A sea of liberty !

Note : 58

le 18.03.2019 par touska

62 réponses / Dernière par touska le 27.04.2021, 10h32

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Hello FTS,

Ceci sera mon dernier post avant un moment, dejà je me suis dis que j'écrivais beaucoup trop, que ce n'étais pas forcément positif, et aussi parce que les fêtes arrivent puis mon départ au mexique également, mais je tenais à écrire quelques trucs qui m'ont fort marqués cette dernière semaine car ca a été vraiment une cool semaine !

Un point sur les avancements

- J'ai terminé mes deux shootings photos, on a sélectionné quelques photos, quelques vidéos et j'ai fais un planning de sortie sur instagram et facebook.
Les photos claquent à mort, on a même fait une photo pour une affiche que j'irais coller dans les rues de ma ville un peu avant mon départ pour faire de la pub pour mes réseaux sociaux.

-J'ai fais pour la première fois, deux spectacles de magies en 1 seule journée pour deux agent artistique différents, et les deux se sont hyper bien passées malgrés une grosse geule de bois.
Que des retour positif et j'me suis super fort amusé à faire ca et à me balader en costume dans la voiture de mon père, a boire des cafés trop cher, fumer des clopes en roulant et avec la musique à fond.

-j'ai encore fait de l'escalade, ca me fait vraiment du bien et j'y vais avec plaisir, ca faisait longtemps que je n'avais plus fait du sport pour du plaisir.
En plus j'y vais aussi avec un des mecs qui travaille au bureau des magiciens qui me donne les contrats, on s'entend super bien et surtout il est méga baleze et me montre des trucs !

-Je me réjouis vachement de revoir ma famille aussi, ca va vraiment être cool, avec tout ce qui m'est arrivé je l'ai un peu laissé de côte et c'est quand même jamais cool de laisser sa famille comme ca, surtout que je m'entend hyper bien avec eux et qu'ils ont toujours été là pour moi !

-Samedi soir, j'ai invité marie à la maison, elle était encore jamais venue chez moi, et je lui ai fait à manger, j'me suis bien amusé avec elle a parler de toute la vie.
On a refait l'amour comme des bêtes le lendemain, c'était super bien !
Ca faisait longtemps que je n'avais plus passé une soirée comme ca avec une fille !

Les discussions qui changent l'esprit

Le jour ou je vous ai écrit mon dernier post j'avais parler avec un vieil ami de magie mais surtout de ma vie, et je vous avais écrit, avec je pense plus de lucidité que d'habitude.

Le soir même, hasard ou pas, mon colloc revient du travail, et pour la enième fois depuis un mois on se pose dans le salon, du thé et des clopes et on parle de la vie et de nos cerveaux.
Je crois que sans lui, je serai vraiment un peu perdu, c'est le seul qui est un peu dans la même situation que moi, et qui cherche toujours son chemin, et aussi ( coincidence ou pas ) le seul célibataire comme moi dans mes amis a présent que les seuls célibataire sont partis en saison de ski.

Bref, on parle, et ca fait un mois qu'on tourne en rond dans nos conversations, qu'on ne fait plus que parler du " mais bientot ca va aller", on se demande quoi faire, ce qu'on va faire, niveau argent, niveau femme, bref vraiment on tourne en rond.
C'est comme si on se passait chacun un peu de crème dans le dos en disant : ca va allez, moi aussi, c'est comme ca la vie.

Et là, à un moment donné on se dit qu'on doit allez dormir, on se regarde, on éclate de rire, vraiment car on se rend compte tous les deux, qu'on a peur d'allez dormir, vraiment, on sait qu'on va encore regarder le plafond et penser à toute la vie pendant 1h avant de dormir.
Et là, tout à changer, on continuer à parler 2h ensemble à se marrer, et à se dire " mais vraiment, j'en ai marre de penser mec, c'est pas une vie de se torturer comme on le fait, et nous comme des cons au lieu de se tirer vers le haut on se complait l'un avec l'autre car c'est la solution la plus facile "'

Putin mais, c'est fou comme c'est fatiguant de se poser des questions, je comprend que les gens deviennent fous ou alcoolique, c'est pas une vie de faire ça, de toujours stresser à propos de tout et de devoir attendre du futur mieu que maintenant.

C'est exactement ce que je commencais à vous expliquez dans mon post, en faite, je sais ce que je veux faire, je sais comment y arriver, je veux vivre ma vie vraiment à fond, voyager, découvrir des choses, des gens, des histoires, que ce soit à l'étranger ou pas d'ailleurs.
Je veux vivre des moments fort et qui ont du sens avec les gens, avec les femmes.

Je me suis auto persuadé en rentrant, que je voulais une vie plus stable, que j'en avais marre de voyager, que je voulais me poser avec une meuf, avoir un petit boulot tranquille et commencer à gagner ma vie tranquillement.
Moi c'est pas ce que je veux faire, et j'ai la magie comme moyen d'y arriver, alors pourquoi je me jette pas à fond la dedans, c'est ca que le petit enfant en moi il veut vraiment.
Pendant encore un temps en tout cas, je sais qu'un jour ca terminera, mais là, j'ai encore la force, l'envie et le besoin de vivre une vie folle comme je l'ai fait jusqu'a présent, sinon je sais que je vais finir par ne pas être heureux et par me casser la geule.

Il n'y a qu'a regarder ce que je vous ai dit, je suis heureux, car j'avance dans mes projets, que je sais que je pars voyager et découvrir des trucs, car je me casse de la belgique quand il fait dégeu et que ca me déprime de pas voir le soleil.

Si j'accepte que c'est ca qui me rend heureux, je peux vivre ma vie en accord avec !
Merde, j'peux pas laisser mourrir mes envies de découvrir pleins de truc, pour la tranquilité supposée d'une vie " classique ".

Bonus :
Pour l'anecdote, le lendemain, on se croise avec mon colloc et deux autres amis, totalement au hasard à la terasse d'un café, on commande une bière pour discuter, puis une autre, puis une autre, puis deux bouteilles de rhum, puis on fait des bétises, on se marres, on fout la merde, on vit a fond.
Et toute la soirée, 'jai eu un sourire au lèvre, de nous voir comme ca, profitez de ce qui nous arrive en ce moment.

Hasard ou pas, je trouve que c'était un symbole ultra fort après notre discussion du soir avec mon colloc.


Le mexique

Ca y est, je suis tout excité, dans une quizaine de jour, je pars vers le mexique.
je vous avoue que j'avais peur, car j'arrive à cancun, que je sais que c'est une ville un peu nul, et que j'avais vraiment 0 plans pour la bas.
Et que se laisser porter, c'est bien quand t'as 6 mois, pas quand tu en as que un seul !

Et bah, là j'ai une amie qui me contacte pour me dire qu'elle sera au guatemala, à la période ou j'arrive, près du lac atitlan, un lac avec un volcan énorme à côté a plus de 1000 mètre d'altitude.
Et que elle aura un Airbnb avec deux potes à elle, que je suis le bienvenu si je veux.

Ni une ni deux, je prend mon billet pour le guatemala de cancun, deux jours après mon arrivée.
Du coup, comme itinéraire, je vais rester avec elles un peu, elle à fait 6 mois au mexique, elle connait tous les bons plans et moi je vais remonter le mexique en suviant ses conseils.

Pour revenir un mois plus tard à Cancun, et prendre l'avion pour la belgique.

Ca va vraiment être énorme, et ca me retire vraiment un stress de savoir que tout vas bien se passer et que je vais pas me retrouver dans un bail de merde pendant une semaine en arrivant car je connais rien et que j'aurais rencontré de gros touristes américain.

La go pro est prête, j'vais pouvoir filmer des trucs vraiment cool niveau magie là bas !


Hera (lol )

Vraiment, je vois bien que depuis que mon état d'esprit change, je retrouve un sentiment normal envers Hera, qui n'est plus brouillé par pleins de sentiments qui n'étaient pas forcément en rapport avec elle mais avec ma vie en général.

Je retrouve ma lucidité quand à notre relation également et que la relation qu'on a vécue est terminée, et que c'est très bien comme ca.
On a vécu ce qu'on avait à vivre à fond quand on avait à le vivre.
Me rappeller ce qu'on à vécu et vouloir revivre ca, c'est vouloir ramener à la vie un humain, c'est impossible et si par miracle ca marche, ca sera un grand monstre de Frankenstein.

Et également, je me rend compte que ce qui me manque, ce n'est plus notre relation, mais bien elle en tant que personne.

Mais quelque chose me rendait nerveux, et je n'arrivais pas à ne pas y penser. Son retour en Belgique.

J'avais peur, qu'elle rentre en belgique avant moi, qu'elle revoit tous mes amis avant moi, qui lui parlerai forcément de moi, de comment je n'ai pas été bien sans elle tout un temps ( en voulant bien faire ).
Que moi quand j'allais être là bas, je recevrai des message de mes amis pour me parler d'elle.
Que moi à mon retour j'allais être stressé, fatigué, que j'allais surement la revoir dans une vieille soirée avec plein d'amis autour et tout l'alcool qui ira.
Qu'il y allait avoir un mélange de vibe très bizarre car très différent entre elle et moi aussi du coup.

Et ben, la vie est bien faite parfois. On s'est parlé tout à l'heure, elle à son billet de retour, et elle rentre le 11 février, moi le 12 février.
Mais surtout, elle fais une escale à madrid, de quelques jours avant de rentré, et moi je rentre par madrid également.
Du coup, on s'est dit qu'on allait se retrouver là bas quelques jours a madrid, ce sera vraiment cool pour moi, et je crois pour elle aussi, qu'on puisse se revoir dans un terrain " neutre " pour discuter un peu et surtout avant de rentrer tous les deux en belgique , même si clairement j'ai pas envie de passer mon temps à ressasser le passé, ce sera un minimum inévitable.

C'est un peu jouer avec le feu, mais déjà, ca me libère vraiment d'un stress qui m'aurait gâcher mon voyage a la fin et puis, je pense honnetement que c'est un truc dont a besoin pour avancer, ensemble ou pas, mais pour avancer en tout cas !


Bisous FTS !

j'vous balance mon insta et mon facebook le 25, jour de sortie du truc !
Et j'vous souhaite à tous de super fêtes, que le mojo soit avec vous !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Yesssss! le 01.01.20, 23h01 par valll

Yo yo FTS !

Bonne année toussa toussa !

J'ai passé un super bon nouvel an, avec tous mes amis et un petit retour à 9h du mat, et un très bon 1er, à boire des bières en geule de bois avec des potes, avant de rejoindre marie et ses potes, de reboire des grosse bières et de rentrer chez elle !

Mexicooo

Le départ approche à grand pas, qu'est-ce que ca va me faire du bien, de mettre un peu tout ce que j'ai vécu ces derniers temps de côté et de me laisser le temps de digérer tout ça !

J'ai un mélange d'excitation et de stress dans le cerveau, mais c'est hyper agréable cette sensation de flotter entre deux univers, pas vraiment encore parti, pas vraiment ici non plus !
Je réalise pas vraiment dans quoi je me suis lancé, comme toujours je vais m'en rendre compte dans l'avion, et quand je fumerai ma première clope en dehors de l'aéroport ( y'a pas de meilleur clopes dans l'univers je crois ! )

J'me suis fait l'inévitable liste des choses à faire avant mon départ, quelques trucs à régler un peu chiant, mais je serais prêt.
A mon retour, j'aurai aussi un peu d'argent de côté et c'est vachement cool, j'ai l'impression que le retour va se faire tout tranquillement !

Marie

C'est vraiment beau avec marie, je me sens de plus en plus à l'aise avec elle, et je me crée de super souvenirs avec elle, au lieu de vivre un "mélange de souvenir d'hera, marie et moi ".
C'est un peu horrible de se rendre compte de ça, mais je pense qu'on a vraiment bien fait ça, en prenant notre temps à construire un truc ensemble!

J'ai lu le post de Fencers, qui parlait d'une compagnonne , et c'est exactement ce qu'elle est pour moi, et j'essaie de l'être pour elle aussi !
Elle me pousse à suivre mon projet, elle m'en parle et s'intéresse vraiment à tout ca, ca fait du bien de se sentir soutenu comme ça !

Elle est toujours de bonne humeur et elle me met la patate quand je la vois !
Sinon, sexuellement, c'est assez incroyable, elle se donne vraiment à fond, et ca change simplement tout, j'apprend pleins de trucs déjà, et je me libère peu à peu à ce niveau là avec elle aussi.

Je pense qu'elle est triste que je parte un mois, mais au final, c'est quand même pas si longtemps que ça, et puis vraiment elle se prend pas la tête, je l'admire pour ça, c'est exactement avec un tel détachement que j'aimerais aborder mes relations, c'est un peu ce que je vise depuis quelques temps et que j'ai parfois du mal à atteindre.
Je sais qu'elle va me manquer aussi une fois là bas !

Hera, clap de fin ?

Vous l'avez compris, je me sens de plus en plus investi avec Marie, ca me fait du bien, elle me fait du bien !

Mais du coup, hera dans tout ca ?

Bah, en faite ca fait un petit temps que je me rends compte que j'en ai marre, marre de me sentir aussi mal dès que je la voyais connecter, de me faire des films, de retourner dans tous les sens le moindre message que je lui envoyais.
Clairement, j'étais super serein par rapport à tout ca quand j'y réfléchissais et que je vivais ma vie.
Mais dès que je lui parle, j'ai une boule au ventre, c'est incroyable que juste ça puisse me mettre dans un état aussi intense et aussi fort, c'est quand même pas très sain !

Puis, je me suis enfin autorisé à ressentir de l'énervement sur la façon dont elle fait les choses, inconsciemment, j'ai tellement une haute estime pour elle, que je m'interdisais de lui trouver des défauts,je remettais tout sur moi.

C'est vraiment là le noeud du problème, comme tu le disais omyonji, j'ai tellement d'estime pour elle car elle m'a fait ressentir des trucs que je pensais ne plus jamais ressentir, que je me suis accroché à elle comme une sangsue, pour ne pas que ces sentiments s'en aillent. Mais en plus de ça, je l'ai inconsciement placée comme " le type de fille incroyable qu'il me faut dans ma vie", et forcément en restant braqué la dessus, je ne pouvais pas voir ce qui pourtant crève les yeux, que cette relation m'apporte maintenant plus de mal que de bien.

Coup de grâce de toutes ses réflexions, hier j'lui ai envoyé un message pour la bonne année, elle m' a répondu : " déso chou, là tu tombe vraiment au pire moment, j'arriverai pas à faire genre en parlant avec toi lolol ".
Sous entendu, elle était avec quelqu'un en ce moment. ( et elle voulait que je le sache, noté également l'emploi du pronom " chou", comme on dirait à un enfant pour attenuer le message )
J'ai ressenti une onde de choc incroyable, forcément je le savais ein, mais là, c'est la première fois que c'est écrit noir sur blanc, et passé 10 min à bout d'oxygène, j'ai senti un truc se casser en moi, les derniers vestige d'une admiration pour elle.

Je peux pas supporter d'être cette personne qui attend l'autre gentiment et d'avoir ce rôle de mec tampon quand elle ne se sent pas bien et qu'elle m'envoie des messages comme " viens avec moi, va pas au mexique on part voyager ensemble, 'jai besoin de changer de dynamique et je me sens pas de le faire seul !"
Je suis sur, qu'elle se dit que je serai là a son retour ( la preuve en est, j'étais prêt à faire une escale juste pour la revoir.)

Du coup, j'ai décidé de tourner la page.
Au diable la bienséance, je l'ai bloqué de facebook, j'ai décidé de ne pas allez à madrid à mon retour pour la voir.
Ca va surement être un peu dur parfois, mais c'est le seul moyen d'avancer. Ca va vraiment être bien ce mois de voyage pour revenir en forme et pouvoir affronter ça toutes les cartes en main, l'esprit clair et serein.

J'pense enfin vraiment à moi, et ca me rends heureux.

Mot de la fin

Je vais bien, je fais des trucs de fou, et j'ai décider d'avancer.

Quoi de mieux pour commencer 2020 ?

Yo yo,

Grand direct D une station de bus au milieu du Mexique, j ai 2 heures a tuer avant de prendre un vieux van pendant 8 heures pour arriver dans la ville de bacalar, les plus beaux Lagoon du monde il paraît !

quoi de neuf docteur

Un moyen très simple de prendre du recul, c est de prendre un avion pendant 13 heures, on remet vite tout a son échelle !

J ai vécu une première semaine de feu, ou j ai retrouvée mon amie, ça m a vachement fait plaisir de la revoir, vraiment tout pose au bord D un lac magnifique , ça servirait à rien de tout vous raconter, mais j ai vraiment adorer !
J ai aussi fait beaucoup de magie, je pensais vraiment pas que ça allait me plaire autant D en faire autant en voyage, j me suis même surpris a aimer filmer en même temps avec ma go pro !

Puis direction , san Cristobal, une ville hyper cool, ou j ai atterris sur les conseils de ma pote dans une auberge hyper génial, ou on pouvait faire tout ce qu on veux et ou pendant 8 jours j'ai eu une vrai famille !
J ai fais pas mal de magie de rue avec un brésilien qui jouait de la musique , hyper rigolo comme expérience , j ai aussi jouer dans un cabaret queer, super experience aussi , y avait au moin 150 personne et j avais fumer je ne sais pas combien de pétard ! ( Ils fument tous pur ici )
J ai fais une grosse fiesta jusque 14 h le lendemain aussi, j ai rencontré pleins de gens dans la rue, j ai aussi été escalader une falaise énorme en échange d un spectacle de magie ! ( J ai pleurer tellement j avais eu D adrénaline en la montant )

Puis la j ai été faire une journée seul dans la jungle , et quand je suis revenu j ai rencontré trois musiciens qui font un trip au Mexique et qui vivent a Berlin dans une maison communautaire et qui ont aussi un cirque alternatif, j me suis hyper bien entendu avec eux, c est sur que je vais allez vivre la bas 2 semaine au moin en rentrant de mon voyage !

J ai aussi commence l harmonica, pas mal lu de bouquins , très peu été sur mon téléphone , et écris plein D idée pour la magie a suivre ! Et j ai aussi envie D essayer de devenir végétarien en rentrant, je mange déjà que du poulet, c est juste l étape au dessus , et tout ça grâce/a cause D un livre de Milan Kundera : l insoutenable légèreté de l être , que j ai dévorer en genre 2 jours , incroyable ce bouquin, me réjouis D en lire D autre de lui en rentrant !

Mon espagnole est quand même toujours un peu rouille, va falloir que je le travaille en rentrant si je veux vraiment avoir le niveau que je souhaite, car la je peux tenir des conversations etc, mais je peux pas d'encore dire tout ce que je veux !!

Sinon j ai aussi fait un septum, maman sera pas contente , et j ai reçu pleins de cadeau de gens que j ai rencontré !

voyage voyage

J ai comme l impression D être comme un poisson dans l' eau ici, dans cet univers de voyageurs , Londres et les îles Canaries c était génial mais la Vibe n avait rien avoir avec ici !
Je me dis que je reviendrais définitivement en Amérique du Sud, et surtout que j ai au final encore envie de voyage !
J ai cette fois ci fait beaucoup plus attention et poser beaucoup de questions aux personnes qui voyageait t depuis longtemps, des artistes de rue et D autre non, ça a fait tomber pas mal de mes certitudes , et notamment , mon principe de réalité !

J ai un carnet et je suis en train D écrire sur ce principe de réalité , je le mettrais peut être ici quand il sera fini, mais en gros, je me rend compte que le fait de voyager est une réalité en soi , que la réalité ce n' est pas le retour et la vie en Belgique , ou en tout cas que ce n' est pas la seule possible ! C est quand même marrant quand tu viens de voyager un an , on te dit : bon ben voilà fini les vacances retour a la réalité, comme ci toute l' année que tu avais vécu n avait pas été reele !

troisième oeil

Il m'a fallu un peu de temps, mais j ai réussi a enfin m ouvrir aux autres comme je le voulais, je me sens réellement prêt a rencontrer et connaître des gens , et tout le monde le sens !

Hier dans la jungle , je me suis donné comme challenge de vivre 10 jours, en pleine conscience, voir comment je me sens , ca veux dire m écouter moi pour les grande ligne mais aussi simplement à chaque fois que je veux fumer par exemple, de me demander : est-ce que je veux vraiment fumer cette cigarette, pourquoi maintenant ?
Et si je ne le avais pas fait, je n' aurai jamais rencontrer les musiciens de berlin le soir même .

C est ce que j expliquais depuis longtemps sans vraiment y arriver dans ce journal mais je me laisse D habitude toujours porter par les événements!
Attention , je ne suis pas pour autant dans le contrôle tôtal car ça je n'y arriverai pas plus de 2 jours, mais juste être conscient que la en ce moment, j ai envie de me laisser porter par les événements !

Aléa, parle de ça dans son dernier poste très intéressant ! Vivre en pleine conscience , je crois que c est D assumer, ses actes, sea envies , sea peurs aussi , assumer qui on est et vivre avec !
Bon j vais pas vous faire un cours la dessus , car je suis avec un téléphone , et que ce sera plus intéressant quand j aurai vraiment expérimenté a fond , mais vous avez compris l idee !
( C'est forcément plus facile de vivre comme ça en voyage que chez soi, mais je pense que c est tout a fait possible aussi, la preuve en est mon retour de Londres en Belgique ! )

chicas

Zero, NADA, NIET , que m arrive t il ?
Haha en vrai , j ai aucun soucis avec ça, j étais vraiment pas disponible pour tout ça, et je n ai pas rencontrer une fille qui m a vraiment fait vibrer, j aurai pu baiser pour baiser , mais j en avais pas l envie ( je deviens vieux wow ) , Mais malgres tout je sens quand même que les filles ressentent un truc positif chez moi, rien qu a la façon dont elle me Sourissent je le sens !

Bon la par contre. Je commence a avoir pleinement conscience de mes pulsions et j espère que je vais tomber sur une petite meuf au bord du Lagoon !


Héra, on s EST skyper, a son initiative ,ça m'a vraiment fait plaisir, on s EST souris tout du long de notre longue conversation, et pour la première fois depuis 3 mois, je n avais pas de boule au ventre en lui parlant, et ça s EST senti car la conversation a été hyper fun ! Elle m a dit que ça lui faisait très plaisir de voir que j avais retrouve ma bonne humeur !
Cependant je suis resté sur ma position, je n'irai pas la voir a Madrid, mon côté romantique me fais parfois hésiter , mais je pense juste que c est trop tôt après son retour et le mien pour directement relancer quelque chose , on ne sait pas ce qu on aura envie après tout. La c est sûrement son côté : je reviendrais ens en Belgique , vite il faut me rassurer sinon je vais être perdu qui parle !

Marie, je l ai skyper aussi ,et elle me manque !
Je me réjouis vraiment de la revoir , de tout lui raconter et aussi je me sens prêt a m ouvrir un peu plus a elle, elle est quand même super cool ! Je pense assez souvent a elle !

Au final, ça va être hyper bizarre quand je vais revoir Héra, et Marie aussi, une drôle de position pour moi qui arrive, mais je me sens prêt a l affronter, de la façon la plus saine possible !
Je ne sais pas ce qui va se passer , mais tout va se délier quand je serai face a elle, je ressentirai directement les énergies !


mot de la fin

Bref, tout va hyper bien eje suis super heureux, et mieux que ca, je suis fière de moi et de ce que j ai fais, je suis rebooster comme jamais et lq Belgique n a qu a bien se tenir à mon retour !!

Adios !!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Cool le 02.02.20, 11h54 par valll

Salut les gars, ça faisais un bail !
Je viens de me mater " Le chateau dans le ciel " de miyazaki, et j'ai eu envie d'écrire un peu.

La fin de mon voyage

La fin de mon voyage au mexique, c'est super bien passé, honnêtement, j'ai rencontré des gens cool, mais j'me suis retrouvé aussi beaucoup seul, chose qui m'est toujours extrêmement dur, mais qui avec le recul m'a fais énormément de bien.

Niveau histoire rigolote, je vous avais dis que j'avais pas eu vraiment envie de baiser là-bas, ben le jour avant mon départ, je rencontre une allemande à l 'auberge qui voyage seule, je l'ai regardé, et en deux secondes j'avais compris que ce soir on passerait la nuit ensemble.
Elle était jeune, mais elle était super intéréssante, elle est actrice en allemagne et elle avait un charme fou.
On a déambuler à nous deux de bar en bar, en riant tout le temps, on s'est retrouvé dans une soirée techno ( le club s'appellait techno tacos ), on a dansé toute la nuit, on est rentré à l'auberge et on a passé 1 heure entière dans la douche de sa chambre, a s'aimer pour la nuit.
Résultat, j'ai pas dormi de la nuit, et je suis resté éveillé jusqu'au moment de prendre l'avion à 22h le jour d'après, sacré geule à mon arrivée en Belgique, mais un grand sourire, une belle façon de terminer tout ça.


La magie, l'emploi, la thune tout ça

Vous savez ce qui m'a vraiment rendu triste et m'a fait dérailler mon cerveau quand je suis rentré de Londres, c'est que je suis rentré des rêves de magie plein la tête, j'me voyais déjà en haut de l'affiche et j'ai terminé par vendre des burgers 38h/semaine. Outre le fait de ma haine du travail en général, le problème était surtout que je vivais ce travail comme un échec de mes envies de magie, et être dans ce resto la moitié de la semaine me le rappelait sans cesse.

Alors, quand je suis rentré, j'me suis jurer de tout faire pour y arriver, a faire ce que je voulais vraiment dans la vie, d'au moins essayé a fond, tant pis si ca marche pas, mais essuyer un échec sans essayé, c'est le pire de tout je crois.

Et résultat des courses, j'ai sorti des vidéos de magie dont je suis ultra fière, j'ai appris à faire du montage vidéo, j'ai terminer toute la création de mon site internet, j'ai contacté des agences évênementielles de la région, je travaille ma magie beaucoup plus régulièrement, j'ai été contacté pour faire "la france à un incroyable talent" et je dois leur rendre une vidéo ce jeudi pour passer la première audition, j'ai aussi été faire des contrat de magie gratuit dans le but de donner mes cartes de visites et je pense que j'ai jamais fais de prestations aussi bien.
( Voilà un exemple sur ma semaine au Guatemala : )

Tout est mis en place, j'ai déjà 2 contrats que j'ai obtenu moi-même. Je fais les choses très bien.
Evidemment je doute toujours, mais j'ai appris à vivre avec ce doute, à me rendre compte que c'est normal de douter quand on se lance dans un projet comme ça. Je suis sûr que si je continue comme ça, ca va marcher, je vais y arriver.

Du coup, en étant réaliste , j'ai un appart a payer et plus une thune, je me suis dis que j'allais quand même devoir trouver un travail a mi-temps. Et là, le forem ( l'équivalent de pôle emploi) me donne rendez-vous pour un contrôle sur ma recherche d'emploi ( qui était évidemment nulle )
J'ai fais ce qu'il fallait pour être en ordre, sans vraiment savoir ce que j'allais peut-être obtenir, et puis tout s'est débloqué aujourd'hui, ils m'ont envoyé une lettre pour me dire que j'avais droit à des allocations d'insertion.
Ce qui fait que jusqu'a mes 25 ans, je toucherai 500 euros par mois. C'est pas grand chose, mais c'est juste incroyable pour moi, ca veux dire que je ne vais pas devoir trouver un emploi à mi-temps et pouvoir me focus a fond sur la magie, car par exemple avec mes deux contrat en mars ça me donne un revenu de 1300 euros au total.

Le piège est comme toujours que je vais me retrouver avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps libre et qu'il va falloir que je l'utilise correctement. Mais, c'est aussi un apprentissage a faire si je veux vraiment grandir mentalement, de pouvoir s'auto discipliner.

De ce côte là donc, tout vas bien et je pense que ça ne peut que s'améliorer.

Mentalement comment ça va ?

Ben bien, merci de poser la question.
Plus sérieusement, je suis beaucoup plus maître de mes émotions, je les accepte comme étant ce qu'elles sont, je n'en fais pas tout un poids. Quand je me relis, et quand je repense à tout ce que j'ai écris ici avant, je vivais les choses tellement à fond que ca en était fatiguant, même pour mon entourage.
Je me sentais un peu triste et c'était la fin du monde, je voguais sans cesse de sensation en sensation, et si j'ai cru que c'était un idéal a atteindre un moment, je me suis vite rendu compte que ce n'est pas tenable sur le long terme.

Je suis aussi beaucoup plus clément avec moi même, je m'accepte enfin, mes défauts, mes qualités.
Je me tire vers le haut,tout en sachant que si parfois je retombe dans des vices, c'est ok, ca ne fait pas de moi quelqu'un d'horrible, de paresseux ou de déficient mentalement car je n'arrive pas à me gérer.

Là, je me sens parfois aussi un peu blasé de la vie, comme si j'avais mis une carapace après tout ce que j'avais vécu émotionnellement, mais je crois que c'est normal, ca ressemble fort à l'était post-rupture que j'ai connu il y a 2 ans, après ma relation de 2ans. Et,y'a rien à faire, ca te fais avancer cet état là, c'est ca qui est beau aussi, la résilience de l'être humain.

Marie

Je vous la fais courte, on s'est revu à mon retour, et elle m'a dit qu'elle attendait quelque chose de plus de notre relation, j'ai été un peu déboussolé, mais je n'étais pas contre dans l'idée.
Du coup on a beaucoup discuté, c'est intéréssant, car elle a déjà vécu 5 ans avec un mec, elle a énormément d'expérience dans "le couple".
Et j'ai décidé de tenter le coup, sans trop savoir ou je mettais les pieds, j'ai quand même exposé ma vision des relations, elle a compris vu qu'elle me connait quand même déjà beaucoup.

Et putin, qu'est-ce que c'est bien avec elle. Je vis pleins de moment chouette, elle a une joie de vivre énorme, elle est super active, et elle remue des choses chez moi, des bonnes choses.
Je me sens vraiment écouté et elle me conseille (bien) dans mes projets.
Sexuellement, c'est la première a m'avoir débloqué ainsi, je sais pas trop d'où venait mon blocage, mais elle a réussi à m'en sortir, et j'ai jamais vécu ça, c'est fou ce qu'on croit savoir parfois, et comme on peut se rendre compte qu'on ne connait rien du tout au final. Comme quoi baiser beaucoup de meufs, c'est pas forcément toujours une bonne solution pour apprendre.

On reste des personnes ayant vécus des choses totalement différentes, et ça a un côté un peu déboussolant parfois, mais excitant en même temps, on vit vraiment dans deux monde différents, elle est en dernière année de master par exemple et elle a énormément de travail pour l'école mais elle gère ça comme une chef.

On a aussi très peu d'amis en commun, ce qui permet vraiment d'avoir notre propre vie de notre côté.
Je lui fais vivre une relation totalement différent de ce qu'elle a connu, mais je sens l'excitation d'essayer autre chose dans son regard, vu que ce qu'elle à connu jusqu'a présent n'a pas vraiment fonctionner.

Je me réjouis de notre bout de chemin ensemble.

Hera

Je la revois ce jeudi, je dédierai surement un post a elle, si l'envie me prend.


Mot de la fin

J'ai grandi, vraiment, sur pleins de plans et c'est hyper excitant de se sentir s'amélioré après avoir perdu toute confiance en soi comme je l'ai fait.
Je suis toujours accroché à Hera, mais plus beaucoup, et je pense simplement qu'il va me falloir un peu de temps, mais que j'en suis capable et que j'en ai l'envie, pour moi d'abord, pour Marie ensuite avec qui ce serait con de vivre une aventure à moitié car je suis incapable d'avancer.


La bise à tous !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 26.02.20, 08h18 par Onmyoji
  • [+1] La suite, vite ! le 26.02.20, 10h28 par Jalapeno

Salut les gars !

J'ai un peu eu le temps d'emmagasiner ce qu'il s'est passé avec Hera, Marie, et ma vie en général et ce soir je ressens le besoin d'un peu mettre les choses à plat.
Ce post va être super long, super nul et contraster avec mon dernier post.
Si celà est trop lourd, je vais essayer de faire une conclusion, pour resumer en quelques phrases la situation actuelle.
Je vais devoir penser à changer le titre de mon journal en : " a sea of hera and how not to deal with a relationship" haha

La magie

Ca y est, j'ai enfin eu des réponses pour mes démarchages, pas grand chose, mais une agence évenementielle et une agence artistique souhaitent me rencontrer.
Je leur ai donné rendez-vous la semaine prochaine, ça va être mes premiers rendez-vous pros, c'est un peu excitant et ca me fait un peu peur, mais je pense que je vais gérer ça sans trop de problèmes au final.

J'ai également envoyé une présentation du projet à 2-3 médias qui je pense pourraient être intéressés de partager mon projet pour me faire gagner un peu de visibilité !

Mais c'est une situation un peu étrange, car je suis dans l'attente simplement et je me sens un peu impuissant face à la situation, du coup je suis un peu stressé car je n'ai aucune idée des retombées et je ne peux rien y faire.
Mais je me dis que c'est normal et que tout peux se débloquer très vite.

Je vais devoir attendre encore un mois pour toucher mes aides, j'ai donc du emprunter de l'argent à mon père pour le mois ici, ca rajoute un niveau de stress.

Pour incroyable talent, j'ai envoyé une première vidéo, qui leurs a plu à moitié, et je la trouvais moi-même un peu médiocre. Mais j'ai encore le temps de régler ça.
Du coup, vu qu'un gros problème c'est que je ne sais pas faire de la magie face à une camera si il n'y a pas de public, bah j'ai invité des potes ce jeudi pour faire mon numéro, ce qui je l'espère va me mettre plus à l'aise et donner une meilleure idée de ce que je vaux.
J'ai aussi décidé de totalement changer mon fusil d'épaule et d'allez vers quelque chose de plus simple, que je maîtrise mieux, et de plus adapté à ce genre de programme, car même si je veux faire un truc différent, j'ai que 2 minutes sur scène et il y a des impératifs pratiques liés au faite que ce soit la télé, du coup pas de truc trop compliqué et il me faut du visuel.

Mais au fond, que ce soit pour incroyable talent ou pour la magie en général, je me rends compte que je doute énormément de moi.
Vraiment ca me paralyse un peu, je me sens jamais aussi bon que les autres magiciens que je connais, ce qui est en partie vrai, mais je m'auto sabote énormément avec ça, car je fréquente et j'ai rencontré de très très bon magiciens.

Pourtant je sais que je vaux quelque chose on me l'a déjà dit pleins de fois, mais je pense qu'il va me falloir encore du temps pour trouver une véritable confiance là dedans. Et aussi du travail, car j'ai en permanence l'impression de ne pas travailler assez, de ne pas être assez assidu et du coup de ne pas mériter là ou j'en suis.
Un bon gros syndrome de l'imposteur putain !

J'ai peur que si je ne suis pas retenu pour incroyable talent ca me mette un gros coup au moral, alors qu'en soit c'est pas mon rêve.
On verra ce que ça donne je suppose.

Hera

Bon, les amis vous êtes prêts ? Attachez vos ceintures on prend la route du n'importe quoi et on fais pas attention à la vitesse.

Je vous avais dit que je revoyais Hera jeudi, ce que je vous ai pas dit car j'avais absolument aucun recul là dessus, c'est que je l'avais déjà revu deux fois avant ça.
La première fois on s'est revu dans son village, on à parler un peu de tout, on a beaucoup ri, on a pris 6 bières, on a fini dans ma caisse à s'embrasser et à se chauffer très fort. Et je la ramène chez elle, heureux de l'avoir revu malgré tout.

Puis j'ai eu ma discussion avec Marie sur notre envie d'essayer quelque chose ensemble.

Puis un soir, hera m'écrit, elle sera à une soirée tout prêt d'ou je vais ce soir. A la soirée, je prends peur de la voir avec la discussion que j'avais eu avec Marie, et car je sais toujours pas ce que je vais foutre dans cette situation.
Du coup je commence à boire énormément, et je ressors tout mes vieux démons d'un coup, 0 souvenirs de cette soirée, je sais que j'ai retrouvé Hera, qu'on à passé la soirée ensemble, qu'on est rentré ensemble chez moi et qu'on a couché ensemble ( minablement ).
Au réveil on passe la matinée ensemble, et un moment, je dois lui dire que Marie arrive dans 2 heures pour passer la soirée chez moi. Elle part un peu secouée par la nouvelle, et moi je vis une soirée très difficile mentalement pour moi avec Marie.

Puis voilà, je l'ai revue ce jeudi, on a bu quelques bières ensemble, on s'est dit pleins de trucs ( je vous en parle un peu plus bas, je vous expose les fait avant, sinon ça va être le gros bordel à lire. ). On a prolongé la soirée le plus possible , car on savait que c'était une soirée de rupture et on s'est quitté sur quelques belles choses, avec énormément de tension dans l'air, mais sans aucun acte " interdit".

Les choses auraient pu en rester là, mais je suis condamné à la voir chaque week-end presque.

Du coup le week-end arrive, et dimanche mon colloc après avoir trompé sa copine la veille ( lol ), remet toute sa vie en question et on commence à boire des bières à 10h du matin, on se marre beaucoup trop et on refait le monde, j'ai vraiment passé une super bonne journée, comme ca faisait longtemps.
Puis vers 18h, la meilleure pote d'Hera qui est aussi une très bonne pote de mon colloc ( et de moi aussi du coup ) l'appelle. Vu qu'hera à dormi chez elle, bah elle nous rejoignent toutes les deux.

Elles nous rejoignent sur notre lancée, boivent des bières avec nous. On termine chez la meilleur pote d'Hera tous les 4 à rigoler et mettre du son en buvant des bières. Puis vers 2h du mat, j'avais promis à Marie de la rejoindre après le travail, et je pars de l'appart pour aller la rejoindre.

Bref, je croise et décroise entre Marie et Hera d'une façon presque ridicule, ou on dirait un mauvais film et une mauvaise série.
Parfois de ma faute, parfois pas vraiment. Marie évidemment est à chaque fois au courant que je vois Hera, et vice-verca. ( Bien qu'elle ne sait pas pour le dérapage d'après notre discussion ).

Si on me lit comme ça, on pourrait croire que je le fais exprès, et je me persuade que non.
Mais au fond, c'est sûrement un peu ce que je veux, car je ne veux pas choisir.

Entre la stabilité et l'instabilité, entre l'inconnu et le connu, entre les émotions fortes et les émotions + contrôlées, entre avancer ou tenter un retour en arrière et au final, entre le coeur et la raison.

Petit résumé de ce qui est ressorti de mes discussions avec Hera :
En gros, je pense que je lui ai manqué en voyage plus que ce que je pensais.
Je lui ai dit que la façon dont on elle avait gérer notre départ m'avais énormément blessé et qu'on aurait pu faire ça autrement. Je lui ai reproché son éloignement soudain un mois avant son départ. Que je comprennais cependant sa façon d'agir car pour elle c'était son premier voyage a l'étranger et qu'elle à surement du flipper un peu de s'attacher avant de partir comme c'était le cas et qu'elle a réagit en faisant l'opposé et en se détachant de moi.
Je lui ai reprocher également son changement d'attitude par rapport à la drogue, ou en retombant dans ses vices, elle m'a entrainé dedans.

Elle m'a répondu qu'elle en était consciente, mais qu'elle me trouvait dur de la tenir pour responsable seule de la façon dont on avait gérer ce départ, que je n'avais jamais clairement exprimé mon envie d'essayer de faire ça différemment, et elle m' a aussi rappellé que j'avais énormément changé durant ce dernier mois ensemble et que je n'étais plus moi même et que c'était difficile pour elle de devoir gérer mes émotions en plus des siennes.
Concernant la drogue, elle m'a dit que elle ne m'avais jamais forcé la main et que j'étais libre de refuser à chaque instant.
Elle m'a aussi dit qu'elle ne m'avais pas trouvé très correct de la ramener chez moi alors que je savais que marie venait le soir d'après et que j'avais décidé de tenter quelque chose de sérieux avec elle.

Elle m'a aussi dit qu'elle à toujours trouvé notre relation très spéciale et qu'elle y a beaucoup plus pensé que ce qu'elle avait imaginé durant son voyage, que je lui avait manqué à des moments et qu'il y a peu/pas de personnes a qui elle peut se confier comme avec moi.
Qu'elle était triste de me voir choisir Marie,et du coup de l'avoir oublié aussi vite en fréquentant marie assez rapidement après son départ, alors que , selon elle evidemment, il lui a fallu plus de temps.

On s'est aussi dit que logistiquement, la relation était intenable, elle n'avais pas d’appartement et vivait beaucoup chez moi, que je travaillais jusque tard et qu'on avait l'occasion de se voir que pour de court moment volés, et surtout en soirée. Qu'elle devait elle travailler dans une ville à une heure de chez moi tous les jours matin, et donc se lever très tôt.

On s'est aussi beaucoup rappellé de très bon souvenirs tous les deux, et des super moments qu'on avait vécu ensemble.
On a aussi beaucoup parlé de notre situation perso à chacun et de la recherche de sens qu'on vivait tous les deux en ce moment.
.

Je suppose que vous lisez comme moi entre les lignes, et que vous êtes d'accord avec le gros de ce qu'elle à dit, bien qu'il faut nuancer certaines choses. ( notamment la drogue ou malrgès tout, elle était souvent l’initiatrice et était consciente de l'effet plus fort que celà avait sur moi)

Je me suis monté beaucoup de certitudes et j'ai interprété beaucoup de choses dans le but de me défaire un peu de mes responsabilités dans la relation qu'on à eu et de l'échec de celle-ci.
Je me suis fabriqué une sorte de rage envers elle pour justifier mes émotions, et j'ai utiliser ma position de force pour lui faire " ce que je pensais qu'elle méritais car je la tenais pour responsable de tous mes maux " en jouant sur deux tableaux et en étant pas clair avec elle dès son retour sur mes envies et mes attentes.

Maintenant, il est clair que quelque chose s'est cassé entre nous, et qu'il n'est plus question pour nous de retenter quelque chose.
Et celà me stress, je ne sais pas si celà est lié au faite que je suis conscient de perdre quelque chose de très fort, si c'est de l'égo mal placé qui fait que je veux toujours continué à être celui qu'elle aime et qui n'accepte pas qu'elle aussi puisse avancer car moi je n'y arrive pas encore totalement, si c'est l'impression de faire le mauvais choix en choissisant marie, si c'est un mélange de tout ça.


En conclusion


Ce que je ressens change sans cesse, c'est un peu ennuyant, mais comme je vous l'ai dit je me contrôle beaucoup mieux et je gère ca beaucoup plus sereinement malgrès tout, sinon je serai de nouveau rentré dans une phase " depressive".

Un coup je suis persuadé que, j'ai fais le bon choix, car Marie est géniale, saine, m'apporte énormément de choses dont une stabilité qui me fait défaut en ce moment, que sexuellement c'est incroyable avec elle, et que même si j'ai pas encore de sentiments pour elles, c'est parce que je n'ai pas encore laissé le temps à la relation de se construire vu que je vis encore un peu avec Hera mais que celà va arriver.

Et que Hera est perdue avec son retour et que sa vie ne ressemble pas à grand chose pour le moment et qu'elle est encore + perdue qu'avant dans sa vie perso.
Qu'également je représente pour elle une attache dont elle a besoin ici, et que ce n'est pas sain pour moi de jouer ce rôle de "sauveteur" que je ne veux pas jouer car il n'amènera rien de bon.
Qu'avec tout ce qu'il s'est passé et tous ce que j'ai ressenti ( que mes émotions aient été justifiées ou non, elles ont quand même existées ), on n'arriverai pas Hera et moi à recommencer quelque chose comme si de rien n'était, et qu'on vivrait dans une sorte de passé en s'accrochant à nos bons souvenirs communs.

-----

L'autre coup, je me dis que la stabilité que Marie m'apporte, est un peu trop importante, comme passé du noir au blanc. Que même si elle me plait énormément, je ne ressens pas ce que j'ai ressenti pour Hera ( Tout en sachant qu'évidemment comparer une ex et une autre meuf n'apporte rien de bon, mais peut-on s'en empêcher vraiment ? ). Que, aussi intéréssant que ce soit, nous vivons dans deux monde différents et que ses projets de vies ne concordent nullement avec les miens et que dès l'été, ces différences vont devenir des obstacles à la relation.

Et je me dis, que beaucoup des mes interprétations étaient fausses et que malgrès tout, Hera tenait/tien à moi, et que parce que je n'ai pas pu prendre le recul nécessaire au bon moment, je vais passer à côté d'une histoire très chouette, unique en tout cas. ( Bien que toutes les histoires soient unique, je le sais ! ).
Que elle remuait quelque chose de fort en moi au bon moment, et qu'on se tirait énormément vers le haut quand on ne se tirait pas énormément vers le bas.
Que c'est l'occasion pour moi aussi d'appliquer ce en quoi j'ai toujours dis que je croyais : Que le passé n'est que le passé et que seul le présent compte dans une relation pour être épanoui et que chaque être humain possède la capacité d'aimer plusieurs personnes, surtout en voyage ou ce qu'il s'y passe ne ternis en rien les sentiments qu'on peut avoir pour quelqu'un qui reste " au pays".
Et qu'Hera à des projets de vie beaucoup plus compatible avec les miens et que je me voyais/me voit toujours l'inclure dans les miens, que j'adorerai partir voyager avec elle.



Mot de la fin

Beaucoup de questions, peu de réponses.

Même si, j'ai fais un choix, je connais Hera, elle gère les relations mieux que moi, et je l'ai bien vu quand on s'est revu après nos discussions, elle à bien intégrer mon choix et agis en conséquence, de façon saine et respectueuse en mettant la distance entre nous nécessaire.
J'ai également l'impression que son estime et son image de moi, qu'elle à du nourrir à coup de bons souvenirs durant son voyage à été touchée quand ces histoires que je viens de vous raconter sont arrivés.
Et du coup, je ne peux plus revenir en arrière et changer d'avis.

Est-ce du coup mon égo qui me donne envie de retourner avec elle, et si ce n'est pas ça, est-ce sain de continuer avec Marie " par défaut" ?
Suis-je à l'aise avec ce problème éthique ? Est-ce que ce n'est pas simplement qu'il me faut du temps pour pouvoir vivre à fond mon truc avec Marie ?

La suite au prochain épisode.

Ne vous inquietez pas je vais bien, je gère ma vie super sereinement, j'accepte et reconnait mes erreurs dans cette histoire et je me laisse le temps de réfléchir pour dégager le vrai du faux, mes envies de mes peurs.
Mais je crois en moi ( déjà ça ) et, comme toujours le temps arrange tout, quand on laisse le temps au temps.

Bonne soirée les amis !
Désolé de ce post hyper indigeste, mais je suis assez content de la façon dont j'ai expliquer les choses et je pense avoir pu écrire intelligement sur ce qui m'arrivait ! Est-ce que j'aurai appris des choses finalement ? hahaha !

Ça sent le burn out sentimental. Est-ce qu'un break où tu te retrouverais seul (sans voir ni Hera, ni Marie) pendant une semaine ou deux pourrait t'être bénéfique ?
Et niveau drogue, t'en où ? Tu as arrêté complètement la coke ?

Courage.

J'ai plus rien consommé niveau drogue depuis un petit bout de temps, c'était au mexique la dernière fois, je me suis mis un bon stop par rapport à ça et je m'y tiens sans trop de difficultés !

Oui clairement, je suppose que ça me ferait du bien un break, marie me l'a proposé également au début pour me laisser le temps d'y voir plus clair !
Mais ca me parait durement réalisable, j'vais forcément les revoir durant ce laps de temps.

Après honnêtement, c'est un peu alarmiste quand je me relis, c'est vrai, mais je pense que ça va au fond !
C'est l'effet de l'écriture avec de la musique classique un mardi soir !
Je suis quand même toujours ma décision de rester avec marie, et ce matin, j'ai presque aucun doute sur le faite que ce soit la bonne décision, c'était juste un moyen d’extérioriser un peu mes peurs, ce qui ne veux pas dire qu'elles sont présente tous le temps !

Mais merci en tout cas des encouragements ! ( On dirait que je suis malade comme ça haha !)

touska a écrit :
04.03.20


Un coup je suis persuadé que, j'ai fais le bon choix, car Marie est géniale, saine, m'apporte énormément de choses dont une stabilité qui me fait défaut en ce moment, que sexuellement c'est incroyable avec elle, et que même si j'ai pas encore de sentiments pour elles, c'est parce que je n'ai pas encore laissé le temps à la relation de se construire vu que je vis encore un peu avec Hera mais que celà va arriver.


Je suis curieuse de ce que j'ai mis en gras :mrgreen:
Tu dis que tu n'as pas de sentiments pour Marie ?
Pourquoi ?
C'est quoi pour toi avoir des "sentiments" pour une fille en fait ?

Parce qu'il me semble qu'elle t'en inspire beaucoup, et de très positifs :)

C'était une remarque comme ça en passant.

Sinon, j'aime bien vous lire, toi, ta fantaisie, ton optimisme et ton sens permanent du mouvement.

Salut mes petits coquins confinés !

Tout va bien !
Je répète, tout va bien !
La preuve, j'ai plus écrit ici depuis longtemps, et bordel ça fait du bien de pouvoir vivre sans se poser des milliers de questions !

Je vis ma meilleure vie d'homme confiné, je commence même à adorer vivre comme ça, mais là j'ai bu beaucoup trop de café, et impossible de dormir , du coup j'me suis dit que c'était peut-être le temps de faire un peu le point, on change pas une équipe qui fait match nul , j'me roule une clope, j'me fais un thé et j'vous explique tout ça !

Hera

Qui se sent ridicule avec le recul ? C'est bibi !
Je vous épargne les détails, mais je n'ai plus eu de contact avec elle depuis maintenant presque 20 jours.
Le confinement aide indirectement, vu que je ne la vois plus à des soirées.

J'étais carrément dans un schéma toxique avec elle, je pense que comme vous l'avez dis, ce n'étais pas son intention, mais que ça ne change rien au fait que je vivais cette expérience de la vie d'une mauvaise manière.
La "rupture" m'a détruit, et j'ai entretenu "un fantôme d'elle", ou je vivais comme ci elle était toujours là et voyait tout ce que je faisais et ou tout ce que je faisais, je le faisais aussi un peu pour elle d'une certaine façon. ( J'ai réalisé ça quand j'ai lu le concept des " danseurs" que milan kundera explique dans un de ces bouquins, incroyable d'ailleurs ! )

Je pense que, au fond de moi, j'ai confondu intensité des sentiments et amour réel, je l'ai surement aimé, mais pas pour les bonnes raisons, car elle me faisait ressentir des trucs fort dans une période ou je ne ressentais plus grand chose.

C'est quand même rigolo tout ce qu'on peux accepter par peur de perdre l'amour de quelqu'un, surtout quand on se définit soi-même par rapport à cette amour extérieur.

Au final, je ne ressens pas de haine ou quoi que ce soit pour elle, je sais qu'elle ne le faisait pas exprès, mais je pense que j'aurai sombré encore plus bas si j'avais recommencer une relation avec elle.

Marie

Je suis incroyablement bien avec Marie.

Elle me pousse tellement à être quelqu'un de meilleur, c'est quelque chose que j'adore chez elle, sous pleins d'aspect elle me pousse à allez plus loin dans mes réflexions et dans mes actes.
Elle à déjà mis le doigts sur certains de mes comportements et barrière psychologique , et elle m'aide à les dépasser et à ne pas tomber dans la facilité de céder à ces comportements.

Je pensais avoir redécouvert le sexe avec Hera, ben putin, j'étais encore loin de la réalité, c'est juste fou de ce côté là avec marie, on se lâche totalement.

Elle est vraiment très réfléchie et se remet aussi en question quand elle doit le faire.
C'est drôle comme tout ça je le vivais/voyais déjà avant, mais j'y faisais pas attention, aveuglé que j'étais par mon lien avec Hera.

Je vous rassure, je ne suis pas en train de retomber dans un truc qui va me faire vriller ( enfin qui sait ! ), et je gère ça sereinement.
Mais le meilleur indice de tout ça, c'est que moi, je me sens incroyablement en forme et heureux, et ça se sent !

La magie

J'ai envie de consacrer un chapitre entier à ça ajd, je pense que la dernière fois que j'ai autant travaillé sur ma magie, et avec autant de plaisir, je devais avoir 15 ans.
Je bosse 3-4 h par jour à fond dessus, avec vraiment l'envie de faire les choses différemment, depuis le début du confinement.
J'me sens enfin à la hauteur de mon niveau et de ce que je prétend être quand je dis que je suis magicien depuis 12 ans.

Point bonus : Marie avec ces études et ses compétences, m'aide pas mal sur le côté stratégie marketing et je pense que je tient vraiment un bon filon !

J'ai vraiment une soif d'apprendre, et ca me fait du bien, car quand vient le soir, je suis beaucoup plus détendu car je sais que j'ai avancé durant la journée, et ça se sent dans mes relations avec les autres ( mes colocs du coup ).

Chaque matin je me lève avec le sourire et l'envie de faire quelque chose, j'ai presque arreté les jeux vidéos qui me servaient d'exutoire pour ne pas penser au faite que je ne faisais pas ce que je voulais/devais faire.

Bon évidemment, corona oblige, ca doit être une des pires périodes de l'histoire récente pour se lancer dans l'événementielle, mais je peux rien y faire,et quand tout reviendra à la normale, et bien je serais prêt comme jamais pour exploser les scores !

Je crois que j'ai redécouvert ma passion, et ça fais du bien.


L'argent, le futur toussa toussa

Mes parents m'aide financièrement pour le moment, vu que je ne peux pas travailler, c'est fou comme se sentir soutenu c'est important, si je les avais pas, je suppose que je serais en train de pleurer dans un coin de ma chambre tous les soirs.

Je devrais surement trouver un petit job avant que la magie redémarre, mais ça me dérange pas, car je sais que ce sera temporaire avec comme objectif d'arrêter dès que je le pourrai.

Je commence à penser l'année prochaine, et pour une fois, je me vois bien garder mon appartement ici en Belgique, j'ai pas envie de tout déconstruire pour tout reconstruire, j'ai pas l'envie, et plus trop la force, ca reviendra sûrement plus tard, je m'en fais pas pour ça, mais là je suis bien, j'avance et je ne stagne pas, il n'y aucune raison de s'auto flageler et de tout quitter pour recommencer ailleurs cette année.

D'autant qu'avec mon projet de magie, je peux toujours partir 1 mois par-ci par-là, tout en continuant mon projet.

Mot de la fin

Je voulais écrire un truc plus complet, mais j'ai eu la flemme, parce que tout vas bien.
Merci à vous pour vos conseils, je suis reparti sur les chapeaux de roue, je garde la vibe, je l'utilise et qui sait ce que je vais arriver à en faire cette fois-ci ?

Surprise !!

Courage à tous et à la prochaine !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 13.04.20, 08h04 par The_PoP

Salut tout le monde !

Je suis un peu crevé, j'ai passé ma journée à écrire un script pour mon spectacle de magie, et j'me suis retrouvé a regarder le plafond dans mon lit avec l'esprit qui s'aventure, alors autant écrire ici !

Confinement life

J'ai passé tellement de super moment durant ce confinement, un de mes collocs est rentré chez lui, mais un pote qui vit seul est venu passé le confinement à sa place avec nous.
Ca m'a fait tellement de bien, de retrouver l'esprit d'une petite communauté, avec chacun ses moments à lui, mais aussi de bon moments tous ensemble.
On a joué à Stratego, on a discuter de tout, on s'est refait le seigneur des anneaux, on a fumé un max , on a rigolé énormement, on a fait un peu la fête; on a été se balader, on a encore rigolé...

Bien sur, il y'a eu quelques jours sans, mais en définitive, ça a été une période avec une vibe incroyable, que je suis super content d'avoir vécu et c'est, après le début d'année mouvementé que j'ai vécu et mon voyage au mexique , exactement ce qu'il me fallait.

J'ai pu me recentrer sur moi, je vous le disais au tout début, je suis en train d'écrire un spectacle un vrai, avec un script et tout, ca parlera de mes voyages et même si ca prend 1 an, je suis sur que je vais finir par en être fière, et c'est tout ce qui compte, pouvoir me dire que je l'ai fait, que je l'ai tenté et que j'ai créer un vrai spectacle.

Je me suis étonné à travailler aussi durement que je l'ai fait, parfois sans quitter ma chambre pendant des heures, afin de réussir à faire un tour de magie, à trouver une idée originale, à apprendre à jongler avec des torches en feu ( ca claque quand même trop ! )

Niveau financier, c'est un peu la loose, j'avais mis pleins de truc en place, mais covid oblige, bah tout a été annullé, mais ce n'est que partie remise, j'en ai profiter pour retravailler toute ma communication et tout ce que je propose pour les événements.
Je ne sais pas comment ça va se déroule avec la reprise, si j'aurai assez de contrat, si je vais devoir trouver un travail ou pas, mais dans tous les cas, ca sert un peu à rien de se tourmenter la dessus maintenant, car je n'ai aucun pouvoir, et je dois juste attendre comme tous mes potes artistes.
Et si jamais je dois trouver un travail, ben tant pis, si je garde la volonté de bosser en magie, il n'y aucune raison pour que ça ne marche pas à la fin.

Un truc intéréssant, c'est que dans ma façon de créer ma magie, d'écrire mes textes, de choisir les tours que je fait, je ressens de plus en plus ma touche à moi, en gros mon " moi " s'exprime beaucoup plus dans ce que je fais. Je m'assume !!!
Du coup, je crois que quand un artiste s'assume vraiment dans ce qu'il fait, ca se ressent et ça n'en est que meilleur. ( Et je crois bien que je m'assume plus dans la vrai vie aussi, mais j'en parle un peu plus bas ! )

Les potes

Juste un court chapitre la dessus, a cause du covid, mes amis proches qui étaient à l'étranger pour un temps, ont du revenir, et on s'est retrouvé de la meilleure facon qu'il soit, avec une bière bien fraiche, et chaque week end maintenant, ils viennent à l'appart, et je sens une bienveillance incroyable entre nous, on est tous heureux de se voir, on a tous plus ou moin trouver notre place dans le groupe/dans la vie(pour maintenant en tout cas ), et ca se sent, la vibe est super positive.

Avec le confinement, j'ai perdu de vue les connaissances, et ca me manque un peu, mais pas tant que ça au final, car les amis que j'ai, les vrais sont vraiment des gens incroyables !

La peur de l'abandon/ Marie

Bam direct le titre du chapitre qui fait peur !

Je suis vraiment heureux d'avoir vécu ce que j'ai vécu avec Hera, car déjà c'était beau, mais aussi car j'ai beaucoup appris sur moi au final, sur ma vision des relations, et également à quel point je suis inexpérimenté la dedans. Et surtout, ça m'a mis en garde sur les dérives mentales dans lesquelles je plongeait parfois, pour ne pas avoir à le refaire avec marie.

Avec marie, tout fonctionne toujours, le confinement nous a aussi énormément rapproché, on se voyait assez souvent, on partageait pleins de trucs, on buvait des bières jusqu'a 4h du mat à nous deux, on a aussi des petit projets,c'est rigolo pour moi d'avoir ce genre de choses avec quelqu'un.
D'ailleurs, c'est surement une bétise, mais en 6 mois qu'on se voit ( 3 mois officiellement ), on à seulement regardé 2 film en entier, j'ai toujours utilisé ca pour mesurer la façon dont ca matchait avec quelqu'un, en gros plus tu regardes de film, moins ca veux dire que tu as de trucs à dire et a partager. ( Bon j'avoue c'est pas bulletproof comme technique, but that's my 2 cents )

Elle fait ressortir tellement de positif en moi, elle croit en moi, elle me fait me remettre en question sur pleins de trucs, et c'est trop chouette, on est passé par des moments difficiles au début, mais on les a passés, et jusqu'au prochain moment difficile, c'est très beau aussi.

Question de timing, je ne sais pas ce qu'il se serait passé pour moi si je n'avais pas eu Marie après Hera, j'ai eu un peu peur de faire un transfert au début, mais il n'en était rien, et qui sait ce que je me serais mis en tête sans elle.

Mais pour en revenir au titre du sujet, j'ai remarqué ces derniers temps, quelques changements dans ma tête, dans mes attitudes. Je commence à devenir jaloux, je suis toujours à la recherche de la "validation" qu'elle m'apprécie toujours ( attend pourquoi elle m'a pas fait de bisous durant la soirée etc etc... ), je me met à réfléchir trop sur des trucs qui n'ont pas d'importances, à parler plus du futur plutot que de profiter du présent pour me rassurer quand au fait qu'elle se voit toujours dans le futur avec moi etc...

Et ce sont à peu près les même changements que j'ai eu avec Hera avant son départ, mais cette fois-ci, je les reconnais, et ça me permettra je l'espère de changer les choses.
J'ai un peu fouillé ma tête, je comprennais pas trop, par exemple je sais que je ne suis pas jaloux et que c'est une émotion normale, mais à qui on ne doit pas accorder trop d'importance. Pourtant je le deviens/devenais.

Et bien, je pense que c'est surement lié à quelque chose que je n'ai jamais voulu accepter que j'avais, mais ma peur de l'abandon.
Par exemple, je ne pense pas etre vraiment jaloux des autres hommes ( surtout que c'est souvent de mon meilleur pote que je suis jaloux quand je le suis ), mais j'ai peur de la perdre elle, qu'elle m'abandonne. ( Peut-être que pour vous celà revient au même, mais j'ai l'impression qu'il y a une grande différence entre ces deux types de jalousies)

Sans faire de psycho à deux balles, car y 'a des gens payés pour ça, quand j'étais petit je n'arrivais pas à dormir chez des amis car j'avais peur de ne pas être chez mes parents, je pleurais assez souvent quand j'avais l'impression que mes parents me delaissait, j'ai eu pas mal d'amitié qui se sont finie par " tu n'existe plus pour moi", et surement tout un tas de chose. Mon premier amour, s'est terminé de la même façon qu'avec Hera.
Hera aussi à participer à solidifier ma peur de l'abandon en partant à l'étranger et en laissant notre relation.

Je pense que c'est ça, j'ai peur d'être abandonner, de ne pas être assez bien et qu'on me délaisse.
Et vous savez quoi, rien que de lire le mot abandon, ca me fait un petit truc dans mon ventre.
Mais depuis que j'ai mis un mot la dessus, que j'accepte petit à petit que je ne suis pas une machine insensible et que c'est normal d'avoir des peurs comme celle là, et bien ça va beaucoup mieux.

Je ressens parfois toujours des trucs bizarres et pas très sains, mais je respire un bon coup, je me dit que ce n'est pas mon cerveau, pas la rationalité qui parle, que c'est simplement une peur qui s'engouffre en moi et que je dois la laisser passer et que tout ira bien.

Si malgré tout, je n'arrive pas à gérer ça, je me suis promis d'allez voir un spécialiste, juste pour en parler un peu, sans en faire des tonnes, mais car ca ne peut que faire du bien je crois.

Mot de la fin

Je suis content, de tout ce qu'il s'est passé dans mon cerveau depuis 3 mois, j'ai super bien rebondi de ma relation précédente, je construit un truc nouveau qui me tient à coeur, j'apprend des tas de trucs, je ne me suis jamais senti autant moi même, je m'accepte des faiblesses et surtout je me "bat" pour les diminuer que ce soit niveau magie ou relationnel.
C'est surtout ça qui est encourageant, c'est que je ne subis plus la fatalité du " je suis comme ça", mais ( dans les limites du raisonnable évidemment), j'essaye de changer les choses.

Bonne soirée les amis !
Bon amusement avec ce déconfinement !a
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Très intéressant le 24.05.20, 10h05 par valll

Salut les gars,

Ca fait un petit bail, il s'en est passé des choses depuis tout ce temps !
Je vous avoue que je suis dans une vibe ou j'ai moins envie de décortiquer ce que je pense et ce qu'il se passe, et de plus laisser les choses couler ( et ca fait du bien héhé ), ce qui explique pourquoi je n'ai rien écris ici depuis longtemps.
Je referai surement un petit post pour expliquer quand même tout ça, mais aujourd'hui je viens vers vous avec une demande particulière, car je ne sais pas trop quelle position adoptée face à une situation nouvelle pour moi.

Baisse de libido

Ca fait maintenant 7 mois que je suis officiellement avec marie, et tout vas bien, je suis très heureux, on se construit un truc vraiment chouette.
Cependant hier nous avons discuté d'une situation qui dure depuis une vingtaine de jour et qui est apparue au millieu de nos vacances à travers le sud de la france.

On fait beaucoup moin l'amour, et hier après s'être chauffé, et l'avoir pénétré, elle m'a demandé d’arrêter et de continuer sans pénétration. S'en est suivie une discussion là dessus ou elle a pleurée un peu, et me dit qu'elle ne comprend pas d'ou celà vient, car elle sent que c'est psychologique et pas physique.
Elle s'énervait un peu contre elle car elle ne comprenait vraiment pas d'ou ça venait et " elle ne voulait pas que j'ai a endurer ça et que je sois frustré par tout ca ".

Bien évidemment je l'ai rassurée quand à la normalité d'une telle chose et l'ai remerciée de m'en parler car je sentais tout ca depuis justement une vingtaine de jour ou quand on faisait l'amour je la sentais parfois beaucoup moins dedans qu'avant, ce qui forcément me mettais moi aussi moins dedans ( super jeu de mot lol )
Je l'ai rassurée sur mes sentiments et que cette frustration je pouvais sans aucun soucis la garder en moi le temps que ca s'arrange et que ca ne m’intéressais pas de faire l'amour si elle n'étais pas dedans, ca a toujours été beaucoup de partage entre elle et moi à ce niveau là et si je ne la sens pas dedans, je n'arrive pas à apprécier non plus.

Elle m'a ensuite dit qu'elle avait peur/qu'elle stressais à l'idée de se retrouver seul avec moi parfois car elle savait que j'allais essayer de faire l'amour et qu'elle allait devoir dire non et que c'était dur pour elle de faire ça, du coup elle se trouve des excuses qu'elle me dit avant qu'on aille se coucher comme " je me suis pas lavée je me sens sale/ je me suis pas rasée / Je suis fatiguée etc"
Ce sont des "excuses" toujours " valables" evidemment, mais ca ne nous avais jamais empêché de faire l'amour avant.
Et malgré moi, je me sens un peu repoussé quand elle fait ça, et un peu dans l’incompréhension car comme je l'ai dit, ça ne nous avais jamais empêché de faire l'amour auparavant.

Finalement, elle a proposer d'abord une solution : " Laisse moi venir vers toi pour faire l'amour ".
J'ai trouvé cette solution mauvaise, car personellement je trouve ça un peu malsain de mettre l'initiative du sexe pour une seule personne alors que c'est avant tout un échange, et car j'aurai peur de la voir et de me demander " est-ce que c'est pour aujourd'hui ?" et qu'elle sente effectivement ce "questionnement" en moi et que ca la braque encore plus. Elle m'a rétorquée que j'avais raison et qu'effectivement elle se braquerai surement plus si elle me sentais en questionnement tout le temps sur " est-ce pour aujourd'hui ? ".

Ensuite elle a émis l'idée comme quoi, on pouvais essayer de se dire " qu'on ne fais plus l'amour pendant 15 jours", mais là encore j'ai trouvé cette solution mauvaise, car ca ne ferait que repousser le problème,et que son stress reviendrait 3 jours avant la fin de la date butoir.

Finalement, j'ai proposé qu'on continue simplement à faire l'amour ( parfois elle est encore dedans et ça ne pose aucun problème), mais que je sois effectivement plus attentif à ses envies ( même si je l'étais déjà énormément et que je ne l'ai jamais forcé si elle n'en avait pas envie ), et qu'on voit comment les choses évoluent.

Même si cette solution me parait la meilleure, je ne suis pas persuadé à 100% que ça permettrait de faire évoluer ce petit blocage. Car elle va me sentir aussi à la recherche de signe encourageant ou non, et donc se braquer avant même d'allez dormir par peur de devoir me dire non si je tente quelque chose.

Du coup je suis vraiment perdu, face à cette nouvelle situation, et je ne sais vraiment pas comment aborder les choses.
Je suis également dans l'incompréhension, et un peu désemparé car j'ai peur d'être frustré et que ca se ressente malgré tout.
Et j'ai peur que ce blocage ne disparaisse vraiment jamais, je ne pense pas qu'un jour elle va se reveillé avec l'envie de faire l'amour comme avant et que tout redeviendra aussi bien qu'avant sexuellement, et c'est quelque chose de très important pour moi et ça influence forcément les autres aspects de la vie en couple.
J'ai aussi peur que ce blocage soit lié à moi ( il l'est surement ein) mais je veux dire, qu'elle pourrait avoir des envies de sexe avec d'autres personnes ( ce qu'elle m'assure ne pas avoir, et je la crois ), et que ca éffiloche ma confiance en moi à la longue.

Alors comment réagir ? Que mettre en place ? J'ai peur d'être maladroit et de faire les choses mal.


Ps: Pour vous situer, nous avions une libido incroyable, nous faisions l'amour 4-5 fois par jour lorsque nous nous voyions ces 6 premiers mois, partout tout le temps ( a la limite de l'exhibitionisme parfois ), la moitié du temps à son initiative.
Nous nous sommes libérés sexuellement ensemble et avons tenté des trucs de plus en plus hard, différents, la fusion sexuelle comme je ne l'avais jamais eu et elle non plus.
Des préliminaires à n'en plus finir, et souvent nous ne faisions même que des préliminaires quand nous avions la flemme de vraiment faire l'amour.

En bref, je pense sincèrement que ce n'est pas lié à notre facon de faire l'amour ( je la chauffe assez etc...), d'ailleurs quand nous avions vraiment fait l'amour ces derniers temps, c'était tout aussi incroyable et jouissif pour nous deux.

PS2: elle ne se touche presque plus, elle se touchait régulièrement auparavant et même ça, elle ne le fait plus pour le moment.



Merci beaucoup de votre aide les amis !
Et bonne journée !

Est-ce qu'elle est d'un tempérament anxieux ?
Qu'est ce qui a changé dans sa vie à elle récemment ? (niveau boulot, famille ou autre ?)

peut-être que vous êtes allés trop vite et trop haut pour elle et qu'elle a besoin de se réajuster, de reprendre possession de l'image qu'elle avait d'elle-même comme femme et de la sexualité.
Je sais pas ce que tu qualifies de hard mais vu le côté furieux peut-être qu'elle a été rattrapée par ses émotions et dépassée.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Pareil que les autres, je aurais tendance à chercher ce qui a pu changer par ailleurs :
- dans votre couple, votre relation ? Moins de sorties ? Moins d’activités partagées ?
- pour elle dans sa vie de tous les jours ?


Ceci étant dit, de mon expérience j’ai toujours connu cette phase quand le couple « s’installe » et qu’on passe de la passion des débuts à une relation plus stable même si toujours épanouie.

Mais Mazaurette en a fait pas mal de chroniques sur le monde. Pas inintéressantes.


Et j’ai pas de solutions miracles...
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Yo les gars !

Merci beaucoup de vos réponses rapides !
On s'est retrouvé le soir même dans un vieux bar, à boire quelques bières et à discuter de la vie, what else ?
La discussion s'est naturellement orienté vers ça à un moment, et j'ai eu l'occasion de lui parler de ce que vous aviez dit.

Onmyoji, ta remarque était intéressante, et je lui ai demander si elle avait l'impression que celà pouvait jouer, et elle m'a assuré que non, que c'était parfait comme c'était et que souvent c'était elle qui était en demande de ce côté plus hard ( ce qui est vrai ). Cependant, je pense que je ferai plus attention à être plus doux durant les préliminaires, afin d'ajuster par la suite en fonction du mood dans lequel on est, afin de peut-être laisser plus de place à la douceur si elle en à envie. ( Et au final , ca me va aussi, j'aime bien tout, pratique héhé )

Jalapeno, the_PoP , j'avais évidemment pensé à tout ça, mais elle est habituée à vivre à fond et " sous pression ".
Au début de notre relation, elle était dans un mode de vie "rapide", et ca ne l'avais jamais empêché d'avoir de la libido.
Du coup, je lui ai demandé si elle se sentait plus stressée pour le moment, et qu'elle pensait que celà pouvait impacter sa libido. Elle m'a répondu qu'elle ne pouvait pas en être sur, qu'elle ne se sentait pas particulièrement stressée mais qu'elle ne pouvait pas non plus écarter l'option, car comme je vais vous l'expliquer il y'a eu beaucoup de changement dans sa vie en ce moment.

Ce début d'année à été marqué pour elle par une réorientation totale, après avoir obtenu deux masters, elle à décidé de recommencer des études pour 4 ans avec sans aucun rapport avec ses deux masters.
Elle à décidé de rester dans ma ville ( pour moi en partie ), alors qu'elle pensait ne rester qu'un an ici pour terminer son master.
Elle a déménagé, passant d'un appartement ou elle était "seule" ( son colloc vivant sans sa chambre et n'étant quasiement jamais là ), à une maison avec deux de ses amies proches, sa première expérience en vrai collocation.
S'étant assumée toute seule financièrement toute sa vie, elle à du chercher un travail étudiant supplémentaire afin de s'assurer des rentrées financière suffisante.
Elle à revue récemment son ex, avec qui elle à vécu 5 ans avant moi, et qui n'est pas passé à autre chose et qui lui à dit des choses assez profondes ( du style qu'il ne se voyait pas avoir un enfant avec quelqu'un d'autre qu'elle) et que, a juste titre, ca l'a un peu secoué, plus que ce qu'elle ne me le dit surement.

Sur papier, on est d'accord tout ça est surement source de stress important et pourrait expliquer sa perte de libido.
Mais comme je vous l'ai expliqué, elle à toujours été habituée à vivre des choses comme ça et à gérer ça de facon positive et avec brio ( pour ca qu'elle me plait d'ailleurs ! )
Et comme je vous l'ai dit, elle dit elle même ne pas se sentir particulièrement stressée par tout ça.

Au final donc, je pense que tout ça la touche plus qu'elle ne l'admet et la stress, mais remettre tout ça la dessus, c'est un peu facile, surtout qu'au final maintenant, toutes ces choses sont réglées et que tout s'arrange tout doucement.

Mais après réflexion, je pense aussi que c'est un changement de dynamique qui crée celà, comme on ne rentre plus ensemble "chez elle" ( là ou nous passions beaucoup de temps ), mais dans sa collocation, on se retrouve toujours à voir ses amis proches (qui sont aussi devenus mes amis ein), et lorsqu'on se voit, on finit souvent par se retrouver avec soit mes amis, soit les siens. On est moins dans la démarche de se voir en "date", comme on le faisait avant, et quand on le fait, on finit par se retrouver avec d'autres personnes. Au final, on avance dans la relation, et on fait chacun partie à part entière de la vie de l'autre.

On se voit également beaucoup plus souvent, parfois sûrement trop, mais c'est compliqué de gérer nos agendas respectifs et on essaye, peut-être à tord, de se voir à chaque fois que c'est possible.
Et je la sens, beaucoup plus affectueuse et "mieleuse" avec moi, elle me dit souvent qu'elle m'aime, on se le disait avant également, mais là, c'est beaucoup plus qu'avant.

Et donc, je pense qu'il va falloir qu'on fasse attention avec toute la nouvelle dynamique qu'on met en place et trouvé un équilibre entre l'avancement/la stabilisation de la relation, et gardé ce côté que j'aime tant dans notre relation et qui me convenait entièrement.
Je suis bien conscient que, c'est l'évolution des choses qui veux ça parfois, mais j'ai vu assez de couples tombé dans ce piège bien trop tôt et qui sont déjà usé jusqu'a la corde par la routine/le manque de sexe etc...

Concernant la perte de libido, je lui ai dit que je lui laissais le temps dont elle avait besoin, et que je la laisserais venir vers moi, pour ne pas qu'elle se sente forcée de me dire non ( je pense que c'est quelque chose dont elle à super peur et qu'elle m'a répétée pas mal, notamment car cà a été une grande partie dans sa vie avec son ex vers la fin ou ca ne fonctionnait plus du tout et ca l'a un peu " traumatisée).
Pas grand chose d'autre à faire, que d'attendre l'évolution, tout en restant vif et attentif à ses besoins, aux miens ( parce que malgré tout, ma libido est toujours là moi, et que, comme je l'ai dit, je vais peut-être sortir ma frustration sur elle sans le vouloir).
Mais si je/on fais ca de facon bienveillante et qu'on communique comme maintenant ca devrait le faire !

Merci beaucoup les amis, je vous tien au courant, et je vous prépare un petit récap de ma vie de folie un de ces jours !

Salut les gars,

Je viens aux nouvelles, elle sont très bonnes héhé !

Pratico pratique

Après le déconfinement, je me suis retrouvé à sec, sans perspective de spectacles de magie pour renflouer les caisses. Et je me voyais pas me retrouver un travail 38h/semaine, pas l'envie après la chillance absolue et la sérénité de ce confinement.
Du coup, j'ai décidé de frauder un peu, et de me "réinscrire" dans une école, afin d'obtenir un statut d'étudiant pour qu'on me fasse plus chier avec mon statut, que je puisse trouver un taff étudiant posé ou je peux régler mes horaires comme je veux, et faire passer mes éventuels prestations de magicien sur le statut étudiant et donc être bcp moins taxé.

C'est ce que j'ai fait, ensuite, j'ai déposé un seul CV dans un café trendy, qui vend des cafés hors de prix mais avec une équipe composé que d'autres étudiant comme moi, et j'ai été pris direct alors qu'il avait vu 10 personnes le jour même pour la place.

Je me retrouve à bosser 2 à 3 jours par semaine, de 7h du mat à 15h du mat, en quasi totale indépendance.
Alors c'est pas le boulot de mes rêves, les gens là bas sont d'un chiant, putin y'en a tellement ils ont perdu une étincelle de vie en route et sont juste sur terre pour se faire chier !
Mais bon, ca me fait un bon revenu, 1200 euros en moyenne par mois, et je peux choisirs les jours ou je veux travailler, du coup, rien le vendredi, rien le samedi, rien le dimanche ce qui laisse place pour la fête, et aussi pour mes spectacles de magies.

Parlons en des spectacles, après avoir bossé comme un fou sur ma magie durant le confinement, j'ai reçu plusieurs demande pour des spectacles, bien payés, et putin j'ai assuré, trop content d'avoir enfin pris le temps de bosser sur ça, tout le monde à toujours été très content, et je ne doute pas que ces contacts vont me rappeller quand ils en auront besoin. Je commence à avoir des contacts et c'est cool, parce que ca fait vite pas mal d'argent avec le taff plus ça en extra.

Ca fait du bien de se reconstruire financièrement, et de voir que le travail que j'ai fais dans le vide tout un temps sert à quelque chose finalement.
En plus de ça, j'ai eu un article dans un journal local pour jeunes stylés, je suis passé à la télé nationale durant le confinement, j'ai un nouveau teaser digne d'un clip de rap, j'ai été accepté par "club med talents".
Beaucoup de chemin en y repensant !

Trois évènements stylé

1) Un spectacle de magie sur scène à Bruxelles

Jeudi passé, après avoir quitté la scène depuis presque un an, je me suis retrouvé à faire une scène ouverte dans le plus ancien cabaret de bruxelles, avec un humoriste, un chanteur, et une chanteuse burlesque.
C'était un moment super cool, mais ce qui en fait un événement fou, c'est que ça à fait un "débloquage" chez moi.
Je suis arrivé sur scène avec une confiance en moi et en ce que je pouvais faire que je n'avais jamais eu avant ( du au travail fait avant notamment ), mais aussi car plutôt que de stressé, je me suis juste laissé allez.
Et je l'ai senti, sur scène, c'est chez moi, j'ai parlé pendant 20 minutes, tout le monde rigolait, tout le monde à été impressionné, je jouais avec les imprévus, je déviais de mon texte sans cesse, j'improvisais puis surtout je revenais sur mon fil conducteur sans que ça ne se sente.

J'ai permis à cette facette de moi de s'exprimer totalemment, et le résultat était enfin là, je suis descendu, encore plein d'adrénaline et j'me suis dis, pour la première fois, que j'était fière de ce que j'avais fait jusqu'au bout.

J'ai direct été recontacté par le cabaret pour refaire d'autres scènes, et j'ai postuler à plein d'autre endroit, je m'amuse tellement en le faisant et c'est un créneau incroyable pour se faire connaitre.
comme quoi, il fallait juste se faire confiance et sortir le meilleur de soi sur scène.

2) Les vacances

Je suis parti 15 jours en vacances avec Marie, on a pris la caisse de mon père, un pote en plus, on est descendu dans le sud de la france voir une amie de Londres.
Puis on a fait le tour de la france, de nos amis à elle et à moi, parfois on voyageait à deux, parfois à 5 dans la caisse.
On a retrouvé mon colloc là bas aussi, on a rencontré pleins de gens hyper sympa, bienveillant et on à eu des centaines de tranches de rire.
Que ca faisait du bien de reprendre la route.

Il n'y a pas eu que du rose non plus, quelques disputes ( alors qu'on n'en avait jamais eue ) avec marie, quelques discussions. Pour moi la découverte du voyage en couple, et la découverte de la difficulté de jongler entre les amis et la copine dans des moments comme ça.
Ca n'a donc pas forcément été de tout repos, mais qu'est ce que j'ai kiffé, et qu'est-ce que j'ai vécu 15 jours unique.

Pas mal de blocage, ont ressurgis durant ce voyage, mais je les ai affrontés, plutot que de me laisser entrainer par eux, et rien que pour ça, merci à la vie pour ces moments.

Un respirologue

Kesako ? Ben depuis quelques jours je me sentait dans un état bizarre, sans cesse en mouvement, avec des films dans ma tête, beaucoup en rapport avec marie.
Puis j'ai senti le besoin de voir quelqu'un, j'y avais déjà pensé, mais jamais j'avais franchis le cap.
Un pote m'a parlé d'un mec qu'il a rencontré lors d'une virée chamanique ( d'ailleurs ce pote à pecho la chamane en toute tranquillité hahaha ! )
Un mec qui s'occupe de la respiration, entre la science et le spirituel.

J'y suis allez lundi passé, sans aucune attente.
La séance à durée 2h30 et m'a allégée l'esprit et les poches de 75 euros !
Mais quelle claque, le mec me regardait respirer couché dans une pièce quasi vide aux murs blancs.
Il m' à dit énormément de choses sur ma façon d'être, sans que je lui ai jamais parlé de ce que je ressentais vraiment, il à tout deviné.
Il a directement dit que ma respiration était étrange, car j'expirais toujours avec force, comme pour ne pas ressentir les choses à l'intérieur, que jamais je n'intégrais vraiment les émotions, positives ou négatives et que c'était mon moyen de protection.
Que ma respiration était tellement porté sur ma poitrine, qu'il pouvait voir que je n'avais aucun accroche au sol, que jamais je ne m'ancrais vraiment dans la réalité.
Il a parlé de ma part féminine, extrément dévelloppée, et qu'il fallait que j'accepte la rigueur de ma partie masculine, qui se taisait au fond de moi.
J'était partagé entre les pleurs, les spasmes, le rire, énormément de rire, comme si je riais qu'on doivent me dire ces choses pour m'en rendre compte.

Evidemment, c'est très résumé, il m' a dit les choses différemments, évidement je connais l'effet barnum, évidemment il a été parfois un peu trop spirituel pour moi.
Cependant, malgré tout, la justesse de certains de ces propos, sans que je n'ai jamais parlé de moi et de ce qui m'amenait chez lui, m'ont touchés énormément.
Je suis sorti de là, avec l'envie de fuir cette endroit ou j'ai été forcé de m'écouter, de me voir en face comme j'étais vraiment et pas comme je voulais le montrer.
Puis j'ai marché, longtemps, en me répétant comme un fou mon prénom en boucle dans ma tête.
J'ai senti mes jambes se fixer au sol, j'ai senti mon corps reprendre un peu possession de lui.

J'y retourne la semaine prochaine.
Je ne sais pas encore ce que ça me fait exactement, mais je me sens mieux, et parfois peu importe la raison, il faut accueillir à bras ouvert la conséquence.

Marie

Haaaa, les femmes !
Aujourd'hui, ca fait 8 mois que je suis avec marie, ajd ca fait presqu'un an qu'on à commencé à couché ensemble.
On a fait énormément de chemin depuis tout ça, j'ai fait énormément de chemin aussi !

On se retrouve un peu dans une situation bizarre maintenant, puisque nous nous sommes construit durant le confinement, ou nous n'avions que nous, et nos amis proche, du temps, pleins de temps, et juste nous à se découvrir l'un l'autre.
Puis la vie à repris, elle à repris des études difficile, après déjà deux masters.
J'ai recommencer à travaillé, mais je suis toujours dans un mode de vie tranquille.
On a recommencé à faire des rencontres extérieur aussi, elle au cours et à son nouveau taff, moi partout ailleurs. On a de la jalousie parfois, parfois je m'y perd, parfois elle s'y perd.

Mais on s'aime.
Simplement, c'est beau.
Parfois je déraille, parfois elle aussi, mais on apprend à se gérer, à gérér l'autre, à gérer nos doutes, nos peurs.
Mais on s'aime, et on avance.
Profitons de ça au moins, de ce qu'on vit, et advienne ce que pourra, se poser des questions, je l'ai appris ici, récemment avec Hera aussi, c'est utile un peu, mais au fond, ca fait plus de mal que de bien, laissons nos instincts, nos tripes parler.
Et faison attention à " égoman", cet anti-héros omniprésent dans nos vies, qui nous empêche d'aimer à fond.


La bise les copains,
Un touska heureux, serein et aventurier héhé !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like ! le 13.10.20, 19h19 par Esope
  • [+1] Like ! le 13.10.20, 20h03 par Jalapeno
  • [+1] Bravo ! le 13.10.20, 22h06 par The_PoP

touska a écrit :
13.10.20
Il m' à dit énormément de choses sur ma façon d'être, sans que je lui ai jamais parlé de ce que je ressentais vraiment, il à tout deviné.
J'ai déjà vécu ça avec un "rebouteux" et c'était impressionnant! Il m'a ensuite fait un point de compression sur un nerf, c'était bref mais douloureux... Depuis je n'ai plus de crise d'angoisse, alors qu'à cette époque, j'en avais quotidiennement depuis un an.
=> tant que ça fait du bien, il ne faut pas trop se poser de question

Et sinon, j'aime bien l'état d'esprit qui se dégage de ton texte!
Ca sent l'être libéré des soucis, la simplicité et l'optimisme! Que du bon!

Salut les petits gars !

Un bail que j'ai pas écrit ici, et aujourd'hui j'me sens un peu patraque ! Ca fait quelque jours que je me sens angoissé et que je retourne un peu tout dans mon cerveau en boucle.
Un petit relent de comment je me sentais avec Hera sur la fin. Une sorte de sensation d'être bloqué et de couler petit à petit. Notamment dû à une période un peu nulle avec marie.

Je ressens son besoin d'émancipation, de changement, de renouveau. Qui je crois flotte dans l'air pour chacun d'entre nous en ce moment. Et ca me fait peur, j'ai peur de la perdre.
On a pris conscience ensemble, enfin elle m'a fait prendre conscience, qu'insidieusement on s'était rapproché d'une relation de couple conceptuel et pas construite totalement sur les valeurs et les visions qu'on à tout les deux sur la relation de couple qu'on désire.
Alors évidemment on est carrément une version 1.5 du couple classique (selon nos visions bien sur !), mais on est plus la 2.0, on est tombé dans des petits travers dans lesquelles tombe la plupart des couples.

Notamment je crois, sur la liberté de l'autre d'être, de faire et d'agir en tant que personne unique. Pas qu'on était tout le temps collé, mais confinement oblige, les occasions de se divertir et de voir d'autres personnes et de vivre d'autres choses se sont un peu perdues et on s'est vu plus souvent, avec les mêmes amis aussi.
Et surtout, je crois que toute cette merde de confinement m'a fait un peu perdre ma fougue.

Et de voir ressurgir dans ma tête cette notion de "perte de fougue", ca me fait directement penser à la relation avec Hera. Ou elle m'a toujours reproché à la fin de ne plus être comme au début, et que du coup j'avais peur, et je devenais cette peur. Ce qui faisait reculé hera de plus en plus et qui me refaisait peur, et qui m'enfoncait encore plus. Cerle vicieux quand tu nous tiens.

Heureusement on est pas encore là avec Marie, et je ne dois surement pas comparé les deux relations, mais celà n'empêche pas que je puisse prendre des enseignements dans ce que j'ai vécu avec Hera avant tout ça.
Et du coup, plutot que de faire un texte larmoyant au possible, ce que j'ai fait avec Hera, et qui au final ne me faisait pas vraiment avancer, j'me suis dis qu'aujourd'hui, j'allais lister les enseignements que j'avais tiré de cette relation, afin de mieux les visualiser et pouvoir les utiliser dans ce petit passage à mou avec Marie.


La peur. La peur n'arrange rien, La peur ne te fait pas te sentir mieux et ne change jamais le cours des choses.

Avoir peur que quelque chose se produise, peur d'un changement, peur de la fin d'un cycle. Tous ces milliards de peurs qui reprennent le contrôle de mon cerveau reptilien n'ont jamais rien arrangé.
Je me fais mal deux fois, avant que ma peur se produise, et une fois qu'elle se produit. ( Merci les livres de citations sur le bureau de papa ).
Faut que je souffle, que je relativise, que je me regarde de l'extérieur, que je me conseille comme si j'étais quelqu'un d'autre. J'ai toujours été fort pour relativiser et ne pas me soucier de choses sur lesquelles je n'ai pas de contrôle.
En terme d'énergie, avoir peur que quelque chose se produisent, c'est fou comme ça attire toujours cette peur à toi.


Tout n'est pas signe, les êtres humains n'agissent pas de façon à toujours communiquer une intention secrète

C'est cool d'être sensible à tout ça, de comprendre les gens et de pouvoir donner des intentions, correcte la plupart du temps, à des gestes ou des paroles.
Mais parfois, il n'y en pas, et vouloir à tout prix donner un sens à certains trucs, de nouveau on matérialise cette attention.
Alors quand je suis down comme ça, j'ai tendance à voir des intentions mauvaises partout, à voir des "preuves" des choses que je crains.
Du coup d'une part je m'invente des problèmes pour moi dans ma tête, et d'autre part en communiquant cette mauvaise intention à l'autre, je matérialise cette mauvaise intention et la personne en face se questionne si,au final, cette intention elle ne l'avait pas.

De nouveau faut que je souffle, que je relativise, que je me rappelle qu'on voit que ce qu'on ne veux voir dans la vie, et encore plus dans ces moments là. Et qu'il y a tout un tas d'autre moments ou l'intention était bonne et que je les "oublie" de mon cerveau.


Je dois m'abandonner totalement aux interactions sociales, à mes activités ET je dois quitter mon putin d'ordi

Le problème d'avoir tout le temps un truc en tête, c'est que du coup j'arrive plus à vraiment vivre les autres moments, qui autrement auraient pu être un exutoire et une sorte de soupape pour mon cerveau.
Des moments avec des potes, des soirées posées seul, des moments ou je boss sur un truc qui me plait.
On se rends pas compte quand on va bien à quelles points ces moments sont importants et nous font du bien.
Alors faut que j'accepte consciemment de me laisser aller, et de profiter de cette soupape incroyable que sont ces choses là.

ET

Pour ça, faut que paradoxalement à ce que j'ai dis au dessus, je prenne du temps pour réfléchir.
Alors, attention pas du temps que je "dédicace" à réfléchir, car je ne ferai que retourner le problème.
Mais que je quitte mon pc, que j'arrête d'occuper mon cerveau pour m'empêcher de penser, jusqu'au moment ou j'ai trop de truc dans la tête à gérer d'un coup et que je suis obligé de tout me prendre dans la geule d'un coup.
Faut que je prenne le temps, comme je le fais toujours en voyage, pour ma balader, faire du sport, lire, rien faire, regarder la ville d'un toit, j'sais pas tout ces moments ou je ne fais rien de particulier et ou malgré tout mon cerveau emmagasine les choses petit à petit et ou j'ai un nouveau regard frais sur les situations


L'amour ne vaut la peine que si on accepte l'autre

C'est simplet, ca veux pas dire que des ajustements ne sont pas souhaitable, que des changements ne peuvent pas s'envisager entre deux personnes en couple.
Mais la base de tout ça, c'est de pouvoir voir l'autre et l'accepter comme il l'est. Sans vouloir le changer entièrement, sans vouloir se l'approprier, sans vouloir qu'il nous fasse nous sentir mieux en agissant d'une façon ou d'une autre qu'il n'aurait pas fait de lui même.


Faire du sport

Bouge toi, tu bougera ton cerveau aussi. ( Ca c'est pas un citation du livre mon père ! )

Dors

Dors, respecte toi et ton corps. Tu as besoin de toute ta tête et toute ton énergie plus que d'habitude pour relativiser les choses. C'est facile et fainéant de s'arrêter à sa première impression, et il faut de l'énergie pour allez plus loin.

Danse, chante, apprécie les émotions, toutes, c'est ça être humain

C'est bizarre, c'est facile de se dire que la vie est belle quand elle est belle, et dur de se le rappeler quand on va mal. C'est la même vie, sur cette même planète terre tout le temps.


Je vous laisse là dessus les gars. J'ai souris à la fin de mon texte, déjà c'est cool parce que je me trouve toujours cool, et surtout parce que c'est je pense plus constructif que tout ce que j'ai remué dans mon cerveau depuis quelques jours.

La bise à tous !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ça va aller le 26.03.21, 11h29 par Nonchalance

Tu te mets la pression pour être toujours au top d'après ce que je lis. Je pense que tu gagnerais à apprendre à vivre avec toi même, en harmonie avec la personne que tu es et la personne que tu souhaites être.

C'est bien toutes ces phrases bateaux, ces enseignements sur le dépassement de soi... ça peut faire avancer mais il ne faut pas s'oublier dans tout ça. Nous ne sommes que des êtres humains, acceptons ce que nous ne pouvons pas contrôler et assumons les choix sur ce dont a l'emprise.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 26.03.21, 12h12 par The_PoP

Hello tout le monde,

T'as raison nonchalance, je me mets une pression de dingue, et j'met une pression de dingue sur notre couple.
Je sais pas d'où ca me vient cette pression, et c'est surement pas très important de le savoir.

Je m'enferme carrément dans mon "mental" et mes "pensées". Et je le calme avec des paroles et des idées, et même si c'est beau les paroles et les idées, ca remplace pas les actes et le ressenti.
Du coup, j'me dit à moi même et à Marie que ca va, là c'est bon je suis "redevenu comme avant" ( c'est quand même con quand j'y pense de vouloir redevenir comme avant). Mais je le ressens pas au fond de moi, et je le vis pas vraiment.

Du coup ca crée une dissonance entre mes actes, mon ressenti et mes idées/paroles. Faut pas que je porte de jugement sur moi même, et que je laisse toutes ces pensées être ce qu'elles sont, juste des pensées et rien d'autre.

Marie est partie pour une petite semaine en vadrouille, j'ai envie de profiter de ce temps pour me recentrer un peu sur moi. Je crois qu'à force de vouloir être au top avec elle, j'ai mis mon couple sur une trop haute priorité et j'ai un peu négligé les autres aspects de ma vie qui me rendent heureux.
J'ai repris contact avec quelques potes, j'ai quelques envies d'activités et de projets que je traine depuis longtemps, et je vais me déconnecter de facebook pendant ce petit moment.
Me reconnecter un peu avec mes valeurs et mes idées.

Faire tout ça pour moi, pas pour elle. Parce que je le vaux bien ( l'oréal paris ).


Sinon, d'un autre côté, j'ai chopper un gros contrat avec une grosse série HBO comme coach magicien pour un acteur. Ca fait 2 mois que je bosse avec un acteur et ça va encore durée 4 mois, c'est un truc de fou.
J'me réjouis trop d'aller sur le plateau pour le tournage et de voir tout cette envers du décors.
J'vais essayer de gratter une apparition de 5 secondes dans la série héhé.
A moi la gloire, les femmes, la drogue, et la descente au enfer suite au succès héhé !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Enorme ! le 09.04.21, 04h03 par FK
  • [+1] Wow le 10.04.21, 21h02 par Nonchalance

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre