Oldboy : Un nouveau départ ( bis repetita )

Note : 212

le 04.03.2019 par Oldboy

178 réponses / Dernière par FK le 07.06.2022, 22h36

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Répondre
Yo.
A nouveau célibataire après avoir eu l'idée brillante de me remettre avec l'Espagnole, il est temps de me préparer. Quelle erreur, quelle relation de merde, qu'est ce que ça a été difficile de lâcher. Pas que je l'aimais, non, pas le moins du monde. Mais j'étais terrifié, tout simplement. Terrifié à l'idée qu'elle allait choper avant moi, terrifié à l'idée d'être seul, mais surtout horrifié par l'éventualité de reproduire mes conneries, de passer 5 ans sans toucher une femme et de me réveiller à 40 piges. Voilà.
Le temps passe, faut dire. La première fois que j'ai foutu les pieds sur FTS, j'avais 20 ans. Depuis lors, je ne suis toujours pas devenu un PUA, c'est balot. Mais mes maigres succès, je les dois aux sages conseils que j'ai toujours trouvés ici. Et mine de rien, j'ai appris à me connaitre.

Les " petits soucis " d'humeurs que je traîne depuis l'adolescence, les " petits problèmes " avec l'alcool, ma " petite dépendance " aux jeux vidéos et mes " légères insomnies " sont toujours là. Pour le reste, par contre, y'a du changement.

Jadis, je pleurnichais sur ma petite ville morte, ou rien ne se passe, et m'en servait comme prétexte à mes échecs. C'est terminé, j'ai un appartement design dans la ville la plus dynamique de la région. Par le passé, je maudissais mes problèmes de thunes, terminés aussi, j'ai du fric. Mon statut social d'agent de centre d'appel puis d'étudiant sur le retour ? Exit, j'ai un job ( certes ennuyeux à mourir ) qui paie bien et me donne un certain " statu social". J'ai toujours très peu de potes, mais j'ai quelques amis extrêmement fidèles, des collègues de mon age dont deux " natural players " ( j'ai presque envie de dire : Types normaux ) et je compte pas en rester là. Bref, j'ai plus d'excuses.

Il me manque que deux choses : Retrouver le sommeil, ce que je vais faire dès que j'aurais trouvé un toubib pour me prescrire des cachetons. Difficile d'avoir envie de chopper quand on dors 2 heures par nuits depuis 1 mois.
Faire des photos et m'inscrire sur Tinder. Merde, à l'époque, je devais mes plus beaux " succès " à badoo et MSN messenger. Je devrais pouvoir m'en sortir.

Pour faire simple : Il est absolument hors de questions que je passe à nouveau 5 ans à m'oublier dans l'alcool et les jeux vidéo sans toucher une femme. Il est hors de questions que je passe la barre des 35 ans sans avoir eu un coup d'un soir. Il est hors de questions que 2019 soit l'année dans la masturbation compulsive. Je suis encore relativement jeune, relativement bien de ma personne, pas trop con, pas trop pauvre. J'ai toujours été mon pire ennemi, il est temps que ça change, coûte que coûte.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bienvenue ! le 04.03.19, 09h51 par voucny
  • [0] La suite, vite ! le 04.03.19, 10h28 par Jalapeno
  • [0] Courage le 04.03.19, 10h52 par Onmyoji
  • [0] Courage le 04.03.19, 11h01 par The_PoP
  • [0] Cool le 05.03.19, 11h06 par Iskandar
  • [+3] Absolument le 08.03.19, 10h05 par Safrania95
  • [0] Bonne idée ! le 15.03.19, 17h13 par Habibi

T'as essayé d'autres solutions avant les cachetons pour dormir ?
Notamment en calmant les activités nocives pour le sommeil avant d'aller te pieuter ?


C'est cool ton retour en tout cas, t'as du pain sur la planche et de beaux défis devant toi
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Bon retour, en espérant que ce soit fructueux.
Pour bien commencer, il y a sûrement un bilan à faire de ce qui t'a poussé à rester avec elle, et pourquoi ça n'a pas pu marcher, en dehors de tes peurs.
Pour le reste, si tu souhaites traiter tes insomnies et qu'elles sont dues à une situation anxieuse, les médicaments sont indiqués, mais sinon il y aura sans doute une nouvelle hygiène de vie à implémenter et des choses à travailler dans ton psychisme pour t'en débarrasser (j'en sais quelque chose).
Ou du moins, les rendre utiles et pas handicapantes.
Bonne chance.

@The_Pop j'ai absolument tout essayé, mais c'est psychologique. Quand je dormais avec une femme, je ne me réveillais pas. Quand je dors seul, je me réveil au bout de quelques heures, priapique ( ça n'arrive pas quand je dors accompagné, hélas ). Là, j'ai soigné les symptômes, en me faisant prescrire quelques pilules que je prend ponctuellement. Un jour, peut-être, j'irais gratter la source.

@Onmyioji Oh, tout le long de cette relation pour le moins toxique, j'ai pu faire tous les bilans qu'il y avait à faire sur moi. Je sais probablement pas tout, mais je sais l'essentiel.

-Je sais ma paresse, ma hantise de sortir de ma zone de confort.
-Je sais ma peur de l'abandon, la peur de ne pas être " préféré " et je sais d'ou ça vient.
-Je sais ma paralysie, quand je n'ai pas d'objectifs.
-Je sais mon replis en moi-même et ses expédients ( lecture, jeux vidéo, film, toute activité solitaire ) le tout baigné d'alcool.
-Je sais ma violence rentrée, qui est là depuis toujours, et qui sait se montrer terrible malgré un corps qui n'a plus les moyens de se le permettre, et j'en passe.
-Je sais que trop souvent, dès que j'obtiens, je n'aime plus.

Très franchement, j'avais envie de me barrer de cette relation dès le deuxième mois. Trop compliqué. Mais mes 5 ans de célibat ( qui sont entièrement dû à mon manque d'envie, de volonté ) et surtout l'angoisse d'être remplacé pour moi-même ne pas savoir passer le cap m'a tétanisé. De facto, c'est la rupture la plus simple de ma vie, tant les sentiments étaient négatifs. Ma seul crainte maintenant, c'est de la croisé en boite de nuit aux bras d'un autre, de perdre mon calme et de faire une connerie.
Je fais partie de ces idiots qui ne jouissent que peu de l'instant, mais d'avantage des souvenirs de l'instant. Hors, c'est pas avec cette philosophie de pantouflard qu'on les crées, les souvenirs.

Malgré mon éternel côté mélancolique ( sale émo blabla ), ne vous y trompez pas, je vais plus que bien. Mes quelques amis me sont restés fidèles, ce que je trouve admirable, j'en aurais probablement pas fait autant. Un de mes amis revenu d'un long voyage est là, je compte mes forces, je dors, il est doucement temps pour moi de bouger. Aussi, soyons pragmatiques.


Quelques questions aux sages :

- Mon principal problème actuellement est mon cercle social, fort restreint. Pour une fois, depuis quelques temps, je cherche à l'élargir, notamment auprès de collègues de mon age, qui je pense m’estiment, qui adorent sortir, qui adorent les femmes. Je crois qu'enfin je peux considérer ce type de personnes comme des exemples, plus comme des rivaux ( à jeun, toutefois ).Pas facile de se trouver quelques groupes de sortie à 30 piges.
- Je cherche toujours des prétextes pour pas me remettre en piste. Notamment cette histoire de Tinder. En effet, j'ai cru comprendre que quelques belles photos prises par des tiers étaient essentiels. Hors, mon pote photographe à qui je comptais demander ce service est au bout du monde, aux moins jusqu'au mois de juin.
A votre avis, dois-je attendre pour un photographe, essayer d'en trouver un autre ou prendre quelques selfie et essayer de décrocher un ou deux rendez-vous, pour me faire la main ?

Pour la question des photos ça dépend pas mal de où tu habites. Petite ville : soigne vraiment bien tes photos avant de te lancer, ça t’évitera des regrets je pense.

Grosse ville : lance toi sans trop attendre. Pas de soucis de nombres de personnes sur ces sites.

Ceci dit, t’as peut être pas besoin d´attendre son retour et que ce soit un super photographe qui te prenne. Essaye déjà avec tes potes présents et ça ira peut être déjà bien ?
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Hello. Vois le topic où j'en parle. Juste une photo prise dans l'action. Pas besoin d'un photographe pour une photo tinder, c'est sûr si tu rajoutes une photo arty tu gagnes des points mais que ça ça fait je me la pète.
Sinon si tu as une photo prise dans une réunion amicale quelconque ou tu te trouves bien, fais un crop et c'est parti.

Ok , merci messieurs.
J'habite une " petite " ville à l'échelle française, mais la région dans un rayon de +- 15km doit bien couvrir 2-300 000 âmes.
Je vais profiter de ma petite ( et première depuis très longtemps ) sortie en semaine pour essayer de dégainer ça.

Auprès de ta bien-aimée, Khayyam, comme tu étais seul ! Maintenant qu’elle est partie, tu pourras te réfugier en elle.

C'est cool, les pilules. Ça aide à dormir. Et dormir, moi j'aime, ça demande peu d'efforts et me permet, à travers mon monde onirique tourmenté, de me faire hanter par les filles. Les filles, j'aime ça aussi. Je revois l'Espagnol, sa beauté brûlante, ses courbes, mais je l'entend aussi me harceler de questions, me cracher sa hargne, et dans mon rêve je la fuit. Je revois F, ma plus longue LTR, une fille sublime au-delà du possible, une authentique 10, qui a fini par me lasser. Je revois Ch, qui ne m'a jamais appartenu d'aucune sorte, mon plus gros ONS, qui a failli avoir ma peau. Je les rêves toutes. Le peu que j'ai eu défile, se réinvente, parfois pour le meilleur, souvent pour le pire.

Mais dormir, ça permet aussi de sortir, notamment hier soir, pour un " petit verre avec les collègues " qui s'est quelque peu prolongé. Je le dis tout de suite : Ce FR n'est pas le mien. Mais il m'a apporté beaucoup.
FR: La Saint-Patrick du jeudredi

Dans une volonté de sortir de ma zone de confort, de me créer une vie sociale, j'ai accepté un petit verre après le boulot. Je suis avec un ancien collègue, appelons-le Stef, un collègue avec qui je m'entend bien, ce sera Mac, un ami d'enfance qui m'a introduit dans la boite, Dan. Se joignent à nous 2 autres mecs d'un autre département.
Tout ce beau monde a la trentaine agréable, le costard rutilant. Objectivement, je suis entouré par des mecs parfois ( beaucoup ) plus beau que moi, ce qui a normalement pour effet de me rendre vaguement mal à l'aise.
Mais ce qui est intéressant, c'est que Stef et Mac sont des players reconnus.

Sans grande surprise, le petit verre se transforme en beuverie et à 20 heures nous sommes tous un peu ivre.
Stef a moins bu, il balade un regard calme sur le bar, se lève et open immédiatement 2 blondes. Mac, de son côté, est déjà ivre mort, un chapeau sur la tête, il danse, open une nana. Je les ais même pas vu partir.
J'ai réduit ma conso, et j'ai observé. Deux mecs bien différents.
Stef : Je le soupçonne fortement d'avoir un jour ou l'autre appartenu à la communauté. Assez cérébral, pas très souriant, il ose absolument tout. Je ne le trouve pas particulièrement beau gosse ( sans être désavantagé non plus, loin de là). Sa méthode, c'est d'oser, d'avoir une bonne culture et je sais pas trop comment, d'arriver à sexualiser. Il dégage un fort charisme. J'ai eu des échos de Mac qui est beaucoup sortis avec lui quand j'étais cloîtré avec mon ex, il ne rentre JAMAIS seul. )

Mac : Un pur natural. Grand, beau gosse, bruyant, jovial, il aborde à grand cris, certain que son physique avantageux fera le travail. Le mec fun, quoi. mon ami Dan, qui l'a connu célibataire, m'a assuré que si il sortait 5 fois par semaine, il ramenait à chaque fois une nana avec lui.
La soirée se poursuit, je sympathise avec les 2 collègues que je ne connaissais pas trop, l'alcool coule à flot, tâche les costumes, j'ai un peu l'impression d'être dans American Psycho, et j'éprouve un fort sentiment d’irréalité.
On fini par rejoindre Stef et ses deux blondes, avec qui il parle et picole depuis une heure. Je m'aperçois que ces demoiselles parlent anglais. Je prend sur moi et commence à échanger avec elles. Je sais pas trop comment il a fait, mais je vois que Stef à le grappin sur l'une d'elle et j'apprend que l'autre est en couple. Mac revient, titubant, avec le numéro de la nana qu'il a abordée.

Je discute dans un anglais un peu balbutiant avec les deux blondes, la copine d'un des collègues arrive et on discute dehors. Elle est médecin et je sais pas trop comment, on en arrive à parler cinéma Danois. Mac se pointe, essaie de se mêler à la conversation, mais elle le rabroue sèchement. La copine du collègue me paie un verre et me colle un peu, son mec la récupère, je retourne vers les blondes, celle qui est en couple me parle, pendant au moins une demi-heure, je sais plus trop de quoi mais ça tournait autours de l'intégration des étrangers en Suisse, des trucs du genre.

Arrivé vers les blondes, je m'aperçois que Stef kissclose la célibataire. Puis ces demoiselles lui parlent de moi :
Blonde1, en parlant de moi: He's my favourite, I like him a lot
Blonde2: Me too, I like this guy
Oldboy : Fuck the what?!
Blonde1, en me parlant de Mac : Your friend is very goodlooking, but so noisy!
Oldboy: ???
Pas tout pigé. La blonde en couple se tire, le reste bouge en boite de nuit. Sur le chemin, Stef la kissclose plusieurs fois ( il finira par la ramener chez lui ). En chemin, j'angoisse vaguement. Mon ex adore cette boite de nuit, moi aussi, mais je l'évite. Peur de la croiser au bras d'un autre, peur qu'un de mes collègues essaie de la choper, je me fantasme le résultat catastrophique qu'un déchaînement de violence devant des gens que je côtoie au quotidien pourrait avoir. Puis j'oublie.

La boite est presque vide, sans surprises. Pas d'Espagnole en vue. Je continue à modérer ma consommation. Puis sans prévenir, Blonde1 me prend le visage dans ses mains et me dis :
Bonde1: I like you. I want to see you smile, I want you to feel good, I want you to feel included !
Oldboy : Non mais WTF?!
Sur le moment, j'ai pas trop compris. Je continue un peu la soirée, qui est bonne, et je rentre dormir 2 heures avant de retourner au boulot encore à moitié bourré.
Pourquoi cette soirée est-elle importante? Tout simplement parce que, pour moi, elle est presque unique. C'est la première fois que je considère des players accomplis comme des alliés et non pas comme des rivaux. La première fois ou je cherche à apprendre ( je crois même l'avoir demandé à Mac ) au lieu de juger ou de me réfugier dans l'alcool, la frustration, la colère ou le mensonge. La première fois depuis l'Espagnole que je parle à des inconnues, au dehors des vendeuses. La première fois ou je fais partie d'une bande de jeunes hommes beaux, sur d'eux, confiants, ou je me sens inclus.

Il y a longtemps, après avoir rencontré de prétendus PUA de ma région qui étaient en fait une belle bande de geek totalement à la ramasse, j'avais un peu perdu la fois dans tout ça. Puis j'avais eu l'accès au select, j'avais vu les postes de TULPA et ça avait été un choc. Hier soir, j'en ai vécu un autre.
J'ai vu des players à l'oeuvre de l'intérieur, dans deux styles différents, avec un point commun : L'audace. Oser. Attaquer. Bouger. On me l'a dis 1000 fois ici mais la clef, c'est ça. C'est certain. La confiance, l'envie, le reste doit suivre. Et apprendre, au lieu de jalouser. D'autres soirées vont suivre bientôt. Et je vais pas attendre que mon pote photographe revienne, je m'inscris sur Tinder dès demain, avec des selfies vu que j'ai rien de mieux.
Le seul bémol est la hantise de croiser mon ex, qui fréquente les mêmes endroits.

Je ne m'explique pas clairement les réactions des deux anglaises. Ma mélancolie se lis-elle sur mon visage, même quand je m'amuse ? Mon discours est-il franchement différent de celui des autres ? L'Espagnol m'avait dit que je dégageais tout le temps un truc sombre, un peu glauque, mais que mon humour contrastait et me donnait un " charme irrésistible ". J'en sais foutre rien pour le charme, et je suis rentré seul hier soir. Mais sans jalousie, sans colère, sans regrets. Je me suis réveillé bourré, mais heureux.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 16.03.19, 00h19 par Onmyoji

Sortir, échanger, observer des mecs qui " savent faire " c'est une chance sache le tu vas apprendre ou ré-apprende plus vite, briser tes croyances beaucoup plus facilement aussi, qu' avec de la théorie ou à faire tes propres erreurs.
Par contre pour ceux qui est de mettre un pied devant l' autre, passer à l'action faut que ça vienne de toi, eux ne pourront pas t'aider, les gens on trop de fierté pour parler de ce genre de choses ou pas de mots à mettre sur ce qu'ils ressentent.
Ma mélancolie se lis-elle sur mon visage, même quand je m'amuse ?
Oui t'inquiètes ça ce voit, sur ton attitude, ton visage, ta voix, c'est un truc de ouf mais si tu es conscient de ça, tu travailles la dessus et tu en joues pour faire pencher la balance de ton côté pour gagner des points. Je n'ai pas dit " être fake pour faire genre je suis à l'aise " mais travailler hein, je te passe toutes les citations & Co et autre message de motivation sur l'apprentissage.
Je sais ma paresse, ma hantise de sortir de ma zone de confort
En vrac, ce que je fais ( moment égocentrique ) :

- Je sais exactement ce qu'il va se passer en moi quand je vais faire quelque chose d'incomfortable peu importe ce que ça sera ( abordez, négocier, dire non, faire le con ) analyse ce qu'il ce passe chez toi .

- J'accepte tout ce qui se passe en moi ( stress, excuses, pensées ) ça permet de me calmer et de me dire c'est normal.

- J'ai et je fais un travail profond sur moi, mon égo et sur pas mal de choses au quotidien: cf le regard des autres, des epériences positives, une valeur importante à mes yeux qui est d' être diffèrent de la masse, un certain bessoin de sortir de ma zone de comfort sinon je m'ennuie, etc ..
En gros je commence à très bien me connaître, mes objectifs, je sais ce que j'ai bessoin, envie ou non, je connais mon style pour séduire.
Ce que je suis à l'intérieur, je suis à l'éxtérieur ça se reflette sur mon style, ne jamais se mentir à soit même de toute façon tu vas te prendre un sacré retour de manivelle dans la figure, si tu t'amuses à ça.


- Et tous ces points mis bout à bout ça me fait passer à l'action et ça part

- Je m'amuse, je m'en branle de choper ou non, je sais que pour le moment c'est pas mon objectif de trouver une gadji et je ne suis pas prêt à assumer une copine, je suis au clair avec ça point. ) et le paradoxe bah tu chopes.
On est tous différents, je sais que pour certains c'est insupportable et très dur, si ça peut aider.
BYE, BYE.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 17.03.19, 08h38 par Oldboy
_____________________________________________________________________________________________


Tu dois être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise.
_____________________________________________________________________________________________

Un truc que m'ont appris quelques amitiés de longue date du genre:
Ça n'aide en rien si l'on est pas prêt à changer, et si l'on cherche trop à faire des choses qui sont eux mais que tu ne peux transposer chez toi.
Tu verras aussi que chacun a ses propres limites et son terrain.
Mais c'est vrai que ça peut t'aider à sortir de ta coquille. Sans avoir l'air mélancolique, ça peut simplement être le contraste avec ces mecs qui a fait dire ça a ces nanas, l'alcool et le fait que tu sois en décalage avec l'énergie du groupe. Sur la défensive surtout, à penser à tes plans d'évitement de situations désagréables.
Je pense que tu dois déjà avancer d'un pas en réglant un problème de fond:
La réaction que tu peux avoir si tu croises ton ex de manière désagréable. Si tu ne crains pas ta réaction ça te libère débutez de certaines choses. Une fois sur ce sera fait tu pourras aussi avancer de manière plus générale sur ton appréhension de cette situation: tu es parfaitement au clair pour dire que c'était néfaste mais tu serais pourtant extrêmement jaloux si tu la croisais...
C'est compréhensible par certains côtés mais tu devrais te féliciter de t'être échappé et d'avoir avancé. Ce n'est pas son cas. Laisse là où elle est.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 17.03.19, 08h38 par Oldboy

Par contre pour ceux qui est de mettre un pied devant l' autre, passer à l'action faut que ça vienne de toi, eux ne pourront pas t'aider, les gens on trop de fierté pour parler de ce genre de choses ou pas de mots àmettre sur ce qu'ils ressenttent.

Citation:
Je le croyais aussi, pourtant des inconnus sur le présent forum m'ont permis à aux moins 3 reprises de closer ce que je voulais. J'en ai un peu parlé sur un autre topic, mais je crois sincèrement que pour certains ( pour moi, tout du moins ) il faut qu'on me pousse ou des années durant je peux refuser de sauter ( sans jeux de mots ). Il n'y a pas de miracle, le canned stuff n'est qu'une béquille, mais qu'importe le moyen tant qu'il y a le résultat.
Un truc que m'ont appris quelques amitiés de longue date du genre:
Ça n'aide en rien si l'on est pas prêt à changer, et si l'on cherche trop à faire des choses qui sont eux mais que tu ne peux transposer chez toi.
Tu verras aussi que chacun a ses propres limites et son terrain
J'ai pris conscience de ça il y a quelques années déjà, j'en avais parlé avec Smooth. Je peux pas, et je ne veux pas, transposer. Mais je peux adapter, apprendre la recette et cuisiner à ma sauce. La différence avec avant, c'est que je rangeais automatiquement ce genre de mecs dans la case rivaux / connards et que je restais à attendre qu'une nana me tombe dessus, en tirant la gueule. Ça marche pas. J'ai conscience de devoir faire autrement.
Je pense que tu dois déjà avancer d'un pas en réglant un problème de fond:
La réaction que tu peux avoir si tu croises ton ex de manière désagréable. Si tu ne crains pas ta réaction ça te libère débutez de certaines choses. Une fois sur ce sera fait tu pourras aussi avancer de manière plus générale sur ton appréhension de cette situation: tu es parfaitement au clair pour dire que c'était néfaste mais tu serais pourtant extrêmement jaloux si tu la croisais...
C'est compréhensible par certains côtés mais tu devrais te féliciter de t'être échappé et d'avoir avancé. Ce n'est pas son cas. Laisse là où elle est.
THS le 16.03.19,16h01
Je la croiserais inévitablement, et très vraisemblablement dès le week-end prochain. Je me fais aucune illusion sur le fait qu'elle aie déjà couché avec d'autres, c'est le hic quand tu sors avec la plus jolie nana du coin et qu'elle n'est guère farouche. Faut que je passe le cap et le meilleur moyen, c'est de close de mon côté.
Ça m'avait fait le même coup en 2012 avec mon autre LTR. Si je modère l'alcool, ça devrait le faire. La voir entouré de sa cour pourrait même me donner l'énergie nécessaire, si je la canalise, pour aborder comme un vieux clébards.




Sinon, hier après midi je suis allé en ville avec mon meilleur pote et ma meilleure pote ( wing ) ainsi que la soeur du gars est un amie à elle et je me suis rendu compte ( je déconne pas ) que c'est le premier samedi après-midi ou je quitte mon PC ( hors couple ) depuis... des années. Peut-être 6 ou 7 ans. Il m'a suffit de proposer. Je vois une amie vendredi soir, j'ai une soirée samedi prochain, un anniversaire le suivant. C'est l'agenda le plus plein que j'ai eu en 10 ans. C'est terrifiant, l'immobilisme.

Après avoir réparé mes disques-durs, acheté pour 2 plaques de fringues sur Zalando, développé les centaines de photos de vacance prises avec mon ex et les avoir envoyé avec un mail qui se veut une proposition de paix et d'amitié, mis à jour mon facebook, trouvé une salle de sport que je vais visiter bientôt, ranger mon appart et fait tout le bordel, je me suis inscris sur adopteunmec, j'ai remplis mon profil avant de me rendre compte que le bousin était payant. Je pense me fendre d'un mois et m'en servir comme entrainement, avant de mettre à jour mon Tinder avec de meilleures photos ( fouillé tous mes disques, les photos de moi potables ont 10 ans ou plus ) partant du principe que ce site me semble nettement moins populaire que Tinder en Suisse, j'aurais ainsi moins de chances de griller mes cartouches.

Et vu mon positivisme et mon hyperactivité ( oui, un dimanche ou je fais tout ça, c'est une fois tous les 15 ans ) je commence à me demander si les pilules que je prend de temps en temps pour dormir n'ont pas un effet secondaire bienheureux. C'est des antidépresseurs je crois, à la base. Je ressens une énergie et un besoin de liens sociaux que j'avais crus définitivement aux oubliettes.

Prends 3 mois direct d’abonnement à mon humble avis.

Si tu peux financièrement, Ça t’enlèvera beaucoup de pression et te laissera vraiment du temps pour faire ça bien ;)
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Juste une idée comme ca : pourquoi tu posterais pas ton profil sur le sélect qu'on puisse t'en filer quelques retours?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 18.03.19, 10h38 par Onmyoji

Je me tâte pour les 3 mois. Je sais pas si je fais une fausse manip, mais apparemment sur adopte, dans ma region, les filles dans mon profil d âge se compte par... quelques dizaines ! Sans parler du reste.
Ce serait volontier mais je n y ai plus accès depuis que c est plus géré par les points.

EDIT :

Bon j'ai complété mon profil et j'ai mis 2 selphies à la noix. Ce que je vois ne m'enchante pas vraiment ( très peu de filles dans la tranche d'âge qui m'intéresse, encore moins à mon goût, le site doit pas être à la mode en Suisse ) mais c'est histoire de me faire la main et surtout, d'essayer d'élargir mon cercle social. C'est de ça que je brûle, depuis longtemps. Je suis à deux doigts d'accepter une soirée Karaoke jeudi avec un mec qui n'est pas dans mon département, c'est dire.
Un retour sur mon profil m'intéresserais assez, par contre mort pour que je le fasse ici, le select serait pas mal ou alors à une bonne âme, via MP.

3 jours malades, hanté de rêves de l'Espagnol, de rêves ou je fuis ma zone de confort, fuis en avant le temps qui passe.
Hier, je me suis senti un peu mieux. Du coup, même si j'étais HS et à jeun, j'ai décidé de sortir. Ce qui me permet de vous livrer, 1 mois et une semaine après la fin de ma relation, le FR post-rupture le plus rapide de ma vie. Pour ce que ça vaut.
FR : Wing

J'ai commencé par un verre avec F, dans ma ville natale. F, c'est une ancienne collègue, une ancienne once itis et un bel acte manqué. 2 ans que je l'avais pas revue, elle est toujours avec son copain, elle est toujours splendide. Ça m'a fait plaisir de la voir, je suis en manque de visages féminins.

J'enfourche mon scooter et prend l'autoroute, pour partir 30 Km plus au nord. Je vais passer la soirée avec Wing. Wing, c'est ma meilleure pote depuis passé 10 piges. Je pense que ceux qui hantent ce forum depuis longtemps ont davantage en commun qu'un goût pour la séduction, et je pense qu'on a tous une Wing. Une jolie petite blonde, mais qu'on a jamais touché car pour l'apprenti PUA, en dessous de 8 ou touche pas, 'tention. Une fille qui évoluait dans l'ombre de la sublime ( et totalement cintrée ) Mortitia mais qui s'est émancipée depuis.
Faut dire que la petite fêtarde joviale de 18 ans toujours prête à sortir a fait du chemin. Je l'appelle clochette parfois, mais c'est plutôt la fée cabossée. Il y a 2 ans, elle a eu la joie de cumuler une grossesse difficile, de se faire tromper par son cas social de copain, puis larguée avec sa gamine de 1 ans, sans job. Heureusement, elle a pu compter sur son meilleur pote Oldboy. Ah non, pardon, Oldboy était perdu dans les chaleurs des colères Andalouses et ne lui a pas donné signe de vie, ou si peu.

Depuis 1 mois je la revois tous les week end, avec d'autres amis, parfois avec sa gamine. Elle m'a pardonné de l'avoir laisser seule dans sa merde. Elle m'a dit que la vie était trop courte pour la rancœur. A 30 ans, Wing a mûri. Personnellement, à sa place, j'aurais pas pardonné mon attitude. Ces temps, elle est fâchée avec Mortitia, ses plans culs ne répondent plus et elle est un peu seule. Alors on va sortir, les deux, danser comme à nos 20 ans.

Arrivé chez elle, on prend l'apéro. Elle se maquille, et les artefacts effacent la fatigue naturelle d'une mère célibataire qui bosse 42h semaines à 50 km de son domicile. Je paie le taxi, premier bar, deuxième bar, on est bourrés. Elle parle fort, sautille, shoot dans une bouteille qui arrive sur un groupe de racailles qui viennent s'expliquer et qui repartent avec pour moi un regard entendu. Clochette est déchaînée, ding ding ding!
Autre bar, une blonde plante son regard dans le mien avec une telle morgue et une telle insistance que même l'aveugle que je suis ne pouvait ignorer le signe.
Wing : T'as vu comme elle t'a maté ?! Tu devrais attaquer!
Oldboy : Elle est bof, et je suis pas chaud
Non, j'étais pas chaud. Première boite de nuit, vide, on danse un peu. Seconde boite de nuit, c'est la zone, ultra mal fréquenté, on se croirait dans le 93. Je me sens comme chez moi. On danse, on bois. Ding ding ding ! Clochette renverse son verre sur des mecs, les insultes au lieu de s'excuser et revient danser. Les mecs viennent, me regardent et repartent. Une glace me fait face et j'y jette un œil. Un visage long, maigre, grave, un front ridé de soucis, des yeux cernés. Le physique d'un clou qu'on aurait trempé dans du beurre. Une fois de plus, je me demande qu'est ce que les gens sentent en moi, pour que comme toujours on me fiche une paix royale, même dans ce trou à emmerde.

On continue à danser, à picoler, sa dure des heures et je commence à en tenir une bonne. Elle aussi. A travers les brumes de l'alcool, ses traits se fondent et je la vois telle qu'elle était jadis.Parfois, des mecs viennent lui parler et repartent immédiatement dès qu'elle mentionne être avec moi. C'est facile.
Le dernier verre passe mal, et je vais le gerber aux toilettes. Première fois de ma vie que ça m'arrive, normalement je suis une pure éponge. Chic, une nouvelle expérience!
Dans le fumoir, un grand noir élégant viens poliment nous parler. Il cherche à savoir si on est ensemble, je dis non. Il se montre prévenant, délicat. 3 Minutes plus tard, il kissclose Wing.

Ding Ding Ding ! Ça devait se produire, je le savais. Je l'attendais. Il y a longtemps, Smooth m'avait dit que les casseroles, on pouvait faire les traîner derrière sois ou faire la cuisine avec. Depuis 1 mois, j'ai remarqué la solitude de Wing, ses regards plus appuyés que d'habitude, ses coups d’œil en cachette. Ma réaction est totalement physiologique : Bouffée d'adrénaline, augmentation du rythme cardiaque, démangeaisons dans les poings, rage, jalousie. Je me contiens. Au bar, je réfléchis. Pour chaque fille que j'ai eu, sans aucune exceptions, ce schéma s'est produit. Il a fallu qu'un autre finisse par faire le pas que je n'ose jamais faire pour que je bouge. Sans exceptions. Hors, je savais cela. Je savais aussi ce que je devais dire, si je voulais quoique ce soit. Ma meilleure pote. Une vie qui file trop vite. Des remords, ou des regrets ?

Au bras de son noir, elle vient me rejoindre au bar, elle voit ma colère.
Wing : Ca va? Il se passe quoi ?
Oldboy : Je suis vexé.
Wing : Vexé? Pourquoi?
Oldboy : Que tu l'aie préféré à moi !
Elle se jette sur moi, kissclose. Sans déconné, je le savais. Je savais que ça allait se produire, et je savais que ça allait se produire comme ça.
Sur le chemin, elle ne me lâchera plus, essayant même de me déshabiller en pleine rue. Chez elle, elle se jettera sur moi avec une incroyable avidité. Je la voie nue, pour la première fois. Clochette, en effet. Pas de sport, une gamine et pourtant un corps totalement hallucinant, menu, sec, musclé, un corps de danseuse, immaculé. Accessoirement, son frère est gaulé comme un gladiateur sans jamais avoir levé de fonte, de vrais génétique freaks.
Moi, je suis bourré, encore malade, épuisé. Elle s'acharne. Ding ding ding !Fuckclose
Malgré 3 capotes et 2 heure d'acharnement de sa part, j'ai pas pu assurer. J'aurais juste fait quelques vas et viens avant de débander, quelques minutes. Un peu l'alcool, un peu les capotes, un peu la fatigue, beaucoup de manque de confiance en moi pour ce qui est, officiellement, mon premier " coup du premier soir ". Et accessoirement mon goût trop prononcé pour le porno bdsm qui fait que j'ai du mal à m’exciter sur une fille qui n'est pas attachée.
Elle est pas très contente de ma performance, car elle a une dalle pas possible, me le fais savoir, je m'en fout comme d'une guigne, je me mare. Elle fini par abandonner et s'endort nue dans mes bras.

2 heures plus tard, je me réveille, le classique " on a fait une bêtise hier blabla ". Elle sort fumer sur le balcon, a moitié nue, sans aucune gêne. On compare nos gueule de bois, on se dis que ça remettra pas en jeux notre amitié. Je lui dis que je me tire, elle m'invite à rester me reposer près d'elle, à refaire une erreur. En faire d'autres. Je suis déjà loin, à mon FR, à mes questions. Je m'arrache. Ding Ding Ding !







Ce qui m'interpelle, c'est que tu as eu cette réaction, tu as eu une deuxième chance (qu'elle t'emballe après l'autre gars, d'autres nanas auraient pas assumé), puis une troisième ("refaire une erreur", puis tu préfères te casser pour venir nous demander ce qu'on en pense.
Mec, l'attention est louable, mais je préfèrerais te lire 3 jours après, après que tu l'aies faite rêver.
Et tu en es parfaitement capable. Elle attendait que ça.
Si tu te poses des questions sur ton schéma, quand on te donne l'opportunité d'en sortir, saisis la.
Sinon, tu ne peux que te faire plus de mal.
Et pour tes problèmes de gaule, c'est sans doute moins le porn que de prendre une caisse à en gerber, ou la psychologie et la confiance. Cela dit comme c'est répétitif, tu peux aussi te faire examiner pour voir si tu n'as pas un souci quelconque (je sais pas si tu en avais pas déjà parlé). C'est une fonction utile, mais c'est sans doute l'une des plus sacrifiable par l'organisme s'il n'est pas au top. C'est connu en médecine.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 20.04.19, 23h54 par Theobald2

Putain Oldboy!... Pourquoi tu t'es arraché à la one again au petit matin?...

Le fait est qu'à la base, c'est vraiment ma meilleure pote, la nana que je me suis juré de jamais toucher. De son côté, c'est un peu le même discours, et on m'a dis 100 fois ( à raison ) d'arrêter de chasser dans mon maigre cercle social. Je pense avoir bien fait de m'être barrer, pour le coup.

Si j'avais davantage de maturité, davantage de " plans ", je serais pas contre un petit coups de temps à autre, en toute amitié mais là c'est mort. Je me connais, je vais finir par partir en ONS et perdre au final ma meilleure pote dans une probable crise de jalousie clownesque. Je dis pas jamais, mais uniquement à la condition que nous ayons de notre côté chacun une vie sentimentale.
J'avais pas prévu ça, je l'ai pas vue dans cette optique, je l'ai pas sortie pour ça, vraiment. Mais j'avais ce " sentiment de pouvoir close si je veux " qui ne me vient pour ainsi dire jamais, mais qui est toujours juste quand il se pointe ( aveugle comme je suis, faut de gros signaux ). Quand le mec l'a embrassé, au lieu de m'énerver comme à l’accoutumée, j'ai voulu essayer autre chose. Je savais que ça passerait, alors je l'ai fait. Bonne idée, mauvaise idée, peut importe, j'en avais un peu mare de remâcher mes regrets à longueur de vie.

J'étais content de rentrer raconter pour une fois quelque chose de ( j’estime ) positif. Après tout, ça monte maintenant le nombre de mes conquêtes à 6 ( pour un total, les 6 inclues, de 9 nanas embrassées). :awesome:
J'ai pas attendu 5 putains d'années avant de retoucher une femme, j'ai pu canaliser mon énergie négative pour la tourner en une approche positive qui, je le savais, allait être payante. Et j'ai encore une fois chassé ( ou me suis fait chassé plutôt ) sur mes terres, certes, mais c'est la première fois que je couche en un soir avec une nana qui n'est pas ma copine. Ça fait du bien à mon égo, ça à fait du mal ni à l'un ni à l'autre, je pense. Mais je vais éviter de recommencer ( même si elle me spam de messages ambivalents depuis ce matin ) avant d'en avoir eu d'autre, et pareil pour elle.

Pour'histoire de l'érection, l'alcool ne m'aide jamais, je baise pas bourré. Par contre avec l'Espagnole, qui était pas vraiment la dernière des mocheté, il m'a fallu 1 mois d'arrêt total du porn pour pouvoir rebandé. Je déconne pas, c'est sous-estimé les dégâts de ce truc, je ferais un de ces 4 un article là-dessus.

Rien te dit qu'elle est pas ouverte à plus hein.
Si elle te propose de "refaire une erreur", c'est pas pour rien, en plus elle a de l'ironie la gamine, si en plus tu aimes son corps, franchement, pourquoi il te faut plus.
On s'en tape que tu aies prévu ça, tu peux prévoir de sortir pour rencontrer d'autres nanas, mais ce qui est bien aussi, c'est parfois de laisser le hasard faire.
Franchement, même si c'est du tout cuit, et même si tu as besoin de te prouver que tu peux draguer une nana "neuve", quand une bonne chose arrive, ne boude pas ton plaisir.
ça me fait penser à cette histoire où le mec prie Dieu de l'aider, mais repousse toute l'aide qu'on peut lui donner sous ce prétexte. Pour finalement mourir, demander à Dieu pourquoi il ne l'a pas aidé, et l'autre qui s'énerve en lui rappelant tout ceux qu'il lui a envoyés...
Laisser passer une occasion "facile" sous prétexte que c'est facile, c'est arrogant, c'est pas se rendre service, ni à la nana d'ailleurs (vaut mieux, même si elle est facile, qu'elle termine avec toi qu'avec n'importe quel mec qui n'a pas la classe), et c'est travailler contre soi, même pour les "autres occasions".
La drague, c'est pas un concours de Difficulté. Si tu peux choper Kylie Jenner un soir parce qu'elle a décidé de jeter son dévolu sur toi (et qu'elle est pas sous influence), tu prends, no matter what. Même si c'est moche à ton sens parce que tu te dis que c'est pas pour toi et que ça pourrait être n'importe quel mec, que demain elle t'aura oublié ou autre.
Peut-être qu'une nana qui est ultra open, ça semble facile, mais si ça tombe sur toi c'est que déjà sans doute tu lui plais et c'est pas gagné d'emblée, parce que finalement, même si ça pourrait être n'importe quel mec, c'est toi qui est sorti du lot, ensuite, c'est à toi de faire en sorte qu'elle se souvienne de ce moment.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 23.03.19, 19h11 par Oldboy

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre