Les tribulations de Jsh, La version longue.

Note : 16

le 24.07.2015 par Jsh

115 réponses / Dernière par FK le 30.11.2021, 00h20

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Et puis tu sais où il habite non ? Un petit mot marrant sur sa porte ?
Bon courage (:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bonne idée ! le 03.12.15, 12h22 par MaryeL
  • [0] Bonne idée ! le 03.12.15, 12h33 par Bo Ty

Salut,

Comme tu le dis, ce sont des choses qui arrivent, la vie est taquine ! Perso, je me dis que tout ce qui arrive a forcément un sens, même si on ne le connait pas encore... Et puis, comme dit plus haut, il y a d'autres moyens de communication que le portable. Il y a toujours une solution, et heureusement ! Je suis sûr que tu vas trouver la bonne :) .

Pour ce qui est des chats, je suis d'accord. Mais le jour où ils domineront le monde, ils seront probablement déjà tous chinois.


l3 [smiley représentant un chat chinois]

Bonsoir,
L'update vie amoureuse express du Lundi soir. En ce moment je me noie un peu dans le travail et je manque de temps pour soigner mes posts, à mon grand désarroi.

Mais putain, les compliments et encouragements reçus par mes supérieurs, valent toutes les journées de 14h du monde ! Je crois ne jamais avoir été aussi épanouie dans ma vie professionnelle que ces derniers temps, et c'est tellement génial de ne recevoir que des remarques élogieuses alors que l'entrée fatidique dans le monde du travail, la vraie, approche à pas de géant.

Du coup en ce moment, je suis bien dans ma vie. Pour de vrai de vrai. Et c'est tellement cool que toutes mes conneries sentimosexuelles des dernières semaines n'arrivent pas à m'abattre.

Madame sans nom

J'ai retrouvé mon Mr Fossette. Enfin, j'ai tout simplement décidé d'attendre qu'il me recontacte quand j'ai eu recupéré mon ancien numéro. Mais merci de tout coeur pour tous les bons conseils, j'ai juste pris le parti de laisser la vie suivre son cours et de ne pas forcer le destin.
J'aurai bien laisser planer le suspense en vous régalant de quelques détails graveleux concernant nos dernières séances de saute mouton. Mais en gros, j'ai découvert qu'il avait une copine, depuis quelques mois (voire années ?) et si j'en ai rien à fou... qu'il fréquente d'autre filles, je ne pourrais pas me regarder dans le miroir si je continuais à entretenir une relation charnelle avec un mec maqué. J'ai pas fait de scène, j'ai pas crié. Je lui ai dit simplement que ça n'allait plus être possible, et je suis partie, le laissant nu sur son canapé. Next.

Bon si il devait redevenir célibataire, je ne peux pas promettre que j'arriverai à contenir mes hormones ... Mais c'est une autre histoire


Les yeux bleus de chaton, ça devrait être interdit par la loi ...


Il y a 10 jours, j'ai reçu mon diplôme de façon officielle, escarpins de 12 cm, poignet de main cérémonieuse et tout le bordel ...
Alors forcément, j'ai rencontré les parents / cousins / frères / soeurs ect ... De tout mes copains.
La soirée battant sont plein, le champagne coulant à flot, je fais connaissance du petit frère de Colonel, un de mes (bons) potes. On discute, on sympathise vite. C'est le même que son frère, quelques années de moins, quelques pas de danse en plus. On s'offre mutuellement des verres, on danse un peu trop, on se moque des gens un peu trop saoûls, on rigole un peu trop, on fume un peu trop.

L : Tu sais que j'ai réussi à ne remarquer presque que toi dans une promo de 100 filles. Tu devrais être flattée.
M : Tu sais que je suis pas encore partie en courant alors que ça fait au moins 10 minutes que je sais que t'as 21 ans. Tu devrais être flatté.
L : Tu sais que j'ai réussi à te regarder presque que dans les yeux, et ce malgré ta robe qui te va vraiment vraiment très bien ... *rougit*
M : Tu sais que j'ai réussi à te pas encore t'embrasser, et ce malgré tes yeux très bleus qui arrêtent pas de me regarder.

Il m'en aura pas fallu plus pour finir la soirée à galocher le petit frère d'un de mes potes.
Faut que j'étudie le Bro-code en profondeur, mais je crois que c'est pas très très recommandé. Un jour faudra que j'arrive à ne pas violer mentalement tous les mecs aux yeux azurs un tant soit peu mignon que je croise.

----
Voila.

Je vous raconterai ma soirée de samedi et mes échecs tinderesque dès que j'aurai quelques minutes à tuer.

En attendant,
Epilogue musical et pleins d'amour pour vous, bande de chatons !
J.


[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yesssss! le 14.12.15, 23h16 par ChantePaul
  • [0] Cool le 14.12.15, 23h21 par mctyson
  • [0] Sympa :) le 14.12.15, 23h31 par Llyandre
  • [0] La suite, vite ! le 15.12.15, 07h47 par Bumble
  • [0] Like ! le 15.12.15, 09h05 par Bald_Soprano
  • [0] Encore! le 15.12.15, 09h48 par Lulla
  • [0] Like ! le 15.12.15, 14h20 par Sathinelilly
  • [0] Cool le 15.12.15, 20h49 par Rickhunter

Bonsoir les chatons,
Je continue mon update qui risque d'être un peu bordélique (Oui, j'ai pris un peu de retard)

Ce soir j'ai dîné avec Chaps. On s'est pas mal appelé ces dernières semaines, mais ça me donne toujours un ultra boost de voir sa bouille. La soirée a été sans aucune ambiguité, mais c'était pas plus mal comme ça.

3 Samedis, 3 A.

Le soir où je m'étais fait voler mon portable, j'avais rencontré 3 amis de Pony. Les trois ont le même prénoms, c'est assez drôle.

Deux semaines après, Pony nous a invité, Libellule et moi même, à un apéro chez elle. Pas mal de ses amis sont là, dont W. , un de ses amis de longue date que j'ai pu rencontrer à plusieurs reprises. Il boit, beaucoup. Il me drague un peu puis lourdement, ça me fatigue. W. est très gentil, mais c'est ce genre de mec qui a la fâcheuse tendance à te faire comprendre qu'il a très très envie de ne pas finir sa soirée seul, quitte à ne pas être très regardant sur la cible.

W: Ca fait tellement longtemps que je me suis pas fait sucer que j'ai presque oublier ce que ça faisait ... Tu voudrais pas m'aider à me souvenir ?!

Le romantisme est définitivement mort après 3 shooters de vodka menthe, de toute évidence.

Bref, je le rembarre gentiment, et pars discuter avec le nouveau mec de Pony tout en le surveillant du coin de l'oeil, car il se montre très insistant avec Libellule. Ils s'embrassent. Bon, tant mieux pour lui après tout.

On rejoint notre QG. Sur place, je tombe sur les 3A. A1 est adorable mais tout petit, et puis il a tapé dans l'oeil de Libellule (bien qu'elle finisse toujours par retourner se frotter contre W). A2 est génial. Cynique juste ce qu'il faut, avec un sens de la repartie parfaitement dosé. Et puis il a des yeux bleus de chaton et un regard tellement déstabilisant. La soirée suit son cours, je discute pas mal avec A2, on s'entend bien. Il me demande de les suivre quand il part en boite avec les autres A et trois autres de ses amis. Pony prétexte être fatiguée et s'enfuit, chancelante, avec son copain. Je me retrouve donc à danser sur de la techno avec ces 6 mecs que je connais pour ainsi dire pas, pendant que Libellule embrasse W. dans un coin. C'est assez agréable d'être en boite avec un groupe de mec, dès qu'un homme devient un peu trop insistant, il y en a toujours un pour voler à ma rescousse. A2 m'attrape par le bras et m'installe sur l'un des grands canapés blanc de la boite.

L : Pony a mentionné Katroushka plus tôt dans la soirée ... Tu m'éclaires un peu ?
M : Malheureux, tu joue avec le feu. Katroushka c'est ... mon alter égo de soirée. Elle est assez machiavélique dans son genre.
L : Ah, elle a l'air sympathique. Tu me la présentes ?
M: Dans 2-3 verres, peut être, si tu es malchanceux.

On continue à discuter un peu puis on se lance des paris. Le premier à finir son verre. Le premier à se faire offrir un verre. Le premier à arriver à faire passer une chanson au DJ ... Les enjeux montent progressivement, jusqu'à ce qu'il me demande un bisou si il gagne.
A ce moment, je retrouve Libellule qui ne sent pas très très bien. J'abandonne alors A2, avec la promesse qu'on reprendra les paris là où on les a laissé à notre prochaine soirée, j'en profite pour lui laisser mon numéro et raccompagne ma copine dans ses quartiers.

Au cours de la semaine, A1 m'écrit pour planifier notre soirée du Samedi, et ils décident de venir la passer sur notre campus. La soirée se passe plutôt bien, mais dès que j'ai l'occasion d'être un peu seule avec A2, Libellule nous rejoint. Je décide de sortir prendre l'air et à mon retour, Libellule est pendue au cou de A2 et quelques minutes après, ils s'embrassent goulûment.

J'en fais pas une montagne et finis la soirée avec le groupe de mec.

Tout ça pour dire qu'un jour, faudra qu'on arrête de jouer au chassé-croisé avec Libellule, parce qu'on a tellement les mêmes goûts que ça en devient gênant.

B.A.B Episode VI : Le retour du Barbu

Je vous la fait courte.

L : T'es dans le coin en ce moment ? (C'est B.A.B, si tu avais effacé mon numéro ... par mégarde bien entendu !)
M : Non chez mes parents pour les fêtes. Pourquoi ? (T'es saoul !)
L : Non >< ! Justement. On inverse la tendance et on arrête de s'écrire quand on est bourré, oui Madame !
M :Mouais ...
L : J'avais envie de te voir, c'est tout. Tu rentres quand ?
M :La semaine prochaine. Et Mouais, j'attends de voir. (Tu as essayé de calmer tes ardeurs avant ? ;) )
L : STOP. J'ai juste envie de te voir. Tu me manques, c'est tout. Je t'écris samedi si tu veux qu'on se retrouve. Voila

Je sens que je vais me casser les dents sur son coeur de marbre. Mais je pense que je le regretterai si je n'essaie pas. Alors je verrai bien. Mais pour l'instant, j'ai envie de lui laisser une chance de faire amende honorable si c'est ce qu'il cherche réellement.

Les échecs de Tinder et l'Happn de la seconde chance.

J'ai rencontré un mec assez génial sur Tinder. Il est mignon, il est sympa, il est cultivé, il est drôle. Donc forcément, je me suis fiotée le soir où on devait se voir, et j'ai prétexté un mal de tête (qui, certes était présent, mais clairement pas insurmontable) et je n'y suis pas allée. J'ai regretté. Parce qu'il est reparti sur Paris. Parce que c'était vraiment un mec avec qui j'aurai pu passer une bonne soirée. Et j'avais tellement peur qu'il ait envie de partir en courant en me voyant, que je n'ai pas réussi à surmonter cette peur et me prendre par la main. Je suis un grosse naze quand je fais des trucs comme ça. Ca me gonfle, c'est plus fort que moi. Bref. Je crois que le online dating est définitivement pas pour moi.

Sinon, je discute avec un Italien croisé en soirée et retrouvé sur Happn. Il est très mignon, et du fait de sa maitrise imparfaite du français, il me vouvoie une fois sur deux, ce que je trouve absolument craquant. J'attend de voir ce que ça peut donner mais pour l'instant nos rares discussions sont très fluides et je pense que ça peut être sympa. J'aime bien le principe d'happn, ça me donne une alternative parce que, dans le cas présent, on s'est déjà vu en vrai, et pourtant le mec est quand même venu me parler, donc j'imagine que je dois lui plaire au moins un peu.

Last but not Least

J'ai repassé une soirée avec Cityboy. On s'est toujours bien entendu lui et moi, on a une dynamique un peu particulière. On a vécu pas mal de trucs pas très glop ensemble, notamment le décès de son papa il y a quelques année, on s'est toujours soutenu. On a toujours un peu flirté, mais on a le pire timming de l'histoire, il y en a toujours un en couple. Bref, Vendredi dernier, on a passé la majeure partie de notre soirée ensemble. Il est entrain de se séparer de sa copine, et même si j'ai senti que la tension se faisait palpable au fur et mesure de la nuit, on a décidé d'être sage et il s'est contenté d'un bisou appuyé sur ma joue en guise de bonne nuit.
Il m'a écrit plus tard dans la soirée pour me dire qu'il avait passé une bonne soirée et qu'il aimerait bien me revoir en tête en tête quand les choses se seront réglées entre lui et sa presque Ex.
La lycéenne au fond de mon encéphale a un peu rougi.

Bonne nuit les p'tits chats !
J.


[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 31.12.15, 09h28 par The_PoP
  • [0] Like ! le 31.12.15, 09h30 par Fredbart94
  • [0] Like ! le 31.12.15, 11h57 par amelia
  • [0] La suite, vite ! le 01.01.16, 11h00 par Lulla

On m'avait vanté ton journal alors j'ai pris sur moi pour aller jeter un oeil (rien de perso j'y pense jamais).

C'est bien écrit, c'est chouette, c'est frais, ca fait plaisir :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] 100% d'accord le 31.12.15, 09h31 par The_PoP
  • [0] Merci ! :) le 31.12.15, 09h33 par Jsh

Bonsoirs les Kittycorns (Oui, l'association parfaite d'un chat(on) et d'une licorne),

Je sais que j'ai pas posté depuis une petite éternité (ou presque ...) et j'ai quelques trucs à vous raconter. Mais je crois que ce soir je vais surtout digresser sur le trop plein que j'ai dans le cerveau.

En Janvier, des dettes tu collectionneras ...

J'ai eu une période de loose ultime en Janvier, le genre où les conneries ne cessent de s'accumuler sans fin. Entre autres choses, je me suis fait voler mon sac dans la rue en rentrant d'un bar (et au passage adieu le nouveau téléphone, adieu carte grise et permis de conduire, carte d'identité, carte vitale toussa toussa ...). Mon ordi, fidèle compagnon de mes journées et de mes nuits, m'a lâchement abandonné 2 jours plus tard (Vous voyez où je veux en venir, non ? ... L'absence de post et tout le reste). Je dois dire que cette detoxication internesque m'a fait le plus grand bien, retrospectivement. Mais j'ai beaucoup pleuré, surtout au début (et aucun accès possible à Maitre Sean Paul pour me remonter le moral).

Quelques jours plus tard, j'ai appris que j'avais possiblement contracter la Leptospirose suite à de multiples contacts à risque avec un animal porteur, et pour finir j'ai explosé un pneu et une jante en roulant sur un bout de métal (Ouais, j'avais pas envie d'apprendre à changer une roue à 2h du mat' dans un quartier mal fréquenté donc j'ai roulé sur la jante jusqu'à chez moi ...). Bref, entre les après midi à la gendarmerie, celles à la préfecture, celles passées au téléphone avec mon assurance de portable et avec l'institut pasteur, j'ai un peu manqué de temps et d'envie pour me concentrer sur ma vie relationnelle. Le côté positif c'est que je n'ai jamais été aussi heureuse de toute ma vie qu'à chaque fois qu'un truc (même vaguement) cool m'arrivait.

L'autre truc positif c'est que professionnellement ma vie est absolument parfaite. Bon sinon, je suis ruinée et je vais sûrement mettre 6 mois à m'en remettre, mais c'est cool.

Bref.

En Février, dans l'introspection tu donneras ...

Je suis une fille qui se prend pas trop la tête. Enfin sur le papier. Je vis beaucoup en fonction de mes envies, sans trop me soucier du regard des autres. Et du coup je crée souvent plein d'opportunités de vivre des rencontres, de partager plein de choses avec nombre d'individus (souvent doté d'un phallus, je l'admets).
(( Sisi, vous voyez très bien où je veux en venir)).

Donc pour l'opinion publique, je suis ce qu'on appelle communément une salope. Je ne suis pas ici pour me plaindre, pas ici pour plaider ma cause, ni pour me justifier. Je sais très bien que FTS est une communauté très ouverte, qui prone le respect de l'autre et la recherche du plaisir, en autre par la Séduction (#HédonismeMaGueule). Et alors ? J'avais juste envie de (re)(re)(re)répéter ce que l'on a si souvent entendu : Profitez de la vie, de ses méandres et de ses joies. De ses rencontres et de ses déceptions. Draguez cette personne en face de vous comme si c'était l'idéal que vous avez tant attendu et chevauchez la comme si c'était votre dernier jour sur terre. Mais surtout, Osez. Inévitablement, on tombe sur quelqu'un d'exceptionnellement cool. Ou d'exceptionnellement naze. Ou on se prend un râteau digne d'une jardinerie. On s'en tape.

Ce petit interlude dégoulinant de bon sentiment et de philosophie Carpe Diem (Estampillé YOLO since 2009) je le pose ici, parce que parfois la millième fois qu'on entend quelque chose est la bonne. Je le poste pour moi, beaucoup, pour essayer de capturer mon état d'esprit de l'instant. Pour pouvoir y revenir a posteriori au cours d'une nième phase de doute. Pour pouvoir y revenir et me foutre un coup de pied au cul la prochaine fois que je me cache derrière de fausses excuses pour ne pas me pointer à une rendez vous Tinder.



Et parce que vous l'attendiez, arrêtez de mentir ... le F.R hivernal.

Jsh au pays des chevaux

Il y a une semaine, j'ai rencontré ce mec. Il est pas exceptionnellement beau et il pas un physique à poser chez Calvin Klein . Il est drôle et il a plein d'esprit. Mais je ne vais pas mentir, après mon 8e shooter Vodka Caramel et ma 4e bière, c'est pas pour son cursus d'ingénieur que je l'ai dragué. Je l'ai dragué par habitude. Parce que j'avais pas envie de finir seule. Je l'ai embrassé parce que Katroushka avait pris le contrôle et qu'en 3 regards appuyés et deux remarques bourrées de sous entendus l'affaire était pliée. Je l'ai entrainé de ma démarche ébrieuse jusqu'au centre équestre quelques mètres plus bas. On s'est roulé dans la paille jusqu'au petit matin. Et encore un peu plus chez lui. J'en garde pas un souvenir impérissable. C'était cool, mais voila.

Et puis le mec m'a littéralement harcelé de textos pendant le week end. Et puis encore un peu plus la semaine qui a suivi. Dimanche après midi j'ai craqué (la faute à ces niaiseries de Saint Valentin, j'étais toute chamallow) et j'ai accepté qu'il vienne faire la sieste chez moi. Et c'était cool. Il s'est rien passé, j'avais envie, lui aussi, mais de façon surprenante on avait pas vraiment envie. On s'est galoché comme des enfants devant une comédie naze et on a dormi. Je n'arrive plus a me rappeler la dernière fois que j'ai eu un rendez vous avec un homme avec qui j'ai deja couché et qui n'a pas fini en levrette. Bon malheureusement pour le pauvre bougre, le harcèlement smsien a le don de me gonfler beaucoup beaucoup (mais vraiment beaucoup) et je pense couper court à l'histoire d'ici peu. Mais j'ai apprécié l'instant. (Tiens, pas de surnom pour lui ... On a qu'à dire X).



(J'ai aussi rencontré un mec adorable, qui m'a dragouillé en gratouillant le museau de chat que j'arborais fièrement à ma dernière soirée. Et qui m'a dit que je suis sûrement la fille qui sent le plus bon du monde ... A voir).

B.A.B, gloire et beauté
(Oui j'avais envie de faire référence à une sitcom naze à l'eau de rose parce que ça correspond bien... Désolée)

On a fait un dîné chez Pony ensemble, en petit groupe. J'étais très stressée en arrivant chez elle, parce que notre dernière interaction avec B.A.B ne s'était pas ... très très bien passée. (A base de Jsh, passablement avinée, qui balance un "Putain tu me les brises, grandis un peu et on pourra discuter". Magnifique acte héroïque ... Qui n'aurait été que plus sublime si je me rappelais de ma soirée et de la conversation téléphonique qui a suivi). Au final, la soirée se passe sans accrocs, on finit même par se détendre un peu et rigoler ensemble. On s'est rapidement expliqué quand il partait.

L : C'est toujours la même chose : Tu veux qu'on se voit, t'es saoûles, tu oublies, t'assumes pas ...
M : En fait, pour le coup, c'est quelque chose que j'assume très bien sobre. J'ai juste l'impression que c'est pas ton cas. Et j'ai l'impression qu'à chaque fois que je t'écris, je te casse les couilles. Et j'ai pas envie que ça soit le cas. Donc je t'écris quand je suis saoule et que j'ai les couilles de le faire. Voila.

Et je suis partie. Je sais qu'on ne verbalise pas en séduction. Mais là, après 1 an à se chercher à moitié, a se détester à moitié, j'avais envie de mettre les choses au clair. J'avais envie de partir la conscience libérée. On se revoit dans 10 jours à l'anniversaire de Pony. Mais pour une fois je m'en fous. Il a toutes les cartes en mains. A lui de (ne pas) s'en servir.

(Ah et oui, après 7 mois à vous bassiner avec lui, je vais peut être finir par admettre que je suis un peu amoureuse de lui...
Ou un peu masochiste.)


Image

Faites de beaux rêves, pleins de petits animaux mignons,
J.


[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 15.02.16, 22h34 par amelia
  • [0] Like ! le 15.02.16, 22h39 par Sathinelilly
  • [0] Cool le 15.02.16, 22h51 par mctyson
  • [0] Like ! le 15.02.16, 23h06 par Jalapeno
  • [0] La suite, vite ! le 15.02.16, 23h50 par Bumble
  • [0] Like ! le 16.02.16, 07h29 par The_PoP
  • [0] Like ! le 16.02.16, 08h29 par Snow
  • [0] Like ! le 16.02.16, 14h13 par Lulla
  • [0] Yesssss! le 16.02.16, 14h37 par Thedaze

Toujours le même plaisir de te lire ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 16.02.16, 18h03 par Jsh

En fait tu es le pendant féminin de Holden. Coeur avec les doigts.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] J'allais le dire le 16.02.16, 18h25 par Snow

On pourrait pas créer une note "Katroushka !" ?

Ce serait un peu l'équivalent du space monkey mais pour les meufs du coup !

Salut les p'tits chaaaaats,

Déjà je voulais vous remercier pour tous vos petits mots gentils sur mon journal ou dans ma boite ces derniers temps. Ca me touche. Beaucoup. Quand j'ai posté mon premier article il y a 6 mois, je ne savais pas du tout quelle réception j'allais avoir. Et c'est que du bonheur. Bref. C'est dit, voila.

Je suis en thèse en ce moment, donc je passe ma vie à regarder des séries nulles ou dans mon bain et je bois plein de thé. Une petite nouvelle en passant quand même, le chef de service des urgences m'a écrit la semaine dernière, il voudrait que je présente un cas clinique en conférence devant 300 autres étudiants. Je suis tellement flattée (et un peu stressé aussi hein).

Petits Poneys, Champagne et Joues de chat sage.
Ou l'histoire de comment j'ai manqué me faire hypnotiser dans un bar ...

La semaine dernière on a fêté l'anniversaire de Pony. Je savais que B.A.B devait être là, mais toujours sans nouvelles de lui depuis mon craquage de la dernière fois. Je vais pas vous mentir, j'étais quand même, un tout petit peu impatiente de connaitre l'issue de la soirée. Et puis avec Libellule, Husky et tout plein d'autres copains aussi présents, je savais que la nuit ne pouvait être que bonne. Mais bon, dans le doute, j'ai quand même passé 2h dans mon bain, remis 3 fois de la crème hydratante et ranger mon appartement de fond en comble... (Oui, je sais manquer de spontanéité aussi)
Arrivée triomphante dans le bar, B.A.B est déjà là, et la fille assise à ses côtés est tout bonnement magnifique. Bon, peut être que le rangement de l'appart était de trop. Alors que je salue les nombreux amis de Pony, B.A.B vient me murmurer que je sens très, très bon. Je pense que mes joues sont littéralement rouge carmin à cet instant. Je m'installe presque en face de B.A.B et commence à discuter avec Cap, un de ses meilleurs potes. Il y a du bruit, de la musique. J'en profite pour me rapprocher de Cap, tout en plantant régulièrement mon regard dans les yeux de B.A.B. Ca le fait sourire et il vient me proposer de sortir fumer une cigarette avec lui. On discute quelques minutes mais d'autres connaissances nous rejoignent rapidement. En remontant dans le bar, je change de table pour aller passer un peu de temps avec Libellule et Husky. Libellule est entrain de se faire hypnotiser par un des mecs présents. Elle est tellement réceptive, c'est hallucinant. Le mec me propose d'essayer. Un peu anxieuse à l'idée de dire n'importe quoi, je finis par accepter. Impossible d'arriver à me faire quoi que ça soit, il abandonne.

Hypnoman : T'es trop rentre dedans comme fille. Trop spontanée. Je ne sais pas comment prendre les filles comme toi, je n'y arrive tout simplement pas.
B.A.B, qui passe à ce moment : T'es pas le seul à pas savoir comment la prendre. Mais c'est ça ce qui fait son charme.

A cet instant, je pense que je rougis tellement qu'on peut faire cuire un steak sur mes pommettes. B.A.B m'annonce qu'il doit partir parce qu'il travaille tôt le lendemain mais me propose d'aller prendre l'air une dernière fois avant. Après quelques minutes, il attrape mes joues.

B.A.B : T'as des joues de chat tu sais. Et puis t'es trop mignonne quand t'es sage, je t'aime bien sage.

On fait mine de se chamailler quelques instant avant qu'il ne pose un bisou sur mes joues et qu'il finisse par s'éclipser.

Me voila bien avancée. Je sais encore moins où j'en suis. Et je n'aurai pas cru que c'était possible. Bref, mon nouveau mantra face à la B.A.B's situation, c'est qui vivra verra ... Et autant dire que j'attends notre prochaine rencontre avec impatience. Oui je sais j'avais promis d'arrêter avec B.A.B mais quand même ...

On part dans un bar boite. Alors que je traverse la foule alcoolisée, un mec m'attrape le bras. Il me dit que mon parfum l'envoûte complètement avant de se perdre dans la masse de personnes.

Equitation et Californication

J'ai revu X en soirée étudiante. On a discuté de tout et de rien. Surtout de rien. Et du fait que je ne lui répondais presque plus. Je lui ai avoué que le "trop de sms", ça me gonfle très très vite. Il a approché son nez du mien. J'étais faible et un peu alcoolisée. J'ai posé mes lèvres sur les siennes. On s'est embrassé doucement. A peine. Il agrippé la base de mes cheveux, tout en haut dans ma nuque. J'ai vacillé et une demie heure plus tard, j'étais nue sur lui. Je m'en suis un peu voulu le lendemain matin. J'ai eu l'impression de m'être servi de lui. Parce que j'avais envie d'être avec quelqu'un. Peu importe qui. Parce que je ne répondrais pas plus à ses prochains messages. Je lui ai écrit pour lui expliquer que mon discours de la veille n'avait pas changé. Que je ne cherchais rien et que je prenais ce qui se présentait. Il a eu l'air de comprendre.

Hank Moody m'a écrit dans la journée pour me dire qu'il avait croisé une fille avec le même parfum que moi et que la simple odeur l'avait rendu fou. Ca m'a touché. On a convenu de se voir après mon concours, début avril.
Nb : Hank c'est mon Three night stand de Paris que je connais depuis mes 14 ans, pour ceux qui n'auraient pas envie d'aller se perdre dans les tréfonds de mes écrits.

--

C'est tout ... Pour le moment.

Bonne soirée mes petits chats tout doux,
J.


Ps : Je crois que je vais aller chez Sephora faire le plein de parfum, il a l'air d'avoir un succès tout particulier ces derniers temps ...

Et la petite satisfaction musicale de la soirée ... (Qui dégouline de phéromones)

[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 01.03.16, 21h20 par amelia
  • [0] Like ! le 02.03.16, 14h03 par Bumble
  • [0] Miam le 02.03.16, 16h42 par Lulla
  • [0] Like ! le 02.03.16, 19h44 par James_Aubrey
  • [0] Encore! le 03.03.16, 00h14 par mistermint

Bonsoir les chats,

(Lecteurs amateurs de divertissement, batifolage et autre russerie, je vous conseille de zapper ce qui va suivre et qui s'annonce tout sauf léger et emprunt d'hédonisme. Promis, je ne vous en voudrai pas.)

Cet après-midi en rangeant mon appartement, je suis retombée sur mes journaux. Partagée entre les rires et la folle envie d'étouffer mon moi adolescente, j'ai eu une douloureuse prise de conscience. Il reste cette chose dont je ne parle jamais. Cette chose que je n'écris jamais. Et qui pourtant, telle une épée de Damoclès rouillée, semble trôner au dessus de toutes mes relations.

Je fête mes 17 ans, il y a du champagne, une piscine et des gens qui dansent. Et puis il y a lui. Il y a le doux vent d'été corse et une odeur marquée de vanille et de Monoï. Et toujours lui. Il y a des rires et puis ces cris silencieux. Mes cris silencieux. Il y a ce commissaire qui m'écoute, sourire en coin et tout le poids de son jugement dans son regard. Comment ne pas juger une adolescente de 17 ans avec un goût évident pour la promiscuité qui vient porter plainte pour agression sexuelle. Parfois j'ai l'impression de l'entendre encore penser "Tu l'as pas volé ma p'tite".

Aucune mention de cet événement en 12 ans d'écrits. Et le besoin presque pathologique de balancer ça sur un forum ce soir, entre une histoire de défloration et une histoire d'épilation de sourcil. Je ne comprends toujours pas pourquoi j'y ai repensé. Pourquoi ce soir. C'était il y a longtemps. J'ai fait mon deuil. Et il y a même des jours où j'oublie presque. Ce n'est ni le besoin de compassion, ni même le réconfort que je cherche, j'en suis presque sûre.

C'est plus que ça. Peut être parce qu'en relisant ce journal je me rends compte à quel point il est facile d'être heureuse. D'oublier jusqu'à ma plus profonde cicatrice. Et pourtant, dès que j'y pense, je réalise que nombres de mes relations en porte un peu la marque, d'une certaine manière. Comme un besoin inconscient d'être en contrôle. De ne se rencontrer que chez l'autre. De savoir que si je veux, je peux partir. De savoir que si je suis nue contre ce type c'est parce que je l'ai choisi. De savoir que si ce mec est presque brutal, c'est parce que je l'ai supplié. De multiplier les rencontres, parce que je le veux. Parce que c'est mon choix. Ou d'être suffisamment saoule pour pouvoir vraiment se laisser aller.

Je ne me laisse pas abattre. Je ne me suis jamais laissée abattre. Un soir d'été, je me suis retrouvée face à un choix après que quelqu'un a décidé d'ignorer le mien. Et sans même y réfléchir, j'ai décidé d'ignorer à tout jamais cette voix qui me murmure parfois " Tu l'as pas volé ma p'tite". A ma façon, à grand coup de flirts plus ou moins alcoolisé et de rapports plus ou moins empreints d'amour, je me suis battue. Battue contre cette peur irrationnelle qu'une nuit quelqu'un me refuse à nouveau de choisir.

Je suis navrée pour le post plein de bon-sentiments et l'histoire mélodramatique d'une gamine. Je crois que pour la première fois, j'avais besoin d'en parler. Pour avancer, et pouvoir enfin enfouir ce souvenir tout au fond de mon cerveau.

--

Je reviendrai bientôt vous parler de choses plus gaies. De chatons, de BAB et du week end que je m'apprête à passer.

Bonne nuit,
J.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 03.03.16, 23h49 par Balzac
  • [0] Merci ! :) le 03.03.16, 23h49 par Poivron
  • [0] Wow le 04.03.16, 00h00 par mctyson
  • [0] Wow le 04.03.16, 00h09 par Fredbart94
  • [0] Courage le 04.03.16, 06h30 par Onmyoji
  • [0] Bravo ! le 04.03.16, 07h37 par ChantePaul
  • [0] Bravo ! le 04.03.16, 08h31 par The_PoP
  • [0] Courage le 04.03.16, 10h21 par Stayfun
  • [0] Courage le 04.03.16, 13h02 par Jalapeno
  • [0] Bravo ! le 06.03.16, 15h08 par Lulla
  • [0] Courage le 18.08.16, 22h32 par Aristophane
  • [0] Courage le 19.08.16, 00h28 par nonio

Salut,

Merci pour ce témoignage poignant, ce texte magnifique.
Et sans même y réfléchir, j'ai décidé d'ignorer à tout jamais cette voix qui me murmure parfois " Tu l'as pas volé ma p'tite".
Bravo de te battre contre ce sentiment de culpabilité ; qui touche d'ailleurs la plupart des victimes d'agressions sexuelles. Il y aurait long à dire sur l'origine sociétale de ce sentiment de culpabilité, mais il faudrait un topic dédié. Quoi qu'il en soit il faut le combattre, car on n'est jamais coupable d'être victime.
Je suis navrée pour le post plein de bon-sentiments et l'histoire mélodramatique d'une gamine.
Ben non ne sois pas navrée :) C'est un post de qualité, qui soulève de vraies questions. Et puis ça te fait du bien de l'écrire... C'est bien à ça que sert un journal non ? :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 06.03.16, 22h11 par voucny

Bonjour les petits êtres poilus au doux ronronnement et aux pattes pleines de griffes, (Oui je commence à être à court de synonymes de chatons)

J'ai tardé a écrire depuis mon dernier post. Déjà parce que j'ai énormément révisé donc j'ai pas vécu grand chose ces derniers temps. Et puis aussi parce même si écrire et parler de tout ça m'a fait beaucoup de bien, c'est quelque chose que je déteste faire. J'ai passé des années à me construire, à travailler sur moi pour devenir quelqu'un qui me rend fière, quelqu'un en accord avec mes envies, quelqu'un le plus équilibré possible. Quand j'en parle, j'ai toujours peur que la personne en face pense que j'en joue, que je me plais à en parler. J'ai toujours peur de tomber dans l'attention whoring, sans le vouloir. J'ai des insécurités, comme tout le monde je crois, des complexes, un passé qui revient parfois me hanter, mais c'est des choses contre lesquelles je me bats, des choses sur lesquelles je travaille... Pour moi, pour me sentir bien. Pas des choses avec lesquelles j'ai envie de m'approprier une espèce de fausse sympathie / empathie. J'ai envie d'être appréciée pour moi, pour ce que je suis, et non pas parce que la personne en face se sent désolée pour moi.

Bon et sinon, dans les choses plus légères ... J'ai eu mon (putain de) concours ! That's right, Motherfuckaaaaaa ! Et ca c'est très très très (mais alors vraiment) très cool.

J'ai pas eu beaucoup d'histoires rocambolesques ces derniers temps. J'ai passé beaucoup de temps avec mes amis et c'était cool aussi. Lors de mes dernières soirées, je n'étais pas du tout dans une dynamique de séduction, simplement de rencontre. J'ai croisé quelques personnes tout à fait géniales, dont un Joueur de poker professionnel, qui vit entre Vegas et Malte. Sûrement un des échanges les plus intéressant que j'ai eu depuis longtemps.

Sinon, dans les moments un peu WTF, je me suis retrouvée à dormir avec Chaps et son ancien colloc (et accessoirement mon ancien plan cul) dans un même lit. La nuit a été sans ambiguité, mais au réveil j'ai eu le droit à quelques regards moqueurs de Husky.

Je suis entrain d'oublier B.A.B, même si je l'ai plus vu ce dernier mois que tout cette dernière année réunie. Principalement parce que les choses n'avancent pas malgré mes efforts et qu'il tourne en boucle. Bref, un bel échec cette histoire.

J'ai quand même deux petites histoires à vous livrer ...

La théorie de l'âge parfait (Ou le FR vu par la wingwoman)

L'autre soir je suis sortie boire une bière avec Pony, un très bon ami à moi, Casanova et son meilleur pote. Pony et Casanova fricotais pas mal cet été, mais leur histoire n'a pas donné suite, notamment parce que Casanova est, comme son nom l'indique, un dragueur invétéré. C'est sûrement le mec le plus talentueux que je connais quand il s'agit de séduire. Physiquement il est pas mal mais loin d'être exceptionnel. Par contre il a une tchatche malade. Il est surtout extrêmement taquin. Bref, j'avais envie de vous donner quelques brides de la soirée parce que j'ai trouvé ça assez génial.

Pony lui a fait comprendre dès le début de la soirée qu'il ne coucherait pas ensemble, et c'est exactement ce que Casanova aime, les défis. Et draguer ostensiblement sa pote devant la cible, surtout quand la dite pote rentre dans le jeu, c'est une très bonne façon de rendre Pony dingue.

C : Bon poulette, tu dors chez moi ce soir ? Je vais pas te laisser rentrer toute seule quand même ...
M : Ah ? Tu veux pas finir seul c'est surtout ça, non ?
C : C'est tout à fait ça. Et puis, depuis le temps, va bien falloir que tu passes à la casserole, tu sais.
P : Au fait, C., je t'ai dit que j'avais commencé le pole dance ? Tu devrais voir la tenue que je me suis offert ... * Lui montre un ensemble mini-short / brassière *
C : Elle est cool. T'aurai un tout petit plus de seins, tu serai indécente dedans ... Tu veux pas te mettre à la pole dance ? J'imagine bien ce genre de brassière sur toi ...
M : Tu sais très bien que si tu me voyais habillée comme ça, tu finirai par tomber amoureux de moi, et ça serait chiant pour tout le monde ...
P : Je crois savoir qu'à une époque, les petits seins te dérangeaient pas tant que ça ...
C : J'ai jamais dit que j'aimais pas les petits seins
(Blablablabla)
C : Moi je crois que la gamme d'âge parfaite pour les femmes c'est 28 - 35 ans, avant 28 elle ne savent pas sucer, après 35 ans elles veulent des gamins. Ton avis sur la question ?
M : Pas une seule fille pour te faire changer d'avis ?
C : En fait si ... Il y a quand même une de mes exs qui suçait sacrément bien (*Pony sourit*) ... Tu sais la parisienne ... (*Pony Fulmine*)
(Puis la conversation reprend un ton plus neutre)

Pony finit par rentrer parce qu'elle travaille le lendemain. Je reste finir mon verre avec Casanova, qui reçoit une invitation de Pony pour aller boire un verre, juste en tête à tête dans la semaine.

Jeu, Set et Match

Disclaimer : Ca ne marcherai pas sur n'importe qui hein. Pony, tout aussi adorable qu'elle peut être, a un léger problème d'égo et adore être traitée comme une princesse. Et il la connait très bien. C'est surtout ça qui a marché. Mais j'ai trouvé ça amusant de regarder le jeu de séduction d'un autre oeil.

Le café c'est cool ...

L'autre jour, en sortant du métro, j'aperçois ce mec, assis sur un banc, entrain de lire American Psycho. Nos regards se croisent, on se sourit. Il est mignon le bougre avec ses cheveux chatains en bataille, ses yeux verts et sa barbe de 3 jours.

M : Excuse moi de te déranger, tu connais bien le quartier ? *Grand sourire plein de dents *
L, me souriant : Ouais, j'habite pas trop loin, pourquoi ?
M : Je me disais que tu pourrais me conseiller un endroit où on pourrait aller boire un café ? Ou une bière, je suis pas difficile hein. Et puis au pire, si on s'ennuie, on pourra toujours parler d'American Psycho, c'est un de mes bouquins préféré
L en rigolant : Ca serait avec plaisir mais j'attends un ami là. Demain si tu veux ?
M : Je ne vais pas aller boire un café avec un mec dont je connais même pas le prénom !
L : Maxime. Alors tu me le donnes ce numéro où je dois te supplier ?

Efficace. Il m'a écrit dans la soirée pour fixer la date. On se voit Jeudi.
Voila, petite victoire, mais jolie victoire quand même.

Bonne journée mes petits chatons,
J.


A savourer avec le soleil ...

[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 30.03.16, 15h25 par The_PoP
  • [0] LFG ! le 30.03.16, 16h06 par amelia
  • [0] Sympa :) le 30.03.16, 16h42 par Onmyoji
  • [0] Bravo ! le 30.03.16, 17h07 par Poordonkey
  • [0] Cool le 30.03.16, 20h08 par Rickhunter
  • [0] Like a boss ! le 31.03.16, 00h00 par mistermint
  • [0] Sympa :) le 31.03.16, 11h17 par Balzac
  • [0] Encore! le 01.04.16, 09h51 par Lulla
  • [0] Bien joué le 05.04.16, 23h47 par MaryeL

Tu couches trop, trop vite !

Edit : et en plus même pas avec moi :frown:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 30.03.16, 17h01 par Mr.Smooth
  • [0] mdr !! le 30.03.16, 17h04 par Sathinelilly
  • [0] Fichtre ! le 30.03.16, 18h08 par Jsh
  • [0] Absolument le 30.03.16, 18h50 par mctyson
  • [0] Ca va mieux en le disant le 30.03.16, 20h03 par Rickhunter
  • [0] Miam le 31.03.16, 11h18 par Balzac
  • [0] Friendzone ! le 31.03.16, 11h44 par ChantePaul

Je viens de découvrir ton journal... wow!

Ce qui m'a le plus marqué, quand même, c'est ça, en première page:
En gros, je suis une bille en séduction ou presque

Je n'ai pas assez d'imagination pour concevoir un monde ou tu serais significativement plus douée que maintenant.
Tu serais une nouvelle force de la nature!

Image






J'aurais même tendance à penser que la structure de l'espace-temps de la séduction de nuit en serait sérieusement affectée, portant son existence à la limite de la stabilité...

Image


Mais que ces considérations ne t’arrêtent pas dans ta recherche des secrets de séduction des nones shaolins ;-)

En tout cas, ça fait plaisir à lire!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 14.04.16, 14h06 par Jsh

Bonjour JSH


j ai commencé a lire ton journal et j avoue que j ai été impressionné..honnetement
c est peut etre idiot ce que je vais dire ,mais tu es très attachante en te lisant
(bon sang qu est ce que je regrette mes maladresses sur le forum)

Tu as un style assez original et agréable, j ai vraiment des cours à prendre.

je resterais discret dans mes interventions,mais je continuerais à te lire
avec beaucoup de plaisir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 14.04.16, 14h06 par Jsh

M : Je me disais que tu pourrais me conseiller un endroit où on pourrait aller boire un café ? Ou une bière, je suis pas difficile hein. Et puis au pire, si on s'ennuie, on pourra toujours parler d'American Psycho, c'est un de mes bouquins préféré
Bam ! :mrgreen:
Simple et efficace, <3 comme disent les jeunes !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 14.04.16, 14h06 par Jsh

J'adore, tu es incroyable!

Même dans les "plans lose", tu es d'une fraîcheur et d'un naturel… c'en est frustrant. :D

Et comme j'admire ta capacité à accepter ton besoin de contact! J'imagine que vu le recul que tu as dessus, ça a dû être source de nombreuses réflexions, mais ça va m'inspirer, faut vraiment que je réfléchisse à ce qui me bloque, au fond.

Surtout, ne t'arrête pas! :-)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 14.04.16, 14h06 par Jsh
I know he plays with me
But when he comes all flirty
I can't help but surrender
And it just feels like forever

Bonjour les chaaaaatons,

Déjà ...Merci pour tous les gentils messages. A tous ceux qui viennent se perdre ici régulièrement. Vous êtes géniaux.

@Spring : Ahaha, tu m'as tellement fait rire ! La vérité c'est que je pourrais être significativement moins naze. Disons que je connais les situations où je suis à l'aise (les soirées principalement) et j'ai du mal à sortir de ma zone de confort. Mais j'y travaille !

@Mothra : Merci beaucoup :)

@Jalapeno : On ne le dira jamais assez, mais en séduction il faut rester simple ! Comme dans beaucoup de domaine, Less is more.

@MaryeL : Merci, tellement. Tu sais que ça me touche un peu (:Autocollant Pusheen mignon:). A ce sujet, FK, si tu passes par là, on a une suggestion à te faire avec MaryeL pour les nouveaux autocollants FTS ... ;)

--

Ode aux regards

J'aime les regards. Ceux qui ne veulent rien dire et ceux qui se suffisent à eux même. Les insistants et les coups d'oeil à la dérobée. Ceux qui s'arrêtent là et ceux qui sont une incitation à plus. Ceux qui s'accompagne d'un sourire gêné et ceux qui sont terriblement assumés.

J'aime regarder les gens. Leur sourire pour rien. Dans la rue, dans le métro, en soirée ... Les jeunes, les vieux, les hommes, les femmes. Certains trouvent ça déstabilisant. Certains détournent leur regards. Certains y voit une invitation. Certains comprennent.

Il y a eu cet homme, accoudé à l'autre bout du bar. Celui qui a soutenu mon regard. Celui qui me disait plein de choses avec ses yeux. J'écoutais distraitement l'amie qui m'accompagnait, perdue dans le bleu océan de cet inconnu. Je ne pourrais pas dire combien de temps l'instant a duré. 5 minutes. Peut être même 10. On ne s'est pas retrouvé, happés dans la foule dense d'un bar à l'heure de pointe. Mais je sais qu'on s'est dit beaucoup.

Il y a eu cet homme, qui attrapé mon bras alors que je sortais du métro.
" Je voulais juste te dire que je te trouve magnifique. Ce regard, ce sourire. Ne change pas"

Il y a eu ce serveur, dans ce même bar.
" Je ne pas laisser une demoiselle qui sourit autant payer sa bière. Et puis ce regard que tu as. Il y a quelque chose de beau dedans. Quelque chose de vrai. "

Ces regards. Ces sourires. Ces instants qui rendent heureux. Simplement.


La Règle des Septs

Je suis sortie hier. Encore. J'ai bu des verres avec mes copains qui se prenaient la tête pour des bêtises. J'ai préféré errer dans la boite que de me morfondre dans ce noeud de tension.

Un regard. Un blond. Des yeux bleus. Il est beau. Je lui demande du feu. L'exiguïté des lieux me permet de multiplier les contacts physiques avec beaucoup de naturel. On discute, de musique, de boulot, de nos vies. On rit beaucoup. Mes yeux plantés dans les siens, le sourire en coin, la fumée que j'exhale très lentement sans jamais arrêter de soutenir son regard. La tension. Cette tension. Je la sens, elle me prend aux creux des reins, mes sens sont en ébullition. Une inconnue se joint à nous. Rien ne s'est encore passé, mais je le sais, il le sait, elle est de trop. Elle me parle, elle veut que je rencontre ses amis. Parce que je suis jolie et qu'ils sont sympas et qu'ils pourraient me plaire. D'ailleurs il y en un là bas, il veut me parler, mais il n'ose pas, c'est pour ça qu'elle est là. Je ne l'écoute pas vraiment. J'effleure le bras du Blond, doucement. Une caresse du bout des doigts, imperceptible, mais lui a compris.

M: J'ai cru qu'elle ne partirai jamais.
L : Ah oui ? Et tu vas faire quoi maintenant ?

Une invitation. Il ne m'en faut pas plus. Quelques centimètres séparent maintenant ses lèvres des miennes. La tension est presque insupportable. L'air qui nous sépare semble atteindre la centaine de degrés. Je joue. Longtemps. Je caresse ses lèvres des miennes. Il me plaque contre le mur. On s'embrasse longtemps. Le désir presque intenable pendant qu'il presse son corps contre le mien. On reste longtemps comme ça. Je crois que j'aurai pu partir avec lui à cet instant. Aller me perdre dans le dédale des rues désertes et dans ses bras.

Dur retour à la réalité. Mon téléphone sonne en continu. Je dois retrouver mes amis. Ils me cherchent. J'abandonne ma bulle de sensualité. On se re-croisera quelques fois, mais la logistique est catastrophique à chaque fois. Il me gratifie d'un joli sourire en partant. On ne se reverra pas, mais ça ne change rien.

La soirée poursuit son cours. Les corps dansent. Les esprits s'échauffent. Les couples se forment et se déforment. Je regarde le spectacle, savourant mon verre d'eau (Vous vous y attendiez pas à celle là hein !). Je remarque un homme qui fait pareil. Je vais lui parler, naturellement. Ses yeux verts, sa barbe et ses cheveux noirs. J'attrape son poignet pour regarder son tatouage. Un dessin très fin, qui contraste avec ses muscles saillant et sa carrière militaire. Il aime les livres aussi. Alors on parle de ça. Et de Monstre et compagnie. Ma main qui touche sa barbe " presque aussi Fluffy que Sully ". Il rigole. Un éclat de rire tellement sincère. On parle, longtemps. Les autres s'enfuient du club en titubant et nous restons une petite éternité à discuter assis sur les marches froides d'un porche. Il me câline, très doucement. "Je veux toucher la petite chose fragile qui se cache sous ton sourire mutin et ton humour". Sa voix est très douce, très calme. Il m'embrasse, tout naturellement, tout simplement. Avec beaucoup de retenue et de douceur. Il m'enlace de tout son corps. " Je veux te revoir. Tu es une jolie fille et une belle personne ". Touchée. Je dois rentrer, toujours cette logistique terrible, mais il comprend.

L : Au fait, tu as quel âge ?
M: Tu me donnes quel âge ?
L : 20 ans ? Non ? 21 ans ? Non ... (*Il continue de monter graduellement*) 25 ans ? Sérieusement ? Je le crois pas ... Il faut que je te dise, j'en ai 18.

(Damn ! Le 1997 de sa carte d'identité est mal passé ! )

On s'embrasse une dernière fois et je pars.

Je suis sortie hier. J'ai rencontré deux hommes. Ils étaient beaux. Deux rencontres le même soir, et pourtant elles me semblent à des années lumières l'une de l'autre. L'un, très désirable, de 32 ans et l'autre, très tendre, de 18 ans. 7 ans de différence.

J'ai reçu un message du brun ce matin, il me propose d'aller faire une sieste chez lui cet après midi. Je crois que je vais y aller.

Avancer, vivre.

Bonne journée les chats,
J.


Ps: J'ai vu aussi l'homme à American Psycho. Une très jolie rencontre. Je vous en reparlerai.
PPs : Souriez !

[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 14.04.16, 14h23 par MaryeL
  • [0] Like ! le 14.04.16, 15h05 par amelia
  • [0] Like ! le 14.04.16, 17h30 par Poordonkey
  • [0] Yesssss! le 14.04.16, 17h37 par ChantePaul
  • [0] Yep ! :) le 14.04.16, 18h48 par Acier
  • [0] Bien joué le 14.04.16, 20h08 par Lulla
  • [0] Bravo ! le 15.04.16, 08h01 par The_PoP
  • [0] Merci ! :) le 16.04.16, 01h19 par mistermint
  • [0] Like ! le 16.04.16, 18h59 par Balzac

Bonjour les chats,

Très très rapidement.

Vendredi soir, je suis sortie. J'ai fais des bières pongs, j'ai bu des shooters, et j'ai embrassé un étudiant trop grand. J'ai aussi eu une jolie déclaration d'amitié par l'un des individus que je préfère au monde.

Hier soir je suis sortie. Feline est de retour, alors on a bu trop de vodka-redbull, j'ai trop regardé ce rugbyman aux yeux très très bleus et on a fini par prendre un bain ensemble a 4h du matin (entre autres choses ...).

J'aurai aimé vous faire des FR cools, pleins de jeu et de séduction. Mais j'ai même pas joué. Hier j'ai carrément fait la plus Katroushkesque des approches. Après s'être bouffés des yeux pendant 20 minutes, je suis passée à côté de lui et lui ai murmuré un "J'ai envie de toi" à l'oreille. Aussi simple que ça. Le pire c'est que ça a marché.

Je suis dans un état bizarre en ce moment. J'oscille entre le très bien et le très mal. Ca passera, ça finit toujours par passer. En attendant, je bois trop et j'essaie vainement d'éteindre mon cerveau plutôt que de gérer le trop plein d'émotions auquel je devrai faire face.

Je reviendrai vous parler de mon individu préféré, et de jolies rencontres. Mais pas aujourd'hui.



Bon dimanche les chats,
J.


[youtube][/youtube]
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 17.04.16, 22h05 par MaryeL
  • [0] Like ! le 17.04.16, 23h49 par amelia
  • [0] La suite, vite ! le 18.04.16, 22h25 par mistermint

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre