Rencontres, nuit et petite mélodie

Note : 75

le 05.04.2016 par amelia

257 réponses / Dernière par FK le 07.10.2021, 08h35

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Au vu des choses qui te font un peu flipper (ton entourage/passé, les choses dont il n'est pas au courant...), perso je serais tentée de te dire "temporise"... (mais je ne suis pas toujours un modèle de courage..)

Je comprends tout à fait pourquoi tu peux être amenée à penser tout ça... Ce que vous vivez est fragile, c'est un début un peu compliqué...Pas forcément le moment de brusquer tout ça et de l'alourdir de mécompréhensions (il paraît que ça n'existe pas comme mot?... tant pis je l'utilise quand même!..), de malentendus, qui devront forcément être suivis d'explications, d'argumentations...Pas spécialement bienvenu comme contexte au moment où tout le monde navigue un peu à vue..

Bref, je pense qu'il y a moyen d'être d'avantage à l'aise dans ces circonstances quand on sait que l'autre nous connaît un peu et qu'on se sent d'avantage en confiance dans ce que l'on vit à 2...et ça peut venir vite :)

Voilà..c'était le point de vue de la froussarde de service ;)

Edit: Je me suis peut-être mal exprimée, alors j'ajoute quelques détails ;)

Il n'est évidemment pas question de cacher quoi que ce soit, encore moins de jouer un rôle.. Juste de réfléchir au contexte et à la façon dont c'est abordé.. Pour ma part, je trouve ça plus "secure" d'aborder ce genre de sujet en poursuivant la découverte de l'autre en duo plutôt que d'avoir à s'expliquer en semi catastrophe suite à une "gaffe" de pote par exemple.. Mais ce sont des choix très personnels...

Lui faire part de ton raisonnement sur le couple libre lors d'un échange que vous pouvez avoir, puis lui dire en passant que lui te donne envie de t'investir différemment ne pourrait plus te faire craindre qu'il l'apprenne au cours d'une soirée par exemple...

Quoi qu'il en soit...suis ton nez et tes tripes ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 19.09.16, 13h32 par Aristophane

Je pense plutôt comme Aristophane qu'il faut t'assumer comme tu l'as toujours fais.

D'une parce que jouer un rôle n'est jamais très plaisant et de deux parce que la vérité finit toujours par se savoir à un moment ou un autre.
Et personne n'aime découvrir qu'on lui a caché certaines choses et encore moins quand il s'agit d'une partie de notre personnalité.

Il y a un risque qu'il soit bien plus déçu de découvrir plus tard que tu n'es pas la Amélia que tu prétendais être.

Après il y a pas de bon ou mauvais choix, juste un choix qui aura des conséquences (que l'on ignore encore).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] En effet le 19.09.16, 15h41 par Aristophane
  • [0] Trop dogmatique le 19.09.16, 16h11 par Thedaze

Sorry d'en rajouter une couche. Lulla je te plussoie.
Temporise.
Mon expérience:

Je suis passer par ta case il y a peu de temps et j'ai trouvé dur de tout gérer en même temps dans la même soirée: début de relation compliquée+ ex straight + ex plan Q + ex sexfriend + ex ONS dans les parages. Gnaaaa! Un guronsan et un doliprane please!

Tu risques de stresser et de vraiment pas passer le moment que tu voudrais apprécier. C'est dur dans le sens où on voudrais partager certain moments en société avec la personne qui nous fait kiffer mais c'est risqué pour un début, quand tout n'a pas été mis à plat et bien compris par tout le monde.

Perso j'ai réussi à évincer mes relations libres et ONS de tout contact avec ma nana au moment M. Mais c'était tendu.
Je sais pas si ma nana aurait apprécié de savoir que j'avais baisé avec plus de 50% des autres filles de la soirée. Je ne la connaissais pas assez à ce moment précis pour connaitre ses réactions.



"Mais la vérité caché à l'autre?" me dirat-on. Ok mais c'est pas simple de tout balancer sur sa vie passée comme ça, surtout quand on est pas spécialement dans la norme. Surtout lors d'une soirée qui se veut détente et bonne humeur. C'est pas trop le moment je crois. Avant-après, pas pendant. Je suis 100% dans l'idée d'assumer sa vie néanmoins il y a des manières et des moments pour dévoiler certain pans de son existence.




Maintenant on est au stade où on parle de nos relations antérieurs et de comment on voit le futur CF: mon journal mais ça prend du temps.

Voila à refaire je referai pas tout de suite ce genre de trucs. Mais c'est mon ressenti et mon point de vue. As I use to.

XXXXXXX

Néanmoins, j'étais conscient du risque. J'ai pris sur moi en toute connaissance de cause et OSEF be yourself! C'est une expérience de plus, un peu bancale, mais expérience quand même.

Courage pour la suite et bonne pendaison de crèm'
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Instructif le 19.09.16, 16h53 par Aristophane
  • [0] C'est pas faux le 20.09.16, 09h36 par r-0

Au final le problème ne s'est même pas posé puisque c'est terminé et cette fois pour de bon avec Gaspar.
Il a recouché avec son ex dimanche. Je vous mettrai les détails plus tard.
Ironie du sort, c'est le jour où on tournait la scène du départ de Nuit en avril.

Sinon j'ai rencontré un mec très cool en boîte samedi soir. Ça aussi je vous raconterai !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 29.09.16, 17h23 par Aristophane
  • [0] Courage le 29.09.16, 18h34 par Bumble
  • [0] Pas de chance mais ça arrive le 29.09.16, 21h56 par Jalapeno

Bonjour amelia.
amelia a écrit:

Sinon j'ai rencontré un mec très cool en boîte samedi soir. Ça aussi je vous raconterai !
Chouette! J'attends la suite! :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Inutile le 30.09.16, 19h11 par Onmyoji
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

"Au revoir petit chat"


C'est donc terminé avec Gaspar.


Je suis remontée à Paris le 14 septembre. Le 16, on allait au ciné ensemble. Le 20 on se voyait encore. On arrive enfin à au moins commencer à coucher ensemble. Les capotes n'allaient encore pas. J'ai eu mal pendant 2 jours de mon côté. Bref. C'était cool. Il reste sur le tournage, il nous assiste. Il m'embrasse en partant. Je lui lance des piques sur son ex plusieurs fois. Clairement je suis perdue. Je me sens sur la retenue et en même temps je n'attends qu'une chose : qu'il me dise qu'il ne la verra pas. Le jeudi 22, il annule sa venue, il bosse. Je ne le vois pas du week-end, il préfère voir ses potes et ... Son ex.
Le lundi, je lui demande si on se voit toujours le lendemain. Il répond que oui il viendra sur le tournage mais pas trop longtemps, qu'il a beaucoup de choses à faire. Je lui réponds que j'aimerais le voir seul, qu'il a quand même vu son ex et qu'il serait enfin temps d'en parler.

On se retrouve donc chez moi le mardi vers 13h. Il arrive, me fait la bise. La bise. Je crois qu'à partir de là, c'était déjà très clair.
Il me demande des nouvelles du film. Je lui demande comment s'est passé son week-end.

-Super.

- Mais encore ?

- Ben j'ai couché avec elle.

- Ok je crois qu'il n'y a pas grand chose à ajouter.

Honnêtement ça m'a fait un sacré coup. On a parlé pendant 45min, j'étais froide, en colère, fermée, dure. Il a voulu me faire des calins, je l'ai repoussé.

En gros, il n'a plus de sentiments pour elle, juste de l'attirance physique. Mais il ne veut rien, ni avec elle, ni avec moi. Il ne se sent pas "prêt". Un peu tard pour s'en rendre compte. Je lui ai dit qu'il m'avait menti.

- Je t'ai demandé si c'était bien terminé avec tes ex, tu m'as répondue oui droit dans les yeux.

- Oui mais c'était bien terminé. Après ça dépend du sens de "terminé".

- Arrête de me prendre pour une conne.


Je lui ai dit que c'était pathétique. Qu'il était pathétique, que j'étais pathétique, que c'était une fin pathétique. Et un beau gachis. Je lui ai dit que si c'était juste pour ça, je ne l'aurais jamais fait autant entrer dans ma vie. Qu'il a manqué d'honnêteté depuis le début. J'ai ajouté que je m'en voulais autant qu'à lui parce que je n'aurais jamais dû accepter une telle situation.
Il me suppliait de sourire. "On a passé des bons moments quand même non ?". Il répétait cette question et je refusais de répondre.

- Il vaut mieux arrêter maintenant que s'attacher et stopper dans 3 mois, ce serait pire.

J'ai pensé très fort "va te faire foutre".

Il a fini par partir. Je l'ai accompagné à la porte. Je lui ai donné les dernières capotes que j'avais acheté pour nous.

- Arrête Amé s'il te plait.

- Je n'en ferai rien. Prends les. Tu pourras aller baiser les autres filles de Tinder comme ça.

J'ai insisté. Il a fini par les prendre.

Il m'a serrée dans ses bras. J'avais envie de lui. Et de pleurer. J'avais envie de lui demander de rester. Je suis restée immobile, froide.

A l'ascenseur, il m'a suppliée de sourire. " Tu es si belle quand tu souris". "Je t'en prie dis moi que c'était bien nous deux, que tu gardes de bons souvenirs..." "J'ai toujours été sincère tu sais.".
" Tu sais, je le sais au fond que tu étais sincère. Et c'est surement ce qui me fait le plus de mal.".
Il a continué à me demander de sourire. Je sentais les larmes monter. Je lui ai dit "Pars maintenant s'il te plait. Rentre bien."
"Au revoir petit chat."

Je suis rentrée, je me suis assise et j'ai pleuré. Je me suis précipitée à la fenêtre pour l'appeler, lui dire de monter. Il était déjà parti depuis longtemps.
Je me suis endormie un peu. Je lui ai envoyé ce que j'avais écrit sur lui. Une suite à mon texte. Quelque chose de beau et triste.

Il l'a lu, a adoré.

Voici les derniers échanges.

- Top !
Pour moi, c'est juste incompréhensible de croire qu'un ptit bout de femme d'une vingtaine d'année puisse d'écrire quelque chose d'aussi profond. T'as un reel fon pour l'écriture Amé


- Peut-être parce qu'au final tu n'as certainement aucune idée de qui je suis vraiment, ou ce que j'ai pu vivre. Merci. Tant mieux si ça t'a plu. Prends ça comme une sorte de cadeau d'adieu.

- Adieu ?

- On ne se reverra pas, donc oui cadeau d'au revoir, d'adieu, prends l'expression que tu préfères

- On aurait pu partager des moments sympas, comme des cinés, nous amoureux du 7eme art ;)

Mais tu le vois différemment et je comprends.

Bisous


- Mais t'es serieux ? C'est pas parce que toi t'as plus envie de moi et que je ne t'excite plus que c'est réciproque. Je t'ai dit la dernière fois qu'on ne serait jamais amis. Tu penses vraiment qu'on va se voir comme si de rien n'était, à se raconter qui tu as baisé la veille et avec qui j'ai couché ? Tu peux pas tout avoir, ça ne marche pas comme ça. Ça aurait été possible si tu t'étais bien comporté, ou au moins si tu m'avais dit être désolé. Or pas une seule fois tu ne me l'as dit.
Tu te caches derrière ton semblant de sincérité, mais c'est uniquement pour faire du bien à ta conscience et éviter de voir que sur ce coup tu as été égoïste. Tu as pensé un seul instant à ce que je ressentirais au moment où tu me dirais avoir couché avec elle la veille ? Je crois que le fait que tu aies couché avec elle alors que tu n'as même plus de sentiments, c'est encore pire. J'aurais pu comprendre si tu l'aimais encore. Je crois que j'aurais même pu trouver ça beau. Mais là c'était juste une histoire de désir. Juste du sexe sans rien de plus. Sans logique. Tu n'avais tellement pas de respect pour moi que tu t'es permis ça et de me le balancer à la figure. Moi aussi j'ai du désir et de l'attirance pour d'autres, pour autant je me suis gardée de faire n'importe quoi et de te le dire. Tu m'as demandée hier comment je savais que ça finirait mal. C'est très simple. Tu me fuis depuis notre première rencontre. On s'est vu ensuite, mais on n'a rien partagé. Tu as tout fait pour m'éviter. Pour éviter de m'écouter, de me parler et de partager du vrai avec moi. A aucun moment tu n'as pris le temps de me demander comment moi je voyais les choses, ce que je voulais, ce que je pouvais attendre de toi. Tu aurais été très étonné si tu l'avais fait.
Tu te caches en me disant que c'est plus facile d'arrêter maintenant que dans 3 mois. C'est une raison de merde. C'est juste lâche. T'as peur de vivre quelque chose, ok, mais ne me dis pas que tu prends la décision pour me protéger. Je suis assez grande pour me protéger toute seule et faire mes choix. J'ai toujours refusé de prendre des décisions par la peur. Si toi tu le fais, alors assume mais ne te cache pas derrière l'idée que c'est pour moi que tu le fais. D'autant qu'au final c'est peut-être moi qui aurais coupé court au bout d'un moment. J'ai été capable d'écrire quelque chose de beau sur toi. Mais il n'empêche que c'est un beau gâchis et une fin pathétique. Je suis blessée et déçue. Alors non, on ne risque pas de passer des moments sympas ensemble pour l'instant.


- Je ne me suis pas excusé hier ? Je n'ai pas prononcé le mot "désolé" ? C'est une blague j'espère. Bref, tu as raison, on ne pourra pas être ami, trop d'attirances physiques et de pulsions sexuelles. Donc on va se contenter de se dire au revoir, et à un de ces jours peut être.

- J'aurais aimé te dire que c'est possible. J'aurais aimé pouvoir donner une suite constructive. Vraiment. Ou même coucher avec toi sans attache. Apres tout j'ai toujours été très douée pour les amitiés érotiques. Mais la situation me fait trop de peine pour ça. Tu m'as blessée et je peux pas faire abstraction aussi facilement. Ça semble te surprendre que ça me touche, c'est marrant. Donc oui, à un de ces jours.


C'était le 28 septembre.
Il m'a supprimée d'instagram le lendemain.
Il a ensuite vu ma story sur snapchat tout le week-end. Je sortais, je m'amusais, je m'éclatais clairement. Sans lui.

Depuis dimanche/lundi, il aime et commente absolument tout sur facebook. Les trucs du film sur la page du film et sur la mienne. Comme si de rien n'était. Je réponds de façon cordiale. Mais ça me perturbe. Je ne comprends pas ce qu'il essaie de faire et le résultat c'est que ça me déstabilise. Il ne me laisse pas l'oublier et passer à autre chose. Je n'aime pas son comportement.

Je pense à lui encore. On ne va pas se mentir. Il me manque. J'ai toujours envie de lui. Mais à côté de ça, c'est allé trop loin.




Alex

Le fameux week-end où Gaspar recouchait avec son ex, je rencontrais un charmant jeune homme. Chatain clair barbu aux yeux bleus, gueule d'ange. On changeait de boîte, il était 3h30 du matin. Je venais de passer le meilleur début de soirée de l'année, voire de ma vie avec Juju à danser. J'avais mal aux pieds et il était tellement bourré qu'il ne marchait plus droit. Malgré ça, on a réussi à marcher 20 min et avoir une conversation intéressante. Je me suis rendue compte en cours de route qu'il était vraiment mignon. Il sentait bon. Un marchand de fleurs passe.
- Pas avant qu'on ait couché ensemble quand même !
- Ahaha d'accord.
- Ce sera la récompense si je suis un bon coup.
- T'inquiète tu prendras tellement cher que t'auras pas l'occasion de me montrer tes performances.
Et on a rigolé comme des enfants.

Une fois dans la nouvelle boîte, on a pris des photos dans un photomaton. J'ai gardé les clichés. On a dansé, on s'est rapprochés, on a ri. Pas de bisou, juste un bon moment, et une attirance. Juju m'a demandée pourquoi je n'attaquais pas. Déjà il y avait Pierre dans l'équation. Ensuite " Je crois qu'il pourrait vraiment me plaire. Je n'ai pas envie que le premier bisou se passe alors qu'il est bourré. Je préfère attendre, le laisser venir et on verra. ".
Je suis partie vers 5h. Il m'a pris dans les bras et on a conclu qu'on allait se revoir.

Le lendemain, il m'a ajoutée sur facebook et m'a envoyée " J'ai passé une très belle fin de soirée avec toi, merci de t'être occupée de moi.". On a parlé pendant 15 jours, à coup de 2 ou 3 messages par jour.

Je l'ai invité à ma pendaison de crémaillère hier soir. Il était réticent au départ. " Mais tu vas être débordée, on va pas avoir le temps de parler...". Je lui ai répondu que ça ne nous empêcherait pas de passer un moment plus tranquille tous les deux plus tard.

Il est donc venu avec deux potes. On a pas mal discuté tous les deux au début. Il est intéressant, à l'écoute et il me plait beaucoup. Il a rencontré tous mes amis et ça s'est globalement bien passé. Il est très sociable et a discuté avec tout le monde.

On se décide à tous jouer à un jeu d'alcool au milieu de la soirée. Il restait 10 mecs pour juste Juju et moi. Je suis assise sur les genoux d'Alex. Il donne un gage à Antoine ( ou celui que je vois depuis Avril). M'embrasser. Haaa s'il savait.... Le coup du hasard était assez drôle.

Ses potes sont partis juste après. Il habite loin et voulait rester. Il m'a demandée s'il pouvait rester dormir. J'ai accepté. Sachant que de toute façon j'ai mes règles et je ne suis pas épilée donc double peine.

Les derniers partent pour 5h. On se retrouve tous les deux.
Je fais le lit et je file à la douche.

Je suis nue dans la salle de bain et qui je vois entrer .... Evidemment je le fais sortir, surprise. "Tu m'as donné envie d'une douche...". Oui mais non. Pas du tout. Il me dit qu'il est désolé en sortant, qu'en effet c'était bizarre. Oui très. Heureusement que je ne suis pas pudique. Pour sa défense, il était bien bourré.

Je finis par le rejoindre dans le lit. Il me prend dans ses bras. Il me demande quels soucis de santé j'ai eu (pourquoi je ne bois pas donc). "Tu es sûr de vouloir connaitre cette histoire à 5h du matin ?". "Sauf si tu n'as pas envie d'en parler, oui". J'ai donc raconté. Ce que je ne fais absolument jamais. Il a écouté. "Tu es forte. ça a dû être très difficile.". On a discuté encore pendant 1h d'alcool, de sexe, de contrôle, de science. On a fini par s'endormir.
J'ai dormi dans ses bras. Accrochée littéralement à son bras autour de moi. Comme si ma vie en dépendait. On ne s'est pas décollés. Pour autant il n'a rien tenté du tout. Ni bisou, ni rien.
Je me suis réveillée vers 10h. Je l'ai regardé dormir. Je repensais aux mots de Perlambre dans son journal. Sur l'abandon dans le sommeil. La vulnérabilité. Et je pensais à Gaspar. Ses bras autour de moi, ses baisers au réveil. Son odeur. Son corps. Je me suis rendormie.
J'ai rouvert les yeux à midi, c'est lui qui me regardait dormir cette fois ci. Je m'étais accrochée à son bras inconsciemment. Encore. Dans mon second sommeil. Et il n'osait pas me l'enlever.
Il s'est levé. M'a proposée de me masser, ayant le dos bloqué. J'ai décliné.
" Tu as été très sage cette nuit." " J'ai essayé." "Mais encore ?""C'était vraiment pas facile mais j'ai essayé.". J'avais envie de lui répondre qu'il n'aurait même pas dû essayer d'être sage. Mais apparemment j'ai perdu mon sens du jeu. Je lui ai mis des gateaux dans du papier alu. Il m'a pris dans ses bras à la porte, m'a fait la bise et à ajouter "On se voit le week-end prochain ?". " Oui bien sûr". Et il est parti.

J'ai passé la journée couchée, impossible de bouger à cause de mon dos. Dans son odeur sur mes draps. Perdue par son comportement ambigu. J'aurais voulu qu'il m'embrasse. Me sentir désirée.

Je lui ai envoyé un message en début de soirée "J'ai ton parfum dans mes draps. Je t'avais dit qu'il tenait bien sur toi :) (et oui je suis toujours couchée).". Il l'a vu et n'a pas répondu.


Il me plait vraiment je crois. Je le trouve bien. Mais je suis perdue. Je pense toujours à Gaspar. A Nuit parfois aussi encore. Et j'ai l'impression de ne pas lui plaire, de ne pas l'attirer.
J'ai arrêté tinder. Je n'ai plus du tout envie d'histoires uniquement physiques. Je n'ai pas envie non plus de construire de nouvelles amitiés érotiques. J'ai envie de rencontrer quelqu'un ou de rester seule.
Mais à la fois je ne sais pas vraiment où je vais.
Et clairement j'ai la trouille. ça ressort clairement dans mon comportement avec Alex. Je suis beaucoup plus sur la réserve que d'habitude. Comme un petit chat sauvage qui se laisse difficilement apprivoisé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 09.10.16, 04h17 par Nonchalance
  • [0] Courage le 09.10.16, 08h21 par Aristophane
  • [0] Courage le 09.10.16, 09h03 par Perlambre
  • [0] Courage le 09.10.16, 09h32 par Jsh
  • [0] Fichtre ! le 09.10.16, 10h11 par Mr.Smooth
  • [0] Courage le 09.10.16, 10h23 par Jalapeno
  • [0] Courage le 09.10.16, 11h48 par RosieRosette
  • [0] Courage le 09.10.16, 14h49 par Stayfun
  • [0] Courage le 17.10.16, 17h14 par Onmyoji

J'ai l'impression de comprendre ce sentiment. Quand tu révèles ton intimité à des personnes à qui tu tiens et qu'elles trouvent le moyen de la piétiner comme si de rien n'était.
Se demander comment on a pu autant se tromper. D'où vient leur lâcheté ? Pourquoi sont elles autant convaincues d'être dans le vrai quand elles sortent des excuses bidons ?

Je n'ai toujours pas trouvé de réponse mais ça me fascine. À défaut j'ai trouvé de quoi en rire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 09.10.16, 08h22 par Aristophane

Amé <3

Alex est peut être juste un peu empoté. Il s'est peut être dit que comme tu l'avais fait sortir de la salle de bain, il s'était grillé et il était mal à l'aise. Peut être qu'il n'a juste pas essayé par peur de te braquer et de rendre la fin de soirée bizarre. Tu ne crois pas ?
Essayez de vous voir tous les deux, sans alcool dans l'équation (oui c'est moi qui dit ca ^_^). Et vois ce que ça donne. Mais tu pourrais être surprise.

-----
Comme un petit chat sauvage qui se laisse difficilement apprivoisé.
C'est rigolo. J'ai presque l'impression que tu essaie de me séduire ;)

Et sinon c'est troublant, j'ai tenu ces propos exacts a quelqu'un, il n'y a pas si longtemps.

J'aimerai te poser une question aussi : quand tu dis que tu as envie de rencontrer quelqu'un ... tu attends quoi de cette rencontre ? Pourquoi ?

Courage ma jolie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 09.10.16, 10h22 par Jalapeno
  • [+1] Constructif le 09.10.16, 12h31 par Aristophane
  • [0] Constructif le 09.10.16, 15h12 par Stayfun
  • [0] Intéressant le 11.10.16, 20h22 par Perlambre

Merci les amis !

@Nonchalance : Y a pas de réponses. Les gens sont paumés et font comme ils peuvent avec leurs failles et leurs défauts. Et c'est souvent bien plus facile de se cacher derrière des excuses de merde et une prétendue sincérité ou attention pour l'autre que de se regarder en face et assumer qu'ils ont juste fait de la merde.


@ JSH : Oui j'ai l'intention de lui laisser une autre chance. Je l'aime bien. Le seul truc c'est qu'il plairait à ma mère. Grande école, fin d'études, 23 ans, mignon, intéressant, sportif, BCBG. Tout ce qu'elle adore. Et mon sens de la provoc me fait dire qu'il est presque trop "lisse". Mais c'est un détail et au final ça me fait surtout rire.

En fait je me rends compte que j'ai passé ces deux dernières années à vivre des relations originales, intéressantes, puissantes, drôles. C'était rigolo, j'ai appris plein de choses sur moi et sur les autres. J'ai vibré, j'ai ri, j'ai joui, j'ai pleuré. Je me suis construite aussi. Mais j'arrive à un stade où je n'ai plus rien à me "prouver". J'ai l'impression d'avoir fait le tour et d'avoir envie de vivre autre chose, une autre expérience. Je suis bien dans ma peau, bien seule, j'ai trouvé ma voie, je sais où je vais, je viens de m'installer dans mon appartement, j'ai donné un sens concret à mes passions. J'ai envie d'aller dans le même sens avec un homme. Construire quelque chose avec un homme qui me fait vibrer. Quelque chose de sain, de facile, qui m'épanouit, dans le partage. Comme une suite naturelle à tout ça.

Pour autant je sens bien que je suis frileuse. Gaspar m'a vraiment foutue un coup. Je me suis beaucoup remise en question. Ces derniers mois m'ont fatiguée. D'où le fait que j'y vais tout doucement avec Alex. Parce que je sens qu'il peut vraiment être bien et je n'ai pas envie d'être polluée par Gaspar.
Mais je ne peux pas vouloir tout ça et en même temps ne pas les laisser m'approcher.


Gaspar me manque. Vraiment. Vraiment. Vraiment. Et pourtant je suis consciente de tous ses défauts. Et quand je l'imagine ce fameux dimanche en train de coucher avec elle, ça me fend le coeur. Pourtant il me manque à me faire mal. Je sais pas quoi faire de cette émotion.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 10.10.16, 09h04 par Aristophane

Comme le dit jsh, tu l'envoi un peu balade par rapport à la douche, meme si il était éméché,tu n'as pas forcément envie de tenter quelques choses, ou alors tu attends un signe de la part de la fille.
D'un point de vu masculin, quand une nana se dévoile à toi sur des choses très intime, tu n'as pas forcément envie d'être dans le sexe plus d'être la physiquement pour elle. Attention ce genre de choses.

Tu n'as pas peur d'être frileuse a cause de ce manque d'experience ?
Tu n'as pas peur de justement ne pas être hyper open et dedans avec Alex à cause de gaspar?
Pourquoi ne pas se laisser apprivoiser en prenant plus de temps? En couchant découvrant la personne etc. En disant ou tu veux aller aussi.

Courage en tout cas Amelia ! :)

Have fun
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 10.10.16, 10h22 par Aristophane
  • [0] Merci ! :) le 10.10.16, 19h19 par amelia

Wha ! J'aime bien ton journal. Il est doux, il est frais. Il se lit avec plaisir, avec aisance, comme une balade dans le vent un après-midi de printemps.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 10.10.16, 14h11 par Bumble
  • [0] Merci ! :) le 10.10.16, 19h19 par amelia
  • [0] Sympa :) le 10.10.16, 19h55 par Aristophane

Je suis frileuse parce que Gaspar, Nuit et d'autres m'ont vraiment foutue un couo cette année.
Maintenant, je vais laisser sa chance à Alex, c'est clair. Je le vois surement jeudi et pas pour jouer aux dés hehe.

Par contre j'ai besoin d'un conseil. J'ai énormément de mal à oublier Gaspar. Comme je le disais il commente tout sur FB et ça m'aide pas du tout. Il a récidivé aujourd'hui. Cette fois je commentais la publi de Juju qui participait au concert de Drake. Il avait rien à faire là et pourtant il commente un truc inutile... Encore. Je vais finir par l'étriper. Je n'arrive plus à faire l'indifférente. J'ai envie de lui demander à quoi il joue. Que s'il a envie de revenir dans ma vie, il ferait mieux d'assumer, de me parler directement. Mais je sais que la meilleure chose serait de continuer à ignorer. ça me soule. Je fais quoi ?

Bonsoir amelia.

Tu pourrais le bloquer ( au moins temporairement) sur Facebook?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 10.10.16, 20h13 par Thedaze
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

J'y ai déjà pensé mais je veux pas faire ça. Il va s'en rendre compte ça fait vraiment rageuse. Je veux pas en arriver là
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas le plus important le 10.10.16, 20h24 par mistermint

Bloquer quelqu'un sur Facebook ne fait pas de toi une personne rageuse... parfois il faut sinon on peut se pourrir la vie.
Tu as cette solution

Mais'tu as aussi celle que tu proposes. Car si avant il ne commentait pas forcément et Que la il en vient à tout commenter c'est un peu suspicieux et relou.

Je sais qu'ils t'ont foutus un coup, Mais justement prend ton temps laisse le temps au temps, ca viendra ! Have fun avec Alex, amuse toi, profite !

Courage
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 10.10.16, 20h20 par Aristophane
  • [+1] Absolument le 10.10.16, 20h24 par mistermint
  • [0] Constructif le 10.10.16, 20h24 par Jalapeno
  • [+1] +1 le 10.10.16, 22h45 par Lulla
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 11.10.16, 00h58 par RosieRosette
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 11.10.16, 09h30 par r-0
  • [+1] Absolument le 11.10.16, 20h18 par Perlambre

@ amelia:
amelia a écrit:

J'y ai déjà pensé mais je veux pas faire ça. Il va s'en rendre compte ça fait vraiment rageuse. Je veux pas en arriver là
Tu sais amelia, quoique tu fasses, tu seras peut-être jugée... Ou pas.

Tu as le droit, et de ce que tu nous en dis, peut-être besoin en ce moment, de souffler un peu.

Si cette "présence" électronique te pèse, quelle personne censée pourra te reprocher de t'en protéger?

Et puis ce que pensent les autres? Tu sais quoi: OSEF! :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 10.10.16, 22h49 par Bumble
  • [+1] 100% d'accord le 10.10.16, 23h38 par Nonchalance
  • [+1] Absolument le 11.10.16, 09h30 par r-0
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

Comme si c'était pas déjà assez le bordel dans ma tête entre Gaspar, Alex et le putain de fantôme de Nuit, Antoine a décidé hier soir, après 1h au téléphone à lui dire à quel point je suis perdue, de me faire une sorte de déclaration d'amour. Et ben je suis pas dans la merde...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 11.10.16, 11h45 par Finn
  • [0] Like a boss ! le 11.10.16, 12h09 par Bumble
  • [0] Like a boss ! le 11.10.16, 14h21 par Aristophane

Amelia : J'aimerais comprendre... Si tu veux revenir dans ma vie, assume, parle moi, dis le moi mais arrête ce que tu me fais là... Si c'est pas le cas, alors s'il te plaît laisse moi passer à autre chose et avancer sans te rappeler à moi tous les deux jours grâce à Facebook... Que tu likes les trucs en lien avec le film, ok c'est gentil mais pour le reste, c'est pas nous rendre service

Gaspar : Je ne pense pas avoir fait quelque chose de déplacé ( smileys qui réfléchit ).

Amelia : ok laisse tomber
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 11.10.16, 20h48 par Aristophane

Amelia,

A propos de Gaspar...

J'ai vécu du haut de mes 42 ans l'histoire du mec qui ne sait pas ce qu'il veut quand tout va bien, puis qui revient sans comprendre que je n'ouvre plus mes cuisses pour lui.

C'est super con et il m'a fait pleurer. Pas devant lui bien entendu. A 42 ans on essaie de maîtriser. Bref. Nous ne sommes pas dans la tête de l'autre. Par contre l'autre, puisqu'il ne veut pas de nous, doit s'effacer. Et s'il ne le fait pas pour une raison qui nous échappe et sur laquelle il vaut mieux ne pas se poser 3000 questions... à nous de le zapper. Sans haine, sans rancune. Pour notre équilibre.

Et laisser une chance à un autre mec. Même empoté comme le dit Jsh ;)
Les belles surprises existent, j'en vis une en ce moment.
Je te souhaite de connaître la tienne très sincèrement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 11.10.16, 20h49 par Aristophane
  • [0] Merci ! :) le 14.10.16, 12h07 par amelia
  • [0] +1 le 15.10.16, 09h28 par Stayfun

@ amelia: quand j'étais gosse, on aurait qualifié ce monsieur de "petit c.n" ( dans le sens d'un jeune homme immature qui mériterait sans doute un petit coup de pied au derrière...)

Mais ça c'était avant...
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre