Safrania95 : Le commencement

Note : 96

le 30.11.2016 par Safrania95

159 réponses / Dernière par Onmyoji le 19.06.2022, 10h32

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Hello !

Alors du coup j'ai pas rappelé la meuf dont j'avais pris le numéro à la première sortie. Je sais pas je m'en foutais complètement en fait. Mais bon je vais la rappeler demain quand même demain pour le sport. Même si trois semaines se sont écoulées entre temps.

J'ai eu un date avec une meuf de la fac aussi. Mais j'ai été pressé de conclure du coup ça l'a pas fait. Même si on était hyper tactile genre bisous sur la joue et tout, gros câlin, etc. Mais non ce n'est pas passé. En fait je me demande si y'a toujours moyen avec elle ou pas. Là son comportement est trop ambiguë pour répondre à l'affirmative. À voir comment ça évolue.

Globalement à la fac y'a quelques nanas avec lesquelles ça pourrait passer aussi. À voir...

Samedi c'était ma deuxième séance de coaching. Du coup j'ai dû aborder un peu moins de vingt nanas. J'ai chopé deux numéros. Et après j'ai eu quelques interactions sympas. Et sinon une bonne moitié de brèves dans le style on échange trois phrases et ça s'arrête parce que j'ai pas réussi à arrêter la meuf ou alors elle était clairement pas intéressée. Et deux vents : le premier plutôt soft. Après ma phrase d'approche elle baisse les yeux avec une expression du visage en mode soûlée. Et une autre qui m'a carrément balancé "retourne d'où tu viens".

Le premier numéro que j'ai chopé c'était à la Fnac. Elle lisait un livre. Je suis arrivé, ai pris le premier livre que j'avais sous la main et lui ai dit "je te conseille ce livre c'est le meilleur". On a discuté cinq minutes. Je lui ai dit à un moment qu'en fait je connaissais pas du tout le bouquin et que c'était juste une phrase d'approche. Elle m'a demandé aussi si j'abordais souvent des meufs comme ça. J'ai dit "oui parfois". À la fin quand j'ai senti que l'on allait retourner chacun chez soi je lui ai proposé de se revoir et que je prenne son numéro. J'étais pas très assuré (j'ai toujours peur de prendre le numéro je trouve que ça fait chacal et il faudrait que j'assume ça). Elle me dit oui et je prends son numéro. Je l'ai rappelé hier soir en inconnu (conseil du coach). Je flippais grave de l'appeler. Pratiquement autant que pour aborder une meuf dans la rue. À la différence que dans la rue j'ai l'habitude et que par téléphone pas du tout. Ce qui a fait que j'ai eu le courage d'appeler c'est de me remémorer les paroles de mon coach : "au début, ce qui te fait réussir ce n'est pas la confiance ou l'expérience mais le courage. Le courage de faire ce qui te fait peur". Du coup j'ai pris mon courage à deux mains. J'ai appelé et je bredouillais un peu au début. J'avais la voix qui tremblait. En tout cas on a discuté quelques instants et j'ai proposé le rendez-vous. On a convenu de se voir ce soir mais elle a annulé dans l'après-midi. Je pense avoir mal géré l'appel téléphonique. En vrai c'était trop facile. Elle a accepté trop facilement le rendez-vous et m'a dit rapidement "à demain". Et on a raccroché là-dessus. Et puis je me dis que mon erreur c'est de n'avoir pas fait durer au maximum notre interaction à la Fnac quand je l'ai abordé. Nous nous sommes quittés rapidement. J'aurais du insister au maximum pour créer un maximum de connexion que j'aurais pu réactiver lors de l'appel. Voilà mon erreur d'après moi.

L'autre numéro concerne une roumaine. Elle doit avoir la trentaine. Blonde, un peu petite, bon style vestimentaire et sourire séduisant. En vrai j'ai tout de suite senti en l'abordant que j'étais confiant. J'ai l'impression que c'est parce que la dernière fois que j'étais tombé sur une meuf de l'Est j'avais réussi à l'embrasser dès le premier rendez-vous. Du coup je me suis dit "gâteau". Donc je l'aborde classiquement "J'aime bien ton style". Je la raccompagne jusqu'à son métro et je prends son numéro. Elle est réceptive et n'arrête pas de me sourire. Je la rappellerai demain pour caler un rendez-vous mercredi.

Le dernier numéro, celui de ma première session, je la rappellerai quand j'en aurai envie. Je m'en fiche un peu mais ça sera toujours l'occasion de bosser.


:challengeaccepted:


À se souvenir :

1. Créer un maximum de connexion à l'abordage. Rester un maximum. Plus le temps passé est long mieux c'est.

2. La persévérance : persévérer trois fois avant de s'éjecter.

3. Prendre le numéro avec assurance. Ne pas montrer d'hésitation.

4. S'entraîner, s'exercer, pratiquer (il n'y a pas de secret).


:fuckyeah:


J'aimerais bien apprendre à gamer à la fac aussi. Mais alors là c'est chaud. À voir.


+++
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Petite parenthèse : je trouve ça chelou que ton coach te conseille d’appeler en inconnu... pas mal de gens que je connais sont moins enclin à décrocher quand le numéro est masqué.

Pour le reste, oui continue à pratiquer le SPU, c'est une bonne école MAIS ne néglige pas non plus ta fac qui est un terrain a priori plus facile et naturel. Constitue-toi un bon cercle social, c'est la base. Et il y a plein d'articles à ce sujet sur FTS.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 19.11.19, 13h57 par ChantePaul
  • [+1] Constructif le 19.11.19, 21h18 par Safrania95
  • [0] J'allais le dire le 22.06.20, 21h15 par Allandrightnow

Hello FTS, Hello Jalapeno,

Pour le coup de l'appel masqué c'est au cas où la meuf ne répond pas. Comme ca tu peux la rappeler sans qu'elle sache que c'est toi qui l'a appelé vingt-cinq fois :lol: ! Après ton point de vue me semble valable aussi. À creuser !

Aussi Jalapeno si tu as des liens vers des articles pour draguer à la fac je suis preneur.

J'aimerais apprendre à draguer à la salle de sport aussi.

Alors j'ai rappelé la roumaine mais je suis tombé direct sur son répondeur. Je rappellerai demain.

Je suis sorti ce soir faire quelques abordages avec le type qui fait le coaching avec moi. J'ai abordé cinq ou six meufs. J'ai pris un numéro.

Je rappellerai demain ou après demain !

:fuckyeah:
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Pour le coup de l'appel masqué c'est au cas où la meuf ne répond pas. Comme ca tu peux la rappeler sans qu'elle sache que c'est toi qui l'a appelé vingt-cinq fois :lol: !
Ouais, chelou donc :D

Pour le reste, recherche sur le forum "draguer à la fac" :wink:

Salut !

Bon je sais pas trop pourquoi mais les numéros que j'ai chopés je ne les ai jamais rappelé. Sur les quatre j'ai rappelé qu'une meuf et ça a foiré. On s'était donné l'heure et le lieu du rendez-vous et finalement elle m'a envoyé un message un peu avant pour annuler. De toutes les façons je savais que ça ne marcherai pas. Tout simplement parce que notre échange téléphonique sonnait faux. Un truc me disait que c'était trop facile pour que ce soit vrai. Elle a accepté trop facilement et ensuite elle a raccroché trop rapidement. Au final je m'en fous. C'est le premier numéro que je rappelle donc c'était plus pour me faire la main qu'autre chose.

En vrai j'aimerais bien rappeler les autres numéros ce soir pour me dire que j'aurais essayé. Même si ça fait presque un mois que je les ai pris. Histoire d'essayer. De toutes les manières j'ai tout à gagner et rien à perdre.

Je suis sorti vendredi après-midi aussi et j'ai chopé un snapchat. La meuf est cool. C'est une italienne en erasmus à Paris. Elle a 24 ans et est plutôt canon. Les lèvres roses. Elle allait à un rendez-vous quand je l'ai abordé. Il faut que je lui envoie un message aujourd'hui.

Ensuite je suis sorti en boîte avec des potes. J'étais hyper bloqué. J'ai rien fait du tout pendant deux bonnes heures. Genre c'était trop dur de me lancer. Et puis mon pote m'a cassé les couilles pendant au moins quarante cinq minutes pour que j'y aille. J'y suis finalement allé après moult hésitation. Et ça m'a débloqué instantanément. Mdrr après j'étais trop chaud. Je suis allé voir toutes les meufs de la boîte Ahah. Non je déconne y'en avait au moins cent cinquante. J'ai dansé serré avec une zouze et j'ai pris son numéro. Il y a une renoi qui a pris mon numéro aussi. J'ai rien compris Ahah. Cette renoi après réflexion j'aurais trop kiffé la niquer elle dégageait un truc trop excitant. Après j'ai raconté de la merde à une meuf. Il y avait une nana qui dansait avec mon wing et elle tenait un drapeau à la main. J'ai dit à la zouze assise à côté de moi qu'il voulait "planter son drapeau" et ensuite j'ai rajouté "on veut tous planter notre drapeau". Résultat la meuf s'est barré instantanément ahah. J'ai dit n'importe quoi mais au final on s'en fout.

Je suis content de cette soirée. Je me dit que si je dois retenir une chose de tout ça c'est ça : "quand t'as peur et que tu es bloqué, que tu rumines dans ton coin, c'est là qu'il faut y aller et essayer".

Faut pas prendre les choses au sérieux et s'en battre les couilles du résultat.

Toutefois l'idée c'est quand même de pécho.

La prochaine fois je dois tenter plus !

J'ai envie de progresser mais j'ai peur de ne pas faire assez. Je sors draguer dans la rue et en bar ou boîte. Je m'intéresse aussi à la drague à la fac. Je me dis d'ailleurs que la drague à la fac est nettement différente que celle en boîte. C'est plus tourné social. Je me rends compte finalement que j'y arrive. J'arrive à faire des trucs sympas avec les meufs. Je plais. Mais pour l'instant je ne conclu pas encore. Et c'est relou un peu même si je sais que ça va arriver un jour ou l'autre. Du coup je veux persévérer. Et je me dis aussi que ce qui peut vraiment m'aider c'est la persévérance justement. Genre ne rien lâcher quand je drague une nana et essayer d'aller le plus loin possible à chaque fois. Pousser le bouchon au maximum tant qu'il n'y a pas de refus catégorique.

:lol: :lol: :lol: :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Sujet glissant le 15.12.19, 10h28 par Onmyoji
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Du SAAAAAALE !

Voilà ce que j'ai fait : du sal ! Si vous avez remarqué j'ai mis un "e" à sale et ensuite j'en n'ai pas mis car je n'ai aucune idée de s'il faut mettre un "e" ou pas.

En gros voici les faits : hier sur les coups de 17h j'ai rejoins mon coach et mon wing au paradis du fruit à Saint-michel. On a déconné un peu dans le bar et ensuite on est parti aborder. Eux deux avaient déjà abordé depuis 14h. Mon wing avait abordé une vingtaine de zouzes sans prendre aucun numéro. Après mon arrivé il a choppé 6 numéros à la suite. Du jamais vu. Il m'a qualifié de totem car dès que je suis là il fait du sale. Ahah. Moi dans tout ça j'ai abordé ma première meuf et c'est elle qui m'a demandé de prendre son numéro. Je ne me suis pas fait prier. Je la rappelle tout à l'heure :D

Ensuite j'ai abordé une zouze dans un Kiko (le magasin là). Je suis rentré et je lui ai dit : "je t'ai vu rentrer dans le magasin et je me suis dit que j'allais attendre que tu ressortes pour t'aborder. Mais ! Comme tu mettais trop de temps je suis rentré car j'en avais marre d'attendre et me voilà" :lol: J'ai forcé pendant 5 minutes et elle m'a recalé : "en fait je suis pas intéressée".

Ensuite j'aborde deux renois (c'est mon truc les renois 8) ) : "Je vous ai vu de dos je voulais vous voir de face". Ensuite discussion pendant 5 minutes et je me barre alors qu'elles m'envoient tous les signaux "open". Mais vas-y je suis une petite bite donc j'ai pas persévéré (c'est à travailler ça la persévérance. C'est un outil vraiment chanmé pour pécho).

Quoi d'autre pour la drague de rue ???? Hummmmm ! Je sais plus !

Ensuite vers 22h je rejoint mon autre coach pour sortir au Bus Palladium vers Pigalle où il n'y avait personne. Donc on a décalé au Métropolis.

Pour faire court : entre autre mésaventure j'ai choppé une zouze avec Kissclose pendant au moins une demie-heure. Ensuite im-po-ssi-ble de la ramener où que ce soit pour la niquer du coup je l'ai numclose et affaire à suivre.

Il s'est passé vachement plus de truc mais en vrai la flemme de tout raconter. J'ai condensé le croustillant dans ce magnifique post.



TCHOUSSSSS

Safrania95

:fuckyeah:
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Évite de raconter aux filles que tu abordes comment tu les stalkes.
L'histoire du magasin c'est un peu "Alerte Guy Georges", honnêtement.
Limite tu peux lui faire: "c'est drôle, tout à l'heure je t'ai vu rentrer dans ce magasin, et maintenant je repasse et on se croise à la sortie"... c'est plus "magique", et même si on sait que tu as pas de mauvaises intentions, vu le monde dans lequel on vit (entre les maboules et les harceleurs), il vaut mieux que ça passe pour un heureux hasard. Si tu la suis dans le magasin tu peux faire "décidément tu arrêtes pas de me précéder" (ça peut être bien si elle aussi t'a remarqué en rentrant).

Pour le reste, persévérance oui, mais gaffe à pas tomber dans la lourdeur. Rechercher le refus catégorique quand la meuf montre pas de signes d'intérêt c'est trop. Alors je sais qu'on a beaucoup dit qu'il faut pas attendre de signes d'intérêt pour agir, parce qu'on les lit mal et qu'on en a peu de la part de certaines nanas ou selon les contextes.
Mais je pense que c'est plus applicable au delà de l'accroche et quand elle t'a déjà montré un certain intérêt justement. Ça montre qu'elle est déjà assez à l'aise avec toi. Un minimum. Au moment d'embrasser ça reste sujet à débat mais si tu dois persévérer c'est déjà mal barré. Vaut mieux au lieu de risquer de forcer, faire deux pas en arrière pour mieux reprendre et progresser et qu'ensuite ce soit plus une question mais une évidence pour elle. Ou lui laisser une pause pour être sûr que tu peux continuer.
Avant l'accroche, c'est pas avoir une petite bite de se casser si la nana te regarde même pas ou qu'elle répond en monosyllabes... c'est du bon sens. Si au bout de 1-2 mn (certains diraient 5, en tous cas j'irais pas au delà) ça accroche pas, c'est mieux de s'éjecter.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ca va mieux en le disant le 15.12.19, 19h10 par Safrania95
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Yo FTS !

Je passe par ici poster un message car des choses me tourmentent et ça me prend la tête.

En fait, pour tout vous dire, j'ai fait de sacrés progrès. Notamment grâce à des sorties en boîte. Et puis aussi grâce à un voyage en famille (mine de rien c'est tout bête mais la famille parfois ça fait avancer). Je me sens vraiment différent. Je le vois à tout moment. Mon "inner game" a changé. Je me sens plus confiant et je vois la vie plus simplement. J'ai acquis quelque chose qui me rend la vie plus facile. J'ai du mal à le définir aussi car c'est une histoire de "feeling". Certaines de mes croyances ont visiblement changées.

Mais dans tout ça un truc me saoule carrément : la Fac.

En fait, j'ai fait des progrès hors de la fac donc en boîte et dans la rue. Mais à l'intérieur de la fac je n'ai pas du tout la même énergie et au final pas la même confiance. J'ai progressé à la fac car je me sens plus simple et mes relations avec les autres sont plus épanouissantes.

J'ai le sentiment de ne pas avoir le même état d'esprit. J'ai l'impression de subir beaucoup plus ce qu'il se passe et ça me rend dingue. Aussi je dois être franc et dire que le regard des autres m'a beaucoup pesé ces derniers mois de cours. C'est-à-dire que par peur d'être jugé et rejeté je ne faisais pas forcément ce que j'avais envie de faire. Aussi pendant longtemps mes "activités" de drague à l'extérieur étaient quelque chose que je n'assumais pas du tout. Et quand je sortais de la fac pour aller draguer j'avais un moment d'adaptation pour passer de l'un à l'autre. Comme si c'étaient deux mondes différents et incompatibles. Maintenant ça va mieux. Mais j'aimerais avoir le même état d'esprit à la fac qu'à l'extérieur : être quelqu'un qui entreprend et qui fait ce qu'il veut faire malgré la peur.

En réalité je me sens complètement bloqué par le souci que j'ai de ma réputation. J'ai peur d'être rejeté. J'ai peur de passer pour quelqu'un de bizarre ou je ne sais quoi. C'est comme s'il y avait un enjeu.

J'aimerai avoir le même état d'esprit à la fac que dans le reste de ma vie.

Et puis je n'aime pas comment j'agis à la fac. Parfois j'agis par impulsivité et fais des choses cheloues. Genre un espèce de besoin de contact humain que je gère bien mal et que j'exprime mal. Quelque part parce que j'en ai besoin (de contact humain) mais que je ne sais pas trop comment faire. Ce qui m'interpelle c'est que j'avais ce même type de comportement ailleurs avec les gens avec lesquels je vivais. Il se trouve qu'en avançant dans la vie ce problème s'est résorbé de lui-même et qu'aujourd'hui je mène une vie tranquille avec ces gens.

Je me sens bloqué ça me saoule à un point.

Mais bon je sais comment ça marche les blocages :lol: C'est dur mais une fois que c'est passé tout roule. Je sais pas trop quoi faire ni comment le faire mais il va falloir que je trouve des solutions parce que je ne suis pas prêt à vivre toute ma vie de cette manière.

Et puis je me sens trop gentil. Et ça aussi ça me casse les couilles. J'ai l'impression de ne pas assumer ce que je veux être et ce que je veux faire par souci de plaire aux autres. Et ça me rend ouf de chez ouf. En fait c'est exactement ça : je cherche à plaire aux autres par peur d'être moi-même et d'assumer qui je suis. Je cherche à plaire par peur de déranger.

J'ai une putain de constitution de "nice guy" qui me vient de mon père qui est insupportable.

Comme si dans mon système de valeur le truc le plus important est de ne pas déranger et ceci prévaudrait sur tout le reste. Y compris sur mes besoins personnels.

Alors après je suis bien conscient qu'il ne faut pas entrer dans les extrêmes et devenir un gros connard. C'est pas mon but.

Bref je vais devoir faire appel à mon intelligence encore une fois pour gérer cette situation héhé :lol:

:challengeaccepted:

Sinon niveau drague j'ai bien progressé notamment en drague de rue. Je choppe assez facilement des numéros cependant je trouve jamais la motivation pour rappeler ou discuter par message. Je trouve ça vain quelque part. En vrai, il faut que j'essaie de passer en rendez-vous immédiatement ça me parait plus cohérent.

Onmyoji ton bon sens est agréable et je suis globalement d'accord avec ce que tu dis. En réalité si j'ai fait cet abordage un peu spécial c'est surtout parce que c'était dans ma zone de limite d'aborder une fille dans un magasin et que j'ai voulu jouer la carte de la sincérité pour essayer.

:fuckyeah:
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Journal,

Mon dernier message date du 15 janvier 2020. Il y a deux mois jour pour jour. C'est fou : ce problème d'adaptation à l'université s'est complètement résorbé. Et comme je le disais << Les blocages, c'est dur mais une fois que c'est passé tout roule >> le blocage est passé. Je me sens très serein désormais. Je deviens de plus en plus adapté à ce lieu particulier. Je m'y sens de plus en plus à l'aise. Je ne me sens pas encore prêt à être actif en terme de séduction mais je me suis actif socialement ce qui est agréable et qui est le pré-requis de l'activité sargistique. Je dois continuer dans cette dynamique. Celle-ci est faite de séances de psychothérapie (très efficace), de lâcher-prise et de concentration mentale sur ce que je veux acquérir. En fait il faut laisser les choses venir à soi. Parfois il n'y a pas grand chose à faire à part attendre en se faisant confiance. Et ceci est parfois dur à accepter car il est dur, lorsque l'on poursuit un but, de le laisser venir à soi. Surtout que je suis pétri de l'idée de devoir être dans l'action pour progresser et obtenir de l'aisance sociale. Ce qui est vrai et faux. Vrai car il n'y a pas de changement sans action. Faux car trop d'action tue le résultat et le changement. Il faut savoir arrêter d'agir comme commencer à agir. Et les deux se complètent et sont les deux faces de la même pièce.

Alors à la faculté je suis plus dans une démarche de confiance sur le long terme et de laisser les choses se métamorphoser de l'intérieur. C'est la manière de faire qui porte le plus ses fruits de toutes celles que j'ai essayée pour gagner en sérénité, en confiance et en bien-être. Je me dis que je n'ai pas besoin de faire des exercices incroyables de développement personnel pour arriver un jour à aller vers une fille qui me plaît, la rencontrer et vivre ce que j'ai à vivre avec elle.

C'est ça le piège de la drague, de la communauté et du développement personnel en général : la pression du résultat par l'action. En réalité, oui ! il faut savoir agir. Mais il faut tout autant savoir ne pas agir. Il y a des moments où il faut laisser maturer les choses. Le chemin intérieur se fait par moment de lui-même. C'est ça aussi se faire confiance. Et j'avoue que je me rends compte que je me mets trop la pression du résultat. Comme si la seule manière d'être valable est d'être tout le temps à 100% de soi-même et à fond dans l'action et se dépasser à tout les instants. Le muscle du changement a besoin de repos aussi. Et parfois il faut prendre du repos. Se laisser rebondir et avancer.

C'est ça la sagesse finalement.

Il faut savoir s'écouter et être capable de se dire << Stop ! là c'est trop >> et prendre du recul sur les choses pour comprendre ses erreurs plutôt que de continuer à foncer tête baissée contre le mur. Voilà ma dernière prise de conscience : s'écouter pour se faire confiance !

Et j'avoue que ça marche bien. Je vais mieux et suis mieux dans ma peau. Je me sens normal et à ma place au milieu des autres. Encore certaines choses ne sont pas totalement au point mais ça j'en parle avec ma psy et puis je m'en fous car je sais que ça va se régler. J'ai confiance en moi. J'ai confiance en ma capacité à rentrer en contact avec les autres. Je suis heureux du niveau que j'ai déjà en terme de sociabilité. Ce que je dois encore travailler c'est le sentiment d'amitié que je ressens pour autrui. Donner plus de profondeur à ce que je ressens pour les autres. Me sentir encore plus lié aux autres. Prendre le risque de me dévoiler, de me lier. Prendre le risque d'être moi-même. Prendre le risque de vivre. Ah ! C'est beau ce que j'écris. Et quand j'écris ça je me dis que ça vaut le coup de faire tout ça et que ça en jette. Que c'est la classe. Je me sens aussi stylé qu'Holden (les vrais sauront héhé).

La finalité c'est d'être soi !


:awesome:


Après niveau développement personnel et actions concrètes (parce qu'il faut agir aussi) j'ai fait pas mal de choses.

J'ai arrêté porno depuis un mois à peu près. J'ai arrêté aussi la masturbation et l'éjaculation. Pourquoi ? C'est une histoire de dopamine dans le cerveau. En gros en arrêtant d'éjaculer, le corps envoie au cerveau un message qui, sur le long terme, permet de faire monter le taux de dopamine général. D'où l'intérêt d'arrêter d'éjaculer pour le bonheur personnel. Et puis ça permet d'être moins en chien au quotidien.

Je fais des exercices de respiration une fois par semaine et je me baigne aussi une fois par semaine dans le canal saint-martin qui est très froid. Pareil ça augmente le bien-être au quotidien.

Je me suis mis à la lecture et à l'écriture. La combinaison des deux est bénéfique pour la santé mentale.

Je suis assidu pour le travail relatif à l'université.

Et pleins d'autres choses en cours.


:fuckyeah:


Sinon niveau drague :

J'ai eu un date avec une meuf il y a un mois et demi. J'avais pris son numéro dans la rue. J'avais pas trop parlé avec elle lors de l'abordage. Genre un échange de trois minutes je pense. Pas plus. On s'était parlé par message pendant une semaine ou deux. Un échange peu substantiel car elle était pas hyper bavarde mais toutefois intéressée. Bref. On s'est vu dans une brasserie et c'était pas très fun. Ca a été très normal. Rien de transcendant. Et depuis rien. Elle a pas répondu aux derniers messages que je lui ai envoyés. Rétrospectivement j'ai pas été très fun. J'étais trop sérieux et je me suis pas lâché. Du coup je pense qu'elle s'est fait chier et qu'elle n'a pas eu envie d'aller plus loin. Ce que je comprends car moi-même je me suis fait chier. :lol: Mais je suis fier de moi et de ce premier rendez-vous. Car au final j'étais pas si mal à l'aise que ça. Et comme ça je saurai que la prochaine fois je devrai me lâcher pour au moins moi m'amuser.

Depuis ce date j'ai RIEN foutu. Pas une sortie, rien. Toutefois il y a une nana à la faculté qui me plaît carrément. Je pense lui plaire aussi. Mais je ne me précipite pas. Je prends mon temps. J'ai pas envie de faire n'importe quoi ou de lui sauter dessus sans retenu. Je veux laisser les choses se faire. Mais avec ce foutu coronavirus je vais pas la voir avant longtemps. Du coup je me suis dis que je l'appellerai dans la semaine pour se voir. On verra.

Sinon aujourd'hui j'ai fait ma première sortie depuis deux mois en street : cinq ou six abordages. Cinq vents et un numéro. C'était aux Champs-Elysées. Lourd ce field. J'ai croisé Adrien Laurent des Anges de la télé-réalité. C'est marrant de voir ce mec en vrai. Je me suis donc pris pas mal de vent. Mais quelque part je m'en foutais. Je suis parti sur des meufs quand même assez classe et ça m'a fait kiffer. Je me voyais comme un conquérant de l'espèce humaine qui n'a pas peur de se prendre des bâches de bâtard pour progresser. :lol: Trop fun ! Du coup le numéro c'était marrant aussi. Une noire plus grande que moi. Classe. Je l'aborde en lui disant le classique << t'avais l'air cool etc >>. Et ensuite j'ai raconté que de la merde. Des trucs inintéressants mais qui m'amusaient. Je me suis dit en fait je m'en bats les couilles de ce que je dis car ça n'a pas d'importance tant que je garde la bonne énergie. Du coup j'ai pris son numéro et je l'appelle demain.

J'ai envie de ressortir draguer.
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FTS,

Dans mon dernier post je parlais d'une femme de ma faculté qui me plaisait et avec laquelle je voulais prendre mon temps. Je vais l'appeler Orange. Du coup je l'ai appelé après deux semaines environ de confinement. En visioconférence. C'était sympa mais je sens que je rame. J'arrive pas trop à amener notre relation dans de la séduction bien que je sente un intérêt de sa part envers moi. Et j'ai du mal à montrer mon propre intérêt ce qui n'aide pas. Depuis on s'est envoyé quelques textos. Là l'idée serait de lui proposer un rendez-vous en ville. Mais j'ai peur de passer le pas. Il faudrait que je lui envoie un message un peu fun pour lui proposer. Je me creuse. À suivre...

Il y a une autre fille que je vais appeler Eyes que j'avais abordé il y a quelques mois. Elle m'avait filé son Instagram. Ne vivant pas dans la même ville que moi, on s'était dit qu'on resterait en contact jusqu'à qu'elle repasse ici. On ne s'est jamais reparlé. Et il y a trois semaines je reçois un texto de sa part. On échange un peu et j'apprends qu'elle va venir dans ma ville prochainement. Je lui propose un rendez-vous et ne me répond plus. Je lui envoie un message un peu débile pour lui faire comprendre que de mon côté je passe à autre chose et là elle me répond. Il va falloir lutter un peu pour se revoir mais c'est faisable. Affaire à suivre...
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Te bile pas plus que ça, ça me semble normal que tu galères en visio. A mon avis t’es carrément pas le seul.

Pour eyes, les nanas qui répondent pas, ne relance pas. Quand elles se signalent si t’es dispo et que t’as envie tu proposes sinon whalou. Ça t’évitera les noeuds au cerveau. Ne pas répondre à un message à quand meme une signification en général : intérêt peu élevé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 21.05.20, 19h26 par Safrania95
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Hello !

J'ai fait une petite sortie de reprise aujourd'hui avec un pote.

Je n'ai abordé qu'une seule femme car j'avoue que j'étais un peu bloqué vu que ça fait deux mois que je n'ai rien fait. J'ai voulu faire une approche tranquille qui me mettais à l'aise du coup j'ai opté pour :

<< Salut, je te dérange trois secondes, en fait je travaille ma timidité, blah blah...>>

C'était vraiment histoire de se dérouiller. Au moins ça m'a motivé pour samedi après-demain. J'espère que j'en ferai plus et que je vais me marrer.

Mon pote lui a pris un Facebook lors de sa seule approche. Il est chaud aussi pour samedi.

Vivement samedi !

Aussi je voulais rappeler Orange (la nana pas l'entreprise de téléphonie) à la fin de ma sortie d'aujourd'hui quand je serais chaud pour profiter de l'état d'esprit mais d'une j'ai oublié et de deux j'étais pas si chaud que ça à la fin de la sortie. :lol: Je reporte à quand je le sentirai (ça peut durer longtemps).

Et pour Eyes j'attends encore un peu aussi.
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FTS !

Aujourd'hui je suis ressorti comme prévu. On était sept à subir l'épreuve de la drague de rue :lol: . C'est clairement trop donc on s'est divisé en petit groupe de deux à trois en se retrouvant au point de rencontre toutes les heures pour faire un bilan de l'heure passée.

J'ai fait neuf abordages dont un groupe de deux nanas. Je suis assez content de ma performance car en arrivant j'étais vraiment dans un état d'esprit de merde et je doutais beaucoup de ce que j'allais être capable de faire. J'ai gardé le moral en me disant << vas-y tranquillement tu vas y arriver >>. Et j'ai réussi.

La première que j'ai abordé ça s'est passé à côté de la canopée. Je suis allé la voir mais je ne me rappelle pas tellement de ce que je lui ai dit. On a discuté une ou deux minutes. C'était très rapide et je suis reparti. J'aurais pu creuser beaucoup plus longtemps car elle était ouverte mais je ne l'ai pas fait. Le premier abordage c'est de la chauffe.

La deuxième je l'aborde vers Rivoli. Elle m'a un peu impressionné du coup je lui ai demandé << si je pouvais la déranger deux secondes >>. Et je l'ai dit sur un ton tellement pas assuré et en lui laissant tellement la responsabilité de la discussion que ça ne l'a pas fait et que j'ai totalement perdu confiance en moi sur l'instant. Je suis reparti aussi sec. Il faut que je sois affirmé.

La troisième ça a été rapide car elle ne s'est même pas arrêtée et n'a même pas tourné la tête pour me regarder.

La quatrième était une blonde magnifique. Elle m'a fait un petit geste du genre << non c'est mort >>. Ok, je respecte !

La cinquième était à côté du centre Georges Pompidou. Elle allait à un date donc c'était marrant. On discuté un peu. Elle était très souriante et on déconnait sur le fait que je l'abordais alors qu'elle allait à un date. C'est pas allé plus loin.

J'ai ensuite abordé une autre meuf sous la canopée de nouveau. Elle avait 17 ans donc je me suis barré.

À la canopée encore une fois je tombe sur une noire vraiment belle. Je l'ai abordé et y'a vraiment eu une bonne connexion. Elle était réceptive et tout. Du coup j'ai continué à blablater. Un moment elle me dit << mais tu me dragues >>. Je lui réponds de manière amusante que oui. Après j'ai merdé car je lui ai dit << que j'étais pressé et que si elle voulait je pouvais prendre son numéro, blah blah...>>. Je suis con ! Si ça se passe bien tu restes et tu déconnes. Tu repars pas comme un clampin en demandant son numéro. Bref. J'ai mal géré alors que tout était possible. Morale : << tu restes tant que ça marche >>.

Ensuite j'aborde une nana vraiment canon devant l'Hôtel de Ville. Mais ça le fait pas.

Je me disais aussi pendant toute la session que je serais assez chaud d'aborder des meufs en groupe. Du coup à la fin bouquet final : J'aborde deux meufs mais je ne dis rien et je suis incapable d'enchaîner après la phrase d'ouverture. Elles avaient des masques plus des lunettes de soleil donc j'étais incapable de déceler une réaction de leur part.

Bref. Bonne reprise. Surtout qu'au début j'étais vraiment pas chaud et j'étais dans un état d'esprit de merde avec des pensées négatives et tout.

Mon objectif c'est la tchatche : je vais relire des articles sur les routines histoire d'en avoir une ou deux si je galère. Et aussi je veux approcher plus de groupes. Je veux libérer mon potentiel.

À travailler !
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Je suis ressorti aujourd'hui avec mon wing. J'étais vraiment à plat niveau énergie en y repensant. Genre aucune joie, juste de la tranquillité. J'étais dans un mode un peu pilote automatique. C'est pour ça que j'ai mis une bonne heure avant de me lancer sur la première femme.

En fait, ce qui m'a motivé c'est qu'elle dégageait un charme assez atypique du coup je me suis lancé. C'était vers l'Hôtel de Ville. D'ailleurs si elle n'avait pas été là je n'aurais peut-être abordé aucune femme de la journée. J'ai fait une approche classique (je suis pas très inventif). Elle a bien réagi mais elle était pressée donc j'ai pas insisté. En général, les premières que j'aborde sont pour << m'échauffer >>.

Ensuite, j'ai abordé une femme vers la canopée. Assez jeune. Genre 21 ans quelque chose comme ça. Ca n'a pas duré longtemps car elle était pressée aussi mais elle m'a proposé de prendre son Instagram. Du coup, je lui enverrai un message d'ici un jour ou deux.

J'aborde un peu après une mexicaine qui travaille à Paris. Là on a parlé beaucoup plus longtemps qu'avec les deux premières. Je lui raconte que j'apprends l'espagnol et on parle dans sa langue. Je lui propose ensuite d'aller boire un verre dans un jour ou deux mais elle refuse.

La dernière que j'aborde était russe. Pareil on discute un peu et je lui parle de voyage. Elle me dit après qu'elle est mariée.

Aussi j'ai rappelé Orange. Putain ça m'a fait du bien. On a parlé quarante-cinq minutes à l'aise. On a parlé de la vie après la mort et de trucs hyper existentiel. C'était ouf ! J'ai vraiment eu une bonne connexion avec elle. Je lui ai proposé de se voir jeudi et elle m'a dit qu'elle me redirait ça. Du coup je croise les doigts. Je pense que la prochaine fois je serai plus à l'aise pour proposer un rendez-vous. C'était un peu mon premier essai.

Et puis Eyes je lui ai renvoyé un message tout à l'heure on verra...
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello !

Alors j'ai envoyé un message à la nana qui m'avait filé son Instagram et ça n'a rien donné. Elle n'a même pas répondu :lol: !

Eyes non plus ! D'ailleurs je pense que c'est mort.

Orange a annulé le rendez-vous car elle voyait sa famille. Je la reverrai quand je verrai ma bande de pote de la faculté. Je serai un peu distant mais détente je sais que je lui plais.

Bref !

Je suis ressorti hier. Grosse grosse sortie ! J'ai commencé par faire un abordage en solo avant de rejoindre un wing que j'ai rencontré récemment. Je travaille mon mental. Je lui ai dit que je travaillais ma timidité et que donc j'abordais des inconnu(e)s. Bon ! L'idée c'était d'aborder seul. Objectif accompli.

En chemin pour rejoindre mon wing je suis tombé sur un player que j'avais aperçu plusieurs fois dernièrement. Du coup je suis allé lui parler et on a échangé nos coordonnées. Un jour ou l'autre on ira gamer ensemble.

Sur le lieu du rendez-vous avec mon wing j'ai vu un gars qui attendait et je sais pas pourquoi j'ai senti une aura de player du coup je suis allé lui parler et c'en était bien un. C'était ouf car on avait la même vision du game. On a échangé nos numéros et faudra qu'on se revoit parce qu'il avait une vision du game intéressante.

Je rejoins mon wing.

Abordage 1 : Une nana attendait sur le côté (très jolie). Je l'aborde comme d'habitude. On est rentré dans un débat sur si c'était autorisé ou pas de se baigner dans la Seine. Le débat est encore ouvert :lol: ! On a bien déconné là-dessus. Elle arrêtait pas de rire ça me faisait kiffer. Il faut dire que j'étais drôle :mrgreen: ! Sa pote nous a rejoint et on l'a intégrée à la conversation. Je suis parti en leur souhaitant une bonne après-midi et sans lui demander son numéro car je voulais pas le faire devant sa pote. Grosse erreur j'aurais du essayer de trouver un moyen de la revoir.

Abordage 2 : Une petite meuf en robe qui passe comme ça. Je vais la voir. Elle avait un collier avec son prénom dessus :lol: donc je l'appelle par son prénom. Ca l'a fait rire ! Elle était pressée donc je lui dit que je prends son Instagram pour se revoir mais elle a pas voulu.

Abordage 3 : Alors là ! C'était une meuf tellement fraîche que j'ai kiffé direct. J'ai couru et tout pour la rattraper. Bref c'était l'interaction la plus courte du monde : elle a un mec. En fait j'ai l'impression qu'il faut faire en sorte que la meuf n'ai même pas l'occasion de parler du fait qu'elle a un mec et l'embarqué direct dans la conversation. À méditer !

C'était ouf aujourd'hui car au-delà de ces trois abordages j'ai pas arrêté de parler aux gens dans la rue et de les aborder pour juste socialiser et faire de la petite conversation. J'ai parlé aussi à d'autres meufs dans ce cadre-là mais je vais pas détailler ça ici.

Sinon j'ai une question : quand vous avez abordé une fille, que ça se passe bien, et que sa pote la rejoint, vous faites comment pour trouver un moyen de la revoir sachant que devant sa pote elle peut bloquer ?

Je ressors dans une heure pour faire un solo :D

:challengeaccepted: :fuckyeah:
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Safrania95 a écrit :
31.05.20
Sinon j'ai une question : quand vous avez abordé une fille, que ça se passe bien, et que sa pote la rejoint, vous faites comment pour trouver un moyen de la revoir sachant que devant sa pote elle peut bloquer ?
De mon expérience, si l'interaction a été fun et que le feeling était bon, tu peux carrément y aller direct en mode : "quand est-ce qu'on se revoit ?". Et tu prends le numéro de la meuf qui t'intéresse tout simplement. Et si tu as été cool et donc validé socialement, il y a des chances que sa copine appuie ta "candidature" par la suite.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Très intéressant le 02.06.20, 17h27 par Safrania95

Hello Jalapeno !

Je teste ton conseil aussi vite que possible !

Du coup !

Je suis sorti comme prévu après mon dernier message. En solo ! C'était chanmé !

J'étais comme un poisson dans l'eau : grosse ambiance, grosse énergie ! J'ai abordé 4 meufs.

1ère : Elle est au téléphone donc mort ! Le hasard fait que je l'ai recroisé hier. J'aurais du aller la voir en lui disant qu'aujourd'hui on pouvait se parler puisqu'elle n'est plus au téléphone. Je l'ai pas fait...

2ème : Franchement gros dossier cette meuf. Magnifique ! Blonde ! En robe rouge à fleur au vent ! Un string classe en lingerie fine visible à travers la robe et surplombant une jolie paire de fesse. Bref j'étais proche de l'hypoglycémie ! Je l'aborde. Elle rit à gorge déployée :mrgreen: ! L'hypoglycémie commence ! J'ai laissé un gros blanc donc elle s'est débrouillée pour partir. Hé ouais mec ! Faut tchatcher ! Elle part néanmoins en disant << que ça lui faisait hyper plaisir >>. Tous les feux étaient au rouge. Y'avait juste à parler. Et j'ai pas parlé. J'ai beugué. Mais je vais travailler ça très sérieusement !

:challengeaccepted: *

3ème : Bonjour ! (ne répond pas et trace). Rebonjour (ne répond pas et trace) ---> NEXT

4ème : Elle est pressée et "pas intéressée" !

Du coup j'ai fait tout ça en solo. Je suis très fier de moi. Je vais creuser le solo. Je suis très chaud en vrai car tout autour de ça je ne parle pas des gens que j'aborde juste pour faire de la petite discussion (#jemelapete). Mais en drague j'ai des progrès à faire :lol:

Hier nouvelle session avec mon wing !

1ère : pas intéressée

2ème : J'aborde une suédoise qui ne parle pas français. Au début je lui parle donc en anglais et ensuite en norvégien (il faut savoir que le suédois et le norvégien ainsi que le danois sont des langues tellement proches qu'ils peuvent se comprendre entre eux). Pour le coup je l'ai un peu tchatché comme je n'ai pas réussi à faire avec celle de la veille (robe rouge à fleur). Mais elle avait l'air apeurée :shock: ! Je la check et je me casse.

3ème : Une petite meuf sur le pont qui relie Saint-Michel à l'île de la Cité. Elle est franco-espagnole et fait ses études là-bas. Elle attend ses potes pour se poser sur les quais. Après la phrase d'approche et la petite conversation il y a un petit blanc. Mais j'ai sortie l'artillerie lourde cette fois : je ressors le débat du << est-il autorisé de se baigner dans la Seine ? >>. Un débat que j'avais lancé avec une meuf quatre jours plus tôt et qui était resté en suspend. Bref ça papote et je prend son Instagram. J'hésite à la rappeler sachant qu'elle a 18 ans. Est-ce que vous rappelleriez si vous étiez dans mon cas sachant son jeune âge ?

4ème : Elle portait un masque noir anti-covid :

Moi : Tu serais pas la meuf de Batman ?
Elle : Mdr pourquoi ?
Moi : bah je sais pas tu as vu ton masque noir ça me fait penser à Batman.
Elle : Ah mdr ! Non non c'est pas moi.
Moi : Ca se voit tu voles avec les chauves-souris dans la nuit !
Elle : Mdr
Moi (marque une pause, arrête de marcher, prend une voix posée et la regarde dans les yeux) : tu vas bien ?
Elle : oui et toi ?
Moi : Bah ca va ! Tu te balades ?
Elle : Oui !
Moi : Moi aussi ! Baladons nous ensemble (ça se voulait être une blague)
Elle : (le prend au sérieux) Ah non je vais continuer toute seule !

Je me casse car ça m'a stoppé dans mon délire. En fait le problème est qu'elle n'a pas compris que c'était une vanne. Du coup c'était comme si je lui avais vraiment proposé de se balader ensemble ce qui est beaucoup trop tôt à ce stade de la conversation. Bref ! Bonne leçon : jamais trop tôt.

5ème : une meuf de l'espace... Genre 9/10 ! Legging patte d'éléphant avec fesses galbées ! Petits seins gonflés et gros décolleté ! Coiffure à la Olivia Newton-John dans la scène de danse de fin de Grease ! Et petit visage trop mignon ! J'ai foncé comme jaja ! J'ai battu le record de sprint d'Usain Bolt de 3 secondes. Je lui dit bonjour et l'appelle par son prénom car elle a son collier autour du cou. Elle me dit qu'elle a un mec. J'ai beugué et me suis barré. JE SUIS TROP VENERE :shock: ! J'ai senti qu'elle s'en battait les couilles d'avoir un mec et que c'était à moi d'être un homme et d'assumer et de prendre la direction de l'interaction. Je dois travailler ça bordel ! Le pire c'est que je l'ai croisé vingt minutes après et qu'elle m'a lâché un de ces sourires charmeurs. J'étais sur le culs et j'ai pas osé y retourner !

Bref !

Conclusion : faire la conversation, persévérer dans les interactions, faire étape par étape sans les grille, assumer et agir encore et encore !

:challengeaccepted: :fuckyeah:
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Yop !

J'ai refait une sortie hier en solo !

J'ai un peu galéré à me chauffer.

J'arrive vers Châtelet et je décide d'aller sur les quais côté rive nord où on peut se poser sur la pelouse. J'ai abordé une meuf juste avant de descendre. On discute un peu mais rien de fou. Avec un peu de tchatche j'aurais pu approfondir. Je marche ensuite un peu et y'a pas trop de meufs seules donc je me déchauffe. En vrai en y repensant faudrait que je m'entraîne à rentrer dans des groupes posés comme ça sur les quais. Bref ! je sens bien qu'il faut que je change de terrain. Je bouge aux Halles : j'aborde une meuf blonde sous la canopée. Pareil je discute un peu et j'aurais pu approfondir. Ensuite j'ai passé un bon moment à faire la queue pour aller aux toilettes

:umad:

donc j'ai perdu du temps donc il était l'heure de rentrer. Je prends un bus bondé de monde et j'aborde deux filles dedans en circonstanciel. En fait elle parlaient arabe en glissant une fois de temps en temps un mot en français dans leurs phrases. Je leur demande pourquoi elles font ça et on discute un peu. J'ai été assez étonné car elles étaient beaucoup plus réceptives que ce à quoi je m'attendais. Etonnant ! Comme quoi tout est possible ! Ensuite je suis sorti du bus et fort de cette nouvelle expérience je me lance comme un dingue sur une nana qui remontait le boulevard Saint-Michel. Là on a vraiment discuté et la discussion était vraiment sympa. On a parlé philosophie et un tas d'autres choses. J'ai pris son numéro et je l'ai un peu raccompagné car on allait dans la même direction. Propre ! Je lui envoie un message aujourd'hui ou demain.

:fuckyeah:

Aujourd'hui vu qu'il pleuvait je suis resté chez moi et j'ai lu un peu de théorie. C'était interesting ! J'ai appris quelques trucs qu'il faut que je teste sur le terrain. Ca va être marrant. Du genre : comment répondre au fameux shit test du copain et aussi comment aborder en circonstanciel. Bref que du bonheur.

Tout à l'heure j'ai un date avec une meuf de ma faculté.

Et aussi je suis parti chercher dans les méandres du forum mon ancien journal sous mon ancien pseudo qui date de 2012. C'est ouf car je pense que j'ai atteint récemment les objectifs de vie que je m'étais déjà fixés à l'époque. Si vous voulez jeter un coup d'oeil c'est là : viewtopic.php?f=59&t=28393&hilit=truelife
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FTS !

J'ai passé la soirée avec une nana de ma faculté hier soir. On a mangé un morceau et ensuite on s'est posés à la terrasse d'une brasserie. On a vraiment discuté c'était fou. Ce qui me saoule c'est qu'elle a bu un cocktail. Et j'ai eu le sentiment qu'elle se dévoilait sous l'effet de l'alcool. J'aurais aimé qu'elle arrive à se dévoiler sans ça. J'ai le sentiment que j'ai pas réussi à la mettre en confiance avant ça. Et j'aimerais réussir à mettre les gens en confiance. Mais bon c'était quand même génial et j'ai kiffé ma soirée. Elle aussi :lol:

Je suis ressorti aujourd'hui.

Hier soir et dans les jours précédents je sentais que je ne vivais pas les choses à cent pour cent. Que j'avais peur et que j'étais bloqué. Du coup j'ai enregistré un vocal sur mon téléphone et j'ai exprimé tout ce que je ressentais. Mes peurs, mes blocages et ce dont j'avais envie. Cela m'a libéré !

Du coup aujourd'hui j'étais chaud.

J'ai choppé un instagram. J'ai abordé plusieurs groupes de meufs. J'ai abordé une femme enceinte (j'avais pas vu qu'elle l'était). J'ai abordé une femme mariée magnifique (je savais pas qu'elle était mariée). J'ai abordé une fille qui n'avait visiblement pas confiance en elle. Et j'aurais kiffé la mettre en confiance et la faire kiffé mais je n'ai pas su faire. Je me suis pris un vent. Bref ! J'ai vécu.

Je retourne gamer dimanche. Et d'ici deux semaines je commence un programme d'entraînement béton ! Je vais envoyer du lourd !

À plus FTS !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like ! le 20.06.20, 19h19 par FK
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Hello FTS !

Comment dire ? -> Je kiffe ma vie tout simplement !

Je ressens que je me transforme et que les choses changent. Je ressens que je m'améliore dans l'action. Et ça fait du bien.

J'ai vécu des choses incroyables avec une femme la semaine dernière. J'étais parti voir des amis à côté de Nice dans le sud de la France. J'ai rencontré cette dame que je vais appeler Fanny. On s'est hyper bien entendu et on était sur la même longueur d'onde. J'ai senti direct dans son regard qui j'avais en face de moi. Un regard profond et perçant. Un regard qui vous sonde l'âme en un rien de temps. Tout au long de la semaine on se parlait sans trop aller plus loin et le dernier jour on s'est vraiment rapprochés. A tel point que, sans trop savoir comment on en est arrivé là, nous nous sommes mis à courir tout nus et main dans la main à travers champs. Après elle m'a invité à dormir avec elle. Nous n'avons rien fait car ce n'est pas venu. Je la reverrai probablement un jour et en attendant elle est dans ma mémoire.

Bon après ça je suis revenu à Paris. J'ai repris la drague de rue. Ca marche de mieux en mieux. J'ai la plupart du temps des retours très positifs venant des filles. Grands sourires et éclats de joie. Ca fait du bien et je commence à croire au fond de moi que c'est possible. Que je peux arriver à vivre des choses et avoir des aventures avec des nanas.

Aujourd'hui j'ai pris deux numéros. La première repart demain en province et la deuxième est ouverte pour se voir dans la semaine. Je dois caler un rendez-vous demain en début d'après-midi avec la première et rappeler la deuxième pour caler une sortie dans la semaine.

Je me creuse la tête pour relancer une femme dont j'avais pris le numéro il y a deux semaines.

Comme promis je commence mon programme béton demain.

:challengeaccepted:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Fonce ! le 21.06.20, 22h44 par The_PoP
  • [+1] Fonce ! le 22.06.20, 13h10 par Perlambre
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre