Welcome!

Note : 100

le 16.03.2012 par tibdeconne

361 réponses / Dernière par Safrania95 le 21.12.2018, 22h27

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
La semaine qui vient de s'écouler était une semaine intéressante. Dimanche dernier je vois une petite, passe pas mal de temps avec elle et l'embrasse chez moi.
Mardi soir je vois une autre demoiselle et finis par l'embrasser à la fin en lui disant que ça ne l'engageait à rien.
Mercredi soir une autre vient chez moi et me suce.

Samedi soirée avec la petite de dimanche et des potes, on finit par rentrer ensemble chez moi.
C'était assez dingue sexuellement, je crois n'avoir jamais couché avec une fille où ça se passait aussi bien et où c'était aussi fluide, j'avais l'impression qu'on se comprenait sans avoir rien à se dire.
Bref, j'ai adoré.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 26.05.14, 17h29 par Cellar Door
  • [0] LFG ! le 26.05.14, 17h59 par MaryeL
  • [0] Like ! le 26.05.14, 19h22 par Zaik

tibdeconne a écrit :Mercredi soir une autre vient chez moi et me suce.
J'aime.

Aucune information inutile, aucune dorure, juste l'essentiel.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 26.05.14, 18h44 par tibdeconne
  • [0] mdr !! le 02.06.14, 15h10 par amelieforyou

Sinon, pour ceux qui ne l'ont pas vue, ma vie/mon taff en ce moment c'est ça:

Hier soir, rendez-vous avec une petite dans un bar à coté de chez moi.

Elle arrive, tout sourire avec ses grands yeux bleus, et c'est à ce moment là que je me souviens pourquoi je lui ai proposé qu'on se revoit, qu'est ce qui m'avait poussé à ce moment là, quand je l'ai croisée, à lui proposer de se revoir de façon tout naturelle. Parce qu'elle a un charme de fou qui me fait craquer, parce qu'elle a ce petit coté adorable que j'aime tant chez une fille.

On s’assoit côte à côte dans le bar, on discute pendant qu'elle n'arrête pas de me regarder avec ses grands yeux bleus, c'est fou ce que ça me trouble...
J'ai l'impression de me faire scruter jusqu'au plus profond de mon être, comme si elle voulait voir en moi jusqu'au plus profond de mes entrailles. J'en suis tellement troublé que je peine à faire démarrer la conversation, qui se fait de plus en plus fluide au fur et à mesure du temps.
Arrive le moment où on finit nos verres et où je propose de passer chez moi pour boire une bouteille de vin blanc, ce qu'elle accepte volontiers.

On continue la discussion, elle a toujours ce petit charme qui me fait craquer, et puis
Moi en mon for intérieur a écrit : Tiens tu sais que j'ai envie de t'embrasser toi?
Et je l'embrasse. Et on s'embrasse, on s'enlace, comme deux adolescents qui vivent leur premier amour. Quand on dit que la séduction c'est simple...
Je suis sur un petit nuage.
On continue, on se chauffe doucement, elle remarque très vite la boite de capote qui trône sur mon meuble, me pose diverses questions à propos des nombreuses filles que j'ai pu ramener chez moi.
On continue ainsi, se déshabillant au fur et à mesure que la soirée avance, puis s'ensuivent des préliminaires longs, tendres, sensuels.
Pour finir par pratiquer l'union des corps toujours dans la continuité de cette tendresse partagée, de cette sensualité qui nous a uni.

J'ai rarement fait l'amour d'une aussi belle façon, j'ai rarement eu un souvenir aussi marquant d'un moment passé avec une demoiselle.
C'était à la fois beau et mignon.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 20.06.14, 18h23 par Hydrogene
  • [0] Like ! le 20.06.14, 19h33 par MaryeL
  • [0] Sympa :) le 21.06.14, 12h04 par Suit

Comme quoi, même un air de pervers et un uniforme UNICEF n'empeche pas de passer des momenrs sensuels et tendres avec une belle.

Bien joué Tib, je commence à me dire qu'il va falloir que je mette un petit coup de bourre apres l'hypnose (c'est crevant).

Au passage, on discute pas mal. En gros la PNL et l'hypnose ericksonienne c'est relativement la même chose, sauf que le mot "hypnose" n'apparait pas dans les bouquins de PNL car en Californie le terme est réservé au corps médical ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 20.06.14, 18h48 par tibdeconne

Owen a écrit : Bien joué Tib, je commence à me dire qu'il va falloir que je mette un petit coup de bourre apres l'hypnose (c'est crevant).

Au passage, on discute pas mal. En gros la PNL et l'hypnose ericksonienne c'est relativement la même chose, sauf que le mot "hypnose" n'apparait pas dans les bouquins de PNL car en Californie le terme est réservé au corps médical ;)
Merci :)

Yep c'est bien ce qu'on disait, après moi ce que je fais avec ma thérapeute c'est encore un autre type d'hypnose, de "l'hypnose humaniste" je crois bien.
Comme quoi ils sont plus en avance que nous sur certains points aux Etats-Unis, le jour où en France l'hypnose sera reconnue comme une pratique médicale tu m'appelles :wink:

Je profite du fait que ce soit encore frais pour vous conter les évènements de ce soir. J'en suis pas particulièrement fier, mais après tout je n'ai rien à cacher.

J'avais donc prévu de retrouver une demoiselle pour prendre un verre à coté de chez moi.
Cette demoiselle est une brune à lunette, a un petit charme qui ne me déplaît pas, et est étudiante en médecine.
Après avoir été bien entamé en buvant deux pintes de chouffe, je propose qu'on aille chez moi pour dîner, ce qu'elle accepte.

Arrivé chez moi, je l'embrasse et commence à attaquer les hostilités. Je la déshabille doucement, elle me résiste un peu pour me laisser accéder à son jardin secret, mais elle finit par me laisser faire.
Pour que finalement on se retrouve tous les deux complètement à poil, et que je sorte le grand jeu en lui faisant un cunni.
Une fois cela fait, on continue un peu, mais c'est là où le bât blesse.
En effet, constatant qu'elle ne débordait pas d'enthousiasme pour continuer, ce que j'attribuais à la fatigue, je me suis donc arrêté là, lui ai dit de se réveiller et suis allé faire autre chose.
Sauf que 5 min après elle avait l'air de péter le feu et s'amusait à regarder mes livres sur la table, ce que je lui ai fait remarquer par un
Ah ben dis donc t'as l'air vachement réveillé maintenant c'est drôle!
Elle: On dirait que ça te vexe que je sois réveillé maintenant.
Moi: Ah bah oui un peu, on dirait que tu veux pas de moi.
J'en ai rajouté une couche, du coup elle l'a mal pris, s'est levée pour se rhabiller, et a commencé à partir.

S'en est suivie une autre petite discussion où grosse modo elle m'a reproché de pas connaître son histoire, ce à quoi j'ai répondu que je voulais bien la connaître si elle acceptait de m'en parler, mais elle a répondu qu'elle n'en avait pas le temps.
J'ai continué en lui disant que je ne l'avais aucunement obligé à aller chez moi, qu'elle aurait pu refuser si elle le voulait
Elle: Ah donc pour toi ça voulait dire que tu voulais coucher?
Moi: Bah excuse moi tu étais juste toute nue chez moi...
Ca a été la goutte d'eau et elle est partie.
Maintenant que je refais le cheminement, je pense avoir à peu près compris ce qu'il s'est passé. Que d'un coté elle en avait envie, mais qu'elle voulait pas que ça aille aussi vite.
Et surtout que si j'avais pas réagi comme un con comme je l'ai fait là, ça serait passé tout seul, elle aurait dormi chez moi et on aurait joyeusement fait des galipettes plus tard.
Je le sais pour m'être retrouvé dans la même situation 4 ans auparavant avec mon ex, où j'avais réagi de façon plus maligne et tout s'était bien passé.
Bref, tout ça pour dire que je suis trop con, et que je devrais faire attention à ne pas trop laisser s'exprimer mon amour propre/orgueil à l'avenir.

tibdeconne a écrit :suis allé faire autre chose.
Tu es allé faire caca? :mrgreen:


Oui, sinon clairement dans ce genre de situation, tu es passé à côté. Tu t'es seulement écouté, là où tu aurais dû te calibrer sur elle pour la chauffer et faire monter le désir.
Typiquement:
tibdeconne a écrit :Sauf que 5 min après elle avait l'air de péter le feu et s'amusait à regarder mes livres sur la table, ce que je lui ai fait remarquer par un
Ah ben dis donc t'as l'air vachement réveillé maintenant c'est drôle!
Elle: On dirait que ça te vexe que je sois réveillé maintenant.
Moi: Ah bah oui un peu, on dirait que tu veux pas de moi.
:shock:
Plutôt que de verbaliser le truc, tu aurais pu essayer de la remettre dans l'ambiance. Si elle avait recommencé son manège, tu pouvais aller vaquer à tes occupations (façon de la freeze out pour la faire revenir vers toi...).

tibdeconne a écrit :Ca a été la goutte d'eau et elle est partie.
Tu m'étonnes. Elle a bien dû se sentir comme une p*** sur le coup... :|

En effet, constatant qu'elle ne débordait pas d'enthousiasme pour continuer, ce que j'attribuais à la fatigue, je me suis donc arrêté là, lui ai dit de se réveiller et suis allé faire autre chose.
Sauf que 5 min après elle avait l'air de péter le feu et s'amusait à regarder mes livres sur la table, ce que je lui ai fait remarquer par un
Ah ben dis donc t'as l'air vachement réveillé maintenant c'est drôle!
Elle: On dirait que ça te vexe que je sois réveillé maintenant.
Moi: Ah bah oui un peu, on dirait que tu veux pas de moi.
Elle était nue sur ton lit. Vous vous êtes embrassé, caressé, tu lui as fait un cuni, ... Comment tu peux penser qu'elle ne veut pas de toi?
Bref, tout ça pour dire que je suis trop con, et que je devrais faire attention à ne pas trop laisser s'exprimer mon amour propre/orgueil à l'avenir.
Surtout, soit plus à l'écoute de la fille.

Si tu sens que ça bloque, tu peux faire redescendre la tension et parler cul, passé amoureux, etc...
En gros, s'intéresser à l'autre sur l'oreiller.

Ça lui aurait peut-être donné l'occasion de parler de son histoire.

3 mois que j'avais pas posté ici, ça faisait longtemps vous m'avez manqué !

Je sens que vous trépignez d'impatience "mais mais il s'est passé quoi pendant ces 3 mois?"

Si j'ai pas posté c'est qu'il s'est passé pas mal de trucs.

En deux mots j'ai perdu mon taff fin juillet comme recruteur de donateur, du coup j'ai tenté un plan en Suisse pour faire la même chose là-bas en mieux payé, ça a pas marché du coup je suis revenu à Paris complètement fauché et sans possibilité de payer le loyer...
(oui parce qu'en plus au mois d'août j'ai commencé à payer mes mensualités de prêt étudiant, sinon c'est pas drôle voyez)

J'ai bossé vite fait en août puis début septembre j'étais pris par MSF, toujours pour le même job mais ce coup-ci directement embauché par l'association et pas en passant par une boite privée, donc meilleure politique sociale, meilleur salaire, la fête quoi :)

Ils m'ont envoyé faire mumuse à Nantes puis en Normandie, j'ai laissé l'appart' (que j'avais en sous-loc par un pote parti au Canada) à un pote, une embrouille entre les deux potes et un pc volé puis récupéré plus tard, j'avais plus d'appart... Et un pote en moins accessoirement.

Donc je suis SDF, là je continue de bosser pour MSF jusque fin décembre, après je me mettrai au chômage histoire de prendre des vacances et de toucher de la thune pour me consacrer à d'autres projets, comme passer le permis, voyager... Bref je verrai!


Sinon pour les amours depuis fin août/début septembre je flirte avec une fille avec qui c'est l'éclate totale.
C'est l'éclate totale au niveau du sexe, au niveau des discussions qu'on a, du temps qu'on passe ensemble, bref c'est hyper cool.
Elle sort d'une relation longue donc a pas envie qu'on se mette en couple, ce que je comprends, et du coup elle me dit de pas s'attacher.
Sauf que moi je kiffe à mort le temps que je passe avec elle et je sens bien que je m'attache, du coup je me dis que je vais continuer à la voir et voir comment évolue cette petite relation, pour l'instant le fait qu'on se voit régulièrement et qu'on s'amuse me convient tout à fait :)
Et accessoirement je pense qu'elle s'attache doucement aussi :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 21.10.14, 09h37 par Onmyoji
  • [0] Sympa :) le 21.10.14, 13h19 par Camihot

Pour la petite avec qui je flirtais, je dois avouer que je suis un peu tombé de haut.

Autant en septembre-octobre c'était ouf, autant après ça avait plus grand chose à voir.
Concrètement en septembre quand j'étais hors de Paris j'avais droit à avoir de ses nouvelles tous les jours, elle m'écrivait sans que je demande rien, on s'était vu quand j'étais repassé à Paris, et on a continué à se voir quand j'étais là en octobre, pendant deux semaines on s'est vu pratiquement non-stop.

Il lui arrivait de me poser des questions comme les raisons pour lesquelles je voulais la voir, ce que je pensais, d'elle ,etc...
Partant de là je pensais qu'elle s'était attachée à moi, et puis à partir de fin octobre. début novembre quand je suis reparti de Paris ça a été à le contraire, j'avais d'un coup beaucoup moins de nouvelles de sa part qu'avant, sans que je puisse expliquer pourquoi.
S'en est suivie une petite discussion par SMS où elle continuait à me dire qu'elle voulait pas que je m'attache à elle parce qu'elle disait ne pas vouloir de couple, ni d'engagement, ni d'exclusivité, chose que je n'ai jamais dit que je voulais, même si j'ai bien reconnu que j'étais attaché à elle.

Par la suite, en fait hier soir quand je l'ai vue, on a eu une grande, très grande discussion. En fait j'étais inquiet parce qu'on s'était pratiquement pas vu de la semaine, et donc j'ai voulu creuser un peu plus sur ce qu'elle pensait de moi. Donc je suis un peu tombé des nues, mais la discussion qu'on a eu m'a fait beaucoup de bien.
Là où je pensais qu'elle voulait savoir ce que je pensais d'elle, en fait ce n'est pas parce qu'elle était attachée à moi mais parce qu'elle voulait apprendre à me connaître et savoir comment je pensais.
Donc elle m'a confirmé qu'elle n'était pas attaché, même si j'avais tout de même l'impression que ça l'affecterait un peu si jamais on venait à ne plus se voir. Elle m'a aussi demandé pourquoi je m'étais attaché à elle.
Et puis on a pas parlé que de ça, on a parlé de beaucoup d'autre chose. A la base on était parti sur ce qu'elle pensait de moi, où elle me disait que je faisais un peu ado attardé sur les bords, partant de là j'ai voulu savoir pourquoi.
Et on a dérivé sur mon mal-être, comment j'essayais de le changer, et on a aussi parlé de nos vies respectives.
Au final j'ai beaucoup apprécié le fait d'avoir cette discussion avec elle, ça m'a vraiment fait du bien, et j'ai apprécié son honnêteté.
Je pense que je continuerai à la voir tout de même parce que j'aime bien passer du temps avec elle, et que je flirterai avec d'autres.

Une des choses principales que j'en ai retenu, c'est que je pense avoir vraiment besoin de stabilité en ce moment, à différents niveaux.
Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est pas la joie, j'ai arrêté de bosser ya une semaine, et j'ai dû retourner chez ma mère faute d'avoir de quoi payer un logement.



Du coup c'est aussi l'occasion de faire un point sur les différentes choses que je dois et vais faire, des choses que je voulais faire avant mais que je n'ai pas faites et que je n'ai pas pris le temps de faire.

1) Passer le permis

J'avais mis ça en stand-by du fait que j'avais plus de temps à y consacrer, mais là je vais m'y remettre. Je vais notamment changer d'auto-école pour le passer dans le bled de mon oncle, en pleine campagne, où ça me coûtera moins cher et où le permis sera plus facile à avoir.

2) Prendre mon passeport anglais

Etant né en Angleterre je suis de nationalité anglaise, donc je me suis dit que ça serait con de pas prendre le passeport, ce que du coup je vais faire. J'ai déjà commencé les démarches pour l'avoir, plus qu'à concrétiser.

3) Apprendre l'espagnol

Pareil j'avais commencé à prendre quelques cours mais ça n'avait rien donné de concluant, là j'essaye de voir quelque chose qui peut être efficace pour l'apprendre vite et bien, probablement des cours particuliers, ou sinon profiter du chômage pour partir en Espagne.

4) Me remettre au sport

Je compte le faire sérieusement pour la simple et bonne raison qu'à l'heure actuelle je pèse 85 kilos pour 1m74 et que j'ai vraiment trop de bide à mon goût, autant dire que c'est pas très sexy.
Donc j'ai envie de perdre ce ventre, demain je vais aller en salle de sport avec un pote pour commencer avec ça.

5) Continuer l'hypnothérapie

Les quelques séances que j'avais faites m'avaient fait du bien, et la petite relation dont je parlais plus haut m'a fait me rendre compte que je me posais encore pas mal de questions et qu'il y avait du travail à faire, donc je vais reprendre les séances.

6) Ecrire

En ce moment, sans savoir pourquoi, j'ai envie d'écrire, de produire quelque chose, j'ai déjà commencé un peu.

7) Trouver un travail

Un des points les plus importants. La dernière mission que j'ai faite comme recruteur de donateur avec MSF m'a un peu saoulé au niveau du management, et du coup je me dis que cette période de chômage est l'occasion de trouver un autre travail plus intéressant et où pourrait me servir le master que j'ai.
Et c'est aussi important dans la mesure où le fait d'avoir un travail à un endroit stable me permettra d'avoir un peu plus de stabilité dans ma vie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 24.11.14, 06h34 par Zaik
  • [0] Courage le 24.11.14, 09h43 par FK

Hello Tib,

Pour le retour à la case habitation chez les parents c'est jamais facile, et le moral en prend en général un coup. Etant aussi passé par là y'a à peine plus d'un an je sais ce que ça fait.

Mais bon.

Apparemment tu t'es pas laissé abattre - loin de là - et t'as mis en place une liste de trucs à faire. C'est cool, t'as déjà un plan pour sortir de la situation dans laquelle t'es.

Maintenant le plus dur va être de concrétiser tout ça, mais y'a aucune raison que ça se fasse pas.

Après en ce qui concerne le poids fais aussi gaffe à ce que tu peux manger, mis à part le sport ça y joue beaucoup :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 24.11.14, 13h03 par tibdeconne

P'tit update.

1) Pour le permis, le problème est que je dois une petite somme à l'auto-école dans la mesure où j'avais pris des heures que j'avais pas payées, mais vu que j'ai plus de boulot on peut pas dire que je roule sur l'or. Après discussion avec ma mère elle accepte de me les payer, donc c'est cool ça va me permettre d'y retourner.
Et je pense pas que je changerai d'auto-école, ça va encore coûter du fric en plus et ça me fait chier.

2) Le passeport anglais, j'ai commencé aujourd'hui en m'inscrivant sur le site et en payant pour la demande. Plus qu'à remplir le formulaire et à le renvoyer avec les documents demandés, et ça devrait être bon :)

3) J'ai pris mon premier cours d'espagnol ya une semaine avec un pote, et j'y retourne demain.

4) Je vais régulièrement (deux fois par semaine) en salle avec un autre pote et c'est bien cool, je pensais pas mais au final je kiffe bien y aller, je fais aussi gaffe à ce que je mange donc plus qu'à attendre les effets escomptés.

5) J'ai refait une séance avec mon hypnothérapeuthe, et j'ai téléchargé des mp3 d'auto hypnose pour les écouter quotidiennement.
J'ai aussi pris rendez-vous avec un magnétiseur pour voir ce que ça peut donner. Je suis un peu sceptique mais après tout s'il peut faire quelque chose pour ma nervosité, pourquoi pas;

Les points 6 et 7 sont en standby pour l'instant.

Tout ce que je fais ainsi que le fait que je suis de nouveau à Paris et que je peux à nouveau voir mes potes régulièrement me font bien kiffer ma vie en ce moment.
Ya juste deux trucs chiants: je roule pas sur l'or, et ça risque pas de s'arranger dans la mesure où je vais devoir faire du shopping, vu que je serai témoin pour le mariage d'un pote.
J'attends ma dernière attestation d'employeur pour aller toucher les thune de pôle emploi.

Et pas de meuf en ce moment, nada 0, j'ai pas niqué depuis deux semaines. J'ai juste daté une petite que j'ai embrassée, faut que j'essaye de la revoir.
Et je vais tenter de revoir une milf qui m'a taillé une pipe ya deux semaines, mais sinon rien.
Puis soyons honnête le temps en ce moment me motive pas du tout à faire du SPU...
Je dois avouer être curieux d'utiliser tinder du coup. Affaire à suivre.

Une nouvelle année


La nouvelle année est arrivée, et avec elle sa traditionnelle fête de passage. Une bonne soirée que j'ai bien apprécié, voyez plutôt:

De l'alcool Image

Et de la mousse au chocolat Image


J'en profite pour tirer un bilan de l'année 2014.
Plusieurs choses sont allés de l'avant, déjà c'est l'année où j'en ai fini avec les études, me donnant le sentiment d'être arrivé au terme d'un processus et d'avoir réussi à réaliser quelque chose.

Le fait d'avoir démarré ou continué différents projets ayant leur importance comme le fait de reprendre le sport, d'apprendre l'espagnol ou de passer le permis contribuent également à me donner un sentiment de satisfaction et à me dire que je suis sur la bonne voie pour aller de l'avant.

La reprise du développement personnel est aussi très importante, pratiquant aujourd'hui l'auto-hypnose et la méditation. Peu à peu ces différents éléments contribuent à améliorer que j'ai de moi et m'aident à aller de l'avant.

Et il y a eu une amélioration au niveau de mes relations avec les femmes. Je n'ai pas eu plus de filles dans mon lit qu'en 2013, mais là où avant je couchais avec une fille juste parce qu'elle le voulait bien, en 2014 j'ai couché avec des filles qui me plaisaient vraiment, et ça change tout.
En repensant aux relations que j'ai eues pendant cette année un sentiment de satisfaction m'envahit, parce que je peux dire que cette année j'ai eu des relations que je trouvais vraiment intéressantes, que ce soit au niveau du physique, du sexe, ou des discussions que je pouvais avoir avec certaines.


Bonne année à tous, que cette année 2015 soit riche en découverte de différentes sortes, de parties de jambes en l'air et qu'elle voit vos projets se réaliser !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bravo ! le 04.01.15, 23h17 par Poivron
  • [0] Like ! le 05.01.15, 00h59 par Serial

L'amour propre

On néglige souvent l'importance de l'amour propre. L'amour propre, c'est en réalité l'élément fondamental qui nous permettra d'avoir tel ou tel job, de plaire à telle ou telle fille, ou plus simplement d'avoir la vie qu'on a envie d'avoir.

L'amour propre est hélas largement déterminé par les éléments structurants de notre personnalité, qui sont l'enfance qu'on a eu, l'éducation, le contexte dans lequel on a grandi, certains évènements traumatisants, etc...
L'amour propre va pour une large part déterminer notre volonté à aller de l'avant et à en être capable.


Aujourd'hui, sans doute aidé par le phénomène d'une alcoolémie légèrement élevé, j'ai fait ce constat douloureux: on ne peut pas dire que l'amour propre m'habite. Autrement dit, je pense que je ne m'aime pas. Fort heureusement le relatif anonymat de ce forum me permet de l'écrire bien plus honnêtement que je l'aurais fait autrement.

Qu'est ce qui me fait dire ça? Le fait d'avoir accompli un certain nombre d'efforts pour essayer d'aller de l'avant, pour finalement me rendre compte qu'en terme d'image de moi, d'amour propre et de mental j'en suis toujours au même point. Pour finalement me rendre compte que toute cette image que je voulais renvoyer pour ne pas perdre la face c'était du vent, et qu'au fond de moi je souffre toujours de la même façon.


Qu'est ce que je voudrais à l'heure actuelle? Etre défoncé et serrer une fille adorable dans mes bras pour oublier tout ça.
Mais est-ce que le fait de serrer cette fille dans mes bras me ferait oublier tout ça? Non, ça ne serait qu'un palliatif. En réalité ça me soutiendrait certainement pendant un moment, mais les insécurités reviendront toujours et encore. Je pense que ce genre d'insécurité doit se traiter tout seul, je comprends mieux pourquoi on dit qu'on doit d'abord s'aimer avant d'aimer quelqu'un.
En fait j'aimerais tout envoyer valser pour ne plus devoir affronter tout ça.

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est dur à admettre, dur de se rendre compte de ce genre de choses. Et dans quel état émotionnel je suis en écrivant ces lignes, comme si le fait de l'écrire me faisait le ressentir.
En temps normal j'aurais refusé d'écrire un post pareil, parce que j'aurais refusé de renvoyer cette image imparfaite de moi, pour des raisons de bête ego qui se veut plus fort qu'il ne l'est.
Mais en réalité écrire cela relève pour moi d'une sorte de courage, le courage d'admettre qu'en réalité je ne correspond pas à cette image que je veux renvoyer.
Mettre cela par écrit c'est pour moi une sorte de rédemption du fait que j'arrive enfin à l'admettre. Comme un véritable défouloir qui tend à me débarrasser de toute cette négativité qui me bouffe et m'empêche d'aller de l'avant.
Mettre cela par écrit c'est commencer à soulever le voile pudique que j'avais mis sur toutes ces choses que je ne voulais pas voir, ressentir, toutes ces choses dont ma mémoire émotionnelle ne voulait pas se rappeler.

Je le savais déjà mais je me rends compte que la nécessité de faire un travail sur moi est bel et bien nécessaire. J'ai déjà commencé à prendre des contacts avec des personnes qualifiées, et j'espère sincèrement que ça portera ses fruits.

En attendant je vais dormir et demain est un nouveau jour :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 13.02.15, 02h53 par Onmyoji
  • [0] Ca va mieux en le disant le 13.02.15, 03h15 par Poivron
  • [0] Courage le 13.02.15, 07h44 par amelia
  • [0] Courage le 13.02.15, 09h31 par Sathinelilly
  • [0] Courage le 13.02.15, 15h09 par The_PoP
  • [0] Constructif le 13.02.15, 15h30 par Blusher
  • [0] Courage le 16.02.15, 20h43 par Lulla

En l'écrivant tu as franchi la marche la plus haute.

Ta force c'est que tu sais te remettre en question et que tu te bouges le cul pour évoluer. Et surtout tu as une putain de bonne vision d'analyse et de compréhension de ce qui t'entoure.
ça prendra le temps que ça prendra, mais je me fais aucun souci pour toi.

Je n'écris donc pas "courage", mais "constructif".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 13.02.15, 18h38 par tibdeconne

D'abord un peu de musique pour égayer tout ça.

[youtube][/youtube]

[youtube][/youtube]

[youtube][/youtube]

Il s'est passé pas mal de trucs cools au mois de mars, et j'en parlerai plus tard. Pour l'instant j'ai envie de parler d'un truc en particulier.

En rapport avec mon précédent post, et les différents débats qu'on a pu avoir ici, j'ai voulu voir des psys spécialisés en thérapie EMDR.
EMDR car le but de ce genre de thérapie est de traiter les traumatismes, que comme on l'a rappelé le fait de prendre des baffes dans la gueule étant gosse est traumatisant, et que j'en ai pris pas mal dans mon enfance.
J'ai donc supposé que, comme malgré tous les efforts que je fais je ne vois pas d'améliorations probantes dans mon bien-être intérieur, il fallait passer par cette thérapie.

Du coup j'ai vu un psy spécialisé dedans pour la première fois il y a deux semaines, ça s'est bien passé.
Et je l'ai revu aujourd'hui, ça m'a perturbé du coup je vais développer un peu pour vous expliquer, et savoir ce que vous en pensez.
Déjà je m'attendais à ce qu'on attaque les séances d'EMDR proprement dites, mais en fait non.

Il m'avait demandé de noter différentes situations où je ne me sentais pas à l'aise, où je manquais de confiance en moi, ce que j'ai fait, et voici ce que ça a donné (ici je parlerai de ce qui m'a perturbé le plus, pas du reste).

Je lui ai dit que quand je me retrouvais dans un contexte avec des personnes que je ne connaissais pas beaucoup, j'avais tendance à me mettre en retrait, que je n'étais pas à l'aise.
Je lui ai dit que je me sentais perdu tout seul, que j'avais envie de parler et de connaître ces personnes mais que je n'osais pas toujours le faire.
Sa réponse a été de me dire que j'étais quelqu'un de sensible et d'intelligent et que je ne pourrais pas le changer.
Il m'a aussi dit je n'étais pas un mouton, et que partant de là j'avais tout à gagner à ne pas parler à des personnes qui ne m'intéresseraient pas. Il en a rajouté une couche en me disant que 90% des gens sont des moutons et que je ferais mieux de m'intéresser aux 10% restants, les bergers.
Que se poser des questions était quelque chose de positif, et que ça non plus ça ne changerait pas.

Il m'a aussi donné des exercices à faire pour reconditionner le cerveau et le corps autrement.
Je lui ai demandé si on allait attaquer les séances d'EMDR, il m'a dit qu'on le ferait si j'en avais besoin.
Je lui ai dit que ça serait pas mal pour traiter mon anxiété/ ma nervosité, et sa réponse a été de me dire qu'anxieux ou pas ça ne m'aiderait pas à parler à des moutons, mais lol.

Du coup, grande question: est-ce que je suis trop exigeant d'en attendre quelque chose de spécifique et je devrais faire ce qu'il me dit, ou alors il se plante complètement?
Ya que moi qui pense que ya une couille dans le paté là ou?

tibdeconne a écrit :
[...] j'avais tout à gagner à ne pas parler à des personnes qui ne m'intéresseraient pas. Il en a rajouté une couche en me disant que 90% des gens sont des moutons et que je ferais mieux de m'intéresser aux 10% restants, les bergers. [...]

[...] sa réponse a été de me dire qu'anxieux ou pas ça ne m'aiderait pas à parler à des moutons [...]
Bien, le "psy" qui dénigre les gens.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 24.03.15, 11h16 par tibdeconne
  • [0] C'est pas faux le 02.04.15, 21h41 par Thedaze

Yaaaaaahhouuuuuu!!!!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 02.04.15, 09h21 par Bald_Soprano

[youtube][/youtube]

Tout d'abord, je viens de découvrir ce petit bijou musical, donc je vous le fais partager :D

Tout d'abord, je viens de passer un week-end en famille sympathique à la campagne, avec un temps superbe.

Image

Dire la sérénité que m'a inspiré ce paysage serait difficile à exprimer. La seule chose que je peux dire, c'est que je suis resté assis tranquillement à ressentir le soleil qui réchauffait ma peau en admirant ce paysage.
Je trouvais ça tellement reposant, tellement inspirant, rien qu'à ce moment j'aurais pu écrire des tonnes de choses sur ce qui me passait par la tête rien qu'en étant assis là, c'était assez génial.
J'avais envie de m'allumer un gros pet et d'écrire tout ce qui me venait en tête.
Et bien évidemment je n'ai pas pu m'empêcher de penser à toutes les choses cochonnes que je pourrais faire dans une aussi belle prairie.



Ensuite, en plus zarb'.

Même s'il y a pas mal de choses qui vont dans le bon sens, je constate que malgré tout mes démons intérieurs et mes pulsions auto-destructrices me reprennent.
Je me sens toujours aussi perdu, j'ai toujours autant l'impression d'être une sorte d'extra-terrestre qui a rien à foutre là.
En fait mes seules envies en ce moment sont de pratiquer le sexe sans arrêt, et ce dans l'irrespect le plus total, de boire comme un trou, et de flirter avec mes limites physiques, notamment au niveau des drogues, pour voir jusqu'où je peux aller.
Ma mère n'est pas beaucoup chez moi en ce moment, et la tentation est grande de me fournir en cannabis et d'en consommer à outrance.
Je crois que j'ai besoin de ça pour me sentir vivre, comme une éternelle insatisfaction. Je crois que je veux aller encore plus loin que là où je suis allé maintenant.
Comme une sorte de voyage intérieur.

Je crois que ça ressemblerait à ça, comme une sorte de méga-absurdité: [youtube][/youtube]



Pour finir sur les trucs cools.

J'ai envoyé mon dossier complet pour ma demande de passeport anglais. J'ai réussi à suriner pôle emploi pour faire une demande de formation en espagnol, en espérant que je la fasse à la fin du mois.
Je continue à conduire pour m'entraîner pour ce putain de permis. Je me motive pour retourner au sport.
J'ai décidé de changer de thérapeute, et j'en vois une nouvelle bientôt.
J'ai pris contact avec différentes formations, dans le domaine de la com'/marketing/com' internet en alternance pour l'année prochaine. Je vais contacter différentes ONG pour voir si elles seraient intéressées par la possibilité de m'embaucher en alternance.

J'ai eu et j'ai encore quelques dates tinder très sympas. J'ai rencontré une petite en mars avec qui sexuellement c'est l'éclate totale. J'ai repris contact avec ma dernière sexfriend, qui est revenue de voyage et qui sera à Paris à partir de mi-avril.
Et j'ai des conversations facebook très sympas avec une autre petite trop cool, qui comme moi est chaste et pure. Et bien sûr nous avons des discussions qui tourne autour de notre belle pureté :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 07.04.15, 14h24 par Lulla

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre