Couple et infidélité- Chapitre III

Note : 9

le 24.01.2020 par Fred23

22 réponses / Dernière par voucny le 17.04.2020, 19h11

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Hello

Comme je me l'étais promis, je ne post qu'en ayant du nouveau, pour ceux et celles qui avaient suivi l'histoire depuis le début.

En gros : en couple mais attiré par une 1ère fille, puis une 2ème assorti de problèmes de couples de communication etc...

J'ai subi le coup de grâce en revoyant la 2ème lors de salons, et j'ai dû me rendre à l'évidence que des sentiments naissaient et que je devais agir.

Après une soirée à essayer d'en parler à ma copine sans succès car ça me bloquait, je me suis dit le lendemain qu'à un moment dans la vie il faut savoir porter ses couilles et assumer ses actes.

J'ai donné rdv à ma copine et comme je m'y attendais, ça s'est très mal passé. Ce n'est pas tant que ce soit grave, mais que j'avais trahi sa confiance et que je suis passé pour un connard.

Elle me pensait pas comme ça.

Ce serait très long d'entrer dans les détails.

S'en est suivie une grosse discussion par sms où je me suis aperçu de plein de choses dont qu'elle aussi était frustrée par sa vie sexuelle et sa prise de poids, ne plus voir sa meilleure amie etc etc...

J'ai passé une soirée de merde, qui s'est finalement transformé en qq chose de constructif car je lui ai dit ce que j'avais sur le cœur (au point où j'en suis de toutes façons) et elle aussi.

Elle est au courant que j'ai "kiffé une autre". Mais aussi que je l'aime et que j'aimerais améliorer les choses. On a même sérieusement parlé des plans à 3 ans pour la 1ère fois de notre vie.

Une chose me turlupine néanmoins : elle n'est au courant que pour une fille, ce qui était déjà éprouvant. Devrais je lui dire pour l'autre ?

Cette fois je me demande l'intérêt et si ça ne lui ferait pas du mal pour rien.

Thanks
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Non le 24.01.20, 17h12 par BirdonTheWire

A mon avis, Non, ne dis rien de plus.

Surtout s’il ne s’est rien passé dans les faits et que tu ne risques pas qu’elle l’apprenne autrement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 26.01.20, 20h31 par voucny
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

C'est juste que c'est complètement sentimental tout ça

Il n'y a rien eu de physique, mais sentimentalement il y a eu beaucoup. Or pour moi c est clairement le sentimental le plus important. Et je suis un peu rongé par la culpabilité et par l'hésitation.

Mais sachant que la 2ème je la croise lors des salons au boulot, je ne peux totalement exclure qu'elle l'apprenne.

Mais bon ça m'étonnerait.

Ça me soule.

Lui transférer le fardeau de ta culpabilité et de tes conneries ne me semble pas être un cadeau à lui faire. Sachant qu'il ne s'est rien passé de factuel et de concret.

J'ai plus l'impression que tu cherches à te refaire une virginité d'apparence et à la faire bouger. Mais ce ne me semble pas être une méthode constructive.

Méfies toi car la première fois a pu la faire réagir de manière salutaire, la seconde peut l'effondrer. Tu joues avec le feu.

Et si tu assumais plutôt ne pas être parfait, ne pas être l'homme idéal que tu t'imagines être, et que tu gardais ce jardin secret pour toi, ne causant ainsi de mal à personne ?


Et si un jour tu te fais coincer là dessus, simplement présenter un "oui j'ai eu des moments de doute".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 26.01.20, 20h32 par voucny
  • [+1] En effet le 30.01.20, 18h46 par Perlambre
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Ah mais je n'ai jamais dit que je lui transférais quoi que ce soit, tu te méprends sur mes intentions.

J'étais bloqué dans cette situation où le seul moyen pour moi était de lui parler.

Pour pas que ça entre par une oreille et que ça sorte par l'autre comme ce fût souvent le cas.

Je suis très content car pour la 1ère fois on a eu une vraie discussion, et c'est parce que je lui en ai parlé.

Si j'ai bien appris une chose, c'est qu'on croit toujours que ça nous arrivera pas jusqu'à ce que ça nous arrive

En revanche je suis d'accord que ne pas lui parler de la 2ème semble mieux.

Fred23 a écrit :
24.01.20

S'en est suivie une grosse discussion par sms où je me suis aperçu de plein de choses dont qu'elle aussi était frustrée par sa vie sexuelle et sa prise de poids
...et de ce point de vue-là, qu'est-ce que vous avez prévu ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien vu le 30.01.20, 18h47 par Perlambre

Niveau sexuel, elle connait très peu son corps et elle est assez prude. Un peu compliqué pour le moment. J'ai beaucoup de mal à la décoincer.

Niveau sport : je lui ai clairement expliqué que le sport est une de mes passions que j'aime partager en couple. Donc on va essayer de multiplier ça : on fait déjà de la natation, de la fitness et sous peu on experimente la course à pied.

Apres lui expliquer mes frustrations, ça me paraît mieux d'attendre qu'elle ait perdu du poids, car ça la complexe et c'est déjà un 1er axe de progression indispensable.

Et si tu prenais le temps de t'intéresser aux véritables raisons de la frustration de ta copine ?
Plutôt que de ne penser qu'à la tienne ou de lui imposer des séances de sport ?
En a-t-elle envie vraiment ? Surtout que le sport ne fait pas maigrir
Ses passions sont ? Ce qui peut la faire bouger c'est ?
La prise de poids est souvent une sorte de cocon protecteur vis-à-vis d'un mal-être plus profond...

Ah mais je ne fais que ça. :lol:

Je ne pense pas qu'à moi, après c'est un peu normal que j'y pense. :wink:

Je ne lui ai jamais imposé le sport d'ailleurs. J'en avais besoin et je sais qu'elle en a besoin. Apres si elle me dit qu'elle ne veut plus bah j'en ferai seul...

Je constate juste qu'elle en a besoin, et moi aussi.

Ses passions ? Elle n'en a pas vraiment, elle aime les séries, les photos (et d'ailleurs je lui en ai parlé).

Oui vis à vis d un mal-être vis a vis du couple sûrement

Ou d'un relâchement
Ca peut vouloir dire beaucoup de choses

Fred23 a écrit :
30.01.20
Niveau sexuel, elle connait très peu son corps et elle est assez prude. Un peu compliqué pour le moment. J'ai beaucoup de mal à la décoincer.
Ca a toujours été comme ça ?

Ou c'est post-prise de poids ?

J'ai l'impression que ça a toujours été comme ça, mais que la prise de poids a fait empirer les choses.

Je ne porte aucun jugement. Simplement je constate les choses. Et puis moi aussi j'avais pris du poids, elle n'est pas la seule.

Mais bon j'ai fait ce topic avec un état d'esprit très positif. :D

Merci de tes précisions :)


Et à l'heure actuelle, quels sont les contacts physiques que vous avez ?

Je ne parle pas que de sexe, est-elle réceptive si tu essaies de la prendre dans tes bras, l'embrasser, la câliner...?
Elle-même est-elle tactile/tendre avec toi ?

On n'en a pas beaucoup.

Mais je note du mieux depuis que je lui ai parlé de l'une des filles. On dirait qu'elle commence à prendre conscience qu'elle est une femme, et hier elle m'a pour la 1ère fois fait le plaisir de se mettre en jupe. J'avoue que je ne m'y attendais pas. :lol:

Autre nouveauté : elle sort en ce moment avec une amie, chose qui n'était pas arrivé depuis...

Je ne lui parlerai pas des autres filles, ça servirait à rien. J'avais un message à lui faire passer et c'est fait. Je conçois que tout le monde ne l'aurait pas fait mais je suis convaincu d'avoir raison sur ce coup. :wink:

Comme c'est si bien dit sur fts : si c'est vraiment la bonne, vous devriez pouvoir tout lui dire.

Et si on est vraiment faits pour être ensemble, on passera cette épreuve.

Rentrer le soir après m'être tapé une nana et embrasser ma femme sur la joue, c'est pas pour moi. :lol: je préfère qu elle sache les choses et nous donner une chance d'arranger les choses. Sans garantie que ça marche bien sûr. :idea:


Je nous sens réceptif au niveau affectif

Mais il nous manque la tension...

Et elle est vraiment prude : la sexualité c'est pas une chose avec laquelle elle semble a l aise.

Ou peut être qu'elle n'est pas à l'aise avec ta sexualité à toi ...
Petite pique à part, le monde est rempli de représentations sexuelles qui visent avant tout à satisfaire les hommes, ce qui n'interdit pas que les femmes s'y retrouvent aussi. Mais pour certaines de ces dernières, c'est très difficile de trouver son plaisir avec en tête ce qu'elles ressentent comme des injonctions et des figures imposées du sexe.
Par exemple je ne compte pas le nombre de nanas qui confient que les hommes qu'elles ont connu pénètrent trop tôt et trop vite. De fait la pénétration c'est bien mais ce qui fait le plaisir c'est le clitoris et ça ça se passe dehors et à l'entrée du vagin. J'ai lu un jour qu'un rapport "équilibré" ce serait moitié de stimulation du clitoris et moitié de pénétration, contrairement à une vision admise de l'équilibre qui serait "moit/moit de préliminaires divers puis pénétration".

Qu'est ce que tu fais toi pour t'intéresser à sa sexualité à elle ? A ce qui lui ferait vraiment plaisir ? A ce qui la mettrait en confiance ? A ce qui lui donnerait envie d'en gouter plus et de découvrir encore et encore ?
Pour ça il faut sortir des clichés et s'ouvrir à ce qu'elle peut avoir à exprimer au fur et à mesure d'une découverte qui peut prendre du temps et commencer par de simples caresses ou massages des pieds.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas si simple le 02.02.20, 10h57 par Onmyoji

Petit bémol tout de même les filles. A partir du moment où il lui a ouvert la porte à la discussion, à la remise en question & co, il lui appartient à elle d’exprimer ses envies, désirs, et sa sexualité.

Là en substance elle lui répond globalement que c’est pas son truc.

Alors après évidement il va devoir essayer différemment les choses. Mais, même si je vois bien que c’est pas l’objectif de vos messages, gaffe à la culpabilisation latente.

Si elle ne sait pas exprimer ses envies, si elle ne s’est pas appropriée son plaisir, à partir du moment où il semble volontaire et à l’écoute, c’est bien sa responsabilité à elle si elle ne fait pas avancer.

On ne peut pas lui suggérer que c’est à lui de trouver toutes les clés de quelqu’un qui ne parle pas et qui se bloque sur le sujet.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 02.02.20, 09h28 par Jalapeno
  • [+1] Pertinent le 02.02.20, 10h58 par Onmyoji
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

D'autant que le cliché du mec bourrin ça va un peu. Un tas de mecs sont attentifs, à l'écoute*, et s'intéressent au bout de chair autour du vagin (la partie qu'on nomme la femme, il paraît).
Blague à part, beaucoup de femmes sont aussi avides d'être pénétrées. Qu'elles prennent plaisir avec le clitoris ou pas réduire ça à "ça se passe au niveau du clitoris" c'est ultra réducteur. C'est peut-être l'expérience de certaines nanas mais heureusement pas de toutes (sinon ce serait bien mal foutu, on pourrait pas avoir du plaisir en même temps et la nature est mieux faite que ça).
Aussi beaucoup de femmes sous prétexte justement de ne pas se soumettre à des injonctions n'ont plus aucune considération pour le plaisir de leurs partenaires. Dès qu'elles n'aiment pas c'est une injonction donc elles font pas. Par contre si on leur fait pas de cunnilingus ou de massage on est un affreux macho. Tous les mecs n'aiment pas ça, c'est pareil, mais faut savoir trouver un juste milieu.
D'autant que des fois ce refus est plus lié à une vision externe qu'au vrai plaisir qu'on en ressent.
Beaucoup de femmes aiment la fellation une fois qu'elles s'y mettent, et qu'elles se détachent du "c'est dégradant, c'est de la soumission, c'est sale...".
Certaines y trouvent une sensation de contrôle ou d'autres.
Mais c'est certain qu'une nana pas expérimentée ni à l'aise et qui se cherche, si elle trouve ses conseils dans le discours ambiant ça va pas la libérer, au contraire.
Je ne compte plus les rencontres avec des femmes qui loin d'être libérées sont au final coincées et ennuyeuses au lit (parce que faut pas se leurrer, une nana qui te donne rien, même si on aime le travail bien fait, au bout d'un moment on se dit qu'il n'y a pas de raison que ce soit unilatéral et tout pour elle) justement parce qu'elles baignent dans ce genre de clichés. Elles sont aussi responsables que les mecs. C'est bien beau de jeter la pierre à Fred. En attendant c'est lui qui est ici à se poser des questions, qui essaie de se reprendre en main et d'aider son couple.
Sa copine, elle, elle s'intéresse juste à elle, et n'exprime pas d'intérêt pour le fait d'avoir une intimité avec lui.


*parfois trop, au point que moi c'est plutôt des nanas qui attendent d'être un peu plus dominées ou que les choses se passent sans avoir besoin de remplir des formulaires avant pour certifier des attentes.
Elles veulent qu'on les mette un peu plus dans l'expectative et la surprise. Pas dans la verbalisation. Elles savent très bien dire stop ou encore ensuite.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Trop dogmatique le 02.02.20, 13h25 par The_PoP
  • [+1] Il y'a du vrai... le 02.02.20, 13h54 par Jalapeno
Ceci n'est pas une citation inspirante

Alors après évidement il va devoir essayer différemment les choses. Mais, même si je vois bien que c’est pas l’objectif de vos messages, gaffe à la culpabilisation latente.

Sincèrement, en lançant les questions sur le côté sexuel, c'était vraiment pas mon souhait que ça parte en débat sur le plaisir féminin versus masculin ou sur les performances supposées ou réelles de l'auteur. Je n'ai d'ailleurs pas grand-chose à dire, je suis assez d'accord avec le fait que, hommes comme femmes, tout le monde peut être égoïste et/ou à l'écoute et/ou que dans un couple on est deux, qu'un seul des partenaires ne peut pas tout résoudre à lui tout seul.
C'est une opinion bien générique, je ne développe pas plus parce que sinon j'aurais l'impression de détourner le topic de son objectif, qui était quand même une demande d'aide précise pour une situation précise avec deux personnes précises. Mais après, si l'un de vous veut lancer en version générale un sujet justement sur le plaisir, le sexe... et sur tout ce que toi, Perlambre, Voucny ou Onmyoji évoquez, franchement j'y répondrai volontiers dès que l'énorme pile de boulot sur mon bureau aura diminué. Ca m'intéresse.

J'avais lu les topics précédents de Fred, j'y avais répondu, tout ce que je vois, qu'il ait merdé ou pas, qu'il soit parfait ou pas (et moi-même je ne suis ni parfaite ni sanctifiée donc pas de jugement), c'est un type sincèrement amoureux de sa femme, qui voudrait que ça remarche.

Je ne lui ai pas posé ces questions précisément pour jouer les inquisiteurs du cul ou lui mettre des notes sur le plan sexuel, je les lui ai surtout posées car, de mémoire, il me semble que l'un des principaux problèmes dans leur couple était lié à la dimension physique, au fait qu'ils n'arrivaient plus à se retrouver.

D'ailleurs, j'avais bien demandé :
qu'est-ce que vous avez prévu ?
(je suis entièrement d'accord sur le fait qu'il n'est pas tout seul dans l'histoire).

Pour répondre au principal intéressé (j'attendais qu'il ait répondu à toutes mes questions pour le faire) :
Mais je note du mieux depuis que je lui ai parlé de l'une des filles. On dirait qu'elle commence à prendre conscience qu'elle est une femme, et hier elle m'a pour la 1ère fois fait le plaisir de se mettre en jupe. J'avoue que je ne m'y attendais pas. :lol:
Ce que tu peux faire, à ton échelle (et évidemment ça dépend AUSSI d'elle), c'est de la valoriser quand elle prend ce genre d'initiative. Tu le fais peut-être déjà. Mais continue. ;) A chaque fois que tu vois un détail où tu la trouves plus jolie, plus féminine, plus sexy, relève, dis-le-lui - cela l'aidera à prendre confiance et à se féminiser davantage.

Perso je trouve aussi que c'est important d'essayer de maintenir une connexion physique douce et sensuelle autant que vous pouvez en attendant d'arriver à vraiment (re?)trouver la complicité sexuelle, ça peut passer par des câlins, des baisers, des taquineries, des massages...

Pour le sport, étant très sportive moi-même, je trouve que c'est une excellente idée (et si ça ne fait pas maigrir à soi tout seul, ça peut clairement y aider, ou donner une silhouette plus tonique), tout simplement parce que ça va la reconnecter à son corps et lui donner de l'assurance. Elle va se souvenir qu'un corps n'est pas juste un "poids" mais aussi une énergie, une vitalité, une présence, cela peut l'aider à "s'habiter" davantage.

Tu peux effectivement lui demander ce qu'elle aime, être à l'écoute etc. Si elle te dit "je ne sais pas" tu peux rester cool, décontracté, l'inviter à réfléchir...
Mais il nous manque la tension...
Est-ce que vous vous retrouvez juste le soir après le boulot, ou que vous vous accordez des moments du genre restau en amoureux, week-end à deux... etc. ?
Il faudrait en quelque sorte que vous parveniez à vous séduire de nouveau, ce qui n'est pas toujours facile avec l'habitude, etc., mais pas infaisable...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 02.02.20, 13h53 par Jalapeno

Ah oui, et puis autre question que j'avais oublié de te poser.


Tu disais qu'elle a toujours eu plus ou moins eu une relation pas terrible avec son corps/sa propre sexualité même si cela a empiré avec sa prise de poids.

Tu sais s'il y a des choses en amont, dans son histoire personnelle, qui expliquent sa relation médiocre avec son corps ?
(par exemple : elle peut avoir été rabaissée/harcelée sur son apparence, elle peut avoir été agressée dans son intimité, elle peut avoir grandi dans une famille coincée/inhibée, etc.)

Pour plus de clarté je vais faire plusieurs posts, sorry.

Voucny,

Ou peut être qu'elle n'est pas à l'aise avec ta sexualité à toi ...
Je ne sais pas, mais ça semble davantage être avec la sexualité tout court. Je suis pas très compliqué je trouve.
Petite pique à part, le monde est rempli de représentations sexuelles qui visent avant tout à satisfaire les hommes, ce qui n'interdit pas que les femmes s'y retrouvent aussi. Mais pour certaines de ces dernières, c'est très difficile de trouver son plaisir avec en tête ce qu'elles ressentent comme des injonctions et des figures imposées du sexe.
Je veux juste trouver ce qui la fait vibrer sexuellement (situations, costumes, [size]strings pour homme[/quote], mais c’est difficile car elle n’aime pas beaucoup en parler. Je suis plutôt ouvert.
Par exemple je ne compte pas le nombre de nanas qui confient que les hommes qu'elles ont connu pénètrent trop tôt et trop vite. De fait la pénétration c'est bien mais ce qui fait le plaisir c'est le clitoris et ça ça se passe dehors et à l'entrée du vagin. J'ai lu un jour qu'un rapport "équilibré" ce serait moitié de stimulation du clitoris et moitié de pénétration, contrairement à une vision admise de l'équilibre qui serait "moit/moit de préliminaires divers puis pénétration".
Je pense respecter ses souhaits de ce côté-là.
En revanche elle me repproche de trop parler de cul. En même temps faut bien, vu qu’elle en parle jamais. Si elle en parlait davantage ce serait plus équilibré.
Qu'est ce que tu fais toi pour t'intéresser à sa sexualité à elle ? A ce qui lui ferait vraiment plaisir ? A ce qui la mettrait en confiance ? A ce qui lui donnerait envie d'en gouter plus et de découvrir encore et encore ?
Pour ça il faut sortir des clichés et s'ouvrir à ce qu'elle peut avoir à exprimer au fur et à mesure d'une découverte qui peut prendre du temps et commencer par de simples caresses ou massages des pieds.
J’en suis à essayer de savoir ce qui l’excite, mais j’ai l’impression soit d’un désintérêt, soit d’un blocage de sa part.

Vous aviez raison depuis le début : le seul moyen c’est la communication. Aujourd’hui encore je suis parvenu à lui communiquer des choses, comme que je ne comprends pas le blocage qu’elle fait.
Je m’attends pas à des progrès éclairs, c’est sûr. Affaire à suivre. Mais je fais des efforts côté com pour essayer de m’ouvrir à elle.

Alniyat,


Est-ce que vous vous retrouvez juste le soir après le boulot, ou que vous vous accordez des moments du genre restau en amoureux, week-end à deux... etc. ?
Il faudrait en quelque sorte que vous parveniez à vous séduire de nouveau, ce qui n'est pas toujours facile avec l'habitude, etc., mais pas infaisable...
On ne se retrouve jamais le soir après le boulot, les restaurants sont rares et les wee-ends absents. La raison en est principalement financière mais pas seulement.

J'ai conscience que ça doit changer, j'ai donc pris plusieurs fois l'initiative (restaurant, massages, soirées etc...) avec mes moyens financiers bien sûr (l'argent part vite).

Je n'aime pas entrer dans ces détails car il s'agit de sa vie privée, mais elle a déjà eu un passé difficile avec un mec. C'est certain que ça doit la bloquer, mais j'ai pas le coeur à aborder ce sujet. Pas envie de lui faire de mal, mais juste envie de la protéger. Ca doit venir de mon propre passé avec des hommes violents. :wink:


De façon générale,

Les conséquences de l'arrivée d'un enfant dans le couple ne sont pas une légende :

- Je comprends maintenant qu'une femme enceinte perd peu à peu son intimité : de nombreux personnels soignants la voient nue ou pas loin, la prise de poids peut entraîner une perte de confiance, lors de l'accouchement on n'en parle pas. Sans parler des soignants qui prennent les femmes pour de la viande, en palpant leur poitrine pour vérifier l'arrivée de lait ou autre.

Pas étonnant que certaines peuvent très mal le vivre et perdre leur sexualité, intimité etc...

Je le lui ai expliqué puisque je l'ai compris, et on a établi qu'il est nécessaire qu'elle ait de l'intimité pour se réapproprier son corps. Ca passe par ne pas apparaître nue sans gêne spéciale notamment, dont devant moi. Car, son mec ou pas, c'est important que je ne vois pas toujours sa nudité. :)


- Niveau financier (variable selon le couple ) : SMICs, emprunts, charges de copro, assurances, courses, achats de naissance, etc etc... Il ne reste pas beaucoup d'argent pour prendre soin de son couple et sortir de l'appartement.


L'un des plus gros défis de l'homme en couple, c'est d'ouvrir son coeur et communiquer (pour de vrai).

Quand je lui ai avoué pour la fille, elle m'a fait remarquer que j'ai pleuré alors que ça ne m'arrive jamais.

C'est dur de communiquer : non seulement pour comprendre à quoi ça sert, mais aussi pour y parvenir. Mais je progresse, et j'espère à terme que ça permettra d'arranger les choses. :)


Pour le reste, une partie des cartes est entre ses mains. C'est à elle de s'approprier son régime, d'être réceptive à mes tentatives de mieux communiquer et de faire aussi des efforts.

C'est évident que je ne pourrai pas le faire à sa place, mais côté franchise je ne peux pas faire davantage, si ce n'est lui parler des autres filles et du fait que certaines me regardent avec un peu trop d'intérêt au travail. :?

Merci en tout cas pour vos avis.

Répondre