? Je ne sais pas. J'ai l'impression qu'après quasiment 6 ans de relation plutôt plate, j'avais envie de l'inverse, à savoir un peu de passion exacerbée. Ce que j'ai eu d'un côté. Mais alors pourquoi ne suis-je pas satisfait ? Il faut que je continue à réfléchir sur ce point que tu soulignes justement.
Tu n’es pas trop con, tu es un homme de ton temps à qui on a présenté l’amour Comme un eldorado, d’une manière ou d’une Autre. Le dilemme peut se résoudre en considérant que tu es ta source de divertissement principale, avec tes passions, ton entourage, tes projets. Un certain nombre de qualités liées à l’amour ou aux relations h/f ne sont en fait pas très spécifiques de ces relations. En prendre conscience peut te donner une forme de détachement, et paradoxalement donner plus de valeur à ce que tu vis avec les filles, parce que tu es plus à même d’identifier ce qu’il y a d’unique avec l’une ou l’autre. Détachement n’est pas désintérêt. Tu n’es pas obligé de créer du drame pour ressentir des choses, ça demande un apprentissage le plus souvent parce que c’est Pas la voie encouragée. Mais ça donne d’autant plus de liberté, de légèreté et de sens aux vécus.
Je ne sais pas si ça fait sens pour toi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] A lire le 15.12.17, 14h06 par Allandrightnow
  • [+1] C'est pas faux le 15.12.17, 19h25 par Bumble
  • [+1] A lire le 15.12.17, 23h29 par Hillel
  • [+1] Post de qualité le 16.12.17, 15h32 par Onmyoji
  • [+1] Tout à fait ! le 19.12.17, 23h02 par Barta

Merci pour ton retour!

Comme le dit Jalapeno, finalement le "game" n'a rien inventé. Si certains sont "naturellement doué", il y a un approfondissement indéniable des relations humaines lorsqu'on aborde les différentes notions se trouvant ici, et je pense qu'à l'inverse de ce "don naturel" pour la drague, approfondir son rapport à soi et aux autres n'est pas accessible à tout le monde. Pas dans l'immédiat en tout cas.

Puis d'ailleurs, on s'en fou des atouts des autres. Je ne pense pas que ça soit les leurs que tu doives le plus mettre en avant. ;)
J'aurais pu éviter tout le merdier précédemment raconté si j'en étais resté là quand j'ai su qu'elle avait un mec. Je regrette pas du tout ce qu'il s'est passé derrière pour autant.
Ça, c'est important que tu puisse le dire et le penser. Si une expérience paraît à première vue merdique, garder cet engouement que tu as pour ce qu'il y a de bons à se souvenir, c'est la meilleure façon de se frayer un chemin en hauteur.
Mais alors pourquoi ne suis-je pas satisfait ?
Peut-être parce que tu fais des essais. Tu tentes. Tu essayes. Tu te cherches. Tu te rends compte de ce que tu veux et ne veux pas, ce que tu as et n'as pas. Et c'est cool, il n'y a rien de mal à ça. J'imagine que c'est comme ça qu'on prend assise.

Et puis bon, faut bien que quelqu'un le dise, l'insatisfaction est quasi chronique chez l'humain. :mrgreen:

C'est purement subjectif, mais de ce que je vois du peu que je peux lire de toi, tu es un mec plutôt lucide avec une pertinence dans le raisonnement. Tu n'es pas encore tout à fait en phase avec tes émotions, mais tu cherches à te mettre au diapason. C'est un peu facile de dire "je ne m'inquiète pas pour toi" comme ça a été dit plus haut, pourtant c'est vrai, je le pense aussi. Je ressens bien le malaise que tu vis en ce moment, mais je perçois en parallèle ton large potentiel d'épanouissement.

J'ai bien envie de voir tes futures aventures et ton évolution!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 16.12.17, 11h01 par okashi
  • [0] Merci ! :) le 19.12.17, 23h04 par Barta

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre