Journal de Barta

Note : 61

le 02.11.2010 par Barta

90 réponses / Dernière par The_PoP le 13.06.2020, 08h25

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Tout le jargon, toute la théorie, ne fait qu'essayer de modéliser des comportements existants. Le "game" n'a rien inventé, il n'a fait que décortiquer le processus de séduction.
Oui, je suis d'accord avec toi. Pendant un moment beaucoup de gens critiquaient la Mystery Method mais si on n'y réfléchit bien, dans les grandes lignes c'est ce que tout le monde fait, qu'on ait lu le livre ou non. Tout le monde commence par aborder, par discuter, par se revoir et finit par faire l'amour.
et souvent sur-analyser le processus de séduction, ce qui au final complique inutilement l'affaire.
Je ne pense pas qu'il y ait de sur-analyse. Ceux qui appliquent mal les conseils sont simplement ceux qui manquent d'expérience ou qui n'ont pas encore suffisamment compris le concept.

Je trouve au contraire que le game sous-analyse la réalité. Il y a encore des zones d'ombres qui sont difficiles à expliquer dans le game. Certains échecs sont trop souvent imaginé comme étant un manque d'attraction alors qu'il s'agit peut-être simplement d'un manque de technique qu'on ne maîtrise pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 16.12.17, 15h34 par Onmyoji
  • [0] Pas convaincu le 17.12.17, 16h26 par The_PoP
  • [+1] +1 le 22.01.18, 15h11 par Sterdex

@Okashi,
Le gros soucis de la MM est de justement généraliser, tout doit se passer de la même façon, or ce n'est pas le cas, ça ne se passe pas tout le temps comme ça dans la vie. Tu fais pas du A1 puis A2 (pour reprendre les termes de Mystery). Se réduire à ce genre de concept est totalement abérrant.
Alors bien-sûr ça peut être rassurant au début, mais ça réduit trop le champ de possibilité et le côté naturel des choses, faire ça parce que la fille en face réagit ainsi ou faire ci pour obtenir ça. On est bien loin de ça, pourquoi ne pas juste kiffer la rencontre, agir selon tes envies tout en les calibrant sur la fille en face, si elle dit non le respecter et ne pas en faire un scandale ou autre.
Je ne pense pas qu'il y ait de sur-analyse. Ceux qui appliquent mal les conseils sont simplement ceux qui manquent d'expérience ou qui n'ont pas encore suffisamment compris le concept.

Je trouve au contraire que le game sous-analyse la réalité. Il y a encore des zones d'ombres qui sont difficiles à expliquer dans le game. Certains échecs sont trop souvent imaginé comme étant un manque d'attraction alors qu'il s'agit peut-être simplement d'un manque de technique qu'on ne maîtrise pas.
Mais WTF ce qu'il ne faut pas lire, alors si d'après toi on est le meilleur technicien, mais qu'on a aucun tact, aucun discernement, aucun humour, ou ce que tu veux, mais avec la meilleure technique on arrivera à avoir la fille qu'on veut à chaque fois?
Il y a tellement de variable beaucoup plus complexe que cette simple pensée binaire(qui se retrouve énormément dans la MM), la société est un système complexe bien plus complexe que ce que tu décris là Okashi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 16.12.17, 13h46 par Jalapeno
  • [+2] Absolument le 16.12.17, 15h35 par Onmyoji

la société est un système complexe bien plus complexe que ce que tu décris là Okashi
Je pense que tu m'as mal compris. C'est ce que je voulais dire au contraire. Je pense qu'il y a sous-analyse et non sur-analyse.
si d'après toi on est le meilleur technicien, mais qu'on a aucun tact, aucun discernement, aucun humour, ou ce que tu veux, mais avec la meilleure technique on arrivera à avoir la fille qu'on veut à chaque fois?
Non. Ce que je veux dire justement c'est qu'il y a des éléments qui échappent à l'analyse du game tel qu'on le connait.

Pour te citer
Certains échecs sont trop souvent imaginé comme étant un manque d'attraction alors qu'il s'agit peut-être simplement d'un manque de technique qu'on ne maîtrise pas.
Tu dis bien que certains echecs peuvent être dû à un manque de technique parce que on ne la maitrîse pas. Je n'ai pas inventé.

Pourquoi comparer le game à la société? Le game ne résume pas toute une vie.

(on devrait forker pour pas pourrir le journal de Barta)

Que certains échecs soient dus à un manque d'attitude,
et pas de bases, c'est une évidence.
Bien sûr que des fois le mec serait attirant parce qu'il a le look, le physique, le CSP (et autres) qui passent pour la fille, plus des trucs qui l'attirent,
mais qu'il va manquer d'un peu de peps pour concrétiser.
ça, j'ai pas de problème à le dire, mais en fait, c'est même pas une question de game.
C'est basique comme constat.

ça va même plus loin que même faire un peu de push pull ou parler émotionnel plutôt que rester plat et sans difficultés aucune pour la fille dans la conversation.
ça va aussi du côté du "management" des situations, comme le fait de savoir isoler, de gérer les groupes pour se retrouver au bon endroit au bon moment (dans le taxi pour le retour avec elle, et la "déposer", par exemple), et pouvoir concrétiser.
Mais il n'y a pas de "technique" en soi, pour ça.
Juste de l'intelligence sociale et de l'expérience qui permettent de voir venir les écueils pour les éviter.

Mais ça enlève rien au fait que parfois, on pourra être attirant en général, et avoir l'attitude, et rien pouvoir y faire, parce que pour elle, il y a des choses qui coincent, soit qu'on est pas attirant, soit qu'il y a des no go; et là, push pull et jeux en tous genres ou pas, on pourra peut-être espérer la faire tomber de son piédestal un instant, mais le buyer's remorse sera sans doute immense et ça mènera à rien.
Donc, pourquoi se faire chier avec ce genre de situations?
Juste pour tirer un coup? à la rigueur, si c'est la fille de vos rêves, on peut tenter le coup, mais sinon, c'est beaucoup d'énergie pour rien,
même en se "contentant" (sans frustration dans le terme) des filles qui seraient volontaires,
il y a très largement de quoi faire pour se satisfaire, parce que des filles volontaires, en général, si on est normal ou au dessus de la normale, il y en aura toujours un panel très divers et variés, ce qui permettra de trouver tout ce dont on rêve, même si certaines peuvent être plus exceptionnelles que d'autres.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 17.12.17, 11h25 par Bumble
  • [+2] 100% d'accord le 03.01.18, 16h37 par Thedaze

Les vacances de noël furent difficile. Plusieurs problèmes familiaux ont frappé en même temps, me minant sérieusement le moral. Mais depuis le début d'année ça va mieux. Tout ça pour dire que j'avais pas trop la tête pour la drague jusque-là.

Dans mon dernier post, j'évoquais "laisser Cédille de côté et repartir à la recherche de nouvelles rencontres"

Je fus bien naïf. Autant le dire directement, je suis tombé amoureux d'elle. Au début je l'ai nié, mais plus j'essayais de lutter contre, et plus je me sentais mal. Alors il n'y a pas si longtemps, j'ai décidé de l'accepter et de faire avec. Le pire c'est que je vois ses défauts, je les connais. Je la vois, son instabilité, son manque de confiance en elle flagrant, sa lâcheté, même sa puérilité parfois. Mais je la veux quand même. Je n'ai pas de contrôle sur ça.

Je suis partagé sur l'expérience que cela procure. Il y a des hauts et des bas. J'aime cette sensation de découverte, les émotions qui me traversent. Trop longtemps je me suis plains de la platitude de mes rencontres, je ne peux pas le nier.

Mais bon je suis pas masochiste non plus. Elle a toujours son mec , dans sa relation définitivement douteuse mais pourtant toujours debout.

Alors je n'ai pas cherché spécialement à la voir, à lui parler. Et bien du coup c'est elle qui vient me chercher. Tous les jours de la semaine à me demander à la voir pendant sa pause. Elle sait que je suis dans un stage à 50m du sien, totalement libre où je fais ce que je veux, je n'ai pas d'excuse pour ne pas la voir quand j'y suis. Et elle joue toujours avec moi. Il y a toujours cette étincelle dans son regard.

J'essaye pourtant bien de rencontrer des nouveaux visages. Mais le coeur n'y est pas. Je n'ai pas réellement envie de rencontrer d'autres femmes. Il y a toujours Cébis avec qui je suis resté en contact et que je dois revoir prochainement, mais elle aussi a un mec. Comme si ça suffisait pas, à une soirée médecine en début de semaine, j'avais revu une deuxième année (elle aussi en couple) que j'avais rencontré à mon WEI. On a tchatché une partie de la soirée, pour m'entendre dire à la fin :
Si j'avais pas eu de mec, ce soir on aurait fini ensemble, c'est certain..
Pour qu'ensuite on s'ajoute sur facebook et qu'elle demande à ce qu'on aille se prendre un verre un de ces jours.
Putain les meufs, quitte à vous mettre en couple, choisissez le bon quoi, merde.

Et puis la cerise sur le gâteau, la meilleure amie de Cédille qui m'a proposé d'aller se prendre un verre mercredi soir. Dois je préciser qu'elle est en couple ?

Bon par contre elle, ses intentions sont plutôt amicales, du moins il me semble. De toute façon il vaut mieux éviter le cataclysme, donc pour moi c'est friendzone direct. En tout cas on a vraiment passé une super soirée.

Ensuite il y a eu mon anniversaire. Cédille était conviée. Pour faire court, elle dit oui dans un premier temps avec pas mal d'entrain, puis non pour un motif crédible mais malgré tout surpassable, donc j'insiste un peu, ça lui fait plaisir, elle vient. Bonne soirée, on joue toujours notre petit jeu mais pas de changement particulier, ni de dérapage. De toute manière je tiens à éviter les dérapages, tout en lui rappelant de temps en temps qu'elle me plait.

Bref. Je n'ai pas de cible célibataire dans le collimateur immédiat, je n'ai pas spécialement envie d'en chercher une même si il le faudrait, et je vois Cédille régulièrement sous ses impulsions. Il faut que je mette un peu de distance, mais c'est vraiment, vraiment pas facile.

C'est paradoxal de se sentir en même temps épanoui dans sa vie comme je l'ai jamais été, et à la fois bloqué dans ce manège émotionnel où je ne vois pas la solution. Je ne sais pas comment renverser la vapeur. Je ne demande même pas à ce qu'elle jette son mec pour moi (ça ne serait pas un début de relation correct), mais comment, au moins dans un premier temps, lui faire réaliser que sa relation bancale lui nuit plus qu'autre chose. Elle n'est pas heureuse avec. Elle le dit à sa meilleure amie, et ses actes le montrent. C'est pas la seule, ça vaut aussi pour les autres sus-citées, à un degré largement moindre, mais quand même...

Bref, un peu perdu.. mais pas malheureux pour autant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 22.01.18, 10h54 par Hillel
  • [0] Courage le 22.01.18, 20h17 par Onmyoji

Méfies toi tout de même, tomber une fois sur une nana en couple c’est pas d´bol. Tomber systématiquement sur des nanas en couple ça ressemble beaucoup à de l’auto sabotage...


De même pour tes sentiments pour cédille. Loin de moi l’idée de les nier mais penser que tu n’as pas de prise dessus est dommage. Elle semble remplir clairement un vide chez toi. Elle te donne l’idee d’une relation sans la relation elle même. Clairement tu ne prends pas de risque.

À mon avis tu devrais quand même assez rapidement prendre de l’air vis à vis de ça. Ça ne te fait pas avancer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 22.01.18, 10h54 par Hillel
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

The_PoP a écrit :Méfies toi tout de même, tomber une fois sur une nana en couple c’est pas d´bol. Tomber systématiquement sur des nanas en couple ça ressemble beaucoup à de l’auto sabotage...
Ce n'est pas faux. Maintenant, certaines personnes en couple ont des qualités qui font que. Un exemple parmi d'autres, ils ont réussi à séduire quelqu'un (ou a été l'objet d'une séduction), sont parvenus à créer suffisamment d'intérêt, de tension, de lien avec la personne pour que ça se concrétise. Ils sont aussi, me semble-t-il, plus sereins dans l'image qu'ils renvoient d'eux socialement, leur besoin affectif-sexuel, ce qui leur donnent une certaine confiance en eux. Je ne dis pas pour autant que les célibataires sont des ratés, et que tous les gens en couple sont épanouis, très loin de moi cette idée, mais c'est une autre histoire.

Maintenant, être attiré par des personnes ayant une certaine valeur sociale, c'est différent d'être attiré par des nanas inaccessible et borderlines (métaphoriquement parlant), ce qui me semble être plus le cas de Barta qui ne fait que "toucher du doigt" les femmes qu'il rencontre. S'il tombe sur une nana célibataire de cet acabit, ça ne changera rien à la donne.

Sinon, entièrement d'accord avec toi.
Putain les meufs, quitte à vous mettre en couple, choisissez le bon quoi, merde.
Elle a choisit le "bon". Pour elle. Pas celui que tu imagines être le meilleur pour elle, elle ne t'a pas choisit non plus, mais elle l'a choisit.

Qu'en est-il de tes choix, à toi? Je ne voudrais pas être trop trop franche, et d'ailleurs ce n'est qu'un avis, mais tel que tu le racontes, cette fille semble surtout se "foutre de ta gueule".
lui faire réaliser que sa relation bancale lui nuit plus qu'autre chose
Tu n'es pas son père, tu n'es pas son tuteur, ni son sauveur. Tu n'es pas même son ami. C'est une excuse plus ou moins trouvée pour surtout lui faire comprendre qu'elle devrait être avec toi et que c'est toi le bon, non?

Ta fixette sur Cédille te met, en prime, très potentiellement des œillères envers toutes les belles personnes que tu pourrais rencontrer. A mon humble avis.

Pourquoi n'appliquerais-tu pas les conseils que tu souhaites lui donner?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Il y'a du vrai... le 22.01.18, 12h46 par Barta

Loin de moi l’idée de les nier mais penser que tu n’as pas de prise dessus est dommage. Elle semble remplir clairement un vide chez toi.
Quand je dis que n'ai pas le contrôle, ce n'est pas en mode fataliste "tiens ça me tombe sur la gueule", j'ai quand même mis de la distance, surtout tout le mois de décembre où l'on ne s'est vus que pour l'anniversaire de sa meilleure amie. Mais ça n'a pas changé grand chose. Je pense pourtant qu'il existe des nanas célibs tout aussi bien. Je vais essayer de me forcer un peu plus.

J'ai déjà ressenti ce vide affectif en fait. J'ai l'impression qu'il me poursuit depuis longtemps, sans que je comprenne la raison de son existence. Je veux dire, je n'ai pas eu de carence affective dans l'enfance, et j'ai bien eu quelques succès depuis. J'ai bien fait 2 ou 3 longues OI quand j'étais ado qui m'ont valu des LJBF, mais à mon sens rien de grave. Je n'ai pas vraiment de piste..
Qu'en est-il de tes choix, à toi? Je ne voudrais pas être trop trop franche, et d'ailleurs ce n'est qu'un avis, mais tel que tu le racontes, cette fille semble surtout se "foutre de ta gueule".
J'apprécie la franchise au contraire. Je ne viens pas poster ici pour me faire brosser dans le sens du poil. J'aime le bon sens et les capacités d'analyse des membres d'FTS.

Elle se fout de ma gueule VS elle est perdue, c'est l'alternative discutée depuis le début. Au fond, je suis en train de me dire : "qu'est ce que ça change au final".. les deux sont mauvais.
C'est une excuse plus ou moins trouvée pour surtout lui faire comprendre qu'elle devrait être avec toi et que c'est toi le bon, non?
Loin de moi l'idée d'apparaître en messie. Quand je dis qu'elles devraient choisir "le bon", ce n'est pas avec le sous entendu pédant "moi", mais un qui ne leur donne pas forcément envie de voir ailleurs. Après je pense qu'elles sont assez grandes pour faire leur choix. Pour moi même avoir été dans une relation qui ne me convenait pas pendant des années, je sais que ce n'est pas facile d'admettre qu'on s'est plantés et de dire au revoir.
Pourquoi n'appliquerais-tu pas les conseils que tu souhaites lui donner?
Touché.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 22.01.18, 20h57 par Hillel

Je pense que la meilleure thérapie pour toi serait de "libérer" ton état sexuel. Va en soirée médecine, en WE faluchard. Retourne au crit (fais le DT, c'est plus approprié au sexe, il fait chaud et tu es seul sous ta tente).

Et lâche toi sexuellement (par contre vas y mollo sur l'alcool, c'est pas indispensable). Ça te vaccinera contre les one-itis.

Je comprends parfaitement ton ressenti et ton raisonnement.
J'ai déjà ressenti ce vide affectif en fait. J'ai l'impression qu'il me poursuit depuis longtemps, sans que je comprenne la raison de son existence.
As-tu déjà pensé à en parler avec un professionnel?

Sinon, une pensée très personnelle sur ce que tu évoques, qui reste subjective :

Le vide affectif, lorsque nous n'avons pas des relations affectives épanouissantes, malgré deux ou trois succès, ça peut rester globalement répandu. On a besoin d'amour. C'est vital. Les nourrissons meurent sans amour.

En prime que la société nous met clairement la pression. On nous demande "Pourquoi tu es célibataire?" comme si c'était une situation anormale et indécente, en nous vendant à côté les recettes miracles pour se sortir de ce qu'on fait apparaître comme une misère affective.

Puis, pour la plupart des gens, "l'amour" se résume à la relation amoureuse. Ils n'arrivent pas à tirer autant de bénéfices auprès d'autres formes de relation. Les amis, la famille, les rencontres furtives, les relations amoureuses-sexuelles multiples autre que le couple exclusif. Ils focalisent dessus, sur leur solitude, leur célibat et ils s'engouffrent dans ce vide affectif en oubliant qu'ils sont aimés de toute part et que ça aussi c'est important, que ça a même beaucoup de valeur.

En fait, la plupart des gens n'arrivent pas à vivre seuls, parce qu'ils ont l'impression de ne pas avoir et recevoir cette valeur. Parce que ça demande trop de moments passés avec soi-même. Tout ce qui fait notre société sert globalement à fuir notre solitude, parce qu'on a tendance à la confondre avec l'isolement (qui est un vrai problème de société).
Quand je dis qu'elles devraient choisir "le bon", ce n'est pas avec le sous entendu pédant "moi", mais un qui ne leur donne pas forcément envie de voir ailleurs.
Tu sais, tout le monde n'est pas capable d'infidélité ou de jouer sur deux tableaux parce qu'ils ne sont pas bien dans leur couple. Il y a aussi des gens qui font des choix cohérents sans avoir à trahir ou recourir au mensonge. Puis des gens qui, juste, sont en carence chronique et ne peuvent pas s'empêcher de recevoir de l'attention ou bien plus "libres", qui ne peuvent se satisfaire d'une seule relation. Ça n'a pas forcément à voir avec la qualité de la relation ou la personne avec qui elles sont, sinon c'est de la pure déresponsabilisation.

Peut-être que comme toi, elle fera le choix des années plus tard. Mais les décisions pour elle-même, elle les prendra. Tu as peu d'emprise dessus. Tu peux disséminer des graines, c'est toujours à elle de les planter et prendre racine.

Il n'y a rien de moins constructifs que de rechercher des problèmes à l'extérieur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 25.01.18, 23h46 par Barta

Accepte que ça va prendre un peu de temps pour te sortir de cette petite fixation.

Et met en marche ce qu’il faut pour dépasser cela. Tu connais la recette.

Léger freeze-out et surtout un max de sport, de projets, de sorties avec tes potes et pourquoi pas quelques dates.


Perdue ou manipulatrice dans tous les cas passés ton chemin. On juge sur les actes et pas sur les intentions.


Allez du nerf, t’as des opportunités tout autour de toi, lève les yeux.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout à fait ! le 25.01.18, 23h46 par Barta
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Yo barta,
Pas très cool ce qui arrive en ce moment, surtout j'imagine avec la pression de la D4 en plus. Sinon sur d'autres aspects que le côté relationnel, filles ça va comment?
Parce que souvent tout est lié, quand on a des périodes un peu merdique, on va plus facilement tomber sur des plans foireux.
Comme ça a été dit précédemment, t'as l'air dans un cercle un peu merdique niveau rencontre et filles. Pourquoi ne pas en profiter pour voir de nouveaux horizons? et comme te l'a doucement suggérée Hillel, ne pas appliquer les conseils que tu veux lui donner à toi?

La nana a l'air assez paumé et pas tip top dans ces baskets, à ne pas savoir ce qu'elle veut, visiblement toi tu sais ce que tu veux. Ca ne veut pas dire que c'est une imbécile ou autre, c'est juste que vous êtes à des moments différents, à cet instant t il y a incompatibilité sur de nombreux points. C'est comme ça.. Tant que les changements ne viendront pas d'elle..

Tu sais ce que tu as a faire pour passer ce cap, on l'a lu sur ton journal, sur d'autres. Alors hisse les voiles et en avant pour de nouvelles aventures.

Have fun ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 25.01.18, 23h46 par Barta

Et lâche toi sexuellement [...]. Ça te vaccinera contre les one-itis.
Je ne tiens pas particulièrement à me faire vacciner contre les "OI". C'est un terme diabolisé au possible, mais l'OI à la base ça désigne l'obsession amoureuse, où on parle du bon bob qui se bouge pas, qui n'a jamais parlé à la meuf et qui fait que fantasmer au possible. Je pense que je ne tends plus depuis un moment vers ces travers, et que par contre tomber amoureux dans mon contexte est quelque chose de normal. Mais ça rentre parfois dans le champ du terme d'"OI" tel que tu le dis dans ta phrase, alors que je pense qu'il faut vraiment faire le distinguo.

Bon autant par contre sur le fait de s'éclater et se "libérer" je te rejoins totalement.
As-tu déjà pensé à en parler avec un professionnel?
Non. Et a vrai dire, je pense que je n'aurais pas grand chose de plus à lui dire que les quelques lignes que j'ai écrites. Je pense que ça saute un peu aux yeux mais je suis parfois pas très au clair sur mes émotions et j'aurais beaucoup de mal à lui déblatérer un truc qui fasse un minimum de sens pour moi. Du coup je vois pas trop comment il pourrait m'aider.
Ça n'a pas forcément à voir avec la qualité de la relation ou la personne avec qui elles sont, sinon c'est de la pure déresponsabilisation.
C'est vrai. j'ai beaucoup tendance à me tenir responsable de tout ce qui se passe dans ma vie, réussites comme échecs (locus de contrôle interne si ça te parle), et ça ne correspond parfois pas à la réalité, comme tu le dis. On n'est pas forcément responsable des actions de son/sa partenaire, et j'ai peut être trop tendance à penser qu'on y influe plus que réellement.
Léger freeze-out et surtout un max de sport, de projets, de sorties avec tes potes et pourquoi pas quelques dates.
Sinon sur d'autres aspects que le côté relationnel, filles ça va comment?
Mais justement, tout va parfaitement bien sur tous les fronts. J'étudie dans un domaine qui me plaît où mon avenir est quasi-assuré, (bon je pense passer la D4 en deux fois parce que je veux un trèèès bon classement) ; j'ai de très bons amis et amies avec qui je sors très régulièrement et entretien des liens solides ; je fais beaucoup de sport et j'ai une carrure, sans me la péter, assez impressionnante maintenant ; je me suis pris de passion pour le piano depuis bientôt 1 an et je me suis mis récemment à composer, mon prof m'a même empli de fierté quand il m'a dit que c'était un début "prometteur"..

je mentirais si je disais que je suis parfaitement bien pour autant parce que je suis du genre à beaucoup regarder le côté négatif.

Sérieusement, je n'ai pas du tout à me plaindre. Sauf côté filles. Haha.

D'ailleurs je me suis pris un bon flake d'une meuf de tinder ce soir, à 1h du rencard.

Mais je vais persévérer. Y'a pas de raisons que seul ce domaine foire.

Sometimes goodbye's the only way

J'aurais mis le temps, mais j'ai finalement accepté que je n'arrivais pas, que je n'arriverai pas à gérer la situation et que ça me prenait beaucoup trop la tête. J'ai trop longtemps lutté pour tenir cette relation insupportable avec Cédille afin essayer de maintenir une cohésion dans notre groupe de potes, parce-que je ne voulais pas "tout gâcher". Et aussi parce que j'avais espoir.

Il y a une connotation positive au mot "espoir". Personnellement, j'ai le sentiment que c'était une espèce de carotte qui me faisait avancer pieds nus sur des braises. Une sorte de promesse inatteignable qui puisait toute mon énergie par la simple idée "et si ?..". Définitivement une émotion qui te traîne plus dans la boue qui ne t'en fait sortir.

Alors j'ai décidé de tuer cet espoir, pour de bon. Après discussions avec mes amis les plus proches, la solution qui s'est imposée à moi nous est venu d'un certain Bob. Oui oui, ce Bob.

Pour ceux qui n'ont pas compris, c'est à dire passer aux aveux. La déclaration quoi.

Je vous arrête tout de suite, je n'ai sorti ni les fleurs, ni les poèmes, ni n'importe quelle mièvrerie.

Je l'ai simplement vue à sa pause, il y a 2 semaines, et alors qu'on discutait, j'ai dérivé en lui disant que lorsque je lui disais que je voulais "plus", c'était pas en mode "ouais éventuellement", c'était parce que je ressentais quelque chose pour elle. Elle a été un peu prise de court, m'a dit qu'elle m'avait déjà tout dit, que j'étais top sur tous les plans, mais qu'on s'était pas rencontrés au bon moment. L'entretien fut un peu écourté car sa pause se terminait.

Par message, plus tard dans l'après midi, j'ai pu embrayer sur le fait que j'avais besoin d'une certaine distance à partir de ce moment là. Elle a répondu que ça lui faisait vraiment mal, etc.. Je n'ai pas joué le drame à deux balles, je suis resté droit, sans déballer toutes mes émotions, ni faire de procès sur son comportement passé et tout le tsointsoin. Ce dernier échange fut court et bien mené. Je pense avoir été correct sur ce coup là.

Désolé The_PoP, je n'ai pas réussi à mettre "un peu de distance" et la garder en pote comme tu le suggérais. Je pense sincèrement que c'était la meilleure chose à faire, et j'ai même essayé de le faire, mais avec le groupe soudé et actif qu'on avait, mettre juste un peu de distance était infaisable. Avec les sentiments qui grandissaient de surcroît, ça tournait chaque jour un peu plus au supplice de la voir près de moi, et pourtant si loin. Au moins, j'aurais évité la scène de crise mélodramatique.

Je n'ai pas de nouvelles depuis, et je m'en porte beaucoup mieux. J'ai l'esprit tranquille. Je n'ai plus besoin de réfléchir à quoi que ce soit à son sujet. Evidemment, parfois j'ai un vague à l'âme qui frappe et me fait broyer du noir, mais je suis sur la bonne pente. J'avance enfin.

D'ailleurs, partons maintenant sur les choses fun qui se sont passés après ça.

-----------------------------------------------------------

Le lendemain des évènements sus-cités (c'était un lundi), j'avais un rencard tinder. En fait, j'en avais 2. Un le mardi, et un autre deux jours après.

TinDate 1 :

Appelons-là Coolette. Parce qu'elle était cool. Physiquement, c'était pile ce que je décris comme mon standard, à savoir : petite, yeux colorés bleus ou verts, brune, bonne poitrine.

Je retrouve Coolette vers 21h et je l'emmène dans mon bar favori. Ils proposent une bière particulièrement forte là-bas qui est un peu notre bière idole avec mes potes. Elle est pas très bonne mais elle met de bonne humeur rapidement. Je lui fais goûter et on commence à faire connaissance.

Le bar est un peu vide mais se remplit au fur et à mesure.

Coolette est très posée comme meuf. Elle a grandi à la campagne, et s'étonne des "photocopies de femmes" qui selon elle pullulent en ville. Elle parle lentement, avec une voix qui joue dans les graves. Elle respire la paisibilité.
Elle est sportive, curieuse, et a un beau sourire. Elle me plait.

C'était une soirée karaoké, je connais un peu le mec qui joue de la guitare dans le bar. On s'échange des sourires complices.

On discute toujours, on s'entend bien. Un moment donné, je lui demande :
Pourquoi tu m'as envoyé un super like sur tinder ?
- En fait.. c'est un peu con à dire mais j'avais pas fait exprès..
- Ah.. Choqué et déçu.
- (rire) mais je regrette pas, t'es un mec cool, ça aurait été dommage de pas te rencontrer.
Elle est un peu tactile, mais pas trop. Elle propose qu'on reprenne une seconde fois la même bière. La pauvre.

Comme il y avait davantage de bruit, je lui demande à m'asseoir à côté d'elle, sous prétexte que je l'entendais pas trop bien, ce qui en soit était à moitié vrai, mais m'a surtout permis d'appuyer le kino. Je redouble de regards complices avec le chanteur.

Vers 1h moins des brouettes, elle a voulu rentrer, parce qu'elle devait se lever pas trop tard. On sort du bar en marchant plus très droit. je lui demande où elle habite du coup. C'était assez loin et elle voulait rentrer à pied.
Moi : Tu plaisantes ? Jamais je te laisse rentrer à pied dans cet état là. On prend un Uber.
Alors je commande un Uber. Et comme il faisait un peu froid en l'attendant, on a commencé à se rouler des pelles. Ouais. Dommage que ce salaud de Uber ait pas pris son temps, pour une fois.

Je taquine un peu le conducteur parce que ça se sentait qu'il était nouveau. On se marre bien.

Il nous dépose devant chez elle, on s'embrasse mais je sentais qu'elle irait pas plus loin pour un 1er date. Je repars vers chez moi en lui disant à bientôt.

2 jours plus tard, je prends un peu de ses nouvelles, je lui dis que c'était une bonne soirée, elle acquiesce, et je propose qu'on se revoit dans le week end. Mais elle ne répondra jamais à ce message. Shit.

TinDate 2 :

Celle-ci n'a pas besoin de sobriquet parce que je n'ai pas particulièrement d'idée et que le récit sera plus court.
Elle était plus jeune de 5 ans, j'avais une petite appréhension. Sinon elle était jolie, d'origine marocaine (j'ai la cote avec les marocaines, je comprends pas), et énormes seins.

Je reproduis le schéma de la précédente, direction mon bar favori pour lui faire goûter la bierasse.

Il n'y avait pas de thème particulier ce soir là, l'ambiance était plutôt calme. On parle, on parle, elle a des choses à raconter et a fait quelques trucs intéressants. Mais je ne développe pas de feeling particulier avec elle. Je ne sais pas trop pourquoi. La soirée continue, on va prendre un kebab, puis on se pose dans un autre bar, vide mais ou il y'a un excellent chanteur. Puis, vers 2h, je la raccompagne chez elle, on se quitte en se faisant la bise.

Je vois pas grand chose d'autre à détailler sur ce date. C'était une bonne soirée, on s'est pas du tout ennuyé, mais je ne suis pas emballé. Elle m'envoie juste après pour dire qu'elle a passé une soirée géniale, je réponds "plaisir partagé wesh" et par contre, elle, je ne l'ai pas relancée.

Un truc que je remarque quand même, vu que c'est la 3ème fois que je date une marocaine, c'est qu'elles ont tendance à s'enfermer dans une frame de meuf inaccessible, ce qui fait que je n'ai jamais conclu avec elles au 1er date.

Un autre truc que je remarque en écrivant 1er date, c'est qu'en fait, depuis que j'ai quitté mon ex, je n'ai jamais été jusqu'au second date avec une autre meuf, qu'il y ait kissclose ou pas d'ailleurs.

Petit récap :

- Cléo, KC au 1er date. Relancée par la suite, sans résultats. Même quand j'étais sur Paris, elle trouvait pas le temps.
- Vairon, KC au 1er date. Relancée par la suite, a gentillement esquivé. Quand je la croise en soirée, m'ignore gentillement.
- Mia, pas de KC. Relancée par la suite, avait décliné puis dit "la prochaine fois sans faute ;)" sans relancer elle même. Je n'ai pas donné suite.
- Cédille, cas particulier. On notera quand même qu'elle n'aura pas quitté son mec pour moi.
- Coolette, dernier cas en date.

Ce qui se dégage de tout ça, c'est que j'ai l'impression d'être Barta, le mec sympa, du genre "c'était cool mais j'en veux pas plus". Enfin c'est même pas une impression, c'est exactement ça. Et ça va pas du tout, ça. Y-a t-il quelque chose que je fais mal ? Est-ce que je reproduis une erreur continuellement sans la voir ? Y-a t-il quelque chose à faire, à progresser pour passer de "mouais" à "je le veux" ?

Je n'ai pas l'impression d'être relou. Les dates se passent quand même bien (sauf cas Vairon sur la fin maiiiis bon), et quand je recontacte par la suite, c'est quelques jours plus tard, sur un ton léger, sans tenir la jambe, pour proposer le second date. Où est la couille ? Pourquoi si peu d'intérêt pour même pas un second date ?

Un deuxième autre truc que je remarque, c'est que mes activités actuelles ne sont pas propices à faire de nouvelles rencontres régulièrement. Pour l'instant, les nouvelles rencontres se font sur Tinder. Le SPU commence à me démanger, ça à l'air d'être une bonne alternative.

Après ce date, je suis monté à Paris quelques jours pour voir un ami et assister au concert de mon groupe favori, Hollywood Undead. Les vrais savent. C'était epic. Ce petit voyage m'a fait beaucoup de bien.

Voilà voilà. Pour conclure, je partage avec vous ce petit dialogue de la série Louie. Je n'ai pas vu cette série, mais ce passage m'a pas mal touché. Si il y a autant de qualité dans tous les épisodes, il y a de fortes chances que je la regarde bientôt.
Dr Bigelow : So you took a chance on being happy, even though you knew that later on you would be sad.

Louie : Yeah.

B : And now... you're sad.

L : Yeah.

B : So... what's the problem?

L : I'm too sad.... Look, I liked the feeling of being in love with her. I liked it. But now she's gone and I miss her and it sucks. And I didn't think it was going to be this bad, and I feel like, why even be happy if it's just going to lead to this, you know? It wasn't worth it.

B : You know, misery is wasted on the miserable.

L : What?

B : You know, I'm not entirely sure what your name is, but you are a classic idiot. You think spending time with her, kissing her, having fun with her, you think that's what it was all about? That was love?

L : Yeah.

B: THIS is love. Missing her, because she's gone. Wanting to die.... You're so lucky. You're like a walking poem. Would you rather be some kind of a fantasy? Some kind of a Disney ride? Is that what you want? Don't you see? This is the good part. This is what you've been digging for all this time. Now you finally have it in your hand, this sweet nugget of love, sweet, sad love, and you want to throw it away. You've got it all wrong.

L : I thought this was the bad part.

B : No! The bad part is when you forget her, when you don't care about her, when you don't care about anything. The bad part is coming, so enjoy the heartbreak while you can, for God's sakes. Pick up the dog poop, would you please? Lucky sonofabitch. I haven't had my heart broken since Marilyn walked out on me, since I was 35 years old. What I would give to have that feeling again.... You know, I'm not really sure what your name is, but you may be the single most boring person I have ever met. No offense. Give me my dog. Come here. You.... Don't fall down.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like ! le 15.02.18, 09h43 par Jalapeno
  • [0] Cool le 15.02.18, 13h41 par THS

Salut Barta (ba?) !

Je suis bien content de voir que tu as réussi à avancer avec cédille. J’ai rien contre le fait de couper les ponts hein, c’etait à toi de voir en fonction de ce que tu arriverais à mieux gérer.

L’essentiel dans ton cas c’etait d’avancer à mon avis.

Pour le reste quelques remarques en vrac :

- rebondir c’est bien, ne pas trop attendre pour le faire c’est une bonne chose mais ne sous estime pas l’impact de ton deuil de relation avec cédille sur tes interactions de séduction. Question d’enjeux, de temps de cerveau disponible et de temps tout court. À mon humble avis ca impacte un peu.

- t’as l’air de dire que ça ne fonctionne pas très bien mais la marocaine avait l’air open et c’est toi qui n’y est pas allé...

- tu passes direct de tinder au SPU. C’est pas une mauvaise chose hein par contre pourquoi ne pas faire un poil plus de NPU ? Au vu de ta situation sociale ca semble pertinent ?

Bon courage à toi, diminue un peu les enjeux, relâche la pression que tu te mets et donne toi un peu de temps à mon avis.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 15.02.18, 09h43 par Jalapeno
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Yo barta

En lisant ton post, je pense à ça

Image

ça fait plaisir de lire ce que tu écris.
C'est dur, ce n'est pas forcément facile, à voir ce que ça va donner par la suite avec ton groupe de pote. J'espère que tu garderas le cap si jamais.
Tente peut être plus de choses, dans la séduction, dans le contact sans forcément demander. Tu vois au lieu de "est ce que je peux me mettre à côté de toi je ne t'entend pas" plutôt "attend je vais me mettre à côté de toi, j'entend pas ce que tu dis"
Comme le dit Pop et toi même à travers ce que tu dis, ne néglige pas le temps d'attente par rapport à cédille, tu peux être disponible de ton conscient, mais peut être qu'a travers des choses inconscientes ça montre moins.

Après tu sais les messages desfois ça passe à la porte, faut pas hésiter à relancer une seconde fois. Après le risque avec les rencards tinder, c'est qu'il y a une multitude de possibilité.. C'est bien l'un des soucis des SDR.

Tes activités actuelles, t'as moyen d'en faire d'autres ou pas du tout avec les ECN? Sinon essaie d'en faire un peu où tu peux sociabiliser, du sport, de l'associatif, entraîner ou j'sais pas.
Sinon comme te le suggère pop, le NPu peut être une bonne idée, si tu sors assez souvent dans le même endroit. Ca peut être intéressant et beaucoup plus abordable que le SPU (a nice je sais pas comment c'est perçu de manière globale, mais bon le Npu paraît plus abordable que le SPU personnellement de nos jours ^^ )
J'sais pas si tu sors encore en faluche, desfois ça peut être un moyen d'en voir en dehors ou autre.

Have fun
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 15.02.18, 11h33 par Onmyoji
  • [+1] +1 le 15.02.18, 13h39 par THS

Une bonne semaine.

Le lendemain de la saint-valentin, d'humeur vaguement triste comme le suggérait mon dernier post, j'étais allé dîner chez mes 2 meilleures amies pour me détendre un peu. Ce que je vais dire fait très "meme facebook", mais une raclette, en soit, c'est toujours une bonne soirée.

Je sais plus trop pourquoi ni comment on en est arrivés là mais elles étaient un peu excitées, et je me retrouvais à juger qui suçait le mieux mon doigt (l'une d'elle est particulièrement douée). En même temps, au cours de la soirée, je checkais un peu tinder , et j'avais effectivement un nouveau match. Nous l'appellerons Nya.

Je connaissais déjà Nya. Elle est dans ma fac. Je l'ai rencontrée dans le même cas de figure que j'avais rencontré Vairon, c'est à dire pendant son stage d'été dans mon service quand elle entrait en deuxième année, il y a plus d'un an. On avait juste bien sympathisé pendant ce laps de temps, mais à ce moment là j'étais en couple. Je ne l'avais pas revue depuis, mais certains échos m'avaient laissé entendre qu'elle aimait bien s'amuser.

Je me souvenais d'elle, ce qui n'a pas manqué de la faire réagir. Très vite, je la taquine en lui demandant ce qu'elle peut donc bien faire sur tinder. Elle est plutôt directe et m'explique qu'elle sort d'une relation et ne cherche qu'à baiser.

Scène surréaliste : allongé, j'ai mes deux meilleures amies dans les bras qui sont chaudes à point et je suis en train de configurer pour faire venir Nya chez moi. On prévoit donc qu'elle vienne le lendemain aprèm. (je me suis pas tapé mes meilleures amies par contre. Faut pas exagérer).

Et c'est ainsi que je me suis retrouvé à ramener Nya chez moi. Physiquement, elle est petite, belle, blonde, piercée, tatouée, et bien entendu, gros seins.

On se pose chez moi, on discute un peu parce que bon quand même, on reste des animaux mais on est pas des sauvages. Puis au bout d'un moment, il y a un blanc. On se regarde dans les yeux et elle me dit :
J'attends que tu prennes un peu plus d'initiative..
Ni une ni deux, je l'embrasse. 20 secondes plus tard, les vêtements sont en bas du lit. Elle avait l'air particulièrement excitée, du genre morte de faim. Elle voulait même pas de prélis. J'étais un peu pris au dépourvu, ça ne m'excitait pas particulièrement. Du coup.. J'ai pas bandé.

On essaye quand même, mais quand ça veut pas, ça veut pas. On s'arrête, on parle, y'a pas franchement de malaise. Je ne me sens pas honteux ou quoi. J'avais un peu d'appréhension. J'avais le pressentiment que ça pouvait se passer comme ça. Les coups d'un soir ne m'ont jamais fait rêver. Maintenant je suis certain que ça ne m'intéresse pas du tout. Même après un an entier sans rapport.

Bref, elle dit que ça lui est déjà arrivé, qu'en général la deuxième fois ça marche. Visiblement elle a connu beaucoup de mecs. Elle laisse présager qu'on se reverra. Je propose un soir dans la semaine car elle avait son stage pas loin de chez moi. Elle répond "pourquoi pas", puis finalement elle s'en va. On verra bien, me dis-je.

Je suis quand même globalement content de l'expérience. En dehors du fait que c'était plutôt inattendu, ça a confirmé certaines choses que je pensais sur moi, et que je n'avais pas encore mis à l'épreuve.

----------------

Dimanche, nouveau TinDate.

Je retrouve la demoiselle en ville dans la soirée. Aïe, elle était mieux sur la photo.. je suis un peu déçu, mais j'évite de le montrer. Restons courtois.

Et puis ça aurait été dommage, elle m'a fait découvrir un bar super sympa et était assez cool. Sportive, littéraire, elle avait de la conversation. Mais je pouvais pas passer outre le physique.

Bref, bonne soirée malgré tout. Je la ramène chez elle, puis je rentre chez moi, moins déçu qu'à l'arrivée.

A peine rentré, je reçois un message de Cébis. Elle m'explique qu'elle sera à une soirée mardi soir, et que ça serait hyper cool si j'y venais aussi. Comme je suis Barta, le mec sympa, je motive un ami pour qu'on y aille ensemble et je lui réponds que j'y serai probablement. Hyper cool, me répondit-elle.

Entretemps, le lundi soir, alors que je glandais allègrement, je reçois un message d'une amie commune à mon ex et moi, qui me propose d'aller boire un verre avec elles, le soir même. Comme je n'étais pas très occupé, et que j'avais tourné la page avec mon ex, je me suis dit pourquoi pas ?

Et bien là aussi ce fut une bonne soirée. On s'était pas vraiment revus depuis, juste croisés comme ça. On arrive à échanger normalement, il n'y a aucun souci. On se marre bien. Je me sens comme apaisé d'être finalement en bons termes avec elle.

Vient la fameuse soirée de mardi soir. C'était une soirée classique "médecine", mais elle avait un thème saint-valentin : chacun a un bracelet avec un numéro, le délire c'était de trouver dans la boîte la personne qui a le même, et le cas échéant, trouver le photographe pour un kisscam.

Bref, on arrive dans la boite bien amochés, puis soirée classique, on boit, on fait des protos tout le tralala. Et puis finalement, je croise enfin Cébis ! On est content de se revoir, on parle 1 min et on regarde nos bracelets :
Moi : t'as quel numéro ?
Cébis : le 72
M : 60.. dommage
C : .. On le fait quand même ?
Quel heureux hasard, le photographe passait justement par là. On s'embrasse, et évidemment plus longtemps que nécessaire. Je suis trop refait. Mais au bout d'un moment, elle me fausse compagnie pour aller rejoindre son amie qui n'allait pas très bien, et me dit qu'on se retrouve dehors (il y avait une terrasse chauffée, super pratique).

Sauf qu'il faut pas trop compter sur moi quand mon sang est chargé en alcool. Je continue à faire ma life, et finalement je retrouve une deuxième année que nous nommerons Mimi. Parce qu'elle est minuscule (pas loin du mètre 50), toute mignonne, et.. seins de taille normale (qu'est ce qui t'arrives Barta ?)

Il me semble ne pas avoir parlé d'elle. Je l'ai rencontrée l'été dernier, à un apéro de rencontre avec la nouvelle promo. J'étais encore dans ma phase eunuque, je sortais sans but particulier. Le courant était bien passé. Elle m'avait mis une baffe (gentille hein), mais je sais plus pourquoi.

Du coup je me suis souvenu d'elle quand je l'ai recroisée au WEI, et on avait commencé à faire plus ample connaissance. Elle avait un copain à ce moment là. Je me souviens de cet extrait au cours d'une discussion qui ressemblait vaguement à ça :
Moi : De toute façon, toi, je te péchorai pas.
Elle : Mais pourquoi ?! c'est pas sympa !
Enfin bref on avait quand même passé pas mal de temps ensemble à délirer au WEI. Puis on s'était revus le mois dernier à une soirée, au même endroit d'ailleurs. Ah tiens oui, c'était celle qui m'avait dit qu'on aurait fini ensemble si elle avait pas eu de mec, j'en parle plus haut.

Elle était toujours avec d'ailleurs. Mais elle se montrait beaucoup plus open pour le coup, tactile, à me rappeler que je suis son "externe préféré" etc.. On se met à parler très longuement. Je la tchatche pas mal, et je sais plus trop comment on en est arrivés là, mais elle disait qu'elle aimait la bouffe jap, alors je lui ai proposé un bon resto mais la garantie pour que je l'y emmène c'était qu'on s'embrasse. C'est un peu chelou dit comme ça je me rends compte, mais avec l'alcool et le contexte c'était propre, je vous jure.

Bon ben finalement on s'embrasse. Elle m'explique que ça va pas très bien avec son mec (sans blague), qu'il est loin et tout. J'arrive à induire de façon subtile qu'avoir un copain proche et dans la même filière ça pourrait être mieux. Elle semble assez convaincue, juste qu'elle ne me connaît pas assez selon elle. Alors on parle, on se découvre, et on passe mine de rien 3h à parler, danser, s'embrasser. C'était vraiment cool.

Et je sais pas par quel miracle, Cébis était pas dans les parages et ne nous a pas vu. Improbable. Elle avait dû rentrer plus tôt.

Finalement, il se fait très tard. Comme elle habite près de chez moi, on prend le même uber. Peu avant, je la préviens :
M : Par contre tu viens pas chez moi. Je couche pas le premier soir.
E : Mais pourquoi ?!
Ainsi se finit cette soirée totalement géniale.

Le lendemain, j'envoie un message aux deux. Cébis a un peu mal fini la soirée apparemment. Mimi par contre, assumait totalement même une fois sobre (ça change de Cédille). on prévoit le resto pour la semaine prochaine. Elle a l'air vraiment intéressée. On verra bien.

Et j'ai aussi relancé Nya, mais elle n'a pas répondu. Enfin bon, pour le coup, je peux pas lui en vouloir.

Voilà. Une bonne semaine comme on les aime.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 25.02.18, 20h42 par Jalapeno
  • [+1] Yesssss! le 25.02.18, 22h10 par THS
  • [+1] Yesssss! le 25.02.18, 22h10 par THS
  • [0] Bien joué le 26.02.18, 10h29 par Bumble
  • [0] Like ! le 28.02.18, 12h35 par The_PoP
  • [+2] Enorme ! le 12.03.18, 03h13 par valll

Barta a écrit :Finalement, il se fait très tard. Comme elle habite près de chez moi, on prend le même uber. Peu avant, je la préviens :
M : Par contre tu viens pas chez moi. Je couche pas le premier soir.
E : Mais pourquoi ?!
Ahh les soirées médecine <3 <3 <3

Je me souviens d'un échange mémorable avec une P2 une fois, près de la queue des vestiaires :
E : Montre moi ta bite !
M : OK !
La suite n'est pas racontable ...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] mdr !! le 25.02.18, 23h01 par Barta

Yo mec
cool à lire tout ça, ça fait plaisir.
barta a écrit :ça a confirmé certaines choses que je pensais sur moi, et que je n'avais pas encore mis à l'épreuve.
Tu parles de quoi en disant ça?
Après une piste intéressante, c'est que la nana te dit d'elle même qu'il faudrait que tu prennes plus d'initiative, et c'est déjà un point dont on avait parlé sur ton journal, n'hésite pas à plus leader le truc, avec toute les nanas en général.
Je trouve ça dommage les nanas qui te dise on se revoit, mais au final non, ne prenne pas forcément le temps de répondre, juste parce que tu as eu un coup de mou. C'est quand même drôle surtout si ça c'est bien passé hormis ce petit couac qui peut être dû à de nombreuses choses.

En tout cas avec cébis et mimi, have fun, ça devrait promettre de bonnes aventures !

C'est cool que tu ne te reposes pas que sur tinder pour avoir des rencards !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 11.03.18, 06h12 par valll

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre