Database!

Note : 114

le 16.10.2018 par Nonchalance

104 réponses / Dernière par Nonchalance le 24.02.2022, 23h59

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Y a pas a dire... les meufs ont un vrai truc avec les artistes :)

En te lisant j’en connais un paquet qui vont aller écrire des vannes et apprendre à chanter, danser, ou jouer du triangle :)


Arrête le porn. Et profite de ça ! :)
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Après être monté plusieurs fois sur scène, passé un certain cap, le monde extérieur commence à ressembler à une scène. Ça peut sembler assez neutre comme ça mais les comédiens en jouent tout le temps pour être le centre d'attention d'un public, même si le public ne participe pas sciemment à l'acte. Et le spectacle que donne ces comédiens peut être comique, tragique, dramatique, absurde...

Dis autrement, quand t'as l'habitude de monter sur scène, tu vois des choses que les personnes qui ne le font pas ne voient pas et tu te prends à utiliser le monde extérieur comme ta propre scène. Et certains artistes utilisent cette capacité pour faire des choses borderlines, voir très louches. Beaucoup de comédiens utilisent des gens qui n'en ont pas conscience pour tester sur eux des choses qui ne sont pas toujours très saines, du genre provoquer une personne pour voir comment elle va réagir ou essayer de lui faire ressentir un sentiment par tous les moyens possibles.

Ça commence à m'arriver de temps en temps, et j'utilise surtout cette capacité pour aborder des femmes. Dans la plupart des situations, je n'ai plus la pression pour le faire et je m'en fous du résultat. Je peux simuler l'énergie, je peux simuler le plaisir, je peux simuler cette fameuse connexion que j'ai cherché pendant si longtemps... Ça me perturbe parce qu'il n'y a toujours pas d'envie réelle, il me reste seulement du désir pour un corps. Si je n'étais pas contre, j'irai sans doute aux putes. Les seules femmes qui provoquent de l'envie chez moi, ce sont mon PC d'il y a quelques mois et mon ex d'il y a quatre ans. Et ce n'est pas normal, je n'aime pas du tout ça!

@Balzac À tester si je trouve un plan cul mais j'ai pas eu de chance pour tester cette direction pour l'instant.

@Jalapeno Je suis extrêmement perturbé par la façon dont je vis mes relations en ce moment et j'avais besoin de l'écrire pour mieux être éclairé mais mon prochain field report aura du croustillant, promis.

@The_PoP C'est la scène qui m'a changé. Les autres arts, je les pratique depuis longtemps sans qu'il n'y ait de déclic... Mais oui, pratiquer une activité de groupe qui travaille l'expression de soi est un bon stimulant et crée des opportunités!

Foudroyé dans mon élan de développement personnel par la crise sanitaire... ou pas. C'est sûr que niveau cul ça a pas été là joie cette année alors que j'avais enfin eu un déclic mais contrairement à beaucoup de personnes autour de moi, j'ai bien vécu la crise. Disons que j'ai l'habitude de l'enfermement, je vis dans ma tête depuis bien trop longtemps. Le secret, c'est de s'aimer et de s'accepter. Ce n'est pas toujours facile certes. Jésus disait: "Aimons nous les uns, les autres!" Je pense qu'il était beaucoup trop ambitieux. Aimons nous nous même et détestons les autres cordialement, ce serait déjà pas mal.

Je voyais toutes les opportunités que j'avais chercher se refermer devant moi. Pas de formation radio. Pas de formation data. Pas de formation en marketing digital. Pas de job en assurance. Ni en en vente. Pas de job, l'entretien s'est bien passé mais vous ne souriez pas assez.

J'ai fini par devenir gardien d'immeuble. C'est pas mal comme taf. Oui c'est mal payé. Oui, je me lève très tôt le matin et je déteste me lever très tôt le matin. Oui je travaille parmi les déchets -même si c'est pas très gentil de traiter les locataires de déchets. Mais en vrai je suis payé 20h de travail productif. Le reste du temps m'appartient (presque).

J'ai enfin mon appart. Il n'y a rien dedans. Pas de meubles, très peu d'électroménager et je dors sur un lit de camp - c'est plutôt agréable d'ailleurs. Qu'est ce que je dors bien! Qu'est ce que ça m'avait manqué d'avoir mon chez moi !

Je vis avec mon cousin. Bientôt avec ma tante également. C'est un peu pour eux que je fais ce que je fais en ce moment. C'est un peu pour ma famille que j'ai fait autant de sacrifices dans ma vie. J'ai laissé mon projet de boutique d'alimentation à mon oncle, il le fait encore tourner et grâce à cette boutique, ils mangent et vivent décemment. Mon cousin a eu son master grâce à moi, j'ai payé ses études. L'autre a eu sa licence, j'ai payé ses études. Un autre encore est venu étudier en France en provenance d'un pays du tiers monde. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de faire venir quelqu'un en France à partir d'un pays du tiers monde, mais c'est pas du gâteau. Il vit chez moi maintenant. Les deux tiers des profs oublient de mettre leurs cours en ligne ou de lui envoyer une invitation pour les CM.

J'aime bien ce que j'ai fait. J'aime bien ce que je fait. Je suis content d'avoir participé à l'amélioration des conditions de vie de mes proches. Avant je m'en foutais de tout, maintenant je me sens utile et j'ai un but clair et défini dans ma vie.

Mais bon c'est pas très sexy. Tu peux pas vendre sur Tinder le fait que tu t'occupes du mieux que tu peux de ta famille et que t'as plus de responsabilités qu'un jeune papa à trente ans sans avoir jamais enfanté un seul mioche. Ça fait beaucoup à digérer d'un seul coup pour les femmes que je rencontre : j'ai un boulot qui fait pas rêver (t'as presque envie de détester être utile à la société quand on te prend de haut parce que t'es gardien d'immeuble), je vis avec ma tante et mon cousin du bled, j'ai pas un rond parce que je dépense tout pour aider les miens et en plus je bande pas au pieu sans plusieurs sessions laborieuses ou la prise d'un médoc qui me file une migraine du démon. Je comprends la collection de râteaux que je me suis pris ces trois derniers mois, j'aurai pu me reconvertir en jardinier si je n'avais pas été aussi allergique au pollen.

Enfin, tant que je peux me retrouver au pieu avec une nana qui me plaît. Mon con ne fonctionne pas mais je me débrouille assez bien avec mes doigts. Je demande aux meufs de m'appeler Dora L'exploratrice après! Ça les fait rire. Ça me fait rire.

Mais les algo des sites de rencontres m'ont abandonné, j'ai beau recréer mon profil sur différentes applis, je ne matche plus. Pourtant, c'était la fête il y'a quelques semaines (enfin, pour moi, j'avais jamais eu autant de succès). Le retour du beau temps sans doute, COVID ou pas COVID, les gens veulent sortir et faire des rencontres en vrai. Ou peut-être que j'essaie de me rassurer pour ne pas trop avoir les boules.

Retour à la branlette pour pas exploser, c'est dommage quand je fréquente des femmes, j'ai plus envie de me branler ou de regarder du porno. Ce serait bien si ça pouvait arriver plus souvent.

On retentera dans quelques semaines, en attendant, essayons de se faire beau gosse à coup de pompes et de tractions pour faire oublier aux femmes que je ne pourrais pas les suivre dans leurs voyages à l'autre bout du monde ou aller bruncher tous les dimanches pour 30€ par brunch.

Je m'en fous d'abord, je suis né sur une île au soleil et avec des cocotiers et où que je sois, c'est toujours ensoleillé. Même quand on est enfermé pendant un an avec soi même et ses démons.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] T'inquiète le 13.03.21, 08h02 par Jalapeno
  • [+1] Détends toi le 14.03.21, 05h49 par Onmyoji
  • [+1] Courage le 14.03.21, 15h05 par Esope

Belles réalisations Nonchalance, ça inspire clairement le respect surtout pour ceux qui suivent ton journal depuis longtemps.

Ça fait plaisir à lire.


Par contre je pense que tu peux upgrader tout ça en changeant de regard un peu sur toi et tes accomplissements.
Partout autour de moi je vois des nanas valables et intéressantes s’accrocher et batailler avec des mecs qui ne font juste rien.

T’es réalisations t’appartiennent et effectivement si tu peux les laisser deviner, tu ne peux pas les mettre en avant de manière directe au risque de paraître manquer d’humilité ou de donner l’impression d’étaler ton intime sur la place publique. Ce qui fait clairement attention whore.


Donc si je reprends les choses une par une :

- tes problèmes de bandaison ne les regarde pas. Ça ne peut pas être un frein pour elles puisqu’elles l’ignorent. Ca ça se joue entre toi et toi. Mais ça joue pas sur tes matchs.

- ton statut social : pourquoi ne pas simplement mentionner tes expériences passées. C’est malheureusement clair que gardien d’immeuble ça va pas les faire rêver à priori. Mais pourquoi ne pas juste te dire entrepreneur, ou en cours de reconversion. Bref anticipe sur ton parcours futur, ou garde l’image de ton parcours passé. Peu importe finalement. Présente simplement les choses si on te demande comme un boulot transitoire. Et parle de tes projets, de tes envies, de ta vie intérieure. Ou de ta famille et de ton engagement social.

- pour le fait de vivre avec ta tante et ton cousin c’est clair que pour organiser un rdv chez toi c’est claqué. Mais pas mal de nanas préfèreront de toute façon que tu ailles chez elle. Ça c’est juste un pb de logistique en fait, ça n’a jamais empêché les lycéens de se pécho


Globalement je veux pas avoir l’air de te donner de leçons, mais pour reprendre ce que tu as pu dire : aimes toi. Tes réussites et tes échecs. Regarde les en face, apprends à en parler. Apprends à parler de tes projets et de tes envies.
Cela marchera. Mais cela ne marchera pas avec toutes les femmes. Oui pour celles qui brunchent à 30€ ou qui veulent faire le tour du monde ça va être souvent rédhibitoire. Mais des nanas plus terre à terre il y en a plein. Des nanas en galère de thunes et qui vont comprendre ta galère il y en a un paquet. Et probablement aussi intéressantes/belles/bandantes/marrantes que les autres, le mérite n’ayant que peu a faire dans le niveau social.


Mais pour cela il va peut être falloir bosser sur tes « ambitions » et rêves. Parfois l’humilité dans les rêves permet d’aller plus loin que de rêver la lune. Accepter peut être que ton bonheur ne sera pas avec une rolex autour du bras mais avec tes proches, que ta nana ne sera pas suivi par des milliers de mecs en chien sur insta mais qu’elle aura plein d’autres super qualités. Ne rien t’interdire en somme mais ne rien idéaliser non plus. Aimer ce que tu es déjà pour aimer ce que les autres peuvent être seulement. De mémoire t’avais été assez heureux, bien baise et épanoui finalement avec la nana avec qui tu ne voulais pas être en couple pour autant. Il y a peut être un truc à creuser la ?


Mais il y a plus de question de milieu social dans tes problèmes je pense que de vraies difficultés...

Je sais pas si c’est clair, pardonne le pâté écris au réveil sur mon téléphone.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 13.03.21, 08h02 par Jalapeno
  • [+1] A lire le 13.03.21, 09h44 par Bumble
  • [+1] +1 le 14.03.21, 15h08 par Esope
  • [+1] T'inquiète le 15.03.21, 21h31 par Nonchalance
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Tu te mets quand même une belle pression de ouf alors que c'est juste une question de présentation. Tu es beau gosse, et ça personne peut te le prendre. Tu améliore ça par de l'exercice et toutes les meufs qui veulent un plan cul te sont acquises.
Tu es plein de ressources pour trouver des activités (si tu veux une formation data qui se fait à distance j'en ai au moins une en tête et doit pouvoir en trouver 2 ou 3 universitaires ou pas qui se font encore en ce moment, qui cherchent à profiter des cpf etc. Suffit de demander, souvent tu restes trop avec tes problèmes sans chercher plus d'info parce que tu es fataliste).
Pour avoir fait des années de job étudiants pendant mes années d'études et y en a un peu plus que la normale, c'est sûr que ça n'aide pas. Mais tu peux simplement dire quel est ton projet et "en attendant". Moi ça a changé direct dès que j'ai pris conscience de la force que ça nécessite de poursuivre des choses à long terme quand tout le monde se concentre sur le court terme. Et aussi de faire ce qu'il faut, qu'importe le prix. Si tu le vois sous cet angle, oui ton affaire de famille est impressionnante. C'est pas "j'ai x personnes à ma charge" qui gêne. Sauf pour les nanas qui veulent un mec pour les arroser ou celles qui pensent que tu vas dépendre d'elles, ou que tu es un mec perdu qui va rien faire de sa vie. Ça montre que tu as un projet, de la ressource, et ça filtre les meufs qui sont vénales ou "chères à fréquenter" qui pensent que tu suivras pas, mais la nana qui vise long terme et qui sait qu'un mec qui est un bourreau de travail peut accomplir plein de trucs, elle peut miser sur toi (et là c'est plus de la vénalité vu que ça n'a rien de concret, c'est juste qu'elle sait que dans une relation vaut mieux être avec quelqu'un qui sait se bouger le cul qui est déter et cède pas à la premiere difficulté et qui est suffisamment impliqué pour pas te lâcher si tu as un problème, et quand tu es quelqu'un qui fait ce qu'il y a à faire pour ceux que tu aimes tu es comme ça. Donc c'est plutôt vendeur pour les bonnes personnes en fait. Bill Gates et Bezos ont pas monté leurs empires en brunchant mais en mettant les mains dans le cambouis).
Pour les voyages, pour l'instant c'est niqué. Et de toutes façons les "j'aime les voyages" elles aiment surtout qu'on les leur paie, d'expérience. Donc c'est pas "les suivre", et même avec du fric t'as pas envie d'une meuf comme ça, ou alors de manière très circonscrite comme apéritif. Pour les brunchs, tu peux profiter de la situation pour proposer la version artisanale où tu te fais pas assassiner par le restau pour la moitié du prix en se baladant dans des parcs ou autres.
Et pour tes problèmes, travailler son cardio c'est la base, ça aide toujours à moins d'avoir un autre problème physique, parce que c'est de là que vient la puissance de base et la constance (ton coeur c'est la pompe). S'il y a rien de neurologique, c'est certainement très psychologique, cf certaines histoires passées. Alors dire ça n'aide pas parce qu'on aimerait avoir un contrôle total sur l'effet de nos pensées sur le corps mais ça marche pas comme ça. Médite, détends toi parce que t'es vraiment pas moisi comme gars niveau situation et intellect (entrepreneur/gardien d'immeuble c'est mieux que fils à papa, "j'ai vendu mon affaire à l'étranger et je suis en train de reprendre mes études" sans parler du fait que c'est à l'arrêt, ça fait pas perdu dans la vie) donc arrête de te dénigrer et te foutre la pression, puis si tu as d'autres talents c'est encore un plus. Quand aux médocs, si mes souvenirs pharmacologiques sont exacts, tu as une autre version qui a moins d'effets secondaires en termes de céphalées. Tu as peut-être aussi une dose trop importante. Si les comprimés sont sécables essaie une demie dose (s'ils le sont pas nécessaire pas il y a probablement un enrobage dont l'effet serait annulé par une section). Les migraines sont ici causées par l'excès de ce même NO qui cause la relaxation veineuse nécessaire à l'érection (pour bien bander, même physiquement il faut être détendu, paradoxe). Le fait que ça marche avec médicament prouve qu'il y a pas de problème physique, si ce n'est neurologique mais c'est peu probable. Donc c'est surtout ton stress de fond qui aide pas. Le dire c'est te culpabiliser et ça aide pas, sauf si à partir de là tu fais en sorte de te détendre, prendre un (1) verre avant, faire du sport, méditer, améliorer vraiment ton image de toi (parce que tu peux avoir confiance dans tes capacités sans te faire confiance, ou en étant en conflit avec toi-même).

Pour le reste, tu me sembles pas avoir d'attentes démesurées, donc non ne les revois pas à la baisse. J'ai toujours tendance à voir les gens qui abandonnent leurs idéaux non comme des pragmatiques (tant que ce qu'ils souhaitaient était réalisable) mais comme des gens qui ont renoncé et essaient de se convaincre à coup de pseudo philosophie genre "l'argent ne fait pas le bonheur" (mais sans argent c'est quand même beaucoup plus difficile quand tu es pas dans une société où un milieu peu exigeant en termes de moyens, et puis tout le monde est pas fait pour vivre dans un cabanon à passer sa vie à pêcher ou faire de l'artisanat, la majorité se contenterait bien plus facilement de "plaisirs évidents", matériels: belle maison, belles fringues, activités qui coûtent du blé. Même si la majorité des gens n'a pas le goût pour ça, d'ailleurs. Les gens rêvent de choses qu'ils ne pourraient assumer vraiment en vrai mais qu'importe. Si tu les mets dans une cabane à Cuba avec du Compai segundo en fond ils seront pas philosophes juste dégoûtés), ou de "c'est pas la beauté qui compte" (non c'est sûr parce que la personnalité c'est beaucoup plus important au long terme, supporter une connasse juste parce qu'elle a un beau cul c'est l'erreur de beaucoup de gars, mais toutes choses égales par ailleurs tu prendras toujours le partenaire le mieux gaulé ou le plus beau. À moins d'être Max Boublil et d'aimer les moches parce qu'elles sont plus cochonnes et parce qu'on peut pas te les piquer;) Sinon faut qu'elle te fasse bander, physiquement, et ça y a déjà largement de quoi faire sans chercher de l'insta girl filtrée. Aussi ces meufs là ont souvent des mecs, et ce sont pas tous des gars du milieu ou des profs de fitness, barmen, ou beaux gosses riches ou photographes. Pour connaître quelques nanas qui font du youtube et du twitch et quelques mannequins pros, leurs mecs font pas forcément rêver. En fait les seules qui ont des mecs du stéréotype susmentionné ce sont celles qui sont anciennes actrices pornos ou celles qui sont pures insta girls à la base et orientées modèles érotiques. Et ça manque pas, ce sont elles qui sont toujours dans les plans commerciaux les plus chelous, etc).
Si tu sais ce que tu veux, tu as l'air d'avoir assez de force et de détermination pour pas t'arrêter en route et pour pas en dévier alors continue. Ça va venir. Ou plutôt, tu vas y arriver.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Sympa :) le 14.03.21, 17h52 par voucny
  • [+1] T'inquiète le 15.03.21, 21h30 par Nonchalance
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Salut @Nonchalance, je découvre ton journal et je suis impressionnée par ce que tu fais pour ta famille. Tu n'as pas l'air de prendre conscience de l'énergie qui se dégage de ce que tu fais, qui n'a rien de facile et qui est tout à fait honorable.

Je ne me permettrai pas de commenter ta vie amoureuse mais sur les formations de marketing digital je suis d'accord avec @Onmyoji, il y a plein de formations de marketing digital disponibles sur internet gratuitement.

En cherchant sur internet j'ai trouvé ces deux sites :

1) https://www.marketing-management.io/blo ... -marketing

2) https://www.e-marketing.fr/Thematique/d ... 256674.htm

Sur les formations universitaires/ d'école tu peux demander à faire de l'alternance pour que ton entreprise paye ta formation à ta place. Le salaire n'est pas très élevé mais l'avantage c'est que en ce moment avec le COVID 19 les petites entreprises recrutent beaucoup en alternance du fait des aides d'état qui les encouragent à embaucher plus de jeunes. Avec ton profil, tu peux mettre en avant ton expérience et ta volonté surtout si un rencontres un recruteur qui est prêt à parier sur ton potentiel.

Les avantages de travailler en petite entreprise sont nombreux car tu peux toucher à tout, acquérir des expériences significatives et te voir confier des responsabilités plus grandes qu'en grande entreprise, qui pourront te servir quand tu souhaiteras reprendre tes projets d'entrepreneur. L'autre avantage c 'est que cela peut te permettre également de te constituer un réseau qui aura la même mentalité que toi en t'entourant de personnes qui pourront à leur tour t'aider dans ta reprise d'activité.

Si tu as peur de ne pas avoir les diplômes suffisants, ces 4 sites permettent d'avoir des certifications qui sans être des diplômes d'état peuvent traduire par des faits objectifs ta volonté en langage de recruteur sur un CV :
1) https://edflex.com/
2) https://www.fun-mooc.fr/
3) https://openclassrooms.com/fr
4) https://fr.coursera.org/

Je ne suis pas dans le marketing, mais souvent le contenu gratuit est disponible sous la forme de Livres Blancs.

A partir de la théorie que tu auras acquise, tu peux te lancer dans la création de ton propre site si tu as du temps et mettre toutes ces choses sur ton CV. Le site WIX (Cf lien ci-dessous) peut te permettre de créer ton propre site de e-commerce sans savoir coder, de façon totalement gratuite. La seule partie payante intervient pour valider le payement de tes clients. Pour l'avoir testé c'est super intuitif et c'est très pratique (il y a des outils d'analyse de ton audience utiles comme la relance des paniers abandonnés de tes clients qui n'ont pas finalisé leur achat. Je ne connais pas bien tout ça mais le site WIX propose ses propres outils de CRM en plus de Google Analytics).

https://www.wix.com/

Avec des connaissances juridiques sur la création d'un site de e-commerce (quoi mettre dans les conditions générales, la gestion des cookies), une plateforme pour créer ton site sans savoir coder, un site pour proposer du contenu attractif comme CANVA (cf site ci-dessous), et un local pour stocker ta marchandise, après avoir fait ton analyse de marché etc je pense que tu peux acquérir une expérience à moindre coût sans compter les aides d'états de type Bpifrance, la Chambre de commerce internationale aux entrepreneurs qui lancent leur entreprise, et dont les conditions de prêts + subventions sont particulièrement avantageuses en période de COVID à condition de faire un business plan solide.

https://www.canva.com/

Je ne retrouve pas le nom d'un site de freelanceurs "particuliers" qui proposent leurs services gratuitement ou à un prix largement abordable, sur des disciplines pas forcément académiques et sans diplômes particuliers. Certains proposent des cours de marketing digital gratuitement d'autres proposent des cours de musique, des cours de tout et de n'importe pour arrondir leur fin de mois.

En fait en cherchant bien il y a vraiment plein de trucs gratuits sur internet surtout depuis ces 5 dernières années. En tout cas, quand/ si mes cryptos m'auront rapporté un certain montant d'argent j'espérais lancer mon propre site de e-commerce pour faire un maximum d'erreurs en étant jeune, sans enfant à charge et capable de rebondir sur mon essai s'il venait à échouer. J'ai déjà pas mal exploré mes opportunités, j'attends juste de trouver le bon produit à commercialiser pour me lancer et acquérir une compréhension concrète de la réalité d'entrepreneur.

Du coup je ne prétends pas te donner des conseils mais plutôt une proposition d'outils que j'ai trouvés intéressants. :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Merci ! :) le 15.03.21, 21h31 par Nonchalance
  • [+2] Pertinent le 15.03.21, 23h01 par FK

Salut Nonchalance, je suis comme Gafano: je ne te connais pas mais tu as gagné mon respect. T'occuper de tes proches, c'est être responsable, altruiste et en plus ça montre que t'es quelqu'un de bien. Oui ça ne sert à rien pour chopper un plan cul sur Tinder, mais c'est autrement plus important.

Pour l'aspect formation: si tu es employé et que tu cherches une reconversion mais que financièrement ça coince, tu peux regarder du côté des OPCA: plusieurs amis ont été rémunérés par un organisme pendant la durée de la formation.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 15.03.21, 20h44 par Gafano
  • [+2] Merci ! :) le 15.03.21, 21h29 par Nonchalance
  • [+1] En effet le 15.03.21, 22h21 par Onmyoji

Hello,
je te connais pas personnellement, mais l'idée que tu puisse être structurellement / systémiquement coincé malgré les qualités et le QI que tu laisses entrevoir me désole.

Tu parlais de formations en marketing digital.
J'ai un pote qui n'a pas fait beaucoup d'études et qui se sent enfermé dans ses possibilités : je vais te dire la même chose qu'à lui.

Une branche du marketing digital dans laquelle tu peux te former facilement, entrer facilement et t'élever facilement, c'est la gestion de campagnes pub sur réseaux sociaux et moteurs de recherche ("social ads" et "search").

L'idée c'est de te former / familiariser à l'aide des nombreuses ressources accessibles gratuitement en ligne, ou à coût dérisoire (et qui t'apprnedront pareil voire + que les formations coûteuses, y compris en école) pour apprendre à créer et piloter (comprendre : surveiller et optimiser) des campagnes de pub pour des clients sur Facebook, Whatsapp, Instagram, Google, etc.

Dans le but de pouvoir entrer en tant que débutant - junior mais motivé, preuve étant tes efforts d'autoformation - dans une agence, qui t'apprendra le reste. D'abord, à salaire minimal, mais si tu t'accroches, tu pourras évoluer, et surtout, apprendre des tonnes et des tonnes (vois ça comme une formation où c'est toi qui es payé). Passé un certain temps, tu pourras soit continuer à monter au sein de la même agence, soit aller voir ailleurs, voire, te barrer avec une partie de tes clients et monter ton truc à toi et développer une activité où le ratio temps passé / montants encaissés est très avantageux.

Tu peux vraiment te former à ça en ligne : c'est pas sorcier, c'est de la logique pure, et de la prise en main d'outils divers et variés. Y'a vraiment pas besoin de faire une école / une formation officielle pour ça (qui sont les grandes arnaques de ce siècle). Tout est en ligne, gratuit ou pas cher.

Si tu parles anglais : https://fr-fr.facebook.com/business/learn
La plateforme de formation gratuite de Facebook. Abuses-en. Essaie d'en arriver au point où tu pourrais passer les certifications : sur un CV ça fait une grosse grosse diff.

Et sinon, si tu parles pas anglais, YouTube.

Et Udemy : on y trouve des contenus anglophones et francophones. Il y a à boire et à manger, de la qualité et des trucs médiocres mais : si tu focalises sur les formations bien notées (4.5 minimum, voire 4.7), par beaucoup de gens, pas trop anciennes, tu trouveras de la qualité. L'astuce étant de ne jamais payer plein pot, mais d'attendre les périodes de promo où tout passe à 9€.

+ écoute les échantillons gratuits pour te faire une idée de la voix & intonation du formateur (certaines voix sont robotiques ou soporifiques, ça laisse présager rien de bon)

Si tu peux pas te le permettre, mets les de côté et fais moi signe quand ça passe à 9€, je te ferais un PayPal.

Les mots clés sur lesquels te focaliser
- Facebook Ads (campagnes de pub diffusées sur FB et réseaux contigus : Instagram, Whatsapp, ...)
- Facebook Business Manager (le nom de leur outil de pilotage de campagnes, c'est à ça que tu veux te former)

J'ai regardé vite fait : les contenus en français sont plutôt limités; l'abondance réside clairement plus côté anglophone, comme pour tout le reste.


Je te déconseille en revanche tous les miroirs aux alouettes "dropshipping" et "devenez web entrepreneur ( = homme orchestre) avec ma formation". C'est des contenus bâclés, superficiels, qui omettent de dire que pour faire de l'argent sur Internet, il faut être très affûté, avoir un capital initial (pour le dropshipping : pour les coûts de setup : comm, outils, ...) et y consacrer de nombreuses heures pour espérer décoller).

Focalise toi sur un truc qui te permettra d'entrer en agence et de pouvoir être formé par des pros.
Personne n'a jamais réussi à monter dans une industrie sans y rentrer d'abord; souvent, au rez-de-chaussée.

T'as juste besoin :
- d'un ordi + accès à internet
- d'un peu de temps libre chaque jour pour avancer;
- de persévérance pour aller au bout des trucs;

Si tu parles anglais c'est encore mieux, tu auras accès à des contenus + nombreux et d'encore meilleure qualité.

Une fois que tu maîtrises les outils et les sujets suffisament pour pouvoir en parler et être pertinent, tu balances des CV avec lettre de motiv qui explique que t'as pas pu faire d'école mais que tu t'es formé tout seul avec tout ce que tu as pu, et que t'en veux parce que t'as faim. Et bien sûr tu prétends pas être + qu'un total débutant.
Ca casse mais tôt ou tard ça passe. C'est un discours auquel les entrepreneurs / gérants d'agence sont sensibles, surtout s'ils sont partis de rien (les grandes agences filiales de groupes pub, probablement pas, très sectaire). Mais y'a du taf dans cette branche pour les gens qui ont un cerveau et qui ont faim.

Ils te formeront, tu feras ton expérience et après tu seras lancé dans un secteur porteur et rémunérateur, avec des possibilités d'évolution évidentes.

Bonus : tu peux faire le taf depuis ton canapé le jour où tu te lances à ton compte. Ou dans un hamac en Thailande, ou n'importe où ailleurs tant que tu as du Wifi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Wow le 15.03.21, 20h44 par Gafano
  • [+3] Merci ! :) le 15.03.21, 21h29 par Nonchalance
  • [+1] Pertinent le 15.03.21, 22h16 par The_PoP
  • [+1] Absolument le 15.03.21, 22h21 par Onmyoji
  • [+1] Bonne idée ! le 16.03.21, 08h47 par Esope
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Pour compléter ça, tu as des trucs sur etudiant.gouv.fr, sur le CNED, aussi, pour ne citer qu'eux.
Concernant des formations pluridisciplinaires en data+marketing+sciences humaines tu as le master MIAGE qui est à distance, et ça c'est sans trop chercher, mais il y en a un paquet qui sont de base à distance.
Si tu veux plus de renseignements, j'avais fait pas mal de dossiers, j'ai des noms.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 15.03.21, 20h44 par Gafano
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Il est vachement cool ce site quand même, trop de gens bien, je peux pas m'empêcher de revenir pour la qualité des interventions.

Niveau meufs vous inquiétez pas, je fais beaucoup dans l'auto-dérision et mes piques sont souvent de petites blagues cruelles envers moi même. C'est la frustration qui parle mais je sais ce que je vaux.

Pour les formations... J'avoue que j'étais un peu perdu et effrayé par tous les échecs que j'ai essuyé, j'étais encore en train de panser mes plaies, sans oser me remettre en selle de sitôt. Je ne savais plus quoi faire, j'étais perdu et je suis ravi que vous me proposiez tous ces plans. Il me manque clairement de la persévérance et de la gniaque pour moi même pour ce qui est de la réalité de la vie courante et c'est pour ça que j'en suis où je suis aujourd'hui. Je ne me réalise qu'à travers mon utilité pour les autres mais je l'ai découvert assez tard, après avoir lâché mes études et être trop vieux pour accéder facilement aux formations. Je vais me pencher sur ce que vous m'avez envoyé, surtout FK, ton plan semble être assez bien réfléchi et je sais que t'es un mec qui sait ce qu'il fait donc le reste dépend de moi et de la persévérance (et oui, je parles anglais :wink: )

Contrairement à ce que je peux laisser peut être penser sur mes anciennes interventions, je ne suis pas obsédé par l'agent ou la réussite personnelle. Je serais content d'avoir de l'argent et d'améliorer mon statut social mais je viens de très loin, je suis né dans un village paumé dans le trou du cul du monde - le plus beau trou du cul du monde - j'ai eu de l'électricité régulièrement à partir de mes cinq ans et j'ai dû attendre d'arriver en France pour avoir de l'eau courante et un toit à peu près convenable. À l'époque, j'aurai mille fois préféré rester dans mon village plongé dans le noir plutôt que d'être en France. J'ai détesté ce pays avant de l'aimer et aujourd'hui, j'ai une relation ambiguë avec. Tout ça pour dire que j'ai connu la vraie misère et que je ne l'ai jamais oublié. C'est pourquoi je tiens tant à aider les miens. C'est ma vraie ambition.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Like a boss ! le 15.03.21, 22h08 par Gafano
  • [+1] Bravo ! le 15.03.21, 22h20 par Onmyoji
  • [+1] Constructif le 16.03.21, 09h30 par Citadin

Bon courage ! Avec 500, 1000€ de plus chaque mois tu seras beaucoup plus confort pour aider les tiens et débloquer des trucs dans ta vie.

Se former aux Facebook /social ads (et outils de base évidemment : Excel, PowerPoint : easy mais indispensables) c'est un des meilleurs cheatcodes du moment dans cette société cassée (ça et la crypto, qui demande malheureusement un capital initial).

(et plombier / électricien je dirais)

Le social ads ça sera saturé tôt ou tard mais pas encore.
Et d'ici là tu auras pu te renforcer / diversifier dans d'autres aspects.

Si c'est un truc que tu veux explorer, forme toi et je te mettraien relation avec ma meilleure pote, elle a monté son agence (social ads et community management). Elle pourra t'aiguiller, au minimum, peut être plus. Le reste ce sera à toi de jouer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Enorme ! le 15.03.21, 22h53 par Gafano
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Putain de pollen. Je pensais que j'allais m'en sortir avec le port du masque FFP2 jusqu'à l'arrivée du boss de fin de game: le pollen de graminées. Les yeux sont en feu, je suis littéralement brûlé sur le peau autour des yeux. Horrible!

Ce qui ne m'empêche pas d'aller en rencard dès que je peux. Le jeu est bien rodé maintenant : je matche, je discute, si ça répond je demande le num puis si elle continue d'être réceptive je demande un rencard. Tout ça en moins de trois jours sachant que ça peut bloquer à n'importe quel moment. Ça a d'ailleurs souvent bloqué après avoir proposé un rencard. Elles commencent par accepter puis elles disent qu'elles sont occupées/pas dispo dans la semaine... Je réponds un truc du genre: "D'ac, du coup tu me diras quand t'es dispo" et j'enchaîne la conversation sur mes blagues nulles tout en essayant de faire plus ample connaissance. Et au bout d'un moment (deux ou trois jours après avoir proposé le rencard), elles cessent de répondre complètement.

Mais je m'en bats les couilles. Vraiment. Je ne sais pas pourquoi mon état d'esprit a changé de manière aussi drastique mais c'est cool. Je vais dans mes rencards avec celles qui sont d'accord. Je déballe mes vannes et mes remarques insolentes. Tout se passe bien en général puis j'essaie de trouver un moment propice où les embrasser. Quand je n'en trouve pas, je les préviens: "En vrai, je suis pas très bavard, si je parle autant c'est parce que j'essaie de faire l'intéressant pour que t'aies envie de m'embrasser à la fin de ce rencard! "

Ça marche parfois. Ça foire aussi parfois. Parfois c'est : "Je passe un bon moment mais j'ai pas envie de t'embrasser !"

Ok. C'est pas grave, j'essaierai avec la prochaine.

En ce moment je parle à quatre femmes différentes. J'en ai déjà vu trois. J'ai couché avec l'une d'elles. J'ai essayé d'embrasser les deux autres sans succès pour l'instant. Il faut que je revoie l'une de celles que j'ai essayé d'embrasser. Elle a l'air très réceptive, toujours chaleureuse, toujours au taquet pour répondre et elle essaie même de réarranger son planning pour qu'on puisse se revoir. J'ai vraiment envie de la faire craquer. J'en ai déjà parlé suis un autre poste: Plaire autrement

Puis il y'a celle avec qui j'ai couché. Elle m'a noyé de compliments sur mes prestations sexuelles (ça fera 100€ svp) puis elle est devenue distante. Je lui ai envoyé un message pour lui demander si je l'avais déjà fatiguée. "Non. Boulot. Vie privée. Toujours envie de te revoir. Je te dirais si quelque chose ne va pas." Elle a pas dit ça comme ça mais c'est ce que j'ai retenu. "Ok, tant que t'as encore envie de mon petit cul!" J'ai répondu. Elle m'assure que oui, je lui envoie une photo de mon petit cul et je la laisse tranquille, elle me renvoie un message vendredi dernier pour me dire qu'elle voudrait me voir pour la semaine d'après, je lui dit: "D'accord, tu me diras quand t'es dispo!" + autres banalités d'usage où je reste ouvert et conciliant puis je le laisse de nouveau tranquille. Elle m'envoie un message dimanche (jour de mon anniversaire mais elle ne savait pas et je ne lui ai pas dit) pour me montrer ses coups de soleil, je me fous de sa gueule et je lui dis que j'aurais préféré qu'elle m'envoie une photo de ses seins (si vous en doutez, nous sommes/ étions dans un jeu d'échanges très sexué) et maintenant j'attends qu'elle me propose d'aller lui montrer mes talents de salope.

Mon cousin pense que je suis trop arrogant et intraitable dans ma façon de procéder avec les femmes mais aussi pas assez agressif (dans le sens entreprenant).
J'ai juste pas envie de courir après des femmes qui se montrent à moitié intéressées ou qui me laissent faire tout le boulot. J'échange, quand elles arrêtent, j'arrête, quand elles disent non, j'arrête, quand elles disent peut être, je les laisse me montrer qu'elles en veulent plus sinon j'arrête... Je déteste courir après les gens, en amour comme en amitiés. Peut être que je me monte la tête tout seul aussi et qu'il suffirait de relancer comme si de rien était pour aboutir à quelque chose. Je connais pas mal de mecs dans mon entourage qui fonctionnent comme ça et ça marche pour eux mais je n'ai pas envie de jouer au jeu de l'usure.

Je me donne le droit d'être vulnérable

C'est peut être l'aspect qui a le plus changé chez moi. Peut être en contradiction avec mes actions, je me permets d'être plus vulnérable à présent. Je me révèle vraiment aux femmes que je rencontre dans tout ce que j'ai d'idiot, de sérieux, de drôle, de tragique. J'ose.
Quand je suis avec moi même, je digère les différents sentiments qu'éveillent chez moi ces femmes que je rencontre et avec qui je discute. L'homme stoïque laisse avec raison les émotions et les sentiments s'exprimer, le désir me saisir jusqu'à m'en retourner dans mon sommeil pour laisser à mon sexe dur de l'espace pour s'engorger, je cultive la faim sans relâche. Pourtant je me masturbe toujours mais ce n'est pas du tout suffisant pour calmer mon appétit. Ce n'est pas même pas le même désir ni la même activité au fond, même si c'est la même finalité. Je veux toucher le corps des femmes de toutes les façons possibles, les faire vibrer et leur donner envie que je les enlaces. Et tant pis si je n'y arrive pas avec la première, la deuxième ou la vingtième, quand j'y arrive, je me sens bien. Le plus drôle c'est que quand je suis au lit avec les femmes, je me fais souvent chier. Il n'y en a pas beaucoup qui ont su s'occuper de mon corps comme je me suis occupé du leur mais sans rancune, c'est juste le fait de se sentir désiré. Je crois que c'est le sentiment le plus puissant que j'ai pu ressentir ces cinq dernières années.

Je vais devenir de plus en plus vulnérable, j'en ai conscience. Je pense que je suis sur la bonne voie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] A lire le 02.06.21, 04h14 par Onmyoji
  • [+1] Cool le 02.06.21, 09h01 par Jalapeno
  • [+2] Cool le 02.06.21, 09h04 par Esope
  • [+2] Génial le 02.06.21, 10h31 par voucny
  • [+2] La suite, vite ! le 03.06.21, 21h42 par FK

Je pense que ton cousin te parle plus par morale que par réelle appréhension du problème.
Tu as tout à fait raison de faire ainsi si ça te coûte moins mentalement, ça t'aide à te donner plus envie de ces interactions et c'est un cercle vertueux.
Pour le reste, je te comprends, c'est assez drôle, affectueusement, de les voir perdre tous leurs moyens mais de ne pouvoir se retenir.

Pour la miss que tu veux faire craquer, attention, quand tu regardes dans l'abîme il te regarde aussi. Tu pourrais bien être victime plus de ta propre envie que de ses charmes réels car tu t'es mis un défi, et te brûler les doigts. Tant que c'est assez narcissique ça va, mais ça peut devenir plus que ça.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

La meuf avec qui je couchais sur mon dernier post a tout arrêté peu de temps après que je l'ai publié. Peut être que j'aurais pas dû la fesser aussi fort (elle a clairement kiffé pourtant). L'autre qui m'intéressait bien est devenue une pote et il ne s'est jamais rien passé mais tant mieux, elle ne m'attire plus du tout et je n'ai jamais été attiré par mes potes. Puis le grand vide depuis trois mois maintenant.

Faut croire qu'on peut pas être constant tout le temps dans ses états d'âme. Je me demandais ce qui clochait chez moi ces dernières semaines. Bon premièrement, je suis devenu frais. Genre BG. Je capte l'attention. Il m'a suffit de me couper presque tous les cheveux (j'en avais beaucoup mais je ne faisais pas grand chose d'esthétique avec), de raser ma "barbe" à trous et de faire une petite update sur mon style vestimentaire. Résultat, on me complimente plus souvent sur mon physique et j'ai eu à plusieurs reprises des femmes qui ont fait le premier pas en soirée. Et ça m'est déjà arrivé avant mais la fréquence du truc ces dernières semaines m'a beaucoup surpris. Petit bémol: je fais encore plus jeune et j'attire souvent des femmes qui ont le début de la vingtaine.

Et... Je n'arrive pas à en profiter. Ça ne m'intéresse pas. Il faut savoir que juste avant ce succès physique IRL, je m'étais pris la blinde de ghostage sur les applis de rencontre. Une trentaine de conversations qui n'ont mené à rien. J'avais fini par supprimer toutes les applis de rencontre sur mon phone. Et j'ai beau savoir que c'est différent IRL, ça m'a clairement blasé et j'avais plus envie de faire d'efforts. Mon succès physique a même fini par me vexer car je me dis que si mon problème n'est pas du tout physique, c'est qu'il doit y avoir quelque chose dans ma façon d'être et/ou de faire qui fait fuir les femmes. J'arrive pas à mettre le doigt dessus. Je sais juste que je suis parfois bizarre pour les autres et que ça me nique mes coups.

Je ressens de nouveau timidement l'envie de retenter quelque chose. Je retourne enflammer le piste de danse ce soir!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 09.10.21, 16h32 par Oldboy

Ça n'a clairement jamais été une question de physique.
Au pire polir un peu l'ensemble ça te permet d'être plus visible.
Après te dire que tu as un problème d'attitude c'est peut-être aller loin. Le plus évident ça reste que tu as surtout rencontré des femmes qui avaient surtout des envies que vous n'aviez pas en commun, soit qui veulent un plan cul quand tu ne veux pas, et l'inverse. Puis le ghosting c'est un sport sur les applis. Entre les bots qui matchent sans te parler, les nanas qui sont là juste pour l'attention, c'est souvent très difficile d'avoir une conversation propre.
Faut dire aussi que tu t'es pas mal cherché sur ce que tu voulais dans différents axes de ta vie et en termes de séduction ça met souvent des barrières parce que quand on te demande qui tu es, ce que tu veux etc, tu es bien emmerdé pour répondre simplement.
Dernièrement tu as évacué ça, tu sembles être aussi plus cool et moins te prendre la tête et être plus déterminé à faire une rencontre sans a priori.
Maintenant ton problème c'est d'attirer l'attention de jeunettes? Ce pourrait être un problème de riche car c'est à cet âge qu'elles sont le plus belles, mais bien sûr il n'y a pas que ça. N'est-ce pas dû à ton environnement tout simplement? ie tu veux rencontrer des nanas de 20 ans va en boîte, de 30 en bars, de 40 à un vernissage. C'est un trait grossi mais c'est pas tout à fait inexact.
Si tu fais trop jeune à ton goût tu peux aussi mettre à jour ton style pour faire plus mec que minet. Un peu plus classe, ou un peu plus d'accessoires pour trancher si tu n'as rien qui attire l'attention, ou éviter certains accessoires qui te marquent un peu comme jeune.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 19.10.21, 20h51 par Nonchalance
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

J'ai eu une "révélation" qui n'en est pas vraiment une. Le pire c'est que je pense l'avoir dit plusieurs fois sur le forum mais je n'ai pas écouté mon propre constat. Ou peut être que je ne pensais pas que c'était aussi sérieux.

Je suis juste trop éloigné de mes émotions. Et pas seulement dans le sens où je ne tombe pas amoureux et que je n'ai jamais de crushs mais aussi dans le sens où je ne réponds pas aux stimulis émotifs. Si quelqu'un me sourit, je mets du temps avant de m'en rendre compte et de lui rendre mon sourire (je me suis beaucoup amélioré là dessus). Si quelqu'un exprime de la peine, je ne sais pas comment répondre de façon adéquate. Si quelqu'un se met en colère et m'agresse, je bouillonne déjà mais je n'ai pas encore mesuré intellectuellement que je suis en colère et je ne peux pas exprimer ma colère tant que je ne l'ai pas traitée au travers du filtre de ma conscience.

Bref, je tiens mes émotions à distance donc je tiens les gens à distance et je ne peux pas nouer de liens avec. Je disais il y'a deux posts que je devenais de plus en plus vulnérable mais c'est seulement quand j'ai l'occasion de me mettre à nu (au sens propre et au sens figuré). Mais je fais un blocage...

Now what?

Edit: parfois je me demande si j'ai pas un trouble psychique mineur non identifié...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 20.10.21, 10h52 par Jalapeno

Si ça te travaille fais toi évaluer.
Mais ce que tu décris au sens de la réaction me semble pas inadéquat. Pas d'avoir réagir à de la tristesse c'est très frequent. De même que ne pas savoir qu'on est en colère.
Le fait de ne pas pouvoir t'exprimer me semble plus récurrent en fait. Tu t'étais challengé sur ça par le stand up et la musique était un autre moyen si mes souvenirs sont exacts, mais dans la sphère personnelle je crois que tu acquis un peu de mal à communiquer tes envies. Ça me semble pas absurde que le problème ne soit pas lié à ça plus qu'à une incapacité à assumer.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Bref, je tiens mes émotions à distance donc je tiens les gens à distance et je ne peux pas nouer de liens avec.
Je pense qu'il y a plusieurs signaux qui vont dans ce que tu rapportes sur ton journal. Peut-être un trouble psychologique mineur comme tu dis, peut-être juste une forme de protection suite à un trauma. Dans tous les cas, ça peut toujours être intéressant d'en discuter avec psy. Tu l'avais déjà fait ?

J'ai parlé à plusieurs psy depuis que j'ai 20 ans et ça s'est toujours mal passé. J'ai eu des retours d'expérience dans certains forums qui disent qu'il faudrait que j'aille voir un psy qui comprenne d'où je viens et ce que j'ai vécu: en d'autres mots un psy issu de l'immigration. Et ça a l'air hyper con comme ça mais en vrai ça a du sens parce que quand les expériences d'autrui sont trop éloignées de votre propre réalité, c'est difficile de comprendre comment aider l'autre. Donc je vais réessayer je pense un de ces quatre et j'espère que cette fois sera la bonne.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 24.10.21, 22h33 par Esope

Je n'étais pas prêt à ressentir ce sentiment de rejet quand je me suis mis à fréquenter les femmes. Cette demi incompréhension teintée de fausse indifférence quand elles arrêtent de te désirer, quand elles te repoussent, qu'elles ne voient plus en toi l'homme qu'elles voyaient au début. Ça blesse l'ego, je me sens comme une chose qu'on aurait usée. Je comprends les salopes qu'on appelle pour niquer et qu'on jette après. J'en suis une sauf que je nique mal. Enfin, je nique bien quand mon engin marche et le reste du temps je joue à l'explorateur qu'on remercie d'avoir découvert de nouveaux horizons mais vite oublié par l'Histoire (les femmes).

Et pourtant je suis addict à cette sensation quand on me désire. J'ai envie d'être désiré. Tant pis pour les râteaux, tant pis pour les sentiments. Au moins je ressens, ça change du calme stoïque qui domine mon être à quasi chaque instant.

Elle m'a envoyé un message à l'heure où je devais la rejoindre. J'étais en chemin, à quinze minutes de chez elle. J'avais fait une heure de transports en commun. "Je ne me sens pas bien, je ne vais pas pouvoir te recevoir ce soir, je suis désolée, ça m'est tombé comme ça! " "Ok, prends soin de toi! ” Qu'est ce que j'ai ressenti? De la colère. De l'humiliation. Pas de surprise. Ça fait trois fois qu'elle annule d'affilée. Chaque fois c'est elle qui relance, au moins les autres fois elle avait eu la délicatesse de prévenir en avance. Pas au moment même. Pas de surprise, j'ai l'habitude avec les femmes. Je ne crois jamais ce qu'elles me disent quand elles ne sont plus en face de moi. Je sais que c'est sexiste et je sais que j'ai souvent raison de ne pas les croire. J'arrive difficilement à concilier ce paradoxe mais je comprends vaguement. De toute façon, je suis vexé par vanité.

Toujours en colère. Je hausse les épaules en rentrant chez moi et je pense à l'autre meuf que j'avais vu la veille. On avait passé un bon moment. Je la trouvais bizarre à notre premier rencard mais c'est la troisième fois qu'on se voit et elle est bien. Un peu étrange mais bien. Drôle, elle danse, elle chante, elle est piquante. Elle cache bien son jeu. La première fois que j'ai vu son corps nu, j'avais la tête qui tournait. Comment elle fait pour cacher tout ça? On a baisé, ça a failli marcher sans problème. Puis la capote m'a fait perdre en excitation, je ne sentais plus rien. Et on est passé d'une baise folle à un moment gênant. Encore...

Elle veut me revoir. Elle me kiffe toujours autant quand on se revoit. Elle me fait toujours tourner la tête, j'aime bien comme elle réagit à mes stimulus. Elle est vraiment ouf physiquement, je suis hypnotisé. Cette fois c'est elle qui ne peut pas, un truc semblable à l'endométriose, pas de possibilités de rapports, même préliminaires. Dommage, j'étais venu préparé cette fois. Elle veut encore qu'on se revoie. Je suis en feu (même maintenant que je suis en train d'écrire)!

J'aime pas trop l'idée de voir plusieurs femmes en même temps parce que ça prends du temps et mine de rien, ça impacte le budget. Mais je sais aussi que je suis plus attirant en ce moment et que si ça se passe mal avec celle là alors que je ne fréquente personne d'autre, je vais avoir du mal à rebondir. Alors je travaille les trois autres dossiers que je dois rendre dans le courant du mois, sans pression. J'en vois une la semaine pro. Peut être une autre. Et il faut que je retourne au bar où elle travaille pour la troisième.

J'ai pas trouvé de bon psy. Je commence à croire que ça existe pas. J'ai beaucoup de choses sur lesquelles je dois travailler mais je me rassure en me disant que je ne suis un boulet que sur le plan relationnel et professionnel. Et bon c'est déjà pas mal comme boulet mais j'ai un truc en plus que la plupart des gens n'ont pas: je m'aime bien et je suis en bonne entente avec moi même.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 07.01.22, 16h43 par Jalapeno

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre