Journal de Crow

Note : 91

le 23.02.2015 par Crow

80 réponses / Dernière par mistermint le 07.01.2018, 19h41

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
La mystery method, ça faisait longtemps que l'on n'en entendait plus parler sur ce forum.

C'est vrai que je ne l'ai jamais lue j'ai toujours eu le sentiment de tomber dans le côté obscur de la séduction quand je m'intéressais à ce genre de sources, je veux parler du business autour de la séduction d'il y a quelques années.

Mais après tout pourquoi pas, si ça t'a aidé toi, c'est possiblement une piste intéressante.

Par contre il est full anglais pour presque 300 pages, je pensais qu'il y aurait une traduction vu la notoriété de Mystery auprès de certaines communauté heureusement que j'ai un bon niveau.

Merci pour l'intervention constructive en tout cas :)

Ah l'époque, il y a plus de 6 ans, j'avais un ebook.

J'essayerais de retrouver ça à l'occasion.

Le côté obscur de la séduction est de vouloir faire du chiffre, est de vouloir séduire pour se vanter, d'utiliser les femmes comme moyens de prouver que l'on est meilleur que les autres...

Le fait de séduire de manière un peu pragmatique n'est pas en soit un problème. C'est sur que l'on enlève un peu le côté magique de la rencontre au coin de la rue et du coup de foudre, mais bon, ça, moi, je n'y ai jamais accordé d'importance.

https://www.fichier-pdf.fr/2012/08/15/l ... ry-3-0-fr/

C'est vrai qu'en relisant, ça a pas mal vieilli, mais qu'importe, c'est toujours intéressant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 13.11.15, 13h51 par Crow
  • [0] Like a boss ! le 16.11.15, 08h15 par Snow

Et puis y'a The Game de Neil Strauss qui reste quand même une des lectures qui m'a le plus apportée en terme de vision de la séduction, même s'il faut faire attention car certains trucs sont un peu limites. La Mystery method est d'ailleurs détaillée dedans il me semble.

Dernièrement je suis monté sur Paris fêter le nouvel an avec mes potes de fac et j'en ai profité pour exploiter mon vieux compte Tinder tout poussiéreux. Deux matchs avec des filles lambda, dont une pas du tout à mon goût mais j'avais envie de voir quelle tournure les choses prendraient.
-Hey G., tu fais quoi demain? :)
-Demain? Jebosse ^^
-Ca tombe bien moi je fais les soldes. Et après je vais mater la saison 2 de Gossip Girl. Et après que tu sois disponible, es tu indisponible?
Plus de réponse
-Bonjour, tu crois qu'on était fait pour se parler sur Tinder?
-Bonsoir. Oui, Pourquoi pas?
-Pourquoi pas en effet. Et du coup doit on pousser le destin plus loin?
Plus de réponse again.

J'admets avoir manqué de finesse sur le coup, mais honnêtement je trouve cela mieux qu'une conversation plate et ennuyeuse qui débouchera sur une timide tentative. Là au moins il y a quelque chose, la couleur est annoncée, pas de fioritures.

Et puis je me mets à réfléchir sur la séduction, sur moi, sur le pourquoi du comment. Et je me remets une fois de plus en question.

J'ai toujours considéré que c'était moi le problème. Qu'il fallait que j'atteigne un niveau de normalité nécessaire à la démarche de séduction dont les AFC seraient dépourvus par rapport au Naturals.

A chaque fois qu'il y a un truc qui foire je m'en prend à moi même me disant que ça ne peut être que de ma faute car je ne maîtrise pas assez les codes sociaux, que je suis trop bête ou whatever.

Et à chaque fois que j'ai entrepris quelque chose avec une fille ça a foiré. A-cha-que-fu-cking-fois.

J'ai fait énormément de choses pour m'améliorer, pour devenir comme ces gens qui postent des photos de leurs soirées trop réussies sur facebook. Mon objectif c'était de devenir un mec cool, le beau gosse qui connaît du monde, sort avec la fille qu'il veut, fait des études prestigieuses et aura un taf épanouissant payé 3000 euros nets par mois. Voilà ce que je vise depuis des années.

Et j'ai tâché tant que j'ai pu de coller à cette image de normalité en suivant les conseils de FTS. Je suis allé sur les sites de look pour apprendre à m'habiller correctement. C'est chose faite, j'ai les réflexes de base, je connais les différents types de manteaux, où trouver des jeans en selvedge pas cher, je connais le prix raisonnable d'une bonne paire de sneakers.

J'ai augmenté mes notes pour quitter mon université pourrie pour aller étudier dans une fac parisienne cotée, très bonne expérience, des enseignants de qualité qui ne séchaient pas un jour sur deux et qui enseignaient également en école d'ingénieur et en école normale supérieure.

J'ai appris la danse en couple en licence pour m'habituer au contact avec les filles. D'ailleurs je connais encore les bases du rock, de la salsa et même de la valse. J'ai également pratiqué dans le même temps le taekwondo et la boxe française pour m'ouvrir à d'autres activités.

Je me suis mis à la musculation et au fitness pour forger mon corps, me sentir mieux dans ma peau et bien sûr être plus attirant, plus sexy. C'était il y a deux ans et aujourd'hui je suis capable faire des travaux très difficiles physiquement et de rivaliser avec mon pote au bras de fer voir de prendre l'avantage alors qu'il me mettait la pâtée il n'y a pas si longtemps.
Je creuse même la théorie et m'intéresse à l'alimentation.

Pendant mes études à Paris,et même avant j'ai commencé à comprendre qui était réellement mon ami et qui ne l'était pas. J'ai agrandi mon cercle social, je l'agrandis toujours d'ailleurs. J'ai participé à des soirées où je ne connaissais personne au début et finir par discuter avec les trois-quart à la fin. J'ai augmenté mon acuité sociale, je suis beaucoup plus observateur qu'avant.

Mais maintenant pourquoi, pourquoi je n'ai toujours pas pécho? J'ai fait tout ce qu'il était possible de faire pour s'améliorer, pour ne pas être un idiot, un ringard. 5 ans que je suis inscrit sur FTS, et plus longtemps encore que j'ai découvert le game pour... quoi en fait? Sur le plan sentimental, des clopinettes. Que dalle.

A chaque fois que je me fais flaker par une fille je lui trouve toutes les excuses du monde. Ça je m'en suis rendu compte en discutant de mes mésaventures avec une amie. C'est oujours de ma faute, le reste du monde est parfait, je n'ai qu'à m'adapter, fouette cocher. Elle n'est pas venue? Oh c'est moi, j'aurais du être plus précis ou j'aurais du prendre son numéro. Il ne s'est rien passé? Encore de ma faute, j'ai pas été assez léger, dans l'instant présent, elle c'est une fille et les filles c'est bien connu ça ne doit surtout pas bouger son cul pour entretenir un rapport de séduction ou échanger des coordonnées.

Et pour en revenir aux échanges Tinder plus haut, je serais dans la mentalité d'il y a quelques temps je me demanderais ce que j'ai dit de mal, je suranalyserais le truc sauf qu'en fait je ne pense pas qu'il existe une combinaison de mots magique sur Tinder qui permette d'aboutir à une date. Elles n'ont pas voulu assumer l'échange et m'ont zappé comme si j'étais un témoin de Jéhova venu prêcher la bonne parole parce que c'est le principe des sites de rencontre. Et ça, c'est quelque chose que je n'avais pas réalisé et qui commence à faire sens dans mon esprit.

On a tendance à dire que les AFC n'assument pas le rapport de séduction, mais force est de constater que les filles ne sont pas en reste, ou du moins elles ne nous facilitent vraiment pas la tâche. Ou alors je suis extrêmement malchanceux.

Mais il serait mal placé de ma part de rejeter la faute sur les filles, ce n'est pas ce que jeu veux faire passer.

Seulement voilà, j'ai 24 ans et je galère avec des conneries, à me poser 3 milliards de questions pendant que des gamins de 14 ans roucoulent dans les rues. Et je réfléchis. Et je remets en question l'utilité des sites de séduction, de ma démarche toute entière. Est ce que je fais fausse route depuis le début? Est-ce que le Game, est-ce que FTS a quelque chose encore à m'apporter?

J'en ai marre de me battre encore et toujours contre mes démons, tantôt les fuir, tantôt leur faire face.

Peut-être qu'au fond il y a ceux qui plaisent et ceux qui ne plaisent pas et puis voilà fin de l'histoire. Les uns se tapent toutes les nanas qu'ils veulent dès 14 ans voir avant et les seconds finiront au bout d'un temps plus ou moins long à gagner en maturité et trouver une femme qui saura les apprécier. C'est une vision du monde binaire que je ne suis pas fier du tout d'exposer mais force est de constater que mes efforts n'ont toujours pas porté leurs fruits.

Pour en revenir à ces efforts d'ailleurs, est ce que j'ai fais tout cela pour les femmes... ou pour moi? Tout mes efforts au fond je les fais pour me rapprocher de l'idéal que je m'étais fixé. Mais est-ce que j'ai réellement envie d'être avec une femme au fond, en dehors de mon désir qui enchaîne mes pensées à elles?

J'ai toujours été célibataire, le couple, les plans culs ce genre de chose me fascinent car je ne les ai jamais vécu, je les idéalise et c'est sans doute une des raisons qui me pousse à rester ici, avec le fait que j'adore traîner sur ce site pour une quelconque raison. Et en tant qu'éternel célibataire j'ai énormément de mal à m'imaginer sortir avec une fille. C'est carrément un rêve lointain, je suis trop habitué à rester avec moi-même.

Et donc me voilà à ce point où j'en serais presque à faire une croix sur les femmes, ou du moins à continuer ma vie sans me soucier d'elles parce que j'ai finalement le sentiment de ne pas les intéresser quoique je fasse,de ne pas leur plaire et que cela ne dépend pas de moi, que ce n'est pas de ma faute, que c'est juste comme ça. En tout cas pour tous mes récits où je me fais planter, je pense que c'est l'explication la plus probable.

Désolé pour le post un tantinet résigné. Honnêtement je ne me vois pas abandonner ma quête des femmes mais il fallait que ça sorte, que je pose tout ça par écrit.

Yo !

Déjà :
-Hey G., tu fais quoi demain? :)
-Demain? Jebosse ^^
-Ca tombe bien moi je fais les soldes. Et après je vais mater la saison 2 de Gossip Girl. Et après que tu sois disponible, es tu indisponible?
-Bonjour, tu crois qu'on était fait pour se parler sur Tinder?
-Bonsoir. Oui, Pourquoi pas?
-Pourquoi pas en effet. Et du coup doit on pousser le destin plus loin?
Pourquoi ne pas simplement proposer un café ou un verre? Les solutions les plus simples sont souvent les meilleurs. Surtout sur Tinder.

Pour tes soucis de progression, je tiens déjà à te féliciter pour tous les efforts que tu as pu accomplir pour améliorer ton style de vie, tant les fringues, le sport que la danse.

Peu de gens font les efforts pour changer, et le fait que tu fasses ces efforts là est déjà de très bonne augure pour la suite.

La séduction, c'est avant tout séduire par son mode de vie. Construis ta vie avant ton Game disait un certain Style.
5 ans que je suis inscrit sur FTS, et plus longtemps encore que j'ai découvert le game pour... quoi en fait? Sur le plan sentimental, des clopinettes. Que dalle.
La question c'est plus depuis quand tu t'es mis à draguer véritablement? Parce que FTS c'est bien beau, mais sans action, ça ne changera pas grand chose aux résultats que tu peux avoir avec ces dames.

Pour te donner un ordre d'idées, il m'a fallu pratiquement 4 ans pour arriver à un niveau de séduction qui me convient, et ce après moultes plantages, râteaux et autres filles à problèmes.
A chaque fois que je me fais flaker par une fille je lui trouve toutes les excuses du monde.
Tu devrais plutôt essayer de savoir pourquoi elle n'est pas venue au rendez-vous.
Sauf qu'en fait je ne pense pas qu'il existe une combinaison de mots magique sur Tinder qui permette d'aboutir à une date.
Les sites de rencontres sont un monde assez particulier. S'il n'y a pas de combinaison magique, il y a des trucs qui marchent mieux que d'autres, et tu n'as pas appliqué la bonne méthode. Après match, tu peux rapidement embrayer sur une proposition de date.

Ton "tu fais quoi demain?" aurait par exemple pu être suivi d'un : "Tu serais partante pour un verre à telle heure et à tel endroit? ".
Est ce que je fais fausse route depuis le début? Est-ce que le Game, est-ce que FTS a quelque chose encore à m'apporter?
La pratique, y'a que ça de vrai. Il faut se faire la main, tenter, prendre de l'expérience, se foirer, identifier pourquoi cette fois là ça n'a pas marché, et ainsi de suite. Un peu mode : erreur, rectification, erreur, rectification pour ensuite arriver à un Game fluide et qui colle à ta personnalité.
Peut-être qu'au fond il y a ceux qui plaisent et ceux qui ne plaisent pas et puis voilà fin de l'histoire. Les uns se tapent toutes les nanas qu'ils veulent dès 14 ans voir avant et les seconds finiront au bout d'un temps plus ou moins long à gagner en maturité et trouver une femme qui saura les apprécier. C'est une vision du monde binaire que je ne suis pas fier du tout d'exposer mais force est de constater que mes efforts n'ont toujours pas porté leurs fruits.
J'étais le plus gros des AFC quand j'ai débuté, ce qui y arrivent, c'est ceux qui s'accrochent, qui essaient de comprendre pourquoi, qui se remettent en question et qui avancent. C'est ce que tu es en train de faire, c'est bien mais c'est un processus long et difficile.

Parfois il suffit de quelques détails pour que ça foire, il faut que tu arrives à identifier ces détails pour les corriger. Et pour ça il faut tenter dans un premier temps, analyser dans un second.

Hésite pas à MP si t'as des questions précises, car je pense qu'en fin de compte tes soucis sont principalement d'ordre formel et technique, sur le déroulé du processus de séduction à proprement parler.

Personnellement ce qui m'a fait progressé, c'est d'écrire mes propres FR, et d'analyser le tout par la suite. Style : "Là j'aurais du faire ça (...) du coup la prochaine fois j'essaierai plutôt ça, et je formulerai plutôt comme ça etc".

Ps : As-tu lu The Game de Neil Strauss?

Tu donnes une impression d'agir uniquement par "paraître".

Je ne sais même pas si tout ce que tu as entrepris, tu l'as fait pour toi ou dans un souci de coller à ton idéalisation de la séduction (qui ne représente pas forcément ce que tu veux réellement).
Crow a écrit :
J'ai toujours considéré que c'était moi le problème. Qu'il fallait que j'atteigne un niveau de normalité nécessaire à la démarche de séduction dont les AFC seraient dépourvus par rapport au Naturals.

[...]

J'ai fait énormément de choses pour m'améliorer, pour devenir comme ces gens qui postent des photos de leurs soirées trop réussies sur facebook. Mon objectif c'était de devenir un mec cool, le beau gosse qui connaît du monde, sort avec la fille qu'il veut, fait des études prestigieuses et aura un taf épanouissant payé 3000 euros nets par mois.

[...]

Et j'ai tâché tant que j'ai pu de coller à cette image de normalité en suivant les conseils de FTS.

[...]

Mais maintenant pourquoi, pourquoi je n'ai toujours pas pécho? J'ai fait tout ce qu'il était possible de faire pour s'améliorer, pour ne pas être un idiot, un ringard. 5 ans que je suis inscrit sur FTS, et plus longtemps encore que j'ai découvert le game pour... quoi en fait?

[...]

Et je remets en question l'utilité des sites de séduction, de ma démarche toute entière. Est ce que je fais fausse route depuis le début? Est-ce que le Game, est-ce que FTS a quelque chose encore à m'apporter?
Là, tu le décris très bien :

Crow a écrit :J'en ai marre de me battre encore et toujours contre mes démons, tantôt les fuir, tantôt leur faire face.

Pour en revenir à ces efforts d'ailleurs, est ce que j'ai fais tout cela pour les femmes... ou pour moi? Tout mes efforts au fond je les fais pour me rapprocher de l'idéal que je m'étais fixé. Mais est-ce que j'ai réellement envie d'être avec une femme au fond, en dehors de mon désir qui enchaîne mes pensées à elles?

J'ai toujours été célibataire, le couple, les plans culs ce genre de chose me fascinent car je ne les ai jamais vécu, je les idéalise et c'est sans doute une des raisons qui me pousse à rester ici, avec le fait que j'adore traîner sur ce site pour une quelconque raison.
Tu réponds toi-même à ta question : tu n'es pas toi-même.

Tu ne penses pas que ton problème vient simplement de là ? A trop chercher à paraître et plaire, en plus juste pour coller à une image de la séduction que tu idéalises ?

Tu ne crois pas que ça se ressent dans tes interactions ?

Et si tu commençais par te trouver dans tes attentes profondes ?

C'est juste des pistes, hein.
Je ne suis pas en train de te dire que tu fais fausse route sur tous les aspects.

Déjà je tiens à vous remercier pour la pertinence et la constructivité de vos réponses, à chaque fois je suis agréablement surpris.

Ce qui me fait fulminer en fait c’est de ne pas avoir pu dénicher une girlfriend sur une aussi longue période. Je veux dire, à un moment donné quand je vois tous ces couples se former autour de moi, sans que personne n’ait entendu parler du game, pendant que moi je suis là à essayer d’améliorer ma vie et qui je suis comme un galérien sans que rien ne tombe… Comment dire ? J’ai envie d’aller en secouer une comme un prunier en lui demandant si je pue ou quelque chose dans le genre. C’est une image bien sûr. Donc voilà je suis un peu dans l'incompréhension et ça me tape un chouïa sur le système.

Maintenant, vu que vous m’avez donné pas mal de grain à moudre, je vais vous en donner en retour Image



Je commence dans l'ordre : Alea (jacta, est oh oh oh... pardon il est deux heures du mat', j'suis un peu fatigué)

D'avoir changé et de ne toujours pas récolter les fruits. Pourquoi ? Car tu n'as pas fini de changer, et tu ne finiras jamais de changer.
Du coup on ne récolte jamais les fruits ? Bon ok, je joue sur les mots, je l’admets.

Il me revient cette phrase de Blusher : "L'amour n'est pas une méritocratie"
Ce n'est pas parce que tu es sportif, intelligent et bien fringué que tu vas arriver à séduire.
Tout ça c'est du background. C'est très bien de les développer, mais si tu te berces d'illusion en pensant que ce sont les solutions à ton problème de séduction.
Surtout que tu es très dur envers toi-même.
Faire un sport, se cultiver, apprendre la mode, ce sont des choses qui me donnent l’impression d’avancer dans la vie. Effectivement c’est une impression et donc potentiellement une illusion. Mais du coup c’est quoi la solution ? Draguer ? Pourtant beaucoup de couples se forment chaque jour et, fort heureusement, les hommes ne sont pas tous des disciples de Mystery ou de Neil Strauss à ce que je sache.

Réapprends à célébrer les petites victoires : les rigolades entre potes, une file qui rigole à une de tes blagues...
Essayes de prendre du plaisir dans les choses du quotidien au lieu de baver sans cesse devant un rêve lointain.
C’est effectivement un excellent conseil dont je n’ai pris conscience de l’importance que trop récemment. T’es sûr que tu n’as que 19 ans ? Ca ne devrait pas être permis d’avoir autant de maturité à cet âge.

J'ai fait énormément de choses pour m'améliorer, pour devenir comme ces gens qui postent des photos de leurs soirées trop réussies sur facebook
La photo est un art faux : je ne montre que ce qu'il y a dans le cadre et rien d'autre. Je l'arrange comme je veux. Je fais passer la vérité que je veux. (adaptation personnelle d'une citation de Jesaispluki)
On est d’accord. Je vous rassure dans cette phrase, je fais plus une satyre de moi à l'époque où je pensais que les autres étaient trop cools et moi pas. Depuis j'ai compris que le plus souvent, les gens sur une photo de groupe ne se connaissent en fait ni d'Eve ni d'Adam.

FTS prône la normalité ? Ce n'est pas mon ressenti.
Je trouve au contraire que l'esprit du site est de penser différemment, de fuir les cas généraux et de retrouver l'authenticité.
Pourquoi vouloir être normal ? Pour être comme tout le monde et se fondre dans la masse ?
FTS prône la normalité, oui, même si ce n’est qu’un des nombreux aspects du site. Du moins il (ou elle ?) prône de développer un savoir-être dans la séduction de façon à dégager une impression positive –première ou non- auprès de la « cible ». Je peux te citer de nombreux articles : comment s’habiller, comment avoir des abdos cet été, comment être populaire, comment vaincre sa timidité, comment développer son charisme, la liste est longue. Après oui on parle de SPU ou de couples libertins et on s’est fortement éloigné du game tel qu’il était il y a quelques années, mais ce n’est pas à cela que je fais référence ici.
Pour répondre à ta question, je pense que devenir normal permet d’être socialement acceptable. Cela permet de se fondre dans la masse, oui, c’est d’ailleurs rassurant. Et au-delà de ça, cela permet de ne pas faire fuir en courant les demoiselles.



Je passe à Snow (le jeu de mot arrive tu vas voir, si si si)

Pour tes soucis de progression, je tiens déjà à te féliciter pour tous les efforts que tu as pu accomplir pour améliorer ton style de vie, tant les fringues, le sport que la danse.

Peu de gens font les efforts pour changer, et le fait que tu fasses ces efforts-là est déjà de très bonne augure pour la suite.
Merci mec, ça me touche vraiment que tu me dises ça :’(

La question c'est plus depuis quand tu t'es mis à draguer véritablement?
Grillé. Je peux utiliser un joker ? Non ? Ah. Bon. J’ai fait plusieurs tentatives, toutes répertoriées dans les posts précédents mais c’est clair que je ne brille pas par le chiffre et ce n'était jamais de la séduction, plus des sortes de tentatives pas très fines. En général je tente quand je suis vraiment intéressé ou que je sens qu’il y a matière à faire quelque chose mais ce n’est pas souvent que ça arrive. Mais il faut vraiment en passer par là pour pécho une fille qui nous plaît? Draguer et enchaîner les rateaux jusqu'à ce qu'on soit capable de la mériter (la séduction n'est pas une méritocratie, toussa)? Crois tu que tous les mecs casés et heureux soient passés par là?

Image

Pardon, je n'ai pas pu résister.

La séduction, c'est avant tout séduire par son mode de vie. Construis ta vie avant ton Game disait un certain Style.
Tu ne finiras jamais de changer
Ben les gars, on n’est pas arrivé xD

Tu devrais plutôt essayer de savoir pourquoi elle n'est pas venue au rendez-vous.
Mais tellement, je garde ça dans un coin de mon crâne.

Les sites de rencontres sont un monde assez particulier. S'il n'y a pas de combinaison magique, il y a des trucs qui marchent mieux que d'autres, et tu n'as pas appliqué la bonne méthode. Après match, tu peux rapidement embrayer sur une proposition de date.

Ton "tu fais quoi demain?" aurait par exemple pu être suivi d'un : "Tu serais partante pour un verre à telle heure et à tel endroit? ".
Je n’y ai pas pensé pour le coup, merci du conseil.

La pratique, y'a que ça de vrai. Il faut se faire la main, tenter, prendre de l'expérience, se foirer, identifier pourquoi cette fois là ça n'a pas marché, et ainsi de suite. Un peu mode : erreur, rectification, erreur, rectification pour ensuite arriver à un Game fluide et qui colle à ta personnalité.
J'étais le plus gros des AFC quand j'ai débuté, ce qui y arrivent, c'est ceux qui s'accrochent, qui essaient de comprendre pourquoi, qui se remettent en question et qui avancent. C'est ce que tu es en train de faire, c'est bien mais c'est un processus long et difficile.

Parfois il suffit de quelques détails pour que ça foire, il faut que tu arrives à identifier ces détails pour les corriger. Et pour ça il faut tenter dans un premier temps, analyser dans un second.

...

Personnellement ce qui m'a fait progressé, c'est d'écrire mes propres FR, et d'analyser le tout par la suite. Style : "Là j'aurais du faire ça (...) du coup la prochaine fois j'essaierai plutôt ça, et je formulerai plutôt comme ça etc".

Ps : As-tu lu The Game de Neil Strauss?
Là on est en plein dans ce qui me tiraille. D’un côté j’ai une partie qui me dit "Mec t’as toujours pas de résultats, il faudrait commencer à se réinventer" et une autre qui me dit « T’as pas essayé assez dur ! La direction c’est la bonne il faut y aller ». Visiblement tu es partisan de la deuxième.

Peut-être que les deux parties ont raison. Peut-être que je dois réinventer une partie de ma vie, de ma façon de penser, et en même temps aller plus vers les femmes pour leur montrer que je suis là et que j’existe.

Cela fait un moment que j'y réfléchis et je me demande si au fond, le problème que j’ai avec les femmes est un problème de changement.

Quand j’ai commencé la musculation et le sport en général, je me voyais comme quelqu’un de pas sportif du tout. J’ai fini par m’y mettre à partir du moment où j’ai accepté que mon corps change. D’ailleurs en ce moment je me trouve un peu trop musclé (alors que pas du tout) du coup je charge moins à la muscu et mon corps stagne.

Et c’est peut-être là la clé du changement, il faut l’accepter. C’est quelque chose de difficile car cela oblige à revoir une partie de notre identité à laquelle on est si habitué, qui nous est confortable. Pour l’accepter il ne suffit pas de dire je le veux, non, il faut avoir quelque chose de plus. Cela demande d’accepter une prise de risque, le risque d’aller vers l’inconnu, d’affronter ce que les autres vont penser de nous. Et pour cela, il faut du courage, beaucoup de courage. Donc, en considérant que ce que je viens de dire est juste, il ne me reste plus qu’à trouver le mien.

PS : Non je n'ai pas lu The Game de Neil Strauss, pourquoi il est bien?

Hésite pas à MP si t'as des questions précises, car je pense qu'en fin de compte tes soucis sont principalement d'ordre formel et technique, sur le déroulé du processus de séduction à proprement parler.
T'inquiète, la prochaine fois que j'ai un match Tinder on se le fait! Plus sérieusement, j'apprécie l'offre, je m'en souviendrai.



Et enfin Balzac (toi je t'épargne, je suis gentil)

Tu donnes une impression d'agir uniquement par "paraître".
Oui, c’est selon ma conception de la normalité dont je parlais plus haut. Quoiqu’on en dise les relations humaines sont du paraître. Maîtriser le paraître c’est montrer implicitement qu’à l’intérieur on est quelqu’un qui a conscience du monde autour de lui et qui sait s’adapter. Savoir-paraître est une qualité que je m’attache à améliorer et qui est selon moi encouragée par FTS selon ce que je disais plus haut.

Je ne sais même pas si tout ce que tu as entrepris, tu l'as fait pour toi ou dans un souci de coller à ton idéalisation de la séduction (qui ne représente pas forcément ce que tu veux réellement).
L’un n’exclue pas forcément l’autre quand on y réfléchit.

Tu réponds toi-même à ta question : tu n'es pas toi-même.
Tu ne crois pas que ça se ressent dans tes interactions ?

Et si tu commençais par te trouver dans tes attentes profondes ?
Je ne pense pas qu’il soit si facile de fuir qui on est vraiment. Et puis comme disait ce cher Hitch, le soi est un concept fluctuant. En société ma personnalité est la même depuis toujours et je n'essaye pas de jouer un rôle car, à chaque fois que j'ai essayé, je sentais que je sonnais faux.

Par contre effectivement, il est fort possible que l’idéal que je me suis fixé ne corresponde pas à qui je suis, à mes aspirations profondes mais plutôt à celles que je pense que les femmes et la société en général attendent de moi. Mais alors quelles sont mes vraies aspirations ? V’là la prise de tête quoi.
Tu soulèves une vraie question en tout cas, qui me permets en plus de terminer avec cette magnifique image :

Image

Si vous avez tout lu je vous félicite et vous en remercie, ça m'a pris trois plombes pour rédiger tout ça, je m'en vais faire de beaux rêves. Bonne nuit FTS.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 12.01.16, 09h57 par hushpuppy

Mon impression générale et directe : tu ne dragues pas assez. Qu'on le veuille ou non la séduction, ça s'apprend. Alors oui pour certains, c'est naturel. J'ai plein de copines qui n'ont jamais eu besoin d'apprendre comment faire, comme des copains. Et d'autres qui ont un lifestyle de malade et qui s'y prennent comme des manches.

La séduction, ça s'apprend. Sans pour autant tomber dans la caricature du player qui ne sait plus réfléchir. Mais il y a quelques codes que tu apprendre en lisant les articles "technique" de FTS ou en lisant The Game, qui reste instructif avec le recul nécessaire.

Et oui faut tenter, tinder si tu veux mais aussi en soirée, dans un parc. Les râteaux c'est normal, ça fait partie du jeu.

Note : je suis une serial Tinder comme on dit et je n'aurais pas répondu à tes messages je pense. Trop rapide. La plupart des nanas, on a bcp de matchs et plusieurs qui nous parlent. Si tu te contentes de ça, elle va lire sans répondre. Sauf si le soir même elle s'ennuie ( ce qui a pu m'arriver ). Lis l'article FTS sur tinder.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 12.01.16, 17h28 par Snow

Tu te poses des questions normales.
Même moi quand je venais d'arriver ici, j'ai parfois pu ressentir des choses similaires.


Bon, par contre, que tu n'ai eu aucune occasion, genre vraiment aucune, moi, je trouve ça étrange.
Enfin à te lire on a pas l'impression d'être en face du perdu moyen qui vient ici, vraiment.

Quand tu sort en soirée il y a aucune nana qui s'intéresse à toi naturellement (même si elle ne te plait pas?) par exemple? Si t'es musclé et que tu t'h'billes bien ça devrait venir tout seul, si t'as une attitude ouverte et sociale bien sur.


D'autre part, demande toi la raison pour laquelle tu désires tant "avoir une copine". Par exemple ce n'est jamais un truc que je me suis dit, ni ai ressenti. Penses tu être en carence affective?

Si oui, c'est quelque chose qui peut se ressentir aisément de la part des autres, et ça éloigne les nanas (sauf si tu leur plait énormément par ailleurs, mais ça suffit pas à les garder, je parle d'expérience).



Pour le soi et l'acceptation de soi, je trouve ça illusoire.
L'attitude utile à adopter c'est:

->j'apprends à être à mon écoute et à savoir ce que je veux vraiment ou pas dans la vie (sachant que le gros piège c'est de penser que vouloir des choses "mainstream" c'est forcément biaisé alors que pas du tout)
->si je suis insatisfait, je change ce qui m'insatisfait


Et si tu vois la séduction comme un effort: je dirais que c'est normal parce que la plupart des gens le voient comme ça.
Par contre c'est pas comme ça que ça marche.

Je me souviens, j'avais parlé de ça avec Holden Caulfield à l'époque ou j'étais pas encore lancé, voir juste quand je commençais tiens. Et je remarquais qu'il faisait pas d'effort. Que ça se passais de manière naturelle.
Il m'a juste dit qu'il s'amusait et que si ça l'amusait pas il faisais rien.

J'ai aussi intégré cette attitude à ma façon.
J'avais écrit un article ou je disais qu'avoir des relations avec les gens par besoin c'est jamais bon, qu'il faut le faire par envie.


Enfin, j'aimerais terminer sur du politiquement incorrect.
Même il y a 3 ans j'ai commencé à plaire aux filles que je trouvais canon, on va dire que je plaisais moins globalement. J'avais la chance d'attirer naturellement les filles que je trouvais super, mais c'était plus "particulier".
Aujourd'hui, je plait plus globalement. Donc je me pose plus la question de savoir si je plait ou pas, je le sais, même si on ne plait jamais a tout le monde.

Là ou je veux en venir, c'est que plaire de manière plus globale, c'est juste beaucoup plus plaisant, que ça demande encore moins d'efforts, et que ça t'ouvres à encore plus de gens (femmes je veux dire) qui pourraient s'avérer cool (bon après l'humain restant l'humain haha).
Et pur ce faire, j'ai changé des trucs. On m'avait pourtant dit sur mon journal "arrête de te remettre en question! reste toi même".
Je n'ai pas écouté ça. Par exemple j'ai énormément réduit mes côtés efféminés, et j'aime beaucoup ça, et ça fonctionne mieux. Je reste moi pourtant.
Pourquoi? Parce qu'au fond tu ne changera ce que tu as vraiment envie de changer, tu ne sera pas près à faire l'effort sinon.

Donc te prends pas la tête au débat "moi vs ma conception de moi". Fais des trucs. Comme le dit Amélia.


Vous voulez que je vous dise un truc?
Ce qui m'as fait réussir en séduction c'est deux choses:
-developper mon potentiel (physique, études, talent, culture)
-m'être fait de super amis (pour sortir en s'amusant, comme ça quand tu dragues, tu le vois même pas) J'ai des tonnes d'exemples, mais une fois une nana est allé jusqu'à me retrouver sur FB pour organiser une date, après qu'on lui ai chanté du disney en mode random avec Cellar.
Et surtout parce que les amis c'est la vie. Parce qu'avoir des gens de confiance avec lesquels tu peux tout échanger et parler de tout, c'est la base pour être bien.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 12.01.16, 11h23 par Syd_
  • [0] A lire le 12.01.16, 13h18 par Thedaze
  • [0] A lire le 12.01.16, 13h35 par mctyson
  • [0] Absolument le 12.01.16, 17h31 par Snow

Je vais juste répondre aux deux questions de Mr Smooth :
Quand tu sors en soirée il y a aucune nana qui s'intéresse à toi naturellement (même si elle ne te plait pas?) par exemple? Si t'es musclé et que tu t'habilles bien ça devrait venir tout seul, si t'as une attitude ouverte et sociale bien sur.
C'est très rare. De ce que j'observe quand je sors dans des bars ou en boîte les groupes ne se mélangent pas. Les filles restent entre elles quoi.

Une fois, une fille très mignonne est venue me parler quand je faisais la queue pour les toilettes pour savoir si son amie était pas à l'intérieur. Je l'avais un peu regardée (elle, pas sa copine) pendant la soirée mais à part une fois où nos regards se sont croisés l'espace d'une seconde on ne se connaissait pas.
Je lui ai répondu que j'en savais fichtre rien. On a discuté 1mn pour déterminer à quoi ressemblait la personne à l'intérieur, ça s'est terminé sur ok merci et puis voilà.
Raconté comme ça c'est vrai qu'on pourrait se dire qu'il y avait moyen mais je n'y voyais rien d'autre qu'une innocente demande de renseignement. J'étais censé faire quoi? Enfermer sa copine dans les toilettes en bloquant la porte et lui payer un verre?

Une autre fois c'était pour me piquer des lunettes de soleil, toujours en boîte. La patronne nous en avait offert quand on a commandé la deuxième bouteille. Les filles sont venues à 4 ou 5 pour me les taxer quand je dansais.
Non, c'est les miennes
Allez je te les rendrai
Evidemment, je n'ai jamais revu ma paire de lunettes. J'aurais du marchander un kissclose tiens.

Et la dernière fois je dansais sur la piste, décidément, avec ma vodka ananas à la main et un danseur du dimanche qui bougeait frénétiquement a heurté mon bras avec le coude et la moitié de ma boisson a filé sur la belle devant moi. Elle s'est retournée vers moi avec une expression assez indescriptible, j'oublierai jamais tellement c'était priceless. Elle s'est collée à moi super près - et quand je dis ça j'exagère pas, son corps entier effleurait le mien - pour me murmurer je ne sais plus quoi à l'oreille. La musique était tellement forte que je ne suis pas sûr d'avoir bien compris "il va falloir que tu me rembourses". Il me semble avoir entendu le verbe rembourser. La situation improbable. Ça m'a un peu décontenancé, je lui ai dit que c'était la faute de l'autre banane et je me suis évaporé en mode ninja.

D'autre part, demande toi la raison pour laquelle tu désires tant "avoir une copine". Par exemple ce n'est jamais un truc que je me suis dit, ni ai ressenti. Penses tu être en carence affective?

Si oui, c'est quelque chose qui peut se ressentir aisément de la part des autres, et ça éloigne les nanas (sauf si tu leur plait énormément par ailleurs, mais ça suffit pas à les garder, je parle d'expérience)
Je ne pense pas être en carence affective, non. Je ne désire pas à tout prix être en couple seulement voilà de temps en temps une fille me plaît plus que les autres. Du coup j'ai envie de sortir avec et je foire le truc. C'est aussi simple que cela. Quand je vais sur tinder, c'est plus par jeu, je ne m'attends pas du tout à ce que ce soit la solution miracle.

Et sinon les filles que mes amis me présentent, ça arrive parfois. J'ai du mal à partir sur de la séduction dans ces cas là.


Alea, je suis plutôt d'accord avec ce que tu dis. J'ajouterais juste une chose sur les gens exceptionnels els que tu les vois. Ce sont pour moi des gens qui ont fait un choix et ont accepté d'en payer le prix. Par exemple j'ai une amie qui a décidé de faire le tour du monde pendant 3 ou 4 ans avec son copain et de créer une ferme bio à son retour parce qu'elle veut vivre sans argent alors qu'elle était très douée dans les études. J'ai pas sérieusement étudié la question des retombées négatives pour elle mais il doit y en avoir une ou deux pas top comme faire une croix sur sa carrière, ne plus voir sa famille ou ses amis pendant longtemps, ou encore une retraite encore plus tardive.
Et il y a ceux qui ont développé des talents rares que ce soit dans le sport, la musique, les études, etc et qui acquièrent un lifestyle en conséquence. Là ce que je dis est purement théorique, je n'en connais pas.

Pour Tinder je n'ai rien à ajouter. Je retiens juste qu'il faut proposer un rdv rapidement et explicitement mais en bavardant un peu avant pour ne pas faire rapace si j'ai bien compris.

Crow a écrit :Oui, c’est selon ma conception de la normalité dont je parlais plus haut. Quoiqu’on en dise les relations humaines sont du paraître. Maîtriser le paraître c’est montrer implicitement qu’à l’intérieur on est quelqu’un qui a conscience du monde autour de lui et qui sait s’adapter. Savoir-paraître est une qualité que je m’attache à améliorer et qui est selon moi encouragée par FTS selon ce que je disais plus haut.

---

Par contre effectivement, il est fort possible que l’idéal que je me suis fixé ne corresponde pas à qui je suis, à mes aspirations profondes mais plutôt à celles que je pense que les femmes et la société en général attendent de moi. Mais alors quelles sont mes vraies aspirations ?
Bien sûr. Il ne s'agit pas de nier ce fait évident.

Mais n'oublie pas que dans paraître, il y a aussi être.
C'est une question d'équilibre.

Comment te démarquer si ta conception des relations ne se base que sur le paraître. Et donc finalement, ne pas te démarquer, puisque tu ne laisses plus de place à l'être.

Je veux dire, bien au-delà des codes sociaux à maîtriser afin de t'éviter des écueils élémentaires (vestimentaires, activités, communiquer...).

Ces messages sur Tinder en sont de parfaits exemples.

Ce paraître transpire trop (sous une forme de "hey, look at me").
Elles ont dû penser que tu étais un peu chelou, comme tant d'autres.
Ou trop rapide, comme dirait Amélia.

Pas que ça ne peut pas fonctionner... mais ça se ressent trop dans ces conditions que tu cherchais juste à "sortir de la masse", pour dire de le faire.

Bon, après je me base juste sur ton dernier message.
Je ne veux pas non plus te limiter qu'à ça.

Et comme tu le dis, tu t'appliques aussi à des choses personnelles.

Mais tu vois ce que je veux dire ?

Tu dois t'adapter aux relations sociales, mais ta personnalité doit transcender ces normes.

C'est là que les gens commencent à te regarder différemment.
À t'aimer et/ou te critiquer, car tu t'intègres parfaitement, tout en apportant cette valeur supplémentaire aux autres.

Tu deviens ce qu'on recherche tous : unique et semblable.
Indispensable.

Peut-être, dans un sens, que tu manques de cette personnalité propre qui ne t'apporte pas ce que tu désires ? Et du coup, les femmes ne ressentent pas cet intérêt d'être avec toi, puisqu'elles peuvent "te trouver ailleurs", pour grossir le trait.
Alea a écrit :Il me revient cette phrase de Blusher : "L'amour n'est pas une méritocratie"
Ce n'est pas parce que tu es sportif, intelligent et bien fringué que tu vas arriver à séduire.
Tout ça c'est du background. C'est très bien de les développer, mais si tu te berces d'illusion en pensant que ce sont les solutions à ton problème de séduction.
J'aime beaucoup ce passage.

Donc, développe aussi ton être profond.
Du moins, ça, c'est ma perception :wink:.

----
Mr.Smooth a écrit :
Pour le soi et l'acceptation de soi, je trouve ça illusoire.
L'attitude utile à adopter c'est:

->j'apprends à être à mon écoute et à savoir ce que je veux vraiment ou pas dans la vie (sachant que le gros piège c'est de penser que vouloir des choses "mainstream" c'est forcément biaisé alors que pas du tout)
->si je suis insatisfait, je change ce qui m'insatisfait
Je ne vois pas la différence ?

Si tu apprends à être à ton écoute et à ressentir ce que tu souhaites vraiment, on se rapproche bien du concept de soi et de l'acceptation de soi.

Il ne faut pas tout mélanger :

Le soi ne signifie pas être à l'encontre du mainstream ou de ne pas devoir travailler des schémas. C'est d'ailleurs ce que tu as fait, et c'est bien :).

Bref, j'arrête la branlette intellectuelle ici.
Autrement, bien d'accord sur l'ensemble de vos messages !

Agir et expérimenter.
T'adapter.
Te développer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 14.01.16, 01h43 par Crow

Bonsoir FTSiennes et FTSiens, il s'est passé pas mal de chose dans ma vie ces derniers temps. En ce moment je me suis barré de mon île pour vivre un mois ou plus en Angleterre et je me trouve en ce moment dans une villa plutôt sympathique du côté de Poitiers.

J'ai pas mal de choses à raconter, je vous propose un petit FR Tinder dont je suis honnêtement plutôt content. Après on parlera des filles dans la vrai vie et de ma petite life et mes projets mais c'est à la fin vous pourrez vous barrer avant.

J'ai matché pas plus tard qu'hier (avant-hier maintenant) avec une petite brune toute mignonne avec un sourire angélique, le genre de fille qui vaut son pesant de cacahuète mais que le moi d'il y a quelques années n'aurait même pas liké parce que c'est pas une HB100 t'as vu. Dans sa description est écrit "on dira qu'on s'était rencontré au cinéma", intéressant.
Crow : Salut T., très joli sourire en passant, j'aime beaucoup l'idée du "on s'est rencontré au cinéma" mais du coup il faudra se mettre d'accord sur le film ;)
T. : Bonsoir Crow :) merci beaucoup c'est gentil. je sais pas, que dirais tu d'un classic?
Crow ; Moui je dois avoir ça en stock. A la carte en ce moment nous avons zootopie, deadpool et the revenant. Tu choisis lequel?
T. : Sur les 3 je n'ai vu que deadpool donc par élimination... Celui-ci!
Crow à lui même : bon allez gros, rappelle toi du journal de kero, il faut sexuer rapidement, sors moi un truc pas mal, joue à fond la carte du jeu de rôle

Sééééééééé

Xuuuuuuuu

Aaaaaaaaaa

Liiiiiiiiiiiiiiiiiii

Saaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Alter ego : Ne fais pas ça!!! Cette technique est interdite! Il n'y a pas encore assez de confort!

TION!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Image
Il m'a bien fait rire celui là. Il nous faut une histoire clichée pour aller avec. Des regards hésitants, des mains qui se frôlent, un rapprochement implicite pour finir sur un baiser brûlant au moment où le héro sauve sa princesse
Une demi-journée passe, plus de réponse.

Crow à lui-même : Bravo. GG mec. Ça t'apprendra à dragouiller sur des applis à la con. On se croirait en train d'essayer d'attraper un leveinard au parc safari sur pokemon rouge (les vrais savent). Tant qu'on utilise des appâts le pokemon reste mais on peut pas l'attraper et quand on lance un caillou pour avoir une chance, il se barre.

Mémoire : Snow n'avait pas dit de chercher à savoir pourquoi elle ne répondait pas quand il y avait silence radio?

Crow à lui-même : Ah ouais, pas con...
Crow : j'ai dit quelque chose qui ne fallait pas?

T : Tu n'as pas reçu ma réponse? J'ai dit " tout ce que j'adore! Haha il faudrait en parler autour d'un verre je pense! Tu viens d'où?
Holy shit, ça a marché, non seulement elle m'avait répondu mais en plus c'est elle qui propose. Ce doit être une serial tinder comme Amelie de FTS. D'ailleurs elles ont le même âge, c'est pas elle quand même o_O Bon allez dis quelque chose.
Crow : Damned x)
Crow qui veut se la péter : Je viens de loin, de Corse. Je suis de passage sur Poitiers pour voir de la famille jusqu'à x jour prochain. Un verre serait avec grand plaisir. Je vais passer du côté de la Rochelle passer un ou deux jours avant de bouger si tu es par là.
A ce stade le rencard promet, c'est la première fois que j'arrive à ce point sur Tinder je me fais 300 films, discuter de regards, et de frôlement de mains avec une jolie fille est une perspective qui me séduit particulièrement.
Je suis de Tours :/
*Check sur google map la position de Tours par rapport à Poitiers et La Rochelle*


:yuno:
Crow dépité : Alors ça c'est moche. Là je t'avoue que je suis un peu soufflé. Bon ben merci d'être passé *âme qui s'échappe*
En plus c'était indiqué sur son profil mais j'avais zappé, je m'étais dit que je la draguerais pour tester, histoire de voir jusqu'où j'irais et pris par le jeu du flirt j'ai fini par oublier. Je suis un génie.

J'ai les boules.

Mais je suis content, ça m'a donné une bonne leçon de flirt que j'essaierai de recycler dans la vie réelle, et ça c'est beau.


Parlons en de la vraie vie, il n'y a pas longtemps j'étais dans le groupe où se trouve une blonde que je voulais pécho dont j'ai parlé il y a pas mal de temps maintenant et pour qui je me suis plutot résigné à cause d'un très bon ami, bref je vais pas tout réexpliquer.

J'ai essayé de faire des échanges de regard appuyés, de m'assoir près d'elle, de m'intéresser à elle, d'ailleurs elle avait collé légèrement son pied contre le mien mais c'était tellement imperceptible que je n'arrivais pas à savoir si c'était exprès ou non.

La dernière fois que je l'ai vu, on était 5 assis en cercle autour d'une table basse dans un bar, et j'ai fini à côté d'elle et je ne sais pas pourquoi j'ai eu l'idée incroyable de coller ma cuisse contre la sienne suffisamment fort pour signifier que c'était exprès mais suffisamment léger pour ne pas être invasif et laisser l'hypothèse que c'était pas forcément fait exprès.

Je l'ai fait un peu par jeu, par impatience aussi peut-être, pour voir sa réaction.

Elle a levé les yeux vers moi pour chercher mon regard. Je savais que si nos regards se croisaient ç'aurait voulu tout dire. J'ai pas eu le cran d'aller au bout, j'ai fait comme si de rien n'était. Trop de blocages par rapport à cette fille et il faut croire que j'avais pas mes balls ce soir là. Je suis pas fier de moi pour le coup, j'aurais du.


Coté night pick up, je suis allé à des des soirées célibataires pour la saint valentin.
Le premier endroit, une espèce de bar-resto, avait mis au point un principe avec des lettres et des numéros, j'ai pas tout compris mais ça m'avait l'air nul. Les sets de filles par grappe en veux tu en voilà mais je ne me sentais pas d'aborder autant de personnes surtout pendant qu'elles mangent. A moins de se faire passer pour le serveur...

En boîte je m'adonne à observer tout en dansant les filles autour de moi. J'échange deux fois un regard avec une, je me rapproche, elle me tourne le dos pour former le fameux cercle avec son groupe de copine.

Bon ben tant pis.

Sinon c'est incroyable le nombre de filles qui ont l'air de s'ennuyer en boîte. Je ne sais pas s'il faut voir ça comme une opportunité de les sortir de leur morosité ou s'il faut plutôt y voir sur leur front écrit "ne pas déranger, pas envie". Je suis à deux doigts de passer à l'abordage mais vraiment ça ne reste pas évident ni naturel pour moi.

Une copine d'une pote de mon groupe a l'air de bien m'aimer avec ses sourires et ses hey tu nous as pas vu! En mode on se connaît trop bien alors qu'on a échangé 3 mots et que son copain n'est pas loin. Vous me direz qu'elle est juste sociable, sauf que les filles sociables ne me sourient pas de loin en général. Pas comme ça en tout cas, mébon passons.

Dans la vie de tous les jours, j'ai l'eye contact beaucoup plus persistant qu'avant et je remarque beaucoup plus les filles autour de moi. Là aussi je sens que je pourrais faire quelque chose mais je suis toujours prisonnier du diktat du "on ne parle pas à des inconnus".


Et concernant ma vie en général, pour résumer j'ai pris conscience que ce qui me manquait c'était le courage. Le courage de parler à une fille, le courage de dire ce que je veux, le courage de suivre mes envies et de m'imposer.

Je me suis pris le bec avec mon père qui ne voulait pas me laisser partir de la maison familiale, à plus forte raison pour aller dans un pays étranger où je veux aller depuis un très long moment, l'Angleterre.

Et quand je dis prise de bec c'est un bel euphémisme. Je ne vous raconte pas l'ambiance qu'il y a eu à la maison.

Je ne me suis pas laissé démonter. J'ai planifié mon projet, ça coûte des sous mais on n'a rien sans rien, j'ai des tendinites à la con à cause des squats mais j'irais en rampant s'il le faut. Finalement ma mère m'a aidé pour la plupart des frais et elle m'a proposer d'aller avec moi pour voir de la famille à Poitiers à case d'un décès (et parce qu'elle a du mal à me lâcher?).

Souvent je me réveillais le matin avec le doute et la peur de l'inconnu, encore maintenant d'ailleurs mais cela ne me submerge plus. Quand bien même ce serait une mauvaise décision je préfère faire ça que rien du tout, c'est ma décision, et plus le moment approche plus je ressens comme une forme d'excitation.

En tout cas je ne suis pas peu fier de m'être bougé de ma situation peu brillante jusqu'à maintenant, je m'active chaque jours vu que j'ai des trucs à planifier et à faire, et j'espère améliorer mon anglais, trouver un taf, reprendre éventuellement en septembre des études qui débouchent sur quelque chose d'intéressant et continuer d'avancer sans avoir à écouter les...

"T'es bac+5 au chomage et t'es célibataire? Mais t'as raté ta vie, de toute façon les études ça sert à rien, regarde moi comme je suis heureux dans ma vie avec mon conjoint(e) HB2 et mon CDI obtenu au piston alors que j'ai redoublé mon BTS, le soir je rentre et je regarde la télé et je prends des photos de mon chat pour les mettre sur facebook, c'est trop bien, en plus je fais du sport aussi, 20 mn de course à pied 1 ou 2 fois par semaine! Et ouais!"

Mes efforts payeront un jour, il faut que je trouve la force de ne pas me décourager, et il en faut beaucoup pour cela, de la force. J'avais l'impression que toutes les portes m'étaient fermées mais ce n'est pas vrai, ce sont mes yeux qui ont du mal à s'ouvrir aux possibilités #bouddhisme
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 14.03.16, 08h24 par Snow

Bonsoir, petit post en direct de Londres aujourd'hui.

J'ai matché avec une fille dernièrement sur Tinder. Vous me direz qu'il n'y a pas que les sites de rencontre pour draguer, surtout à Londres, et vous aurez raison, mais pour moi c'est un moyen de mettre le pied à l'étrier. La drague du pauvre si je puis dire.

Pour introduire l'histoire je dirais que la gente féminine de Tinder se divise en trois catégories :
-les princesses duckface : celles qui mettent tout le monde d'accord en affichant massivement décolleté plongeant et robes serrées mais qui ont des critères de sélection assez... Bon j'ai aucune chance quoi.
-les filles normales qui mettent des photos d'elles au ski, avec leurs copines, toussa
-les filles qui, bon, les photos qu'elles publient ne les mettent pas mais alors vraiment pas en valeur.

Ce que je fais sur Tinder c'est que je like tout ce qui passe et de temps en temps superlike si une fille normale me paraît plus mignonne que les autres. Pas de superlikes pour les princesse même si c'est tentant, ça n'aboutit jamais.
Et ensuite j'examine les matchs que je récolte et je fais un mini tri des filles à qui je vais écrire ou pas. Faut vraiment pas être mon genre pour que je n'écrive pas au moins un petit "Hey, what's up?".

Et j'ai fini par matcher (j'aime pas ce mot, pauvre langue française) avec une fille dont la première photo ne la mettait pas, mais alors pas du tout en valeur.

J'ai failli supprimer l'affinité mais pour une raison qui m'échappe un peu, j'ai rééxaminé ses autres photos de profil et même si elle restait loin de mes "critères", elle valait peut-être le coup que je m'intéresse à elle. Alors je lui ai écris, juste pour taper la discute.

C : Hey K, what's up?
K : Hi there, not much just on my way blabla Had a good long weekend?

La dessus on a blablaté, contrairement à la précédente conversation tinder que j'avais posté où j'essayais d'instaurer un jeu et de sexualiser je suis resté dans les bornes et j'ai discuté avec de tout ce qu'il y a de plus banal. J'ai appris qu'elle parle très bien français, mais on s'est mis d'accord pour continuer en anglais. D'ailleurs je m'excuse pour tout accident oculaire du à une grammaire douteuse de ma part.

C : blabla there's plenty of things to see here
K : What kind of thing do you want to see/do?
C : I'd like to see blabla, I'm also looking for some cool pub.
K : Where are you staying?
C : My hostel is near xxxx
K : Oh cool, I don't really know any pubs round there actually! I mainly go into central london, more sort of around Holborn, or there are a few nice places near where I live
C : In that case why do you not show it to me some of those places
K : I know a wine bar, a nice hidden away pub and a old pub where I live
C : Ok I choose the second :) Give me your phone number it will be easier to keep talking.
K : Sure, no problem : 0xxxxxxxxxxxx


Suite par texto :

C : So we were talking about the london bridge pub. I assume you're working so I can propose you 6 pm at the westminster station tomorrow or on friday! (dédicace à snow pour l'idée de proposer deux dates)
K : Busy tomorrow but free friday!
C : Okay see you Friday!

En tout depuis le début de mon hey sur Tinder jusqu'à la conclusion par texto, ça a du durer deux jours. D'habitude j'essaye d'être beaucoup plus pressant.

Et le jour J arriva (un premier avril en plus, ma vie est une blague).

Elle m'a écrit la veille pour confirmer et le jour même pour me dire qu'elle aura 15 minutes de retard à cause de son boulot, j'apprécie. Ça change de mon One-Itis qui parvient à oublier mon existence dès que je ne suis plus dans son champs de vision.

Et la rencontre arriva. Elle était en train de m'écrire un texto quand je l'ai aperçue. Premier constat : elle est beaucoup mieux dans la réalité que sur ses photos. Sur ses photos elle a les cheveux lissés, le teint pâle, le sourire forcé et je découvre une jeune femme aux cheveux frisés, le teint rose et plutôt jovial. Comme quoi mon intuition initiale était plutôt bonne vis à vis de sa personne.
Deuxième constat : elle est apprêtée pour un rendez-vous galant. La coiffure, le rouge à lèvre, le décolleté alors qu'on se gèle à Londres passé 18 heures, les bas. Bref, rien à voir avec la photo. A mon avis les 15 minutes de perdues n'étaient pas forcément dues au travail.

Le rendez-vous commence bien puisque je lui avait donné rendez à la mauvaise station, mais elle n'avait émis aucune objection, pensant que j'avais une raison particulière. Bon, c'est marrant.

Par contre ce qui m'a gêné dès le premier contact c'est qu'autant j'affichais une attitude détendue, autant il émanait d'elle une gêne qui me mettait un peu mal à l'aise. Je comprends parfaitement cette gêne mais d'habitude c'est moi qui l'est pas l'inverse. Peut-être que je me suis trompé mais j'ai senti qu'elle y mettait un peu plus d'enjeu dans cette rencontre que moi je ne le faisais. Je le faisais juste pour voir comment ça se passerais, ni plus ni moins, par curiosité vis à vis de sa personne et de la tournure que prendraient les évènements.

Je ne dirais pas que c'était mort pour elle. Disons que j'attendais d'être convaincu. C'est complètement hypocrite de dire ça je trouve mais c'est la façon dont je ressentais les choses.

On est rentré dans son pub, complètement bondé, pas une seule place pour s'assoir, d'ailleurs la moitié était debout. On bouge dans un autre un peu plus loin et on finit par trouve rune place où s'installer, elle propose d'aller commander les bières, donc de payer, pas d'objection votre honneur. "Tu veux que j'y aille?" a-t-elle dit.

La revoilà avec deux pintes, j'aime pas la bière d'habitude mais pour le coup j'ai eu soif. Jusqu'à maintenant on ne faisait que marcher donc niveau discussion on n'avait pas beaucoup échanger.
Mais là j'ai senti. J'ai senti le retour de flamme de la non sexualisation préalable. Pas de private joke sur lesquelles rebondir pour la taquiner, peu de connaissances l'un de l'autre, la conversation est mal partie alors je fais ce qu'il ne faut jamais faire quand on drague :

"Tu fais quoi dans la vie?"

Le fait que je sente toujours une tension chez elle ne m'aide pas. On enchaîne les conversations bateaux, j'essaye de voir si je peux rebondir sur x ou y détail mais le fait de parler anglais bloque un peu humour en plus de cela. Bref, c'est la galère. je ressens encore un peu plus cet espèce de malaise, j'ai juste envie de me barrer.

De temps en temps je sens que son regard essaie d'accrocher au mien, je voyais ,quand je détournait le regard un peu gêné par le silence, qu'elle me fixait dans les yeux comme pour instaurer une sexualisation. Peut-être que je me fais des idées, mais c'est pas courant les filles qui me regardent de cette façon.

Je termine ma bière. Ce qu'il faut savoir c'est que je ne tiens pas l'alcool. Et là je l'ai descendu rapidement, vu qu'il y avait pas mal de blancs à combler. Et donc je finis pompette. C'est ce qu'il me fallait ça m'aide à me relâcher, je commence à lui dire des conneries, à faire un peu l'idiot histoire de rendre cette interaction un peu plus légère.

Et, je ne saurais dire à quelle moment, la tension est retombée. D'ailleurs c'est à ce moment là que j'ai su que c'était certain qu'il ne se passerait rien ce soir. Était-ce ce que l'on appelle par ici la tension sexuelle? Elle m'avait l'air plus détendue, donc moi aussi et on a enchaîné la soirée dans un autre pub où j'ai commandé à manger et réglé la note, en bon gentleman je n'allais pas la laisser payer une seconde fois tout de même. Ensuite elle m'a emmené marcher du côté de la cathédrale St Paul, très beau bâtiment et on a fini par se séparer au métro... St Paul. On s'est regardé dans les yeux. Pendant un moment j'ai eu l'impression qu'elle voulait que je tente quelque chose. Mais non, dans ma tête pas moyen, décidément pas mon genre. En plus après la bière et les burger j'ose pas imaginer l'haleine.

On s'est fait la bise, nice to meet you et on est parti chacun de son côté. Le rendez-vous aura duré presque trois heures et demi.

Moralité de l'histoire, il ne faut pas s'arrêter au physique d'une personne (surtout sur Tinder) mais le physique d'une personne peut nous arrêter. Je me comprends.

Salut à toi Crow !
On s'est regardé dans les yeux. Pendant un moment j'ai eu l'impression qu'elle voulait que je tente quelque chose. Mais non, dans ma tête pas moyen, décidément pas mon genre. En plus après la bière et les burger j'ose pas imaginer l'haleine.
Pendant tout le FR, j'étais mode : allez y va tenter, allez y va tenter, allez... Non ! Il était là le coche man. T'avais plus qu'à, et y'a pas de "c'est pas mon genre", d'histoires de burgers et bières qui tiennent. Si la miss te plaît, que tu sens qu'elle est réceptive, tu tentes. Tu seras souvent agréablement surpris tu verras.

Pour le reste je tiens à te féliciter pour la fluidité de tout ça. De la discussion à la prise de date, rien à redire. Continue comme ça.

Pour le coup des questions bateaux en date, tâche de partir sur des sujets un peu cool style voyages, passions ou de rebondir sur un truc qui t'as marqué dans le bar par exemple. Et surtout de t'intéresser à elle, rebondir sur ce qu'elle te dit pour approfondir la conversation.

J'ai le sentiment qu'avec la bière, tu t'es un peu lâché. Inspire toi de cet état quand tu es sobre.
C'est ce qu'il me fallait ça m'aide à me relâcher, je commence à lui dire des conneries, à faire un peu l'idiot histoire de rendre cette interaction un peu plus légère.
Je dis oui à la légèreté, c'est extrêmement important en date.

Ne manquait plus que le KC en fait ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 02.04.16, 20h41 par Crow

Bonsoir les loulous, je passe écrire un petit poste détente au calme.
Si la miss te plaît, que tu sens qu'elle est réceptive, tu tentes. Tu seras souvent agréablement surpris tu verras.
Justement non, elle me plaisait pas du tout physiquement. Par contre c'était une personne super cool mais ça ne m'a pas suffit. Je note le reste comme d'hab.


Pour parler d'autre chose, j'ai pas mal bourlingué en Angleterre, rencontré des tonnes de personne. Et ma route m'a conduit jusqu'à une auberge de jeunesse où j'ai fait ma petite intégration. La première soirée je me suis contenté de m'assoir pas loin d'un black qui jouait à GTA et de regarder au calme, on a un peu sympathisé, et j'ai tapé la discute vite fait avec un autre mec.

Le lendemain je me décide à m'assoir avec eux à table. J'ai intégré le "set" en demandant au type (l'autre mec) si la place à coté de lui était libre, 2 minutes après ils me bizutaient tous avec un guacamole dégueulasse, l'heure d'après on a fait un jeu à boire le black m'a refilé la règle du "je bois à chaque fois qu'un autre boit" et moi je lui ai donné la règle de boire à chaque fois que je buvais. Vous commencez à connaître ma relation avec l'alcool, j'étais complètement éclaté. Lui aussi était fait comme un mickey.

Ensuite j'ai sympathisé avec deux autres filles, on est allé en dans une boite qui passe du son de métal soft, ils m'encouragent à boire, une des filles me fait promettre de revenir à l'auberge (c'était mon dernier jour), serment du petit doigt, et nos mains commencent à s'entrecroiser. On se dit je ne sais plus quoi, mais j'étais trop mort. Finalement c'est un autre mec du groupe qui l'a pécho, on ne se refait pas :p
Mais bon j'ai kiffé grave.

Je suis sorti seul le lendemain, un samedi soir, dans un irish pub qui passait de la musique bien sympa j'ai savouré un cidre tranquille, dansé un peu et puis j'y suis allé.

Une semaine après j'ai tenu promesse et me revoilà avec ma bande de nouveaux potes. Je pense que je vais rester un peu, ça fait trop longtemps que je la joue solo. Il y a pas mal de filles ici. J'ai sympathisé avec une autre fille hier mais apparemment elle est avec un autre type. Enfin non elle ne l'est pas mais elle couche avec et ils s'aiment bien, j'ai rien compris. Sinon il y a cette anglaise super mignonne mais qui ne discute qu'avec les autres anglaises, qui m'a l'air "pas à ma portée" pour ainsi dire. Compliqué tout ça.


Et bonus pour moi, une conversation que j'ai eu avec une amie natural. Ca ressemble tellement à ce qu'on conseille ici qu'il faut que je la garde.
Crow : Tu ne veux pas me donner des cours non? Je te rémunèrerai en pancake au sirop d'érable.

Amie : Déja faut que tu trouves une fille qui te plait et je te conseillerai de commencer par flirter avec en soirée avant de trouver la femme de ta vie sauf si tu en a une en vue et que tu es sure qu’elle est celibataire

Crow : Bon ça tombe bien, il y a que ça des filles et des soirées, là ou je suis mais après célibataires a coup sûr on va faire semblant de rien savoir

Amie : Oui bon si c’est en soirée on s’en fout qu’elle soit celib ou pas au pire elle te dit qu’elle a un mec et tu passes à une autre

Crow : Ça fait pas mort de faim ça?

Amie : =_=
Bon on va partie de zero

Commence par trouver une fille qui te matte

Crow : Ça arrive jamais ça

Amie : En général si elle te regarde plus de 3 ou 4 fois dans la soirée
TU ME DESESPERES
=_=

Crow : Bon admettons elle me regarde plus de deux fois

Amie : Bon déja c’est que tu l’intéresses un minimum

Apres tu engages la conversation

Le plus facile c’est d’en trouver une proche d’un comptoir comme ça tu peux discuter genre en attendant ton verre ça fait pas type mort de faim juste un type qui est sociable et qui aime bien discuter après si tu vois que la conversation prend tu peux toujours lui offrir un verre

Crow : C’est tout?

Amie : Commence par ça

[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 18.04.16, 10h06 par Snow
  • [0] Yep ! :) le 18.04.16, 11h28 par Acier

Alors je suis bien allé dans un bar en mode je vais commander un verre et me caler à coté d'une fille pour l'aborder sauf qu'il n'y avait personne autour du bar. Une prochaine fois peut-être mais ce n'est pas ça qui nous intéresse là.

Je suis finalement resté dans mon auberge de jeunesse, les gens sont ultra cools tout ça et puis il y cette fille qui débarque.

Prologue chiant :
Quelques mots échangés le premier jour je ne me rappelle plus exactement quoi. Quelques banalité le lendemain simplement. Elle ne parle à presque personne. Elle est timide, et moi je suis taciturne, le combo parfait. On bouge le soir d'après avec d'autres gens pour une petite soirée bière sur la plage. Je ne parle pas trop, je sais bien que c'est le moment de se montrer sociable toussa mais bordel je déteste me forcer.

On rentre à l'hostel je discute un peu avec elle sur le trajet. Arrivé à la salle commune, je me pose dans un canapé et je ne sais pas pourquoi mais elle est subitement devenue beaucoup plus sociable et avec moi en particulier. On se pose dans un canapé et il y a eu ze feeling, un vrai intérêt mutuelle, on rigole, plus je parle avec elle et mieux j'arrive à déchiffrer son accent, elle est en fait d'origine espagnole et a vécu en amérique et en Angleterre. Elle réarrange ses cheveux, souris, moi je me souviens pas mais j'ai jamais jamais aussi bien parlé anglais. Elle va papillonner moi je geek un peu sur mon ordinateur au calme, elle revient on parle internet, on s'amuse à chercher la traduction des mots que je comprend pas, elle me montre sa chaîne youtube et une vidéo en particulier et elle me montre un type et me sort "he's my mate". Ah. Je connaissais pas le mot mais j'avais ma petite idée. Du coup ça m'a un peu refroidi mais bon whatever.

Le lendemain c'est vendredi, je suis de bonne humeur, j'ai enfin trouvé un taf (de merde mais un taf quand même) pour rester en angleterre plus longtemps. Et le vendredi soir ici apparemment la norme c'est jeu à boire. J'ai pas bu autant que la dernière fois mais c'est suffisant pour ouvrir mes chakras. L'ambiance est top, on s'éclate, j'ai voulu faire un move de foot avec une balle de ping pong en mode je regarde pas, elle a fini dans le verre d'une pote. La fille par contre n'est pas trop dans le délire et elle est bien plus renfermée qu'hier. Un autre gars lui parle pour la faire rire, il s'intéresse aussi à elle visiblement, elle réagt pas plus que ça. Elle quitte pas son ipad, elle jouait à un jeu à la con genre candy crush. Le jeu se termine, les gens se répartissent dans la pièce. Le type qui lui faisait de l'oeil attrape une guitare, je sens l'amog à 300 kilomètres qui essaye de se la jouer séducteur. Je vais m'assoir dans un fauteuil où elle a l'habitude de se caler, bingo, elle s'assoit pas loin de moi en mode position foetale mais ne lâche pas son ipad. Bon vu qu'hier elle est venue me chercher, soit, c'est mon tour. j'essaye d'engager la conversation, pas moyen elle lâche pas son engin de malheur et reste silencieuse. Au grand mot les grands remèdes, elle est pied nu je lui chatouille les pieds. Non seulement elle est pas chatouilleuse pour un sou mais en plus à part bouger un peu elle ne dit rien. OK, j'abandonne je retourne m'amuser avec les autres. L'amog en profite pour se caler à coté d'elle, je suis beau joueur, je part acheter des bières avec une pote l'espace de 10 minutes. Je reviens elle était toujours rivée à son ipad et l'amog avait changé de canapé. LOL. J'en étais sûr. On bouge en boîte, elle décide d'aller se coucher. Soit. J'ai trop d'alcool dans le sang pour en avoir quelque chose à carrer à ce stade là.

Arrivée en boîte, on se ale à une table, je fait un peu le tour de la boîte, je monte à l'étage une fille m'arrête, c'est 3 livres pour rester à l'étage, ok au revoir. Je redescends en bas, "eh les gars il y a un étage on y va?" Personne n'a accepté de payer les 3 pounds. Je commence à danser, il y a des ballons de plage et même des crocodiles et des requins de baudruche. Légèrement pompette je danse avec d'autres types sortis de nul part qui trainaient sur la piste de danse, je shoote dans un des ballons, un mec renverse son verre, j'avais meêm pas fait gaffe. Finalement je l'ai retrouvé, je lui ai payé un autre verre, on a passé la soirée à se faire des checks.Je joue au foot avec mon amog, on est devenu les meilleurs amis du monde, on shoote ave cles ballons sur la foule au pif, des gens se prennent au jeu. Je capte le regard d'une fille pour ainsi dire de braise, on se rapproche je suis à deux doigts de faire un collé serré, elle interrompt e truc, me fait un bisou à distance puis se barre. C'était quoi ça? Osef je suis à présnet complètement désinhiber. Une fille et un type jouent se joignent à moi pour la baballe, la fille est sur la piste, le type coté foule. Au bout d'un moment j'attrape la balle, la pose à distance, je me remets à danser la fille aussi, je me rapproche, lui fait un collé serré, le type est complètement hors jeu. Ellle sourit timidement. Je me rapproche de plus en plus. La musique s'arrête, ça me coupe le délire, je déclare à moi même qu'un collé serré 3 secondes sans musique c'est de la merde du coup je m'éloigne en me disant que je reviendrai vers elle quand le son redeviendra cool, l'autre chameau en profite et la lache pas sur la piste sans pour autant réussir grand chose, il a essayer de faire quelque chose mais il a réussi que dalle au final. J'ai recroisé la fille d'avant, regard explicite mais je passais en coup de vent rejoindre mes potes. Finalement je suis rentré avec l'amog et un autre pote complètement éclatés. Une de mes meilleurs soirée.

Retour à mon espagnole anglophone. Elle n'est pas là du week end, apparemment elle a bougé. Elle revient lundi. Je n'arrive pas à la cerner. Depuis le jeudi où on est allé à la plage, elle s'assoit toujours non loin de moi soit à coté soit en face. Cette fois elle était en face. Elle regardait son portable je crois. Je la fixe avec un regard plutot évocateur, elle lève les yeux prend un air un peu surpris avant de réfugier son regard dans son portable avec un petit sourire. Elle est mignonne.J'ai du essayer de lui parler mais je ne me souviens pas. J'ai comme dans l'idée de'utilise rmon regar étant donné que les mots ne passent plus. Nos regards se recroisent plus tard de loi, cette fois elle soutient, j'ai pris l'air gêné je sais pas pourquoi. Le lendemain au sortir de la douche qui je me trouve dans l'escalier essayant de monter trois tonnes de bagages toute seule? "Do you need some help?" Finalement elle accepte on discute vite fait, je la laisse.

Finalement le lendemain soir, hier (je sais pas trop si je suis juste chronologiquement là) je vois qu'elle se roule une clope pour aller à l'espace fumeur, j'anticipe et je vais rejoindre le mec qui jouait à GTA quand je suis arrivé à l'auberge le premier jour. Il écoute stand by me. Je commence à chanter dna sl'espoir de produire une ambiance propice à la complicité, il me suit, elle arrive chante vite fait, allume sa clope, on a papoté 10 minutes puis elle y va. Je reste discuté ave cmon pte et il me pose cette questio que j'ai pas vu arrivé : " I'd ask you a question but you do not ask to answer me" "hum?" "do you like her?" Je sais pas quand je me suis grillé mais apparamment ça se voit. Et voilà qu'il me dit que je devrait lire the game. Apparemment il a té player et ça lui a réussit, on parle duynamique sociale, il m'apprend que les autres gars s'intéressent à elle mais que pour le moment c'est moi qui m'entend le mieux avec elle. Je crois que j'ai trouvé un wingman. Le problème c'est que je pense qu'elle gave un peu à ne rien dire. Je retournedans la salle commune, elle lit un bouquin. Finalement elle part se coucher, je finis par remarquer qu'elle a oublier le livre, ça parle de romance ou je ne sais quoi. Idée de génie, j'embarque le bouqin pour l'open le lendemain, en plus un livre à l'eau de rose c'est le


Bordel elle m'a fait peur j'étais en train d'écrire à fond elle s'est assise à coté d emoi j'ai paniqué là tout de suite... C'est bon je vais bien ne vous en faites pas. De toute façon elle comprend pas le français. Putain je m'en remets, pfouuu j'ai failli avoir une attaque.

C'est bon elle est dans la cuisine.

Je disais donc un livre à l'eau de rose c'est le sujet parfait. Je la retrouve le lendemain, soit aujourd'hui il y a quelques heures. "Hey j'ai gardé ton bouquin pour toi" "Ah c'est pas le mien en fait". C'est pour ça qu'elle l'avait laissé. Du coup j'ai écrit ce FR. Et du coup elle vient de me couper dans mon inspiration. En plus elle a de ces yeux et de ces cheveux ça me tue. Et le sourire ahhhh....

Elle s'est assise à l'instant à coté de moi pour me parler on est d'accord?... Et elle m'a parlé. Je sais plus quoi penser.

Le pire c'est que je me suis à demi grillé j'ai eu la bonne idée de dire à deux filles dont une qui bosse à mi temps pour l'auberge que j'ai vu une chambre du deuxième étage qui était pas mal.

"Mais attends c'est pas la chambre des filles ça?"
"Bennn"
"Comment tu sais qu'elles sont mieux rangées, c'est qui????"

Je suis con moi des fois.

Du coup les gars, I beg on you, aidez moi, je fais quoi?

EDIT : elle est revenue s'assoir a coté de moi ojn est comme des cons qui n'osent pas e parler avec nos ordinateurs et nos casques sur les oreilles elle regarde un film ou je sais pas quoi, je panique.

EDIT2 : conversation légère, check.
EDIT 3 : tout s'est bien passé on m'a tait game of thrones avec le wiki et elle a côté de moi mais elle avait gardé son ordinateur. Elle était en train de surfer sur un site de rencontre et de parler avec d'autre mecs tout le long. A la fin elle me sort : eh tu c'est pas ce qu'il m'à dit lui?
Je viens de faire rentrer ce poste au panthéon des VDM et épics fails les plus epics.

Aaaah l'ambiance des auberges de jeunesses :wink:
"he's my mate"
mate ça peut vouloir dire plein de chose mais c'est le plus souvent utilisé dans le sens "pote". Maintenant comme ce n'est pas une native speaker, elle voulait peut-être aussi dire "boyfriend". Dans tous les cas, ne te focalise pas là dessus pour en tirer des conclusions.

Sinon, elle a l'air un peu casse-couille avec son iPad. Tu ne lui proposerais pas de faire un truc dans la vraie vie ? Aller boire un verre ou visiter la ville ?

Ouais j'ai l'impression qu'elle fait du push and pull avec moi du coup je nais sais plus trop sur quel pied danser. A y réfléchir c'est meme pas si grave qu'elle aille sur des sites de rencontré en ma présence, des mecs qui la draguent il doit y en avoir tous les jours.
Je sais qu'il faut lui proposer de sortir. Mais la question que je me pose c'est comment amener ca et creer une tension sexuelle maintenant qu'on a une bonne connexion, le feeling est très bien passé hier aussi. Les jeux de regard c'est pas suffisant faut que je passe au kino mais j'ai peur d'être comme un éléphant dans un couloir. Peut être que je dois arrêter de réprimer ce qui fait de moi un homme. Assumer. Après tout il vaut mieux faire une connerie que de ne rien faire
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout à fait ! le 27.04.16, 18h42 par Acier

Ce soir je ne parlerai pas de peur de l'approche, du comment conclure ni même de cette fille qui s'évapore l'espace de quelques jours mais de ce qu'elle m'a inspiré.

Et, pour une fois, un français correct sera de mise parce que c'est une jolie langue et que nous ne nous évertuons que trop souvent à l’entacher d'un verbe douteux.

Je l'ai revue avant-hier accompagnée de la réceptionniste, elle avait repris cet air timide qui m'interdit de l'approcher. Un visage attendrissant qui me dévoilait quelques jours plus tôt une vitalité irradiante. Un bonjour à peine envolé et elle est partie. Je ne sais pas si elle reviendra, un contact m'a expliqué qu'elle vogue vers d'autres horizons en fin de semaine. Probablement reviendra-t-elle demain ou après demain, ou peut-être pas.

Mais présentement ce n'est même pas cela qui nous intéresse, qui m'intéresse.

J'ai aimé découvrir sa personne. Juste parler avec elle était un plaisir. Ses réactions, ses émotions, j'ai aimé chaque parcelle de moment à échanger un seul mot d'anglais ou un regard avec elle.

Et alors j'ai réalisé. Je me suis toujours demander comment le trouver, ou plutôt comment le retrouver. Je veux parler du plaisir du flirt. Auparavant, j'ai déjà connu cela pour mon précédent coup de cœur qui n'est plus aujourd'hui qu'une présence brumeuse hantant encore mon esprit. Je pensais que c'était de l'amour mais c'était peut-être plus simple que cela. Peut-être que c'était avant tout la délectation d'échanger avec une personne qui me plaît. Les sentiments ont simplement suivis.

Et tout devient plus simple. Il ne s'agit pas de chercher du plaisir en séduction, il faut la vivre. Aussi facile et bon que de mordre dans une tablette de chocolat. Arpenter les rues ou les bars en se martelant le crâne d'y prendre du plaisir est peine perdue.

Vous me direz, on sait déjà tout cela et j'enfonce des portes ouvertes. A cela j'ai envie de répondre que ce n'est pas parce que l'on sait quelque chose que l'on le comprend forcément dans sa pleine mesure.

Ce soir donc, je voudrais adresser des remerciements à toutes les femmes qui m'ont vu échouer dans la quête de leur cœur car elles m'ont beaucoup appris. Blusher disait à un autre forumeur qu'il devrait être reconnaissant pour les 30 premiers râteaux car ils lui permettront de conquérir la 31ème.

Et bon sang, il a raison. Alors ce soir les gars, et même les filles, célébrons nos râteaux passés, présents et à venir, levons tous nos verres pour eux, et je lève spécialement mon plat de pâte au beurre en hommage à M. qui m'a appris à me remettre d'une obsession amoureuse, à l'anglaise qui m'a donné mon premier rendez vous Tinder, à cette fille aux si jolis yeux que je ne reverrai peut-être jamais, et à toutes les autres, et je leur dis merci, parce que grâce à elles je suis un peu moins con d'année en année.

Enfin j'espère.

PS : Cela dit, n'attendez pas de moi que je me mette dès demain à la drague de rue. Ni après demain d'ailleurs.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Encore! le 01.05.16, 23h06 par amelia
  • [0] Bien joué le 01.05.16, 23h35 par Balzac
  • [0] Like ! le 02.05.16, 16h08 par Blusher
  • [0] Constructif le 04.05.16, 08h37 par Thedaze
  • [0] Bien joué le 05.07.16, 07h01 par Alx1707

Jolis yeux est bien revenue à l'auberge. Et devinez quoi? Elle est assise à coté d'un italien en train de regarder un film pendant que je suis en train d'écrire ces lignes.

Ah ah. Je suis décidément trop bête, toujours à m'enflammer pour un rien. Il a suffit au jeune homme d'arborer un t-shirt qui moulait ses abdos et de dire quelques mots à la demoiselle la soirée d'avant et j'avais perdu toute son attention. Je lui ai proposé de jouer aux cartes, j'ai collé ma jambe contre la sienne pour voir s'il y aurait réponse mas il était trop tard, elle regardait à plusieurs reprises dans sa direction. La partie terminée, elle l'a rejoint et je suis sorti, je me suis grillé une cigarette et bu une bière, moi qui déteste ça.

Quand j'étais à coté d'elle j'ai perdu toute légèreté. J'étais repassé en mode forçat "allez, sexue l'intéraction, propose lui une sortie". J'ai relu l'article qui en parle et c'est exactement ça. Au final, j'ai passé le reste de la soirée à sympathiser avec un autre mec et j'ai même jouer aux échecs contre mon rival, plutôt symbolique s'il en est. J'ai gagné la partie mais pas la belle. Je vous avouerais que j'ai complètement crevé de jalousie, à un point que je ne me connaissais pas. Cette fille m'aura tout fait, tantôt distante, tantôt proche, partant sans rien dire, pour revenir et finalement flirter avec un autre.

J'ai tenté d'imaginer un plan pour rétablir la situation mais à quoi bon, le jeu n'en vaut pas la chandelle, et si je fais ça je perdrai de vue l'essentiel. J'ai raté la "fenêtre de tir". Je voulais calibrer, aller doucement parce qu'elle est timide mais en vérité c'est moi que je ménageais.

Alors, durant la soirée d'hier, j'ai demandé au mec qui avait pratiqué le game de m'apprendre, parce que si je veux oublier celle-ci, il va falloir que je multiplie les opportunités de rencontre. Il a accepté. Je ne sais pas s'il donnera réellement suite mais il y a moyen que cela devienne intéressant.

Grah! Je ne suis vraiment qu'un abruti de romantique complètement irrécupérable. Et j'ai peur. Peur que ces déceptions continues ne finissent par changer ce qu'il y a de meilleur en moi en quelque chose de moche. Je ne laisserai pas ça arriver. Et si je puis me permettre, l'univers, vas te faire foutre.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] T'inquiète le 04.05.16, 07h46 par Snow
  • [0] Pas de chance mais ça arrive le 04.05.16, 10h54 par Mr.Smooth
  • [0] Courage le 04.05.16, 10h57 par Stayfun
  • [0] Prends un peu de recul le 05.05.16, 13h32 par MaryeL

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre