Safrania95 : Le commencement

Note : 92

le 30.11.2016 par Safrania95

154 réponses / Dernière par Safrania95 le 14.05.2022, 02h01

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Si tu n'oses pas aborder dans un bar, c'est à cause de la pression, du "huis-clos".
Et ta réponse, c'est de te mettre encore plus la pression.
Tu arriveras sans doute à faire céder tes barrières, mais tu risques de te faire mal au passage.
Alors que tu peux sans doute les lever plus naturellement si tu travailles sur tes pensées limitantes et sur tes croyances, qui sont à l'origine de cette pression. Tu vas pas passer à côté de ta vie, relax. Tu es sur la bonne voie, tu sais que tu ne veux pas être comme ça et tu peux pas t'y résigner. Faut juste donner le temps au temps (et faire des efforts, c'est sûr).
Tu es capable d'avancer, de réussir, il faut juste que tu te mettes dans la tête que ce n'est pas une question d'endroit. Tu n'es pas moins sociale d'un coup, ta personnalité au fond devrait être la même. Si elle est différente, ce sont tes blocages, mais pas ton vrai toi.
Agir, c'est mieux que rien, mais ça ne fait pas tout. Et puis, si tu es fatigué, ton mojo n'est pas à fond, ça aide pas dans des situations où tu as déjà pas des facilités.
La vérité, c'est que même à la fac, tu pourras avoir des blocages pour des raisons X ou Y si tu ne travailles pas sur ça. Le boulot, l'environnement, c'est cosmétique. Quand ton problème n'est qu'en surface, ça peut te mettre en condition et corriger la chose (au moins tant que tu es dans tes conditions favorables, mais souvent, ça vient de plus loin et ça ne suffit pas. ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas le faire. Juste que tu dois pas te reposer sur ça.

Pour ce qui est des blancs, franchement, plutôt que de s'éjecter en rageant, il vaut mieux essayer quelque chose.
Si ça ne coule pas de source; ça ne veut pas dire que ça n'est pas bien parti, peut-être que tu as juste besoin d'un déclic et la nana aussi.
Comme je disais sur l'autre topic sur la conversation, tu peux travailler à partir de n'importe quoi.
Si tu as un blanc, tu peux lui sortir une connerie du style "tu vois, on a même plus besoin de se parler, on peut se comprendre rien qu'en se regardant dans les yeux". Puis tu peux la lancer dans un jeu type "on va faire un essai, on se regarde 30s, et tu me dis à quoi j'ai pensé, et je te dis à quoi tu as pensé" (et ça marche pour autant que je sache. Mais tu peux inventer à la volée ce que tu veux. Même en version cul de chouette s'il faut, pour les faire marrer).
ça peut être une super occasion de se marrer, c'est atypique, et puis ça permet de mesurer sa compliance. Si elle a vraiment accroché mais qu'elle est juste un peu bloquée comme toi quand il s'agit de parler à un inconnu, ça peut l'inciter à communiquer autrement, sinon tu peux aussi lancer un "pictionnary", ou l'emmener danser, ou autre. Vraiment, le blanc, ça a 15000 significations.
C'est pas ce qui te dit que ça marche.
Tu bloques juste parce que tu crois que tu n'as pas de conversation et que tu n'es pas intéressant.
Mais c'est pas le cas, tu as certainement des tas de trucs à raconter.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Merci ! :) le 07.04.19, 21h43 par Safrania95

Yo FTS,

Merci Onmyoji pour ta réponse, elle me regonfle à bloc ! T'as raison il faut << juste >> continuer.

Sinon petite victoire pour moi aujourd'hui : j'ai lancé la conversation avec un type dans la rue. Il avait un vélo un peu comme le mien. C'est-à-dire taillé pour la randonnée. Du coup on a discuté de nos voyages. C'était sympa. Et puis il s'est trouvé qu'il était avec six autres personnes. Dont un artiste qui m'a filmé pour son clip. Cool.

En fait ce que je trouve génial dans tout ça c'est que je me suis mis en pilote automatique. Genre j'ai vu le mec sur son vélo et je suis simplement allé vers lui et ai balancé une phrase à la con pour lancer la discussion. À aucun moment j'ai fait un effort.

Et là je dis merci le SPU car je pense que j'ai juste reproduit un mouvement que j'avais travaillé en amont : aborder.


:fuckyeah:


Petite sortie en prévision demain !

Tchouss
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Cool le 10.04.19, 20h19 par Onmyoji

Yo FTS !

C'est un homme heureux qui écrit ces lignes...

En effet, ce soir j'ai été ce que je rêve d'être depuis une bonne dizaine d'année. Après j'ai encore des tas de choses à apprendre, c'est une certitude. Mais ce soir j'ai eu le comportement d'un gagnant. J'ai eu l'attitude d'un mec qui réussit.

Il y a quelques jours je cherchais une soirée pour samedi soir. Du coup j'ai envoyé des sms un peu dans tous les sens pour trouver un plan. Il n'y avait pas grand monde de chaud il faut l'avouer. Mais bon un de mes amis me dit qu'il va à une soirée au Café Oz des Docks. Le fameux rooftop. Ni une ni deux je lui confirme que je répondrai présent à l'appel.

J'arrive donc sur les lieux. Il est 19h10. Je suis un peu anxieux car habituellement dans ce genre de soirée je ne suis pas des plus à l'aise. Du coup je me présente au groupe de mon pote. J'échange quelques banalités et je me prends un virgin mojito au bar. Oui j'ai décidé de ne pas boire en soirée car je veux me dire que c'est bien moi qui passe la soirée et pas mon moi alcoolisé. Donc petit virgin mojito. Je reviens dans le groupe de mon pote et je ressens un petit malaise car personne ne dit trop rien et la discussion ne se fait pas. Je prends l'initiative d'aller aborder un petit groupe juste à côté pour me dynamiser. Pareil on échange trois banalités et la discussion plante. Je navigue un peu entre les groupes car ça me fait plaisir et que c'est un petit défi que je me lance. Cela m'amuse.

Il faisait froid du coup tout le monde bouge à l'intérieur. Là je navigue encore un peu entre les groupes et arrive le moment où j'accroche vraiment bien avec trois gars plutôt classes. On se pose une bonne quarantaine de minutes et on discute meuf et drague. J'accroche vraiment bien avec un des trois mecs. Ce sera mon pilier pour la soirée. Il me motive. Il me répète que je suis un gagnant et ça me fait plaisir. Et puis ça me gonfle à bloc accessoirement.

Et là je décide que ça suffit et que j'ai assez glandé pour la soirée. Je dois passer à l'action ! Ni une ni deux je fonce vers deux meufs qui avaient l'air plutôt jeunes mais qui se révélerons avoir 35 et 41 ans. Je suis en mode séduction et la mayonnaise prend plutôt bien. Petits sourires, petits contacts tactiles et petits regards. C'est cool ! Ensuite j'aborde plusieurs autres groupes pour socialiser. Je me fais des potes un peu partout. C'était une bonne idée de ma part car après pendant toute la soirée c'était comme si je connaissais tout le monde. Et à plusieurs moment ça m'a permis de montrer mes qualités sociales.

Arrive l'heure où tout le monde bouge sur le dancefloor. Ca marche je relève le défi. Direction la piste de danse. Je flirte de nouveau avec les deux meufs de 35 et 41 ans. J'étais vraiment tactile et c'était réciproque. Y'avait vraiment une tension sexuelle entre elles et moi. Je vais aborder ensuite un groupe de 6 étrangères. Des indonésiennes. Je parle anglais tranquillement. J'accroche direct avec la plus grande d'entre elles. On danse vraiment serrés et on se susurre des petits mots à l'oreille. Grosse tension encore une fois. J'étais moi-même choqué que ça soit chaud à ce point. J'ai kiffé mon moment. Elle me dit qu'elle va retourner avec ses potes. Du coup je lui propose qu'on se revoit dans les prochains jours. Elle me rajoute sur instagram... Affaire à suivre.

Dans la foule je reconnais une meuf qui était au collège avec moi. C'est devenu une BOMBE. Mais genre vraiment de chez vraiment. Pour reprendre le vocabulaire de drague je dirais une HB9. Un délire. Du coup je l'aborde en l'appelant par son prénom dont je me souvenais. Et là très honnêtement je sens qu'elle est dans un délire où je sais que si je veux la chopper il va falloir que je rame grave. Sur le moment et même rétrospectivement je sens que si je veux la chopper il va falloir que je ressorte tout ce que j'ai appris dans la Mystery Method. En mode démontrer sa valeur tout en étant détaché etc. Du coup j'ai rien fait de plus que discuter avec elle du fait qu'on était dans le même collège il y a une dizaine d'année. Soit dit en passant la pote avec laquelle elle était était elle aussi une bombasse bien vénère. Je m'éjecte. Et puis je me demande si ça m'intéresse réellement de galérer et ramer pour chopper une meuf. Pour moi je dois prendre du plaisir à draguer sinon ça sert à rien. Et là en vrai je me suis pas sentit à la hauteur. Peut-être qu'il y a du travail à faire là-dessus. À voir.

Après pendant le reste de la soirée j'ai abordé encore pas mal de groupe de meufs et de mecs. J'ai bien déconné et ne me suis pas pris au sérieux. J'avais une bonne énergie et les gens l'ont tous senti. Et c'est incroyable comme tout s'enchaîne facilement quand on est dans le bon état d'esprit.

Je clos la soirée en prenant le numéro du gars avec lequel j'avais accroché en lui promettant qu'on se reverrait.

Voilà.


:fuckyeah:


Rétrospectivement :

Il va falloir continuer comme ça. Prendre de l'assurance et tester, tester et tester. Il faut que je me fasse la main sur les meufs vraiment bonnes parce que quelque part ça m'attire de ouf.

Et maintenant que je sais que je suis capable d'aborder un groupe, d'instaurer la confiance et de discuter pépère, il faut que je passe à l'étape de prendre le numéro ou le facebook ou que sais-je. Pour revoir la meuf après. Il faut que je m'entraîne aussi à pécho direct en soirée. Je pense que j'en suis totalement capable.

Bref persévérer !

Et puis ça me donne de la confiance pour le SPU aussi. Maintenant je sais mieux dans quel état je dois être pour aborder. Et je pense que je serai plus à l'aise pour discuter aussi. Alors...

BREF !

Bonne Nuit FTS !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 14.04.19, 12h20 par Jalapeno
  • [+1] Cool le 14.04.19, 18h26 par Onmyoji
  • [+1] Bravo ! le 15.04.19, 04h12 par Oldboy

Pour la meuf que tu connais et sa copine tu t'es bridé parce que d'entrée tu t'es dit qu'il te fallait être plus haut niveau. Tu n'as rien tenté alors que rien dit que tu l'aurais pas chopée.
Si ça se trouve elle a une attitude défensive pour repousser les boulets mais toi tu as un putain d'avantage tu la connais.
Et tu pouvais profiter de ces années où vous vous êtes pas vus pour la surprendre avec qui tu es devenu. Donc tout un tas de choses positives.
Tu n'as vu que l'obstacle. Mais dans la dynamique dans laquelle tu étais rien ne dit sur tu aurais pas fait forte impression.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 14.04.19, 20h02 par Safrania95

Bon poste, je me connais un peu dans cette quête du mieux.
J'ai aussi un peu l'impression que tu intellectualises un peu trop en soirée et que tu peines à lâcher prise, non?

Yo FTS, Onmyoji et Oldboy !

Onmyoji : Tu as entièrement raison je me suis posé des limites sans qu'il n'y en ait réellement. J'aurais pu les draguer normal et tout faire normalement. Simplement elles étaient deux canons et je me suis dis que j'avais aucune chance alors que j'avais toutes mes chances. Je ne referai plus cette erreur.

Oldboy : J'ai tendance à beaucoup intellectualiser tout ce qui se passe dans la vie en général. En revanche à cette soirée j'étais en mode action et j'ai vraiment pas intellectualisé.


En fait je voulais poser ici mes nouveaux objectifs. À la vue de cette fameuse soirée (voir mon dernier post) j'ai envie de pousser plus loin mes limites. J'ai envie de me dépasser encore plus socialement. Je prends tellement de plaisir à faire ça (draguer, socialiser, m'amuser, dépasser ma zone de confort) que j'ai encore plus envie de faire ça.

:challengeaccepted:


Du coup j'ai envie de :

-Aborder plus souvent dans la rue. Je pensais en faire tous les jours pour être honnête. En plus je pense que les deux dernières soirées que j'ai faites ont développé mes capacités relationnelles. À vérifier sur le terrain.

-Sortir plus souvent en soirée. Alors ça c'est un peu compliqué pour un simple problème logistique. Du coup, le samedi soir c'est bon. Mais peut-être faire des minis soirées en semaine. Genre le mercredi. Et puis j'ai aussi le vendredi qui peut passer. Dans tous les cas essayer de sortir au moins une fois par semaine.

-Réussir à conclure en soirée. C'est-à-dire soit chopper la nana le soir même soit prendre son numéro ou autre et la chopper plus tard. Je pense que ça doit être faisable.

-Arriver à sortir en-dehors d'OVS. En gros, toutes les soirées que j'ai faites récemment étaient par le biais de ce site. Ce qui offre un certain confort (on sait que l'on va pas rester seul toute la soirée à moins d'être anti-social). Du coup arriver à sortir en-dehors de ce contexte.

-Arriver à sortir seul. J'aime repousser mes limites, c'est gratifiant. Du coup pour moi sortir seul c'est un peu le truc le plus inconfortable que je puisse faire en ce moment. C'est sûr que je n'y arriverai pas demain mais l'objectif est posé ! À moi de faire le nécessaire. Ce que je peux essayer dès cette semaine c'est tout simplement de me pointer dans un bar seul et prendre la température. C'est-à-dire rentrer et voir comment je me sens. À essayer !


Toutefois je dois préciser à moi-même quelque chose d'important : pourquoi est-ce que ma soirée a été si géniale ? En réalité, j'ai respecté une certaine structure dans le déroulement de la soirée :

-J'ai commencé par socialiser. Et ensuite seulement j'ai cherché à draguer. Pour être plus précis : au début je ne me sentais ni mal à l'aise ni à l'aise. J'étais confiant toutefois. Du coup j'ai commencé par essayer de me sentir en confiance. Ceci en allant vers les autres. En faisant connaissance tranquillement. Du coup mon sentiment d'aise s'est renforcé. Ensuite je me suis ancré dans un groupe de mecs qui me ressemblaient et me correspondaient. C'est-à-dire des dragueurs. Ces mecs m'ont transmit leur confiance et m'ont mis à l'aise. J'ai commencé à me lâcher avec eux. On a construit un délire en commun. Seulement après cette mise en confiance il m'a été possible de me lancer et de draguer. Sachant que quoiqu'il arrive, si je me foire, me prends un vent ou que mon énergie redescend, j'ai ces mecs sous le coude qui vont me remonter le moral. C'est une sorte de sécurité.

-En réalité, c'est très important de se créer des petites relations d'un soir avec les gens dans la boîte. J'ai créé de petits liens avec une bonne dizaine de personnes. Ce qui fait que socialement j'étais dans le truc. Et surtout à chaque fois que vous croisez une de ces personnes vous démontrez votre sociabilité et vous refaites le plein d'énergie. C'est très important.


Maintenant je ne me voile pas la face non plus... Cette soirée était une grande réussite. Il est totalement possible que je passe une soirée de merde la prochaine fois. Toutefois ça me donne confiance et puis maintenant je sais comment structurer une soirée pour bien s'amuser.

:awesome:

Petite anecdote : En rentrant de soirée ce samedi j'ai abordé une nana qui marchait seule. On a papoté autour de la drague de rue faite par des gars un peu agressifs. C'était cool on a parlé une vingtaine de minutes tout en prenant le métro car on allait à la même station.

Ciao FTS !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Cool le 15.04.19, 22h01 par Onmyoji

Yo FTS !

Encore une fois, c'est un homme accompli qui écrit ces lignes !

En fait, dans ce post il va y avoir une partie SPU et une partie NPU. La première en premier et la deuxième en deuxième pour pas faire compliquer... Et puis ces événements se sont déroulés dans la journée de vendredi puis dans la nuit de vendredi à samedi. Voilà ! Le décor est planté. Maintenant le récit :

:fuckyeah:

SPU dans la journée de vendredi

En fait ça faisait un moment que j'essayais de capter un wing qui m'avait contacté sur FTS (merci le fofo). Genre deux bonnes semaines. Un gars un peu jeune. À peine la majorité. Mais bon déjà par message il avait l'air cool. Il dégageait un truc très amical et sociable. Du coup j'étais un peu content de voir ce que ça donnerait sur le terrain. Et en même temps sachant son âge j'avais peur de tomber sur un gamin. On l'appellera Bob.

Je rencontre Bob à Saint-Michel comme j'ai l'habitude de faire avec tous mes wings. Saint-Michel c'est le quartier général en quelque sorte. Arrive le fameux Bob. Il est très cool. Très à l'aise et très simple. On discute un peu en marchant et apparemment il choppe pas mal. Son attitude me chauffe et me revoilà ultra chaud pour pécho.

Ah oui parce qu'il faut savoir que ce jour-là en arrivant à Saint-Michel j'étais persuadé que je n'aborderai pas une seule nana. Pourquoi ? Parce que ma dernière session de street était complètement pourrave, que je m'étais senti très mal à l'aise après trois vents à la con et que je m'étais juré de ne plus jamais aborder de ma vie.

Comme quoi l'état d'esprit c'est la base.

On aborde deux meufs assises sur muret. C'est la première fois que je vois Bob abordé et ça me bluff pas mal. Le mec a trop la tchatche et est super à l'aise. Tout ce qui me manque. Du coup on papote à quatre pendant cinq minutes et on s'éjecte. Le seul truc dont je me souvienne de cette conversation c'est la première et la dernière phrase prononcées par Bob :
[Bob] : Salut, est-ce qu'on peut socialiser quelques minutes car on attend quelqu'un et qu'en attendant on se fait un peu chier. Cela vous tente ?

[...]

[Bob] : Du coup on va y aller. Merci pour ces quelques minutes c'était cool de socialiser avec vous.
Et puis les deux meufs étaient dans une école de design.

En fait, j'ai trouvé ça assez fin de sa part car du coup ça s'est passé assez normalement. La socialisation est complètement acceptée alors que la drague pas forcément. Du coup y'a pas eu de moments bizarres.

Après ça on a abordé quelques groupes dans des endroits dans lesquels je n'aurais jamais osé sans Bob. Par exemple, sur l'esplanade du centre Georges Pompidou.

En fait ce qui est dommage c'est que je n'ai pas de traces de ce qu'il s'est passé cette sortie-là. Il faudrait peut-être que je songe à m'enregistrer.

Dans tous les cas on a abordé trois ou quatre groupes de nanas et j'ai abordé aussi trois ou quatre meufs seules. Mais aucun numéros.


NPU dans la nuit de vendredi à samedi :

Je suis ressorti au café Oz d'Austerlitz où j'étais allé samedi dernier. Toujours par le biais d'un site de rencontre amical. Je suis accompagné par Bob. On essaie de rentrer et on se fait recalé. Et puis le mec de l'entrée nous dit que si on ramène une meuf avec nous c'est bon. Du coup on va chercher une meuf, on la trouve et on rentre. On n'a pas le temps...

À l'intérieur on dit bonjour aux gens du site. Je me sens clairement moins à l'aise qu'il y a une semaine alors que Bob jubile et aborde dans tous les sens. Moi je me sens bloqué. Du coup j'essaie de faire un peu comme il y a une semaine et je me lance aborder un mec avec une nana. Je fais un peu un flop et ça ne me donne aucune confiance en moi pour la suite des événements. Toujours est-il, et il faut le noter, que le gars était en fait en rendez-vous avec une nana abordé plus tôt dans la rue. Comme quoi les dragueurs sont partout.

Je vais ensuite à l'intérieur et essaye comme je peux pour me lancer dans la soirée mais rien ne marche. Je danse avec une meuf du groupe en collé serré mais ça ne marche toujours pas. Il faut quand même savoir qu'à ce stade de la soirée je n'ai volontairement pas bu d'alcool. Contrairement à la semaine dernière. C'est peut-être à cause de ça. Va savoir. Dans tous les cas c'était hors de question pour moi de boire de l'alcool. Je voulais que ma réussite soit 100% de mon fait et pas de celui de l'alcool.

Je croise une meuf que j'ai connu au collège. Sympa.

Et puis je me fais tellement chier, je suis tellement pas chaud, tellement déçu, tellement pas à l'aise que je décide de rentrer. Du coup je vais dire à tous les gars et aux meufs du groupe que je me casse. Comme ils ne comprennent pas pourquoi je veux me barrer je leur déballe tout. Je leur dit que je suis pas à l'aise. Que j'arrive pas à aller vers les nanas. Que ça me saoule. Je dis vraiment tout ce que j'ai sur le coeur et sans retenue. Du coup ils identifient le problème : j'ai peur de me prendre un vent.

Ils me lancent un défi : juste aller dire bonjour à une nana et c'est tout. Et puis ils incitent sur le fait qu'on s'en fout du résultat. Ce qui compte c'est d'essayer. Rien d'autre. Et qu'en réalité aborder c'est simple. Il suffit d'y aller, c'est tout. Du coup j'aborde une nana pour lui dire je sais plus quoi et ça me débloque d'un coup. Me revoilà Safrania95 le conquérant.

J'aborde pas mal de meufs dans la boîte. Je choppe le facebook d'une meuf que j'appellerai Lisa. Une asiatique qui dance très bien et qui est orthophoniste. Mdr ! C'est une tête la meuf. Bref.

J'aborde plusieurs groupe par solidarité pour Bob car ses cibles n'ont pas du tout mon âge. Elles ont six ans de moins que moi... Du coup je fais le wing et l'accompagne.

Je me prends un bon gros vent aussi d'une meuf qui à mon avis a beaucoup plus d'expérience que moi. Elle m'a dit que j'étais << adorable >> mais que c'est << mort >>. Tant pis et de toutes les manières je m'en fous (un peu).

Et tout ça sans alcool.

Après à partir de quatre heures du matin je me suis fait deux shots de tequila et deux pintes assez fortes. Pourquoi ? Parce que ma soirée était finie et que j'avais envie de m'amuser. Rétrospectivement je ne referai plus ça car j'ai le sentiment d'avoir pourri ma soirée. Enfin bon. Ca m'aura permis de draguer la serveuse mais selon mes potes c'était le verre de trop.

Voilà Voilà.

:fuckyeah:


Aujourd'hui :

Je suis allé dans l'association où je bosse. J'ai croisé Angéline. Une nana qui me plaît depuis un moment et dont j'avais pris le numéro sans aller plus loin. Je lui ai proposé de se boire un verre dans la semaine et elle a dit oui. Donc à voir ! Surtout qu'elle a un mec dont elle ne m'a jamais parlé. Alors va savoir.

J'ai renvoyé un message à la meuf dont j'ai choppé l'instagram le weekend dernier. On l'appellera Ysé. En fait on s'était échangé quelques messages dans les deux jours qui ont suivi la soirée et c'est tout. Plus rien depuis. Je me suis dit que j'étais pas allé au bout de ma démarche donc je viens de lui envoyer un message pour se revoir dans les prochains jours.

Pour Lisa (la meuf dont j'ai choppé le facebook dans la nuit de vendredi à samedi) on devrait se voir dans les prochains jours car elle est okay. À suivre...


Débriefing :

J'ai pété des gros blocages cette nuit. J'ai pété le blocage de la peur du rejet. Mais l'ai-je pété pour de bon ou en reste-t-il des fragments ? Je le saurai dans les prochains jours. Et si c'est pas le cas le combat continue, je lâcherai rien.

:challengeaccepted:

Et puis y'a une phrase qui revient que m'a dit mon pilier que j'appellerai Axel : << tu joues pour gagner pas pour perdre ! >>. Elle résume tellement mon blocage. En gros ça veut dire qu'avant j'abordais en projetant une défaite. Ce qui se réalisait. Alors qu'il faut aborder en s'imaginant gagner. Et ça change tout.

Autre truc vraiment encourageant et dont je me suis rendu compte un peu après la soirée c'est que j'ai complètement réussi mon intégration dans le groupe du site de rencontre. Notamment en leur dévoilant mes insécurités les plus profondes.

Et ça ça vaut un +1000 !

Je suis très très heureux de tout ce qui m'arrive dans ma vie et cette soirée m'a énormément apporté et fait progresser. J'espère que ça va continuer dans ce sens et à ce rythme parce que si c'est le cas dans trois mois je suis un ouf de chez ouf.

Bref il faut continuer !

Demain je retourne faire un SPU à priori. J'essaierai d'enregistrer mes interactions pour pouvoir vous détailler un peu plus.

A plus !!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Cool le 21.04.19, 23h42 par Onmyoji
  • [+1] Like ! le 23.04.19, 19h31 par Oldboy

Yo journal !

J'ai envie de poster un petit message pour me motiver. Dedans que du positif. J'ai appris qu'en pensant de manière négative on s'influençait soi-même d'une mauvaise manière. C'est même un des accords toltèques. Alors je m'entraîne à penser positivement. Ce message est la première de l'édifice.
Tu joues pas pour perdre, tu joues pour gagner !
C'est un gars à ma dernière soirée qui m'a sorti cette phrase. Sur le coup ça m'a fait rire mais j'en ai très vite compris la profondeur. En gros partir perdant c'est perdre et partir gagnant c'est gagner. Quand tu vas voir une troupe de nana il faut y aller en pensant que ça va marcher. Et généralement ça marche. Si t'y vas en pensant de toutes tes forces que tu vas te prendre un vent... Tu te prends un vent. Et même si tu te prends pas de vent tu vas avoir l'attitude du mec qui se prend un vent et tu finiras par te prendre un vent.

En fait, ce qui est intéressant avec cette phrase c'est qu'elle résumait de manière spectaculaire mon état d'esprit à ce moment là et qu'elle résumait encore mieux l'état d'esprit que je devais adopter.
-Tu t'es pris un vent ? Et alors ? T'es mort ?
-Non !
-Bah voilà t'as tout gagné !
Pareil ! Le même mec m'a dit ça un peu après. Cela parait évident ? En fait non. Je savais bien au fond de moi que les vents sont inévitables et je savais qu'il fallait que je m'en foute et pourtant au fond de moi je m'en foutais pas. Et quand il m'a balancé ça j'ai enfin compris qu'on s'en foutait réellement du résultat. En réalité ce qui importe c'est d'y aller. Parce que soit ça marche soit ça marche pas. Si ça marche pas tu t'en fous car t'as essayé et si ça marche t'es content d'avoir essayé. Dans les deux cas t'as gagné.


Objectifs

J'en ai marre de vivre dans la peur. J'en ai marre. J'ai envie de vivre les choses que je rêve de vivre depuis une dizaine d'années. Être libéré de mes blocages, croyances limitantes et de mes peurs. Et ça dépasse complètement le cadre de la drague. Je veux me faire des potes facilement, niquer des meufs et vivre à 200%.

Du coup j'ai eu l'idée de me lancer un défi :

-quand j'entre en boîte, trouver le groupe qui me fait le plus peur d'aborder et l'aborder.
-dans la rue, aller vers les groupes qui me font le plus peur à aborder.

En fait, la peur c'est un guide. Tu sais qu'il faut que tu fasses quelque chose quand tu sens que ça te fait peur de le faire. Un peu comme si on était destiné à faire tout ce qui nous fait peur. Tel le sportif qui se lance d'une falaise avec son parachute. Pourquoi fait-il ça ? Parce que ça le stimule et le rend vivant. Et bien dans les affaires humaines c'est la même chose.

Du coup l'objectif général c'est aller dans la peur.

Et en fait je me branle d'aborder des meufs toutes seules. Cela ne me stimule plus. Ce que j'ai envie de faire c'est apprendre à socialiser. Et j'ai envie d'aborder des groupes mixtes ou non. Des groupes qui sont en position de socialiser. Genre ceux qui se posent sur les quais ou dans les parcs. J'ai envie de ne plus avoir peur d'aller vers les autres. Ou du moins que ce ne soit plus bloquant.


:challengeaccepted:


Dernière chose

J'ai remarqué que je hiérarchisais les gens. Je les classe en trois catégories : ceux qui ont plus de valeur que moi, ceux qui ont moins de valeur que moi et ceux que je trouve normaux.

Et en gros je fais un blocage pour aborder ceux qui en ont plus que moi et je me fous complètement de ceux qui en ont moins que moi. Alors que je me comporte normalement avec ceux qui en ont autant que moi selon ma perception.

C'est un putain de complexe limitant qu'il faut que je détruise !


Rapport de terrain

Lisa dont j'avais pris le facebook m'a dit qu'elle ne recherchait pas un mec et m'a précisé qu'elle ne veut pas de rencard avec moi.

:pokerface:

Et que toutefois elle veut bien qu'on se voit dans un cadre amical. Je suis un peu déçu car j'en attendais plus mais de l'amical ça me va aussi. Tout est bon à prendre en matière d'humain :)

Ysé n'a pas répondu.

:fuuuu:


La bise !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 23.04.19, 21h30 par Oldboy

Bonne dynamique, t'as raisons de pas t'arrêter aux éventuels vents / râteaux, le pire que tu puisses ramasser c'est de l'expérience.

Hello Journal & FTS !

Aujourd'hui j'ai abordé des meufs dans la rue. Je me suis lancé sur plusieurs groupes de deux parce que ça me fait plus peur qu'une meuf seule. J'arrive un peu mieux à papoter mais j'ai du mal à persévérer quand je sens qu'il faut insister ou qu'il faut se creuser un peu pour continuer l'interaction. Je trouve que j'abandonne trop vite. Dès que je me heurte à une petite difficulté dans l'interaction je me barre. Il va falloir corriger ça sinon ça n'aboutira jamais.

J'ai notablement abordé une meuf vraiment canon. Talons hauts, jean, petit chapeau. Une arabe. Je me souviens pas exactement de la discussion mais ça ressemble à ça :
Safrania95 : Salut ! Ça va ?

Meuf : Bonjour ! Oui ça va ! Je suis un peu pressée.

Safrania95 : Ok ! Est-ce que tu peux t'arrêter une minute je voudrais te parler.

Meuf : Ah bon ? Et tu veux discuter de quoi ?

Safrania95 : Socialiser en fait tout simplement.

(La meuf continue de marcher et j'arrive pas à l'arrêter)

Meuf : Désolé je suis pressée !

Safrania95 : Oui je vois ça. Mais en fait est-ce que tu peux t'arrêter juste une minute ?

(Là elle s'arrête)

Meuf : Bon d'accord ! Mais va droit au but !

Safrania95 : Ok ! Je te trouvais très belle et j'aimerais avoir ton numéro !

Meuf : Désolé je rejoins mon mec là en fait !
Bon en fait on s'est dit plus de choses mais je m'en souviens pas. Le truc cool c'est que j'ai insisté et que ça a marché car elle a finit par s'arrêter. La chose moins cool c'est que j'ai dit de la merde quand elle m'a dit d'aller droit au but. Mon wing m'a fait remarquer que lui dire qu'elle est belle c'est pas terrible parce que ça baisse ma valeur.

Autre truc ! Maintenant ma phrase d'approche c'est << Salut >>. Parce que j'en ai marre de me prendre un << j'ai un copain >> qui supprime toutes perspectives dès le début de la conversation après avoir balancé ma phrase d'approche ( qui était << Salut, je te trouvais très belle j'ai eu envie de venir te parler >>). Voilà. J'y retourne demain.

Après j'ai décalé en soirée et j'ai abordé. C'est marrant ça me parait beaucoup plus facile désormais. Et puis le << Salut >> c'est tellement mortel comme phrase d'approche. C'est ouf ! Pourquoi se casser le cul ? Du coup j'ai parlé avec quelques groupes. Mais bon c'était pas une grosse sortie. On est resté sur le terrain moins d'une heure en tout. En plus on n'a pas réussi à rentrer dans les bars au début. On se faisait recaler car pas accompagnés. Après on est rentré au California Avenue à Châtelet. J'ai abordé plusieurs meufs et après je suis rentré. Sur le chemin du retour j'ai encore abordé.

Bref ! Le mot d'ordre du jour c'est A-B-O-R-D-A-G-E !

Maintenant très clairement, là où il faut que je m'améliore c'est sur le fait d'insister. De rester en place et de ne pas me dégonfler en pleine interaction.

Hello FTS !

Attention pavé !

Pour un résumé succin du pavé allez en fin de post là où il y marqué << bilan général >>.

Après une période avec pas mal de péripéties j’ai finalement ralenti mon activité. Je n’abandonne rien. J’ai juste besoin de faire un bilan et de laisser décanter les progrès que j’ai fait en matière d’action. Pour ça j’ai relu en entier mon journal et j’ai noté des points intéressants avec des progrès notamment.

Tout d’abord je tiens à remercier chaleureusement THS car en relisant ce journal je me suis rendu compte que tu as été le plus présent pour me conseiller. Donc merci.

Les deux messages cités ci-après relatent un coup de gueule que j’ai passé après avoir fait des sorties de drague de rue bien ratées. Je débriefe dessus pour expliquer mon évolution.
Le 14 janvier 2017 Safrania95 a écrit :Je me sens limité. Je doute aussi. Quand je vois des groupes de jeunes, beaux, bien habillés, sociables et sûrs d'eux je me dévalorise. Je pense qu'ils ne daigneront jamais s'intéresser à un mec comme moi. Je les pense au-dessus de moi. Je me dis que leur rang social est plus élevé que le mien. Du coup j'exclue l'option d'aller leur parler.
Ça c’est une croyance que je peux avoir encore mais de manière moins forte et moins oppressante. Mais il faut que je travaille dessus. Ce que je me demande c’est est-ce que je dois percevoir une valeur moins grande chez eux ou au contraire les voir de la même manière mais augmenter la mienne pour être sur un pied d’égalité. Et puis d’ailleurs je juge sur des apparences… À méditer.
Le 14 janvier 2017 Safrania95 a écrit :Pourtant je sais que j'ai des qualités. Mais aujourd'hui la vie que je mène ne me satisfait pas. Je manque de chose positive. Je n'entreprend rien. Je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie même si certaines choses me passionnent. Le contact humain et les voyages. La nature me fascine. J'aimerai avoir ma bande de pote. Des gens positifs, dynamiques, qui aiment la vie et savent s'amuser. Des gens qui me tirent vers le haut. Des gens avec des objectifs et de l'ambition. Des gens qui en veulent et qui se battent pour leurs rêves.

Ma vie d'aujourd'hui n'est pas la vie que j'ai envie de mener. Je suis timide, j'ai peu de conversation, je manque de confiance en moi. Je ne suis pas spécialement à l'aise dans le contact avec autrui. Notamment dans les premiers abords. Passer le baccalauréat me saoule. Ça ne m'intéresse pas. Mais comme le dit mon père c'est un passage obligé.

J'aimerai pouvoir prendre du plaisir sans limite socialement. Avoir le courage d'être qui je suis vraiment au fond de moi. Assumer mes désirs. Assumer ma singularité.

Le SPU ça m'aide. Mais je sens cruellement que ça ne suffit pas. Faire du SPU n'est qu'une petite partie de moi-même. Il y a beaucoup d'autres domaines qui doivent être travaillé et ne pas être ignoré. Même si le SPU apporte confiance en soi et satisfaction et qu'il est une partie de la solution il n'est toutefois pas LA solution.

De toute façon LA solution n'existe pas. Il y a des solutions, pas qu'une.

Je sais très bien qu'une grande partie de ce que je dois travailler est le social. Ma sociabilité et mon réseau. Ma dynamique sociale. Il faut que je rencontre plus de monde. Que je m'entraîne à discuter simplement. A prendre du plaisir dans des choses simples de la vie en société.

Aussi je dois reconnaître que le fait de m'être bougé le cul comme je me suis bougé le cul ces dernières semaines en spu m'a été d'une grande aide. Je n'aurais jamais eu la prise de conscience que j'ai maintenant si je n'avais rien fait. Donc quelque part je suis déjà en train de changer. Et ça ça vaut de l'or. Je prends conscience de ce qui me limite. Je dois persévérer.
Alors ça c’est archi positif pour plusieurs raisons. La première c’est que déjà avoir pensé à ça il y a trois ans c’est fou !

La deuxième est qu’aujourd’hui je commence vraiment à kiffer ma vie. Et plus le temps passe plus c’est vrai. Je commence aussi à rencontrer des gens qui me correspondent et qui me tirent vers le haut. J’ai beaucoup plus confiance en moi, ma conversation se densifie, je suis beaucoup moins timide même plus du tout en fait. Que du positif. Je commence aussi à m’assumer.

La troisième est que désormais le SPU n’est plus mon seul moyen d’action. J’en ai développé trois autres : mon job, mon association et le NPU. Ces trois autres moyens sont l’occasion de tout travailler. Mon réseau social, ma sociabilité, ma conversation, ma prise de plaisir en société, ma confiance en soi, mon énergie, l’expression personnelle, l’extériorisation. C’est un vrai coaching en soi. Je dois continuer comme ça.

_______________________________________________________________________________________________


Là je passe à une période qui se situe après les trois mois de drague intensive qui se sont déroulés entre fin novembre 2016 et début mars 2017. J’y ai abordé environs deux cents femmes pendant ces quatre mois. Cette période est donc celle d’un décrochage de mon mode d’action usuel pour une réflexion en profondeur.
Le 5 mars 2017 Safrania95 a écrit :Hello les ftsiens,

Je poste ça sur mon journal parce que ça fait partie de ma démarche pour évoluer. C'est un message que j'ai posté il y a une semaine plus ou moins dans une autre partie du forum.

Du coup j'en profite pour annoncer une pause qui a commencé il y a une semaine et qui va durer encore bien qu'elle soit de durée indéterminée.

C'est l'occasion pour moi de me retrouver avec moi-même. Me recentrer sur ce qui est important. Me faire réfléchir sur ce que je cherche exactement chez les femmes. Ce que je souhaite faire de ma vie sentimentale, affective et sexuelle.
Je me sens bizarre depuis ce matin. Vous me direz << c'est rien, ça va passer, c'est tout récent, ça va partir comme c'est venu ! >>. Certes ! Mais le malaise est là et j'ai envie de me confier à vous parce que mine de rien je me sens mal et que j'ai peur de ce que ce mal être puisse impliquer.

Mais venons-en aux faits.

Plusieurs choses. Premièrement, ma dernière session de street. Sur une vingtaine d'abordages je me suis pris une quinzaine de vents. Deuxièmement, ma dernière session de night. Elle m'a beaucoup secoué émotionnellement. J'ai abordé des groupes en mode séduction. En étant direct. C'est-à-dire que j'abordais des groupes de plusieurs personnes et mixtes en annonçant directement à la fille qui me plaisait qu'elle me plaît. J'ai été vraiment hyper direct. Et j'ai l'impression en y repensant que c'était un peu chelou et assez mal calibré. J'ai vraiment l'impression d'avoir fait de la merde et ça me saoule. En plus le dernier groupe que j'ai abordé ils étaient une huitaine et habitués. Du coup j'ai le sentiment de m'être complètement grillé. J'ai peur de leur jugement et de ce qu'ils peuvent bien penser de moi. J'ai également peur de les revoir si je retourne dans le quartier. Troisièmement, mon rendez-vous avec ma psychothérapeute. Je l'ai vue aujourd'hui et on a parlé du fait d'aborder des filles dans la rue. Elle m'a clairement dit que dans la rue les femmes sont sur la défensive parce qu'elles ne nous connaissent pas et que nous sommes des inconnus pour elles. Du coup elles ont peurs et c'est mort.

Voilà.

Vous mixez tout ça et voilà un cocktail explosif pour remettre les convictions profondes qui me motivent habituellement pour draguer en question. J'ai l'impression d'avoir perdu la foi. Non je rigole pas. Et puis j'ai cette histoire de night qui me fait flipper. J'ai peur d'abandonner et que cet abandon signe la fin de mes progrès et la fin de toutes perspectives de chopper n'importe quelle meuf.

Autre chose. J'ai très peu de résultats (ce qui s'ajoute aux trois raisons évoquées ci-dessus). J'ai abordé 200 femmes, j'ai eu 10 numéros dont quelques uns ou la fille n'a jamais répondu, deux rendez-vous et un bisou seulement. Du coup j'ai l'impression que ça sert à rien. Et ça me conforte dans l'idée que j'arrive à rien. Et ça me fait encore plus douter.

Toutefois, les résultats de mes efforts en drague se font ressentir autre part. Je n'ai pas de résultats en revanche j'ai énormément pris confiance en moi. Je m'exprime mieux. Je parle plus fort. Je suis moins sensible aux vents que je me prends dans la vie de tous les jours. Je comprends mieux les relations sociales et j'ai développé une sorte d'intelligence sociale. Et vis-a-vis de moi-même je sais mieux qui je suis.

Bref, déjà d'avoir lâché ce pavé ça me soulage un peu. Du coup j'aimerai avoir vos avis.
Safrania95
Ce qui est intéressant de noter c’est que deux ans plus tard j’ai entièrement réinvesti la drague de rue et que ce n’est de nouveau plus un problème. Mais il m’a quand même fallut deux ans pour me relancer. Deux ans pour me recentrer et trouver de nouvelles ressources pour retourner sur le terrain. On verra plus tard que ça a porté ses fruits.

_______________________________________________________________________________________________



J’ai posté le message suivant 9 mois plus tard. C’était quelques semaines après une rupture amoureuse un peu dure à vivre.
Le 26 décembre 2017 Safrania95 a écrit :Hello FTS !
Perlambre a écrit :Arriver à coucher avec des filles différentes.
Souhait légitime.
Encore faut-il te démarquer, créer l'envie chez elles, donc t'intéresser non à ta pulsion pressante mais au monde qu'elles peuvent t'ouvrir si tu détiens la bonne clé. En tout cas chercher cette fameuse clé.
C'est un extrait de la première réponse à mon premier message. Et tout y est. En gras mon objectif ultime. Enfin pas exactement. Mon souhait le plus cher serait plutôt quelque chose comme : << Arriver à kiffer comme un ouf dans mes relations sociales et amoureuses >>. Ça ! Ça claque ! Et la finalité de ce souhait, du moins dans le domaine amoureux, serait donc la phrase en gras ci-dessus. Et la réponse magique de Perlambre. Tellement vraie et juste.

Mais avant expliquons mieux les raisons qui me poussent à retourner sur ce forum.

J'ai arrêté de draguer en mars 2017 après avoir abordé plus de 200 filles en quelques mois. Si vous retournez sur les derniers messages que j'ai posté vous aurez la raison détaillée de mon abandon. Un ras-le-bol car beaucoup d'effort sans grands résultats. Et puis une soirée bordélique dans un bar où j'ai fait de la grosse merde. Le sentiment d'être décalé. D'être inadapté à la vie en communauté. D'être un mec bizarre en somme. Et surtout de m'être grillé en long en large et en travers. Du coup j'ai arrêté brutalement la séduction. Me sentant inapte à continuer. Et sentant le besoin urgent de faire une pause sans pour autant renoncer. Mais en concentrant mes efforts sur d'autres aspects de ma vie. Comme se sentir déjà bien et en paix avec soi-même.

C'est ça en fait. J'ai senti que le SPU ne pourrait plus rien m'apporter dans un avenir proche. Qu'il fallait faire une pause. Se ressaisir. Et reprendre quand je m'en sentirai prêt. Reculer pour mieux sauter au final. Donc j'ai fait cette pause. Mais ce fut une pause avec quelques événements néanmoins.
>J'ai couché avec une nana peu après avoir arrêté le SPU. Une nana qui était au lycée avec moi et avec laquelle j'avais tissé des liens d'amitié. Et donc un soir on a couché. Et puis recouché une deuxième fois. Puis avons décidé d'arrêter. Bref et au final on est resté ami et on se voit de temps en temps.
>Quelques semaines plus tard je me suis fait draguer par une nana. Elle m'avait frontalement proposé de se voir un samedi après-midi dans un parc. J'ai accepté et la meuf m'a carrément choppé avec la technique du massage. Le problème c'est que j'ai fait le mec needy en voulant aller trop vite trop tôt. Du coup ça a foiré. Mais bon j'ai appris des choses essentielles. Comme prendre son temps. Ne pas montrer trop d'intérêt trop tôt. Aller doucement. Il n'y a pas le feu. Et puis aussi la technique toute bête du massage qui permet de créer un lien physique et qui facilite le fameux bisou tant attendu.
>Je me suis mis en couple avec une nana avec laquelle je suis resté jusqu'à mi-décembre. D'où mon retour sur FTS après la difficile rupture survenue il y a une semaine. Cette relation m'aura appris énormément. Tant sur moi que sur les rapports sociaux en général. Et puis cette fille a comblé des failles en moi-même. Elle m'a fait me sentir complet et épanoui.

Voilà pour la petite histoire. En fait en quelques mois j'ai tellement appris sur moi-même, sur les autres et sur la vie en général que je suis sans voix. C'est extraordinaire. Je suis un homme neuf. Avec une nouvelle assurance et aptitudes sociales. Je devrai bien pouvoir faire quelque chose de ça, non ?

Donc le retour sur le marché de la séduction.

Reprendre le SPU ? À méditer. Pour l'instant c'est pas au programme. Reprendre le NPU ? Non plus. Alors quoi faire ? Quel est l'objectif ? Tout simplement développer une philosophie de vie. Rencontrer un maximum de personnes de toutes les manières possibles. Avoir une vie dynamique. Faire un maximum de choses. Avoir un style de vie de rêve. Notamment deux projets à réaliser dans les deux semaines à venir :
1. m'inscrire à un club de tennis de table
2. m'inscrire dans une auto-école afin de passer code et permis
L'idée c'est d'agir sur tous les tableaux en même temps. Ces deux inscriptions amèneront leur lot de rencontres. Le tennis de table me permettra également de faire du sport.

Donc voilà : social, social et social.

Aussi une nouvelle ligne de conduite : s'intéresser aux autres. Ces trois mots constituent 50% de mes nouvelles résolutions. C'est le pilier central de ma nouvelle philosophie. C'est aussi important que m'inscrire au tennis de table, au permis et que mon style de vie. 50% des changements à venir seront dû à cette résolution.

Pour les meufs ma résolution consiste en la réponse de Perlambre :
Perlambre a écrit :Arriver à coucher avec des filles différentes.
Souhait légitime.
Encore faut-il te démarquer, créer l'envie chez elles, donc t'intéresser non à ta pulsion pressante mais au monde qu'elles peuvent t'ouvrir si tu détiens la bonne clé. En tout cas chercher cette fameuse clé.
Voilà pour ce soir. J'ai un peu le cerveau en compote là.

En tout cas je suis de retour dans la vie et je suis plus déterminé que jamais.

Safrania95
Je suis heureux de lire ce message car à cette époque m’inscrire au tennis de table avait été quelque chose de plutôt angoissant pour moi et qui avait suscité beaucoup de stress. J’ai un peu pris sur moi pour me lancer. Or aujourd’hui j’ai décroché un job d’animateur dans une école ce qui est objectivement beaucoup plus angoissant car beaucoup plus exigeant. Toutefois je m’y sens à l’aise. Autre victoire je me suis lancé entre temps dans une association dans laquelle cela fait un an que je suis bénévole. Je suis sur le point de passer administrateur. Donc tout est dit ! J’ai vaincu des peurs.

Je m’intéresse aussi réellement plus aux autres. Maintenant je prends du plaisir à discuter, échanger et rencontrer. Mais réellement. Et ça transforme mes relations sociales. Elles sont beaucoup plus épanouissantes.

_______________________________________________________________________________________________


Ce message inaugure une période de quelques semaines où je suis sorti seul à des soirées organisées par des membres du site OnVaSortir.
le 2 juin 2018 Safrania95 a écrit :Yoooo FTS !

Je viens faire un petit point. En fait, ce journal, sur FTS, c'est comme un lieu d'expression pour moi. Ou plutôt, c'est un endroit où je peux venir faire état de ma vie. Voir ce qui marche, ce qui pêche, ce que je veux améliorer, ce que je veux changer, travailler. Bref un lieu qui me fait du bien et où je peux me recadrer moi-même pour rester sur le dur chemin du perfectionnement.

Voici les faits :

J'ai fait une petite soirée dans un bar aujourd'hui. C'était cooool. Et ça m'a donné envie de faire le point (rire). Avant d'y aller j'avais la flemme. Je n’avais pas l'énergie ni rien. J'y suis quand même allé. Je ne sais pas trop pourquoi mais je l'ai fait. Alors je suis arrivé sur place et tout a coulé de source. Ce n’est peut-être rien pour vous qui me lisez mais pour moi c'est quelque chose au regard d'où je viens. J'ai réussi à aller vers les gens vers lesquels je voulais aller. J'ai discuté avec beaucoup de monde. C'était cooool ! Je me suis senti carrément à l'aise.

Qui m'amènent aux réflexions suivantes :

1. Maintenant que je sais que je peux être à l'aise à peu près partout je dois travailler mon indépendance. Ce que j'appelle indépendance c'est le pouvoir d'aller partout, s'y faire des amis, déconner, se marrer, se sentir libre, accompli, pouvoir vivre une vie entière en une seule soirée. Que ce soit seul ou accompagné. Pour exemple, il y a un bar à côté de chez moi. Être indépendant c'est pouvoir aller à ce bar seul, un soir, et me faire des potes, déconner et passer une chouette soirée. Tout simplement.

2. Oser. Maintenant que je suis à l'aise, je dois apprendre à oser. Dans ce bar à côté de chez moi, il y a une serveuse. Elle est mignonne et me plaît. On se dit bonjour quand je la croise dans la rue et je lui ai parlé une fois ou deux. Oser c'est aller tenter quelque chose avec elle. Et plus généralement dans la vie je dois apprendre à oser. Me lancer des défis, me surpasser. Mettre un pied devant l'autre et repousser mes propres limites.

3. Trouver ce qui me plaît, les gens qui me plaisent. À cette soirée aujourd'hui je me suis rendu compte de quelque chose de carrément important. Le truc, c'est pas tellement d'être à l'aise partout, en toutes circonstances, mais c'est plus de trouver ce qui nous correspond réellement. C'est ne pas forcément parce que l'on a confiance en soi ou très à l'aise que l'on va pouvoir s'amuser mais plus parce qu'on est avec les bonnes personnes au bon moment. Quelque part être en phase avec soi-même. Se connaître et apprécier qui on est.

Et me poussent à me fixer les objectifs suivant :

1. Aller draguer la serveuse du bar d'à côté (rire). Cela va être un truc de gros galérien à coup sûr. Je n'ai aucune expérience là-dedans. C'est un grand saut dans l'inconnu. Je ne suis pas du tout sûr d'y arriver mais à voir. L'objectif est fixé (rire).

2. Travailler mon indépendance. Plus concrètement : sortir un soir et aller dans un bar que je ne connais pas, seul et voir comment je me débrouille. L'idée ce serait de pouvoir aller vers un peu tout le monde et prendre la température.

3. Un objectif plus général : oser.

4. Trouver des potes pour me dépasser. Trouver des gens dans la même optique que moi. Homme ou femme. D'ailleurs tout ftsien lisant ce message peut prétendre à devenir un de ces potes alors MP si intéressé.

Je posterai pour donner des news de tout ça !

Ciao !
C’est positif car aujourd’hui j’ai poussé cette démarche de sortir seul pour socialiser vraiment beaucoup plus loin. Je me suis fait un groupe de pote dès ma première sortie sur OVS. Cette sortie remonte à quelques mois. Et depuis j’ai fait plusieurs sorties avec eux dans lesquelles j’ai encore rencontré d’autres personnes. Je me suis fait des potes et j’ai brisé des croyances limitantes.

_____________________________________________________________________________________________


Là c’est la soirée qui a clos la période de sortie avec OVS à l’époque.
Le 10 juin 2018 Safrania95 a écrit :Alors la soirée a commencé vers 20h30. C'était dans un quartier animé de la capitale. Le plan c'était de faire la tournée des bars des environs. Personne ne se connait. On s'est tous inscrit par le biais d'un site de rencontre internet. Je tairai le nom dudit site. D'abord parce qu'on s'en fout, et ensuite parce que la publicité est interdite ici. Et puis aussi parce que j'en n'ai pas envie (rire). Le rendez-vous était donc à 20h30. On était environ dix à être à l'heure. On fait connaissance vite fait. Il y avait plus d'hommes que de filles. Et ça pendant toute la soirée d'ailleurs. On enfile des bracelets pour se différencier des autres fêtards et on fonce vers le premier bar. Là, un shot gratuit pour tous les participants. Un au caramel, très agréable au goût et qui passe sans problème. Je décide de ne pas trop boire. Je papote avec un type qui a en outre le profil parfait du dragueur de la communauté. Je discute après avec un asiatique américain de Californie. Puis avec une nana indonésienne qui bosse sur Paris depuis quatre ans. Très sympa. Mais elle ne m'intéresse pas. Le match France - United States passe à la télé. Un bon prétexte pour papoter. J'alpague deux québécoises qui étaient à une autre table. Bref. Je socialise tranquillement. Je me sens bien.
Tout le groupe bouge vers le deuxième bar. Sur le trajet je me sens un peu mal à l'aise. Je ne sais pas trop pourquoi. J'ai l'impression d'être tout seul. Un étrange malaise. Toutefois je discute avec un traducteur avec lequel je me sens bien. Il me servira de repère pendant toute la soirée même si un peu plus tard il disparaît subitement (rire). Dieu sait où d'ailleurs.
On arrive alors au deuxième bar et franchement je ne suis pas à mon aise. Je me sens un peu seul. Je vois plusieurs femmes intéressantes mais je n'ose pas me lancer. Je papote à droite à gauche mais rien de dingue. Grâce au match de foot je trouve un sujet de conversation pour ne pas m'isoler trop. J'ai très envie de me volatiliser mais je reste quand même. Je ne sais même pas pourquoi. En fait je ne me vois pas expliquer aux gens que je me sens mal à l'aise et que je préfère donc rentrer chez moi. J'aurais vécu ça comme une grave défaite et c'est intolérable. Comme quoi l'égo a du bon parfois.
On bouge dans un troisième bar. L'ambiance est nettement mieux. Il y a une grande piste de danse. On se met tous à danser et je me lâche complètement. Je me rapproche beaucoup de l'asiatique américain et il me paye un verre. Je le considère comme un vrai pote. On s'est vraiment bien marré et c'était cool. Il prendra mon facebook et si dieu le veut on se reverra. Je danse avec tout le monde et c'est cool. Toutefois rien de d'extraordinaire. Je danse avec des nanas mais rien de plus.
On bouge au dernier bar. Je ne reste pas longtemps. Je dis au revoir aux gens qui ont marqué ma soirée puis m'en vais.

Voilà ! C'était ma soirée. Maintenant le débriefing.

Une grande claque !

Franchement ! La claque de ma vie. Je suis directement redescendu sur terre. Je pensais que j'étais un dingue. Que j'allais gérer et que ça allait être ouf. En quelque sorte ça l'a été. Mais je me suis surtout retrouvé face à moi-même. Et face à mes faiblesses. Je me rends compte que j'ai du chemin à parcourir et que je vais probablement en chier. Que ça ne va pas être tout rose. Que je vais avoir des hauts, des bas. Que je vais devoir lutter pour atteindre mes objectifs et que je vais me planter beaucoup de fois. Mais quelque part cela me fait du bien aussi. Je sens que je vais devoir me battre pour mes rêves et j'en suis heureux.
Cette soirée m'aura appris l'humilité.

:awesome:

L'humilité de n'être que ce que je suis. De ne pas me prendre pour dieu tout-puissant. Et d'accepter mes faiblesses.

Et d'autre part je me dit également que tout devient possible. Que ce que je veux est là et que je n'ai qu'à tendre le bras pour l'attraper.

J'ai envie de me donner à deux cents pour cent pour devenir celui que je veux être.

:challengeaccepted:

Mes objectifs :

-apprendre à socialiser seul dans des bars. C'est-à-dire pouvoir arriver dans un bar, parler aux gens, me faire des potes, serrer des nanas, me faire plaisir et passer une bonne soirée. Je dis bien seul. En totale autonomie et indépendance.

-me créer un cercle d'ami solide qui partagent les mêmes objectifs de vie. A savoir ce que j'ai décrit ci-dessus.

-arriver à socialiser dans toutes les situations de la vie quotidienne.

-me sentir bien dans ma peau et avec les autres.

Déjà ça sera bien. J'ai beaucoup d'autres objectifs de vie mais sur FTS je me concentre sur ceux que je viens de citer. Toutefois si ça vous intéresse et si vous m'en faite la demande je le partagerai ici.

Pour conclure je prends conscience que

<< Je ne suis pas le maître du monde mais simplement un homme qui va devoir se battre pour réaliser ses rêves >>
Ce qui est fou c’est qu’il m’est arrivé la même chose il y a un bon mois. Je me suis retrouvé dans une soirée où je ne me sentais pas très à l’aise et j’ai voulu me barrer. À la différence que cette dernière fois j’ai pu m’appuyer sur les gens qui étaient présent à la soirée pour rester et me dépasser. Résultat : je suis devenu à l’aise et j’ai abordé pleins de monde.

Et quand je regarde les objectifs que je me suis fixés à l’époque j’explose de joie car plusieurs d’entre eux sont entièrement atteints. J’ai trouvé des amis qui partagent le même dynamique de vie. Je sais socialiser dans tous les moments de mon quotidien. Et je me sens très bien dans ma peau et avec les autres.

_____________________________________________________________________________


Là c’est le message qui sonne l’avènement de la toute dernière période de ma vie et dans laquelle je suis encore bien que je fasse une pause.
Le 19 décembre 2018 Safrania95 a écrit :Hello FTS !

Cela fait un moment que je ne suis pas venu sur FTS et notamment sur ce journal. Mon dernier post remonte à l'époque où je sortais par OnVaSortir (un site internet pour rencontrer du monde). Je me faisais des soirées où je ne connaissais personne pour m'entraîner à socialiser. Je m'étais pris une bonne claque à ma dernière sortie que j'ai d'ailleurs relaté dans ce journal un peu plus haut. Depuis, un été est passé avec son lot d'actions pour me rapprocher le plus possible de mon grand objectif de vie : être un meilleur homme au milieu des autres. Parmi elles : un séjour en Sardaigne avec des ami-e-s et un chantier bénévole de trois semaines dans le sud de la France.

Derrière ça une rentrée où je rencontre une femme avec laquelle je sors deux mois. Je me suis fait largué il y a trois semaines. Le coup a été dur mais je rebondis bien. Et évidemment se profile le désir de repartir à la conquête des femmes. Et là je réfléchis un peu à comment m'y prendre. Il y a maintenant deux ans environ j'avais commencé à aborder dans la rue avec des dragueurs que j'avais rencontré grâce à FTS. Cela a duré à peu près quatre mois. J'ai abordé plus de deux cents femmes. Cela a eu un réel effet sur ma confiance en moi. Cela m'a permis de m'affirmer beaucoup plus. Mais finalement je n'arrivais pas à grand chose avec les femmes car je sentais que ça bloquais au niveau relationnel. Impossible de créer du lien. Je voyais bien que ça venait de moi car je n'arrivais pas à me sentir en lien avec l'autre. Je me sentais décalé. En plus de ça certains événements personnels difficiles sont apparus. J'ai donc pris la décision d'arrêter la drague de rue et de me concentrer sur ce relationnel qui me manquait.

Bref. J'ai fait pas mal de choses entre-temps pour m'améliorer personnellement et développer ce sentiment de connexion profonde avec les autres. Du sport, des sorties, une thérapie psy, beaucoup de dialogue avec mes semblables, des séjours en groupe, etc.

Donc je vais continuer tout ça. Je relaterai mes progrès ici. Ce journal c'est comme un temple personnel. C'est le reflet d'une partie de ma vie : les femmes.

Je vais m'investir dans une association pour m'entraîner à socialiser. Aller à la salle pour améliorer mon apparence physique. Sûrement refaire un chantier international pour rencontrer du monde.

On va voir ce que ça va donner.

À bientôt FTS !
Ce qu’il faut retenir de ça c’est tout ce que j’ai fait pour m’améliorer et que je relate dans la fin du message.

Bilan Final

Voilà ! Cela fait maintenant deux semaines que j’ai ralenti la cadence niveau sorties drague. Pas par abandon mais plus parce que je voulais me ressourcer. Je ne sais pas comment je vais articuler mes prochaines semaines mais ce serait bien que je retourne un peu draguer. Sachant que le weekend prochain je sors en boîte avec un pote et ses collègues de travail. L’occasion pour moi de rencontrer du beau monde, socialiser et papoter. Et puis draguer, danser et s’amuser.

Peut-être ce que je peux dire de plus c’est les changements qu’il y a eu dans ma vie récemment :

J’ai commencé à bosser dans une école maternelle en tant qu’animateur.
Ce que je peux en dire c’est que ça va me faire bosser mon expression orale, gestuelle, etc. Et que ça va développer mon potentiel relationnel. Chouette !

J’ai postulé comme administrateur dans l’association dans laquelle je bosse.
Sachant que je m’y investis de plus en plus. C’est une occasion formidable de développer ma sociabilité et d’avoir des temps sociaux où je suis en relation avec d’autres personnes.

Bref ! Je ne lâche rien !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien le 09.05.19, 15h28 par Perlambre
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hey Safrania95,

J'ai lu ton "pavé" et c'est vrai qu'il y a progression !

Tu dis avoir ralenti la cadence de tes sorties drague et cette notion de "sorties drague" m'interpelle un peu. Ne penses-tu pas te mettre une pression inutile alors que n'importe quelle sortie peut te donner l'occasion de rencontrer du monde et donc des filles ? Chaque fois que tu mets un pied hors de chez toi en fait :wink: . Sur ton trajet d'asso ou d'école maternelle, en faisant tes courses etc etc. Et pas seulement le week-end, les autres jours ça marche aussi. Pense au bonhomme au vélo avec qui tu as échangé, c'était simple. Et bien avec une fille c'est la même chose, pas d'enjeu affiché surtout, reste naturel, souriant, curieux d'elle... rien qu'avec ça tu te démarqueras des autres mecs.
Bonne suite !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 09.05.19, 17h38 par Safrania95

Yo Perlambre !
Perlambre a écrit :Hey Safrania95,

J'ai lu ton "pavé" et c'est vrai qu'il y a progression !

Tu dis avoir ralenti la cadence de tes sorties drague et cette notion de "sorties drague" m'interpelle un peu. Ne penses-tu pas te mettre une pression inutile alors que n'importe quelle sortie peut te donner l'occasion de rencontrer du monde et donc des filles ? Chaque fois que tu mets un pied hors de chez toi en fait :wink: . Sur ton trajet d'asso ou d'école maternelle, en faisant tes courses etc etc. Et pas seulement le week-end, les autres jours ça marche aussi. Pense au bonhomme au vélo avec qui tu as échangé, c'était simple. Et bien avec une fille c'est la même chose, pas d'enjeu affiché surtout, reste naturel, souriant, curieux d'elle... rien qu'avec ça tu te démarqueras des autres mecs.
Bonne suite !
Déjà merci d'avoir lu mon pavé :D

Ensuite oui tu as raison je devrais en principe être capable de rencontrer du monde dans ma vie de tous les jours. Que ce soit en allant au travail, à l'association ou je ne sais où. Genre je lance la discussion avec une inconnue tranquillement. Je pense en être capable désormais donc je vais être plus attentif quand je croiserai des nanas qui me plaisent.

Le truc c'est que jusqu'à présent je ne me sentais pas prêt pour ça. C'est pour cela que je suis passé par des <<sorties>> drague accompagné par d'autres mecs. Pour me donner suffisamment de courage pour passer le pas.

Après c'est sûr qu'il n'y a pas que le SPU pour rencontrer des femmes. Pour moi toute sortie est synonyme de rencontre. Mais bon j'ai eu un parcours un peu particulier du coup j'avais pas trop de potes à mobiliser pour des sorties. Du coup j'ai compensé en sortant par OnVaSortir, en me lançant dans l'association où je suis bénévole et en commençant un travail dans une école maternelle. Et puis l'année prochaine ça va être mieux pour moi car je vais en université. Ça va être chant-mé.

Ce qui est cool c'est comme tu me l'as dit : il y a progrès.

Et ça c'est ouf.

Je deviens vraiment à l'aise en général. Je fais des choses concrètes. Après je sais pas trop ce que je veux devenir mais un truc comme coach de vie ce serait cool. Parce que j'aimerais aider les gens à faire le parcours que j'ai fait moi-même et qui mène au bonheur. En attendant je dois continuer et avancer.

D'ailleurs, Perlambre, aujourd'hui j'ai fait naturellement ce que tu m'as conseillé de faire. J'arrive à l'arrêt de bus et il y avait un groupe de dames. Et puis je me suis dit vas-y tu peux socialiser un peu. Il n'y a qu'à lancer une petite phrase et ça ne coûte rien. Du coup j'ai demandé si elles prenaient le bus 76 ou le 91. Et au final on a discuté un bon quart d'heure. Et on a beaucoup parlé de mon parcours particulier et d'autres choses. C'était chouette et simple au final.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 10.05.19, 08h09 par Perlambre
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FTS,

Cela fait un petit moment que je ne suis pas venu.

J'ai clairement arrêté la drague et les sorties au profit d'activités plus... concrètes ? En fait, j'ai commencé à bosser dans une école maternelle comme animateur dans mon quartier. Et à côté de ça j'ai postulé pour être administrateur dans l'association dans laquelle je suis bénévole. Et en vrai ces deux activités sont de vraies mines d'or pour progresser en tant qu'humain.

Ça m'apporte beaucoup plus que de sortir draguer. Du coup je vais mettre en pause la drague et investir beaucoup plus dans cette fameuse association. De toutes les manières mon objectif a toujours été de m'améliorer socialement et relationellement. Alors l'associatif c'est la mine d'or pour ça. Il y a vraiment beaucoup de possibilités pour socialiser, rencontrer du monde, faire des activités en groupe, etc. Donc allons-y !!!

Pareil pour l'école maternelle. Maintenant que j'ai pris mes marques je vais demander à faire d'autres missions d'animation au sein de l'école et en centre de loisir. Histoire de m'entraîner à faire de l'animation. Ça aussi ça va m'apprendre beaucoup. Notamment à extérioriser, à parler en public, développer ma créativité, assumer mon rôle de référent, etc.

Voilà vers quoi je m'oriente en ce moment.

Et puis je passe un examen bientôt qui déterminera si j'irai ou non à la faculté l'année prochaine. Et si j'y vais je vous laisse imaginer le lot de rencontre et de progrès humain qui s'annoncent.

Alors en avant !!!

Je donnerai de mes nouvelles bientôt !

La bise !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bravo ! le 24.05.19, 07h19 par The_PoP
  • [0] Intéressant le 24.05.19, 17h22 par Annah6878
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Salut à tous,

Je poste un petit message en vue de poster un peu plus tard un gros pavé introspectif qui fera le point sur ma situation actuelle.

J'avais dit que j'arrêtais la drague. C'est ce que j'ai fait.

J'avais dit que je m'investirai dans mon association et dans une école maternelle en tant qu'animateur. C'est ce que j'ai fait.

Je n'avais pas dit que je serai animateur sur une semaine dans une colonie de vacances pour enfant et pourtant je l'ai quand même fait.

Je n'avais pas dit que je partirai un mois entier au Vietnam pour me prendre la plus grande claque de ma vie et pourtant c'est ce qui est arrivé.

J'ai maintenant pour coutume de dire que << je ne sais pas où je vais mais j'y vais >>. Cette phrase me trotte dans la tête depuis un moment. Je la trouve magnifique car elle résume bien ma vie. À une époque je pensais savoir exactement quoi faire pour évoluer. Je pensais savoir qui j'étais. Je pensais savoir aussi où est-ce que je voulais aller. Et en réalité, plus j'évolue, plus je grandis, plus je me rends compte que je ne sais absolument rien de ces choses-là. Et qu'en fait il suffit de se laisser porter et de vouloir avancer. Donc en résumé : << je ne sais pas où je vais mais j'y vais >>.

Et le plus drôle dans tout ça c'est que la séduction est venue à moi d'elle-même. Je ne l'ai pas cherché, je n'ai rien forcé, elle est sortie de moi spontanément.

Je me sens quelque part obligé d'en faire part ici. Après tout c'est l'ultime but de ce journal. Tout ce que je relate ici est dans l'optique de << pé-cho >>. Même quand je dis que j'arrête la drague. Quand je dis ça c'est qu'à ce moment-là, la chose la plus utile que je puisse faire pour progresser en séduction c'est, justement, d'arrêter de vouloir séduire.

Et au final j'ai couché avec une femme et ai eu des flirts assez stylés avec trois femmes.

Un flirt dans un bar avec une nana qui faisait la fête avec des gens de son hôtel. En fait l'hôtel organisait un barathon pour ses clients. L'idée était de faire la tournée des bars et à chaque entrée ils distribuaient de l'alcool. Du coup j'ai abordé le groupe et j'ai papoté avec eux. Et finalement je tombe sur cette meuf avec laquelle c'était hyper fluide. Quelque part il y a eut quelque chose d'évident dès le départ. On était compatible. Point. J'ai rien fait de particulier et elle non plus. Mais ça l'a fait. Bref. On a discuté un peu et puis on s'est perdu de vue. Je suis parti voir d'autres mecs du groupe (qui m'ont payé plusieurs shots d'ailleurs. Même si je suis pas fan d'alcool. J'aime pas ne pas être moi-même dans ces moments-là car j'ai le sentiment que ce n'est pas moi qui ai accompli ce que j'ai accompli. Bref). Et puis on se recroise. On rediscute. Et son groupe se barre dans un autre endroit. Du coup je lui demande ses coordonnées (enfin un moyen de la revoir). Et là elle me demande << pour faire quoi ? >>. Ce à quoi je réponds un truc qui met en évidence le fait que c'est pas pour jouer à la dînette que je veux la revoir. Elle me dit qu'elle a un mec. Du coup c'était mort MAIS elle me prend dans ses bras et m'embrasse sur la joue pendant un bon moment. Le message est clair : elle est prise mais si elle ne l'avait pas été il se serait passé quelque chose.

Un autre flirt dans un autre bar. Une nana était assise à côté de moi et était sur tinder. Du coup je lui dit d'arrêter de chercher car je suis là et que je suis libre. Une approche qui a fait son effet. Du coup on a papoté, j'ai pris son facebook en partant et on a repapoté par facebook. Elle m'a invité à une soirée où je n'ai pas pu aller. Du coup je l'ai invité en retour mais ca ne s'est pas fait. On ne s'est jamais revu après ça. Cette meuf était très dur à tchatcher car elle testait toutes les deux minutes. Je me suis vraiment creusé la tête pour garder une répartie digne de ce nom.

Après j'ai couché avec une nana rencontré en boîte. Pas grand chose à dire là-dessus. On s'est croisé du regard, on a parlé, on a dansé, on s'est embrassé, on est allé à l'hôtel, on a niqué. Voilà. Rien de passionnant. Juste une envie de niquer réciproque. Sympa quand même.

Le dernier gros flirt : j'ai rencontré une meuf au guichet d'un musée avec laquelle j'ai accroché. Du coup on a fait le tour du musée ensemble. On a pris nos coordonnées et on devait se revoir le soir même pour dîner mais ça s'est pas fait. Pour être honnête elle ne m'a jamais recontacté.

Fin de l'histoire.

C'est rageant car je sens que je suis vraiment près de devenir ce que je cherche à devenir depuis un moment. À savoir être capable de coucher avec des nanas.

Il ne me manque presque rien.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien le 08.09.19, 21h21 par Oldboy
  • [+1] Bien joué le 12.09.19, 10h14 par Jalapeno
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Et finalement je tombe sur cette meuf avec laquelle c'était hyper fluide.
L'alcool fluidifie les relations entre hommes et femmes surtout à une heure avancée de la nuit :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] mdr !! le 03.10.19, 11h12 par Safrania95
Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

Philippe Noiret

Safrania95, je suis ton journal depuis ses débuts.
Je vois un progrès, c'est cool. Et on a des similitudes, même si il me semble que nous soyons extrêmement différents.
Même si le site s'est orienté dev perso et que la SARGE pour la SARGE semble un peu appartenir au passé, on a gardé ce vieil état d'esprit ( je soupçonne certain de l'avoir oublié à défaut ) : Chopper pleins de jolies filles.

C'est rageant car je sens que je suis vraiment près de devenir ce que je cherche à devenir depuis un moment. À savoir être capable de coucher avec des nanas.
T'as ramené une fille de boite de nuit et tu l'as baisée. Malgré genre 12 ou 13 ans sur ce site, ça ne m'est jamais arrivé.
Qu'est ce qui t’empêche d'atteindre ton optimal, à ton avis?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 03.10.19, 11h11 par Safrania95

Salut FTS et Oldboy,

C'est cool de savoir qu'on a des lecteurs fidèles :lol:
Oldboy a écrit :
08.09.19
Qu'est ce qui t’empêche d'atteindre ton optimal, à ton avis?
Ca c'est une p****n de question ! J'ai envie de répondre << moi-même >> évidemment. En fait, j'ai des blocages en moi, des peurs, des incapacités qui ne se règlent pas juste par le bon vouloir et la décision immédiate. Cela prend du temps de se dépasser. Il faut passer des étapes, les valider. Cela en entreprenant des actions qui vous transforment, en réfléchissant sur soi, en allant au contact des autres, en sortant de sa zone de confort, en prenant des risques. Mais aussi et surtout en gardant bien à l'esprit où on veut aller et en mettant en place tout un panel d'actions qui nous feront avancer dans la bonne direction. Après c'est le temps. On s'en remet au temps car seul lui a le pouvoir de nous << guérir >>. En vrai ça mériterait plus d'un bouquin pour épuiser le sujet.

Pour résumer : évoluer et atteindre ses objectifs passe par trois facteurs : la communication, la réflexion et l'action.

La communication car on ne s'en sort jamais tout seul. On a toujours besoin des autres pour avancer et ça passe par la communication.

La réflexion car agir sans réfléchir ne nous mène pas très loin. Réfléchir nous permet d'élucider nos incohérences, d'y voir plus clair et de comprendre ce qui nous traverse.

L'action car c'est ce qui transforme l'homme le plus brutalement et qui lui permet de se dépasser, d'évoluer et de changer son état d'esprit et son état émotionnel.

En combinant les trois on avance efficacement.
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FrenchTouchSeduction !

L'aventure continue !

C'est un jour spécial pour moi : je me suis inscris à un coaching séduction. Je tairai le nom de l'entreprise car je crois que la publicité est interdite ici. Donc oui je commence un coaching séduction. En tout, 35h de coaching divisé en 7 ateliers de 5h dont deux théorique et 5 pratique. Voilà, je ne sais pas trop où ça va me mener mais j'y vais. Je prends le risque de réussir.

Cette décision prend part à la dynamique que j'ai depuis maintenant une bonne dizaine d'années. À savoir : progresser, évoluer, devenir meilleur et apprécier la vie.

Récemment j'ai intégré une université où je me plais à merveille. Je suis vraiment très sociable et je communique beaucoup d'énergie et de bonne humeur. J'ai pas mal de nanas dans le viseur mais à l'université je vais y aller tranquille sans prise de tête ni pression. J'ai envie de profiter pas d'être un stakhanoviste de la séduction. La sociabilité me paraît plus importante que la baise. C'est plus gratifiant. Mais je ne l'oublie pas non plus, juste je suis confiant dans le fait que ça va arriver un moment ou à un autre donc patience :lol:

Sinon dans l'association je continue mon bonhomme de chemin. Je suis administrateur et plus ça va plus je me sens en confiance. Toutefois c'est pas la fête non plus. Il y a pas mal de situations où je me sens désorienté. Des moments où tout le monde parle ensemble et que je suis un peu sur le côté à ne pas savoir à qui parler. Je perds pas confiance mais il y a encore du travail à faire. Je sens quand même avoir pris confiance en moi.

Au théâtre c'est le feu : j'arrive à me dépasser et faire sortir quelque chose qui me vient des tripes. Je me révèle à moi-même et découvre des facettes de ma personnalité assez étonnantes. C'est réellement en soi une expérience de développement personnel. Je continue à 200% :lol:

Côté sport je me suis inscrit à la salle ! À voir !

Les échecs c'est pareil : je continue mon bonhomme de chemin. Je joue en compétition cette année 8)

Il faut que je passe mon permis.

Et plus globalement, et c'est le but de ce message, comment me sens-je ? Etant donné que je commence un coaching, je veux faire le portrait de mon état émotionnel pour pouvoir le comparer à ce que je serai après mon coaching.

Globalement : ça va !

Je me découvre très confiant. À la fac je vais facilement vers les autres et je prends plaisir à le faire. Aller vers les autres n'est pas un exercice pour moi mais un moyen de m'amuser et de prendre plaisir. Pour l'instant je m'y sens bien et je développe des amitiés avec quelques personnes. Rien n'est fixé pour le moment et je verrai dans les mois qui vont suivre si tout ça se confirme et si je suis effectivement à l'aise. Mais j'ai bon espoir.

À l'association c'est très différent. La dynamique en milieu associatif est très différente de celle de la fac. Et j'avoue que j'ai du mal. Je galère à me sentir réellement impliquer. Je n'ose pas m'investir et j'évite de prendre des risques. Même si je vois clairement que j'ai évolué depuis un an et demi et que je suis désormais plus confiant. Cette confiance se traduit par un état interne que je connaissais pas. Je me sens plus fort quelque part. Plus solide. Mais pas suffisamment en confiance. J'arrive à être présent mais pas à être entreprenant ni dynamique. J'ai pas mal à apprendre encore. D'ailleurs tout conseil est le bienvenu :wink: . J'ai clairement envie de continuer dans l'asso et de me démener pour évoluer. Je pense que ça va me mener quelque part.

Sinon dans la vie de tous les jours je suis plus tranquille dans ma tête. Mes pensées partent moins en couilles. Je suis plus concentré sur le moment présent. Je pense beaucoup moins et mon contact aux autres en est renforcé. Dans les conversations avec les gens que je croise je suis dans la discussion et non pas en train de penser que je suis en train d'interagir. Et puis au fond de moi je sens quelque chose d'authentique qui se pointe à la surface. Quelque chose d'encore petit mais que je vais cultiver. Un jour ce sera un bel arbre. Je sens que je deviens moi-même. Après il y a beaucoup de situation où je me contiens car il y a tout un monde qui s'ouvre en moi. Je ressens tellement de chose que je tente de cacher. Par exemple, avec le coach l'autre jour j'ai senti une explosion de joie en moi que j'ai retenu. J'avais peur de tout laisser s'exprimer tellement c'était fort. Du coup je me suis contenu. C'est bête ! Il faut que je laisse les choses sortir même si c'est très fort et que c'est dur d'être autant soi-même. Cela c'est aussi un objectif personnel de coaching. Arriver à être soi-même même si ça me secoue énormément. Et puis clairement je croise souvent des meufs canons et à chaque fois je me dis que je pourrais y aller mais je n'y vais pas. C'est tout bête mais je ne le fais pas.

Je pense également à autre chose en écrivant tout ça : le confort !

C'est le gros gros défi de cette année. Réussir à créer le confort le plus confortable possible. M'enfoncer dans les relations humaines de manière à créer des sentiments très fort de bien-être, de la confiance interpersonnelle et des amitiés profondes. Cela c'est un p****n d'objectif. Et ça c'est le temps et la constance qui me mènerons à la réussite de cet objectif.

Et en écrivant tout ça je me rends compte des trois variantes qui constituent ma vie :
-l'université
-l'association
-la vie de tous les jours

C'est le socle de ma vie. Concept à développer.

Finalement le mot de la fin : je me sens meilleur, plus confiant, plus simple, plus serein. Je dois étoffer ma vie sociale, rentrer en relation avec les gens, prendre confiance et avancer.

Du coup pour le coaching je posterai mes exploits s'il y en a ici sur FTS. Ce sera mon journal de coaching. J'espère que je vais tout défoncer.

AH AH AH

À bientôt pour la suite de mes aventures !!!!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] La suite, vite ! le 14.10.19, 18h40 par Jalapeno
  • [+1] Bravo ! le 14.10.19, 20h15 par The_PoP
  • [+3] Cool le 14.10.19, 20h52 par Onmyoji
  • [+1] La suite, vite ! le 15.10.19, 06h49 par Perlambre
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FTS !!!

Le coaching a commencé. C'est du lourd ! Je me suis super bien entendu avec le coach. C'était dingue. En une bonne heure on s'est trouvé pleins de points communs, on a un parcours similaire et la même énergie. C'est hyper rassurant.

Mais d'abord une anecdote : hier soir je suis sorti avec mes potes de fac pour boire un verre. Et vu qu'on était beaucoup il y avait quelques personnes que je ne connaissais pas. Genre deux ou trois. Dont une meuf, et c'est ça qui est intéressant :lol: , à qui j'avais jamais parlé. Je l'avais repéré à la fac parce qu'en vrai, pour tout vous dire, elle est super canon. Nos regards s'étaient croisés une fois ou deux assurément. Mais on s'était jamais parler. En fait je l'avais même jamais entendu parler ou quoi. Du coup dans ma tête je l'avais catalogué comme une nana réservée. Genre qui a du mal à parler et tout. Bref. À cette fameuse soirée on s'est retrouvé assis à côté. Et en fait, de un, je l'intéresse à 200%, et de deux, elle est pas du tout timide ou peu expressive mais a carrément confiance en elle. Dans ma tête elle est passée de meuf jolie à meuf jolie et intéressante. C'était ouf ! Alors on a pas mal discuté. Enfin... On s'est pas mal séduit. Parce que les signes d'intérêt chez elle fusaient de tous les côtés. Et qu'en fait j'attends impatiemment le moment où je vais pouvoir la prendre en levrette en la chopant par les cheveux :mrgreen: ! Alors j'ai pris son numéro. J'ai reparlé avec elle par message ce soir et on a passé deux bonnes heures à se charrier. C'était marrant. En fait j'ai envie de faire monter la pression mais par message c'est galère. Il y a pas de contact visuel et tout du coup c'est dur. Il faudrait que je bosse mon jeu d'SMS. En tout cas l'objectif c'est de se voir juste tous les deux. Et si on se revoit tous les deux je vais la chauffer comme jamais. Je veux la pousser à bout :lol: ! Je veux qu'elle crève d'envie de coucher avec moi. C'est ça qui est bon !

:challengeaccepted:

Bon !

Le coaching !

J'ai aborder un peu de moins de dix nanas je pense. L'idée du jour c'était quand même de me remettre dans le bain. Pas tellement de choper ou quoi. Juste de me re-familiariser avec le fait d'aborder. Du coup j'ai quand même chopé un numéro. J'ai abordé aussi une nana qui était dans le top cinq des plus belles nanas que j'ai jamais croisé dans ma vie. Je dis bien croisé. Imaginez le ratio. Bref. J'ai une bonne vibe, les nanas sont réceptives, je suis confiant. Je pense qu'avec un peu d'entraînement je vais devenir costaud en drague. En plus mon coach est là pour me rassurer, me motiver et me faire relativiser tout ce que je vis mal. C'est parfait. Je réussis à me poser avec les meufs et à faire de la conversation et du confort. Chose qui me faisait défaut à l'époque il y a trois ans. En gros j'arrive à aborder, dire bonjour, et placer quelques phrases. Mais je m'éjecte très rapidement quand je sens des réticences. En revanche quand je tombe sur une nana réceptive je défonce tout. C'est ce qui s'est passé avec la nana dont j'ai pris le numéro. On a discuter vingt minutes en tout. C'est ce qui s'est passé avec une autre fille aussi mais elle attendait une amie du coup quand elle est arrivée je me suis barré.

Je dois persévérer.

Je vais voir si demain je fais une sortie solitaire.

Je vous tiens au courant !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] La suite, vite ! le 26.10.19, 08h26 par The_PoP
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre