Je réussi.

Note : 7

le 07.06.2013 par hushpuppy

207 réponses / Dernière par hushpuppy le 11.01.2019, 20h16

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Tiens j'ai cru avoir réagis une fois sur ton journal mais je confond probablement avec un topic ou autre ^^...

Concernant l'abondance de messages, ma "copine" pas récente adjonction, m'a quant à elle demandé expressément de lui en envoyer d'avantage que ça l'aidait à avancer etc...

Elle semble considérer comme (agréablement) abondante la correspondance actuel d'environ 3 SMS spontanés par jours (hors dialogues à l'eau de rose le soir).

Donc trois messages par jours semble beaucoup en faite ^^...
Je dois dire que c'est troublant, j'ai tout fait pour ne plus être un AFC et un needy et cette fille me demande quasiment de le redevenir... :roll: Je joue le jeu mais je fais bien attention à ce que j'écris du coup...

Tu gagnerais donc de ton côté à "lever le pied"...
Si elle n'est pas messages, peut-être qu'un message ou deux dans la semaine lui suffit, pour te rappeler à son bon souvenir.

Maintenant tu le dis toi même elle ne semble que "constater" un fait.

En tout cas je te souhaite le meilleur j'ai lu ton approche avec Mew avec beaucoup d'intérêt, je crois qu'incidemment ton journal m'a beaucoup aidé pour rencontrer ma propre relation actuel :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 18.02.16, 14h37 par hushpuppy

Yragael a écrit :Tu gagnerais donc de ton côté à "lever le pied"...
Si elle n'est pas messages, peut-être qu'un message ou deux dans la semaine lui suffit, pour te rappeler à son bon souvenir.
T'sais quoi, je pense que t'as raison, j'ai été trop extrême pour le coup.

Un ou deux "passe une bonne journée/une petite pensée pour toi :wink:" dans la semaine, ça me semble être un bon compromis.
Yragael a écrit :En tout cas je te souhaite le meilleur j'ai lu ton approche avec Mew avec beaucoup d'intérêt, je crois qu'incidemment ton journal m'a beaucoup aidé pour rencontrer ma propre relation actuel :)
Ah bah si tu me dis que mes expériences peuvent servir à quelqu'un d'autre, je veux bien me prendre encore quelques claques en pleine mouille ! :lol:

Au pire je sortirai un e-book "Les dix erreurs signé Hushpuppy dans lesquelles vous penseriez (à tort) ne jamais tomber", et je le vendrai à prix d'or sur la toile.

A défaut d'être en couple, je serai peut-être riche 8)

Oui, c'est la première.

Les sensations n'étaient pas folles non plus avec mon ex-copine (pas très avenante à ce niveau là), mais j'arrivais quand même à finir mon affaire.

C'est possible, peut-être que c'est psychologique.
Et du coup sans préservatifs avec ton ex c'était ok?
Ça m'ait jamais arrivé, après il est vrai qu'avec un préservatif je pourrai aussi tenir pendant des heures tellement ça calme niveau sensation :/
Je n'attendais pas vachement "d'être en couple" (c'est moi qui ai mis fin à ma dernière liaison, je sais ce que c'est), j'attendais surtout de trouver une fille qui me fasse vibrer (et elle me fait vibrer), ce qui m'a donné envie de me mettre en couple avec.

Je sais bien que nous ne sommes pas en couple, et je ne lui en ai même pas fait la demande si tu regardes bien ce que je lui ai dit (d'ailleurs le fait qu'elle soit toujours sur Tinder ne me dérange pas).
Ouai j'ai bien vu que tu es très lucide, je me suis mal exprimé, je voulais plutôt dire que tes attentes sont plus claires (que les siennes) vu le discours que tu tiens et peut être qu'elle l'a perçu.

Mais comme tu dis la franchise et l'honnêteté ya rien de mieux !
Je ne sais pas si c'est la bonne, mais en tout cas, c'est celle avec qui j'ai envie d'essayer.
Carrément ! De mon point de vue le on "choisit" un peu la femme de sa vie, si on y croit pas ça risque pas de marcher !
Merci pour ta réponse, tu donnes là de très bons conseils.
Mais de rien, j'essaye plus de commenter que de donner des conseils parce que moi j'ai fait que lire la théorie et c'est plutôt ton journal qui me donne des conseils.

Hâte de lire la suite !

r-0 a écrit :Et du coup sans préservatifs avec ton ex c'était ok?
Ça m'ait jamais arrivé, après il est vrai qu'avec un préservatif je pourrai aussi tenir pendant des heures tellement ça calme niveau sensation :/
La relation s'est terminé avant qu'on essaye sans. Je voyais bien qu'elle attendait beaucoup de moi et que de mon côté elle ne me correspondait pas suffisamment pour que je m'investisse dans la relation, du coup je n'ai pas voulu profiter d'elle car je voyais bien qu'elle attendait bien plus que du charnel. Par contre pour les préliminaires on faisait sans, et là ça passait nickel.

Et pour Mew, elle atteint assez vite l'orgasme, du coup ça m'arrange pas, même si c'est flatteur :P
r-0 a écrit :Ouai j'ai bien vu que tu es très lucide, je me suis mal exprimé, je voulais plutôt dire que tes attentes sont plus claires (que les siennes) vu le discours que tu tiens et peut être qu'elle l'a perçu.

Mais comme tu dis la franchise et l'honnêteté ya rien de mieux !
Y a pas de mal, c'est toujours bon de s'en assurer en se re-posant les bonnes questions :)
r-0 a écrit :Carrément ! De mon point de vue le on "choisit" un peu la femme de sa vie, si on y croit pas ça risque pas de marcher !
Je suis bien d'accord !
r-0 a écrit :Mais de rien, j'essaye plus de commenter que de donner des conseils parce que moi j'ai fait que lire la théorie et c'est plutôt ton journal qui me donne des conseils.

Hâte de lire la suite !
La théorie que tu nous rapporte là est tout de même de très bonne facture.

Hâte de vivre la suite Image

Me revoilà, foulant la terre de mon carnet, après quelques mois de relation avec Mew, la femme de mes derniers posts, et... Non, je ne suis pas en couple avec elle, ce n'est pas ma copine... Simplement une fille pour laquelle j'ai des sentiments.

J'ai récemment posté sur le "SOS love" histoire de partager mes doutes du moment, mais je compte tout de même en faire un résumé rapide ici, pour une meilleure compréhension des faits : je-m-interdis-de-tomber-amoureuse-vt39731.html.

Au début de notre relation, elle m'avait demandé de ne pas s'attacher à elle. A ce moment là, je me disais "ok, on continue à se fréquenter, on verra bien... Et peut-être bien qu'elle changera d'avis".

Quatre mois plus tard, le situation est semblable. Elle m'a rappelé deux fois qu'il ne fallait pas qu'on s'attache trop l'un à l'autre, et de mon côté, j'avais envie de la voir plus souvent, ce que nous avons fait.

Notre volume de messages l'un envers l'autre reste inchangé (tant mieux), lorsque nous ne sommes pas ensemble, je la laisse vivre sa vie de son côté, et pour ma part, je pense beaucoup à elle lorsque je la quitte, beaucoup trop.

A peine atterri chez moi, je pense déjà à elle, et je ne sais pas quoi faire ensuite, je m'ennuie... Je pense tomber amoureux d'elle.

Notre dernier échange nous avait laissé dans un contexte délicat. Elle sentait que j'étais en train de tomber amoureux, ce qui l'inquiète car elle ne veut pas de relation de couple, elle ne veut pas s'engager, et ne veux avoir de compte à rendre à personne.

De son côté, je pense aussi qu'elle a de forts sentiments pour moi. D'après elle, elle pense beaucoup à moi, elle a très envie de me voir, mais je pense que tout ça lui fait peur. Elle n'a pas envie de s'engager, et pourtant, ses sentiments s'engagent à sa place, et elle ne veut pas perdre le contrôle sur ses émotions.

Elle a partagé avec moi son questionnement sur la nécessité de faire une pause, sûrement pour calmer un peu ses émotions à mon égard et calmer les miennes. Pour ma part, je n'étais pas d'accord. Tout se passe bien entre nous (en apparence), alors pourquoi faire une pause ? Je ne comprenais pas.

Nous nous sommes revus la semaine suivante, après avoir envisagé la pause. Cette fois-ci, c'est moi qui ai remis ça sur le tapis, histoire de mettre les choses au clair afin de mieux comprendre.

Nous nous sommes donc vu, pas plus tard qu'hier, et nous avons parlé.

Ce que je retiens, c'est que :

ELLE NE SOUHAITE PAS SE METTRE EN COUPLE ! (à noter que nous avons tous les deux un point de vue différents sur les relations de couple, d'où mon incompréhension).

D'après notre discussion, ce qu'elle rejette dans une relation de couple, c'est les petits messages chaque matin, devoir sacrifier les week-ends dédiés à ses amis pour me voir... Ce genre de détails. Elle a ajouté que c'est lorsque les gens se mettent en couple que ça devient "la merde" dans leur relation (ceci dit, elle n'a jamais évoqué l'idée d'aller voir ailleurs de son côté, et c'est justement ce point précis qui m'aurait gêné). Le truc, c'est que ce dont elle me parle ne se produit pas entre nous (je ne l'ai jamais reproché d'annuler un rdv pour voir sa famille ni empêché de voir ses amis, et nos sms sont très dilués dans le temps).

Je lui ai répondu que ma vision du couple ne se résumais pas à attendre son petit message du matin, que je ne lui demande aucun engagement, sauf celui de me devoir le respect (ce à quoi elle répondit "ça oui, bien sûr).

J'ai aussi appris en lui demandant ce qu'elle recherchait avant de me rencontrer, qu'elle voulait simplement voir des gens et passer des moments sympa. Elle cherchait en gros un sexfriend (quelque chose de propre, selon ses mots, un mélange de moments intimes, de tendresse, et de rigolade).

En résumé, nous somme tombé d'accord sur le fait qu'elle aurai le droit de voir ses amis quand bon lui semble, qu'on s'enverrait des messages selon notre envie et sans obligations, qu'à moins de ne pas avoir de nouvelles d'elle pendant quatre ans, ça ne me gênerais pas plus que ça, et que tout ça ne faisait pas de nous un couple. Pour finir, je lui ai simplement demandé s'il elle avait quelqu'un d'autre qui lui plaisait (elle m'a dit que non), et que le jour où elle aurait envie de fréquenter quelqu'un d'autre que moi de la même façon, je ne m'y opposerai pas. Elle devra simplement me prévenir et mettre un terme à notre relation (j'arrête de lui sortir le mot "couple" avec elle parce que je vois bien que c'est un mot qui résonne négativement dans sa tête).

Ce que j'ai compris surtout, c'est que ce qui l'amenais à déclencher ce genre de "remise en question", c'est la peur de me faire du mal.

Je lui ai proposé de continuer à se voir tant que ça irai bien entre nous, que le jour où elle a un problème avec quelque chose, on en parlera afin de chercher une solution. En l'absence de terrain d'entente, nous n'aurons qu'à envisager de s'éloigner l'un de l'autre, à juste titre. Aussi, je lui ai demandé surtout d'arrêter de penser à ma place. Je ne veux pas qu'elle ai peur de me blesser, je ne suis pas en sucre, et j'ai moi même fait le choix de risquer de m'attacher à elle, c'est mon problème et elle n'a pas à s'en occuper.

Je lui ai dit que je ne comprenais pas pourquoi, malgré tous les efforts que j'ai employé pour ne pas la laisser penser que je me projetais à plus d'une semaine dans le futur avec elle, elle parvenais à déceler une demande d'engagement de ma part.

Et sa réponse m'a fait comprendre pas mal de choses, enfin, c'est ce que j'ai pensé. Tout ça émane de mes gestes, lorsque je l'accompagne chez le dentiste (elle a une espèce de traumatisme lié au dentiste, et c'est pourquoi je voulais l'accompagner, tout simplement pour la rassurer), lorsque je lui faisais des dessins au lieu de lui envoyer un message pour lui proposer un rdv (elle disait qu'elle voulais voir mes talents de dessinateurs), ma façon de lui parler, de sourire lorsqu'elle m'embrasse... C'est tout ça qui lui fait peur, et qui traduit mon attachement auprès d'elle.

Elle en a d'ailleurs parlé à ses amis qui lui ont confirmé que j'étais en train de tomber amoureux d'elle. En l'espèce, c'est vrai, mais je ne pensais pas lui faire ressentir tout ça.

Le truc, c'est qu'elle même dans ses mots, dans la façon dont elle me regarde par moments, toute rayonnante, dans la façon dont elle me touche ou qu'elle m'attrape le bras dans le bus (alors qu'elle n'aime pas les marques d'affections dans les endroits publiques), me font penser qu'elle est elle même en train de tomber amoureuse de moi.

Je n'ai pas la sensation d'avoir été trop vite avec elle ou d'avoir été à l'encontre de ce qu'elle attendait, et pourtant j'ai réussi à lui mettre la pression.

Bien sûr, elle m'a prévenu de ne pas m'attacher, et c'est à priori suffisant pour me prouver que j'ai tort, sauf que...

Comme il a été souvent répété, il est généralement bénéfique de s'attacher aux faits et aux comportement des gens plutôt qu'à leur parole, et c'est ce que j'ai fait.

A chaque fois qu'elle me MONTRAIT une marque d'affection, je lui rendais. Je lui ai fait un dessin parce qu'elle disait avoir envie que je lui en fasse un, je l'ai accompagnée chez le dentiste car je voyais qu'elle angoissait à l'idée d'y aller (bon d'accord, je lui ai écrit une chanson, j'avoue...).

Je pensais que tout ça étais ok dans la mesure où c'est exactement le comportement qu'elle employait avec moi, mais au final, pour une fois, me caler sur son rythme n'est pas une bonne idée, car elle est elle même en débat intérieur, que son coeur lui dit de foncer, et que sa tête lui dit que c'est mal.

Quand je me relis, j'ai un peu l'impression de faire une analyse en carton, mais les choses semblent se vérifier :

Hier, je lui ai justement accordé moins d'attention, je l'ai moins touché, moins embrassée, moins demandé... Et que s'est-il passé ? Elle était encore plus tactile, encore plus dans la demande, toujours plus pétillante.

Je vais donc suivre cette voie, être plus dans la retenue, et on verra bien. J'ai toujours espoir qu'elle change d'avis un jour et qu'elle se projette un peu plus avec moi (et ça c'est relou). Je crois que je vais me forcer à aller chercher ailleurs, chercher quelqu'un d'autre qui aurait envie des mêmes choses que moi MAINTENANT, même si je n'ai aucune envie de fréquenter quelqu'un d'autre car je suis bien avec elle... Peut-être que ça lui fera prendre conscience qu'elle a réellement envie de construire quelque chose avec moi, ou peut-être au contraire que ça la soulagera. J'imagine que ce sont de bonnes choses dans les deux cas. Peut-être aussi que ça ne changera rien et là ce sera peut-être le signal pour moi de mettre les voiles, qui sait.

En plus de ça, je compte lui parler de ce qui commence à me refroidir lorsque l'on passe des moments ensemble, il ne faut pas que je garde ce genre de chose pour moi, et je ne voudrais pas passer pour celui qui dit Amen à tout (je ne souhaitais pas lui en parler la dernière fois, ça aurait fait un peu beaucoup des discussions pas très aguichantes en une fois, le but étant quand même de passer un bon moment).

Je lui avait dit que je n'aimais pas la télé, que c'est quelque chose qui me lasse rapidement et il se trouve que l'on passe pas mal de temps devant l'écran lorsque nous sommes chez elle. Elle passe aussi pas mal de temps sur son tel, que ce soit sur Instagram ou sur des sites de vêtements (mais ça passe déjà mieux car elle me convie à commenter les tenues qu'elle aime bien, etc), et je me sent à l'écart. Je lui demanderai simplement de passer un peu moins de temps dessus et de privilégier un peu plus les activités où nous sommes en interaction lorsque nous sommes ensemble.

En attendant, un post plein de réflexions... Je suis désolé, je vous ai habitué à plus d'action. J'avais besoin de me vider un peu la tête, parce que là j'y pense sans arrêt...

C'est marrant, après notre discussion, j'ai senti un poids en moins, je pensais que ça avait débloqué les choses, mais ce n'est pas le cas. C'est sûrement lié au fait que je suis bien quand je suis avec elle.

Ce qui me gêne aujourd'hui, c'est que je ressent ce vide quand elle n'est pas là, un ennuie profond, et un manque de motivation en ce qui concerne mes propres projets.

Je devrais pourtant être content : Je suis libre comme l'air, Mew est d'accord pour que j'aille voir ailleurs, je peux retourner aborder les jolies filles dans la rue, et à côté de ça, quand j'en ai envie je peux aller voir Mew pour quelques moments de fun, de tendresse et de sex, j'ai des projets qui me donnent de quoi m'occuper quand je me retrouve seul, et pourtant je ne me sent pas satisfait.

C'est ça être amoureux ? D'une personne qui vous aime qui plus est ?

P.S. : Avant de me quitter hier, elle m'a encore lancé un "tu vas me manquer", avec un regard amoureux, avant d'ajouter "enfin, ça c'est un truc que disent les couples" en faisant la grimace.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 07.06.16, 13h11 par Snow
  • [0] J'allais le dire le 16.08.16, 22h01 par Aristophane

Je devrais pourtant être content : Je suis libre comme l'air, Mew est d'accord pour que j'aille voir ailleurs, je peux retourner aborder les jolies filles dans la rue, et à côté de ça, quand j'en ai envie je peux aller voir Mew pour quelques moments de fun, de tendresse et de sex, j'ai des projets qui me donnent de quoi m'occuper quand je me retrouve seul, et pourtant je ne me sent pas satisfait.
C'est normal, en fait depuis le début tu veux être en couple avec elle, ce qui explique tes sentiments et le fait que t'es pas satisfait.
Après c'est bien que tu lui ai dis que ta vision du couple n'a rien aucun rapport avec ses croyances limitantes du fait qu'être en couple c'est être collés h24.

Mais, car il y a toujours un mais, elle est bloquée de fou sur ce mot, peut être traumatisée par une expérience passée, je ne sais pas.

le fait est que tu fais des efforts dans sons sens depuis un moment mais qu'au fond de toi bah t'as pas vraiment envie de les faire.

Elle a l'air satisfaite de votre relation telle quelle, mais toi en es tu satisfait?
Que veux-tu vraiment? la voir plus souvent? officialiser votre relation?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Il y'a du vrai... le 08.06.16, 11h41 par hushpuppy

Salut r-0, ça faisait un bail :D
r-0 a écrit :Mais, car il y a toujours un mais, elle est bloquée de fou sur ce mot, peut être traumatisée par une expérience passée, je ne sais pas.
Oui, assurément à cause de l'humiliation qu'elle a subit auprès de l'Américain dont elle était amoureuse. Elle n'a pas envie de revivre une telle chose, ni même de prendre sa place, et je pense qu'il est là le fond du problème (cf. je-m-interdis-de-tomber-amoureuse-vt39731.html).
r-0 a écrit :le fait est que tu fais des efforts dans sons sens depuis un moment mais qu'au fond de toi bah t'as pas vraiment envie de les faire.
Je sais pas. Les efforts que je fais, je les aurais fait auprès de n'importe quelle femme qui m'aurait plus. A mon avis, ça relève plus du développement personnel (par rapport à l'intelligence sociale), plutôt que d'une faveur que je lui fait.

Si tu parles en revanche de mes tentatives de la rassurer, ça par contre je le fait de gaieté de coeur, ça me paraît naturel.
r-0 a écrit :Elle a l'air satisfaite de votre relation telle quelle, mais toi en es tu satisfait?
Que veux-tu vraiment? la voir plus souvent? officialiser votre relation?
Justement, je trouve ça absurde qu'elle soit satisfaite de notre relation et qu'elle cherche pourtant encore à imaginer ce qui pourrait bien lui tomber sur la gueule à l'avenir (c'est mon sentiment). Elle m'a dit un jour dit qu'elle voulait continuer sur la même lancée où nous étions, et je ne lui en demande pourtant pas plus depuis. Enfin... On se voit quand même un peu plus, mais elle ne m'a jamais fait savoir que je l'a dérangeais alors qu'elle ne s'est jamais privée de dire ce qu'elle avait à dire. Quoi qu'il en soit, je vais ralentir.

Dans l'état actuel des choses, je pense pouvoir affirmer que je suis satisfait de notre relation DANS LES FAITS. La fréquence où l'on se voit, le contenu de nos rdv, les attentions que l'on a l'un envers l'autre... Tout ça me plaît énormément.

Ce qui me plait moins, c'est toutes les interprétations qui sont faites autour de chacune de mes actions. Au lieu de se laisser vivre et profiter, elle rumine dans sa tête telle ou telle action que j'ai produite, peut-être parce qu'elle a l'impression que ça va la mener à perpétrer le schéma de son ancienne relation, dans un sens comme dans l'autre, alors que ça ne veut absolument rien dire.

Elle est venue me voir deux fois sur scène, et c'est quelque chose de super important pour moi, il me paraît donc logique de lui rendre la pareille en l'accompagnant à mon tour à quelques unes de ses activités, sans pour autant passer pour le type qui cherche à lui demander sa main.

Autrement, bien sûr que j'aimerais officialiser notre relation, mais je ne pense pas que ça changerais grand chose à nos interactions, notre relation serait sensiblement la même, et c'est ça le pire (et c'est justement ce qui cloche, le fait que nous parlons de choses différentes lorsque nous employons le mot couple). Je me demande si ce ne serait pas juste un mot pour faire joli en ce qui nous concerne.

Ce qui me frustre, c'est qu'elle ne m'accorde pas les mêmes chances qu'elle a accordé à sa relation qui a mal tourné. C'est sûrement naturel, mais je trouve ça injuste. Je ne suis pas la même personne que celui qui l'a blessé, il n'y a pas de raison que j'agisse comme lui. Il a mal agi (enfin... D'après elle, il ne lui a rien promis, donc il est probable qu'elle se soit fait des illusions... Bien qu'on soit censé en parler avant de tenter une relation libre). Lui a démarré avec un "casier vierge", tandis que je commence avec un handicap, malgré ma bonne volonté et ma compréhension. Je ne lui reproche pas, mais c'est difficile à accepter pour ma part (d'autant plus que je démarre toujours une relation à zéro).

Ce n'est pas grave au fond, quelle que soit l'issue de notre histoire, je finirai debout, je le sait bien. Mais bon... Les sentiments...

Salut r-0, ça faisait un bail :D
Ouai j'attendais la suite, j'aime bien ton histoire ^^.
Je sais pas. Les efforts que je fais, je les aurais fait auprès de n'importe quelle femme qui m'aurait plus.
Je pensais plus au côté : je suis moins proche d'elle, moins tactile, moins de baiser etc...
Pour le reste c'est logique être en couple c'est déjà faire un compromis en soi donc...
Ce qui me plait moins, c'est toutes les interprétations qui sont faites autour de chacune de mes actions. Au lieu de se laisser vivre et profiter, elle rumine dans sa tête telle ou telle action que j'ai produite, peut-être parce qu'elle a l'impression que ça va la mener à perpétrer le schéma de son ancienne relation, dans un sens comme dans l'autre, alors que ça ne veut absolument rien dire.
Est ce que tu lui as déjà dit : "Tu me saoûles avec tes impressions, tu veux pas juste profiter et arrêter d'interpréter le moindre de mes petits gestes? Si tu me reparles encore une fois de ça je te séquestre une semaine dans ma cave."
=> histoire de plus entendre ses excuses encore une fois

Te connaissant je suppose que oui, mais bon j'ai pas de conseils à te donner j'y connais pas grand chose et tu gères bien mieux que moi !

Hâte de savoir comment tu vas régler ça !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] T'inquiète le 08.06.16, 14h59 par hushpuppy

r-0 a écrit :Ouai j'attendais la suite, j'aime bien ton histoire ^^
Comme on dit : pas de nouvelles, bonnes nouvelles :)
r-0 a écrit :Je pensais plus au côté : je suis moins proche d'elle, moins tactile, moins de baiser etc...
Pour le reste c'est logique être en couple c'est déjà faire un compromis en soi donc...
D'accord, j'avais mal compris. J'ai été moins proche d'elle seulement lors de notre dernier rdv, c'est donc trop récent pour constater un quelconque changement.


r-0 a écrit :Est ce que tu lui as déjà dit : "Tu me saoûles avec tes impressions, tu veux pas juste profiter et arrêter d'interpréter le moindre de mes petits gestes? Si tu me reparles encore une fois de ça je te séquestre une semaine dans ma cave."
=> histoire de plus entendre ses excuses encore une fois

Te connaissant je suppose que oui
Ouaip, je lui ai dit d'arrêter de penser à ma place, qu'elle n'avait pas à gérer mes sentiments tant que mon comportement ne portais pas atteinte à sa liberté souhaitée, et qu'elle ferait mieux de profiter des moments passés ensemble pendant que tout allait bien entre nous (ce qu'elle accepta et confirma).
r-0 a écrit :mais bon j'ai pas de conseils à te donner j'y connais pas grand chose et tu gères bien mieux que moi !

Hâte de savoir comment tu vas régler ça !
Perso, j'ai trouvé tes interventions plutôt pertinentes. Tu en connais suffisamment :wink:

Je pense avoir fait tout ce qui est en mon pouvoir. Maintenant, je pense qu'il ne me reste qu'à m'en tenir à ma nouvelle démarche : la laisser respirer et lui laisser le choix de revenir vers moi d'elle même.

Merci !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 08.06.16, 15h33 par r-0

En fait, j'ai l'impression d'avoir déjà été à la place... de ta copine :mrgreen:
Tu es effectivement en train de tomber amoureux (et généralement le non-verbal est gros comme une maison dans ce cas-là, inutile d'essayer de le cacher). Et elle qui ne voulait qu'une relation "sans prise de tête" au départ se retrouve avec une pression en plus à gérer. La discussion sur le fait d'être en couple ou pas, c'est à mon avis surtout pour masquer deux choses :
  • elle veut te protéger mais surtout se couvrir en cas de rupture ("ne t'attaches pas, tu pourras pas dire que je ne t'avais prévenu")
  • même si elle ne voit personne à l'heure actuelle, elle ne veux pas limiter ses possibilités d'ouverture vers d'autres partenaires. Ca ne fais pas plaisir à entendre, du coup je ne pense pas qu'elle te le dira explicitement. Ce n'est pas lié au fait qu'elle t'aime moins que tu ne l'aimes, juste qu'elle envisage votre relation différemment.
Je n'ai pas d'argument en béton pour étayer cette hypothèse mais c'est mon ressenti en te lisant.

Dans tous les cas :
hushpuppy a écrit :Ce qui me gêne aujourd'hui, c'est que je ressent ce vide quand elle n'est pas là, un ennuie profond, et un manque de motivation en ce qui concerne mes propres projets.
C'est ce point-là que tu dois travailler en priorité, avant de te poser trop de question sur votre relation qui finalement marche plutôt bien dans l'ensemble. Fais des trucs qui t'éclatent, du sport, vois tes potes ou ta famille... Ne te perds pas de vue !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 08.06.16, 17h38 par hushpuppy

Jalapeno a écrit :Et elle qui ne voulait qu'une relation "sans prise de tête" au départ se retrouve avec une pression en plus à gérer. La discussion sur le fait d'être en couple ou pas, c'est à mon avis surtout pour masquer deux choses :
  • elle veut te protéger mais surtout se couvrir en cas de rupture ("ne t'attaches pas, tu pourras pas dire que je ne t'avais prévenu")
  • même si elle ne voit personne à l'heure actuelle, elle ne veux pas limiter ses possibilités d'ouverture vers d'autres partenaires. Ca ne fais pas plaisir à entendre, du coup je ne pense pas qu'elle te le dira explicitement. Ce n'est pas lié au fait qu'elle t'aime moins que tu ne l'aimes, juste qu'elle envisage votre relation différemment.
Je n'ai pas d'argument en béton pour étayer cette hypothèse mais c'est mon ressenti en te lisant.
Ahahah ! Je me met à sa place deux secondes, et je me dis que dans cette situation là, ça doit quand même être sacrément chiant d'être face à un bonhomme aussi persistant que moi :blbl:

Mais que veux-tu, ça aurait été quand même beaucoup plus simple qu'elle me le dise explicitement, tel que tu l'a fait, surtout que je lui ai toujours dit que je ne m'offusquerai pas, et que je pense lui avoir montré plus d'une fois que j'étais quelqu'un de compréhensif.

Enfin... Peut-être bien aussi que c'est moi qui ai rien compris... Je ne lui en veux pas. Maintenant que j'y pense, la dernière fois elle me l'a quand même plus où moins avoué à demi-mots en me disant qu'elle cherchait à la base à rencontrer des gens pour du fun et du sensuel dans les règles de l'art, c'est à dire, avec respect (et juste après, elle avait sorti une phrase genre "mais que pensent les gens qui cherchent du sérieux sur Tinder", pour se moquer gentiment de moi, donc bon... Je suis un peu connaud pour le coup, c'est complètement de ma faute). C'est juste dommage que j'ai à lui tirer les vers du nez pour qu'elle me le dise concrètement.

On dirait que cette fois-ci, je me suis trop concentré sur son body language, et pas assez sur ses mots.

L'idée m'a plus d'une fois traversé l'esprit, je te le cache pas, et plus j'y pense, plus je considère que c'est vachement probable. Donc même si ça fait pas plaisir à entendre, je suis loin d'être stupéfait :wink: (si tant est que tu ai touché dans le mille, parce qu'il y a deux ou trois détails qui me chifonnent à ce sujet).

Ce qui me turlupine, c'est que son attitude est quand même proche d'une fille qui a des sentiments. Si j'avais été à sa place, j'aurais sans doute agi autrement... A moins que...

Se pose la question :

Peut-on tomber amoureux et tout de même vouloir explorer d'autres horizons ?

Toi qui a été dans cette situation, te semble-t-il logique que :

- Elle me regarde et sourit comme si j'étais un prince charmant ?

- Dans le bus, par exemple, c'est elle qui vient chercher mon bras ou poser sa tête sur mon épaule : c'est plutôt un truc de couple ça, non ?

- Elle me dise aussi souvent qu'elle pense à moi et que je lui manque, qu'elle ne parvient pas à trouver le sommeil sans moi ? Pourquoi me dire qu'elle m'aime ? (on a connu mieux comme méthode pour éviter l'attachement, je pense)

Se pourrait-il que le fait qu'elle soit en train de tomber amoureuse remette en cause son ouverture à d'autres partenaires ?

En ce qui me concerne, ça ne tombe pas sous le sens, mais ça fait sûrement partie des choses que je ne peux pas comprendre, étant donné que je ne suis pas concerné.

Bref, je vais me comporter comme si ta théorie était valide, et si je me trompe, ou qu'elle change d'avis, j'imagine qu'elle cherchera à me retenir d'une manière ou d'une autre.
Jalapeno a écrit :Dans tous les cas, c'est ce point-là que tu dois travailler en priorité, avant de te poser trop de question sur votre relation qui finalement marche plutôt bien dans l'ensemble. Fais des trucs qui t'éclatent, du sport, vois tes potes ou ta famille... Ne te perds pas de vue !
100% d'accord, petit moment de faiblesse, qu'on ne m'y reprenne plus :D

hushpuppy a écrit :Peut-on tomber amoureux et tout de même vouloir explorer d'autres horizons ?
Oui et mille fois oui, check ça : polyamour-et-plus-si-affinite-vt39280.html
Si c'est son cas, elle est sans doute très amoureuse de toi aussi, elle veut juste une relation non-exclusive. Les deux ne sont pas incompatibles et si j'ai bien compris, votre relation est déjà embarquée dans cette direction, non ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 08.06.16, 23h30 par hushpuppy

Jalapeno a écrit :Si c'est son cas, elle est sans doute très amoureuse de toi aussi, elle veut juste une relation non-exclusive. Les deux ne sont pas incompatibles et si j'ai bien compris, votre relation est déjà embarquée dans cette direction, non ?
Pas tout à fait, dans la mesure où je lui ai demandé d'interrompre notre fréquentation avant d'entamer le même type de relation avec un autre. Elle a d'ailleurs accepté, pas sûr qu'il s'agisse de polyamour dans notre cas.

Je pense qu'elle veut des relations uniques, soit un homme à la fois, sans avoir besoin de se justifier si jamais elle rencontre quelqu'un d'autre. Je pense aussi qu'elle comptait s'empêcher de tomber amoureuse car l'engagement (qu'il soit émotionnel ou social) pour elle mène forcément à la déception. Elle voulais sûrement juste profiter, mais elle n'a pas réussi à contrôler ses émotions aussi bien qu'elle l'aurait voulu, elle n'avait pas prévu le coup : c'est en partie pourquoi elle panique et qu'elle cherche à prendre de la distance, pour ne pas revivre/faire vivre de déception et se contrôler (c'est mon hypothèse).

Merci Jalapeno pour le lien 8)

Ah au fait, j'ai repris du service... *Sherif* (aussitôt dit, aussitôt fait :wink: )

Image

*Meeeeeeeetrooooooooooo* (à l'intérieur de la rame, ranafouuuuut !)

*Pars s'asseoir à côté d'elle*

Moi : Salut !

Elle : *Enlève ses écouteurs*

Moi : Je te trouve magnifique et j'ai eu envie de venir te parler :)

Elle : :D

Moi : Je m'appelle Hushpuppy *lui sers la main*

Elle : Moi c'est Sarah !

Moi : Oups, je viens de manquer ma station.

Elle : :blbl:

Moi : Tu as quel âge ?

Elle : J'ai 18 ans !

Moi : Dommage, je voulais t'inviter à boire un verre mais ça va être un peu juste pour moi...

Elle : Ah bon ? Tu as quel âge ? :)

Moi : J'en ai 23, l'écart se creuse hein :) Tu es étudiante je suppose.

Elle : Oui, je suis au lycée, nous sommes en période de bac d'ailleurs :)

Moi : Ahhhh le bac !! Quelle fillière ?

Elle : En ES ! . Et toi tu fais quoi dans la vie ? :)

En ce qui me concerne... *Ma vie sur un ticket de métro*

Elle : :D

Moi : Arf... J'aurais aimé t'entendre un peu plus parler de toi, mais je dois décendre ! Bonne soirée à toi, et bon courage pour le bac... Sarah !? *lui sers la main*

Elle : Oui ! Merci ! Bonne soirée !



Eh ben voilà, c'est pas plus compliqué d'échanger quelques sourires revigorants... Très jolie cette fille, et accueillante en plus !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bravo ! le 09.06.16, 01h36 par amelia
  • [0] Bien joué le 16.08.16, 22h40 par Aristophane

Petit message nocturne :

Mew : "Tu dors sûrement déjà... Juste pour te dire bon courage pour ta semaine de boulot, et aussi que je pense un peu trop à toi mais c'est cool, j'ai les photos que tu m'as laissées pour avoir mon shoot de Hushpuppy. Je me lasse pas de les regarder. Alors que normalement les bébés ça me dégoûte. Merci de réveiller mes instincts niais. Bisou"

Elle est trop mignonne, un petit message et voilà que je fond comme une madeleine :blbl:

Du calme !

Si c'était moi qui avait envoyé ça, je pense qu'elle aurait cogité, m'voyez ?

Faut que je garde à l'esprit d'être davantage dans la retenue qu'elle, vu notre différence de sensibilité face à ce genre de marque d'affection.

Et dire que j'ai failli craquer hier et lui envoyer un message... En l'état, je n'aurais rien fait de mal, mais ça ne m'aurait pas permis de constater que je n'avais pas besoin de me mettre sur son chemin à secouer les mains pour qu'elle pense à moi (ça a l'air de porter ses fruits tout doux mon [petit] détachement... Ou peut-être que c'est juste une coïncidence : aurait-elle senti ma tentative de m'émanciper après mon interaction avec la fille du métro ? Je plaisante... Ou plutôt, je rêve :) ).

Je lui répondrai sûrement lors de ma pause, au taff, en lui proposant d'aller courir ensemble ce week-end. Ca tombe bien, elle se demandais si elle devais acheter le dernier album (Views) de Drake. Et vu que j'en ai presque terminé l'écoute depuis la dernière fois qu'on s'est vu, c'est pour moi l'occasion de la recontacter sans lui laisser de message trop mielleux. Je n'aurai qu'à lui dire ce que je pense de l'album, si elle peut effectivement envisager l'acheter, et lui glisser un "je pense aussi à toi", dilué là dedans.

Je lui aurait bien offert l'album, et ça m'aurais fait plaisir, mais j'ai pas envie qu'elle prenne cette attention pour une nouvelle demande d'engagement. Quand bien même, j'ai bien envie de le faire... En souvenir de cette danse que je lui ai dédié dans son salon sur l'un des sons la dernière fois (c'est la seule fille avec qui je me suis lâché entièrement, au moins elle aura vu le vrai moi).

Grrrrrrrrrr ! *pars acheter l'album* (mention spéciale pour "Feel No Ways", je suis pas spécialement fan de Drake mais je doit dire que j'ai bien kiffé).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout va bien le 09.06.16, 07h35 par Snow
  • [0] Like ! le 28.06.16, 00h32 par Nonchalance
  • [0] Sympa :) le 16.08.16, 22h35 par Aristophane
  • [0] La suite, vite ! le 17.08.16, 09h05 par r-0

Bonsoir hushpuppy!

Que d'événements dans ta vie dis-moi!

Mademoiselle Mew semble faire battre très fort ton petit coeur! Et toi le sien! C'est beau l'amour!Image

Je suis vraiment content pour toi! Que de chemin as-tu parcouru!

Histoire de te changer un peu les idées, que dirais-tu de participer à une petite sortie entre players et anciens players, membres ou pas de FTS? Je pense à organiser cela pour la fin août.

Pas d'obligation d'abordage, pas de " session" pour ceux qui ne veulent pas, une sortie OKLM comme disent les jeunes! :mrgreen:

A bientôt sur la board hushpuppy!

UP THE IRONS!
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

Salut !

Mon carnet m'appelle...

J'avais très envie d'écrire, mais écrire quoi ? Ahhh çaaa ! Je sais pas trop.

J'aime ça, mais je sais pas trop quoi faire de cette passion (allez, n'ayons pas peur des mots) :

Tenir un journal ? Un vrai journal je veux dire. Y plaquer mes émotions, mes questionnements au fil des saisons, prendre du recul sur mes expériences, laisser une trace pour moi, peut-être pour ma future famille, si j'en ai une un jour...

Ecrire une autobiographie ? Mouais, je sais pas si ça va intéresser grand monde et puis, ai-je une vie suffisamment riche pour ça ?

De la fiction ? Ecrire un scénario ?

Je crois qu'il faut s'en foutre un peu en fait, écrivons et puis on verra bien.

En attendant, je vais repartir sur ma vie amoureuse, où ce qu'il en reste.

-----------------------

Fini. Oui, c'est terminé. Mon histoire avec celle que j'avais nommée Mew est terminée.

J'ai relu en diagonale mes derniers posts et je crois que j'avais arrêté d'écrire à peu près au moment où elle m'avait fait par une seconde fois de ses doutes par rapports à notre relation, du fait qu'elle ne voulait pas que l'on forme "un couple" (au sens qu'elle entendais).

Notre "rupture", elle est vraiment toute fraîche, il y a quelques jours à peine, et ça a été facile pour moi.

Je n'ai jamais dit à personne de mon entourage qu'elle étais "ma copine", je me contentais de dire que c'étais la fille que j'aime (les gens autour de moi ne saisissent pas vraiment la nuance, mais je peux pas leur en vouloir, j'en avais juste marre d'expliquer quinze fois pourquoi ce n'étais pas ma "meuf" et pourquoi ce n'étais pas non plus un plan du dimanche soir).

Oui, j'aime cette fille, mais j'ai compris qu'amour rime avec respect des sentiments de l'autre, de ses décisions et surtout de son bien-être.

Peu importe son amour pour moi, perso, c'était elle et personne d'autre, elle pouvait me quitter quand elle voulait, je l'accepterais sans faire d'histoires, sans même attendre qu'elle me fournisse davantage d'explications. D mon côté je misais sur elle, sur son éventuel changement d'avis quant à la nature de nos relations.

Peut-être que j'attendais d'elle qu'elle ait une sorte de révélation, certainement même, en fait, je crois que je misais sur moi : "si je suis celui qu'il lui faut, elle le comprendra sûrement ; dans le cas contraire, il n'y aurait pas meilleure issue de toute façon".

Bah ça n'a pas marché... Mais vous savez quoi, bah je suis plutôt content.

Ca faisait quoi, un peu moins d'un an qu'on se fréquentais, en moyenne une fois par semaine sur deux jours, et je regrette vraiment pas, je suis bien content d'avoir partagé tous ces moments avec elle.

Mais je ne me faisait pas d'illusions, même le jour où elle m'a dit je t'aime (parce qu'elle m'a dit je t'aime).

Je suis content parce que pour une fois dans ma vie, on a clos ce chapitre amoureux autrement que par un vulgaire sms, autrement que dans la douleur et dans l'amertume.

Elle a pleuré, moi j'ai souris... Je suis pas triste de la voir s'en aller. En fait, j'essaie d'intégrer que c'est la meilleure chose pour elle, et que par conséquent, c'est la meilleure chose pour moi/pour nous.

Au fait, pourquoi/comment ça s'est fini ?

De la même manière que ça a commencé.

Pendant notre histoire, par deux fois elle a évoqué ses doutes sur notre relation, le fait qu'elle n'avait pas envie de se mettre en couple avec qui que ce soit.

Je ne lui ai jamais demandé plus que ce qu'elle m'apportait, mais je pense que ce sentiment était trop ancré en elle pour qu'elle se satisfasse des faits, et qu'elle ne cesse de tourner sept fois son cerveau dans son crâne avant d'avancer un pion.

Je lui avait dit que la prochaine fois qu'elle replongerais dans la remise en question profonde de notre situation (le troisième silence radio/refroidissement de la calotte glacière), je ne chercherais plus à la retenir et on arrêterais de se fréquenter, puisque mon comportement de "non-engagement" ne suffisait pas à la rassurer.

La troisième fois est arrivée, je me suis dit qu'il était peut-être temps de la jouer gentleman et d'honorer ma parole.

Pendant les fêtes, on pouvait pas se voir car elle les passait avec sa famille (ce qui ne me dérangeais absolument pas), et je lui avait dit de bien profiter de sa famille, de ses amis, qu'on se verrai après.

Et finalement, près d'un mois après, plus de nouvelles.

J'ai lui ai bien envoyé un message environ deux semaine après les dernières nouvelles que j'avais eu, mais je n'ai trouvé de retour à ce dernier.

J'ai bien compris ce qu'il se passait, alors je lui ai envoyé un dernier message, lui disant que si elle n'avait plus envie qu'on se fréquente, je ne poserai pas de questions, ne demanderais pas d'explication, mais que je voulais juste savoir sur quel pied danser.

A ce message, elle a finalement répondu.

Elle m'a dit qu'elle était contente d'avoir de mes nouvelles, qu'elle n'avait pas reçu mon dernier message, et qu'elle pensait que j'étais passé à autre chose d'après mon silence.

Ensuite, elle m'a avoué qu'après les fêtes elle est entrée dans un "mood bizarre" de remise en question (ahhh l'hiver !), et qu'elle ne savait plus trop où elle en était. Elle ne savait pas ce qu'elle voulait et ne voulait pas me faire attendre dans le flou, car ce serait égoïste de sa part m'voyez.

Je n'ai pas cherché à la retenir, on avait déjà suffisamment parlé par le passé, tout a été dit en somme.

On a ensuite convenu qu'il serait une bonne chose de se voir une dernière fois, histoire de se dire au revoir.

On s'est donc vu, j'ai fait tout mon possible pour qu'on se quitte sur un bon moment, et nous avons donc écarté les longues discussions stériles au profit d'une bonne balade et d'accolades chaleureuses. On a juste profité de ces derniers moment, et puis voilà, chacun repart de son côté, avec ses propres souvenirs.

Depuis je n'ai pas souffert une seule seconde de cette séparation, et j'ai utilisé mon expérience du mieux possible pour me faciliter la transition (de la même manière que lors de ma dernière déception amoureuse).

Et c'est à l'occasion d'un dîner entre amis dans un resto asiatique que je suis allé voir une jeune femme pour lui faire part de mon intérêt, comme à l'ancienne, une rencontre que j'évoquerai plus tard, dans un autre post, pour éviter les longueurs, le propos étant différent... :)

P.S. : Merci Aristophane, pour tes messages emplis de bienveillance, content de voir que tu as toujours une petite pensée pour moi !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Wow le 19.01.17, 00h22 par RosieRosette
  • [0] Constructif le 19.01.17, 07h55 par Snow
  • [0] Intéressant le 19.01.17, 08h27 par Bumble
  • [0] Bien joué le 19.01.17, 10h49 par Jalapeno
  • [0] Fichtre ! le 19.01.17, 11h16 par r-0
  • [0] Bravo ! le 19.01.17, 21h03 par Lulla

Hello,

Vous allez bien j'espère ?!

Parce qu'en ce moment faut pas avoir peur de se couvrir *grelotte*

Je ne sais pas si c'est le fruit du hasard, mais j'ai l'impression que plus je cherche à rebondir rapidement (dès l'instant où mon esprit est suffisamment aéré de cet amas de pensées nostalgiques à l'égard de celle que je courtisais précédemment, me laissant repartir sur des bases saines avec une autre), plus je trouve que fais mouche facilement.

C'est vrai, après plus ou moins un an sans avoir abordé qui que se soit, je peux pas m'empêcher de me demander "et si j'étais rouillé à ce niveau là, et si mon flair s'en est allé...", bah en fait pas forcément, ou en tout cas, c'est pas ça qui devrait me freiner à aller vers une autre.

---------------------

J'étais donc en train d'attaquer mon assiette dans un de ces restaurants que je me plais de fréquenter, lorsque trois jeunes filles entrèrent à leur tour.

Et là, j'ai perdu l'appétit, l'adrénaline est montée, et je ne pouvais m'empêcher de regarder l'une de ces nouvelles venues qui apparemment trouva écho en moi.

Elle s'approchaient de la où j'étais installé... Mmh, jolie sourire !

Puis me dépassa, s'installant à l'une des tables de l'arrière salle, laissant apparaître son dos... Mmh, jolie petit pull et joli petit... sourire !!

Evidemment, mon ami a bien remarqué qu'elle me laissait pas indifférent, et comme toujours, me poussa à l'action (ahhh qu'est-ce que je ferais sans lui !).

Moi : Huit.

Lui : Huit ?

Moi : Depuis que t'as arrêté d'aller inviter les femmes qui te plaisent à aller prendre un verre, j'ai été en voir huit ! C'est quand même plus amusant quand on y vas tous les deux !!

Lui : Allez vas-y !

Moi : Si j'y vais, ça va te motiver à reprendre ?

Lui : Qui sait :D

Moi : Je te prend au mot ! De toute façon, si je n'y vais pas, je vais pas pouvoir finir mon assiette...



De là j'y vais (bon, en réalité et comme d'habitude, j'ai mis plus de temps que ça a y aller... Vous connaissez, hésitation, tout ça, tout ça).

*me lève pour aller près de la table des trois*

Moi : Bonjour, bon appétit !

*M'adressant tout d'abord aux deux amies de celle que je vous ai décrit plus tôt*

Moi : Je suis avec un ami et je m'apprêtais à partir, mais avant ça j'avait envie de venir vous voir. J'en ai pas pour longtemps et puis je m'en voudrais de vous couper dans votre repas, vous devez sûrement avoir très faim, d'autant plus que la nourriture est très bonne ici... C'est sûrement l'un de mes restos préférés.

*Désignant celle qui m'a fait me lever de ma chaise*

Pour tout vous dire, c'est surtout madame que je suis venu voir *sourires de la personne désignée, apparemment flattée*

*Une de ses amies se dévoue pour entamer la conversation*

"Eh ben ! C'est bien d'avoir le cran de faire ça Image "

Moi : Je ne me suis pas présenter, moi c'est Hushpuppy *tend la main*

Première amie, celle qui a ouvert le dialogue : Moi, c'est As de trèfle !

Moi : As de trèfle (je répète leur prénom à chaque fois pour m'aider à le mémoriser, ça marche plutôt bien).

Deuxième amie : As de carreau !

Et enfin, madame joli petit pull : Moi c'est Petit Pull :)

Moi : Je me demandais si tu serais partante pour aller boire un verre ou manger un bout en ma compagnie quand t'aura un moment :D

*phase de réflexion, environ 4 secondes et deux dixièmes*

Petit pull : Oui pourquoi pas :D *sors son téléphone instinctivement*

*Je sors le mien juste après :

Moi : Je vais te laisser noter ton numéro dans ce cas *lui tend mon répertoire*

Pendant ce temps, j'ai continué la conversation de base.

Moi : Alors : Si je me souviens bien, c'est As de Trèfle en face de moi, As de Petit pull à côté de moi, et... As de... Heu...

As de Carreau : As de Carreau !

Moi : Oui exact ! Je savais bien que ça commençais par un A !

As de Trèfle : Bah en fait, toutes les trois, nos prénom commencent par un A.

Moi : Maintenant que tu le dis :lol: Et sinon, ça fait longtemps que vous vous connaissez toutes les trois ?

Petit pull *qui répond en premier* : Ca remooooooonte ! Ca date de là-bas ! *pointe une photo sur le mur*

Moi : Là-bas ? Attendez... Vous êtes allé au Japon ! ?

As de Trèfle : Oui, on a passé cinq mois là-bas !

Moi : Mais c'est génial ! Et vous y êtes allées avec les bases et tout ?

As de Carreau : Absolument pas, mais c'était génial !!

Moi : Toire wa doko desu ka ?

Petit pull : Pardon ?

Moi : Ca veut dire "où sont les toilettes ?", c'est marrant parce que je suis en train d'apprendre le japonais, mais apparemment vous allez pas trop pouvoir m'aider ahah !

As de Carreau : Non ! On a encore des progrès à faire ça c'est sûr !

As de Trèfle : Donc tu apprend le japonais ?

Moi : Drôle de coïncidence hein !? J'ai commencé, il y a deux - trois mois, regardez *leur tend mon téléphone pour leur montrer mes applications du genre Anki*

Encore moi : Vous voyez ? Hiraganas, Katakanas, Kanji... Je suis complètement determiné :lol:

As de Trèfle : C'est une bonne chose d'apprendre le japonais, t'as bien fait :)

Moi : Héhé ! Eh bien, merci pour cet accueil, c'étais super agréable, je vais vous laisser terminer votre repas avant qu'il refroidisse. A bientôt j'espère !

Elles : Salut !

*Retourne à ma place, mon ami était en train de discuter avec le patron*

Patron : Il... Il est en train de draguer les filles c'est ça ?

Mon ami : C'est ça :D

*Je m'approche du patron*

Moi : Je vous dois une fière chandelle, votre restaurant m'a porté chance aujourd'hui :wink: *lui serrant la main*

Patron : Il n'y a pas de quoi, pas de quoi :)

Mon ami : Tu l'a eu hein, son numéro ?!

Moi : :)


Première tentative, premier résultat !

Ca fait du bien !!

J'ai ensuite envoyé un message à Petit pull le surlendemain de notre rencontre la convier à un rendez-vous, message auquel elle réagi avec entrain.

Comme d'habitude, j'essaye de pas trop discuter avec elle par texto, me contentant d'organiser notre prochaine rencontre le plus simplement possible, enrobé de quelques messages légers, histoire qu'elle constate que je suis tout a fait sain d'esprit et pourquoi pas charmant !

Bon, j'en ai peut être fait peu trop sur l'humour avec le recul lors de nos échanges écrits (je vous ai dit, j'aime trop écrire !), mais bon on va pas se prendre la tête, c'est pas si important.

On devait se voir la semaine dernière mais l'hiver a eu raison de sa santé (clouée au lit jusqu'à midi, vous savez ce que s'est), elle m'a donc demandé si ça me dérangeais de repousser le rendez-vous à la semaine suivante et nous sommes tombé d'accord sur la prochaine date à laquelle nous pourrions nous voir et c'est pour... bientôt.

Donc... Je vous tiens au courant dans très peu de temps !

Merci à RosieRosette (je connais quelqu'un dont le nom de famille est très proche de ton pseudo, dis que c'est pas toi :lol:), à Snow, Bumble, Jalapeno, r-0, et Lulla pour m'avoir lu, et les autres qui restent dans l'ombre bien sûr !

Et bienvenues à ceux qui passent pour la première fois, faites comme chez vous :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 20.01.17, 09h46 par Lulla
  • [0] Enorme ! le 20.01.17, 09h54 par r-0
  • [0] Encore! le 20.01.17, 09h57 par RosieRosette
  • [0] La suite, vite ! le 20.01.17, 10h21 par Bumble
  • [0] La suite, vite ! le 20.01.17, 10h46 par Allandrightnow
  • [0] Like a boss ! le 20.01.17, 12h50 par oHreN
  • [0] Bravo ! le 20.01.17, 12h56 par Snow
  • [0] Encore! le 20.01.17, 13h39 par The_PoP
  • [0] Bravo ! le 21.01.17, 07h50 par Onmyoji
  • [0] Like ! le 22.01.17, 11h36 par mistermint
  • [0] La suite, vite ! le 23.01.17, 20h30 par voucny
  • [0] La suite, vite ! le 24.01.17, 12h38 par Stayfun

Finalement, nous nous sommes vus. Finalement, parce que ça n'a pas été facile.

Le premier rdv que nous avions fixé a été annulé car Petit Pull était clouée au lit ce jour là. Le deuxième a dû être reporté car une de ses amies s'est faite s'est fait larguer par son mec, après une relation de cinq ans, et avait besoin de réconfort.

Par contre, Petit Pull faisait les choses proprement, vraiment : coups de fils couverts d'excuses, accompagnés de "je ne suis pas comme ça", "c'est exceptionnel", prenant la peine de reconduire la date et même de proposer un nouveau lieu plus pratique à notre entrevue.

La troisième, elle, fut couronnée de succès.

Bon, elle m'avait appelé dans la journée pour me dire qu'elle ne pourrait pas rester très longtemps parce ses amies avaient prévu quelque chose avec elle.

Je lui ai dit au téléphone qu'il n'y avait pas de souci, mais après avoir raccroché, je me suis dit "est-ce que j'ai vraiment envie d'affronter le froid et le trajet pour un rdv pressé ?", puis je lui ai envoyé un message lui disant qu'on pouvait tout a fait reconduire à un autre jour où elle serait moins prise par le temps.

Message, auquel elle répondit un truc de style "non, non, ne t'inquiète pas, je resterai un peu plus".

Après ça, j'ai reçu un appel de mes potes qui savaient que j'avais un tête à tête et qui m'ont proposé de se voir juste après. "Cool, au moins, dans le pire des cas j'aurai pas perdu ma soirée".

J'ai rejoint Petit Pull après qu'elle ait conclu son rendez-vous médical, et vu que le doc était en retard, elle aussi était en retard.

J'ai du attendre 10 minutes à tout casser, ça ne m'a pas dérangé plus que ça, et pour une fois je suis arrivé pile à l'heure, donc je n'ai pas poireauté tant que ça, mais encore une fois, un déluge d'excuses par messages.

Ca y'est, elle arrive, devant le bar où nous avions prévu d'aller. Effectivement, elle est belle, un beau visage, un beau physique, et présente bien. Tout de même un peu différente de la dernière fois. Différente, car elle sortait du travail, et donc, habillée en conséquence, elle faisait Femme avec un grand F, très working girl, ce qui fut assez impressionnant au premier abord, mais aussitôt éludé dans ma tête après quelques minutes.

On se fait la bise *main sur l'épaule*, et on décide de chercher autre chose que le bar initialement prévu, parce qu'un peu trop "fancy".

Pas très grave, il y en avait un autre à deux pas (j'avais eu le temps de me repérer pendant qu'elle finissait ses petites affaires), et donc nous n'avons réellement pas perdu de temps à ce niveau là.

On rentre dans le bar, et nous prenons place à une table en face à face.

Il allait falloir réussir à instaurer un minimum de jeu tactile, séparé par une table. Mmh... pourquoi pas, un défi qui peut être amusant.

Le rdv a duré environ une heure, c'était suffisant à mon sens. Je n'ai en tout cas pas été frustré de n'avoir pas eu le temps de faire ceci ou dire cela.

En résumé, je l'ai beaucoup écouté parler, ce qui ne m'a absolument pas dérangé, au contraire car je ne suis pas des plus bavards, en tout cas pas dans ces conditions.

Nous sommes revenus sur son voyage au Japon, elle m'a montré des photo sur son téléphone. Première occasion de lui tenir la main pour "mieux voir l'écran".

Elle me dit qu'elle aime beaucoup la photo, j'en déduit qu'elle a un Reflex, et, ne trouvant pas forcément les photos qu'elle souhaitais me montrer, me dit qu'elle me les enverrai (je ne sais pas si c'est par politesse, mais à plusieurs reprises elle fit référence au fait qu'on se reverrai plus tard, ça vaut ce que ça vaut).

J'apprend qu'elle a chanté pendant environ 6 ans, qu'elle a dansé pendant 5 ans, mais qu'elle a arrêté, entre autre à cause de problème de santé pour le deuxième cas (elle fut assez évasive sur le sujet). Elle a aussi fait de l'athlétisme après ça, mais a arrêté le sport depuis près de 6 ans.

Je lui ai dit que ça me faisait toujours quelque chose de voir des gens stopper leurs activités après tant d'années de pratique alors que j'aurais moi même aimé avoir commencé certaines choses plus tôt dans ma jeunesse.

Elle me dit qu'elle n'est pas trop attristée par tout ça, que si c'est arrivée ça devait arriver, que c'était son destin et que c'était probablement mieux pour elle.

Nous avons discuté de ses autres voyages, de son travail/ses études, qui l'amenaient souvent à échanger avec des étrangers.

Elle me dit avec humour que ça fait un peu femme "busy" qui a pas le temps, je la suis dans son jeu en la plaçant dans cette case de "je n'ai pas le temps pour ces choses là...".

Elle s'est rendu compte qu'elle parlait beaucoup, et a décidé de la mettre en veilleuse et de m'écouter à son tour, me demandant quelles étaient mes passions et ce que je faisait dans la vie.

Ce qui est bien, c'est qu'on se regardait beaucoup dans les yeux, mais je n'ai pas senti de tension quelconque, et c'est peut-être ce que j'aurais aimé sentir.

Je lui ai rapidement raconté mon parcours, mes projets avortés, ce que j'aime, et c'est à ce moment là que son téléphone s'est mis à s'emballer.

Ses amies se sont mises à la "harceler", apparemment pour cause d'organisation assez chaotique.

Elle s'excusait à chaque fois, me disant que je devais sûrement la détester, ça me faisait plus rire qu'autre chose et j'étais plutôt détendu.

Lorsque je parlais de moi, elle m'écoutait mais ne réagissait pas trop. Je ne sais pas si c'est dû a mon interprétation, mais je ne la sentais pas super emballée par ce que je disais, en tout cas comparé à ma dernière date (peut-être que je ne devrait pas comparer).

Je me suis senti beaucoup moins efficace, et ça m'a un peu dérangé de ne pas réussir à lui décrocher quelque sourires/rires (peut-être qu'elle est comme ça, pas très expressive, peut-être que j'étais ennuyeux ce jour là, ou peut-être bien que c'est parce que son esprit était accaparé par les différents appels qu'elle a reçu, aussi... Je sais pas trop :) ).

L'heure à laquelle elle devait partir au début étant venue, je lui signifie qu'on devrait peu être y aller, que ses amies allaient s'impatienter, mais elle est tout de même restée encore un peu.

J'ai payé l'addition (pourquoi mojito et virgin mojito = même prix ? [D'ailleurs elle ne tient pas du tout l'alcool et m'a dit qu'elle commençais à se sentir alcoolisée]), et nous sommes sortis du bar, nous dirigeant vers un distributeur pour qu'elle puisse retirer et prendre un taxi.

Elle me dit que c'est la première fois qu'on lui faisait ça, qu'on venais l'aborder de la sorte, je lui dit que c'est étonnant, ou bien qu'elle devait sûrement me charrier.

Pendant qu'elle retire au distributeur, je lui touche l'épaule pendant que nous rions ensemble, et c'est à peu près la dernière fois que je la toucherai ce soir là (au final, je n'ai pas été très tactile, mais un minimum tout de même... Enfin bon, peut être que plus aurait été trop de toute façon).

Elle prend son taxi, nous nous faisons la bise, et on rentre chacun de son côté.

Dans la nuit, après que nous ayons chacun terminé nos escapades avec nos amis respectifs, elle m'a laissé un message vocal sur whatsapp.

Elle m'a dit qu'elle était encore désolée de n'avoir pas pu rester plus longtemps, désolée de m'avoir interrompu avec les différents appels de ses amis et de sa famille, mais que ça lui a fait plaisir de me voir, que la prochaine fois sera tout autre et qu'on se posera tranquillement.

Je suis resté très zen et lui ai dit de ne pas s'en faire et que de toute façon je suis sûr qu'elle se fera pardonner avec du sel et du poivre (oui parce que nous avions parlé cuisine aussi, et apparemment c'est un cordon bleu).

Et nous avons enchaîné message vocaux sur message vocaux, blaguant ensemble, chacun d'entre eux ponctués d'un bonne nuit, tous ignorés lors du message suivant (en gros à chaque que fois elle répondait alors que les "bonne nuit" qu'elle avait initié étaient censés clôturer la conversation :lol: ).

En résumé, mon ressenti est plutôt mitigé. J'ai passé un moment sympa avec elle, elle me plaît physiquement et j'aime assez sa façon d'être mais je n'ai pas senti de feeling particulier de mon côté pour elle, et d'intérêt pour moi de sa part (ce qui découle sûrement de ma comparaison entre ce rdv et celui que j'avais eu avec Mew).

J'ai pas l'impression d'avoir été super efficace mais ses retours pourraient me laisser penser que je me suis peut-être trompé.

Je pense que j'ai besoin d'en voir un peu plus, parce que ça fait assez maigre pour me faire un avis suffisamment complet sur elle.

Je ne sais pas encore quand je vais lui proposer de nous revoir, ni si elle va le faire d'elle même, on verra bien. Je pense que je vais attendre un peu.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 28.01.17, 13h47 par Bumble
  • [0] Intéressant le 28.01.17, 20h36 par Allandrightnow
  • [0] La suite, vite ! le 29.01.17, 17h01 par amelia
  • [0] La suite, vite ! le 30.01.17, 11h10 par Stayfun
  • [0] La suite, vite ! le 30.01.17, 13h43 par r-0

Ah que je commence à avoir un flair de chien de traîneau !

Pour faire court (aussi court que la durée de notre "relation"), j'avais envoyé un message à Petit Pull, sans passer par quatre chemins, pour étayer un peu ma première impression et approfondir les liens qui nous unissent (aussi maigres soient-ils). Un message simple, du style "on remet ça ?".

Pas de réponse.

Puis je me souviens qu'elle aime bien parler sur whatsapp, en message vocal.

Me disant que mon message était sûrement passé à la trappe, n'ayant été spécialement pressé de la revoir, et sans pour autant avoir bannir la possibilité qu'on puisse bientôt s'amuser ensemble étant donné la touche sur laquelle nous étions resté, j'ai décidé de laisser venir quitte à finir par lui envoyer message vocal quand ça me prendrai, c'est à dire, à l'improviste, comme une piqûre de moustique.

Moi : "Eh ben alors la *ses origines*", essayant d'imiter approximativement sa façon de parler.

Elle : Ca va ? :)


S'en est suivi un conversation random mais surtout légère qui n'avait pour prétention l'unique but de nous remettre dans le même mood que celui où nous nous étions laissé quelques semaines avant.

Moi : Au fait, je t'avais laissé un message, mais j'ai comme l'impression que tu ne l'a pas reçu, je voulais t'inviter à ce qu'on remette le couvert, bien qu'apparemment tu ait encore été foudroyée par les changements climatiques (ce qu'elle me disait juste avant). Je vais donc te laisser récupérer tes forces puis on verra ça plus tard.

En résumé, elle a répondu qu'en ce moment son stage lui prenait tout son temps, qu'elle était fatigué et qu'elle n'avait même plus trop le temps de voir ses amies. Elle a dit qu'elle m'aime bien mais qu'il aurait fallu qu'elle ait plus de temps à investir pour qu'on puisse réellement apprendre à se connaître et que c'est ce temps qui lui manquait.

Je lui ait dit sur un ton bon enfant qu'il n'y avait pas de problème, et que je comprenais parfaitement. Elle a aussi dit qu'on continuerai à parler plus tard par messages (vocaux j'imagine), mais bon le virtuel ne m'est pas très aguichant, pour ainsi dire.

En somme, aucun problème, on passe à autre chose.

---------------------------------------

A ce niveau là, je suis pas très actif ces derniers temps, non pas que je fasse le deuil de ma relation fraîchement mise à terme, disons simplement que j'ai n'ai présentement pas forcément envie de m'investir plus que ça dans la séduction, même si les échanges avec ces dames sont toujours aussi plaisants.

En ce moment j'ai deux-trois questionnement dans ma tête qui me préoccupent un peu (euphémisme inbox), donc je laisse les occasions se présenter et je m'amuse de temps en temps à me laisser tenter à faire connaissance avec une ou deux représentante de la gente féminine.

Et justement, hier, j'étais d'humeur joueuse.

On avait prévu de passer la nuit dans la résidence d'un ami (on était trois), ami qui nous rejoindrait chez lui un peu plus tard dans la nuit, vu qu'il avait une petite soirée au demeurant sympa de prévu ce soir là.

On avait choppé ses clés dans l'après-midi avec mon deuxième ami histoire de l'attendre directement la-bas mais au final on a traîné, mangé dehors, et on est arrivé après lui, le laissant seul avec lui même l'espace d'une vingtaine de minutes dans un couloir de la résidence (en fait, on avait compris qu'il arrivait entre minuit et une heure mais en fait non, my bad).

Bon, on devait se matter un film, on a déconné, donc on a pas pu se le procurer en amont comme prévu initialement, ajouté à cela le fait que notre ami avait été un peu refroidi par son attente dans le couloir et qu'on cherchait une façon de s'excuser auprès de lui en essayant d'éviter de remettre la faute sur lui... Tout ça pour dire qu'on a pas mal rigoler dans le couloir de sa résidence universitaire, qu'il était minuit, et que ça n'a pas duré longtemps car on a vite été interrompus par des "Psssssshhhhhuuuuuuuuuut ! On a un examen a réviser nous demain".

On essayait de se retenir de pas rire, et c'était pas facile, quand un de nous trois s'est décidé d'aller voir qui venais nous psssshhhhhhuuuuuter de la sorte, histoire de s'excuser et de leur dire poliment qu'on allait très vite s'en aller.

Mon ami est donc monté à l'étage juste au dessus (on était dans la cage d'escalier et les voix venaient d'en haut), et au final s'est retrouvé nez à nez avec trois filles en train de se marrer, qui finalement disaient que c'était une blague, qu'elles imitaient les messages des gens qui se plaignaient du bruit sur le site de la résidence, et qu'elles n'avaient pas d'exam à réviser.

Curieux comme je suis, je vais voir à quoi ressemblent les voix qui houspillaient quelques secondes plus tôt et j'entends mon pote me dire "Eh y'en a une pas mal qui devrait te plaire dans le lot !".

Mon ami m'introduit, "c'est lui le mec qui fait du bruit depuis tout a l'heure dans la cage d'escalier, c'est parce qu'il est *détail marrant sur moi*

Moi : Coucou *signe de la main*

J'aperçois deux des filles qui me rendent mon coucou, mais aucune des deux étaient à mon goût, j'en ai donc conclu que celle en question, dont mon ami avait fait référence, devait être la troisième.

Moi : Attendez ! Je veux voir la troisième !!

*Les deux copines tirent la troisième de sa cachette, je l'aperçoit enfin*

Moi : *Coucou !*

Elle : Coucou *un peu gênée*

Mon pote : Sinon, vous n'auriez pas du Coca ?

Au final, on redescend, leur souhaitant une bonne soirée, et on va se poser chez notre ami.

Moi : T'avais pas tort, elle est pas mal la troisième !

Mon pote : héhé !

Moi : Bon bah j'crois que je vais y retourner en fait :)

Mes deux potes : Vas-y, on t'escorte !


S'en est suivi une décente chez elle (une montée en fait), ayant décidé de ne pas en rester là avec elles, et surtout de tirer un maximum de fun de la situation.

Moi : *Toc toc toc, à la porte des trois copines*

La porte : *copine n°1 m'ouvre*

Moi : Hey ! C'est encore nous, tu peux appeler la troisième s'il-te-plait :D (c'est devenu son petit nom).

*part chercher la troisième*

Moi : Je vais être direct, tu m'a tapé dans l'oeil ! Mmh, je sais pas, t'étais cachée, j'étais caché... J'crois que ça nous fait un point commun, puis tu m'est apparue et tu ma plu, donc je suis venu *j'arborais un large sourire*

*Ses amis et mes amis comment à se tordre de rire, la troisième aussi d'ailleurs*

Moi : Je me suis dit qu'il en fallait pas plus pour qu'on aille boire un verre ensemble, la troisième...

Sa pote : Elle s'appelle *prénom random* !

Moi : Merci ! Très joli prénom, j'aimais bien aussi "la troisième", ça donne un côté mystérieux qui me plaît bien. Je pense que maintenant que nous sommes tous les deux sortis de l'anonymat, eh bien... J'imagine que la suite logique c'est le fameux "allons boire un verre tous les deux", un milk shake, une gauffre... Ca marche aussi. Mon ami habite chambre...

(Heu, dis... C'est quoi le numéro de ta chambre déjà ?

Mon pote : Chambre numéro ...)

Moi : Voilà, mon pote habite à ce numéro donc n'hésite pas à lui transmettre tes coordonnées qu'on puisse se faire une virée ensemble... Ceci dit on peut aussi échanger nos coordonnées tout de suite si le coeur t'en dit :wink:

La troisième : Non merci, ça ira *sourire mi gêné, mi amusé*

Mon pote : Vous pouvez soulignez le courage de cet homme !

Sa pote à elle : En tout cas il est mieux que *un nom de garçon qu'elle connaissait sûrement*

Son autre pote : Allez dit oui !

La troisième : Non *en rigolant*

Moi : Tant pis, on se croisera peut-être une autre fois, tu connais notre numéro de chambre, tu sais où me trouver !

*On s'en va le sourire au lèvre, retournant à notre chambrée*

On arrive à la chambre, on poursuit nos discussions...

Moi : Tant pis, c'était beau de le tenter !

Un de mes deux potes : T'as été top, chapeau !

Moi : Mmh, j'sais pas, j'ai p'tet été un peu trop léger pour le coup.


Tout d'un coup on entend un boom à la porte, et on entend du bruit dans le couloir. On va ouvrir, et puis... Rien !

Mon pote : Wah ! Elles sont parties vite !

Moi : Ahah ! Quoi ? Tu penses qu'elles ont poussé la troisième à changer d'avis ?

Mon pote : Y a un mot sur la porte !!!!!!

Moi : Fais voir !!!!!



En gros, ça disait ça :

*Aux trois sexy boys de la résidence, merci pour cette visite nocturne, la première que nous ayons eu depuis que nous sommes ici. Cependant, nous sommes attristées par le seul choix de "la troisième", la saint valentin sera bien monotone. Signé, les trois sexy girls de la résidence*

Mon pote : Faut leur répondre, faut leur répondre !!

S'en est suivi un vrai jeu de piste jusqu'à trois heure du matin où on a pas arrêté de courir dans les couloirs, de se laisser des petits papiers/dessins les uns après les autres dans divers lieux des la résidence (sur/sous les portes, sur les murs --> Patafix mon pote), les invitant à partager un verre de coca, leur laissant des petits cadeaux marrant, tout ça afin d'en apprendre un peu plus les uns sur les autres.

Bon, je vais abréger, parce que ça fait pas mal long, mais j'crois bien que y'avait que les deux potes de la troisième qui étaient dans le délire, que la troisième est restée dans la chambre à écouter de la musique, écoutant occasionnellement les péripéties de ses amies lorsqu'elles revenaient de leurs courses, que notre troisième à nous nous aidait à distance par téléphone à émettre des plans tous plus farfelus les uns que les autres (et accessoirement en nous préparant des crêpes), et qu'au final on a fait du 2 vs 2 à se courser et se cacher mutuellement pour sauver ce qui restait de la soirée (la soirée film, ce sera une autre fois).

Vers la fin, elles nous ont dit qu'on avait dit minutes pour retrouver la blouse qu'elles avaient cacher dans un des couloirs de la résidence, et qu'on aurait une surprise (et puis bon, il se faisait tard).

On se serait cru dans un film d'action, on était comme des gamins à la jouer agent secret, et on peut dire qu'on s'est bien marrés.

Il nous restait pas moins d'une minute pour retrouver la blouse (dans laquelle il y aurait peut-être le numéro de la troisième, qui sait, ou un string, je sais pas !), lorsqu'on s'est dit qu'on allait arrêté les recherches et qu'on allait retourner à la chambre (on avait fouillé les quatre étages, rien...). Puis au dernier, moment...

Moi : Attend, on dirait qu'il y a une porte ouverte la-bas.

*J'y vais pendant que mon pote garde la porte*

Moi : C'est une laverie, les lumières sont éteintes ! Attends j'vais voir *jette un coup d'oeil* Oh, j'crois que je vois la blouse, viens !

*Mon pote me rejoint*


On a tout juste le temps de chopper la blouse qu'elles ont bondi de derrière la porte pour nous arroser avec des bouteilles d'eau, avant de repartir en courant dans le couloir.

Au final, y'avait rien dans la blouse, on est rentré mouillés, bredouilles... Elles nous ont laissé des cigarettes devant la porte, on leur a rendu de la même manière en leur disant qu'on fume pas, tout en y ajoutant des sandwich avec un petit mot leur disant de faire attention car la date de péremption était datée du jour même.

Puis on a mis fin à cette soirée pour le moins mouvementée, fatigue oblige.

Ce matin, on est parti en leur laissant un petit mot sur la porte, leur souhaitant une bonne journée, et on est rentré comme nous étions venu.

C'est marrant comment parfois certaines choses se déclenchent avec de parfait inconnus, et il suffit de pas grand chose... :)

On est des gamins quand même :blbl:

Pour le reste, je n'ai pas de cible pour le moment, donc je reprendrai mes récits lorsque j'aurai des choses à raconter. Ca peut être demain comme dans deux semaines, on verra bien. Sait-on jamais, peut-être que je croiserai quelqu'un qui en vaudra vraiment la peine sous peu, ou alors peut-être que je vais encore avoir à patauger quelque temps avant de mettre la main sur une femme qui me fera chavirer.

Comme d'hab, on cherche a garder un bon état d'esprit, malgré les remous de la marée, et encore une fois, si tout roule comme je veux, ça me fera de belles expériences, et si toutefois ça devait mal se passer, ça me fera toujours des histoires intéressantes à raconter.

Je crois pas qu'on soit pressé de toute façon, hein ? :wink:

A très vite j'espère !!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Enorme ! le 13.02.17, 09h15 par r-0
  • [0] mdr !! le 13.02.17, 18h04 par voucny
  • [0] Sympa :) le 05.12.17, 20h53 par Acier

Hushpuppy, deux ans plus tard, ça donne quoi ?

Il y a un truc que j'ai remarqué, il m'est impossible de laisser les vieilles affaires traîner dans le passé. J'ai ouvert un topic sur un forum il y a près de six ans et voilà que je me sent obligé d'y revenir, en ayant la sensation de quelque chose d'inachevé. Et ça, c'est valable pour tout les domaines qui ont un tant soit peu d'importance pour mois.

Si j'ai appris un truc, en deux ans, c'est que le sommeil semble être l'élément qui a le plus d'impact sur la volonté, sur les peurs, les pensées limitantes, etc. En bref, tout ce qui pourrait faire de toi quelqu'un qui avance dans ses objectifs, c'est le sommeil qui occupe la place numéro une.

Je suis du genre à me lancer dans les grands romans, mais vu l'heure qu'il est, je vais pas m'éterniser. Et vu que j'essaie de tenir un journal de bord de mes objectifs quotidiens, je pense que je vais plutôt écrire par petites touches cette fois-ci.

On va commencer par le principal, ou plutôt le plus cohérent sur un forum de séduction, histoire de pas partir tout de suite dans le hors-sujet. Les amours.

Ah ! Les amours. Vaste sujet de réflexion qu'est celui-ci, n'est-ce pas ?

Quand je suis arrivé sur ce site, j'étais vraiment un grand débutant en matière de drague. Le forum m'a donné la force d'aller aborder les femmes qui me plaisaient dans la rue. Evidemment, quand on commence, ça fait bizarre. En tout cas, en ce qui me concerne, ça m'a fait bizarre.

Je me suis vite pris au jeu, et j'ai commencé à beaucoup penser à ça. Je me considère pas comme un grand athlète de la discipline, mais j'ai quand même cassé mes appréhensions suffisamment de fois pour que je puisse me prendre au sérieux.

J'ai du faire près d'une centaine de tentatives, pour environ 1 à 2 dixièmes de résultats (à comprendre, obtenir un numéro, un contact).

Puis je me suis un peu éloigné de cette pratique, pour deux raisons. La première, une fois passé le stade de l'apprentissage, j'ai préféré écouter les témoignages de ceux qui étaient devenus obnubilés par la pratique à tel point d'en déséquilibrer leur vie, et me contenter d'aller aborder une fois de temps en temps, quand l'occasion se présentais.

J'ai pas mal perdu l'habitude en ce qui concerne les approches. J'en ai probablement réalisé deux ou trois lors des derniers mois, et c'était très direct et expéditif (et inefficace).

Puis j'ai cédé à la facilité, les applications rencontre... (que voulez-vous).


Je me suis bien amélioré dans mon approche durant les rendez-vous. J'ai constaté que la plupart des filles avec qui j'obtiens un rendez-vous acceptent de me revoir, et généralement, les fameux concepts du k-close et du f-close n'arrivent pas loin derrière.

J'ai essayé plusieurs trucs : k-close/f-close au premier rdv, attendre un ou deux rendez-vous, attendre un mois...

J'ai vu de mes propres yeux que ça pouvait marcher. J'ai vu que je pouvais être séduisant et que j'étais plutôt apprécié parmi les filles que j'ai côtoyé.

Alors, perso, sans avoir une énorme estime de moi (réservé à la base), je me suis toujours trouvé plutôt beau (en tout cas mon visage me plaît bien). D'après moi, c'est surtout mon comportement qui me freinais (très peu tactile, peu d'initiatives, très peu sexué...).

Aujourd'hui, il arrive qu'en adoptant mon comportement d'antan (zéro tactile, laisser passer trois ou quatre rendez-vous sans rien tenter... Je fais ça quand je suis pas sûr que la fille me plaise suffisamment, afin d'en voir un peu plus avant de me décider) envers les filles que je fréquente, ce soit elles qui me tendent des perches énormes, voire carrément fassent le premier pas.

Quelque chose a changé, ça s'est sûr, et aujourd'hui, j'ai vraiment envie de construire une relation de qualité (bon j'ai jamais eu une vie de playboy non plus, c'est pas parce que j'ai couché assez rapidement avec des filles une ou deux fois que ça fait de moi un expert, j'en ai conscience).

Je disais tout à l'heure qu'il y a deux choses qui m'ont éloigné du SPU (je sais pas si on s'exprime toujours comme ça ici, je tente le coup).

La deuxième chose, c'est la vie de couple évidemment. En deux ans, j'ai eu une histoire d'un an, et deux ou trois petites aventures assez courtes.

Il y a vraiment eu trois actes lors de ma dernière relation d'un an (dédicace à Aristote). C'était une fille que j'avais rencontré à l'université, et on a passé trois ans dans la même promo sans échanger plus que ça. Quelques années après la fin de l'université, j'ai obtenu son numéro via une amie qu'on avait en commun, après que cette dernière m'ait informé qu'elle avait sondé notre dame et qu'elle me trouvait mignon (elle a fait ça parce que je lui avait dit qu'elle faisait partie des filles qui m'attiraient à la fac).

On s'est mis ensemble près d'un mois plus tard, et le premier tiers était vraiment cool. De mon côté, j'ai jamais été amoureux, je veux dire, de qui que ce soit (disons que je me suis cru l'être, façon cristallisation). Donc la vie de couple était agréable mais je n'avais pas de sentiments, seulement de l'attachement. Ensuite se sont présentés les premiers défauts particulièrement irritants dans l'attitude de ma partenaire (et les miens sans doute), avant de me rendre compte qu'elle avait en elle un des traits de caractère qui me bloquent le plus parmi les défauts humains.

Après trois remises en questions de couple, on a fini par se séparer "à l'amiable", finissant notre histoire sur de bons termes (enfin, jusque là, c'est ce que je pensais), avant que cette dame ne m'exp(l)ose ses états d'âmes à la figure.

Depuis le début, elle m'avait dit que c'était pas le genre de fille à garder contact avec ses ex, et elle avait sacrifié beaucoup d'amitiés par fierté, ce qui laissait présager la note de fin. Malgré ça, la rupture ne m'a pas affecté plus que ça, d'une part parce que je n'étais pas amoureux, d'autre part, parce que son attitude sur la fin ma vraiment dégoûté d'elle.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 08.01.19, 07h33 par Syd_
  • [+2] Constructif le 08.01.19, 08h23 par Onmyoji
  • [+1] Bienvenue ! le 08.01.19, 11h28 par The_PoP
  • [+1] La suite, vite ! le 08.01.19, 11h54 par Jalapeno

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre