Safrania95 : Le commencement

Note : 96

le 30.11.2016 par Safrania95

159 réponses / Dernière par Onmyoji le 19.06.2022, 10h32

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Je salue ta motivation et ton bon esprit.
Je pense qu'il vaut mieux éviter de suivre une fille qui ne s'arrête pas ou de poursuivre la conversation quand elle te balance x fois qu'elle a un copain ou qu'elle n'est pas intéressée comme dans tes premiers posts mais c'est aussi une question de feeling. Par défaut c'est un peu typé lourd, mais tu peux tourner ça à ton avantage en proposant de rester en contact amicalement (et sincèrement):
L'amélioration passe aussi par avoir un cercle social pas remplit que de dragueurs mais aussi de filles avec qui tu peux te familiariser, développer tes intuitions et ta compréhension alors qu'elles sont en confiance, dans une situation sans tension. Et dont tu fais pas tes cibles d'entraînement. Parce qu'en fait si tu apprends à délirer avec elles tu prends du positif, pas que des plis sur "comment j'évite le râteau", tu apprends à les taquiner, tu découvres leurs contradictions (mieux qu'avec n'importe quel article), leurs points sensibles.
Et puis c'est un cercle vertueux. Au bout d'un moment tu rencontres leurs copines et certaines s'intéressent à toi. C'est plus facile quand il y a de l'intérêt de but en blanc que de partir de zéro (même si être à l'aise avec de totales inconnues a aussi un intérêt).

Pour le bac ne voit pas ça comme une obligation. Plutôt comme la base qui va te permettre de faire ce que tu veux ensuite.

Un dernier truc: si des lourds comme le gars agressif viennent t'en imposer, si tu pars (ça reste plus sage vu qu'il est avec sa bande ou qu'il peut te planter un coup de surin), vas dans la direction où elle allait. Si elle s'éjecte, vu que les gars vous croisaient, tu peux toujours la recroiser sans risquer de te les reprendre eux. Tu peux même reprendre la conversation sur ça (et tu passes pas pour un pleutre, sauf si la fille est tarée).
Tu peux aussi dire à la fille "tu me présentes ton copain, je suis heureux de faire votre connaissance?" Et là il peut prendre un missile gratuit de la fille dans la plupart des cas. Ça peut se retourner contre toi alors faut sentir que c'est juste une grande gueule mais ça se fait.

Amuse toi bien^^
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 26.02.17, 10h24 par Safrania95
  • [+1] A lire le 28.02.17, 15h30 par mistermint

Yo Safrania95 ,

Déjà belle progression bon maintenant je vais t'harceler de questions avec mon post j’espère que tu es prêt :D .

Quand tu dis bars c’est des boites ou juste bar ambiance sans piste de danse ? Tu fais durer tes interactions ? Ou tu " papillonne " de groupes en groupes quand tu arrives ?

Un truc important si tu arrives vite à lire que la fille est pas intéressée ou que le groupe te lance des perches positive ou négative, en soirée faut vraiment travailler sa lecture de tous ça et VITE analyser, moi depuis que j'arrive à faire sa 2 avantages : gain du temps et ça permet de canaliser son énergie.

Je me rencontre dans ton post et sur d'autres de players night d'ailleurs, c’est impressionnant l'impact sur la séduction du à la différence grande ville et comme moi ville de 40 000 habitants ou on sort ... Toi tu peux changer de bars si jamais ça va pas, nous on a que 2 petites boites pour tourner, filles plus open en ville, tu peux aborder beaucoup plus moi je suis limitée du fait de la taille des boites et tous les autres obstacles qu'on peut avoir ...

Mais on y arrive, on va dire on est des mohicans de la drague :blbl: mais ça prends plus de temps pour trouver une copine, ta vision des choses à changer ça a eut un impact sur ton objectif final, la modifier ? .

Hello les ftsiens,

Je poste ça sur mon journal parce que ça fait partie de ma démarche pour évoluer. C'est un message que j'ai posté il y a une semaine plus ou moins dans une autre partie du forum.

Du coup j'en profite pour annoncer une pause qui a commencé il y a une semaine et qui va durer encore bien qu'elle soit de durée indéterminée.

C'est l'occasion pour moi de me retrouver avec moi-même. Me recentrer sur ce qui est important. Me faire réfléchir sur ce que je cherche exactement chez les femmes. Ce que je souhaite faire de ma vie sentimentale, affective et sexuelle.
Je me sens bizarre depuis ce matin. Vous me direz << c'est rien, ça va passer, c'est tout récent, ça va partir comme c'est venu ! >>. Certes ! Mais le malaise est là et j'ai envie de me confier à vous parce que mine de rien je me sens mal et que j'ai peur de ce que ce mal être puisse impliquer.

Mais venons-en aux faits.

Plusieurs choses. Premièrement, ma dernière session de street. Sur une vingtaine d'abordages je me suis pris une quinzaine de vents. Deuxièmement, ma dernière session de night. Elle m'a beaucoup secoué émotionnellement. J'ai abordé des groupes en mode séduction. En étant direct. C'est-à-dire que j'abordais des groupes de plusieurs personnes et mixtes en annonçant directement à la fille qui me plaisait qu'elle me plaît. J'ai été vraiment hyper direct. Et j'ai l'impression en y repensant que c'était un peu chelou et assez mal calibré. J'ai vraiment l'impression d'avoir fait de la merde et ça me saoule. En plus le dernier groupe que j'ai abordé ils étaient une huitaine et habitués. Du coup j'ai le sentiment de m'être complètement grillé. J'ai peur de leur jugement et de ce qu'ils peuvent bien penser de moi. J'ai également peur de les revoir si je retourne dans le quartier. Troisièmement, mon rendez-vous avec ma psychothérapeute. Je l'ai vue aujourd'hui et on a parlé du fait d'aborder des filles dans la rue. Elle m'a clairement dit que dans la rue les femmes sont sur la défensive parce qu'elles ne nous connaissent pas et que nous sommes des inconnus pour elles. Du coup elles ont peurs et c'est mort.

Voilà.

Vous mixez tout ça et voilà un cocktail explosif pour remettre les convictions profondes qui me motivent habituellement pour draguer en question. J'ai l'impression d'avoir perdu la foi. Non je rigole pas. Et puis j'ai cette histoire de night qui me fait flipper. J'ai peur d'abandonner et que cet abandon signe la fin de mes progrès et la fin de toutes perspectives de chopper n'importe quelle meuf.

Autre chose. J'ai très peu de résultats (ce qui s'ajoute aux trois raisons évoquées ci-dessus). J'ai abordé 200 femmes, j'ai eu 10 numéros dont quelques uns ou la fille n'a jamais répondu, deux rendez-vous et un bisou seulement. Du coup j'ai l'impression que ça sert à rien. Et ça me conforte dans l'idée que j'arrive à rien. Et ça me fait encore plus douter.

Toutefois, les résultats de mes efforts en drague se font ressentir autre part. Je n'ai pas de résultats en revanche j'ai énormément pris confiance en moi. Je m'exprime mieux. Je parle plus fort. Je suis moins sensible aux vents que je me prends dans la vie de tous les jours. Je comprends mieux les relations sociales et j'ai développé une sorte d'intelligence sociale. Et vis-a-vis de moi-même je sais mieux qui je suis.

Bref, déjà d'avoir lâché ce pavé ça me soulage un peu. Du coup j'aimerai avoir vos avis.
Safrania95
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Prends un peu de recul le 05.03.17, 21h06 par THS
  • [0] T'inquiète le 05.03.17, 22h26 par mistermint

Tu n'es pas assez DÉTACHÈ et ton état d'esprit et pas encore bon. Je te conseille d'écouter des vidéos de motivation et de tous poser.
La séduction c'est : il y a faire des rencontres et surtout tous ce que ça va t'apporter à TOI ( la confiance, l'audace, la facilité à sociabiliser dans la vie, l'aisance sociale et avec les filles etc ).

Hey mec tu peux pratiquer beaucoup plus que moi dans mon bordel, tu as lu mon dernier message ? Si c’est pas x jour sa sera, la semaine pro ou la prochaine session et voila si tu prends du plaisir, ait de gratitude pour ce que tu as déjà fait merde pour la vie que tu as, même pour les choses les plus simples, il y a pas que le résultat c’est juste une finalité sa .

Dis toi que la vie va te tester pour voir si c’est vraiment ce que tu veux ce que tu désir voir si tu va persévérer ou abandonner, apparemment non tu serais prêt a jeter l’éponge c'est facile sa tous le monde peut le faire.

Ah le night pour sa que j'y suis de plus en plus accros c’est ouf, j'y suis passer par ces moments la, je rigole avec tes exemples c’est rien sa, si tu savais je pourrais t'en raconter ... :lol: Des moments comme sa tu va encore en passer tant que l'état d'esprit sera pas bon faut te blinder et te DÉTACHÈ et CROIRE EN TOI.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 17.03.17, 20h00 par Safrania95

Hellooo les playeurs !

Safrania95 est de retour pour de nouvelles aventures. Après trois semaines de pause je remet le pied dans le terrain de chasse. Un nouvel état d'esprit à l'appui. Une nouvelle énergie aussi. De nouveaux objectifs. Mais toujours le même but : progresser partout, autant que possible, s'amuser, rencontrer des gens mais surtout des femmes et niquer un max.

Alors !

A propos de mon nouvel état d'esprit. Mes dernières sessions qu'elles soient de night ou de rue étaient teintées d'échecs. Beaucoup trop de vent pour que ce soit un simple hasard. Et puis un sentiment de ne pas être << adapté >> dans les rencontres que je faisais. Surtout en night. Du coup j'ai tout remis en question. Notamment le fait d'aborder à la chaîne et de noter sur ce fameux petit carnet une petite croix après chaque abordages. 204 petites croix en tout. Ca fait beaucoup. Mais toutefois c'était nécessaire. C'était une étape à passer. C'était une manière pour moi de me bouger le cul pour prendre ma vie en main. Et ça a tellement bien marché que ça a eu des répercussions sur tous les autres domaines de ma vie. Notamment ma vie professionnelle. Aujourd'hui j'ai laissé tomber mes études pour me diriger vers des choses qui me plaisent vraiment. Et pour ça je dis merci au game. Donc voici mon nouvel état d'esprit :

1. Au lieu d'avoir un minimum de femmes à aborder, avoir un maximum. Genre au lieu de me dire j'en aborde au moins 10 me dire plutôt j'en aborde au maximum 3.

2. Ne pas aborder beaucoup de femmes par session. Je pense que 3 suffira.

3. (en réflexion) Aborder une femme tous les jours en dehors des jours de session où le nombre s'élève à 3 comme dit plus haut.

Pourquoi cet état d'esprit ? Parce qu'aborder à la chaîne ça ne marche pas. Ou en tout cas pas pour moi. Donc plutôt que d'aborder trente mille femmes comme un robot, en aborder qu'une comme un humain. C'est-à-dire avec ma sensibilité, avec ce que j'ai au fond de moi et avec ce quelque chose d'unique qui se crée lorsqu'on aborde quelqu'un d'unique car on est tous unique.

Du coup aujourd'hui, petite session avec un nouveau de FTS que j'aiderai à se lancer.

Un seul abordage. Une libanaise très très jolie. Du coup je commence par lui dire que je la trouve jolie. Elle me dit qu'elle a un copain. J'enchaîne en lui demandant ce qu'elle est en train de faire sans lui laisser le temps de se barrer après son << j'ai un copain >>. S'ensuit un petit échange de banalités. Et là ma créativité intervient et ce << quelque chose d'unique >> apparaît. Je me dévoile complètement et lui dit que j'aime rencontrer des gens et multiplier les rencontres. Que j'essaye de faire des choses nouvelles tous les jours et de me dépasser. Et que l'aborder là dans la rue est une manière pour moi de faire une rencontre. Franchement à ce moment la petite libanaise souriait comme une dingue. Sur le coup je suis fier de moi, j'ai réussi mon coup. Elle me dit qu'elle doit y aller et je la laisse filer. Erreur de ma part mais bon je me rattraperai sur la prochaine.

Je suis fier de moi. Je sens que les choses vont changer. Ca fait du bien aussi de ne pas avoir à noter sur un petit carnet cette fameuse petite croix. On se sent plus libre et ça enlève un poids.

Mon wing abordera ses deux premières femmes. Je suis content pour lui et c'est un gars cool.

Du coup ce sera la seule femme que j'aborderai aujourd'hui.

Voilà voilà ! C'est le retour du Safrania95 !

Peace

Safrania95
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Bravo ! le 17.03.17, 21h36 par Onmyoji
  • [+1] Courage le 17.03.17, 22h02 par THS
  • [0] La suite, vite ! le 17.03.17, 22h16 par Allandrightnow
  • [+1] Like ! le 17.03.17, 22h56 par RosieRosette
  • [+1] Bien le 18.03.17, 08h27 par Moumane
  • [+1] Bien joué le 26.12.17, 23h41 par Hillel

Si aborder beaucoup marche, le mec qui va aborder 6 filles et celui qui peut aborder 12 va progresser 2 fois plus vite SI bien sûr tu analyses t'es sessions à savoir garder ce qui marche, arrêter ce qui ne va pas et comprendre pourquoi certaines choses ne marche pas et en essayer d'autres.

C est sur que si tu fonctionnes comme un robot comme tu le dis 《 Donc plutôt que d'aborder trente mille femmes comme un robot 》 sa peut pas aller, on aborde comme si on allait parler à une fille point.

En mode robot sa voudrais dire à chaque fois faire les même erreurs, aborder sans se faire plaisir donc à se forcer tous le temps normal, que sa marche pas.

Tu verras tu y reviendras à la quantité les avantages : tu te crée beaucoup d'opportunité, plus tu répètes plus tu es à l'aise, et plus tu prends confiance.

+ 1 tu es revenu parmi nous tu abandonnes pas c est bien

Hello les playeurs !

Aujourd'hui était ma première vraie session de reprise. Nous étions 4. Il y avait Le Duke qui faisait sa première session. Il en a abordé 3 et avait l'air content de lui. Il y avait aussi Wingmate757 qui fêtait sa deuxième session et il en a abordé 3 ou 4 également. Et puis mon meilleur pote qui s'y est mis aussi depuis peu qui en a abordé 2.

Mais bon c'est mon journal et ce qui nous intéresse c'est moi. Donc je vais vous parler de moi et de ma première session depuis ma reprise.

C'était chaud dans la capitale et le soleil était au rendez-vous.

Je passe à côté de trois espagnoles super mignonnes. Ni une ni deux je m'élance. Elles mangeaient toutes une pomme. Du coup je leur demande si c'était la pause goûter. En bonnes espagnoles elles ne comprennent et me demandent de répéter en espagnol. Ce que je n'ai pas su faire. Il s'ensuit 5 minutes de discussion de sourds où personne ne se comprend. D'ailleurs celle à laquelle je parle le plus me fait une vraie tête d'enterrement et, bien que celle tout à gauche ait l'air très intéressée, je me barre parce que mon interlocutrice principale n'a vraiment pas l'air de s'amuser. C'est mon erreur. Je rate des occasions parce que je n'arrive pas à exploiter correctement mes interactions. J'avais fait la même erreur il y a une semaine avec une libanaise qui avait l'air intéressée mais qui me disait qu'il fallait qu'elle file et que j'ai donc laissé filer. Je n'arrive pas à exploiter les perches que l'on me tend et à bien rebondir. Il faut travailler ça.

Ensuite j'aborde une belle parisienne très belle et très classe mais on parle de la pluie et du bon temps et la discussion est vraiment sans intérêt. Quelqu'un l'appelle et j'en profite pour me faire la malle.

J'aborde probablement une autre fille entre temps mais je ne m'en rappelle pas.

Et puis wingmate757 aborde de façon très naturelle deux belges. Je les rejoins aussitôt et s'ensuit une discussion très sympa. Elles sont cools et on s'entend tous bien. Wingmate757 leur propose de se revoir et de prendre un verre et elles acceptent. On s'échange nos facebooks et on se quitte. Je vous tiens au courant de la suite.

Sinon. Dans mon internat je partage beaucoup de moment avec une nana qui me plaît bien. On a mangé deux fois ensemble et on s'est baladé dans un parc. On a parlé de cul, c'était cool. Affaire à suivre.

Il y en a une deuxième aussi qui me plaît bien mais elle habite vraiment loin. Le courant passe bien entre nous et ça me fait plaisir. Du coup affaire à suivre aussi.

Ce soir je vais en soirée donc affaire à suivre aussi. Ca fait beaucoup d'affaires à suivre et ça fait plaisir.

Réflexion : je dois saisir les occasions qui se présentent à moi pour aller plus loin avec certaines nanas.

Je cherche un wing expérimenté pour m'aider à progresser. Je suis disponible plusieurs fois par semaine et sur Paris. MP si intéressé !

Peace

Safrania95

Hello à tous !

Je suis fier de venir ici à nouveau pour écrire mes aventures. Je sens que je suis de retour mais je préfère ne rien affirmer car ce n'est que ma première session depuis ma reprise.

J'avais fait une session de night ce vendredi dernier mais je n'avais rien abordé par peur tout simplement. Je me suis fait la réflexion de recommencer doucement et être intelligent. C'est-à-dire reprendre avec des choses faciles.

D'où ma session de street aujourd'hui. J'ai abordé 3 femmes je crois et pas des moches. Pour le coup je me sens beaucoup plus à l'aise et je rebondis plus facilement. Je me sens beaucoup plus en confiance. Je pense que ce mois et demi de réflexion intensive a été bénéfique. Comme Christophe André, psychiatre émérite, le disait, il faut faire des aller-retour entre action et réflexion pour optimiser sa progression. Je n'y ai pas dérogé.

Dernière réflexion : je n'ai plus du tout ce désir ardent d'aborder. Ce qui fait que j'aborde c'est que je me dis que je dois le faire si je veux progresser dans la vie. Et puis aborder n'affecte plus autant mon humeur qu'avant.

Que du positif en réalité !

Bise les ftsiens

Safrania95

Hello à tous,

Encore une session aujourd'hui.

Deux interactions concluantes dans le sens où la discussion était fluide et agréable. Un abordage sur un groupe de deux femmes pas tellement réceptives. Et trois ou quatre autres sans intérêt sur des femmes seules.

D'où ma réflexion. Je pense que l'idéal serait de faire des sessions solitairement pour pouvoir avoir toute ma liberté de dater les femmes instantanément. Développer un état d'esprit de rencontre.

Autrement pour sortir dans des bars le soir, dansants ou non, ou en boîte de nuit, je pense que c'est encore un peu tôt. J'attends de m'être vraiment bien remis dans un état d'esprit adéquate à travers la pratique du SPU. D'ailleurs, à terme, sortir seul comme ça le soir est un objectif.

Dernière chose : la pratique de la drague de rue affecte beaucoup moins mes humeurs. Par exemple quand je fais une mauvaise interaction, il ne s'ensuit pas un malaise après. Je reste << sobre >> face aux difficultés. Et inversement quand je fais une super interaction je suis content mais le contentement s'en va très vite. Je retrouve alors dans les deux cas, et très vite, une stabilité dans mon état intérieur. Je garde une bonne estime de moi-même dans les mauvais comme dans les bons moments. Progression ? Oui je pense. C'est une force de pouvoir vivre sans que cela fasse varier mon état intérieur.

Bref ! J'ai repris la drague.

Safrania95
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien le 28.04.17, 20h37 par Allandrightnow

Salut Safrania95.

Je voulais savoir, qu'est ce qui te motive à faire du SPU et quelle plus value en dégage tu vis à vis des autres fields ? Je n'ai jamais vraiment aimé perso.

Sinon j'aime bien ta dynamique, et je trouve cette approche de Christophe André que tu mentionnes très intéressante.

Au plaisir de te lire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 29.04.17, 17h59 par Safrania95

Hello Atz !

Ce qui me motive à faire du spu c'est qu'il faut bien que je fasse quelque chose si je veux coucher avec les femmes avec lesquelles j'ai envie de coucher. Je drague aussi sur mon lieu de travail de façon très légère. Le spu ça m'apporte en plus une confiance en moi et une expérience mais surtout ça me fait agir. Et il n'y a pas de progrès sans action (ou alors très peu).

Aujourd'hui une petite session solo où j'aborde 5 femmes.

Pas grand chose de consistant à part une conversation avec une américaine qui se finit par une prise de numéro. Mais bon j'ai pas grand espoir étant donné qu'elle m'a gentiment fait comprendre que je la laisse tranquille à la fin.

Une chose a remarqué c 'est que la finalité de tes sessions est toujours la même, si prise de num c 'est sans plus de ton coté comme celui de la fille et quand il n' y a pas de prise de num c'est quasi pareil ou quelques interactions qui au final font pas avancer les choses.

Sa me fait réagir, il y a quand même quelque chose qui merde, je ne me permettrais pas de dire que sa vient de ton game je le connais pas, donc je dirais que sa vient de ta façon de voir les choses :
< il faut bien que je fasse quelque chose si je veux coucher avec les femmes >

Avoir cette finalité dans la tête, je pense que sa doit se sentir sur ton game ou de maniére inconscient les filles doivent le sentir ...
Je pense qu'il faut plus partir avec une croyances, ok quand j'aborde une fille je n'attends rien en retour ( enfin si, mais quand les choses se passeront bien ) je vais l'aborder pour lui apporter quelque chose : du fun, de la joie, bref ce que tu veux et surtout voir si elle est à l'aise avec toi.
Et aprés tu peux faire en sorte de faire avancer les choses pour coucher avec elle ou autre ...
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Hello à tous et à THS.

Tu dis qu'il y a quelque chose qui merde et je suis à 100% d'accord avec toi. Je ne sais pas si c'est ma façon de voir les choses qui entraîne ce schéma d'interaction mais j'en suis là. Toutes les interactions que je << réussis >> j'ai le sentiment que ce n'est pas grâce à moi mais grâce à la femme que j'aborde. En gros quand j'aborde une nana il y a deux cas possible. Soit la nana me met à l'aise et là l'interaction est cool et il y a à la limite une prise de numéro et quelque chose derrière. Soit la nana ne me met pas à l'aise et là c'est la catastrophe, l'interaction est complètement nulle. Dans les deux cas j'ai le sentiment de subir ce qu'il se passe. Que ce n'est pas moi qui crée la connexion. Après, évidemment, une interaction ça se passe à deux donc c'est un peu normal que ça passe ou ça casse mais j'ai effectivement l'impression qu'il y a quelque chose qui merde comme tu dis.

Autre chose. J'ai vraiment le sentiment de ne pas être à l'aise dans les interactions et notamment vis-à-vis de ma prise de parole. Je bloque complètement quand il s'agit d'avoir un échange. Je n'ai aucune fluidité et je cherche toujours quelque chose à dire sans rien trouver. Du coup je dis des choses complètement banales et sans intérêt, sans aucun amusement. Du genre << tu fais quoi dans la vie ? >> ou << et là qu'est-ce que tu fais ? Tu te balades ? >> ou encore << tu as fais quoi aujourd'hui ? >>. J'ai l'impression de complètement concentrer l'attention sur la nana du coup ça la met hyper mal à l'aise.

Voilà

Safrania95

Voilà une piste. Plus tu va vouloir chercher quelque chose a dire, moins ça va venir.
T'es questions sont banales mais pour les rendre plus intéressantes, faut broder autour, faire des suppositions.

Un petit truc que tu peux faire avant de balancer une question pour dire d'occuper l'espace, tu attends avant de la sortir et tu décris, verbalises la situation, observes, tu fais des suppositions et seulement après tu sors ta question, les premières fois il va falloir te forcer. Faut te faire un petit schéma au début et très vite faut l'oublier.

Tu dois pas poser des questions ou dire tel truc pour occuper l'espace mais parce que tu as observé son language corporel.
Sa permet de voir si elle est à a l'aise, surprise, ou autre et tu vas adapter ce que tu vas dire à son comportement.

Comment : Elle pas à laise, surprise tu verbalises la situation, tu la fais rire pour dédramatiser le truc ...
Elle est pas très réceptive mais elle reste bah taquine la pour voir.
Elle est receptive, à l'aise intéresse toi à elle la tu peux poser des questions.
Toutes les filles sont différentes, tous les cas sont différents, faut s'adapter.

Si tu comprends sa, tu va faire un bon en avant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Tout à fait ! le 06.05.17, 10h32 par Safrania95
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Hello FTS !
Perlambre a écrit :Arriver à coucher avec des filles différentes.
Souhait légitime.
Encore faut-il te démarquer, créer l'envie chez elles, donc t'intéresser non à ta pulsion pressante mais au monde qu'elles peuvent t'ouvrir si tu détiens la bonne clé. En tout cas chercher cette fameuse clé.
C'est un extrait de la première réponse à mon premier message. Et tout y est. En gras mon objectif ultime. Enfin pas exactement. Mon souhait le plus cher serait plutôt quelque chose comme : << Arriver à kiffer comme un ouf dans mes relations sociales et amoureuses >>. Ça ! Ça claque ! Et la finalité de ce souhait, du moins dans le domaine amoureux, serait donc la phrase en gras ci-dessus. Et la réponse magique de Perlambre. Tellement vraie et juste.

Mais avant expliquons mieux les raisons qui me poussent à retourner sur ce forum.

J'ai arrêté de draguer en mars 2017 après avoir abordé plus de 200 filles en quelques mois. Si vous retournez sur les derniers messages que j'ai posté vous aurez la raison détaillée de mon abandon. Un ras-le-bol car beaucoup d'effort sans grands résultats. Et puis une soirée bordélique dans un bar où j'ai fait de la grosse merde. Le sentiment d'être décalé. D'être inadapté à la vie en communauté. D'être un mec bizarre en somme. Et surtout de m'être grillé en long en large et en travers. Du coup j'ai arrêté brutalement la séduction. Me sentant inapte à continuer. Et sentant le besoin urgent de faire une pause sans pour autant renoncer. Mais en concentrant mes efforts sur d'autres aspects de ma vie. Comme se sentir déjà bien et en paix avec soi-même.

C'est ça en fait. J'ai senti que le SPU ne pourrait plus rien m'apporter dans un avenir proche. Qu'il fallait faire une pause. Se ressaisir. Et reprendre quand je m'en sentirai prêt. Reculer pour mieux sauter au final. Donc j'ai fait cette pause. Mais ce fut une pause avec quelques événements néanmoins.
>J'ai couché avec une nana peu après avoir arrêté le SPU. Une nana qui était au lycée avec moi et avec laquelle j'avais tissé des liens d'amitié. Et donc un soir on a couché. Et puis recouché une deuxième fois. Puis avons décidé d'arrêter. Bref et au final on est resté ami et on se voit de temps en temps.
>Quelques semaines plus tard je me suis fait draguer par une nana. Elle m'avait frontalement proposé de se voir un samedi après-midi dans un parc. J'ai accepté et la meuf m'a carrément choppé avec la technique du massage. Le problème c'est que j'ai fait le mec needy en voulant aller trop vite trop tôt. Du coup ça a foiré. Mais bon j'ai appris des choses essentielles. Comme prendre son temps. Ne pas montrer trop d'intérêt trop tôt. Aller doucement. Il n'y a pas le feu. Et puis aussi la technique toute bête du massage qui permet de créer un lien physique et qui facilite le fameux bisou tant attendu.
>Je me suis mis en couple avec une nana avec laquelle je suis resté jusqu'à mi-décembre. D'où mon retour sur FTS après la difficile rupture survenue il y a une semaine. Cette relation m'aura appris énormément. Tant sur moi que sur les rapports sociaux en général. Et puis cette fille a comblé des failles en moi-même. Elle m'a fait me sentir complet et épanoui.

Voilà pour la petite histoire. En fait en quelques mois j'ai tellement appris sur moi-même, sur les autres et sur la vie en général que je suis sans voix. C'est extraordinaire. Je suis un homme neuf. Avec une nouvelle assurance et aptitudes sociales. Je devrai bien pouvoir faire quelque chose de ça, non ?

Donc le retour sur le marché de la séduction.

Reprendre le SPU ? À méditer. Pour l'instant c'est pas au programme. Reprendre le NPU ? Non plus. Alors quoi faire ? Quel est l'objectif ? Tout simplement développer une philosophie de vie. Rencontrer un maximum de personnes de toutes les manières possibles. Avoir une vie dynamique. Faire un maximum de choses. Avoir un style de vie de rêve. Notamment deux projets à réaliser dans les deux semaines à venir :
1. m'inscrire à un club de tennis de table
2. m'inscrire dans une auto-école afin de passer code et permis
L'idée c'est d'agir sur tous les tableaux en même temps. Ces deux inscriptions amèneront leur lot de rencontres. Le tennis de table me permettra également de faire du sport.

Donc voilà : social, social et social.

Aussi une nouvelle ligne de conduite : s'intéresser aux autres. Ces trois mots constituent 50% de mes nouvelles résolutions. C'est le pilier central de ma nouvelle philosophie. C'est aussi important que m'inscrire au tennis de table, au permis et que mon style de vie. 50% des changements à venir seront dû à cette résolution.

Pour les meufs ma résolution consiste en la réponse de Perlambre :
Perlambre a écrit :Arriver à coucher avec des filles différentes.
Souhait légitime.
Encore faut-il te démarquer, créer l'envie chez elles, donc t'intéresser non à ta pulsion pressante mais au monde qu'elles peuvent t'ouvrir si tu détiens la bonne clé. En tout cas chercher cette fameuse clé.
Voilà pour ce soir. J'ai un peu le cerveau en compote là.

En tout cas je suis de retour dans la vie et je suis plus déterminé que jamais.

Safrania95
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 26.12.17, 17h02 par Jalapeno
  • [+1] Bien le 26.12.17, 23h44 par Hillel
  • [0] Like a boss ! le 27.12.17, 08h46 par valll
  • [+2] Yesssss! le 30.12.17, 22h12 par oHreN
  • [0] Bien le 02.01.18, 17h50 par Moumane

Tu as une sacrée énergie Safrania95! Je ne doute pas que tu trouveras au fil du temps ta place, et surtout ton bon plaisir dans le fabuleux monde des relations sociales.

Tu disais ne pas te trouver vraiment doué, moi je trouve qu'être capable d'aborder autant de monde, quand bien même il n'y a pas le résultat attendu, c'est déjà une forme de talent que pas mal de personnes sont incapables de faire ou ne se donnent pas les moyens de faire. Tu as dit prendre confiance en toi, être plus éloquent... tu te donnes les moyens, tu t'auto-boostes, tu essayes, tu découvres, tu te plantes, tu doutes, tu te réajustes, tout en gardant cette énergie, tu te fixes des objectifs, constructifs, tu réfléchis au sens que tu y mets, tu savoures tes victoires, tu retiens le meilleur et ça t'apportera à n'en pas douter beaucoup de richesses intérieures.

Chacun son rythme et oui, peut-être que c'est plus lent pour toi à prendre forme, mais on ne part pas tous avec les mêmes acquis, les mêmes bases, et tu as l'air de rudement travailler sur toi pour parvenir à tes objectifs. Il faut aussi accepter ne pas être dans une comparaison perpétuelle avec les autres, la vraie compétition peut-être "simplement" celle que tu formules avec toi-même.

Tu dis:
Aussi une nouvelle ligne de conduite : s'intéresser aux autres. Ces trois mots constituent 50% de mes nouvelles résolutions. C'est le pilier central de ma nouvelle philosophie.
J'avais lu un peu avant que tu pensais aborder les femmes comme un robot, à la chaîne, une tâche, comme déshumanisé, j'aurai trouvé ça chouette que tu puisses expliciter. Et puis ensuite comment comptes-tu t'y prendre?

Peut-être que tu l'as abordé plus loin dans tes posts mais je n'ai pas encore tout lu, dans ce cas là tu n'auras qu'à me renvoyer vers les dites pages!

En trois mots: La suite, vite!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Yesssss! le 22.01.18, 18h22 par Safrania95

Hello FTS !

Hillel ton message me fait extrêmement plaisir. Il me prouve que je suis sur le bon chemin et m'encourage à persévérer.
Hillel a écrit :J'avais lu un peu avant que tu pensais aborder les femmes comme un robot, à la chaîne, une tâche, comme déshumanisé, j'aurai trouvé ça chouette que tu puisses expliciter.
Quand je disais aborder comme un robot, à la chaîne, une tâche, comme déshumanisé, je vois trois choses à dire pour l'expliciter :

>La première est simple, c'est que j'abordais à la chaîne. D'une part je faisais trois voir quatre sessions par semaine avec le même partenaire. Et dans ces sessions j'abordais environs une quinzaine de femmes. Au bout d'un moment tout devient robotique et déshumanisé du fait de la loi du nombre. C'est du travail à la chaîne en fait. Et d'ailleurs 80% des interactions qui ont marché je les ai faites en dehors des sessions, dans des moments de non-robotisme. A des moments où l'abordage était spontané et donc l'intérêt pour la nana réel.

>La deuxième est le critère que j'utilisais pour me décider à aborder. La beauté physique. Rien d'autre. Si on ne se base que sur la beauté physique pour aborder une femme on nie totalement sa partie sensible, intellectuelle, spirituelle et émotionnelle. Est-ce humain ? Un être humain se définit d'abord par rapport à ces valeurs-là. Et les nier c'est reléguer la relation homme-femme à un état primaire et animal. Et ce n'est pas ça que je recherche.

>La troisième raison venait entièrement de moi. Je n'avais aucune conversation et j'avais le syndrome du livre (je vais l'expliciter plus bas). Incapable de créer une connexion avec la nana, ni un délire ou quoi que ce soit. Ma conversation était faite à base de question creuse sans intérêt. Du coup ça ne marchait pas. C'est d'ailleurs la raison principale qui m'a fait arrêter la drague de rue.

Ces trois raisons m'ont poussé à suspendre temporairement mon activité.
Hillel a écrit :Et puis ensuite comment comptes-tu t'y prendre?
Là est toute la question qui s'est posée à moi quand j'ai décidé d'arrêter la drague de rue et de nuit. Car continuer la drague était insoutenable et abandonner mes objectifs l'était également. La réponse a été assez simple au final. Ce fut appliqué ce que je faisais dans la rue et en bars dans ma vie de tous les jours. En gros concentrer mes efforts dans mon internat et mon cercle social pour développer ce qui me manquait en street et en bars : la connexion, la tchatche, la relation. Et rien de mieux que son lieu d'étude et de vie pour travailler le relationnel. Du coup c'est ce que je fais. J'attends que mes expériences de vie me construisent pour revenir un jour plus fort dans la street et la night pour m'envoler et réaliser l'incroyable. Voilà comment je compte m'y prendre !

Le syndrome du livre

Alors le syndrome du livre est un concept que j'ai théorisé récemment. Il décrit l'état dans lequel j'étais lorsque je conversais avec les nanas dans la street.

Pourquoi le syndrome du <<livre>> ?

Avez-vous déjà remarqué cette sensation agaçante lorsque vous lisez un livre ? Cette sensation de perdre le fil. Vous êtes complètement immergé dans l'histoire que raconte le livre et à un moment quelque chose vous sort de la transe et vous vous rendez compte que vous étiez en train de lire. Sauf que désormais vous êtes totalement sorti de l'histoire. Et plus vous pensez au fait de replongez dans votre livre moins vous êtes dedans. C'est ce que j'appelle le syndrome du livre. Vous discutez avec quelqu'un mais vous êtes incapable de vous plonger dans la relation. Vous êtes incapable d'oublier l'atmosphère extérieure, les mots que vous prononcez ce qui induit un sentiment de ne pas être dans la relation. Alors que les gens avec un bon relationnel sont entièrement et totalement immergés dans la relation, entièrement focalisé sur la connexion avec l'autre. Et il se crée cette chose magique qu'est l'échange.

En fait j'ai tellement de chose à ajouter sur tout ce que je viens de dire que je pourrais en faire un livre.

Sinon niveau séduction :

Je suis de nouveau en couple avec une ex. Je ne sais pas trop encore si c'est une bonne idée ou pas. Toujours est-il qu'elle me plaît toujours autant physiquement. Que l'on a une bonne connexion et qu'on a l'air de vraiment s'apprécier. A voir !

Safrania95
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 22.01.18, 20h13 par Onmyoji
  • [+2] Constructif le 22.01.18, 21h39 par Hillel
  • [+1] Constructif le 22.01.18, 22h26 par Vinsy

Hello à tous,

Il m'est arrivé quelques aventures ces derniers temps. Je ressens l'envie de les partager en trois points.

1. Il y a une semaine je suis parti visiter un ami à Strasbourg. Le truc c'est que je n'ai jamais été très à l'aise dans son cercle d'ami. C'est pourquoi j'ai choisi de ne pas aller avec lui dans le chalet d'un de ses potes. En fait, pour vous expliquer, un ami à lui a un chalet à la montagne et a invité une dizaine de personne à passer le weekend là-bas. Dont mon ami. Je n'y suis donc pas allé par peur de me sentir trop mal, de me sentir décalé ou d'être isolé. Du coup je suis resté à Strasbourg et mon ami a écourté son séjour au chalet pour passer le reste du weekend avec moi à Strasbourg. Ce qui me pousse à raconter tout ça c'est que tous ses amis qui allaient au chalet ont transité par Strasbourg. Ce que j'ai fuit en n'allant pas au chalet je l'ai eu à Strasbourg. Et là où c'est intéressant c'est que je ne me suis pas senti mal. J'étais à l'aise. Après je n'étais pas tchatcheur du tout. J'ai le sentiment que la prise de parole reste quelque chose de compliqué pour moi. Je ne suis pas affirmé le moins du monde aussi. Je me suis contenté de suivre le mouvement général. Toutefois je suis resté à ma place et je m'y sentais bien. C'est déjà ça. Au final cette expérience m'a rassuré sur ma capacité à me sentir bien au milieu des autres. Même si je n'étais pas optimalement sociable ou affirmé. Cela a relâché bien des tensions toutefois. Bonne expérience !

2. Alors le deuxième point est frais d'aujourd'hui. En fait un membre de FTS m'a contacté il y a deux semaines pour se rencontrer. Il avait vu un de mes messages où je disais chercher un partenaire de drague expérimenté. On s'est donc vu aujourd'hui et on a pas mal discuté. Et là je me demande sérieusement si je dois reprendre ou pas la drague de rue. J'avais arrêté il y a un an tout pile car ça ne donnait aucun résultat ou du moins très peu pour l'énergie investie. Ce qui me manquait à l'époque c'était le côté relationnel des interactions. Je ne créais aucune connexion avec les nanas. Et par extension avec mes rencontres de tous les jours. J'avais juré de régler ça avant de recommencer la drague de rue. Or aujourd'hui je me sens mieux dans ce domaine. Alors je me demande si je dois recommencer.

3. Je suis allé à l'anniversaire de mon cousin aujourd'hui. C'était dans une très grande baraque de banlieue. Je dirais dans un 400 m² environ je pense. Il y avait trois tranches d'âge sur place. Un groupe de jeune tout juste majeur. Environ 5 ou 6 personnes de mon âge, c'est-à-dire 22 ans environ. Et tout le reste au-dessus de la quarantaine. Et dans tout ça une nana de 19 ans qui me plaisait plutôt bien vu de loin. Je dis << vu de loin >> car je n'ai pas beaucoup parlé avec elle. A la réflexion je dirais que le constat est le même que pour mon séjour à Strasbourg. Je suis capable de socialiser. Pas de façon optimale certes mais de façon suffisante au moins.

Voilà pour les trois points que je voulais aborder. Maintenant, voici ce que j'en retire :

Je pense que je manque d'entraînement socialement. J'ai les bases; j'ai pu le constater une fois à Strasbourg et une deuxième fois chez mon cousin. Et aussi à d'autres petites occasions. Maintenant il faut que je continue sur ma lancé et que je multiplie toutes les situations qui peuvent me faire progresser. Je dois apprendre à tchatcher notamment. Et pour ça je dois être encore plus à l'aise ou alors plus expérimenté et en fait même les deux à la fois. Je dois continuer. Le maître mot c'est : multiplier les occasions de progresser.

A te lire, j'ai juste une chose un peu vicieuse, à préciser, tu hésites à reprendre la rue c'est cool mais attention de ne pas tomber comme tu l'avais fait consciemment/inconsciemment dans le cercle de l'égo. Je m'explique , Smooth en parlait dans un de ses articles, ce cercle c'est celui d'allez faire " des sessions " comme ils disent, ( anxiogéne ce mot ), de une, deux heures, pour de nouvelles rencontres mais celui qui n'est pas encore trop axé avec lui même va tomber dans le piège de le faire non pas par ENVIE mais pour ce prouver des choses, ce faire valider auprès des filles sur le fait qu'il est séduisant et surtout nourrir son égo et la ça devient un beau bordel.

- Tu vas devenir de plus en plus anxieux à l'idée d'aller parler aux filles/gens, même si tu as confiance
- Le jour ou tu te trouves des excuses, ton égo se retourne contre toi " ah mais tu es nul tu n'y vas pas, excuse ça " on boucle le cerle la .
- Tu te forces tu ne seras plus naturel sur le long terme
- Tu engendres d'autres problèmes car tu nourris ton égo ( needy, lourd, manque de répartie etc )
- Tu rencontreras les mauvaises personnes, il y a des personnes qui y laisseront des billes y compris toi.

Bref surtout te forces pas à aller provoquer des rencontres si tu ne le sens pas, si tu n'as pas envie faut que tu sois ok avec toi à 200 %. Si tu fais ça pour le challenge te prouver des choses laisse tomber règle ton problème d'égo. Tu n'as pas besoin de t'infliger ça pour te sentir confiant, charismatique ou te trouver une copine, c'est un plaisir d'aller faire rire une fille, la sortir de son quotidien, lui egailler sa journée. Je dis pas de laisser tomber la séduction c'est cool mais réfléchir au pourquoi tu le fait.

Bonne continuation.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 02.04.18, 20h05 par Moumane
  • [+1] C'est pas faux le 02.04.18, 20h33 par Allandrightnow
  • [+1] C'est pas faux le 02.04.18, 20h34 par Allandrightnow
  • [+1] Effectivement le 18.04.18, 21h12 par Safrania95
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Hello à tous et à toi THS,

Pour te guider ô toi cher lecteur : la seule chose vraiment importante à lire est la partie écrite en rouge car je veux savoir ce que tu en penses. Le reste c'est du blabla sur ma vie (mais tu peux quand même le lire si tu le souhaites).

Ce que tu dis est entièrement pertinent.

Là où je te rejoins est que la dernière fois que je m'étais lancé dans la rue je n'étais peut-être pas suffisamment au clair avec moi-même et avec mes intentions. J'avais quand même pu aborder plus de deux cents femmes sans que mon ego s'effondre. Et ceci sur une période de quatre mois. J'avais arrêté car les résultats n'étaient pas là. Mais aussi parce que je m'étais planté lors d'une sortie dans des bars vers Odéon. J'avais été très direct avec une femme qui faisait partie d'un groupe d'une dizaine de personnes. Au point de regretter après coup de ne pas avoir eu plus de tact. Cela m'avais tellement miné à l'époque que ça m'avait fait arrêter complètement la drague en-dehors de mon cercle social. Une autre circonstance qui m'avait poussé à arrêter était qu'un ou deux jours plus tôt j'avais fait une << session >> (anxiogène effectivement ce mot. Je lui préfère << sortie >>) où j'avais abordé une quinzaine de femmes d'une manière vraiment robotique et que je m'étais pris quinze râteaux. Bref.

Et quand je dis que les résultats n'étaient pas là les chiffres sont probants : à peine dix numéros, deux rencards et un seul << bisou >> (je ne trouve pas de nom pour exprimer le fait d'embrasser). Donc sûrement, comme tu le soulignes, un problème d'état d'esprit. Mais aussi assurément un manque de compétences sociales. Je n'avais ni le lien ni la discussion facile. Ce qui pose un énorme problème pour créer une connexion suffisante pour conclure. Pour préciser je sortais draguer surtout pour me sortir les doigts du **** et faire enfin quelque chose de ma vie. Celle-ci était surtout faite de vide. J'avais peu d'amis. Je faisais peu de sorties. Je ne rencontrais pas grand monde de nouveau. Je ne faisait pas d'activité. Je passais le plus clair de mon temps à ne rien faire de très productif. La seule chose que je faisais activement était de travailler dur sur moi-même. Avec l'aide d'une psychothérapeute et une armée de soignants en tout genre. Chose que je faisais déjà depuis un moment, que je fais encore aujourd'hui et qui porte ses fruits de façon exponentielle depuis quelques temps.

Aujourd'hui je me sens beaucoup plus prêt à commencer à construire quelque chose sur le long terme. J'ai réglé 95% de tous mes problèmes personnels. J'ai repris plusieurs activités. Je me sens tellement plus à l'aise dans mes relations avec les autres au point de m'étonner moi-même régulièrement. J'ai l'impression d'avoir tout ce qui m'a manqué à l'époque où j'avais commencé à draguer.

Concrètement j'ai une envie constante de rencontre. Je me prends régulièrement à avoir envie de rencontrer du monde. Homme ou femme confondu. J'ai envie de sortir et m'amuser. Aller au parc ou en bar. Délirer. Se marrer. Et j'ai le sentiment que c'est le bon état d'esprit.

Maintenant ce qui me manque pour passer le pas c'est peut-être un bon ami qui aurait les mêmes envies. J'avoue ne pas avoir le courage d'aller de moi-même vers les autres. Cela me fait peur. Et puis c'est un peu l'inconnu. Je n'ai jamais fait ça. En revanche je sais que tous les petits pas que je ferai seront définitifs. C'est-à-dire que chaque petit progrès sera irréversible.


Ma question pour ce soir : comment faire pour atteindre cet objectif ? (À savoir le passage en italique)

Ce que je fais déjà c'est aller dans un club de tennis de table et dans un club d'échec. Cela m'assure un minimum d'immersion chaque semaine. Un minimum vital on va dire. Et d'ailleurs je n'y vais pas juste pour m'assurer un minimum d'insertion mais bien parce que j'aime faire ces activités. Je pense que c'est bon de le préciser. Je vais bientôt intégrer un centre d'aide à l'orientation professionnelle dans lequel je trouverai un lot de rencontres. Ensuite dans le foyer où je vis j'ai mes potes. C'est en principe avec eux que je sors si je dois sortir. J'essaie d'ailleurs de motiver les troupes au maximum pour faire un maximum de sorties. Ensuite il y a la famille. Et puis deux très bons amis qui vivent dans l'Est de la France et avec lesquels je fais pas mal de choses mais plus rarement car la distance pose problème. Après voilà le but c'est vraiment de rencontrer des nouvelles personnes et de tisser le maximum de lien possible.

Donc je réitère ma question et ce sera tout pour ce soir : comment aller dans le sens de tout ce que je viens d'écire ? Comment devenir un boss de la socialisation (rire) ? Comment kiffer à mort sa vie sociale ? Comment la rendre riche et intéressante ? Comment la rendre piquante et défier l'inconnu ? Comment kiffer sa vie ?


:fuckyeah:

Safrania95

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre