Détruire pour tout reconstruire

Note : 48

le 08.07.2016 par r-0

98 réponses / Dernière par r-0 le 29.04.2019, 10h29

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Bon voilà, avec S. (la tinder girl) on a couché ensemble, malheureusement le bilan est le même qu'avec C., je ne prend aucun plaisir, je suis comme une coquille vide.

Il n'y a que mon ex qui me fasse de l'effet. Mais c'est mort. C'est un cercle vicieux qui commence sérieusement à me miner.

Je suis insensible à tout, même ses caresses, ses câlins, ses baisers ...

Comme si la vie n'avait pas de sens sans mon ex, alors que je sais pertinemment que nous ne serons plus jamais ensemble.

15 mois et je l'ai toujours pas oublié.

Fuck...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 20.09.17, 09h13 par Onmyoji
  • [0] Courage le 20.09.17, 10h28 par Thedaze
  • [0] Courage le 21.09.17, 11h27 par oHreN
  • [0] Courage le 21.09.17, 14h50 par valll
  • [0] Courage le 22.09.17, 02h22 par Apheleia
  • [0] Courage le 22.09.17, 06h38 par The_PoP
  • [0] Courage le 23.09.17, 22h23 par mctyson

Tu penses encore à ton ex à cause des espoirs que tu avais et que tu ne veux pas abandonner non ? En toi tu as peut-être deux visions en contradiction : celle de la réalité qui t'a montré qu'une relation avec elle était négative pour toi, et ton imagination qui te fait croire et voir comment ou pourquoi ça aurait pu/du marcher.
Mes rapports avec mon ex se sont dégradés, elle a trop joué avec moi, mes sentiments, elle a menti, beaucoup. Je le savais, mais j'ai rien dit... j'ai la haine contre elle maintenant... Je commençais à passer à autre chose mais voilà je dois bien avouer que j'ai encore des sentiments, pourquoi? Je ne sais pas...

Mon cerveau sait qu'aimer une personne si toxique est mauvais mais la raison n'arrive pas à convaincre le coeur.

J'ai une vie qui part en vrille, je suis au bord du burn out professionnel et de la dépression. Mais je lutte, je me bat sur tous les fronts, j'attends que l'orage passe. Je baisse pas les bras, jamais, je me le suis promis, je ploierai pas le genoux.
Tu sais que la relation n'était pas positive pour toi, mais comme tu n'as pas entrevu ou même trouvé ce qu'elle t'apportait ailleurs, et bien tu ne vois pas d'issue, et ça tourne en boucle. Et encore sur cette même face, tu lui en veux. Tu lui en veux encore, autrement tu serais sur une autre piste d'élan (nouveaux projets, nouveaux contacts, ou au moins occupations diverses), et tu ne pourrais presque plus voir ta dernière piste d'atterrissage, pour imager. La solution c'est de voir ton ex comme quelqu'un qui t'a donné une nouvelle piste d'élan, et de te servir de cette piste. Je dis ça parce que tu ne le dis pas mais on sent un certain ressentiment, et le ressentiment ne vient que d'un sentiment d'impuissance face à une situation. Si tu trouves de nouvelles pistes d'élan et que tu les empruntes, tu devrais plus facilement passer à autre chose.

Ta vie a-t-elle un peu changé depuis ta rupture ?
____________________________

Et/ou ce n'est peut-être pas que le souvenir de ton ex, car quand on est en surménage ou à sa limite... tout devient fade... les pensées sont ailleurs et tournent en boucle sur le boulot, la fatigue est latente, et le corps finit par l'indiquer à sa façon.
Il m'est arrivé la même chose dernièrement : j'ai eu l'occasion de coucher avec une fille que je courtisais, mais c'était fade, au point où je n'ai pas pu aller jusqu'au bout... pourtant je ne pensais pas à mon ex en particulier, mais la pression du travail ajoutée à la solitude/besoin de l'autre, ont été trop de stress pour le corps et l'esprit. Tu as plus besoin de connexion que de sexe peut-être, de repos et de soutien que de sexe aussi... tu cherches peut-être la récompense de la solution et non la solution elle-même : aimer, avoir envie d'aimer... et être aimer en retour.
Bon la fin fait un peu vieux gaga mais au fond, quand on cherche du sexe et que ça ne nous satisfait pas c'est forcément qu'il y a autre chose qu'on cherchait... (ou qu'on se fourvoyait). Et si on cherche du sexe, c'est pas uniquement pour le plaisir du sexe brut, c'est parfois aussi parce qu'on sait que quand on arrive au sexe, on a souvent créé une nouvelle connexion, parfois on veut la destination puis on se rend compte qu'on a loupé le plus important : le voyage.
_____________________________

Avant-dernière chose, quand tu dis : "Mon cerveau sait qu'aimer une personne si toxique est mauvais mais la raison n'arrive pas à convaincre le coeur."

En disant ça tu insinues que tu devrais maîtriser ton coeur. C'est donc que tu n'acceptes pas ce qu'il s'est passé au fond de toi. Car c'est normal de souffrir la perte de quelqu'un. Puis elle ne devait pas t'apporter 100% de négatif, donc tu as aussi le droit de regretter certains aspects. Et s'il n'y avait qu'une chose à se dire, c'est que la solution se trouve dans ce qu'il va se passer, et non dans ce qu'il s'est déjà passé. Cette situation et cet état ne sont pas toi, ce ne sont que des émotions qui passent et un état passager (comme tout état), et en les considérant bien comme tels, ils évolueront en mieux et/ou laisseront la place à d'autres choses.

Tu te sens seul parce que tu l'es vraiment ou c'est ta mauvaise passe générale / le trop plein de boulot qui te rappelle des souvenirs passés ?

Et dernière chose, le combat n'est pas à mener contre toi-même, tu n'es pas 'le mauvais toi' contre le bon... tu es juste toi. Alors tends-toi la main pour remonter plutôt que de vouloir te combattre.

EDIT : en relisant je me rends compte que tu as même utilisé le mot haine. Alors la première étape est d'accepter que tu as soufferts à cause d'elle, mais surtout d'imaginer et trouver des issues. Je me répète mais la vengeance ne vient que d'un sentiment d'impuissance. Ry quand ce sentiment d'impuissance aura disparu tu passeras alors au mépris, ou mieux, à l'indifférence. Cependant il faut déjà que tu vois à nouveau en toi la capacité de t'en sortir, c'est la base qui donne l'espoir et mène à l'action.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 24.11.17, 15h13 par Hillel

Tu as plus besoin de connexion que de sexe peut-être, de repos et de soutien que de sexe aussi... tu cherches peut-être la récompense de la solution et non la solution elle-même : aimer, avoir envie d'aimer... et être aimer en retour.
Bon la fin fait un peu vieux gaga mais au fond, quand on cherche du sexe et que ça ne nous satisfait pas c'est forcément qu'il y a autre chose qu'on cherchait... (ou qu'on se fourvoyait). Et si on cherche du sexe, c'est pas uniquement pour le plaisir du sexe brut, c'est parfois aussi parce qu'on sait que quand on arrive au sexe, on a souvent créé une nouvelle connexion, parfois on veut la destination puis on se rend compte qu'on a loupé le plus important : le voyage.
C'est exactement ça. Mais l'expérience tends à prouver que l'on commence par séduire avant de se "connecter" si on veut des résultats.

Personne n'a envie d'un mec plein d'insécurité.

Non par contre je n'ai pas de soucis à vivre seul, je ne suis pas dans le besoin d'avoir quelqu'un ou quoi que ce soit. Si je test c'est parce que j'ai envie, pas par besoin.

Il y a une dualité dans mon cerveau entre ce que j'aimerai être : un très bon séducteur et ce que je suis : un homme trop sensible, romantique, trop peu confiant en fait.
J'ai lu, j'ai mis en pratique tous les conseils de la séduction, je sais qu'ils sont pertinents mais j'ai l'impression que ça ne va pas avec ma façon d'être.
J'ai besoin de connexion pour me lâcher, de temps pour pouvoir développer des sentiments, et je ne peux le faire en 1 ou 2 RDV et je veux pas être friendzoné.

Le chemin est encore long.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Instructif le 23.09.17, 16h38 par Allandrightnow

Bonjour.

Je viens de lire ton dernier message. Tu écris qu'il y a une dualité en toi : l'envie d'être un séducteur et un homme trop sensible.
Pour moi les deux ne sont pas incompatibles. Il y a de nombreux profils différents de séducteurs. J'ajouterai même ces deux états d'esprits sont complémentaires. Tu peux tout à fait être un bon séducteur en étant quelqu'un de sensible et romantique. Ce que tu crois être des défauts doit être transformé / sublimé en qualités.
On m'a toujours définir comme froid et distant. Ça m'a complexé. A partir du moment où je l'ai accepté j'en ai fait quelque chose de "mysterieux" et de "serieux/fiable".
J'espère t'avoir un peu aider.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Il y'a du vrai... le 25.09.17, 09h58 par r-0

Te prends pas le chou avec la friendzone. La friendzone c'est un truc qu'on explique aux gens qui ne savent pas ou n'ont jamais séduit. A ceux qui ne prennent jamais de risque.

Tu peux très bien séduire, et attendre de créer la connexion. Tu peux très bien faire durer le jeu, par choix. D'ailleurs ça marche parfois aussi bien :)

Bref ne te préoccupe pas de la friendzone, et prends peut être juste le temps de plus partager, de plus désirer, d'être plus séduit et d'avoir mis plus d'enjeu...


De même j'aurais tendance du coup à te déconseiller temporairement Tinder, car peut être justement trop "efficace" en terme de conclusion...



Mais sinon tu peux être sensible, romantique et séducteur sans problème hein. Tu peux même être plein d'insécurité que cela fonctionne quand même. Cependant la dedans il n'y a qu'un des qualificatifs qui n'est jamais une qualité. Bosse dans cette direction peut être ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Developpe stp le 24.09.17, 03h12 par Allandrightnow
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Salut mec, c'est con à dire mais c'est souvent difficile d'avoir une "vraie connexion" avec les autres, surtout quand on a pas l'habitude. Notre cerveau est fainéant et adopte des stratégies de facilité pour avoir à faire le moins de travail possible.

Lorsque l'on est habitué à ressentir des émotions et des sentiments dans un contexte donné et que ce contexte disparaît, le cerveau recherche à recréer les mêmes conditions pour ressentir ces émotions et ces sentiments.

Bien sûr il est possible de changer les schémas de notre cerveau mais en général, c'est long, fastidieux et il y a un mécanisme de défense qui cherche à t'empêcher de changer.

Pour moi, tu es sur la bonne voie, il faut juste que tu te rendes compte que tu n'as pas besoin de ton ex ou d'être en couple ou que sais je qui donne une impulsion à ton cerveau pour ressentir. En cumulant de nouvelles habitudes, un nouveau terrain sur lequel tu peux ressentir en t'amusant, tu auras moins de mal à créer de "vraies connexions" fugaces. Ce qui est drôle pour le coup puisque en changeant de schéma, quand et si tu te remets en couple, tu auras du mal à te détacher de ce nouveau terrain créé et tu pourrais au contraire ressentir ce que tu ressens aujourd'hui en chassant: le vide, l'impression qu'il te manque quelque chose, que c'était mieux avant...

PS: C'est une réflexion que j'ai réadapté à partir d'un tout autre stimuli que le sexe et la séduction et qui s'avère vrai pour pas mal de choses: les études, le sport, la création artistique...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Très intéressant le 25.09.17, 08h37 par The_PoP
  • [+2] Tout à fait ! le 25.09.17, 10h28 par Thedaze
  • [+2] En effet le 25.09.17, 10h38 par r-0

Au pire, tu peux aussi créer de la connexion tout en sexualisant et en lui montrant que tu n'es pas là pour faire ami ami...Ensuite ton problème pour moi vient aussi d'un détail frappant:
Tu assimiles des choses qui sont en fait bien différentes:
Faire de la connexion et avoir des insécurités (ou les montrer).
Tu opposes aussi des choses qui ne sont pas nécessairement opposées:
Le fait d'être sensible et romantique et le fait d'être séduisant. Être sensible ne signifie pas être un remède tue-l'amour.
Ça signifie que tu n'as pas le cerveau d'un parpaing. C'est plutôt une bonne nouvelle.
Romantique c'est pareil, ça signifie pas être une guimauve, je te renvoie aux auteurs dont le terme est tiré. Oui, certains peuvent être lus comme des afc mais c'est aussi oublier les codes de l'époque, et le fait que ces bouquins sont avant tout une sublimation littéraire. En réalité pour la plupart, quand on lit leur vie, ils ont chopé bien plus de chattes que tous les puas en cartons, cf Victor Hugo.
Aussi avoir besoin de temps pour développer des sentiments ok, c'est normal, comme le fait de vraiment "sentir" une relation plutôt que de lui coller une étiquette qui tiendra pas au bout de trois jours.
Le problème c'est plutôt que tu as de mauvaises conceptions dans la tête et que ça crée une dissonance cognitive qui n'a pas lieu d'être.
Plus ce que cite Nonchalance, aussi.
Mais la vérité est que tu peux séduire et prendre ton temps, et que si la fille elle n'est pas dans la connexion c'est juste un filtre. Ta peur de perdre c'est une réaction du mec du passé qui n'était pas séduisant. Tu réagis par peut de perdre de l'abondance. Alors qu'en fait tu sélectionnes donc tu perds pas ton temps et ton énergie et tu te préserves puisque ça t'évite des expériences pourries.

Doc selon moi il faut surtout que tu revois ta manière de penser le problème.

Merci pour les conseils, ce que dis Nonchalance, ça me parle effectivement.
Je compare trop à mon passé, à ce que j'avais, mais je le retrouverais jamais. C'est pourquoi je me force à avancer.

Maintenant, faut effectivement que je sélectionne mieux, et que je laisse un peu de temps.
Miss tinder on s'est vu plusieurs fois sur une semaine, elle est cool, mais ça donnera rien.

Pour ce qui est d'être sensible, il faut que je me renforce, parce que je le suis beaucoup trop et ça en devient une faiblesse.
Bien sûr ça ne me gêne pas pour draguer.

Mon problème c'est cette vision biaisé de la séduction.
Mon ex on était ami, on a passé beaucoup de temps ensemble sur plusieurs mois avant de sortir ensemble. Quand on s'est enfin mis ensemble on était déjà amoureux, d'où un désir fort et puissant.

C'est ce sentiment que je ne peux pas retrouver en 1 ou 2 RDV, 1 semaine, même 2 semaines... Et c'est ça qui me frustre.
Sauf que faire ami/ami puis draguer ensuite ça marche moins (moins bien que se mettre en position de séduction active et conclure plus rapidement), il y a plus de chance de rester ami.
Mais je conçois bien qu'on doit pouvoir entretenir une certaine ambiguïté, en suis-je capable à mon stade?

L'avenir nous le dira.

Mais je vais continuer à avancer et faire des erreurs, c'est comme ça qu'on apprend.

Il y a une dualité dans mon cerveau entre ce que j'aimerai être : un très bon séducteur et ce que je suis : un homme trop sensible, romantique, trop peu confiant en fait.
Je vais dans le sens des autres.
Acceptes cette dualité. Le fait d'être sensible, même timide, et à la fois d'assumer aller vers l'autre est un excellent cocktail pour faire de belles rencontres. Et à la lecture de tes interactions ici, je pense que tu es largement capable d'aller au devant de rencontres intéressantes pour toi.
Plus rudement, il te faudra peut être au début un peu forcer la machine pour dépasser certains caps. Sortir de la fameuse zone de confort. Ce qui nécessite de poser le cerveau à certain moment et faire preuve de lâcher prise, tester des choses, puis faire le tri (en parler ici est un excellent moyen de mettre en ordre ses idées). Tout ça se travail sur du long terme, voir toute la vie hein. Mais quelle belle aventure!

Être un bon séducteur c'est surtout se créer son propre modèle, sa propre image avec ce qu'on peu tirer de meilleur au fond de soit. Utopique de penser qu'on ne sera qu'un et même bloc ou qu'on sera toujours égal à soit même, d'autant plus quand on est sensible et poreux à bien des courants envoyés par le monde extérieur.
Et pour te rassurer, même les "grands" séducteur de tout bords ce sont pris d'énormes râteaux, sont tombés dans l'obsession amoureuse, ce sont fait largués comme des merdes. Pas tous, mais quand même.

Au même titre que la connexion émotionnelle, la porosité émotionnelle se travaille. Certaines émotions perçues comme négatives peuvent devenir des moteurs puissants pour peu qu'en en connaisse les mécanismes.
Au début j'avais très peur de la réactions des gens, cette peur est toujours un peu présente mais elle laisse place à beaucoup de curiosité par exemple. L'une se mélange à l'autre pour donner un bouquet sensitif très intéressant. Et les gens le sentent ça, et les filles qui te plairons seront curieuses de découvrir un homme qui sait se dépasser malgré ses craintes.
Avec une pote on appel ça "les hommes tiroirs". Souvent des hommes très sensibles à la personnalité complexe, totalement en décalage avec la fameuse alpha-attitude outrancière, surfaite et monolithique. Mais n'en déplaise, l'homme tiroir séduit plus qu'il n'y parait.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Intéressant le 25.09.17, 15h29 par r-0

J'ajouterais cependant :
Être un bon séducteur c'est surtout se créer son propre modèle, sa propre image avec ce qu'on peu tirer de meilleur au fond de soit.
+ faire en sorte que ça marche de manière concrète.

Parce qu'en faisant ça, tu te rends compte qu'effectivement, il faut changer pour avoir les choses.

A la manière de nombreuses personnes qui désirent mincir sans changer leur mode de vie de manière importante, séduire efficacement ça veut dire aussi changer des choses dans sa vie.
Ca un cout. Il y a des compromis à faire.

Remettre la notion de résultat concret, et donc de compromis et de couts, ça te permettra de savoir si préfère ta situation courante, ou celle que tu désire.
Et bien sur, de voir si elles sont incompatibles ou pas, et sur quels points.

D'autre part, tu peux tout à fait être très sensible et savoir compartimenter. Tu peux apprécier les moments sans en être dépendant, mais là encore, ça un cout autre part, et ça nécessite des changements.

MP moi si tu veux.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 25.09.17, 15h29 par r-0

Voilà hier j'ai dit à la Miss que malheureusement je ne m'attachais pas, j'ai du le faire parce qu'elle commençait à mettre les petits plats dans les grands, soirée resto, elle s'était faite toute belle tout ça, alors j'ai calmé le jeu en annulant et on a parlé chez moi.

Ça me fait chier dans un sens parce que c'est une femme bien et attentionnée, mais j'ai pas les papillons dans le ventre, et je sais que ça viendra pas. Donc je ne veux pas qu'elle souffre, parce qu'elle en attends plus de cette relation.

Pourtant quand je lui ai dis tout ça, que j'ai senti que l'on s'éloignait, ça m'a touché, cette beauté, cette fragilité... comme si on se rendait compte de ce qu'on avait vraiment lorsqu'on le perd.

Voilà, c'était une dernière soirée entre nous. J'imagine que si on se revoit ce sera plus pareil.

C'était quand même plaisant de partager tout ça avec elle.

Départ.

Je vous annonce que je vais quitter FTS. Pendant un temps indéterminé. Le temps d'aller mieux, le temps de me retrouver, de savoir qui je suis, ce que je veux et où je vais.

J'ai beaucoup appris sur FTS, changé ma vision des choses. Puis dernièrement j'ai pas mal remis en question tout ça... surtout quand toutes ces femmes se sont mises à témoigner.
Je me suis demandé qu'est ce que mon ex en dirait? Je sais que j'ai pas toujours été le mec parfait. Que sur la fin elle n'avait plus envie de moi, que j'étais chiant sur le sujet. Que je la collais, qu'elle me repoussait... Je n'ai l'ai jamais forcé à faire l'amour mais comment a-t-elle vécue tout ça? Est ce qu'elle voyait mes caresses comme du harcèlement? Là ou des années plus tôt ces mêmes caresses menaient à des ébats?
Est ce qu'elle voyait mon désir ou ma libido trop insistante comme du harcèlement?

J'avoue être un peu perdu. Ai-je été quelqu'un de bien? Cette question me torture.


Mais ce n'est pas la seule raison de mon départ ici.
Je n'ai pas toujours tout dis sur FTS. J'essayais de me concentrer sur l'essentiel, ne pas trop étaler ma vie privée non plus. Beaucoup d'entre vous l'auront compris au fil du temps, j'aime encore mon ex.

Et le fait est que depuis notre rupture il y a 16 mois, nous vivions toujours ensemble faute de pouvoir vendre l'appartement.
Bien qu'au début elle n'était pas partante pour se remettre ensemble, on est rapidement revenu très proche et on couchait régulièrement ensemble, on dormait ensemble, on faisait beaucoup de chose ensemble mais sans être ensemble.
Pendant tout ce temps je me suis menti à moi même, en voulant bien croire qu'avec le temps on finirait par se remettre ensemble. Mais je n'étais qu'une sorte de doudou affectif pour elle, qui détestait la solitude.

Puis en septembre elle est partie chez un autre mec, dans le sud, à l'autre bout de la France, puis j'ai clairement compris que c'était fini. Elle avait trouvé quelqu'un d'autre.
Alors j'ai vécu ma rupture, une 2ème fois, encore plus violemment.
J'ai compris que mon monde s’effondrait pour de bon cette fois.
Depuis 2 mois et demi donc elle ne vit plus à l'appartement, elle ne revient que quelques jours par mois pour régler des problèmes administratifs.

Je ne vais pas m'épancher sur les détails mais elle ce n'était pas très cool et clean de sa part, j'ai du m'occuper de ces chiens entre autre, notamment du dernier qui était chiot pour qui je devais me lever la nuit pour lui faire ses besoins, essayer de vendre l'appartement etc... tout ça alors que je travaille, que j'ai subi un accident de moto dernièrement, que je suis épuisé moralement et physiquement.
Bref là n'est pas la question.

Je dois me reconstruire, j'ai vraiment du mal et faut que je quitte le net, ma zone de confort, partir à la recherche de moi même.

Elle veut qu'on reste amis, qu'on continue à se parler, mais là je ne peux plus. Sans être méchant il faut qu'elle sorte de ma vie, au moins pendant un certain temps. Je n'en peux plus de penser à elle chaque seconde. J'en peux plus de tourner en rond dans cette appartement qui a son odeur et ses affaires. J'en peux plus.

J'espère vous donnez des nouvelles de moi bientôt.
En attendant, portez-vous bien et merci pour tout.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 09.11.17, 16h00 par The_PoP
  • [0] Courage le 09.11.17, 17h14 par Jalapeno
  • [0] Courage le 09.11.17, 17h19 par Moumane
  • [0] Courage le 09.11.17, 19h01 par mctyson
  • [0] Courage le 11.11.17, 15h08 par runes
  • [0] Courage le 11.11.17, 18h26 par Thedaze

J'ai beaucoup appris sur FTS, changé ma vision des choses. Puis dernièrement j'ai pas mal remis en question tout ça... surtout quand toutes ces femmes se sont mises à témoigner.
Tu ne vas peut-être pas vouloir approfondir maintenant puisque tu désires faire une pause, mais à l'occasion ça m'intéresserait d'en savoir plus sur le motif de ton questionnement, c'est-à-dire : quel est le rapport entre ce que tu as appris sur FTS et le harcèlement ? qu'est-ce que tu remets en question exactement ?

Ai-je été quelqu'un de bien? Cette question me torture.
Un comportement problématique à un moment donné ne fait pas de toi une mauvaise personne. La preuve, c'est que tu sembles capable de te remettre en question et de te soucier du ressenti de l'autre, c'est une force. Et puis, rien ne t'empêche de parler de tes doutes à ce niveau-là à ton ex et de lui présenter tes excuses si cela te semble nécessaire.

Bon courage et bonne continuation, au plaisir de te lire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Post responsable le 10.11.17, 12h50 par Thedaze

Ce que j'ai appris sur FTS, c'est que l'homme était actif en séduction, qu'il fallait être entreprenant, initier le contact, être force d'initiative, s'imposer, assumer son désir etc... bien évidemment toujours dans le respect.
Mais quand on voit certain témoignage de nos jours, on ne sait plus trop où placer le juste milieu, faut-il que je l'embrasse, si je la prend par la taille va-t-elle trouver ça bizarre?
Je lui propose plusieurs fois de sortir, elle repousse, vit-elle ça comme du harcèlement?

Après avec mon ex on en avait déjà parlé, je m'étais déjà confondu en excuses plusieurs fois et je sais que certains de mes comportements l'avait blessée à l'époque où elle était plus en demande d'affection que de sexe. Et en fait je sais avec le recul que sur les derniers mois elle ne m'aimait plus, du coup je me suis demandé comment elle vivait mes tentatives de rapprochements de mec lourd en manque.

Ce qui des années plus tôt était un rapprochement physique plutôt quelconque et banal qui aurait amené sur du sexe. Comment l'a t-elle vécue des années plus tard alors qu'elle m'aimait plus? S'est elle sentie harcelée? Oppressée?
Lui ai-je fait du mal (mentalement)? Plus que ce qu'elle veut bien l'admettre?

Je vais en reparler avec elle oui, je dois lui parler d'ici peu pour mettre les choses au clair et lui demander de me laisser respirer, qu'on ne pourra pas être amis.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Du calme le 10.11.17, 13h23 par Mr.Smooth

Merci de ces précisions et bon courage pour la suite.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 14.11.17, 11h43 par r-0

r-O, que tu veuilles prendre du recul est un choix respectable.
Si je peux me permettre, ne reste néanmoins pas seul à procrastiner. Je te souhaite d'avoir des amis et de vivre des moments avec eux qui mettent du baume au coeur.

Bon. le débat du harcèlement vieux comme le monde est mis en exergue sur les réseaux sociaux. Et les mecs qui se remettent en question ne sont pas ceux qui automatiquement harcèlent.

Avec ta copine tu as peut-être été maladroit. Si à sa demande de tendresse tu répondais uniquement par une envie de sexe, vous n'étiez pas sur la même longueur d'ondes. Cela ne fait pas de toi un monstre harceleur à partir du moment où tu ne l'as (je l'espère) forcée à rien. Si elle n'attendait de toi que de la tendresse, vous n'étiez plus non plus en phase, une femme amoureuse souhaite du sexe, moyen de connexion puissant pour prolonger un bien-être vécu à deux par ailleurs.

Vous étiez arrivés sans doute au bout de l'aventure commune ? Cela arrive, il faut savoir serrer les dents, et si tu es toujours amoureux, mettre un terme simplement, fermement à une proposition d'amitié, pauvre aumône d'un partenaire qui ainsi se déculpabilise. Et cela évite aussi le rôle de doudou à disposition au cas où l'histoire avec le nouveau mec ne marche pas...

Plein de courage !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 11.11.17, 15h09 par runes
  • [+1] 100% d'accord le 11.11.17, 18h27 par Thedaze
  • [0] Oui le 14.11.17, 11h42 par r-0

Ça me gêne de te voir te remettre en question sur ton comportement - c'est normal d'avoir envie de baiser sa copine - et d'accepter en même temps le sien. Ça me parait profondément injuste.

Tout ce dont tu sembles être coupable c'est d'avoir une libido, donc d'être un homme en bonne santé. En revanche elle, te manquer de respect comme ça, te laisser dans le flou et pire te laisser gérer ses chiens, ça, c'est abusé et inexcusable.
r-0 a écrit :Je n'ai l'ai jamais forcé à faire l'amour mais comment a-t-elle vécue tout ça? Est ce qu'elle voyait mes caresses comme du harcèlement?
Elle a le droit et le devoir de s'exprimer si ton comportement ne lui convient pas.

Les choses changent, évoluent en 4 mois, pour peu qu'on s'y attèle.

J'ai pris ce temps pour moi, pour régler mes problèmes, trouver les réponses qu'il me manquait.
Finalement j'ai réussi, je me suis pardonné mes erreurs passées, j'ai embrassé l'avenir, je me suis bougé le cul. Je regarde devant, plus dans le rétroviseur.

Je change de boulot, 5 ans dans la même boîte ce n'était plus très épanouissant et ça faisait encore le lien avec mon ancienne vie. D'infographiste je deviens Chargé de Com', avec un meilleur salaire, des avantages, et dans une boîte enrichissante.
J'ai fais des travaux pour rendre mon appart plus attirant et accélérer sa vente (dernière étape pour enfin tourner la page et couper ce dernier lien financier qui me lie encore à mon ex), une personne proche s'en occupe également de manière professionnelle pour le vendre.

J'ai eu quelques nouvelles de mon ex, elle regrette beaucoup de choses entre autre, elle s'aperçoit de ce qu'elle avait avec moi, de la façon dont elle m'a traité etc.. anyway, c'est du passé, je ne lui en avait déjà pas tenu rigueur, ça fait longtemps que je lui ai pardonné.

Plein de temps pour moi dorénavant, j'ai considérablement élargie mon cercle social en m'ouvrant au milieu associatif et je m'épanouis c'est cool.

Le sport toujours à fond, bientôt les abdos je suis content aussi.
Le projet de passer le TOIC, petit défi perso pour améliorer mon niveau d'anglais dans le but de voyager !

Et des envies de femme qui reviennent, une demoiselle m'avait bien tapée dans l'oeil, on s'est vu 3/4 fois sur des événements d'assos, l'occasion d'échanger, se découvrir, se rapprocher mais j'ai appris la dernière fois qu'elle avait un mec (elle ne l'avait pas mentionné auparavant) alors je vais m'intéresser à d'autres, tout en restant disponible pour une amitié ou quoi que ce soit d'autre si ça évolue avec elle (sait-on jamais?).

Je vais essayer de participer d'avantage au forum, vu tous vos efforts pour le redynamiser et je reviens vers vous avec plus de concret, bientôt j'espère.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 06.02.18, 15h47 par Jalapeno
  • [0] Bien le 06.02.18, 19h58 par Perlambre
  • [0] Cool le 06.02.18, 20h22 par Allandrightnow
  • [0] Sympa :) le 08.02.18, 22h08 par Hillel

Petit à petit l'oiseau refait sa vie

2 mois, 60 jours, passés à une vitesse folle, vécue pleinement, j'ai fais tellement de choses, rencontré tellement de personnes que j'ai l'impression que c'était il y une éternité.
Mon nouveau boulot est cool et enrichissant, je suis occupé tous les week-end, j'ai vraiment l'embarras du choix tant j'ai réussi à me recréer un cercle social avec différents groupes d'amis.
Je suis vraiment content de ma vie, même si celà fait plusieurs mois que je suis célibataire, je le vis bien, j'observe, je rencontre, je découvre, j'attends de trouver quelqu'un qui me donne le sourire, l'envie.

L'envie c'est L.
Nouvelle venue dans notre asso, L. m'a rapidement tapé dans l'oeil, alors j'ai engagé la conversation, naturellement, pris son contact et on a commencé à s'apprivoiser.

On a commencé à se retrouver dans divers événements associatifs, à Lyon et à Valence (là ou elle vit actuellement).
C'était assez naturel, j'ai essayé de l'embrasser il y a 2 semaines, c'était trop tôt pour elle, pour autant elle manifestait un certain intérêt pour moi, elle avait juste besoin de plus de temps alors on s'est calqué sur son rythme. Elle m'a invité chez elle la semaine passée, je suis resté sage attendant qu'elle s'ouvre davantage.
Puis finalement ce week-end on a pu initier quelque chose.

J'ai pas un palmarès impressionnant mais c'est vrai que les 2 dernières conquêtes ça c'était fait très rapidement et je dois avouer que ce petit temps d'attente, ce petit jeu de séduction subtil qu'on a mené pendant 1 mois n'en était que meilleur.

:awesome:
Un petit récapitulatif de ce qui a bien marché ici :

- être sociable, avoir confiance en soi, envie de découvrir l'autre : discuter tout simplement, il y des sujets de conversation plus propices pour découvrir les gens (je mettrai le lien pour les intéressés)

- guider la séduction, proposer des rendez-vous, planifier les choses

- se rapprocher physiquement (essentiel pour la suite) : si vous êtes pas super à l'aise au début, pensez aux gestes simples : mettre la main sur l'épaule quand on dit bonjour (puis sur la taille quand on est plus proche), prendre les mains pour regarder le vernis, toucher son bras quand vous rigolez etc...

- ne pas se renfermer après un refus, ouai la première fois elle m'a tendu sa joue, bah c'est pas grave en fait, je ne m'en suis pas formalisé et j'ai continué la séduction mais en étant moins entreprenant.
Il y a un point positif là dedans, au moins elle savait ce que je voulais, si on continuait à se fréquenter c'était la preuve qu'elle voulait la même chose.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 16.04.18, 07h31 par THS
  • [0] Like ! le 16.04.18, 11h36 par The_PoP
  • [0] +1 le 17.04.18, 16h07 par Bumble

Wahou déjà 8 mois depuis que j'ai écrit ici pour la dernière fois. Le temps passe définitivement trop vite, je n'ai l'impression de ne vivre que des week-ends à vitesse grand tant la semaine est bien trop occupée par le travail et le sport et tant les week-ends sont remplis de bonne humeur.

Avec L. c'est fini (depuis début septembre), cela aura duré un peu moins de 6 mois. C'était bien, mais avec le temps je n'arrivais plus à m'investir, je préférai être seul qu'avec elle, j'avais l'impression d'être bridé ou de ne pas pouvoir faire ce que je voulais vraiment.

L. était très indépendante, elle ne m'écrivait pas beaucoup mis à part pour savoir quand elle venait à la maison ou quand j'allais la voir (elle habitait à Valence), je me suis beaucoup calqué sur elle et je dois dire que j'appréciais aussi cette forme d'indépendance mais au fond je ne me sentais pas "en couple".

Plus jeune que moi elle finissait ses études et cet écart d'expérience de la vie ça me gênait, j'avais pas l'impression qu'elle comprenait ma vie, le travail, le fait que je sois propriétaire, j'avais l'impression de sortir avec une enfant et ça me posait problème parce que je voulais être avec une femme. A plusieurs reprises d'ailleurs j'ai du régler des problèmes qu'elle a pu causer et j'avoue que faire le papa ça m'a beaucoup gonflé.

Elle est un peu timide et pas aussi sociale que moi, comme elle vient d'un milieu social assez spécial (vegan / féministe) j'avais pas l'impression qu'elle accrochait à mes groupes d'amis et j'avais pas l'impression d'être moi dans ce genre de soirée.

L. a fini ses études fin août, très indécise elle ne savait et ne sait d'ailleurs toujours pas ce qu'elle veut vraiment faire. J'ai senti que c'était un moment clé, qu'il fallait prendre une décision. Je ne voulais pas qu'elle abandonne des choses pour moi alors que je sentais que ça n'allait pas le faire. J'ai préféré être honnête et lui dire que je ne le sentais pas avant qu'elle ne s'engage dans la région ou fasse quelque chose pour moi.
Ca plus tout le reste et aussi des problèmes à cause du féminisme qu'elle défend (qu'on pourra éventuellement développer dans un autre post si ça vous intéresse) auront eu raison de nous.

Au début elle l'a mal pris et m'en a mis plein la gueule, j'ai su rester calme et à l'écoute et finalement dans la douceur et la bienveillance elle a bien accepté tout ça. On est resté ami et on se voit à l'occasion, on a un peu dérapé après la rupture mais ça n'arrivera plus parce que je n'en ai plus l'envie maintenant.

Je dois admettre que cette rupture m'a plus affecté que je ne le pensais, un petit coup de mou pendant 2 mois, j'ai tenu bon sur le sport tout ça et ça m'a permis de garder la tête hors de l'eau malgré tout. Rien de bien méchant, un contre coup un peu normal je pense.

Voilà, j'ai essayé d'être concis et le moins chiant possible, j'ai vraiment du mal à m'exprimer sur ce que je ressens de manière claire, faudrait que je travaille ça, si vous avez des tips, je suis preneur.
La suite dans un second poste.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre