O.L.F.F.F > Objectif life: Fun, frontal and Forward

Note : 517

le 12.02.2012 par Olfff

852 réponses / Dernière par FK le 30.11.2021, 06h24

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Faut vraiment que je m'y remette moi...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 26.09.13, 00h12 par Olfff
  • [0] Absolument le 27.09.13, 09h35 par AigleFour
Ceci est une signature...
Femme, je t'aime.


Aurais-je les plus beaux tissus des cieux,
Brodés de lumière , d'or et d'argent;
Les étoffes hâves, sombres et azures 
De la nuit et du jour, de la vie et du temps,
Avec tout mon amour, je les déposerais  a tes pieds;
Mais moi, je suis pauvre, et je n'ai que mes rêves.
J'ai déposé  mes rêves a tes pieds;
Marche doucement, car tu marches sur mes rêves.


Traduction libre et personnelle de William B. Yeats

Nous aussi on t'aime gros.
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

Olfff a écrit :Amer vis a vis de quoi ?
Ben par rapport à avant, on dirait que tu te laisses moins aller émotionellement et je t'ai senti plus blazé. Pas dans la qualité de l'écriture mais dans l'émotion qui s'en dégage. 'Fin ça reste ma perception du truc.

On dirait que peu de temps après ton histoire de journal dévoilé. Ton écriture devient moins spontanée, enthousiaste, legère jouissive si tu vois ce que je veux dire? On dirait que tu y prend moins de plaisir.

Bref, ceci est dit non dans un sens critique mais plutôt "constructif" si tu veux bien le voir dans le sens: "maintenant que la question t'a été posée, peut être qu'en y réfléchissant un peu avec toujours un peu de recul, ce jeu auquel tu prenais énormemment de plaisir ne t'aurait-il pas blazé ou rendu un poil cynique à la longue? Et si oui, à ton avis, pourquoi? (C'est bon, j'ai pris assez de pincettes??).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Et la marmotte ... le 30.09.13, 01h57 par Olfff
Surveille tes pensées car elles deviennent tes mots
Surveille tes mots car ils deviennent tes actes
Surveille tes actes car ils deviennent tes habitudes
Surveille tes habitudes car elles deviennent ton caractère
Surveille ton caractère car il devient ton destin

Dans l'ensemble mes points de vue, reperes ont simplement evolué.

Ce que tu perçois comme de l'alertume c'est pour beaucoup des reflexions qui ont maturé.

C'est vrai que je ne prends plus le meme plaisir a la drague et aux rencontres.

J'en prends beaucoup plus.

Sans pretention aucune je prefere voir la une force tranquille que de la lassitude.

Car s' il m'est regulierement arrive d'etre las, ce n'est souvent que pour mieux rebondir et saisir ce qui m'echape sous un autre angle.

J'ecris moins. C'est vrai.

Mais j'estime ecrire mieux, ecrire plus interessant et plus enrichissant.

Tu trouves que je me livre moins ? N'ais pas pondu seulement a la page precedente un recit sincere des debuts de ma vie amoureuse, dans ses eclats comme ses travers ?

Celui ci ne serait il pas inscrit dans un temoigagne general ? Issu de bientot deux ans d'aventures, de reflexions, de rencontres , de remises en question ?

Tu as pris des pincettes mais tu n'as pas mis tes lunettes. :wink:
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

Ca c'est une réponse qui me fait plaisir mon ami :D

J'avais fait exprès de passer outre tes derniers posts pour mieux exprimer mon ressenti à la lecture de certaines pages et je trouve que j'ai bien fait.

En relisant tes derniers posts et ton message du jour, je comprend mieux la vision plus détachée que tu as. Je vois ce que tu veux dire par "force tranquille" et ça rejoint ce que je te disais par mp (jedi :wink: ) donc quelque part, ça me fait plaisir pour toi.

Et encore un fois, je ne parlais aucunement de la qualité de ton écriture. Après, peut être aussi que j'ai lu toutes les dernières pages d'un coup et que les émotions que j'ai ressenti à un instant T se sont prolongées sur les posts suivant. Va savoir...

En tout cas, content pour toi que je me sois fourvoyé dans mon ressenti. La lecture n'en devient que plus profonde et offre une seconde lecture entre les lignes, très agréable. Je relierai ton journal un de ces quatre, ça ne peut être qu'inspirant....

Au fait, à un moment tu parle d'un topic sur la musicalité des mots, serait-ce celui-ci?
post284990.html?hilit=musicalité&sid=31 ... fe#p284990

Merci Olfff
Surveille tes pensées car elles deviennent tes mots
Surveille tes mots car ils deviennent tes actes
Surveille tes actes car ils deviennent tes habitudes
Surveille tes habitudes car elles deviennent ton caractère
Surveille ton caractère car il devient ton destin

O.L.F.F.F. > Objectif Life : Fun, Frontal and Forward.

Temoignage, Conclusion, part Three.

Les tips suite.


Yo les bonobos du Costa Rica. Vous vous souvenez d'où on en était ?

On en était là :

3 ) Les dates
a- Ce n'est pas un entretien d'embauche.
b- De l'importance de la logistique.
c- Le moment d'appliquer ses filtres.
d- Qu'est ce qu'est vraiment un vrai bon rdv reussi des familles ?


Avant de continuer ce témoignage je vais faire mon Calimero 30 secondes :

J'ai 2 métacarpes du pied gauche félés et comme un bonheur n'arrive jamais seul, j'ai une creve de cheval.

C'est génial, j'ai une bonne raison pour rester chez moi a rien foutre et écrire ce post.

Voilà, c'était court et larmoyant.

Go.

3 ) Les dates

Tu as choppé un numéro, ça y est bordel, peut être que tu bafouillais, que tu étais torché, ou que tu as juste géré comme un chef, mais cette belle créature t'as filé ses coordonnées et tu chéris désormais l'idée de lui arracher ses sous vêtements avec les dents, sur une peau de bête, de préférence devant une cheminée embrasée.

Mais juste pour rester terre a terre, sans vouloir étouffer ton enthousiasme bien légitime, on va (re)-preciser quelques trucs :

- En général, une fille te laisse son numéro non pas parce que qu'elle a une bonne raison de le faire, mais parce que tu ne lui as donné aucune raison de ne pas le faire.

- Donc, l'affaire n'est pas dans le sac comme disent les trappeurs du Morbihan, il reste a vous revoir dans un cadre cordial et sans pression.

" Maaaaaaaais Olfff-heu !!! Elle me répond pas la bougresse ! Comment je la vois en rdv si elle me calcule meme plus ? "

Comme je te comprends petit ornithorynque des Elysées. Comme je te comprends.

C'est a ce moment là que tu dois réaliser que le numero n'est pas la fin en soit. Tu n'abordes pas une fille pour prendre son numero, mais pour remplir des capotes avec l'aide bienveillante et complice de la demoiselle susnommée.

Si tu te focalises trop sur le numero, tu vas voir, tres vite tu vas te transformer en connard.

D'abord parce que n'ayant que cette idée en tète tu risques d'etre pressant pendant ton pick up, auquel cas peut etre que la belle t'en a filé un faux, pour que tu lui laches les baskets.

Peut être que tu as fuit tel un vil malandrin ayant accompli son forfait des l'instant ou elle t'a donné ses coordonnées, et que son sourire s'est évanouit dans les airs en même temps que le bruit de tes pas précipités.

Peut etre que tu as fait trop de blagues lolilol par SMS et que à defaut de "preparer le terrain" tu l'as royalement miné.

Ou peut etre que tu n'es pas tres souple.

" Souple ? "

Dans le sud on a une expression " gars, reste souple " equivalent un peu rude de " détends toi ", " reste calme ".

Regarde le roseau ( oui je parle souvent comme un maitre zen, c'est une imposture ) , le roseau est souple, sous le coup de la tempete, il ploie, mais ne casse pas.

L'arbre lui est costaud, dur, fort sur ses appuits... jusqu'au moment où la tempete le deracine et l'arrache a sa terre ferme bien aimée.

Et la tempete dont on parle en l'occurrence c'est... celle de l'indifference, ou en tout cas ce que tu peux interpreter comme tel.

Combien de fois, etant plus inexperimenté, je me suis niqué des plans tout seul sur un coup de nerf, parce que je ne voyais pas les vertus de la souplesse.

" Moi ? ployer ? jamais ! je vais REPRENDRE LE DESSUS. MONTRER QUI EST EN CONTROLE "

Quand une fille tarde a te repondre, ou ne te repond pas, ou reste tres sommaire dans ses interactions avec toi.

Reste souple gars, reste souple. Et ce conseil est valable dans toutes les situations.

Alors plutôt que de t'inventer des machinations par ci, et des foutages de gueule par là, parce qu'une fille a pas repondu, ou a deplacé ton rdv, encore.

Sois comme le roseau

Image

( tu captes a quel point ce mec est roseau-esque ? bah voilà )

Et fais ta vie tranquillement, les tempetes passent toujours.

Donc avec ce numero, appuies toi non pas sur une valeur ajoutée virtuelle que tu esperes créer par sms , appuies toi sur la valeur que tu as déjà demontré lors de votre rencontre.

Et fixes la logistique.

" Hello c'est Olfff qui a pris ton numero devant madison square garden, pres de l'ours qui jouait au scrabble avec l'antilope. Ca te dit de prendre un verre mardi prochain a 4 h du matin au sommet de l'Everest ou vers 19 h ce soir dans la gueule d'un cachalot ? bise "

Tu n'as pas besoin de plus.

Si tu en as envie et que tu le sens, qu'il y a du repondant derrière tu peux bien evidemment faire plus.

Donc ça y est, tu lui as envoyé un message, elle a repondu, c'est bon, vous vous voyez ce soir au bistrot " Chez Dédé " renommé pour sa biere infecte et ses tapas rancies.

Du coup... Qui de quoi comment déjà ?


a- Ce n'est pas un entretien d'embauche.

Image
Image

Je sais, jusqu'à présent, toute ta vie ou presque, on t'a filé des notes.

On t'as noté sur ton orthographe, ta grammaire, ton attitude en communauté, ta capacité a grimper a la corde, a t'exprimer a l'oral ...

Ca t'a suivi dans ta vie de tous les jours. T'as essayé un produit ? Notes le stp.

Tu peux noter cette video ? Cette musique ? Ma nouvelle photo fb stp ?

Tellement, que t'en es venu peut etre a un moment a filer des notes aux meufs.

" Ouais elle c'est une HB 5, mais sa copine c'est une HB 12 000. "

Délicieux.

Je te jette pas la pierre, moi aussi je donnais des notes a une periode. Jusqua ce que je me rende compte a quel point ça pouvait me saboter le cerveau.

Parce que si tu te graves dans le crane que cette meuf est HB 35 super VIP trop select de la mort qui tue les renards.

Bah tu commences consciemment ou non a te mettre dans la peau du renard.

Donc on est pas là pour etre noté, pas là pour mettre des notes. Si on commence a se juger a l'emporte piece avec une grille pleine de cases a cocher moins réjouissantes les unes que les autres, ça va pas etre le pied.

Et ça s'etend aussi a ta façon de communiquer.

" Je m'appelle Franklin, j'eleve des canards dans l'Oise, j'ai 28 ans, deux sœurs et un frere et ma couleur preferée est le mauve. "

On connait pas vraiment Franklin, mais au premier abord Franklin a quand meme l'air un peu chiant. Vite fait.

Alors qu'on ne le connait pas, ça se trouve c'est un mec genial... Mais il ne l'a pas vraiment communiqué.

Comment aurait il pu faire moins factuel et descriptif ? plus émotionnel et sensitif ?

En utilisant des histoires :

Des histoires empreintes d'humour : " C'est comme la fois, apres mon 28 eme anniversaire, ou une de nos canes avait mis bas la veille du soir de noel, on a surnommé tous les œufs " jésus " "

D'emotions : " Et le lendemain un des petits jésus était bien là a l'heure, il a brisé sa coquille avec un timing parfait, et on a beau le voir souvent à l'elevage, ce soir là, cela revêtait une dimension particuliere, il y a avait un coté a la fois sacré, absurde et attendrissant dans la scene. "

De couleurs : " Et a peine sorti de sa coquille le petit caneton brun a pleuré, la neige bleue et gelée avant bien refroidi les bâtiments, et sa mere tachetée de noir a rapporté une serviette mauve de je ne sais ou pour le couvrir. La mienne par ailleurs, c'est ma couleur preferée. Putain de canard. "

et d'action : " alors pour lui apprendre la vie je lui ai foutu un coup de rangers en hurlant " BIENVENUE AU MONDE !!! ", mes deux sœurs et mon frere m'ont du coup maitrisé, puis banni de la ferme, et je suis parti de l'Oise pour aller jusqua madison square garden, où je t'ai rencontrée. "

( Oui le petit canard va bien, etant imaginaire, il ne l'a pas pris trop durement ; il va sans dire que cette histoire est tres conne, c'est pas tant le contenu que la forme qui importe là )


Donc de l'humour, de l'emotion, de la couleur, de l'action.

Et si ce n'est pas un entretien ... Et bien tu n'as pas a voir peur "de te manquer".

Si tu manques un entretien d'embauche, c'est tres chiant. Ca peut avoir des conséquences financieres directes, et dans le pire des cas adieu le steak dans l'assiette.

Si un rendez vous se passe mal ... ce que tu n'as pas été comme le roseau petit scarabé.

Voyons plutôt cela comme " on va s'eclater ! je vais passer un super moment "

Moins que " ce soir je l'embrasse/ je la baise "

Parce que si tu as envie de passer un bon moment, tu vas agir en ce sens, elle va le sentir, et s'autoriser elle aussi a s'amuser. Les bisous et la baise en découlent.



b- De l'importance de la logistique.


Image

La logistique est un mal necessaire.

PERSONNE n'a envie de preparer à l'avance genre " où on se retrouve, quand , pour y faire quoi "

Parce que c'est chiant a en crever des pneus de mobylette. Et ce n'est pas pour rien que souvent les demoiselles nous laisseront donc le soin de prendre en charge la dite logistique .

Amuses toi a demander :

" Où tu veux aller ? "

Bitches be like :
Image

En revanche si elle n'est pas d'accord avec ta proposition, elle le fera savoir,

Directement : " Oh nan pas la bas. "

ou subtilement : "mouais, comme tu le sens " * dit avec une moue comparable a celle de circonstance à la decouverte d'un noyé de longue date. *

Mais comme chaque malheur a du bon, tu pourras toujours orienter cette logistique vers la localisation ideale et revée, ton pieu ou le sien.

Au cas où.

C'est la maitresse phrase de la logistique ça, " au cas où " .

Parce que c'est pas dit que le fait que vous buviez un verre en bas de chez toi la fasse y monter.

Parce que c'est pas dit que si t'as garé ta voiture pres du club tu seras encore capable de la reconnaitre.

Parce que c'est certainement pas ta logistique de tueur qui va te faire baiser.

En revanche c'est bel et bien ta logistique en mousse qui va participer a une grosse redescente de tension, a un refroidissement des appareils génitaux et a un au revoir sur le tard, un peu desabusé, apres de longues minutes voire dizaines de minutes d'errance inutile.

Donc geres ta logistique.

Au cas ou.


c- Le moment d'appliquer ses filtres.

Image

Tu te souviens quand j'ai parlé de savoir ce que l'on ne veut pas ?

" Putain j'en ai marre je tombe que sur des connes/gamines/salopes/coincées/octogénaires "

Bah filtres un peu plus ou un peu moins, peut etre ?

Quand on tombe sans arret sur le meme type de fille, c'est souvent qu'on reproduit beaucoup un meme schéma.

Le point ici c'est que chacun a SES filtres. D'où l'importance de savoir ce qui nous plait chez une femme et ce qui ne nous y plait pas.

Si tu veux une femme mature, avec de l'experience qui veut s'engager , est bien raisonnable d'attendre un miracle de cette jeunette de 18 ans au cul bombé ?

Si tu veux une fille super dynamique et sportive, qui adore les animaux et les trucs en plein air, est il vraiment necessaire de forcer a ce point tes aspirations sur cette charmante ratte de bibliotheque ?

Je vois le rendez vous comme le moment de valider tout ce qui vient a coté du physique de la belle.

Est elle drole ? Rigole t elle a mon humour de merde ? Est ce qu'elle aime les animaux, les voyages ? quelle est sa vision de la vie ? des rapports humains ? quels sont ses reves ?

C'est important, pour moi en tout cas. Tu peux tres bien sauter une fille sans faire tout ça.

Reste que "qualifier" une fille est important pour deux raisons :

- Elle veut savoir pourquoi elle te plait, qu'il sagisse simplement de son cul ou aussi de ses autres qualités, cela dependra un peu de l'interet que tu temoignes a ces dits aspects de sa personnalité.

- Toi tu as peut etre envie de passer du temps avec quelqu'un que tu apprécieras pour plus que simplement son cul et sa jolie bouche.

Mais ça, ça te regarde.


d- Qu'est ce qu'est vraiment un vrai bon rdv reussi des familles ?

Image

Take the hint.

I'll be back with a bit more on that.

See ya'll.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 05.10.13, 01h40 par Jhon Doe
  • [0] Encore! le 05.10.13, 09h53 par Bumble
  • [0] La suite, vite ! le 05.10.13, 14h23 par criminal
  • [0] Encore! le 06.10.13, 20h59 par warou
  • [0] La suite, vite ! le 08.10.13, 23h03 par Naxyo
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

O.L.F.F.F. > Objectif Life : Fun, Frontal and Forward.

Temoignage, Conclusion, part Four.

Les tips re-suite.




Yo mes pelicans du Benin, ça se passe ?

Je sais pas vous mais moi je commence a avoir hate qu'il soit fini ce temoignage...

Mais ya tellement de choses dont je veux parler... et pourtant je trouve le moyen de faire des redondances, ça et là... et de toutes façon je ne pretends rien inventer, on m'a dit dernierement qu'il s'agissait plutot d'un condensé remaché de concept connus et rendus plus accessibles a tous. J'aime ça, ça m'encourage beaucoup, parce que je n'ai rien de vraiment revolutionaire a proposer... d'un autre coté, qui a besoin d'une telle revolution ?

M'enfin, je vous propose de continuer là où on s'etait arrétés il y a peu.

Au passage mon pied va mieux, et la creve un peu mieux, aussi ... comment ça tu t'en branles ?! ... T'es méchant. J'te boude grave.


4 ) Ce que tu poses sur la table
a- Des bienfaits du rire.
b- Sexe, le transpirer sans en parler ... en parler en lisant le journal.
c- Ferme mais conciliant.



4 ) Ce que tu poses sur la table



Image

Ou... " un shit test c'est pas toujours de la merde "

Parce que dans la vie, tu choisis souvent ce sur quoi on va te juger.

On appelle cela avoir des prétentions.

Si tu es en sport etudes il parait logique qu'on te juge sur tes aptitudes physiques, si tu as choisis la voie des arts, sur ta créativité, la mecanique, sur ta capacité a reparer ou du moins comprendre le fonctionnement d'un moteur.

Bah en séduction c'est un peu pareil, la fille te jugera sur ce que tu poses sur la table.

Et elle se rassure sur la véracité, la légitimité de ces pretentions que sont les tiennent.

Si tu pretends a etre drole, beau gosse et super amant, bah on attendras de toi un minimum de sens de la dérision, un certain style ou une certaine prestance, harmonie physique et d'etre a l'aise avec ta sexualité.

Donc forcement si tu te braques avec suceptibilité a la moindre blaguounette, que tu as une hygiene deplorable, que tu te fringues comme un sac poubelle et que tu bafouilles des qu'on parle vite fait de cul, tu ne parais pas tres credible.

Un grand classique du coup de bazooka dans le pied c'est pretendre être ce que l'on est pas dans l'espoir de plaire. Parce qu'on ne s'aime pas assez tel quel, qu'on fantasme un peu sur ce qu'on "devrait etre" , sur "ce qui plait" .

D'ou la saine notion de congruence, être soi du bout au bout.

Donc je repete, tu decides de ce sur quoi tu es jugé. De ce que tu choisis de poser sur la table, de ta reponse a la question " qu'aurais tu a apporter a notre hypotetique et future relation ? "

D'ou l'interet :

- De se connaitre. Points forts, points faibles, traits de caractere, gouts, aspirations, de ce qui fait de toi un mec cool et seduisant.

- De cultiver les points de ta personne qui sont ou sont apte a devenir seduisants. Mettre en avant ses forces, retourner ses points faibles en nouveaux apparats, cultiver ses axes d'amelioration.

Bref, se monter au top, ou le plus pres possible de ce top, se donner de l'amour.

Si tu perds tes cheveux, et que tu le vis mal, tu peux toujours te raser totalement.

Si tu as des dents vilaines ça devrait pas t'empecher d'avoir une coiffure stylée.

Si t'es tout maigre, ça devrait pas t'empecher d'avoir au moins l'air en bonne santé, et d'avoir un style mettant ta silouette en valeur.

Si tu es timide ça ne devrait t'empecher d'etre sympas.

Si tu n'es pas drole ça ne devrait pas t'empecher d'etre souriant.

Si tu es nerveux ça ne devrait pas t'empecher d'etre a l'ecoute.

Et donc, donner le meilleur de soi-meme :

Image

Ne pas pretendre etre un grand erudit si on a jamais ouvert un bouqin et qu'on est plutot manuel, c'est cool d'etre manuel.

Ne pas pretendre etre un grand cuistot quand tu fais systematiquement cramer tes steaks, tu as le temps d'apprendre, et tu es encore en vie depuis que tu as quitté le domicile familial, c'est deja un bon signal.

Ne pas pretendre etre un producteur de cinema quand on l'est pas. Parce que si les gens avaient besoin d'etre producteurs de cinema pour baiser, la terre serait depeuplée.

Ce qui ne veut pas dire qu'il faut se contenter de ce que l'on est, on peut toujours s'ouvrir vers une nouvelle voie, developper de nouvelles competences, de nouveaux plaisirs.

Juste ne vous mentez pas et ne leur mentez pas. C'est comme ça qu'on prend confiance en soi, et qu'on communique la confiance en soi : en sachant ce qu'on a offrir, sans en rougir ni en faire trop

Parce que si vous mentez a quiquonque sur ce que vous etes...

Vous vous ferez cramer tot ou tard et là c'est tout pour ta figure, mepris offert en promo.

Tout ça pour dire qu'un shit-test, c'est juste une fille qui se rassure sur ce que tu poses sur la table, que ça ait ete dit explicitement ou non. Et non pas une torpille de l'apocalypse ayant pour but de te désarçonner telle une vile morsure de vipère.

Sauf quand c'est vraiment méchant avec pour seul but de foutre la merde, extrêmement rare, vraiment, genre si ça arrive c'est que t'es tombé sur une belle conne, et là bonne nouvelle c'est qu'en traitre il y en a beaucoup, beaucoup moins qu'on croirait au premier abord ( oui quand on enleve nos propres conneries , ça ecreme deja pas mal en fait )

Mais si tu tombes vraiment sur une meuf toxique qui shit-test comme un mitrailleuse juste pour faire chier plutot que pour etablir un climat de confiance dans lequel elle pourrait se detendre :

Image

Sinon , restes souple, sois comme le roseau et repond a la demoiselle , ça lui fera plaisir.




a- Des bienfaits du rire.


Image

Le rire est un cadeau.

Il embellit la journée de n'importe qui, il sert de soupape de securité dans les pire moments, permet de relativiser, prendre du recul, il permet de laisser la joie s'exprimer de tout son saoul, ou d'endurer les pires horreurs sans devenir totalement marteau.

Et toi aussi tu es capable de faire ce cadeau d'ailleurs on dit souvent " fille qui rit, a moitié dans ton lit " , ce n'est pas pour rien, c'est si bon de rire, qu'on cherche souvent a graviter autours de personnes qui sont capables et de rire et de nous faire rire.

L'esclaffade est communicative ... et j'avais lu je ne sais plus dans quel courrier international, rubrique bio, que le rire est aussi un phenomene de politesse sociale.

On ne rit pas aux eclats a la moindre blague, on n'a pas de fou rire tout le temps, mais quand tu fais une petite blague, on te lache souvent un petit " haha" l'air de dire " ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd, c'etait sympas ".

Mais... etre drole ... comment quoi que faire quand dis donc ?

Et bien saches deja, petit vélociraptor de paléolithique qu'il y a plusieurs genre d'humour, et que tous ne monde ne rit pas au meme type de d'humour.

Certaines filles ne me trouvent pas drole, et parce qu'elles ne me trouvent pas drole mais que dire des conneries c'est dans ma nature, elle finiront par me trouver lourd. C'est la vie, c'est ainsi, je ne leur en veux pas pas plus que je ne les retiens.

L'important c'est deja savoir ce qui toi, te fais rire, ce sera bien plus simple a partager dejà.

Humour noir ? de situation ? jeux de mots ? humour gras ? absurde ? au 48 eme degres ? acerbe ?

Peu importe, trouves ce qui te fais rire, et partage ce rire avec autrui et les belles, cultives ta repartie, regarde des comedies et vas faire un tour au theatre...

Mais quelque chose qui dans tous les cas est tres, tres puissant, reste a mes yeux l'auto-derision. La capacité a rire de soit communique de la confiance en soi ( tu n'as pas peur qu'on rit de toi ) , de la vivacité d'esprit ( tu sais de quoi on pourrait rire de toi ) et de l'intelligence ( oui bien sur qu'on peut rire de moi, comme de toi, comme de tout ).

Pour autant traçons une ligne importante :

On peut rire de tout. TOUT. TOUT.

Vraiment tout.

Juste pas avec n'importe qui.


Certaines blagues ( racistes, indelicates, portée sur un defaut physique d'un individu, une religion , whatever ) peuvent etre tres mal accueillies.

Cela depend alors de la sensibilité de chacun qu'il faut respecter.

Exemple, a titre personnel, ayant plus de 30 personnes du coté de ma mere qui ont cramé dans des camps, et ayant une grand mere maternelle qui au milieu de sa maladie revit encore parfois la terreur de l'occupation allemande, je suis physiquement incapable de decrocher l'ombre d'un ricanement sur une blague portant sur le genocide juif.

Et je comprends la finalité qu'on peut attribuer a ce genre de blague ( comme certaines blagues racistes, etc ) comme quoi il vaut mieux en rire qu'en pleurer, et que cela permet de dissiper un peu le traumatisme... soit.

Mais pas pour tout le monde.

J'ai beau savoir que c'est de l'humour, que ce n'etait pas mechant, que ça ne portait peut etre pas a mal, je m'en branle, dans la seconde j'ai l'image du visage terrorisé de ma grand mere qui m'apparait et j'ai envie de mettre une claque bien sentie a l'inopportun.

Et rien de plus deplacé et enervant qu'un mec qui a fait une blague douteuse, et quand tu lui fais comprendre que tu ne ris pas, te balance :

" Ohhhh mais je rigooooooooooole ça vaaaaaaaaaa, peeeeetes un coup"

Image

Non ça ne va pas, je viens de te le dire, trou du cul. Donc ne soyez pas ce trou du cul si deja vous faites une blague tres tendancieuse de ce genre, assurez vous d'etre en compagnie de gens qui savent tres bien que c'est juste du rire pour rire, que vous n'avez pas de telles arriere pensée offensante, et que vous pouvez bien en rire ensembles.

Mais si on vous fait remarquer que c'est de mauvais gout, et que ça ne passe pas, ne soyez pas le connard qui dit " oh ça vaaaa " .

Faites des blagues plus intelligentes, et moins haineuses, car c'est pas dit non plus que ce soit celles qui remportent le plus de succes aupres de vos conquetes, loin s'en faut.

Rire au depend des gens, c'est aisé, tres. C'est facile, mais ça antagonise.

Faire rire "positivement" demande peut etre un peu plus "d'efforts", mais ça evite de risquer de passer pour un connard, voire d'en devenir un, un jour, au bout du chemin.

Pace que vous savez ce que les gens pensent de Mr.Connard ?

Image

Meme et surtout les filles, parce vraiment personne n'aime les connards.




b- Sexe, le transpirer sans en parler ... en parler en lisant le journal.

Image

La sexualisation...

Bon...

Tu t'es remis du gif ? Bien.

Voilà.

...

...

...

Quoi ? Putain tu fais chier... Bon bon... alright.

Je pense et, je n'invente rien, qu'il y a trois façon d'exprimer un desir sexuel :

- Le manifester de façon seulement corporelle , pas de parole du tout, juste le langage du corps, des regards, déshabiller du regard et laisser le silence se gorger de tension sexuelle a mesure que vous regards s’électrisent.

Exemple incontournable :

Image

- L'exprimer oralement en meme temps que de façon corporelle, mais seulement par le ton de la voix, sans verbaliser, c'est a dire parler du beau temps comme s'il s'agissait d'une orgie.

Exemples :

Dire " c'est une journée...magnifique, aujourd'hui." comme tu dirais " Je vais... te bouffer crue, coquine "

Dire " tu reprendras bien un verre ? " sur le ton de " Tu prendras bien un peu de ma bite ? "

Dire " Tu aimes ce café. " comme tu parlais du dernier cunni que tu as fait.

Bref...Quoique tu dises, il faut qu'elle puisse lire dans tes yeux " Je vais t'electriser, te glacer le sang, le faire bouillir, je vais te faire mienne lors de notre etreinte et te laisser a l'etat de loque exangue et ravie "

En cas de doute, se référer a Seductive Cat, mon idole.

- Et enfin, verbaliser le desir sexuel, mais de façon tellement detachée et nature que cela communique une reelle aisance, une saine assurance en ta sexualité.

Parler du sexe comme si tu lisais le journal, comme s'il s'agissait du beau temps. Genre casual, on parle d'un truc totalement naturel, pas si different de manger boire et dormir... alors pourquoi en faire un plat ? ou pire, un tabou ? nan c'est juste un sujet comme un autre et de fil en aiguille, on en parle, on aurait pu parler de bricolage, mais on parle de sodomie. C'est bien aussi.

Exemples :

" Et sinon t'as deja essayé la sodomie ? c'est pas mal, moi j'aime bien, l'important pour que ce soit agreable pour tout le monde c'est la preparation je trouve. "

Ou encore

Image

:mrgreen:

Pouvoir en rire communique là aussi de l'aisance.

Car c'est avant tout cela, sexualiser une interaction.

Blusher avait pendant le bootcamp utilisé une metaphore tres bien choisie :

Si tu devais escalader une grande falaise, tu prefererai le guide qui se survend , le guide qui bredouille rien qu'a l'idée de monter ou le guide detente qui te dirait calmement " je connais ces montagnes, si on fait bien attention aux crevasses tout se passera bien, et au sommet la vue est magnifique " ?

Voilà, ben la montagne c'est la sexualité et "le guide" c'est toi. Pas dans le sens que tu ais forcement quelque chose a apprendre a la fille a ce sujet, mais elle veut savoir dans quoi elle s'embarque, elle veut passer un bon moment, et là tu communiques que tu es a l'aise avec ton desir et ta sexualité. Tu assumes totalement. Tu n'as pas besoin d'etre exubérant a ce sujet.

Il y a aussi la notion de transgression, l'idée de se liberer des interdits, des regles etablies le temps de les braver dans une folle etreinte, ça pimente et ça peut en decoincer certaines.

Par contre ne soyez pas et ne passez pas pour le gars qui se la raconte sur tous les toits et qui est incapable de garder vos galipettes dans l'intimité.

Les filles ont souvent besoin d'etre totalement rassurées a ce niveau là. Il y a des enjeux de reputation qui sont tres importants pour elles sur ces points.

A la limite, soyez plutot celui qui dira " quoiqu'il arrive, ça reste entre nous, je tiens a ce que ça reste dans le cadre intime, ça ne regarde personne ".



c- Ferme mais conciliant.

Image

...Mais ferme.

Les relations amoureuses, c'est quand meme beaucoup de dialogue, t'as remarqué ?

Et alors qu'est ce qu'un dialogue constructif ? mmh ?

Penchons nous sur trois sous-parties qu'on va attacher a cette sous-partie comme on aurait greffé de nouveaux orteils a un malheureux monstre de Frankenstein.


1) Compliments et compagnie.

Image

A la condition qu'ils soient ...

Sincères, proportionnés et circonstanciés.

S'ils ne sont pas sincères, c'est de la flatterie.

S'ils ne sont pas proportionnés, ça peut passer pour de l'ironie.

S'ils ne sont pas circonstanciés, ça peut être très déplacé.

2) Le parler constructif.

C'est facile de dire "Non".

Illustration :

" Moi j'aime beaucoup le bleu.
- Non, c'est de la merde; "

C'est tout aussi simple de dire " Oui , mais... ".

Mon prof de négociation il y a quelques années me disait dailleurs que le "oui, mais" c'etait un peu comme finir sa phrase par "connard".

Illustration :

" Moi j'aime beaucoup le bleu.
- Oui mais le rouge c'est mieux... connard. "

Tandis que " Oui et ... " demande un peu plus de ressources, mais là ça construit.

Illsustration :

" Moi j'aime beaucoup le bleu.
- Oui et ça se marie bien avec le rouge dans des teintes mauves et pourpres. "

3) Dénouer les noeuds.

C'est Blusher ( encore lui , damned ) , qui lors d'un seminar avait exposé une façon de poser le dialogue en cas de probleme de communication, je ne me souviens plus du nom exact, j'appelle cela defaire les noeuds.

On a un probleme, exemple, ta bien aimée rentre tous les soirs tres tard et ça t'emmerde car tu ne la vois pas beaucoup, elle pue l'alcool et tu te sens délaissé.

Plutot que lui faire une remarque acerbe, ou lui faire la tronche...

- On prend une position d'observateur adulte :

" Je remarque que tu rentres tard tous les soirs en ce moment "

- On traduit ce que ça nous fait ressentir, a nous, pas d'antagonisation.

" Et du coup je me sens un peu seul, je me sens un peu délaissé, j'aimerai qu'on passe plus de temps ensembles. "

- on propose une action pour regler le probleme

" Ca te dit qu'on sorte ensembles demain soir ? / qu'on passe un peu de temps tous les deux ce week end ? / qu'on passe une soirée tranquilles tous les deux a la maison ?"


Mais parfois, malgres tout le dialogue et la bonne volonté du monde, malgres votre patience et bienveillance ( immaculée et intemporelle, ça va de soit ) , une femme depasse les bornes, vos bornes, en toute connaissance de cause, et fait une crasse.

Ca arrive, heureusement assez rarement si vous faites attention a qui vous frequentez.

Faut aller vraiment loin pour arriver aux crasses, aux manipulations, mensonges, trahisons etc...

Mais dans ce cas là,

Image

Stand your ground.


Voilà voilà...

La suite... un jour. Fort, fort lointain. Ou pas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Post de qualité le 09.10.13, 04h10 par tibdeconne
  • [0] La suite, vite ! le 09.10.13, 10h28 par shadonkey
  • [0] A lire le 09.10.13, 10h34 par Cellar Door
  • [0] La suite, vite ! le 09.10.13, 13h01 par criminal
  • [0] Like ! le 09.10.13, 13h36 par Jhon Doe
  • [0] A lire le 09.10.13, 15h43 par MagickPit
  • [0] Post de qualité le 09.10.13, 16h46 par Bumble
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

Le gif de Stephen Colbert est quand même d'une qualité assez ahurissante,je tenais à le dire. :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 09.10.13, 21h06 par Olfff

OMAGAD J'AI MILLE POINTS !

[youtube][/youtube]

:roll:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas de chance mais ça arrive le 10.10.13, 02h17 par Jhon Doe
  • [0] Fuyez, pauvres fous ! le 10.10.13, 02h50 par Cellar Door
  • [0] Go médecin le 10.10.13, 19h21 par AigleFour
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

O.L.F.F.F. > Objectif Life : Fun, Frontal and Forward.

Temoignage, Conclusion, Final part .

Les tips, fin.



Yo les nanoscopiques alligators néo-zélandais.

Il est temps d'en finir. avec ce témoignage... Bordel. Chier. Merde. Putain même, et je pèse mes mots.

Et de finir sur un truc important

5 ) L'intimité
a- Créer du lien se fait bilatéralement
b- Jette ton alphatitude à la poubelle
c- Différence entre mystère et autisme.


5 ) L'intimité

Image

L'intimité, quoi y en a ça être ?

C'est déjà quelque chose qui par définition se construit à deux, c'est ce moment formidable, que tu n'as pas forcement vu venir, tu sais ce moment qui te fait dire :

" Avec elle, je me sens bien. "

L'intimité, c'est la capacité a s'affranchir du jugement de façon mutuelle.

Tu ne te sens pas jugé, tu ne juges pas, elle ne se sent pas jugée, elle ne juge pas, et ensembles vous avez désormais des super pouvoirs.

Vous pouvez faire un tour de manège, chanter des chansons paillardes, faire des tonnes de cochonneries non lubrifiées au pieu, dire des âneries, dire des trucs sérieux, voire même vous aimer si vous en avez envie.

L'intimité c'est cet univers presque infini, que vous avez crée tous les deux, a la seule force de votre désir, de votre compréhension mutuelle et d'une pincée de poudre de perlimpinpin.

Mais c'est aussi très simple de ne pas créer de l'intimité, quand on fait le con.

Entendons nous, je ne parle pas de faire et dire des conneries, après tout, ce n'est pas le privilège des cons, tout le monde y a droit et nous ne nous en gardons pas, moi le premier.

Non je parle de cette sottise stupide, de cette conne imbécilité, bien souvent basée sur l'ego plutôt que le plaisir, qui pourrit la vie du jeune étalon en quête d'amour.

Et à ce niveau là je vais m'atteler a défoncer 3 grandes leçons du Game, qui étant mal comprises, ont a mon humble avis poussé plus de mecs a s'auto-cockblocker que la plus antipathique des belles-mères.


a- Créer du lien se fait bilatéralement

Image

Une relation, de quelque type que ce soit, ça se fait a deux.

Se glorifier d'une meuf qui te coure après c'est un truc que j'ai jamais compris.

Je pense qu'il faut donner de soi pour recevoir, et s'il y a bien un travers du Game, c'est un message ô combien mal interprété :

" Ne sois pas needy. "

Le conseil est bon pourtant, "ne sois pas un pot de colle", parce que le désir, comme une fleur, a besoin d'espace pour s'épanouir et laisser fleurir ses pétales écarlates.

Mais voilà, tout le monde n'a pas forcement les bons repères au début. Alors quand c'est le cas, qu'on démarre à taton, dans le doute, on va dans les extrêmes : c'est rassurant, les extrêmes.

Ça évite de penser, de se demander si ce qu'on fait est intelligent et constructif.

" Faut pas être needy ? Je vais être l’antithèse de needy "

Et tu risques bien d'y perdre toute ton empathie.

Ne voulant pas être needy, tu te la joues insensible, inamovible, devenu incapable de faire un pas vers l'autre, bien trop effrayé a l'idée de te dévoiler.

Tu deviens incapable de communiquer du désir, bien moins encore de le susciter, telle une statue au sommet d'une tour d'ivoire, c'est sur, tu ne parais pas needy, mais ce n'est pas dit que tu paraisses encore humain.

Alors qu'a l’intérieur, tu brules, tu trembles, tu ne comprends pas, tu n’étais pas needy pourtant, et désormais elle t'ignore, le masque tombe et tu commences a regretter.

C'est un apprentissage comme un autre, les repères dont j'ai parlé plus haut, si on ne les a pas, on se les fait, parfois maladroitement, parfois un peu douloureusement, mais dans tous les cas, tu as appris et pour le meilleur que :

Craindre de paraitre needy, c'est déjà terriblement needy.


Savoir montrer de l'affection, de l'empathie, ne pas avoir peur de dire que quelqu'un compte pour nous, c'est une démonstration de force.

C'est l'histoire de la belle et la bête, sous l'animal indomptable, il faut a un moment pour faire progresser une relation, savoir révéler le prince.

Le principal problème avec cette histoire de needyness, on y revient, c'est le manque de repères :

C'est parce que Bob est en pleine obsession amoureuse, injustifiée, fantasmée, projetée impunément sur une belle créature qui n'a rien demandé, qu'il vaut mieux qu'il évite de lui déclarer sa flammèche.

Parce qu'il la vit a sens unique, qu'elle n'est pas issue d'une quelconque complicité, qu'elle ne peut aboutir a de l'intimité, il ne s'en est même pas rendu compte, faute de garde-fou, mais il a d’ors et déjà crée un mur entre la belle et la bête.

Image

Et c'est donc là que le conseil " ne soit pas needy" prend tout son sens :

Il s'agit de te réveiller Bob, et de vivre cette rencontre plutôt que la rêver ! Et pour cela mieux vaut rester un peu terre a terre dans les débuts. Voir où votre désir vous mène.

Mais Boby lui a surtout compris qu'il fallait espacer ses messages de tant d'heures, soigneusement éviter de la contacter, voire ne pas du tout se montrer engagé émotionnellement.

Ce n'est pas pour rien que c'est une bonne idée de parler de soi pour inciter l'autre a en faire de même, on sort de ces conneries sans nom de jeux de pouvoirs, de rapports de force, et de vas y c'est moi qui ait l'ascendant, et vas y c'est toi, et mes couilles-Mickey.

A un certain moment, quand vous êtes complices, que vous vous appréciez beaucoup, savoir se montrer vulnérable pour une personne qui nous est chère, c'est lui faire un cadeau :

" Tiens, je te donne la première brique de notre intimité,a présent que nous nous connaissons, j'ai la conviction et la croyance, que tu ne me jugeras pas... Tu veux bien mouiller le ciment et y poser la tienne maintenant ? "

Si tu n'es pas, ou plus, un Bob sans repères qui s'enflamme comme la garrigue au mois d'aout à l'arrivée du premier rayon de soleil de janvier, ne t'emmerdes plus avec des histoires de needy, pas needy, si tu n'es pas en train de fantasmer ta relation mais bien de la vivre, tu n'as plus besoin de ce conseil.

Remercie le pour ce qu'il t'a apporté, et reposes le dans la boite.

A chaque outil, un usage.

" ne soit pas needy " c'est les petites roues du tricycle.

Image

A un moment faut les lâcher si tu veux un jour rouler en tout-terrain.


b- Jette ton alphatitude à la poubelle


Image

Image

Mais quelle connerie sans nom ça.

J'ai un énorme apriori négatif dés qu'un mec me sort qu'il est trop Alpha ou qu'il est super dominant.

Si c’était le cas Garry, tu serais pas en train de le clamer sans cesse et faire de la méthode Coué qui ne floue personne, même pas toi.

Encore une fois, manque de repères, on part dans les extrêmes sans réfléchir :

Vas y le mec imbuvable, qui veut toujours avoir le dernier mot sur tout, qui ne lâche jamais rien sur rien, qui est plus susceptible qu'un angora qu'on viendrait de jeter dans la boue, qui veut prouver au monde entier que c'est lui qui a la plus grosse et voire parfois, qui est très borderline niveau respect élémentaire, particulièrement vis a vis de la gente féminine.

Parce que, c'est alpha, t'sais.

Mais un mâle alpha, c'est quoi ?

C'est le chef du groupe. Donc si tu te lances en mode auto-hypnose douteuse, tu peux parfaitement devenir l'apha d'un groupe de creeps misogynes, c'est assez simple d'ailleurs.

Mais j'aimerai savoir A QUEL MOMENT DE LA VIE MODERNE, avec les trains, les avions et les métropoles remplies de millions d'habitants, on s'est dit qu'il fallait agir comme un croc-magnon pour baiser ?

Certains le font, ok, c'est peut être dans leur tempérament. Mais toi qui n'a pas ce tempérament de base, tu as besoin de ça pour te sentir pousser des couilles ? pour te sentir homme ?

Les vrais chefs, c'est des mecs affables gars, c'est des gens intelligents qui savent se faire des amis, qui se font respecter mais qui ne bougeront pas de leur siège pour une connerie qui fait criser les pseudos alpha en mal de reconnaissance.

PERSONNE n'a besoin d’être le chef de la bande pour baiser.

Se mettre en compétition avec le monde entier et frapper sa poitrine en rugissant ça a cessé d’être un modèle de séduction depuis un bout.

Jouer l'alpha ce n'est pas être viril.

On a pas besoin d'avoir un comportement a la limite de l’asociabilité pour démontrer de la virilité.

Juste d’être sur de soi, de pas se laisser marcher dessus quand vraiment ça dépasse les bornes, et voilà. Les vrais "alpha", agissent souvent en mode coopératif, ils orientent, conseillent, délèguent.

Ils se posent pas en mode "je vous nique tous". Ou alors un jour ou l'autre :

1) Ils se font renverser par une coalition de "bêtas".

2) Ils tombent sur un alpha, plus alpha et plus méchant qu'eux, et se font ouvrir.

Et quel besoin surtout de se comparer aussi peu constructivement, de classer un tel en alpha, un autre en bêta ?

Bref, don't do that, on revient a ce que je disais dans la partie précédente, si tu poses une attitude "dominante" qui n'est pas la tienne sur la table, tu vas te faire enfler, parce que zéro cohérence, et que de toute façon tu n'en as aucun besoin.

C'est vraiment de l’idéologie en carton.

En plus...

On sait tous treeeeees bien que...

Image

[youtube][/youtube]


c- Différence entre mystère et autisme.


(Je tiens a préciser que j’emploie le terme "autisme" a des fins satyriques, mais que je m'abstiens bien de lancer la pierre a ces gens qui ont du mal a interagir avec leur environnement, si cela vous offense parce que vous souffrez, avez souffert d'autisme ou connaissez des autistes, envoyez moi un MP et j’éditerai le titre de cette section en reformulant.)


Image

C'est bien de ne pas se dévoiler entièrement , tout de suite.

Mais encore une fois, si on part dans les extrêmes, il est probable que l'on atteigne ceux du ridicule.

Le "Prizing/H2G" c'est bien, mais ça a ses limites quand ça empêche de créer du lien.

Le mec ténébreux, silencieux, peut parfaitement attirer l'attention d'une belle, attiser sa curiosité, susciter son intérêt, la pousser a aller le voir...

Mais c'est peut être le moment de s'ouvrir un peu, alors.

Être totalement opaque, ça peut devenir effrayant, sous plein d'angles, notamment sur le peu de confiance accordée que cela peut éventuellement communiquer.

Rester constamment évasif, ne jamais jamais se livrer sur des points un peu personnel... ça peut finir par lasser la plus assoiffée de mystères.

Il est bon de rappeler que l'on est humain, capable d'interagir simplement avec les autres et d'abaisser un peu ses barrières ou ce voile que l'on lève.

Le mystère, c'est laisser planer le doute, pas tout renfermer dans un coffre cadenassé.

C'est se dévoiler peu a peu, créer la surprise, tenir en haleine, " et non tu ne savais pas tout , il y a bien d'autres choses a découvrir a mon sujet", pas être bêtement obtus et fermé.

Un mystère totalement opaque, un brouillard qui ne se lève jamais, on s'en lasse.

Les écrivains a suspens arrivent a pousser le lecteur jusqu’à la conclusion de leur ouvrage parce qu'ils distillent les indices, les révélations, de nouveaux questionnements, avec parcimonie, mais certitude, tout au long de leur récit.

Si ce n'est pas assez clair je vous pose la question, quelle image vous semble la plus intéressante ?

Celle là ?

Image

Ou Celle-ci ?

Image





Le mot de la fin :


Image

Cuir.

P.S : Il y a beaucoup d'autres choses dont j'aurai voulu parler, je ferai peut être une annexe, avec des machins balancés en vrac de façon totalement bordélique en temps voulu, toujours est il que je suis bien content d’être arrivé a la fin de ce témoignage, fruit de presque deux années d'aventures a la rencontre des femmes.

A bientôt pour de nouvelles aventures !!! Yeehaa !!!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] A lire le 12.10.13, 09h17 par Mr.Smooth
  • [0] Merci ! :) le 12.10.13, 11h01 par shadonkey
  • [0] Encore! le 12.10.13, 12h15 par Cellar Door
  • [0] Intéressant le 12.10.13, 12h30 par tibdeconne
  • [0] A lire le 12.10.13, 17h12 par Axelos
  • [0] A lire le 12.10.13, 20h28 par Bald_Soprano
  • [0] Encore! le 14.10.13, 02h22 par speed12567
  • [0] Merci ! :) le 21.10.13, 01h01 par Hayce
  • [0] Intéressant le 27.10.13, 19h47 par Framepler
  • [0] Like ! le 01.11.13, 02h03 par Loyd
  • [0] A lire le 21.04.14, 15h23 par Zaik
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

Y'a pas à dire Olfff t'as un don pour l'écriture, malgré l'imposant "pavé" ça se lit tout seul et ça fait du bien de lire un condensé de ce qu'on peut trouver sur le site. Vivement l'annexe.

Je vais pas me lancer dans une synthèse ou être spécifique sur les points abordés, je veux juste te dire un sincère MERCI.

Beaucoup de pistes d'action et de réflexion sur soi là-dedans.
Tu as beau ne pas détenir la vérité absolue comme tu le soulignes, la simplicité, l'honnêteté et le bon sens de ce témoignage en font un outil intéressant pour les mecs moins expérimentés comme moi.


Un truc me frappe: ta progression en a peine deux ans me semble fulgurante!! Que ça soit dans les relations amoureuses, sexuelles, développement perso... est-ce que c'est la possibilité de rencontrer des mecs expérimentés sur Paris qui t'a permis de progresser si vite? (entre autres)
"I think I fall in love with anyone who shows me their soul. The world is so guarded and fearful... I appreciate rawness so much."

"If you want to leave her, leave her breathless. If you want to lie, lie next to her. If you want to let go, let go of your pride & seduce her."

"S.W.A.G.= She Wants A Gentleman"

Bravo pour ce post Olfff. Je suis même déçu de ne pas pouvoir lui mettre un +3 !
Olfff a écrit :Craindre de paraitre needy, c'est déjà terriblement needy.
Absolument.

Dit en français, l'important c'est d'être vraiment indépendant émotionnellement, et de réellement être convaincu dans son for intérieur qu'on peut plaire à d'autres femmes si nécessaire.

Une fois qu'on en est réellement convaincu, on peut bien déclamer un poème d'amour transi pour déclarer sa flamme, la femme ne prendra pas pitié.

Naxyo : Je te remercie, content que la lecture t'ait été agréable, pour l'annexe on va attendre encore un petit peu par contre.

John_Rimbault : Cela joue, mais ce n'est pas fondamentalement le plus important.

Dans tous les cas, les rencontres, sont formatrices, et au risque d'appeler captain obvious a la rescousse, c'est bien plus la multiplication des rencontres au contact des femmes qui m'ont faites progresser, que celles d'autres players.

Il est toujours interessant de rencontrer des gens ayant un point de vue, une vision, une technique differente de la sienne, c'est enrichissant.

Mais bien moins que la confrontation de ses doutes, theories et croyances personelles a la réalité dans le cadre pratique celui de la seduction elle meme.

Enfin une partie importante de mon apprentissage, a mes yeux du moins, vient du fait que bien souvent, je n'ai pas cherché ni a suivre de methode, ni a faire forcement "progressif" dans le cadre des rencontres de rues.

Il est souvent conseillé de commencer dans le cadre d'un groupe ou avec un ami. Egalement de faire " beaucoup d'approches " pour casser sa peur et se roder.

Le fait est que :

1 ) Je n'ai pas perdu ma peur de l'approche et cela fait partie des grandes forces de mon Game : Je chéris ce stress qui efficacement redirigé, stimule, est vecteur de spontaneité et de creativité dans les interactions. Je ne cherche pas a le faire disparaitre mais a le canaliser de façon positive.

Ce qui amene au point suivant.

2 ) Je n'ai jamais vraiment abordé, pour aborder. J'ai n'ai jamais vraiment cherché à "m'entrainer", j'ai poursuivi ce que je désirai, quand je le désirai, sans chercher a trop me demander si j'etais "pret" pour ça, parce qu'a partir d'un moment, a force de lire theorie sur theorie sans jamais me bouger le derche, je me suis dit qu'il fallait me jeter à l'eau, pleinement, et viser ce qui me plait, pas ce qui est adapté a un debutant, fus-je debutant moi meme.

Je suis toujours allé a la rencontre de femmes qui me plaisaient vraiment, j'ai preferé me confronter a "la difficulté" ( perçue ) des le debut et donc je retire beaucoup de ces interactions dans un contexte d'apprentissage car les flirts et relations qui en resultent sont passionnés : si je fais des erreurs, je vais bien m'en souvenir et tacher appréhender des situations similaires sous un autre angle, si je remarque quelque chose qui a marché, je vais creuser le sujet la prochaine fois que l'opportunité se presente.

A contrario de la seduction d'une femme qui me plairait moins, et dans lequel cas, trop desensibilisé de l'echec, je ne rechercherai pas forcement pour autant l'amelioration des rapports suivants " boah, je la kiffais pas tant que ça de toute façon " , et en cas de succes, il serait alors aisé de le relativiser, de le minimiser, et de ne pas en retirer la totalité d'une experience essentielle.

3 ) Enfin, j'ai commencé seul et je n'ai jamais manqué de me remettre en question, de tacher d'etre humble vis a vis d'un apprentissage des relations humaines, pour tacher de retirer le maximum de chaque rencontre sur un plan humain. Autonomy is key.

-Alex : Mais... Mais... zai écris tout ça pour les points moi... :cry:

MOAR ! GIMME MOAR POINTS !!! :x
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] A lire le 13.10.13, 09h31 par Axelos
  • [0] A lire le 13.10.13, 12h44 par Fate
  • [0] Instructif le 13.10.13, 13h09 par John_Rimbault
  • [0] La suite, vite ! le 15.10.13, 10h43 par Bumble
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

O.L.F.F.F. > Objectif Life : Fun, Frontal and Forward.

Temoignage, Annexe bordelique.


Salut les renards de Tunisie.

Ceci est une annexe bordélique, je vais donc y balancer pleins de trucs plus ou moins sympas, en vrac et sans vergogne, tu y pioches un peu ce que tu veux comme tu le sens.

L'ensemble des trucs que je vais décrire dans cette annexe sont très situationnels et ont plus vocation a inspirer ta créativité propre qu'a t'exhorter a les utiliser tels quels, même si tu peux toujours tenter si ça te parle.


Gestion du manque de savoir-vivre :


Image

Si elle appelle pour prevenir qu'elle va etre en retard :

" Pas de soucis, c'est cool d'avoir appelé, conserves ton souffle pour marcher ;) "

Si ça commence a abuser niveau retard :

" Non mais j'arrive ! je marche là !
- Ah tu marches, mais genre tu suis un escargot , ça se passe comment ? "

Si par un miracle quelquonque je me suis pas barré et qu'elle arrive enfin, en retard :

" Naaan j'ai compté mes cheveux pour m'occuper, je m'en suis arraché quelque uns au passage donc j'ai du reprendre mon compte a zéro a un moment mais heureusement tu m'as laissé une belle marge , total 67 543. "

" Alors ? Combien de semaines d'entrainement pour battre ce nouveau record ? est ce qu'a un moment vous avez eu peur d'arriver à l'heure ? * mime un micro en mode interview sportive * "


Image


Si elle sort son portable pour textoter sans gene, ou recevoir un coup de fil ostensiblement long :

" Je suis vraiment content qu'on ait pu se voir tous les trois ce soir.
- Tous les trois ?
- Oui, toi, ton portable et moi. :mrgreen: "



Kinoter en s'amusant :


Image

La bataille de pouce est un moyen peu onéreux, joueur et léger de regler les grandes affaires d'état dans les sables du colisée. And yes, there will be blood.

Bonus verbal : " J'aurai presque honte de m'appreter a ecraser sans pitié une main aussi douce. Presque. "


Image

Lire les ligne de la main c'est avant de tout l'occasion de rire et de faire de subtiles caresses.

On rencontre deux grandes categories de filles a ce niveau :

- Celles qui savent tres bien que c'est des conneries et qu'on peut faire rire sans vergogne en sortant ânerie sur ânerie.

- Celles qui y croient dur comme fer ( qui ont des super pouvoir de medium, qui prennent leur café le matin avec des fantômes et qui font des rêves prémonitoires trois nuits par semaines ), celles là risquent de te prendre au sérieux, donc beware.

Exemples de conneries a sortir :

- Ligne d'amour : " hahaaaa chaque petite strie représentant une expérience sexuelle, t'as pas chaumé dis donc..."

" Ici on peut voir qu'elle se termine en fourche, ça veut dire qu'un jeune homme aux yeux bleux et a la peau pale sera ton prochain fournisseur d'orgasmes. Sisi, c'est scientifique. "

- Ligne de coeur : " Tres marquée, tu es une aventuriere, tu te ries du regard d'autrui , et tu aimes le nutella. Les lignes ne mentent jamais. "

- Ligne de vie : " Tu vas mourir dans 3 jours, condoleances, profites bien du temps qu'il te reste."

" Tu es clitoridienne, c'est marqué, là. "

Image

La fessée c'est ma menace type en cas d'insubordination/irreverence taquine mais prononcée.

" Fais pas trop la maline, tu vas prendre la fessée de ta vie. "

Et n'oublions pas la regle numero 1 concernant les menaces : A partir du moment ou elle est formulée, il ne faut pas hesiter a l'appliquer le cas echeant.

Et les filles se laissent rarement impressionner par de simples mots en la matieres, ce qui donne une parfaite occasion de palper du fessier le temps d'une claque bien sentie avec un air joueur mais autoritaire l'air de dire " tu l'as pas volée ! je t'avais prevenu, chipie va. "


Jeux de roles :


Image

Si elle est en etudes de droit ou avocate, il va sans dire qu'elle s'occupera de votre defense quand vous serez devenu un trafiquant d'organes international.

Si elle est en secretariat, il me parait evident que vous l'appellerez "mon petit" et qu'elle a interet a porter un tailleur decoleté pour vous apporter le café.

Si elle cuisine, la logique impose qu'elle soit nue sous son tablier la prochaine fois qu'elle vous concoctera un petit plat avec amour.

Si elle tricote, design des lignes de vetements, travaille sur des projets de stylisme vestimentaire, qu'elle n'hesite pas à vous prendre les mesures de plus pres.

Si elle est militaire, etant deja au garde a vous, vous auriez pu vous en douter.

Si vous etes pale, vous etes un vampire et elle sera votre servante, si vous etes poilu vous etes un loup garou et elle sera votre victime, si vous etes black vous etes en chocolat et vraiment pas bon pour sa ligne, bref.


Home, sexy Home.

Quand je ramene une fille à la maison, le premier truc que je fais c'est m'allonger sur mon lit et lui laisser s'approprier l'espace, faire connaissance avec les lieux, je lui laisse de l'oxygene, je la laisse s'emplir de l'atmosphere de l'endroit.

C'est le moment ou certains peuvent commencer a gratter leur guitare, ou faire ecouter leur dernier EP ou le dernier morceau qu'ils ont découvert et aiment bien... ou quoique ce soit.

Moi je montre mes dessins. Enfin, pas vraiment, vu qu'ils sont pour la plupars accrochés aux murs et forment une mosaique que j'ai agencée avec attention.

Quelques portraits ou esquisses de femmes.

Image

Mais aussi des Olf (oui un seul F, c'est l'exception graphique ) :

Le Olf Horloge

Image

Le Olf Météorite

Image

Le Olf Fresque

Image

Et parmis eux... le Olf Organique :mrgreen:

Image

Qui obtient toujours une reaction plus marquée que les autres, ce qui me pousse souvent a en déduire d'une voix haute et caressante " Il te plait celui là".

Image



Et puis parfois , j'aime bien faire des cochonneries un peu plus joueuses et d'aucun diront osées que d'habitude.

Je pourrai en parler simplement bien sur... m'enfin, n'y a t il pas un moyen plus simple, plus subtil, pour faire en sorte que le sujet soit abordé de façon totalement naturelle par la demoiselle elle meme ? mmh ? mmh ?

Right.

Chez moi il y a un truc qui crie le sexe et l'innocence à la fois. Intriguant, appelant aux fantasmes de tout un chacun, a la soumission, la domination... mais aussi empreint de tendresse et vehiculant une image de douceur.

Certains ont des posters sexy dans leur chambre.

Moi J'ai Teddy.

Image

Teddy trone sur ma table de chevet, portant fierement mes menottes et mon collier de cuir quand ils ne sont pas en usage. Il est le gardien incorruptible de mes accessoires particuliers.

Si j'avais juste laissé les menottes et le collier sur ma table de chevet, ça aurait pu paraitre un peu etrange, mais Teddy adoucit tout cela, et par sa simple presence, rend bien plus aisé l'abordage du sujet de tels jeux.

C'est bien simple, je n'en parle jamais. Vient toujours un moment où, amusée, intriguée, la curiosité piquée au vif, souvent juste apres avoir fait l'amour, la fille se penche sur la table et lache :

" Dis ton nounours..."

Comment je parle de SM soft aux filles ? J'en parle pas. Je laisse faire Teddy, et parfois une volontaire se declare d'elle meme pour liberer le pauvre petit nounours et prendre sa place.

Image

Right, but Teddy Knows everything. Teddy is sexier than us all.

All hail Teddy.


L'idée dont je parle ici, c'est de la sexualisation passive, au travers l'environnement, c'est votre maison, votre chambre, dans votre domaine, vous avez le loisir de donner aux lieux une atmosphere qui vous ressemble et de laisser cette atmosphere faire une partie du travail a votre place.

Cela reste apres tout une representation de qui vous etes.

Au passage, petite anecdote marrante, le livret que vous voyez aux cotés de la libidineuse peluche, se nomme...

" The Age of S&M "... C'est une blague du grandiose Steve Purcell, Créateur de la Bd underground americaine " Sam&Max : Freelance Police " ( d'ou la paire de menottes) qui a connu sur le tard des adaptations en serie televisée et jeux d'aventure point'n'click... qui a eu la meilleure idée de couverture de Artbook de l'histoire :lol:

( Cet artbook est d'ailleurs un collector dedicacé dont je suis tres fier, mais ça vous n'en avez rien a foutre, bande de sauvages va...)

Un artwork de cette œuvre multimedia dejantée, juste pour le plaisir des yeux :

Image


Voilà pour l'annexe... J'imagine que j'aurai d'autres trucs a dire, on a toujours d'autres trucs a dire.

Mais je vais vraiment refermer ce temoignage ici cette fois. Et laisser ce journal redevenir une aventure vivante et en construction... A mon rythme.

Bisous les petits crapauds du Rajasthan

Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 16.10.13, 10h11 par NewStart
  • [0] A lire le 16.10.13, 11h27 par Mr.Smooth
  • [0] Sympa :) le 16.10.13, 12h38 par Fate
  • [0] Bonne idée ! le 17.11.13, 21h28 par albator
  • [0] A lire le 21.04.14, 15h34 par Zaik
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

L'annexe est arrivée assez vite finalement :P encore une fois un concentré de bon sens et de fraicheur qui font plaisir à lire, j'ai hâte de lire la suite de tes aventures.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 16.10.13, 23h57 par Olfff

O.L.F.F.F. > Objectif Life : Fun, Frontal and Forward.

Interlude " Too much shit going on "

Si tu veux lire quelque chose de gai, passes ce post. Tu n'y trouveras ni FR, ni tips, ni blagues a la con... seulement un exutoire un peu egoiste, la liberation de l'ame par l"ecrit. Si cela ne te derange pas, bienvenue chez moi.

[youtube][/youtube]

Cela fait depuis Septembre que je suis retourné a Toulouse.

Force m'est d'avouer que j’appréhendais grandement ce retour à l'ESC, j'ai changé d'orientation apres un stage non concluant, et je suis fatigué de ces études, j'ai envie d'en finir, de commencer la vie active, de sortir un peu des clous... Puis apres mon arrivée, j'ai reçu une nouvelle qui m'a glacé le sang.

Je n'aime pas calimeroter, me plaindre inutilement, apres ma vie est ce qu'elle est mais je n'ai jamais ete violé, j'ai toujours eu un toit sur la tete et a manger dans l'assiette, comment je pourrai me plaindre ? mais a un moment je crois ne pas avoir été loin du breakdown.

Perdu dans une orientation dans laquelle je me reconnais de moins en moins, l'incertitude de l'avenir, la crainte de me gacher, de renier les attributs avec lesquels je suis né au profit de ce que l'on attend de moi...

A devoir gerer les états d'ames d'une mere deja pas tres en forme a la base, qui se bat avec un handicap physique, une maladie orpheline qui lui deforme les os, plus de 40 ans de depression et desormais son systeme immunitaire se retournant contre elle, la laissant sur le declin, voire mourante...

A devoir gerer le fait que ma grand mere ne me reconnait plus du tout, qu'elle pense que les allemands vont venir la prendre des qu'elle entends un bruit et qu'elle ait pu me prendre pour l'un d'entre eux, terrifiée par son propre petit fils et appelant a l'aide alors que je revenais de sa cuisine pour lui apporter une tasse de café...

Sans compter les miens, d'états d'âmes, cette peur, instinctive, presque animale, de la solitude.

Et je ne parle pas ici du chagrin du celibataire souffrant de la pression testiculaire.

Je parle de vraie solitude, l'idée que viendra un moment, de plus en plus proche, ou je n'aurai plus de famille a proprement parler.

J'ai deja porté 3 cerceuils, celui de mon pere, celui de ma grand mere maternelle, celui de mon oncle.

Et apres, quand j'ai ma mere au telephone, dont la voix diminue un peu chaque jour, qui ne peut plus rien avaler sans vomir, mon épaule me fait souffrir.

Et j'ai peur de me retrouver seul, sans famille, sans personne qui pourra m'aimer juste parce que je suis Olfff, pas parce que je suis séduisant ou que je vends du reve, qui pourra m'aimer juste nature peinture, comme ça.

J'envie mes amis qui ont une famille qui marche. Je me doute que je ne perçois jamais que la partie emergée de l'iceberg, chaque famille a son lot de malheur.

Mais combien je les envie, les repas de famille ennuyeux, les petites disputes sur l'heure a laquelle tu rentres, sur que c'est pas bien de fumer... les pères qui ne sont ni haineux et violents, les mères qui ne sont ni en ruine et ni attendant que la mort vienne les prendre en crachant sur le monde et la vie elle meme.

Les pères qui ne meurent pas dans un hopital psychiatrique apres avoir peté les plomb, les grands freres qui ne vident pas des appartements de tous les meubles et possessions avant de disparaitre de la circulation. Les oncles qui ne te traitent pas comme l'engeance du mouton noir de la famille, les tantes qui n'omettent pas de parler de leur dernier neveu.

Mais j'ai bientot 26 ans... a quoi bon rester penché sur cette famille qui se meure ? je suis deja un homme depuis quelques temps deja, il faudrait que je lache prise.

Quand je raconte ce genre de choses a mes amis, ils me reconfortent, et disent des trucs... qui me semblent aberrants, grotesques.

" T'es un des mecs les plus solides que je connaisse, avec tout ce que tu as vecu depuis l'enfance, combien auraient cassé ? toi tu es toujours là, tu es fort Olfff. "

Mais je ne me sens pas fort, je me sens fragile, je me regarde dans le miroir et je ne comprends pas comment on pourrait penser cela, la glace me renvoit un reflet dechiré, froissé, cabossé, concassé.

J'ai peur d'etre seul. Je n'arrive pas m'empecher de deja voir ma mere dans la tombe, ma grand mere avec, et moi devant, seul.

Combien de fois me suis je passé cette vision dans la tete ? Combien de fois ais je imaginé qu’elle meure, me sentant etouffé, happé par un trou noir... Et maintenant que je reconnais la silouette de la faucheuse au loin, avançant doucement vers nous, je perds un peu les pedales, je regrette, je maudis tous ces scenarios absurdes, je me tourne vers un dieu auquel je n'ai jamais cru, je crie, j'invective, je pleure, je supplie... puis je seche mes larmes, les yeux rivés vers l'azur , poussant un long soupir, la gorge serrée...j'allume une cigarette, et je ricanne, imitant Georges Abitbol de La Classe Americiane dans l'espoir vain de me faire rire un peu.

" Monde de merde. "

J'ai des amis, ma seconde famille, je n'ai jamais été sur si ils m'ont vraiment compris, a chaque fois que j'ai pu dire " je t'aime comme un frere".

C'est une expression presque galvaudée " c'est la famille ". Mais pour moi, c'est tout sauf leger, c'est un serment, une promesse d'amour sincere.

Ces derniers temps j'ai rencontré des filles, ça m'a fait du bien, mais je commence a etre las, je ressens un mal du nomade.

6 mois ici, 6 mois là, 2 mois ici, un an là...Pourtant j'aime bouger, j'aime voyager.

Mais je ressens le besoin de me poser, a chaque fois que je fais une rencontre, je ne conçois pas de m'investir, les relations longues distance j'ai deja donné, et quelque part, cela m'empeche de vivre pleinement certaines de mes rencontres.

Certains n'arrivent pas a vivre au jour le jour, je m'y sens malgres moi obligé, incapable de me projetter au dela de quelques semaines, peut etre quelques mois.

Et j'aimerai bien me poser un peu.

J'ai pas envie de partir dans l'optique " je vais chercher une relation longue" ce serait absurde... juste, avoir la possibilité de laisser les choses se construirent, ne pas ressentir cette obligation de placer des barrieres pour ne pas decevoir, au bout du chemin.

Je ne recherche pas la compagnie des femmes pour combler le manque familial, c'est heureusement ou malheureusement, c'est a eux d'en juger, sur les amis que j'ai reporté ce poids.


J'ai une vision, j'ai le reve un jour d'avoir ma propre famille, et qu'elle soit heureuse, d'etre assez fort pour avoir appris des erreurs et travers de mes ainés pour un jour apporter mon lot de joie dans ce monde, d'avoir des enfants qui n'auront pas a craindre leur pere, qui grandiront avec des leçons de vie et des marques d'amour et non des insultes et des coups.

J'ai cette idée un peu présomptueuse que je suis capable de rendre, a mon échelle, le monde meilleur.

Mais avant de vouloir changer le monde, il faut savoir changer son monde interieur.

Et le mien en ce moment... Je ne sais pas trop dans quel etat il est.

Depuis que ma mere m'a appris la nouvelle, j'ai juste pleuré et hurlé sur le coup, j'ai laché le lest et depuis... depuis je pense a finir mes etudes, a rencontrer des filles, a voir les potes.

Je fais abstraction, jusqua ce que je re-entende sa voix au telephone, je n'arrive plus vraiment a me concentrer sur mes projets artistiques, qui n'avancent plsu du tout, avant deja c'etait lent, mais là, pas envie, pas d'humeur, pas le moment.

J'ai eu envie de poser un peu tout ça par ecrit, ça ne veut pas dire que je suis en depression, que je pleure en me roulant en boule tous les soirs, que je m'interdit de vivre, mais j'ai eu beau en parler de vive voix a des amis divers, cela ne m'a pas vraiment calmé l'esprit.

Ecrire au contraire, me libère, me rend plus serein, je le ressens comme des choses dont j'avais besoin de me parler. A present, mesure de la redaction de ce mot, je me sens deja mieux.

J'ai peur c'est vrai, de tout plein de choses, de l'avenir, de la mort, de la solitude, du temps qui s'echappent et de ne pas realiser mes reves.

Mais la peur, comme la colere, c'est un moteur.

Quand j'hesite a aller voir une belle, que je bloque un peu, me mordant la levre, avant de me lancer, n'est ce pas aussi de la peur ?

Certes, ce n'est pas la meme, elle est moins concrete peut etre, mais pour autant cette peur fait partie de ce qui me propulse en avant.

" Il y a deux risques, celui a prendre, et celui qui grandit, alors que tu ne prends pas le premier. "

Là j'essaye de me dire que c'est pareil.

J'ai peur de perdre ma mere, c'est vrai, mais si j'essaye d'echapper a cette realité, je risque de ne pas profiter au maximum des moments que je peux avoir avec elle.

J'ai peur de me gacher, c'est vrai, mais si je ne finis pas ce que j'ai commencé, je ne pourrai pas passer a autre chose.

J'ai peur d'etre seul, c'est vrai, mais si je ne fais pas confiance a mes amis et à ma capacité a meler mon destin a celui des belles, la solitude deviendra certitude.

Puis de toute façon, en vrai je suis un vampire, alors etre tourmenté et dark, ça fait partie du background.

*methode coué ON*

De toutes façon mes amis ont raison, je suis trop fort, seriously, I KICK ASS.

You know who else kicks ass ?

[youtube][/youtube]


Tiens au final j'ai quand meme fini sur des conneries. C'est bon signe.

A bientot pour la vraie reprise du recit de mes aventures ! Yeehaa !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 20.10.13, 23h53 par Mr.Smooth
  • [0] Courage le 21.10.13, 00h55 par tibdeconne
  • [0] Courage le 21.10.13, 03h01 par AigleFour
  • [0] Courage le 21.10.13, 14h55 par Marshall Ombre
  • [0] Courage le 21.10.13, 17h33 par Heisenberg
  • [0] Courage le 21.10.13, 18h32 par Smoothy
  • [0] Sors avec des potes et amuse-toi le 21.10.13, 19h39 par Framepler
  • [0] Courage le 21.10.13, 21h00 par Naxyo
  • [0] Courage le 21.10.13, 22h13 par Markus babbel
  • [0] Courage le 24.10.13, 12h17 par Reborn
  • [0] Courage le 27.10.13, 14h52 par amelia
  • [0] Courage le 27.10.13, 15h13 par Anonyme201901
  • [0] Courage le 27.10.13, 16h59 par Karial
  • [0] Courage le 01.11.13, 02h13 par Loyd
  • [0] Courage le 04.11.13, 10h38 par kee
  • [0] Courage le 21.04.14, 15h43 par Zaik
I like my women like i like my coffee : short, black and sweet.
-
The Five Rules of Olfff :
-1) Speak as if nobody was listening to you.
-2) Dance as if nobody was looking at you.
-3) Learn as if you were born yesterday.
-4) Laugh as if you were going to die tomorrow.
Last but not least:
-5) Always have sex as if you were in love.

" Parole d'ancien "

Mon journal : o-l-f-f-f-objectif-life-fun-frontal-and ... 27776.html

Il n'y a rien d'absurde à rechercher une relation longue et à vouloir créer une famille à soi !

La mort de ta grand-mère et la mort de ta mère, tu ne pourras pas l'éviter, ce n'est qu'une question de temps.

Par contre, tu peux apporter un peu plus de vie dans ce monde.

Avant de lire explicitement que tu as envie de te poser, je me disais que ce mec a envie de se poser. Cela se sent clairement dans ce que tu écris.

Mets donc en œuvre ton envie !
Tu es capable de séduire, tu es capable de trouver une fille qui puisse te plaire réellement et avec qui tu aurais envie de te poser.
Alors fonce !

Trouve-la cette fille et fait en sorte que votre relation marche!

Parce qu’on est de ceux qui guérissent, de ceux qui résistent, de ceux qui croient aux miracles
Pas de ceux qui disent que lorsque les tables bougent, c’est que quelqu’un les pousse du pied
Mais un jour tout ça on n’y pensera même plus
On aura tout oublié, comme si ça n’avait pas existé

En attendant passe tes bras autour de mon cou si tu veux
Pendant que je te répète ces phrases qui nous donnaient de l’élan
Tu te souviens ?.. Tu te souviens ?

Tu nous entends le Blizzard ? Tu nous entends ?
Si tu nous entends, va te faire enculer
Tu pensais que tu allais nous avoir hein ?
Tu croyais qu’on avait rien vu ?
Surprise connard !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 21.10.13, 13h03 par AigleFour

J'étais entrain de l'écouter cette chanson Cellar en lisant justement...


Mes mots ne vaudront pas grand chose, mais je t'envoie beaucoup de courage Olfff...

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre