[J] Le Journal du Gendre Idéal

Note : 23

le 04.01.2019 par Le_Paternel

57 réponses / Dernière par Le_Paternel le 12.04.2019, 10h57

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
valll a écrit :Salut,

Ça me rappelle ma première rupture : même genre de stress et de personnalité chez la fille et plus ou moins les mêmes raisons de rupture.

Après de longs mois de réflexion, ça m'a pris un jour. On devait aller chez moi, j'ai arrêté la voiture a mi-chemin, j'ai annoncé la rupture et ses raisons. Puis je l'ai remmené chez elle.

Tu te sens comme une merde, c'est vrai. A mon avis la meilleure façon de rompre est souvent la plus simple, car dans tous les cas ça sera pas un moment agréable qu'on a envie de prolonger.

Aussi, j'avais les mêmes appréhensions que toi face aux réactions de mon ex : mental breakdown, crises, choc émotionnel irrécupérable. On a tendance a imaginer le pire et a oublier les forces, peut être cachées, de notre partenaire dans ces moments là.

Ah et je pense que l'avertir n'est pas une bonne idée. Ça ne fera que lui faire imaginer le pire et la tourmenter pour rien. Préparée ou pas, la rupture sera aussi douloureuse.

J'espère t'avoir un peu rassuré et orienté.
Courage.
Merci de ton témoignage. Et elle s’y attendait du coup ou pas ? Cela s’est passé quoi ? Et ce genre de mental breakdown, dis-moi c’est bien assez rare et pas un trait commun ? :P

Dans les faits les femmes se remettent plus facilement d'une rupture que les hommes et retrouvent plus vite un partenaire. Ne t'en fais pas trop pour elle. Sois ferme et juste puis va de l'avant. Comment te sens-tu toi ? Qu'est-ce que tu vois comme suite pour toi maintenant ?

Syd_ a écrit :Dans les faits les femmes se remettent plus facilement d'une rupture que les hommes et retrouvent plus vite un partenaire. Ne t'en fais pas trop pour elle. Sois ferme et juste puis va de l'avant. Comment te sens-tu toi ? Qu'est-ce que tu vois comme suite pour toi maintenant ?
A l’heure actuelle ? Un peu perdu. C’est clair que sur du long terme, je ne vois pas supporter sa personnalité. Après le faire maintenant ou plus tard ? Sachant que là il y a vraiment 0 signe avant coureur, ça va être brut. Dur pour moi aussi, j’ai des sentiments lié surtout à l’attachement 2 ans quand même donc forcément mais ça sera plus facile aussi car nous sommes à distance et au finale en 2,5 ans on a dû se voir quoi ? Bout à bout on doit être sur du 100-150 jours je pense. Et bien sûr, s’était ma première, tout s’était goupillé parfaitement dans la séduction, sans prise de tête donc aussi peur de l’après d’une certaine façon.

Ce sera toujours brut et jamais le bon moment. Fais-le :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 28.02.19, 17h11 par valll
  • [+1] Oui le 28.02.19, 19h33 par BirdonTheWire

Syd_ a écrit :Ce sera toujours brut et jamais le bon moment. Fais-le :)
Tu n’as pas tort ahaha !

Et après ? Cela pourrait être le titre de ce nouveau chapitre. Après avoir expérimenté ma première fois avec Margaux, j’ai dû également expérimenter ma première rupture. Je vais en profiter pour te conter cela.

Comme tu le sais, depuis plusieurs semaines j’étais en plein doute concernant mon avenir avec Margaux, cela faisait plus de 2 ans que nous étions ensemble, nous avons passé de super moments, nous avons grandi ensemble et comme tout cycle, celui-ci touchait à sa fin. Quand on me demandait « Cela fait 2 ans que tu es avec Margaux, vous pensez vous installer ensemble à la rentrée ? », intérieurement je me voilais la face en me disant « Ne te prends pas la tête Clem. Vois au jour le jour », mais je savais bien au fond que je ne me projetais pas avec elle et que je me complaisais dans cette relation de confort où l’on se voyait 1 à 2 fois par moi. Parce que oui, en début de relation, j’appréciais vraiment donner toute mon affection à ma partenaire, la rassurer, pensant que cela lui donnerait confiance pour la suite et qu’avec les années, cela irait de mieux en mieux. Les efforts étaient là, mais le problème de fond restait le même, ce mal-être permanent, ses crises d’angoisses, ont fini par m’user puis me lasser me rendant totalement indifférent à cet état qui était devenu une normalité à mes yeux. De ce fait, je suis sorti de ma zone de confort en pensant sérieusement à la rupture. Il y a une semaine jour pour jour, j’étais sûr de mon choix à 90% (Comme en témoigne mes différents messages), j’attendais une révélation pour grappiller ces 10% restants.

Et cette révélation est arrivée dans la foulée sous forme d’un long message vocal de Margaux. Ce dernier disait la chose suivante : « Je passe les pires mois de ma vie, tout le monde s’inquiète de mon état, et j’ai l’impression que tu es complètement indifférent à tout cela, j’ai besoin d’avoir ton soutien, je fais tous les efforts pour te plaire et j’aimerais bien que tu donnes du tien en échange pour être là quand j’en ai besoin ». En gros. Soit un copier/coller d’un message qu’elle m’avait envoyé quelques mois plus tôt où là aussi c’était « les pires moments de sa vie ». Elle l’a envoyé dans le but que l’on en discute pour que l’on soit en mesure chacun de faire des efforts. Pour moi, ça a été une certitude à ce moment : Je dois rompre. Margaux reste une très belle personne, mais le Margaux + Moi ne fonctionnent plus.

J’ai dû revoir mes plans pour finalement lui répondre la chose suivant « Cela tombe bien, je voulais qu’on parle de nous ». Paniquée, elle a très vite compris que c’était la fin. J’ai immédiatement changé mes billets qui étaient pour un départ en Avril, pour faire l’aller-retour dans la semaine (Mercredi 6 Mars n’ayant pas cours, ce fut parfait). Je lui ai donc dit de patienter jusqu’à ma venue pour avoir des réponses et que l’on puisse échanger dessus. C’est effrayant à dire mais dans ma tête tout s’était imbriqué, c’était clair comme de l’eau de roche dans mon raisonnement que la rupture était le choix logique. En tant que personne pragmatique, je savais désormais que par A + B c’était la meilleure option. Tu ne peux pas savoir le poids que cela m’a enlevé d’un coup, j’étais en phase avec moi-même sur cette décision. La seule chose que j’appréhendais était sa réaction après l’annonce verbale de ma décision. Ainsi, Mercredi dernier je me suis rendu chez elle, tout de même un peu inquiet de ce qui allait m’attendre (avant mon annonce et après mon annonce).

Je ne te cache pas que ce fut dur, j’ai essayé d’expliquer le plus calmement ma position et ma décision. Comme on dit, il s’agit d’un mauvais moment à passer. Voir son ancienne partenaire si frêle, désemparée, ce n’est jamais agréable. Il me faudra du temps pour que je chasse ces images de ma tête et que je me remette en scelle, même si au fond d’elle-même, je suis sûr qu’elle est du même avis, son message vocal n’était pas anodin, mais ça reste tout de même une énorme claque pour elle. Néanmoins, je suis fier de moi. D’être sorti de ma zone de confort, d’avoir pris les choses en main pour être maître de mon destin.

Mon destin, parlons-en. Cela ne va pas influencer sur toutes mes activités actuelles que je vais continuer entre le sport, les amis, mes projets, mes études qui me font le plus grand bien. Cependant, arrivé dans cette situation, je me pose d’autres questions.

Margaux était ma première copine en 22 ans, nous avons passé plus de 2 ans ensemble, qui plus est à distance étant donné que nous n’avons jamais vécu ensemble, ce qui fait que sur plus de 24 mois, nous avons dû passer au maximum 150 jours ensemble si l’on colle bout-à-bout toutes les fois où nous nous sommes vues. Enfin, il n’y a pas vraiment eu de phase de « séduction ». Tout s’est déroulé naturellement, sans encombre, sans prise de tête, elle avait besoin d’affection et d’attention, j’avais besoin d’une première relation. Chacun y avait trouvé son compte et cela s’est fait naturellement. Jamais je ne me suis dit « Là je vais je vais me mettre à la séduire » etc. C’est comme au foot. T’as celui qui va marquer en dribblant toute la défense et l’autre qui va marquer suite à 2 superbes passes de ses coéquipiers où il n’a plus qu’à pousser le ballon dans les filets. J’ai l’impression d’avoir été dans ce second cas dans le sens où tout s’est vraiment déroulé facilement.

Comme je suis quelqu’un qui aime tout intellectualiser, tout cela me fait réfléchir sur plusieurs questions : Quid de mes compétences à séduire ? Quid de la « vraie » vie en couple quand on se voit quotidiennement ?

Comme tu l’auras compris, le couple n’est pas la priorité pour mon épanouissement, tu rajoutes à cela que j’ai du mal à sortir de ma zone de confort (Au final, tout s’est tellement passé naturellement avec Margaux la première fois que je n’avais pas eu l’impression de sortir de ma zone de confort) et qu’en Septembre je rentre sur le marché du travail et que je quitte le monde étudiant ainsi cette première question me semble légitime. Pour la seconde, ayant vécu à distance de Margaux, la question se pose.

Donc voilà où j’en suis actuellement. C’est terrifiant de me dire que je suis déjà passé à autre chose pour aborder l’étape suivante.

Du coup des témoignages, retours d’expérience par-rapport à mes interrogations ? Merci beaucoup !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 09.03.19, 08h19 par BirdonTheWire
  • [+3] Bravo ! le 09.03.19, 09h57 par Syd_

Personne ne pourra te répondre à ta place, vivre c'est se découvrir en étant débutant dans tout ce qu'on entreprend. S'inspirer de l'expérience des autres pourquoi pas, mais suivre la feuille de route de quelqu'un d'autre c'est le risque de ne pas suivre sa voie.
Entoure toi, fais toi confiance, prends soin de toi
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 09.03.19, 08h18 par BirdonTheWire

voucny a écrit :Personne ne pourra te répondre à ta place, vivre c'est se découvrir en étant débutant dans tout ce qu'on entreprend. S'inspirer de l'expérience des autres pourquoi pas, mais suivre la feuille de route de quelqu'un d'autre c'est le risque de ne pas suivre sa voie.
Entoure toi, fais toi confiance, prends soin de toi
Tu as bien raison, je vais découvrir ce que l’avenir me réserve ahaha ! ;)

Tu as fait ce qu'il fallait et de la bonne manière. Et tu continues tes études, les sorties, les amis... c'est exactement ce qu'il faut faire.
C’est comme au foot. T’as celui qui va marquer en dribblant toute la défense et l’autre qui va marquer suite à 2 superbes passes de ses coéquipiers où il n’a plus qu’à pousser le ballon dans les filets. J’ai l’impression d’avoir été dans ce second cas dans le sens où tout s’est vraiment déroulé facilement.
La séduction ça n'a pas à être compliqué. Ce n'est pas mieux parce que c'était difficile.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Ca va mieux en le disant le 09.03.19, 12h39 par Onmyoji
  • [+1] Tout à fait ! le 09.03.19, 22h30 par voucny
  • [+1] Oui le 11.03.19, 10h20 par r-0

Syd_ a écrit :Tu as fait ce qu'il fallait et de la bonne manière. Et tu continues tes études, les sorties, les amis... c'est exactement ce qu'il faut faire.
C’est comme au foot. T’as celui qui va marquer en dribblant toute la défense et l’autre qui va marquer suite à 2 superbes passes de ses coéquipiers où il n’a plus qu’à pousser le ballon dans les filets. J’ai l’impression d’avoir été dans ce second cas dans le sens où tout s’est vraiment déroulé facilement.
La séduction ça n'a pas à être compliqué. Ce n'est pas mieux parce que c'était difficile.
Tu as raison, c’est toujours bizarre quand tu ne l’as fait qu’une fois en te demandant si tu vas savoir le refaire.

J’avoue que je passe par toutes les émotions, la distance aide bien. Mercredi dernier, Margaux m’a coupé l’herbe sous les pieds. Avant ma venue, mon message a été la « meilleure claque » de sa vie. Elle a eu le déclic de comprendre qu’elle broyé du noir involontairement et ce même quand un micro événement venait entâcher sa journée. Elle s’est mise à adopter une routine à base de sport, méditation, et les « 3 bonnes choses du jour » pour changer son mindset c’est fou quand même.

Le changement, c’est maintenant ? Une nouvelle journée, un nouveau chapitre. Je vais te raconter les dernières heures surprenantes que j’ai vécues. Quelques minutes après avoir posté mon dernier message sur le forum, j’ai entendu sonner à ma porte : « Mais qui pouvait bien sonner chez moi ? Dans mon petit 20 mètres carrés !? ». Dans le mille, il s’agissait de Margaux.

Elle voulait que l’on ait une vraie discussion tous les deux, où elle pourrait me faire part de sa réflexion, et voulait que l’on passe un dernier week-end ensemble où elle dormirait chez l’une de ses amies. Why not après tout ?

Nous allons nous poser à l’extérieur et nous parlons durant de longues heures. Sans crainte, je lui dis absolument tout ce que je pensais de nous, je reprends presque tout ce que j’ai écrit sur mon journal en y allant de but en blanc. Elle aussi me surprend, suite à notre rupture, elle a pu en parler à sa famille et ses amis qui ont eu le même diagnostic que moi osant enfin lui dire qu’elle voyait (un peu) trop la vie en noire. En une semaine, elle semble avoir compris beaucoup : Que certes je lui échappais, mais que c’était toute sa vie entière qui lui échappait si elle ne changeait rien. Elle veut changer et elle s’est concoctée un programme olympique : Du sport 3 fois par semaine, des routines quotidiennes à base de méditation et de « 3 choses dont je suis fière aujourd’hui » ainsi qu’une heure bloquée chaque jour pour prendre du temps pour elle et ses passions. Finalement, elle était d’accord avec tout ce que je lui reprochais (Bon presque tout, quand je lui ai dit que je ne comprenais pas que quelqu’un ait autant de problèmes par-rapport à ce que moi je vivais, elle m’a dit que c’était différent et que pour moi c’était facile n’ayant pas besoin de travailler en plus de mes cours pour payer mes études).

Et nous nous sommes rendus compte d’une chose : Nous n’avions jamais parlé comme ça. Dès que j’essayais de lui parler, pour ne pas la froisser connaissant son tempérament je préférais peser mes mots et louer ses efforts plutôt que dire ce qui me dérangeait. Si bien qu’on ne s’est jamais demandé en 3 ans ce qu’on attendait de son partenaire. Chacun se complaisait dans cette relation à sa façon : C’était confortable pour moi et me permettait d’avoir ma première expérience, et pour elle, cela lui permettait d’avoir l’affection et le soutien qu’elle cherchait. Au final, notre histoire se résumait à ça. Nous en étions venus à ne plus faire d’effort l’un pour l’autre, de surprendre l’autre, on s’autoalimentait d’un manque différent chez l’autre. Et ce n’est pas ça le couple.

Premier doute.

Ensuite concernant les heures que nous avons passées ensemble, elle nous avait concocté un super-programme pour que l’on passe juste un moment agréable tous les deux sans penser à ce qui nous arrivait : Un après-midi dans un centre de bien-être à base de massage, soins & co’. La totale. Et ensuite un restaurant que l’on n’avait jamais testé ensemble pour innover. C’est surprenant, mais ce fut l’un des meilleurs moments que nous avons passé ensemble. On savait très bien que c’étaient les derniers, du coup on profitait vraiment de l’instant présent et en plus on faisait des choses nouvelles ensemble pour sortir de nos activités habituelles. Du trop peu vu en 2 ans. :O

Deuxième doute.

Enfin, j’avais surestimé ma capacité à totalement me détacher de cette histoire. Faire un aller-retour pour lui dire ce que j’avais sur le cœur, sans m’attarder, ça allait, c’était résolu mais là passer plusieurs heures à faire des choses agréables avec elle, c’était difficile. J’avais toujours en tête que c’étaient les derniers moments et ça me mettait mal. Tout cela nous a remémoré tous nos bons moments, pourquoi nous étions ensemble et pourquoi nous avions des sentiments l’un pour l’autre. Je ne pensais pas que cela serait si dur, j’étais sûr d’avoir tourné la page (cf mon ancien message). Et bah non.

Troisième doute.

On a recouché ensemble. Et pas qu’une fois.

Quatrième doute.

Quand je l’ai ramené à la gare, on pensait se dire adieu, et ça m’a pris, trop faible sans doute, de dire « Et si on se donnait une seconde et dernière chance ? Nous savons quels sont les ajustements à faire. Si cela fonctionne tant mieux, sinon tant-pis, on aura essayé au moins et nous n’aurons pas de regret ».

Ma vie de célibataire aura donc duré 5 jours.

J’ai vraiment passé un superbe week-end chargé en émotions, faire de nouvelles choses, être sur l’instant présent, un des meilleurs moments avec Margaux. Après, je ne suis pas si fier que ça de ma décision. J’avais pris une décision, je voulais et aurais dû m’y tenir, là je passe pour le Bayrou de la séduction. :P Après bon, nous sommes jeunes, et finalement, je n’avais pas à me mettre la pression pour une telle décision, je n’ai personne d’autre en vue, il n’y a pas eu de conflit etc. Ce n’est « pas grave ». Le fait qu’elle semble avoir compris ce que je lui reprochais, qu’on n’en ait jamais parlé concrètement et que j’ai clairement compris que j’avais des sentiments lors de ce week-end m’ont fait prendre ce risque. Après j’ai énormément de doutes : j’ai l’impression d’avoir fait marche arrière, j’ai peur que cela soit pareil et qu’elle ne change pas profondément (on ne change pas la nature profonde d’une personne), j’ai peur d’avoir fait ça juste pour rester dans ma zone de confort, j’ai peur d’avoir un avis biaisé par juste 2 jours (Après tout 2 jours ont remis en cause la décision à laquelle je réfléchissais depuis des mois). Bref, c’est la troisième guerre mondiale dans ma tête par-rapport à tout ça ! Et ça me fait du bien de l’écrire et le coucher sur le papier.

Et toi, qu’en penses-tu ?

j’ai peur que cela soit pareil et qu’elle ne change pas profondément (on ne change pas la nature profonde d’une personne)
Est-ce vraiment ce que tu crains ? Et peut-on vraiment parler de "nature profonde" à cet âge là ? On est tellement plastique dans ces jeunes âges, tellement en construction, en mouvement, encore tout pétri de notre héritage familial, que c'est justement le moment où on peut commencer à s'affranchir, se choisir, s'épanouir.
J’avais pris une décision, je voulais et aurais dû m’y tenir, là je passe pour le Bayrou de la séduction.[...] j’ai peur d’avoir fait ça juste pour rester dans ma zone de confort
Honnêtement depuis le début de ton journal j'ai l'impression que tu cherches à prouver que tu as une bonne raison de la quitter (le fait qu'elle n'aille pas bien) mais en même temps tu sembles animé par la curiosité de vivre autre chose, de te frotter de plus prêt à la séduction, de te prouver des choses sur ce domaine... Je suis peut être à côté de la plaque, mais si c'est ça c'est à toi de faire le clair.
Nous n’avions jamais parlé comme ça. Dès que j’essayais de lui parler, pour ne pas la froisser connaissant son tempérament je préférais peser mes mots et louer ses efforts plutôt que dire ce qui me dérangeait.
Tu viens d'apprendre un truc très utile pour vivre une vraie relation ^^

Merci de ta réponse. Oui, j’ai un peu peur de n’avoir fait que retarder l’échéance pour rester dans ma zone de confort, mais j’ai vraiment pleinement kiffer ces deux jours comme jamais et pourtant ils étaient tout aussi douloureux que merveilleux.

Et tu as totalement raison sur le fait que j’ai une curiosité, pas forcément justifiée, de découvrir autre chose au vu de ma petite expérience.

Ben tu n'as pas à te justifier c'est juste que c'est à toi d'être clair là dessus et de ne pas lui en faire porter la responsabilité.
mais j’ai vraiment pleinement kiffer ces deux jours comme jamais
Est ce que tu as envie de continuer de vivre des journées comme celles là et si oui que vas tu faire pour que ce soit le cas ?

voucny a écrit :Ben tu n'as pas à te justifier c'est juste que c'est à toi d'être clair là dessus et de ne pas lui en faire porter la responsabilité.
mais j’ai vraiment pleinement kiffer ces deux jours comme jamais
Est ce que tu as envie de continuer de vivre des journées comme celles là et si oui que vas tu faire pour que ce soit le cas ?
Franchement, si tous les moments que je passais avec Margaux était ainsi, je ne me poserai pas de question. Mais si je rationnalise, mon avis est biaisé, car elle comme moi, on se disait que c’étaient les derniers moments. On mettait tout de côté pour profiter de ces dernières heures ensemble en mode « Dans 24h c’est fini », et ça amplifie émotionnellement le tout, cela n’en faisait pas un WE comme les autre.

Mais je dirai qu’elle a son défi à relever pour voir si elle peut corriger le tir par-rapport à tout ce que l’on s’est dit. Et ce qui ressort ? Communiquer de but en blanc + Faire des choses inédites, changer ses habitudes et pas s’enfermer dans une relation planplan à se complaire dans nos manques.

j’ai l’impression d’avoir fait marche arrière, j’ai peur que cela soit pareil et qu’elle ne change pas profondément (on ne change pas la nature profonde d’une personne), j’ai peur d’avoir fait ça juste pour rester dans ma zone de confort, j’ai peur d’avoir un avis biaisé par juste 2 jours (Après tout 2 jours ont remis en cause la décision à laquelle je réfléchissais depuis des mois)
Ce sont de vraies questions. Si c'était arrivé dans 6 mois, un an, tu aurais le recul suffisant pour voir si les engagements de Margaux sont sérieux... A ce stade, c'est plus un pari.
Un peu de lecture, le sujet a déjà été évoqué ici : post406009.html

Et par ailleurs, comme le dit voucny, il faut voir dans quelle mesure tu avais aussi envie de vivre autre chose, de rencontrer d'autres filles.

Jalapeno a écrit :
j’ai l’impression d’avoir fait marche arrière, j’ai peur que cela soit pareil et qu’elle ne change pas profondément (on ne change pas la nature profonde d’une personne), j’ai peur d’avoir fait ça juste pour rester dans ma zone de confort, j’ai peur d’avoir un avis biaisé par juste 2 jours (Après tout 2 jours ont remis en cause la décision à laquelle je réfléchissais depuis des mois)
Ce sont de vraies questions. Si c'était arrivé dans 6 mois, un an, tu aurais le recul suffisant pour voir si les engagements de Margaux sont sérieux... A ce stade, c'est plus un pari.
Un peu de lecture, le sujet a déjà été évoqué ici : post406009.html

Et par ailleurs, comme le dit voucny, il faut voir dans quelle mesure tu avais aussi envie de vivre autre chose, de rencontrer d'autres filles.
Très intéressant ton topic ! Oui, c’est plus un pari où je ferai le point d’ici l’été pour voir si les changements fonctionnent ou si finalement ce n’est plus le cas. Histoire de n’avoir aucun regret et de se donner une chance. Actuellement, je ne sais pas si cela peut fonctionner, j’attends de voir, d’être surpris et de revivre des WEs comme ça.

Les gens ont du mal à changer, tu risques de vite déchanter. En gros, ton cerveau est un flemmard et il veut faire le moins d'efforts possibles. Et comme il a du mal à voir sur le long terme, il lui est extrêmement difficile de changer de routine, surtout si l'on manque d'auto-discipline. Il lui est aussi plus simple de prendre les décisions les moins dépensiers en énergie.

D'après ce que tu nous as dit, ta copine a besoin d'aide et tu ne peux pas la lui apporter. Après, un des plus grand moteur au changement, ce sont les chocs émotionnels donc c'est possible qu'elle arrive à capitaliser dessus pour faire ce qu'elle a prévu. J'espère pour vous que ça va marcher, fais tout de même attention qu'elle ne tombe pas en dépression parce qu'elle se force à régler des problèmes de surface sans plonger dans le fond.

Nonchalance a écrit :Les gens ont du mal à changer, tu risques de vite déchanter. En gros, ton cerveau est un flemmard et il veut faire le moins d'efforts possibles. Et comme il a du mal à voir sur le long terme, il lui est extrêmement difficile de changer de routine, surtout si l'on manque d'auto-discipline. Il lui est aussi plus simple de prendre les décisions les moins dépensiers en énergie.

D'après ce que tu nous as dit, ta copine a besoin d'aide et tu ne peux pas la lui apporter. Après, un des plus grand moteur au changement, ce sont les chocs émotionnels donc c'est possible qu'elle arrive à capitaliser dessus pour faire ce qu'elle a prévu. J'espère pour vous que ça va marcher, fais tout de même attention qu'elle ne tombe pas en dépression parce qu'elle se force à régler des problèmes de surface sans plonger dans le fond.
J’en suis totalement conscient et pour moi j’attends vraiment de voir sur le long terme et pas juste sur 2 jours. Je me donne jusqu’à l’été pour voir quel est mon ressenti vis-à-vis de ça. Après, n’étant pas pris de cours ou autre, je me dis que je peux prendre ce pari osé en cours, même si je me dis qu’on peut vite retomber à la case départ.

Aujourd’hui, pas d’histoire de couple, pas de Margaux. Juste toi et moi. Je ne suis ni le premier, ni le dernier à évoquer ce sujet, mais j’avais envie d’en parler. A la rentrée prochaine, je vais rentrer sur le marché du travail, je suis actuellement dans ma dernière année d’étude. Autant, je n’ai aucune crainte quant au fait de trouver un emploi, autant, j’en ai plus quant au fait de trouver un emploi qui me plaise. Je m’explique.

Durant l’intégralité de mes études, j’ai eu la chance d’avoir des expériences dans plusieurs secteurs (la finance, le marketing, les ressources humaines etc.) qui m’ont toutes intéressées pour la période concernée (Entre 2 et 6 mois). Cependant, à la fin, j’étais systématiquement dans le même état d’esprit : Content que cela se termine car je finissais par être lassé. C’était bien pour quelques mois mais me projeter sur plusieurs années sur cette mission ? Difficile. Certains veulent être médecin, DRH, banquier, cuisinier depuis leur tendre enfance, à l’heure actuelle, je suis incapable de dire ce que je souhaite faire. Et je m’interroge sur comment cela s’est passé pour vous, pour votre première recherche d’emploi.

Toutes mes expériences ainsi que mes études m’ont permis de développer énormément de compétences rendant mon profil très attractif (Compétences en économie/finance, marketing, RH, management etc.) mais cela ne m’aide pas pour autant à trancher sur un poste.

Comme tu l’auras compris, je suis quelqu’un de rigoureux, organisé, structuré. J’ai l’esprit tourné vers l’entreprenariat. J’aime entreprendre quelque chose dès que j’ai une idée ou un projet, que cela fonctionne ou non (Pour un début, c’est beaucoup trop risqué de se lancer là-dedans, mieux vaut garder cette seconde casquette à côté). Manager mon équipe, comprendre les besoins de chacun et les tirer vers le haut pour la réalisation d’un objectif commun, cela me plaît énormément aussi. De plus, je suis quelqu’un qui aime la polyvalence et la variété dans ses missions, être sur plusieurs fronts. Tu me dis « Tu vas passer 1 an derrière ton écran à faire ça » où ta seule polyvalence c’est les données que l’on te donne, cela ne m’attire pas du tout. Sur tous mes projets, j’aime toucher un peu à tout : suivre le côté financier, réfléchir aux stratégies de développement, la communication via les réseaux sociaux, le management de mon équipe, la réalisation de contenu etc. Alors que si tu me dis « Tu vas suivre uniquement le côté financier » ou « Tu vas faire que la communication » cela m’attire beaucoup moins. Enfin, j’aime cette approche réfléchie très « stratégique » où l’on se pose, et on a cette phase où l’on sait ce que l’on veut, on sait ce que l’on a, et on brainstorm sur toutes les idées possibles pour y arriver, les contraintes, comment les détourner etc. Comme je suis quelqu’un qui a tendance à tout intellectualiser, c’est quelque chose qui me correspond.

Mais tout cela ne me donne pas le nom d’un emploi ou d’un poste à viser. Et cela complexifie d’autant plus ma recherche d’emploi à venir. Finalement, comment s’y prendre dans ce cas précis ? Regarder un peu toutes les offres et postuler sur les missions qui semblent nous plaire ? Privilégier un emploi dans ma région pour limiter les frais et maximiser les rentrées d’argent ou chercher partout pour être sûr d’avoir quelque chose de bien. Et au final, un premier job sur un poste junior c’est comme un stage ou une alternance, ou la responsabilité/pression est vraiment différente et on le sent ? Ou finalement, au début, comme partout, on te forme, et tu apprends en forgeant ? :P

Merci des retours que vous saurez me faire, je suis, assez curieux sur la question !

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre