Je réussi.

Note : 7

le 07.06.2013 par hushpuppy

207 réponses / Dernière par hushpuppy le 11.01.2019, 20h16

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Présentation : the-coming-vt31902.html

Maintenant que les présentations sont faites, et qu'il faut bien commencer l'aventure par une victim-... par une chanceuse qui aura l'honneur d'ouvrir le bal et être la première cible mon carnet (le pouvoir de l'autosuggestion !!), je vais vous exposer la situation.

Target number one :

Je "connaît" la fille (que nous appelerons F) depuis environ trois ans (oui je sais ça craint dès le début).

En gros je n'ai rien tenté jusqu'ici, mais riiiiiiiiiiien.

Quand je dis que je la connaît, on va dire que je suis plûtot au premier stade de la friendzone.

Je l'ai connu en terminale, elle n'était pas dans ma classe mais on se retrouvais dans le même cours (grâce à l'option que j'avais prise) une fois par semaine.

Bon je ne lui ai jamais parlé lors de ce cours mais on a entamé notre première conversation lors de l'épreuve du bac, car ils nous avaient envoyé au même endroit donc on a fait la route ensemble, avant qu'une autre personne de ma classe nous rejoigne un peu plus tard).

On a donc fait connaissance mais assez superficiellement.

Il se trouve qu'elle s'est retrouvé dans la même fac que moi ensuite.

On se dit donc bonjour lorsqu'on se croise et on échange parfois quelques conversations mais nous ne sommes jamais allé très loin dans les détails (friendzone assez superficielle, disons qu'elle a eu le temps de me voir comme un visage familier sans vraiment me connaître non plus).

Il y a quelques jour j'ai décidé de tenter ma chance.

Je l'ai donc aperçue dans le bus le dernier jour où j'allais à la fac avant les grandes vacances (comme par hasard).

Je tiens à préciser que nous ne sommes pas dans la même filière et que nous nous croisons donc pas souvent.

Elle ma donc salué lorsqu'elle m'a vu à la sortie du bus.

Elle avait une guitare avec elle, donc avant de sortir du bus j'avais planifié la façon dont j'allais utiliser cette information pour obtenir son numéro.

Parcourant donc le même chemin entre la descente du bus et la fac, nous avons parlé vite fait des exams et tout et tout... puis pour préparer le terrain je lui ai dit que je m'étais mis à la composition de musique sur ordinateur.

Et là elle ma pris de cour en disant "je te quitte là, je doit y aller".

Ni une, ni deux, je me lance et je lui dit "tu m'apprends la guitare ?"

Elle a éclaté de rire et m'a dit qu'elle était pas très douée.

Je lui ai dit que j'était sur qu'elle n'était pas si mauvaise que ça et que c'était bien beau la musique sur ordi mais que je voulais quand même avoir les bases avec un instrument réel.

Elle ma dit "ok" en partant vers sa salle de classe.

Je lui ai donc dit "donne moi ton numéro, on organisera ça plus tard".

Elle m'a donc donné son numéro puis je l'ai laissé partir (c'était mardi).


A partir de là, j'avais tout prévu. Plus les jours passaient, plus j'avais d'inspiration quant à ce que j'allait lui dire au premier rendez-vous, où j'allais l'amener etc.

Comme vous vous en doutez sûrement, tout ne se passe pas toujours comme prévu.

Je lui envoie aujourd'hui un premier sms vers 16h avec dans ma tête le but de fixer un premier rendez-vous afin qu'elle m'initie à la guitare.

Je vous retranscrit la discussion mot pour mot (c'est pas long vous inquiétez pas) :

Moi (16h02) : Hey F ! C'est Hushpuppy. Ca va ?

F (18h21) : Salut Hushpuppy ! Ca va super bien et toi ?

Moi (18h23) : Ca va super bien ! T'as fini tout ce qui est rattrapages, c'est pour ça ?

F (18h27) : Non lol j'ai rien fini du tout, j'ai même rien commencé d'ailleurs mais bon ça va super bien quand même.

Moi (18h34) : Ah ouais, je vois, et en même temps ça m'étonne pas, je crois que je ne t'ai même jamais vu froncer les sourcils !

F (19h04) : Euh si ça m'arrive parfois mais bon pas très souvent :)

Moi (19h28) : Je ne crois que ce que je vois. Au fait quand je t'ai parlé de m'apprendre les bases de la guitare (et que t'as lâché un grand rire) j'étais sérieux... :*)

F (21h08) : Haha j'ai bien compris que tu étais sérieux mais bon ça me faisait rire parce que comme je te l'ai dit j'ai pas un niveau super mais bon si ça t'intéresserait d'en faire, tu pourras te joindre a G (une de ses amie que je ne connaît que de vue) et moi :)



J'ai pas répondu à son dernier message vu le temps qu'elle à mis à répondre, je répondrait demain.

Bon elle a déjà placé un obstacle sur ma route, son amie (en même temps je l'ai bien cherché !).

J'ai pas l'intention d'acheter une guitare parce qu'en ce moment mon argent est réservé pour autre chose (et puis bon si je devais acheter un instrument pour chacune de mes conquête mon porte monnaie m'en collerai une... et c'est précisément l'une des raisons pourquoi je préfère composer sur ordi).

Qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui dire maintenant. Si je lui dit que c'est avec elle que ça soit elle seule qui m'apprenne la guitare, au mieux elle va trouver ça suspect, au pire elle vas prendre peur.

Ah oui et pour ce qui est du physique de la fille, on va dire que c'est une HB7 (elle a un super joli visage, beaucoup de maquillage depuis qu'elle est entrée en fac, dégage un vrai charme, elle est petite et mince mais n'a pas de formes avantageuses).

Si vous avez des critiques, des suggestions, bien entendu, je vous écoute.

Je suis là pour apprendre :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 08.06.13, 10h49 par Snow
  • [0] La suite, vite ! le 08.06.13, 15h31 par Terrigan
  • [0] lol le 12.07.13, 20h06 par TrueLife
Je mange ma salade comme des chips.

salut,

le truc c'est que même si tu arrives à la voir pour "jouer de la guitare" dans son esprit, ce ne sera pas interprété comme un rencard, et je pense que tu risques de t'enfoncer encore plus dans la friendzone, surtout que son amie sera la ce qui risque de te compliquer encore plus la tâche...

Je pense que tu devrais la dater simplement, tu n'es pas obligé d'organiser une aprem guitare.

Du genre "hey il fait beau aujourd'hui j'ai bien envie de t'entendre parler de guitare autour d'une bonne glace... " un truc du style, après à toi de faire du C&F ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Trop dogmatique le 08.06.13, 15h02 par Terrigan
  • [0] Bienvenue ! le 11.06.13, 15h18 par hushpuppy
Aujourd'hui est le début du reste de ma vie

Ce membre a été banni de FTS, en raison de manquements répétés au règlement. Un membre peut être banni automatiquement si sa note descend trop bas (ou trop vite), ou manuellement par un modérateur. Les propos de ce membre n'engagent que lui et ne reflètent pas les opinions des utilisateurs de FTS.
D'accord avec Criminal, à trop vouloir faire dans le ni vu ni connu, la fille ne soupçonne même plus tes véritables intentions et du coup ça tue tout suspense/attraction.
Aies pas peur de faire une vraie proposition de date comme proposé ci-dessus ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 11.06.13, 15h18 par hushpuppy

criminal a écrit :le truc c'est que même si tu arrives à la voir pour "jouer de la guitare" dans son esprit, ce ne sera pas interprété comme un rencard
Et alors? Les couilles de hushpuppy vont se désintégrer?
criminal a écrit :et je pense que tu risques de t'enfoncer encore plus dans la friendzone, surtout que son amie sera la ce qui risque de te compliquer encore plus la tâche...
Cette peur de la friendzone ma paraît excessive... Edit: @Criminal: t'inquiète pas, t'es pas le seul à écrire en ce sens en ce moment. ça n'a rien de personnel hein :wink: Mais cette idée, je l'ai dans le collimateur, j'avoue!
criminal a écrit :Je pense que tu aurais pu [je corrige la concordance des temps, ce sera plus cool à lire pour hushpuppy] la dater simplement, tu n'étais pas obligé d'organiser une aprem guitare.

Du genre "hey il fait beau aujourd'hui j'ai bien envie de t'entendre parler de guitare autour d'une bonne glace... " un truc du style, après à toi de faire du C&F ;)
Oui et non.

Oui sur le papier et dans l'absolu, non parce qu'à ce stade, tout est encore possible.

D'ailleurs, le titre du topic "j'ai réussi" est plutôt marrant. hushpuppy n'a rien réussi et il n'a rien raté non plus :mrgreen:

On peut quand-même relever qu'il a fait plein de trucs positifs. Faire le premier pas, instaurer le dialogue, trouver des points communs et se faire inviter à faire de la musique, c'est de l'or en barre! On peut même lui dire "bravo mec, continue comme ça!"

"Quand le vin est tiré, il faut le boire". Et donc, esquiver l'après-midi guitare + copine dans les pattes, ce sera pour une autre fois.

En l'espèce, on se dirige vers un moment sympa avec une fille et sa copine. Le maître mot: normalité. Regardons un peu comment ça peut évoluer:

--> Toutes les peurs du manuel de la séduction façon blietzkrieg se concrétisent: hushpuppy, foudroyé par les Dieux de la séduction pour avoir osé passer un moment à faire des trucs sympa avec une fille en dehors du cadre sacré du rencard en tête à tête, se retrouve enfermé pour toujours dans la Friendzone. Bouhhhhhhh. Bien fait pour sa gueule. non mais il croyait quoi?

--> hushpuppy tel un vaillant chevalier de la drague à l'arrache, fait n'importe-quoi, genre annuler le rendez-vous au dernier moment parce que merde, faut pas déconner... Ou encore, une fois sur place, il se comporte comme un petit merdeux avec des allusions sexuelles lourdingues et des tripotages malsains. Il isole la fille dans la salle de bains, tente le kissclose des ténèbres, et se prend un râteau de qualité. Vous savez, celui avec les dents en acier chrômé...

--> hushpuppy est cool, normal, agréable à vivre, intéressant et pourquoi pas séduisant, tout le monde passe un bon moment, il fait une bonne impression à la copine de sa target qu'il aura pris soin de traiter comme un être humain (incroyable, truc de fou...) puis il invite sa target à un rendez-vous en tête à tête.
Tout reste encore possible, et il est mieux parti que dans les cas de figure précédents.

***

Question de rythme. Effectuer une drague tambour battant, ça fonctionne bien dans de nombreux contextes, en soirée par exemple, mais on fait souvent l'erreur de vouloir plaquer ce rythme sur chacune de nos interactions, en dépit du bon sens (intelligence sociale) le plus élémentaire. On est nombreux à s'être déjà gauffrés touts seuls à cause de cette simplification.

C'est pas la première fois que je vois ce genre de choses sur le forum, y compris à des moments où tout est possible, et donc je tire la sonnette d'alarme. Partir perdant, et redouter la friendzone dès qu'on passe un moment sympa et pas spécialement chaud avec une fille, c'est une malédiction. Quand on se documente sur la séduction on n'a pas envie de tomber dans ce genre d'excès.

En conclusion: on peut passer un moment sympa avec une fille fraichement rencontrée, en présence de tierces personnes, sans pour autant devenir automatiquement à ses yeux l'eunuque du sérail. Tellement simple. Mais ça me paraissait important de le rappeler.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 08.06.13, 21h22 par Fwi Man
  • [0] Instructif le 09.06.13, 16h25 par criminal
  • [0] Bienvenue ! le 11.06.13, 15h17 par hushpuppy
  • [0] Absolument le 07.07.13, 04h10 par Onmyoji
  • [0] +1 le 24.07.13, 18h47 par AigleFour
  • [0] Pertinent le 21.08.13, 00h50 par Aristophane
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...

Oula j'ai l'impression que t'as mal pris mon post, je cherchais pas a imposer quoique ce soit

J'ai pas dit que j'avais la vérité absolu, simplement je donnais mon avis.

Ton approche est différente, et je te rejoins sur plusieurs points.

Seulement il n'a pas de guitare pour commencer, et puis c'est peut etre une croyance limitante mais pourquoi gérer 2 filles plutot que une?

Je ne dis pas qu'il faut éviter la fz a tout prix, mais je fais parti de ceux qui pensent que c'est mieux de ne pas y entrer si on a le choix.

Mais je trouve ton poste vraiment tres constructif
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas de problème ! le 09.06.13, 01h38 par Terrigan
Aujourd'hui est le début du reste de ma vie

D'entrée de jeu, je tiens à vous remercier pour vos retours les gars, je m'attendais pas à des réponses aussi rapides (j'avais peur de passer inaperçu, je l'avoue).

MERCI :awesome:


Venons-en aux réponses :

Salut Criminal ! Salut Ecstasy ! :D (je vous répond en même temps car votre message véhicule la même idée).

D'après moi (avis personnel, subjectif, perfectible... je tiens à le préciser), il est vrai que dans l'idéal il faudrait qu'elle se doute de mes intentions sans en avoir le coeur net, ça permettrait d'attiser le petit quelque chose qui lui chatouillerait sa curiosité, et par conséquent son intérêt pour moi (qu'il soit bon ou mauvais, je ne serait plus transparent, c'est déjà ça).

Maintenant ça n'est que le premier contact et je pense que la frienzone est une situation qui apparaît avec le temps, après la répétition d'une succession d'actions maladroites.

Bien entendu, je ne compte pas adopter cette attitude à chaque fois et à vrai dire, j'ai déjà un plan dans ma tête que je vais vous exposer à la fin de mon message.

Dans l'absolu, je préfère ne pas brûler les étapes, je m'explique : comme je disais, ma tête lui est familière depuis environ 3 ans (sans qu'on ne se soit rien confié), donc au pire des cas je ne suis que dans la première phase de la friendzone. Mais si d'un coup, alors que je n'ai rien laissé paraître pour lui faire comprendre quoi que ce soit (et je peux vous dire que j'avais pour habitude de ne pas laisser paraître mes sentiments aux autres, là preuve en est que lorsque ça parlait de stoïcisme en cours de philosophie, les gens se tournaient vers moi :lol: ), je lui disais de cette façon ce que j'ai dans la tête (parce que je considère que ce que vous m'auriez conseillé de dire comme assez clair à interpreter pour un fille), je pense que ça l'aurait surpris, voir bousculé (dans le mauvais sens du terme).

J'ajoute juste une petite chose : ce n'est pas la "date" en elle même qui me fais peur (bon c'est vrai que sur le moment je ne ferai pas le fier mais ça ne m'empêchera pas de le faire), et sincèrement, si ça ne tenais qu'à moi, je préfèrerais cent fois lui dire cash ce que j'ai en tête, ou lui proposer un rendez vous aux intentions explicitées (en gros, je ne renie pas vos idées mais je ne pense pas qu'elles soient adaptées à la situation, ce qui ne m'empêche pas d'y prêter toute l'attention qu'elles méritent).

Rien ne m'empêche de créer l'attraction lors du premier rendez-vous :wink:

Après je peux me tromper, j'en suis conscient.

Je vous invite à critiquer mon plan d'attaque lorsque je l'aurai écris (vous aurez une idée plus globale de mes intentions futures).


Salut Terrigan !

Merci pour le "bravo mec, continue comme ça" :mrgreen:

Mais "l'or en barre" tu sais ce que c'est : un métal précieux qui ne partira du stand à sa valeur réelle que si l'on est assez bon vendeur pour inciter l'acheteur à faire une folie :blbl:

En ce qui concerne le titre de mon topic, je crois qu'il y a amalgame, ça mérite une petite explication :P

En fait je cherchais un titre positif, déjà parce que j'ai pas mal entendu qu'il fallait être positif pour commencer à vivre heureux, et ensuite parce qu'en tant que titre de mon carnet, c'est une phrase que je serai amené à lire régulièrement. Et selon le concept que l'on appelle autosuggestion, il se pourrait qu'à force de lire la phrase, mon esprit finirait par intégrer ce concept puis finirait par y croire (après on croit où on ne croit pas à l'autosuggestion, mais c'est un concept qui me plaît et je n'ai pas besoin de sortir un seul sous de ma poche pour l'appliquer, donc pourquoi pas [je suis ouvert à toute solution potentielle :)].

Et c'est d'ailleurs pourquoi j'ai mis la phrase au présent !

Merci pour la piqûre de rappel 8)


Je vais maintenant vous dévoiler les différentes inspirations que j'ai cultivé au cours de divers cogitations et qui me seront potentiellement utiles pour la suite :

J'ai bien compris qu'il fallait être tactile (mais pas pervers : donc bras, épaule, voir visage si la situation s'y prête), et c'est ce que je compte instaurer lors du premier RDV (bon c'est sûr si je me retrouve entre elle et sa copine, ça va être tendu).

J'ai aussi lu que l'une des clé du trousseau quant à la lutte contre la friendzone était la séxualisation des conversation (sans tomber dans la vulgarité) : en gros je comptais l'amener par a + b à lui demander son avis sur la phrase "devrait-on pouvoir parler de tout avec tout le monde".
Et si sa réponse est positive (dans le cas contraire, j'aurai à la convaincre), l'amener à parler de sexualité, lui dire que c'est quelque chose de naturel que l'on a tendance à placer dans la case des tabous (c'est comme pour le terme "noir" pour désigner un Africain, "blanc" ne choque pas alors pourquoi "noir" devrait-il choquer; et dire "black" alors qu'on ne dit pas "white", j'ai jamais capté :arrow: d'ailleurs elle est Africaine donc je pense qu'elle aurait son avis sur la question).

Ensuite pour le côté C&F, je comptais lui glisser une phrase subtilement introduite, du genre :

"...en ce moment y'a de plus en plus de viol d'hommes commis par des femmes; j'ai entendu assez récemment qu'il y avait une femme qui avait drogué un gars en soiré, l'avait amener dans un lit auprès d'elle, et aurait tenté de se servir de son sexe pour se donner du plaisir. Le problème c'est que comme il était drogué, il était impuissant et ne pouvait pas avoir d'erection, donc la fille tu sais ce qu'elle a fait ? (je l'invite à réagir à l'histoire pour maintenir son attention, à priori elle va répondre "non !"). Eh bien elle a pris un baton de coton tige et lui a placer dans l'urètre pour faire tenir son engin debout, et à commencer à se faire du bien" (true story y paraît :shock: les gars j'en ai mal rien qu'à raconter cette histoire :? ).

Ensuite pour jouer un peu avec ses émotions (genre montagne-russe emotionelle, la faire passer d'un l'état de choc/dégoût, à un état plus léger), je comptais la faire rire en lui disant : "donc la morale de l'histoire, F, c'est que si tu a l'intention de me violer, S'IL-TE-PLAIT (modulation de ma voix pour pas qu'elle soit monocorde et captiver son attention, sans que ça soit surjoué), NE ME MET PAS DE BATON DE COTON TIGE DANS L'URETRE !! :blbl:

Ahh ! Et pour le KClose (prévu pour le deuxième RDV : je ne sais pas si c'est trop rapide mais j'ai lu qu'il fallait FClose assez rapidement, pendant l'un des 3 RDV suivant le premier), je comptais y aller subtilement :

Après avoir fait un peu de guitar, et pour rester sur le thème de la musique, j'ai pensé lui dire quelque chose comme "le seul instrument dont je sais me servir c'est ma bouche" (pour l'instant c'est assez ambigue, je vous l'accorde :lol: ), puis après une courte pause, "j'ai jamais vu une femme faire du beat-box, et il se trouve que j'ai quelques notions, je veux absolument voir ce que ça donne et en même temps ça compensera le fait que tu m'enseigne les rudiments de la guitare" (bon il est possible qu'elle n'ose pas par crainte de paraître ridicule, et là ma mission sera d'insister afin de la persuader d'essayer).

Là je lui montre comment faire et lui dit de faire pareil.

Et pour en venir enfin au KClose, j'ai une idée :

"Bon c'est vrai que t'es pas super douée (je joue le type qui la nargue :P ), mais il se trouve que c'est ton jour de chance parce que je connaît une méthode qui marche à coup sûr et qui permet de t'apprendre le beat-box instantanément".

Voilà la technique :

"Il faut que tu attrape mes deux mais avec les tiennes et que tu me regarde bien droit dans les yeux, profondément" (elle va comprendre que c'est une supercherie mais si elle est joueuse je suppose qu'elle pourrait se prêter au jeux). "Tu sens que ça commence à venir ?" (on imagine qu'elle va dire non), "attends je me rapproche un peu..."

Et bim ! Je l'embrasse :mrgreen:

Et ensuite on est fixé :awesome:


Bon, voilà quelque-unes des idées qui fusent dans ma tête depuis quelque temps.

Bon avant de vous laisser, je vais vous poster le dernier message que je lui ai envoyé (suite à la conversation d'hier) et sa réponse :

Moi (aujourd'hui [samedi], 9h00) : C'est noté. On en parlera une autre fois. Bon week-end, bye :)

F (16h53... emploi du temps de ministre ou jeu hyper vicieux ?) : Ok pas de souci. Bon week-end à toi également :)


Je la recontacterai quand j'aurai du concret à lui proposer (je pensais la relancer lundi pour le week-end suivant à la base mais ça va être un peut short pour trouver quelque chose de sympa j'ai l'impression).

Je vais m'arrêter là parce que ça fait un moment que j'écris là :P

Je suis impatient à l'idée que vous me donniez votre avis sur mes différentes idées :D

Allez à plus-tard !

P.S. : Vos commentaires font naître en moi une réelle motivation, j'en profite pour vous remercier une nouvelle fois (je crois qu'on ne dit jamais assez merci :wink: ).
Je mange ma salade comme des chips.

Je viens de voir ton deuxième message Criminal :

C'est justement l'une de mes craintes. Je n'ai pas de guitare et je ne compte pas en acquérir.

Si je me retrouve avec F en tête à tête, je pense que ça ne posera pas de problème d'avoir une guitare pour deux.

Si j'ai RDV avec F accompagnée de G et que je viens sans guitare, je risque de passer pour un naze... (genre : "coucou, je tappe l'incruste et je viens apprendre à faire de la guitare sans guitare et j'en ai strictement rien à foutre parce que je suis pas là pour ça en fait" :P :lol: ).

Donc sur ce point je te rejoins.
Je mange ma salade comme des chips.

Avant de commencer, un petit point sur la légende s'impose :

Lorsque j'écris en bleu, c'est une retranscription à peu près fidèle (disons que je fais au mieux lorsque la mémoire me le permet) des dialogues tels qu'ils se sont réellement échangés.

Lorsque j'écris en rouge, ce sont les dialogues que j'anticipe, là façon dont j'imagine comment le dialogue pourrait s'échanger dans le futur.

P.S. : Les mecs je suis daltonien, va falloir faire avec 8)


Bon ! On ne va tout de même pas laisser ce carnet mourir de faim !!

Continuons donc nos petites péripéties :

Dimanche je n'ai rien fais d'intéréssant. J'ai lu quelques articles par-ci par là mais sans plus, je vous épargne les détails (j'ai surtout retravaillé ma présentation pour qu'elle soit un peu plus intéréssante).

Hier (Lundi) :

Je me suis dit qu'il fallait que je me change les idées, que je pense un peu moins à la façon dont je vais relancer F avant de tomber dans le domaine du One-itis.

Eh bien cette journée me conforte dans l'idée qu'il est plus agréable de bouger à droite à gauche et mettre toutes les chances de son côté afin de potentiellement s'exposer à des situations nouvelles plutôt que de rester chez soi et savoir d'avance que la journée sera sans surprise (bon, c'est vrai, je sort les grands mots et mets les formes comme sur les copies de partiels pour éviter de rendre une demi-page à la fin de l'heure tellement t'as rien à dire :lol: ).

Quoi qu'il arrive, hier était un de ces jours où tu te lève et tu ne t'imagines pas ce qu'il va t'arriver (et ça c'est coooooool !).

Alors hier, Lundi, jour qui marque le début de la semaine, j'ai repensé à un truc... les bootcamps.

Je me suis dit : "mais attends, on est lundi, c'est parfait pour commencer les bootcamps !" :D

Me voilà donc dans la rue pour l'étape numéro 1 : dépasser la peur d'approcher (Oh Damned Bootcamp 1).

Par contre j'ai pas les zones de Paris en semaine, dans ma carte ImagineR, ce qui fait qu'il faut que je fasse déjà pas mal de route à pied avant d'arriver à un endroit propice à mon objectif (et j'avais pas envie d'utiliser un ticket car ils sont plus en plus cher).

Je me disait que de toute façon, il peut se passer plein de choses dans la rue alors pas grave, puis j'aime bien me balader avec de la musique dans les oreilles.

Sur le chemin, déjà bien avancé, je vois une première femme potentiellement intéressante stoppée devant un salon de coiffure [HB8] (situation idéale donc, car cible immobile...).

Mais non, je passe à côté sans m'arrêter... Et c'est là que je me dit que ça va être duuuuuuuuuur de se jeter à l'eau !!

Pas grave, me dis-je, on continue avec le sourire !

J'ai quand même constaté une petite évolution, il m'était de plus en plus aisé d'établir un eye-contact avec les femmes dans la rue (et le sourire en coin qui va avec) sans avoir à le détourner par gêne (c'est déjà ça :) ).

Et là sorti de nulle part, je croise un gars qui est dans ma classe à la fac (plutôt éloignée de la zone que j'arpentais) que je ne connaissais que légèrement mais assez sympa (je vous reconstitue brièvement les principaux traits de la conversation histoire de) :

Moi : Noooooooooooon ! c'est bien toi ? Mais t'habites où ?

Lui : J'habites à X, et toi t'habites où ?

Moi : Bah j'habites à côté, c'est marrant qu'on ne se soit jamais croisé.

Bla bla bla...

Lui : Mais tu fais quoi là en fait ??

Moi : Moi ? Heu... Bah heu... je fais rien... :mrgreen: (Je lui dit où pas ? De toute façon tranquille, c'est pas une honte. En plus j'ai lu qu'il ne fallait pas chercher à camoufler son attirance pour les femmes alors...).

Lui : *Regard légèrement suspicieux* :|

Moi (Bon allez je lui dit !) : Si tu veux tout savoir, je m'apprête à aller sarguer (je lui dit pas comme ça mais c'est l'idée), puis je lui explique le concept du bootcamp.

Lui : Ah ouais, t'es chaud toi !

Moi : T'es pressé là ? Accompagne moi si tu veux rigoler !

Lui : Non je suis pas pressé, y a pas de problème :wink:


Sacha et Pierre continuèrent leur route à la recherche du troisième badge...

Hum Hum... reprenons.

Donc on a continué à avancer (ayant trouvé un acolyte, je me suis dit que ça allait être plus facile... que nenni ! C'est encore pire !!).

Au fur et à mesure, j'essayais de le découvrir un peu plus (afin de m'échauffer déjà niveau discussion et puis c'est toujours cool de connaître de nouvelles têtes).

On parle de musique, de meufs... et je me rencontre que le type il me ressemble assez (étonnement, bien qu'ayant ses propres particularités).

Le truc c'est que je n'avait plus du tout mon attention sur la route... (pas facile d'être alerte dans ces conditions).

A un moment il me dit :

Lui : Mais pour la drague, y a Facebook, Skyrock.com ! ( :| ) J'ai des potes qui font ça et ça leur tombe dans le bec sans même qu'ils sortent de chez eux.

Moi : Skyrock... sérieusement... ( :lol: ), puis j'ai plus Facebook de toute façon, c'était devenu un réflexe d'y aller dès que je me posais sur un ordi et ça me bouffait ma productivité, puis voir toujours les mêmes gens dire toujours les même trucs, ciiii-mer quoi... (ouais non mais c'est moi qui ne savais pas utiliser Facebook en fait, si j'avais su qu'on pouvais camoufler les profils qui nous saoulaient... bref :lol: ).

Encore moi : Non mais tu vois, c'est pas seulement la drague qui m'intéresse, mais ma façon d'interagir avec les autres. Je suis pas quelqu'un de super à l'aise en présence d'inconnus à la base donc j'essaye de m'arranger tu vois. Je me dis que c'est le chemin parcouru qui importe le plus et non l'arrivé à bon port.

Lui : Ouais je vois, c'est vrai... mais bon tu sais Facebook... (y voulait pas lâcher l'affaire :lol: Mais bon il a pas fait ça de façon lourde donc ça ma fait rire).



Je vais pas vous en raconter plus que ça, le reste est anecdotique, ce que je retiens surtout c'est que je n'ai abordé personne ce jour là (pas grave, il reste six jour, je peux pas faire pire, puis la journée était sympa tout de même, j'ai appris à connaître une personne en plus, c'est le principal).

Au final j'ai pris son numéro et je lui ai dit que je le tiendrai au courant de mon évolutions au sujet des bootcamps et demandé qu'il me tienne au courant au sujet de ses partiels (Comment-ça ça compte pas ? :lol: ).

Mon petit carnet à bootcamps était vierge mais ma tête était riche en nouvelles expériences.

Ensuite je suis allé manger au restaurant chinois avec des amis/amies (bon je vais pas vous raconter, j'ai passé une bonne soirée mais rien à signaler d'important).

Pour finir, je suis rentré chez moi sur les coups des 1h-2h du matin.


BONUS (parce que la journée n'était pas terminé) :yuno:

Je suis de retour dans mon quartier, sur le chemin de la maison.

Soudain, une HB8 se pointe (mettre des notes sur les femmes c'est pas mon truc je vous le dit cash, j'ai l'impression que je les qualifies toutes de HB8 :P ).

J'était au téléphone avec une amie, je la regarde (la HB8) et...........................

Je la laisse passer... (non mais vous croyiez quoi, à 1h-2h du mat' un gars qui accoste une jolie fille, obligé elle va se sauver en courant... ou m'attaquer violemment car ici elles ont pas froid au yeux :lol: Ah bon ? Ca aussi c'est une excuse créee de toute pièce pour me mentir à moi même et me soulager du fait de ne pas avoir tenté le coup ? :roll: ).

Donc voilà je rentre chez moi tranquillement...

TRANQUILLEMENT ?! NON !!

BONUS number two :

A peine arrivé dans ma rue, téléphone à la main (c'est pas un i-phone ou téléphone super convoité mais bon il faisait nuit donc bon), un type me barre la route (et c'est ce genre de barrage de route où ta conscience te dis accompagné d'une tape sur l'épaule : Là mon gars, t'es dans la merde) et commença à me dire ce qu'il voulait.

Inconnu numéro 1 (numéro 1 parce qu'il y avait 3 ou 4 autres gars derrière lui me regardant les sourcils froncés) : Eh passe moi ton portable (je sais plus s'il a dit "S'teuplait" ou pas et en même temps c'était le cadet de mes soucis), faut que j'appelle quelqu'un.

Moi : Neuuuuuw ! Désolé... (je dédramatise mais sur le moment c'etait pas la joie dans ma tête).

Lui : Au pire tu met le haut parleur et tu me laisse parler (c'était moins poli que ça mais je suis pas encore un bon acteur :P ).

Moi : Ecoute, je te connaît pas (jamais vu de ma vie), je vais pas te donner mon portable. Toi si y a un gars qui viens comme ça et qu'il te demande ton téléphone tu vas lui donner ? (à une heure du matin qui plus est, accompagné de 3 ou 4 gaillards dans une ruelle pas nette... bon ok j'y habite mais l'un empêche pas l'autre).


Le type se rapproche d'un air menaçant, rapproche sa tête de la mienne et me dit je ne sais plus quoi car j'alternais entre le regarder dans les yeux, regarder le casque qu'il avait dans les mains, et regarder ses potes (à ce moment je pensait aux histoires que j'avais lu sur des types qui avaient pris des coups de casques dans la tête et qui ont perdu leurs dents... niveau séduction j'ai pas besoin de ça :?).

Et là un de ses potes le tire en arrière, lui dit d'arrêter, et me dit à moi de me barrer.

Je me barre mais je sens que le type menaçant me suis, il me choppe par le col.

Lui : T'es Arabe ? (dans ma tête : si je suis pas arabe il me démonte ou bien ? Allez je m'en fou, je joue la carte de l'honnêteté).

Moi : Non, je ne suis pas arabe.


Son pote réitère l'opération consistant à l'éloigner de moi et me dire de me casser vite fait de là.

Encore une fois je m'en vais et il me lance un "eh", je me retourne et il me lance une série d'insultes que je n'ai écouté qu'à moitié avant de véritablement rentrer chez moi, sous leurs yeux.

Pourquoi je vous raconte cette histoire ? (c'est pas la première fois que ça m'arrive, mais je m'en suis toujours bien sorti, sans bobo ni perte matérielle : Ma bonne étoile ? Les prières de mes amis pratiquants ? Le hasard, la chance ou même le comportement que j'ai adopté ? J'en ai aucune idée, et je laisse chacun libre de croire en ce qu'il veut, le débat n'est pas là).

Je vous raconte cette histoire parce que pour la première fois ce genre d'expérience ma apporté quelque chose.

Les premières fois où ça m'arrivait (ça remonte), j'étais totalement flippé, incapable de réfléchir, paralysé...

Les fois suivantes, je commençais à ne plus chercher mes mots dans ce genre de situations, mais la paralysie était toujours présente.

Mais là, j'avais l'impression d'être libre de mes mouvements, j'avais peur, mais je n'était pas paralysé, et je pouvais réfléchir, le stresse commençais à cesser d'être mon ennemi pour devenir du bon stress, le stress qui te pousse en avant, qui t'aide à te sortir des situations tendues.

La morale de l'histoire, c'est que je réalise que je suis entrain de changer, pas seulement à cause de la drague, mais aussi grâce à toutes les initiatives que j'ai pris jusqu'à maintenant.

Après l'évenement, la colère s'est évaporée assez vite et je n'ai pas connu d'état de choc, j'ai dormi comme un loire.

Ce que j'essaye de dire, c'est que je commence à comprendre à quel point le fait de voir les choses sous un angle plus positif pouvait apporter énormément à la santé morale.

Donc je case cette journée dans la catégorie des bonnes journées 8)

Ceci dit j'ai encore du pain sur la planche !


Aujourd'hui, le 11/06/2013, nouvelle tentative de sarging, et je relance F quant au rendez-vous guitare.

Point, Blank, Period.


Faites attention à vous les gens, hommes ou femmes.

A très vite :D


P.S. : J'ai fais cramer mes lentilles tellement j'étais absorbé par l'écriture de ma journée... c'est pas aussi stylé que faire cramer une guitare mais bon... Oh Yeah 8)
Je mange ma salade comme des chips.

Elève Hushpuppy au rapport !!

Autant vous le dire de suite, mission failed...

Je vous rappelle les objectifs du mardi 12/06/2013 (Previously on "Je Réussi") :

- Avancer au mieux la première mission du bootcamp "entamé" en début de semaine (accoster 25 HB en direct game :arrow: Oh Damned Bootcamp).

- Relancer la conversation avec F (premier NClose) afin d'organiser le rendez-vous guitare.



Venons-en au fait :

Je suis sorti dans la rue, tout comme lundi, mais cette fois-ci j'étais seul du début à la fin.

Je me suis lancé dans une session d'à peu près 3 heure (woooow !), et j'ai marché, marché, marché.

Non seulement il n'y avait pas beaucoup de HB intéréssantes, mais quand l'occasion se présentais je n'osais pas, trop intimidé...

Mince alors ! Deux sessions de suite et ZERO approche ; rien, nada, que dalle... :|
(j'économise pour m'acheter des couilles là, j'ai pas encore assez de pépettes :lol:).

Et bien sûr lorsque je suis rentré chez moi je m'en voulais (lorsque je prend du recul, j'arrive à trouver le courage de dédramatiser la situation mais impossible, sur le coup, d'esquiver la déception post-échec).

Bien qu'attristé pas cette situation d'échec, il y a une chose dont je suis certain, je n'abandonnerai pas !!

Si je ne rempli pas les objectifs de la semaine, je réessayerai la semaine suivante, et ainsi de suite jusqu'à preuve du succès !!! (oui oui !).

Une fois rentré chez moi, vidé de toute énergie, je me suis mis parcourir le carnet de Olfff (il paraît qu'il est bon de lire tout ce qui est autobiographique [j'ai lu un texte qui disait que d'une certaines manière ou à un certain stade, le subconscient n'était plus capable de faire la différence entre ce que l'on a vraiment vécu, et ce que l'on a fortement imaginé, une forme d'absorbtion de l'expérience d'autrui en quelque sorte :arrow: faites-en ce qu'il vous plait :) ] ; ça a l'air si simple d'accoster dans ses récits ; d'ailleurs si tu passes par ici, t'as le bonjour de ma part, et mon plus grand respect).

J'ai bien compris ce qu'étais le mojo, je l'ai d'ailleurs déjà ressenti auparavant.

Je suis à la recherche de techniques efficaces sur moi.

Je songe à commencer à parler à une personne quelconque dans la rue histoire d'échanger de la motivation contre de la bonne humeur, et qui sait, peut être enfin démarrer le moteur pour de bon 8) ).


Pour ce qui est du deuxième objectif, voilà la suite :

Moi (21h23) : Salut F, ça va toujours super bien ? Tu peut m'en dire un peu plus sur vos sessions guitare à toi et à G ?

Elle (22h39) : Salut Hushpuppy, et oui ça va toujours super bien ! Pour nos sessions guitare je te tiendrai au courant. Pour l'instant on a rien de prévu étant donné que G et moi avons des examens à passer. Mais ne t'inquiète pas on aura tout l'été pour faire vibrer nos cordes de guitare ha ha. Bonne fin de soirée.



Le projet guitare c'est donc pas pour tout de suite, puis j'ai comme une mauvaise intuition, je trouve que ça traîne un peu trop en longueur.

Je ne sais pas si le temps entre le NumClose et le premier rendez-vous a un réel impact sur la suite des événements, mais ça m'inquiète.

Mais au pire c'est pas grave, dans un premier temps, je pense que le plus important est de vaincre ses mauvais démons (la peur de l'approche).


En ce qui concerne ma journée d'aujourd'hui, mercredi 12/06/2013 :

J'ai décidé de faire un petit break avec tout ça et je suis allé au cinéma avec des amis (j'ai tout de même été hanté un peu par mes dégonflements, complètement HS de la session de la veille, puis j'ai dormi à moitié pendant le film, mais c'était cool).

Voilà voilà !

J'ai pas grand chose à vous pondre aujourd'hui, mais la suite n'en sera que plus savoureuse.

Allez ! Tant qu'il y a de l'action, il y a de l'espoir :D

Portez vous bien, à plus tard :wink:
Je mange ma salade comme des chips.

Hey Hey Hey ! (ça fait quelques minutes que je cherche une bonne phrase d'introduction mais ya rien qui me vient, donc Hey Hey Hey :D
P.S. : J'avais "Hi Caramba" aussi, mais bon...).

Aujourd'hui est un jour un petit peu particulier.

Pourquoi ?

Parce que c'est le jour de mon baptême !

Ton... Baptême ?

Uiui :mrgreen:

Je pose le décor :

D'abord j'ai contacté mon tout premier wing un peu plus tôt dans la journée, il s'agit de Neon865 (il ne tient pas de carnet, mais merci le topic des rencontres entre wings !).

Donc je me suis déplacé sur paris afin d'attendre mon wing, avant de passer à l'action.

Comme je n'aime pas attendre sur place, j'ai préféré aller me balader en attendant.

Je me suis baladé dans un parc, parc relativement vide et surtout, il n'y avait aucune femme susceptible d'attirer mon regard (la loose en somme :cry: ).

Quand soudain !

Que vis-je au loin ? Une femme pour le moins... prometteuse !

Elle tenait un petit stand dans le parc (stand de quoi ? J'ai même pas fait attention, de la nourriture en tout cas, mais le principal c'est que la cible est immobile).

Je m'approche donc subtilement (non en fait j'avais carrément l'air suspect, j'en suis sûr) ; le stresse monte, mais je veux le faire, j'en ai marre d'hésiter et d'hésiter, aujourd'hui c'est mon jour !

Et je me rend compte au fur et à mesure qu'elle est un peu trop vielle pour moi (elle était pas vieille vieille mais là trentaine je dirai).

C'est mort !, me dis-je, en me détournant brusquement de ma direction, quelque peu dépité (elle a rien du comprendre ; peut être à-t-elle cru que j'allait lui acheter un truc... mais non madame !).

Je sors un peu du parc, je longe son contour afin de ne pas trop m'éloigner de la bouche de métro où m'attendrai mon wing, et là, surprise !

Enfin quelque chose d'intéressant !

Une HB8 je dirai (allez je suis généreux aujourd'hui), postée devant un feu rouge : voilà la chance que j'attendais ! Je me suis dit que les occasions se faisaient trop rares pour les laisser passer :

Moi : Bonjour ! (un bonjour énergique mais sans le sourire qui va avec, j'ai du mal avec ce dernier; à travailler).

HB : *me regarde, toute ouïe*

Moi : Je passait par là et heuu... je devais retrouver un ami... heu... puis je t'ai trouvé charmante donc heu... (petit blanc assez ennuyeux, cherchant mes mots), donc j'ai eu envie de te faire la conversation... (ci-mer le naturel de la démarche, vraiment...).

HB : *rigole* (superbe sourire) ; Bah en fait je suis pressée là...

Moi : C'est pas un problème (je sens que je suis gêné et ça m'énerve). T'as qu'à me donner ton numéro... (nuuuuuuuuuul, mais nuuuuuuuuuul).

HB : Non desolé (grand sourire), désolé (une nouvelle fois, elle a du avoir pitié :lol: )

Moi : Bonne journée... Bonne soirée !! (toujours pas le sourire mais ça viendra avec le temps).



HOHOHO ! Première approche avec intention de séduire de ma vie !! Comme quoi, j'y suis parvenu !!!

Sauf que y a un hic. Je pensait que ça m'aurait fait quelque chose, que ça m'aurait boosté au moins.

Eh bah non, j'ai préféré penser à mon approche bidon :| (je suis dur avec moi même, je trouve).


Enfin bon, on ne peut pas démarrer tout de suite tout en haut de l'échelle, alors c'est pas grave.

Là je retrouve mon wing.

On fait les présentations, le courant passe tout de suite, pas de problème particulier, je lui dit qu'il venait de rater mon baptême pour l'emmener tout de suite dans le délire.

Je vous passe les discussions entre mon wing et moi, rien d'intéressant pour le lecteur qui se sera perdu sur mon carnet :lol:

Comme je vous le disait il n'y avait vraiment rien à aborder (et là ça tenait pas de l'excuse à deux balles, y'avait vraiment rien).

Mon wing me pointe une HB et me dis que je devrai aller l'aborder, sans me mettre la pression.

J'ai demeuré hésitant car elle ne m'attirait pas.

Mais je me suis dit que de toute façon y'avait pas grand chose donc autant tenter le coup, et puis elle était objectivement bel-... bien maquillée :P (HB7 à peu près objectivement, mais pas dans mes goût).

De toute façon j'avais quand même une petite appréhension à l'idée de l'aborder alors je me suis dit "Allez !".

Moi : *sensiblement la même approche que pour la première HB* (eh ouais, Rome ne s'est pas construite en un jour).

HB : Mmh... oui pourquoi pas (à l'idée de discuter un peu, elle avait l'air un peu surprise)

Moi : Ca te dérange pas alors ? (je sais que c'est une mauvaise idée ce genre de phrases, surtout après confirmation, mais à mon stade et dans ces moments là, on prend ce qui vient).

Je vous résume les enjeux de la discussion , car elle a duré à peu près un quart d'heure.


En gros je lui ai demandé son prénom et son âge après m'être présenté en lui serrant la main (elle ne ma pas donné son prénom, j'ai du lui demander par moi même ; prénom que j'ai de suite oublié [à travailler ça aussi]).

On s'est raconté un peu ce qu'on faisait dans la vie, c'était une férue d'arts appliqués et souhaitait se tourner vers la bijouterie, et c'est marrant parce que j'était passé par les arts plastiques en tant qu'option au lycée et j'avais aussi tenté un concours pour rentrer dans une école de bijouterie.

Je lui ai dit que je trouvait cette situation marrante, que le hasard faisait bien les choses, et elle me dit que je m'étais peut être tout simplement bien documenté (sous entendu "peut-être que t'essaye de me faire croire que c'est le hasard alors que tu avais tout prévu".

Y a pas eu de blanc car j'avais plein de trucs à dire en réponse à ses propos mais je trouve que la discussion n'était pas assez "seductrice", j'était trop dans le "je parle à une inconnue sans intention derrière".

Et toujours ce problème de sourire même si j'ai quand même rigolé un minimum, et elle aussi.

J'ai pas voulu la Numclose car elle ne m'intéressait pas, mais ce fut fort instructif.

Je crois qu'elle ma tendu une perche d'ailleurs mais je ne suis pas sûr car elle ne paraissait pas plus intéressée que ça d'après son attitude ; mais elle ma dit "peut-être qu'on se reverra ici" ; et je pense que si j'avais voulu la Numclose, j'aurai pu sortir quelque chose du genre "ou peut-être qu'on peut choisir de se revoir et d'échanger nos numéros".

Je lui ai demandé si elle n'avait pas eu peur que je sois mal intentionné, et elle ma dit que j'avais une tête de gentil (j'aime pas ce mot là, "gentil", je trouve ça reducteur : syndrome de tout AFC qui se respecte :lol: ).

Ce que je retiens de cette conversation c'est qu'elle m'a dit que j'avais l'air d'avoir l'habitude de discuter avec des gens que je connaissait pas, que j'avais l'air à l'aise socialement parlant (j'ai pas vu ça comme ça mais c'est peut être mon côté trop dur envers moi même).

Au moment de se quitter, elle me salua de la voix et je lui dit "on se fais la bise quand même !", et on s'est fait la bise.

Voilà donc mes deux réussites de la journée (pas la bise hein :lol: ).

Et malgré ça je reste un peu sur ma faim, je pensais que j'allais prendre cette réussite comme si je venait de réaliser un grand changement dans ma vie alors que non, c'est comme si ce que j'avais fait était banal alors que j'était flippé à l'idée d'aborder "dans la rue".

Quoi qu'il en soit c'est cool, j'ai enfin des rencontres à raconter afin d'alimenter mon carnet comme il se doit, et ça ça fait plaisir :D

C'est le début d'une grande aventure, et enfin je peux réellement commencer à dire,

Je réussi 8)

P.S. : Je vous ai raconté les choses un peu "sommairement" car je suis présentement fatigué et peu inspiré, c'est à dire que je n'ai pas donné tant de détails que ça, et je suis sûr qu'il y a quelques précisions à ajouter nécéssaires à mon amélioration ici et là. J'éditerai donc peut-être plus tard ce post (si je trouve le temps) afin de donner quelques petites précisions et un peu plus de dialogue. Néanmoins, si vous avez des suggestions, quelles qu'elles soient, vous êtes les bienvenue :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 14.06.13, 23h23 par BernardLama
  • [0] La suite, vite ! le 15.06.13, 10h26 par criminal
  • [0] Bien joué le 08.12.14, 01h52 par MrCorbak
Je mange ma salade comme des chips.

Non non non non !

On abandonne pas un carnet fraîchement sorti du nid !! Donc tu reviens ici tout de suite et t'arrête de te dire que t'écrira la suite plus tard, quand t'aura tout oublié, pour ainsi dire !

:yuno:

Allez Hushpuppy, c'est ton avancement que t'es entrain d'écrire ici, c'est quand même pas rien. Alors continue ! Pousse le comme s'il apprenais à se servir d'un vélo deux roues, apprend lui à se servir de ses ailes, bord'ailes !! ( 8) )

...

Petite reconstitution des événements récents :

- Session SPU numéro 2, de nouveau accompagné de neon865 :

Un de ces jours défavorables où les rues de ne sont pas super fréquentées, ce qui n'excuse en rien les quelques HB intéréssantes que j'ai laissé passé.

Ce jour là j'ai abordé une seule HB, ce qui veut dire que j'ai fait moins bien que la dernière fois.

C'est pas cool pour le moral de quitter le terrain sur une défaite mais tampis.

La HB (7) n'étais pas à mon goût mais était loin d'être repoussante donc j'y suis allé, histoire de sauver l'honneur.

Elle était adossée contre un mur et semblait s'ennuyer d'attendre quelqu'un d'après son visage éteint, et sa bouche limite soufflante :

Moi : Bonjour :oops: Je t'ai vu attendre ici et tu semblait être fatiguée par cette situation donc je me suis dit qu'il fallait que je vienne te faire rire un peu ( :| ) [j'étais encore une fois assez gêné, avec un discours entrecoupé de blancs et d'hésitations].

HB : Non non ça va, j'attends ma soeur en fait ; bah ok (pas vraiment de sourire, mais pas non plus de refus)

Moi : Je m'appelle Hushpuppy, *lui tendant la main*

HB : *Son prénom que j'ai de suite zappé avec le trac*.

Moi : *Je m'appuie contre le mur à côté d'elle* Alors t'as pris tes résolutions ? (j'avais vu une vidéo de Blusher datant de la nouvelle année, puis je n'avais rien à dire donc je me suis dit que j'allais ressortir cette phrase, que même avec le décalage concernant les dates ça pouvait tout de même être intéressant).

HB : Mes résolutions ?

Moi : Oui, tes résolutions pour la nouvelle année :)

HB : On a largement dépassé la nouvelle année :|

Moi : Et alors ? De toute façon ya pas de date pour prendre de bonnes résolutions :)

HB : Bah comme d'habitude, bien travailler à l'école bla bla bla... Et toi "t'as pris des résolutions" :P (en m'imitant un peu d'un air narquois).

Moi : Bah "bien travailler à l'école" :P (elle a pas réagit, elle me regardait pas trop, contrairement à moi mais j'aurais du me tenir en face d'elle).

HB : Et ça marche bien ?

Moi : Coussi-coussa, et toi ça marche bien ?

HB : Bof, pas vraiment.

*sa soeur appelle sur son téléphone*

HB : Ma soeur est arrivée, je dois y aller.

Moi : Ca serait bien qu'on se revoit plus tard, donne mon ton numéro et on organisera ça.

HB : J'habite *chéplu où* donc voilà (une contrée lointaine).

Moi : Ah ok, tampis.

Et à partir de là c'est marrant de voir la différence de débit dans ma voix, plus aucune gêne puisqu'il n'y avait plus rien à gagner ; plus de blanc, plus d'hésitation :lol:

Encore Moi : Bon j'ai bien compris que tu ne voulais pas me passer ton numéro de téléphone et y a aucun problème (confère la vidéo de Blusher). Mais avant que tu partes, dis moi juste comment tu as trouvé mon approche.

HB : Je peut être honnête ?

Moi : Sans problème, c'est mieux même !!

HB : C'est trop gros ton truc, ça fait pas naturel. On fait pas ça dans la rue mais en soirée ou je sais pas.

Moi : Mouais... (j'avais pas envie de débattre avec elle donc je l'ai laissée dire).

Moi, again : Je ne t'ai pas fait peur au moins ?

HB : Non non du tout, t'as pas l'air méchant.

Moi : Tant mieux, bonne journée :)



Elle ma refroidi sur le coup, mais je sais très bien que le SPU ça peut marcher. Puis entendre parler quelqu'un qui parle sans avoir essayé en s'accrochant aux "on dit" ça me fera toujours rire (ou de la peine, mais ça ne déteindra pas sur moi).

Une seule approche ce jour là, avec une HB pas super agréable, dur !


*Petite ellipse parce que cette petite technique littéraire est un petit bijou de la technologie qui a sûrement permis à une quantité non négligeable d'arbres d'esquiver la guillotine*


- Session SPU numéro trois, accompagné cette fois-ci d'Ecstasy, de N.Larson et de Jojoh :

Ma première impression, c'est Ecstasy , la première fois que je voyais un wing aussi actif !

Il sautait sur tout ce qui bouge (j'exagère un peu mais c'est l'effet que ça ma fait), rien qu'à sa démarche on voyait sa determination. Qu'une chose à dire... Wouahh ! *applaudissements*.

A part ça, chaque wing était sympa et c'était cool d'échanger nos impressions.


Revenons-en à la pratique :

Bien qu'ayant quitté la session précédente avec un goût amer dans la bouche, Ecstasy m'avait impressionné, et pour le coup, m'avait remotivé.

Première HB (7) :

On marchais dans la rue et celui-ci me proposa d'aller aborder une première femme.

Elle ne me plaisait pas, la suggestion d'aller l'aborder ne venait pas de moi, mais après la démo qu'Ecstasy venait de faire, j'avais pas le droit d'hésiter, fallait que je me lance !

J'ai donc entamé ma petite course pour aller l'aborder lorsque je vis une cible autrement plus intéressante me croiser dans le sens inverse.

*Changement de cible*

Moi : Salut ! Je t'ai trouvé super jolie et il fallait que je vienne te le dire :)

HB : Merci.

Moi : Je m'appelle Hushpuppy, *lui tendant la main*

HB : *Son prénom qui est rentré par une oreille, et sorti par l'autre* :arrow: Il faut franchement que j'arrange ça...

Moi : Tu fais quoi là ? T'es pressée ?

HB : Oui, je vais chez une copine.

Moi : Je n'ai pas non plus beaucoup de temps là, mais j'aimerai te revoir plus tard pour qu'on fasse connaissance.

HB : Quand on se recroisera :)

Moi : Eh bien donne moi ton numéro *ignorant sa dernière phrase*.

HB : Quand on se recroisera :)

Moi [relâchant la pression] : J'ai bien compris que tu n'as pas l'intention de me donner ton numéro et y a pas de problème. Mais juste un truc, j'en ai pour une minute seulement. Comment à tu trouvé mon approche ? Je t'ai fait peur ?

HB : Non, c'était une bonne approche :) .

Moi : T'es sûre, t'as pas de suggestion à faire ?

HB : Non non, c'était bien :)

Moi : Bonne journée :)



J'ai l'impression que mon interaction était plus fluide que les précédentes, j'ai le sentiment qu'il y a du mieux.

Well :) Alright :D


Deuxième HB (9) :

Waaaw ! Tout à fait dans mes goûts !! Celle là elle est pour moi !!!

Lunettes de soleil, coupe qui va bien, air légèrement hautain... J'en ai que faire des apparences, surprends moi et montre moi que j'ai tors :mrgreen:

Elle arrive de face, en diagonal par rapport à moi, je fonce :

Moi : Salut !

HB : *ne me remarque pas*

Moi : Salut !

HB : *Eye contact*

Moi : Bonjour :)

HB : *s'arrête une demi-seconde, l'air hésitante, dubitative... et repars de plus belle*

Moi : ...



J'avoue que c'était pas un franc succès mais après tout, je n'ai pas hésité une seconde à aller la voir à partir du moment où je l'ai vue, malgré le fait que mon cerveau l'ai considérait comme "out of my league", donc pas de regret :wink:


Ensuite, nous les wings, on s'est séparé en groupes de deux et on a tenté des approches "doubles" où je tenait le rôle de l'acteur passif. Une bonne expérience mais j'ai pas fait grand chose donc on va zapper ce passage.

Nous avons fini par rentrer chez nous. Deux tentatives aujourd'hui. Un maigre butin mais déjà mieux que la fois précédente, avec une impression de me confronter à un palier au nombre de deux tentatives.

C'est comme si mon esprit considérait qu'après deux tentatives j'avais eu assez d'émotions pour la journée... hum... malédiction...


- Session SPU numéro 3, accompagné de Optimist cette fois-ci :

Ca tourne pas mal au niveau des wings, je compare un peu leur façon de faire, je me forge un petit panorama, ça m'aide pas mal.

Ce jour là, j'ai mis pas mal de temps à me lancer (comme d'habitude en fait, mais là ça paraissait encore plus long).

Je regardais mon acolyte ouvrir la marche, me devançant...

Alors bien entendu, ce n'est pas une compétition, mais quand même, ça fait un petit pincement au coeur de se voir stagner pendant qu'on assiste à l'envolée de son wing, certes plus expérimenté, mais pas moins humain que soi même.

Je repensais alors à mon blocage quant aux fameuses "deux tentatives".


Au moment où mon acolyte est parti tenter le coup chez une femme tout juste repérée, j'ai remarqué une fille tout à fait charmante (HB6) qui était entrain de sourire toute seule en marchant.

Première tentative :

Une occasion en or, me suis-je dis, "allez fonce".

Et c'est ce que j'ai fait :

Moi : Salut !

HB : *Non de la tête, effaçant son sourire*

Moi : Non... Non... ? :| ... Bonne journée ! *lorsqu'elle étais de dos*


Elle avait vraiment du charme, c'est dommage, et un sourire si mignon, si communicatif...

"Peut-être croyait elle que j'allait lui demander de l'argent", me fit remarquer mon wing pour ne pas que je me focalise sur le pourquoi du comment de l'echec et que je ne prenne pas ça personnellement :lol:

Et là encore s'écoulait pas mal de temps avant d'avoir un truc à se mettre sous la dents... le temps passait, la fatigue montait, et les résultats se faisaient encore attendre.

Une fois revenu au point de départ, mon wing me pointa une cible suceptible de m'intéresser.

Optimiste : Là-bas !

Moi : Heu...

Optimiste : Allez !

Moi : Ouais allez !!


Deuxième tentative (HB 7), mais je me suis rendu compte qu'elle était un peu trop vielle pour moi une fois devant :

Moi : Bonjour !

HB : Bonjour :| (limite les sourcils froncés ; pas désagréable dans son comportement pour autant, mais pas franchement rassurante).

Moi (ok, plan B) : Pourriez vous m'indiquer la rue *"do-ré-mi"* s'il-vous-plaît ?

HB : Il faut que vous alliez par là-bas, puis que vous empruntiez ce passage, et ensuite lalala...

Moi : Merci, bonne journée.



A peine avait-je rejoint mon wing pour lui annoncer mon changement de plan qu'il me pointa aussitôt une autre HB :

Optimist : Celle-là maintenant !

Moi : Heu...

Optimist : Allez t'es bien parti là, reste sur ta lancée !!

Moi : Ouais, c'est pas faux !!


Elle était petite (HB6), toute mignonne, avec des lunettes à la mode 8)

HB day, troisième prise ! Lumières, caméra, action !! :


Moi : Salut !

*Des gens nous séparent pour passer*

Moi qui relance : Salut !

HB : Salut :)

Moi : C'était pour te dire que je te trouve super jolie et je m'en serai voulu de pas venir te voir :) (il va falloir que je trouve un qualificatif plus accrocheur que "jolie", même si je tente à chaque fois de le faire à l'instinct, parce que c'est pas super original au final).

HB : Haha merci ! :mrgreen:

Moi : Je suis avec un ami là donc je vais pas avoir beaucoup de temps mais j'aimerai bien qu'on se revoit :)

Hb : Le problème c'est que j'habite en Belgique :)

Moi : Ah ouais ? Et t'es ici pour combien de temps ?

HB : Jusqu'à jeudi :? (elle répondait sans hésitation, ça n'avait pas l'air d'être du bluff d'après moi).

Moi : Ahh mince ! C'est dommage :?

HB : C'est marrant, aujourd'hui t'es la deuxième personne à m'accoster de la sorte :D

Moi : Ah bon ? Et tu leur a dit quoi ? La même chose j'imagine.

HB : Non, même pas ! J'ai de suite décliné leur proposition, je n'ai pas pris le temps de discuter :)

Moi : Ils ont du mal s'y prendre :) Je ne t'ai pas fait peur au moins ?

HB : Non t'inquiète pas, je sais reconnaître les sales types :)

Moi : Ca va alors :) Au fait, moi c'est Hushpuppy :)

HB : Moi c'est *comment j'ai pu oublié son prénom, elle qui était si agréable !*

Moi : Je vais pas te déranger plus longtemps alors, bonne journée, peut-être qu'on se reverra !

HB : Salut :)


Eh bien celle-ci, on peut dire qu'elle ma mis la pêche ! Pfiouuuuuuu... un sourire vraiment contagieux, comme je les aimes.

J'avais pas le mojo comme à la suite d'un entretien d'embauche prometteur mais elle a le mérite de m'avoir mis un coup de fouet !!

Je suis donc retourné voir mon wing avec le sourire et prêt à poursuivre les recherches avec une bonne dose de motivation :mrgreen:


Mon wing a ensuite aperçue une HB7 marchant avec un sac de Macdo dans une main, et des frites dans l'autre :

Optimist : Allez continue avec celle-ci, je sais qu'elle est pas dans tes goûts mais c'est pas grave :wink:

Moi : Heu ouais... bof...

Optimist, *me tournant dans sa direction et me poussant un peu* : Si si si, allez ! T'y vas !!

Moi : Ouais, t'as raison !!


Tentative numéro quatre :

Moi : Salut !

HB : ? (la bouche pleine de frites :lol: )

Moi : Je t'ai trouvé jolie et je m'en serai voulu de ne pas venir t'en informer :)

HB, *finissant d'avaler sa bouchée avant d'arborer un air du genre "oh c'est trop mignon !"* : Merci mais j'ai un copain :)

Moi : Très bien, bonne journée... et puis bon appétit :wink:

HB : Merci !


*petite ellipse parce qu'on aime bien sauver les arbres :P*


Alors làààààààààà !!! Je croise une HB super mignonne (allez HB8), avec un legging (ou un délire dans le genre) aux motifs colorés et répétés (vous savez ces bas à la mode chez les filles depuis un certain temps).

Je dis "alors làààààààààà !!!" parce qu'elle ma lâché un de ces eye contacts comme on en voit que rarement ! Elle ma fixé jusqu'à ce qu'elle soit hors de portée de ma vision (moi aussi d'ailleurs :mrgreen: ).

Elle a du voir la fureur que j'avais choppé grâce à ma rencontre avec la HB Belge 8)

Moi, m'adressant à Optimist : Non mais t'as vu le putain d'eye contact qu'elle ma envoyé ?! :shock: Ca c'était de L'IOI ou je m'y connaît pas !!

Optimist : Ah ouais ? Bah vas-y alors, qu'est-ce que t'attends ?

Moi : Mais clair !


Je galope alors vers la gazelle après ce court laps de temps, le palpitant au rendez-vous :

Moi : Salut !

HB : :shock: (ah parce tu pensais pouvoir me lancer des regards aussi flagrants et croire l'espace d'un instant que j'allais pas venir te voir, tétanisé par ta beauté ? Ahahah !! Grossière erreur madame :lol: ).

Moi : Je t'ai trouvé super jolie et je m'en serai mordu les doigts de ne pas tenter de venir te parler :)

HB : :shock:

Moi : ? (Qu'est-ce qui se passe ? Dans le script c'est moi qui est censé être tétanisé par son pouvoir d'attraction reflétant une confiance en soi capable de m'impressionner au point de m'enlever les mots de la bouche, quelque chose de mieux que le synthol même, non ?)

HB : Pardon ? :o

Moi : Je t'ai dit que je te trouvais jolie et qu'il me semblait impératif que je vienne faire ta connaissance.

HB : :shock:

Moi : Tu vas pas me dire qu'on t'as jamais dit que tu étais jolie ? :|

HB : :o

Moi : Tu sais pas quoi dire, c'est ça ? (c'est marrant, j'ai l'impression de me débrouiller de mieux en mieux niveau diction ; moins d'hésitations, moins de blanc... GOOD :) ).

HB : :o

Moi : Je suis avec un ami donc je n'ai qu'une minute mais on pourrait échanger nos numéro afin qu'on puisse se revoir une autre fois.

HB : Je donne pas mon numéro :o (puis je me suis aperçu qu'elle regardais à ma droite son groupe de copines qui venait d'arriver et qui elles-même regardaient dans notre direction).

Moi : Ce sont tes copines, c'est ça ?

HB : Oui :o

Moi : Vas-y :)



Etrange :shock:

Elle était littéralement tétanisée ; pas de peur, mais de surprise. Je pense qu'elle était à mille lieues d'imaginer que j'étais capable d'aller l'aborder malgré son regard insistant.

Funny moment :lol:

Par contre, j'ai oublié de me présenter :|


Et on fini enfin sur une cinquième tentative, cette fois-ci de ma propre initiative et sans aucune hésitation, une HB6 se dirigeant vers un abri-bus afin de s'y asseoir.

Mon wing vérifie qu'elle est seule sous l'abri-bus et me fait signe : "all clear" :wink:


Moi : Bonjour !

HB, avec écouteurs dans les oreilles qu'elle n'enlèvera pas : Bonjour.

Moi : Je viens te voir parce que je t'ai trouvé jolie et j'ai voulu te le dire.

HB, avec un sourire mi-amusé/mi-gêné : Heuuu... C'est une blague ? :o

Moi : ah non non non, du tout, je suis sérieux. Je m'appelle Hushpuppy (*serrage de pince*). Et toi, c'est quoi ton prénom ?

HB : Je m'appelle Esther (c'est le premier prénom dont je n'ai pas oublié les caractères alors j'ai décidé de fêter ça en l'affichant en entier :lol: ).

Moi : Je suis avec un ami là donc je ne vais pas pouvoir rester longtemps mais donne moi ton numéro histoire qu'on organise un truc un de ces jours.

HB : Heuu non, désolé.

Moi : Tu n'es pas intéressée ?

HB : Non :)

Moi : Bonne journée :)


Voyons, voyons !

Si on récapitule : j'ai "explosé" mon blocage des "deux approches", je commence à ne plus trop réfléchir à ce que je vais dire, de moins en moins de blancs et de moins en moins d'hésitations.

Egalement moins d'appréhension et moins de stress une fois la conversation engagée.

J'ai tout de même laissé passé un tas de HB pour des excuses bidons, faut que j'arrête avec ces conneries de "out of my league"...

Tout n'est pas parfait, je le sais bien, mais ça avance, et ça, ça fait chaud au coeur :D


Au fait, j'ai omis de préciser le fait qu'un clochard m'avait insulté de "tête de mort" parce je lui ai fait "non" de la tête lorsque je vis qu'il allait me demander ce que je croyait être de l'argent :lol: (en fait y voulait savoir l'heure, donc il s'est vexé, mais j'avais pas compris ; et puis de toute façon, vu sa réaction, il ne la méritait pas...).

A ce moment là, j'ai pas pu m'empêcher de penser à la fille qui m'avait supposément fait le même coup (tentative numéro un de la journée).

c'est marrant quand même, comme par hasard :P

It was a good day :fuckyeah:

A bientôt :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yesssss! le 28.06.13, 22h06 par Optimist
Je mange ma salade comme des chips.

Anadi go ? (En gros ça veut dire "tranquille ou quoi ?" dans une des langues composant le guinéen, pas le soussou mais l'autre dialecte dont je ne me souviens plus du nom).

Parlons peu, parlons bien !

J'ai pas de session SPU à raconter aujourd'hui.

C'est pourtant pas faute d'avoir tenter le coup, car j'en ai bel et bien fait une samedi, mais je n'ai tout simplement réalisé aucune approche lors de celle-ci.

J'étais avec quelques wings : Neon865, Optimist et Santia.

Mon ressenti : Les sessions à quatre, c'est pas mon truc ( à l'attention de mes wings : si vous passez par là, ne le prenez pas personnellement).

Je m'explique (version rapide) : Je suis plus un homme de tête-à-tête, et gérer la session à quatre je trouve que ça fait perdre pas mal de temps (attendre que la personne ait fini son approche avant de changer de coin pour ne pas la perdre, etc).

Je vais pas m'étendre là-dessus mais il va falloir que je travaille à élargir ma zone de confort.


Mais ce n'est pas de ça dont je suis venu causer en ce jour qui marque le départ d'une nouvelle semaine.

Quand j'ai commencé le SPU (il y a grosso modo trois semaines), j'ai remarqué un truc : c'est un domaine plutôt énergivore.

J'ai commencé à me rendre compte que ça commençais à prendre de plus en plus d'ampleur dans ma tête et de plus en plus de place dans ma vie, au détriment des autres activités (ça n'a pas duré longtemps, heureusement). On peut dire que ça avait tout l'air de virer aux symptômes de l'obsession (comme tout domaine où je me lance sérieusement [études, sport...], je ne fait pas dans la demi-mesure, et j'ai donc ma période d'adaptation où je ne pense qu'à ça).

J'ai ensuite contacté Olfff par MP car je me suis rendu compte en lisant son carnet qu'il avait connu le même "sort" à ses débuts.

Ce que j'ai retiré de cet échange, et que j'ai assimilé à mon point de vue (/!\ Ce qui va suivre, je ne le revendique comme une vérité absolue, libre à vous de confirmer ou d'infirmer la théorie, mais ne prenez pas celà pour argent comptant s'il-vous-plaît /!\) :

Les sessions organisées de SPU, dans un premier temps, c'est très bien. Ca permet de faire s'effriter le cadenas de l'appréhension, de travailler sa technique d'approche, c'est de l'entraînement en somme.

Une fois dépassé le stade de ce point de vue dit "de formation", je pense qu'il serai assez néfaste à terme de voir ce type de SPU dans une optique de "recherche d'une femme".

Alors bien entendu, si lors de "l'entraînement" il m'arrivait de tomber sur une femme intéressante, je ne tomberai pas dans le culte de l'adage "il ne faut pas mélanger le travail et le privé", car cela serait l'équivalent d'une rencontre purement fortuite en quelque sorte, croyance sur laquelle certaines personnes calquent leur vision de la rencontre de l'âme soeur.

Je pense que l'important est avant tout la manière de voir les choses selon laquelle le SPU sera considéré ou non comme une démarche naturelle.

En ce qui me concerne, je ne cherche dans mes sessions SPU qu'à développer mon potentiel et c'est pourquoi, une fois le cadenas de l'appréhension suffisamment entamé, je pense ne plus trop m'attarder sur ces sessions organisées (à part peut-être de temps en temps pour dégraisser la machine).

Et cette optique d'entraînement est évidemment pour moi, un bon moyen de me préparer pour, dans un second temps, au jour où une occasion me tombera sous le nez sans que je n'ai rien demandé, un de ces jours comme les autres où il se passe des évènements pas comme les autres.

Pour en finir avec le pourquoi du comment de cette réflexion, j'ai lu pas mal d'articles, de livres, ou de récits sur la séduction. J'imagine tout à fait enfoncer des portes ouvertes et traiter d'un sujet qui a surement été abordé des milliers et des milliers de fois.

Malgré cela, il ma paru judicieux d'en faire un post sur mon carnet, car dans la mesure où cette réflexion ne vous aiderait pas vous, elle m'aidera moi grâce à sa présence dans mes écrits.


TRANSITION !


Parce que non, je ne suis pas seulement venu, en ce jour de dézonage de la carte Imagin'R ( 8) ), dans une optique d'introspection, mais aussi dans le but de parler un peu de phone game (car oui, la séduction possède plusieurs branches à son arbre alors autant faire ressortir le singe qui sommeil en nous :wink: ).

Je vais donc mettre une conversation par texto ci-dessous sur laquelle j'aimerai avoir des retours pour tenter de perfectionner ma tchatche.

Avant de commencer, juste un petit sur mon interlocutrice :

C'est une ancienne camarade de classe que j'ai eu dans ma classe pendant seulement un semestre (environ trois mois).

J'ai vraiment commencé à lui parler qu'à la fin de l'année scolaire (j'ai eu son numéro le dernier jour) donc je ne pense pas être enseveli dans les sables mouvants de la FriendZone plus loin que la cheville (on ne suis pas son confident, on ne parle pas souvent ensemble, pas très longuement et c'est toujours elle qui prend des nouvelles.

Pour finir, ce ne considère pas cette personne comme une cible : elle vie très loin de chez moi (hors de la France) et je ne pense pas qu'elle revienne de si tôt donc je ne m'imagine pas construire une relation de couple avec elle (ça me paraît impossible dans ces conditions), j'y vois surtout un moyen d'aiguiser mes aiguilles de sédOcteur (si elle revenait dans le coin je ne dirai pas non mais je ne me fait pas d'illusions ; plus tôt elle m'avait dit qu'elle aimerait bien me revoir quand elle serai de retour en France).

P.S. : Une toute dernière chose... A la fac je suis à fond dans les cours, ce qui veut dire que j'essaye de bavarder le moins possibles avec mes camarades de classe pendant les cours, et d'aller un maximum à la bibliothèque, ce qui ne fait pas de moi, vous l'aurez deviné, le tchatcheur de service (donc la fille ne connaît pas beaucoup plus sur moi que ce qu'elle peut visualiser).

Voici la conversation :

Il y a a un décalage horaire de 5 heures entre elle est moi donc c'est pas toujours évident de converser ensemble.



Elle : Ca va bien ?

Moi : Ca va bien oui :) Et toi comment ça va ?

Elle : Oui oui, fatiguée, j'ai hâte de finir (elle parle de son travail).

Moi : T'es pas en vacances encore ? C'est bientôt ?

Elle : Lool non. Les vacances s'annoncent bien.

Moi : J'espère bien pour toi que les vacances s'annoncent bien !

Elle : Merci poil de carotte :mrgreen: (ci-mer le surnom supra-original, c'est comme Leboeuf, on me l'avait jamais faite celle là :roll: ), je l'espère.

Moi : Mais oui ! Mais fais attention aussi, tu vas te faire kidnapper à force de m'appeler comme ça, tu vas voir :P

Elle : Lol mdrr viens donc ... (combo de rire)

Moi : Pas besoin de me déplacer, j'ai mes contacts 8)

Elle : Ah wai lool j'aimerais bien voir ça lol. Tony Montana lool.

Moi : Rigole, c'est ça, rigole !! En attendant vérifie bien qu'il y ai personne dans ton dos lorsque t'es sous ta douche, ou en train de pique-niquer :lol:

Elle : Lool. Tu as de l'imagination toi !

Moi : Et comme je suis sympa je partage !

Elle : Mdrrr krr (elle était à court de formule pour exprimer son enthousiasme :lol: )

Moi : Et toi t'as de la rigolade à ce que je ,vois.

Elle : Wep t'as trop regardé Scarface.

Moi : Je l'ai jamais vu en plus, tu me montrera alors.

Elle : Ben c'est un ancien film, il est sorti dans les années 80.

Moi : Je le connais, je l'ai juste pas vu. Le parrain non plus d'ailleurs, ça manque à ma culture.


Elle : Ben j'avoue que moi aussi :) Mais bon j'ai peur de remarquer tous les défauts du film.

Moi : Parce qu'il est vieux ?

Elle : Les années 80 c'est loin lool.

Moi ,: Apparemment ya un type qui se fait découper dans une baignoire, si ça peut encourager ton esprit cinéphile à aller voir le film.

Elle : Lol.

Moi : Ouais je te vois bien aimer les films comme ça.

Elle : Krrkrr j'aime bien, tu n'as pas tort.

Moi : Eh oui les femmes sages ça cache toujours tout plein de trucs.

Elle : Pas forcément mdrr en même temps c'est pas faux.

Moi : Tu ne peux pas tromper mon esprit d'analyse ! C'est comme les sables mouvants ou les anacondas, plus tu essaye de te débattre, plus t'es cernée !!

Elle : Lool tu me fais rire.

Moi : Femme qui rit comme on dit... :) (super original, je sais... en même temps je me demande toujours si ça fait gros lourd de la sortir ou si c'est plutôt le type de sexualisation qui passe au près des filles en général. Si vous avez la réponse... :D En même temps v'la la perche qu'elle ma tendue !).

Se fera kidnapper, j'note ça dans mon carnet pour ne pas oublier.

Elle : Alala je pensais pas que t'étais comme ça lool.

Moi : Tu peux parler la découpeuse !!!

*Fin des nouveaux messages...Biiip*


Je me moque gentiment de la forme de ses messages, mais ne vous laissez pas duper, la fille est pas mal cultivée de ce que j'ai pu en voir.

Bon c'est pas que je m'ennuie mais l'heure tourne et je vais être en retard à ma session SPU du jour si ça continue...

Si vous avez votre mot à dire, moi j'en ai le quadruple en échange : ne vous gênez pas :D
Je mange ma salade comme des chips.

Salutations

Aujourd'hui j'ai pas mal de texte à écrire alors je vais pas tarder à m'atteler à la tâche, dès tout de suite même !

Commençons par le moins croustillant :

// Attention : pour ceux qui n'aiment pas la prose autobiographique, vous allez êtres servi ! Je vous conseille de vous diriger à la fin de cette bannière afin de trouver ce qui vous intéresse réellement ; Un public averti en vaut deux ; en vous remerciant :) //

Aujourd'hui j'ai trouvé un job d'été :awesome:

Le premier de ma vie !! :fuckyeah:

Et là je me suis dit : "Aujourd'hui, c'est mon jour, et il va falloir forcer la chance jusqu'à ce qu'elle m'aime 8) "

J'avais d'ailleurs un rendez-vous chez l'ophtalmo afin d'enfin pouvoir changer mes lunettes et arrêter de passer ma vie chez Afflelou tellement elles ont joué les contorsionnistes (Afflelou il est fou à cause de moi :lol: ).

Mais je préférais me là couler douce sur FTS histoire de contribuer tant bien que mal à la vie du forum auquel je dois une bonne partie de mon énergie (merci vieux :wink: ).

Donc j'ai du me doucher en vitesse ;
manger en vitesse ;
partir en vitesse en tâchant de ne rien oublier ;
faire demi-tour en vitesse parce que forcément quand on est speed on oublie quelque chose :| ;
repartir en vitesse afin de prendre le métro ;
laissez passer les jolies HB parce qu'on se dit qu'on est pressé alors qu'on sait très bien que c'est une excuse que l'on appelle plus communément "procrastination" [j'arrête les "en vitesse" parce que je pense qu'on a compris] ;
courir lorsqu'on sort du métro, en vitesse (dernière promis :P ), parce qu'il est l'heure du rendez vous en fait ;
arriver sur les lieux du rendez-vous, monter les étages et s'entendre dire qu'on a pas pris de rendez-vous chez eux (et ça, ça n'a pas de prix 8) ) ;
comprendre qu'en fait on a pris rendez-vous dans un autre centre QUI PORTE LE MEME NOM PUTAIN ! (et imaginer les dames de l'accueil me prendre pour un benêt);
demander aux gens dans la rue si ils connaissent l'adresse et se rendre compte qu'en fait les parisiens c'est pas autant des enfoirés aigris que ce que l'on dit (j'ai du parler à une bonne trentaines de personnes dans la journée (j'exagère à peine), à part un ou deux "je suis pressé" + visage de dépressif, je n'ai reçu que des politesses (je suis fier de vous les parisiens :mrgreen: ).

Bon au final j'ai appelé mon centre pour leur expliquer le problème, la dame m'a dit que si je n'arrivait pas dans les 15 minutes, le rendez-vous était annulé.

Bien entendu j'ai pas retrouvé le lieu du crime, mais le premier centre ma conseillé d'aller voir dans un hopital qui prenaient les gens tout de suite, jour et nuits, aux urgences bla bla bla.

Sauf que eux ils avaient pas la machine pour inspecter les yeux... (parce que j'y suis allé).

Donc au final j'ai repris rendez-vous dans le centre où je devais aller aujourd'hui, pour la semaine prochaine, et sa localisation m'est toujours inconnue (t'es efficace mec... y a pas à dire, t'es efficace...).

Heureusement que j'aime la marche, un vrai randonneur !

Une journée, tout en vitesse 8)

// Fin de la bannière, y a plus de danger les gars //

Suite à ce petit plantage de décor afin de retranscrire au mieux le bordel que c'était dans ma tête, entre joie et agacement, entre surprise et confusion, on va pouvoir commencer à parler des choses sérieuses.

Ca crépite !

J'étais là, dans la rue, ayant perdu mon temps pour rien, lorsqu'une idée me vînt à l'esprit :

Flashback : "Aujourd'hui, c'est mon jour, et il va falloir forcer la chance jusqu'à ce qu'elle m'aime 8) "

Je me suis dit : "C'est Showtime"

Le plus grand terrain de jeu sous mon nez, l'aventure, la vraie.

Quitte à perdre ma journée, autant la perdre avec classe :arrow: J'improvise donc une petite session SPU en solo.

(petite parenthèse : j'avais fait une session avec Optimist , la dernière fois, où j'ai fait deux pauvres approches qui ne méritent pas d'être racontées ; on a passé la majeure partie de notre temps à griller des players en train de pratiquer, y'avait la moitié du forum dehors :lol: ).

Et là les gens, je suis fier de moi.

Sans aucun doute ma session la plus rentable depuis le début.


Première HB (HB8) :


Elle distribuait des journaux à la sortie du métro.

Moi : Bonjour !

HB : Bonjour :) *me tends un journal*

Moi : *prend le journal* Je vous ai vu de là-bas et je vous ai trouvé super naturelle, je me suis dit qu'il fallait que je vienne te parler.

HB : Heu merci :)

Moi : Aujourd'hui c'est mon jour alors il fallait que je tente le coup tu comprends :D

HB : Ah oui :)

Moi : J'ai qu'une minute car j'ai un rendez-vous, alors je ne vais pas rester très longtemps, mais je voulais vous dire que j'aimerai qu'on aille boire un verre ou manger un truc dans les jours qui viennent.

HB : Heu tu me prends un peu au dépourvu là :)

Moi : C'est vrai, j'imagine qu'on ne vous fait pas ça tout les jours. Donne moi ton numéro et on fera ça plus tard.

HB : Merci mais je sors d'une relation compliqué en ce moment et je ne suis pas sûre de vouloir me relancer dans une autre pour le moment.

Moi : J'ai l'air d'un mauvais garçon ?

HB : Non pas du tout mais tu sais bien que les apparences sont parfois trompeuses.

Moi : Ne dit-on pas qu'il faut remonter sur sa monture juste après sa chûte ?

HB : C'est vrai, mais sans façon, merci :)

Moi : Au pire donne moi ton adresse mail, ça n'engage à rien le mail.

HB : Non désolé... mais merci :)

Moi : Très bien, je te souhaite une bonne journée alors. Et choisi le bien !

HB : :lol:



Dur ! Je la sentais hésitante mais je n'ai pas réussi à concrétiser l'affaire. Elle me plaisait réellement en plus, tout à fait dans mes goûts...

Je ne me suis pas présenté en plus... :pokerface:

Dans ma tête : "bah oui... tu croyais quoi ? Tu n'est encore qu'un débutant ! T'as cru que ça allait ëtre aussi simple que ça ?"

Allez ! Oublie là Hushpuppy !! C'est pas le premier refus auquel tu fais face et ça ne sera pas non plus le dernier. Ce qui compte c'est de ne pas prendre ça personnellement et de rebondir aussitôt.

J'avais réussir à franchir le pas aujourd'hui, il fallait que ça continue.


Deuxième HB :


Encore une fille qui distribuait des journaux, décidément... elles sont toutes à mon goût, à croire que c'est moi qui les ait recruté !

Moi : Excusez moi !

HB : Bonjour ! *me tend le journal*

Moi : Non ! J'ai déjà :)

HB : Ah oui :)

Moi : Heu... ils embauchent que des jolies filles pour faire ce job ou quoi ?

HB : Non pourquoi ça ? :)

Moi : Bah je suis dans le coin depuis tout à l'heure et à chaque fois que je croise quelqu'un comme vous je vois une jolie fille, je suis en train de devenir fou !

HB : :lol:

Moi : vous n'êtes pas parisienne vous ! (c'est ma botte secrète ! Je l'ai piquée à un de ces types qui vous accoste pour vous parler de telle ou telle association).

HB : Si si, pourquoi vous dîtes ça ?

Moi : On dit que les parisiennes ne sourient jamais :P

HB : Ah mais c'est faux ça ! Il faut pas croire tout ce que l'on entend !!

Moi : Je m'appelle Hushpuppy :mrgreen:

HB : Enchanté. Par contre je vais continuer à distribuer mes journaux si ça ne vous dérange pas parce que je suis sur mon lieu de travail et je pourrais me faire contrôler.

Moi : Bien sûr ! Je suis venu vous voir parce que je ne pouvais pas me permettre de laisser passer une occasion pareil, vous voyez. Je ne vais pas rester très longtemps car j'ai un rendez-vous là en fait.

HB : Et j'apprécie la démarche, surtout que vous me vouvoyez :D Mais je pense qu'on peut se tutoyer maintenant.

Moi : Pas de problème ! Ca vous dirait... excusez moi, c'est l'habitude :mrgreen: Je me disait qu'on pourrait aller manger une glace ou boire un milk shake histoire de se désaltérer un jour prochain :)

HB : En fait je ne peux pas te donner mon numéro, je suis dans une relation difficile en ce moment (décidément !).

Moi : Si la situation est difficile j'ai peut être mes chances alors justement !

HB : Je peux te donner mon facebook à la limite...

Moi : Je viens de quitter facebook... :|

HB : ...

Moi : Au pire donne moi ton mail, c'est encore moins engageant.

HB : Mouais, ok. T'as de quoi noter ?

Moi : Bien sûr :mrgreen:

HB : Voilà.

Moi : C'est noté ! Ecoute je vais te laisser, je dois aller à mon rendez-vous sinon je vais me faire engueuler. A la prochaine et bon courage :)

HB : Merci :)


Allezzzzzzzzzzzzzz !

Premier MailClose ! Premier résultat !! Le travail commence à porter ses fruits !!! Les prises de risques commencent à servir à quelque chose et le jour de paye approche !!!!

Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin !


Troisième HB :


Elle était à côté d'un poteau, sur le côté de la rue, le visage fermé.

Je passe à côté d'elle, je me retourne en la remarquant, je la fixe.

Elle me fixe à son tour puis on se regarde pendant trois bonnes secondes.

J'y vais !

Moi : Bonjour ! Ca va te paraître bateau ce que je vais te dire mais je t'ai trouvé très naturelle et je me suis dit qu'il fallait que je vienne te voir.

HB : Merci (voix basse, pas de sourire, visage fermé).

Moi : Je suis pas méchant, y a pas de problème ? Parce que je vois que t'as l'air... (je voyais qu'elle était distante, j'essayais de calmer le jeu mais elle n'avait pas l'air d'avoir envie de me parler).

HB : Non, et c'est pour ça que j'ai dit merci...

Moi : Je suis pressé car j'ai rendez-vous mais on pourrait aller manger un bout un de ces quatre.

HB : J'ai pas de téléphone en fait...

Moi : T'as aucun moyen sur par lequel je pourrais te contacter ?

HB : Non...

Moi : T'as pas une adresse mail ?

HB : J'y vais jamais dessus...

Moi : Ok, bah écoute je vais pas te déranger plus longtemps, bonne journée.

HB : Merci...


Pfiouuuuuu... J'ai bien cru qu'elle allait finir par s'énerver...

C'est pas grave, tout le monde ne peut pas toujours être d'humeur à faire des rencontres je suppose.

A la suivante !


Quatrième HB :


Je la croise dans le rue, elle est petite et mignonne mais pas vraiment de quoi me renverser.

Et puis bon je me suis dit qu'elles étaient sympa en général d'après mes observations.

Moi : Excuse moi !

HB : *Enlève ses écouteurs*

Moi : Je t'ai vu là, je t'ai trouvé très naturelle et je m'en serai voulu de ne pas venir te parler :)

HB : Merci :)

Moi : J'ai rendez-vous là donc je ne vais pas pouvoir rester mais on pourrait peut-être échanger nos numéro histoire d'aller manger une glace ou autre chose.

HB : Bah en fait je ne suis pas d'ici, j'habites à Shangaï :)

Moi : Shangaï :shock: T'es bien dit Shangaï ? :o

HB : Oui oui :)

Moi : Tu veux bien m'en dire plus parce que là ça m'intéresse :mrgreen:

HB : Heu oui, tu as de quoi noter ?

Moi : Heu oui mais... Ah non mais quand je disait que ça m'intéresse je voulais que tu me raconte comment t'en était arrivé là ! :)

HB : Ah d'accord, Bah ok :)

Moi : On peut continuer à marcher, je ne voudrait pas trop te retarder (et là on a continué à marcher nooooooooormaaaaaaaaaal, comme si on se connaissait depuiiiiiiiiiiiiiiis, sans méfiance ou autre aspects négatifs, comme si accoster les gens de la sorte c'était normal pour ellle).

HB : Ca marche. Et toi tu fais quoi dans la vie ?

Moi : Bah moi aussi je suis étudiant.

HB : En quoi ?

Moi : En Anglais. Toi c'est Shangaï, moi ça sera Liverpool :wink:

HB : Ah ouais et pourquoi t'as choisi l'anglais ?

Moi : Attend mais t'es en train d'inverser les rôles dans l'interrogatoire là :lol: En fait je suis passé par telle fillière ou telle autre fillière. Au final je savais plus trop où j'en était et je ne savais plus trop quoi faire. Je me suis posé les bonnes questions et je me suis rendu compte que ce que j'aimait le plus c'était l'anglais, tout simplement. Et toi, comment tu t'es retrouvée à Shangaï ?

HB : J'ai été entraîné par un ami et puis de fil en aiguille voilà.

Moi : Ah ouais ? C'est lui qui t'as engrainé là dedans ? J'espère que tu fais pas ça par défaut au moins parce que Shangaï c'est pas à côté !

HB : Non non, mais je ne compte pas faire ma vie là-bas :)

Moi : Comment sont les chinois du coup ? Ils sont cool ?

HB : Heuuuuuuuuuuu mouaiiiiiiis...

Moi : Je sens un goût amer dans ta voix, une mauvaise expérience peut-être ?

HB : Pas vraiment mais les chinois on une autre culture donc c'est pas pareil qu'ici.

Moi : Je vois. Et tu reviens quand t'installer en France ?

HB : En 2014.

Moi : Ah mais ça va ! J'ai cru que t'en avais pour un moment encore !!

HB : Eh non :) Tu t'appelles comment au fait ?

Moi : Moi c'est Hushpuppy *serre sa main* Et toi c'est comment ?

HB : *me donne son prénom* On se reverra peut-être :D

Moi : Oui en 2014, quand tu sera rentrée :D Bonne journée et bon courage !

HB : Merci, toi aussi !



Ouaah ! Elle venais de Shangaï quoi !! Enfin j'avais ressenti ce que c'était de découvrir des gens dans la rue et passer un moment sympathique avec eux, avec des personnes ouvertes qui te retournent les questions plutôt que te regarder avec méfiance ou complètement choqué !!!

Great :awesome:


Cinquième HB :


Elle marchait dans la rue et s'arrêta au feu. J'ai attendu qu'elle traverse parce qu'il y avait trop de monde autour et je suis allé la rejoindre. Je l'avais vu de face avant de la croiser et elle était magnifique, j'ai quelque peu hésiter avant d'y aller.

Moi : Excuse moi !

HB : ?

Moi : Je n'ai qu'une minute parce que j'ai un rendez-vous donc je ne vais pas rester très longtemps. Je t'ai trouvé super naturelle, j'adore ton look et j'avais vraiment envie de venir te parler.

HB : Ah merci :mrgreen:

Moi : Je m'appelle Hushpuppy *serre sa main* Et toi ?

HB : *me donne son prénom*

Moi : Dis moi, tu n'est pas de paris toi !?

HB : Non non pourquoi ?

Moi : Je le savais ! On dit que les parisiennes ne sourient jamais c'est pour ça :)

HB : :lol:

Moi : Et tu viens d'où du coup ?

HB : Je viens de telle banlieue.

Moi : Ah bah c'est cool ça, moi aussi je viens de banlieue ! Donc y a pas de préjugé ni rien ?!

HB : Bah si un peu quand même.

Moi : Ah bon ?

HB : Enfin je suis toujours vivante donc ça va :)

Moi : Ouais, tant que t'as tes deux bras et tes deux jambes c'est pas si mal :)

HB :c :mrgreen:

Moi : J'aimerai bien qu'on aille manger une glace ou boire un milk shake histoire de se désaltérer plus tard.

HB : Heu ouais d'accord :)

Moi : Bah écoute donne moi tu numéro et on organise ça dès que j'ai un créneau :D

HB : NumClose ! (Alright then !!)

Moi : Allez je te fais la bise, on se revoit plus tard, parce que sinon je vais me faire engueuler !

HB : :lol:

Moi : Bonne soirée !

HB : Toi aussi !



Premier NumCLose !!!!!

Eh bah mon vieux, quelle journée 8)

Allez on continue, plus que j'amais ! On va bientôt dépasser le record d'abordage !!


Sixième HB :


De retour avec une nouvelle employée qui distribuait les journaux, dans la lignées des charmantes HB de tout à l'heure (C'est la troisième à mon goût, c'est fou !).

Moi : Excuse moi !

HB : Oui ?

Moi : C'est moi ou ils emploient que des jolies filles dans votre boîte ? C'est incroyables, depuis tout à l'heure je vois que ça, je suis en train de devenir fou !

HB : Ah bon :lol:

Moi : Mais clairement ! Je viens te voir parce que là c'est un appel à venir te voir carrément !! Par contre je n'ai qu'une minute car j'ai un rendez-vous mais je pensais qu'on pourrait peut-être se revoir plus tard histoire de manger une glace ou boire un milk shake afin de se désaltérer.

HB : Bah en fait je devrais pas trop...

Moi : Oui je sais, il se peut que tu sois surveiller :)

HB : Voilà :)

Et là elle me balance un mot que j'ai pas compris...

Moi : pardon ?

HB : *répète le mot* c'est mon prénom.

Moi : Ah d'accord ! Continue à distribuer tes journaux pendant que je prend ton numéro.

HB : *donne son numéro*

Moi : Moi c'est Hushpuppy :)

HB : Enchanté.

Moi : Egalement ! Je vais te laisser travailler. Tu finis à quelle heure ?

HB : Bientôt :)

Moi : Tant mieux ! Bonne soirée :D

HB : Merci !


On dirait que les femmes qui distribuent leurs journaux sont plus aptes à la discussion que les autres (peut-être qu'à force de se faire snober elles ont développé une facilité à communiquer avec ceux qui le veulent bien finalement :P ).


Cette fois je décide de passer à l'étape supérieure. C'est décidé Hushpuppy, cette fois, tu abordera un set !

Ca tombe bien, en voilà un prometteur.

Un set de deux filles qui tournent plus ou moins en rond de l'autre coté de la rue, pas vraiment pressées à première vue.

Un set pour la septième HB... claaaaaaaaaaaaaasssssssse 8) (j'aime ces subtilités).

Puis sept c'est un bon chiffre pour gagner le jackpot !


Septième HB :


Moi : Excusez moi !

Wing de la HB : ?

Moi : Je peux t'emprunter ta copine juste une minute ? :)

Wing de la HB : Heu bah heu, oui :)

Moi : Salut !

HB : ?

Moi : J'en ai seulement pour une minute car j'ai un rendez-vous mais je m'en serai voulu de ne pas venir te voir. Tu sais ces jours où quand tu rentre chez toi tu te dis que t'as peut-être raté une occasion :)

HB : :)

Moi : J'adore ton style (elle était vraiment stylée ; superbes vêtements, superbe coiffure), j'aime bien ta coiffure et je te trouve super naturelle.

HB : Merci !

Moi : Je m'appelle Hushpuppy, et toi ?

HB : *Me donne son prénom*

Moi : *Me tourne vers sa wingwoman afin de me présenter également à celle-ci*

Wing de la HB : *me donne son prénom avec le sourire*

Moi : *revenant à la HB* Je me disait qu'on pourrait aller manger une glace ou boire un milk shake un de ces jours.

HB : Merci mais je ne suis pas intéréssée :)

Moi : Ah non ? Alors pas d'échange de numéro ? Pas d'échange de mail ? Ni rien ?

HB : Désolé mais je suis prise :)

Moi : C'est normal :) Bonne journée à vous deux !

HB + Wingwoman : Merci !



Ayé ! Mon tout premier set !! J'aime cette journée.

Non seulement je suis efficace, mais en plus je suis tout seul. J'ai donc réussi à trouver la force en solo, et c'est un prompt renfort 8)


Assez vite je trouve une autre HB à pister, je n'hésite pas.


Huitième HB :


Moi : Excuse moi !

HB : ?

Moi : Bonjour ! Je t'ai vu passer et je me suis dit qu'il fallait que je vienne te parler. Je t'ai trouvé très naturelle.

HB : Hum ! (genre "ouais je connaîs") Mais là je suis préssée...

Moi : Ok bah bonne journée quand même !

HB : Merci...



Et puis là j'ai reçu un appel de mon dernier sms game (raconté dans le post précédent).

Je pensait qu'elle avait mal pris la sexualisation et qu'elle voulais plus me parler, bah en fait non... :lol:

Ca sert à rien de raconter notre conversation vu qu'il ne se passera rien entre nous tant qu'elle est loin (en gros j'ai continué un peu dans mon délire du sms game genre "mais qu'est-ce qu'ils foutent mes gars, ils ne t'ont toujours pas kidnappé ? C'est quoi ce travail ? Je vais les virer pour engager des pros, ils vont voir", phrase que j'ai du répété quarante fois tellement la communication était mauvaise, puis on a parlé de choses plus communes. Donc rien à signaler).


J'ai donc pratiquement doublé ma cadence d'abordage, réussi à aborder un set, réalisé mes premiers Numcloses et MailClose, gagné en assurance et en diction, plus de spontanéité...

Qui plus est, je me souvient de mieux en mieux des prénoms de mes interlocutrices :wink:

C'est du tout bon cette journée :D

Puis j'ai décidé de rentrer car il se faisait tard et que la fatigue me gagnait.

Une fois sur les quais du métro je vois deux HB, superbes toutes les deux, avec un skate à la main chacune (c'était pas un skate mais ça y ressemblait ; par contre j'ai oublié comment elles appelaient ça).

Et là j'ai ressenti l'envie d'y aller sans me prendre la tête, non pas pour espérer en NumCloser une sur deux mais uniquement pour discuter, développer un peu plus mes intéractions.

Je vais donc les voir (le dialogue a été assez long car on a passé pratiquement tout le trajet à discuter ; je vais pas raconter ça de manière classique car il serait compliqué de retranscrire la conversation telle qu'elle était, je vais me contenter d'un résumé).

A peine leur avais-je dit "excusez moi de vous interrompre en pleine conversation mais ... vous faites du skate ? Ca m'intrigue de voir un "gang" de filles comme vous, c'est la première fois que je vois ça" qu'elles m'inclurent directement dans la conversation comme si on avait déjà fait connaissance ultérieurement.

Elles étaient vraiment originales comme filles. Elles se revendiquaient comme différentes des autres à Paris. Une chose qui ma marqué c'est qu'elles savaient ce qu'elles voulaient.

Y'en a une qui était étudiante et qui voulait travailler dans le milieux de la mode (niveau business) après avoir vécu une désillusion en sociologie, et l'autre qui vivait par ses propres moyens, et qui ne voulait dépendre de personne.

Elles parlaient très franchement et très spontanément.

Cette conversation ma plu.

Ensuite elles m'ont dit que j'avais de l'ambition, que ça se voyait. Qu'à ma place elles ne seraient pas venues se parler.

Puis elles en son venu au classique "les gens dans le métro son aigris...".

C'est marrant parce que pour une fois la rame de métro semblait complice de la conversation :

ça rigolait ensemble, ça lachaît des sourires, vraiment une bonne ambiance pour des parisiens dits "aigris".

Enfin tout ça pour dire que ça fait plaisir de voir qu'une rame de métro pouvait passer un moment agréable sans même se connaître, juste pour la beauté de la chose.

Franchement je regrette pas mon d'avoir déclenché cette situation, c'était vraiment le genre de situations qui redonnent du courage.

Je vais m'arrêter là car il se fait tard.

Demain est un autre jour et qui sait ce qu'il nous attend...

Trois heures du mat'... sur ce... ce fut une journée...

:awesome:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 05.07.13, 17h46 par BernardLama
  • [0] Yesssss! le 06.07.13, 22h19 par Optimist
  • [0] Yesssss! le 08.12.14, 02h32 par MrCorbak
Je mange ma salade comme des chips.

...Suite du post précédent...

Je vais faire un petit topo sur mes différents closes :

Une fois rentré chez moi, plus tard dans la soirée (vers 22h30), j'ai envoyé un sms/mail à chacun de mes closes (d'après la "loi des < 12h" suivant le NumClose).

Voici les messages :

- Glassy (mon MailClose qui distribuait des journaux)

"Hey !
C'est le méchant garçon qui est venu t'embêter pendant que tu prenais plaisir à distribuer des journaux à tous ces gens super souriants et super aimables.
Je te donne mon numéro au cas où ta situation compliqué se termine : 06........ .
Je te capte quand j'aurai un créneau de libre, au pire sur ta boîte mail.
A plus tard !!"


- Juvenia (NumClose qui distribuait des journaux) :

"Hey !
C'est le méchant garçon qui est venu t'embêter pendant que tu prenais plaisir à distribuer des journaux à tous ces gens super souriants et super aimables.
Voilà mon numéro, je te capte quand j'aurai un créneau de libre.
Bonne soirée !!"


- Tressy (mon coup de coeur, à mes yeux mon NumClose le plus important pour l'instant) :

""Hey !
C'est le méchant garçon du 93 qui t'as accosté dans la rue tout à l'heure.
Voilà mon numéro, je te capte lorsque j'aurai un créneau de libre.
Bonne soirée !!"


Tressy est la seule qui a répondu à mon message pour le moment, le lendemain à 13h28 (comme quoi elle me le rend bien ce coup de coeur) :

"Bonjour :)
Merci pour ton message.
J'enregistre ton numéro, et je te souhaite une très bonne journée !
A la prochaine ;)"


Pour ce qui est de la suite, je ne suis pas encore trop fixé sur la façon dont j'allais programmer le rdv, mais je pense l'appeler lundi (quatrième jour après le NumClose) pour lui proposer d'aller manger une glace, un milk shake ou je ne sais quoi, mercredi par exemple (près d'une semaine après le NC).

Si rendez-vous il ya, les principaux objectifs :

- m'intéresser à elle et rester flou en ce qui me concerne, en dire le moins possible.

- poser des questions ouvertes ne pouvant pas être répondues par oui ou non.

- sujets de conversations possibles : voyages, passions, cinéma, musique, son avenir, le sport... (parler le moins possible des études/travail du présent).

- rester le plus léger, le plus fun possible (ne pas lancer de débats trop sérieux).

- éviter au maximum toute conversation sur les ex.

- mise en route de l'art du kino un peu plus tard dans la journée, pas d'entrée de jeu (sans trop en faire vu que c'est le premier rendez-vous)

- sexualisation de la conversation (Ca va être dur ! J'ai pas l'habitude, mais si j'ai bien compris, il faut que je reflète le fait que c'est normal de parler de sex : la faire parler de ses fantasmes ? Dès le premier rdv ?).

- ne pas se montrer trop needy (du kino juste ce qu'il faut et pas à outrance, en observant bien ses réactions ; se montrer imprévisible, c'est-à-dire, la complimenter (pas trop non plus) et paraître désintéressé lorsqu'elle enjoy).

Objectifs facultatifs (je ferai peut-être bien de garder un stock dans l'éventualité d'un deuxième rdv ?) :

- tenter le jeu du cube.

- tenter de faire semblant de lire les lignes de la main.

Pas de KissClose au premier RDV, je pense que c'est mieux. Plutôt lors du deuxième si tout se passe bien jusque là.

Je me montre sûrement un peu trop préventif mais je le fais surtout au cas où quelqu'un aurait, parmi vous, des suggestions à faire, histoire de ne pas être pris de cour.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 06.07.13, 22h20 par Optimist
Je mange ma salade comme des chips.

2 3 choses en passant, je te relirai quand j'aurai les idées claires:
La fille qui te disait que ton approche est grosse, je crois qu'elle ne parlait pas du SPU en général. Plutôt de ta manière de faire ("je vois que tu t'ennuies, je viens te sauver"). Déjà en Npu ça passe souvent pas bien parce que tu appuies sur le problème de la fille, et qu'elle a pas toujours l'énergie. Et puis c'est souvent le premier truc qu'on trouve à dire (que ça faine te gêne pas,c'est normal d'aller au plus évident au départ. Mais comme avec les compliments ça marche mieux quand elle ne l'a pas entendu quinze fois avant ou que ça lui semble téléphoné. Avec de l'expérience tu auras le détail original, et sans chercher une approche complètement folle tu réussiras parce que cette touche suffit. Pas besoin de faire des tonnes. Si tu écoutes de l'extérieur souvent ça paraît banal, bidon, évident, comme player on se dit qu'on ferait mieux parce qu'on est dopés aux FR de mecs qui font des trucs complètement barges et comme ça nous semble tellement hors de portée on les lit en se fixant ce genre d'approche comme but à atteindre, mais en vrai si ça nous paraît banal et que ça marche, c'est que le mec a la bonne attitude, d'autres choses dont il faut s'inspirer, et surtout, que pour la fille c'était original. C'est tout ce qui compte. Vaut mieux lui sortir un truc bidon qu'être le quinzième à lui poser une question ou tenter un délire sur son tatouage ou son vêtement voyant et original.
C'est pour ça qu'elle l'a mis. Si tu lui en parles tu rentres dans son jeu sans rien avoir démontré de bien. Donc tu pars mal)

Pour en revenir au street, le maître mot est la normalité. C'est ce que tu dois communiquer. C'est une évidence mais ça passe aussi par des détails subtils.
À la limite joue plus sur les similitudes que sur une attitude qui est plus typique d'une soirée. Genre être aussi en train d'attendre quelqu'un. Comme deux fumeurs isolés socialisent souvent.
Mais apparemment tu es sur la bonne voie.

Dernière chose, tu étais déçu de ne pas être boosté parce que tu trouvais ça banal. C'est très bien, ça évitera à l'avenir de trop te poser des questions. Car tu sais que ce n'est pas parce que tu as gagné un grand talent (dépendant de ta confiance) mais parce que c'est simple et normal.

Bon courage pour la suite, c'est très bien d'être si motivé, je trouve aussi que tu prend vite conscience de certains détails liés au game
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 07.07.13, 09h31 par hushpuppy
  • [0] Absolument le 11.07.13, 22h51 par Blusher
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Merci Owen pour ton témoignage, c'est sympa d'être passé :)

Et bienvenue dans mon carnet !

---

Aujourd'hui ça va être court et concis.

Je suis sorti avec des amis mais y'avait pas grand chose à tenter, puis les quelques éléments intéressants, je les ai laissé passer donc bon.

J'ai quand même fait une tentative en rentrant à la fin de la journée histoire de sauver l'honneur.

La HB s'était assise, dans le métro, sur le strapontin en face de moi et ne détournait pas le regard lorsque je la fixait.

Elle est descendue à ma station de métro en plus.


Voilà le dialogue (j'était pas échauffé donc y'avait quelques petits blancs, ne sachant pas trop quoi dire) :

Moi : Excuse moi !

HB : ?

Moi : Je voulais pas t'aborder dans le métro car ça faisait une peu bizarre et je ne voulais pas te faire peur, donc j'ai préféré attendre que tu descende. Je te trouve très naturelle et j'avais envie de venir te voir.

HB : Merci.

Moi : Je m'appelle Hushpuppy *tendant la main* Et toi c'est comment ?

HB : *Me sers la main* J'ai un certain prénom :)

Moi : Ah ok donc tu ne veut pas me dire :) Et t'as quel âge sinon ?

HB : Oui, je ne te connaît pas. Et j'ai un certain âge :)

Moi : D'accord ! Alors de quoi va t'on bien pouvoir parler du coup ?

HB : Hum je ne sait pas, du beau temps :)

Moi : Bah oui voilà, justement, on a un super beau temps ; C'est bien l'occasion d'aller se manger une glace ou bien un milk shake ensemble pour se rafraîchir :)

HB : Je ne te connais pas :)

Moi : On peut toujours arranger ça si tu me donne ton numéro.

HB : *pas de réponse*

Moi : Alors ?

HB : Hmm... J'hésite.

Moi : Tu hésite. C'est plutôt bon signe ça, c'est pas catégorique au moins :)

HB : Je suis pressée en fait.

Moi : Ca tombe bien moi aussi, j'ai un rendez-vous. Il nous reste plus que quelques secondes avant de se quitter (avant la sortie de la bouche de métro). Alors réfléchi vite :)

HB : Oui il nous reste plus que quelques secondes :)

Moi : Donc ?

HB : Donc non :)

Moi : Tu es sûre ?

HB : Oui :)

Moi : Tu es très sûre ? Tu es très très sûre ??

HB : Oui :) Au revoir Hushpoupi, et bon rendez-vous *me prenant à nouveau la main afin de me la serrer*.

Moi : C'est Hushpuppy... Bye !



Je ne savais vraiment pas quoi dire, et ma performance ma déplu. Je sais que je suis capable de mieux faire.

Je n'était pas sûr de son âge en voyant son visage mais son attitude et sa façon de parler me font penser qu'elle était trop jeune pour moi, donc pas de regret.


---

Pour en revenir au Tressy-cas ( 8) ), mon coup de coeur de la dernière fois :

Je lui ai téléphoné une fois ce matin, entre 10h30 et 11h trente.

Ca sonne... Pas de réponse...

J'avais pas envie d'insister de quelque manière que ce soit donc j'ai laissé couler.

En rentrant chez moi ce soir (à 20h20), deuxième tentative.

Ca sonne... Pas de réponse...


Hush, Hush, Hush... Ca sent le brûlé... Plutôt harsh comme situation... (surtout que sur son message de réponse elle avait l'air favorable à une éventuelle rencontre).

Mais comme on dit dans le métier, il y a toujours de l'espoir tant qu'il n'y a pas de refus clair et net.

Je ne sais pas trop quoi faire, comment la relancer, pour ne pas paraître "needy" ou lui mettre la pression.

J'ai lu qu'il valait mieux appeler, plutôt qu'envoyer un message, lorsqu'il était temps de proposer un rendez-vous mais ça va être dur si elle ne répond pas ou qu' elle ne rappelle pas.

Je comptais lui demander si elle était libre mercredi ou jeudi car ce sont des jours où je suis disponible.

Je pense que je lui enverrai un message demain, lui proposant directement la date, et de passer à autre chose si elle ne répondait pas.

Le message pourrait ressembler à ça :

Salut Tressica ! Comment ça se passe à *nom de sa banlieue* ? Tu ne t'es toujours pas fait kidnapper ? :P (rapport à notre mini-discussion lors de notre rencontre).

Je suis disponible mercredi ou jeudi donc je te propose qu'on se voie un de ces jours-là pour aller se rafraîchir autour d'une bonne glace or something.

Fais moi signe si tu es libre à ce moment là.

Je te souhaite une bonne soirée :wink:



Mes autres NumClose/MailClose n'ont toujours pas répondu à mon premier message, ceci-dit au passage.

Dur !

Bienvenue dans le monde de la séduction Hushpuppy.


P.S. : Je m'étais fait une réflexion que j'aurais pu ressortir lors d'une date avec Tressy (qui s'appelle en fait Charlène).

J'ai remarqué que si on inversait les lettres "L" et "N" dans son prénom, ça donnait "charnel" :

"Sens 1 : Qui est relatif à l'instinct sexuel".

"Sens 2 : Qui a trait aux plaisir des sens (opposé à spirituel)".

Je trouve ça marrant comme coïncidence, on pourrait presque croire à un signe :lol:

C'était l'occasion de sexualiser un peu, et même de lui en faire un petit surnom (j'ai lu que c'était bien les surnom : plus original que Charly/Charlie en tout cas, et ça a du sens).

Bwef, la suite au prochain épisode.
Je mange ma salade comme des chips.

J'aime bien ton approche dans le métro. Bonne accoste (j'aurai pas appuyé sur donc j'ai attendu, c'est un peu calculateur ça peut enlever le confort créé par le début). Pour la suite, elle n' était pas trop pressée à mon avis, mais tu n'as fait que réagir au lieu de proposer.
Trop d'intérêt directement aussi alors qu'elle ne mérite pas (demande pas de suite son prénom, lui demande pas de quoi parler; 90 10 au début, faut apporter l'énergie, tu es un inconnu, elle va pas travailler pour toi). Quand elle répond et relance, tu peux commencer à avoir un intérêt moins générique.
Mais au début, tu affirmes une chose, fais une question en rapport, et rebondit sur la réponse (question ouverte au passage).
Je sais que c'est pas aussi rigide, mais pour ne pas faire l'erreur de l'interrogatoire, c'est bien pour se guider

Pour l'autre, appelle pas le matin en général. Sinon pas trop d'avis mais comme elle ne cherche pas à participer, message court, n'essaie pas de gagner des points avec de l'humour, tu ne le peux que si vous dialoguez, sinon c'est needy, Donc dans ce cas là, je ferais pas de rappel sur la rencontre, sauf en mettant une bonne vanne dedans pour la secouer (pas un neg mais qui lui montre que tu lui lèches pas les bottes.)
Mais c'est mon style. Tu peux toujours essayer comme tu le sens, car tu sais mieux qui est cette fille.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

J'aime bien ton approche dans le métro. Bonne accoste
Thanks :wink:
Trop d'intérêt directement aussi alors qu'elle ne mérite pas (demande pas de suite son prénom, lui demande pas de quoi parler; 90 10 au début, faut apporter l'énergie, tu es un inconnu, elle va pas travailler pour toi)
Souvent, elles ne me donnent pas leur prénom lorsque je me présente (je ne sais pas trop comment parer cette faille).

Trop d'intérêt ? Je pensais que rien que le fait de venir la voir lui montrait mon intérêt et qu'un peu plus ou un peu moins d'attention ne changerait rien. Mais tu as sûrement raison.

Je lui demandait "de quoi allons nous bien pouvoir parler" uniquement pour réagir au fait qu'elle ne veuille me lâcher aucune info. Cela n'est pas dans mes habitudes. Je note en tout cas.
Quand elle répond et relance, tu peux commencer à avoir un intérêt moins générique
Le truc c'est qu'elles répondent rarement en relançant la conversation :?
Sinon pas trop d'avis mais comme elle ne cherche pas à participer, message court, n'essaie pas de gagner des points avec de l'humour, tu ne le peux que si vous dialoguez, sinon c'est needy
Pour faire court :
Salut Tressica,

Je suis disponible mercredi ou jeudi donc je te propose qu'on se voie un de ces jours-là pour aller se rafraîchir autour d'une bonne glace or something.

Je te souhaite une bonne journée :wink:
Is that right ?

Et as-tu des suggestions sur le moment où je dois la relancer ?
Je mange ma salade comme des chips.

Je crois que tu dois être plus précis sur le moment et le pla car c'est trop vague, elle peut pas savoir si c'est un plan car c'est trop vague, il y a trop de choses à décider. Toujours lu que c'était pas bon, et je pense que tu dois lui proposer au moins un moment assez précis. Parce que tu as autre chose qu'elle dans ta vie, fais pas tout en fonction de ses plans.

"Salut X
Je voulais profiter du soleil mercredi, rejoins moi à y heures à z
On discutera autour d'une glace.
Bonne soirée"

Évite les formules toutes faites, et n'en dit pas trop (sur ta disponibilité, ça montre trop que tu attends après elle. Puis suivant comment se passe la date tu voudrais pas qu'elle sache que tu es libre le jour après ;))

Après je trouve que je manque beaucoup de fun, là. Mais je sais pas faire sans connaître la fille. Donc c'est vraiment bateau.
J'ai plus tendance à recontacter des filles déjà closées comme ça.

Pour le moment où lui écrire, si tu sais qu'elle a un moment libre utilise le
Pas une pause boulot, sinon tu passes à la trappe à la reprise.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

"Salut X
Je voulais profiter du soleil mercredi, rejoins moi à y heures à z
On discutera autour d'une glace.
Bonne soirée"
C'est marrant ce que tu dis là parce qu'hier j'ai lu un article qui présentait le film "Shopgirl" :
Dans ce film, Steve Martin invite une femme de la plus pathétique des manières imaginables : il laisse à cette femme une note disant quelque chose comme :

« Je m'appelle Ray Porter. Je vous donne rendez-vous vendredi à La Ronde, un restaurant de Beverly Hills, à 20h. Je ne vous demande pas votre numéro. Soit vous venez, soit vous ne venez pas, et je dînerai seul.»
(psychologie-feminine-101-vt14894.html)

J'ai l'impression que ça ressemble un peu à ce que tu me suggère :lol:

J'apprécie l'effort néamoins, vraiment... Merci !
Je mange ma salade comme des chips.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre