Je réussi.

Note : 7

le 07.06.2013 par hushpuppy

207 réponses / Dernière par hushpuppy le 11.01.2019, 20h16

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Snow,
Snow a écrit :Quand je lis ça, j'ai vraiment l'impression que tu as été son rebound guy, et qu'une fois qu'elle avait retrouvé confiance en elle, c'était fini.

D'où l'image du Kleenex... Et émotif, c'est parce qu'elle t'as dévoilé ses ressentis, tout ça, tout ça. Pour finalement te sortir une fin de non recevoir.

Mais je maintiens, ton erreur a été de verbalisé ce que tu attendais d'elle, alors qu'il ne s'était encore rien passé entre vous, ça lui a foutu la pression, et là c'était Game over.

Tu remarqueras qu'elle a commencé à être moins réceptive après ce fameux troisième rendez-vous.
D'accord, je ne l'avais pas compris ça comme, au temps pour moi.

Ce que tu dis, c'est tout à fait possible, et il est vrai que je n'avais pas vu les choses sous cet angle.

Je suis un peu sceptique par rapport au moment de sa baisse de réceptivité.

Pourquoi être venue me chercher, en me disant que je lui manquais, alors qu'après le troisième rdv je ne lui ai pas adressé la parole (mise à part ma proposition d'une quatrième date, d'autant plus que je suis tombé malade à ce moment là, donc un peu trop dans le mal pour continuer mon jeu de séduction). Je n'ai pas l'impression que c'est ce que ferait quelqu'un qui veut éviter la pression de l'engagement.

Enfin bon, j'ai du mal à comprendre la logique de la chose, mais j'ai probablement omis quelques détails dus à ma modeste expérience.
Snow a écrit :Pour les 3 rendez-vous, je suis d'accord avec Smooth aussi. Si j'arrive à rien au bout du 3e, je lâche l'affaire. Pour te prouver que t'avais pas besoin d'attendre autant avant de tenter et qu'il est tout à fait possible d'embrasser dès le premier rendez-vous, les mecs ont trop souvent tendance à se mettre des barrières avec ça, alors que la fille n'attend souvent que ça si le rendez-vous s'est bien passé.

Je prends l'exemple de ton premier rendez-vous :
A la fin du rdv, au moment de se quitter, elle me tendis la joue, je lui ai fait la bise tout en lui touchant l'épaule, et là, ce qui m'a surpris, c'est qu'avant que je parte (et donc après la bise), elle m'a touché le bras tendrement.
Je pense que tu aurais pu l'embrasser à ce moment-là.

Tout ça pour dire qu'à trop attendre le KC, (et surtout) à verbaliser tes attentes vis-à-vis d'elle, cela a tendance a cassé la dynamique qu'il y a entre vous, à intellectualiser le processus de séduction et a faire capoter le tout. C'est exactement ce qui s'est passé avec cette fille.
Tu as sûrement raison, et puis tu dis ça d'expérience, mais à ce moment là je n'avais pas envie de l'embrasser pour l'embrasser, je voulais être sûr d'en avoir envie, je venais simplement de la découvrir (d'ailleurs c'est elle qui a bien montré son initiative de la bise, c'était plutôt appuyé).
Snow a écrit :Après je pense que toute cette histoire t'auras pas mal apporté, notamment sur le KC. Et tu as l'air d'avoir une excellente conversation avec les nanas, c'est déjà un très bon.

Reste à être plus entreprenant physiquement parlant, ce que tu as fais au dernier rendez-vous, et qui est une bonne chose également.

Continue sur cette voie et tu ne devrais pas avoir trop de soucis pour choper de la pouponne.
Ca ne fait aucun doute que cette histoire est riche en leçons pour moi.

Je garde ça en tête, la proximité physique.

Merci, je continue mes recherches :)

-----------------------------------------------------------------

Mr. Smooth,

J'accepte volontiers la responsabilité de mes erreurs, la remise en question n'est pas un problème pour moi.

J'avais écrit ma présentation dans la partie du forum prévue à cet effet, mais celle-ci à malencontreusement disparue.

Pour résumer en quelques points :

- Mes années collège et lycée ont été des années difficiles, je m'y suis fait de bons amis, mais elles ont été compliqués à vivre pour moi (sans parler de séduction), que ce soit sur le plan purement scolaire ou social. Je n'aurais jamais imaginé devenir la personne que je suis aujourd'hui, que ce soit physiquement ou mentalement (même si j'apsire constamment à mieux). J'étais timide/réservé, nice guy, atteint par le one-itis syndrôme, compléxé par mon poids, par ma condition, et j'avais des problèmes personnels.

- Ma vie sentimentale a commencé à peu près à l'aube de mes 20 ans, lorsque je suis entré à l'université (plus ou moins).

- J'ai eu en tout et pour tout quatre copines, même si on pourrait tout à fait en enlever une sur les quatre, car nous avons construit notre relation à distance qui a duré un an et nos sentiments ont sûrement été fantasmés. Pour ce qui est du reste, il faut compter entre un et deux mois de relation de couple avec chaque fille (je me suis fait quitté deux fois, et j'ai quitté deux fois, balle au centre).

- J'ai commencé à traîner sur FTS après ma deuxième relation de couple, et j'ai commencé à aborder dans la rue peu après mon arrivée sur le site (en sachant que mes deux premières relations me sont tombées dessus, et que la dernière est le fruit d'un échange sur Tinder). Mes accostes n'ont pas été très régulières, c'est plutôt de l'ordre du goutte à goutte, avec des périodes où ma motivation est élevée, et d'autres où je n'ai plus vraiment la tête à ça (principalement après les déceptions amoureuses).

- Depuis que j'accoste (principalement en SPU), j'ai eu en tout et pour tout une douzaine de coordonnées (numéro de tel...), sur une petite centaine d'approches en l'espace de deux ans (j'ai pas noté toutes mes approches, mais je dois pas en être loin).

- J'ai réussi à obtenir des dates avec quatre personnes, (en drague de rue, et sans compter les flakes), en incluant Magic, et jusqu'à aujourd'hui je n'avais jamais dépassé le stade du premier rdv.

- Je ne suis plus vierge.

Donc pour te répondre simplement, j'ai une expérience à la fois légère et assez récente avec les filles, comme tu peux le constater.

Bon...

Quel est le meilleur remède pour laisser derrière nous ce qui ne fonctionne pas au moment présent ?

Je vous le donne en mille : se tourner vers l'avenir.

Je suis entré en contact avec quelques filles et j'ai obtenu leur numéro (bon d'accord, oui j'ai triché, j'ai utilisé le joker : les applications rencontre).

Ces derniers jours, je sais pas ce qu'il m'arrive, mais l'impression d'être le Man on Fire :



J'ai donc deux rdv (trois en fait mais je préfère miser sur le concret), de prévu très prochainement.

C'est en allant aux rdv qu'on progresse, n'est-ce pas ?

Ca me fait un peu rire de dire ça, moi qui suis un fervant défenseur du "l'âge ne fait pas le moine", on a d'ailleurs pas mal d'exemples sur le forum (au delà d'un certain nombre, bien sûr), mais elles sont quand même pas mal jeunes, je crains un peu qu'elles soient encore trop ancré dans le délire "puéril".

Mais on verra ça de nos propre yeux.

Ah et... Parce que je préfère quand même agrémenter mon carnet de rencontres réelles :

Moi, sur le quai de ma propre station de métro (j'ai jamais trop osé aborder dans "ma zone", blocage inutile)...

Juste avant, j'avais remarqué, de dos, une fille en descendant les escaliers, une... Femme très attirante.

Je suis arrivé sur le quai avant elle (j'ai quand même hésité, mais j'aurais eu des regrets autrement, devant l'inutilité de mon blocage).

Je suis passé à l'acte alors même que l'approche de la rame était imminente, détail qui va m'aider par la suite).

Moi : Bonjour, je voulais te dire que je te trouve superbe, du coup j'avais envie de venir te voir :)

Elle : Merci *avec un petit accent trop mignon*

Et là, sans lui laisser le temps de digérer ce que je viens de lui dire, j'enchaîne (j'ai l'impression d'avoir fait un constat ces derniers temps, celui qui dit qu'en enchaînant assez rapidement après lui avoir fait passer un message aussi banal que "vous êtes jolie", ça ne laissait pas le temps à la fille de s'attarder sur ce détail, et du coup, ça rend la discussion plus "naturelle" et beaucoup moins parsemée d'hésitations).

Moi : Je me présente, je m'appelle Hushpuppy *je lui serre la main*

Elle : Moi c'est *son prénom, je sais pas, Cute*

Moi : T'a quel âge, si ce n'est pas indiscret ?

Elle : Bah je sais pas, devine :) (joueuse !)

*Le métro ouvre ses portes, elle monte et je vais m'asseoir à côté d'elle* (à noter que ça a enlevé pas mal de pression pour moi, vu qu'on est monté dans la rame ensemble, nous étions donc associé comme "ensemble" par les voyageurs, ce qui m'a épargné quelques regards du coin de l'oeil, interloqués).

Moi : Je dirais, 26 !

Elle : Non !

Moi : Ah ? 24 ?

Elle : Non plus :)

Moi : Mmh... Je chauffe ? Je refroidi ? Plus ? Moins ?

Elle : C'est plus !

Moi : 28 ?

Elle : C'est ça :)

Moi : Cool, en trois essais :)

Elle : Et toi du coup ?

Moi : Je te retourne la question !

Elle : Je dirais 26 !

Moi : Ahah tu dis ça à cause de la barbe, n'est-ce-pas ? C'est moins !

Elle : Ah oui ? Heu...

Moi : J'en ai 23 :wink: Et tu vas travailler là ?

Elle : Non, je suis en repos aujourd'hui, je vais à mon école pour aller faire *un truc*.

Moi : D'accord, tu travailles et tu étudie en parallèle, pas trop fatiguant ?

Elle : Si, énormément ! Je travaille dans un resto de nuit, c'est éprouvant, mais je suis motivée.

Moi : Mais tu tiens le coup, hein :)

Elle : Ouaip, on me dit souvent que j'ai les yeux rouge, que j'ai l'air fatiguée.

Moi : C'est normal, c'est pas évident ! Ton école elle est où ?

Elle : A *tel endroit*

Moi : D'accord, ça te fait descendre où du coup, tu prends une autre ligne j'imagine ? *je ne voudrais pas qu'elle m'échappe par effet de surprise*.

Elle : C'est ça, je déscend à *l'endroit où moi même je descendais, quelle plaisir*

Moi : Ca tombe bien, moi aussi !

Elle : Et toi, tu fais quoi dans la vie ?

Moi : Bah en fait j'ai fait ci et ça, mais j'ai décidé que voilà, alors maintenant je me concentre sur ça pour plus tard rebondir sur ça et terminer là-dessus, vois-tu *j'ai bien aimé comment j'ai présenté les choses, je me suis senti maître de ce que je disais, on voyais bien que je savais ce que je voulais, même si j'ai encore beaucoup de terre à ratisser; je pense que ça ne peut que jouer en ma faveur*

Elle : Ah oui mais c'est bien ça :)

Moi : On fait comme on peut mais je suis également motivé :wink: Toi aussi tu habites à *la station de métro où on s'est rencontré*

Elle : Oui, on a emménagé *à tel moment*, avant j'étais à tel endroit.

Moi : Je vois, mais alors c'est tout récent !

Elle : Oui, mais je ne voulais pas venir ici, ça craint vraiment trop dans les parages.

Moi : Je te comprends, c'est pas facile, mais j'imagine qu'il y a des moments où on fait avec ce que l'on a.

Elle : Je vis avec ma mère, mais je ne la vois pas souvent. Il arrive même parfois que l'on passe deux semaines sans se voir, et puis j'ai mes partiels bientôt, mais je l'appelle beaucoup pour compenser.

Moi : C'est fait toujours plaisir de rester proche de sa famille, c'est important :) T'es confiante, pour les partiels ?

Elle : Oui !

Moi : Ahah c'est bien ça, tu as confiance en toi, tu es une bosseuse, ça ne peut que finir par payer.

Elle : J'en suis certaine !

*Le métro arrive à notre station*

Moi : Tu prends telle ligne du coup, c'est ça ?

Elle : Oui, c'est ça.

Moi : Je vais te laisser ici alors, moi je prend la sortie :wink:

Elle : D'accord.

Moi : Ca te dit qu'on aille boire un verre quand on aura un moment histoire de décompresser un peu de tout ce boulot.

Elle : Oui, d'accord, je veux bien :)

Moi : Dans ce cas, je vais prendre ton numéro *lui tend mon téléphone pour qu'elle y inscrive ses coordonnées*

Elle : *Inscrit ses coordonnées pendant que je continue mon discours*

Moi : Tu n'es pas pressée j'espère :)

Elle : Non, t'inquiète.

Moi : Ton prénom, il est originaire de *tel pays* ?

Elle : Non, je suis de telle origine.

Moi : Ah d'accord, au temps pour moi, c'est à ça que ça me faisait penser :)

Elle : Voilà !

Moi : Allez je te fais la bise *je lui fait la bise avec la main sur l'épaule* Et réussi tes examens hein !! :D

Elle : Ouiiiii ! Je vais réussiiiiiiir ! *le poing levé*

Moi : Ciao :wink:



Je vous ai fait un résumé des points essentiels de la conversation, conversation qui a duré un bon quart d'heure.

On verra bien où ça nous mène, mais ce que je retiens, c'est qu'elle est libre tel jour, qu'elle habite à deux pas de chez moi, qu'elle fait un réel effort de conversation, qu'elle est magnifique, et que sa maison est potentiellement libre pour que nous puissions nous y rendre sans être dérangé (dans le cas où elle aurait envie de m'y voir, bien sûr).

Je trouve ça plutôt positif, et puis Cute aurait sans doute grand besoin d'un petit massage, pour évacuer tout le stress des examens/travail, vous ne croyez pas ? :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 28.01.16, 22h17 par Acier
  • [0] Like a boss ! le 28.01.16, 23h37 par The_PoP
  • [0] Post de qualité le 30.01.16, 00h20 par Mephitoast

J'ai, une fois encore, passé un moment magique, et même encore plus magique que les précédents (décidément)...

Mais avant de vous conter cette histoire, il convient de replacer les éléments dans leur contexte.

Samedi, je me suis fait Corn Flake pour cause de maladie (c'est la saison), avec une première dame. Nous avons cependant convenu de repousser le rdv d'une semaine sans difficulté, ce qui est une bonne chose.

Dimanche, je me suis fait Pop Corn : là par contre, la dame a choisi de me rire au nez le plus naturellement du monde :

J'arrive sur le lieu du rdv, ayant pris soin de lui envoyer un message la veille pour lui dire que si elle avait un souci pour le lendemain, et qu'elle pensait avoir du retard ou autre, qu'elle me prévienne sur l'application où nous nous sommes "rencontré" dans la mesure où elle ne pourrait pas me contacter sur place; et un message le jour j pour lui signifier que j'avais oublié de lui stipuler la sortie de métro à prendre. A savoir que madame m'avait fait savoir dès le départ qu'elle n'avait plus de crédit (Seriously ? En 2016 ?), l'histoire qui sent pas la rose à peine commencée.

Je n'ai pas reçu de message sur l'application... J'imagine positivement que tout va bien (elle m'avait répondu avec pas mal d'enthousiasme jusque là).

J'attends 15 minutes, rien...

Je décide de l'appeler.

*Dring dring*

Elle : Allo ?

Moi : Hey ! T'es sûr la route ?

Elle : La route ?

Moi : Oui, la route, tu es en chemin ?

Elle : En chemin pour quoi ?

Moi : Mmh... Pour le rdv ?

Elle : Pour quel rdv ?

Moi : Mmh... Je ne sais pas... Le rdv ?

Elle : Mais heu... C'est qui en fait ?

Moi : Bah... C'est Hushpuppy.

Elle : Qui ?

Moi : Hushpuppy... (sans déconner...)

Elle : Ah ouiii *rires* Je ne suis pas encore partie de chez moi.

Moi : D'accord... Sympa...

Elle : Pardon ?

Moi : Je disais, c'est sympa.

Elle : Bah j'avais oublié, c'est pas de ma faute, trop de trucs à faire tu vois *rires*

Moi : Bah j'comprends... Bonne journée :)

Elle : Merci, toi aussi.


J'ai choisi de garder mon calme, je n'avais même pas envie d'être désagréable avec elle, et puis je trouvais ça bizarre.

Sur les photos, ça avait l'air d'être quelqu'un de distingué, et nous avions convenu du rdv il n'y a pas très longtemps donc pour l'oublier il fallait vraiment le vouloir (surtout qu'elle avait été très avenante lors de nos échanges, avec une écriture soignée, contrairement à son parlé).

De toute façon, à partir de maintenant ça va être simple : les filles avec une orthographe déplorable, celles qui répondent par maximum trois mots à mes messages, celles qui ne font aucun effort pour relancer la conversation, et celles qui sont trop sur la défensive, c'est next.

Comme disait FrenchKiss, faut pas déconner, à moment donné il faut avoir un monimum d'amour propre (#faute de frappe mais j'aime bien le rendu donc je laisse).

Je décide de lui envoyer un message sur l'application, histoire de m'assurer que c'était bien elle qui a répondu au tel avant de l'effacer sans somation (peut-être sa soeur avait-elle répondu à sa place ?).

Moi : Hey ! C'est toi qui a répondu à mon appel ?

Elle : Oui c'était moi, j'avais oublié, je te jure.

Moi : Il n'y a pas de souci, tu es une femme très occupée, et je m'en voudrais de te faire perdre ton temps :)

Elle : Mais non, pourquoi tu dit ça ? Et puis tu a sûrement une voiture :) *je la voit venir*

Moi : Ouaip, c'est une Aston Martin, je voulais t'emmener faire un tour mais tant pis :) (oui, j'avais commencé dans un délire agent secret la dernière fois).

Elle : Ah c'est une marque, je savais ! Une prochaine fois peut-être mon ami :)

Moi : :D


Effacée direct, sans le moindre regret. Pas de temps à perdre avec ce genre de personne. Tu m'a ri au nez une fois, mais ça n'arrivera plus.

Bon, ça c'était pour lancer les festivités, maintenant, on passe à mon coup de coeur.

Premier rendez-vous avec... Mew !

Cette fille que j'ai rencontré, elle est juste... Waouh !

Encore une fois par le biais de cette application rencontre, la sauce a pris tout de suite entre nous deux (j'y étais sa première "rencontre virtuelle", j'imagine qu'elle n'a pas eu le temps de s'imprégner de l'ambiance de la méfiance). Cette fille elle est drôle, s'exprime correctement, elle est ouverte, chaleureuse, belle, et je m'arrête la sinon ça va tourner à l'obsession.

J'étais déjà sur les lieux du rdv depuis pas loin de deux heures avec des amis, et j'ai reçu un message de sa part en me disant qu'elle allait arriver en retard à cause d'un client relou de dernière minute (en sachant que son retard lui faisait arriver sur place dix minutes avant l'heure du rdv, que c'est mignon !).

Je l'avais vu en train de m'attendre, et l'avais signifié à mes amis, de l'autre côté du trottoir, sauf que je ne savais pas que c'était elle. Je lui avait envoyé un message pour lui dire qu'elle me dise lorsqu'elle était sur place car j'y était déjà avant l'heure, message auquel elle n'avait pas répondu.

A un moment, je la regarde encore une fois (on était pas mal éloigné, elle doit avoir de sacrés bons yeux), et je l'ai vu me regarder en penchant la tête.

C'était elle, je l'avais fait poireauter pensant qu'il s'agissait d'une autre personne (en tout cas elle est très forte, car mon "style" avait pas mal changé par rapport à celui des photos).

Je lui fait la bise, la main sur l'épaule, elle me demande si mes amis viennent avec nous (non), et nous nous dirigeons à l'endroit du dit rdv (vraiment sympa au passage).

Que dire... A part le fait que je constate qu'au fur et à mesure que je rencontre des femmes, je les trouve toutes plus intéressantes les unes que les autres en ce moment (mis à part la gamine qui m'a ri au nez, évidemment).

Tout au long du rdv, je me suis littéralement plongé dans ses yeux. Elle avait un regard franc, était tournée vers moi (nous étions côte à côte), et je sentais qu'elle s'intéressait réellement à ce que je disait (ce qu'elle a verbalisé d'ailleurs).

A un moment, elle s'est même excusée de regarder "souvent" par la fenêtre (franchement elle me regardait beaucoup dans les yeux); les attentats avaient laissé une trace en elle.

Nous avons sensiblement les mêmes goûts musicaux, nous en avons d'ailleurs beaucoup parlé, et avec enthousiasme.

Nous avons bien sûr discuté de nos deux parcours, de façon assez hachée, du genre "je te raconte un bout, tu me raconte un bout, et je reprends derrière".

Elle m'a fait beaucoup parler de moi, et je lui ai dit que j'aimais beaucoup l'entendre parler d'elle lorsqu'elle me contait ses histoires, quand je sentais que j'avais un peu trop pris de temps de parole.

Je voyais les étoiles dans ses yeux à chaque fois qu'elle me racontait un truc, elle y mettait d'ailleurs beaucoup du sien, avec pas mal de dérision, et m'a fait rire de bon coeur.

Je lui ai effleuré l'avant-bras/la cuisse, j'ai posé ma main sur son bras, je lui ai touché les cheveux, et je lui ai enlevé avec une serviette un petit résidu qu'elle avait entre la lèvre et le menton et qui accaparait mon attention.

Cette femme, elle est réellement positive, ça se sent, ça se voit, et elle m'a dit qu'elle me sentais aussi dans cet état d'esprit.

Je lui ai raconté la découverte qu'on avait fait juste avant de se voir, le fait qu'on ai trouvé le porte feuille d'un japonais (Fujiwara si tu me lis), et qu'on a malheureusement pas pu lui rendre.

Je lui ai offert une des pièces en souvenir (je ne sait pas si vous vous y connaissez en yen, mais je lui ai donné une de ces pièces avec un trou à l'intérieur, car on peut en faire un collier, vu qu'elle aime la mode).

Oui, j'ai regardé ses lèvres avec extrêmement d'attention, et non, je ne l'ai pas embrassée (j'en avais envie).

Absolument tout me fait craquer chez elle : ses dents (dont elle nourri un petit complexe; d'ailleurs elle m'a dit que j'avais un sourire parfait), son regard, son humour, sa douceur...

Elle m'a complimenté sur ma veste, sur mes cheveux... Je l'ai complimenté sur ses chaussures, sur ses dents, et je lui ai dit que j'aimais ses lèvres (elle aurait voulu en avoir de plus pulpeuses).

On a énormément échangé, au cours de cette soirée, et pourtant, je n'ai pas réussi à terminer l'histoire de mon parcours scolaire, c'est dire à quel point nos discussions étaient au tour par tour.

Elle me disait que les hommes ne venaient pas la voir quand elle allait en boîte, sûrement à cause de sa manière particulière de mener la danse (enfin, j'ai du mal à croire car elle est vraiment mignonne).

Je vous cache pas que je regrette un peu de ne pas avoir tenté de l'embrasser.

Après avoir dormi et consolidé les souvenirs que j'ai de cette soirée, je me dis que c'est vraiment elle, mon type de femme, que c'est vraiment elle, que je veux.

J'ai d'autres rdv de prévus, et j'y prendrai sûrement également beaucoup de plaisir, mais cette fille m'intéresse énormément, dans son entièreté.

Magic m'avait fait de l'effet, mais cette nouvelle... C'est différent.

Elle m'a confié qu'elle était très émotive, et qu'elle pleurait assez facilement, ce qui ne me surprend pas, venant d'une artiste (devant Koh Lanta par exemple :blbl:).

D'ailleurs, je ne lui ai même pas encore donné de nom, disons... Mew (j'sais pas, ça m'est venu comme ça).

Notre rdv a eu lieu hier, et j'ai déjà très envie de la revoir. Je pense lui proposer aujourd'hui de remettre ça, en espérant que cela n'est pas trop précipité (mais je ne compte pas lui tenir la jambe par textos, juste fixer le deuxième rdv).

Je me suis permis de lui envoyer un message de bon retour à mon arrivée à la maison :

Moi :

"Trois choses :
- Ton regard est vraiment profond, j'ose à peine imaginer ce que ça donne lorsque tu as les larmes aux yeux (larmes de joie tant qu'à faire + si tu touches à tes dents, même chose, je te met une tête; non en fait deux)
- Je t'ai piégé, en fait la pièce que je t'ai donné c'est une relique hyper rare volée dans un temple et tu vas pas tarder à subir le couroux du sorcier qui l'a envoûté (avec le trou au milieu ça fait vraiment relique ensorcelée/malédiction de la momie qui picole)
- Si tu vas au lit sans nourrir ton estomac ce soir, pareil, je te met une tête)
Bonne soirée et bon retour chez toi :wink: "

Ce à quoi elle répondit :

Mew : Venant de toi et ton sourire parfait, je suis flattée que tu prennes à ce point fait et cause pour ma dentition. Oui j'ai grillé que le courroux avait déjà commencé à me tomber dessus vu que mon frère n'a encore pas sorti les poubelles mais je pense que du coup c'est mon courroux à moi qui va se répercuter sur lui demain... Et oui papa je vais manger :) Bonne soirée à toi aussi... J'ai passé un très bon moment en tout cas, merci x"


J'ai pas vraiment l'intention de repeindre mon carnet de tas de discussions par messages, mais je compte lui envoyer ce message-ci dans l'après-midi histoire de lui proposer quelque chose en fin de semaine, et je n'ai vraiment pas envie de me foirer avec elle, donc je vais le poster avant de l'envoyer pour une fois :

Moi : "Ce fut un plaisir pour moi également Mew, mais j'ai tout de même un regret... [évidemment, le regret c'est de ne pas l'avoir embrassée, mais si elle me demande de quoi il s'agit, je lui dirait simplement que c'est parce que je n'ai pas fini de lui raconter mon histoire; un peu d'ambiguïté ne peut pas faire de mal, je présume]
Que dirais-tu de passer un deuxième très bon moment *tel jour* en compagnie d'une rangée de dents posées comme des quilles de bowling et une main dans les cheveux qui ne t'appartient pas ? Quelque chose comme *telle heure à tel endroit*, histoire de voir ta petite frimousse à la lueur du soleil ! (plus qu'à signer ici)".


Bien entendu, si vous avez des commentaires, des choses à dire (même si vous en avez pas d'ailleurs), ou tout simplement l'envie de me gifler (ou de me balancer un Uraken convenablement dans la figure, le coup de poing le plus rapide du monde), eh bien ce sera avec plaisir que je vous recevrai, comme d'hab.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 04.02.16, 02h43 par Acier

Bien entendu, si vous avez des commentaires, des choses à dire (même si vous en avez pas d'ailleurs), ou tout simplement l'envie de me gifler (ou de me balancer un Uraken convenablement dans la figure, le coup de poing le plus rapide du monde), eh bien ce sera avec plaisir que je vous recevrai, comme d'hab.
Jusqu'ici tu t'es bien démerdé Image

Sinon pour ton message que tu comptes envoyer peut-être un peu plus de clarté ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 03.02.16, 09h29 par hushpuppy

Bien joué dans l'ensemble avec Mew. Tu aurais sans doute pu l'embrasser mais tu le sais déjà :wink:

Au niveau de ton message :
hushpuppy a écrit :"Trois choses :
- Ton regard est vraiment profond, j'ose à peine imaginer ce que ça donne lorsque tu as les larmes aux yeux (larmes de joie tant qu'à faire + si tu touches à tes dents, même chose, je te met une tête; non en fait deux)
- Je t'ai piégé, en fait la pièce que je t'ai donné c'est une relique hyper rare volée dans un temple et tu vas pas tarder à subir le couroux du sorcier qui l'a envoûté (avec le trou au milieu ça fait vraiment relique ensorcelée/malédiction de la momie qui picole)
- Si tu vas au lit sans nourrir ton estomac ce soir, pareil, je te met une tête)
Bonne soirée et bon retour chez toi :wink: "
C'est sans doute un délire entre vous mais l'histoire des coups de tête, je trouve ça pas très sexy. Ce genre de vanne ça passe sans doute mieux à l'oral qu'à l'écrit. Quelque chose de plus playful peut-être : "je te trouverai une punition à la hauteur" ?

Pour ton prochain message, je trouve que la première partie est too much, tu risques de t'embourber avec ton histoire de regret si elle ne capte pas direct le sous-entendu. Bref je ferais plus court :
"Ce fut un plaisir pour moi également Mew. Que dirais-tu de passer un deuxième très bon moment *tel jour* en compagnie d'une rangée de dents posées comme des quilles de bowling et une main dans les cheveux qui ne t'appartient pas ? Quelque chose comme *telle heure à tel endroit*, histoire de voir ta petite frimousse à la lueur du soleil ! (plus qu'à signer ici)
("une main dans les cheveux qui ne t'appartient pas" sauf si c'est aussi une private joke, tu peux virer aussi, j'ai l'impression d'être dans la famille Adams :mrgreen: )

Bonne chance pour les prochains RDV !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 03.02.16, 09h48 par hushpuppy

Très sympas tes récits :) Pour ton message, je te conseille de faire sobre.

N'en fais pas trop et va à l'essentiel : lui dire que tu as également passé un bon moment et que tu prévois de la revoir.

Le coup du regret ça se tente mais ça peut être à double tranchant.

Je ne vais pas te refaire un topo sur la verbalisation parce que tu sais déjà ce que j'en pense.

Tiens nous au courant ! La miss a l'air très intéressée, selon moi tu peux passer rapidement à la vitesse supérieure. Finir chez la fille ou la ramener chez soi dès le deuxième date est tout à fait possible, et quel meilleur endroit pour embrasser une fille ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 03.02.16, 10h47 par hushpuppy

Mephitoast, Jalapeno et Snow (j'espère que t'as su apprécier la rime, lecteur), vous aviez l'air unanimes, donc j'ai tout naturellement suivi vos conseils et j'ai envoyé un message en toute sobriété, merci les mecs :cry:

Je me suis quand même permis une petite folie en ajoutant une image d'introduction à mon message où j'ai mis sa photo (elle m'avait demandé mon facebook avant de nous rencontrer), à côté de la pochette de l'album d'une chanteuse, après m'être rendu compte avec stupéfaction que c'en était le portrait craché ("je t'ai démasqué").

Si je voulais lui envoyer un message un peu "sophistiqué", c'est parce qu'elle même est dans ce mood là, j'ai trouvé ça dans le ton de nos conversations (justification time). Sans doute faut-il pour moi apprendre à varier les plaisirs.

Je vous tiens au courant avec joie.

La réponse de Mew :

"(J'ai bien ri) Voilà, je vais devoir te supprimer maintenant que tu sais tout [...] Je serais contente de te voir le jour que tu m'a proposé (plutôt telle heure si ça te dérange pas car je serai à un brunch avant) mais du coup c'est à tes risques et périls...".

:D

-----------------------------------------------------------------

Premier rendez-vous avec Noadkoko (ouais, après Mew...) :

Noadkoko c'est la femme de 28 ans que j'avais abordé dans le métro, remember ?

On est arrivé tous les deux en retard pour cause de colis suspect/gens sur les rails (aujourd'hui les transports c'était infernal, et on a été touché tous les deux vu qu'on habite au même endroit), cependant nous sommes arrivés à destination à deux minutes d'intervalle.

Elle avait une nouvelle coupe de cheveux, je lui ai dit que ça lui allait bien et nous sommes allés nous prendre ce fameux verre.

Pour une fois, je n'ai que très peu parlé de moi. Elle avait beaucoup de choses à dire et je l'ai écouté religieusement en commentant avec dérision de temps à autres les moments forts de ses histoires.

Elle m'a raconté son arrivée dans ma ville, sa situation dans son école, ses journées au travail, m'a confié que pas mal de gens lui tournaient autour et souhaitaient tromper leur femme en couchant avec elle (à son travail donc), à quel point ils étaient bien souvent impolis et mal élevés avec elle (mains aux fesses, remarques désobligeantes, rentre dedans...), mais m'a aussi expliqué comment elle prenait tout ça avec humour après avoir pris le recul nécessaire en essayant de jouer de la situation (après avoir remis tous ces gens en place).

Elle me disait qu'elle finissait par rentrer dans leur jeu lorsque les gens la soupçonnaient de fricoter avec le(s) patron(s), et ne plus écouter leurs remarques déplacées. Elle se contentait de bien faire son travail et de rire un maximum de la situation (elle ma dit que les six premiers mois étaient dur mais qu'elle s'y sentait désormais beaucoup mieux).

A noter que je n'ai pas essayer de lui donner des conseils, ni de lui dire ce qu'elle avait à faire, je l'ai simplement écouté en ponctuant son discours de "live reactions".

Elle m'a aussi parlé de sa famille, en soulignant qu'elle ne se mêlait pas des querelles mais qu'elle essayait plutôt de rapprocher les membres entre eux, que c'était la chouchoute de pas mal de monde.

C'était franchement sympa, c'est une femme qui a son caractère mais qui reste douce au fond, elle disait qu'elle préfère finir vieille fille plutôt que de coucher avec ce genre de type, et qu'elle avait une fois été prête à se battre tellement la colère lui était montée à la tête.

Elle me regardais de temps en temps dans les yeux, me faisait une mise en situation des "coups d'épaules" que son patron qui l'appréciait bien lui mettait en les reproduisant sur moi.

De mon côté, je suis resté fidèle à ma façon de faire, je lui ai touché le bras, les mains, les cuisses, les cheveux (assez souvent finalement), et elle ne semblait pas surprise lorsque je plaçais mes kinos (j'ai l'impression que j'ai bien intégré le tactile à ma démarche et que ça sonne plutôt naturel désormais).

C'est une belle femme, et s'il est vrai qu'elle m'attire, elle ne me plaît pas plus que ça d'un point de vue sentimental.

D'ailleurs, j'ai beaucoup pensé à Mew, et même si je suis conscient que je ne lui doit en aucun cas fidélité, je crois qu'elle a des chances de beaucoup compter pour moi à l'avenir, si ça fonctionne entre nous.

Il me reste encore un rdv avec une fille encore jamais rencontré (celle qui m'a Corn Flake pour cause de maladie), avant le deuxième rdv avec Mew (je suis impatient de la revoir cette Mew...).

Et ensuite, j'ai encore deux nouvelles à voir (sites de rencontre), mais que je ne peux pour l'instant pas caser dans mon "actualité" par manque de temps, si toutefois elle n'ont pas changé d'avis depuis que je suis entré en contact avec elles.

Ca me fait un peu bizarre d'avoir un emploi du temps aussi chargé, mais malgré ça je trouve que je me débrouille plutôt bien dans mon organisation afin de toutes les voir, tout en accordant la priorité à celles qui me plaisent le plus, qui ont le plus le potentiel de me plaire, ou celles sur qui j'ai tout simplement le plus d'informations/les plus engageantes.

Hushpuppy fait des progrès, et je suis assez content de ne pas m'être laissé abattre par mon dernier faux pas, d'avoir trouvé la force de rebondir de suite :)

Maintenant, je veux un peu de concret, tant qu'à faire...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 05.02.16, 02h17 par Snow
  • [0] Bien joué le 05.02.16, 10h13 par Jalapeno
  • [0] Bravo ! le 05.02.16, 13h52 par Mephitoast

Hi there !

Je voulais pas poster avant d'avoir un peu centralisé toutes mes expériences (ou non-expériences), mais je viens de recevoir un message, et exceptionnellement, je me décide de le poster car il me semble que pour les derniers dates que j'ai vécu, il y a un certain schéma qui se répète (à noter que j'ai mon rdv avec Mew cette après-midi) :

Mew : Franchement il y a tellement d'espionnes sexy... Lara Croft, les drôles de dames, les Totally Spies, Mata Hari... Une bonne quinzaine de James Bond girls et toi tu me donnes un sympathique obèse chauve en ref... C'est pas grave tu pourras continuer à me friendzoner à telle heure.

Moi : Ahahahahah, j'aime bien ça ! Toi tu y a vu un obèse (il est pas chauve d'ailleurs, il a une petite coupe stylée; t'es sûre que t'es dans la mode), moi j'y ai vu un type qui s'est fait avoir par son propre chapeau. Et pour rester dans la thématique, toujours vérifier ce qu'il y a sous le chapeau, de quel matière il est fait, et s'il est à la bonne taille avant de l'acheter à 300e à une vendeuse véreuse (matte l'alitération). A telle heure, c'est noté, et pour la friendzone, on verra ça quand j'aurai vu tes tatouages...


Depuis Magic, c'est la deuxième fois (consécutive), que ces dames me font part de leur "crainte" (?) de la friendzone (je te touche les cheveux, je me plonge dans ton regard, je te souris, j'embraye directe sur un second rdv... Et genre MOI je te place dans la friendzone ?).

Pour resituer le contexte, car il y a des éléments dont je ne vous avait pas forcément parlé mais qui sont toutefois utile pour comprendre ces messages :

- Elle vend des chapeaux (elle m'avais dit au départ, que si je baissait ma garde, j'allais me retrouver à lui acheter un couvre chef à 300 euros tout en la remerciant derrière).

- Vu qu'elle vend des chapeaux, je l'ai comparé à Odd Job, vu le "vice" de notre convive (je lui ai déjà fait quelques compliments lors de notre rdv, je n'allais tout de même pas lui en faire à outrance :P ).

Tout ça pour dire que... Je vois son message comme une tentative de verbalisation (je ne sais pas vous).

Je fais peut-être erreur, et je ne voudrais pas m'enflammer, mais ça ressemble un peu à un appel au KC pour moi.

J'imagine que nous tenons là, une fenêtre de tir (ou plutôt un portail vers la fenêtre de tir, genre Stargate).

A plus tard pour la suite (la suite physique j'entends, point de message), et on sera sûrement fixé (comptez sur moi :wink:).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 07.02.16, 17h09 par Acier

Hey ! Vous vous souvenez de moi ? C'est Mike du Michigan.

J'me suis retrouvé bien emmerdé la dernière fois (mais promis j'ai pas pleuré :) ), et j'ai bien l'impression que ma technique consiste à se heurter à tous les murs possibles et imaginables pour comprendre les choses (c'est une technique Américaine y parait).

Je lisait l'article sur Pook hier, qui a été posté sur un des topics sur lesquels je suis tombé par hasard (enfin j'ai cliqué dessus quoi), et je me dit "c'est vraiment ça".

Il y a énormément de marches à gravir (en tout cas, les miennes j'ai arrêté de les compter), et c'est souvent "ayé ça fonctionne, je m'enflamme, j'me ramasse, j'me relève, ayé, j'me renflamme, j'me re-ramasse, j'me re-relève...".

Sauf que dans l'article, Pook donne la leçon après l'erreur commise, tandis que sur ce forum, avec tous les articles et discussions que je me suis tapé, j'ai normalement de quoi anticiper ce à quoi je risque de faire face.

Et c'est là que je me rend compte de la différence entre apprendre, comprendre et intégrer.

Non parce que vous aurez beau me prévenir, vous pouvez être sûr que tant que j'aurai pas déjà eu la tête dans l'équation, je tomberai dans le panneau...

M'enfin, je suis toujours là pour écrire, n'est-ce pas ? C'est déjà très très bien.

Samedi je devais relancer celle qui m'a Corn Flake pour cause de maladie (une petite jeunette qui m'avait l'air sympathique mais pas très loquace).

Comme prévu, je l'ai relancée.

Elle répondit, me demandant l'heure de notre rencard; je lui dit "même heure, même lieu"; elle me dit c'est pas possible.

Je lui dit "quand c'est possible ?", elle me dit douze heure.

Je me dit "arf, à douze heure je dois voir un pote, je fais quoi ?".

Je réfléchi et...

Mais à quoi je pensais ? J'ai vraiment envie de voir mon pote, elle je la connais pas, elle ne me sert pas grand chose d'autre que des "mdr", elle ne relance pas la conversation, ne me préviens pas de son flake (en général, quand on est malade on prévient); en fait, tout ce qui m'attire chez elle c'est sa beauté (jugée sur une seule et unique photo)...

Moi : Ca va être chaud pour moi douze heure, une autre fois :) Bon week-end !

Elle : *Pas de réponse*


En fait, ce que j'essaye de dire, c'est que je crois qu'il est grand temps de rationaliser mon temps, et de donner la priorité aux priorités.

En ce moment j'avais pas mal de temps libre (pas mal de choses à faire aussi, mais pas mal de temps libre).

J'avais prévu quelques rencontres, mais sur ces rencontres, j'ai compris assez tôt lesquelles "fonctionneraient" (dans le sens, auraient lieu), et lesquelles passeraient à la trappe (d'une manière ou d'une autre).

Un peu de respect envers soi même ne peut pas faire de mal, l'ami.

Le temps libre, je crois bien que ça va être fini, ou plutôt, fini l'oisiveté; tout ce que j'ai envie de faire volontiers, trouvera une place dans mon calendrier, pas de place pour les "j'ai pas le temps".

Ah oui, et hier, j'ai vu Mew.

Jusqu'ici, j'avoue que je choisissais surtout les filles qui voulaient bien de moi, je me forçais sûrement à leur trouver toutes les qualités possibles (en forçant sur les contrastes), afin de me convaincre qu'elles étaient ce que je voulais.

Mais avec le recul, je me rends compte qu'elles n'étaient pas ce que je voulais.

Même Magic (enfin Magic je l'avais déjà vachement plus choisie que les autres), sur laquelle j'avais pas mal de vues, n'étais pas ce que je recherchais.

J'imagine que ça sonne un peu comme un "tu ne l'a pas eue, alors tu essaie de te convaincre que c'est mieux ainsi", mais je le pense réellement.

Il y a un truc qui m'avait gêné chez elle, c'est qu'elle plaisantais souvent sur "vous les blancs, vous êtes comme-ci, comme-ça", ce qui a le don de retenir mon attention (et ce genre de raccourci, même si je l'ai pris avec humour, vont à l'encontre de ma vision des chose, et je pense que ça en dit long sur l'état d'esprit d'une personne).

La façon dont elle le disait, pour moi, démontrait qu'il y avait quelque chose de refoulé en elle.

Je ne suis pas en train de dire "Bouh ! Quelle saleté celle-là", mais je pense que c'est le genre de truc qui aurait pu m'éreinter sur le long terme.

Et j'imagine que le fait de choisir par défaut, celles avec qui je vais passer du temps, participe énormément à l'éphémérité de mes relations.

*se tire comme un mal-propre, en laissant la porte ouverte*

*courant d'air frais, mec, met ton echarpe*
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 08.02.16, 13h13 par Snow

*revient de ses petites affaires, referme la porte, et enlève son manteau*

*Cherche Snow du regard en mode Western, avec une herbe de verbalisation qui roule au loin*


Deuxième rendez-vous avec... Mew !


Hier, j'ai vu Mew (retomber sur Mew après avoir manqué de l'attraper, et sans cheat, c'est pas du tout de l'ordre de l'inédit déjà *comprendront ceux de ma génération*).

Elle arrive pile à l'heure, et je lui souris en la voyant au loin, car ça me fais plaisir de la voir, tout simplement.

Nous allons sur le lieu qui ouvrira la marche sur notre deuxième rdv.

Je lui ai proposé de faire une partie de billard, invitation qu'elle accepta, amusée de l'originalité de la proposition (c'est elle qui le dit); je lui demande si elle y avait déjà joué.

Il se trouve que la seule fois où elle avait touché une queue de billard c'était avec ses petits cousins, qu'elle avait perdu, et elle ajouta à ça qu'elle était très mauvaise perdante et que si je gagnais, dans le meilleur des cas elle partirai dans un mutisme sans égal, et dans le pire, elle irai même jusqu'à pleurer (ah, pour ceux qui ont pensé aux boules, aux trous, et à la queue, j'ai même pas eu besoin d'y tourner son esprit, elle s'en est chargé très bien toute seule :wink: ).

*Je lui explique les règles*

Pour mettre un peu de piment à cet échange, je lui propose de mettre un enjeu à cette partie.

Si je gagnais, elle me ferai goûter son fameux Chili Con Carne (en fait, lors du premier rdv, elle m'avait demandé quel était mon pécher mignon et je lui ai répondu que c'était le Triple C, ce à quoi elle rétorqua que c'était fou car c'est la seule chose qu'elle savait cuisiner).

Mais attention, moi je veux un Triple C deluxe ! Préparé avec amour, et tout et tout.

Elle accepta, puis je lui dit que si elle gagnait, elle aurait droit de choisir sa récompense (je lui ai laissé réfléchir et on a entamé la partie).

Bon, elle savait pas vraiment comment tenir une canne, donc j'ai décidé de la jouer fair play : Bah écoute, je vais jouer sans lunettes (bon je suis pas à -15 non plus), et tu aura le droit à deux coups contre un pour moi.

Au final, le résultat était plutôt serré : la boule noire, une boule pleine, et une boule rayée.

J'ai gagné mais ce fut une belle bataille.

Nous nous sommes ensuite dirigé vers l'extérieur histoire d'aller manger un bout.

Je voulais une place à côté d'elle mais pas moyen d'en trouver !

On mange donc face à face, on parle de ses projets, de séries, et on s'écoute réciproquement avec beaucoup d'attention.

Pendant le repas, elle me dit qu'elle a mal à la tête, je lui demande si tout allais bien, et de me dire si jamais ce n'était pas le cas, qu'elle n'aille pas s'écrouler deux mètres plus loin.

Elle me dit qu'elle était peut-être en train de tomber malade, et que ça l'énervait parce que ça l'empêchait de profiter de la soirée comme elle l'aurait souhaité.

Nous finissons notre repas, et j'en profite pour m'assurer qu'elle allait tenir le coup, tout en lui proposant de terminer la soirée dans un parc à proximité, si elle s'en sentait la force.

Elle accepte avec plaisir !

Une fois arrivé devant le parc : Fermé (putain !).

Il y a du vent, il fait froid, c'est relou pour elle, mais je réussi tout de même à la faire asseoir sur des marches derrière un mur histoire de la protéger un petit peu des courants d'air.

Je lui dit que j'avais toujours pas vu son tatouage, elle me le montre et j'en profite pour toucher.

Ensuite je lui touche les cheveux, lui caresse la main, j'essaye de la réchauffer.

Mew : Ca fait du bien (les cheveux).

Moi : Tu aimes ça ? :)

Mew : Oui, j'adore !

Moi : :wink:

Mew : Tu es plutôt papouilles toi (je lui caressait la main).

Moi : Exact, elles sont vraiment douces, et puis je me réchauffe les mains en même temps :P

Mew : :blbl:


Evidemment, je me plonge dans son regard, je la sent réceptive, elle me sourit.

Je lui pose délicatement ma main sur sa joue/le côté de sa mâchoire, et je l'embrasse tendrement.

C'était un beau moment, j'avais enfin la sensation d'avoir choisi celle que je voulais embrasser, sans aucun questionnement à propos du "est-ce que ça va marcher ?".

Nous nous sommes embrassé deux ou trois fois, avons coupé nos embrassades de quelques discussions, puis nous avons décampé parce que je me levais tôt le lendemain.

Elle a tout pour me plaire, et je sais que rien n'est jamais acquis en matière de séduction, donc je vais graver ce moment là dans ma mémoire parce que c'est vraiment une soirée qui m'a plu.

Je n'ai absolument rien verbalisé, et je pense que je lui demanderai ce qu'elle attend de notre relation un peu plus tard (peut-être la prochaine fois, si la situation s'y prête).

En ce qui concerne la suite des événements, je lui ai aujourd'hui même proposé de se revoir chez elle, pour qu'elle me fasse découvrir l'univers dont elle m'a tant parlé (j'ai la gâchette facile, en plus, j'ai un serpent dans ma botte) .

Sa réponse : "Je serais contente que tu vienne oui !"

Elle m'a proposé de commencer le marathons de films dont nous avions parlé pendant notre repas (mais je sais pas si je vais réussir à me concentrer :roll: ).

Profitons, profitons !!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yesssss! le 08.02.16, 15h20 par Jalapeno
  • [0] La suite, vite ! le 08.02.16, 17h59 par amelia

Troisième rendez-vous avec... Mew !

A peine sorti de chez moi, aujourd'hui, la vision scintillante du soleil lointain annonçait déjà une belle journée.

Je suis allé rejoindre Mew devant chez elle, afin qu'elle me conduise là où elle crèche, non loin du point de rdv.

Elle me fait visiter, me montre quelques travaux qu'elle a réalisé par ses propres soins, et je lui pose tout un tas de questions, étant réellement conquis par l'idée de m'immerger au sain de son univers.

Nous avons choisi sa chambre comme point d'ancrage, une chambre comme je les aimes, empli de la personnalité de la femme que j'avais tant envie de découvrir (dans tous les sens du terme).

Elle nous prépare à boire, met une petite musique d'ambiance, et quelques minutes plus tard, nous installe confortablement devant un film.

Cette fois-ci, j'ai vraiment prêté attention au film, je l'ai visionné, mais pas tout seul dans mon coin; j'ai pris soin de partager mes réflexions avec Mew (on a bien rit d'ailleurs).

La moitié du film passée (nous étions au sol, allongé côte à côte), je lui ai passé la main dans les cheveux, et lui ai caressé la main/l'avant bras (j'adore plonger ma main dans ses cheveux, je m'en lasse pas).

Je lui touche le front afin de prendre sa température, lui demandant si ça allait mieux depuis la dernière fois (apparemment oui, beaucoup mieux).

Ensuite, j'ai carressé l'extérieur de sa cuisse la plus proche, et j'ai commencé d'une main à placer cette dernière sur la partie de son ventre dévoilée par son t-shirt; de l'autre, je lui ai touché la partie du cou dissimulée derrière sa chevelure, sous le col de son haut.

Peut-être un quart d'heure avant la fin du film, je cédais à ma terrible envie de l'embrasser, à la hauteur de l'effet qu'elle me faisait.

Nous nous sommes rapprochés, collés l'un à l'autre; elle a commencé à passer à la vitesse supérieur en y mettant plus de poigne (limite elle m'a plaqué au sol :blbl: ).

Je vous passe les détails, mais... Wooow ! Vraiment un excellent moment de tendresse passé avec elle, mêlant excitation et sauvagerie (elle m'a griffé comme pas permis !).

Elle semble avoir vraiment pris son pied, vu la façon dont elle a réagi au moment où elle a jouit : on aurait dit qu'elle était sur le point de faire un malaise.

Par contre, de mon côté, rien... Je n'ai absolument rien senti.

Je ne pense pas que ce soit de l'impuissance, car je n'ai pas dé-durci, mais mes sensations étaient quasi-totalement bridées.

Je ne sais pas à quoi c'est dû, je n'étais même pas stressé... Peut-être à cause du préservatif, mais j'avais déjà utilisé ce même model avant, pourtant je prenais déjà plus de plaisir.

Elle s'est excusée d'avoir fini avant moi, puis passa aux préliminaires si cher à pas mal d'entre nous, en guise de "lot de consolation" (on va dire ça comme ça).

Là pareil, rien; avec le préservatif, ça ne fonctionnait pas.

Je lui ai indiqué que ça ne me faisait rien et qu'on devrait peut-être songer à l'enlever (juste pour cette partie), mais elle refusa (de façon vraiment plaisante), pour me dire plus tard qu'elle ne me connaissait pas suffisamment pour me faire du bien sans (ce que je comprends tout à fait, je n'ai pas insisté).

Elle m'a ensuite dit que ça n'était pas juste, qu'il y avait 1-0 (j'ai trouvé ça super mignon), mais j'ai tenté de la rassurer en lui disant que ça n'était pas grave avec le sourire.

On s'est ensuite caressé, pris dans les bras l'un et l'autre, embrassé du cou au front... Pfiouuuuuu, ça fait vraiment du bien un tel moment de tendresse avec une femme que l'on considère entièrement.

Image

Franchement, ça ne m'a pas frustré tant que ça de ne pas avoir réussi à terminer mes affaires quand je vois le plaisir que ça lui a procuré, et la façon dont elle réagit.

Elle avait ensuite des choses à faire, j'ai donc quitté les lieux tout doucement en l'embrassant encore et encore, avec beaucoup d'affection.

Ce soir, j'ai reçu ce message :

"Merci pour cette après-midi, c'était vraiment agréable comme moment (ouais c'est la honte d'envoyer des messages si fragiles, je t'invite vivement à me juger)."

J'aime la tournure que prend les événements, et j'ai très envie que ça dure avec cette fille.

En espérant bientôt mettre un point "final" aux péripéties racontées dans ce carnet (et placer le putain de "s" dans "Je réussi" : c'est une faute de frappe, mais c'est cool, ça rend bien dans le sens où ça rappelle un peu le "ce n'est jamais réellement terminé"), j'encourage vivement à tous ceux qui cherchent à connaître cet état là de s'accrocher tout en persévérant (ne surtout pas se laisser porter par l'amertume après une déception), car le progrès n'est peut-être finalement pas aussi loin qu'on ne le pense...

Evidemment, ma situation n'a rien d'une victoire, d'une vengeance sur la vie, et ça n'est pas comme ça qu'il faut le voir.

Il s'agit simplement d'un putain de bon moment vécu réciproquement par deux personnes bien ensemble, et j'espère de tout coeur réussir à entretenir et à alimenter cette flamme qui nous anime.

En ce qui me concerne, il me semble évident qu'à partir du moment où je serai en couple, je ne raconterai plus ma vie sentimentale sur ce carnet (ni le reste d'ailleurs), et je me contenterai de poster dans les autres parties du forum.

Ce message sonne peut-être comme un "au revoir", mais il n'en est rien; c'est juste le message d'un type conscient que les bonnes choses s'entretiennent et sont le fruit de bonnes habitudes, ayant gagné en lucidité grâce à l'ouverture et la prolongation de ce petit pan de ma vie qu'est ce carnet.

J'ai encore énormément de choses à apprendre (d'ailleurs c'est souvent quand on croit avoir compris qu'on se plante en beauté; j'ai tiré ça de Blusher, je crois bien), mais je me vois progresser, et j'espère en inspirer certains ce soir (vu que j'ai quasiment commencé au point zéro; sans vouloir jouer les exemples, il y a tout un tas de gens qui s'en sortent beaucoup mieux que moi et pour qui mon discours paraîtra peut-être même comme risible; mais mes objectifs sentimentaux ne sont pas si gourmands : je souhaite juste trouver quelqu'un avec qui je me sent bien, ce qui ne sera pas forcément le but sentimental de tout le monde).

Merci à tous ceux qui m'ont aidé à progresser, à tous ceux qui se sont manifestés, et plus simplement à tous mes lecteurs, même ceux tapis dans l'ombre (bon ok, là ça sonne vraiment "larme à l'oeil", mais les gars c'est pas la première fois que je remercie tout le monde, donc tranquille; je le dis juste parce que j'ai envie de partager des bonnes vibes avec vous, c'est tout :D ).

Merci Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 10.02.16, 10h24 par Snow
  • [0] Bravo ! le 10.02.16, 10h32 par Jalapeno
  • [0] Bravo ! le 10.02.16, 18h37 par The_PoP
  • [0] Like ! le 11.02.16, 13h28 par amelia

*revient de ses petites affaires, referme la porte, et enlève son manteau*

*Cherche Snow du regard en mode Western, avec une herbe de verbalisation qui roule au loin*
Quand tu rentres chez toi avec le sentiment du devoir accompli, ça donne à peu près ça :

Image

Déjà bravo pour ce joli déroulé de Game, ça fait du bien de lire un journal où il y a pas mal de rebondissements et d'action !
Evidemment, je me plonge dans son regard, je la sent réceptive, elle me sourit.

Je lui pose délicatement ma main sur sa joue/le côté de sa mâchoire, et je l'embrasse tendrement.

C'était un beau moment, j'avais enfin la sensation d'avoir choisi celle que je voulais embrasser, sans aucun questionnement à propos du "est-ce que ça va marcher ?".
Grisant n'est-ce pas ?
En ce qui concerne la suite des événements, je lui ai aujourd'hui même proposé de se revoir chez elle, pour qu'elle me fasse découvrir l'univers dont elle m'a tant parlé (j'ai la gâchette facile, en plus, j'ai un serpent dans ma botte) .
Et le prétexte qui va bien pour se retrouver chez une fille.

Tu maîtrises maintenant deux aspects essentiels des dates : le KC et le prétexte pour se retrouver chez elle ou chez toi après le bisou. Je crois que ce sont les deux choses les plus importantes.

Pas de commentaire sur la suite, c'est du tout bon.

Ta progression est frappante, félicitations ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 10.02.16, 18h39 par The_PoP
  • [0] Merci ! :) le 11.02.16, 10h10 par hushpuppy

Snow a écrit :Déjà bravo pour ce joli déroulé de Game, ça fait du bien de lire un journal où il y a pas mal de rebondissements et d'action !
Ca fait du bien de lire que ça fait du bien !
Snow a écrit :Grisant n'est-ce pas ?
Je confirme :D

Image
Snow a écrit :Tu maîtrises maintenant deux aspects essentiels des dates : le KC et le prétexte pour se retrouver chez elle ou chez toi après le bisou. Je crois que ce sont les deux choses les plus importantes.
J'ai eu de bons instructeurs :wink:
Snow a écrit :Pas de commentaire sur la suite, c'est du tout bon.

Ta progression est frappante, félicitations ;)
Merci d'avoir pris le temps de me corriger...

Image

J'ai pas grand chose à dire à part que j'ai lu tout ton journal, j'ai trouvé ça vraiment cool, comme si je lisais un livre avec plein de rebondissements et tout.

Comme la dit Snow on voit bien ta progression et on voit que t'as l'air heureux et ça c'est le plus important ;)

J'espère que l'avenir avec Mew sera cool !

En tout cas merci d'avoir partagé ça, ça me motive grave et me donne envie d'essayer aussi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 12.02.16, 13h35 par hushpuppy

r-0 a écrit :J'ai pas grand chose à dire à part que j'ai lu tout ton journal, j'ai trouvé ça vraiment cool, comme si je lisais un livre avec plein de rebondissements et tout.
Ce qui est vraiment cool pour moi, c'est que tu ai pris la peine de le lire entièrement. J'en suis très honoré, et t'en remercie vivement.
r-0 a écrit :Comme la dit Snow on voit bien ta progression et on voit que t'as l'air heureux et ça c'est le plus important ;)
On y tend, on y tend :wink:
r-0 a écrit :J'espère que l'avenir avec Mew sera cool !

En tout cas merci d'avoir partagé ça, ça me motive grave et me donne envie d'essayer aussi.
Merci à toi d'y avoir participé, ça ne le rendra que meilleur !

N'hésite pas à en ouvrir un toi aussi, de carnet :D

Quatrième rendez-vous avec... Mew !

Hello !

Au point où j'en suis rendu, j'imagine qu'il ne serait pas très pertinent de poster mes rdv les uns après les autres dans la mesure où le jeu de séduction est déjà en place et que celui-ci n'évoluera plus de façon constante. Je posterai donc seuls les événements clés liés à mon passage de "statut" de célibataire à celui de "en couple" (que ce soit positif ou non).

J'ai donc passé la soirée de la Saint-Valentin avec Mew, chez elle, une nouvelle fois.

Je sais bien que notre relation est tout juste naissante et qu'il serait déplacé de lui offrir un cadeau où quelque chose qui laisserait penser que je souhaite brûler les étapes sans avoir pris la peine de mesurer la température de ma partenaire.

D'ailleurs, au moment où je lui ai proposé la date, j'avais même pas percuté qu'il s'agissait du jour de la Saint Valentin (ce qu'elle me fit remarquer par la suite, avec humour).

Je me suis simplement contenté de chopper quelques friandises à partager ensemble, ainsi qu'une huile de massage histoire de... (ceci dit, on avait déjà fait référence au massage).

Pas besoin de raconter ma soirée dans les moindres détails, je me contenterai de dire que c'était super (évidemment, cette fille je l'adore).

A la suite de nos batifolages (j'ai d'ailleurs encore eu un blocage, je dois avoir un problème vis à vis des préservatifs, pourtant j'ai changé de marque), juste avant de dormir, j'en ai profité pour clarifier nos attentes l'un envers l'autre (maintenant qu'il s'est passé des choses concrètes entre nous).

Premièrement, elle pense que mon problème de panne viens d'elle, et s'excuse de ne pas réussir à m'avoir fait jouir; alors que ce n'est absolument pas de sa faute, elle s'y prends même très bien, et j'ai d'ailleurs tenté de la rassurer à ce propos.

Elle m'a fait comprendre qu'elle pense que je ne l'excite pas en me demandant si je la trouvait jolie, et j'imagine qu'elle croit que son corps ne me convient pas (elle se trompe d'ailleurs lourdement, j'adore son corps, le problème vient réellement de moi).

Deuxio :

Moi : Dis moi, qu'est-ce que tu penses de notre relation ? Qu'elles sont tes attentes vis-à-vis de tout ça, de nous deux ?

Elle : Mmh... Je ne sais pas trop. J'aime bien être avec toi, mais je ne sais pas vraiment quoi répondre. Et toi ?

Moi : Dis moi si je me trompe, mais pour l'instant, je pense qu'on sera tous les deux d'accord pour dire que nous ne formons pas un couple, n'est-ce pas ?

Elle : Oui.

Moi : Et comme je ne voudrais pas que tu penses que je suis là uniquement pour le batifolage, je préfère éclaircir un peu les choses entre nous histoire de cerner nos attentes mutuelles.

Elle : Tu sais, si tu es là pour rien que pour ça, il n'y a pas de problème, je ne me formaliserai pas.

Moi : Non, du tout, justement. Moi aussi je suis bien avec toi, et je me demandais, selon ta vision des choses, et sans vouloir te mettre la pression par rapport à ça bien sûr; qu'est-ce qui fait que tu va te mettre en couple avec la personne ?

Elle : Eh bien, ce n'est pas une histoire de nombre de jours ou de rdv, j'imagine qu'il s'agit d'un ressenti. Comme je disais j'aime bien être avec toi, mais je pense que tu ferait mieux de ne pas trop t'attacher à moi.

Moi : Dans quelle mesure ?

Elle : J'ai perdu pas mal de copains parce que je m'investit beaucoup dans ma passion, dans mes projets, et il m'arrive de rester cinq jours sans répondre aux sms qu'on m'envoie, même avec mes amis je veux dire. Du coup, si tu t'attachais trop, je pense que tu finirais par me détester, et qu'ensuite, c'est moi qui finirait par me détester.

Moi : Je vois, ce que tu dis-là est compréhensible, je ne passerai jamais devant tes projets et loin de moi l'idée d'avoir la prétention d'y prétendre. Au fond, sans entrer dans ce genre de pratiques, je suis comme toi, et j'ai bien conscience de la priorité des choses de la vie, je ne suis plus un gamin.

Elle : Oui, de toute façon, ça ne serait pas possible.

Moi : Exact, et c'est même réciproque. Je pense que le plus gros problème, en ce qui concerne les personnes que tu a perdus, sont peut-être liés à un manque de communication. Je ne vois pas comment quelqu'un ayant été prévenu de ce que tu viens de me dire, pourrait de détester, mis à part s'il ne sait pas pourquoi tu ne réponds plus à ces messages. Et c'est justement pour ça qu'on en parle aujourd'hui, pour éviter tout malentendu.

Elle : Oui :)

Moi : Encore une chose, par rapport à ce que tu m'a dit... Pourquoi t'être mise sur Tinder ?

Elle : C'était un jour où je m'ennuyais et j'ai plusieurs amis qui m'ont dit que c'était marrant, donc j'y ai été par curiosité. Et puis... Je cherchais à oublier quelqu'un, ça a d'ailleurs très bien fonctionné.

Moi : Bah tu sais, Tinder c'est assez spécial comme procédé... Pas mal de gens sur la défensive, certaines personnes avec des approches pas très courtoises... Enfin bon, on y fait tout de même de belles rencontres :wink:

Elle : C'est vrai, je ne m'y attendais pas :)

Moi : Quoi qu'il en soit... Je sais bien que tu es toujours sur Tinder [elle n'a jamais cherché à le cacher à vrai dire], et il n'y a absolument aucun problème. D'ailleurs, si tu trouve mieux, je ne le prendrai pas mal. Pas contre, s'il on venait à se mettre en couple, il me semblera logique que je te demande de l'enlever.

Elle : Oui.

Moi : C'est quand tes jours de libres cette semaine ? [elle a des horaires mouvants]

Elle : Tel jour et tel jour.

Moi : T'as envie qu'on se voit ce jour là ?

Elle : J'en ai envie, oui... Mais depuis quelques temps je n'avance pas trop dans mes projets, donc je pense qu'il serait préférable que non.

Moi : Je comprends tout a fait. Je trouvait que te voir environ deux fois par semaines était une bonne moyenne, mais il me semble évident que si ça te pose problème on va ralentir la cadence.

Elle : D'acc.


J'ai fait le tour des points essentiels de notre entrevue.

Cette histoire de "ralentir la cadence", objectivement, c'est une bonne chose car j'ai moi même besoin de temps pour faire évoluer mes petites affaires; mais subjectivement, j'ai très envie de la voir donc ça me frustre un peu.

Et puis... Je ne sais pas, j'ai un mauvais pressentiment... Comme une impression de déjà vu...

Le "ne t'attache pas trop à moi", ça sent jamais très bon en général, et je vous avoue que ça m'inquiète un peu.

Désormais, je ne lui proposerai qu'un rdv par semaine, et je vais tâcher de laisser couler les jours sans message, sauf pour lui proposer de se voir (en moyenne, depuis le troisième rdv, on s'envoie un message par jour... Bon, c'est pas énorme mais c'est tout de même des petits pavés).

Je ne suis pas sûr qu'elle sache réellement ce qu'elle recherche dans notre histoire, et j'ai pas l'impression qu'elle ait envie plus que ça de se mettre en couple, contrairement à moi (je lui ai d'ailleurs fait comprendre).

D'ailleurs, en ce qui concerne mon petit problème d'ordre sexuel, je lui ai dit que j'allais passer les tests, et elle m'a répondu un truc du style "c'est plutôt un truc de couple ça, non ?", ce qui appuie quelque peu mon hypothèse.

Peut-être s'agit-il d'une espèce de peur de courir le risque de retomber dans ses peines de coeur passées ?

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas essayé de creuser, trop de risque de me tirer une balle dans le pied; et puis jusque là je n'ai pas eu le sentiment de négocier un relation de couple, ce qui serait fâcheux.

On verra bien comment ça évolue, maintenant qu'elle a eu vent de mes intentions.

La meilleure chose que je puisse faire, à mon sens, c'est de lui montrer que ses "conditions" me conviennent en lui montrant de par mes actes que j'ai bien compris le message, que je suis compréhensif et très loin d'être le gros relou qui lui mange la moitié de sa vie (en tout cas j'ai très bien réagit, je pense n'avoir laissé paraître aucune frustration).

Je note tout de même que je l'apprécie beaucoup, il va donc falloir que je fasse gaffe à ne pas retomber dans mes travers.

Je reste cool, compréhensif, je la laisse respirer, mais je lui fait tout de même signe pour lui montrer que j'ai envie de la voir.

Pour le reste, que du bonheur.


Ajout :

Mew : J'ai adoré dormir avec toi, et le reste, et ça me plait que mes oreillers sentent un peu comme toi. Du coup j'espère que mon plan à base de séquestration et de syndrome de Stockholm a un peu fonctionné [suite à un imprévu, je suis resté bloqué chez elle quelques heures], et qu'on aura d'autres moments comme ça.

Moi : Typiquement le genre de mots qui font qu'on s'attache à quelqu'un, attention (ce qui n'est pas pour me déplaire). J'ai adoré tout autant, et je te crois pour tes oreillers vu que j'ai passé douze heures blotti contre eux. Et moi j'espère que le syndrome de Lima fonctionne aussi bien. Pour les autres moments comme ça, je suis partant. L'idéal c'est sûrement tel jour en fin d'aprèm/soir (si tant est que tu ne travaille pas le lendemain), lorsque tu te sent improductive. Ca laisse du temps pour nos affaires, et pour nos amigos.


Vous comprenez ? :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 18.02.16, 12h01 par r-0

(j'ai d'ailleurs encore eu un blocage, je dois avoir un problème vis à vis des préservatifs, pourtant j'ai changé de marque)
C'est la première fille avec qui ça te le fais?
Est ce que tu te mettrais pas un peu la pression parce que tu attendais un peu trop ce début de relation de "couple"?
Et puis... Je ne sais pas, j'ai un mauvais pressentiment... Comme une impression de déjà vu...

Le "ne t'attache pas trop à moi", ça sent jamais très bon en général, et je vous avoue que ça m'inquiète un peu.
Pas de conseil à te donner je n'ai pas connu assez de femmes pour savoir si c'est un "red flag".

Et si tu te relâchais un peu et que tu profitais tout simplement?
J'ai l'impression que tu attendais vachement d'être en couple et que du coup tu as "sur idéalisé" la relation.
Moi : Dis moi si je me trompe, mais pour l'instant, je pense qu'on sera tous les deux d'accord pour dire que nous ne formons pas un couple, n'est-ce pas ?

Elle : Oui.

....

Moi : Quoi qu'il en soit... Je sais bien que tu es toujours sur Tinder [elle n'a jamais cherché à le cacher à vrai dire], et il n'y a absolument aucun problème. D'ailleurs, si tu trouve mieux, je ne le prendrai pas mal. Pas contre, s'il on venait à se mettre en couple, il me semblera logique que je te demande de l'enlever.

Elle : Oui.
Du coup j'ai l'impression que pour toi tu es en couple dans ta tête mais elle non puisqu'elle est toujours sur tinder.
Peut être que tu l'as effrayé un peu en verbalisant le fait d'être en couple dans un futur proche?

Et si tu continuais à voir d'autres femmes?
En profitant du temps passé avec Mew et en comparant avec d'autres peut être que tu sauras si c'est la "bonne" et dans le cas contraire ça te permettra de moins t'investir et d'être moins déçu comparé à tes attentes.

Salut r-0,

Merci pour ta réponse, tu donnes là de très bons conseils.
r-0 a écrit :C'est la première fille avec qui ça te le fais?
Est ce que tu te mettrais pas un peu la pression parce que tu attendais un peu trop ce début de relation de "couple"?
Oui, c'est la première.

Les sensations n'étaient pas folles non plus avec mon ex-copine (pas très avenante à ce niveau là), mais j'arrivais quand même à finir mon affaire.

C'est possible, peut-être que c'est psychologique.

r-0 a écrit :Et si tu te relâchais un peu et que tu profitais tout simplement?
J'ai l'impression que tu attendais vachement d'être en couple et que du coup tu as "sur idéalisé" la relation.
J'en profite bel et bien, ne t'inquiète pas :wink:

Franchement, tu serais venu me dire ça il y a quelques temps, je pense que tu aurais touché dans le mille; mais cette fois-ci, je ne pense pas idéaliser cette fille, pas après les désillusions que j'ai vécu. Cette fois-ci je juge sur le concret.

Je n'attendais pas vachement "d'être en couple" (c'est moi qui ai mis fin à ma dernière liaison, je sais ce que c'est), j'attendais surtout de trouver une fille qui me fasse vibrer (et elle me fait vibrer), ce qui m'a donné envie de me mettre en couple avec.

Avec toutes les filles que j'ai rencontré, j'ai pas mal d'éléments de comparaisons, et c'est celle qui me fait le plus d'effet depuis le début (et ce n'est pas parce que c'est une affaire en cours).

Surtout, je sais que si elle m'intéresse pour une relation de couple, ce n'est pas par défaut, c'est juste parce qu'elle me plaît et que les conditions actuelles me conviennent.

Et puis je ne recherche pas de relation sans lendemain, pas avec une fille qui me plaît entièrement, en tout cas (sinon, ça m'aurait pas dérangé).

Quoi qu'il en soit, il me paraît évident que si elle n'est pas intéressée par une relation de couple, c'est qu'il ne s'agit pas de la personne que je recherche.
r-0 a écrit :Du coup j'ai l'impression que pour toi tu es en couple dans ta tête mais elle non puisqu'elle est toujours sur tinder.
Peut être que tu l'as effrayé un peu en verbalisant le fait d'être en couple dans un futur proche?
Je sais bien que nous ne sommes pas en couple, et je ne lui en ai même pas fait la demande si tu regardes bien ce que je lui ai dit (d'ailleurs le fait qu'elle soit toujours sur Tinder ne me dérange pas).

Il est vrai que ce genre de demande peut faire peur, mais c'est plutôt lorsque la verbalisation est prématurée (à froid, pas adaptée à la situation), et qu'elle renvoie une sensation de négociation (j'en ai sûrement fait les frais avec Magic); mais sur le forum, on conseille aussi de clarifier les attentes de chacun à partir du moment où il s'est passé des choses entre nous, avant de se lancer dans quoi que ce soit (et j'ai jugé qu'il s'était passé suffisamment de choses pour que nous puissions aborder le sujet).

J'ai simplement voulu m'assurer que nous recherchions la même chose à tirer de notre relation, histoire que personne ne soit pris par surprise.
r-0 a écrit :Et si tu continuais à voir d'autres femmes?
En profitant du temps passé avec Mew et en comparant avec d'autres peut être que tu sauras si c'est la "bonne" et dans le cas contraire ça te permettra de moins t'investir et d'être moins déçu comparé à tes attentes.
Le problème, c'est que continuer à voir d'autres femmes, dans la mesure où mon emploi du temps est assez chargé, c'est assez compliqué pour moi (sans compter les dépenses financières).

Ensuite, je n'en ai pas vraiment envie, en tout cas pas parmi celles dont j'ai pris le numéro. Sans doute devrais-je continuer à aborder, oui.

Je ne sais pas si c'est la bonne, mais en tout cas, c'est celle avec qui j'ai envie d'essayer.

A partir du moment où je ne l'étouffe pas, et que je me plie à ses attentes (qui me conviennent tout à fait), je ne pense pas mal faire pour le moment.

Mon seul questionnement repose sur la nature de son "je ne sais pas", quand à son envie ou non de se mettre en couple : soit par peur d'être déçue (sûrement une nouvelle fois), ou bien parce que ce n'est pas ce qu'elle souhaite et qu'elle ne veut pas me décevoir.

Je vais laisser les choses évoluer en la laissant revenir vers moi plutôt que l'inverse, je pense que j'en ai assez fait pour lui montrer mon intérêt (j'ai proposé toutes les dates jusqu'à cette dernière refusée).

Si elle a vraiment envie de me voir, elle viendra aux nouvelles.

Dans le cas contraire, ça m'attristera sûrement un peu, et je tenterai sans doute une nouvelle relance après quelques temps; mais dans le pire des cas, c'est le jeu, et je l'accepte.

hushpuppy a écrit : Mon seul questionnement repose sur la nature de son "je ne sais pas", quand à son envie ou non de se mettre en couple : soit par peur d'être déçue (sûrement une nouvelle fois), ou bien parce que ce n'est pas ce qu'elle souhaite et qu'elle ne veut pas me décevoir.
Maintenant elle semble t'avoir expliqué qu'en général elle a du mal à s'impliquer dans ses relations à cause de ses "projets" (professionnels je suppose)...

Parfois ce que disent les gens veux vraiment dire ce qu'ils veulent dire...
Bon ceci dit, entre ne pas pouvoir se libérer pour passer une soirée ou une nuit car tu es charrette ou en réunion, et ne pas pouvoir prendre même 3 minutes sur sa pause déjeuné ou sa pause-clope/café/pipi. Pour envoyer un petit mot tendre (ou plus dure comprendra qui ont vu le film :wink:)...

Il y a aussi un monde.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 18.02.16, 13h39 par hushpuppy

Yragael, je ne crois pas t'avoir déjà croisé ici bas, tu es le bienvenue :)

Je suis d'accord avec toi, et si ce qu'elle a dit est la seule raison de son hésitation, elle sera sûrement rassurée (potentiellement ce qui l'aura amené à envoyer son dernier message), car comme je lui ai montré, je ne suis absolument pas envahissant et je prend toujours les refus avec le sourire (vraiment).

Je lui avait même confié que ce n'était pas un problème pour moi, ayant moi même beaucoup de temps à consacrer à mes propres projets, et que c'était pour cela que je ne lui envoyais pas beaucoup de messages, pour qu'elle puisse continuer à avancer aussi bien que moi.

Par contre, d'après elle, je lui en envoyais beaucoup (sans me dire que c'était mal, juste une constatation), alors qu'après notre rencontre physique, j'ai dû lui envoyer au maximum trois messages en une journée (en dehors des messages pratiques du style "prend telle sortie"); et encore, la majorité étaient placés après le troisième rdv (un par jour en moyenne), et c'était pour répondre aux siens.

Je pense qu'elle a une conception assez personnelle de l'abondance, m'voyez :blbl:

Justement, pour rebondir sur ce que tu dis dans la deuxième partie de ton message, lorsqu'elle me disait qu'il lui arrivait de passer cinq jours sans envoyer de sms à qui que ce soit (lorsqu'elle était vraiment plongée dans ses affaires), elle a bien souligné qu'elle ne prenais même pas le temps de "deux minutes" pour répondre aux messages.

Je lui ai simplement demandé de me prévenir quand elle se sentait venir, qu'il n'y aurai pas de problème.

Merci à toi :wink:

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre