La méditation: les bénéfices dans son game et dans sa vie. Retour d expérience

Note : 74

le 22.11.2014 par justdoit

117 réponses / Dernière par Aristophane le 06.10.2016, 18h16

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Je ne sais pas depuis combien de temps tu pratique la méditation Rick, mais c'est tout à fait cela.
Quand une pensée me vient à l'esprit je l'accepte et la regarde passer comme je regarderais un oiseau passer à la fenêtre.

@Mvl130 ne t'en fait pas cela viendra avec le temps, au début je n'y arrivais pas non plus et finalement du jour au lendemain, lors d'une bonne session où j'étais très calme et très concentré, j'ai réussis à prendre ce recul.
Pour info je médite depuis bientôt 30 jours, mais pour toi ça prendra peu être plus de temps.
Fais une petite pose avant de faire ta séance histoire de te mettre dans le bain et ne pas passer du chaud au froid, tu pourra ainsi mieux te concentrer.
J'avoue n'avoir lu que le premier post de Justdoit et les quelques suivants, ne dépassant pas la page 1 mais il y a plusieurs notions qui reviennent et qui m'ont beaucoup interpelé; comme le recul ou le contrôle sur les émotions et ressentis du quotidien.

ça fait un moment déjà que ma passion, le dessin, ce dont j'ai toujours voulu faire mon métier, est devenu ma principale source de stress et d'inquiétudes. En plus de la procrastination, je dois faire face à ce sentiment quand je bosse que ce n'est pas assez bon, que je progresse trop lentement, que je fais n'importe quoi où autre. C'est extrêmement frustrant. J'en suis venu à de moins en moins prendre mon crayon en main, et quand je le fais, c'est seulement pour appréhender et me torturer dans l'attente de ce moment où je vais foirer quelque chose, quelque part sur mon dessin.

Pensez-vous que la méditation m'aiderait à me détacher de tous ces ressentis négatifs que je peux avoir sur l'instant et à juste créer l'esprit "léger"?
Je ne sais pas depuis combien de temps tu pratique la méditation Rick,
Pas facile à dire je connaissais le scan corporel depuis gamin et j'ai appris à respirer assez jeune mais il y a 3 ans j' ai commencé à mettre les mains dans le cambouis et attaquer par petits bouts le flot de sensations, pensées et émotions contradictoires qui m'assaillaient dès que je me trouvais seul et pas assez stone, deux grosses décennies de merdier sous le tapis, :shock: .


Pour aller plus loin par rapport aux derniers messages :
Nous som­mes à la fois l'esprit et l'observateur de l'esprit. Par conséquent, chasser une pensée ou se fixer sur elle n'est pas le point important. Le point important est d'être conscient de la pensée. Cette observation ne prend pas l'esprit pour objet : elle n'établit pas de distinction entre sujet et objet. L'esprit ne se saisit pas de l'esprit ; l'esprit ne rejette pas l'esprit. L'esprit ne peut que s'observer lui-même. Cette observation n'est pas une observation d'un objet extérieur, indépendant de l'observateur. L'esprit observateur est un avec l'esprit observé.

Thich Nhat Hanh Le miracle de la pleine conscience
Salut WTAFFF, n'hésite pas à lire le sujet en entier, tu devrais y trouver un peu plus d'infos.
ça fait un moment déjà que ma passion, le dessin, ce dont j'ai toujours voulu faire mon métier, est devenu ma principale source de stress et d'inquiétudes.
Tu as choisi de vivre de ta passion ou tu te pose la question ?

En plus de la procrastination, je dois faire face à ce sentiment quand je bosse que ce n'est pas assez bon, que je progresse trop lentement, que je fais n'importe quoi où autre. C'est extrêmement frustrant. J'en suis venu à de moins en moins prendre mon crayon en main, et quand je le fais, c'est seulement pour appréhender et me torturer dans l'attente de ce moment où je vais foirer quelque chose, quelque part sur mon dessin.

Pensez-vous que la méditation m'aiderait à me détacher de tous ces ressentis négatifs que je peux avoir sur l'instant et à juste créer l'esprit "léger"?
En fait c'est pas en plus de la procrastination, ce que tu décris c'est la procrastination elle-même !

Si tu anticipes la mauvaise qualité de ton boulot,les éventuelles conneries, c'est que tu n'es pas complètement dans l'instant. Pour ça, apprendre à méditer peut te permettre de recaler ta conscience dans le timing (maintenant) de te détacher progressivement de ta posture crispée ("l'attente de ce moment où je vais foirer quelque chose").
Et ça peut se faire assez vite si tu es sérieux... Et que tu t'autorise à te planter, chose inévitable quoi que tu fasse !

En revanche, ça ne fait pas apparaître instantanément une estime de soi solide et ancrée dans le réel, il faut du temps et de la patience.
J'ai choisi d'en faire mon métier, je suis d'ailleurs en école d'art.

Je me doute qu'on est loin d'une solution miracle qui me forgerait une estime de moi en béton mais quand j'ai lu vos retours et que, pour beaucoup, vous citiez comment la méditation vous aide à être dans l'instant présent, je me suis dit que c'est vraiment ce dont j'ai besoin quant à mon travail. D'habitude, j'arrivais malgré ces ressentis négatifs à m'acquitter de mes devoirs et à bosser un minimum à coté mais récemment, on a abordé des techniques différentes et approfondies celles dans lesquelles je pensais avoir un bon niveau, je me suis senti completement perdu sur beaucoup de points, ça m'a fait l'effet d'une baffe... Du coup, je me suis dit que si je pouvais bosser sans cette appréhension de l’échec, je serais plus concentré et je ne serais pas détruit à chaque moindre petit raté.
Donc c'est normal de te retrouver avec un gros niveau de pression et, oui, méditer ne peut que t'aider dans ce domaine tu n'as rien à perdre, même pas du temps.
Tente le coup !
exactement ma méditation ne doit pas être perçue comme une perte de temps, elle apporte sûrement beaucoup à long terme, même si au début tu ne vois pas tellement les résultats.

J'en profite pour annoncer ma trentième séance que je viens de réaliser.
Cela fait donc un mois que je médite. Au niveau de ce que cela m'apporte, c'est surtout une attitude calme en permanence qui ressort. Autrement, c'est intéressant de penser juste après la séance à de concepts auxquels on a pas l'habitude de penser. Ou parfois même des choses simple, on entrevois plus facilement les choses de manière différentes.
C'est difficile à expliquer à l'écrit mais je suis sur que les pratiquants me comprennent ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 27.12.14, 18h31 par Rickhunter
J'ai eu une séance chaotique aujourd'hui... Remettons les choses dans le contexte: j'ai commencé la méditation il n'y a pas longtemps et je n'ai pas pu en faire ces deux derniers jours. M'bref, j'ai plusieurs trucs à faire dans les jours qui viennent et me poser là pendant 15 minutes pour méditer m'a donné l'impression de perdre du temps, c'était vachement anxiogène.

Est ce que ça vous est arrivé/vous arrive? J'ai vraiment envie de voir ce qu'essayer la méditation peut m'apporter, avec tous les témoignages que j'ai lu et reçu, je suis convaincu qu'en y mettant du cœur ça peut m'aider mais pour l'instant c'est un vrai parcours du combattant.
Comment se sont passé tes premières séances ?

C'est un peu un truc de Jedi de savoir méditer en pleine confusion...
Prend bien le temps de préparer le terrain, de te mettre bien, de te relaxer un (gros) minimum.


[...] me poser là pendant 15 minutes pour méditer m'a donné l'impression de perdre du temps, c'était vachement anxiogène.
[youtube][/youtube]
La chanson a écrit :And you run and you run to catch up with the sun but it's sinking
Racing around to come up behind you again
The sun is the same in a relative way but you're older
Shorter of breath and one day closer to death
Je prépare justement un post sur le temps, la sensation qu'on a vis-a vis de celui-ci et comment on se sent vite écrasé si on garde une posture trop passive ou défensive...
Synthétique: prendre conscience du côté contre productif de l'idée même de perdre son temps même si il passe, inexorablement. Paradoxalement, lutter contre l'idée de perdre son temps et se forcer à le prendre. Se réapproprier son timing et se mettre au clair avec le besoin de contrôle dudit timing afin de finalement se reforger une vision plus saine de la notion de perdre son temps libérée du sentiment de subir...
Tout con quand on a mis le doigt dessus ( :mrgreen: ) mais dans la pratique, je me rends compte que c'est passé par plusieurs étapes que je vais essayer de détailler mais je me galère un peu pour les mots qui vont avec le ressenti et comme le travail là dessus est passé aussi bien par la posture que le travail sur les émotions et les sensations sans oublier les pensées... (à suivre).

Si vous avez des expériences à partager sur cette idée en particulier...
Mes premières séances se sont passées tranquillement (même si j'ai encore un peu de mal à me concentrer uniquement sur ma respiration), je n'étais pas autant préoccupé qu'aujourd'hui. Je n'ai pas senti de changement ou de feeling particulier mais j'ai cru comprendre que les résultats se feraient attendre un peu et je persévère donc sans vouloir forcer.

J'attendrais ton sujet sur le temps, en tout cas. C'est un sujet qui m'a longtemps hanté et on peut voir que c'est encore un peu à travailler. x)
J'ai commencé à faire de la méditation cette semaine accompagné d'EFT (emotional freedom techniques, y a des vidéos sur Youtube). Ma psy a remarqué que je semblais ressourcée depuis la dernière fois que nous nous sommes vues. Je poursuis alors. Il est vrai que je me sens plus sereine, moins anxieuse.

J'ai commencé avec des méditations de 5 minutes (guidées) pour le moment que je fais d'une à deux fois par jour pour éviter de me décourager.
La méditation fait clairement du bien en permettant de se reconnecter à son corps et à son esprit, de voir ce qu'il s'y passe.
Dans mon cas ça fait deux semaines que je fais de la méditation guidée avec "Christophe André, méditer jour après jour", j'aime beaucoup car il fait pratiquer la méditation de façon progressive, rajoutant une nouvelle chose en plus à chaque fois.

Personnellement j'ajoute aussi des séances d'auto-hypnose (les mp3 pour en faire sont téléchargeables gratuitement sur internet) qui contribuent également à changer mon inconscient et mon estime de moi.

J'écrirai un post prochainement pour parler de ce que ça m'apporte et de ce que j'ai compris.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] La suite, vite ! le 07.01.15, 21h48 par Rickhunter
[youtube][/youtube]
Pour ma part, j'ai commencer la méditation il y a quelques mois : moment difficile psychologiquement pour plein de raison, et ça m'as très vite fait du bien 2 - 3 séance, j'ai continué pendant 2 mois je dirais, j'étais au top de ma forme à nouveau, voir plus que jamais, franchement dans un optique global de developpement personnel et de mieux etre la méditation c'est juste surpuissant, dommage que l'image en soit si terne, tout le monde gagnerait à essayer je pense.

Je me suis relâché et ai arrêté pendant 1 mois et demi, mon moral était au top, je déplacais des montage, alors j'ai un peu lâché tout le travail de fond de développement personnel, incluant la méditation.

là ça fait deux jour que je m'y remet, pour l'instant ça va même si ma méditation me semble moins profonde qu'il y a un mois et demi, il ne faut jamais lâché je pense c'est un travail de long terme.

Personnellement, en fin de séance j'ancre des émotions positive et visualise l'avenir que je vais obtenir. c'est assez puissant de sentir l'ancrage de certaine émotion (la confiance en soi et la plus impressionnante pour moi).

J'ai commencé à chronométrer mes séance, problème la sonnerie me sort trop du truc pour ancrer mes émotions, il faut que je trouve un moyen d'avoir un signal léger et qui s'arréte

Pour ceux qui n'arrive pas à vider leur tête, j'ai eu ma premiére experience de non pensé en lisant Le Pouvoir du moment présent de eckhart tolle, et je compte lire Mettre en pratique le pouvoir du moment présent. le livre est etrange, on ne comprends pas tout mais il m'as aidé et je le recommande.

Pour vider mes pensés je me concentre soit sur mon souffle, soit sur les sensation de mon corp, soit et c'est difficile à expliquer mais je me concentre intensément sur rien, ce rien à toute mon attention.

Putain le bien fou que ça m'as fait la première fois que les discutions avec moi meme ce sont arreter

Autre avantage, j'arrive maintenant à rentrer facilement dans un état méditatif court, ça permets de se calmer la journée quand on est surchargé d'information et ça me permet de me rendormir bien plus vite lors de mes crises d'insomnie ou j'ai tendance à trop cogité.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 06.01.15, 21h22 par Rickhunter
Un autre petit truc pour mesurer le temps sans vous faire brasser par une sonnerie trop agressive.

Prenez un fond sonore assez présent sans être déconcentrant, mais assez fort pour vous aider à repousser plus facilement les pensées parasites.

Par exemple, un 'rainsound', bruit de pluie. C'est apaisant, ça varie assez pour ne pas être prise de tête, et vous pouvez régler la vidéo pour correspondre à la durée.

Par exemple, vous la mettez 20 mn avant la fin.

Quand la pluie s’arrête, la séance est terminée, sans vous brasser.

    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 09.01.15, 20h28 par Rickhunter
  • [0] Bonne idée ! le 10.01.15, 23h17 par hell0
Super topic ! Cela donne envie de commencer. Je vais essayer de m'y mettre. Le plus dur sera d'être assidu ! :)

Dans le premier message l'application "Minfulness" est citée, est-elle bien pour s'y mettre ? Ou la technique de position confortable + Yeux ouverts + Points à fixer + Durant 16 minutes suffit ?

Je me demandais aussi, c'est plus quelque chose que je ferai le soir juste avant de dormir. Cela ne nuit en rien ? Comme j'ai l'impression que ceux qui le font le matin ont un sentiment de bien être durant toute la journée, vu qu'après c'est la nuit, je me demandais. x)
Les liens que tu trouveras ici peuvent suffire, mais tu peux aussi profiter d'un bon bouquin idéalement accompagné d'un Cd d'exercices progressifs

http://www.association-mindfulness.org/ ... idlivre=37

Ou mieux encore, un stage/cour de formation.

Le principe est très simple. C'est s'y tenir qui est plus difficile.
Ok. Merci. Donc si je m'en tiens à celle évoquée dans le premier message cela suffit ?
Lis-le très attentivement, et prend des notes sur ta pratique.

Et dans un moins donne-nous ton retour.
Ça marche ! Merci. Je vais m'y mettre. Ah, au final, il n'y a pas d'importance si la salle est éclairée ou peu éclairée comme je compte le faire le soir.
Répondre