Story of my life

Note : 14

le 28.01.2012 par NewStart

54 réponses / Dernière par NewStart le 10.12.2019, 19h07

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Pourquoi ce titre ?

Parce que c'est ce que je met en statut Facebook quand j'ai le blues, quand je vois un mec chopper devant moi alors que j'y arrive pas, bref dans tous pleins de cas ou j'ai juste envie de rentrer chez moi et de déprimer tout seul en bouffant du Nutella. Bref, un bon gros moment de loose pour moi.

Sauf que pour la n-ième fois, je me dis que j'ai envie de changer. Sauf que j'ai jamais réussi à me bouger le cul suffisamment. Sauf que cette fois ci en ouvrant ce journal je me dis que ça peut le faire. Et que peut être enfin, je pourrais mettre ce statut quand une jolie fille sortira de chez moi après une nuit de folie. Bref. (je dis souvent bref dans mes messages, mais j'essaye de me soigner).

Donc voila j'écris un journal. Principalement pour moi, bien que je sois complètement incapable de savoir ce que je vais y foutre dedans. Je verrai bien.


Tant que je suis motivé je vais faire un bon vieux 3615 MYLIFE. Je sais pas si quelqu'un lira ce message, mais vu l'heure qu'il est, je m'en fou.

Donc voila, j'ai 21ans, bientôt 22, mes études sont presque finies, je suis pour le moment encore en école d'ingé en région parisienne. Je suis plutôt beau (à ce qu'il parait), mais j'ai une vie de merde. Enfin disons que j'en ai eu une. Un collège/lycée horrible pour moi, sans vie sociale, sans amis, sans rien d'intéressant. J'ai essayé de m'ouvrir aux autres en prépa, et ça à plutôt bien marché (enfin comparé à avant c'était pas dur...). Un jour je suis tombé sur FTS (en 2007/2008). J'ai essayé d'appliquer tout plein de choses que j'ai lues ici et qui depuis le temps se sont pas mal mélangées dans ma tête. Mais bon, j'ai disons fait pas mal de progrès en ce qui concerne ma vie. C'est en fait surtout ça qui à changé. Plutôt que faire un récapitulatif par années qui n'apporte rien entre temps, mieux vaut faire l'état aujourd'hui:

-Je fais des études qui m'intéressent.
-J'ai de très bons amis.
-J'ai de très bonnes amies (et jolies).
-Je sors souvent.
-Je suis plutôt pas mal foutu.
-Je n'ai pas de couilles en ce qui concerne les meufs.
-Je ne choppe pas.
-Mes dernières relations se sont mal passées d'un point de vue sexuel.
-Et elles étaient "par défaut".
-Je geek beaucoup trop.
-Je manque de motivation pour pas mal de choses, genre faire les soldes.
-J'ai ma garde robe à changer en grande partie. Calculs faits, je devrais dépenser plus de 1000€ en fringues => bobo.
-J'ai un mal fou (en fait j'en suis simplement incapable) à aborder une fille dans la rue, ou dans un quelconque endroit. Même quand on ma la présente à une soirée, j'ai beaucoup de mal à faire accrocher la fille.

Concrètement, en ce qui concerne les meufs, j'ai beaucoup de mal à en rencontrer hors de ma zone de confort, et en plus, je suis presque incapable de me sortir les doigts du cul, et de retrouver ma paire de couilles dans ces moments...Bref (et merde encore), je vais essayer de faire changer tous les points négatifs plus hauts, et j'espère que ce journal va me servir à cela...

D'ailleurs ça me fait penser que j'ai envie de sortir demain, et que je vais devoir organiser un truc tout seul comme un grand...avec peut être quelque chose à raconter Dimanche.

That's all Folks !
...pour le moment !

NewStart a écrit :Donc voila, j'ai 21ans, bientôt 22, mes études sont presque finies, je suis pour le moment encore en école d'ingé en région parisienne. Je suis plutôt beau (à ce qu'il parait), mais j'ai une vie de merde. Enfin disons que j'en ai eu une. Un collège/lycée horrible pour moi, sans vie sociale, sans amis, sans rien d'intéressant. J'ai essayé de m'ouvrir aux autres en prépa, et ça à plutôt bien marché (enfin comparé à avant c'était pas dur...). Un jour je suis tombé sur FTS (en 2007/2008). J'ai essayé d'appliquer tout plein de choses que j'ai lues ici et qui depuis le temps se sont pas mal mélangées dans ma tête. Mais bon, j'ai disons fait pas mal de progrès en ce qui concerne ma vie. C'est en fait surtout ça qui à changé. Plutôt que faire un récapitulatif par années qui n'apporte rien entre temps, mieux vaut faire l'état aujourd'hui:
Je me reconnais totalement dans ton parcours c'est dingue. Je vais m’insérer dans ma propre réponse pour cette partie de ton texte en tout cas, j'ai connu tout sa également. (je dirais souvent, "on" et "nous")

Tu as aussi du mal pour aborder des femmes, et c'est logique quant on voit d'où l'on vient. Partir de - 20 en sociabilité pendant les périodes collèges et lycée (quoique pour ma part sa commencé à aller mieux la), et parler ne serait ce avec d'autres personnes était un évènement auquel nous n'étions pas préparé. >perdu, faut faire quoi? > à oué me retrancher dans mes travers et vite m'éloigner.

Le pire étant considéré comme beau (à ce moment la, c'est toujours uniquement les autres qui le pense), c'est frustrant d'avoir des occaz avec des femmes et savoir que même si l'on plait physiquement, on a aucune chance car on les sabote soi même. (le physique sa fait pas tout)

Aujourd'hui comme toi j'ai bien changé. Et la je vais parler dans mon cas en attendant de savoir tes changements à toi.
J'ai totalement mis de coté se passé pourri, pour en faire une force. Ce qui me permet de relativiser lorsque j'ai le blues, je me rappel d'où je viens ce que j'ai fais pour être à niveau où je me sens bien dans ma tête aujourd'hui, et je relève la tête. Pour la séduction c'est en travail, mais au moins pour le restes je penses j'ai récupéré tout mon retard, voire dépassé ce que j'aurais pu penser. Et ceux que d'autres qui n'ont pas eu le même passé n’arriveront pas à combler. (pour un gars qui était sans amis et solo au collège, je vais partir solo dans un autre pays pendant un an ou deux, en étant excité de savoir que je pourrais faire rapidement la connaissance de d'autres personnes, parce que j'y suis bien plus à l'aise, donc voila). Fini le parrallèle avec moi :o


Toi, tu en es où, dans ton travail sur toi même déjà (même jamais définitif).
C'est quoi tes projets?
a

Effectivement on a un "parcours" similaire je pense. D'ailleurs on est pas mal dans ce cas sur le forum je pense. Je m'identifie assez souvent dans les posts de Mr Smooth par exemple.

Pour ce qui est de mon travail sur moi même, à vrai dire je ne sais pas trop ou j'en suis, ni ce qu'il me reste à faire. C'est d'ailleurs un des buts de ce journal, m'aider à identifier tout ça...

3 jours et soirs de debauche alcoolique (mais pas que) approchent...Be ready for this !

Première soirée hier soir. Un bête de repas entre potes, tout ce qu'il y a de plus agréable (en plus, j'aime les lasagnes). On parle de tout. De meufs, surtout. Des choppes de moi et mon meilleur ami, Pierre. On avait pas grand chose à boire, et un apéro de prévu sur place (enfin plus près que les 15 bornes qu'on avait), donc on boit pas, et on go direct la bas. Avec mon pote N. on commence à fumer, du tabac qui rends joyeux, on est une petite dizaine à aller d'apéro en apéro, à boire et taxer de la weed à chaque fois. (Popularité FTW).

Et puis, direction la soirée en elle même. Je suis déjà bien arraché. Je fais des photos à poil ou presque. Failli taper mon hélico. J'ai 3 amies qui se collent à moi. Effet "Mac et ses putes" garanti. C'est cool.




Et la, le drame, je tombe sur P. Il se trouve que l'année dernière, j'ai choppé plusieurs fois cette meuf en soirée, dans un état réciproquement proche du coma. Je l'ai baisée (la seule fois ou on étais pas bourrés :p).Et puis elle qui était amoureuse de moi, a (enfin) compris qu'elle resterai un trou au bout de ma bite (je pensais avoir pourtant été clair dès le départ, mais à priori, elle avait de l'espoir...). Elle avait trouvé un mec, et du coup, je ne l'avais plus rechoppé. Pas qu'elle était moche, mais un poil chiante et avec quelques gros problèmes psy que je n'avais pas envie de gérer. J'ai une fâcheuse tendance à rendre mes coups d'un soir "amoureuses".
Bref je la recroise donc, et ce qui devait arriver, arriva. Elle à essayé de se coller à moi, de agripper, de m'embrasser. Elle m'a proposé de baiser. J'étais littéralement poursuivi par une folle. En gros, elle à tenu pendant plus de 20 min, à me suivre dans une soirée avec plus de 700 personnes, bondée à craquer, alors que je traversais dans tous les sens pour la décrocher. Et puis elle s'est rendu compte que je la rejetais, s'est effondrée en larmes, et à fini au bar, à cuver sa vodka. Récupérée par les vigiles complètement morte, je l'ai recroisée comme une loque à la fin...

C'est clairement à cause de moi qu'elle finit comme ça. Parce que je l'ai rejetée. Pourtant, elle sait que je n'ai plus envie d'elle (enfin, ma bite à envie, mais passons...). Mais pourtant, j'arrive pas à me sentir honteux ou quoi que ce soit. Bref une soirée bien sympa, qui sert d'échauffement au point d'orgue de ce soir. J'attaque vraiment, et la, ça va faire mal.

Je pense que je suis à 2g et quelques. J'ai pas d’éthylotest pour vérifier, mais excusez les fautes dortografe. Donc ce soir, j'ai fumé. Puis j'ai bu. Et j'ai rebu. Et encore bu. D'ailleurs, je sens que je vais vomir après ce message. Bref. (Je dis trop souvent bref).

Donc voila. J'ai rencontré une meuf. Elle m'a dit que les mecs avaient pas les couilles de dire ce qu'ils voulaient. Je lui ait dit que je voulais la prendre en levrette sur le bureau de sa chambre. Comme ça cash. Elle à rigolé. Puis j'ai fait pas mal de blagues douteuses à elle et mes potes en parlant du fait que je voulais la baiser. je me souviens plus trop en fait j'avoue....Je suis bourré. mais je crois que je l'ai déjà dit. Bref.
J'ai recroisé cette fille plusieurs fois. J'ai été d'une grande finesse à chaque fois, mais en tout cas elle à bien ri à chaque fois. J'espère la revoir demain. Peut être que je la baiserai. J'en sais rien.
Après, j'ai dansé avec S. Elle s'est frottée à moi comme une chienne. Dommage que ce soit une amie et qu'elle ait un mec. J'ai essayé de l'embrasser mais je me suis raté. Je crois. En fait je suis sur, mais "je crois", ça le fait carrément plus. Bref du coup, j'ai essayé de chopper 2 meufs et au final je me suis fait jeter par les deux. mais je m'en fou carrément parce que j'ai kiffé ma soirée, mais vraiment. J'ai fait de la merde comme je n'en avait pas fait depuis longtemps, et franchement, ça me réussit vraiment mieux.


PS: Ne notez pas en négatif, parce que je veux avoir une grosse note, et être considéré comme un PUA et respecté toussa, toussa....

PS2: Je vais dormir, et prévoir un sceau dans le doute...7

PS4: Pourquoi 4. Parce que. je suis saoul, je l'ai déjà dit je crois. @Holden Caulfield, je ne te connais pas, mais je pense que tu vas kiffer ce post utile à la société.

PS fzefaz: zefjazofarghajkgfhazerigfzeurifgaziuehfazuilhfazeilufhazeoui. J'ai trouvé ça drôle sur le coup.

PS Britney Spears: Merci au correcteur d'ortografe de Firefox. (et oui, les fautes à ortografe sont faites exprès).
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout.
Vous pouvez laissez des coms, comme ça je me sentirai aimé. (Et con demain matin).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Encore! le 04.02.12, 11h50 par Hank Chinaski
  • [+1] Post de qualité le 12.02.12, 18h43 par Alaube

Je crois qu'on devrait faire un sujet "Ecrivez ici seulement si vous êtes dans un état second".
Je fais parti de ces lecteurs qui ne commentent pas souvent, et je ne sais pas si tout le monde est comme moi, mais c'est toujours un plaisir de lire des FR ! Après je ne commente pas parce que je ne sais pas vraiment quoi dire, j'ai un peu la flemme de rebondir sur des trucs sans avoir l'air d'un con (shame on me).
C'est cool si tu t'es amusé, c'est vraiment le principal (dommage que tu ne te sois pas retrouvé dans le lit d'une mannequin russe rencontrée dans la soirée mais tant pis, une prochaine fois !)

J'ai honte de mon message d'au dessus, après avoir à peu près décuvé...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 04.02.12, 11h22 par Adoniis

Il était pas mal le message du dessus... en tout cas je me suis bien marré, c'est spontané! La dernière soirée j'étais bourré je pensais écrire un FR mais je me suis retenu, je crois que j'aurais pas pu de toute façon.

Ton journal est sympa, puis je suis pas le premier à te le dire mais ouais on se ressemble aussi.
Je choppe pas alors que quand je dis d'où je viens, le boulot que j'ai, que je ride ma moto les cheveux au vent pour aller à la plage bah les australiens me disent "ouahh mais tu dois chopper à mort".

Eh beh non je choppe pas.

Pas encore.

En tout cas continue comme ça.

Sinon t'as vomis? J'ai besoin de savoir :mrgreen:

Très sympa ce journal, ainsi que le poste bourré.
On pourrait presque faire un best-of des meilleurs commentaires alcoolisés :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yesssss! le 04.02.12, 15h17 par NewStart

Non j'ai pas vomi. J'avais prévu le sceau quand même, mais j'ai tenu, et j'ai bu suffisamment d'eau avant d'aller dormir pour éviter le mal de crane le matin. Surtout que je remets ça ce soir. Petite séance fumage de pets d'ici 1h, en prévision de la soirée de ce soir. Ça va donner.

Sinon des compléments arrivant par brides par des amis:
-J'ai dansé torse poil (oui il fait -10 dehors) avec une amie à moi.
-J'ai aussi demandé en mariage la fille que j'ai rencontré hier. Juste après lui avoir poétiquement parlé de sodomie apparemment.
-J'ai pris des photos avec des inconnues. Je ne m'en souviens même pas.
-Une amie à moi a essayé de me caser en me "vendant" à des filles, mais comme je comprenais rien, je me suis pris un double râteau sans avoir rien dit. Ni rien compris d'ailleurs.

Un retour par ici s'impose. J'ai l'impression que ma motivation remonte en flèche.

Un bref retour: Après ma fameuse soirée de vendredi (celle du post bourré), j'ai parlé viteuf à mon pote N. C'est un gros AFC, qui à l'impression qu'aller voir une fille alors qu'on est bourré en soirée, c'est le bout du monde. Mais il est sympa, et j'ai dans l'idée de lui faire se sortir les doigts du cul, ça pourrait être drôle. Bref, je me suis aperçu que la soirée de vendredi donc, c'est probablement la soirée que j'ai le plus kiffé depuis des mois. Le genre de soirée, ou j'avais un mojo juste ouffissime, et ou j'aurai pu faire littéralement n'importe quoi. Bref, je pense que c'est ce qui me fallait, et ce qui me manquait pour retrouver l'envie que j'avais perdue (et ce pourquoi j'étais revenu sur FTS). C'est pas encore ça, mais je retrouve du "mordant".
La soirée du lendemain (le samedi), à donc été dans le même genre, du moins au début. La suite étant moins drôle: J'étais crevé des autres soirs, du coup, l'alcool est moins bien passé, et j'ai passé 2h à comater et à vomir. Je ne retiendrai donc pas cette partie de l'histoire...

Après une semaine sans rien de notable à signaler, je suis rentré chez mes parents ce weekend. J'en ai profité pour faire du shopping, accompagné de ma chère mère qui heureusement à décidé de me foutre la paix dans mes choix, et de payer. C'est donc allégés de 700€ que nous sommes repartis. A ma décharge, il devenait urgent que je change la seule paire de chaussures un peu "casual" que je porte presque exclusivement depuis plus de 2ans maintenant. J'ai aussi acheté un blouson en cuir, que je cherchait depuis des mois sans trouver le bon. Selon la vendeuse, "elles vont toutes tomber cet été". Ben j'espère, ouais.




Je me rends compte en écrivant ces lignes (ouais, la phrase fait grand écrivain, mais bon...), que y a plusieurs choses dans ma vie qui ne vont pas:

- J'ai pris du poids. Bon certes, très peu (1m76, 69kg), mais de quoi faire que moi je vois un bourrelet de gras qui commence à cacher mes abdos, et je supporte pas ça. En même temps vu comment je mange, c'est normal...pas un seul fruit ou légume depuis 4/5mois, sauf dans les burgers McDo ou des sandwichs (true story). Je bouffe aussi pas mal de cochonneries du style Nutella, céréales au chocolat, glaces au chocolat, etc...Du coup je comprends pourquoi j'ai du plus en plus mal au bide, et des soucis de digestion ces derniers temps. Il faut vraiment que je me calme. Je prends ici l'engagement d'acheter des légumes dès lundi quand j'irai faire mes courses.
- Faut que je sorte plus. Mais pas dans les soirées de mon école, ou je connais plus ou moins tout le monde, et ou la moindre photo se retrouve sur facebook dans l'heure. Ca à quand même de gros inconvénients. Faut que je sorte plus à Paris, dans des bars et des boites, et que je rencontre de nouveaux gens. C'est ça qui me manquait aussi. A sortir avec les mêmes personnes, on se lasse. Surtout si y a pas de nouveautés. Le souci aussi c'est que déjà que j'ai du mal à aller vers une meuf, si en plus j'ai des potes pas loin, c'est complètement mort...sauf si j'ai 2g dans le sang.
- J'ai encore quelques petits soucis à ajuster, du type légère addiction au porno, et autres joyeusetés. Faut que je diminue la branlette, surtout les 2 jours avant une soirée...
- J'ai un potentiel plan cul à recontacter. La meuf est chiante, mais potable physiquement (au moins de corps), et surtout assez open je pense. A confirmer, mais faut que je me remette à baiser, sinon, ça va faire bientôt un an, mine de rien...
- Apprendre à danser. Pas pour chopper, mais pour moi. Vraiment.



Bref, j'ai tout ça à corriger dans les prochaines semaines/mois. Ça me fait du boulot, mais espérons que je conserve cette motivation intacte.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bonne idée ! le 13.02.12, 02h08 par Olfff

Je viens de prendre à peu près les mêmes résolutions que toi pas plus tard que hier.

Bien manger, pour retrouver son énergie et la libido, et diminuer la branlette et le porno, pour réduire le décalage entre ton imaginaire et le réel. Crois-moi qu’après presque un an il peut devenir assez gros mine de rien.

L’idée de la ff est bonne, si tu peux fonce, ça te reboostera ta confiance et de rendra plus à l’aise avec celles qui te plairont plus.

Reste motivé en tout cas!

Ce matin j'ai pris l'avion, pour rentrer de weekend prolongé. Rien de particulier et de bien intéressant, j'étais juste content d'avoir une de meilleures places dans l'avion: à côté de la sortie de secours => Je peux étendre mes jambes. Seul gros bémol, je suis juste à côté de l'hôtesse durant décollage/atterrissage, et donc je peux pas discrètement ressortir mon mp3 comme je fais d'habitude. Bref j'arrive dans l'avion, l'hôtesse qui va donc voyager un peu à côté de moi est sympa, et, à la tchatche. Nous avons donc commencé à parler un petit peu avant le décollage, avec elle et mon voisin, très sympa aussi au demeurant. Nous nous foutons tous deux gentiment de sa gueule pendant la démonstration des mesures de sécurité (du coup elle est morte de rire et fait de la merde ^^). Puis le décollage, toussa toussa, et le vol.
Et viens le moment de l'atterrissage, avec l'hôtesse qui reste en gros une petite demi heure assise à côté de moi. On parle de ce que je fais, de ce qu'elle elle fait, ça embraye sur le fait qu'il faut avoir un but dans la vie, mais pas trop fixé pour ne pas se couper des opportunités, et laisser la place aux rêves. Qu'il faut avoir des passions, et que le plan femme/mari + enfants + renault espace + labrador à 30ans, c'est moisi. Qu'il faut aimer ce qu'on fait dans la vie, et tout vivre pleinement, sans regrets, pour pas se trouver à 50ans à se dire: j'ai rien fait de ce que je voulais faire. On embraye ensuite sur le rapport désir/plaisir. Et la PAF ! A défaut de faire des chocapics, on parle de cul. Oh pas bien violemment non plus, j'ai pas dit levrette une seule fois, mais tout de même.

J'ai parlé de cul avec une hôtesse d'Air France bordel !

Si ça c'est pas la classe ;)



J'ai malheureusement mal fini. Je suis parti, je ne connais pas son nom, et je n'ai rien proposé de concret, par très clair manque de cojones. Avec l'excuse toute faite que de toute façon, elle était trop âgée pour moi (2 gosses). Pourtant elle était bonne, mais j'ai clairement pas voulu prendre un risque quelconque devant l'avion entier. J'aurais du plutôt, juste avant l'atterrissage, ça aurait été plus discret. Mais déjà la, ma paire de couilles était pas assez grosse pour ça. En tout cas, je me soigne ;).

J'avoue que je suis un peu surpris par le décalage entre ton intro et le reste du journal. Je te cite :
"-Je n'ai pas de couilles en ce qui concerne les meufs.
-Je ne choppe pas."
Même si dans ce que tu racontes y a certes pas un nombre de chopes astronomiques t'as quand même l'air de sacrément géré niveau speach, et tu sais en rendre certaines accros visiblement. Bref y a du potentiel et on a l'impression qu'y manque quasiment rien pour qu'il y ait de bons résultats.
Bref, si j'avais un confiance à te donner ce serait aie confiaaaance !
Image
"Passe la nuit avec moi." "Pourquoi ?" "Parce que la beauté d'une femme ne lui appartient pas en propre. Cela fait partie de ce qu'elle apporte au monde, comme un don. Elle a le devoir de la partager."

Le fait est que l’hôtesse en question, je savais dès le départ que j'allais pas la chopper. L'autre fois en soirée, j'étais ivre mort et j'ai des souvenirs très très vagues, reconstitués en grande partie par les récits de mes potes.

Après, pour parler, etc oui, je n'ai pas de soucis. Je suis plutôt très à l'aise socialement.

Mais je ne choppe pas.

Je suis un peu dans le même cas, et la clef c'est sans doute que je n'ai pas assez. Idem pour toi peut-être ?
"Passe la nuit avec moi." "Pourquoi ?" "Parce que la beauté d'une femme ne lui appartient pas en propre. Cela fait partie de ce qu'elle apporte au monde, comme un don. Elle a le devoir de la partager."

Ca fait longtemps que j'ai pas posté ici. J'ai rien à dire cependant. Mais bon, comme je me fais chier et que j'arrive pas à dormir...

Donc quoi de nouveau dans ma vie depuis la dernière fois. Rien de bien. Beaucoup de merde. Surtout de la merde en fait, et du coup, le titre de mon journal est justifié. Story of my Life. Histoire de ma vie de merde.


Bref donc dans ma semaine, il ne se passe rien: Je vais en cours le matin. Je rentre chez moi manger, parfois avec des potes en dehors. Puis en cours l'aprem. Le soir, salle de sport ou piscine. Puis je rentre chez moi, et je geek comme un con. Et je vais dormir. Je ne rencontre personne de nouveau. Je ne connais aucun première année, et les autres, j'ai déjà fait le tour. En plus, je n'ai que des cours en groupe de 25, et en dehors de ce groupe, je ne vois plus personne, sauf mes potes, et des inconnus lors des pauses. Inconnus à qui je n'ai pas envie de parler. Et si ce sont des jolies filles, je peux pas, car toujours dans des groupes, aucune raison d'aller les voir, donc rien pour open une conversation. Et puis j'ai pas envie. Ou en tout cas c'est une excuse que je me trouve.

Parlons de mes weekends maintenant. J'essaye d'organiser un truc une fois par weekend. mais globalement, y a rarement autant de gens que je voudrais. Mes potes sont:
-soit fatigués
-soit on des partiels
-soit la soirée ne leur plait pas
-soit annulent au dernier moment
Exemple du weekend y a deux semaines, on passe de 5 à 2. Heureusement, on devait trouver d'autres gens, et la soirée à été sympa, mais tout de même...Ce weekend on devait être 5/6, nous fumes 2. Merci les gens, de ne pas répondre du tout, ou d'annuler au dernier moment.

Bref, ma vie est donc merdique.
Et la j'ai une semaine de vacances. Avec un entretien de stage jeudi. J'ai passé ma journée de hier à glander, aujourd'hui aussi. Je suis coincé dans ma banlieue merdique, la plupart de mes potes sont partis, et je me retrouve presque comme un con, sans rien à foutre, sans endroit ou sortir le soir. J'ai même la flemme de trouver une autre salle de sport le temps que la mienne ré-ouvre...

Donc si vous avez des idées pour me sortir de cette humeur et occupations de merde, je suis preneur...


A oui, ce cher Holden disait que ça faisait 3semaines qu'il à pas baisé. ça va faire un an d'ici 2mois. Et presque 1an et demi que je n'ai pas joui en baisant...on est pas tous dans le même monde... :?

Presque un mois sans messages...Un peu trop long. J'ai de nombreuses fois voulu poster entre temps, mais par flemme je ne l'ai pas fait. Du coup je perds un peu les évènements. Mais au moins, il reste l'essentiel, et il tient en 2 parties.


L'avion:

J'ai fêté mon Anniversaire avec mes parents y a 2 semaines, j'avais pris l'avion pour l'occasion. Un seul cadeau, mais quel cadeau ! Un blouson en cuir, que je cherchais depuis 1an et demi, sans jamais trouvé le bon. Je l'avais trouvé mi-février, pour la coquette somme de 400€. Et comme c'était un cadeau, j'avais du attendre pour l'avoir. La c'était l'occasion.

Donc le dimanche soir j'arrive à l'aéroport, habillé simplement: Jean + T-shirt col V blanc + Blouson en cuir. Et comme je suis plutôt bien foutu, ça en jette sévère. Rien que les regards des gens me donnent le sourire. J'avais en plus ma place favorite, près de l'issue de secours, ou je peux étendre mes jambes. Je m'assoie donc, et la O joie ! Une jeune fille toute fraiche et mignonne s'assoie à côté de moi. Bref je commence à essayer de taffer sur mon PC, puis on décolle, je m'endors, et me réveille pour les gateaux + boisson Air France. Je décide d'engager la conversation avec la Demoiselle (paroles pas fidèles à 100% mais l'idée est la).


Moi: - Alors comme ça tu es rentré chez toi ce weekend ?
Elle: - Non, du tout, je suis venue voir mon copain.
Elle: - Mais on commence à en avoir marre d'une relation à distance.


J'ai bien sur un grand sourire intérieur. On commence à discuter de tout et n'importe quoi, jusqu'à la fin du vol, et finalement, je lui demande tout naturellement son numéro, sous le regard fort amusé de l’hôtesse qui à suivi toute la conversation.

Elle m'envoie un texto le soir même, je lui répond. J'en ai renvoyé un Mercredi pour lui proposer d'aller boire un verre à Paris cette semaine (celle qui arrive). Malheureusement, elle est en pleine période de partiels, et pas dispo le weekend. Donc on verra bien ce que ça donne après, mais pour le moment ça à l'air d'un semi-échec à cause de la prise de RDV ratée. A voir si j'arrive à garder sa confiance et son intérêt jusque dans 1 mois...


Mais surtout, si je raconte ceci dans mon journal, c'est parce qu'il s'agit de...


My First Num Close Ever !

:fuckyeah:


Donc voila, je suis tout fier de moi. J'ai réussi à parler à une inconnue, et à discuter d'un peu tout, jusqu'à lui demander son numéro. C'est la première fois que ça m'arrive en fait à la réflexion. Jusqu'à présent, je n'avais jamais parlé autant et demandé son numéro à une inconnue totale (à savoir: sans lien du type amie d'amie, ou même école, etc...). Parlé oui, mais j'avais jamais osé aller plus loin. Maintenant c'est fait, et c'est pas si dur que ça. Il me faudra plus d'entrainement pour enlever cette peur que j'ai tout de même eue, mais pour le coup je suis quand même heureux.


La soirée de hier (et d'avant hier un peu)

Avant hier j'avais une soirée. Apéro chez une amie, on était une petite dizaine de mon groupe d'amie proches. J'arrive à la bourre, donc j'attaque direct aux shots de Tequila, pour rattraper mon retard. Puis des shots de enflammés. Dans la soirée, il y a D. C'est une de mes meilleures amies, et celle qui connait le plus de ma vie. La seule à qui j'ai un jour montré FTS d'ailleurs. Et il y a sa cousine H. H est très jolie, un peu extravertie et je me rappelle l'avoir croisée une autre fois y a +/- 1an. Elle est en plus super marrante. Bref on se cherche. Elle cherche un peu tout le monde en fait. Sauf que finalement, quand un ami la pousse dans les bras d'un autre de mes potes, Vincent, elle le choppe devant mes yeux. Dur.

On part ensuite en soirée, vodka prémixée pour le métro, j'arrive déchiré. Tout va bien. Une fois 3heures du mat, je me rends compte que j'ai plus d'alcool dans le sang, les consos sont chères, et la soirée est pourrie.
Bref Next. Je rentre chez moi, je dois marcher 25minutes dans le froid, sans veste ni rien. Je bois 1L d'eau, prends 1ibuprofène, pour éviter le mal de crane du lendemain. Autant dire que ce fut tout de même un échec :D


Hier soir, motivé pour ressortir. J'organise ça en vitesse à 21h30. Seules personnes motivées: D et H. Let's Go.
On se retrouve pour aller dans un bar que connait H, ou je ne suis jamais allé. Déjà devant l'entrée, elle me cherche et me chauffe. Elle veut des calins, que je lui refuse. On se rapproche, on se retrouve les lèvres à 1cm. Elle ne m'aura pas, c'est moi qui choisis quand je la choppe. On rentre, on continue à discuter. Il y a l'ex de H, et elle veut que je l'embrasse pour le rendre jaloux. Je refuse encore.
H par fumer, et je commence à discuter avec D, de ses problèmes avec son mec, etc. Elle me chambre sur le fait que je veux chopper sa cousine. C'est ma meilleure amie, j'essaye de la réconforter. On danse, collé serré. On se rapproche. Je craque, la smacke. On s'écarte. Convient que c'était une mauvaise idée. Elle me saute alors dessus et me roule une pelle monstrueuse. On s'embrasse alors violemment pendant une bonne dizaine de minutes. On sort pour prendre l'air et aller fumer. Elle me dit qu'elle aurait pas du, parce qu'elle tient à son mec, etc. Je lui demande si elle regrette qu'on se soit embrassés, elle répond non. Nous allons alors voir H, 2 mètres plus loin.

Elle discute avec 2 gars. Je fait un rentre dedans avec H assez violent:

Moi: - Je sais que t'as envie de me chopper, mais tu m'auras pas.

On se rapproche, plusieurs fois on se retrouve les lèvres à 1cm ou moins, à s'effleurer presque. A chaque fois elle craque, et cesse le jeu en premier.
On rentre tous les deux. Le bar est en sous sol, et l'escalier est étroit. Je la plaque contre le mur, et essaye de l'embrasser. C'est MOI qui choisit le moment. Elle s'écarte avec un grand sourire. Owned.
On commence à danser collé serré. Une main sur sa hanche, l'autre sur sa nuque. Je descend sur ses fesses, pendant que je caresse la base de ses cheveux, du bout des doigts. Elle me murmure "non" dans l'oreille. Je saisit sa fesse à pleine main, une légère pression sur sa nuque avec l'autre main, et je lui mordille le cou. Elle gémit, je sens son corps qui se tend. Je l'embrasse à ce moment la. Elle me rends mon baiser, sauvagement. Je suis aux anges. Je continue mon travail de caresses dans son dos nul, ses hanches, sa nuque, ses fesses.

Elle: - Arrête, tu m'excites...
Moi: - C'est le but.

Et je recommence, tout en continuant de l'embrasser.

On va s'asseoir, D nous a rejoint entre temps, et nous regarde amusée. Elle parle avec l'ex de H. Il est profondément dégouté. La fin de la soirée arrive, j'embrasse H de temps en temps. Un mec arrive, le genre parisien bobo friqué. Elle va danser collé avec lui pour qu'il lui paye un verre. J'ai D dans mes bras, et je regarde H danser avec le gars. Il essaye de la chopper, elle s'écarte. Je la regarde dans les yeux, elle sourit. Je me lève, la sort des bras du type qui réagit pas et me regarde comme un con. Je l'embrasse sous ses yeux. Il se barre. Celui c'était mon petit kiff de la soirée. On part.

Je ramène D en premier, puis H. J'insiste discrètement pour monter, elle accepte. Elle me fait comprendre que je peux rester dormir, mais pas plus. Elle est vraiment crevée, et je sens que j'arriverai pas à faire baisser ses résistances. Comme je fonctionne à l'instinct, on fera juste un calin pendant la nuit (enfin plutôt moi). Ce matin on se réveille, elle s'excuse de pas m'avoir donné plus, parce qu'elle à un mec, qu'elle est fidèle, etc. mais qu'une autre fois ça ira mieux. Je lui répond qu'elle à pas à s'excuser plus que ça, et qu'elle me doit rien. Qu'on est juste la pour s'amuser, alors autant que ce soit bon pour tous les deux. J'ai encore droit à une dose de compliments, comme durant les 3/4 de la soirée, et je rentre chez moi.


Il est donc 14h13, j'ai presque pas dormi, j'écris mon journal, mais je suis sur un petit nuage.

Love that Fuckin' Game
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like ! le 25.03.12, 16h04 par Hank Chinaski
  • [+1] Like ! le 25.03.12, 19h15 par Adoniis

Petite anecdote sympa. Alors que j'attendais mes amies à côté du métro, j'ai vu passer celui qui me semble être Stéphane Edouard aka Spike.

De loin, mais ça m'a fait marrer sur le coup.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre