Je réussi.

Note : 7

le 07.06.2013 par hushpuppy

207 réponses / Dernière par hushpuppy le 11.01.2019, 20h16

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Troisième rendez-vous avec Magic :

Nous y voilà, le fameux troisième rdv est arrivé à son terme, il a donc bien eu lieu.

Au début j'ai bien cru au flake, car elle avait déjà accepté le rdv mais elle devait me tenir au courant du lieu et de l'heure.

Je l'avais relancé la veille au soir, n'ayant pas eu de nouvelles concernant le rdv du lendemain, mais elle a fini par me répondre dans la matinée du jour j.

Cette fois-ci, elle m'a emmené à l'endroit où nous nous étions rendu lors du second rdv, avant d'y trouver porte close. Elle avait apparemment vraiment envie d'y aller (je l'y avait emmenée parce qu'elle avait évoquée ne jamais y avoir mis les pieds).

Cette fois-ci nous avons pu entrer sans problème, d'ailleurs il s'agit d'un musée.

Comme d'hab', main sur l'épaule au moment de la bise, quelques kinos de temps en temps, au niveau de la main, de l'avant bras ou de l'épaule, mais je trouve ça assez difficile de bien la mettre en condition lorsque l'on est en mouvement.

Il lui arrivait de toucher certaines sculptures sous prétexte qu'il n'y avait pas de barrière de sécurité. A chaque fois je lui disait que c'était interdit, qu'elle allait se faire chopper et croupir en prison, tout en lui prenant la main pour lui éviter une telle expérience. A un moment je lui ai même menotté les mains dans le dos. Je savais pas trop comment elle allait réagir mais ça a eu l'air de l'amuser.

On a passé la totalité du rdv sur les lieux, donc il ne s'est pas passé grand chose à part admirer les oeuvres d'arts, quelques traits d'humour pour la faire rire, et quelques kinos pour la mettre en confiance (dans le sens où il n'y a pas eu de véritable discussion).

Vers la fin du rdv (et je n'attendais que ça), elle a suggéré d'aller se poser un peu sur les fauteuils (eh oui, vagabonder là d'dans c'est assez épuisant).

A ce moment là, je savais que je n'aurais pas d'autre occasion, et qu'il fallait que je passe à l'action.

Je lui ai pris la main, tout en lui disant que j'avais appris qu'il y a des parties du corps qui sont connectées avec tous nos organes. Je lui ai massé la main, lui apprenant que j'étais sûrement en train de rallonger sa vie de quelques année, et que si ça se trouve, j'étais entrain de lui toucher le coeur. Elle avait l'air assez sceptique mais elle s'est laissée prendre au jeu. Je lui ai aussi touché l'oreille (pas facile à cause de son couvre chef), et je lui ai dit qu'il fallait aussi masser le gros orteil (ce dont elle avait déjà entendu parlé d'après elle), mais que "je n'allais pas lui enlever ses chaussures, enfin... Pas tout de suite :wink: " (mais elle n'a pas spécialement réagi à cette phrase).

Je lui ai aussi touché la cicatrice qu'elle avait sur le visage, au niveau de la tempe.

Toujours tout en lui massant la main (ça a bien duré un quart d'heure au moins je pense, j'ai tenté la fameuse technique du "je te pari un paquet de pop-corn que je suis capable de t'embrasser sans te toucher les lèvres :)".

Elle : Ah bon ? Embrasser ça peut vouloir dire plein de choses, tu vas me baiser les pieds ?

Moi : Embrasser dans le sens où on l'entend tous les deux, avec la bouche !

Je l'ai vu assez surprise, elle réfléchissait, adoptais une posture hésitante.

Elle : Et ça serait pour quand ce pop-corn ?

Moi : La semaine prochaine !

Elle : ...

Moi : Alors ? Tu tiens le pari ? :)


La situation a duré pas mal de temps, et elle en est arrivée à me dire à peu près ça :

Elle : Je ne sais pas, tu sais... Tu a 23 ans et...

Moi : Ca nous fait qu'un an d'écart !

Elle : 2 ans !

Moi : 1 an et demi ! Et puis c'est quoi 1 an et demi ? Penses-tu vraiment que nous sommes si éloignés l'un de l'autre parce que nous sommes né à si peu d'intervalle ? Je pense plutôt que la maturité viens avec les expérience, et non avec le nombre d'années vécues.

Elle : Je ne sais pas, j'ai évolué et je me souviens que lorsque j'avais 23 ans je ne pensais pas comme je pense aujourd'hui.

Moi : Et je pense que tes 23 ans et mes 23 ans sont très inégaux.

Elle : Tu sais, moi dans grosso modo trois ans je me vois avoir un enfant, construire des choses avec mon homme. Tu ne devrais pas me suivre dans mes intentions et profiter un peu. Je veux quelque chose de sérieux, une longue relation.

Moi : Ecoute, je ne suis pas en train de suivre qui que ce soit. Je te l'ai dit, je suis là de mon propre chef. Comme je te l'ai dit la dernière fois, lorsque tu m'a exposé tous tes projets, lorsque tu t'es présentée, j'ai vraiment eu l'impression de m'entendre. Je ne suis pas en train de me greffer sur tes rails dans la mesure où nos ambitions sont les mêmes, dans le fond. Tout ce que je vois, c'est que des filles comme toi, perso j'en rencontre pas souvent, et ça va peut-être te paraître prétentieux, mais je ne me retrouve pas dans la définition que l'on fait des gens de "mon âge", à savoir "papillonner à gauche à droite". J'ai envie de me poser, moi aussi je cherche une relation sérieuse, je pense que nos attentes sont compatibles, et je pense qu'il serait dommage de passer à côté sans même tenter quoi que ce soit. De plus, concernant les enfant, je ne me vois pas non plus vivre sans en avoir, peut-être pas dans l'immédiat, c'est sûr, mais ça non plus ça ne me fais pas peur.

Elle : Mais comment on va faire ? Tu vas pas venir à *le nom d'où elle habite* pour me voir (à savoir qu'on se voit sans problème depuis le début), en plus il y a ma mère, et puis mon père il va dire quoi ? Ton âge ne se voit pas sur ta tête, c'est vrai, mais pour lui, avoir des rêves ça passe, car je suis une femme, mais pour un homme...

Moi : Ca ne me pose pas le moindre problème de venir te voir là-bas, toi tu viens bien ici et il n'y a aucun problème. Pour ta mère, elle travaille, je n'aurai qu'à passer chez toi lorsqu'elle est absente.

Elle : Ses horaires sont incertains, elle peut rentrer à 14h comme à 20h, sauf le vendredi où elle rentre à 22h.

Moi : Eh bien je n'aurai qu'à venir le vendredi. Et en ce qui concerne ton père, il verra par lui même que je suis quelqu'un de sérieux, et avoir des rêves n'empêche pas d'avoir un plan B. Je sais ce que je veux, tout comme toi, et je sais m'en donner les moyens. Lorsqu'on est tous les deux tu a vraiment l'impression d'avoir à faire à un gamin, sérieusement ?

Elle : Non, c'est vrai que sur ce point, on est plutôt sur la même longueur d'onde.

Moi : Eh ben, tu vois !

Elle : C'est juste que... Tu me plaît... Mais je garde quand même quelques réticences... Je ne suis pas en train de refermer la porte, je veux dire, je ne dis pas que je ne me mettrai pas en couple avec toi, mais j'ai besoin de plus de temps, je veux prendre le temps de bien te connaître.

Moi : Des réticences ? Par rapport à quoi ?

Elle : Par rapport à tous ce que je t'ai dit.

Moi : D'accord, il n'y a pas de problème, prend ton temps... En tout cas, je voulais juste que tu saches que tu me plaît, qu'à aucun moment je n'ai trouvé quelque chose en toi où j'aurais pu me dire "ah tiens, ça, ça pourrait mettre des barrières à ma vision de la vie", et que je me vois bien avec toi. Je sais très bien que ce ne sont que des mots et que tu ne peux pas être certaine de mes intentions, mais tu le verra par toi même.

Elle : Oui.


Ensuite elle a commencé à partager certaines choses avec moi, liées aux réticences qu'elle avait, en gros ça donnait ça :


Elle : Tu sais, si je dis ça, c'est parce que je pense que je me suis mise trop rapidement en couple lors de mes dernières relations, et je ne veux pas que ça se reproduise. Il est arrivé qu'on me "batte"...

Moi : Qu'on te batte ? C'est pas lui qui t'a fait cette cicatrice au moins ?

Elle : Non, pas du tout :) Enfin, il m'a giflée à plusieurs reprise, et c'est quelque chose que je ne veux plus vivre... En général, je suis toujours celle qui donne le plus d'affection dans la relation, et certains en profitent, profitent de moi dans tous les sens du terme. J'ai été trop gentille, mais il y a un jour où j'ai dit "stop, c'en est trop"...

Moi : Je ne comprends pas les gens qui en viennent à ces extrémités, je veux dire, perso même lorsque je suis très en colère il ne me viendrai pas à l'idée de frapper qui que ce soit. Mais je comprends ta réaction, tu as raison de prendre ton temps. D'ailleurs, tu m'a dis que tu a l'habitude de te mettre en couple avec des hommes qui ont 6 ou 7 ans de plus que toi, tu vois bien que ça n'a leur a pas empêché de devenir des imbéciles...

Elle : D'ailleurs, c'est marrant, le jour où tu es venu m'aborder, j'ai un de mes ex qui m'a envoyé un message d'excuses.

Moi: Est-ce que tu y pense encore aujourd'hui ? Je ne voudrais pas que le fait de me raconter tout ça évoque des mauvais souvenirs...

Elle : J'y pense souvent oui, mais t'inquiète pas... Comme je disait, je ne me ferme pas à l'idée d'avoir une relation avec toi mais je voudrais que l'on ai eu le temps de passer plus de temps ensemble d'abord.

Moi : Ca me va :) T'es nulle d'entrer dans la complicité maintenant alors que je dois partir, tu me donne envie de rester, c'est pas cool :P Mais on va commencer à bouger.

Elle : Ahahah ! On y va :D

Moi : Au fait, j'ai quelque chose pour toi, tu l'ouvrira plus tard. J'ai du aller au commissariat et me battre contre les flics qui m'ont frappé à coup de matraque télescopique pour te sauver la peau, j'ai récupéré ta pièce à conviction, tu peux me remercier ! (c'est le portrait d'elle que j'avais fait, avec des références aux expériences amusantes qu'on avait vécu lors de nos deux premiers rdv).




Au moment de partir, j'ai manqué de trébucher sur une marche, et elle m'a pris la main pour me rattraper.

Nous nous sommes ensuite dirigé vers la sortie, tout doucement, et j'ai continué à lui faire quelques kinos, un peu plus "intimes", me tenant près d'elle.

Au moment de se quitter, je lui ai fait la bise, en lui tenant le dos avec ma main (c'était pas une accolade mais c'étais plus intime qu'une simple main sur le bras).

Lorsque je suis rentré à la maison, plus tard dans la soirée, j'ai vu son message.

Elle m'a dit qu'elle adore la petite surprise que je lui ai faite (le dessin), qu'elle a bien rit, en ajoutant qu'elle adore les surprises, et qu'elle allait le garder précieusement (avec tout plein d'enthousiasme).

Je lui ai dit que ça m'avait fait marrer de le faire, que c'étais pas grand chose, et que si elle aimait les surprises, elle allait être servie avec moi.

Elle a répondu qu'elle était impatiente de voir ça, et ma questionné sur ma soirée.

Je lui ai demandé si mes massages de la main n'allaient pas trop lui manquer et elle m'a dit que c'était super.

J'ai ensuite rétorqué en lui demandant si elle disait ça pour me faire plaisir ou si mes massages lui ont vraiment fait du bien.

Elle m'assura qu'elle était sincère, qu'elle avait vraiment apprécié le moment que l'on a passé tout les deux lorsque l'on s'est posé, que c'étais vraiment agréable.

Elle m'a ensuite avoué que lorsque j'ai trébuché et qu'elle m'a attrapé par la main, elle l'aurait bien gardé encore un peu mais que je lui avait retiré.

Je lui ai confié qu'elle cachait bien son je car je n'y avait vu que du feu et à son tour elle m'a dit qu'elle était très réservée et qu'elle gardais beaucoup les choses pour elle.



Voilà tout pour cette fois.

Je vous avoue que ce rdv m'a pas mal perturbé, je ne sais plus trop comment procéder à l'avenir avec elle.

Je pense à continuer à la voir régulièrement tout en restant proche d'elle, et retenter le baiser lorsque je la sentirai plus en confiance.

J'ai d'abord été déçu parce que je pensais qu'elle était en train de me dire que je ne lui plaisait pas, mais la suite de son discours a fait que j'ai bien envie de poursuivre l'aventure avec elle.

Je pense avoir baissé ma garde pour le coup, j'ai pas mal verbalisé mais je me suis senti obligé. Je ne sais pas si j'ai bien fait mais je peut dire que ça fait un bien fou. Parfois ça fait du bien de lâcher prise.

D'ailleurs, lorsque je lui ai dit qu'elle me plaisait réellement, elle m'a dit qu'elle se demandais si je ne l'avais pas placée dans la friendzone parce que je ne lui envoyais pas beaucoup de messages et que je n'avais rien tenté jusqu'ici, comme quoi :blbl:

Enfin voilà quoi, comme on dit, on a "écrasé le pied de l'autre", mais la "danse" poursuit son cours... Mais comme j'aime bien le dire, la porte de la victoire se cache souvent derrière celle de l'échec :D

Elle m'a vraiment tapé dans l'oeil cette fille.

Mec, juste pourquoi as-tu verbalisé le KC?

Vu sa réaction, j'ai l'impression que ta verbalisation maladroite a plombée l'ambiance.
Je l'ai vu assez surprise, elle réfléchissait, adoptais une posture hésitante.

Elle : Et ça serait pour quand ce pop-corn ?

Moi : La semaine prochaine !

Elle : ...

Moi : Alors ? Tu tiens le pari ? :)

La situation a duré pas mal de temps


Et après c'est presque parti en "Je négocie une histoire avec toi". Plus tue l'amour tu meurs.

Et puis je suis vraiment pas un adepte des techniques de sioux de Mystery pour choper.

Tant là :
Je lui ai pris la main, tout en lui disant que j'avais appris qu'il y a des parties du corps qui sont connectées avec tous nos organes. Je lui ai massé la main, lui apprenant que j'étais sûrement en train de rallonger sa vie de quelques année, et que si ça se trouve, j'étais entrain de lui toucher le coeur.
Que là :
"je te pari un paquet de pop-corn que je suis capable de t'embrasser sans te toucher les lèvres :)".
Une verbalisation du KC ne vaut quasiment jamais une tentative physique. Sauf si la verbalisation est parfaitement dosée, avec la tension sexuelle qui va avec.

Alors je sais bien que ce type de techniques a tendance à rassurer, mais ça manque très souvent de naturel et la fille le ressent presque à chaque fois.

Pour moi tu as commis une erreur dans ta façon de faire. La question étant est-ce que tu pourras la rattraper. J'ai envie de dire que tout n'est pas perdu vu qu'elle t'as avoué que tu lui plaisais, mais va vraiment falloir que tu te bouges pour que ça avance et sans verbaliser à tout bout de champ.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 10.01.16, 13h08 par hushpuppy

On dirait que je me suis planté en beauté cette fois-ci, ça m'apprendra tiens :)

J'ai verbalisé le KC parce qu'il m'est difficile de captiver son regard.

Nous étions sur un canapé collé à une vitre, elle admirait la vue et le silence commençait à s'installer.

Je ne savais pas si elle me regardais la regarder dans le reflet de la vitre ou non, et je me suis demandé si c'était pas une sorte de "je n'attends que ça".

Mais je ne me voyais pas lui tourner la tête, je voyais juste pas comment procéder, et je n'avais pas envie de laisser passer une occasion pareille.

Je pense que tu a raison, et je pense que ce n'est pas tant la technique qui est foireuse que ma maladresse dans son utilisation.

Pour info, je n'ai jamais lu la Mystery Method, j'ai tiré ça du livre "Comment séduire cette fille", tu sais, celui qui est considéré comme une bonne base dans pas mal d'articles de FTS et qu'on nous recommande à tout bout de champ lorsque l'on est débutant. Je me suis donc dit que ça pouvait être pas mal, et puis elle me plaisait bien cette technique, tout simplement.

En effet, il n'y avait pas de tension sexuelle, je n'ai pas réussi à la provoquer.

Le souci c'est qu'elle n'est pas très démonstrative, comme elle me l'a évoqué dans son message en me disant avoir beaucoup aimé mon massage de la main (elle n'avait pas de raison de mentir là dessus). J'en conclue donc que, autant la verbalisation du KC était une mauvaise idée, autant le massage de la main a fait son p'tit effet sur notre dame.

Par ailleurs, pour ce qui est de cette "technique de Sioux", encore une fois, j'ignorais complètement quelconque lien avec la Mystery Method, j'ai appris ça totalement par hasard dans une situation fortuite de la vie, et je me suis dit que ça serait pas mal de la réutiliser. J'ai appris ça dans un contexte tout autre que celui de la séduction, la démarche étais donc également toute autre que celle d'une vulgaire technique, il s'agissait juste d'un point santé, et ce n'était pas divulgué comme un mensonge ou un artifice. Après on y croit où pas, mais je n'y voyais pas là une technique, juste une façon intéressante de lui raconter ma journée, ça n'étais pas prémédité. Perso, j'ai trouvé ça naturel.

Je ne sais pas si ma verbalisation maladroite a plombé l'ambiance, mais ce qui est sûr qu'elle nous a amené sur une discussion qui, d'après elle, fut des plus agréables, toujours d'après ce qu'elle m'a dit (et cela d'elle même). Ce n'est peut-être pas une si mauvaise chose.

Après pour ce qui est de la presque négociation, là je suis d'accord, c'est parti tout seul.

C'était une réaction purement émotionnelle que je n'ai pas su contrôler, mais je ne suis pas une machine. J'avoue que j'ai du mal à comprendre, dans la mesure où je plaît à la personne, en quoi ce genre de détails (l'âge...), qui pour moi sont complètement des faux problèmes, pouvaient interférer dans une relation, d'autant plus que je suis entièrement convaincu de correspondre à sa description de ce qu'elle recherche. C'est comme si on m'avait dis "tu a les compétences pour le job, tu es ponctuel, tu a de très bonnes relations avec les clients, tu est le plus doué de nos vendeurs, mais tu es noir...". Pour des gens comme nous qui travaillons à la réduction de nos pensées limitantes, j'ai trouvé ça injuste, et ça m'a fait réagir.

Ne penses-tu pas que, en vertu du naturel de la démarche, il faut parfois sacrifier un peu son jeu et verbaliser de temps en temps, pour gagner la confiance de l'autre ?

L'avenir nous le dira.

Ce qui est sûr, c'est que la prochaine fois que j'essaye de l'embrasser, je ne verbaliserai pas mon action.

Est-ce que je pourrai me rattraper ?

Le lendemain du rdv, je lui ai proposé de se revoir, ce à quoi répondit encore une fois par l'affirmative avec le même enthousiasme que d'habitude.

Comme tu dis, je vais me bouger, continuer mon escalade dans les kinos, lui tenir la main pour marcher, me calmer avec la verbalisation (de toute façon, le message est passé, qu'elle l'accepte ou non, pas besoin d'en rajouter), et si jamais une occasion se présente, avec la tension et tout ce qui va avec, l'embrasser (mais vu ses dires, je ne pense pas que ce sera pour cette fois le bisou, ça risque de prendre un peu plus de temps).

Merci Snow, pour ta franchise :D

"J'ai hâte de te revoir. Tu me manques. Bonne soirée".

Plutôt inattendu, hein ? :)

En effet, les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Mais pas forcément dans le mauvais sens du terme.

J'ignore quel a été l'élément déclencheur, mais force est de constater que mes "erreurs" (si tant est qu'elles en soient), n'ont pas suffit à me faire perdre tout l'intérêt que Magic me porte (et c'est peut-être même le contraire).

:awesome:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Cool le 11.01.16, 08h15 par Snow

Quatrième rendez-vous avec Magic :

"Comment tu fais pour me faire sourire autant !!!".

Ah que j'aime le son de ces doux mots !

De retour après un voyage dans le monde nauséeux des malades :oops:
Un quatrième rdv placé sous le signe de l'écoute, j'ai enfin pu partager avec Magic.

J'ai cette fois opté pour un cinéma, histoire de repartir doucement sur la voie du prompt rétablissement, et de développer encore un peu plus mes kinos (vive les sièges deux places !).

J'ai commencé par lui prendre la main, lui caresser tendrement, puis le poignet, l'avant-bras, l'épaule et le genou.

Il arriva un moment où ma partenaire de siège me dit qu'elle avait froid et choisit de remettre son manteau.

"Mmh... Est-ce qu'elle me dit ça parce qu'elle n'est pas à l'aise avec mes kinos ou bien est-ce une façon de me dire qu'elle aimerait se rapprocher ?"

Impossible de lire dans sa tête, il fallait faire un choix, et... J'ai décidé d'agir.

Moi : "Ah tu a froid ? Alors viens par ici"

Je l'ai prise dans mes bras, et je l'ai réchauffé un peu avec mes main.

Je ne l'ai pas senti opposer de résistance, mais il ne m'était pas non plus possible de déterminer si c'était bien ce qu'elle attendais de moi.

Dans le doute, j'ai continué.

Je lui ai fait deux baisers, entre le cou et la joue, pendant qu'elle était dans mes bras.

Pareil, impossible de lire en elle.

"Je suis réservée" m'avait-elle dit, lorsque je n'avait pas su percer des attentes lors de nos précédents rdv.

"Elle m'arrêtera, je suppose, si j'en fait trop".

Je lui ai ensuite caressé le cou et la joue.

A ce moment là, elle me dit :

Elle : "J'étais mieux installée tout à l'heure"

Moi : Ok...


Je retire mes mains de derrière son dos et je bois un coup histoire de me rafraîchir les idées.

"Bon, ok, ça m'a refroidit, j'en ai peu être un peu trop fait. On va la jouer bon joueur, c'est pas si grave. On se détend. On garde le sourire et on fait comme si de rien était".

Je pose ma bouteille et après avoir fini de reprendre sa position initiale, elle replace sa main sur ma main, et me la caresse (légèrement), à son tour.

A partir de là je n'ai plus rien tenté (à savoir que j'avais bien pris le temps pour mon escalade, le film était donc bien entamé).

Un peu plus tard, j'ai tourné ma tête vers elle, m'apprêtant à lui poser une question (une question banale et sérieuse, pas dans le jeu de la séduction), et je me suis rendu compte qu'elle était en train de sourire.

Je me retourne vers l'écran, et il n'y avait absolument rien qui aurait pu prêter à sourire.

"A -t-elle pensé que j'allais encore lui faire un bisou ? A t-elle aimé mes premières tentatives sans le montrer ?"

La séance arriva à son terme, et nous y avons passé le reste à nous caresser la main.

Au moment de nous quitter, j'ai cru percevoir un petite hésitation dans ses yeux. Je pense qu'elle ne savais pas trop comment me dire au revoir.

Je l'ai prise dans mes bras, puis, une fois mon câlin fini je lui ai fait un baiser sur la joue.

Moi : "Rentre bien !"

Elle : "Je t'envoie un message quand je suis rentré"


A peine après avoir quitté les lieux, je lui envoie un message :

"Quand quelqu'un nous a manqué, on le prend dans ses bras, banane :P".

Elle me lança encore une fois qu'elle était réservée, et qu'elle ne savait pas quoi faire (avec enthousiasme, quand même !).

Elle m'a ensuite invité à venir chez elle la prochaine fois, car elle avait envie de plus de moment en tête à tête, comme celui où nous étions au cinéma ou encore la fois où on s'est posé au musé.

Pour conclure, je pense que ça se passe plutôt bien, je m'adapte à son rythme, et je pense qu'elle prend plus de plaisir à mes petites attentions qu'elle ne le laisse paraître.

Je n'ai pas parlé de l'avant/après ciné, mais ce n'est pas nécessaire de réellement se pencher dessus : on a bien rit, les discussions étaient fluides, aucun malaise (ni même pendant les blancs).

Ca m'étonnerait qu'elle m'ait invité chez elle pour que je la déshabille, et c'est peut-être bien un test d'ailleurs.

Je vais tâcher d'y aller mollo, et tenter de l'embrasser déjà (si je vois qu'elle en a envie autant que moi).

Le reste viendra naturellement ou pas, mais je ne lui mettrai pas la pression.

En tout cas je me prête bien au jeu, ça m'amuse bien tout ça, même lorsque je me "plante" :blbl:



Bonus : Je pense qu'un petit P.S. s'impose dans la mesure où je viens de repenser à un détail qui pourrait avoir son importance (peut-être trois fois rien, mais j'ai bien envie de le placer dans mon carnet).

Pendant qu'on attendait son train, elle me faisait écouter quelques musiques qu'elle aime bien.

Elle m'a demandé si je comprenais (c'était de l'anglais), puis elle a affiché les lyrics sur son téléphone pendant que le son tournait.

Ca parlait d'un type qui voulait faire le beau devant un fille, il lui dis que c'est un vrai homme, que c'est un gangster, que deux comme lui il y en a pas, qu'il en a une grosse et qu'il sait s'en servir, et surtout que la douce ne repartirai pas sans en redemander, qu'elle finirait accro, sauf que... Il ne l'avait jamais fait. Le type était vierge et voulait cacher son jeu derrière une vitrine flamboyante.

Bon, elle m'aurait juste fait écouter le son, je n'y aurait pas prêté attention.

Mais je me dis, quand même, son "insistance" pour savoir si je comprenais les paroles, le fait de les afficher sur son tel, l'histoire de la musique... Ca fait un peu beaucoup.

Se pourrait-il qu'elle essaye de me faire passer un message ? Du style : "Ne m'en veux pas de prendre le temps, je suis vierge".

...

Moi : Tu aimes les musiques avec des sous-entendus, hein ! :)

Elle : :blbl:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 13.01.16, 17h29 par voucny
  • [0] Like a boss ! le 13.01.16, 17h33 par Snow

Te tracasse pas, tous les feux sont au vert. Vous allez à votre rythme.

Et quand tu auras envie de l'embrasser, fais le, et doucement :) et si ca ne marche pas, continue à le prendre à la cool, à en rire et à la taquiner.

Mais oui continue à y aller en douceur. Le bon point c'est que vous prenez le temps de vous connaître et de vous apprécier.


PS ton journal est bien agréable à lire :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 13.01.16, 17h29 par voucny
  • [0] Merci ! :) le 14.01.16, 12h28 par hushpuppy
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Ouiii, moi aussi je suis complètement d'accord avec The_Pop, sur tous ses conseils et sur le fait que ton journal est agréable.
C'est teeeellement bien que tu sois intelligent (: eheheh, nan mais c'est vrai : tu es à la fois à l'écoute de tes émotions, de ce que tu perçois d'elle, tout en gardant en tête quelques conseils qui ont pu t'être donnés. C'est vraiment bien joué. A te lire on dirait que tu es capable d'apprendre et de progresser beaucoup et vite.
Vous avez bien de la chance de vous découvrir comme ça tous les deux. Keep going !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 14.01.16, 12h31 par hushpuppy

D'accord avec toi The_PoP, je vais prendre le temps de l'écouter (aussi bien ce qu'elle a à dire que son langage du corps), ne pas la brusquer, et je suis sûr qu'elle finira elle même par se prendre au jeu et déclencher mes réactions au lieu de réagir à mes actes, lorsqu'elle sera suffisamment en confiance :)

Je ne raconte pas nos échanges par messages (qui sont assez court, mais réguliers), et je vois bien qu'elle me cherche de plus en plus, qu'elle a envie de parler avec moi, que je lui manque. La dernière fois elle voulait même avancer notre rdv d'un jour mais je n'étais pas encore sûr d'être entièrement rétabli, j'avais encore besoin de repos et je ne voulais pas non plus prendre le risque de la contaminer.

Elle prend de plus en plus d'initiatives, et ça je le vois (bon c'est souvent par message, ça doit la rassurer, peut-être), et ça me fais vraiment plaisir. J'ai enfin la sensation de"rendre ce qu'on me donne" plutôt que de donner et donner sans que la personne en face n'ai mérité quoi que ce soit. C'est gratifiant !

Ah et... Merci pour le compliment, ça fait toujours plaisir de partager les bonnes ondes avec vous :D

-----------------------------------------------

Voucny, t'es la première femme à venir poster sur ce carnet, bienvenue :mrgreen:

Je pense que le principal c'est de veiller à ne pas blesser sa partenaire, dans la mesure où c'est moi qui suis venu la chercher, ça n'aurait pas de sens de déverser ma rage sur quelqu'un qui n'a rien demandé, en cas de refus par exemple (d'autant plus lorsque la personne nous traite avec respect). Etre bienveillant quoi :)

Je suis venu vers elle pour prendre du plaisir avec elle, la moindre des choses, à mon sens, c'est de viser à la mettre à l'aise et de l'écouter.

C'est assez facile au final de déraper et se laisser dépasser par ses émotions, et je me suis déjà aperçu dériver plusieurs fois dans ce sens (des réactions à chaud venant de moi qui m'ont déplu dans la mesure où ce n'était pas ce que j'estimais vouloir devenir, mais je ne suis jamais allé très loin).

Je pense que la nature que j'ai développé depuis tout petit m'a pas mal aidé à garder ça en tête, donc ça me semble assez naturel.

Enfin, comme on dit, j'aime bien traiter les gens comme j'aimerais qu'ils me traitent.

Ahahah tout le monde est capable d'apprendre et de progresser, le réel problème c'est la motivation, garder la tête froide et remonter en scelle sans trop tarder. Il y a des périodes où j'ai pas la tête à ça, d'autres où ça me manque, et d'autres où je pète la forme. Comme tout le monde au final :wink:

Et puis... Je ne serais jamais arrivé là tout seul, on m'a beaucoup aidé, beaucoup boosté, même sans m'avoir donné de conseils, juste en m'ayant donné du soutient, en m'ayant lu, et je ne peut qu'en être reconnaissant.

C'est vraiment sympa d'être venu partager ton état d'âme par ici, j'apprécie l'intention et t'en remercie vivement Image

---------------------------------------------------------

Alea, je prend beaucoup de plaisir en effet, je n'étais jamais allé aussi loin avec une personne abordé dans la rue.

Ce qui est encore plus génial, c'est qu'on m'aide à pointer ce qui est à corriger lorsque j'ai la tête dans le guidon Image

C'est toujours un plaisir d'échanger nos expériences, de s'en inspirer, de constater à quel points nous sommes à la fois si différent et si semblables, et puis l'écriture en soi c'est vraiment fun (alors quand on a des choses à raconter, je vous dis même pas le pied :o).

Tout le plaisir est pour moi, merci 8)

Cinquième rendez-vous avec Magic :

Petit moment de doute, comme ça arrive parfois...

Je ne voyais pas trop l'intérêt de mettre ça sur mon carnet, mais je pense que la situation a entraîné plus de confusion chez moi que je ne voulais bien le croire au premier abord.

J'ai proposé à Magic de nous revoir (parce que j'en avais envie), avant que j'aille chez elle en fin de semaine (ce qui est toujours d'actualité).

Je l'ai prise un peu au dépourvu (du jour au lendemain), je pense (enfin, c'est ce que j'ai senti dans ses réponses...), mais elle a tout de même accepté le rdv.

Elle a proposé que l'on retourne au musée (round 2), car je ne sais pas si vous êtes au courant mais il caille pas mal dehors ces temps-ci.

Nous nous voyons, on se fait la bise, et... Je sais pas, je ne la sent pas en forme.

J'essaye de prendre un peu la température en l'observant, rien, elle est plutôt silencieuse, ne cherche pas à lancer la conversation plus que ça.

Après quelques temps, je décide d'insuffler un peu d'énergie dans nos échanges, elle rit, mais ne me suis pas tellement au niveau du peps.

"Ok, elle est fatiguée (ou préoccupée), ça se voit, on va calmer un peu le jeu".

Je décide de voir si elle est réceptive au niveau du toucher.

Pendant qu'on marche, je lui attrape la main, elle rit, je ris à mon tour, et quoi... 5 secondes plus tard :

Elle : "Attend, je vais prendre une photo"

Sauf qu'à la fin de sa photo, elle ne m'a pas repris la main.

"D'accord, les kinos non plus, c'est pas ça"

Je décide d'en rester là, de continuer la visite tranquillement, sans tenter quoi que ce soit, elle n'est sûrement pas d'humeur.

Elle s'est arrêtée deux fois pour s'asseoir, en disant qu'elle était fatiguée.

Je n'ai pas non plus tenté de rapprochement, je pense que ce n'était pas le but.

Un peu plus tard, elle me lance :

Elle : Ca t'ennui si on rentre ? Je suis fatiguée.

Moi : Non, du tout, il n'y a pas de souci.


Je la raccompagne à son train, elle demeure une fois encore silencieuse.

Elle rate son train, et me propose de me raccompagner un peu plus loin en direction du mien.

Elle me quitte, nous nous faisons la bise :

Moi : Repose toi bien.

Elle : Oui, on se parle par textos.

Moi : Ca marche. Jeudi ! *Le jour où on se voit*

Elle : Oui. Bye :)


Cette fois-ci on a pas échangé grand chose, que ce soit verbalement ou physiquement.

D'ailleurs, j'ai beaucoup de mal à lire en elle.

Comme elle me le disais il y a quelques temps, elle intériorise beaucoup, et impossible de comprendre ce qu'elle attend de moi.

J'ai pas trop compris le coup de la main ("attend, je prend une photo"), dans la mesure où elle me disait aimer me la tenir, même si elle était fatiguée.

Et j'avoue ne pas être en mesure de différencier son état de fatigue et son état de préoccupation.

Peut-être bien que je sur-interprète, mais sa réserve me met le doute lorsque j'essaye de voir si ce que je fais lui plaît ou non.

On s'est quitté assez tôt et je n'ai pas eu le message habituel d'après rdv ("je suis bien rentrée").

A la fin de la journée, je lui ai souhaité un bon repos, qu'elle me retourna (avec des points d'exclamation !).

Ce qui me perturbe un peu, c'est que les échanges que nous avons par sms, je ne les retrouve pas dans la réalité (de son côté).

Là où par sms, elle va me faire un bisou, en réalité elle va me faire la bise.

Lorsque qu'elle me confesse que je lui manque par texto, sur le terrain, elle va être assez formelle (physiquement).

En somme, je ne constate pas ce qu'elle me dit.

Je veux bien croire qu'il s'agit d'une question de réserve, ou de confiance, d'ailleurs, j'aimerais la mettre suffisamment en confiance pour qu'elle se lâche avec moi, mais ça reste des suppositions.

J'ai du mal à me représenter le déclic qu'elle attend (si tant est qu'elle en attend un), le signe qui pour elle lui fera se dire "c'est bon, je peux lui faire confiance".

Je me souviens avoir constaté un changement (positif) dans sa personnalité (sa façon de me parler, plus intime), après notre troisième rdv (je pense que c'est dû au dessin, attention qui l'avait touchée), mais j'ai l'impression qu'on refait marche arrière.

Si on se voit réellement chez elle, je vais sûrement me comporter comme le jour de notre rdv au cinéma.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que tout va se jouer au sixième rdv.

Elle apprécie les moments que l'on passe "que tous les deux", ça je le sais, il ne devrait pas y avoir de blocage, auquel cas, cela risque d'être compliqué.

Peut-être est-elle pudique et n'aime-t-elle pas se "dévoiler" en publique.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout va bien le 18.01.16, 10h52 par Snow

Il aurait été plus sage d'attendre le rendez-vous chez elle.. Je ne vois pas bien l'intérêt de la voir entre les deux.

Tâche de ne pas trop penser, ça ne sert à rien. Tu feras le point après le prochain rendez-vous. Reste léger et fun, et tout ira bien.

Et puis stop un peu les textos, laisse venir, ça te permettra de te détacher un peu d'elle.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 18.01.16, 11h11 par voucny
  • [0] Merci ! :) le 18.01.16, 11h44 par hushpuppy

L'intérêt est celui de prendre du plaisir, tout simplement.

J'avais envie de la voir un de ces jours où je n'avais pas le chrono dans ma tête (parce que je dois ensuite aller par-ci ou par là-bas, pour faire du sport ou autre).

Tu as raison, je laisse surement parler mes insécurités et mon manque d'expérience, ce qui n'est pas foncièrement utile, bien au contraire.

Les textos, je ne lui en envoyais que très peu, à la base.

Lors de notre première visite au musée, elle m'a demandé si cela voulait dire "loin des yeux, loin du coeur", et je lui ai répondu que je préférais le contact réel et que ce n'était pas parce que je n'envoyais pas de texto que je ne pensais pas à la personne.

Elle répondit que ça lui allait (le peu de textos).

Lorsque je suis tombé malade, elle a commencé à prendre des nouvelles (par messages donc), et elle a initié une espèce de "bonne nuit, bonne journée" (soir/matin), sur laquelle je me suis calqué, peut-être à tord.

Elle me disais que ça lui faisait plaisir (de me lire au réveil), et parfois pendant la journée elle me demandais ce que je faisais.

Mis à part cela, nous ne conversons pas réellement par message, c'est toujours du style "Hey ! Alors, ta soirée avec tes amis, c'étais bien ? Tu me racontera !" ("oui/non/super, je te dis ça la prochaine fois"), ou très vite du genre "Je vais me préparer, passe une bonne journée" (on se raconte pas nos vies, juste quelques échanges légers, sur le ton de l'humour).

En gros, nos échanges sont réguliers, c'est vrai mais assez espacés dans le temps (ce qui n'en fait pas de réelles conversations).

Par contre, tu met le doigt sur quelque chose d'intéressant auquel je ne pensais plus.

Elle m'avais sorti à peu près ça (toujours par sms) : "Ca ma fait plaisir de lire ton message ce matin, pour une fois que tu penses à moi...".

J'ai pris ça comme de l'humour mais bien souvent derrière l'humour il peut très bien y avoir une part de vérité (marque d'insécurité chez elle ?).

Peu importe, c'était pour la petite histoire, j'arrête de cogiter.

Encore une fois, je te rejoins, je vais "laisser venir" et penser à autre chose.

Merci de me recadrer, l'ami :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 18.01.16, 12h22 par Snow

Il est chouette ton journal !

Tu sais, on a tous des jours avec et des jours sans. Il faut pas paniquer si tu as l'impression qu'elle est moins en forme que d'habitude.. ça arrive, on est humains.

D'après ce que j'ai l'impression de voir transparaît entre les lignes, cette fille à l'air effectivement peu sûr d'elle vis-à-vis des relations (surtout si elle en a vécue une violente par le passé). Alors le mieux c'est de rester solide et bien centré, et de prendre le temps de la rassurer à chaque fois que ça semble nécessaire.

Bon rendez-vous demain (si j'ai bien suivi?) continues d'être positif et à l'écoute de tes émotions, envies et des siennes, ça fait plaisir à voir :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 19.01.16, 12h37 par hushpuppy

Merci W0rthy !

J'imagine que mon plaisir de partager mon état d'âme avec vous transpire entre les lignes :)

Tu fais bien de rappeler que nous sommes des êtres humains avec des hauts et des bas, de toute façon sans bas il n'y aurait pas de hauts.

Je l'ai compris, mais ça prend du temps à intégrer... M'enfin, je suis sûr que ça vient (où plutôt que j'y vais).

Je pense à la même chose en ce qui concerne sa prudence quant aux relations, j'essaye de me montrer rassurant autant que possible, mais j'ai l'impression que c'est un art assez subtil lorsque l'on écarte la voie de la verbalisation.

Le rendez-vous n'est pas demain, non, mais en fin de semaine :D
(c'est pour ça aussi que j'avais décidé de caser un cinquième rdv, je trouvais que ça faisait un long moment sans contact et que ça aurait un peu trop risqué de favoriser un échange par sms, sans quoi elle aurait potentiellement senti une perte d'intérêt de ma part, à cause de sa méfiance : j'ai sûrement trop cherché à intellectualiser).

De toute façon, j'essaye d'éviter de mettre les vrais dates de nos rencontres (question de prudence).

Ca marche pour les conseils, heureux de faire plaisir Image

Sixième rendez-vous avec Magic :

Nous nous retrouvons à la gare, je lui fait un calin, et après une heure et demi de trajet, nous voilà chez elle.

On se met à l'aise, elle m'invite à venir la rejoindre dans sa chambre, elle met un film sur son ordi et amène notre repas de midi qu'elle a préparé pour l'occasion.

Je mange sur son bureau (car j'ai déjà fait preuve de maladresse avec les pop-corns :blbl:), elle mange sur son lit.

Une fois le repas terminé, je la rejoint sur son lit.

J'attends qu'elle ait terminé de manger pour qu'elle se pose dans une position confortable et je lui prend la main.

D'abord, je lui caresse, jusqu'à l'épaule, comme à mon habitude, mais cette fois-ci, après quelques temps, je commence à lui baiser la main, et l'avant bras.

Je m'approche tout doucement du côté de son visage et je la regarde.

Elle paraît très concentrée sur l'écran, je pense qu'elle était un peu tendue.

A un moment donné, elle me regarde et me demande "qu'est ce qu'il y a ? :) ".

Je lui répond avec un sourire.

Elle se lève, va faire un tour au salon, puis reviens, et se replace, un peu plus loin de moi.

Je lui reprend la main, et lui dit :

Moi : Viens par ici :)

Elle : Je suis bien là :)


Bon, elle sourit, elle s'amuse même peut-être de la situation, on va temporiser.

Je continue à jouer avec sa main, tout en la regardant.

Elle reste de marbre, le regard fixé sur l'écran, puis me dit :

Elle : Tu ne regarde pas le film ! Je met pause, on va dans le salon, il y a "tel programme" à la télé.

Moi : Ok :)


Nous allons donc sur le canapé, elle amène une couverture sous laquelle on se plonge, côte à côte, et nos corps son déjà plus proche que lorsque nous étions sur le lit.

Là, même chose, l'escalade des kinos.

Je lui caresse la main et le bras, progressivement, puis je m'amuse à lui faire des bisous, sur la joue, jusqu'au coin des lèvres.

Elle : Arrête :blbl:

Moi : Ok :D


Je m'execute, j'arrête de l'embrasser et continue à lui caresser le bras.

Peu de temps après, il était l'heure pour moi de partir.

Elle me raccompagna au coin de la porte, je lui fit un câlin, lui posa mes deux mains sur les épaules en la regardant bien droit dans les yeux, elle souriais mais je le sentais pas plus que ça, je suis parti en refermant la porte.

J'ai descendu les escaliers et là j'ai ressenti comme un "retourne-y, tu en a envie, alors fais-le".

Je toque à nouveau à sa porte, elle me réouvre en souriant, et je lui dit :

Moi : Viens par là :) *en lui prenant tendrement le visage pour l'embrasser*

Elle : Nooon :D *toujours avec le sourire*

Moi : Bon... Un dernier petit câlin alors :D


Et je suis parti, avec le sourire.

Cette fois-ci, zéro verbalisation, objectif atteint.

Franchement, émotionnellement parlant, je trouve que j'ai vachement bien encaissé, en paraissant détaché et bon joueur.

Connaissant son tempérament réservé, et la voyant s'amuser de la situation, je me sentais bien de tenter toutes ces choses en prenant soin de m'arrêter lorsqu'elle me le demandais, sans me laisser démonter, en restant dans une attitude joueuse.

Quelques minutes après m'être envolé, je lui envoie un message :

Moi : Belle esquive :P (je ne sais plus à qui je l'ai volée celle là).

Elle : J'avais pas envie de forcer Image

Moi : Tu as bien fait !

Elle : Et puis j'arrive pas à me projeter avec toi j'ai pas envie de te faire perdre ton temps ni perdre le mien c'est pour ça que je suis un peu distante depuis un moment je suis arrivée au bout (ouch Image ).


Là, je me suis efforcé de prendre un maximum de recul sur la situation, j'ai commencé à chercher dans mon téléphone le fameux message à employer lorsqu'une prétendante ne répond plus à nos messages afin de partir en laissant une bonne impression, histoire de m'en inspirer pour lui sortir une réponse intelligente et surtout celle d'un bon joueur (j'ai aussi repensé aux conseils que l'on m'avait donné avec Smile si je dis pas de bétises, et au fait qu'un non n'était jamais définitif, qu'il n'était autre qu'un "toi + moi, maintenant ? non" mais "toi + moi, plus tard, peut-être").


Moi : Message reçu. Je comprends ton point de vue, je l'avais d'ailleurs senti. Comme je voudrais pas me retrouver à être le type qui insiste alors qu'il devrait pas, je vais m'arrêter là. Tant pis, c'était sympa de faire ta connaissance et c'est dommage de pas se revoir car tu me plaît réellement. Au plaisir de t'avoir rencontré, je te souhaite le meilleur :)

Elle : Merci ce fût un plaisir également ça m'a fait énormément de bien de te côtoyer et d'être traité avec égard. Ca a vraiment boosté ma confiance en moi et ça me rassure sur le fait que c'est toujours possible d'aspirer à ça, tu es vraiment quelqu'un de bien :) Je pense que tu m'a préparé pour le meilleur. On reste en contact si tu veux bien. Il faudra que je te raconte mes projet *à tel endroit* :wink: et puis si tu cherches un boulot un stage ou quoi n'hésite surtout pas ! C'est *telle boîte* le nom de la société.

Moi : Oui, ça m'intéresse vraiment de connaître l'avancement de ton projet :) Puis t'as pas intérêt de lâcher l'affaire si t'as pas envie que je vienne te remonter les bretelles ! Bonne soirée !

Un épisode qui signe la fin de l'arc Magic.

Je vais pas me plaindre, parce que c'est fini les caprices de bambins, je garde la tête haute, et je repars sur ma voie de la réussite.

Je vous cache pas que ça me fais quelque chose, quand même, mais bon...

D'accord, je me suis bougé, et ça c'est cool, mais l'amour ce n'est pas une histoire de mérite, rien n'est jamais acquis, et ce n'est que la patience et la persévérance qui me permettront d'accéder à ce que j'aspire.

Je progresse, je le sais, et mes efforts m'ont permis d'accéder à ce à quoi je n'avais jamais accédé.

Logiquement, si je continue, je ne peux que maximiser mes chances.

Une chose que je lui attribut volontier, à cette Magic, c'est qu'elle a le mérite de m'avoir aidé à me rendre compte à quel point mon attachement envers mon ex était futile, ce qui m'a permis d'éffacer mes faux sentiments envers elle.

Merci Magic, tu ne le sais pas, mais toi aussi tu m'a fais du bien :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est balot le 23.01.16, 13h42 par Blusher

Oh Dieu.
Merci ce fût un plaisir également ça m'a fait énormément de bien de te côtoyer et d'être traité avec égard. Ca a vraiment boosté ma confiance en moi et ça me rassure sur le fait que c'est toujours possible d'aspirer à ça, tu es vraiment quelqu'un de bien :) Je pense que tu m'a préparé pour le meilleur.
Sincèrement, c'est une vraie question que je te pose: t'en as vraiment quelque chose à faire?
Enfin, tout ce que tu dis à la fin, tu le dit parce que tu as besoin de te le dire, ou parce que tu es sincèrement comme ça dans ton ressentis?



Je vais te donner mon ressentis que d'autres pourront évidemment critiquer: mais là il y a un côté kleenex émotif.
Ca me désole un peu, j'avais lu rapidement ton histoire, je pensais vraiment que ça allait bien se terminer.



Cela dit tu as eu la bonne attitude quand t'étais chez elle. Par contre, au niveau global, je vois ça comme une perte de temps; Je lis ça selon mes valeurs et mes comportements propres, tu t'es beaucoup investis et ça me peine de voir l'issue.

A ta place j'aurais laissé tombé des semaines avant, dès les premier signes qu'elle était pas dedans/réservée et tout.

Personellement; une fille qui n'est pas prête/envie de venir chez moi au 2eme ou 3eme RDV max (pour du sensuel) c'est un Next direct.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Il y'a du vrai... le 23.01.16, 09h37 par Mephitoast
  • [0] 100% d'accord le 23.01.16, 11h01 par Snow
  • [0] C'est pas si simple le 23.01.16, 12h13 par ChantePaul
  • [0] Bienvenue ! le 23.01.16, 12h29 par hushpuppy

Moi aussi je suis désolée pour toi je pensais aussi qu'elle avait besoin de temps car jeune et timide mais que ça allait le faire.

En revanche je ne suis pas sûre que tout ceci ai été perte de temps pour toi car tu as l'air d'avoir profité de ces rdv pour mieux calibrer plein de choses. Il me semble dans ce que j'ai lu que ton intérêt pour sa personnalité était sincère et qu'en ce sens vous avez passé de bons moments ce qui ne peut pas être résumé pour toi à du temps perdu. Oui ? Non ?

Bien joué malgré tout, à suivre avec la prochaine (:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 23.01.16, 13h54 par hushpuppy

Merci pour ton avis, Mr.Smooth, c'est toujours instructif d'avoir une palette d'opinions :)
Mr.Smooth a écrit :Sincèrement, c'est une vraie question que je te pose: t'en as vraiment quelque chose à faire?
Enfin, tout ce que tu dis à la fin, tu le dit parce que tu as besoin de te le dire, ou parce que tu es sincèrement comme ça dans ton ressentis?
Eh bien, je vais te répondre sincèrement.

Je suis sincèrement comme ça dans mon ressenti.

Ce que j'ai dit, je le pensais sur le moment, et je le pense toujours.

La fille me dit que j'ai eu un impact positif sur sa vie, et j'ai envie de la croire.

D'accord, il est tout à fait probable qu'elle en rajoute, ou même qu'elle fabule, parce qu'elle a pensé que j'étais un gentil petit garçon qu'il ne fallait surtout pas froisser; mais si elle est sincère, j'ai envie de dire que la portée de sa réponse va au delà de la séduction.

Comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas Superman, je ne suis pas médecin ni psychologue, mais si j'arrive à faire du bien à l'aide de mes "modestes" compétences, alors je ne peut qu'être comblé.

On nous rabâche sans cesse, sur le forum, qu'il est plus sain de s'intéresser réellement à la personne, alors c'est ce que j'ai fait, parce que ça fait partie intégrante de mes valeurs.

Notre échange sur ces six rdv n'était pas issu d'un pacte ou d'une condition, ce n'est pas "si tu t'engage à te mettre en couple avec moi, alors je m'intéresse à toi" mais plutôt "je suis venu te voir, parce que tu m'a plu, et que j'avais envie de te découvrir; soi toi même et on avisera".
Mr.Smooth a écrit :Je vais te donner mon ressentis que d'autres pourront évidemment critiquer: mais là il y a un côté kleenex émotif.
Quand tu parle de "kleenex émotif", tu fais référence à mon comportement ?

Emotif, oui, je le suis, ça ne fais pas un pli; mais est-ce vraiment un mal ? (pour ça que j'ai une affinité particulière avec l'art, l'art d'exprimer son ressenti).

Mais le côté kleenex, pour le coup, je ne le vois pas.

Comme dit précédemment, je me suis intéressé à elle, elle m'a rendu cet intérêt dans un premier temps, donc il s'agissait bien là d'un échange équivalent (j'en donnait à peine plus qu'elle et sans aller trop loin, à mon sens, surtout si on compare la situation à mon ancienne version de séducteur).

Lors du cinquième rdv, j'ai commencé à sentir qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas mais je me suis efforcé de rester positif (avec la participation de Snow), parce qu'après tout, rien était joué. Ca ne fait pas si longtemps que ça que ça sentait le sapin au final, je ne pense pas que c'était prévisible, et pour moi, c'était de toute façon un coup à jouer, sans regret.

Notre discussion du troisième rdv, quant à elle, lorsqu'elle exprimait avoir des réserves, j'ai trouvé ça plutôt logique, comme le disait Voucny, dans la mesure où la fille voulait vérifier que je n'étais pas un Jerk au fond (ce qui est plutôt normal lorsque l'on a vécu de mauvaises expériences, même si je me retrouve toujours à passer derrière celui qui a foutu le bordel dans la tête de ces dames; mais ça à la limite, c'est ma faute).

Donc pour en revenir purement au côté kleenex, il me paraissait être un minimum, lorsque l'on s'intéresse réellement à quelqu'un, de lui dire au revoir sans chercher à vouloir la faire culpabiliser ou exprimer mon mécontentement (et encore, j'ai bien dosé mon geste, je trouve).

Après tout, on se serait mis ensemble, elle serait encore resté bloqué sur sa "non-projection" avec moi, elle aurait adopté un comportement bizarre et ça m'aurait fait me remettre en question pour rien.

Et puis je ne suis pas à terre, à l'agonie, à boire la tasse dans un marre de larmes. Je suis toujours debout et prêt à retourner sur le terrain, c'est pas réellement ma définition du kleenex. Je le vis plutôt bien.

Et puis j'ai l'impression d'avoir développé une espèce de capacité à profiter pleinement/ m'investir beaucoup, tout en ayant conscience que ça ne durera pas forcément, et donc, sans tomber de trop haut.
Mr.Smooth a écrit :Ca me désole un peu, j'avais lu rapidement ton histoire, je pensais vraiment que ça allait bien se terminer.
J'ai bien compris que rien était jamais joué d'avance.

Je commence à avoir l'habitude des déceptions (sans vouloir jouer les Calimero), et je pense sincèrement qu'elles me servent à me construire.

Une chose que j'ai remarqué, c'est que pour le coup, j'ai vraiment agît de façon sexué, avec assurance, et ma répartie n'a jamais été aussi bonne.

Cette fois-ci, je pense réellement que mon "échec" ne dépend pas de moi, je ne suis juste pas ce qu'elle recherche, où en tout cas, sa vision à elle de ce qu'elle recherche.

Aujourd'hui, ma vie en elle même est devenue bien plus intéressante, et j'ai encore des tas de chemins à arpenter.
Je ne suis vraiment pas à plaindre.

C'est vrai, j'aimerais la partager et partager celle d'une femme/famille qui compte pour moi autant que je compte pour elle/eux, mais même si ça n'arrive jamais, je partirai avec le sourire parce que je me dépasse toujours au final.

Je ne crois pas en la chance, au hasard, ni même en Dieu (bien que je respecte ceux qui le font); mon Salut, je le trouve dans l'action, autant altruiste que égoïste.
Mr.Smooth a écrit :Cela dit tu as eu la bonne attitude quand t'étais chez elle. Par contre, au niveau global, je vois ça comme une perte de temps; Je lis ça selon mes valeurs et mes comportements propres, tu t'es beaucoup investis et ça me peine de voir l'issue.
Je suis à la fois d'accord et en désaccord avec ce que tu dis.

Pour moi, je n'ai pas perdu mon temps, dans le sens où, comme le dit Voucny encore une fois, cela m'a permis de calibrer ma séduction à mon image et de me sentir plus à l'aise avec mon statut de séducteur.

Là où j'ai commis une erreur, je pense, c'est au niveau de mon investissement sur une seule personne.

En effet, j'ai toujours dans ma tête ce principe absurde d'arrêter de séduire d'autres femmes lorsqu'il y en a une qui m'intéresse suffisamment, et en ce sens, je crois que je peut dire que oui, j'ai perdu du temps.
Mr.Smooth a écrit :A ta place j'aurais laissé tombé des semaines avant, dès les premier signes qu'elle était pas dedans/réservée et tout.

Personnellement; une fille qui n'est pas prête/envie de venir chez moi au 2eme ou 3eme RDV max (pour du sensuel) c'est un Next direct.
Je comprends tout à fait, mais ça n'est pas mon mode de fonctionnement :D

Sans vouloir sacraliser le sex (du tout), je comprends qu'il y en ait pour qui ça compte d'attendre et je ne veux en aucun cas m'éjecter pour ce seul critère.

Cela dit, je suis touché de ton empathie.

-----------------------------------------

Voucny, je pensais la même chose que toi, ça me semblait naturel, et puis je me disait que ça ne pouvait que renforcer notre relation aux yeux d'une personne comme Magic, j'ai voulu voir le verre à moitié plein.

Comme je l'ai dit dans ma réponse à Mr. Smooth, tu as mis le doigt sur ce que je ressentais.

Ce que je constate, c'est qu'au fur et à mesure que j'avance dans mes relations avec la gente féminine, j'arrive de plus en plus à extraire le potentiel de mes échanges.

Je t'aurais bien dit que j'ai l'impression que plus j'avance et plus je rencontre des personnes intéressantes, mais je pense plutôt que c'est surtout moi qui me met de mieux en mieux en valeur, et qui apprend à puiser le meilleur des gens.

Merci à toi, la ou les prochaines, oui :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 23.01.16, 16h11 par voucny

Quand Smooth parle de Kleenex émotif, je pense qu'il fait plutôt référence au comportement de la nana vis à vis de toi, son message est assez explicite sur ce point :
Elle : Merci ce fût un plaisir également ça m'a fait énormément de bien de te côtoyer et d'être traité avec égard. Ca a vraiment boosté ma confiance en moi et ça me rassure sur le fait que c'est toujours possible d'aspirer à ça, tu es vraiment quelqu'un de bien :) Je pense que tu m'a préparé pour le meilleur. On reste en contact si tu veux bien. Il faudra que je te raconte mes projet *à tel endroit* :wink: et puis si tu cherches un boulot un stage ou quoi n'hésite surtout pas ! C'est *telle boîte* le nom de la société.
Quand je lis ça, j'ai vraiment l'impression que tu as été son rebound guy, et qu'une fois qu'elle avait retrouvé confiance en elle, c'était fini.

D'où l'image du Kleenex... Et émotif, c'est parce qu'elle t'as dévoilé ses ressentis, tout ça, tout ça. Pour finalement te sortir une fin de non recevoir.

Mais je maintiens, ton erreur a été de verbalisé ce que tu attendais d'elle, alors qu'il ne s'était encore rien passé entre vous, ça lui a foutu la pression, et là c'était Game over.

Tu remarqueras qu'elle a commencé à être moins réceptive après ce fameux troisième rendez-vous.


Pour les 3 rendez-vous, je suis d'accord avec Smooth aussi. Si j'arrive à rien au bout du 3e, je lâche l'affaire. Pour te prouver que t'avais pas besoin d'attendre autant avant de tenter et qu'il est tout à fait possible d'embrasser dès le premier rendez-vous, les mecs ont trop souvent tendance à se mettre des barrières avec ça, alors que la fille n'attend souvent que ça si le rendez-vous s'est bien passé.

Je prends l'exemple de ton premier rendez-vous :
A la fin du rdv, au moment de se quitter, elle me tendis la joue, je lui ai fait la bise tout en lui touchant l'épaule, et là, ce qui m'a surpris, c'est qu'avant que je parte (et donc après la bise), elle m'a touché le bras tendrement.
Je pense que tu aurais pu l'embrasser à ce moment-là.

Tout ça pour dire qu'à trop attendre le KC, (et surtout) à verbaliser tes attentes vis-à-vis d'elle, cela a tendance a cassé la dynamique qu'il y a entre vous, à intellectualiser le processus de séduction et a faire capoter le tout. C'est exactement ce qui s'est passé avec cette fille.

Après je pense que toute cette histoire t'auras pas mal apporté, notamment sur le KC. Et tu as l'air d'avoir une excellente conversation avec les nanas, c'est déjà un très bon point.

Reste à être plus entreprenant physiquement parlant, ce que tu as fais au dernier rendez-vous, et qui est une bonne chose également.

Continue sur cette voie et tu ne devrais pas avoir trop de soucis pour choper de la pouponne.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] A lire le 23.01.16, 15h16 par hushpuppy
  • [0] Constructif le 23.01.16, 16h12 par voucny

Oui Snow a capté ce que je voulais dire.
En même temps, je pense que tu t'es toi même aussi pas mal mis dans cette situation de "rebound guy".


Autre chose, j'ai pas suivi ton journal, niveau filles t'as de l'expérience ou pas?

Oui Snow a capté ce que je voulais dire.
En même temps, je pense que tu t'es toi même aussi pas mal mis dans cette situation de "rebound guy".


Autre chose, j'ai pas suivi ton journal, niveau filles t'as de l'expérience ou pas?

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre