Avaler des montagnes

Note : 118

le 03.06.2019 par Jalapeno

66 réponses / Dernière par Jalapeno le 29.11.2021, 12h12

La vie est faite de virages, d'obstacles à surmonter, d'audace, de surprises et de rencontres décisives. Racontez votre histoire, entrez dans la légende; partagez vos cheminements, vos interrogations, vos rencontres, vos aventures - foirées ou réussies, c'est pas le plus important - et recevez les avis et conseils des autres membres.
Les messages s'espacent ici, c'est souvent bon signe. Il faut bien l'admettre, "tout va bien". Dans cette nouvelle réalité où les termes test antigéniques, pass sanitaire et anti-vax sont devenus banals, tout va bien. Méthode Coué ? Peut-être.

J'ai pris trois semaines de vacances, un luxe bien mérité, dont une dizaine en compagnie d'Emma. Fluide, tranquille et sans accrochage. On a trouvé un rythme et un équilibre qui me semble assez sain entre sport et débauche. Le reste du temps j'ai bu et bouffé comme un cochon, compensé avec du vélo et de la course à pied... et c'est tout de même la panse à bière qui a gagné. Maintenant, reprise en main : j'ai débuté un petit mois sans alcool jusqu'à la prochaine compétition à laquelle je compte participer.

Je m'étais également fixé un petit challenge au mois de juin : écrire tous les jours, tester une routine, produire de la quantité sans forcément chercher la qualité. J'ai pondu un peu plus de 20.000 mots, assemblés de façon plus ou moins juste sous forme de mini-fictions, journaux épars et free-writing. Je sais maintenant qu'un ouvrage un peu plus conséquent est ma portée et j'ai une idée de la somme de travail que cela représente. Y a plus qu'à.

Autre bonne nouvelle, j'ai fini par supprimé mes comptes OkCupid et Tinder. Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, mais je tourne cette page pour me concentrer sur ce que j'ai ici et maintenant, c'est à dire Emma. Sentiment mitigé sur ces sites qui m'ont permis de rencontrer beaucoup de femmes intéressantes. Fini l'excitation des rencontres, fini aussi la consommation effrénée. En même temps, je suis en relation exclusive depuis plus de 9 mois donc peu d'intérêt à continuer à se connecter à ce sites, A part jouer avec le feu et nourrir mon égo comme je l'expliquais plus haut...

Exes

De façon amusante, cette relation exclusive agrège et même transcende mes relations précédentes. Au hasard des sorties en ma compagnie, Emma a rencontré la plupart de mes exs. On a passé une après-midi tous ensemble avec Yas et Victoria. Une soirée avec Lila et son nouveau copain. Elle a rencontré plus brièvement Nina et Grace. Je prends beaucoup de plaisir à voir ces différentes femmes se rencontrer, interagir et la plupart du temps s'apprécier, parfois se revoir sans moi et qui sait, devenir amies. C'est une sorte d'idéal que je n'étais pas parvenu à construire dans une relation poly et qui se met doucement en place, grâce à la complicité et à l'ouverture d'Emma.

    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Intéressant le 17.09.21, 20h20 par Onmyoji
  • [+3] Like a boss ! le 18.09.21, 04h27 par The_PoP

Tellement agréable à lire. Même un peu beurré avant de se pieuter en weekend entre potes je suis super content pour toi !

Profites !
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Bilan perso 2021
Réponse au thread : http://www.frenchtouchseduction.com/boa ... 80&t=43516

Quelles travers, défauts vous êtes vous identités ?
Je le savais, mais plein d'événements l'ont confirmé cette année : je suis impatient. Les projets qui traînent, les délais non tenus, les rendez-vous postposés à perpette, ça m'énerve, ça me rend anxieux, bref j'aime pas attendre. Ça me pousse dans des rôles d'organisateur, de moteur qui me coûtent pas mal d'énergie pour des résultats souvent faibles voir nuls. Pire, j'ai l'impression que c'est une faiblesse que certains mes collaborateurs de tout poil exploitent inconsciemment pour me faire faire le sale boulot. Je suis peut-être un peu parano aussi :mrgreen:
J'essaie de déléguer, mais je ne suis pas très bon pour ça #controlfreak
Je multiplie les projets pour pouvoir zapper de l'un à l'autre quand j'ai l'impression d'être bloqué.
On m'a également renvoyé plusieurs fois cette année que j'ai tendance à communiquer de façon abrupte quand on touche à mes limites. Pas facile pour les proches que je remballe parfois sans vergogne. J'y travaille mais sans grand enthousiasme... Au fil des années je me suis habitué à cette posture de "vieux bougon" et je ne suis pas certain d'avoir la motivation suffisante pour rectifier complètement le tir. L'idée serait d'au moins pouvoir communiquer/rappeler mes besoins et mes limites avant de râler :mrgreen:

Quelles nouvelles bonnes habitudes, quelles qualités avez vous développées, quelles rencontres et expériences marquantes avez vous faites ?
J'ai consolidé pas mal de bonnes habitudes comme me déplacer au maximum en vélo, continuer à manger sainement... Par contre j'ai lâché beaucoup (trop) de mou sur ma pratique sportive, le bide à bière s'accroche :?
J'ai aussi beaucoup dessiné cette année avec une belle régularité, les progrès sont palpables.
La rencontre 2021, c'est incontestablement Emma avec qui j'ai passé et je passe encore beaucoup de bons moments. Cette relation sera sans doute un des grands axes de 2022.
J'ai passé beaucoup de temps cette année à me documenter sur la blockchain et les nombreux projets et tendances qui gravitent autour. C'est un monde fascinant, merci beaucoup à FK de m'avoir mis le pied à l'étrier dès 2018 !

Qu'allez-vous essayer de faire et de changer en 2022 ?
La direction à moyen terme c'est de faire du pognon pour garantir mes arrières, soyons honnête là dessus. Comme beaucoup de gens ici, j'ai une vision plutôt pessimiste des années à venir. Pognon qui permettra de finaliser mes travaux de rénovation et d'investir dans un terrain à la campagne.
A plus court terme : reprendre le sport.
J'aimerais refaire un grand voyage de plusieurs semaines / mois.
Running gag : écrire un roman.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Yeah ! le 23.11.21, 21h22 par FK
  • [+2] Cool le 23.11.21, 21h48 par Onmyoji

Concernant ton anxiété face au laxisme réel ou perçu des gens, n'as-tu pas la possibilité de te concentrer sur autre chose et de regarder ailleurs?
J'ai exactement les mêmes tendances car pour moi on fait le travail bien ou on ne le fait pas et quand on a un contrat avec quelqu'un on s'engage à un résultat, donc a minima je n'aime pas ne pas me donner les moyens de réussir. Cependant là je suis arrivé à un point où si on veut me tirer plus de jus faut me cloner ou me greffer un distributeur d'amphétamines. Donc totalement en situation de laisser malgré moi certaines choses couler. Et finalement même si je "ne fais pas ma part", ou même quand je la fais, il s'avère que de toute façon ça finit soit par ne plus être une priorité car les objectifs changent, soit parce que dans tous les cas ça va bloquer aux étapes suivantes, donc j'aurais pu le prendre plus à la cool.
Ce que maintenant je commence à faire conscienciemment: quand c'est envoyer un message au dernier moment je prends le temps sinon j'oublie, mais si c'est une heure de taf au dernier moment, ou une semaine de taf qui tombe en plein milieu d'autre chose, ben au max j'y passe que le temps que j'ai de libre au taf, j'empiète plus sur mon temps, mes nuits? mes week-ends ou mes vacances...
Pour le reste j'ai appris aussi au contact d'un chef de projet partenaire de ma boîte, qui m'envoie des friendly reminders et me dit de privilégier les appels aux mails. J'ai la tendance inverse: avec un mail tu dis tout, c'est carré, il n'y a pas d'erreur et pas de "non tu n'as pas dit ça". Et la traçabilité c'est important pour mon genre de projet. Mais j'ai trop tendance à supposer que les gens vont être aussi honnêtes que moi. Certains vont pas ouvrir les mails, dire que c'est passé en spam etc. Donc même si je le savais, il m'a vraiment incité à me faire violence et à appeler les mecs pour donner l'impulsion. Ça m'a toujours fait chier parce que ça fait double emploi, mais je me rends compte que quand tu fais un mail qui leur donne toutes les Infos dont ils ont besoin, ils lisent pas parce qu'ils savent pas qu'ils ont besoin de tout ça (même si c'est du point par point factuel d'un quart de page et pas douze). Donc vaut mieux initier le truc, leur donner l'essentiel et les laisser revenir pour combler les blancs.

Faut s'adapter aux gens plus lents et plus branleurs.
Le plus faible maillon affaiblit toute la chaîne mais un maillon seul peut pas tenir toute la longueur, à moins de s'étirer et de risquer la rupture.

La seule solution c'est soit de diminuer tes attentes et ton implication psychologique en t'en lavant les mains tant que tu fais ta part raisonnablement, soit de poser tes bases comme un filtre pour les gens avec qui tu peux être amené à bosser, et sélectionner si tu peux te le permettre.

Pour l'activité physique tu peux pas faire des choses plus quotidiennes comme marcher?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 26.11.21, 21h35 par FK
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

S'en laver les mains c'est psychologiquement nécessaire. T'es pas ton boulot, si tu cultives cette pensée c'est la route du burnout.

Fais le taf à la hauteur de ton salaire, point. C'est un contrat mutuel. Donnant donnant.

Pour moi le problème se pose surtout dans un contexte non professionnel sur des projets qui me tiennent personnellement à coeur (projets associatif, chantier de rénovation, etc). Donc un peu plus dur de m'en laver les mains.
Mais donc oui, ma stratégie jusqu'ici c'est de passer à autre chose ("regarder ailleurs" comme dit Onmyoji) quand j'estime avoir fait mon taf et que je dois attendre que quelqu'un d'autre fasse le sien.
Pour l'activité physique tu peux pas faire des choses plus quotidiennes comme marcher?
J'en fais déjà pas mal, mais il me faut quelque chose de plus intensif pour brûler ma graisse :wink:

En parlant de patience. Je dois quand même parler d'un truc ici.

Un beau matin de juin 2021, je reçois le message suivant :
Salut Jalap, comment ça va ? J'aimerais bien t'appeler et échanger simplement si cela te dit.
J'ai la tête dans le cul et je fais un bond en réalisant qu'il est signé Pepper.

Le silence radio durait depuis plus de 6 mois, depuis que j'avais mis mon ressenti sur la table et grappillé quelques maigres excuses par mail. Je n'étais pas satisfait de la situation pour autant ; j'avais simplement pris mon mal en patience, attendant de si le temps et les nouvelles rencontres suffiraient pour véritablement tourner la page. Les flash-back s'espacent petit à petit mais leur intensité ne diminuent pas, je n'étais et je ne suis toujours pas en paix avec cette histoire et je crains que ça n'affecte ma relation naissante avec Emma.

Petit clin d’œil du hasard, Emma passait ses vacances dans la ville de Pepper cet été. Nous avions convenu avec Emma de nous retrouver là bas avant de continuer plus au sud sans trop s'y attarder. Bien sur, ce message changeait un peu la donne et j'ai commencé à envisager l'un ou l'autre plan. J'aurais pu proposer à Pepper qu'on se retrouve sur place, ça aurait été simple d'un point de vue logistique... et complètement pourri au niveau du timing avec Emma. Elle est très compréhensive mais je n'avais pas envie que cela impacte mes vacances avec elle.
J'ai donc mordu sur ma chique, maintenu le silence radio et au final c'était très bien comme ça. Et il faut bien le dire aussi, l'idée de laisser mijoter Pepper ne me déplaisait pas, le temps que je me repose et que j'y voie plus clair.

Ce qui était clair c'est que je ne lui accorderais pas une énième conversation téléphonique. Tout a été virtuel jusqu'ici : la rupture par mail, les échanges qui ont suivi et même ses excuses. Trop confortable pour elle, pas satisfaisant pour moi. Je veux un face à face, qu'on discute entre adultes et qu'on prenne chacun nos responsabilités. Ma dernière tentative de prise de rendez-vous avec elle s'était soldé par un lapin et puis le grand méchant COVID est arrivé. Presque trois ans ont passé depuis qu'elle m'a largué. Je n'y crois pas trop mais je me dis qu'elle a peut-être trouvé un peu de courage entretemps. Au pire, je me prendrai un nouveau lapin.

Je lui écris donc enfin en octobre dernier. Elle répond positivement à ma demande de rencontre... mais il lui faudra tout de même un mois pour me caler dans son agenda. Le délai, pour un rendez-vous finalement annoncé en mars 2022, n'augure rien de bon. Patience encore.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Like a boss ! le 29.11.21, 17h16 par FK

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre