Page 1 sur 7

Cascade de perles

Posté : 07.08.16
par Perlambre
Petit journal estival qui se veut ludique.

J'adore le mois d'août car je bosse. Euh... Perle tu es certaine de ce que tu avances ?
Oui, oui.
D'abord parce que je reste entre collègues célibataires, les autres batifolant en famille, et que nous faisons after after work profitant des terrasses qui nous tendent les bras en fin de journée.
Ensuite j'ai la responsabilité des stagiaires de l'été. Comme tous les ans, mon boss "Perle, je sais que je peux compter sur toi". Je grogne pour la forme mais j'aime transmettre et au passage balayer quelques illusions héritées de la fac. Et j'ai un beau cadeau cette année. Il a des yeux délavés de noisette derrière des petites lunettes qui donnent juste envie de les ôter. Merci boss, je m'occupe de tout 8)

Mais j'ai un autre sujet captivant en ce moment.
La semaine dernière, mariage de ma meilleure amie. Petit passage à la mairie, suis émue. Elle a l'air heureuse, son mec est sympa, je suis contente pour elle, même si je sais que nos soirées de drague sont pour l'instant en stand by.
Et puis son frère est présent. Toujours autant de charme. Lui et moi, on se tourne autour depuis deux ans. J'ai le souvenir d'une soirée d'anniversaire où nous nous sommes embrassés et puis il avait fait marche arrière au prétexte que j'étais très liée à sa soeur. J'avais donc mis entre parenthèse ce bel indécis.

Un mariage de quadras c'est vraiment sympa. Simple, délesté de toute pression familiale, dans un jardin avec des bons vins. Je papote à droite à gauche, l'occasion de revoir des potes revenus dans la région exprès. Frangin a eu droit à une bise avant la mairie mais depuis je l'ignore. S'il veut jouer, il va falloir qu'il ne se contente pas de me regarder.
Tiens, justement il vient m'offrir un verre.
Lui : goûte, cela devrait te plaire
Par "inadvertance" je caresse sa main en prenant le verre.
Moi : intéressant mais j'aime les vins plus vifs
Lui : certains vins cachent bien leur nature profonde
Mon sourire qui s'attarde quelques secondes et je vais rejoindre un autre groupe.
Je m'amuse vraiment. La nuit tombe dans ce petit jardin, nous allumons tous une foule de lanternes.
Lui, s'approchant : viens, partons
Moi : il fait si bon ici, n'es-tu pas bien dans cette chaude ambiance amicale ?
Oui, suis un peu garce mais 1/ il me plait 2/ je ne vais pas me contenter d'un baiser cette fois-ci.
Lui : arrête Perle !
Moi : ?
Lui : je te désire, laisse-moi t'enlever
(Moi intérieurement : enfin !!)

J'ai pris sa main et nous nous sommes esquivés, se roulant des pelles comme des adolescents.

Re: Cascade de perles

Posté : 09.08.16
par Perlambre
Journée libre, petites anecdotes de mes terrasses d'aujourd'hui.

Première terrasse.
Petit déj vers 10 h, un luxe pour moi. Des habitués, on se fait la bise et je m'absorbe dans un grand noir.
"Excusez-moi..."
Un mec devant ma table, à vue de nez 20-25 ans.
Sourire intérieur, l'heure ici est inédite pour cette tranche d'âge.
Moi : ?
Lui : vos pieds sont magnifiques
Moi : alors là, j'ai entendu pas mal de choses dans ma vie mais ça de la part d'un inconnu, jamais
Et je me marre franchement.
Lui : suis sérieux, la cambrure, la cheville
Un fétichiste des pieds, pourquoi pas. Mes lunettes de soleil sur le bout du nez, je l'observe.
Lui : laissez-moi les prendre en photo
Et il s'installe tranquillement en face de moi avec son matériel.
Bon, tu es en train d'envahir mon espace, tu veux des émotions, ok mais la pellicule ne va pas être nécessaire.
Je fais glisser ma sandale et sous la table pose mon pied nu sur son entre-jambe. Mes yeux dans les siens, je caresse son sexe à travers le jean. J'apprécie en souriant la réaction au point d'en délaisser mon café.
Il se lève d'un coup, rouge et bandant et disparaît à la vitesse grand V.
Amusant. Je commande un autre café.
___________________

Plus tard, ailleurs, suis en train de déjeuner.
Une femme souhaite partager ma table. Je balaye la terrasse d'un oeil, il y a d'autres tables libres.
Suis curieuse donc je donne mon accord et la regarde. Brune comme je suis blonde, plus jeune que moi, ronde ce qui n'est pas mon cas.
Elle : vous nous plaisez
La journée est vraiment marrante.
Moi : nous ??
Elle : mon ami et moi
Ce n'est pas la première fois qu'on me propose un plan à trois (bon perso suis plus branchée dans mes fantasmes par deux hommes, une femme mais c'est bien plus difficile à trouver)
Moi : où se cache votre ami ?
Elle fait signe à un mec installé une table plus loin
Je les regarde tous les deux. Trentenaires en quête. Je trouve leur démarche intéressante, courageuse.
Je ne peux que leur offrir mon sourire en déclinant une proposition dont je n'ai pas envie.
______________________

Terrasse ce soir avec mon meilleur ami homo, je me demande ce que la soirée me réserve.

Re: Cascade de perles

Posté : 09.08.16
par mctyson
Plutôt épique ton début de journal, la suite vite :)
Perlambre a écrit : Je fais glisser ma sandale et sous la table pose mon pied nu sur son entre-jambe. Mes yeux dans les siens, je caresse son sexe à travers le jean. J'apprécie en souriant la réaction au point d'en délaisser mon café.
Il se lève d'un coup, rouge et bandant et disparaît à la vitesse grand V.
Amusant. Je commande un autre café.
C'est étonnant qu'il se soit enfuit... ça ne t'a pas étonnée?

Re: Cascade de perles

Posté : 09.08.16
par Finn
Les terrasses où tu déjeunes ont l'air assez Rock'n'roll. Je serai curieux de savoir où c'est :)

Re: Cascade de perles

Posté : 10.08.16
par Perlambre
Petite réponse rapide en grignotant mon sandwich.

Merci à tous pour vos commentaires, vous contribuez à ma bonne humeur.

@ mctyson : sa fuite lui appartient, je respecte sans perdre de temps à décrypter le pourquoi. J'espère simplement que la prochaine fois qu'il s'imposera à la table d'une quadra, il assumera la tournure d'événements auxquels il ne s'attendait pas forcément.
A ce propos, si FK est d'accord, il faudra que je consacre un moment cet hiver à la rédaction d'un article sur le fonctionnement de ces femmes qu'une certaine presse désigne sous le terme peu valorisant de "cougar".

@ Finn541 : à mon sens, ce ne sont pas les terrasses qui sont rock'n'roll, qu'elles soient d'ici ou d'ailleurs. Mais plus les personnes qui à un moment donné s'y croisent, s'y trouvent, s'y perdent.

A bientôt !

Re: Cascade de perles

Posté : 22.08.16
par Perlambre
Peu ici en ce moment. Il faut croire que Frangin me plait. C'est indéniable mais j'ai le sentiment d'un piège qui se referme doucement.
Extrait de dialogue post baise :
Lui : on est bien
Moi : ...
Lui : j'ai envie de plus que nos nuits
Moi en rigolant : nous sommes dimanche après-midi
Lui : oui, mais...
J'ai étouffé la suite d'un baiser et notre désir a fait le reste.
Suis restée songeuse après son départ. Le regard de Frangin est une invitation à faire couple et je sais que je ne vais pas pouvoir m'en sortir d'une simple pirouette.
Si l'on peut parler de talent, j'ai indéniablement celui d'attirer les mecs dont je ne suis pas amoureuse et de me prendre des murs avec ceux qui font battre mon coeur.
Bref.
________

Et puis je vais partir à Berlin. Enfin peut-être.
Retour sur une soirée avec mon meilleur ami. Dr a tout pour plaire à une femme mais il préfère les hommes. Notre amitié remonte au lycée. [pour l'anecdote, c'est lui qui m'a appris à maîtriser la fellation. Je vous vois venir. Non, pas sur lui mais sur une banane. Souvenir de jeunesse homérique.]
En le retrouvant, je râle parce qu'il passe de plus en plus de temps à Berlin. Son havre de paix, dit-il. Traduction : son domaine de baise privilégié.

Dr insiste : viens avec moi cet automne, tu avais apprécié les charmes berlinois la dernière fois...
Ce mec est le tentateur x 10000. Oui, je me souviens, la mousse des saunas, la techno, les corps inconnus qui te frôlent, l'alcool, l'ivresse des sens exacerbée par diverses substances...
Moi : dînons et sortons après
Le scan de son regard est une pure provocation.

Plus tard, nous rejoignons un bar gay friendly de notre bonne ville.
Soirée poste qui attire du monde comme toujours. Le principe : un numéro vous est attribué et chacun peut envoyer le message qu'il veut aux numéros qui lui plaisent. Cerise sur le gâteau, un facteur so sexy est chargé de la transmission du courrier. Et en attendant la tournée du facteur, on danse, on boit, c'est drôle et léger, chacun lançant et réceptionnant de petites missives, excellente façon de briser la glace avec un/une inconnu(e) et d'approfondir si affinités.

Comme toujours lorsque nous sortons ensemble, Dr a pris mon bras à l'aube pour me raccompagner, l'occasion de faire le compte des 06 collectés et surtout de profiter jusqu'au bout de cette belle complicité dont les rires résonnent au fil des rues encore désertes.
_________

Bon, demain est un autre jour...

Re: Cascade de perles

Posté : 29.08.16
par Sathinelilly
C'est un vrai plaisir pour moi de lire enfin tes aventures!
J'attends la suite avec impatience.
A ce propos, si FK est d'accord, il faudra que je consacre un moment cet hiver à la rédaction d'un article sur le fonctionnement de ces femmes qu'une certaine presse désigne sous le terme peu valorisant de "cougar".
:lol:

Dans le même genre, il y a MILF aussi, c'est pas valorisant non plus, ça m'a gênée, mise très mal à l'aise au début, je me sentais catégorisée, enfermée dans un concept...et j'avoue que maintenant je m'en sers à mort et ça marche plutôt pas mal...;)

Re: Cascade de perles

Posté : 29.08.16
par Aristophane
Ah, le charme des femmes matures! :D

Re: Cascade de perles

Posté : 29.08.16
par SoCal
Dieu sait que je n'y me connais pas bien en hommes MAIS on dirait quand même (après je dirais on dirait ...) que le frère t'as sacrément tapé sur le système genre grosse insolation post terrassienne a boire du rosé comme si demain n'existait pas.

Et lui on dirait qu'il s'est aussi un brin fait embarquer. D'ailleurs sa machine arrière montre (a mon sens après c'est vrai que c'est sur 10 ligne de ton écriture donc avec filtre) que tu lui plais, sinon (pardon my French), il t'aurait juste pécho et au revoir ... Enfin c'était du moins mon modus operandi quand j'étais célibataire.

Donc comme dirait mon copain Chris "doit y'avoir moyen de moyenner" et comme on dirait par chez moi, on est pas venu pour trier les lentilles. Donc tu risques quoi à tenter????

Attention pas a faire la maxi relou mais pourquoi pas (ok attention cliché de merde va suivre), aller voir si le rosé fait toujours aussi mal a la tête le lendemain (l'alcool nuit bien entendu gravement à la santé) ou aller voir expo Z ou concert T (ok ca fait un poil bobo), ou même tester resto Z vuu sur trip advisor.

Si vous apprenez à vous connaitre ce sera cool, après si il a envie de plus que les nuits, soit il est occupé la nuit soit (cas plus probable) il aime bien passer du temps avec toi (aussi) dans une autre configuration que dans tes (ses) draps. Non??

Enfin bref il est la, il a l'air tout frais(tillant?) et tu nous le laisse passer par peur de réussir. Quel dommage!!!!

Enfin disclaimer - je ne sais que ce que tu as écrit que j'ai peut-être mal lu / interprété.Bon courage, je file calmer mon rejeton qui se met a pleurer. Avec lui je peux même pas faire le hard to get.

Re: Cascade de perles

Posté : 29.08.16
par Perlambre
MILF, Cougar, l'essentiel est de vivre ;)

C'est pas tout d'échanger des numéros lors d'une soirée poste, encore faut-il les transformer. Petit sms d'un propriétaire de 06 qui avait attiré mon attention. Tilt lors de la soirée, beau sourire, discussion attrayante dans ce bar bien que décousue du fait du monde présent.

Nous plaisantons au téléphone, rendez-vous pris deux jours après pour un afterwork.
J'aime voir mes interlocuteurs de jour, histoire de me faire une idée plus précise loin des vapeurs d'alcool et d'éclairages nocturnes.
Et puis étant curieuse, j'avais senti un truc ce fameux soir difficile à définir. Il avait été charmant, agréablement séducteur mais ?

Nous nous retrouvons comme prévu et le soleil de cette fin de journée me confirme qu'il est plus jeune que moi et que ses paroles fleuries ont un but précis.
Je me cale dans mon siège, attendant la suite. Je n'ai pas été déçue du voyage. En fait je n'avais jamais vécu ce qui a suivi.

Lui : ton corps androgyne m'inspire...
En une seconde j'ai compris.
Moi : tu aimes les garçons, pas vrai ?
Lui : oui mais je rêve d'essayer avec une femme et je sens qu'avec toi c'est possible.

Je sais que je plais aux homos, je suis bien en leur compagnie mais aucun n'avait verbalisé aussi crûment.
Franchement, je le trouve touchant (en plus d'être une bombe :))

Lui : tu ne dis rien ?
Moi : voyons comment tu embrasses
Et je me penche vers lui. Nos lèvres se touchent et il recule.
Je ne bouge pas, amorçant un sourire. S'il ne passe pas ce cap, c'est qu'il n'est pas prêt. Tant pis pour lui, pour moi aussi soit dit en passant. Je lui laisse 15 secondes pour se reprendre, après tout c'est son idée. A 8 il attire mon visage et j'ai droit à un baiser, de moins en moins timide.

En fait, j'ai passé la nuit chez lui, nous avons inventé notre espace sensuel et le petit matin nous a séparé heureux.

Re: Cascade de perles

Posté : 04.09.16
par Perlambre
Je suis au vert pour trois jours chez des amis. Au programme ballades et bonnes bouffes.
Je respire enfin après un début de semaine en apnée.
Nuit sans sommeil pour moi, trop occupée à écouter tous ces bruits environnants d'une campagne à laquelle je ne suis pas habituée.
La maison dort encore et j'attaque mon deuxième café.

Je me prépare mentalement à régler le plus sereinement et rapidement possible le dossier préoccupant qui occupe par la force des choses mon esprit.
Je ne tiens pas à développer ici ce dossier. J'avais d'ailleurs clôturé mon premier journal exprès. Pour justement passer à autre chose. J'ai été rattrapée par le fantôme de son occupant. Ce n'était pas mon souhait mais soit. Je suis aujourd'hui calme et déterminée, espérons que la piste suggérée par The Pop porte ses fruits. Je vais tout faire pour en tout cas.

Les derniers événements ont un point positif puisqu'ils m'ont donné le courage de me confier à des amis qui, sans jugement aucun, m'ont réconfortée, entourée. J'ai eu la preuve qu'il faut savoir poser sa tête sur une épaule accueillante, que vouloir toujours tout régler toute seule a ses limites, que les proches répondent "présent" même quand cela ne va pas.
C'est précieux, à moi de ne jamais l'oublier.

Et puis une autre chose m'a fait énormément de bien. Frangin a eu la top attitude. Il a su se faire discret et néanmoins présent cette semaine. Aucune question malvenue même si je sentais une interrogation dans son regard. J'ai expliqué en deux mots. Aucune raison de lui cacher les motifs de ma nervosité. Ses bras autour de moi avec ce simple mot "je suis là" m'ont fait un bien fou. Ca aussi c'est précieux.

A bientôt !

Re: Cascade de perles

Posté : 19.09.16
par Perlambre
Merci à tous pour vos clins d'oeil ! Mon mois d'août s'éternise on dirait...

Déjeuner avec mon adorable "homo" en quête du mystère féminin. Je l'ai baptisé Billets doux. Oui nous sommes restés en contact, il est drôle, aime le bon vin, m'attrape la taille lorsque nous sortons et bande à mon contact ce qui est loin de me déplaire. Notre première rencontre était, comment dire, une mise en bouche prometteuse mais le bougre apprend vite et en redemande. J'ai vraiment envie de suivre ses progrès ;)

La più bella notte della mia vita.
Il faut être italien pour envoyer un tel sms à la femme d'une soirée !
J'apprécie néanmoins l'attention de cet homme qui a eu le bon goût il y quelques jours de me rattraper alors que mon talon s'était encastré entre deux pavés.
Les pavés de ma ville, une plaie mais là n'est pas le sujet.
Originaire des Pouilles, sud de la Botte que je connais, excellente entrée en matière.
De fil en aiguille, mon corps avait apprécié la douceur de la couette de sa chambre d'hôtel, s'était enflammé en ce début de soirée sous ses assauts habiles.
Round 2, 3, un léger baiser sur les lèvres de cet homme qui me disait "reste s'il te plait" et je me suis éclipsée avec un dernier sourire. C'était bon, Bari a pris d'autres couleurs grâce à lui.

En fait je pense à Frangin. Nous sommes pareils.
Même âge, des expériences qui font que nous connaissons la gamme des emballements, des nuits sans sommeil avec des partenaires qui ont su faire battre notre coeur, plus justement notre sexe. Jusqu'au moment où, lui comme moi, nous échappons avec politesse. Cette envie de prendre, seuls, sur nos terres, cette douche qui à grands jets efface ce semblant d'amour, jouissif souvent, un peu triste parfois. Cette douche régénératrice qui par l'ironie de ses larmes nous renvoie à une solitude dont nous sommes en fait responsables.

Oui Frangin et moi sommes pareils.
Il n'a pas besoin de l'exprimer, je sais. Et son regard sur moi suggère une autre voie. La notre ? Vais-je poser mes valises, suis-je arrivée au bout de ce voyage d'étreintes éphémères, de cette amertume succédant au pic d'adrénaline, de cette quête de plaisir aussi exaltante que vaine, de ce besoin frénétique que j'ai de séduire des hommes qui en fait sont tout sauf faits pour moi ?

Ah Frangin...
Toi qui est capable de déchirer ma robe en montant un escalier, d'être tendre et emporté, de flirter avec ta bouche sur moi au point de me faire te supplier, toi dont les gestes sont horizon, toi qui t'ouvre pour m'apprivoiser et en même temps sait sans pression me mettre devant mes choix...

Je sais que ta patience n'est pas faiblesse. Ton souffle a murmuré à mon oreille "Perle, c'est possible". J'ai envie ce soir d'y croire, de refouler cette vilaine voix nichée dans mon cerveau qui alimente ma frousse de me tromper une nouvelle fois. Je suis devant un choix de vie, j'ai peur. Un peu. En fait beaucoup.

Re: Cascade de perles

Posté : 19.09.16
par Lulla
En fait...à la fois Like! LFG. La suite vite! Courage. Bravo! Encore!

Jolie plume...à la fois douce et amère, belle et triste, mais aussi prometteuse d'autres jolies histoires... Fonce Perle ;) Tu sais bien qu'il n'y a qu'en jouant qu'on gagne....qu'on perd aussi...certes... mais tu es trop adepte de belles émotions pour les museler!..

Have fun...quoi qu'il en soit ;)

Re: Cascade de perles

Posté : 20.09.16
par Finn
Perle, ta plume c'est de la balle

Re: Cascade de perles

Posté : 06.10.16
par Perlambre
Mon journal n'avance guère, sans doute la vraie vie doit m'accaparer.

D'humeur joyeuse, je vous raconte.

J'ai partagé une nuit entière avec Frangin. Oui nous nous sommes endormis ensemble pour la première fois. J'étais dans ses bras, à vrai dire heureuse parce que, avant, c'était super. Il était attendrissant dans cet abandon. L'appel de Morphée l'avait cadenassé et j'ai pris un plaisir infini à le contempler. Je me vois encore sourire devant ce corps que je continue à découvrir et qui doucement s'ouvre dans un abandon touchant.

Bon. Mais moi, je me suis relevée dans la foulée. Incapable de dormir. Plus l'habitude d'avoir un homme dans mon lit, passé l'étape sexe, les bisous après sexe et tout et tout.
Un, je ne suis pas fatiguée, deux, je ne sais plus partager mon espace sommeil.

Pas grave, me suis installée dans mon salon avec mon ordi et j'ai bossé. A 5 heures du matin, je me suis fais couler un, deux cafés avec les cigarettes qui vont bien, j'avais réglé trois dossiers, heureuse en fait. Et du coup, envie de voir mon bel endormi.

Approche douce, mes mains remontant de la plante des pieds sur la cheville, le mollet. Papillon butinant le long d'une cuisse, de l'autre, petite langue mouillée sur l'intérieur de l'une, remontant mine de rien sur cette peau si tendre et frémissante. Attentive à ce corps en marche vers le réveil des sens. J'avoue ce moment est pour moi totalement jouissif. Un homme abandonné à mes lèvres, pas encore réveillé mais dont le corps me reconnaît et m'accueille. Frangin m'a dit il n'y a pas longtemps "Perle, comment te résister ? Je le veux et pourtant ne le peux". J'adore.

Ce petit jeu plus que matinal m'apaise et m'anime. Ma peau se fait chaude bien avant que Frangin ouvre les yeux. A-t-il vraiment besoin d'ouvrir les yeux... Il me sent je le sais, lui aussi aime faire durer le plaisir. Ma langue se fait plus précise, non sur son sexe, il est trop tôt, de délicieuses bourses m'espèrent et je sais les flatter et les abandonner le temps que mon bel endormi s'impatiente, en redemande. Et toujours papillon, mon aile frôle le creux de son épaule, laissant une légère trace à la base d'un cou qui soudain palpite.

Il est 5 heures seulement, le jeu a commencé ;)

Re: Cascade de perles

Posté : 14.10.16
par Perlambre
Mon journal prend l'espace d'un moment une teinte plus grise.

J'ai été agressée en sortant de chez moi ce matin par le fantôme de mon précédent journal. Plus envie de le nommer et pour moi une épaule luxée.
Un voisin sortant au bon moment a pris ma défense, histoire de contenir un homme véritablement devenu fou. Nous sommes allés ensemble déposer plainte et aux urgences.

Je souhaite par ce message dans mon journal, non me plaindre, mais constater.

Un homme peut larguer une femme et ne pas accepter qu'elle se respecte suffisamment pour continuer sa vie sans lui.

Moi, femme, incapable de croire qu'un homme vraiment aimé en son temps puisse en arriver à de telles extrémités. Alors que mon seul souhait était qu'il vive un ailleurs en me laissant en paix.

J'ai compris aujourd'hui.

Si mon expérience peut vous servir... Toi qui veut rompre, j'espère que tu es certain de ta décision et que tu as de vraies raisons. Revenir en arrière c'est prendre le risque que l'autre ne veuille plus de toi et l'accepter. Et donc le laisser tranquillement humer le vent ailleurs, le plaisir de déguster un ailleurs qui forcément existe...

Re: Cascade de perles

Posté : 14.10.16
par The_PoP
Courage Perle, tu en as probablement bien conscience mais la plus grande fermeté est de mise. Entoure toi bien pendant quelques temps. Je suis estomaqué par le calme et la sérénité que tu dégages sur cette horreur.

Le fait est que tu ne t'es absolument pas trompée à son sujet. Bravo à toi d'avoir tenu cette ligne de conduite.

Et courage !

Re: Cascade de perles

Posté : 16.10.16
par Perlambre
Merci à toi The Pop, pour ton soutien depuis un moment, merci à tous pour vos encouragements ici ou en mp. C'est super précieux pour moi.

Je vais bien en tout cas le mieux possible. J'ai ce côté roseau qui sait plier jusqu'à se coucher mais qui tôt ou tard se redresse.
Et cette tendance à retirer du positif de toute expérience. Je vous vois sourire peut-être devant cette forme de naïveté ?

Néanmoins, j'ai vu un voisin avec qui je n'échangeais jusqu'à présent que quelques mots sympas, prendre ma défense, tenter de calmer le jeu malgré les coups qu'il a aussi subi. Il aurait pu être simplement indifférent et laisser faire en se disant que cela ne le regardait pas. Non, il a été là et je lui en suis plus que reconnaissante, d'autant plus qu'il n'a rien du grand sportif.

Je ne cède pas à la peur. Frangin en déplacement au Luxembourg est rentré à la vitesse grand V en apprenant la nouvelle. Culpabilisant bien à tord de m'avoir laissée seule. Avec beaucoup de douceur, je lui ai fait comprendre que ni moi ni lui n'étions maîtres d'éléments hostiles. Que si nous devions vivre ensemble, ce serait notre choix amoureux et non une obligation liée à une situation désagréable émanant d'une personne désagréable. Donc ce soir, je suis rentrée chez moi, heureuse d'avoir été chouchoutée par lui ce week-end (de vous à moi, ce mec me plait de plus en plus :)).

Ce que j'ai vécu est inadmissible. Et j'ai en effet porté plainte, non par haine mais parce qu'être roseau ne signifie pas se laisser piétiner. Il y a eu une borne dépassée et je ne suis pas femme à me laisser faire. Mes tentatives de communication ont visiblement échouées. Peut-être n'étais-je pas convaincante. Peut-être aussi fallait-il être deux à vouloir avancer dans un même sens. Il y aura enquête car infraction à mon égard. J'ai personnellement les épaules suffisamment larges pour aller au bout de ma démarche. Avec une pensée pour toutes celles qui n'osent pas en faire autant pour un tas de raisons.

Et parce que je suis incorrigible, aux urgences hier j'ai été prise en main (enfin façon de parler) par un interne absolument magnifique. Et je n'ai rien tenté, même pas un sourire... Une perle pas en grande forme ;)

Re: Cascade de perles

Posté : 01.11.16
par Perlambre
Un an déjà sur FTS. Peu et beaucoup à la fois.
Pour toute la richesse de nos échanges, qu'ils soient légers ou plus profonds, merci à vous.

***

"Ma douce, si tu étais à mes côtés, je m'accrocherais sans attendre à tes lèvres".

Frangin est reparti au loin, dans ces fusions/acquisitions qui à défaut de l'entourer de la chaleur de mes bras, lui procurent une qualité de vie matérielle.
Son message me fait sourire alors que j'arpente des allées de cyprès dont la sérénité évoque des paysages grecs parcourus, la chaleur en moins il faut l'avouer.
Avec en tête ce refrain :
"Viens
je m'envole
le soleil s'éteint
entre Viborg et Rome
viens
je m'envole
nous prierons demain
si le ciel nous pardonne"

Rien à voir avec les cyprès ou Frangin.
Une rose couleur sang en main, je me hâte vers celui resté éternellement jeune, intouchable amant dont le souvenir me caresse par-delà les années.

La nuit avait été plus que courte, partagée avec Dr comme chaque année d'un 31 maudit. Ce 31 lointain où mon rimmel dégoulinant marbrait ses joues, son cou, détresse absolue qu'il avait tenté d'atténuer en m'offrant le refuge de ses bras. Lui perdait un ami, conscient bien avant moi, qu'il faudrait habiller notre insouciance des couleurs du souvenir.

Dr... Sa prunelle claire est douce sur moi. Nos jeux tendres, notre admiration mutuelle, notre amitié fantasmagorique. Je l'aime au point de lui avoir présenté billets doux. le mois dernier. Ils se sont apprivoisés comme je le supposais et en arrivant chez Dr hier, j'ai été accueillie par deux hommes souriants qui avaient rivalisé de talents pour m'offrir un dîner délicat.

Dont l'apothéose fut de m'inviter à partager la tendresse d'un moment hors du commun auquel j'avais répondu avec la fougue de celle qui ne se laissera jamais abattre.

Re: Cascade de perles

Posté : 12.11.16
par Perlambre
Petites émotions que j'ai plaisir à partager.

Frangin voyage, voyage et re-voyage et nous redevenons adolescents. Appels, sms, skipe, tout est bon.
Lui : mes doigts s'enflamment à la pensée de te toucher
Moi : viens faire rougir les braises de mon désir de toi
Enfin bref, vous voyez l'idée, nous nous chauffons avec ce plaisir évident que l'absence décuple.

Après-midi magnifique avec MK, une amie peintre revenue dans ma ville pour un atelier partagé, donc modèle partagé. Elle excelle en nu, les modèles masculins sont rares et dans l'enthousiasme de sa voix, je comprend l'occasion qui pour elle n'a pas de prix.
Nous avions partagé des cours de dessin en son temps, à grand coup de crayon. Qui veut faire du nu ne peut faire l'impasse d'une bonne connaissance d'anatomie. Elle passionnée, moi dilettante, prise par des études moins jouissives mais correspondant plus à ce que je souhaitais faire de ma vie.

MK m'entraîne donc en me défiant de prendre un matériel qu'elle sait exister chez moi.
Quatre artistes lorsque nous arrivons dans l'atelier. MK seule femme, respectée tant son travail dégage force, maîtrise, sensualité.
Le modèle.
Une pose mettant en valeur la courbe de son dos se prolongeant par des fesses d'un arrondi parfait, des cuisses musclées sans excès dont l'une, relevée, évoque la puissance d'un désir tendu vers un objectif inconnu.

MK est déjà au travail, chaque minute compte financièrement parlant. Et moi je rêve. Non à cet homme inconnu dont je ne vois pas le visage. D'autres silhouettes se rappellent à mon souvenir, nichées dans des carnets où j'ai essayé de retranscrire les émotions nées de la moiteur d'un corps aimé.

Aujourd'hui j'ai envie de rendre hommage à ce bel inconnu lascif. Mon crayon s'active dans un silence quasi religieux. Mon imagination remplacera ma technique imparfaite.
La séance terminée, ce modèle répondant au prénom de Benoît m'a dit : "le charme de votre sourire est nourrissant". Que du bonheur.