Rencontres, nuit et petite mélodie

Note : 75

le 05.04.2016 par amelia

257 réponses / Dernière par FK le 07.10.2021, 08h35

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
amelia a écrit : Je ne pense pas avoir fait quelque chose de déplacé ( smileys qui réfléchit ).
Faut pas être chercheur au CNRS pour comprendre que quand tu likes toutes les publications de quelqu'un, cette personne va forcément, penser à toi. Et vu les pavés que tu lui as écrit pour lui faire comprendre que tu tenais à lui et que cette histoire te faisait du mal, c'est un peu du foutage de gueule de te répondre ça.

Soit c'est de la mauvaise foie, soit il a autant d'empathie qu'une table.

Moi tout ce que je vois, c'est que tu es vulnérable et que t'as pas hésité à le lui montrer. Il en a très bien conscience et là il joue avec tes ovaires. Descends-le de son piédestal Amé.

C'est ce que je dirai mot pour mot à une amie, si elle se trouvait dans ta situation.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 11.10.16, 22h16 par Perlambre
  • [+1] +1 le 11.10.16, 22h38 par Aristophane
  • [+1] +1 le 12.10.16, 05h56 par Lulla
  • [+1] +1 le 12.10.16, 09h21 par r-0
  • [+1] Absolument le 12.10.16, 10h07 par Jalapeno
  • [0] +1 le 14.10.16, 12h07 par amelia
  • [+2] Ca va mieux en le disant le 17.10.16, 17h17 par Onmyoji

Merci merci merci !


Finn, ton message m'a fait réaliser que je le veuille ou non, oui je me suis montrée vulnérable. Je ne le voyais pas comme ça, parce que ce n'est pas mon prisme mais c'est la réalité.
Sa réponse m'a totalement calmée. J'en ai ri tellement j'ai trouvé ça absurde.
Quand tu parles de le faire descendre de son piédestal, tu parles dans ma tête ?


Il a récidivé... J'ai mis "participe" à l’événement du concert de Drake parce qu'on a pris les places avec Juju ce matin à l'ouverture.

Il m'a envoyée un texto cette fois : "tu as eu une place pour Drake ?". Je n'ai pas (encore ?) répondu.



Sinon. Je devais voir un mec mercredi et Alex hier soir.
Celui de mercredi, c'était un tinder de Juin qui voulait juste un truc physique. On n'avait pas réussi à se voir, il m'a relancée la semaine dernière, j'avais dit non et j'ai dit oui. Pourquoi ?
Attention grande théorie. Je devais voir Alex hier soir. J'ai toujours un coup de coeur après une dizaine de jours sans sexe et là ça fait vraiment longtemps que je n'ai pas eu du sexe vraiment cool. Du coup, pour pRévenir un potentiel coup de coeur intempestif, je me suis dit qu'il fallait que je couche avec un autre la veille.

Résultat : le mec de mercredi ne me plaisait pas, donc je m'en suis tenue au verre. Et je n'ai pas vu Alex hier parce qu'il était malade. Je le verrais peut-être dans 15 jours. D'ici je n'ai pas le temps. Honnêtement je ne le sens plus trop et je suis à peu près persuadée que je ne lui plais pas.

J'ai relancé Tinder et Happn. On ne va pas se mentir, ça fait du bien à l'ego. J'ai matché avec des mecs aux parcours et goûts intéressants en plus. Je reçois des morceaux de jazz, de rap et des poèmes. ça me fait marrer et on ne sait jamais.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 14.10.16, 13h18 par Aristophane

amelia a écrit :Merci merci merci !
Sa réponse m'a totalement calmée. J'en ai ri tellement j'ai trouvé ça absurde.
Quand tu parles de le faire descendre de son piédestal, tu parles dans ma tête ?
Oui dans ta tête.

Pour théoriser le truc et revenir sur l'histoire de la Valeur qui me tient a cœur en ce moment : Le descendre de son piédestal constitue à faire diminuer le niveau de "valeur" que tu lui attribues. Et qu'obtenir sa validation devienne quelque chose moins valorisant pour toi (et ton égo).

C'est plus facile à dire qu'à faire, je sais.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 14.10.16, 17h16 par Aristophane

Ah mais sa réaction m'a totalement calmée. J'ai analysé aussi que c'est l'aspect physique qui me manque tant avec lui. Ça me fait vraiment relativiser.

J'ai répondu un simple oui ce matin. "pareil *smiley qui rigole *". Bon. J'ai arrêté d'essayer de comprendre. Je m'en fous en fait. Il est perdu et ne sait pas ce qu'il veut. Ça me fait juste réaliser que même si c'etzit très difficile, je remercie Nuit d'avoir couper tout contact avec moi à l'époque.

Pour le reste, les dates, Alex et tout le tralala suivent leur cours.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 15.10.16, 17h43 par Aristophane

Les enfants, j'ai besoin de me confesser. En ce soir du 19 octobre, je peux dire que je n'ai toujours pas achevé mon deuil de Nuit. Pourtant on ne s'est pas parlé depuis près de 3 mois, lors de attentats. Echanges toutefois sympathiques quelques jours avant pour son anniversaire. Mais ce n'est pas normal.

J'essaie de rationaliser. Vraiment. Mais je n'ai aucune réponse. Il faut dire que le film est devenu toute ma vie et qu'il y prend une part relativement importante. Quotidiennement je me retrouve confrontée à son départ.

ça continue à me démanger de lui envoyer un message. Je ne le fais pas. Je résiste. Je me persuade que ce n'est pas une bonne idée. Que je dois avancer. Que je vis sur une idéalisation. Une idéalisation qui se confond avec ce que j'ai créé à partir de lui. Qu'il a certainement une copine. Qu'il n'est pas revenu alors qu'il n'est pas parti de Paris. Mais malgré tout ces putains de bons arguments, je ne parviens pas à me libérer totalement de son souvenir.

Alors tous les jours je me force à ne pas lui envoyer de message. Pendant Gaspar il me semblait même que c'était définitivement oublié. Raté. J'ai honte aussi de continuer à penser à un homme qui ne me considère pas. Qui n'a existé que deux petites nuits.

Trois mois sans nouvelle et je ressens toujours ce petit manque, ce regret. Cette envie de lui envoyer "on se prend un verre?". J'avance. Je vous promets. J'avance. Mais Nuit restera un putain de souvenir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 19.10.16, 03h11 par Acier
  • [0] Courage le 19.10.16, 03h33 par Onmyoji
  • [0] Courage le 19.10.16, 06h50 par DisturbedEvil
  • [0] Courage le 19.10.16, 09h34 par r-0
  • [0] Courage le 19.10.16, 09h40 par Jalapeno
  • [0] Courage le 19.10.16, 11h29 par Thedaze
  • [0] Courage le 19.10.16, 17h32 par Finn
  • [0] Courage le 19.10.16, 23h51 par Balzac

Pourquoi ne pas lui envoyer un message?
Vivre la vie Que tu as envie. Justement ce manque de clarté, cette confusion n'aide pas à faire le deuil sûrement. Alors pourquoi ne pas tenter de vivre comme tu le souhaite. Propose lui ca ne coûte rien.

Courage amelia :)

Amélia, tu as décidé de faire un film sur cette relation, ce n'est sans doute pas la façon la plus simple de tourner la page... Est-ce que tu vois ça comme une sorte de thérapie ou c'est un appel de ton subconscient pour reprendre contact avec lui ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 19.10.16, 09h56 par MaryeL
  • [+1] Pertinent le 19.10.16, 13h55 par Onmyoji
  • [+1] Absolument le 20.10.16, 20h35 par Jsh

@Jalapeno : C'est une excellente question, qui m'a beaucoup secouée ces derniers mois.
Je ne sais pas. La réalité, c'est qu'il n'a théoriquement pas une place plus grande que les autres dans ce projet. Mais la fin c'est lui. Le départ c'est lui. La tristesse c'est lui. Et parmi tous ces hommes qui rythment mon projet, c'est le seul qui apparait dans ma tête quand je dois personnifier le personnage masculin.
A la base, je me suis servie de lui et notre rencontre comme un simple matériau pour écrire. Ni plus ni moins. Mais rapidement j'ai réalisé que ça allait forcément devenir plus que ça à la vue de l'ampleur du projet.
Est-ce que c'est une thérapie ? Je ne crois pas.
Pendant l'été et la préparation j'étais loin, je ne réalisais pas. Il y a eu Gaspar et franchement je ne pensais plus à Nuit.
Je suis retournée à Paris, je passe devant chez lui 3 fois par semaine. J'ai revu nos instants forts devant mes yeux. Je peux les revoir autant que je veux maintenant. Il est là, partout. J'adore ce texte, ce projet, c'est mon bébé, toute ma vie mais il m'empêche aussi de tourner des pages et me renvoie mon passé tous les jours devant les yeux.
Un appel de mon subconscient à reprendre contact ? Si je suis honnête, je suis obligée de dire oui. Dans un sens je crois qu'avec ce projet je cherchais l'approbation de certains d'entre eux, dont lui. A la lecture du texte, il a semblé touché de lire qu'il était la partie triste. J'aurais aimé le voir liker la page ou prendre des nouvelles du film. Je ne suis pas déçue qu'il ne le fasse pas mais oui d'une certaine manière c'était peut-être un moyen de le faire survivre ou d'attirer son attention, qui sait ...

J'ai totalement conscience que je le suridéalise, que je vis sur un souvenir, que je me souviens plus de ce que j'ai créé à partir de lui que lui-même. J'ai conscience que je l'ai rencontré à un moment où j'étais loin d'être au top. Mais malgré tout, je continue à penser à lui. Bien évidemment beaucoup moins qu'avant, d'autant que l'histoire avec Gaspar m'a permis de relativiser. Mais il reste là dans un coin de ma tête. Je regrette qu'on ne se parle plus. Parce qu'au delà de ça, c'est quelqu'un que j'ai apprécié rencontrer.

Alors est-ce que je me sabote ? Est-ce que c'est une façon détournée de me faire du mal à moi-même ? Est-ce que je cherche à me faire mal ? Est-ce que j'essaie de tromper un ennui ? De me sentir vivante ? Ressusciter un moment qui n'a existé que dans ma tête ?

Ma mère m'a dit il y a un an avant mon départ pour Paris au cours d'une conversation où je sanglotais d'épuisement émotionnel "Tu nous fais chier avec ton manque de confiance depuis des années, tu passes ton temps à t'autosaboter.". J'ai gagné confiance en moi, je ne pense plus que ce soit vrai. Mais alors qu'est-ce qui me pousse vers des situations aussi foireuses ?

Il faut aussi ajouter à cela que ma libido est remontée en flèche et ça joue énormément sur mes prises de décisions, que je le veuille ou non.

J'ai réfléchi aussi à comment j'avais fait le deuil de mes autres coups de coeur. En enterrant la hache de guerre. Que ce soit, Chris, Mathieu, Ernest, Charles ou Gaspar. C'est toujours en reprenant contact avec apaisement que j'ai pu tourner la page. Comme si j'avais besoin de me prouver que tout va bien, on ne se déteste pas, ce n'est pas définitif et au final ils ne me plaisent plus.

Enfin j'ai beaucoup réfléchi au couple. Surtout après la déclaration d'Antoine et nos longues conversations sur le sujet. Je reviendrai dessus mais ce qui ressort de manière évidente c'est mon profond désir de vibrer. Comme une envie irrépressible.



@Bumble :
Pourquoi ? Parce que pour le coup ce serait un aveu de faiblesse et de masochisme de retourner ver un mec qui n'en a clairement pas grand chose à foutre de moi. Il n'est pas revenu alors qu'il est toujours à Paris, on peut difficilement faire plus clair. Il a certainement une copine en plus. Je vais passer pour une conne. Il va me prendre pour une conne incohérente qui retourne encore vers lui. C'est mon ego et ma fierté qui parlent uniquement ici. Il n'est jamais revenu bon sang ! S'il avait envie de me revoir, il l'aurait fait...
Je risque aussi de tuer le mythe "Nuit". S'il me déçoit en le revoyant. Ce serait pas un mal cela dit.
J'ai pas envie de passer pour une conne. Tout mon entourage va m'engueuler, et surement à raison, de faire un truc pareil.
J'en ai très envie. Lui proposer un verre ou une expo et lui dire que ça me ferait plaisir d'avoir de ses nouvelles et de le revoir. Mais je pense que tout le monde ici me dira de ne pas le faire. Faudrait qu'à un moment je me décide à lâcher prise et être un peu raisonnable pour une fois...

Merci pour vos remarques, ça m'aide à faire le tri !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 21.10.16, 15h33 par Acier

Le destin fait souvent preuve de beaucoup d'humour.

Alors que c'est clairement le bordel. Entre Nuit qui me hante, la fin avec Gaspar, Alex qui semble une cause perdue... Il fallait bien en ajouter.

Dans ce grand tourbillon de remise en question, j'ai repensé à Ernest cette semaine. Nos derniers échanges datent des attentats et il est au courant pour le film. La "fin" de l'histoire, c'était en avril, vous la connaissez.
Mercredi, l'espace de 2h, j'ai eu l'envie de retourner vers lui. Je l'ai dit à une amie. Qui s'est occupée de me rafraichir la mémoire. Le rappel m'a aussitôt fait rayer sans regret cette hypothèse. Faut arrêter les conneries 2 secondes.

Le mec a 32 ans maintenant, certainement toujours avec sa copine. J'imagine que la situation n'a pas changé et qu'il compte lui faire un bébé tôt ou tard pour suivre le schéma habituel. Bref.

J'ai reçu un message cette après midi d'un numéro inconnu ( son numéro professionnel je suppose ).

"Hello Amelia, je ressens l'envie - probablement le besoin - d'avoir de tes nouvelles. As-tu passé un agréable été malgré les atrocités du mois de juillet, date de nos derniers échanges ? Comment s'est passée ta rentrée ? As-tu trouvé un nouvel appartement ? Ton projet avance-t-il comme tu le souhaites ? Je suis ça de loin sur Facebook, mais je ressens chez toi une envie et une persévérance incroyable, tu m'impressionnes (je suis pourtant avare de compliments habituellement). Au plaisir de te lire, je t'embrasse. E."

Il sait comment me parler. Il sait exactement comment me parler. J'aime sa façon de m'écrire. Ce mec... C'était ma plus grande tentation. Je me souviens de ce soir d'avril après l'avoir revu. Allongée dans mon canapé, le coeur vide. L'envie de le supplier de me rejoindre pour l'avoir à moi une seule nuit. Juste une seule. J'adore et je déteste sa façon de me donner des ordres, d'être autoritaire avec moi. Comme a pu l'être Nuit. "Tourne toi". Nuit savait comment me parler. Et la jeune femme libre, indépendante, sauvage que je suis obéissais avec bonheur.

Je n'ai pas encore répondu. Je connais la suite. Je connais les dangers. Je sais aussi que pour le coup avec lui, il n'y a aucune issue favorable et que je ne peux rien attendre de plus qu'une nuit dans ses bras. Avec toute la culpabilité qui l'accompagnera.

Vous reprendrez bien un peu de bordel, allez y c'est gratuit.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 22.10.16, 02h22 par Finn
  • [0] La suite, vite ! le 22.10.16, 10h39 par MaryeL
  • [0] La suite, vite ! le 22.10.16, 14h22 par r-0
  • [0] Prends un peu de recul le 22.10.16, 21h09 par Onmyoji

"C'est drôle ... J'ai eu envie de t'envoyer un message mercredi. Et puis je me suis souvenue de la situation... et apparemment tu as changé de numéro.
J'ai passé un été agréable mais très intense avec la préparation du film. J'ai plus appris en quelques mois qu'en 4 ans d'études supérieures je crois.
Ma rentrée s'est bien passée. Difficile de retourner en cours après avoir porté un tel projet et managé une équipe de 10 personnes, après avoir réalisé mon rêve et donner un sens à mes passions. Mais disons que mon chemin de juriste se précise. Mon corps m'a quand même lâchée à force de le pousser à bout mais je vais mieux. Je recommence enfin à avoir du temps pour moi.
Pour le projet, oui! La collecte s'est terminée et nous avons eu les fonds. Difficilement. Tout ça pour le mieux. Nous cherchons maintenant une boîte de production/distribution. Et je me suis remise à écrire.
Merci beaucoup pour le compliment. Je me demandais si tu suivais ou pas.
J'ai emménagé dans mon nouvel appartement. Il est magnifique. J'y suis bien.
Je pense que j'ai passé une étape dans ma vie et quasiment tout va pour le mieux.
Et toi ? Comment vas-tu ? Tu es parti en vacances ? Quelles sont les dernières nouvelles ? Un mariage ? Un bébé ?
Le boulot va bien ?

C'est drôle, à chaque qu'on reprend contact je suis en week-end chez mes parents. Là où nous avons commencé nos échanges ...
Qu'attends-tu de ces "nouvelles"?"


"Je n'ai pas changé de numéro, je me suis juste dit qu'il serait plus commode d'échanger sur cette ligne. Encore bravo pour ton projet, fais quand même attention à toi et à ta santé. Je suis heureux de lire qu'au niveau universitaire tu sembles avoir trouvé ta voie. Moi je n'ai rien de bien nouveau dans ma vie depuis notre dernier échange. Ni mariage ni bébé en tout cas. Je n'arrive pas à couper les ponts avec toi, j'ai envie de te voir. La dernière fois tu es partie trop vite, j'aurais aimé te prendre dans mes bras..."


Maintenant les cartes sont entre les mains. Je résiste ou je le vois. Je m'étais presque décidée à agir avec Nuit. Je pense que je vais attendre un peu d'un voir plus clair.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 23.10.16, 16h19 par Lulla

Hello amélia ;)

Juste un petit mot sur ton journal...ça n'a rien de constructif mais j'avais quand même envie de l'écrire ;)

Je te lis toujours avec beaucoup de plaisir...mais j'interviens peu...pas par manque d'intérêt, simplement parce que je suis régulièrement bien incapable de me faire une idée de ce qu'il serait le plus juste de dire/faire/penser dans les situations que tu rencontres...
Je n'arrive tout simplement pas à me positionner, et je me dis souvent que je serai grave perdue et déchirée avec tous ces choix à faire!...J'admire la capacité que tu as de gérer tout ça, de prendre du recul, de patienter, d'encaisser tous les remous...

Bravo donc!.. Et au plaisir de lire la suite de tes aventures, quelles qu'elles soient ;)

La ligne "plus facile pour communiquer", c'est une façon jolie de dire qu'il risque moins de se faire gauler par sa copine ? ;)

1. Courage
2. Courage
3. Avance.

Loin de moi l'idée de te dire quoi faire.

Mais je vais te dire ce que j'en pense quand même. Simplement les Ernest et Nuits ce sont des fantômes du passé amé. Tu ne veux pas lâcher complètement le passé à cause de cette sensation d'inachevé. Pas que ca ait pas marché, mais l'impression de ne jamais avoir essayé. En tout cas c'est comme ça que moi je le perçois. Mais ce sont des fantômes. Des chimères.

Pour Ernest il y a des raisons pour lesquelles ca n'a pas fonctionné ou que Tu as choisi de couper court aux échanges. Rappelles toi de ces raisons. Elles n'ont pas évolué. Tu restes la fille de l'ombre. La distraction face au couple stable.

Tu disais vouloir évoluer dans tes relations. Tu parlais d'envie de couple. Ce mec ne t'apportera pas ca et Tu le sais. Une idylle passionnée et passionnante probablement. Mais, qu'est ce que tu veux vraiment ?

Tu te rappelles quand tu me disais chaque fois, mille fois D'oublier ce gros naze de BAB ? Ce sont tes BAB. Sors l'ego de l'équation et avance.

Plus facile à dire qu'à faire Je sais.

Je suis la si tu as besoin,

Pleins de câlins.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 23.10.16, 19h19 par Bumble
  • [0] J'allais le dire le 23.10.16, 19h41 par MaryeL
  • [0] Pertinent le 23.10.16, 21h41 par Onmyoji
  • [0] Post responsable le 23.10.16, 21h43 par Jalapeno
  • [0] Constructif le 23.10.16, 22h10 par Stayfun

Jsh a écrit :La ligne "plus facile pour communiquer", c'est une façon jolie de dire qu'il risque moins de se faire gauler par sa copine ? ;)
Ca. J'ai lu le post d'Amelia et c'est exactement ce que je me suis dit.

Je plussoie ton post, Jsh. Pour tout. Même si c'est pas facile.
On a tous eu nos fantômes. Et tous eu de la peine à passer à autre chose, simplement à cause du goût d'inachevé.
Et tous eu des Nuit qui ont bousillé notre ego. Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit. Accepter que l'autre n'a peut-être pas ressenti ce qu'on a ressenti, qu'il n'a peut-être rien ressenti du tout, que peut-être on était juste "une de plus". Ce mec t'a laissé une marque indélébile. Peut-être la réciproque n'est pas valable.
On ne saura jamais, et c'est cela qui est terrible.

N'empêche, ce sont des chimères auxquelles on accorde beaucoup trop de place. On leur donne une place immense dans notre vie, alors qu'ils n'en veulent pas. Ou pire, font miroiter qu'ils la veulent un peu mais sans faire d'efforts pour que ce soit mérité.
Ernest est sans doute sincère, et je comprends un milliard de fois ton envie de te dire que sa vie privée ça ne te regarde pas et qu'après tout, tu peux être égoïste. C'est ce que je me dis la plupart du temps, et ce que je fais la plupart du temps. Mais comme a très justement relevé Jsh, ce n'est plus d'un passe-temps dont tu as besoin, mais d'un homme qui veuille prendre une place importante dans ta vie et l'assumer.
Si vous vous voyez, et que c'est incroyable, ce ne sera qu'une Nuit de plus; un moment magique mais unique, perdu à jamais dans l'éternité et sans suite possible, et dont tu ne pourras même pas atténuer la déception en te disant que c'est une question de logistique et de hasard, mais en sachant que c'était voulu de sa part. Qu'il a eu ce qu'il voulait, mais que ça ne change rien, il ne va rien faire de plus.
Nuit a au moins l'excuse de la spontanéité et de la non préméditation. On ne peut pas en dire autant d'Ernest.

Je ne sais pas ce qu'il a encore à t'apporter. Si ce n'est combler une curiosité… et encore?

Courage Amelia. Mais tu vaux mieux que ces mecs qui ne font pas d'effort et qui ne semblent même pas gênés de te dire qu'ils ne vont pas en faire, qu'ils ne vont pas changer pour toi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 23.10.16, 21h41 par Onmyoji
  • [0] Constructif le 23.10.16, 22h12 par Stayfun
  • [+1] 100% d'accord le 23.10.16, 22h24 par Acier

Je vous ai entendues. Merci les filles !

" tu proposes quoi ?
La situation n'a pas changé. Tu es toujours en couple avec ta probable future femme. Tu utilises une autre ligne pour pouvoir encore mieux me cacher... Tu n'as rien à m'offrir de plus que le rôle d'une pauvre fille qui a le second rôle. J'aurais, si j'ai un peu de chance, quoi? Une nuit avec toi ? Et après ? Je serai pour toujours ton erreur. Ta culpabilité.
Je suis ton fantôme. Ta façon de te sentir vivant et de vibrer. Mais je ne serai jamais la femme que tu voudras. Le jour où tu auras enfin eu une nuit avec moi, je n'aurais plus d'intérêt. Tu feras tout pour m'effacer. Et tu retourneras dans ses bras. Vie rassurante et confortable auprès d'une femme qui ne te quittera jamais. Fidèle et loyale. Je n'ai pas changé d'avis. Je ne serai pas ça. Je refuse de n'être que ça. Je refuse d'avoir le cœur brisé encore une fois.
Moi aussi je lutte pour ne pas reprendre contact avec toi. Mais aujourd'hui plus que jamais j'ai envie d'avoir un homme prêt à prendre une réelle place dans ma vie".

Pour Nuit, je me laisse du temps pour réfléchir
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bravo ! le 23.10.16, 23h21 par Lulla
  • [0] Yesssss! le 23.10.16, 23h53 par Jsh
  • [0] Bien joué le 24.10.16, 06h41 par Onmyoji
  • [0] Like a boss ! le 24.10.16, 09h29 par Finn
  • [0] Bien le 24.10.16, 09h53 par Stayfun
  • [0] Bien joué le 24.10.16, 11h07 par MaryeL
  • [0] Bien joué le 24.10.16, 11h11 par Jalapeno
  • [0] Like a boss ! le 24.10.16, 13h14 par ChantePaul

Doublon

À chaque fois que je lui réponds fermement, il finit par jouer au con. Je déteste cette façon de me parler. Derniers messages, et je ne répondrai plus.

"Tu fais fausse route. Ce n'est pas une question de sexe. Comment peux-tu croire ça ? Si je recherchais ça, je céderais aux charmes des filles qui me tournent autour dans mon quotidien, pourquoi est-ce que j'irais reprendre contact avec toi ? Je pensais que tu me connaissais un peu mieux que cela..."

"Ha pardon monsieur le playboy.
Je fais fausse route. Très bien. Tu n'as pas envie de moi. Ok. Sauf que ce n'est pas mon cas. Et je refuse aussi la place de celle qui souhaite avoir plus et ne l'aura jamais. Je n'ai pas besoin de ça"

"Je n'ai pas dit que je n'avais pas envie de toi. D'ailleurs, étant donné la manière dont tu réagis, tu mériterais vraiment que je vienne te voir pour te mettre une bonne fessée. Alors maintenant, arrête de te protéger plus qu'il ne faut. Tu avais envie de me donner de tes nouvelles, j'avais envie d'en prendre, très bien, où est le mal à cela ?"

Quand je lis ça, ça m'enlève toute envie de le revoir. Bonne piqûre de rappel sur ce qu'il est. Next sans regret.
Merci les filles !

Par contre comme j'ai bien agi, pour compenser et équilibrer, je crois que je vais recontacter Nuit ( pas taper )

Amélia, tu es perdue pour le moment. Tu as d'habitude un regard perspicace sur tes relations... mais là j'ai vraiment l'impression que tu cherches à te faire du mal en recontactant tous ces mecs qui t'on fait souffrir et qui à n'en pas douter recommenceront.
Tes dernières "nouvelles rencontres" n'ont pas été géniales non plus et je comprends bien que ta libido fait des bonds dans tous les sens, mais essaye de la canaliser (sport ? sorties avec les copines ?) plutôt que de te manquer de respect.
T'as l'air d'être une fille top, c'est triste de te voir te fracasser sur les fantômes du passé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 24.10.16, 13h12 par Perlambre

"Recontacter tous ces mecs "

Jusqu'à preuve du contraire, je n'ai recontacté personne. C'est Ernest qui m'a envoyée un message auquel j'ai seulement répondu. Tu parles de Gaspar ? J'ai pris la bonne décision. Le résultat, c'est qu'on a échangé quelques messages la semaine dernière, dont je n'ai pas parlé ici, et on a enterré la hache de guerre. Ce qui m'a servie de déclic pour totalement avancer.
Nuit, je pense le faire. J'ai mes raisons. Si vous ne comprenez pas, c'est pas grave, je n'écris pas pour avoir votre jugement ou votre approbation sur mes choix et actes. Si vous pensez que je me manque de respect et que c'est triste, et bien tant pis. J'assume toutes mes décisions, bonnes ou mauvaises. Et oui gros scoop, je ne suis pas parfaite et je n'ai jamais prétendu l'être. Ce sont peut-être des erreurs pour vous, moi je suis mon coeur et ma raison. J'en assumerais les conséquences.
Et ma libido se porte très bien. Oui je la canalise. Elle fait partie de mes choix, comme pour vous tous, j'ai juste l'honnêteté de l'admettre.

J'entends que ton message part d'une bonne intention, mais il est moralisateur et condescendant. Je n'ai pas besoin qu'on me dise que je me manque de respect et que c'est bien triste la façon dont je mène ma vie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pourquoi tant de haine ? le 24.10.16, 14h42 par Bald_Soprano
  • [0] Immature le 05.12.16, 14h11 par MaryeL

Je m'excuse si tu as perçu mon message comme étant condescendant et moralisateur.
C'est un comble, car j'admire la liberté que tu te donnes et la clairvoyance dont tu fais preuve. Tu as quand même écrit ce putain de post qui est un de mes préférés sur FTS.
Il n'est évidemment pas question de jugement ou de te dire quoi faire. J'essaye juste de suivre ton parcours que ce soit au travers de tes raisonnements ou tes coups de cœur et là, avec Gaspar et Nuit, je dois bien avouer que je ne te suis plus.
Comme tu parles assez librement de tout ça je me suis permis de partager ma perplexité, en oubliant qu'on touche à des sujets très intimes et que tu es la seule à avoir toutes les cartes en main. Encore désolé pour mon manque de tact, continue à poster je continuerai à te lire avec plaisir... et plus de retenue.

Je comprends. Je suis désolée, j'ai réagi vite. Je sais que je donne la sensation d'être perdue mais je le suis pas tant que ça et j'essaie vraiment de prendre des choix raisonnés à défaut de raisonnables. J'entends bien que ça puisse paraître incompréhensible.

Merci pour ton post, je m'énerve mais je lis quand même et .... je réfléchis.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre