Mémoires d'AllAndRightNow

Note : 198

le 30.04.2016 par Allandrightnow

234 réponses / Dernière par Aristophane le 06.09.2020, 16h58

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Bon, je m’y colle. C’est long et pas fameux.


vendredi 18 août


Mon pote ami S*** est donc de passage dans ma ville, étape de son périple estival. Cela fait presque deux ans que nous ne nous sommes pas vus, du coup nous avons beaucoup de choses à nous dire. Dans ces conditions, on est pas parti pour une soirée drague.

Puis il me lâche vers 1 h du matin, il est crevé car vient de randonner plusieurs jours d’affilée. Je l’accompagne à son hôtel. Après un retour au bar B, je veux vérifier s’il y a bien une ouverture avec la fille du vestiaire à la boîte N. Il me semble que oui, elle me fait des sourires auxquels je n’avais pas droit jusqu’à présent, mais le gros videur black, derrière moi, me gêne.

C’est tout pour cette soirée là.


samedi 26 août


Je me suis motivé, je me suis répété tout l’après-midi: assumer + émotions. J’ai eu beau potasser la méthode de Pizza Chode, je n’avais pas compris que ça me manquait, ça, de faire ressentir des émotions à la cible.

J’arrive au bar B vers minuit. L’assistance est encore clairsemée. Il y a deux filles qui me plaisent, mais je constate que je suis incapable d’opener sans avoir bu davantage, alors je vide consciencieusement une despé.

Puis je fais un saut au bar A (c’est à côté), je me dis qu’il y a peut-être des filles à opener dans la sempiternelle queue des WC, mais là aussi, assistance clairsemée et pas de queue aux WC. Et là, je vais déjà me décider à repartir au bar B, lorsque je me rends compte que l’ancienne serveuse N***, une fille géniale que tout le monde adore, est d’extra ce soir. Du coup, je me dirige vers le comptoir, parle un peu avec elle, elle m’offre un demi, j’en commande un second, comme je suis pressé de repartir au bar B, je les bois très vite.


À ce point de la soirée, je suis déjà déraisonnablement bourré.


Retour au bar B, où j’open enfin Fille1. Elle baisse la tête, ne me regarde pas en me parlant, je décrète que je ne l’intéresse pas. C’est cinq minutes après que je réalise: putain, assume, persiste, peut-être qu’elle est timide, tu as peur qu’elle te dise de la laisser tranquille alors que tu devrais être blindé contre les râteaux. Alors, je veux revenir vers elle, mais un autre mec est déjà en train de la draguer.

:pokerface:


Putain! Je suis nul!


Dans le bar, il y a aussi Fille2, qui danse avec sa copine. Une adorable HB 8 avec, j’ai remarqué, un piercing à la langue. J’attends qu’elles ne dansent plus pour les opener, mais elles dansent et dansent toujours.

Je sors dans la rue, j’y aborde un set de quatre, il y a une qui me plaît vraiment, mais… Bon, vous avez deviné, là encore je n’ai pas assumé et m’en suis rendu compte cinq minutes après. Je reviendrais bien vers le set mais celle qui me plaît m’a souhaité de “bien m’amuser”, alors… ben alors je n’ai même pas pensé que je pouvais me trouver une excuse pour revenir vers ce set…

:fuuuu:

Je suis parti vers le bar C, là encore assistance clairsemée, je tombe sur une blonde à qui j’avais demandé, une fois, son opinion sur un piercing que je voulais me faire. Celle-là, elle fait partie des meubles, elle est bourrée et même lourde, vu qu’elle est incapable de décoller de ce sujet des piercings, dont elle ne démord pas que c’est démodé. Et il n’y a pas vraiment d’autres sets à opener.


Je me barre, essaie de faire un saut au bar P, en train de fermer, deux autres bars un peu plus loin, en train de fermer aussi, pourtant il n’est que 1 h 40. Dans l’un des bars un serveur s’écrie: “À bas les keufs!” Je comprends en voyant un peu plus loin pas moins de trois voitures de police; apparemment, ils veillent très strictement, ce soir, à ce que l’heure de fermeture des bars soit respecté.


Là, j’aurais dû filer directement à la boîte N, mais, grossière erreur, j’échoue dans une sorte de bouge tenu par une Black sexy et plantureuse; dans la clientèle, que des vieux, vraiment genre 60 ans ou pas loin, et pas d’open à faire, ce qui explique que je vide encore trop vite mon demi.


Je suis de plus en plus bourré.


À la boîte N, pas de sourire de la fille du vestiaire, elle est d’ailleurs très affairée avec le flot de gens qui arrivent. J’aurais dû m’y pointer à 1 h 30 pour voir s’il y avait moyen de lui parler, mais je commence quand même à douter qu’elle ressente un quelconque intérêt pour moi.


Je vais d’abord au fumoir, j’y open un set de trois, l’une des filles me demande si je suis seul; comme Despacita et Bonita sont dans la boîte, j’invente que je suis avec elles même s’il n’était pas prévu que nous nous retrouvions là. C’est bizarre, elle n’a pas l’air convaincue. J’essaie de défier celle qui me plaît le plus.
—Ta copine, là, a l’air cool, toi aussi, t’as l’air cool, mais je voudrais être sûr que ce n’est pas qu’un air.
—Mais oui, je suis cool!
—Et moi, j’ai l’air cool? me demande l’autre fille du groupe.
—Mais non, voyons. Je m’adresse à nouveau à la fille qui me plaît: Et qu’est-ce que tu fais, pour être cool?
Pas de réponse. Nous nous séparons. Je vais chercher ma despé, il y a une nouvelle serveuse, elle me fait un grand sourire, me propose une paille pour boire ma despé, j’ai voulu y voir un ioi.
Attention, All, si tu dragues la serveuse, tu vas encore te faire rappeler à l’ordre sur FTS!

Bref, ce n’est pas ça qui m’a dissuadé de la draguer, mais le fait qu’elle me souhaite une bonne soirée, donnant ainsi l’interaction pour terminée.


(Par contre, THS a relevé que lorsque j’ai droit à de vrais ioi, je suis incapable de les reconnaître.)


Lorsque j’allais rejoindre Despacita et Bonita pour quelques instants –elles sont avec un grand groupe dans lequel je ne connais presque personne–, une petite blonde m’aborde sur la piste de danse et me fait promettre de venir danser avec son set après. Apparemment, nous nous connaissons, mais je ne sais pas d’où.


Je finis par la rejoindre, elle voudrait que je danse avec sa sœur mais celle-ci ne veut pas, nous discutons. À un moment donné la troisième fille du set la prend et la fait me tourner le dos pour qu’elle danse avec elles et deux mecs qui traînent là. Je réussis à la récupérer peu après. Il ressort de notre conversation qu’elle s’appelle Julie –ce n’est pas la Julie dont j’ai parlé dans un autre FR–, que nous nous sommes rencontrés au bar A “il y a un mois et demi” et nous sommes retrouvés ensuite à la boîte N. Je ne vois pas du tout à quelle soirée ça peut correspondre, d’ailleurs, je vais peu au bar A ces derniers temps, à mon avis il y a erreur sur la personne de sa part. Mais bon, maintenant la connaissance est faite.


Sa sœur refuse toujours de danser avec moi.


Sérieusement, la discussion était cordiale, sans plus, je n’ai pas cru à mes chances avec cette fille, et à ce moment-là, même si je l’ai vaguement kinotée par réflexe, j’étais bien trop bourré pour penser au diptyque émotions + physicalité ou à l’isoler au fumoir.

Tellement bourré que je n’ai pas tardé à rentrer. Ce fut finalement une bonne soirée.


:awesome:

N'empêche que pour appliquer les conseils des forumeurs, c’est partie remise, en contrôlant ma consommation d’alcool qui m’a fait tout oublier lol.

" je me suis répété tout l’après-midi: assumer + émotions. J’ai eu beau potasser la méthode de Pizza Chode, je n’avais pas compris que ça me manquait, ça, de faire ressentir des émotions à la cible. "

A faire ça l'après midi avant de sortir tu as du te foutre une pression monstre pour rien. Faut avoir l'esprit léger avant de sortir.

—Ta copine, là, a l’air cool, toi aussi, t’as l’air cool, mais je voudrais être sûr que ce n’est pas qu’un air.
—Mais oui, je suis cool!
—Et moi, j’ai l’air cool? me demande l’autre fille du groupe.
—Mais non, voyons. Je m’adresse à nouveau à la fille qui me plaît: Et qu’est-ce que tu fais, pour être cool?

Tu nous as fait quoi la ?

Tu commences bien, une fille du groupe te relance, c'est cool, voir un peu ce que tu as dans le ventre, si elles peuvent te valider, Pourquoi tu réponds ça ? Je suppose que tu voulais la taquiner ou la provoquer mais la c'est maladroit je trouve :

-Pour la suite de l'interaction tu fermes les portes à tout le monde.
-En plus tu lui dis ça et direct derrière tu changes de fille, elle a du mal le prendre et le groupe a du le ressentir, la punition est clair et net.

Tu aurais pu répondre un truc du genre : Attends laisse moi vérifier, tu prends sa main la fait tourner, elles aiment bien, tu enchaînes une danse ou sur un sujet sur la danse, la musique.

Ah oui je veux pas remuer le couteau dans la plaie, les serveuses, la fille du vestiaire, elles sourient à tout le monde c'est la première chose qu'on leur apprend.
Nous on en joue à chaque fois celle du vestiaire, c'est le regard et le sourire à chaque fois ça nous fait marrer, elle aussi, la meilleur chose à faire c'est bien ça, si elle a le temps tu as envie tu parles un peu avec basta, des mecs qui tentent elles en voient passer à la pelle ...

Point positif tu commences à parler d'isolation.
Ton open.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 29.08.17, 22h01 par Allandrightnow
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

On sent un léger manque de ferveur dans l'intention. Comme on le disait il y a quelques temps, on a l'impression que tu t'embourbes un peu dans tes routines d'approches et de circuits des bars... les soirées ont l'air de se ressembler et de manquer de naturel, non ?

Un peu d'air frais te ferai peut-être du bien : essayer de rencontrer en d'autres occasions (journée, test d'activités...), passer un week-end pour t'amuser sans penser à draguer...
Je me suis motivé, je me suis répété tout l’après-midi: assumer + émotions. J’ai eu beau potasser la méthode de Pizza Chode, je n’avais pas compris que ça me manquait, ça, de faire ressentir des émotions à la cible.
Tu te mets beaucoup de pression... détends-toi :) Et c'est quoi la méthode Pizza Chode ? C'est une blague ?
Je vais chercher ma despé, il y a une nouvelle serveuse, elle me fait un grand sourire, me propose une paille pour boire ma despé, j’ai voulu y voir un ioi.
Attention, All, si tu dragues la serveuse, tu vas encore te faire rappeler à l’ordre sur FTS!
Tu te fatigues surtout inutilement avec elles, rien de plus. Ça te ferait peut-être aussi du bien d'apprécier leur beauté (ou pas) sans toujours essayer de te donner... il faut savoir répartir ses efforts et ses 'moments d'affût', si j'ose dire, sur la durée, pas être à bloc en permanence (fatigue nerveuse, pression superflue, perte d'intérêt pour les soirées en elles-même...).

Quelque chose qui peut peut-être aider : essaye de rencontrer des filles avec le souhait de trouver une fille qui te séduise, plutôt qu'avec le souhait de trouver une fille à séduire. C'est un peu ce qui a fait que je suis passé de 'jerk>lourd>dragueurpasdiscret' - ou autrement dit, d'un mec qui cherchait à prouver quelque chose et/ou à combler un manque, à mec 'qui attise la curiosité/séduisant/sympa/drôle/rien', soit un mec curieux qui cherche à s'enrichir plus qu'à combler.

Après si tu veux tirer et lourder en mode machine, ça peut pas fonctionner. Il y a un minimum "d'envie d'humain" à avoir pour qu'une rencontre reste naturelle. Le meilleur moteur c'est le désir de l'autre, pas le désir de se voir soi-même ou par les autres flatter parce qu'on aurait cueillit une fleur.

EDIT : et dans le fait d'assumer son désir, il y a implicitement une croyance nécessaire à avoir : savoir que les filles aussi ont envie. Parce que si tu y vas avec envie mais que tu doutes que les filles en face puissent avoir elles aussi envie, elles vont le sentir, ça dénote un manque de confiance, ça peut jouer sur le BL, la dynamique de la conversation...
Je suis prétentieux mais généralement quand ça marche bien dans mes interactions, c'est souvent que j'étais confiant avant, genre avec une pensée en arrière-plan qui me disait "elle - a déjà/va avoir - envie de toi". Quand bien même ça serait totalement faux (cf réalité dans mon cas), ça doit influer en bien sur beaucoup d'éléments.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Constructif le 29.08.17, 12h06 par Moumane
  • [+1] Intéressant le 29.08.17, 22h02 par Allandrightnow

Un article que j'ai découvert au passage merci APHELEIA qui en parlait dans son dernier post : [A?] Le game n'existe pas, que j'ai approfondi un peu et suite à ça j'ai une petite question :
Alland au quotidien au taf, avec tes amies, ta famille, tes voisins, etc ... bref dans la vie de tous les jours, Tu es comment et comment te comportes tu quand tu tombes dans une situation social ?

Tu vas comprendre, oublie ( les soirées, la drague ) le temps de répondre à la question on est au quotidien la :

- Genre quand il faut briser la glace avec une personne au quotidien, durant tes activités, ton taf ou autre et converser ?
- Quand tu veux quelque chose X OU Y et qu'il y a des complications, des objections ??

Dans ces cas la tu te comportes comment, tu agis et réagis comment ?

Repense à ses situations, que tu as déjà vécu et raconte nous avec ton vécu et tes mots.

Lis l'article le-game-n-existe-pas-vt20102.html et tu vas vite comprendre ou je veux en venir et le rapprochement à faire ...

C'est de la folie de s'attendre à de nouveaux résultats en faisant toujours la même chose.
A. Einstein
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Merci pour vos retours, qui m'ont fait réfléchir et repenser à ma soirée de samedi :)
THS a écrit :" je me suis répété tout l’après-midi: assumer + émotions. J’ai eu beau potasser la méthode de Pizza Chode, je n’avais pas compris que ça me manquait, ça, de faire ressentir des émotions à la cible. " A faire ça l'après midi avant de sortir tu as du te foutre une pression monstre pour rien. Faut avoir l'esprit léger avant de sortir.
Pas vraiment ce que tu dis; un peu de pression quand même, mais en même temps je me suis motivé. De toute façon, sans faire cela je serai incapable d'avancer, je me connais.
—Ta copine, là, a l’air cool, toi aussi, t’as l’air cool, mais je voudrais être sûr que ce n’est pas qu’un air.
—Mais oui, je suis cool!
—Et moi, j’ai l’air cool? me demande l’autre fille du groupe.
—Mais non, voyons. Je m’adresse à nouveau à la fille qui me plaît: Et qu’est-ce que tu fais, pour être cool?
Tu nous as fait quoi la ?
Ah oui, euh... Ben, disons que mon souci depuis quelques sorties est de ne pas surtout pas valider les filles d'entrée, donc là... je suis tombé dans l'excès inverse. Bon, il est clair que je dois ramener le balancier vers le milieu, maintenant.
Point positif tu commences à parler d'isolation.
Ouais, ça rentre, mais vraiment lentement.
Apheleia a écrit :On sent un léger manque de ferveur dans l'intention. Comme on le disait il y a quelques temps, on a l'impression que tu t'embourbes un peu dans tes routines d'approches et de circuits des bars... les soirées ont l'air de se ressembler et de manquer de naturel, non ?
Je n'ai pas l'impression. C'est plutôt mes FR qui se ressemblent :blbl: Comme je l'ai dit, j'ai passé une bonne soirée.

Ceci dit, un peu de changement ne faisant pas de mal, je vais faire quelques soirées étudiantes quand l'occasion s'en présentera...
Et c'est quoi la méthode Pizza Chode ? C'est une blague ?
C'est vers la fin de ce fil: le-journal-de-la-pizza-chode-vt40340.html

C'est une méthode qui me plaît bien car sans connerie/vieillerie telles que DHV, prizing, etc. C'est simple, en fait. Il l'a écrite à la demande de quelques membres du forum.
Tu te fatigues surtout inutilement avec elles, rien de plus. Ça te ferait peut-être aussi du bien d'apprécier leur beauté (ou pas) sans toujours essayer de te donner... il faut savoir répartir ses efforts et ses 'moments d'affût', si j'ose dire, sur la durée, pas être à bloc en permanence (fatigue nerveuse, pression superflue, perte d'intérêt pour les soirées en elles-même...).
Oui, bon, là je parlais d'une interaction de 10 secondes, hein.
Après si tu veux tirer et lourder en mode machine, ça peut pas fonctionner. Il y a un minimum "d'envie d'humain" à avoir pour qu'une rencontre reste naturelle. Le meilleur moteur c'est le désir de l'autre, pas le désir de se voir soi-même ou par les autres flatter parce qu'on aurait cueillit une fleur.

EDIT : et dans le fait d'assumer son désir, il y a implicitement une croyance nécessaire à avoir : savoir que les filles aussi ont envie. Parce que si tu y vas avec envie mais que tu doutes que les filles en face puissent avoir elles aussi envie, elles vont le sentir, ça dénote un manque de confiance, ça peut jouer sur le BL, la dynamique de la conversation...
Je suis prétentieux mais généralement quand ça marche bien dans mes interactions, c'est souvent que j'étais confiant avant, genre avec une pensée en arrière-plan qui me disait "elle - a déjà/va avoir - envie de toi". Quand bien même ça serait totalement faux (cf réalité dans mon cas), ça doit influer en bien sur beaucoup d'éléments.
C'est intéressant ce que tu dis là, je vais le méditer.

En repensant à cette soirée, je me demande d'où je sors que la blondinette Julie n'était pas intéressée par plus que de la conversation, et pourquoi je l'ai en quelque sorte décrété. Je crois qu'au fond, souvent, je ne crois pas aux interactions, je les fais pour le fun, et, pour te rejoindre, je n'ai pas vraiment compris que la fille aussi peut avoir envie.
THS a écrit :Un article que j'ai découvert au passage merci APHELEIA qui en parlait dans son dernier post : [A?] Le game n'existe pas, que j'ai approfondi un peu et suite à ça j'ai une petite question :
Alland au quotidien au taf, avec tes amies, ta famille, tes voisins, etc ... bref dans la vie de tous les jours, Tu es comment et comment te comportes tu quand tu tombes dans une situation social ?
J'ai lu le fil entier tout à l'heure.
Tu vas comprendre, oublie ( les soirées, la drague ) le temps de répondre à la question on est au quotidien la :

- Genre quand il faut briser la glace avec une personne au quotidien, durant tes activités, ton taf ou autre et converser ?
"Bonjour"
"Quelle chaleur"
"Y en a marre de cette pluie"
"Tu connais Despacita ?"
"Il y a trop de monde aujourd'hui"
"T'habites dans le coin ?"
...
- Quand tu veux quelque chose X OU Y et qu'il y a des complications, des objections ??

Dans ces cas la tu te comportes comment, tu agis et réagis comment ?

Repense à ses situations, que tu as déjà vécu et raconte nous avec ton vécu et tes mots.


Mec, je veux bien jouer le jeu, mais il faudrait que la seconde question soit plus précise...

Bon ok pour le brisage de glace c'est simple, sans plus, le principal c'est que tu es toi la .
Bah la prochaine fois que tu abordes en soirée tu fais ça, tu retse toi même, simple, tu utilises tes mots et tu mix tout ça avec ton style et de l'énergie et un comportement d'un mec cool et rassurant que de toute façon tu adoptes au quotidien ou au moins quand tu es en société.

Donc pas de prises de tête, c'est pas la première fois que tu le fais de briser la glace avec un/e inconnu, donc pourquoi vouloir faire autrement avec une fille alors que tu sais déjà le faire ?? ( Je suppose que tu es quelqu'un de social qui à une certaine aisance en société ) et je ne dis pas de répéter les mêmes mots mais de reprendre comment dire : la manière, le comportement général, ton état d'esprit ....

Tu en a compris quoi de l'article, sous entendu ?

Ma deuxième question quand tu as eut envie d'une chose matériel ou pour ton combler un plaisir, un désir ) ex : un objet, une augmentation, etc en général comment tu réagis ?
( Je parle ici lors d'un échange avec quelqu'un on est d'accord )

Quand on va te sortir des objections ? Tu laisses couler, essaye de comprendre pourquoi , de trouver des solutions, pour avoir ce que tu veux ?

En gros ce que j'essaye de te faire comprendre c'est que la façon dont tu te comportes dans la vie de tous les jours, les habitudes mentales, ton comportement face à telle ou telle situation tout ça tu l'as enregistré dans ton inconscient c'est devenu automatique depuis des années et forcément ça va se retranscrire sur ta façon de draguer, d où l'importance d avoir une vie épanouissante.

Quand tu compares toutes ses situations de la vie de tous les jours à la séduction bah on retrouve un peu les mêmes procédés, bon il faut prendre du recul mais sur le fond c'est ça.

Toutes les techniqies, machin que l'on décortique dans le game,ou sur les sites de coach, quand tu regardes inconsciemment tu les fais sans t'en rendre compte dans la vie de tous les jours, bien sur à ta façon, avec ton style, tes mots mais tu les fais, bien entendu si tu as confiance en toi, si tu es social.

C'est pas facile de mettre des mots sur ma réfléxion, j'éxplique à ma façon donc bon, on verra si tu vois ou je veux en venir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 01.09.17, 18h17 par Allandrightnow
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Ths: Chercher à singer un mec cool; c'est pas une bonne idée. Si vous n'êtes pas cool vous ne savez pas comment il pense donc pour faire pareil c'est compliqué. Si vous l'êtes vous n'avez pas besoin de singer.
Pareil si on dit "tu fais ça comme au quotidien". On sait pas s'il est normal en situation normale; mais quelque chose me dit qu'il aurait plus d'ouvertures si c'était le cas donc doit forcément y avoir des choses qui bloquent dans le comportement social de base.
Et "rester soi même" c'est encore pas un bon conseil, pour la même raison. Quand le mec part pas de loin oui.
Sinon; il y a forcément des choses à changer.

Allanrightandnow:
L'état d'esprit adéquat ce serait sans doute être plus ouvert; moins en stress sur le résultat et moins en train de calculer sur tes moindres gestes.
Parce que "faut que je pense à être comme ça, à pas faire ça, à faire ça"; avec des listes longues comme deux bras c'est juste la merde niveau mental.
Comme déjà dit avant; ce genre de chose ça se travaille en dehors des soirées, tu travailles sur toi et ton mental avant.
La soirée c'est le match. C'est plus le moment où tu relis ton book de stratégies.
Alors si tu te rends compte que tu rates des trucs tu cherches ce qui est le plus cohérent avec la situation.
De toute façon on fait jamais tout parfaitement.
Et même si tu sors un game parfait ou que tu en as l'impression tu peux te planter à 3 m de la ligne d'arrivée, et même si tu fais des erreurs si tu es attirant en général et que la meuf est ouverte (à du sexe ou une relation) et ouverte à toi (pas bloquée par ton style/physique) tu peux finir dans son lit.
Alors faut pas se stresser à vouloir le game parfait. Faut accumuler le positif; éviter les trucs vraiment péjoratifs; et bien cibler les meufs.

Ce qui m'amène à:
Où tu en es de ta base/comment tu te trouves niveau look/physique/comportement de base?
Qu'est ce que tu sais faire pour être attirant?
Qu'est ce que tu penses qui fait que tu te rates le plus/qui désintéresse les filles avec qui tu as une ouverture?
Est ce que tu sais reconnaître les filles avec qui ça peut marcher? Parce que même si tu es bon; si tu chasses que des filles pas intéressées elles le seront pas plus ou au prix d'efforts démesurés que tu n'as pas le temps de fournir dans ton contexte.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 30.08.17, 07h32 par Apheleia
  • [+1] Pertinent le 01.09.17, 18h14 par Allandrightnow

Ça va mon message est compréhensible.,

@ Onmyoji : C est clair que les conseils ici s appliquent à un mec qui a une certaine aisance au quotidien dans les relations social qu il est amené à rencontrer.

Ici je me suis avancé à donner ces conseils d'ou mes questions, mes précisions et suppositions et les tiennes mais le problème doit venir de la.
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Merci pour vos retours.
THS a écrit :Ma deuxième question quand tu as eut envie d'une chose matériel ou pour ton combler un plaisir, un désir ) ex : un objet, une augmentation, etc en général comment tu réagis ?
( Je parle ici lors d'un échange avec quelqu'un on est d'accord )
Quand on va te sortir des objections ? Tu laisses couler, essaye de comprendre pourquoi , de trouver des solutions, pour avoir ce que tu veux ?
J'essaie de trouver des solutions, bien sûr, de laisser du temps à la personne si elle a mieux à faire dans l'immédiat; moi-même, je me donne du temps, je reviens à la charge plus tard, je ne perds pas de vue mon objectif sans pour autant le mettre en avant à chaque échange.
Toutes les techniqies, machin que l'on décortique dans le game,ou sur les sites de coach, quand tu regardes inconsciemment tu les fais sans t'en rendre compte dans la vie de tous les jours, bien sur à ta façon, avec ton style, tes mots mais tu les fais, bien entendu si tu as confiance en toi, si tu es social.
C'est une évidence, ça, mais il n'est pas forcément facile d'avoir confiance en soi quand on enchaîne les râteaux. Je ne dis pas que je n'ai aucune confiance en moi, mais je dois en manquer, certainement.

Un point positif quand même, j'ai à peu près laissé tomber la pseudo-alphattitude de mes couilles qu'Apheleia avait pointé.
Donc pas de prises de tête, c'est pas la première fois que tu le fais de briser la glace avec un/e inconnu, donc pourquoi vouloir faire autrement avec une fille alors que tu sais déjà le faire ?? Je suppose que tu es quelqu'un de social qui à une certaine aisance en société ) et je ne dis pas de répéter les mêmes mots mais de reprendre comment dire : la manière, le comportement général, ton état d'esprit ....
Mais je ne fais pas autrement avec une fille. Par contre, ce genre d'entrée en matière n'est pas séduisant et c'est après que je patauge, sans aucun doute (je lis tes réparties dans tes FR et je suis loin d'avoir la même capacité à rebondir).

Par exemple (mais ce n'est qu'un exemple), j'arrive souvent très bien à taquiner mes amies mais je ne sais pas taquiner mes cibles, ou alors j'ai peur d'y aller trop fort et de les blesser.
Onmyoji a écrit :Et même si tu sors un game parfait ou que tu en as l'impression tu peux te planter à 3 m de la ligne d'arrivée, et même si tu fais des erreurs si tu es attirant en général et que la meuf est ouverte (à du sexe ou une relation) et ouverte à toi (pas bloquée par ton style/physique) tu peux finir dans son lit.
Alors faut pas se stresser à vouloir le game parfait. Faut accumuler le positif; éviter les trucs vraiment péjoratifs; et bien cibler les meufs.
Entendu Image
Où tu en es de ta base/comment tu te trouves niveau look/physique/comportement de base?
Niveau look, je me fie à ce que me disent mes amies; évidemment, c'est loin des trucs très pointus qui ont été conseillés ici récemment. Pour le physique, je devrais sans doute faire du sport et notamment de la muscu (j'ai des bras comme des flûtes), mais j'ai d'autres priorités. Comportement de base: je dois certainement faire un effort pour être plus sociable, j'ai commencé le livre sur le small talk recommandé par Perlambre, il y a des tests, je suis juste dans la moyenne, je peux/dois m'améliorer.
Qu'est ce que tu sais faire pour être attirant?
En général, je suis conscient qu'il ne faut pas être needy, donc par exemple si une fille me quitte au milieu d'une interaction je ne cherche pas à la rejoindre.

Je crois que c'est à peu près tout.
Qu'est ce que tu penses qui fait que tu te rates le plus/qui désintéresse les filles avec qui tu as une ouverture?
J'ai tendance à devenir trop sérieux vu qu'il y a un enjeu; du coup, si la fille s'était amusée avec moi, là elle ne s'amuse plus. J'ai tendance à m'emballer, aussi.
Est ce que tu sais reconnaître les filles avec qui ça peut marcher? Parce que même si tu es bon; si tu chasses que des filles pas intéressées elles le seront pas plus ou au prix d'efforts démesurés que tu n'as pas le temps de fournir dans ton contexte.
Je me dis que si une fille rit alors que mes plaisanteries sont pourries et se laisse abondamment kinoter, elle est intéressée...

+ une fille qui m'aborde doit être intéressée.

On sent le mec qui à la tête sur les épaules, qu'il sait ou il en est et qui a une certaine estime de lui.

Pour la repartie, moi je suis comme ça au quotidien, j'adore parler au gens et c'est impressionnant comment avec des inconnus, j'arrive à les faire parler et les mettre à l'aise, les faire rire, dés que j'ai des occasions je fonce, mon boulot m'a beaucoup aidé à me développer. Je me suis dis au quotidien ça va tout seul, c'est que du bonheur tous les jours, donc pourquoi avec les filles je ne continuerais pas à être comme ça ? .

Pour ta repartie les livres, les humoristes, c'est bien mais c'est au quotidien que ça se passe faut essayer de suite dés que tu en as l'occasion, petit pas par petit pas, ah oui quand tu es dans un bon mood ça aide beaucoup au début après ça deviens automatique.

Pour ton look tu m'avais dis une fois c'était sneakers/ jean/ chemise, si c'est bien taillé, c'est cool, écouter les conseils des amies moi ça me branche pas trop, deviens ton propre conseiller toi seul te connais mieux que quiconque. C'est peut être con tout ça mais accumulés, c'est comme ça que l'on se forge un bon état d'esprit et pourquoi pas un caractère. ( Les amies c'est bien, je dis pas de ne jamais les écouter ou machin non non, la c'est juste pour le style que tu peux t'abstenir de leurs conseils)

Pour le physique tu as conscience de tes "défauts " mais tu n'en fais pas une obsession ça c'est un bon état d'esprit et avoir une bonne estime de soi .


< En général, je suis conscient qu'il ne faut pas être needy, donc par exemple si une fille me quitte au milieu d'une interaction je ne cherche pas à la rejoindre.

Je crois que c'est à peu près tout. >

C'est très light, ton exemple est trop catégorique, c'est à double tranchant ça dépends surtout de ce qu'il y a eut avant, de la situation, de la fille, il faudra agir en fonction de ça, se comportement peut avoir plusieurs raisons et c'est la que tu vois si tu en veux ou pas et si tu as les yeux en face des trous.
Etre attirant c'est un vaste sujet qui se joue sur le non verbal et avec tes mots.

Quand Onmyoji, te demandait si tu sais reconnaitre les filles OP , je pense qu'il incluait les filles à qui tu n'as pas encore parlé, donc avant d'aborder. Tu repères un peu ?
Encore une fois ici tes exemples sont très light et ses signes la peuvent vite de mener en bâteau, selon les filles.

Pour éviter de te rejeter tout seul et de mouliner à te demander si elle est intéressée ou pas, deux signes qui sont communs à toutes les filles quand tu vas aborder ça va être :

- Si la fille reste à côté de toi ou si elle va parler à sa copine de suite et se barrer
- Ses expressions faciales et ses yeux

Tous les autres signes seront très subtiles.
n-attendez-pas-un-signe-d-interet-vt14865.html
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 03.09.17, 00h02 par persee
  • [+2] => Aide perso le 03.09.17, 16h09 par Allandrightnow
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Pour la repartie, moi je suis comme ça au quotidien, j'adore parler au gens et c'est impressionnant comment avec des inconnus, j'arrive à les faire parler et les mettre à l'aise, les faire rire, dés que j'ai des occasions je fonce, mon boulot m'a beaucoup aidé à me développer. Je me suis dis au quotidien ça va tout seul, c'est que du bonheur tous les jours, donc pourquoi avec les filles je ne continuerais pas à être comme ça ? Pour ta repartie les livres, les humoristes, c'est bien mais c'est au quotidien que ça se passe faut essayer de suite dés que tu en as l'occasion, petit pas par petit pas, ah oui quand tu es dans un bon mood ça aide beaucoup au début après ça deviens automatique.
Entendu.

Pour ton look tu m'avais dis une fois c'était sneakers/ jean/ chemise, si c'est bien taillé, c'est cool, écouter les conseils des amies moi ça me branche pas trop,
deviens ton propre conseiller toi seul te connais mieux que quiconque.
J’ai tendance à faire n’importe quoi avec les couleurs. Je vais aller relire le thread sur le look, apprendre à me saper me prend vraiment la tête, mais si je peux jouer sur ça…

C'est très light, ton exemple est trop catégorique, c'est à double tranchant ça dépends surtout de ce qu'il y a eut avant, de la situation, de la fille, il faudra agir en fonction de ça, se comportement peut avoir plusieurs raisons et c'est la que tu vois si tu en veux ou pas et si tu as les yeux en face des trous.
Etre attirant c'est un vaste sujet qui se joue sur le non verbal et avec tes mots.
Oui, je suis conscient que c’est light, de plus je me rappelle maintenant de ton avant-dernier FR et de la conclusion que tu en as tirée.

Quand Onmyoji, te demandait si tu sais reconnaitre les filles OP , je pense qu'il incluait les filles à qui tu n'as pas encore parlé, donc avant d'aborder. Tu repères un peu ?
Oui, j’ai pensé aussi qu’Onmyoji voulait dire cela, mais repérer les filles open, franchement, je n’ai aucune idée de comment faire.

Pour éviter de te rejeter tout seul et de mouliner à te demander si elle est intéressée ou pas, deux signes qui sont communs à toutes les filles quand tu vas aborder ça va être :

- Si la fille reste à côté de toi ou si elle va parler à sa copine de suite et se barrer
- Ses expressions faciales et ses yeux

Tous les autres signes seront très subtiles.
J’ai lu l’article, c’est intéressant, je retiens la notion de test de compliance, je vais me renseigner dessus.


Un FR rapide concernant hier soir.


2 septembre 2017

Sydney, ce pote que je me suis fait il y a peu et avec qui j’ai fait quelques trucs en journée, m’inquiète. Il fréquente des gens assez craignos et se met dans des histoires à la con. De plus, il passe des journées et des nuits entières (à ses dires, il doit exagérer un peu, mais ça a l’air d’être un peu ça quand même) à jouer à des jeux vidéo, et à dormir pour rattraper le sommeil en retard. Il est sociable, cependant, et d’agréable compagnie.

Il a tout de même conscience qu’il déconne puisqu’il songe à déménager, vu que dans le quartier où il habite, il ne fréquente pas les bonnes personnes.

Tout cela pour dire qu’hier soir, alors que nous approchions à grands pas du bar A, que son téléphone a sonné et que c’était un de ses potes qui voulait passer chez lui, je n’ai pas proposé que ce pote nous rejoigne. Je m’y serais même opposé, le cas échéant. Sydney a bataillé, il voulait rester un peu avec moi, mais il a fini par céder et m’a quitté en me disant que ce n’était que partie remise. J’ai hâte de découvrir ce qu’il vaut en soirée, auprès des filles.

C’est donc encore seul que j’ai passé ma soirée, dans mon circuit habituel. Je n’ai pas opené aucune fille: je n’en avais pas envie, tout simplement. Il n’y avait pas des masses d’occasions d’aborder, mais je me sentais bien comme ça. J’ai découvert que je pouvais passer un bon moment sans chercher à parler à des filles.

Ensuite, à la boîte D, j’ai abordé un peu: la première fille, je l’ai encore lâchée beaucoup trop tôt, mais revenant à elle au moment de partir, je me suis aperçu que je ne l’intéressais pas: elle m’a regardé, puis a vite dévié son regard.

Une fille sur la piste de danse. Je l’ai abordée parce qu’elle était là. Elle me dit qu’elle n’aime pas qu’on lui touche les cheveux, je lui mets alors la main sur l’épaule.
—Et l’épaule, on peut te la toucher?
—Non plus.
—Mais t’es trop, toi!
—Non, je plaisante, l’épaule c’est bon.
J’ai voulu danser avec elle et la faire tourner, mais elle dansait son verre à la main, ce que je trouve particulièrement peu classe. Comme elle ne me plaisait que médiocrement (elle était là), je le lui ai dit et me suis barré.

Après avoir discuté avec des mecs, fait un peu le fou sur la piste de danse, je suis parti. Dans l’entrée, j’ai croisé Julie la brune (qui n’est pas la Julie du FR précédent), du coup j’ai regretté de partir si vite, mais j’avais oublié ma CB et je n’avais presque plus de cigarettes.

Au final, j’ai passé une bonne soirée même avec ce faible nombre d’opens.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] lol le 03.09.17, 20h19 par Apheleia

Yo !
En soirée repérer les filles open tu peux, attention les exemples que je vais te donner ce n'est pas du 100 % sur, ce ne sont pas des certitudes loin de la mais ça évite de partir dans n'importe quoi, les plans foireux et de dépenser de l'énergie inutilement, on va dire ça aiguille donc :

- Les filles venues à deux souvent célibataire mais ça peut aussi être deux filles d'un gros groupe ou juste deux amies, deux soeurs, couzine, etc qui veulent juste s'amuser et rien d'autres ou deux célibataires qui cherchent.
- Les groupes de filles, il y en a toujours une ou plusieurs célib dans le lot, faut savoir gérer improviser.
- les filles seules bien sur, pas celle qui est pendu sur son portable depuis le début de la soirée ou qui tire la tronche.

Les signes, de même on est pas sur du 100 % véridique, c'est une personne qu'on a en face mais j'aimerai dire la fille qui va regarder à droite à gauche sans arrêt, au bar, sur la piste, quand elle danse elle est ouverte pas refermée dans le groupe, elle peut se mettre dos au groupe, pareil au bar, dos à celui ci en train de boire ou parler à sa copine mais ouvertes aux autres.

Les comportements " indirect " elle veut un tabouret juste derrière toi, elle te demande du feu, cigarette, elle vient danser à coté de toi plusieurs fois, ah oui aussi celles qui attendent aux alentours du bar et qui regardent à droite à gauche.

Les compliance test te prends pas trop la tête avec ça, en gros c'est des comportements naturel souvent physique ou tu fais comprendre à la fille que tu veux aller plus loin et en fonction de sa réaction bah tu vois et AGIS.

Des choses se mettent en place cest bien, par contre ton sens de l'impro me fait rire :P :

—Et l’épaule, on peut te la toucher?
—Non plus.
—Mais t’es trop, toi!
—Non, je plaisante, l’épaule c’est bon.

Bon j'ai pas vu la fille mais si tu la sens confiante et à l'aise la tu pouvais sexualiser de plusieurs manière qui auront varier selon l'état dans lequel tu es face à la fille mais à répondre ça tu ne feras pas avancer tes interactions, vu sa réponse je pense que c'était une fille qui à une certaine confiance en elle donc la " toutes les réponses " vont passer en évitant l'extrême bien sur.

Si tu lis mes FR tu peut remarquer à chaque fois il y a toujours UNE opportunité, regarde samedi mon pote, il aborde quoi 2 filles par soirée pas à l'aise pour briser la glace, pour parler oui bah il est repartit avec une fille samedi sans faire un game parfait, ils ont parlé au bar, rigolé, parti danser, rien de ouf, bon il a fallu le pousser à un moment mais voila le résultat est la, avec le plaisir en supplément.

Beaucoup de conneries sur le net mais parfois de bonne chose, un bon article sa ouvre les yeux : Plaire aux femmes ou les séduire, il faut choisir. (google).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] => Aide perso le 05.09.17, 10h16 par Allandrightnow
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Ouais après souvent les filles jouent de leurs attraits quand elles demandent des trucs; elles savent qu'il y a plein de mecs en chien pour avoir de l'attention et ils leurs filent des trucs pour ça. Elles sont aimables; discutent 5mn et se cassent.
Ou alors elles sont pas dans l'enrobage et demandent juste; et se cassent après.
Donc faut pas trop investir au départ ou avoir trop d'espoir. Même si c'est aussi un open pour la plupart des filles (à vous ensuite de faire le boulot. 90/10 au départ...). Après vous pouvez être un peu hard to get mais rigolo pour compenser, et aussi montrer un peu d'intérêt mais en restant un peu distant si vous voulez la faire un peu ramer.

Pour le reste, les filles open pour toi sont celles qui ont pas un comportement de fermeture à ton arrivée; ou dans les quelques minutes/secondes de la phase d'abordage. C'est une évidence; mais si passé ça elle reste bloquée, c'est souvent peut productif d'insister. Alors soit tu te barres soit tu continues là pour le fun mais sans chercher plus.
Puis évidemment il y a les filles qui t'invitent implicitement à les open en te bousculant de manière pas fine (ou alors leurs copines les poussent parce qu'elles ont dit que tu étais mignon tandis qu'elles se disent "je te dirai plus rien connasse"), ou ce genre de trucs.
Je pense que les grandes lignes du truc c'est qu'une fille qui te veut te facilite la tâche ou fait pas de la résistance active (sauf timidité maladive ou réelle),
après le reste c'est de la littérature et même s'il y a des choses qui aident ça vous apprendra plus d'observer les réactions des filles par rapport aux autres mecs mais surtout à vous (savent que ça peut varier selon les milieux), parce que vous pouvez induire des réactions spécifiques à ce que vous vous projetez.
Donc après c'est de l'expérience surtout.
On pourrait écrire une thèse sur le sujet et pas être plus avancé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 05.09.17, 22h16 par Allandrightnow

All,

Par exemple (mais ce n'est qu'un exemple), j'arrive souvent très bien à taquiner mes amies mais je ne sais pas taquiner mes cibles, ou alors j'ai peur d'y aller trop fort et de les blesser.
Arrête de parler de "cibles", c'est ce qui te bloque.
Si une amie te renvoie dans tes buts, tu vas t'amuser. Si une "cible" le fait parce qu'elle est "cible", tu risques de te vexer et donc de l'envoyer au diable. Et c'est con parce qu'elle a peut-être juste voulu voir ce que tu avais dans le bide.

Ta copine, là, a l’air cool, toi aussi, t’as l’air cool, mais je voudrais être sûr que ce n’est pas qu’un air.
—Mais oui, je suis cool!
—Et moi, j’ai l’air cool? me demande l’autre fille du groupe.
—Mais non, voyons. Je m’adresse à nouveau à la fille qui me plaît: Et qu’est-ce que tu fais, pour être cool?

Poursuivre la conversation à trois était plaisant car tu pouvais avoir deux opportunités plutôt que repartir avec rien.

Une fille sur la piste de danse. Je l’ai abordée parce qu’elle était là.
Non. Elle ne te plait pas, je ne vois pas l'intérêt de l'aborder. Et lui dire qu'elle ne te plait pas après.... la fille a du se marrer car en fait elle n'attendait rien de toi.

En général, je suis conscient qu'il ne faut pas être needy, donc par exemple si une fille me quitte au milieu d'une interaction je ne cherche pas à la rejoindre.
La seule question à te poser : pourquoi elle te quitte en pleine discussion ? Si discussion il y a...

"Bonjour"
"Quelle chaleur"
"Y en a marre de cette pluie"
"Tu connais Despacita ?"
"Il y a trop de monde aujourd'hui"
"T'habites dans le coin ?"

Pour reprendre ton exemple, en admettant que c'est toi qui dit bonjour.
Quelle chaleur... comment rebondis-tu ? Franchement il y a 3000 réponses possibles si la fille t'intéresse. Et pour le reste c'est la même chose. Et si c'est un grand-père au bas de ton immeuble, à toi de profiter de l'occasion pour t'exercer au fameux small talk.

Les amies c'est bien, je dis pas de ne jamais les écouter ou machin non non, la c'est juste pour le style que tu peux t'abstenir de leurs conseils)
Absolument pas d'accord. Le regard d'une amie sur ton look, c'est un avis de fille et elle au moins elle te dira que c'est nul, plutôt que te fuir comme peut le faire une inconnue.

Plaire aux femmes ou les séduire, il faut choisir
Drôle d'idée ! Parce que plaire et séduire, c'est la base pour arrêter de rentrer seul.

Chercher à singer un mec cool; c'est pas une bonne idée. Si vous n'êtes pas cool vous ne savez pas comment il pense donc pour faire pareil c'est compliqué. Si vous l'êtes vous n'avez pas besoin de singer.
Pareil si on dit "tu fais ça comme au quotidien". On sait pas s'il est normal en situation normale; mais quelque chose me dit qu'il aurait plus d'ouvertures si c'était le cas donc doit forcément y avoir des choses qui bloquent dans le comportement social de base.
Et "rester soi même" c'est encore pas un bon conseil, pour la même raison. Quand le mec part pas de loin oui.
Sinon; il y a forcément des choses à changer.

Onmy a absolument raison !!

All, et c'est super bienveillant ce que je dis, aborder c'est juste un infime début et ça des mecs en sont capables. Intéresser est vraiment autre chose, créer un vrai contact aussi... et cela passe non par un résultat que l'on veut absolument obtenir (baiser une fille) mais l'ouverture d'esprit, la conversation, la décontraction. L'impression donnée de ne rien chercher (tout en faisant en sorte, tu saisis la différence ?) permet de belles opportunités...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Très intéressant le 06.09.17, 13h56 par Allandrightnow
  • [+3] A lire le 06.09.17, 19h12 par Onmyoji
  • [+2] A lire le 09.09.17, 20h11 par oHreN

Ton intervention me donne à réfléchir, Perlambre. Je poste un message en réponse, peut-être pour ne pas dire grand-chose, mais ça va me permettre de mieux fixer dans mon esprit ce que tu me dis.
Arrête de parler de "cibles", c'est ce qui te bloque.
Si une amie te renvoie dans tes buts, tu vas t'amuser. Si une "cible" le fait parce qu'elle est "cible", tu risques de te vexer et donc de l'envoyer au diable. Et c'est con parce qu'elle a peut-être juste voulu voir ce que tu avais dans le bide.
En effet, je n'avais pas envisagé cela :roll:
"Bonjour"
"Quelle chaleur"
"Y en a marre de cette pluie"
"Tu connais Despacita ?"
"Il y a trop de monde aujourd'hui"
"T'habites dans le coin ?"[/i]
Pour reprendre ton exemple, en admettant que c'est toi qui dit bonjour.
Quelle chaleur... comment rebondis-tu ? Franchement il y a 3000 réponses possibles si la fille t'intéresse. Et pour le reste c'est la même chose. Et si c'est un grand-père au bas de ton immeuble, à toi de profiter de l'occasion pour t'exercer au fameux small talk.
Ce n'est pas là que je pèche, je pense, même si je peux bien sûr améliorer mon small talk. Le truc, c'est que le dit small talk n'est pas séduisant en lui-même. Ou alors, il y a un truc, ou plein de trucs, que je n'ai pas compris.
Absolument pas d'accord. Le regard d'une amie sur ton look, c'est un avis de fille et elle au moins elle te dira que c'est nul, plutôt que te fuir comme peut le faire une inconnue.
C'est aussi mon avis, oui.
Plaire aux femmes ou les séduire, il faut choisir. Drôle d'idée ! Parce que plaire et séduire, c'est la base pour arrêter de rentrer seul.
Ça ! J'ai une idée plus ou moins précise de comment plaire, mais aucune de comment séduire. Et même, je crois que j'en ai un peu peur parce que c'est un terrain inconnu pour moi. Du coup, cet article m'a vraiment parlé, je me suis reconnu dans le mec qui a toujours des dossiers en cours, mais au final ne chope rien.
Onmy a absolument raison !!
Je suis 100 % d'accord. D'ailleurs, puisque j'aime bien dire aux filles qu'elles ont l'air cool, il va falloir que je leur demande de me dire si c'est mon cas :)
All, et c'est super bienveillant ce que je dis, aborder c'est juste un infime début et ça des mecs en sont capables. Intéresser est vraiment autre chose, créer un vrai contact aussi... et cela passe non par un résultat que l'on veut absolument obtenir (baiser une fille) mais l'ouverture d'esprit, la conversation, la décontraction. L'impression donnée de ne rien chercher (tout en faisant en sorte, tu saisis la différence ?) permet de belles opportunités...
Oui, je me souviens de quelques interactions où je ne cherchais rien, ce ne sont pas les moins sympa.

Le Small talk c'est pas séduisant en soi. Pas plus que les grandes discussions.
C'est ce que tu dégages de positif de manière générale et qui lui plaît à elle en particulier (alors si tu es bon pour lire les gens tu peux voir ce qui lui plaît et chercher à te conformer à cette image, mais c'est dur à tenir dans la longueur et pas très satisfaisant).
Ça c'est pour la toile de fond. Ce qui fait que tu séduis c'est que tu vas créer une vraie dynamique qui l'implique au delà de la simple attirance et du fait que tu sois un mec plaisant; et qui lui donne envie de passer du temps avec toi et ressentir d'autres trucs cools avec toi. Et ça peut jouer sur tout le spectre; admiration, humour, attirance sexuelle, connexion intime et forte...
Ça dépend de toi, d'elle, c'est pas carré, mais soit tu trouves soit ça se fait tout seul quand tu es détaché et que vous vous "reconnaissez".

Après pour ce qui est de demander si tu es cool, ça suppose que tu as un problème avec ça. C'est pas très positif. Et puis plutôt que de rentrer dans des dynamiques type "je te fais ramer pour avoir le titre" (qui de toute manière n'a pas de valeur pour la fille tant que tu ne vaux rien pour elle, et qui est un truc très téléphoné), il vaut mieux être dans l'optique que si tu es avec les gens c'est parce qu'ils sont au dessus de la moyenne; c'est valorisant pour toi, ça leur projette du positif et les valide mais les oblige aussi à tenir le standard que tu mets en place. Plus ou moins. Mais si elles font l'effort, c'est qu'elles sont intéressées ou qu'au minimum ça leur fait plaisir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 06.09.17, 21h12 par Allandrightnow
  • [+1] A lire le 06.09.17, 22h47 par Fate
  • [+2] Absolument le 06.09.17, 23h21 par Perlambre
  • [+2] Constructif le 06.09.17, 23h37 par Apheleia
  • [+1] +1 le 07.09.17, 10h58 par Thedaze

All,

Le small talk est juste un moyen de créer un échange.

Pour reprendre l’exemple plus que banal « quelle chaleur », le mot d’ordre est adaptation.

Si papy me parle de chaleur, je vais l’encourager à s’hydrater tout en continuant une petite conversation avec lui pour lui prouver qu’il n’est pas un fantôme sous prétexte qu’il est vieux.

Si c’est un mec sur une terrasse, un bar, ailleurs, je vais être sympa, tout en le scannant.
- 1er cas : non, pas possible pour x raison. Ce n’est pas uniquement une question de physique. Plus une façon de s’exprimer, de me déshabiller du regard, la frustration de ne pas baiser, bref cette impression d’être un morceau de viande.
Avec le sourire, je vais simplement lui souhaiter, au choix, une bonne journée, soirée.
2ème cas : il y a un truc qui m’accroche chez le mec. C’est parfois un petit rien mais en tout cas je suis capable de lui répondre « sentir la chaleur sur ma peau est comme une caresse » en le regardant dans les yeux. Et voir si le jeu est possible.

Il faut comprendre dans ce que je dis, qu’il n'est pas nécessaire d'avoir impérativement des accroches qui tuent. Que la nana, teste ta capacité à rebondir sur une réponse que tu ne pouvais imaginer. Qu’elle te donne l’opportunité de poursuivre mais que si tu ne le fais pas, sa vie ne sera pas chamboulée ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Ca va mieux en le disant le 07.09.17, 03h25 par Onmyoji
  • [+2] Merci ! :) le 07.09.17, 10h09 par Allandrightnow

Je te préviens, ça va être tiré par les cheveux, ça risque d'être imbuvable, mais ça peut sûrement te donner matière à réflexion sur la façon d'aborder (pas que la séduction), et sur l'influence des pensées/intentions sur les actes.

Le fait de voir l'échange humain comme une mécanique, quelque chose de matériel, pousse à adopter certains comportements, comme le dit Perlambre. Et aussi, tout à fait d'accord avec Onmyoji, le plus important, c'est 'la synthèse', l'image qu'on a/donne à quelqu'un, ce n'est pas la somme de tes interactions (genre, oui mais on a tel souvenir intense, on a eu tel discussion incroyable... ça ce sont des 'cristallisations' concrètes, mais une relation n'existe que dans la tête, avec une conception globale de toi, et ça ne correspond pas à l'addition de tes vécus avec la personne.) Et donc...

J'avais vu une expérience intéressante il y a quelques mois (je pensais que c'était de Pierre Karli mais impossible de retrouver désolé...), il me semble qu'ils testaient cela sur la sérotonine ou la dopamine ou les deux, ou autre chose... peut-être que quelqu'un reconnaîtra cette simple expérience ? Soit, l'analyse portait sur des neurotransmetteurs liés au bien-être.

- on mesure le taux de dopamine de quelqu'un assis droit, en position 'neutre', à un bureau
- on lui demande alors de rester deux minutes affaissé en avant en mesurant en direct l'évolution de ce taux

- puis on fait une autre expérience ou cette fois l'individu après être resté un moment en position neutre, est invité à s'étirer, puis à prendre une position 'qui prend de l'espace', détendue.

Le résultat est en que les taux de dopamine chutaient et grimpaient en fonction de la position du corps que les individus prenaient. (C'était peut-être pas avec la dopamine mais vous avez compris le principe).

Là où je veux en venir, synthétiquement et en faisant de gros raccourcis, des tunnels même :

- si la position du corps joue sur le moral pour tout le monde
- et que tout le monde sait donc au moins inconsciemment que quand on adopte telle position, on a des sensations différentes, des pensées différentes...
- et bien quand on voit quelqu'un, il est donc logique de pouvoir apprécier une des qualités de son mental à sa seule façon de s'approprier l'espace, de se mouvoir... (en fonction des expériences qu'on a nous même vécues du coup, mais tout de même !)
- donc les filles sentent si tu es frustré, en manque, quand tu es mal, quand tu as le profil 'nice guy'... elles captent des informations sur ta personnalité sans même que tu n'aies commencé à parler (comme tout le monde hein).
- c'est maintenant que ça part en couille (désolé ça va être long), c'est de se dire que la réciproque est vraie : en pensant que les relations ont un processus 'mécanique', tu t'imposes inconsciemment un comportement mécanique dans l'interaction
- de cette hypothèse : n'aurais-tu pas encore certaines croyances qui influeraient négativement sur la bonne impression que les filles pourraient avoir de toi au premier abord ? (je pense à deux choses : le souhait de vouloir reproduire l'interaction parfaite que tu t'es donnée en exemple/fantasme, et le décalage entre ta personnalité et l'image que tu dois donner à la fille selon cet exemple/fantasme.)

Dans ton questionnement j'ai l'impression que tu souhaites presque contrôler, comprendre dans le détail ce qu'il se passe : tu veux savoir ce qu'il va se passer, comment parvenir à ton but, tu aimerais comprendre directement la personne en face de toi et ses quelques signaux, pour appréhender sa façon de fonctionner... Mais ça ne se passe pas comme ça. De toute manière, se connaîtra-t-on totalement nous-même à la fin de notre vie ? Pour sortir de ce schéma stressant, je pense qu'il faut vraiment que tu te dises que tu ne peux pas tout contrôler, tu dois accepter que ton 'boulot', c'est d'influencer la situation, lui donner le meilleur contexte, et qu'au final, le principal plaisir tu le prendras dans la découverte et la surprise plus que dans l'obtention du but. Tu dois aussi accepter quelque chose d'important : même si tu maîtrisais toutes les techniques d'influence, tu ne pourrais jamais tout contrôler, et tu vivrais aussi des échecs, comme les moins expérimentés.

Au fond, en te relisant, j'ai l'impression que tu as l'espoir d'obtenir un résultat avec des filles, que la fin t'intéresse... mais que le chemin pour y arriver ne te plaît pas tant que ça (et te paraît un peu plus trouble et compliqué qu'il ne l'est). Et encore pour plussoyer les autres, ce n'est pas le chemin en tant que tel qui ne te plaît pas, c'est le chemin que tu as conçu, c'est ton plan, ta carte, qui bloque. Parce que ça joue forcément sur ton BL, sur tes intentions, sur ce que tu vas dire, etc... (ça y est on a fait le tour).

D'où les conseils de quelqu'uns ici pour toi, de chercher à sympathiser avec une fille plutôt qu'avec une cible, ou encore de faire un peu autre chose le samedi que forcément 'chasser', au moins une fois de temps en temps.

Et là je prends énormément de risques, je vais peut-être encore dire n'importe quoi en passant par la case psychologie et projection, mais ça nourrira la réflexion avec d'autres parallèles qu'on peut faire avec, c'est le principal (se rassure-t-il) : de mon expérience, les gens qui construisent une mécanique pour obtenir leurs résultats dans les rapports humains, sont des gens ayant eu une mère absente ou froide... ce qui mène à devenir plus plus stressé et peut-être aussi plus autodidacte que la moyenne. Ce fait ne constituerait aucunement une excuse ni une fatalité, ce serait juste un paramètre à prendre en compte. Alors comme dans tes autres activités, tu te donnes, tu y penses trop souvent, tu investis du temps et de l'énergie, et ça finit souvent par payer.

Mais là ça concerne l'humain et tu risques le rejet. Tu risques aussi de voir changer ton identité (en postulant qu'elle se construise par le regard que les autres te renvoient de toi-même). Et c'est cette peur profonde (rejet/identité), qui t'empêche d'agir spontanément, sans vouloir anticiper, sans vouloir tout savoir à l'avance, plus le fait de ne pas totalement accepter, que même étant le meilleur dragueur du monde, tu prendras des rejets. Si on pousse jusqu'au bout, c'est comme avoir peur de soi-même. (En terminant ce paragraphe je remarque que c'est vraiment parti en couille mais pas grave...). Et ainsi, ce serait cette peur qui te pousserait à vouloir tout contrôler/comprendre en détail, plus l'image de toi que tu as construit, qui te pousserait à vouloir (trop de ?) du contrôle sur ta vie et tes actes.

Et quitte à rester dans le n'importe quoi, je vais te poser des questions qui feront comme si tu avais été d'accord avec ce qui est dit plus haut, et qui pousseront encore un peu plus loin, c'est un peu comme le café du matin tu vas voir, ça fait chier... :

- est-ce que tu es parfois excité jusqu'à avoir des érections avec les filles avec qui tu parles ?
- tu te donnes comment sur tes autres activités ? (boulot + hobbies)
- est-ce que tes rapports familiaux sont bons ?

Voilà, tout ça peut paraître bête, mais c'est une partie du fil qui m'a aidé alors j'espère que ça pourra t'aider un peu à débloquer la création d'une relation/connexion avec quelqu'un.

PS : et pour partir en délire, ça marche peut-être même avec les plantes... car je travaille en ce moment sur la vie de François Treyve, un grand horticulteur. Il a révolutionné plusieurs techniques durant sa vie, et notamment une technique de greffages qui donnaient des résultats 10x supérieurs à ceux des autres herboristes de l'époque (sur les noyers). Et il disait que quand une plante était malade, ou en difficulté, il fallait tout faire pour lui donner l'aspect et la forme d'une plante en bonne santé, pour augmenter ses chances de survie/sa croissance. Ce qui est aussi marrant, c'est qu'il fallait toucher aux racines, quand les greffages classiques n'y touchaient que très peu, et on peut donc faire le parallèle entre les racines et les croyances/peur profondes... Bref, il est bien l'heure, j'te laisse dans ce cafouillis. ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 07.09.17, 03h29 par Onmyoji
  • [+1] Constructif le 07.09.17, 09h57 par Fate
  • [+2] A lire le 07.09.17, 11h01 par Thedaze
  • [+1] Intéressant le 08.09.17, 14h24 par Perlambre
  • [+2] A lire le 08.09.17, 18h56 par Allandrightnow

Les gens, c'est vraiment sympa, vos diverses interventions pour m'aider à avancer. Ça fait plaisir !
Onmyoji a écrit :Après pour ce qui est de demander si tu es cool, ça suppose que tu as un problème avec ça.
Je plaisantais, par contre c'est un truc qu'une fille pourrait me sortir un jour, si je persiste à émettre des doutes sur leur coolitude à elle.
Et puis plutôt que de rentrer dans des dynamiques type "je te fais ramer pour avoir le titre" (qui de toute manière n'a pas de valeur pour la fille tant que tu ne vaux rien pour elle, et qui est un truc très téléphoné), il vaut mieux être dans l'optique que si tu es avec les gens c'est parce qu'ils sont au dessus de la moyenne; c'est valorisant pour toi, ça leur projette du positif et les valide mais les oblige aussi à tenir le standard que tu mets en place. Plus ou moins. Mais si elles font l'effort, c'est qu'elles sont intéressées ou qu'au minimum ça leur fait plaisir.
Effectivement, vu comme ça, c'est mieux pour tout le monde.
Perlambre a écrit :Il faut comprendre dans ce que je dis, qu’il n'est pas nécessaire d'avoir impérativement des accroches qui tuent. Que la nana, teste ta capacité à rebondir sur une réponse que tu ne pouvais imaginer. Qu’elle te donne l’opportunité de poursuivre mais que si tu ne le fais pas, sa vie ne sera pas chamboulée ;)
Entendu.
Apheleia a écrit :Là où je veux en venir, synthétiquement et en faisant de gros raccourcis, des tunnels même :

- si la position du corps joue sur le moral pour tout le monde
- et que tout le monde sait donc au moins inconsciemment que quand on adopte telle position, on a des sensations différentes, des pensées différentes...
- et bien quand on voit quelqu'un, il est donc logique de pouvoir apprécier une des qualités de son mental à sa seule façon de s'approprier l'espace, de se mouvoir... (en fonction des expériences qu'on a nous même vécues du coup, mais tout de même !)
- donc les filles sentent si tu es frustré, en manque, quand tu es mal, quand tu as le profil 'nice guy'... elles captent des informations sur ta personnalité sans même que tu n'aies commencé à parler (comme tout le monde hein).
- c'est maintenant que ça part en couille (désolé ça va être long), c'est de se dire que la réciproque est vraie : en pensant que les relations ont un processus 'mécanique', tu t'imposes inconsciemment un comportement mécanique dans l'interaction
- de cette hypothèse : n'aurais-tu pas encore certaines croyances qui influeraient négativement sur la bonne impression que les filles pourraient avoir de toi au premier abord ? (je pense à deux choses : le souhait de vouloir reproduire l'interaction parfaite que tu t'es donnée en exemple/fantasme, et le décalage entre ta personnalité et l'image que tu dois donner à la fille selon cet exemple/fantasme.)

Dans ton questionnement j'ai l'impression que tu souhaites presque contrôler, comprendre dans le détail ce qu'il se passe : tu veux savoir ce qu'il va se passer, comment parvenir à ton but, tu aimerais comprendre directement la personne en face de toi et ses quelques signaux, pour appréhender sa façon de fonctionner... Mais ça ne se passe pas comme ça. De toute manière, se connaîtra-t-on totalement nous-même à la fin de notre vie ? Pour sortir de ce schéma stressant, je pense qu'il faut vraiment que tu te dises que tu ne peux pas tout contrôler, tu dois accepter que ton 'boulot', c'est d'influencer la situation, lui donner le meilleur contexte, et qu'au final, le principal plaisir tu le prendras dans la découverte et la surprise plus que dans l'obtention du but. Tu dois aussi accepter quelque chose d'important : même si tu maîtrisais toutes les techniques d'influence, tu ne pourrais jamais tout contrôler, et tu vivrais aussi des échecs, comme les moins expérimentés.

Au fond, en te relisant, j'ai l'impression que tu as l'espoir d'obtenir un résultat avec des filles, que la fin t'intéresse... mais que le chemin pour y arriver ne te plaît pas tant que ça (et te paraît un peu plus trouble et compliqué qu'il ne l'est). Et encore pour plussoyer les autres, ce n'est pas le chemin en tant que tel qui ne te plaît pas, c'est le chemin que tu as conçu, c'est ton plan, ta carte, qui bloque. Parce que ça joue forcément sur ton BL, sur tes intentions, sur ce que tu vas dire, etc... (ça y est on a fait le tour).
Je suis presque speechless: à chaque fois, tu fais mouche (la dernière fois c'était avec mon alphattitude bidon).
D'où les conseils de quelqu'uns ici pour toi, de chercher à sympathiser avec une fille plutôt qu'avec une cible, ou encore de faire un peu autre chose le samedi que forcément 'chasser', au moins une fois de temps en temps.

Et là je prends énormément de risques, je vais peut-être encore dire n'importe quoi en passant par la case psychologie et projection, mais ça nourrira la réflexion avec d'autres parallèles qu'on peut faire avec, c'est le principal (se rassure-t-il) : de mon expérience, les gens qui construisent une mécanique pour obtenir leurs résultats dans les rapports humains, sont des gens ayant eu une mère absente ou froide... ce qui mène à devenir plus plus stressé et peut-être aussi plus autodidacte que la moyenne. Ce fait ne constituerait aucunement une excuse ni une fatalité, ce serait juste un paramètre à prendre en compte. Alors comme dans tes autres activités, tu te donnes, tu y penses trop souvent, tu investis du temps et de l'énergie, et ça finit souvent par payer.
On dirait qu'on se connaît irl :shock:
Mais là ça concerne l'humain et tu risques le rejet. Tu risques aussi de voir changer ton identité (en postulant qu'elle se construise par le regard que les autres te renvoient de toi-même). Et c'est cette peur profonde (rejet/identité), qui t'empêche d'agir spontanément, sans vouloir anticiper, sans vouloir tout savoir à l'avance, plus le fait de ne pas totalement accepter, que même étant le meilleur dragueur du monde, tu prendras des rejets. Si on pousse jusqu'au bout, c'est comme avoir peur de soi-même. (En terminant ce paragraphe je remarque que c'est vraiment parti en couille mais pas grave...). Et ainsi, ce serait cette peur qui te pousserait à vouloir tout contrôler/comprendre en détail, plus l'image de toi que tu as construit, qui te pousserait à vouloir (trop de ?) du contrôle sur ta vie et tes actes.

Et quitte à rester dans le n'importe quoi, je vais te poser des questions qui feront comme si tu avais été d'accord avec ce qui est dit plus haut, et qui pousseront encore un peu plus loin, c'est un peu comme le café du matin tu vas voir, ça fait chier... :

- est-ce que tu es parfois excité jusqu'à avoir des érections avec les filles avec qui tu parles ?
Pratiquement jamais.
- tu te donnes comment sur tes autres activités ? (boulot + hobbies)
Je prends tout très au sérieux, je me donne autant que je peux. Bref, tu l'as subodoré, j'ai voulu faire pareil avec la séduction, et j'ai voulu l'apprendre comme j'ai appris plusieurs langues étrangères, en lisant, en notant mes lectures, en en faisant des résumés...
- est-ce que tes rapports familiaux sont bons ?
À l'heure actuelle, ils sont inexistants.
Voilà, tout ça peut paraître bête, mais c'est une partie du fil qui m'a aidé alors j'espère que ça pourra t'aider un peu à débloquer la création d'une relation/connexion avec quelqu'un.
Merci :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] La suite, vite ! le 09.09.17, 20h59 par oHreN

J'ai le sentiment que ce journal commence à prendre une chouette tournure et j'attends la suite avec impatience !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 10.10.17, 18h29 par Allandrightnow

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre