"Crawl, walk, and then run."

Note : 28

le 11.04.2012 par Suit

78 réponses / Dernière par Suit le 27.10.2021, 13h06

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Pouah, j'ai récolté deux gros fails récemment ! Je vais les évoquer ici, histoire d'extérioriser et dédramatiser^^

Le mépris
Bon, je vous ai déjà parlé de GeekGirl, la poupoune qui ne veut pas filer son numéro, et puis finalement si, qui accepte un date1 six mois plus tard, et puis finalement non -_-
Je l'ai mise au frigo quelques semaines, avant de la relancer par SMS. Elle accepte : cool ! Cette fois-ci, je suis confiant... :roll: Je lui renvoie un SMS pour caler la logistique, mais pas de confirmation de sa part... Hum... Finalement, ça ne sent pas bon. Elle me SMS tardivement, disant grosso modo :
GeekGirl a écrit : (…) Non finalement ça va pas être possible, (…) t'as l'air sympa de loin (…) mais t'as l'air super lourd, aussi (...)
Ouch, prends ça dans ta gueule...
Son message est vraiment vindicatif, ça m'a gravement vexé...
Bon, si je peux lui reprocher d'avoir manqué de tact, au moins elle a été franche, pour une fois^^
En même temps, avec le recul, je me rends compte qu'elle a raison : j'ai énormément persisté avec elle (beaucoup plus qu'avec les autres filles), et ça a failli fonctionner. Mais dans mes SMS, j'en ai fait des tonnes, j'ai surjoué.
Less is more... ça me servira de leçon.

That awkward moment
J'open une trèèès jolie blonde dans le RER. Des yeux bleus de ouf... Lui fais un compliment sur son style. La conversation se lance naturellement, easy breezy. Conversation assez sérieuse, on fluff talk, mais le courant passe bien. Au moment de descendre, dans la précipitation, je l'e-mailclose.
Deux jours après, je lui envoie un e-mail, réponse rapide en mode « Salut, ça fait plaisir ! Je ne suis pas dispo cette semaine, taf oblige, mais on se prend un café la semaine prochaine ! »
Là, je me dis : c'est cool, c'est bien parti. Elle était super réceptive le jour où on s'est rencontré, son e-mail est avenant aussi. Parfait^^

Puis, quelques jours plus tard, je la croise dans la rue. Elle est détendue et toujours aussi jolie. On se propose de se revoir sous peu. Elle se #close sans faire d'histoire. Et là, un type se pointe...
NaiveGirl a écrit :Je te présente John, c'est mon copain !
Okay... :shock:
Dis donc, je l'avais pas vu venir, celui-là^^
On se serre la main. J'ai pas trop fait gaffe à son expression du visage, mais il a dû se demander "Qui c'est, çui-là, qui tate l'écharpe de ma meuf ? o_O"
Je me suis un peu barré comme un voleur de poules, je dois dire :lol:
J'aurais aussi bien aimé voir ma tête et l'attitude que j'ai eue pendant ces trente secondes...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas de chance mais ça arrive le 28.01.14, 18h26 par Hydrogene
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Hable con ella

Cette fille, AriesGirl, je l'ai rencontrée en session SPU, avec @Gerarmensoif, en wingman. C'est sa bouille et ses cheveux châtains-roux mi-longs qui m'ont attiré. Elle se balade avec une autre fille, je décide donc d'open cette dernière, en exprimant clairement mon intérêt pour ma cible. Ça fonctionne très bien : on fluff talk, et je prends bien soin de conserver son amie dans la discussion. Elle est visiblement ravie d'être abordée de la sorte, et se #close sans faire d'histoire.
Je l'ai trouvée souriante, expansive et joueuse, ce qui va se confirmer par la suite...

On prévoit de se revoir trois jours plus tard, mais elle flake le jour même, se disant anxieuse à l'idée d'un rendez-vous avec « un inconnu ». Je me montre compréhensif, ce qui me fait marquer des points : game on!

On s'échange pas mal de SMS, pour apprendre à se connaître. C'est quelque chose – discuter longuement par SMS – que je ne fais que rarement, mais là, je me suis adapté car il fallait instaurer du confort, lui montrer que je suis quelqu'un d'équilibré, afin qu'elle accepte un date sans hésitations.

Finalement, on se revoit il y a quelques jours à peine, dans un vrai-faux date1 (que je ne détaillerai pas).
Ce que j'en retiens, c'est qu'elle est vraiment souriante, vraiment expansive, curieuse de l'autre, qu'elle n'a pas totalement confiance en elle, et qu'elle est sublime... Je pâlis visiblement quand ses yeux se plissent en souriant... :oops:
Vers la fin du date1, je tente le kissclose, un peu sorti de nulle part, mais elle esquive...
AriesGirl a écrit :Excuse-moi... Mais au moins, maintenant, je sais que je te plais :) je ne savais pas si tu aimerais mon côté excessivement timbré et exubérant :)
Le malaise ne dure qu'une seconde, on se quitte avec le sourire...

Rétrospectivement, je me rends compte que sexualisation et kino escalation n'étaient pas vraiment de la partie, ce qui explique le failed kissclose.
Elle m'a aussi dit d'autres trucs qui m'ont particulièrement touché... :oops:

On devait se revoir hier, et puis finalement pas :|
Mais il me semble que les choses sont bien engagées, j'espère qu'on va se revoir rapidement.

J'ai bien d'autres choses à raconter, mais je reviendrai !
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

¿Qué he hecho yo para merecer esto?
Aïe aïe aïe... En fait, j'ai la désagréable impression qu'AriesGirl est une fille à problèmes :|

D'après ce qu'elle me raconte par e-mail, elle a des tas de problèmes persos, et a, pour couronner le tout, un copain...
Évidemment, le diagnostic de la situation me paraît tellement évident que je devrais next.
Elle ne me ferme apparemment pas la porte, mais ne sait pas non plus où elle en est...

:pokerface:
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Disparue en hiver

AriesGirl, la châtain-roux, démonstrative et terriblement attachante, a décidé, un beau matin, de ne plus donner de nouvelles...:/
Récemment, j'ai croisé par hasard sa pote, celle qui l'accompagnait le jour où je l'ai abordée. Elle m'a paru très mal à l'aise, comme si elle savait qu'AriesGirl n'avait pas été complètement honnête vis-à-vis de moi.


Printemps, été, automne, hiver... et printemps

Bon, je refais un bilan, six mois après le dernier :
- Sur les six derniers mois, mes stats en SPU : 18 #closes (+ quelques FBcloses), 14 recontactées pour 3 dates. C'est donc, statistiquement, déjà mieux que les douze mois précédents.
- Je me mets encore trop de barrières en SPU : « trop jeune », « pas mon style », « pas assez ceci, cela »... ;
- J'ai l'impression de devenir robotique en SPU. Je prends toujours du plaisir à rencontrer des filles différentes, ne jamais savoir sur qui on va tomber, sentir le cœur battre un peu plus vite. C'est toujours grisant, mais je ne suis plus assez inventif, cela devient trop routinier. Il me faudrait de nouveaux openers, aborder dans des situations inhabituelles pour moi. Ça me changerait...
- Le soleil est à nouveau de sortie, il faut en profiter !

Au boulot, ça roule, mais il faudra ajouter un peu d'huile de coude dans les semaines qui viennent.
Et j'ai encore un ou deux numéros à faire avancer, on verra bien.

"Keep it real yo!"
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Before sunrise

En sortant d'un concert, une amie m'envoie un SMS et me propose de la rejoindre en centre-ville. Elle est venue avec plusieurs potes à elle. Je sociabilise d'autant mieux qu'ils sont très ouverts et que les discussions s'enchaînent naturellement. Il y a plusieurs jolies filles dans le lot, mais, vous l'aurez compris, je ne suis pas très bon pour sarger dans mes cercles sociaux, et je ne tente donc rien.

Le lendemain, ma pote organise une soirée chez elle, avec ce même groupe d'amis. La musique est ennuyeuse à s'endormir dans une baignoire, alors je me pose sur le balcon et sympathise avec les fumeurs. Et c'est là qu'une fille, que je n'avais pas vraiment remarquée, a soudainement la bonne idée de venir me draguer. On l'appellera Deragh-likeGirl, car elle a de faux airs de cette jeune actrice dans "I used to be darker".
Deragh-likeGirl : salut Sweet ! Euh, non Suit ! :D
M : oui, Suit :) si tu n'avais pas corrigé, je n'aurais pas remarqué ton erreur  :)
On discute longtemps... Elle entre dans tous mes délires, et moi dans les siens. Elle rit à tout ce que je dis, c'est mignon :) On discute longtemps, si bien que notre hôtesse me fait remarquer malicieusement qu'il est en train se de passer quelque chose entre le balcon et la fenêtre du salon :wink: Je fais mine de ne pas voir de quoi elle parle :mrgreen:
Vers la fin de soirée, Deragh-likeGirl s'isole comme une grande. Je la rejoins, passe une main dans ses cheveux et... Kclose... L'idée de passer le reste de la nuit chez moi fait rapidement son chemin... Et Fclose.


Le lendemain, ma pote et ses amis, dont Deragh-likeGirl, sortent à nouveau en ville et me proposent de les rejoindre. La nuit précédente était déjà follement agréable, mais il a manqué un petit quelque chose, donc j'ai clairement envie de remettre ça. Je me dis alors qu'il faut que je reparte de zéro dans mon game, sans imaginer que c'est gagné d'avance. En fait, c'était le cas, mais je ne le savais pas. J'ai juste eu besoin de l'isoler, la faire rire, la rassurer, rapprocher ses hanches des miennes, la Kclose... Et Fclose.

Ce que j'en retiens :
- au pieu, beaucoup de respect et de confiance mutuels, un peu de maladresse aussi, une tendresse et une complicité infinies, j'ai trouvé ces nuits magiques... Oui, je suis un peu fleur bleue :lol: on est très loin du hardcore porn en tout cas^^
- mon game était sans arrière-pensées, assez naturel. En fait, c'était d'autant plus simple qu'elle a été assez rapidement séduite. Et ses amis ne m'ont pas cockblock, bien au contraire.
- Mon appartement, idéalement situé en centre-ville, c'est bonheur ! Une bonne logistique, ça change la vie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 03.06.14, 00h25 par Mr.Smooth
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Nuovo cinema Paradiso

En sortant d'une représentation d'une pièce de théâtre assez confidentielle, je remarque une fille qui était assise juste à côté de moi. Elle me plaît ? Elle me plaît pas ? J'hésite un peu, mais je me lance :
M : Alors, tu en as pensé quoi ?
NancyBotwinGirl : C'était très bien ! Et toi ?
M : Je trouve aussi  :)
Et hop, l'opener contextuel qui passe bien ! Trente secondes après, chacun ayant initialement prévu de rentrer chez soi, je lui propose d'aller prendre un verre. Elle accepte : easy breezy!
Pendant cet instant date, je n'assume pas complètement mon attirance pour elle. Mais je la #close quand même, au cas où^^
Le lendemain, je lui propose un date le jour même, qu'elle accepte. Sa petite robe blanche épouse bien ses fesses et sa poitrine... :shock: Miam ! En fait, elle est bonne ! On trouve un parc sympa où s'isoler. Je la chauffe... Et Kclose.
Et puis on va chez moi. Je la chauffe mais je la sens rapidement assez réticente, la LMR se profile.
NancyBotwinGirl a écrit :Tout ça va très vite, on vient juste de se rencontrer (…) j'ai besoin de temps pour être à l'aise, en confiance, etc.
On passe presque tout l'après-midi au lit, à se câliner. Finalement, après plusieurs tentatives repoussées, je lui fais un cunni, et, à ses gémissements, elle n'a visiblement pas regretté^^
On s'entend bien, on a des centres d'intérêt partagé, et on n'a pas fini ce qu'on devait faire sous la couette, donc j'ai très envie de la revoir, probablement en tant que FF pour moi. Mais on n'habite pas la même ville, ce qui va compliquer les choses.

Mes observations en vrac :
- Tout l'enchaînement opener + proposition de verre + #close + date + Kclose m'a semblé facile et naturel. À force de gamer, j'ai acquis pas mal d'automatismes, et en même, je sentais qu'elle était intéressée et que ça passerait. J'ai immédiatement senti que le Kclose passerait.
- C'est la deuxième fois que je vais dans ce parc pour un date, et ça marche vraiment mieux que les cafés, où je me sens toujours mal à l'aise et à l'étroit.
- J'ai eu du mal à gérer cette LMR. J'ai hésité entre le positionnement « Si tu ne veux pas aller plus loin maintenant, pas de problèmes » et l'autre « Je te sens hésitante mais tu as envie de sexe sans te l'avouer. Je te chauffe, je te chauffe, je te chauffe, jusqu'à baiser toute la soirée ». J'ai choisi une voie intermédiaire entre les deux, j'ignore si c'était le meilleur choix à faire.
- Là encore, l'appart bien situé en centre-ville, c'est de la bombe.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 03.08.14, 17h13 par Fate
  • [0] Bien joué le 24.01.15, 20h55 par The_PoP
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Los amantes pasajeros

Je suis toujours en contact avec Derah-likeGirl, au téléphone. Cela fait deux mois qu'on s'est rencontrés et on ne s'est toujours pas revus. La faute au fait qu'on n'habite pas dans la même ville et des agendas qui ne collent pas. Mais je suis confiant et on devrait bientôt passer quelques jours ensemble. Quant à savoir si elle sera juste une FF ou si cela peut déboucher sur quelque chose de sérieux, je l'ignore. Et la question ne me semble pas vraiment d'actualité, de toute façon.

Quant à NancyBotwinGirl, elle ne m'a plus donné de nouvelles depuis qu'elle est repartie en région parisienne... :| Je la relancerai dans quelques semaines, en espérant qu'elle repasse dans ma ville sous peu. Ça me paraît compromis, mais si ça s'arrête là, cela aura été une bonne expérience de toute façon.


Après lui

Cette fille, je l'ai abordée il y a un mois à un arrêt de bus (une de plus, me direz vous^^). Une petite brune aux yeux bleus, avec un côté femme-enfant que je trouve, comme toujours, vraiment craquant :
M : Tu penses qu'en finissant le trajet à pied, ce serait plus rapide ?
FisherGirl : Ça dépend où tu t'arrêtes  :) Je vais à EntrepriseSauvonsLeMonde.
M : ah, toi aussi ?
On bosse donc dans la même boîte, mais pas dans la même équipe (donc pas de collègues en commun, à première vue). J'apprends qu'elle vient de commencer son CDD.
Je décide de ne rien tenter pour le moment, car je la recroiserai sûrement prochainement.

Effectivement, quelques jours plus tard, je la croise au même endroit.
M : Tu fais quoi, ce week-end ?
FisherGirl : Une copine me rend visite. On sortira sûrement ce soir. Tu peux venir avec nous, si tu veux ? (rah, je n'en demandais pas tant !^^)
M : Je sors aussi avec une pote... Mais on peut se retrouver.
Et #close. Elle fait tout le boulot pour moi, je prends ça comme un IOI :D

Le soir venu, ma pote me rejoint, on sort voir des concerts.
FisherGirl : Salut ! Je ne sais pas trop ce que fait ma copine, ça sent le mauvais plan. Vous êtes où ?
M : On est sur la place du Jazz, viens !
FisherGirl : ok !
Elle nous rejoint. Elle est encore plus jolie que dans mon souvenir. Pour lui parler, je murmure à son oreille et pose une main sur sa hanche, ce à quoi elle semble assez réceptive.
La soirée touchant à sa fin, elle propose qu'on aille se poser chez elle. Ma pote sent alors la fatigue s'emparer d'elle et repart de son côté.
M : Qu'est-ce qu'on fait ?
FisherGirl : Tu viens ?
J'ai pris soin de lui demander si on monte quand même chez elle, juste tous les deux. Je voulais que le fait de monter chez elle vienne d'elle et non pas de moi. Vous allez comprendre que ce détail a son importance...

Une fois arrivés chez elle, on s'assoit, on se prend un verre et on papote. Je passe mes doigts dans ses cheveux et tente le Kclose.
FisherGirl : Qu'est-ce que tu fais ? Non... J'ai pas envie... En fait, avec mon copain, on a rompu hier... Je te l'ai dit, non ?
M : Non. On va s'installer dans ton lit, on sera plus à l'aise !
FisherGirl : Non, on est bien là... Bon, d'accord.
Je ne me démonte pas, mais le coup du « J'ai un copain, je t'avais rien dit ? » m'a beaucoup déconcerté. Une fois dans son lit, je la prends dans mes bras, et lui caresse les cheveux. On discute un moment, on parle d'elle. J'adore le son de sa voix. On se met d'accord pour se revoir le surlendemain. Et je m'en vais, en ratant un dernier Kclose. Je l'ai sentie hésitante, donc j'ai tenté, mais en vain.

Le surlendemain, elle annule, en gros :
FisherGirl a écrit :Let's just be friends. Avant qu'on monte chez moi, je n'avais pas saisi que tu t'intéressais à moi. Après, tu m'as prise au dépourvu.
Ça m'étonne beaucoup qu'elle dise qu'elle n'a rien vu venir. Il m'a semblé avoir été explicite dans mes propos et dans mon attitude.
On continue de se voir régulièrement dans le bus. Il y avait encore un malaise entre elle et moi suite à cet épisode. Mais depuis, ça va mieux. Cela dit, j'ignore s'il y a encore moyen ou si c'est mort. Qu'en pensez-vous ? Dois-je lui proposer un date ? Ou bien une soirée entre collègues et aviser sur le moment ? Ou lâcher l'affaire ?

En attendant, je vais me faire une session SPU, ça me changera les idées !
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Before midnight

Avec Derah-likeGirl, on sort d'un week-end magnifique...
On s'entend très bien, la curiosité de découvrir les centres d'intérêt et les valeurs de l'autre est de mise.
Au pieu, les choses vont de mieux en mieux, on prend de plus en plus de plaisir. Dès la première nuit ensemble, il y a plusieurs mois déjà, je me doutais qu'on pourrait se retrouver quelque part sur le plan sexuel, et c'est le cas.
J'apprécie de plus en plus cette fille... Je la sens bien dans ses baskets, avec une certaine confiance en elle, mais sans en faire des tonnes. Son boulot semble la passionner et reflète plein de valeurs de société qui montrent qu'elle en a dans le ciboulot. Elle me semble fondamentalement optimiste (ce qui contraste beaucoup avec moi). Et ça, évidemment, ça me plaît ! Elle se sent à l'aise avec moi, et moi avec elle. Elle sait qu'elle peut me confier des choses et se lâcher au lit sans craindre d'être jugée. Je la trouve même plus belle que lors de notre rencontre.

Je me verrais bien dans une relation sérieuse avec elle, mais la distance me paraît être un point bloquant. Il faudrait qu'il y ait de la place pour moi dans sa vie, et pour elle dans la mienne. Et, pour en avoir discuté avec elle, elle ignore sur quoi elle voudrait que cette relation débouche...

Cette histoire restera un moment sublime quoiqu'il arrive par la suite...  :D

LFG
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Before sunset

J'ai rencontré Deragh-likeGirl il y a cinq mois. C'est en train de devenir sérieux, je crois. On « vit une histoire », on « voit quelqu'un », on passe des week-ends « ensemble », mais je ne sais pas si on est « en couple ». Si on me demandait si je suis avec quelqu'un, je ne saurais pas quoi répondre.

À un moment, on a failli « se séparer ». En fait, elle pensait que ça ne pourrait pas marcher entre nous, sans m'expliquer pourquoi. Alors, j'étais très, très déçu, mais je l'ai accepté et j'ai pris un peu de recul. Je me suis dit que ce serait la meilleure chose à faire. Pour me protéger d'une part, et voir si elle reviendrait vers moi d'autre part. Et elle est revenue vers moi.

J'adore cette fille et les moments qu'on partage. Le souci, c'est qu'on ne se voit pas beaucoup. On ne vit pas dans la même ville, et je crains qu'elle ne soit pas prête à faire assez de place pour moi dans sa vie. J'ignore si je pourrai continuer avec elle si on se voit aussi peu souvent.

« Encore un été
Est-ce qu'on peut danser
Est-ce qu'on peut faire ça
Encore une fois

Est-ce que ça s'arrête
Page quatre-cent vingt-sept
Est-ce qu'on atteindra
La page trente-trois »
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Les chansons d'amour

Je suis bien, avec Deragh. On a couché ensemble, on s'est parlés, on s'est revus, l'idée de se revoir plus souvent a émergé, puis l'idée que cela devienne sérieux a suivi. Et maintenant, c'est sérieux.

On est très différents, l'un de l'autre. Aujourd'hui, je vois cela comme un point positif, car elle a plein de choses à m'apporter. Une vision de la vie différente, sa bonne humeur, sa sérénité.
Je me remémore sans cesse les bons moments qu'on a passés ensemble.

Et malgré tout ça, on a failli se séparer il y a quelques jours à peine. Le fait qu'on soit ensemble n'a tenu qu'à un fil. Je l'ai blessée sans le vouloir. Je sais que je suis responsable de ce qui s'est passé, mais j'ai aussi l'impression d'avoir subi cet épisode. J'ignore à quel point cela va laisser des traces chez elle, et entre nous.
C'est après cet événement que je me suis rendu compte à quel point elle compte pour moi.

Mais je ne suis pas amoureux. Et elle non plus. En tout cas pas pour l'instant. Je la trouve jolie mais pas canon non plus. C'est sûrement un brin puéril, mais cela m'embête un peu.
Oui, j'ai encore ce fantasme de sortir avec la plus belle fille du monde.

Et encore une fois, bien que je me sente tellement bien avec elle, je suis incapable de me départir de ce pessimisme : me dire qu'elle n'est pas parfaite, ou que cela va se finir un jour. Mais je veux continuer avec elle et profiter de ce que cette relation m'apportera :D
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Joli journal, c'est rafraîchissant et les choses semblent faciles. C'est chouette !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 24.01.15, 21h54 par Suit
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Gros big up pour la citation de Delerm. J'aime bien le format court et direct de ton journal.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Cool le 25.01.15, 10h29 par Suit
  • [0] 100% d'accord le 25.01.15, 12h29 par amelia

Les étreintes brisées

Tous les questionnements que j'ai eus concernant ma relation avec Deragh sont en train de violemment refaire surface, et je ne sais pas comment les gérer...

Cette nana est incroyable : intelligente, souriante, gentille, à l'écoute. Sous la couette, c'est génial, elle prend autant de plaisir que moi. On partage des moments vraiment forts, j'ai tellement de beaux souvenirs partagés avec elle. Je tiens de plus en plus à elle.

Mais...

Oui, il y a ce « mais » qui vient souvent se glisser insidieusement dans un recoin de mon esprit. Mais je ne tombe pas amoureux d'elle. Elle de moi non plus. Elle n'est pas la plus jolie fille du monde à mes yeux. Et elle sait tous mes doutes.
Est-il bien raisonnable de prolonger cette relation alors qu'on n'est pas fou amoureux l'un de l'autre ? J'ai peur de m'engager, puis de me rendre compte que cette relation va dans une impasse. J'ai peur de la faire souffrir encore plus que ce qu'elle vit maintenant.

Je sais pas quoi faire... Je sais pas quoi lui dire... Pourquoi se séparer alors qu'on est tellement bien, tous les deux ? :cry:

Putain, j'ai peur... :cry:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 07.04.15, 23h02 par amelia
  • [0] Courage le 09.04.15, 18h47 par Thedaze
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Dans tous les cas, discutes-en bien avec ta "copine". Tu affirmes que tu tiens de plus en plus à elle mais sans pour autant l'aimer ? La frontière entre l'amour et de tenir à une personne est ténue...

Je sais que c'est dur, je suis passé par là aussi. Courage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 13.04.15, 20h03 par Suit

Azul oscuro casi negro

Bordel, avec Deragh, c'est pas simple. Cette fille se fait des nœuds au cerveau pas possibles. Des nœuds de marin, évidemment. Mais c'est peut-être pour ça que je l'aime Image

On s'est séparés, il y a quelques mois, quand même. Oui, c'est un détail que j'avais omis de préciser. Oui, mais c'est pas grave, on va se remettre ensemble bientôt, je suis sûr que ça va marcher !



Ben quoi ?

Hein ? Comment ça « Vous êtes séparés, c'est fini, faut s'y faire » ?

:pokerface:

En fait, je pense qu'elle attend de moi que je lui fasse la cour, en mode prince charmant, attentionné, prêt à tout pour la reprendre. Elle est totalement perchée. Mais bon, je dois dire que ça me fait craquer, aussi :oops:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 04.08.16, 13h13 par Onmyoji
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Comme un aimant
Avec Deragh, on s'est remis ensemble. Ça s'est fait tranquillement, à notre rythme et finalement assez naturellement. En ce moment, ça se passe très bien. Mes sentiments me paraissent plus forts qu'au début. Je savoure, mine de rien :D

Pourtant, parfois, on a, chacun, ses moments de doute. D'ailleurs, très récemment, j'ai fait une jolie rencontre. Ça ne débouchera sur rien, c'est sûr. Mais quand même, c'est le genre de rencontre où tu te dis, si ça se trouve, l'herbe pourrait être plus verte ailleurs. Peut-être, ou peut-être pas.

C'est le jeu, je suppose ?

Edit : je vous raconterai dès que possible la rencontre en question. J'adore la raconter^

Edit2 : je me suis rendu compte récemment que Deragh a aussi de faux airs d'Alba Rohrwacher Image
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Ceux qui m'aiment prendront le train
Je prends le train pour un long voyage pour rentrer en famille. Le genre de voyage avec plein de correspondances, de l'attente et tout. Ça pue le voyage relou. À moins que...
Au départ, j'aperçois vaguement une petite, avec un style vestimentaire assez affirmé, mais je ne la vois que quelques secondes et ne m'attarde pas plus que ça.
5 heures et 3 correspondances plus tard, nous nous retrouvons sur le même quai. La lumière y est faible mais je me rends compte qu'elle est jeune et plutôt mignonne. Bon, mon opener est tout trouvé :
- Bonsoir !
- (avec un sourire désarmant de fou :oops: ) Bonsoir !
- Vous étiez pas au départ de PetitBledPerdu ?
- Si ! Il me semblait vous avoir vu aussi. Vous allez à JoliBled aussi ? Le monde est petit !
- :)

On s'installe dans le train. Avec davantage de lumière, je vois mieux sa jolie coiffure, des accessoires qui ajoutent une petite touche stylée, une belle peau et surtout des yeux verts incroyables : elle est vraiment très belle !
La discussion est plutôt sympathique et fluide, on se marre bien. Elle relance régulièrement la conversation. Son sourire est complètement désarçonnant... J'apprends assez vite qu'elle est en couple. Moi aussi, d'ailleurs, ne l'oublions pas :mrgreen:
Avant de se séparer, je propose qu'on s'échange nos numéros puis on se fait la bise.
C'était un très beau moment. Le genre de moments dont tu voudrais qu'ils durent longtemps, juste un peu plus longtemps, car tu sais bien qu'une fois terminés, ils sont uniques et ne reviennent jamais :cry:

Mes conclusions :
- une belle rencontre, spontanée. C'est encore une fois la preuve que c'est facile d'aborder une fille, comme ça, naturellement ;
- pas d'hésitation ou de moment de stress au moment de l'aborder. Je trouve ça satisfaisant car je n'ai vraiment plus l'habitude de draguer ;
- j'ai quand même eu un petit coup de stress au moment de l'échange des numéros de téléphone. J'ai toujours eu cette sensation - pas désagréable d'ailleurs ;
- si elle n'était pas en couple, j'aurais dit qu'elle était grave intéressée tellement elle m'envoyait des IOI. Ou alors c'est moi qui interprétais certains signes comme des IOI qui n'en étaient pas forcément. Ou, si ça se trouve, elle est en couple mais intéressée. Bref... en gros, je ne sais pas. Ça confirme ce que je me dis depuis longtemps : ne pas trop se fier aux IOI/IOD, car ils sont difficiles à interpréter ;
- quand je rencontre une fille qui me plaît, j'ai envie de jouer, j'ai envie de voir jusqu'où ça peut aller, de tester mes limites. Je joue avec le feu, c'est limite moralement, je le sais. Mais je trouve ça excitant. Je fais souvent des rêves liés à ça, d'ailleurs, c'est-à-dire où je rencontre une ou plusieurs filles, ça commence à être bien chaud et là, ma raison me dit "n'oublie pas que tu as une copine, et n'oublie pas que tu l'aimes".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 14.01.17, 13h28 par Garoh
  • [0] Cool le 14.01.17, 13h50 par Allandrightnow
  • [0] Bien joué le 14.01.17, 17h40 par Safrania95
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

Only lovers left alive

À chaque fois qu'il se passe quelque chose dans ma vie sentimentale, je reviens vers FTS. Ca a bien changé, depuis.

Aujourd'hui, ça a encore à voir avec Deragh. On est ensemble depuis trois ans. Une relation entrecoupée de petites pauses, de vraies-fausses séparations. On en revient toujours aux mêmes causes profondes : la distance, son manque de sentiments envers moi, le manque de place pour moi dans sa vie à elle. Mais aussi beaucoup d'amour, énormément de tendresse, de la complicité, plein de beaux souvenirs. On avait même évoqué projets, mariage, enfants et tout et tout... Beaucoup de sentiments qui s'entremêlent, en somme. Quel bordel...

Je crois qu'on a fait tout ce qu'on a pu pour emmener notre relation le plus loin possible. Mais là, je crois surtout qu'on est allé au bout du processus. Faut extuber et laisser partir, non ?

Je suis triste mais pas complètement effondré. Je dis ça maintenant, mais qu'en sera-t-il demain matin/la semaine prochaine/dans un mois ? J'en sais rien, évidemment.
Cela dit, je crois que, contrairement aux fois précédentes, j'arrive à me faire à l'idée qu'il y aura un après-Deragh. Me remettre à draguer, deviner les IOI, sexuer, #closer et tout, je sais pas si j'en suis capable, là maintenant. C'est vieux, tous ces trucs.

C'est tout.

« Et j'ai retrouvé avant-hier
Le jeu du solitaire »
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 17.09.17, 01h22 par mistermint
  • [0] C'est pas le plus important le 17.09.17, 01h55 par Onmyoji
  • [0] Constructif le 17.09.17, 17h36 par The_PoP
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

L'important pour l'instant c'est pas cet après si finalement n'est qu'un doute sans importance (évidemment tu sauras faire. Une fois que tu connais le truc tu peux pas revenir en arrière).
L'important c'est de savoir comment bien laisser partir pour vraiment mettre un terme à cette relation sans garder de regrets qui t'empêcheront d'avancer, parce que c'est ça qui te bloquera. Pas le fait d'être "devenu nul en séduction" (parfois on est un peu rouillé mais à moins que ta personnalité se soit vraiment ternie et appauvrie t'auras aucun problème).
Et aussi d'une manière qui t'aide à savoir ce que tu veux pour la suite et qui te permettra de faire les bons choix pour la suite (que ce soit au niveau de tes futures relations ou de ce que tu auras défini comme des priorités.
Cela dit avant de laisser partir comme par résignation ou lassitude, je t'invite à lui faire part de tes sentiments quels qu'ils soient pour savoir si elle a les mêmes, et savoir ce que vous pouvez en faire, plutôt que dans discuter direct sous l'angle "je sens qu'on va plus nulle part, faut qu'on s'arrête".
Bon courage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 17.09.17, 12h20 par Suit

I used to be darker

Avant, c'est pas pareil qu'après. Mais vraiment pas pareil du tout.

Avant, tu n'avais pas de questions à te poser sur ton avenir proche : fallait trouver un autre boulot, quitter ton taf, te barrer d'ici au plus vite et rejoindre ta belle. Tu étais gagnant sur tous les tableaux de toute façon, car le taf n'était pas foufou, la région et la ville étaient dégueulasses, et tes amis et ta famille étaient loin.
Une fois que ta situation changerait, tout se débloquerait. Dans une belle ville, avec ta princesse, ce serait un nouveau départ, tu pourrais te lancer dans plein de projets.
Bien entendu, tu voyais bien que ta gonzesse avait ses réticences, ses doutes. Mais bon, tu te persuadais que tout irait mieux, une fois sous le même toit. Elle aussi s'en persuadait, bon an mal an. En tout cas, les choses se décanteraient, dans un sens ou dans l'autre.
Avant, tu ne t'étais pas rendu compte que, dans les 6-9 derniers mois, les choses tournaient finalement beaucoup autour d'elle, de ses amis et de sa famille.

Après, tout change. Il n'y a pas d'entre-deux. Pas de « pendant », pas de période de transition où tu peux te faire à l'idée, en douceur. Non, juste un avant, et un après.
Elle n'est plus là. Un putain de vide, à la place. C'est surtout pénible en fin de journée, au moment d'aller se coucher. Tu as encore envie de l'appeler, de la serrer fort dans tes bras. Le pire, c'est que tu sais qu'elle aussi aimerait.
Mais bon, faut que tu penses à organiser ta vie perso sans elle : organiser tes week-ends, voir tes potes, ta famille, toussa.
Mais surtout, et c'est ce qui est le plus vertigineux finalement, toutes tes perspectives changent.
Tu pensais quitter ton taf au plus vite, mais depuis quelques mois, ça se passe beaucoup mieux. Partir ? Oui. Bientôt, sûrement. Mais pas n'importe comment. Mais pour quoi, alors ? Quel est le projet, derrière ?

Ouais, c'est un peu ça, la question : quel est le projet ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 31.10.17, 00h26 par Moumane
  • [0] Courage le 31.10.17, 04h07 par Onmyoji
  • [0] Courage le 31.10.17, 07h17 par The_PoP
  • [0] Courage le 31.10.17, 12h52 par James_Aubrey
« Et en fait quand je repense à mon enfance, c'est comme si ça avait duré une seule soirée d'été
Infinie, très longue, quand ça traine
Et que ça convient à tout le monde que ça traine comme ça... »

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre