Think big but start small

Note : 77

le 30.04.2016 par Atz

96 réponses / Dernière par Onmyoji le 19.09.2017, 01h59

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Ouais, tu te met un peu trop la pression je crois et tu n'arrive pas a voir que tu as déja fait un truc que 9 mecs sur dix ne font pas : parler a des inconnues.

Savoure avec légèreté ces moments uniques, et après effectivement dis toi avec bienveillance ce que tu peux améliorer pour les prochaines mais inutile de s'autoflageller comme ça.

Bref, amuse toi en essayant d'oublier la pression du résultat.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] En effet le 27.08.16, 18h48 par Aristophane
  • [0] Merci ! :) le 27.08.16, 20h56 par Atz

Fwi Man a écrit : Tu as le bon état d'esprit, c'est une bonne chose ! Ne sois pas trop dur avec toi !
Reprends les étapes de ton apprentissage et tes objectifs de départ.
Maintenant que tu sais que tu peux aborder, lancer une interaction cool et fun, tu pourrais te fixer comme prochain objectif de : rester X temps dans une discussion (vu que tu veux bosser sa) /connaitre telles infos sur la fille en face de toi/etc (ce ne sont que des exemples mais pour comprendre: identifier le prochain pallier que tu dois franchir)

Au plaisir de te lire !

Fwi Man
Merci de ton passage !

C'est effectivement la prochaine étape sur laquelle je vais me focaliser, aller plus loin dans l'interaction.

Je trouve également très intéressantes les quelques astuces que tu m'as donné pour pallier à l'alcool, je vais tester cette approche !
Venusian a écrit :Ouais, tu te met un peu trop la pression je crois et tu n'arrive pas a voir que tu as déja fait un truc que 9 mecs sur dix ne font pas : parler a des inconnues.

Savoure avec légèreté ces moments uniques, et après effectivement dis toi avec bienveillance ce que tu peux améliorer pour les prochaines mais inutile de s'autoflageller comme ça.

Bref, amuse toi en essayant d'oublier la pression du résultat.
Je vais essayer de voir les choses sous cet angle là, merci !

Grosse soirée en boite tout seul comme un grand !

J'ai parlé à énormément de monde, filles comme gars, et je ne me suis jamais senti aussi à l'aise et naturel vis à vis des inconnus ça fait vraiment plaisir.

Egalement des échanges sympas avec des miss qui me plaisaient vraiment (dont une gogo danseuse lol c'était fun), j'arrive petit à petit à cerner de manière plus précise là ou je bloque.
J'ai beaucoup moins peur d'aborder, j'arrive plus ou moins à fluff mais j'ai toujours du mal à instaurer du fun puis de la tension dans la conversation.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 28.08.16, 12h06 par Aristophane
  • [0] Like ! le 28.08.16, 18h16 par Hydrogene
  • [0] Like a boss ! le 28.08.16, 20h53 par Blusher

Petit coup de blues ce soir.

En ce moment je prends des râteaux à la pelle sans savoir ce que je dois faire pour arriver à franchir un pallier, je me sens un peu paumé.

Par ailleurs je pensais que le simple fait de porter mes couilles et de faire face à ma peur de l'approche m'apporterait quelques résultats, pour l'instant ce n'est pas le cas, j'en attendais surement trop.

Bref je vais poursuivre en essayant d'identifier où est ce que ça coince.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 11.09.16, 02h14 par Aristophane

Bonsoir Atz.

Une chose: un passage à vide, c'est temporaire! :D

Par expérience, je peux te dire que cela peut paraître insurmontable sur le moment, mais que ce n'est pas le cas.

Ne te mets pas martel en tête, certes, tu dis que tu marques un palier dans ta progression, mais c'est souvent le cas pour beaucoup d'entre-nous! :mrgreen:

Continue à travailler ton swing! :P

UP THE IRONS!!!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 14.09.16, 12h51 par Atz
  • [0] Like ! le 21.12.16, 13h34 par Acier
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

Réfléchis: est ce qu'avoir le courage de courir droit dans le mur te rapporterait autre chose que des bosses?
Sûrement pas.
Le courage d'agir c'est bien mais ça ne fait pas tout. Même avec la loi des grands nombres, si tu fais ça d'une manière qui a vraiment très peu de chances de marcher, tu n'auras pas ou peu de résultats.
Comment tu t'y prends? Qu'est ce que tu pourrais faire de mal?
Est ce que tu as lu les fondamentaux sur le site? Ça peut te pointer vers des choses auxquelles tu n'auras pas pensé.

Ôte toi de l'esprit l'idée de paliers. Ce n'est pas un processus linéaire. Tu peux très bien réussir à aborder mais d'une manière qui rendra les filles imperméables à toute attirance. Tu vas plutôt nourrir des aspects de toi même qui vont t'aider à avancer.
En ce sens avoir pris de la confiance c'est bien. Maintenant faut développer ton intelligence sociale et tout ce qui peut être attirant chez toi. La confiance ça en fait aussi partie mais c'est pas suffisant.
Courage

Édit: aussi comme je l'ai dit dans un autre journal la drague de rue c'est bien mais c'est pas un graal non plus. Souvent on veut se lancer là dedans pour se dire qu'on sait séduire mais pour apprendre ça peut être plus nuisible qu'autre chose et il vaut mieux commencer dans des contextes plus adaptés pour ça, comme des soirées (je conseille pas le cercle social que ce soit les amis ou le boulot car si au départ tu te débrouilles pas bien ça peut être le drame).
Et c'est normal d'avoir des phases de creux. Relax
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 12.09.16, 05h48 par Aristophane

Aristophane a écrit : Une chose: un passage à vide, c'est temporaire! :D
Et même nécessaire.
C'est l'équilibre de la vie.

Comment pourrais-tu avancer si tu ne vivais pas cette expérience ?

Il faut arrêter de voir ces vides comme des obstacles.
Au contraire, ce sont des aides.

Donc, quand tu as un coup de blues, vois le côté positif de cette expérience.
Et tu réaliseras une chose :

Ce qui compte, ce n'est pas ce qui t'arrive, mais comment tu réagis face à ce qui t'arrive.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 12.09.16, 05h49 par Aristophane

Merci pour vos réponses une fois de plus.

@ Onmyoji : Oui j'ai vraiment pris le temps de lire tous les articles concernant les notions de base, sans oublier ceux du best of ainsi que les anciens FR épinglés par FK.

Pour ce qui de ce que je pourrai faire mal, car c'est difficile à définir sans regard extérieur, je pense que je manque de naturel lors de l'approche.
Pour le reste, je n'arrive pas à visualiser la structure du game, en terme de chronologie notamment, à quel moment rentrer dans une discussion plus séxuée, initier le kino ect ...
Je suis bien conscient que c'est très situationnel et dépends de l'instinct, du feeling, mais j'ai du mal à m'en détacher et je me retrouve un peu perdu.

En ce qui concerne l'intelligence sociale, rien d'autre à faire que sortir et côtoyer du monde j'imagine ?

@ Balzac : Merci je vais essayer de m'inspirer de ta vision des choses.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] A lire le 14.09.16, 12h51 par Aristophane

Bonjour Atz.
Atz a écrit:

En ce qui concerne l'intelligence sociale, rien d'autre à faire que sortir et côtoyer du monde j'imagine ?
Disons que l'intelligence sociale est un muscle, mais au lieu de pousser de la fonte, tu travailles au corps ta conversation, ton langage corporel, etc, avec d'autres demoiselles personnes. :mrgreen:
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

Aristophane a écrit :Bonjour Atz.
Atz a écrit:

En ce qui concerne l'intelligence sociale, rien d'autre à faire que sortir et côtoyer du monde j'imagine ?
Disons que l'intelligence sociale est un muscle, mais au lieu de pousser de la fonte, tu travailles au corps ta conversation, ton langage corporel, etc, avec d'autres demoiselles personnes. :mrgreen:
Merci Aristophane je garde ça en tête, y compris ce que tu mets en avant entre les lignes ! :mrgreen:



Sorry pour le double post mais j'ai oublier d’enchaîner sur le fait que des opportunités semblent pointer le bout de leur nez, grâce à ma vie étudiante.

Le hic c'est que j'ai pas forcément démarré de la meilleure manière, dans le sens où je suis aller vers plusieurs filles sans vraiment avoir de target en tête.

En gros soirée fin de semaine, je me rapproche d'une nana, elle finit sur mes genoux, main dans la main ect (j'étais complètement bourré). Depuis je me suis rapproché d'une autre par sms (qui était à cette même soirée et m'a vu avec la première, et m'a d'ailleurs envoyé un sms du type : "tu aimes peut être trop les femmes pour moi" hier soir) et enfin j'ai pas mal passé de temps avec une troisième depuis le début de la semaine.
Les deux premières ne m'attirent pas tant que ça, la troisième a quelque chose qui m'attire vraiment.
J'ai été victime d'un conflit entre ma tête, mon coeur et mes couilles, hors soirée j'aurai conservé d'avantage de lucidité pour éviter de m'éparpiller de la sorte. Je suis tiraillé en gros par le fait de savoir s'il vaut mieux que j'essaye de conclure avec une des deux premières juste pour baiser où bien viser plus haut vers celle qui me plait vraiment.
C'est pas la première fois que mon envie de tirer un coup me fait agir de manière impulsive et c'est un sujet sur lequel je reviendrai plus en détail un autre jour.

Je pense que je vais essayer de me diriger vers celle qui m'attire vraiment, seulement comment faire pour remettre les choses à plat vis à vis des autres, et surtout éviter d'être catalogué par les gonzesses de ma classe, et enfin accessoirement éviter de détruire mon nouveau cercle social (comme le mentionne Onmyoji au dessus) ?

Petite fiesta chez moi hier soir.

Les trois filles sont présentes, ainsi que quelques autres potes et copines.

Celle qui me plaît réellement arrive la première, du coup on passe une bonne grosse demi heure tout les deux à parler de tout et de rien, je la sens assez proche, kino léger. Puis les autres arrivent.

Gros apéro, arrivé mi soirée je suis déjà bien empégué. Je me rapproche d'une des deux autres miss qui me plait moins, mais pour qui j'ai de l'attirance purement physique.

Elle est réceptive, elle me demande dans la foulée si elle peut rester dormir chez moi ne voulant pas prendre le risque de conduire éméchée.

La miss qui m'a vraiment tapée dans l’œil s'en va la première, sans que je n'ai pu tenter d'avantage suite à l'arrivée des autres convives.
Les gens partirent ensuite petit à petit jusqu'à que je reste seul avec la miss qui reste dormir chez moi.

On parle un peu, elle m'explique que je l'attire mais qu'elle trouve que par moment je suis trop joueur. Elle file à la salle de bain se changer, je me déshabille et m'installe dans le lit.

Elle me rejoins et vient se blottir dans mes bras, on s'embrasse, se caresse, la température monte et ça devient de plus en plus chaud, jusqu'à ce qu'au moment de passer à l'acte, le fait de mettre la capote me coupe net ....
C'est quelque chose qui ne m'arrivait pas par le passé mais qui se produit fréquemment dans mes expériences récentes et il va falloir que je me penche sérieusement sur ce problème.

Je sais pas si c'est psychologique, physique lié au contact de la capote ...
Je ne regarde quasiment jamais de porno et je n'ai jamais souffert de trouble de l'érection, bref à méditer.

On passe tout de même la nuit dans les bras l'un de l'autre, câlins, délires, c'était sympa.

On discute au réveil, petit déj, elle se prends une douche et s'en va.


De mon côté je me sens mal aujourd'hui, vide en fait, et ça n'a rien à voir avec cette histoire de capote.

Quand j'ai commencé à lire FTS, je me rappelle avoir lu un post de FK où il demandait "Pourquoi souhaitez vous apprendre à séduire ?", sur le coup j'avais trouvé ça débile tellement ça me paraissait évident : baiser des gonzesses à la pelle.

Aujourd'hui je me rends réellement compte de la pertinence de cette question. Au final je ne sais même pas ce que je désire réellement, quel est mon objectif, je n'ai pas été capable de décider, de prendre conscience de ce que je voulais réellement, je ne suis même pas sûr d'avoir eu à un moment donné envie de coucher avec cette fille, je l'ai fais machinalement.

Elle m'a dit qu'étant donné que nous sommes dans la même classe elle veut que l'on soit discrets, ce qui me va parfaitement.

De mon côté je vais essayer dans un premier temps de me recentrer sur moi même, faire une petite introspection histoire de trouver et de prendre conscience de ce que je désire vraiment.

Atz a écrit :Elle me rejoins et vient se blottir dans mes bras, on s'embrasse, se caresse, la température monte et ça devient de plus en plus chaud, jusqu'à ce qu'au moment de passer à l'acte, le fait de mettre la capote me coupe net ....

je ne suis même pas sûr d'avoir eu à un moment donné envie de coucher avec cette fille, je l'ai fais machinalement.
Atz a écrit :De mon côté je me sens mal aujourd'hui, vide en fait, et ça n'a rien à voir avec cette histoire de capote.
Atz a écrit :Quand j'ai commencé à lire FTS, je me rappelle avoir lu un post de FK où il demandait "Pourquoi souhaitez vous apprendre à séduire ?", sur le coup j'avais trouvé ça débile tellement ça me paraissait évident : baiser des gonzesses à la pelle.

Aujourd'hui je me rends réellement compte de la pertinence de cette question. Au final je ne sais même pas ce que je désire réellement, quel est mon objectif, je n'ai pas été capable de décider, de prendre conscience de ce que je voulais réellement,
Atz a écrit :Je sais pas si c'est psychologique, physique lié au contact de la capote ...
Tu as déjà ta réponse.

Il ne te reste plus qu'à :
Atz a écrit :De mon côté je vais essayer dans un premier temps me recentrer sur moi même, faire une petite introspection histoire de trouver et de prendre conscience de ce que je désire vraiment.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 17.09.16, 14h16 par Stayfun
  • [0] Pertinent le 17.09.16, 14h57 par Atz
  • [0] En effet le 17.09.16, 15h28 par Aristophane

Je crois que tu as bien résumé la chose effectivement Balzac.

Au final je pense que c'est plutôt une bonne chose et que ça va me permettre d'avancer.

Ce n'est pas nouveau chez moi d'agir ainsi, et d'aller par exemple vers des filles qui ne m'attire pas complètement.

Surement à la fois une question d'égo d'une part (si une gonzesse fini dans mon pieu j'ai "gagné"), qui s'avère au final être un leurre s'il ne s'agit pas d'une relation que je désire réellement, et peur de l'échec d'autre part (moins risqué de finir au lit avec une fille qui m'attire à moitié que de prendre un gros râteau venant d'une donzelle qui me fait réellement de l'effet).

Je vais garder cette réflexion en tête, au final j'aurai avancé.

Croyez vous que j'ai encore une carte à jouer avec la miss qui me plait ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 17.09.16, 15h43 par Aristophane

Bonjour Atz.

Pourquoi n'aurais-tu plus tes chances avec la demoiselle qui te plait le plus?

Il n'y a eu aucun problème entre vous, simplement la logistique n'était pas optimale: elle est partie la première sans que tu puisses rien y faire ( au risque de vous afficher).

Il n'y a rien de vraiment lancé, donc zen, tu as le temps.

Concernant ce qui a trait à ce que tu désire, il parait censé de te recentrer sur toi. Dis-toi que tu n'as aucune obligation, aucun objectif à atteindre, aucun motif à fournir...

On ne commande pas ces affections. Cette "panne" était peut-être "involontairement volontaire" ==> une façon indirecte de ne pas te laisser faire ce que tu ne voulais pas faire...

Parce qu'il y a l'envie, oui. Soit. Mais tu laisses entendre que tu as "besoin" d'avoir "envie" de plus avec une demoiselle...

Peut-être que faire l'amour, c'est pas si anodin, après tout?

Le truc, c'est de trouver un équilibre ( précaire, mais c'est ce qui fait la beauté et le plaisir de la chose) entre "désir" et "connexion émotionnelle".

Etre turgescent et congruent! :D

Pour les capotes, il y a de tout. Tu as une marque habituelle, ou tu changes au coup par coup ( non, ce n'est pas un jeu de mots! :mrgreen: )?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 21.12.16, 13h53 par Acier
Aristophane's touch: " aussi peu que possible, mais autant que nécessaire"...

==> " SPUDO: la voie du pick up"...

Up the irons!

Hello par ici !

Je ne post plus depuis quelques temps tout simplement car je n'ai pas le temps entre boulot et étude.

Je consulte malgré tout régulièrement le site et le forum quand j'ai un peu de temps libre pour lire.

Seulement avec le temps plus je lis plus j'ai le sentiment que la question de la séduction est ultra complexe, ce qui n'est pas le but recherché à la base...
On dirait qu'il faut être tout et son contraire, du moins j'ai le sentiment de voir une somme d'idées souvent contradictoires.

Vous avez déjà eu cette impression ? Qu'est ce qui serait selon vous le strict minimum à retenir en terme de théorie ? A savoir que mes principaux axes de progressions sont la confiance en moi et la tchatche.

Atz a écrit :Hello par ici !

Seulement avec le temps plus je lis plus j'ai le sentiment que la question de la séduction est ultra complexe, ce qui n'est pas le but recherché à la base...
On dirait qu'il faut être tout et son contraire, du moins j'ai le sentiment de voir une somme d'idées souvent contradictoires.
C'est parce que t'es en train de te chercher.
C'est normal.

Chacun a une approche différente (en suivant bien sûr certaines règles de bons sens sociologiques, compréhension hommes - femmes, ...).

Sans compter qu'en fonction des circonstances, ça fonctionne plus ou moins bien selon ce que tu vas lire.

C'est ce qui rend la chose complexe.

C'est parfois perturbant quand on ne sait pas par quel bout prendre le sujet... ce qui définit un manque de connaissance de soi-même et de ses envies dans la séduction.

Plus tu progresses et te cherches, plus tu trouves le bon sens à la séduction.
Ton sens.

Et là, la complexité, elle n'existe plus réellement.
Car tu sais t'adapter en fonction de chaque situation (et y apprendras toujours plus).

Du moins, c'est comme ça que je le vis.

Je pense que tu es dans le vrai, je me retrouve assez dans ce que tu dis, notamment dans le fait de me chercher.

Est il possible de progresser en se dégageant complètement de toute cette théorie ?

Hello.

Besoin d'écrire un peu. Ça va pas fort en ce moment et j'ai la rage.

Je vais d'OI en OI et je ne parviens pas à progresser. Au lieu de tenter, de me casser la gueule et d’enchaîner derrière, je me projette sur des femmes pendant X temps, je me ramasse, ça me met en PLS et après mettre remis sur pieds l'histoire se répète.

Et à chaque fois que je me ramasse c'est comme un cataclysme, tout est rasé et je repars de 0. Je n'arrive pas à capitaliser la moindre once de confiance, d'expérience, rien.

J'ai la rage parce que pourtant je comprends les choses, intellectuellement je les assimile, mais je ne contrôle pas mon ressenti, ce que j'ai dans les tripes.
Quand je me lève le matin, ou quand je suis seul dans mon lit le soir je me répète que je n'ai qu'une seule vie et que je n'ai qu'à me lancer, je ne passe pas à l'action pour autant, je bloque et je ne sais pas pourquoi, je ne comprends pas.

Ce soir j'ai regardé le film "La rage au ventre", un drame basé sur le thème de la boxe. La femme du boxeur dans le film est une vrai bombe et ça peut paraître très con mais je préfère tout de même l'écrire car ça illustre bien mon ressenti :
Là aussi ça m'a foutu la rage car je me suis dit mais bordel, c'est une femme comme elle que je veux dans ma vie.
Je refuse de mourir un jour sans arriver à construire avec une femme comme elle, je veux vivre ça avant de quitter ce monde.

C'est une rage de vaincre au fond, elle est là en moi mais je ne sais pas, il manque une étincelle, quelque chose pour allumer ce brasier, comme je l'explique au dessus.

Et je veux y arriver, coûte que coûte, je suis prêt à tout pour ça. Mais je ne sais pas par quoi commencer, tout ça me semble comme un problème insoluble, avec une infinité de facettes et d'angles d'attaque. J'espère que vous saurez m'orienter.

Merci d'avance.

Desole si je vais te donner l'impression de rabâcher mais...

Tu te mets beaucoup trop la pression. Tu veux une femme au top dans ta vie pour construire mais tout ça c'est une projection mentale.

Avant d'aller dans cette direction peut être qu'il faut simplement que tu redécouvres le fun, le flirt, avec les nanas intéressantes qui te croiseront. Que tu apprennes à oser parce que tu en auras envie. Pas parce que tu te seras mis la pression.


Desole si ça fait un peu bateau mais la tu me donnes l'impression d'entre reste bloque dans ta tête à te faire des films et à prendre les films en modèle. La réalité ne se passe pas comme ça.

J'ai envie de te conseiller de relire le début de ton journal.

As tu continué à aller voir la thérapeute de l'hypnose et à suivre ta thérapie ?

Une question aussi qui me traverse l'esprit mais, as-tu des amies filles ?
Des amis mecs ?

Allez Atz, Montpellier est une ville folle et la le printemps est clairement la. C'est le bon moment :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 06.04.17, 08h28 par Allandrightnow
  • [+1] +1 le 06.04.17, 13h40 par voucny
  • [+1] Merci ! :) le 06.04.17, 15h20 par Atz
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Merci pour ton avis éclairé une fois de plus The Pop et désolé de te faire rabâcher.

Je te jure que ce n'est ni de la mauvaise volonté, ni un refus de suivre les conseils. juste un besoin viscéral qui me détourne de la marche à suivre et me conduit à brûler les étapes.

Et tu n'as pas à t'excuser, ton analyse est juste, je me fais des films dont j'espère faire une réalité, mais au final je ne progresse jamais puisque tout se passe dans ma tête, et je ne passe que très rarement à l'action. Par ailleurs je ne résonne qu'en terme de résultats, tu me parles de fun, c'est quelque chose que j'ai le sentiment d'avoir oublié depuis bien longtemps. Je ne m'amuse pas, je passe mon existence à me battre contre moi même.

Je continue ma thérapie et j'ai avancé à grand pas sur certains points, mais l'affectif reste le cœur du problème pour moi et c'est très dur de changer, ça va prendre encore beaucoup de temps. C'est d'ailleurs un facteur qui pèse dans la balance, j'ai le sentiment d'avoir perdu énormément de temps déjà et c'est ce qu'il y'a de plus précieux.
Je perds patience. "C'est quand le bohneur ?", en gros. Il s'agit pour moi du combat d'une vie quelque part.

J'ai des amis mais très peu, des gens que je connais depuis l'enfance mais que je vois rarement ces temps ci. Je me suis fait des potes et des copines sur Montpellier, mais il ne sont pas nombreux. Je suis très exigeant, méfiant vis à vis des autres, rigide, j'ai peur d'être trahi, je suis possessif et je ne sais pas pardonner.
Et quand tu m'en parle je vois où tu veux en venir je pense, je mets la charrue avant les bœufs. Je cherche une nana au top alors que je n'ai même pas de cercle social, je vois juste ? Et c'est criant de vérité.

Comme dis dans le message au dessus, je veux progresser et y arriver coûte que coûte, seulement je ne sais pas par ou commencer, dans quel ordre faire les choses ect ...

Donc selon toi il s'agirait juste de se dégager pour le moment de toute forme d'objectif ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 06.04.17, 22h03 par Allandrightnow

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre