Je réussi.

Note : 7

le 07.06.2013 par hushpuppy

207 réponses / Dernière par hushpuppy le 11.01.2019, 20h16

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Merci Prince of Pop :wink:


Deuxième couplet...

Comme convenu, j'ai appelé Alicia quelques jours plus tard, en début d'après-midi, afin de lui proposer un rendez-vous de vive voix.

Ca sonne, pas de réponse, tant pis, je laisse un message lui demandant de me rappeler ou de m'envoyer un sms pour qu'on puisse se fixer la date tranquillement.

Les heures passent... rien.

Je lâche un bon vieux "comme d'hab t'façon".

J'étais en train d'écrire un message à un amis pour qu'on puisse se rejoindre pour passer la soirée ensemble, mais le téléphone ne m'a pas laissé finir mon texto...

Bingo, c'étais elle ! Un appel en plus de ça !!

Après quelques politesses, on a rapidement fixé le dit rendez-vous, et elle profita de l'occasion, lorsqu'elle m'exposait ses disponibilités en semaine, pour me demander ce que je faisait dans la vie, en prenant pour prétexte le fait que je savais ce qu'elle faisait vu qu'elle avait été obligé de m'en parlé pour justifier ses créneaux.

Un juste retour des choses en somme.

Je lui ai brièvement dit à quoi j'occupais mes journées, sans entrer dans les détails, et je lui dit qu'on en parlerai en face à face, car je devais partir (je devais rejoindre mon amis, vous vous souvenez ?).

Je venais de conclure le potentielle deuxième rendez-vous de toute mon histoire histoire du pick up, à peine la reprise avait-elle commencée, alors que j'avais mis plusieurs mois pour obtenir ce résultat lorsque je venais de me lancer dans la pratique.

La date a finalement bien eu lieu, côte à côte sur le canapé d'un endroit très fréquenté.

La rencontre a durée en tout et pour tout une heure et demi.

Elle est arrivée une demi-heure en retard car elle avait été un peu retenue à son entreprise, elle m'a prévenu en sortant de là-bas.

Ca ne m'a pas dérangé dans la mesure où j'étais posé avec mes amis, pas loin du lieu du dit rendez-vous.

J'en suis ressorti un peu frustré, car ça s'est passé tellement vite...

Je n'ai pas eu l'impression d'avoir réellement agis, je n'ai pas senti la séduction s'installer.

Je ne sais pas, c'est peut-être "normal" dans le cadre d'un premier rendez-vous (?)

En ce qui concerne les kinos, je n'ai pas reproduit les erreurs de ma première date (kinos maladroits et sexualisation bancale).

Je me suis contenté de poser la main sur mon épaule pour lui dire "bonjour/au revoir", et je lui ai pris la main pendant environ une minute lors de ma routine "devines quelle sont mes origines" (à noter que je ne déclenche jamais cette routine, j'attends toujours que la fille me demande, et celle-ci avait du flair !).

C'est presque devenu un petit jeu personnelles, me demander à quel moment elle allait y venir.

J'ai eu du mal à lui faire accepter les termes du marché (pour rappel, si elle donne la bonne réponse, je lui paye la prochaine collation lors du second rendez-vous, si elle échoue, elle me la paye).

Elle m'a dit que c'est une mauvaise perdante, mais j'ai quand même réussi à la faire céder.

En fin de compte, elle a tout de suite donné la bonne réponse, à moi la prochaine note ! (j'ai payé celle du premier rendez-vous, après avoir insisté, c'était pas bien cher d'ailleurs).

Cette fille sourit beaucoup, ce qui fait qu'on se sent tout de suite à l'aise avec elle.

Elle a aussi pas mal rigolé, ce qui est déjà pas mal.

On a un peu approfondis notre discussion sur ce que nous faisions dans la vie, on a parlé de choses et d'autres, mais surtout de musique (et c'est pas pour me déplaire.

Cette fille me convient, ou en tout cas, semble me convenir, car d'après ce que j'en ai vu, c'est tout a fait le type de femme de j'aime beaucoup.

Elle s'investissait beaucoup dans la conversation, je n'avais pas l'impression de la tirer à bout de bras pour la faire parler, et ça ça fait vraiment plaisir.

Au moment de se quitter, je lui ai proposé de convenir du lieu du prochain rendez-vous, histoire qu'elle m'amène dans un endroit qui lui tient à coeur, dans la mesure ou je l'ai amené dans une zone où je passe la moitié de mon temps depuis l'enfance, d'après les conseils d'une de mes amies.

J'étais pas trop chaud pour mettre cette idée en pratique, parce que j'aime bien la technique du "signez ici", du moins, je pense que si on l'utilisait sur moi ça aurait plus de chance de fonctionner.

Elle a dit qu'elle y réfléchirai, avec son joli sourire.

Environ une heure plus tard, je lui ai envoyé un message pour lui dire que j'avais passé une excellent soirée, bien qu'elle fut courte, et que les meilleurs moments étaient souvent les plus brefs.

Ce à quoi elle répondit, le lendemain matin : "Hey j'espère que tu es bien rentré hier soir ! A bientôt j'espère =)"

Je lui répondis simplement en lui disant de me contacter lorsqu'elle se serait décidé du lieu du prochain rendez-vous.

De manière générale, c'est une fille qui met beaucoup de temps à répondre aux messages (avec moi en tout cas).

On ne peut donc pas vraiment converser ailleurs que lors d'une date (à vrai dire je ne me vois pas vraiment l'appeler pour prendre des nouvelles avant qu'elle me propose la deuxième date).

Certains diront que c'est tant mieux, peut être bien que oui.

J'essaye de lui glisser un message de temps en temps pour ne pas sombrer dans l'oubli, en lui demandant son avis sur des albums qui lui plaisent et que j'aimerais bien découvrir, pour ensuite lui faire un tout petit petit débriefing sur ce que j'en ai pensé un peu plus tard.

Le premier rdv avait eu lieu mardi dernier (pas avant hier).

Je m'arrête là pour aujourd'hui.

A la base le récit devait être plus long mais j'ai fait une bavure (vous savez, le truc qui dit que tout mec de FTS écrivant un carnet se doit de fermer la page après une heure passée dessus... Ci-mer...).

Demain j'ai rencart !!

Bon je vous tease, mais je vous en dis pas plus.

Portez vous bien, et à bientôt pour la suite !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 06.03.15, 16h08 par keryo

Ravi que ça vous plaise Keryo et Outkast :)


On embraye !

Je vous avais parlé d'un rencard la dernière fois, la première chose a savoir dessus c'est qu'il a bien eu lieu, la deuxième chose c'est que ce n'étais pas avec Alicia (pas de flake à l'horizon, beau temps et ciel dégagé, qu'est ce qui m'arrive !?).

Mais avant de vous raconter tout ça, faudrait-il peut être replacer les choses dans leur contexte.

J'ai rencontré Azur dans la rue, en train de pianoter sur son téléphone au détour d'une rue, abrité par un mur.

Comme pour la dernière fois, je suis passé devant avec un ami et il m'a convaincu assez rapidement d'aller l'aborder (ah les amis !).

Moi : Salut, je peux te déranger deux minutes ?

Azur : Pour quoi faire ? *visage avec écrit dessus "mais qu'est-ce qu'il me veux celui-là ?"*

Moi : *Oulà je ferais peut-être bien mieux de lui demander mon chemin* Je suis passé devant toi avec un ami et je t'ai trouvé adorable. Je me suis dit qu'il aurait été dommage de ne pas venir te parler *sourire ravageur*

Azur : *Rire de gêne et de surprise + passage en mode timidité absolue*

Moi : Je m'appelle Hushpuppy *enlève mon gant pour lui serrer la main*

Elle : Moi c'est Azur *toute timide, ça m'a fait fondre ahahah*

Moi : *Sa timidité apparente ma déstabilisé, je m'y attendais pas, j'ai commencé à rire tout seul en lui expliquant pourquoi*

Elle : Oh je suis désolé, je suis désolé *sourire trop mignon*

Moi : Faut pas voyons, ya pas de mal à ça =) Je vois que tu a une pochette d'arts plastiques, tu fais du dessin ?

Elle : Oui, je suis à telle école.

Moi : Cool, moi aussi j'ai fait un peu d'art plastique au lycée, j'ai toujours aimé ça.

Elle : *encore sous le coup de la surprise*

Moi : *je me remet à rire tout seul, elle s'excuse encore* Ca te dirais qu'on manger un morceau ou boire un truc un des ces quatre, toi et moi ?*

Elle : Mmh... C'est pour aller plus loin ?

Moi : Aller plus loin ? C'est-à-dire ?

Elle : Former un couple, tous les deux ? Parce que je vais bientôt partir à tel endroit très très très éloigné.

Moi : Ah... Alors ce sera de l'amitié, c'est bien aussi =)

Elle : D'accord =)

Moi : *je prend son numéro* Et du coup, tu vas partir quand ?

Elle : Au mois d'août, et pour quatre ans, ça va être chaud !

Moi : Waaaw, ça tu peux le dire ! Ca va, ça nous laisse le temps de faire connaissance. Et du coup, tu vas dans quel coin ? Francophone ou anglophone ? Tu parles anglais ?

Elle : Je connais l'anglais mais je suis pas assez calée pour faire la conversation dans cette langue. Mais je n'en aurai pas besoin là où je vais.

Moi : C'est super ! Je vais pas te retenir plus longtemps, y a mon ami qui doit cailler en m'attendant. Je te fais la bise et passe une bonne soirée ;)

Azur : Toi aussi =)



Eh ben ! Deux numcloses, en one shot... On dirait que j'inspire confiance en ce moment.

Une fois rentré chez moi, je lui ai envoyé le traditionnel message pour lui communiquer mon numéro et lui dire que ça m'a fait plaisir de la rencontrer.

Réponse : "Coucou =D Trop contente de t'avoir rencontré ! Oui sans soucis. A toi aussi =) =)"

Quel enthousiasme ! Elle m'a mis le sourire cette fille.

Suite à tout ça, je lui ai envoyé un message mercredi pour lui proposer de se voir hier, ce à quoi elle répondit par l'affirmative.

Le jour de la date, quelques heures avant, elle me dit que je ne verrais malheureusement pas sa pochette à dessin car on lui avait annulé ses cours pour qu'elle aille à Reims (je lui avait demandé de l'amener par messages, quelques jours avant la date, pour me familiariser avec son univers).

J'ai bien cru au flake mais finalement non, j'avais mal compris, elle devait juste y aller le matin pour des portes ouvertes, et revenir à temps pour qu'on passe l'après midi ensemble.

Bon, j'esquive peut-être les flakes en ce moment mais pas les retardataires ! (dans la mesure où elle ne connaît que très peu Paris et qu'elle n'avait jamais pris le RER, on va pas lui en vouloir).

Cette fois-ci j'étais moins stressé avant de voir Azur qu'avant de voir Alicia, peut-être qu'on étais juste là pour passer un bon moment dans la mesure où elle allait s'en aller pendant les grandes vacances scolaires, que dans ma tête j'y allais pour de l'amitié.

Seulement voilà... (je vous raconte ça plus tard car j'ai un autre rencard... Ahahahah).

Je vous avais dit que j'ai beaucoup de choses à dire, j'avais pas menti ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 09.03.15, 10h19 par Snow
  • [0] Like ! le 10.03.15, 02h17 par Onmyoji
  • [0] Yesssss! le 10.03.15, 23h56 par mistermint

Voilà la suite Snow !! :mrgreen:

Ahhh !!! Y'a des gens qui lisent, ça fait plaiiiiiiisiiiiiiir !!!!

Où en étais-je ?

Seulement voilà... Elle m'a vraiment tapé dans l'oeil cette madame.

Qu'est-ce qui m'a pris de parler d'amitié moi ? Image

J'vous avais dit que j'avais passé une bonne soirée avec Alicia, c'était rien comparé au plaisir que j'ai pris à échanger avec Azur.

Maaaaaaaaaaa ! Je la sent bien cette fille, je dois tenter le coup, quitte à me planter, je dois essayer !!

J'avais prévu à peu de choses près le même style de rdv qu'avec Alicia mais finalement, rien de ce qui avait été prévu ne s'est produit.

Bon allez, j'ai une heure devant moi pour résumer ma p'tite aventure, c'est partiiiiiiiiiiiiiiii :

Nous sommes allé prendre un chocolat chaud mais il n'y avait plus de place assise, nous avons donc décidé de le prendre tout en marchant.

Ca tombe bien, je suis un grand marcheur.

On a discuté un peu de ce qu'on faisait/ce qu'on avait envie de faire dans la vie, jusqu'à tomber nez à nez avec un musée.

Moi : Et si on y allait ? C'est gratuit !

Azur : Allons-y =)

Moi : Il y'a beaucoup trop de queue, on va passer la nuit là si on s'engage là-dedans. Je sais qu'il y a un passage secret mais je sais pas où exactement, j'envoie un message à un pote pour qu'il me dise où c'est ;)

Azur : Un passage secret ahah ! Ca marche.


J'ai envoyé le message, et à partir de là je n'ai plus touché à mon téléphone, étant trop absorbé par l'ambiance qui se construisait petit à petit, entrer dans le musée était le cadet de mes soucis.

On a pas mal rigolé d'ailleurs avec cette histoire de passage secret.

On s'est posé devant le musée, admirant l'architecture (c'est une artiste après tout), et ce que je peux dire, c'est que cette fille est sacrément perchée :lol:

Mais Dieu que j'adore ça !!!!!!!!!!!

Quand elle pose son regard sur quelque chose, on a l'impression qu'elle regarde la mer... Ou le ciel (d'ailleurs elle a fait une remarque là-dessus, l'ambiance lumineuse était top).

C'est là où ça va être compliquer de lire en elle, elle ne me regarde dans les yeux que pendant de courtes périodes de temps (par contre, même si elle admire les alentours, elle m'écoute parfaitement, contrairement à certains grrrrrrrrrrr :)

J'ai eu beau la fixer par moment dans les yeux de manière significative, elle n'a jamais soutenu le regard bien longtemps (je n'ai pas fait ça de façon creepy hein, disons avec tendresse).

Mais à quoi peut-elle bien penser ?

Elle est douuuuuuuuuuuuuuuce !!!!!!!!!!!!

Elle m'a fait écouter les musiques de son téléphone d'elle même une fois que je l'ai lancé sur le sujet, j'ai utilisé la routine sur mes origines pour arriver au kinos (et j'ai gagné cette fois, miiiiiiiiiam :fuckyeah: ), on a parlé de phobies, de gâteaux, de tout plein d'émotions liées au sens, malgré ça les discussions ont été loin d'être fluides...

Et pourtant, je ne l'ai pas senti gênée par ces "blancs" venus ponctuer nos échanges, je me suis senti à l'aise, même quand je n'avais rien à dire.

Elle dégageais quelque chose... Enfin disons plutôt que je me sentais bien avec elle.

J'ai eu plusieurs fois, très envie de l'embrasser, mais je n'avais pas encore préparé le terrain pour minimiser les risques de rejet... Patience est mère de sûreté.

On s'est effleuré quelques fois, elle m'a même pris par le bras et tiré pour me faire traverser la route en me disant que j'allais mourir à traverser comme ça, c'était un beau moment de complicité.

A un moment j'ai eu très très très envie d'aller me soulager la vessie (je me retenais depuis pas mal de temps), et j'ai été amené à la faire courir pour trouver des toilettes (et à moi même danser sur place à chaque feu rouge pour me retenir de me détruire tout occasion de séduire ahahah).

Moi : Si jamais je me fais dessus, tu crois que c'est une atteinte au romantisme ou ça passe ?

Azur : Ahah si jamais ça arrive je peut te dire que je vais me faire un plaisir de le réutiliser contre toi !


Rassurez-vous, j'ai reussi à trouver des toilettes (pfiiiiiiiiiiouuuuuu quel soulagement, j'aurais pu faire la statue du p'tit ange pendant des heures faciles 8) ).

Bon évidemment, il a fallu qu'il y ait un grain de sable parmi la poussière d'étoiles.

Je ne sais plus trop comment on en est arrivé là, mais ça donnait ça :

Azur : Tu sais, j'ai un ami photographe avec lequel on ne sait pas trop si on doit se mettre en couple ou non. On est assez proche tous les deux et on éprouve peut-être plus que de l'amitié l'un envers l'autre. Le problème c'est qu'une partie de son succès de photographe auprès de son publique essentiellement féminin vient du fait qu'il soit célibataire. Lorsqu'il avait une copine, sa carrière professionnelle est tombée en chute libre. Depuis il n'est pas vraiment chaud pour se remettre en couple sérieusement.

Moi : Je vois, c'est comme pour les stars de la chanson. Mais qu'est-ce que vous attendez pour vous mettre ensemble ? Vous n'avez qu'à rester discret, enfin je trouve ça dommage...

Azur : Moi ça ne me dérange pas la discrétion, au contraire mais bon... Bref.



Eh bien mon gars, si tu veux la faire patienter, y a pas de problème, mais moi, je vais pas rester là les bras croiser à attendre la fin de cette histoire... Je tente ma chance.

Mais bon, de toute façon, si elle compte partir de l'autre côté de l'Atlantique pour quatre ans... (bien que ce ne soit plus aussi certain qu'elle s'en aille finalement).

Tant pis, je tente quand même.

De toute façon, ça m'apprendra à apprécier l'éphémère.

Plus que neuf minutes avant le couvre feu, je pense que j'ai pas mal exprimé mon ressenti par rapport à cette date.

Je lui envoyé un message après être rentré chez moi, quelques heures plus tard, ce à quoi elle répondit :

"Man on point ! On voit pas l'temps défiler avec toiiii. A bientôt p'tit bout".

Je pense qu'elle a sincèrement envie de me revoir.

Je vais la relancer mercredi je pense, en éspérant décrocher une deuxième date pour ce week-end.

Pour l'instant j'ai du mal à cerner ses intentions.

Il est fortement possible qu'elle apprécie ma compagnie de façon amicale, et c'est pourquoi il va falloir que je me fasse violence pour progressivement passer de l'autre côté de la barrière.

J'ai déjà quelques idées d'approches pour la prochaine fois, grâce aux graines qu'elle a semé durant le premier rdv.

En gros provoquer l'escalade du kino (je ne pense pas qu'elle y soit réfractaire), mais sans trop en faire, et lui faire comprendre que je me sent bien avec elle.

Etape par étape, on verra bien.

C'est marrant d'avoir un train d'avance à chaque fois que je raconte mon récit. On aurait dit une série étrangère qui commence à s'exporter en France, pendant que les autres connaissent déjà la suite :lol:

Allez, encore un peu de teasing... !!!

La prochaine fois on parlera de la parenthèse que j'avais placé à la fin de mon dernier récit... Ou... quand les montagnes sont russes, et que le virtuel se confronte au réel...

Ca en jette ou pas ? :awesome:

Bonne soirée à tous !

Je vous envoie tout plein d'ondes anti-flake, puisque c'est ma période d'immunité, autant partager Image

P.S. : D'ailleurs, si vous avez des conseils quant à l'attitude à adopter au courant d'une deuxième date en se basant sur les spécificités de ma relation avec Azur, je suis preneur, vos avis sont toujours les bienvenus (piqûre de rappel : je n'ai jamais réussi à revoir une fille que j'avais fait venir à un premier rendez-vous dans le cadre du SPU, il se pourrait bien que je sois sur le point de gravir un palier). C'est super les articles, j'aime ça, mais c'est quand même bien cool quand y a de l'échange en plus de ça :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 09.03.15, 22h51 par Matadsex

Chouette date, et journal sympa à lire.

Je ne peux que te conseiller de la jouer léger en mode, on apprend à se connaître, zéro pression, et on passe de bons moments.
Par contre reste sexué, et la prochaine fois qu'il y a un peu de tension (que tu te feras un plaisir d'amener en joueur), embrasse là. Et souris après.

Par contre surtout, surtout ne vas pas t'investir trop émotionnellement. Car elle t'a clairement dit qu'elle avait quelqu'un en vue,e t que la raison pour laquelle ils n'étaient pas ensemble c'est que lui ne veut ou ne peut pas...

Bref, fais lui passer du bon temps, et ne vous prenez pas la tête. Le reste vous verrez bien en vous découvrant.

amuse toi bien !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 10.03.15, 21h04 par hushpuppy
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

C'est sympa d'avoir lu, Matadsex et Outkast :D

Je conçoit parfaitement ce que tu dis là, The_PoP, et merci pour ton aide, je vais suivre tes conseils avec plaisir !

Pour ce qui est de l'investissement émotionnel, je suis tout a fait ce genre de bonhomme donc tu fais bien de le préciser (bien qu'il semble que mes récentes expériences m'aient aidé à intégrer ce que tu dis là).

--------------------------------------------------

Samedi soir, j'avais rendez-vous avec celle que l'on va nommer "Sandy"...

Alors, qui est donc Sandy ?

Pour faire court, je l'ai rencontrée sur Tinder.

Je suis pas un gros fana de Tinder mais pour le coup, on peut dire que le courant est bien passé.

Elle répondais rapidement à mes messages, elle était plutôt joueuse et rebondissait avec plaisir à ce que je lui disait.

Je lui ai assez rapidement proposé de se retrouver autour d'un chocolat chaud à partir du moment où elle cherchait à en savoir plus sûr moi, en lui disant que c'était bien plus sympa que sur un écran tactile :

Sandy : Ah mais je ne prend pas de chocolat chaud avec les inconnus moi =P

Le soir même (par sms), elle me demandais déjà ce que je faisait dans la soirée pour savoir si on pouvait se voir.

Je n'ai pas pu ce soir là mais la date s'est tout de même pointée le week-end suivant (initialement prévue dans un bar lounge).

Moi : Je pensait que tu ne donnerais pas ton numéro à un inconnu ? A moins que je ne soit plus si inconnu que ça =P

Juste avant qu'on ne se souhaite une bonne soirée, elle me demanda ce que je recherchais (sur Tinder), que si c'était une histoire d'un soir, on pouvait oublier la date :

Moi : Une relation sérieuse avec une fille sérieuse et saine d'esprit, pas toi ?

Vous allez comprendre...

Quelques heures avant le rdv (du week-end suivant la prise de numéro), je lui ai lancé un "à tout a l'heure Sandy ;)", ce à quoi elle rétorqua :

Sandy : Je ne me sent pas trop bien aujourd'hui, je pense que ça sera pour une autre fois.

Un flake ?

Ahhhhh miiiiiince, j'étais bien parti !

Quelques minutes plus tard...

Sandy : "Tu m'invites chez toi ce soir ? =P"

Tu disais quoi y a deux minutes ?

"Pas d'histoires d'un soir" ?

Je parle à deux femmes différentes ou c'est comment ?

Bon je lui ai dit que c'était pas possible (parce que c'était pas possible), je lui ai dit que si elle voulait être au calme on avait qu'à se faire un cinéma.

Sandy : Ah non, pas de cinéma. Tant pis, je vais prendre sur moi, je viens au bar ce soir comme on avait prévu à la base.

Je lui avait dit de se reposer et que rien ne pressait de toute façon, il faut croire qu'elle avait vraiment envie de me voir !

Et de trois dates consécutives ! Sans aucun flake !! Image

Moi, j'appelle ça un strike *bruit de quilles*

On s'est donc vu, assez facilement dans la mesure où nous habitons à deux pas l'un de l'autre.

On s'est donné rendez-vous au métro puis nous avons marché jusqu'au bar.

Encore une fois, j'ai eu le droit au retard, elle avait oublié son téléphone chez elle.

Pas grave, j'étais avec un ami juste avant afin de faire le plein d'énergie positive !

Au final, trois filles différentes, trois situations semblables, un ressenti totalement différent pour chacune d'entre elle.

J'ai passé une soirée sympa avec Sandy, même si j'avais plus de mal à parler avec elle qu'avec les autres.

Vous voulez que je vous dise pourquoi elle ne voulait plus venir au dernier moment ?

Elle avait été voir une école qu'elle envisageait de fréquenter, où elle appris qu'elle avait peu de chance d'être prise.

Elle n'avait donc pas trop la tête à ça.

Et je vais vous dire, je ne sais pas si c'est la cause de son comportement lors de notre rendez-vous, mais tout porte à croire que cette fille n'est pas saine d'esprit (je le répète, j'ai quand même passé une bonne soirée, mais je préfère tirer la sonnette d'alarme) :

- Elle a passé la soirée à critiquer tout et n'importe quoi.

- Ses parents sont divorcés, elle habite avec sa mère avec qui elle ne s'entend pas du tout, et c'est pas mieux avec son père (le fait qu'elle me l'ai raconté si rapidement, je me dis attention... Puis j'ai une certaine expérience de ce genre de background).

- Elle dit rechercher une relation sérieuse alors qu'elle compte partir pour une autre ville de France dans 4 mois (les relations à distance, j'ai déjà mon cotât, ça va aller).

- Elle a commencé à se dévaloriser ("je n'arrive pas à trouver de relation sérieuse parce que les hommes ne veulent pas de moi" m'a-t-elle dis, "sûrement parce que je suis une chieuse").

Je m'arrête là pour la liste.

J'espère juste pour elle que c'était pas son jour (comme elle me l'a dit par texto après la fin de la date).

Je pense accepter si elle propose qu'on réessaye un autre jour, pour vérifier tout ça, mais pour l'instant je suis un peu trop refroidit pour la relancer de moi même, je l'avoue.

Le bar dans lequel nous étions (bar pour étudiants étrangers)... Je l'ai trouvé exécrable (toutes les tables bancales, prix astronomiques, serveurs non-attentifs...), mais nous avons choisi d'en rire donc c'est passé tout seul, malgré les reproches.

La prochaine fois, elle a prévu qu'on prenne un brunch ensemble, donc je pense que ça finira en pique-nique s'il doit y avoir une prochaine fois.

J'ai donc l'impression qu'elle souhaite me revoir (pourtant je ne savais vraiment pas trop quoi lui dire après toute la négativité qu'elle dégageait.

Je me contentait de lui dire qu'il ne fallait pas dire ça... J'ai essayé de la faire positiver à coup de "raconte moi plutôt ce qui te rejouis", mais bon (je me suis pas senti très performant).

Comme quoi, par messages interposés ça se passait super bien, en face à face c'était autre chose.

Mauvaise journée ? Pourquoi pas ? Ca peut arriver, mais ça reste à vérifier.

C'est fini pour ce soir, le dortoir m'appelle !

Demain je relance Azur pour ce week-end, ça c'est sûr !!

Je vais peut-être aussi relancer Alicia, ça fait quelque temps que je n'ai pas eu de nouvelles donc ça pourrait être sympa de vérifier son intérêt, histoire de pas baisser les bras trop rapidement.

Restons Zen, cool calm collect in my perspective.

On s'attrape :wink:

Une mauvaise journée cela arrive. La prochaine fois laisse le champ libre chez toi histoire de voir ce qu'elle veut vraiment.

Parce qu'effectivement ça sent pas très clair tout ça :) Elle se cherche peut être de bonnes excuses pour sa conscience...

Ceci étant dit, fais toujours confiance en ton instinct jusqu'à preuve du contraire. Tu la sens pas donc méfiance, ne t'investis pas trop et profite juste des bons moments qu'il peut y avoir à partager.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bonne idée ! le 12.03.15, 21h21 par hushpuppy
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Ca marche The_PoP, juste profiter, merci :)

Il faut bien que je garde en tête que quoi qu'il arrive, je gagne tant que j'agis.

J'ai bien souvent du mal à l'intégrer lorsque ça ne se passe pas comme je le voudrait.

J'ai relancé Azur et Alicia, mercredi, en début d'après-midi, et je n'ai reçu aucune réponse à ce jour, quel que soit le côté.

Week-end calme en perspective on dirait.

J'ai commencé à lire ton journal, je dois dire qu'il est vraiment inspirant :)
lire ton évolution est quelque peu encourageant pour un gas comme moi . Le fait de fait de commencer en SPU et d'avoir cette augmentation du capital confiance me pousse moi aussi à aller en rue et sarger même si seul c'est une autre histoire (fucking croyance ^^).

Sur ce bonne continuation :)

Jooke, lire ce genre de commentaire ça fait vraiment plaisir, merci, car c'est le plus beau cadeau qu'tu puisse me faire.

--------------------------------------------------

Pas très motivé pour courir ces dames ces derniers temps, besoin de me ressourcer un peu sur FTS.

Il va falloir que j'apprenne à ne pas dépendre d'un site pour mener mes petites affaires, même si jusque là ça m'a plutôt réussi, je dois l'admettre.

Le délire c'est que j'avais embarqué un ami dans l'apprentissage de ce monde qu'on appelle la séduction, et j'ai vraiment envie qu'il réussisse à trouver ce qu'il cherche (sûrement histoire de me motiver moi même).

Alors il va falloir que je reprenne du poil de la bête, parce qu'il n'y a rien de plus gratifiant que d'encourager les autres (attention, je le fait pour moi, je le cache pas, mais ça reste une source de motivation complémentaire).

Assez bavassé, on veut des faits.

Allez on va faire comme les autres pour une fois, on va mettre un titre :

[Flash Back] Privet Drive, le placard sous l'escalier :

Après être resté perplexe suite au rdv que j'avais eu avec Sandy, la fille de Tinder, nous avons convenu d'un second rendez-vous, car elle n'était pas dans son assiette le jour de notre premier rdv (cf. mon post précédent).

Et y a pas à dire, ça s'est SUPER BIEN PASSE !!!

Si je dis pas de bétise, nous sommes allé chez HD Diner pour siroter un savoureux milk-shake.

J'avais prévu de prendre un breuvage au goût vanille comme d'hab, elle m'a convaincu d'en prendre un à l'avocat... (bon ok je vous passe les détails).

A la fin de ce rdv somme toute assez classique mais agréable (je me souviens seulement de l'essentiel, elle remonte pas mal maintenant cette histoire), je l'ai raccompagné à son vélo qui était stationné devant la gare (c'était le soir, il faisait nuit).

Sur le chemin, on a échangé nos pronostiques : elle misait sur le fait qu'on lui aurait volé son vélo; moi je lui ai dit que c'était impossible car il était piégé sous le parapluie de ma bonne étoile (bon, je sais plus comment j'ai tourné ça, mais c'était assez mielleux, j'doit être assez fleur bleue).

Bon évidemment, le sort m'a donné tort et son vélo avait disparu... (Non c'est une blague, en fait il était là et le sort m'a donné raison).

Moi : Voilà ton vélo, toujours positif, il faut rester.

Elle : *Sourire*

Moi : On y va ?

Elle : Attend je décroche ma chaine.

Moi : T'es consciente que t'a les deux mains prises et que... C'est l'occasion rêvée pour moi de toucher tes cheveux *lui touche ses cheveux* (je ne sais plus si je l'avais raconté mais, en effet, elle me bloquait toujours les mains lorsque j'essayais de le faire).


Pause

Voix off : Eh bien là mon pote, pour la première fois de ma vie, alors qu'elle me tenait les deux mais en l'air en rigolant, et que nous étions très proche, les yeux dans les yeux, j'étais ABSOLUEMENT PERSUADE qu'il s'agissait du moment IDEAL pour l'embrassé, j'en étais sûr à 100% !!

Ca se déroulait trop bien, comme sur des roulettes, sans même y penser, je maîtrisait tous les éléments, complètement.

Ben vous savez quoi ? Non sans déconner c'est trop facile, même pas stréssé, vous m'avez pris pour qui ?

Non, je vais pas l'embrasser comme ça, alors que la situation s'est mise en place toute seule, sans le moindre effort.

Non, j'suis désolé... Pas question.

Et voilà nous sommes repartis comme si de rien était après un assez intense eye contact, et nos chemins se sont séparés, concluant ce deuxième date.

Bon là il est possible que vous vous disiez "le type y nous prend la tête parce qu'il n'arrive pas à conclure, et lorsque l'occasion se présente, il fait la fine bouche".

Bah ouais, je pense que parfois il faut savoir dire merde et décider soit même !

Je plaisante, il se trouve que j'ai une amie dont j'avais l'habitude de ne pas écouter les conseils, car contraires à ce que je pensais; mais pour une fois j'ai choisi de l'écouter, constatant que mes méthodes ne rencontraient pas le succès escompté.

A noter qu'il s'agit de la première fois où j'arrivais à enchaîner sur un second date, il y a du progrès dans l'air Image


Je continue en élipsant quelque peu (l'art d'aller à l'essentiel) :

Apparemment, elle voulait vraiment me revoir.

Etait-ce parce que j'avais eu le toupet de faire ma fine bouche de la priver d'un baiser somptueux ? Certainement ma douce Image

Cette fois-ci, lieu du rdv : chez elle.

Où ça ?

Chez elle :challengeaccepted:

Ca aussi, il est possible que je l'ai déjà dit mais bon au pire je le redit, c'est gratuit : n'étant pas en bon terme avec ses parents (et vous comprendrez sûrement le fait que ceux-ci n'avaient pas forcément envie de voir des garçons entrer dans sa chambre et fermer la porte derrière eux), il fallait que j'entre chez elle IN-CO-GNI-TO.

Bon, pour le coup, c'était facile, ils étaient respectivement au pas là et à l'église (parents séparés donc un des deux plus ou moins de passages).

On s'est tous les deux assis sur son lit, face à face. On a parlé un peu mais ce n'est pas les discussions qui vous interessent, n'ai-je pas raison ?

Elle : *me donne un bonbon et en prend un pour elle*

Moi : *Troisième rdv + bonbon = ça se précise*

Et alors que j'étais sur le point de finir mon bonbon, ou dois-je dire, le sablier qui séparaient mes lèvres des siennes, quelle fut ma surprise ?

*Bruits de clés dans la porte d'entrée*

Elle : Oh my god, oh my god !

Moi : Seriously ? Guuuuuuuyyyyyyyyyyyys !!!!!!!

Elle : Oh my god, oh my god !!

Moi : J'ai comme la douce impression que je ne suis pas dans la merde...

Elle : Va te cacher dans les toilettes !!!

Moi : *Ninjaaaaaaaaaa*

*Toc Toc Toc*

Elle : *Va ouvrir la porte*

Moi : *En direct des toilettes* *Y a vraiment pas de raison que ça se passe mal, hein ?*

Sa maman : Blablabla... T'a pas fait la vaisselle (avec un air assez froid).

Elle : *Oui maman, desolée, j'y vais tout de suite* (avec un air complètement affolé et pas du tout suspect).

Sa maman : *Se doute de quelque chose* Qu'est-ce qu'il y a qu'est-ce que tu cache ? Il y a quelqu'un ici !!

Moi : *Facepalm*

Elle : Non pas du tout !

Sa maman : Laisse moi rentrer !!

Elle : Non !! Arrête maman steuplaît *Heureusement que c'était pas son père*

Sa maman : La personne qui se cache ici elle va sortir tout de suite !!!

Moi : *OMG j'fais quoi maintenant ? J'y vais, j'y vais pas ?*

Elle : Non sort paaaaaaaas !!!!

Moi : *Oh allez j'vais rester là et faire le mort, après tout je suis bien ici*

Sa maman : Ok j'vais partir, mais il a intérêt à quitter les lieux dans les 5 minutes *se retire*


J'ai eu chaud, émotions fortes ça c'est sûr, et pas celles du baiser.

Vous vous doutez bien qu'on a eu vite fait d'écourter le rdv, j'suis parti au galop, et heureusement que j'étais habillé.

Petit sms après avoir quitté les lieux :

Elle : "Désolé pour tout ça, j'ai honte..."

Moi : "Et dire que j'avais presque terminé mon bonbon :P"



Ce qui nous mènera donc, si comme moi vous avez appris à compter en primaire, au quatrième rdv.

Cette fois-ci j'ai tapé dans le classique : le cinéma.

Nan parce qu'au bout d'un moment faut arrêter avec l'anti-conformisme.

Tu vas au cinéma, tu la boucle, ou plutôt, t'essaye de lui faire entre-ouvrir la sienne, et tu met tout ton coeur à l'ouvrage (enfin ta langue).

Le film, c'était l'adaptation d'Alice au pays des merveilles.

Dans ma vie y a deux films que j'ai été voir sans les regarder : avant, y'avait Drive, maintenant, y a Alice.

On devrait ouvrir un club des films qu'on a pas su terminé au cinéma...

Comment ça c'est déjà fait... Ah parce que je suis en retard et que... bref.

J'ai adopté la technique de ma vielle amie à savoir :

Mon amie, dit "le soleil" : T'attends dix minutes histoire de bien vous installer. De là tu lui choppe la mains ou tu te débrouille pour lui caresser l'avant bras. Après t'avise, si elle met sa tête sur ton épaule, c'est du tout cuit. T'aura peut-être un peu de mal à l'embrasser avec sa tête sur ton épaule, mais ce sera bien parti. Sinon, tu franchi une étape au dessus, à savoir, la main sur la cuisse. Ensuite, si t'arrive pas à l'embrasser, c'est que t'es un manchot. Bon, je te fais pas de démonstration, tu m'en veux pas, hein ?

Bah ma vielle ça a marché à merveille.

Je lui ai même lâché une petite phrase de mise en bouche, du style :

Moi : T'attends quoi ?

Elle : Comment ça ?

Moi : Ben pour m'embrasser ? Le film t'intéresse tant que ça ?


Voilà comment se sont rencontrées nos lèvres pour la toute première fois.

C'est beau, n'est-ce-pas ?


Après la séance, nous sommes allé marché un peu. On s'est ensuite assis et j'ai mis les choses au clair avec elle.

Je lui ai demandé ce qu'elle attendais de nous deux pour être sûr qu'on allait bien dans la même direction, et on a fini par officialiser notre union (on s'est mis en couple quoi, on s'est pas marié).

Ce que j'ai retenue, c'est qu'elle avait un peu peur de s'engager mais qu'elle voulait bien qu'on fasse un bout de chemin la main dans la main pour où ça nous mènerais.

Et on arrive au moment où je vais tâcher de rester le plus concis possible afin de résumer au mieux notre histoire de couple :

Alors tout d'abord, le plus croustillant.

Je ne sais plus si c'était la fois d'après le cinéma, mais je me suis retrouver à dormir dans son lit.

Dans son lit, oui, par contre j'ai dormi, à côté d'elle.

*Attends donc là t'es en train de nous dire que t'a passé ta nuit à côté d'elle sans rien faire, sans la toucher, comme le dernier de ses confidents ?*

Baaaaaaaaaaaahhhhhhh, c'est pas tout à fait ç... En fait si, c'est complètement ça.

Y avait son string, ses fesses, y avait mon zlip, mon garde à vous mais... il ne s'est rien passé.

Pour mettre les choses au clair, je veille toujours à ne pas froisser ma conjointe dans ce genre de situation, si elle est réticente, j'ai pour principe de ne jamais forcer les choses, la faire culpabiliser ou autre.

Je la sentait un peu stressée, elle n'avait pas envie de le faire et appréhendais sûrement, peut-être à cause d'une de ses anciennes expériences, je n'ai pas tenu à creuser.

Soit, y a pas le feu (enfin si dans mon zlip, mais bon...).

Le lendemain (plus ou moins) :

Elle : Tu sais hier t'a été un vrai gentleman !

Moi : Tu veux dire, dans ton lit ? Ouais, je t'ai pas sentie très enthousiaste, et puis, c'est pas comme si on se voyais juste pour ça. Je peux comprendre, tu sais, je suis pas pressé.

Elle : Quand même ! Ca a dû être dur pour toi :p

Moi *Ne me refais jamais ça !* Image



Bon je vous rassure, la fois suivante elle était partante, et on s'y est donné à coeur joie Image

Et après quelque temps de romance, nous avons fini par nous séparer.

Force est de constater que je n'ai pas developpé de sentiments réels envers elle au fil de notre histoire.

Un jour, elle m'a dit qu'elle avait des sentiments pour moi, et je n'ai pas voulu lui dire que j'en avait moi aussi, je n'ai pas voulu lui mentir.

Je suis resté silencieux, car je n'ai pas non plus osé lui dire que ce n'était pas le cas pour moi, et ça, elle l'a remarqué.

Elle m'a demandé si c'était trop tôt pour moi de me prononcer, je lui ai dit qu'en effet, il était trop tôt pour moi de confirmer cela.

Quelque temps après j'ai choisi de la quitter (quoi qu'il arrive, comme je le disait dans un précédent post, elle allait s'en aller dans une autre ville pour ses études et je lui avait dit dès le début que les relations à distance j'avais déjà donné).

Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, je voulais me donner plus de temps, et me mentir, dans l'espoir que des sentiments naissent un jour, comme par magie.

Mais je ne voulais pas non plus qu'elle pense qu'entre elle et moi, il n'y avait que du sexe, parce que c'était pas vrai, et je ne voulait pas lui faire ça étant donné la nature de ses sentiments.

Evidemment, l'unique raison de notre séparation ne fut pas la divergence de nos sentiments, mais c'était déjà bien assez. Mieux valait s'arrêter là, alors que ses sentiments n'étaient qu'au stade de bourgeon.

Le truc, c'est que cette fille, elle était négative.

Elle se plaignait beaucoup, se dévalorisait, etc.

Et moi, comme toujours, j'ai tendance à vouloir rester pour "sauver" la personne.

Mais comme je l'ai appris à mes dépends, et si souvent lu sur le forum :

Les relations pansements ne sont pas des relations stables, et l'amour entre deux personnes ne peut pas être le fruit d'une dépendance affective.

Somme toute, je n'étais, ne suis, et ne serai jamais un super-héro, et la seule personne capable de la guérir c'est elle même.

Au final, ça s'est terminé sur ce genre de note :

Elle : Du coup, si j'ai bien compris, ce que tu essaye de me dire c'est que notre relation pourrait bien s'écourter ? J'avais pas réalisé ce que tu m'a dit la dernière fois car j'étais sur mon petit nuage mais c'est bien ça hein ?

Moi : Baaaaah, oui...

Elle : Du coup, qu'est-ce que tu veux, continuer jusqu'à ce que je m'en aille (dans grosso modo un mois).

Moi : Ca me va.

Elle : "Ca me va ?", écoute si tu ne ressent rien pour moi je préfère que tu me le dise tout de suite.

Moi : D'accord, tu a raison, mieux vaut arrêter, en effet.



Suite à ça, elle m'a dit qu'elle allait prendre un peu de distance pendant quelque temps, histoire d'avaler la pilule, ce à quoi j'ai répondu que je comprenais et qu'on était pas obligé pour autant de couper tout contact si ce n'était pas ce qu'elle voulait, que ma porte était toujours ouverte.

Quelques semaines plus tard, nous nous sommes reparlé, et notre discussion s'est plutôt bien passée. A la fin, elle m'a demandé ce que je lui reprochait.

Je lui ai dit qu'elle était bien trop négative, et que toute cette histoire autour de ses parents, ses amis avec qui elle avait une relation particulière, et le reste, l'ont sûrement menée à s'accrocher à moi un peu trop vite et de manière un peu trop intense (ce qui je pense être la vérité), qu'il était impossible qu'en si peu de temps, elle se soit pris d"amour réel pour moi (j'essayais de lui inculquer les principes que j'ai appris ici, sans vouloir la blesser ni rien, pour son bien.

Elle m'a dit qu'elle était déçue d'avoir laissée cette image d'elle auprès de moi.

Encore quelques semaines plus tard, j'ai reçu un sms où elle me disait tout ce qu'elle avait sur le coeur. Elle disait qu'elle m'en voulait d'avoir "omis de lui dire que je n'avait pas de sentiment pour elle lorsqu'elle me l'a demandé", en me disant que même si je n'avait pas menti, c'était tout comme. Elle m'a dit que malgré tout, elle me considère toujours comme quelqu'un de bien, mais que c'est sa manière pour elle de faire le deuil, qu'elle avait besoin de me dire ce qu'elle ressent afin de pouvoir laisser ça derrière elle. Elle a aussi ajouté que même si je considérais ses que sentiments n'avaient pas lieu d'être, le mal qu'elle ressentais lui était bien réel, et qu'elle se devait donc de réagir en conséquence.

Et je comprend tout à fait.

J'avais lu que dans ce genre de situations, on passait par tout un tas d'émotions, qu'on ressentais du chagrin, de la colère envers la personne qui nous a quitté, que c'était normal, et que ça faisait partie des étapes de la guérison (étant moi même passé par là).

Depuis, j'ai essayé de la recontacter, pour prendre des nouvelles, voir si ça allait bien maintenant qu'elle s'était éloignée de ses parents.

Elle m'a répondu que ce n'était pas la peine de venir lui parler, que c'était pour me donner bonne conscience, qu'elle allait bien (il me semble qu'elle voulait dire qu'elle n'allait pas bien, que c'était une faute de frappe au vu de la tourne de sa phrase), et qu'il valait mieux que j'efface son numéro.

Je lui ai répondu que je ne pouvait pas la forcer à me parler si elle n'en avait pas envie, je me suis excusé pour "la gêne occasionnée", et je me suis exécuté en effaçant son numéro.

-------------------------------------------------

Et Voilà, on a à peu près fait le tour.

Je ne considère pas vraiment avoir évolué dans mon statut de "séducteur", étant donné que je considère que cette fille n'était pas réellement saine d'esprit, j'ai l'impression qu'elle m'a vu comme ce que je n'étais pas, et que je devais surtout ma réussite à sa "détresse".

Hushpuppy n'est encore qu'un chiot, maladroit et plein de bonne volonté, mais j'en ai marre de cette période de "convalescence" qui a assez duré.

Après cette histoire, j'ai tenté quelques approches, mais en vain.

J'ai perdu la motivation d'aller séduire ces dames, je l'avoue.

D'ailleurs, petite anecdote, dans mes dernières approches, il m'est arrivé d'aborder deux fois la même personne sans la reconnaître (elle avait changé de coiffure, et même mon ami ne l'avait pas reconnue. C'est fou ce qu'une coupe de cheveux peut changer un visage.

Bon allez je vais vous raconter ça, on ne va tout de même pas rester sur cette touche de spleen.

Je plante le décor :

Il faisait nuit, je venais de terminer mon repas et de quitter l'enseigne d'un grand fast food avec mon fidèle ami. Nous nous sommes arrêtés deux minutes afin de s'asseoir sur le rebord de ce restaurant et j'en ai profité pour refaire mes lacets, ou un connerie comme ça.

Lorsque j'ai relevé la tête, chez la concurrence, il y avait plusieurs "employé" qui profitaient de la non présence de clients pour faire la fiesta et danser quelque peu.

Moi : Regarde, là, celle qui danse, elle est magnifique.

Lui : Ouais, il profitent bien eux, ils sont tous en train de danser.

Moi : Viens on s'invite à leur petite communauté, on a qu'à leur dire un truc du genre "hey on a vu qu'on s'amusait bien ici, on a voulu voir ça de plus près.

Lui : Ahahahahah, chaud ?

Moi : Mes fesses ! Tu me vois rentrer comme si de rien était et leur lâcher mon petit pas de danse moisi ? (oui, parce que j'ai un p'tit pas de danse).

Lui : Ahahahahha

*Silence*

Moi : *Je le regarde*

Lui : *Il me regarde*

Moi : *Coeur qui bat*

Lui : Si tu le fait t'es complètement chaud.

Moi : Touche mon coeur comment il bat vite !

Lui Ahahahahahah

Moi : Je crois qu'elle m'a vue, ou l'un de ses collègues !!

Lui : J'sais pas, j'vois pas d'ici.

Moi : *Se lève* Bon allez, y en a marre ! Du courage !!


Il y avait à peu près six membres du staff (dont une seule fille, celle que je convoitais).

Moi : Bonsoir, est-ce que le patron est là ?

Staff : Il n'est pas là aujourd'hui mais lui c'est le manager.

Manager : Ouaip, c'est moi le boss ce soir !

Moi : Ah bah super ! J'ai vu qu'il y avait une bonne ambiance ici, donc je me demandais si vous pouviez mettre une note sur dix à un petit pas de danse que j'ai inventé.

Staff : Ahahahahahhahaha

Moi : Vous pensez que c'est jouable, boss ?

Manager : Fais toi plaisir !

Un des membres du staff, un garçon : Tu veux qu'on te mette quelle musique ?

Moi : Ah parce qu'en plus de ça vous pouvez choisir la musque que vous voulez ? Voyons... Je sais pas, mettez ce qui vous fera plaisir.

*Après un petit temps pour se mettre d'accord*

*mon ami qui me contemple depuis l'extérieur et se fout de ma gueule*

*La musique démarre*

Moi : *petit pas de danse* Voilà c'est terminé.

Staff : *Hilare* C'est tout ?

Moi : Ouais, j'vous ai dit, c'est juste un p'tit pas de danse.

Un des membre du staff, un autre que le précédent : Il va falloir encore bosser.

Moi : Justement, en fait si je suis venu, c'est pour la dame, j'ai bien envie qu'elle me donne des leçons.

*Me tourne vers la fille*

Moi : T'a vu comment je me suis donné en spectacle pour te conquérir ? :fuckyeah:

Elle : J'ai vu ça :D

Moi : J'aimerais savoir si tu es partante pour qu'on aille se prendre un verre d'ici quelques jours ? Tu n'a qu'à me donner ton numéro et on organisera ça.

Elle : Donne moi plutôt le tien.

Moi : D'accord, si tu veux.

Elle : Ca marche.

Moi : Bonne soirée tout le monde, amusez vous bien. Et merci encore pour ta clémence boss !



Une semaine après, n'ayant pas reçu le fameux coup de fil, j'y suis retourné histoire de dénouer un peu l'affaire.

Il s'agit d'un quartier où je traîne beaucoup, donc ça va, j'avais pas vraiment de détour à faire.

Je suis repassé dans la rue le même jour à la même heure mais je ne l'ai pas vue.

Quoi qu'il en soit, un beau jour, j'ai réussi à la croiser de nouveau (et j'ai eu le plaisir de rencontrer le patron aussi, un chic type).

Je ne me souviens pas trop des dialogues mais en gros je lui ai dit que je ne voulait pas lui mettre la pression ni rien, que je n'allais pas insister plus que ça, en ajoutant que j'aurais aimé avoir une réponse, avant d'aller m'asseoir à une table.

Elle m'a dit "d'accord" mais elle ne m'a pas répondu pour autant et a continué son travail comme si de rien était.

J'ai pris ça pour un non, donc j'ai fini par lâcher l'affaire et retourner vaquer à mes occupations.

Après que l'eau eu coulé sous les ponts, et maintenant que j'étais devenu un fidèle client du dit "resto" (je vous jure...), il m'est arrivé d'y passer à pas mal d'occasions (en fait c'est un des seuls endroits où j'arrive à me procurer un mi-cuit, c'est mon péché mignon, ça me rappelle le centre de loisir, quand on faisait des gâteaux et qu'on goûtait la pate crue :awesome: ).

Bien que j'ai recroisé quelques fois la fille que j'ai convoité, je n'ai pas tenté quoi que ce soit de nouveau, je ne voulait pas passer pour le relou de service et j'ai fait comme si de rien était.

Et un beau jour, j'ai croisé une nouvelle "serveuse", au même endroit, d'autant plus belle que dans mes critères (il faudrait d'ailleurs que je touche deux mots au patron parce qu'il a totalement compris comment m'attirer dans sa boutique, l'écrasante majorité de son staff féminin se case au sein même de ce qui m'attire chez une fille (en plus de leur "origine").

Donc, cette nouvelle, elle était belle, mais en plus de ça, j'avais l'impression qu'elle me regardais avec une certaine "gêne".

Etait-elle intimidée ?

Moi : Eh, t'a vu ça, j'ai l'impression qu'elle me regarde d'une drôle de manière.

Mon ami : Ah bon ? Je sais pas, J'ai pas vu ?

Moi : Tu crois que... Que j'lui plaît.

Lui : Ahahahah ! Je sais pas, mais te fait pas trop d'idées quand même.

Moi : J'ai l'impression de la connaître, je l'ai peut-être déjà croisé à l'université.

Lui : Perso, elle ne me dit rien du tout.


Ce jour là, j'en suis resté là, j'ai pas cherché plus loin...

Mais ça c'était seulement ce jour là, car...

Un autre jour, alors que je repassait pour déguster un de mes coulants préférés...

C'était encore elle, avec le même regard, et tout.

Moi : Non mais sérieux, j'ai vraiment l'impression qu'elle me regarde.

Lui : Bah vas-y, tente ta chance !

Moi : *Avec pas mal d'hésitation* Allez, pas question de laisser passer une occasion pareille !

*Me lève de ma table et me dirige vers la serveuse*

Moi : Excusez moi, serait-t-il possible d'avoir un verre d'eau s'il-vous-plait ?

Elle : Bien Sûr.

*Boit mon verre d'eau d'une traite*

Moi : Excusez moi, pourrais-je avoir un second verre d'eau s'il-vous-plaît, j'en ai bien besoin :lol:

Elle : Ok :)

*descend une nouvelle fois son verre d'eau, la première fois j'ai pas eu le courage de l'aborder explicitement*

Moi : Excusez moi, pourrais-je cette fois-ci vous OFFRIR un verre d'eau ?

Elle : Mmmmh... Je sais pas :oops: La je travaille et...

Moi : Y a pas de problème, je repasserai plus tard si ce n'est que ça, vous terminez à quelle heure ?

Elle : Dans environ deux heures.

Moi : Ca tombe bien, avec mon ami on avait prévu d'aller voir un film (véridique), on a qu'à se retrouver après, ça te vas ?

Elle : Ok, on fait comme ça.

Moi : Ca marche, à tout à l'heure.



Je suis donc allé au cinéma, comme il était prévu avant d'entrer dans le resto (on avait déjà pris nos billets si je ne dis pas de bêtises).

Après le film, je me suis pointé non loin de la boutique.

Et j'ai du poireauter au moins 45 minutes après l'heure à laquelle elle devait officiellement quitter.

*Je la voit sortir*

Moi : Hey ! Au fait je ne me suis pas présenté, moi c'est Hushpuppy ! *lui tend la main*

Elle : Je sais, moi c'est (c'est vrai que je lui avait pas donné de nom... On va l'appeler...) ...Déjà vu.

Moi : Quoiiiiiii ??????? Déjà Vuuuuuuu ????? Mais t'a changé de tête !!!!!!!!!!!

Elle : Eh oui.

Moi : Eh ben ça alors, fallait le faire.

Elle : Tu m'excusera mais il se fait tard et je suis fatiguée, je vais rentrer (je comprends mais c'est pas comme si tu n'avait pas accepté que je repasse après le film et que je n'avait pas poireauté trois quart d'heure).

Moi : Tu sera libre quand du coup ? Demain tu travailles ?

Elle : Oui, passe me voir à la même heure que tout à l'heure.

Moi : Mais si tu travailles tu ne pourra pas parler avec moi. Tu as une pause ? Puis il y a ton patron, je ne veux pas te faire avoir des problèmes.

Elle : Oui, je prendrai ma pause, c'est rien on est entre nous là-bas, il n'y aura pas de problème.

Moi : Bon eh bien d'accord, à demain !

*Elle rejoint son collègue qui l'attendait un peu plus loin, et qui me faisait des grands sourires, plutôt amusé par la situation*


Je me suis repointé le lendemain, et évidemment, ce qui devait arriver arriva :

Moi : Salut, tu a passé une bonne journée ? Pas trop relou les clients ?

Elle : Ca va.

Moi : Tu prends ta pause bientôt.

Elle : Je ne sais pas, il y a pas mal de clients et...

Moi : J'vais prendre un petit truc et me mettre à la table là-bas, viens quand t'a une minute.

Elle : Ok.

*Le temps passe, je prend mon temps, mais j'ai pas l'impression qu'elle soit très enchantée. Au début je pensait qu'elle était un peu timide mais je suis pas sûr que ce soit ça. Tant pis, je vais pas l'attendre 15 ans, elle m'a assez baladé comme ça. Je termine et je m'en vais, tant pis*

A noter que, d'après un de mes amis (pas celui qui m'accompagne dans mes péripéties), elle serait en train de me balader et j'aurais tout intérêt à lui faire comprendre que ça ne me plaisait pas. Et d'après lui "tu vas voir, après ça, elle va chercher à te joindre d'elle même, t'inquiète pas que ton téléphone va sonner, j'en suis sûr à 90%".

Un peu avant que je finisse, elle apparue enfin à ma table.

Moi : Ca y'est ? T'a combien de temps ?

Elle : Je reste pas longtemps.

Moi : T'as trois minutes ?

Elle : Trois minutes pour quoi ?

Moi : Je crois que tu le sait pour quoi, non ?

Elle : Eh bien...

Moi : Pour convenir d'un autre lieu de rdv, parce qu'ici ça va pas le faire, tu n'a pas de temps a m'accorder car tu travailles et c'est tout à fait normal. Il nous suffit d'échanger nos numéros et c'est réglé, c'est facile.

Elle : *Grimace*

Moi : Si t'en a pas envie tu peux me le dire tu sais, je ne vais pas t'en vouloir.

Elle : Oui, c'est ça, j'en ai pas vraiment envie.

Moi : D'accord, écoute, y a pas de soucis, c'est pas grave. Mais juste une chose avant que je parte. A l'avenir, je pense que ça serait mieux que tu dise les choses clairement pour éviter qu'on perde du temps, pour le prochain qui viendra te voir...

Elle : *Détournant la tête* A l'avenir, je ferai ce que je veux...

*Ok, elle l'a mal pris*

Moi : Ne va pas t'imaginer que je cherche à te dire ce que tu a à faire, ce n'est pas du tout mon intention. C'est juste que ça va faire la troisième fois que je viens pour toi, donc... je dis ça juste pour faciliter les choses.

Elle: C'est pas vrai, tu ne m'a même pas reconnu *sourire jaune*

Moi : Ca ne change pas le fond de ce que je dis.

Elle : *retourne à son travail*

Moi : Bonne soirée...



Ca s'est passé exactement de la manière dont je ne voulait pas que ça se passe. Je suis reparti frustré, sans avoir eu l'impression d'avoir été entendu, et avec l'impression de passer pour un connard...

Après ça, je me suis pas mal démotivé à aller aborder, et malgré encore quelques essais, qui n'ont pas été concluants, je n'ai pas réussi à contenir la flamme depuis.

Mais si je suis là aujourd'hui, c'est que je compte bien me reprendre, n'est-ce pas ? :wink:

Allez on se remotive, et la prochaine fois, tachons de ramener du Croustibat !!

:fuckyeah:

*Hier soir, "petit" festin avant de rentrer à la maison, arrivé devant la caisse du resto*

Nous (Mon ami/moi) : Bonsoir !

Hôte de caisse (suscitant mon intérêt) : Bonsoir :)

*Je vous passe la commande*

Elle : Vous payez comment ?

Moi : Par carte svp, par contre, il n'y a rien d'affiché sur le moniteur.

Elle : Oui, l'écran ne marche pas mais ça fonctionne quand même.

Moi : Vous allez me guider alors :D

*Elle me guide*

Mon ami : On dirait la voix dans le métro !

Elle : :lol:

Moi : Et vous faites ça très bien ! Merci.

*Part chercher les commandes*

Mon ami : Vas-y !

Moi : Non !

Lui : Allez !

Moi : C'est relou quand elles travaillent (puis je sentais pas qu'on avait assez échangé même si je n'ai pas tout écrit).

*Elle revient*

Moi : Tout y est, merci !

Elle : Vous êtes mes derniers clients ! (Ahhhhhh !? Signe d'intérêt ?)

Moi : C'est parfait alors, la journée est terminée, direction la maison. Bonne soirée, au revoir Boubou ! (le prénom sur son badge).

Elle : :lol:

*On va s'asseoir*

Moi : Bon, tu me dis quand tu la vois qui s'apprête à sortir du resto, je vais y aller.

Mon ami : Enfin ! Ca marche 8)

Moi : J'ai plus très faim du coup :lol:

*Elle passe avec quelques sachets, sûrement des denrées qu'elle ramène à la maison, mais se dirige en direction des coulisses et non de la sortie*

Elle : Bon appétit !

Nous : Merci !

Moi (à mon pote) : Bon elle va se préparer, ça va bientôt être showtime, veille au grain stp !

*La deux types nous interpellent, dans une des tables opposées à la notre*

Eux : Eh les gars, vous voulez ce qui reste ? On en peut plus nous :D

Moi (je me lève) : Je sais pas si on va pouvoir assumer mais on prend :)

Eux : Prenez les sauces aussi :wink:

Moi : Merci, c'est sympa !

Eux : Bon Appetit !

Moi : Et bonne digestion à vous !

*Ils s'en vont*

Eux : Bonne soirée les gars !

Nous : Egalement !

Mon pote (ayant goûté leur présent) : Ca a un goût chelou leur truc là, il ont mis du shit dedans ou quoi ? Puis regarde la couleur Image

Moi : C'est vrai que ça sent bizarre, laisse tomber.

*Elle sort enfin en civile, accompagné d'un mec, puis se retrouve devant le magasin avec un groupe*

Lui : La voilà !

Moi : *J'me lève machinalement, quelques pas puis...* C'est mort !!!!!! Elle est complètement entourée, j'sais pas si ce sont ses potes ou son mec, il se fait tard, je sais pas, peut-être qu'il est venu la chercher*

Lui : Vas-y quand même !

Moi : *revient à la table* Tant pis, ce sera pas pour cette fois.

Lui : C'est dommage, le courant est vraiment bien passé.

*un peu plus tard*

*Elle re-rentre dans le resto, toujours accompagné par un seul type, assez agé finalement, et viennent s'asseoir à la table juste derrière nous*

Moi (en regardant mon pote) : :shock:

*Je me retourne*

Moi : Bah alors, toujours pas rentrée ?

Elle : Eh non ! Alors c'était bon ?

Moi : Oui , excellent, regarde il n'en reste pas une miette !

Elle : Ah oui !

*Je regarde la personne qui l'accompagne pendant deux secondes en lui souriant*

Moi : Bonjour :)

L'accompagnateur : Bonjour :) (visiblement assez gêné et probablement au courant de mes intentions).

Moi : Finalement, vous êtes son oncle ? Son père ? Vous êtes qui en fait ? (houla ! J'aurais pas du dire ça, excusez ma maladresse).

Elle : Non, c'est un collègue :)

Moi : Ah d'accord !

Elle : Vous reviendrez ? :) (Ahhhhh ? Encore un signe d'intérêt ?)

Moi : Bien entendu ! Si c'est toi qui nous sert !

Elle : :blbl:

Moi (me tournant vers on collègue) : Elle a la même voix que celles qu'on entend dans les GPS !

Lui : :) (se contente de hocher la tête en souriant)

Moi (revenant à la discussion principale) : Je voulais te dire, j'aime bien tes dents (elle avait les dents du bonheur).

Elle : Ah bon ? Moi j'aime pas du tout !

Moi : J'avais les mêmes quand j'étais petit !

Elle : Et comment ça se fait que tes dents sont toutes bien alignées maintenant ?

Moi : Je sais pas :)

*Un autre collègue vient s'asseoir, ils attendaient encore une autre personne ensuite*

Moi : Et lui aussi c'est un collègue, je présume ?

Elle : Oui !

*Et là, de nulle part, sortent deux autres femmes, assez jolies, et viennent nous encercler, une de mon côté, l'autre du côté de mon ami*

Nouvelle N1 (en s'adressant à nous deux) : Bonjour ! ... (elle semblait assez hésitante)

Moi : Bonjour :D

Elle : heuuuuuuu...

Moi : (j'ai l'impression qu'elle essaye de me/nous proposer une date, pendant que je suis en train d'essayer de proposer une date à la caissière en civile : situation assez curieuse).

Elle : Est-ce qu'on pourrait avoir vos sauces :D (Ci-mer :lol: ).

Moi : Allez-y servez vous !

Elle (les deux) : Merci !

Moi (à la première) : Dis moi, j'aurais besoin de ton avis. Tu trouve pas que ces aliments sentent bizarre ? *lui tends les mets*

Elle (tout en utilisant son odorat) : Non, je trouve que ça sent bon ! Peut-être parce que je suis affamée :lol:

Moi : Vous seriez arrivée deux minutes plus tôt, on aurait pu faire quelque chose pour vous, on avait plus très faim, et il nous en restait pas mal, mais y'en a plus ! Bonne soirée :)

Elles : Merci, c'est gentil, à vous aussi !

*Revenons à nos moutons*

Moi (je me lève et retourne voir celle qui m'intéresse) : Au fait, je ne me suis pas présenté, moi c'est Hushpuppy *Je sers la main aux deux collègues ainsi qu'à elle*. Et donc toi c'est Boubou !

Elle : Non moi c'est Crepuscule !

Moi : Donc ton badge est mensonger !

Elle : Oui, c'est ça :D Vous ne partez quand ?

Moi : On va y aller, je regarde mon ami qui traînait un peu à ranger ses affaires pour lui faire comprendre [à crépuscule] que je l'attendais).

Moi : Ca te dirait qu'on aille boire un verre un de ces jours ?

Elle (surprise) : *Réfléchie, on sent une hésitation*

Moi : *La regarde sans dire mot, avec le sourire

Elle : Non désolé :) (je sais pas comment retranscrire ça à l'écrit, mais ça sonnait comme un "non je peux pas faire ça").

Moi : Y a pas de mal :)

Elle : Merci en tout cas !

Moi : Non, tu n'a pas à me remercier, c'est normal (de dire ce que l'on pense). Bonne soirée.

Elle : Merci :)

*retraite*



De-briefing : J'ai trouvé l'interaction super intéressante, d'une part parce que j'ai pu tester deux- trois trucs dont je parlais à mon ami juste avant, mais aussi parce que je ne me suis pas pris la tête, surtout que je me sentais suffisamment sûr de moi (je n'ai pas baffouillé, ni rien).

Bon, c'est vrai que j'y croyais sincèrement, je pensais avoir saisi pas mal de signes d'intérêt, mais finalement elle a décliné ma proposition.

J'ai l'impression qu'elle m'a dit non, qu'elle "ne pouvait pas faire ça" parce qu'on venait de se rencontrer et qu'après tout, je restait un inconnu.

J'ai préféré ne pas insisté, car j'étais assez content de ma prestation et je ne voulais pas gâcher mon sentiment de réussite au risque de passer pour le relou de service.

Enfin bon, ça reste un échange fort agréable, et c'est assez motivant après les dernières interactions en date qui m'avaient laissé avec un sentiment de non satisfaction et qui m'avait pas mal démotivé.

On reprend avec douceur Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] LFG ! le 17.12.15, 20h14 par Snow

Exténué, je suis... J'avais presque oublié à quel point le fait de repousser ses barrières mentales était énergivore.

En espérant que ceux qui ont besoin d'un peu de motivation y trouvent leur compte, ça fait toujours plaisir.

Ceci étant dit, les faits.

Encore une histoire de restaurant, mais la situation est assez différente par rapport à celle de la dernière fois.

Après avoir passé la commande, je m'engage pour trouver une place et je vois une femme assez distinguée (accompagné par son amis), s'en aller en direction de la sortie.

Je pose mon plateau et les rejoins une fois sorties du resto.


Moi : Excusez moi (plusieurs fois).

Son amie : Qu'est-ce qui se passe ? (avec des grands yeux).

Moi : C'est rien, y a pas de souci, je voulais juste parler à madame.

Son amie : Ah d'accord, j'ai cru qu'on avait oublié quelque chose.

Moi : Non, loin de là :) *me tourne vers la femme que j'ai remarqué*, voilà, il se trouve qu'on s'est croisé tout à l'heure mais j'avais les mains prises, et j'avais envie de venir vous parler, donc me voilà.

Elle : Oui je vous ai entendu dire ça tout à l'heure :) (oui, parce que je l'avais dit à haute voix à un de mes comparses qui voulait m'encourager).

Moi : Je vous trouve... super charmante et... Et voilà j'avais envie de vous le faire savoir.

Elle : Ah c'est gentil.

Moi : Je me présente du coup, je m'appelle Hushpuppy *lui serre la main*

Elle : *je me souviens plus si elle m'a donné son prénom à ce moment là, j'étais trop concentré sur ma démarche*

Moi : *se présente également à son amie*

Son amie : Par contre, si vous pouviez avancer avec nous parce qu'on est assez pressé.

Moi : Ok, allons-y :) *on se met en route* Tu as quel âge au fait ?

Elle : J'en ai 24.

Moi : Ben ça va ! (je lui donnait plus que ça).

Elle : Et toi ?

Moi : J'en ai 23, ça passe :)

Elle : Mouais, pas sûr !

Moi : Tu rigole !? Pour un an ?????? Puis c'est pas ça qui compte :lol:

Elle : Bah oui quand même, t'es mon p'tit frère !

Moi : Mais pas du tout ! T'as eu le temps de faire quoi de plus en seulement un an d'avance :lol:

Elle : Ca c'est autre chose :)

Moi : Tu vois, c'est la même chose.

Elle : Mmh, d'accord oui, c'est pas si différent, c'est vrai.

Moi : Si j'arrive au moins à te faire entendre ça, alors ça me va :)

*j'ai laissé un blanc de temps en temps, deux ou trois fois, j'étais pas très confiant, pas très inspiré niveau discussion*

Elle : On va pas te faire marcher tout ça quand même, et puis tu n'étais pas tout seul et ton plateau qui va refroidir.

Moi : Mon plateau c'est pas grave, il est bien couvert, mais je vais pas rester longtemps et me dépêcher d'y retourner oui, vous allez au métro de toute façon non, on y est presque.

Elle : Non en fait on va là-bas.

Moi : Ah oui, en effet ça change tout, tu a raison, je vais y aller alors *je me stoppe*, je me demandais si ça te dirais qu'on aille boire un verre un de ces quatre toi et moi ?

Elle : *sans hésitation, ça m'a surpris d'ailleurs* Oui, pourquoi pas :)

Moi : Ca marche, t'es en vacances là ?

Elle : Non, mais je suis en... *j'ai pas compris si c'était en alternance ou à mi-temps mais en gros elle disait qu'elle aurait le temps*

Moi : Ok bah très bien alors, je vais prendre ton numéro et on organise ça au plus vite... Enfin... Quand on a le temps :mrgreen:

Elle : Ca me va :)

Moi : *Lui temps mon téléphone* Je te laisse faire.

Elle : Voilà.

Moi : Bonne soirée, à plus tard :wink:

Elle : Bonne soirée !



Honnêtement, elle me plaisait bien, mais je me suis trouvé assez peu performant pour le coup... Et à ma grande surprise ça a tout de même fonctionné. Je lui ai peut-être inspiré confiance. Mais pour une fois j'ai pas vraiment hésité avant d'y aller.

En somme il y a du bon comme du moins bon, mais le résultat est là.

Ca faisant longtemps que j'avais pas prévu d'inviter quelqu'un à un rdv tiens :D


Je suis ensuite allé faire une petite partie de billard.

Et cette fois, au moment de partir...

Deux femmes se sont installées à la table d'à côté.

La femme sur laquelle j'ai jeté mon dévolu était complètement... EXCITANTE !!!!!!

Elle avait UN CORPS DE FOU-MALADE-PSYCHOPATHE (ET RE-MALADE DERRIERE) accompagné d'un beau visage.

Franchement mes pulsions sexuelles étaient au maximum, elle était physiquement très très très attirante (et là, j'abuse même pas).

En plus de ça, elle avait pas l'air sympa, je veux dire, je la sentait bien.

Je me suis alors posé deux minutes pour réfléchir : Bon ok elle est super attirante, et ça elle le sait. Mais comment l'aborder sans lui faire ressentir que je viens uniquement pour ses formes voluptueuses et que je ne la vois aucunement comme un objet ?

Eh ben mon vieux, j'en avait aucune idée, tout ce que je sais, c'est que j'avais la pression et que ce soir là, c'est le type de femme que je me suis interdit de laisser passer parce que, une bonne fois pour toute, ça reste une femme, aussi jolie soit-elle, et que j'ai sûrement aussi tout à fait mes chances auprès d'elle qu'avec n'importe qui d'autre.

Peut-être l'aborde-t-on souvent de façon déplacée ? Peut-être cherche-t-elle quelque chose de simple ?

En bref, fini les excuses de sac, tu y va, quitte à te rétamer en beauté, mais au moins, tu lui montre que tu ose venir lui témoigner tes intentions.

Et le plus naturellement du monde (mais point sans pression), je suis allé les saluer.

Moi : Bonsoir ! Excusez moi d'interrompre votre partie, je vais pas rester longtemps *me tourne vers son amie* je souhaite juste parler à madame. Je vous ai trouvé magnifique et j'ai tenu à venir vous le témoigner. Mon ami et parti et j'vais aller le rejoindre mais avant ça je voulais savoir si ça vous dirait qu'on aille boire, un verre un de ces jours ? *bon, leur visage se sont pas mal renfermé quand je leur ai adressé la parole , je pense qu'elles étaient méfiantes*

Elle : Non, désolé, mais merci :)

Moi : D'accord, aucun problème. Je vais tout de même me présenter, je m'appelle Hushpuppy *leur sert la main tour à tour*

Elles : *Me donnent leur prénom une à une*

Moi : Bonne soirée à vous :)

Elles : Au revoir.



Voilà voilà, j'ai sûrement dévoilé mes intentions un peu trop rapidement. J'ai peu être voulu aller trop dans le vif du sujet pour éviter de la mettre mal à l'aise (vu leur réaction première), et aussi sûrement afin moi même d'écourter l'inconfort de la situation. A ce moment là, j'ai peut-être un peu trop privilégié le confort en dépit de l'amusement. Qu'importe, ça viendra, je le sais.

J'ai aussi quelques anecdotes vis-à-vis de Tinder mais j'en parlerai quand j'aurai du concret, je suis pas sûr que ce soit très intéressant tel quel, pour le moment du moins.

P.S. : Je viens de me rendre compte en essayant d'envoyer mon numéro à la personne qui m'a donné le sien que j'ai effacé un chiffre sans faire exprès... AHAHAHAHAHAHAHAHAH !

Ahlala le tactile ! Bon eh bien il n'y a plus qu'à essayer de placer les 10 chiffres manquants au numéroles uns après les autres et on verra bien :lol:

"P.S. : Je viens de me rendre compte en essayant d'envoyer mon numéro à la personne qui m'a donné le sien que j'ai effacé un chiffre sans faire exprès... AHAHAHAHAHAHAHAHAH !

Ahlala le tactile ! Bon eh bien il n'y a plus qu'à essayer de placer les 10 chiffres manquants au numéroles uns après les autres et on verra bien :lol:"

Numéro retrouvé après 6 envois, dont 5 destinés à de parfaits inconnus et seulement une réponse d'alerte au faux numéro Image

------------------------------------------

Hier, dans la file d'attente d'un grand chocolatier.

Un ami à moi me parle de quelques unes de ses diverses aventures mais je n'arrive pas à me concentrer...

Moi : Désolé vieux j'arrive pas à me concentrer sur ce que tu dis, je reviens tout de suite *avec une tape sur l'épaule*

Lui : Image


J'avais repérée une fille, à l'arrière, dans la queue en dehors du magasin (étant moi même à l'intérieur). A la base elle était avec une autre fille qui est partie peu de temps avant.

Elle : *Les yeux rivés sur son téléphone*

Moi : Bonjour :)

Elle : Bonjour :shock:

Moi : Tout va bien ! :D Je vous ai vu dans la queue et je vous ai trouvé adorable, ce qui m'a donné l'envie de venir te parler Image

Elle : Excuse moi, je suis un peu gênée :oops:

*La dame de devant nous lorgnait du coin de l'oeil intriguée*

Moi : Y a pas de souci, ne vous en faites pas. Dis moi, tu as quel âge ?

Elle : J'ai 19 ans.

Moi : Ah oui quand même. Mmh, je sais pas vraiment si ça pose problème, j'en ai 23.

Elle : :)

Moi : Tu était accompagnée tout à l'heure ?

Elle : Oui, c'était ma soeur.

Moi : Et elle compte revenir, ou ?

Elle : Non, elle est partie partie.

Moi : Ah d'accord, elle t'a complètement abandonnée à ton triste sort. Bah écoute moi c'est pareil, j'ai laissé mon ami derrière pour venir te voir, j'arrivais pas à me concentrer :)

Elle : Eh ben, carrément :oops: *Elle était toute mignonne, me faisant savoir qu'elle était encore un peu gênée*

Moi : Du coup je vais pas rester longtemps. Tu es en vacances ? Tu es... ?

Elle : Oui, je suis étudiante :)

Moi : Bah écoute, ça serait sympa qu'on aille se boire un verre du coup vu que la période s'y prête bien.

Elle : Heu...

Moi : Vas-y, prend ton temps, je te laisse réfléchir :D

Elle : Heu... Comment dire...

Moi : :)

Elle : Non... ? :oops: :) (un non intérogatif, c'est mignon :blbl: ).

Moi : Bah écoute, tant pis, c'est le jeu, y a aucun problème :D

Elle : En tout cas merci !

Moi : Y a pas de quoi, j'y pensais, je suis venu, c'est pas plus compliqué que ça. Allez, je te laisse, je te fais la bise, quand même :)

Nous : *La bise*

Moi : Salut !



Interaction sympa pour une fille sympa, it's all good !

Mon ami m'a ensuite signifié que je parlais quand même assez fort : j'avoue que dans ces moments là j'essaye d'ignorer complètement les gens autour de moi et me concentrer sur l'échange avec la personne.

Après tout, si je chuchotais, ne pourrait-ce pas être associé à la notion du manque de confiance en soit, de la timidité ?

A l'inverse, parler trop fort pourrait-il être interprété comme une trop grande confiance, voire un *regardez tous comment j'suis trop puissant* ?

Je ne sais pas si ça peut constituer un point gênant, je n'y avais jamais vraiment fait attention.

Je serais d'avis de dire que peut importe, cela sera de toute façon interprété de différentes manières ou encore passera totalement inaperçu.

Pas la peine de se prendre la tête là dessus, à mon sens.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 25.12.15, 21h17 par LittleNeapolis
  • [0] Encore! le 26.12.15, 16h54 par Gleam
  • [0] Like ! le 14.01.16, 16h54 par Acier

Putain, c'est le dernier jour de l'année :mrgreen:

Et quelle fin d'année !

Hier soir, j'ai passé une soirée magique, je peux enfin dire que j'ai profité à 100% du moment présent.

Pas mal de choses à faire ces derniers temps, beaucoup d'idées en tête, de petits projets, en bref, je me sent bien.

Ces derniers jours, j'en ai profité pour relire entièrement mon parcours sur FTS et relire pas mal la théorie (les articles, e-books, mon carnet, jusqu'aux MP, c'est dire !).

Et voilà, on peut dire que ça fait un bien fou !

Comme prévu, j'ai convié la personne dont j'avais pris le numéro à un rdv avec moi, et ce rdv a bien eu lieu (cf. la soirée magique).

Pas de flake, pas de complication, aucun obstacle à l'horizon.

On va lui donner pour nom... Magic !! (A cette femme pour le coup, non à la soirée :D ).

Depuis que j'ai commencé à vraiment me bouger les fesses, en ce qui concerne la séduction, j'ai connu quelques déceptions, alors j'essaye de ne pas trop m'enflammer, de profiter des moments partagés, mais j'essaye aussi de ne pas brider ce que je peux ressentir (et c'est pas facile).

Mais je réalise à quel point tous ces "échecs" ont été réellement bénéfiques pour moi.

J'ai aussi l'impression que ce "game" deviens de plus en plus familier, je ne me met pas trop de pression, juste ce qu'il faut, et je roule ma bosse.

Pour en revenir à la date, disons que la rencontre que j'y ai faite me plaît beaucoup, et je me sent bien de développer ma relation avec elle, de creuser avec plaisir pour voir jusqu'à où ça peut nous mener.

Quoi qu'il en soit, je ressent encore avoir passé un palier dans ma progression car des choses qui ne se sont encore jamais produites m'arrivent en ce moment.

J'ai hâte de joindre ce rendez-vous à mon journal en tout cas, peut-être ce soir, ou demain.

Tout ça pour balancer un petit message d'espoir à ceux qui en ont besoin, me rappeler à moi même que, oui, quand on lit des articles, qu'on échange sur le sujet, et qu'on se bouge en parallèle, alors on progresse, et que rien n'arrive jamais par hasard.

Souvent, les gens abandonnent sans le savoir juste devant la porte du "succès", il suffit parfois d'encore un dernier petit effort, et ça je tenais à le souligner.

Tout n'est pas rose, l'autre jour encore j'ai eu un petit coup de mou (vous savez quand on est triste en colère mais qu'on sait pas pourquoi, sans réelle raison apparente), mais celui-ci n'a duré que le temps d'une soirée, et je pense qu'il est bon de réaliser que ce sont des choses inévitables, et qu'il faut l'accepter (human being inside).

J'essaye de contribuer à ma façon, d'amener mon petit caillou à l'édifice, d'une part en tenant ce carnet, dans une moindre mesure en participant à la vie du SOS Love & Séduction, avec quelques interventions timides (je me sent pas encore assez calé pour donné d'autres conseils que ceux qui tiennent du bon sens :) ), et en lisant quelques carnets voisins.

Ah... Et pendant qu'on y est, petit message pour vous souhaiter à tous une bonne année !

Tout de même 8)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 31.12.15, 13h19 par Onmyoji
  • [0] LFG ! le 31.12.15, 14h41 par Snow

Premier rendez-vous avec Magic :

J'ai rarement vécu (pour ne pas dire jamais), un premier rdv aussi encourageant.

Le soir même, après avoir obtenu son numéro de téléphone et avoir quitté mes amis en direction du bercail, je lui ai envoyé un message pour lui donner le mien en lui disant espérer qu'elle ait trouvé ce qu'elle cherchait (cadeau de nöel). Réponse à laquelle elle répondit avec beaucoup d'enthousiasme au sein d'un message bien construit et pas avare en lettres.

Quelques jours plus tard, je lui ai envoyé un second message pour la convier à ce fameux premier rdv en lui donnant un maximum d'informations pour qu'elle n'ai rien à faire d'autre que de répondre par l'affirmative ou le négatif, ce à quoi elle répondit qu'elle était intéressée et qu'elle me laissait choisir le jour.

Le jour venu, arrivant moi même cinq minutes en avance, j'ai dû l'attendre environ deux minutes avant de la voir pointer sa petite frimousse et lui faire la bise. Elle m'a dit qu'elle était là depuis environ dix minutes et qu'elle faisait un tour dans le quartier.

Nous sommes donc allés nous asseoir dans un café/restaurant, où j'ai pris soin de trouver une place côte à côte pour faciliter la mise en place de proximité entre elle et moi.

Lors de ce rdv, nous avons beaucoup parlé, j'ai essayé de la faire parler d'elle un maximum mais elle paraissait très intéressée par ce que j'avais à raconter sur moi, ce qui m'a amené à parler pas mal de moi au final, mais mon ratio d'écoute était tout de même supérieur.

Franchement cette fille elle m'a tapé dans l'oeil, au fur et à mesure de sa présentation, elle m'enlevais coup après coup les mots de la bouche.

A un moment donné, après avoir fini de parler d'elle, elle me retourna les questions assez ouvertes que je lui ai posé, sur ses projets, ses lignes conductrices, ses envies...

Et je lui ai dit...

"Je ne sais pas si tu vas me croire, mais tu viens quasiment de me décrire mot pour mot...".

En effet, j'ai eu l'impression de m'entendre à travers cette fille.

On avait à peine échangé quelques mots la dernière fois, et nous paraissions déjà si semblable, c'est fou.

Bien sûr, ses projets ne sont pas exactement les mêmes que les miens, mais ils s'orientent dans la même direction, et ça m'a fait plaisir. C'est comme si la forme était différente mais le fond équivalent.

En ce qui concerne le rapprochement, j'ai placé quelques kinos léger : effleurement du bras pendant que je parlais, je lui ai tenu la main pour l'encourager dans ses projets tout en lui demandant de me promettre qu'elle irai jusqu'au bout, petites phrases du genre "regarde comment j'ai froid aux mains"...

Elle aussi m'a effleuré quelques fois, m'a touché, c'était subtil mais je pense voulu.

Un autre point qui m'a plu, c'est qu'elle m'a donné son mot de passe et son identifiant pour que je puisse profiter de son abonnement à un certain programme sur le net (bon, pas besoin d'en dire plus, si ce n'est que lorsque j'y suis allé, j'ai remarqué qu'elle avait configuré un compte à mon nom... J'ai trouvé ça mignon tout plein Image ).

Je lui ai proposé ensuite de marcher un petit peu, en direction d'un métro assez éloigné pour qu'on ai le temps de se balader un peu.

Le long de nos échanges, elle a pas mal rit, elle réagissait assez bien à mes blagues et rentrait dans mon jeu, le courant est bien passé.

Je n'ai même pas eu besoin de me forcer pour retenir les informations clés qu'elle me délivrait : j'ai su identifier ce qui je crois être important pour elle afin de le réutiliser plus tard et ainsi lui montrer que je m'intéresse vraiment à sa personne, ce qui ne devrait pas me demander beaucoup d'effort dans la mesure où elle est vraiment intéressante.

J'ai bien pris soin d'éviter mes erreurs précédentes en ce qui concerne le kino et la sexualisation en général, et j'ai l'impression que cette fois je m'en suis beaucoup mieux tiré. c'est resté léger, mais sûrement adapté à la situation.

Elle m'a pas mal questionné sur mes ex, ce qui je pense, est peut-être une espèce de projection qu'elle ferait pour imaginer si oui ou non elle se verrait bien avec moi, ce qui est plutôt positif à mon sens. J'ai pris soin de lui répondre avec honnêteté sans entrer dans les détails et sans chercher à lui retourner la question. A mon avis, je me suis pas mal débrouillé sur ce point.

Je n'ai par contre pas su éviter les questions un peu plus "relou" (dans le sens "moins sexy"), sur ma famille mais elle semblait réellement intéréssée. Là, même chose, je répondais un minimum pour ne pas lui laisser penser qu'il y a quelque chose qui cloche, mais sans entrer dans les détails un peu plus ennuyeux.

Plusieurs fois pendant le rdv, j'ai réussi à glisser quelques petits éléments de mystères ici et là, du style "ah ça je peux pas te le dire, tu verras par toi même :wink: ", et au vu de sa réaction je pense que je l'ai bien fait, elle semblait amusée.

Petit moment fun, au passage, nous étions en train de marcher côte à côte sur le chemin du retour quand soudain, je m'arrête d'un coup en lui disant :

Moi : Attends mais... T'as payé l'addition *avec un air de : je tenais vraiment à t'inviter ! :yuno: * (nous étions allé aux toilettes avant de partir, et quand je suis revenu à la table, elle y était, et l'addition m'étais sortie de la tête...).

Magic : Heuuuuu... Non, non... Je croyais que...

Moi : Mais ça veut dire que... :pokerface:


On est parti sans payer...

Petit moment d'hilarité au final, doublé de surprise, et du coup j'en ai joué en la traitant de criminel, qu'elle était en train de me pervertir et que je n'hésiterai pas à la dénoncer... ce qui a fait son petit effet.

A la fin du rdv, au moment de se quitter, elle me tendis la joue, je lui ai fait la bise tout en lui touchant l'épaule, et là, ce qui m'a surpris, c'est qu'avant que je parte (et donc après la bise), elle m'a touché le bras tendrement.

Ca a sonné dans ma tête un peu comme un "à très vite".

Je ne sais pas si j'extrapole où si j'interprète de mieux en mieux ce genre de signes, mais ça ne m'était jamais arrivé.

En tout cas je me suis senti bien tout le long, j'ai bien profité, très peu de gêne ainsi que très peu de blancs. On avait plein de choses à se dire, et avec enthousiasme.

Voilà comment s'est déroulée cette petite soirée, j'ai raconté l'essentiel, en essayant de pas en dire trop non plus, mais ce qui est sûr, c'est que j'en suis sorti boosté !

Cette fille me plaît, ça c'est sûr, et j'ai vraiment envie d'aller plus loin avec elle, mais je prend tout de même le temps de faire évoluer les choses entre nous sans brûler les étapes.

Je vous raconte le deuxième rdv dans un autre post, promis :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 06.01.16, 16h58 par RosieRosette

Deuxième rendez-vous avec Magic :

Depuis que j'ai commencé à aller courtiser ces dames dans la rue, il s'agit de mon tout premier deuxième rencard, et l'enthousiasme dans la réponse de Magic était toujours intact.

Cette fois, c'étais décidé, j'allais lui montrer que je l'avais entendue, et l'encourager à entreprendre les petites résolutions futures dont elle m'avais informé lors du premier rdv.

Cette fois-ci, je ne lui donne aucun d'indice sur le programme, une simple station de métro, à peine trois jour après notre première entrevue.

Encore une fois, elle était en avance (et moi "en retard"...).

Une fois face à face, on se fait la bise, et à ce moment là j'ai rigolé intérieurement, car j'ai essayé de lui poser la main sur l'épaule alors qu'elle même a tenté de me poser la main sur le bras, ce qui fait qu'on s'est un peu emmêlé les pinceaux :lol:

Une de ses résolutions concernait la nourriture, je l'ai donc amenée dans un endroit où elle aurait pu commencer à les tenir...

Mais malheureusement cet endroit était fermé (j'avais pris soin de me renseigner sur internet mais ce n'était pas indiqué).

Magic : C'est pas grave, ce sera pour une prochaine fois. Au moins tu m'aura fait découvrir l'endroit, et j'apprécie l'attention :)

Nous avons ensuite pas mal rodé afin de trouver un endroit où manger, mais ne trouvant pas grand chose d'intéressant, nous avons fini par nous poser dans un endroit assez simple (je lui avais suggéré qu'on mange quelque chose d'assez équilibré dans la mesure où les fêtes nous on pas mal fait exploser le compteur de malbouffe, ce qu'elle accepta).

Lors de nos escapades entre les divers lieux où on s'est posé, il y a eu pas mal de blancs. Je me suis trouvé moins performant sur ce point. Néanmoins, elle faisait l'effort de relancer la conversation au bout d'un moment, ce qui veut dire qu'elle n'attend pas que les choses se passent, elle participe aussi bien que moi.

Je pense qu'il ne faut pas diaboliser le blanc, mais je n'ai pas su l'utiliser de la bonne façon, ce qui m'a laissé un peu frustré... Pas grave !

Lorsque nous étions en train de manger, en revanche, tout s'est bien passé !

Nous avons encore une fois longuement échangé. Elle m'a fait écouter quelques musiques qui lui tiennent à coeur, et m'a fait écouter la musique qu'elle aimerait avoir à son mariage si un jour elle se mariait.

On a aussi échangé une liste de quelques films à regarder l'un l'autre, je lui ai demandé quel était son film préféré et lui ai dit que je le regarderai.

Pour ce qui est du côté tactile, j'ai essayé donc de continuer mon escalade.

D'abord la main et l'avant bras, et je l'ai questionné sur ses cicatrices, tout en lui racontant l'histoire des miennes... Et elle me rendais mes kinos :)

Je l'ai ensuite conduit sur les lieux de notre prochaine activité, en lui disant que je connaissait un passage secret et que ça devait rester entre nous.

Il pleuvait comme pas possible, et une fois arrivé sur place, le dit passage était fermé ! (sûrement suite aux attentats).

Depuis le débuts mes plans trébuchèrent les uns après les autres, on aurait pas pu faire pire :lol:

Suite à ça, elle eut envie de manger des pop-corn, ce que j'ai trouvé être une bonne idée.

Nous nous sommes donc dirigé vers le cinéma le plus proche, avons pris nos pop-corn et avons cherché une place assise sur un banc non loin de là.

Encore une fois, lorsque nous étions posé, le discussion était beaucoup plus fluide et plus intéressante.

Elle m'a de nouveau questionné sur mes ex-copines, m'a demandé si j'avais déjà trempé dans des affaires de tromperies, et je lui ai répondu que non, que j'avais eu de la chance sur ce point.

Magic : Tu as eu de la chance de ne pas t'être fait choppé, c'est ça ? :D

Moi : Mais bien sûr !


On a passé un moment vraiment sympa !

Elle arrêtais pas de faire tomber des pop-corn sur elle, ce qui m'a permis de lui enlever en effleurant un peu ses jambes et son ventre... Juste avant que je renverse un bon dixième des pop-corn sur le sol :lol:

Magic : Finalement c'est toi qui mange comme un cochon !

Moi : C'est de ta faute, tu m'a contaminé !


Je lui ai ensuite délicatement enlevé un pop-corn qui lui était resté sur la lèvre et je lui ai ensuite touché le coup pour lui montrer que mes mains étaient encore plus froide que les siennes.

Un peu plus tard, elle m'a rendu ce kino en me toucher le visage.

Je pense avoir encore franchi une étape en termes de kinos, mais ce que je n'avais pas souligné dans mon récit du premier rdv, c'est que j'avais quand même du mal à accrocher son regard.

Je la regardais pas mal, parfois même avec insistance, mais elle n'a jamais soutenu mon regard bien longtemps.

A la fin de la soirée, je l'ai raccompagné à son train, et j'étais complètement lessivé.

On avait beaucoup marché et je me faisait de plus en plus silencieux, ce qui n'a pas eu l'air de la déranger.

A un moment, elle m'a demandé si j'avais l'habitudes d'emmener mes copines chez moi, je lui ai répondu que non, que ce n'était techniquement pas possible.

Elle n'a pas insisté plus que ça mais je n'ai pas su interpréter sa question.

Etait-ce un shit-test ou bien en aurait-elle vraiment envie, dans un futur proche ?

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas senti le moment où l'embrasser lors de ce rdv.

Je n'avais pas envie de l'embrasser à froid, j'ai préféré m'accorder un peu plus de temps.

Je l'ai ensuite accompagné à son wagon où nous nous sommes quittés mais je pense cette fois avoir trop cherché à rester avec elle le plus longtemps possible.

Peut-être que je voulais chercher à tout prix à créer une occasion de l'embrasser, je pense que j'aurais du décamper un peu plus vite que ça.

Je sais pas si ça importe vraiment à ce stade là mais j'aurais peu être du mettre un terme à ce rdv moi même au lieux d'attendre que ce soit elle qui le fasse (vous savez, l'histoire de "trouver les moments passés en ma compagnie agréable mais trop courts)".

Je pense pas qu'elle l'ai ressenti comme ça (en tout qu'à elle ne l'a pas montré), mais sur le moment ça m'a dérangé.

Tant pis, je ne peux pas toujours faire un perfect.

A la conclusion de ce rdv, elle m'a quitté en me disant "je te fais la bise", et je lui ai pris les mains en prétextant me réchauffer les miennes un peu avant de partir.

Pour être honnête, je suis rentré chez moi un peu déçu. Pas déçu d'elle mais déçu de moi.

Je pense que je me suis un peu trop mis la pression avec cette histoire de baiser, en plus du fait de ma fatigue ambiante, et du fait que j'ai sûrement aussi trop cherché à retrouver les sensations du premier rdv qui était parfait.

Avec le recul je suis quand même satisfait de mon second rdv, qui je pense, s'est objectivement bien passé, mais sur le moment ça m'a un peu refroidi en rentrant chez moi.

Après être rentré chez moi, je lui ai envoyé un message en lui demandant si elle avait une photo d'elle où on voyais son visage.

Elle m'en a donné quelques unes et m'a demandé pourquoi je l'ai voulu.

Je lui ai dit que je ne pouvais pas lui dire, que ça allais gâcher la surprise.

Elle a répondu que j'étais très attentionné et je lui ai dit que j'allais placarder l'endroit où j'avais fait tomber les pop-corn avec sa photo (je compte lui faire un portrait d'elle, un peu humoristique pour la blague, et un autre plus ressemblant, comme m'avais suggéré Oni lors du débriefing d'une date précédente).

Juste après elle m'a envoyé un lien, suivi d'un second message où elle me disait qu'elle s'était trompé, que c'étais pour ça copine avec des smileys gênés.

Il s'agissait d'une vidéo sur le ton de l'humour, avec deux personnes qui simulaient le fait de faire l'amour.

Je lui ai ensuite fait passer le message que j'avais beau avoir un an de moins qu'elle, je n'étais pas pour autant un enfant et que je pouvais tout à fait parler de sex sans rougir.

Elle m'a ensuite dit qu'elle pensais que j'allais être choqué (d'elle ?).

J'en ai profité pour sexuer un peu (par message ça craint peu être un peu, au pire c'est pas grave), et je lui ai demandé si ce qui s'est passé sur la vidéo lui était déjà arrivé.

Elle m'a dit que non mais que ses parents ne lui on pas parlé librement de sex dans son éducation, que c'était un peu tabou chez eux (en rapport avec la vidéo qui traitait du sujet).

Je lui ai dit que je ne me souvenais pas non plus avoir parlé de sex avec les miens.

Et voilà tout en ce qui concerne ce deuxième rdv !

Un troisième rdv est d'or et déjà fixé, ce à quoi elle répondit encore une fois par l'affirmative avec autant d'enthousiasme qu'à son habitude, et je vous raconte ça... Bientôt ! :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bravo ! le 07.01.16, 06h39 par GeorgesDuroy

Franchement si elle vient à ce troisième rdv c'est qu'elle est intéressée. Je me trompe peut-être mais elle a l'air d'y mettre du sien, et finalement même si tu te trouves maladroit par moment elle pense peut être la même chose d'elle et au final vous êtes raccord.

Technique pour donner un coup d'accélérateur à ta kino escalade : la prochaine fois que tu la vois, et si tu en as l'envie ouvre les bras en mode "câlin de bienvenue". Si ça lui dit pas elle trouvera une esquive (hey, high five), mais aussi bien elle sera trop contente de saisir l'occasion, et à partir de là tu pourras régulièrement lui prendre le bras en marchant, lui caresser les cheveux, lui faire un bisou.

Après c'est balot pour tes plans fermés, comme quoi rien ne vaut un bon petit coup de fil pour vérifier si c'est ouvert ^^
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sympa :) le 07.01.16, 01h09 par hushpuppy

Merci Voucny pour ta contribution !

On sera bientôt fixé :wink:

Je note tes petits tips, si je le sent bien sur le moment, pourquoi pas, oui.

En ce qui concerne les plans ratés, il ne devrait pas y avoir de problème cette fois-ci, car je lui ai proposé de m'emmener dans un de ses endroits coup de coeur.

Très plaisante à lire cette histoire avec cette fille, j'ai hâte de pouvoir lire la suite.

D'après ce que tu rapportes, il semblerait que tu as un réel coup de cœur envers cette fille. Et ce qui est encore mieux, c'est que ça semble réciproque.

Pas mal l'idée de lui dire de te faire découvrir un de ses endroits préférés. L'idée de l'échange "d'organisateur" doit un peu la surprendre, ça la pousse à s'investir dans la relation (renversant ainsi le classique et ennuyeux "l'homme doit faire tout le travail dans le séduction", avec ton idée on est sur une base de réel échange) et en plus ça permet de mieux en apprendre sur la fille en question.

Désormais il ne te reste plus qu'à l'embrasser à la fin du 3ème RDV :)
Un regard appuyé dans ses yeux, un poil de courage, un soupçon d'audace et la délivrance du baiser se fera assez naturellement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 07.01.16, 11h18 par hushpuppy

Ne manque que le baiser ! Joli FR, bien écrit. Gare à ne pas rater le coche tout de même.

Au bout du 3e rendez-vous, je pense qu'elle n'attend plus que ça.

N'attends pas forcément le moment parfait (parfois il ne vient jamais), si à un moment la situation est propice, et que tu en as envie (l'envie ça motive, et ça permet d'évacuer le stress de la tentative) tu tentes.

Et le coup du "T'emmènes tes copines chez toi?" ressemble pour moi à une énorme perche. T'aurais pu répondre un truc style : "Nope, c'est plutôt l'inverse en général !".

Tiens nous au courant, et surtout no stress : suis ton envie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 07.01.16, 11h23 par hushpuppy

Merci GeorgesDuroy, merci Snow :D


Georges, oui il s'agit bien d'un coup de coeur pour moi, en plein dans ce que je recherche, de ce que j'en ai vu.

Merci pour les compliments, et les conseils : j'ai effectivement très envie de l'embrasser :mrgreen:


Snow, pour ce qui est du coche, je ferai attention :wink:

Je suis d'accord avec toi, le moment j'ai déjà réussi à le créer par le passé, je vais me débrouiller pour le déclencher une nouvelle fois !

Après avoir débriefé mon deuxième rdv à l'un de mes amis, il m'a suggéré un truc du style : "la pluie battante, toi et moi sous le parapluie, ce sont les conditions idéales d'un rdv romantique au cinéma ça" *avant de la regarder profondément et de l'embrasser tendrement*, j'ai trouvé ça sympa.

Ahah j'aime bien cette répartie, si j'avais glissé ça je pense que ça aurait pu être pas mal !

Elle me l'a dit sur la fin du rdv, j'avais un gros coup de barre, et j'ai mon sens de la répartie qui s'est barré aussi :blbl:

Je le garde dans un coin de ma tête au cas où elle y referait référence Image

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre