Proser sa pause, ça pose, et ça repose.

Note : 38

le 30.04.2017 par Apheleia

51 réponses / Dernière par Apheleia le 01.02.2018, 01h52

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
- Bonjour !! *grand sourire*
- ?!?
- Bonjour, je crois que c'est moi que tu attends, Aph
- Hein ?!
- Et bien, tu attends quelqu'un là, c'est moi :)
- Ophélie, j'attends ma copine
- Ophélie !? Mais alors c'est ta copine que j'attends moi ?!
- C'est une blague c'est pas possible
- De quoi ?
- C'est un fake ce que tu fais là ?
- Comment ça un fake ?
- Beh tu viens me voir comme ça...blabla
Ah oui mince, j'avais oublié la politesse...
- Ahhh non pardon, c'est vrai que je viens comme ça... bon vu que tu attends ta copine je prends juste une petite minute pour te résumer la situation...*Aph résume son après-midi*[...]Puis je t'ai vu là toute seule, tu m'as attiré donc je me suis dit que j'allais venir te parler 2 minutes :)
Elle rit, puis elle rougit. Je ne sais plus ce qu'on s'est dit à ce moment, mais j'avais cru y voir une occasion : je lui demandais une première fois son numéro.
- Ah c'est super :D... par contre j'ai un copain *l'air gênée*
Je ne sais plus ce que je lui ai répondu. On échangea encore un peu. Je retentais, plus ou moins pour rire.
- Bah écoute, je prends ton numéro et tu me le présenteras ainsi que tes copines.
Encore quelques échanges. Quand tout à coup, quelques secondes de silence s'installèrent, yeux dans les yeux.
- Franchement, j'adore l'initiative, c'était super sympa, mais t'as vraiment pas de bol, j'ai un copain...
- Je te remercie, t'inquiètes pas je ne suis pas là pour insister, je voulais juste faire ta connaissance. Tu t'appelles comment ?
Et on se sépara après quelques brefs nouveaux échanges. En vrai l'interaction était plus fun que je n'ais réussi à la retranscrire, mais c'est pas le plus important.

Pourquoi je vous partage ce récit pourri ? 1) Parce que ça s'est passé avec une fille qui m'a tapé à l’œil, alors qu'avant je n'arrivais pas à aller les voir (ce n'était pas la première de la journée ;) ). 2) Parce que l’interaction m'a fait super plaisir, déjà parce que j'ai abordé avec le bon état d'esprit une fille que je n'aurai pas osé aborder il y a quelques semaines, puis d'échanger sereinement avec elle, et enfin qu'elle me lance des fleurs sur mon initiative ! Nickel.

Elle m'a plus ou moins fait comprendre que je pourrais éventuellement me joindre à elles au bar, mais en fait je cherchais une fille pour aller me poser sur les quais, donc non merci...

Je me demande si elle avait vraiment un copain. Ça avait l'air honnête, mais comme elle avait en même temps l'air dégoûtée de ne pas pouvoir me donner son numéro, j'ai pensé qu'elle refusait peut-être pour rester cohérente avec la première fois qu'elle me l'eus dit.

Elle a apprécié, j'ai adoré.

*posez votre brique quotidienne*

À bientôt ! :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 13.06.17, 10h35 par Galaxian
  • [+1] Like ! le 13.06.17, 11h10 par Allandrightnow
  • [+1] Like ! le 13.06.17, 11h13 par The_PoP
  • [+1] +1 le 13.06.17, 12h24 par Thedaze

Du beau tout ça!

Petit tip pour ajouter du comique à la situation si la nana te dit qu'elle à un copain:
Elle: j'ai un copain
Moi: Il joue au baby-foot?
Elle: Euuuuh...
Moi: Non mais parce que j'ai une partie cette après midi et il nous manque un joueur alors si il est libre... (le tout avec un grand sourire)
Marrade assurée ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien joué le 13.06.17, 14h12 par Allandrightnow

Ahah ! Merci pour le conseil, j'avais déjà vu pas mal de variantes assez sympas aussi d'ailleurs. Ça me servira le jour où l'inspiration viendra à manquer ;)

Bon, désolé je vous sors une complainte matinale comme ça, sortie de nul part. Mais puisqu'il le faut...
Sous les rayons du soleil seul,
Et sur les toits des SOS
Brille mon œil au réveil
Salée de misère

Mon arme c'est son sommeil et c'est l'alarme
Se plante en moi comme une note de musique
Celle qu'on appelle Tristesse aiguise la lame
Oui car c'est la belle qui tire la larme
Et comme pour pas déchirer mon âme
J'la brise bille sur papier artistique car...

Sous les rayons du soleil seul,
Et sur les toits des SOS
Brille mon œil au réveil
Salée de misère

J'lui présente un gros plan sur ma comète
Et à l'approche j'lui vole ses vers
J'file en glaçant comme un garçon en poussière
Mais qu'elle panique pas j'suis fait de roche
Aussi peu solide que l'verre en soi
J'ai vu le vide pénètrer mon corps
Et mon cœur rester une étoile céleste
Le meilleur sera pour plus tard.
;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 19.07.17, 14h45 par valll

Ma chérie j'ai bu les vers du monde
De la bête prise dans ses serres
Je gardais pour toi un œil fécond
Ô toi fée des œuvres immondes
____________________________

J'ai pas mal échangé par message avec Yumi ces derniers temps. Et c'est qu'elle est franchement drôle la bougre. Quelle repartie ! Quelle vivacité d'esprit ! J'adore.

Elle m'a mis une petite Bise, une Traverse, et un Mistral. Perdu, trois vents, bim ! *Mais Madame, saviez-vous que je me transforme en Cerf-Volant ? et en vampire mens(tr)uellement* Je déconne. Bon, elle m'a quand même mis trois vents oui. Et pour ne rien vous cacher, j'ai douté de la validité de ses excuses plus d'une fois, et ainsi de son niveau d'intérêt. Arghhh...!!

J'abandonnais temporairement mon entreprise, de toutes les manières, j'étais occupé par d'autres choses, à défaut d'autres personnes. Et on ne s'était ainsi pas vu depuis une bonne semaine, avant le cours de ce matin...

Elle me cherchait un peu, à jouer verbalement et par le regard. Mais en cours je m'en fiche, je suis là pour apprendre le Yoga, je ne réponds donc que par quelques sourires et quelques rares piques. Tout de même content de sa proactivité dominicale, je m'essaiyais une nouvelle et 4e fois à la tâche en milieu d'après-midi : "petite pause sur ton programme ?", lui demandais-je. Point de réponse. Je cogitais quelques instants : "Mince, je commence à avoir la honte, cela fait quatre vents ! Pourtant elle fait sa gentille/difficile avec moi ?"Ouch, je me disais finalement que c'était mort, et que c'était une bonne joueuse... et qu'elle jouait de moi.

Je reçus sa réponse quelques heures plus tard : pour me dire qu'elle dormait profondément, et qu'elle m'invitait à "boire un verre avant d'aller rejoindre une copine pour manger". Bon, sachant qu'on a un pote en commun qui a trouvé malin de lui raconter mes histoires d'abordages... Profitons-en : "je comprends que tu aies peur de me présenter ta copine... mais va pour un verre ! :)"

...

Elle était ravissante, et à moins de ne vouloir plaire à sa copine, cela m'a évoqué quelques idées. On a donc parlé prout pendant facilement 15 minutes. J'étais heureux, et elle aussi. C'est un sujet inépuisable qui nous a permis de bien décompressé. *Hum. Moi non, elle je ne sais pas, mais on a bien rigolé c'est certain.*

Pour le confort je pense qu'on y était vous me direz. -_-

En revanche pour créer un peu d'intérêt/lien, le sujet me donnait quelques difficultés à laisser une trace. Alors forcément, j'ai du dériver du sujet de ce qui sortait du trou de bal pour parler de ce qui pouvait y rentrer. Efficace.

Je ne sais pas quelles idées ont pu lui donner toutes ces tergiversations, mais elle finit par m'inviter à manger (après que son amie lui annonça 30 minutes de retard...). Un repas à cinq bien sympathique.

Parfois, je me demande si ce sont les gens qui sont coincés ou fragiles, ou si j'y vais vraiment trop fort... En tous cas j'appréciais volontiers les rougeurs sur ses joues en ces moments de malaise dévastés par le rire. Pourquoi précisa-t-elle qu'on était pas en couple à ses amis ? Alors que personne n'avait demandé et que ça sortait de nul part en fin de repas ? Ça m'a un peu gêné, ce qui est peu commun ! "Elle est forte", me disais-je. Puis un petit regard malicieux entre nous vint à transformer ma gêne en un sentiment chaud et léger. "Elle est folle", me disais-je encore. La tension montait, j'adorais encore et je l'adorais. *Et je la dorerai bien bien farcie sur l'orée du chemin*

Voilà qui m'amène sur un point bloquant. Tout était là, confort, lien, je sentais même que ça devenait plus. J'ai trouvé un moyen de m'approcher d'elle, et elle commençait à me toucher de manière régulière, mais involontairement, bien sûr, lol. Le problème c'est que j'étais plutôt investi avec ses potes et que je n'avais plus trop envie de "l'isoler" (pas physiquement, juste des conversations). Elle-même était investie car elles ne s'étaient pas retrouvées depuis longtemps. Je sais que j'aurai du le faire juste une fois, pour la rassurer sur mon intérêt réciproque. Je ne l'ai fait que maladroitement avant l'au-revoir, en caressant fermement et longuement son épaule en lui disant que j'étais content blabla. Elle me caressa les couilles pour la bise. Je déconne, mais c'était une bise spéciale (relativement aux précédentes). C'est un petit signal.

On se revoit Mardi pour le prochain cours.
Yumi, fais bien attention à tes rondes fesses.

___________________________________

Covoiturage, deux nanas, sympas, on parle, on rigole. Je me disais qu'il fallait que je les invite à boire un verre, quand au même moment l'une d'elle m'en fit la proposition. Je l'acceptait avec gaieté. Puis plus tard elle me précisait bien qu'elle n'avait pas de copain, vivait seule...alors que je ne lui avais rien demandé de tout cela. J'avais marqué des points sans m'en rendre compte peut-être. Peut-être avait-elle faim. Je crois qu'elle avait faim. Puis vint quelques sujets qui m'inspirèrent alors un peu trop. Sa copine commença à moins rire, puis plus du tout. J'avais pas envie de faire d'efforts alors j'y suis allé jusqu'au bout, balec. Game over.
____________________________________

J'ai aussi abordé quelques nanas dans la rue pour me rassurer que je pouvais encore le faire. Ouais ok, c'était sympa mais sans plus. J'ai même pas demandé les nums. Parce ce qu'en ce moment l'envie n'est plus au rendez-vous tout simplement. Mes nouveaux projets m'animent plus que l'idée de sortir draguer. C'est quelque chose qui tourne. Alors j'entretiens juste le minimum pour les prochains jours de motive qui se préparent. (Oui car je sens que ça vient).
Puis j'aime le désir que me provoque Yumi, il est plus fort, et je crois aussi que c'est ça qui me pousse sur mes projets. Cette provocatrice. Ça peut paraître bizarre, mais c'est bien ce qu'on appelle la sublimation... j'aime aussi le désir en lui-même plus que ce qu'il ne représente parfois.

Qu'il en soit ainsi folle provocatrice, mais fais tout de même attention à tes rondes fesses...(bis(es)).
____________________________________

EDIT d'un petit bonus qui me revient :
Yumi à la serveuse : "on pourra rajouter une chaise ici ? on a une amie qui arrive."
Serveuse : "Oh oui bien sûr..."
Moi : "Attendez mais vous êtes sûre ?!"
Serveuse, Yumi : *??!?*
"C'est juste qu'elle a un énorme cul ?!"
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like ! le 26.06.17, 01h01 par Galaxian

Je suis tombé amoureux en un éclair et plusieurs fois aujourd'hui. D'abord amoureux des anges qui nourrissent mon ennui. Ceux qui réveillent dans les nuages ces pensées un peu humides. Rêves trop volages les panser serait un peu stupide. Pourtant, c'est à ces anges que j'adresse la parole la nuit. Certains me disent "vas-y, agis comme une anguille", je préfère écouter ceux qui de l'eau me disent "vas-y suis la rivière tranquille".

Alors j'ai fais mon radeau et j'ai navigué à l'aveugle, dans les rues et sous la chaleur, mais avec quelques petits problèmes et beugles : j'avais beaucoup d'énergie, mais j'étais trop... anesthésié.

J'ai donc poursuivi ma route en allant au parc lire un bouquin. C'était dans l'après-midi avant mon cours de Yoga. Et elle a eu beau dire ou même parler d'autres gars, qu'est-ce que ça peut me foutre Yami ? Tu sais je vois qu'tu mords à l'appât... et qu'on est même pas encore amis.

Mes anges, Yami, je vous aime.

_________________________________


C'est de concentration dont j'avais besoin, car il ne s'agissait pas de porter l'attention sur elle. Je voulais simplement lui dire quelques mots et l'inviter à la revoir, pour mieux connaître cette demoiselle. Malheureusement je n'ai pas pu, alors j'ai fait connaissance avant le cours, avec une inconnue. Pas aussi belle que Yogi c'est sûr, mais en même temps pour faire mieux vas-y...

C'était une décision plutôt prise par dépit et pourtant... cette nouvelle fille m'a rendu quelques surprises. J'ai fini par être intéressé, car elle avait l'âme tellement belle que j'aurai bien voulu y rester. Alors je lui ai demandé son numéro en bégayant. Dur... et c'est bien la première fois, surtout avec une fille qui d'ordinaire n'agirait pas sur moi comme sur un aimant. Elle a quand même accepté qu'on fasse connaissance, l'échange de numéro et la naissance de cette relation.

Lili, je t'aime.

__________________________________

C'est qu'elle était mignonne. Mais je n'ai rien tenté avec toi Cola, mais je te reverrai.

Et je t'aime aussi.


__________________________________
__________________________________

Bien, vous comprendrez qu'on ne comptera pas les anges.

Je sens quand même que notre premier rendez-vous a porté ses fruits avec Yami, car si nous n'avions pas échangé aucun message depuis notre entrevue, elle m'a porté plus d'attention que je ne l'avais prévu : j'ai seulement eu le temps de lui dire que j'étais heureux qu'on puisse enfin se voir pour faire "petite" connaissance, c'était juste avant le cours. Et comme à la fin, on a pas pu se parler, J'étais donc resté un peu sur ma faim en partant...

Je parlais ainsi à une autre fille du cours, et même un peu plus que prévu, car à la base je voulais partir mais elle me demandait son chemin alors je l'ai accompagné jusqu'à la séparation de nos chemins. Au début, je ne ressentais rien, vraiment rien, elle avait juste l'air sympa, et j'étais de bonne humeur, donc on a fait brève connaissance. Puis très vite je me suis senti très bien en échangeant avec elle, vraiment bien oO'. C'est peut-être pour ça que j'ai bégayé en lui demandant son numéro. Whouah, bizarre, mais passons... J'ai pris son numéro et j'ai ma foi bien hâte d'en savoir plus sur cette fille dont la découverte fut bien impromptue.

Puis il y a eu Cola. Je l'avais déjà vu, elle est serveuse dans un lieu que je fréquente régulièrement. Je lui ai lancé quelques questions flash, en mode "poke". 2 minutes après elle fumait une clope non loin de moi, me jetant quelques sourires et engageant "professionnellement" la conversation. On a seulement échangé quelques mots, car j'ai eu peur d'aller plus loin devant tout le monde, puis je me suis dit que ça serait plus efficace de tenter quelque chose après avoir créer un minimum d'intérêt. Alors ça sera pour dans la semaine. Cola est très belle, et pleine de charme, sera-t-elle aussi surprenante que Lili lors de ces courtes minutes passées ensemble ? J'en doute, mais elle m'attire beaucoup.

Je me disais bien que ça allait repartir, je le sentais ! Mais je ne me doutais pas que ça se ferait aujourd'hui et de manière si simple et naturelle. Bon présage pour la suite.

Maintenant, je pense voir Yami Jeudi, ou à défaut un peu plus tard... (je veux l'isoler chez elle ou chez moi) on verra selon nos dispos. Je pense essayer de voir Lili ce week-end pour faire connaissance. Et dans les prochains jours aller choper le numéro de Cola. C'est tout !

++ !
Nos secrets partout qu'on expose sont comme des oiseaux déguisés
Aux plumes embellissant les choses et recouvrant nos ailes brisées
Mais peu importent l'apanage, les couleurs sombres de nos plumages
Puisque la boue qui nous recouvre est venue des plus beaux rivages

Dooz Kawa
EDIT : j'ai oublié de préciser qu'on s'était recroisé avec Yami, elle sur son chemin, moi sur le mien, au détour d'une rue, courte entrevue sur le retour après le cours... Elle m'a invité à me joindre à elle au cinéma... j'ai refusé (film nul).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Encore! le 28.06.17, 00h14 par Galaxian
  • [0] La suite, vite ! le 28.06.17, 08h23 par Allandrightnow

Aux dernières nouvelles, Yami me disait qu'elle allait au cinéma pour voir un film érotique, souvenez-vous.
Tiens j'allais me mettre un porno et je repensais à ton film érotique... c'était bien ?


C'est ainsi le message que j'envoyais hier à Yami. Et n'ayant pas eu de réponse à ce dernier, je me suis posé tout un tas de questions, presque toute la soirée, et même en me réveillant ce jour ! Je vous épargnerai les détails, ça serait beaucoup beaucoup trop long. Le seul truc vraiment marrant, et ne me demandez pas comment ça s'est passé, c'est qu'à un moment je me suis retrouvé dans la tête d'une fille en train d'échanger avec moi... C'était surréaliste. J'avais déjà essayé de nombreuses fois de rentrer dans la tête d'une fille, d'un pote, d'un animal, d'un signal électrique... toute sorte de chose, mais quand on fait cela consciemment, ça passe à travers nos propres filtres, ça ne marche pas de la même façon. Or cette fois là, c'était parti tout seul comme un rêve duquel il fallait se réveiller. Et bien que ce rêve n'ait pas duré longtemps, il fut incroyablement instructif !

Bref, reprenons...

Pas de réponse de la soirée. Pas de réponse la journée du lendemain. Le soir même, j'avais un nouveau cours et comme le temps était changeant, je lui envoyais à nouveau en fin d'après-midi :

"Radiateur..."

Cours maintenu ?


"Radiateur", c'était le nom de code qu'elle devait énoncer au cas où je serais allé trop loin lors du repas avec ses amis (oui elle me connaît déjà un peu...).

Lol j'ai lu ton texto hier à ma copine avec qui j'étais, on a bien rigolé pi j'ai oublié de te repondre -_- monotache la meuf
Ouais ouais ! Entre les gouttes espérons !


Et d'où tu te permets de dévoiler notre intimité comme ça ? T'es pas prête d'avoir un nude toi.
Bien :)


Oh mince, un rêve qui s'effondre, ô douleur infinie :'( . Bon je m'en remettrai :D


Puis nous voici tous les deux réunis avant le cours. Je vois en elle un intérêt pour moi, à un degré un poil plus au-dessus encore que la dernière fois : je la sens intriguée, elle devient même presque "maladroite", enfin pas maladroite, mais je sens qu'elle veut faire bonne impression en somme. Nous commençons à discuter un peu, je veux qu'elle me parle de son film érotique, le sujet est tellement bien pour installer la tension qu'il nous manque.

Parfait, on commence à avoir des regards plus appuyés sur des sujets plus ambigus. Elle commence aussi à me toucher plusieurs fois "hasardeusement", comme d'habitude, et je tente de lui rendre tant bien que mal, surtout que mal, ses attouchements en retour. Malheureusement la discussion ne dura pas cinq minutes avant que d'autres participants n'arrivèrent.
Nous ne furent donc que trois élèves aujourd'hui, trois mâles. J'en profitais pour blaguer sur le fait que les mecs sont plus fidèles, et qu'il suffisait de regarder son cours de Yoga, blablabla. Et j'en profite bien sûr aussi pour sous-entendre par le regard qu'on était tous là pour elle. (Je suis tellement concentré pendant les cours que cette blagounette passa comme une vraie blague, tout en laissant planer le doute sur mes intentions réelles. Je me suis dit "bien joué mon brave !", et comme ça avait laissé les deux autres K.O., je me suis ajouté "encore bien joué, détends-toi maintenant".)

Fin du cours. J'ouvre à nouveau les yeux. À peine mon esprit revenait-il qu'elle m'appuyait un long regard au plus profond des yeux... mais genre 10 sec ! WTF ! Ça a faillit me gêner pour les autres putain. Merde ça m'a gêné en fait : j'ai commencé à sourire, puis je lui ai dit d'un plus large sourire et avec un air un peu coquin pour sauver l'honneur : "tu me cherches ?". Ce à quoi nous avons lâché chacun notre petit "rire" avant de sortir de cette bulle magique.

Je continuais de reprendre mes esprits en me rhabillant, laissant mon regard vagabonder ici et là. Quand W attaquait à son tour. Dans cette situation, il y a quelques années, même quelques mois peut-être, j'aurai estimé W comme un adversaire à aplatir tout de suite. J'aurai essayé de récupérer l'attention de Yami, de faire des blagues pour reprendre l'initiative sur les sujets, etc... Mais aujourd'hui je ressentais les choses autrement : je me sentais bien, et je savais que le "boulot" était déjà fait.

W lui demanda maladroitement son numéro je crois...

- Sinon pour le cours, c'est toujours sur Facebook ?
- Oui je mets tout un mois à l'avance environ
- D'accord, et si comme aujourd'hui par exemple je voulais venir, mais qu'il allait peut-être pleuvoir...
*Yami coupe*
- Ah mais je préviens toujours sur Facebook si je compte annuler le cours !
- ... Ah d'ac, c'est cool
*C'est pas ce que son visage disait*


J'ai eu de l'empathie pour lui. Ça me saoule de me sentir mal dans des moments où je ne devrais pas me sentir responsable... mais c'est le jeu mon vieux, chacun son dû ! (Ce discours schizophrénique).

Quel regard m'appuya-t-elle à nouveau en partant ! Là, c'était vraiment explicite, enfin je croyais... J'avais l'impression qu'elle hurlait "invite-moi je t'en supplie Aph !!". Puis, je savais que ce n'était pas forcément le mieux à faire, mais je me sentais trop bien dans l'heure qui suivait :

Je me sens comme un petit nuage sur un tapis volant, tentant tant bien que mal de canaliser un volcan bouillant d'énergie. M'auriez-vous jeté un sort vile enchanteresse ?

On avait eu un petit délire de "Madame la prof", mais là c'est peut-être trop j'en conviens. Mais c'est mon style je m'en fous, qu'elle aime ou qu'elle se casse ! Pas de réponse, et ça re-tourne dans ma tête...

Car encore une fois : aucune réponse.

Madame souffle le chaud et le froid. Et malgré ses centaines de match sur Tinder, et le paquet de mecs qui tombent sous son charme au premier regard, je pense que je suis devant sur la liste. Prétention, confiance, objectivité ? Je ne sais pas, mais pensons-le, c'est toujours ça de pris.

Du coup, c'est le moment de faire un pas vers elle je crois, si je lis bien entre les lignes. Je crois qu'un de mes défauts est de croire que je suis transparent à ce niveau, alors qu'on me répète toujours qu'on ne sait jamais ce que je pense, que je suis "pince sans rire",etc... Je vais l'inviter et rentrer dans l'intimité, j'en ai très envie en plus, c'est plus que parfait.

________________________

À la seconde même où je termine les traits de la ligne du dessus je reçois sa réponse !!

Un pavé pour me dire qu'elle teste des choses sur moi et qu'elle me sent réceptif (quelle garce ! sorcière !). Et que le 3e mec du Yoga l'avait ramené chez elle en voiture, mais que sur le chemin il l'avait aussi invité à manger avec un pote à lui... pour au final la draguer pendant le repas. Ça la mise très mal à l'aise et elle s'en veut me dît-elle... (je disais bien qu'au premier regard avec elle...). Oula, ça part en confidences ?

Réponse prévue (je vais prendre une petite minute quand même avant d'envoyer ^^)

Fais-toi plaisir avec moi si tu veux, mais ne me prends pas pour ta copine ok ? Ahahah
Merde, c'était bon quand même ?


Elle a vraiment besoin d'un signe de ma part si je lis bien entre les lignes. Mais ça sera pas ce soir, peut-être demain :)

EDIT : j'ai envoyé le message cité en y ajoutant un smyley, si j'ai une réponse "convenable" je vais en profiter pour lui dire que j'aimerais la connaître encore d'avantage, plutôt que d'attendre demain. C'est peut-être pas l'optimal, mais je sens que le moment est bon quand même.
ReEDIT : je me suis peut-être emballé, la prochaine fois je jouerai comme au poker.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] La suite, vite ! le 30.06.17, 07h23 par Galaxian
  • [0] Bien joué le 30.06.17, 09h53 par Allandrightnow

Arrête de te prendre la tête avec cette fille et invite la purement et simplement à boire un verre ! Sinon tu vas passer à côté. Battre le fer pendant qu'il est chaud. Toujours ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 16.07.17, 14h03 par Apheleia

Snow, je l'eus déjà invité, un rendez-vous qui s'était poursuivi par un resto. Puis on s'est revu pour un cours, je n'allais pas non plus lui sauter dessus ;)

Je l'ai d'ailleurs invité purement et simplement hier soir comme je pensais le faire. Et j'ai enfin pris le vent final : "je suis très occupé ces deux prochaines semaines blablabla..." lol. Un peu de franchise ça ferait pas de mal mais soit, je sais qu'elle a fait au mieux.

Au-revoir Yami, je t'aime quand même.

_____________________
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 02.07.17, 03h59 par Allandrightnow

Ce matin elle a eu droit aux chants de mes épithalames, ma collègue qui me sert de repère sur l'échelle de la joliesse. C'est que ses veuleries attisent au moins autant ma curiosité que ses fesses mon amitié. Tout ça pour vous dire que tous les jours ou presque depuis un an, je suis accompagné d'un petit soleil au bureau. Heureusement qu'elle est là.

Car j'étais encore déconcerté par le vent de Yami aujourd'hui. Pas tout à fait à cause de son vent, mais parce que je n'avais plus rien à me mettre sous la dent, et même plus encore, aucune matière à rêver.

Si calme sicaire,
Pègre de bonheur,
Extrait ce mal de ma lanterne,
Éclaire l'ombre de mes peurs.


J'hésitais même à télécharger Tinder. Tinder... Stupre, beurk ! Disons que je voulais surtout ne pas devenir esclave de cela : passer par des plate-formes virtuelles. Ça détruit le lien social à force. Puis... "Like", "Cc sa va"... il y a des fists de boxeurs qui se perdent, disons.

Mais il pleuvait par intermittence. Et je ne savais pas quoi faire. Puis je suis finalement sorti.

- "Hey, excuse-moi !"
- "Bonjour ...?"
- "J'aurai juste une petite question à te poser... je ne suis pas sur Tinder, et je ne sais pas comment... euh... faire... euuhhh.", balbutiais-je. Une sentence sans fin. Je coupais ainsi court pour mieux reprendre : "En fait je voulais juste savoir comment tu le prendrais si je venais te voir comme ça pour t'aborder blabla". Oui j'étais en train de l'aborder... c'est con hein. Bon ça n'a pas duré très longtemps.
- "Et là comme ça, tu en penses quoi ?"
- "Et bien j'ai été surprise, mais c'est bien franchement, bon j'ai un copain mais continu tu as raison !", accompagna-t-elle sa remarque d'un grand sourire.
- "Merci ! je crois que je voulais juste être un peu rassuré en fait..."
- "Et bien rassure-toi ça fait plaisir, n'hésite pas !"


Je te remercie pour le boost de motivation, belle inconnue. Voilà qui fit retomber mon niveau de stress à... 0. Vraiment 0. C'est parti.
____________________________

- Bonjour !!!
- Bonjour !?
- Ça te dit on fait un match ?
- Un match ?!
- Oui un match.
- Comment ça ?
- Je t'explique rapidement, ça va prendre 30 secondes : en fait, je ne veux pas me mettre sur un site de rencontre ou sur Tinder, parce que j'ai envie de Vrai... et donc je cherche à matcher en vrai dans la vie.
- Ahahah !
- Je plaisante... pas. Tu faisais quoi là ?
blablabla
blablabla


J'ai pris son numéro, une américaine de 29 ans, qui me précisait bien de lui envoyer un texto pour avoir mon numéro, car elle était pressée, et elle a donc noté rapidement son numéro puis est partie limite en courant (?). Je l'ai revu un peu plus loin au téléphone, comme une fille hystérique à l'annonce d'un mariage, d'un bébé où je ne sais quel événement déclencheur d'émotions fortes (ou gros énervement). Je me plaisais à croire qu'elle appelait une copine pour lui raconter notre rencontre... mais comme vous avez pu le constater dans mes derniers récits, je sur-estime excessivement l'intérêt des filles envers moi. Passons.

______________________________

À un groupe de 6 femmes : -
- Hey ça vous dit de faire un match ?
- Bonjour ?! :)
On marchait en même temps, assez vite. On s'arrête.
- Je me demandais si ça vous disait de faire un match ?
- Ok mais t'as 10 sec
- Blabla, Tinder, je veux pas aller sur internet ou sur une app, blabla, mais TA GUEULE PUTAIN !

Je déconne. Bref, elles ont bien rigolé mais elles étaient pressées.

Là j'eus une seconde de réflexion : "Encore des plus vieilles que moi... Comment ça se fait que je me gourre tout le temps comme ça".

Quelques minutes plus tard, je voyais une femme sur une trottinette au loin, à l'allure confiante, enjouée, que je contemplais de plaisir. À l'approche, son regard rencontra le mien : je commençais à freiner, et elle aussi. On s'arrêta tous les deux. Nous nous étions déjà dépassés l'un l'autre, ainsi nos têtes étaient tournées à l'opposé du corps de chacun, encore en direction de nos chemins respectifs... Nous nous retournâmes et nous nous abordâmes mutuellement :

- Bonjour ?! On se connaît ? :)
- Beh oui je te vois souvent là où je fais de la trottinette.
- Ah ?! Mais tu te balades ? Ou genre tu fais des figures ?
- Ahah. Non, je me balade juste comme ça.
- Et on se croise souvent, c'est marrant ça. Tu habites vers où ? Moi dans le... blablabla, blablabla


Je croyais qu'elle m'abordait comme je le faisais. Cet égotisme / 20 ? Du coup je lui ai demandé son numéro au bout de... je sais pas, 2-3 questions. Elle n'y prêta même pas attention. Je me demandais ce qu'elle me voulait. Pas grave, elle avait l'air sympa, et si elle l'était autant de l'intérieur que de l'extérieur, j'aurai été heureux d'en découvrir plus.

La conversation s'étala ainsi presque 10 minutes dirais-je, peut-être même un peu plus. C'était très sympathique. On a parlé de tout et de rien, on a simplement profité de se voir, et on a même parlé de notre charme réciproque. Mais c'est quoi ce bordel ?!!

Dans la conversation, j'ai quand même maladroitement demandé, par deux fois, si elle voulait aller boire un café à l'occasion, et une fois si elle voulait y aller tout de suite. Elle esquiva chaque demande. C'est quoi ce foutu bordel Madame ? Je pensais ainsi qu'elle était là pour profiter de sa journée, qu'elle avait juste envie de parler un peu. Je me mis dans le même esprit, c'est pourquoi la conversation dura si longtemps. Je fais des boucles désolé.

- "Et bien je vais te laisser, je vais aller finir mon tour par là-bas avant de rentrer. Je serais heureux d'aller faire une balade avec toi à l'occasion :)"
- "Ah oui moi aussi :), alors... euh..."

Elle commençait à se tourner de manière hésitante.

- "Attends, on peut échanger nos numéros si tu veux, ça serait mieux."
- "Oh... oui :)"


Elle pris mon téléphone, rentra son numéro, et se bipa elle-même pour avoir le mien. Et bien !

____________________________

J'étais vraiment chaud après tout ça. Alors je continuais mon tour avant de rentrer, mais je n'ai rencontré qu'une seule fille qui m'attirait. Elle avait un copain : "Ah, t'as pas de bol j'ai un copain (ça devient la mode pour vous aussi le "t'as pas de bol" ?), mais continu franchement c'est buien ! :D "

Mais WTF ! Elles me disent qu'elles ont un copain mais de continuer, elles m'encouragent à continuer quoi ! Énorme. Et les autres me donnent quasi toutes leur numéro... soit la variance est très très gracieuse avec moi depuis deux mois, soit je gère vraiment pour obtenir des numéros. Peut-être un peu des deux. Hum, 18,5/20 en prétention, peux mieux faire.
________________________________

Troti m'a envoyé un message à peine une heure après notre rencontre. Elle voulait qu'on aille "tâter" l'ambiance en ville. Et beh. En plus elle a parlé "baise" lorsqu'elle notait son numéro, lol. (C'était pour dire, "pas pour une baise", je sais plus ce que j'avais dit, mais soit, c'est elle qui l'avait dit, pas moi.). Malheureusement je venais de rentrer et d'ouvrir FTS.

Je lui ai demandé en retour si elle était disponible demain après-midi, sa réponse :

"oh dommage, il faut savoir saisir les opportunités... blabla, je suis encore en ville pour sortir dans deux endroits hors du commun, et disponible demain toute la journée...".
Dîtes-donc, ça fait bien du rentre dedans ou c'est encore des films que je me fais là ?

Ah j'oubliais, cette belle femme doit avoir aux alentours de la quarantaine.
_______________________________

Une étape est franchie car je comprends quelque chose en plus suite à l'abordage. Avant je croyais qu'il fallait d'une certaine manière "impressionner", même si ce n'était pas tout à fait ça : je pensais qu'il "faille faire son effet". C'est pourquoi j'essayais toujours de provoquer, par du trash, de l'humour, une idée... Mais aujourd'hui j'avais oublié tout ça "intuitivement" : là j'étais vraiment présent, connecté au moment et aux filles auxquelles je m'adressais, et la différence qualitative fut au rendez-vous ! Puis au final, aller les aborder ça fait déjà son effet, je n'ai plus à me fatiguer à vouloir en faire trop...

Merde, je viens seulement de comprendre comment installer du confort... C'est long mais ça vient. Ça me sera surtout très, très utile pour les rendez-vous. Merde, j'en reviens pas.

J'ai surtout de nouveau matière à rêver. Ouf.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Bien joué le 02.07.17, 04h07 par Allandrightnow
  • [+1] Bravo ! le 02.07.17, 10h13 par Galaxian

Apheleia a écrit :Une étape est franchie car je comprends quelque chose en plus suite à l'abordage. Avant je croyais qu'il fallait d'une certaine manière "impressionner", même si ce n'était pas tout à fait ça : je pensais qu'il "faille faire son effet". C'est pourquoi j'essayais toujours de provoquer, par du trash, de l'humour, une idée... Mais aujourd'hui j'avais oublié tout ça "intuitivement" : là j'étais vraiment présent, connecté au moment et aux filles auxquelles je m'adressais, et la différence qualitative fut au rendez-vous ! Puis au final, aller les aborder ça fait déjà son effet, je n'ai plus à me fatiguer à vouloir en faire trop...
Effectivement, vieux, ton histoire de steak et de bite c'est pas vraiment une bonne idée lol Il y a des façons bien plus simples / moins tordues d'aborder que ce soit en DPU ou en NPU. Heureux que ça ait marché pour toi dans ce dernier FR, à te lire encore!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 02.07.17, 08h41 par Apheleia
  • [0] Like ! le 02.07.17, 10h14 par Galaxian

Effectivement, vieux, ton histoire de steak et de bite c'est pas vraiment une bonne idée lol Il y a des façons bien plus simples / moins tordues d'aborder que ce soit en DPU ou en NPU. Heureux que ça ait marché pour toi dans ce dernier FR, à te lire encore!
Ahahah, merci. C'est clair qu'en terme d'efficacité c'est pas l'optimal... tu as parfaitement raison.

Ce n'est pas tant une question de mots que d'intention, aurais-je tout de même envie d'ajouter.

Le point de pivot qui a fait basculer les choses hier : j'ai abordé en assumant pleinement mon désir. J'ai dévoilé mon désir de faire des rencontres d'entrée de jeu, ce qui sous-entendais qu'elle n'étaient pas les seules que j'abordais, mais en même temps qu'elles avaient été sélectionnées... ça dit tellement de chose en rien du tout...et avec tellement d'authenticité, que ça crée quelque chose de positif pour tout le monde.

Je tenterai quand même une fois ou deux le steak et la bite en journée, parce que ça me fait vraiment marrer, et pour te faire les pieds tiens. :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Cool le 02.07.17, 12h30 par Allandrightnow
  • [+1] Yep ! :) le 02.07.17, 14h29 par Galaxian

Trotti nous te renommerons du plus digne nom de Damas : pour ton joli bronzage et ton air de coton léger, doux tissu de nuage.
- Juste pour te remercier pour ton accueil, spécial mais rafraîchissant. :) Bises
- En plus poli !! Tu es parfait !! Ta compagnie est vraiment agréable... j'ai apprécié... Bonne soirée


Voilà qui concluait délicieusement nos interactions du jour avec Damas...

Lors de notre balade, elle a pu me présenter à l'une de ses amies, dans un club... un peu spécial. Quand elle parlait de lieux hors-norme, j'avais déjà deviné en fait, pourtant je n'y croyais pas vraiment jusqu'à en savoir assez, puis le voir tout court. Ainsi je pouvais toujours faire le beau à balancer des blagues trash, quand celles-ci deviennent le récit d'une vie, je deviens peut-être un peu plus fragile. Ce qui ne m'excite pas moins.

Rencontre incroyable, vraiment. Cette femme représente un nouveau départ dans ma vie, c'est une évidence. Que la relation s'arrête maintenant ou se prolonge, j'ai entrevu par le trou de la serrure un nouveau monde, je suis comblé.

_____________________________

- C'est moi que tu attends ?
- Hein ? euh... nan j'attends une copine
Blabla, blabla, blabla
- Et tu fais quoi à Paris ?
- Je suis styliste
- Ah ça tombe bien je suis stylé (NLDR : CQFD)


On a discuté un peu. Sa copine nous a rejoint. Je les quittais quelques minutes plus tard :

- Bon je vais vous laisser ici... tu vois si tu habitais encore ici j'aurai été bien heureux de faire ta connaissance...
- Bah prends mon Facebook !
- Ah. J'ai pas Facebook.
- Bah prends mon numéro !!
- :)


À l'approche elle n'avait pas l'air si belle, pourtant lorsqu'elle tourna la tête ou quand elle leva ses fesses, ouch. Bobo. Je te nommerai ainsi Martinette, Martinette. Malheureusement la probabilité que notre rencontre ne donne quelque chose est bien faiblarde, mais soit. J'espère à bientôt Martiti. Quelle beauté !
________________________________

Cola, je te revois enfin. Et tu m'as tendu une perche que je n'ai pas su prendre... Tu m'en verras navré... Mais on se reverra. J'espère surtout que tu n'es pas la femme du gérant.

J'ai rarement vu autant de sensualité s'échapper librement de la sorte d'une si jeune femme. Ma chance déchoit le karma en obsolescence, me dis-je. Ou peut-être étais-je curé dans une vie antérieure.
________________________________
________________________________


Bien, je crois qu'à présent je vous épargnerais mes abordages et prises de numéros. C'est rentré, c'est bon, j'en reviens même pas du taux de succès, c'est n'importe quoi. Pour les rendez-vous, j'ai aussi bien compris comment installer le confort. EDIT : merci de tout coeur, vous y avez grandement participé, même si ça ne se voit pas trop de prime abord.

Alors quoi ?

Maintenant il faut que je parvienne à installer de la tension sexuelle sans partir dans mes délires. Un peu de retenue me fait le plus grand bien semble-t-il, je n'ai sûrement qu'à continuer dans cette voie, on verra.

Donc on se concentrera dorénavant sur des interactions précises : sur les premiers baisers d'abord... espérons-le :)

    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Bien joué le 02.07.17, 22h04 par Galaxian
  • [+2] Encore! le 02.07.17, 22h44 par Allandrightnow

C'est cool ces prises de numéros :)
T'as plus qu'à assumer le fait de donner corps a vos envies, toujours dans le respect, et puis ça ira tout seul.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Miam le 02.07.17, 22h15 par Apheleia

Un petit passage rapide pour deux choses :

1) te remercier Smooth pour ton message, qui a su trouvé les justes mots ! C'était court, mais net, précis, et pertinent !

2) pour dire qu'on s'était revu hier et que c'était super, je l'ai embrassé à plusieurs reprises, et on compte se revoir prochainement...

++ !

:)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bravo ! le 04.07.17, 10h09 par Galaxian
  • [+2] Like ! le 04.07.17, 10h39 par Allandrightnow
  • [0] Like ! le 05.07.17, 08h23 par The_PoP

J'ai revu Lili. Elle s'était faite belle dans sa robe noire et sous la chaleur. Nos discussions étaient tout aussi agréables et stimulantes, loin de la torpeur des premiers accrochages. À la suite de quelques premiers échanges, elle me dît qu'elle avait un copain, puis m'a fait entendre un peu plus tard qu'elle doutait de sa relation, qui allait se transformer en relation à distance - ce que j'ai ressenti comme source d'un grand stress pour elle. Elle est un peu plus jeune et c'est une fille "sage". Le genre à se coucher avec sa tisane pour pouvoir faire son Yoga à 8h00 et commencer la journée fraîchement (elle me l'a dit). Ça fait aussi 4 ans qu'elle est avec son copain.
- Ça ne le dérange pas qu'on se voit comme ça ou qu'on ait échangé nos numéros ?
- Déjà je ne lui ai pas dit donc il ne le sait pas... puis on a chacun notre vie, on se voit surtout les week-end...
- Et qu'est-ce qui t'as donné envie qu'on se voit tous les deux ? *je ne m'étais pas rendu compte de l'attaque que je faisais jusqu'à la réciter ici ! ... c'était juste naturel et sincère...
c'est ainsi passé comme tel*
- Hum... la première fois qu'on s'est vu tu avais l'air ouvert, enfin...
- ??
- Oui ouvert, puis aussi quand on s'est un peu parlé alors...
Je n'avais pas envie de la séduire outre mesure, bien que l'ouverture était sûrement présente et que sa beauté me comblait. L'intérêt réciproque était clairement présent, il n'aurait plus fallut que sexualiser pensais-je. D'un autre côté il n'y avait pas besoin de le verbaliser : on s'appréciait, et elle m'excitait peu mais un peu, ça me suffisait pour passer un bon moment mais pas assez pour avoir envie d'y aller.

Quand je vais à un rendez-vous avec une fille, je prévois souvent quelque chose à faire derrière, et cette fois j'avais prévu de voir un pote un peu particulier. C'est un pote de longue date, plus jeune que moi lui aussi. Sa vie est un récit, ses paroles des leçons, un mec que les gens respectent et écoutent. Pauvre Lili.
- Hey Aph, il faut que je te raconte ce qui m'ait arrivé cette semaine...
Il avait rencontré une femme du même âge que Damas. Il racontait ainsi son histoire si semblable à la mienne (sauf que lui était déjà passé à l'acte - ce qui rendît la discussion spéciale), on discutait de son expérience. Lili n'en revenait pas.
- Tu sais quoi ? Il m'ait arrivé à peu près la même histoire...
Pauvre Lili.
- Tu es un cas à étudier je crois
- Mais je te donnerai du boulot avec plaisir
J'espère à bientôt.
____

Mince, serait-ce une fille sur le point de s'accrocher à une autre liane, en prévision d'une séparation ? Serait-elle simplement curieuse ? Je m'en fous à vrai dire...elle est appréciable et j'ai déjà envie de la revoir.
___________________________________

Autrement Damas rentre demain, on se reverra certainement dans la semaine.

J'avais plus ou moins lâché l'affaire avec Yami, mais elle a l'air de vouloir qu'on se revoit... Elle est joueuse, la tension est déjà palpable mais chaque fois que je tente de la faire monter d'un degré elle se bloque... (c'était avant mon déclic aussi !) Soit. J'aime vraiment sa compagnie donc c'est tout, qu'il advienne ce qu'il advienne, je vais pas forcer.

Lili on a compris.

J'ai pris un autre numéro aussi, encore une psy... elle est super pétillante, et j'ai hâte d'en découvrir sur elle ! On lui trouvera un nom plus tard, en attendant ça sera Beata.

Voilà, ça commence à être un bon rythme de croisière pour moi. Un à deux rendez-vous par semaine ça sera très bien. Ça me permet de bien bosser tout en ayant du temps pour faire quelques activités qui me plaisent. Et sur le côté je fais de belles rencontres qui ont l'air de devenir de plus en plus naturelles, avec un feeling beaucoup plus souvent présent (bonne intuition lors de la 'sélection' à mon avis - je ne demande plus les numéros si la fille n'a pas un petit truc 'en plus' il faut dire). Je pense pas forcément au résultat mais l'autre jour je relisais le carnet et ça m'a sauté aux yeux : je ferai donc un petit récap bientôt à ce propos. D'ailleurs je trouve beaucoup de passages bien ridicules... ça fait du bien de voir qu'on a déjà pris un peu de recul sur certaines choses.
_________________________________

Dernier point, je parlais que je fumais trop : - tu fumes beaucoup, t'en fumes combien par jour - un paquet par jour, enfin, beaucoup... (on parlait pas de clopes...) Naturellement ma consommation diminue en ce moment. Déjà divisée par 2 à 5x selon les périodes par rapport à il y a quelques mois... c'est juste énorme ! Et sans effort. Alors qu'avant j'essayais tout le temps de diminuer mais je n'y arrivais pas : il vaut mieux mettre en place les circonstances, l'environnement propice, que le "soin" lui-même (je trouve pas le mot). En revanche, ce qui devient difficile c'est de gérer mon énergie, je le vois et beaucoup de mon entourage ont déjà commencé à me le dire... ça fait un peu peur mais bon ça fait du bien.

J'aime beaucoup la tournure que prend cette aventure.

++ !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien le 08.07.17, 14h00 par Allandrightnow
  • [+1] Bien joué le 12.07.17, 08h11 par Galaxian

elle a écrit :Qu'est-ce qu'il y a ?!
C'était alors que je perçais son regard pénétrant, à l'apogée de mon désir de l'embrasser. Mais la fenêtre s'était bien trop vite refermée, laissant entrer un courant un peu plus froid entre nous, et quelques minutes plus tard avec l'air de rien et sa nuque enlacée de ma main, elle esquivait mes lèvres qui s'approchaient des siennes...

Il n'y a plus de règle qui vaille quand la bataille est terminée. Car en se battant contre soi-même, qui d'autre que soi-même ne peut terminer K.O. ? Si ce n'est soi, n'est-ce pas ? Puis ça faisait déjà longtemps que j'essayais de faire la paix avec moi-même, alors il fallait bien que je finisse par accepter. *aux lecteurs 'hyper-égotiques' à tendance schizophrénique, n'ayez pas peur, pas tout de suite*
____________________________

Beata, nous te renommerons du plus digne nom d'Ava... car j'aurais plus envie de m'adresser ainsi à toi :

Ava, ma chère Ava, les grains de folie que tu caches à l'aube me dévoilent une plage. J'aimerais avec ta complicité m'y allonger, mouvant dans tes sables et gâtant tes sens, comme les vagues qui s'infiltrent en toi, et inlassables.

Ava, ma chère Ava, les messages que tu dévoiles, me cachent au loin de notre plage à l'horizon, quand la beauté de l'infinie se voit barrée de raison, cette haute tour qui nous claquemure, prison de toutes nos amertumes.
- J'aime beaucoup les cas rares et particuliers, genre les sociopathes, les tueurs...
- Ah !... c'est marrant parce que les filles "saines" comme toi qui sont attirées par ce genre de choses, ce sont souvent celles qui aiment le plus le sexe.
- ...
- Oula tu rougis drôlement vite :)

Pas très fin j'en conviens. Sa petite tomate m'a fait rire.
____________________________

Pour résumer :

J'ai eu l'occasion d'embrasser une fille lors d'une soirée festive. Je ne sais pas exactement ce qui a bloqué mais le plus important est que je suis parvenu à dévoiler mon désir, je pense pas trop loin du bon moment, avec aisance. En plus, j'ai trouvé son refus très correct : on s'est regardé à nouveau, on s'est sourit, puis nous avons continué la soirée comme si de rien n'était, et elle fut somme toute bien sympathique.

Et nous avons fait notre premier rendez-vous hier avec Ava... et elle me plaît beaucoup ! Je ne sais pas si j'aurai du essayer de l'embrasser en partant. Ça me semblait peu approprié par rapport à d'autres fois... En fait il y avait une petite tension mais comme nous avions un bon intérêt réciproque, c'est comme si j'avais senti un "oui, c'est bon, mais allons-y tranquillement". Je ne sais pas comment dire, c'est peut-être encore un film dans ma tête, mais c'est comme si nous nous étions dit que c'était bon mais qu'on ne voulait pas y aller tout de suite pour ne pas "gâcher" le plaisir... un sentiment difficile à exprimer... d'autant plus que je ne le connaissais pas.

Ma difficulté dans l'affaire, c'est que je ne la sentais pas réceptive à un contact physique, du coup nous avons du avoir à peine un contact en plus d'une heure... c'était presque bizarre. J'ai l'habitude que les filles me touchent 'par maladresse', et c'est presque toujours le cas... comme un signal qui me disait : "ok Aph" . Mais pas cette fois. D'un autre côté nos discussions étaient assez sexuées tout du long, et nous avons échangé ces typiques et malicieux regards de ceux qui 'jouent'... ça fait beaucoup aussi.

Voilà, pas trop la peine d'en dire plus je pense, ce week-end je vais aller en ville voir si je peux faire quelques nouvelles rencontres intéressantes. Juste une me suffirait, dans la mesure où la semaine prochaine je revois déjà Lili et Ava, et ainsi une hypothétique nouvelle. Ça sera assez car je crois qu'on va beaucoup s'apprécier avec Ava. Avec Lili c'est cool mais je n'en attends pas plus qu'une amitié. Et je continu juste parce c'est un plaisir de découvrir de nouvelles personnes, et encore plus d'être séduit par certaines d'entre elles.

++ !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] La suite, vite ! le 15.07.17, 20h28 par Galaxian

C'est l'heure de faire un petit point en l'honneur de cette première partie de parcours. *c'est l'heure de mettre un petit poing pour l'honneur dans sa petite partie de pacotille*

Voilà...

Parce que je pensais à mes couilles depuis quelques jours, car vous comprendrez que la seule chose qu'elles tirent depuis quelques temps, c'est bien la gueule. J'ai ainsi failli rappeler des vieux plans cul... mais ça sentait l'odeur de la défaite.

Parce que je repensais aussi à Damas ce week-end... j'aurai du avoir des nouvelles en début de semaine, au moins une réponse. Cette situation n'étant pas une fatalité, je me disais : "Bien, elle m'avait prévenu de toutes façons. Elle m'avait parlé de sauter sur les opportunités, qu'elle partirait bientôt...". Tout indiquait que j'avais loupé le coche. En même temps, je l'avais plutôt esquivé le coche, car je vous avouerai que toutes ses révélations obscènes ont quelque peu fragilisé mon image du sexe : "tiens hier avec une copine et on voulait trouver un jeune un peu comme toi, purée qu'est-ce qu'on l'a bien sucé" - "ben ce soir j'y serais bien allé mais quand je sors toute seule j'aime moins les soirées gangbang"... Oui.

Je n'étais pas prêt psychologiquement. Alors j'ai un peu cogité là-dessus, puis j'ai pensé à ma libido. Par conséquent j'ai aussi pensé à mon ex, avec qui notre relation n'était pas grand chose de plus que du cul enrobé de fesses. Mais elles furent de bonnes fesses, et le sexe du bon cul. Bref, j'étais complètement excité depuis plusieurs jours...
Aph à son ex lorsqu'il avait atteint le summum de son excitation insatisfaite depuis plusieurs jours hier soir a écrit :[...]ça te dit qu'on aille se boire un verre en mode détente demain ?
Ce qu'il se passait dans ma tête ce matin : putain j'ai craqué...
Elle était ravie, ça faisait plusieurs fois qu'elle aurait aimé qu'on se revoit : ok...

Cette fille n'a pas d'autres "tonalités" de communication avec les hommes que celui de la séduction, aussi je me suis dit que ça serait intéressant de la revoir après plusieurs mois et l'évolution acquise. C'est devenu tendu (du string) assez rapidement, puis on a finalement passé quatre heures ensemble... D'ailleurs, y-aurait-il seulement eu un mot échangé sans sexualisation ? Non, elle ne peut pas, je viens de vous le dire suivez un peu merde. C'était très intéressant. Et très excitant, mais soit. C'était déjà du sexe en fait. EDIT : dans le mémo je voulais dire qu'aujourd'hui j'avais grandement compris sur la tension sexuelle grâce à elle...mais ça serait long pour ce post, du coup on se cantonnera au récit.
Aph à Ex a écrit :- Bien, je te laisse ici
- Dac, c'était un plaisir :)
*chaude bise*
*Ex caresse le torse de Aph*
Dans l'après-midi, j'avais eu une petite surprise :
Damas dans l'après-midi a écrit :Coucou, si tu es en ville ou sur les quais fais moi signe... blablabla
Elle aussi m'avait caressé le torse lors de notre dernier au-revoir, serait-ce un signe plus qu'explicite de puissante envie sexuelle des filles qui n'en peuvent plus de sexe ? Connaissant le premier énergumène, ça se tient, sachant ce que me raconte le second, ça se tient aussi. L'avenir validera ou non cela.
____________________________

- Lili ne m'a pas répondu alors que je lui avais proposé un rendez-vous lundi ou mercredi. Elle répondra peut-être demain...

- Ava, ma chère Ava, je vais la relancer après avoir terminé ce post, ou demain matin, je vais voir. Remarquez, on avait déjà plus ou moins prévu le truc :
Ava répondant à un dévoilement d'intérêt mortderirisant sur la folie de cette félée qu'elle est de la part de Aph a écrit :- Oh non, ça veut dire qu'il va falloir se revoir. J'espère que blabla...
Maintenant j'aime bien envoyé un petit message marquant mon intérêt après les rendez-vous quand j'ai vraiment apprécié. Ça me semble naturel et c'est même souvent mieux accueilli que je ne l'aurais pensé.

- Ex veut visiter mon appart... ça aussi c'est l'odeur de la défaite, d'un certain côté.

- Damas part demain et moi en milieu de semaine. Donc on ne se reverra que la semaine prochaine.

-
relance à Martinette, la styliste a écrit :Salut Martinette, Lyon ne te manque pas trop ? J'ai un petit souci, c'est que mon swag est tombé dans le Rhône alors... bises :)
Tu ne daignas pas donner réponse ?! Je ne conserverai donc que le souvenir de ton éclatante beauté... Ne t'en fais pas, ça m'ira Martiti.

________________________

Finalement si j'ajoute ce que j'avais prévu en introduction ça va devenir bien long... Puis je passe le week-end avec une bonne amie alors ça bougera peut-être moins que je ne l'escomptais cette semaine. Je m'éclate bien en tous cas.

++ !

EDIT : ce moment où tu te rends compte qu'à défaut de te casser les couilles, elle les gonfle... est rigolo.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 24.07.17, 10h03 par valll

Car il est aride et avide, mais seulement d'espoirs. Celui pour qui bats le jour l'esclave en lui, il tue et hurlera la nuit pour toujours. Il cache une épave encrée coulante, et elle contient quelques trésors, des écritures noires ou sanglotantes qui suffisent à faire reculer sa mort peut-être. Alors elles s'en vont l'âme d'épave âcre faite d'un cœur coulé de bronze, ou bien d'une pépite d'amour de l'autre, en tous cas moins légères qu'à l'aller, pensées retour dures à avaler.

L'insatiable et infâme surgit même maintenant de jour. Il joue avec mon âme, dormante et qui se sent seule, enlacée dormante encore seule, et en douceur malin et habile il la glisse jusqu'au linceul. Isolé, il avait tissé sa toile car il voulait piéger la bête, l'idiot aveuglé par la lumière, du plaisir de la vie, finit par écraser son désir comme un animal avale une poussière.

La paix a été déclarée, une nouvelle guerre se prépare.

Ça peut paraître noir comme ça, mais c'est plus imagé qu'il n'y parait, pas d'inquiétude. Passons...

______________________________________

Et bien finalement ça sentait fort, mais j'ai pas marché dedans. L'odeur de la défaite. Ça vous revient ? Pas d'ex, pas de plan cul, et pas de cul. Combo ! Gagnant non, perdant, non plus.

Alors que s'est-il passé ?

...

J'ai passé un super week-end avec ma pote. Visites, balades, sorties, sport, activités... la totale à plus de 50 balles ! Par conséquent, j'avais un peu mis de côté mes affaires sentimentales durant ce temps. Et j'en ai aussi profité pour lui présenter de bons amis de l'adolescence, et l'un de mes meilleurs amis d'enfance :
Aph à son pote d'enfance qu'on appellera Boun a écrit :- Tu fais quoi pendant le reste de tes vacances ?
- Hmmm. Je viens chez toi !!
Bien. Bien.

C'est avec lui que j'ai grandi, si l'on veut. Et bien qu'on soit complètement différents l'un l'autre, nous partageons une sensibilité qui nous rassemble. Une soirée dans un bar...

Acte 1 : j'aborde des groupes de (jeunes) filles, qui m'envoient toutes en beauté sur les roses. Hommage à ces deux petites qui s'en allèrent, et glissèrent en partant un petit mot à l'oreille de Boun :
On a laissé un mot pour ton copain sur notre table
"FUCK YOU", écrit avec des allumettes, c'est ti pas mignon ?

C'est ce qui a commencé à bien nous faire rire. J'ai donc enchaîné quelques groupes pour continuer tout ça, invitant chaque fois quelqu'un avec moi, et repassant à ma table par intermittence pour enfiler des bières et lâcher des conneries. Je ne bois pas trop d'ordinaire, je dégueule plus de conneries que je n’en avale disons, et j’ai pas besoin d’en boire beaucoup pour me désinhiber non plus. De sorte à ce que ce soit le cas assez rapidement ce soir là.

Acte 2 : On rigolait tellement à notre table qu'une table voisine commençait à nous interpeller : "Nan mais les mecs qu'est-ce qui vous fait autant rire ? Faîtes profiter !!".

Ok.

Je commençais à me lever vers eux, lançant quelques perches qui lancèrent un bon élan, quand une autre table se demandait ce qu'il se passait et m'appelait à son tour ?!? J'ai eu un petit moment de bug, puis Je me suis senti obligé d'en faire profiter tout le monde, surtout de me positionner au milieu de l'allée du bar, et d'attirer l'attention des attablés ; logique. De ce que je peux vous en dire (et donc de ce qu'on m'en a dit), c'est que les chutes du Niagara débitaient moins d'eau à la minute que ma bouche des horreurs qui font honte rien qu'à les entendre. Un petit numéro qui dura... longtemps. C'était la troisième fois de ma vie que ce genre de chose se produisait. Un sacré délire (littéralement). Dans l'euphorie tout passe...

Et c'est encore ainsi qu'une jeune femme finit par s'incruster avec nous. Mon pote m'avait déjà dit qu'elle me matait à fond lorsque nous allions auparavant aborder des groupes de filles. Je l'ai un peu forcée à venir, c'est sûr... mais pas à rester !! Ses potes (5-6) se sont tous barrés en fin de soirée, longtemps après que nous ayons joint nos tables, et que ma coudée frôlait frénétiquement La Star.

Bref, j'en suis navré et j'en ai un peu honte, mais j'en ai très peu de souvenirs...J'en reçu néanmoins beaucoup de témoignages... qu'on se passera également d'expliciter.

__

Le lendemain, on se retrouvait avec Ava, à l'aide de quelques devinettes. Je l'aime bien. Non. Beaucoup. Nous nous sommes embrassés fougueusement à la fin de notre entrevue.

___________________________
Comment faire court…hmm. On s'en passera encore.
Aph à Ava a écrit :- Donc finalement vous êtes bien différentes, tu as quand même une hygiène de vie plus saine.
- Ah non ! Elle aussi est très saine, ...
- Nan mais je voulais dire niveau MST ?!
Mouais.

Ce rendez-vous m'a confirmé ce que je pensais sur le kino. Pas besoin dans mon cas... je comble avec le verbal (attention je ne dis pas que je suis bon, ça je ne fais que le penser). Quand elle me dit qu'elle fait de la danse, je pense aux parades amoureuses, à l'expression du corps, et aux pigeons que nous avons vu s'accoupler à notre premier rendez-vous. Quand elle me dit qu'elle aime la nature, je pense au reportage sur l'archéologie expérimentale qui m'a donné envie de faire une séance de Yoga nu, et à la notion de bien-être. En fait, quand elles m'excitent ça vient vraiment tout seul...

La Star m'intrigue beaucoup elle-aussi. Hâte qu'elle rentre.

++ !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Cool le 29.07.17, 11h33 par valll

Je garde la mémoire de ceux qui élevaient jusqu’aux nuages,
Les mots depuis leurs lèvres qui écrivaient brûlantes ces images,
Parlantes illusions troubles, fleurs du paradis noir du bagne,
Mots mirages crevant le cœur dans le jardin du désespoir.
C'est la cinquième roue du carrosse mon bonheur, ma dernière impatience...
Ça me ferait bizarre qu’elle se meurt, et même un peu peur qu’elle m’attende.
Déserteur de violence.


Ci-gisent : Myray et Scartfesses - violeurs de papier hygiénique.
___

Ma ville se transforme en boloss-land… Et pourtant j’aime bien shlagiser le ter-ter. Celui du tier-quar ici où chasse, ou schlass le schlag pour choper son kebab. Car c’est un chasseur de l’ombre mes amis ! D’identité tuées entre intimes... Émasculé de ses racines et plus encore, des principes qu’il devine comme un cancrelat une énigme.

Ci-gît : Vincent Hallal – tacosteur de viande à l’ail perdue

Toute interprétation sera douteuse, surtout honteuse... et bien sûr nauséabonde. *Sûrs ceux...qui sont loin de chez eux...*

Note importante : « schlagiser le ter-ter » est une marque déposée.
___

Bien. *C’est pas la chèvre Molly qui dira que ses chevilles enflent, sacrée cavale avec ses copines cabris ! Et en parlant de chevilles qui enflent :*
Aux WC, et après avoir ôté sa petite culotte, La Star a écrit :- Mon dieu, c’était vraiment un truc de fou !!
C'est donc en toute simplicité que Aph a écrit :- De quoi ? L'odeur la défaite ?
...
En réalité et avec la plus grande humilité, Aph a écrit : - Appelle-moi Aph stp, je vais me sentir gêné sinon.
Oui, je me disais vivement qu’elle rentre, et enfin j'ai trouvé quelques photos. « La mémoire revient mes potos se trompent !  Maintenant je veux ses beaux seins et son bas-ventre. »

La Star, nous te renommerons du plus digne nom de Séléné. J'ai hâte que tu rentres (ter).
________________

Parfois, je m’envole un peu quand je prends mon élan ou que je tiens les rennes ! *parole de zoophile !*. Ava, ma chère Ava... Av... à ... à .... à demain.

________________

Damas ?! *Damas qui mousse n'amasse pas foule.*

________________

Date et signature :
Turfu - Maître Troll






Je me disais qu'en écrivant n'importe quoi ça allait venir...
En fait non.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like ! le 04.08.17, 14h10 par mistermint

EDIT : c'est que ça partait en couilles.

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre