Avec une femme sans être le mec officiel

Note : 7

le 09.05.2020 par kevin63

11 réponses / Dernière par Onmyoji le 16.05.2020, 08h59

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonjour à tous,

Alors voilà, je vais vous raconter un peu ma vie parce que je suis un peu perdu.

Il y a quelques mois, j'ai commencé une relation avec une femme. A la base, c'est une collègue qui est rapidement devenue une amie, mais avec qui j'avais pas envisagé quoi que ce soit parce que je savais qu'elle était en couple. Finalement au bout de quelques mois, on a commencé à pas mal se rapprocher et je me suis rendu compte qu'elle me plaisait vraiment, et que je me sentais vraiment bien quand on passait du temps ensemble, jusqu'à ce qu'on aille se boire un verre tous les 2, ça donnait un peu l'impression que c'était notre premier rendez-vous, et qu'on s'embrasse à une soirée 2 jours plus tard. On s'en est reparlé plus tard, et je crois que c'est à ce moment là qu'on est tombé amoureux l'un de l'autre. Quand on est rentré ensemble, on a vraiment eu du mal à se quitter. Et on a décidé le lendemain de continuer, même si elle m'a bien précisé qu'elle ne comptait pas quitter son mec. Je me suis ok, elle dit ça pour l'instant, mais peut être qu'elle changera d'avis si ça se passe vraiment bien entre nous.
Donc on a continué. Et effectivement, ça s'est très bien passé. Les sentiments sont devenus vraiment forts et intenses assez rapidement. On se parlait tous les soirs plusieurs heures, à tel point que j'aurais pu penser qu'elle ne vivait pas avec qqun d'autre, même si on se voyait au boulot, elle venait chez moi 1 à 2 fois par semaine, et on passait des moments toujours très tendres, où on passait des heures à discuter de tout et de rien, à rire, à s'embrasser, bref, comme un vrai couple.

J'en ai également appris plus sur elle et sa relation avec son mec, et je me suis rendu compte que finalement, il n'y avait plus vraiment de sentiments entre eux, et qu'elle restait plus avec lui par obligation, parce qu'il a été là pour elle quand elle était pas bien et qu'elle se sent un peu redevable j'imagine, et peut être pas le droit de le quitter.

Ça a duré quelques mois comme ça, où nos sentiments l'un pour l'autre grandissaient chaque jour, on discutait vraiment à coeur ouvert de notre amour l'un pour l'autre, en se disant mutuellement que l'autre était la seule personne que l'on aime, qui nous rend heureux, avec qui l'on se sent nous-mêmes, entiers et à notre place, et à chaque fois ce que l'un disait faisait écho chez l'autre, et inversement. C'était vraiment le grand amour, et pour être honnête, je pense que ça pourrait être la femme de ma vie. Vraiment, en tout point, pour moi, c'était la relation idéale, la personne avec qui je me sentais bien, heureux, en confiance.

Mais voilà, pour elle, c'était de moins en moins simple à supporter, de devoir mentir, chercher des excuses pour venir me voir, se cacher etc.. Et finalement, il y a 2 mois à peine, juste avant le confinement, elle m'a dit qu'il fallait que ça s'arrête entre nous, qu'elle n'en pouvait plus. J'ai appris plus tard qu'il y avait eu un problème familial de son coté qui avait fait un peu déborder le vase et précipiter ça, parce qu'à peine 2 jours auparavant, c'était toujours l'amour fou. On a discuté, je lui ai demandé, ce qu'elle ressentait vraiment pour moi et elle m'a dit "je t'aime", suivi de "mais il faut que ça s'arrête". Le mois qui a suivi, on a continué de se parler chaque jour, et elle se remettait petit à petit à m'envoyer des coeurs, à me dire des "je pense à toi". Dès que je sortais elle s'inquiétait, me demandait si j'avais bien fais attention, et naturellement je m'inquiétais aussi pour elle. C'était assez ambigu, je sentais qu'on était toujours aussi amoureux mais qu'on ne s'autorisait pas à se le dire. Finalement, au bout de ce mois, j'ai tenté un rapprochement qui n'est pas passé et elle m'a redit qu'il fallait que ça s'arrête, en m'expliquant à nouveau qu'elle n'allait pas le quitter parce qu'elle avait toujours de l'affection pour lui, qu'il avait été là pour elle quand personne n'était là, qu'il était sa famille. Seulement quand je lui ai demandé, ce qu'elle ressentait pour moi, elle me répondait ça ne sert à rien de le dire, que ça allait juste nous faire souffrir. Et je lui ai demandé si elle était vraiment heureuse avec lui, elle m'a dit qu'elle se sentait chez elle.
Je pense du coup qu'il y a une grande part d'attachement et de peur de perdre ses repères en le quittant, surtout que ça fait plusieurs années qu'ils sont ensemble. Mais le problème, c'est que ça fait quelques années qu'ils n'ont plus vraiment de sentiments amoureux l'un pour l'autre, du moins c'est ce que je crois.

Je m'explique. Depuis que je la connais, donc bientôt 1 an et demi, pas une seule fois ils ne sont parti en vacance ensemble, ou en weekend ensemble. Elle m'a dit qu'il ne venait jamais aux soirées où elle allait, qu'ils ne sortaient jamais ensemble de manière générale. Je ne sais pas si ça a changé depuis, mais à un moment, ils ne se touchaient plus non plus. Ils avaient juste l'air d'être des colocs. Même chez elle, j'ai pas l'impression qu'ils font bcp de choses ensemble. Quand elle regarde des séries c'est toute seule, pareil pour les émissions, tv, les tâches ménagères etc.. Et puis comme je disais, on discutait vraiment énormément, jusqu'à ce qu'elle aille se coucher, donc si ils passaient du temps ensemble chez eux, il aurait fini par se rendre compte de quelque chose non ? Si j'avais pas su qu'elle était en couple, à discuter avec seulement avec elle on pourrait croire qu'elle vit seule. Et de manière générale, il n'y a plus vraiment d'attention entre eux, c'est elle qui se charge de la plupart des tâches ménagères, pour déménager, c'est quasi elle qui a tout gérer alors qu'il ne travaille pas, quand elle est pas bien, il n'a pas l'air de s'en préoccuper plus que ça (typiquement quand elle a mal au ventre, je lui disais de prendre une infusion pour calmer la douleur, elle me disait qu'elle avait pas la foi de se lever. D'accord mais y a quelqu'un d'autres dans l'appart non ?). Bref tout ça pour dire qu'à part de l'attachement et de l'affection peut être, il n'y a plus grand chose entre eux je pense.

Mais depuis la seconde discussion, on a continué de se parler quotidiennement pendant 15 jours, et pareil, elle me racontait des anecdotes de sa journée, mais que théoriquement t'as pas besoin de raconter à un "pote" et encore moins à un ex (typiquement à minuit, elle m'envoie qu'elle s'est fait un gros bleu le matin même alors qu'on avait arrête de parler depuis 1h. Et quand je commence à m'inquiéter, elle me dit de ne pas le faire et qu'elle n'aurait dû rien me dire.. Pour moi elle savait pertinement que je m'inquiéterais et c'est ce qu'elle recherchait vu que son mec ne devait pas s'inquiéter plus que ça..). Au bout d'une quinzaine de jours, on ne s'est pas envoyé de message de la journée pour la première fois depuis le début de notre relation, et dès le lendemain matin elle est revenue me demander si tout allait bien. Puis j'ai décidé d'arrêter de lui envoyé des messages tous les jours, surtout qu'avec le confinement ça servait à rien de tenter quoi que ce soit pour la faire revenir et pour voir ce que ça allait provoquer chez elle. Elle est revenue me parler 5 jours plus tard et on a discuté normalement, pendant deux bonnes heures, puis dès le lendemain elle est revenue à nouveau me parler. Puis 2-3 jours sans se parler, et aujourd'hui c'est moi qui est revenu prendre des nouvelles.

Tout ça pour dire que je suis toujours autant amoureux d'elle, je pense qu'elle aussi, mais qu'elle enfouit ses sentiments le plus profondément possible. J'ai un peu l'impression d'être dans un film dramatique d'amour impossible et je sais pas si ça va bien se terminer tout ça. J'aimerais avoir un avis extérieur, voir ce que vous pensez de tout ça, et si vous pensez qu'il y a une chance que je puisse la retrouver après le confinement, peut être en trouvant les bons mots, en la rassurant, je sais pas, ou si vous avez des conseils pour gérer tout ça.

Merci aux courageux qui auront tout lu et désolé pour le pavé ^^

Salut !

Je n'aime pas dire ce qui va suivre.

Mais je ne la sens pas ton histoire. Ca n'a pas l'air bien parti.

J'espère me tromper.

Pour moi depuis le début, elle a été claire. Ce qu'elle veut avec toi, c'est une romance, pas un partenariat de vie, et comme elle te l'a dit : elle ne veut pas quitter son mec.
elle m'a bien précisé qu'elle ne comptait pas quitter son mec
je lui ai demandé si elle était vraiment heureuse avec lui, elle m'a dit qu'elle se sentait chez elle.
Oui, je suis d'accord avec toutes les conclusions que tu as l'air de tirer de ton côté : sa relation conjugale à l'entendre semble médiocre, ses raisons pour rester aussi. Et oui je trouve ça très bête de se contenter de cette médiocrité si à côté de ça elle peut avoir quelqu'un dont elle se sent vraiment complice, vraiment proche. Mais si les gens faisaient toujours des choix logiques, avisés et intelligents, ça se saurait.
Donc même si ses raisons pour rester avec son mec sont idiotes, ce sont ses raisons et si elle, elle y croit, tu n'y peux rien.

Par ailleurs il est aussi possible qu'elle te raconte des salades sur sa vie de couple (elle en raconte bien depuis des mois à son mec officiel pour passer du bon temps avec toi, alors qu'est-ce qui l'empêcherait, concrètement, de t'en raconter à toi ?)
D'un côté elle a une espèce de zone de confort/stabilité avec son "officiel".
De l'autre, avec toi, elle a la romance, la "connexion", les câlins, les grands sentiments, une sorte de confort affectif, etc. Elle doit se sentir aimée, chouchoutée, écoutée et tout et tout. Tu lui donnes peut-être très exactement tout ce qui lui manque dans sa relation conjugale. Tu combles ses trous.
Je pense qu'elle est bien au chaud entre vous deux, qu'elle a trouvé son équilibre et qu'elle n'a pas plus envie que ça de le rompre, quelles que soient les histoires qu'elle puisse se raconter ou te raconter.
Ou alors, qu'elle est trop dans une forme de faiblesse morale (peur du changement) pour le rompre.
Mais bref elle ne veut pas le rompre (sauf erreur, elle n'en prend pas la direction dans ce que tu décris) et elle a tout ce qui lui faut : "l'officiel" d'un côté, celui qui la cajole et lui donne de l'attention de l'autre. Son mec se fiche qu'elle se soit fait un bleu ? Qu'importe, puisque toi, tu réagis au quart de tour avec empathie et tendresse dès qu'elle t'en parle et qu'elle retire de votre échange toute la satisfaction émotionnelle qui lui est nécessaire pour son quotidien. Pourquoi est-ce qu'elle se bougerait pour faire changer les choses ?
C'est hyper fréquent dans les histoires de tromperie/adultère que la personne casée maintienne l'amant/la maîtresse dans une dynamique de faux espoir. "Mais oui il n'y a qu'avec toi que je suis bien, avec ma femme/mon mari c'est nul" etc. etc. avec tout un discours visant à démontrer à celui/celle qui poireaute que c'est lui/elle qu'on préfère (pour lui faire croire implicitement qu'un jour c'est lui/elle qui l'emportera sur la concurrence ?). Des fois c'est pas vrai hein... il se peut que son "officiel" ne soit pas du tout l'égoïste qu'elle prétend, qu'il y ait des choses que tu ignores.
Cette dynamique est indispensable pour garder sous la main la personne que l'on utilise pour se désennuyer de sa vie conjugale et s'y rééquilibrer. Des fois on ment à l'autre, des fois on se ment à soi-même mais peu importe. Ce que je te conseille de regarder ce sont les actes. A-t-elle déjà montré une intention de quitter son mec ? Pas une rêverie, mais une intention, un projet ? Visiblement, non. Cela évolue-t-il avec le temps ? Il me semble que non. Tes espoirs sont-ils fondés ? Je te laisse tirer toi-même les conclusions.

Si tu penses que le vrai choix qu'elle a à effectuer est entre son "officiel" et toi, il est possible que tu fasses fausse route. Parce que souvent, dans ce type de cas, le choix que fait la personne, ce n'est pas entre un amour et un autre, c'est entre elle-même et elle-même (sa zone de confort vs son aspiration au changement, la stabilité vs l'aventure amoureuse, etc. etc.). Même si tu lui donnais un ultimatum "lui ou moi", je ne suis pas sûre que ça marcherait :

- il est possible qu'elle choisisse lui (quitte plus tard à se trouver un autre gars amoureux comme toi avec qui elle répétera son schéma de "l'amant qui m'aide à me rééquilibrer en comblant mes besoins de coeur et de câlins").
- il est possible qu'elle te choisisse toi sous le coup du stress. Et que, passé peut-être une période d'euphorie :
soit elle soit prise de remords et se rende compte que oui non en fait c'est avec son mec qu'elle veut rester (hyper fréquent).
soit vous vous retrouviez sur un mode relationnel complètement autre de celui très clandestin et morcelé que vous connaissez, et que ça ne marche pas. Parfois, deux personnes en liaison extraconjugale, avec des rencards volés, des textos envoyés en douce et de la jambe en l'air à la sauvette, ça marche très bien, mais tu mets les deux mêmes personnes face à face en vraie relation de couple et là ça ne marche plus.

Quand bien même elle serait sincère dans tout ce qu'elle te dit sur sa situation médiocre et ses sentiments pour toi, tu ne peux pas être sincère, volontaire, courageux ou résolu à sa place. Tu ne peux pas l'aider à quitter une situation terne pour une situation heureuse tant qu'elle n'aura pas décidé de s'aider elle-même. Et il ne me semble pas qu'elle en prenne le chemin.

Et toi, si ça devenait officiel, comment tu le vivrais sur du long terme ? Tu serais capable d'avoir confiance en cette fille ? Parce qu'après tout ça fait quand même des mois qu'elle ment à son mec. Tu n'as pas peur que ce soit un jour à toi qu'elle mente ?

Bref, je ne suis pas optimiste sur ta situation, et je te conseille de faire très attention.

Je te conseillerais aussi de réfléchir beaucoup à la dissymétrie dans ta situation : elle, elle a le "choix" entre deux hommes. Toi, tu es tellement verrouillé sur elle que tu ne te donnes le choix que entre elle et elle pour ainsi dire. Tu n'es pas disponible émotionnellement pour d'autres éventuelles relations. Si une autre femme intéressante croisait ton chemin, tu ne la verrais peut-être même pas, car tu es amoureux et tu te sens déjà fixé.
Et tout ce qu'elle te dit sur "avec mon mec c'est nul, avec toi je suis bien" contribue à te maintenir dans ce verrouillage, c'est une situation inconfortable pour toi mais par amour, tu "patientes" en espérant mieux.

Et si ce "mieux" ne se présentait jamais ? Si elle n'avait jamais eu l'intention de te le donner ?

Tu es fidèle et bloqué relationnellement comme si tu avais une "vraie" petite amie à part entière. Alors qu'en fait, foncièrement... tu es tout seul.


Fais attention à toi dans cette situation et reste à l'écoute de tes sentiments : si ta situation te fait souffrir, c'est ton inconfort personnel que tu dois considérer en premier, pas le sien.

Déjà merci de ton retour et d'avoir tout lu ^^

J'ai bien lu tout ton message, et je voudrais juste revenir sur certaines de tes réponses.
Par ailleurs il est aussi possible qu'elle te raconte des salades sur sa vie de couple (elle en raconte bien depuis des mois à son mec officiel pour passer du bon temps avec toi, alors qu'est-ce qui l'empêcherait, concrètement, de t'en raconter à toi ?)
Honnêtement, et pour ce que ça vaut, je ne pense pas qu'elle me raconte des salades. Je l'ai constaté moi même et je le constate encore, vu qu'on travaille toujours dans la même boite, qu'effectivement, elle ne part jamais en vacances ou en weekend avec lui. Elle prend très peu de jour de congés, depuis 1an et demi qu'elle est arrivée, elle n'a dû prendre qu'une semaine avec ses potes, et un ou deux jours sur la période de noel, mais pour voir sa famille. Alors qu'elle m'envoyait souvent des photos de voyages en me disant qu'elle aimerait y aller avec moi (chose qu'elle se remettait à faire après la première "rupture"). Et à chaque fois quand on lui dit de poser ses jours pour pas les perdre, elle dit qu'elle se fait chier quand elle ne travaille pas. Alors que lorsqu'on était tous les deux, on trouvait toujours de quoi s'occuper pendant des heures, sans s'ennuyer. Dès qu'on propose une sortie avec notre groupe de potes, elle est toujours dispo. Quand elle partait en soirée chez des potes à elles, elle passait chez moi après, je doute donc que son mec sorte avec elle ^^
Et de manière générale, comme je le disais, on discutait vraiment énormément, pas juste un ou deux messages par ci par là. Donc je pense que si son mec faisait un minimum attention à elle, il aurait fini par voir qu'elle discutait souvent avec la même personne et qu'il y avait quand même bcp de coeurs, de "je t'aime", de "mon chéri" qui s'échangeaient. Surtout, que j'ai passé une semaine avec des potes en vacances, et au bout de 2-3 jours ils avaient déjà tous cramé que je discutais beaucoup avec elle, et que ça avait l'air plus qu'amicale. Et vraiment entre nous deux, ça ressemblait vraiment à une relation de couple. Quand elle était avec moi, elle posait son tel dans un coin ou dans son sac, et elle n'y retouchait pas avant de repartir. Et quand on conversait tous les deux par messages, elle me répondait quasiment du tac au tac à chaque fois.
elle a tout ce qui lui faut : "l'officiel" d'un côté, celui qui la cajole et lui donne de l'attention de l'autre.
Oui mais plus maintenant justement, vu qu'elle veut que ça s'arrête :/ Et depuis qu'on a arrêté de se parler tous les jours, elle envoie moins ce genre de message de "recherche d'attention". Et je ne pense pas que ça lui plaisait ce genre de double relation. Elle se sentait vraiment coupable, et si elle restait, je pense que c'est parce qu'il y avait de vrais sentiments et pas juste une "simple" recherche d'attention ou de cajolerie. Par exemple, au début du confinement à chaque fois que je lui disais que je sortais, elle s'inquiétait vraiment, me demandait si j'étais bien rentré, si j'avais fais attention. Et pour son histoire de bleu, elle me disait que c'était pas grave, et le lendemain je lui ai dis que je me suis un peu coupé le doigt (genre 2mm), et elle s'est inquiété bien plus que de raison, en me demandait si tout allait bien, si ça saignait, si j'avais bien nettoyé et désinfecté. C'est pour ça, en plus de tout ce qu'on se disait au quotidien, que je pense qu'il y avait de vrais sentiments amoureux sincères entre nous.
Et toi, si ça devenait officiel, comment tu le vivrais sur du long terme ? Tu serais capable d'avoir confiance en cette fille ? Parce qu'après tout ça fait quand même des mois qu'elle ment à son mec. Tu n'as pas peur que ce soit un jour à toi qu'elle mente ?
Honnêtement oui, je lui ferais confiance. Et je pense que je serais capable de voir si justement, il n'y a plus de sentiments de son côté, ou si elle me ment. Je pense qu'il faut vraiment ne pas faire attention à la personne avec qui l'on vit ou juste s'en foutre pour ne pas remarquer ce genre de chose. Et puis je la connais aussi en dehors du couple, comment elle est tous les jours, au travail, et c'est vraiment pas le genre de personne qui aime mentir.

J'ai conscience qu'en disant tout ça, je peux paraître bloqué émotionnellement comme tu l'as dis, et c'est en partie vrai, je suis toujours amoureux d'elle et je me vois pas avec qui que ce soit d'autre pour l'instant, parce qu'avec elle, ça matchait vraiment parfaitement à tous les niveaux. On s'est vraiment confié énormément de choses, sur ce qu'on ressentait, sur nos sentiments, sur nos envies, notre passé. Et elle m'a dit des choses magnifiques et qui pouvaient être que sincères, j'en suis convaincu. Je pense vraiment pas que tout ce qu'il s'est passé entre nous soit basé sur du vent ou un simple besoin d'attention.

Après, est ce qu'elle arrivera à remettre en question et se rendre compte qu'elle stagne avec son "officiel", qu'il ne se passe plus rien avec lui, et que c'est pas sensé être normal, ça j'en sais rien. On verra.
Je me doute que la raison voudrait que je passe à autre chose, mais c'est compliqué alors qu'on s'est quitté en se disant je t'aime, de se dire qu'on passe peut être à côté de la relation de sa vie. Je pense toujours que c'est la bonne, et honnêtement, je ne m'étais jamais senti aussi bien ni aussi amoureux avec qui que ce soit d'autre. Avant elle je croyais pas vraiment au grand amour, mais avec elle, c'est différent.

Bref, je radote pas mal j'ai l'impression ^^ En tout cas pour l'instant, je mets un peu de distance, je ne la relance qu'au bout de quelques jours et j'attends qu'elle me relance à son tour, et j'attends de voir comment ça évolue. Je sais pas si c'est la bonne chose à faire, mais je ne sais pas trop quoi faire d'autre pour l'instant.

Coupe les ponts.

C'est dit de manière un peu abrupte mais je ne vois pas comment te conseiller autre chose.

Cette nana n'est tout simplement pas assez attirée par toi. Tu as joué, et tu as bien fait, cela aurait pu se passer différemment après tout, mais elle a fait son choix, et tu as perdu.


Reprend ta dignité et ton égo. Et passe à autre chose. Tourne toi vers d'autres femmes, vers d'autres séduction. tu vaux mieux que cette histoire finie.
Fais le avant que cela n'empiète sur ton travail et sur le reste de ton univers.

Il y a tellement mieux à attendre des relations amoureuses qu'un poste de numéro 2.


Et au passage tu peux aussi la descendre un peu du piédestal sur lequel tu l'as installée.



Bon si on reprenait la situation d'une manière plus complète, en prenant du recul :
- en terme de séduction ça se passait comment pour toi avant cette aventure ? C'est quoi ton passif ?
- vous avez quel âge ?
- en terme de vie sociale à côté tu es satisfait ?
- en terme de boulot ça te plait ce que tu fais ? Tu gagnes assez bien ta vie par rapport à tes envies ?
- en terme d'activités à côté t'en es où ? T'aurais envie de quoi ?
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Merci de ta réponse et de tes précisions. :)
Honnêtement, et pour ce que ça vaut, je ne pense pas qu'elle me raconte des salades.
Je ne parle pas de la partie émergée de l'iceberg, celle que tu peux voir. Je parle de ce que tu ne peux pas voir. Tu ne vis pas avec son mec et elle. Si ça se trouve ils vivent toujours des choses positives dont tu n'as pas conscience (même s'ils ne voyagent pas assez à son goût à elle, etc.). Parce qu'elle ne va peut-être pas t'en parler si c'est le cas.
Peut-être que même si elle ne voyage pas avec son mec, il y a des sortes d'avantages ou de conforts ou de choses positives qu'elle vit ailleurs dans la relation. D'ailleurs si tu veux éclaircir votre situation et en savoir plus, tu peux toujours essayer de faire appel à sa raison et lui proposer par exemple de réfléchir aux points positifs qu'elle pourrait trouver en restant toujours avec lui, par rapport aux points positifs qu'elle pourrait vivre sans lui ? Si jamais elle est réellement en passe d'une prise de conscience quant à un manque d'avenir de son couple, cela pourrait l'aider à y voir clair.
Et de manière générale, comme je le disais, on discutait vraiment énormément, pas juste un ou deux messages par ci par là. Donc je pense que si son mec faisait un minimum attention à elle, il aurait fini par voir qu'elle discutait souvent avec la même personne et qu'il y avait quand même bcp de coeurs, de "je t'aime", de "mon chéri" qui s'échangeaient. Surtout, que j'ai passé une semaine avec des potes en vacances, et au bout de 2-3 jours ils avaient déjà tous cramé que je discutais beaucoup avec elle, et que ça avait l'air plus qu'amicale. Et vraiment entre nous deux, ça ressemblait vraiment à une relation de couple. Quand elle était avec moi, elle posait son tel dans un coin ou dans son sac, et elle n'y retouchait pas avant de repartir. Et quand on conversait tous les deux par messages, elle me répondait quasiment du tac au tac à chaque fois.
Je ne veux pas te porter la poisse. Mais je connais plusieurs personnes qui se sont retrouvées dans le rôle de l'amant plus ou moins comme toi, avec des conclusions pas très positives, donc ton récit ne change en rien mes doutes.
Par exemple, j'avais un copain amoureux d'une fille casée. Ils s'envoyaient je ne sais combien de SMS à l'heure. Elle lui racontait tout en détail - qui elle voyait, ce qu'elle faisait, photos à l'appui etc., ça allait de "oh il faut que je te raconte pourquoi je suis toute mélancolique aujourd'hui [+ étalage sur ses états d'âme du moment, auxquels mon ami répondait avec beaucoup de psychologie, ce qui lui valait des remerciements romantiques et pleins d'effusion]" à "tiens j'ai mangé tel gâteau à tel endroit, j'ai pensé à toi parce que je sais que c'est ta pâtisserie préférée *+ photo du gâteau*". Et ainsi de suite au quotidien. Elle partageait une relation soi-disant plus complice avec lui avec son officiel. Il était son confident et son supporter à toute heure du jour. Et il entendait aussi des "je ne suis pas heureuse avec mon mec" etc. "t'as plein de qualités", "tu me comprends mieux que lui" etc. Et puis il avait droit à des paroles affectueuses, des attentions... Elle était très présente auprès de lui (même si en bonne partie par texto), autant voire plus que s'il avait été son vrai copain. Ca a duré pas mal de temps ce manège. Il a été patient, aimant, compréhensif... amoureux, quoi ! Il a attendu, attendu...
Conclusion : elle n'a jamais quitté son mec et finalement c'est mon ami qui a mis un point final à cette relation de dupes. Laquelle le bloquait complètement pour d'autres relations, parce qu'il se retrouvait à donner autant que s'il avait été le vrai petit ami, avec la même implication et la même fidélité affective, sans en avoir les privilèges. Donc coupure totale de ponts (précisément ce que te conseille The Pop).

C'est un cas dans mon entourage... mais j'en ai vu passer d'autres des comme ça, je peux te l'assurer. A chaque fois l'amant/la maîtresse était complètement persuadé de vivre une belle, une grandiose, une puissante histoire d'amour qui ne pourrait que triompher à l'air libre un jour ou l'autre. Et l'autre se trouve toujours des excuses pour rester dans l'immobilisme. Ou alors il a un vague élan de courage, quitte son conjoint, se lance dans un début de relation officielle, avec la personne qu'il prétend aimer, puis au bout de quelque temps, boum, les remords, les "finalement je reviens avec mon ex".
A l'inverse, je reconnais que j'ai aussi vu passer des histoires où la personne en couple quitte son conjoint pour la nouvelle rencontre... mais dans ce cas-là pas au bout de plusieurs mois de double vie, c'était plus net et plus rapide.


Bien entendu, tout ça, ce sont des cas particuliers, on ne peut en tirer de vérité absolue, j'en ai bien conscience. Peut-être que tu seras heureux dans tes amours, c'est tout le mal que je te souhaite. Sincèrement. Peut-être qu'elle va se "réveiller" et tout ce que tu espères.

Mais si amoureux que tu sois et qu'elle paraisse être, je me permets de penser que ce n'est pas toujours facile d'y voir clair dans ta situation.

Là tu décris une situation où il y a un équilibre qui s'est installé en fait. Equilibre qui vaut ce qu'il vaut mais où apparemment elle ne s'est jamais sentie assez inconfortable pour passer à l'étape supérieure - mettre fin à une relation qu'elle décrit comme moribonde, vivre une relation toute neuve avec toi. Et ce, quels que soient ses "je t'aime". Sur les grandes déclarations, il est possible qu'elle soit sincère, mais ce sont surtout les actes que j'aurais tendance à examiner.

Je vais poser une question cash, mais...
Mais voilà, pour elle, c'était de moins en moins simple à supporter, de devoir mentir, chercher des excuses pour venir me voir, se cacher etc..
... je comprends que cette double vie lui crée du malaise, mais si elle t'aime autant qu'elle le prétend, qu'elle se sent proche de toi autant qu'elle le prétend, etc.,
comment expliques-tu qu'elle résolve ce dilemme de conscience en s'éloignant de toi plutôt qu'en se rapprochant de toi ?
Si c'est si pourri que ça avec son mec, et si elle est si bien que ça avec toi, comment explique-t-elle qu'elle préfère faire un malheureux (toi) que deux heureux (toi plus elle) ? (surtout que d'après ses dires son mec s'en fout, d'elle, donc il n'y aurait pas de grande perte pour lui !)

Ce que je trouve inquiétant aussi dans ton récit c'est que tout tourne beaucoup autour d'elle, de SES raisons, de SES blocages et c'est toi qui te retrouves à devoir être dans la compréhension de SES empêchements. Et elle semble aussi très décideuse, on dirait que c'est à chaque fois elle qui décide du déroulement des choses et que tu laisses venir. Du genre ELLE décide que ça doit s'arrêter. Puis ELLE te recontacte. Ce genre de chose.

Plus précisément :
- t'a-t-elle déjà dit si elle envisageait de quitter son mec pour toi ? (dans le premier post, j'ai quoté qu'apparemment elle ne le souhaitait pas, mais peut-être qu'elle t'a dit des choses contraires ?).
- lui as-tu déjà exprimé une envie de devenir "l'officiel" et si oui comment a-t-elle réagi ?
- si tu ne souhaites pas être aussi direct, lui as-tu déjà posé des questions plus ouvertes pour savoir comment elle se projetait dans l'avenir ? Du genre "qu'est-ce que tu attends de notre relation", "comment tu voudrais que ça évolue", etc. ? Si oui, que t'a-t-elle dit ?


A toi aussi de voir ce que tu veux :
tu veux rester dans une situation de type "amant" ?
tu veux une relation exclusive avec elle ?
tu es bien comme ça ?
tu trouves que ça te fait souffrir et tu aimerais autre chose ?

Et de t'autoriser à agir en fonction de ce que TU veux. En fonction de toi, pas seulement en fonction d'elle. Parce que, quels que soient ses "empêchements", tu as aussi le droit à être entendu dans tes sentiments, si tu es malheureux.


Je ne suis pas en train de te dire : Quitte-la. Plutôt que ça vaut le coup d'y voir plus clair et de réfléchir à ce qui te rendrait heureux.

Moi ce que je vois de l'extérieur c'est :
que ses raisons soient bonnes ou mauvaises elle est à l'heure actuelle dans une situation de double vie.
Il est possible que l'une des choses qui l'encouragent à maintenir cette situation, consciemment ou inconsciemment, c'est qu'elle sait que tu ne t'en iras pas comme ça. Peut-être qu'elle n'a pas peur de te perdre. Malgré ses "il vaut mieux que ça s'arrête" elle sait, elle voit très bien, que si elle prend de tes nouvelles, tu réponds tôt ou tard, elle sait que tu es bien accroché.
Peut-être qu'une peur de te perdre pourrait la faire réagir (mais pas sûr, cf. exemple de mon ami qui a coupé les ponts).
Et j'ajouterais que toi aussi tu es peut-être dans un équilibre même s'il est bancal, inconfortable. Parce que peut-être que tu as peur de la mettre au pied du mur, de réclamer plus. En restant dans le rôle d'amant sans demander plus tu ne la mets pas en danger, tu ne la forces pas à revoir sa situation. Elle peut rester comme elle est. Et toi, tu as peut-être moins peur de la perdre en restant ainsi (tu te nourris de l'espoir qu'un jour elle se "réveille") qu'en t'affirmant davantage dans la relation.
Soit dit sans jugement. A toi de voir ce que tu veux. Cependant je pense que tant que tu ne la mets pas en danger réel de te perdre si elle ne change pas de position, il est possible que, du coup, elle n'ait aucune envie de changer car aucun intérêt suffisamment motivant pour le faire.
Mais je ne dis pas pour autant qu'un changement de position, une prise de conscience que tu pourrais vraiment t'éloigner, serait inefficace. Ca peut marcher. Comme ça peut ne pas marcher du tout (cf. mon ami reparti bredouille).


A toi de voir si, comme le dit The Pop plus haut, tu veux continuer à rester au "poste numéro 2". Et si tu attends qu'elle se réveille et prenne conscience toute seule, j'ai un peu peur que tu attendes longtemps, et peut-être aussi pour rien. :?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 12.05.20, 13h11 par Perlambre

Merci de vos réponses, ça fait du bien de pouvoir échanger là dessus.

The Pop, voici les réponses à tes questions :
en terme de séduction ça se passait comment pour toi avant cette aventure ? C'est quoi ton passif ?
C'était un peu le désert depuis quelques temps à part des coups d'un soir. D'un autre côté pendant longtemps je me suis concentré sur moi, mes projets, parce que la dernière relation que j'avais eu s'était pas très bien terminé (j'avais servi un peu de relation tampon, et même si je pense pas que j'étais amoureux, j'étais quand même attaché à elle, donc ça m'avais bien piqué).
vous avez quel âge ?
Moi 24, et elle va sur ses 26.
en terme de vie sociale à côté tu es satisfait ?
Oui je m'estime satisfait. J'ai mes potes du boulot que je vois tous les jours, mes potes d'études avec qui on parle toujours, on a toujours des délires, on part en vacance ensemble, des potes d'enfance que je vois de temps en temps. Je sors régulièrement, (hors période de confinement bien sûr ^^) enfin bref, une vie sociale classique.
en terme de boulot ça te plait ce que tu fais ? Tu gagnes assez bien ta vie par rapport à tes envies ?
Le métier en lui même oui, c'est ce que je veux faire et c'est ce qui me plaît, je suis motion designer. Par contre les missions en ce moment me plaisent un peu moins, parce que c'est souvent sur les mêmes types de projets qu'on travaille, et y a moins de projets sur lesquels je m'éclate vraiment. Mais par rapport à ça, j'ai prévu de commencer à chercher une nouvelle agence en septembre/octobre. Aussi parce que je pense pas que la rémunération soit assez élevée là où je travaille actuellement.
en terme d'activités à côté t'en es où ? T'aurais envie de quoi ?
Vu que j'ai appris ce métier en très grande partie en autodidacte sur internet, je continue de me former régulièrement. A côté de ça, j'essaye de m'orienter plus dans l'animation pure, parce que c'est quelque chose que j'adore, du coup je fais régulièrement des petites créas animés que je poste sur insta. Sinon à côté, je fais du sport tous les jours, et je me suis en tête la semaine dernière d'apprendre le piano en ligne aussi.
Et je t'avoue que là j'ai bien envie de partir en vacance avec des potes, mais va falloir attendre un peu ^^


Alniyat
Mais si amoureux que tu sois et qu'elle paraisse être, je me permets de penser que ce n'est pas toujours facile d'y voir clair dans ta situation.
Alors ça je suis on ne peut plus d'accord, j'arrête pas d'osciller entre la raison qui me dit que je devrais arrêter de croire quoi que ce soit, de penser à elle, que je devrais passer à autre chose. Et en même temps mon coeur, mais mec tu l'aimes, et tout ce que t'as vécu avec elle, c'est pas possible que ce soit entièrement du flan, qu'elle t'ai menti sur toute la ligne, tout ce que t'as ressenti avec elle tu l'as pas rêvé. Donc oui c'est compliqué..
comment expliques-tu qu'elle résolve ce dilemme de conscience en s'éloignant de toi plutôt qu'en se rapprochant de toi ?
C'est une question que je me suis beaucoup posé aussi pour être honnête. Je sais qu'elle a un passé compliqué, et je pense que ça l'influence encore aujourd'hui. Elle a eu des moments où elle était vraiment tombé au plus bas, et il était là pour elle, et inversement. Et elle se sent en quelque sorte redevable et un peu liée je pense. Elle m'avait dit au début que ça allait pas très bien pour lui, et je pensais que c'était en partie pour ça qu'elle voulait pas le quitter pour le moment. Et quand je lui ai dis que c'était pas vraiment une "bonne" raison de rester avec lui et qu'elle perdait son temps avec lui, elle me disait qu'il a été là pour elle, donc c'est pas grave de mettre sa vie entre parenthèse le temps qu'il faut.
(surtout que d'après ses dires son mec s'en fout, d'elle, donc il n'y aurait pas de grande perte pour lui !)
Après c'est mes conclusions, quand je la mettais face à ça, à chaque fois elle coupait court.
t'a-t-elle déjà dit si elle envisageait de quitter son mec pour toi ? (dans le premier post, j'ai quoté qu'apparemment elle ne le souhaitait pas, mais peut-être qu'elle t'a dit des choses contraires ?).
Elle m'a dit qu'elle s'était promis de pas le faire, mais que finalement elle y avait réfléchi. Et quand je lui demandais pourquoi elle préférait rester avec lui, elle avait pas trop de raison à me donner, mis à part qu'elle avait toujours de l'affection pour lui, qu'il avait été là pour elle, que c'était peut être de la lâcheté de sa part, mais que c'était comme ça.
lui as-tu déjà exprimé une envie de devenir "l'officiel" et si oui comment a-t-elle réagi ?
Bien sûr. A chaque fois, elle me disait qu'elle en avait aussi envie, qu'elle en rêvait. Et je sais que dis comme ça, ça revient à ce que vous disiez, qu'elle maintenait un faux espoir. Mais je peux pas m'empêcher de me dire que c'est vrai, qu'elle en avait vraiment envie, mais qu'elle se sentait obligé de rester parce que c'est mal de tromper, parce qu'elle se sent redevable, parce qu'elle a peur de lui faire du mal.
Et un soir où elle était venu chez moi après qu'on est eu une grosse discussion sur le fait de savoir si on devait continuer ou pas, on avait rediscuté de tout ça pour voir comment on pouvait évoluer, si y avait pas une solution à tout ça. Je lui ai parlé beaucoup, de tout ce qu'on avait parlé, de la vie qu'on avait rêvé à deux, de tout ce que j'aimais chez elle. Elle de son côté, elle n'arrivait pas à parler, elle était en pleur dans mes bras, et me serrait contre elle vraiment fort. Et quand je lui ai demandé ce qu'elle aimait chez moi, elle m'a juste répondu "Tout."

C'est con, mais c'est pour tout ça que j'ai dû mal à me dire qu'il faut la laisser partir, parce que je suis convaincu que si on était ensemble, ça pourrait durer vraiment des années. Et je me suis jamais dit ça avec qui que ce soit d'autres, je fais attention à ce genre de chose justement. Mais là je sais pas, c'est quelque chose que je sens au plus profond de moi. Alors peut être que je me berce d'illusions, que c'est parce que j'ai trop la tête dans le guidon, mais si ça s'arrête comme ça, ça aura toujours un goût d'inachevé.


A toi aussi de voir ce que tu veux :
tu veux rester dans une situation de type "amant" ?
tu veux une relation exclusive avec elle ?
tu es bien comme ça ?
tu trouves que ça te fait souffrir et tu aimerais autre chose ?
Bien sûr que non, que j'ai envie d'être officiellement avec elle et que je veux pas être un amant. Et non ça me faisait pas du bien de la savoir dans les bras d'un autre.

Et oui j'ai peur de la perdre définitivement si je coupe les ponts. Mais effectivement peut être que ça le ferait réagir ou pas, c'est un peu quitte ou double. En tout cas pour l'instant, je vais plus vers elle, je la laisse venir. Mais je me vois pas trop coupé complètement les ponts d'un coup, alors qu'elle vient juste prendre des nouvelles. Parce qu'elle compte vraiment pour moi. Genre si elle vient me parler, vous me conseillez de pas répondre ?

Tu n’as rien à perdre car aujourd’hui tu n’as plus rien de toute facon.

Ce qu’il te reste c’est simplement le trompe l’œil d’une amitié et le souvenir d’une relation amoureuse.


Votre relation future si elle doit avoir lieu ne peut se construire sur ce genre de fondation je pense.

D’où le fait de digérer la rupture, de couper les ponts. De reprendre le chemin de ta vie amoureuse de ton côté.

Peut être qu’une amitié se créera après. Peut être qu’elle reviendra pour une vraie relation amoureuse. Impossible à dire.

La seule chose de dire c’est que la c’est pas sain. Tu te mets en position de victime expiatoire dans cette relation et cela ne peut pas marcher. Plus le temps va passer plus tu vas mendier son affection ce qui sera 1/ terrible en terme de séduction 2/ terrible pour ton ego et ton amour propre.


Tu peux juste décider que tu veux et tu vaux mieux que ça.
A priori tous les autres pans de ta vie ont l’air OK et cools. Tu sembles avoir construis une vie cool. T’as 24 ans. Va de l’avant, des meufs qui vont te faire vibrer sans te prendre le chou y en a plein. Suffit de leur libérer de la place dans ta tête.


Si cette meuf était la bonne, elle s’en serait rendue compte. C’était juste presque la bonne. Pas grave. Continue de chercher ailleurs
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 12.05.20, 13h10 par Perlambre
  • [+1] Constructif le 12.05.20, 15h06 par Alniyat
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Alniyat et Pop te donnent des pistes importantes.

Je m'en mêle parce que j'ai connu en 2015 ce genre de situation avec un mec pour qui j'étais tout… quand ça l'arrangeait.

Couper les ponts ce n'est pas pour faire réagir l'autre mais pour préserver sa santé mentale d'une relation que l'on considère insatisfaisante malgré des efforts qui curieusement ne viennent que de nous.

Un partenaire qui prend des nouvelles peut s'inquiéter pour toi/prendre la température d'une possibilité de sexe. A toi de voir mais mon expérience me prouve que la raison 2 l'emporte à 99 %.

A mon sens, il ne s'agit pas de ne pas répondre si elle t'appelle. Il faut lui dire c'est terminé, ne m'importune plus. Et basta.

Ton histoire n'a pas un goût d'inachevé, elle fait déjà partie de ton passé. Un partenaire qui veut rompre comme ta copine le fait avec toi, entame sérieusement une relation. Parce que soyons sérieux, si tu es bien avec quelqu'un tu ne parles pas séparation.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien vu le 12.05.20, 15h06 par Alniyat

Couper les ponts ce n'est pas pour faire réagir l'autre mais pour préserver sa santé mentale d'une relation que l'on considère insatisfaisante malgré des efforts qui curieusement ne viennent que de nous.
Je reprends ce que dit Perlambre : j'ai l'impression que c'est toi qui fais tous les efforts (elle t'a peut-être couvert de belles paroles et de câlins mais quitte à être insistante, ce sont vraiment les actes que je vais regarder dans un cas comme le tien, ce qu'elle fait comme concessions concrètes, etc.)
Un partenaire qui prend des nouvelles peut s'inquiéter pour toi/prendre la température d'une possibilité de sexe.
Oui et puis, même en mettant à part la question de sexe, c'est pas impossible aussi qu'elle retire un important bénéfice narcissique de votre relation :

- peut-être que (ce que disait Pop) tu la mets sur un piédestal et qu'elle le sent, et que ça lui fait du bien à son image d'elle-même.
- par ton attitude impliquée tu lui donnes de l'attention, du désir, de l'intérêt, tu lui montres qu'elle compte etc.

C'est très valorisant et certaines personnes, consciemment ou inconsciemment, se nourrissent de ça, elles ont besoin de quelqu'un qui les regarde avec des coeurs dans les yeux pour se sentir exister et elles cherchent à entretenir ce sentiment. Perso, ça me paraît tout à fait possible que ses envois de textos ne soient pas là pour se soucier de toi, mais pour être sûre simplement qu'elle garde sous la main son "chevalier", celui qui lui redore l'ego avec son amour sans faille, son opinion magnifique d'elle etc. Toi, quoi.

Et peut-être qu'elle n'a plus ça avec son officiel.

Ce qui ne veut pas dire pour autant qu'elle t'aime pour toi, avec une envie réelle et sincère de te rendre heureux. Peut-être surtout qu'elle aime ce que tu lui procures. Qu'elle aime celle qu'elle devient dans ton regard. Quelle que soit la version qu'elle te raconte (ou qu'elle peut se raconter à elle-même aussi). Et qu'elle fait tout pour entretenir cette image flatteuse et ton attention sans faille avec ses paroles romantiques etc.


Si tu coupes court en lui faisant comprendre que la situation actuelle ne te rend pas heureux, car tes sentiments sont sincères et que tu mérites mieux qu'une relation asymétrique, ce serait intéressant de voir comment elle réagit :

- peut-être (cas le plus optimiste pour toi, même si je n'y crois pas beaucoup parce qu'il me semble qu'il y a un moment qu'elle aurait dû le faire... mais on ne sait jamais) qu'elle va se bouger pour réagir enfin et quitter son mec pour toi.
Mais ATTENTION. Ne te contente pas d'un "je vais quitter mon mec je te le promets" parce que ça peut durer indéfiniment. Soit elle le fait - soit elle ne le fait pas.
- si elle essaie de te culpabiliser, du genre à tirer la couverture à elle "la situation est si difficile pour moi", "c'est tellement dur ce que tu me demandes","tu ne me comprends pas etc." laisse tomber, franchement. Dans un cas comme ça elle devrait au minimum montrer un peu d'empathie pour toi, ça fait des mois que tu poireautes. Si elle n'en est pas capable, c'est le genre de fille qui aura toujours besoin que tout tourne autour d'elle. Toxique et à éviter.
- elle peut aussi essayer de jouer la fille qui a du coeur et des valeurs genre "oh oui je te comprends, tu ne me mérites pas, je suis tellement désolée" etc. (mais sans changer d'attitude pour autant) ne rentre surtout pas dans son jeu de la plaindre, reste droit dans tes bottes et calme : "en effet moi aussi je trouve que je mérite mieux que d'être le mec de l'ombre et si tu ne peux pas me donner ça je suis obligé de m'en aller". Tu verras bien si ça la fait réfléchir ou non.

Comme dit, si tu restes juste à attendre un geste de bonne conscience amoureuse ou de prise de conscience de sa part, j'ai bien peur que ce geste ne se produise jamais...

Courage !

Merci de vos réponses, et ça va peut être paraître con, mais j'ai l'impression d'être de plus en plus perdu ^^
Et c'est bizarre, mais en étant vraiment objectif, j'ai l'impression que le portrait que vous en faîtes est tellement éloigné de ce qu'elle est.
Vraiment, en dehors de la relation qu'on a, c'est pas du tout le genre de meuf qui recherche l'attention, qui veut qu'on la flatte ou ce genre de chose. J'ai pas vraiment d'exemple concret, mais dans notre groupe de pote, tout le monde l'adore mais elle reste discrète, c'est pas le genre à se mettre en avant ou à étaler sa vie.
Au contraire, elle a plus tendance à placer les autres avant elle. Et encore moins du genre à se plaindre, à chaque fois qu'il lui arrive une merde, elle dira toujours que c'est pas grave, qu'il faut pas s'inquiéter.

C'est pour ça que j'ai du mal à l'imaginer telle que vous la décrivez, manipulatrice, avec un besoin d'attention etc.. C'est pas pour la défendre ou lui trouver des excuses, c'est que vraiment je pense pas du tout qu'elle est comme ça, c'est plus complexe que ça.
En plus de ça, je sais qu'elle a un passé assez compliqué,et je pense que ça l'influence encore aujourd'hui.

C'est pour ça que je me sens un peu perdu par rapport à tout ça et à comment il faut que j'agisse.

Néanmoins, je pense que je vais diminuer les contacts pour le moment. Je vais arrêter de prendre de ses nouvelles et je discuterais avec elle seulement si elle vient me parler. Mais je peux pas, et je pense que je veux pas couper les ponts maintenant. C'est peut être con et pas raisonnable comme décision, mais je veux pouvoir lui parler au moins une dernière fois de tout ça en face à face, de ses raisons, et de voir si elle a pas un blocage de son passé qu'on pourrait "débloquer" en parlant ou en y réfléchissant. Parce qu'avec le confinement on a pas pu avoir l'occasion. Et après ça, si ça donne rien, je pense que je pourrais couper les ponts.

Relis moi. J’en ai jamais fait un démon de cette fille. Elle a des problèmes et ses raisons, et on a simplement ta version des faits.

La seule chose que je te dis c’est qu’à priori ce n’est pas elle, pas maintenant, pour toi.
Et que le piédestal sur lequel tu la mets ne t’aide pas.

Par contre que tu aies besoin d’une dernière explication en face ça me semble plein de bon sens. Rien à redire.

Même si cela ne t’apporte rien, au moins c’est un regret que tu n’auras pas.

Fais juste gaffe à ton ego. Là tu sembles être en train de le protéger en te disant que c’est parce qu’elle a des problèmes qu’elle ne te choisit pas ce qui est peut être vrai mais peut être pas la seule explication. Puis tu vas te retrouver en position de mendier son affection... et ton estime de toi va en prendre un coup. De même que l’estime qu’elle elle te porte.
Essaye de rester digne, non pour elle ou un hypothétique avenir avec elle, mais simplement pour garder la tête haute, rester fier de toi et de tes actions. Garder ton estime de toi. Car tu en auras besoin dans toutes tes relations futures, avec elle ou avec d’autres.

Ce que je dis doit te paraître insignifiant aujourd’hui mais c’est essentiel pour la suite. Ton bonheur ne dépend pas d’elle.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Aïe le 17.05.20, 14h25 par touska
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Faut faire attention quand même, la fierté c'est souvent une médaille en chocolat dans les relations et une mauvaise conseillère. On se drape souvent dans "ma relation a échoué MAIS je peux être fier de moi" pour se protéger de son échec.
Comme s'il n'y avait pas de moyen de se respecter sans avoir une attitude incompatible avec une relation...
Cela dit comme tu dis tu n'imagines pas qu'elle ait un comportement nocif et toxique à dessein. Et bien tu as peut-être raison. N'empêche que dans tout ce que tu dis il y a des red flags monstrueux. Et elle fait ça sans doute inconsciemment.

Mais 1) elle a toujours de l'affection pour lui:
Une femme pour quitter a besoin de ressentiment (et là oui, je me permets une généralité. Là où le mec typique a besoin juste de voir un cul mieux à baiser parce que évolution/culture/ effet Coolidge, la femme moyenne saisit souvent une branche que si elle ne la voit meilleure, mais avant ça pour se dédouaner psychologiquement a besoin de se donner une justification. Le fameux "t'étais jamais là" par exemple - auquel orelsan comme beaucoup d'hommes agacé par cette justification qui n'en est pas une (parce que ce ressentiment est souvent construit sur des grains de poussière dont on fait une montagne), imaginait de chanter Tostaky à son ex tant il était véner de cette hypocrisie.
Le problème pour toi c'est qu'elle en est même pas à ce point là.
Et elle te donne aucun moyen de prise.
Le "c'est comme ça", sous-titré c'est mon sentiment et tu as pas à me dire quoi que ce soit, c'est pratique. C'est un refus en bloc de toute logique que tu pourrais amener pour la motiver et justifier son départ.
Donc elle est clairement pas sur le point de faire quoi que ce soit.
Et le plus magique c'est que ce truc là t'induit à lui imaginer des raisons pour justifier sa tromperie à sa place. Finalement elle reste par obligation? Il a toujours été là pour elle? Le nombre de relations dont l'un des partenaires a toujours été là pour l'autre qui se terminent par un départ de l'autre aurait tendance à remettre en cause ce bel habillage des choses.
Et surtout si "elle se sent pas le droit de le quitter"; tu te sens pas trop le droit de la pousser. C'est magique, tu respectes ses sentiments... pour l'autre.
En plus elle te l'a dit dès le départ. Pourquoi faut-il que les gens fassent toujours mine d'accepter une situation pour en fait travailler à saper un accord explicite. Ce faisant tu respectes même pas sa volonté quand même, égoïstement.
Et elle te le redit récemment : elle se sent chez elle. Évidemment elle te balancera pas à la gueule qu'elle l'aime. Probablement car elle ne peut que s'aimer elle d'ailleurs. Mais il est celui qui lui apporte son cadre. Et s'il est pas excitant il est suffisamment naïf pour la laisser tranquille et assez libre de vivre ses histoires**
Et avoir sa dose d'adrénaline, de drama, de nouveauté qu'il est impossible d'avoir dans une relation normale et tenable.

** d'ailleurs renseigne toi un peu sur elle dans ta boite si elle y est depuis un moment, ou auprès de ses amis si tu les connais. Tu verras que des rapprochements, de bons contacts avec des mecs ça doit pas être si rares. Et que tu n'es probablement pas le premier, et que son mec doit être l'idéal pour ça (cf plus haut).
Et elle se drogue sans doute aux petits drames, chauds froids et à l'attention depuis un moment.

Tu n'as pas répondu à cette question d'Alniyat car c'est sans doute une question que tu ne veux pas te poser.

2) Ensuite:
Dis toi bien que chez les trompeurs il y a ceux qui trompent par insatisfaction, et ceux qui trompent parce qu'ils ont besoin de ça.
Comme dit plus haut: elle n'a pas d'insatisfaction (qu'importe ce qu'elle dit. C'est du flan, si elle était insatisfaite elle aurait du ressentiment et en ayant trouvé une branche meilleure elle hésiterait pas du tout. Quand une personne et - dirons nous pour ne pas généraliser, de mon expérience- a fortiori une femme est insatisfaite, elle sait très bien te le faire savoir quand elle atteint le seuil qui lui permet de se sentir déculpabilisée. Et alors là adieu empathie, 'tu es tout pour moi" et tous les compliments superlatifs* qu'elle a pu t'adresser. Son mec devait être à ta place.
Et tu te retrouveras à la sienne et tu en saigneras tout ton sang et ta confiance en toi, ta fierté et ta santé mentale, parce que tu auras besoin pour clore cette relation d'une explication à la raison pour laquelle elle t'a trompé toi, et le fait que ce soit compulsif est rarement satisfaisant, on s'imagine toujours qu'on peut être plus fort et que c'est un duel personnel entre notre valeur et leurs démons. Non, quand les gens ont des démons, quelle que soit notre valeur ils sont torturés, point.


*3) les compliments superlatifs et autres facteurs susceptibles de déséquilibrer la relation
Chose qu'elle fait beaucoup pour toi d'ailleurs. Pas qu'elle ne les ressente pas, mais ce genre de compliment c'est typique des manipulateurs (même inconscients). C'est jamais raisonné, nuancé.
On te baigne dans du positif inconditionnel à peu de frais. Et toi tu te berces dedans pour justifier d'y voir des sentiments, pour la dédouaner aussi.
Alors que dans les faits ça lui coûte rien de les faire pour te rassurer et te donner envie.
Et c'est tout bénéfice pour maintenir la relation sans trop se mettre en défaut.
Parce que comme dans un effet Barnum tu ne retiens que le fait qu'elle te fasse te sentir bien, et tout ce qui lui renvoies donc une image positive.

Et ton espoir t'aveugle car tu es très investi, en prime (l'espoir de la changer cf 1). D'autant que ta vie sociale est normale mais tu es passé d'une relation où tu as été le tampon, à un désert affectif, à ce truc qui te donne des frissons
Tu espères qu'elle change de braquet "sur ton mérite".
Et tu as beau dire que tu as une vie satisfaisante, si votre relation était équilibrée tu t'intéresserais à d'autres nanas et t'interdirais pas de les draguer et sortir avec ou plus quand elle vit sa vie avec son gars.
Mais d'une part les gens changent jamais (à 99%, grandes masses etc) s'ils sont pas en situation d'inconfort, d'autre part le fait qu'elle ait tous les bénéfices et aucun inconvénient et toi tout l'inverse, fait que c'est encore plus déséquilibré.

Tu parles du fait qu'elle fasse pas grand chose avec lui mais vous en arrivez quand même à un point où là elle te dit que c'est trop lourd pour elle de lui mentir, trop difficile.
Comme quoi il lui porte plus d'attention que ce que tu veux bien le penser parce que sinon tu mens pas à quelqu'un dont tu es indépendant. Tu vis ta vie et tu n'as pas à te justifier, à mentir. "Trouver des excuses", c'est un bel euphémisme pour ne pas voir qu'elle puisse le manipuler lui aussi. C'est du mensonge, appelle un chat un chat. Et tu n'es pas unique, si elle lui ment elle peut te mentir, d'autant que tu remplis avantageusement beaucoup de vides pour elle au lieu d'en rester aux faits. Genre sur ses raisons de pas le quitter: culpabilité, affection, attachement, peur de le quitter (la pauvre chérie!). Que des choses mignonnes et positives pour habiller une froide réalité.
Ou sur ses activités. Si ça se trouve le mec de bonne foi il croit être un gars sympa qui la laisse avoir son espace et pas être en mode couple toxique collés l'un à l'autre. D'autant qu'elle a passé pas mal de temps en confinement sans avoir besoin de ta conversation.
Dis toi qu'il est très possible qu'elle n'ait pas fait que jouer aux cartes avec lui.
Peut-être même que si c'est vrai sur leur relation était distendue ça a pu ranimer la flamme (au moins temporairement). Ça fait parfois ça d'avoir à nouveau plus d'attention de l'autre et de bien s'éclater au lit avec (parce que ça te fait sûrement mal de l'imaginer mais ça arrive probablement).

Tu dis que le mec devrait voir les coeurs et tout dans vos messages. Oui, si c'était un inquisiteur. Sinon tu mates pas la conversation de l'autre parce que ça se fait pas...
Et s'il ne se rend pas compte de certains trucs c'est peut-être parce que ça existe pas. Les maux de ventre dont elle se plaint après toi c'est peut-être pour se faire plaindre, ou pour justifier de pas se voir alors qu'elle a la flemme. Et toi "oh la pauvre. Et moi je serais meilleur, je ferais attention". Tu ceux tellement la merrier et être supérieur à son mec qu'écrire des choses qui n'existent pas, ou ne sont pas avérées ne pose aucun problème à ta perception.

Tu t'es jamais dit que si ça se trouve elle est en couple libre, mais elle n'est pas franche avec toi car elle sait que tu n'accepteras jamais cette configuration?
Te faire espérer pour maintenir ça c'est le meilleur moyen.

Elle te joue aussi le chaud froid:
-Ok pour continuer/ mais je quitte pas mon copain
- je t'aime mais faut que ça s'arrête
- je m'éloigne, mais je reviens à coups de petits coeurs
- je t'aime mais je veux plus te le dire (créant un manque au passage)
-donne moi de l'attention "je me suis fait un bleu" (le truc qui débarque après une conversation un peu molle)/ "non mais t'inquiète pas".

4) tu te hypes tout seul.
Tu es déjà soumis à de la manipulation volontaire ou pas mais violente pour un esprit pas protégé et clairement vulnérable en prime, et tu te baignes d'espoirs de la faire changer, et tu habilles ça de l'image de la société très romantique "l'amour impossible". La "femme de ta vie"***
Tous les restes de logique et de recul que tu pouvais avoir tu les as annihilés avec ce sentiment.
Pour toi elle stagne avec lui. Tu es convaincu que tu arriverais à voir si elle te ment, sauf qu'un bon menteur il ne donne pas l'impression qu'il aime mentir.
Si elle a trop de vacances, elle en prendrait en disant à son mec qu'elle bosse et elle viendrait te voir.
Là elle veut s'arrêter.
Peut-être que c'est du chaud froid. Peut-être qu'elle s'est lassée (on jette pas au fond de la mer la seule bouteille d'oxygène qu'on a).
Peut-être que pendant le confinement elle a profité des jours sans te parler pour parler à d'autres gars dans la même position que toi, ou plus clairs qui tentent pas de lui faire quitter son mec.
Il y a aussi le fait que ça devienne bientôt plus compliqué puisque tu vas quitter ton boulot.
Peut-être qu'elle s'est rapprochée avec son mec ou qu'elle en a jamais été éloignée.
Ce sont des choses que tu devrais prendre soigneusement en considération en réprimant tes réflexes de "non parce que je sens/ je suis convaincu/ je pense que", pour considérer uniquement les faits.
En l'occurrence qu'elle donne tous les signaux d'arrêt d'urgence du truc, qu'elle dit tout et agit par son contraire, qu'elle t'a toujours tenu à distance respectable, et que la seule situation où elle a été consistante entre ses dires et ses actions, c'est justement quand elle t'a gardé loin d'elle et qu'elle n'a pas quitté son mec.

Tu parles tellement d'elle en mode romantique et de tendresse etc que j'en viens à me demander même si vous avez couché ensemble, et si oui plus de quelques fois à des moments précis où ça renforçait ton besoin d'elle.
L'un de tes problèmes pour avoir du recul c'est que tu veux pas envisager que ça puisse être du flan parce que c'était si beau. Elle aime "tout" chez toi.
Tu connais quelqu'un de gourmand qu'on oblige à manger de la merde et qui va refuser la possibilité de manger tous les jours ce qu'elle aime?
"Tout", c'est flatteur et ça force pas à gaspiller de l'énergie. C'est l'acceptation ultime. Et toi tu remplis les blancs.
Elle n'a même pas besoin de s'intéresser un peu à toi, d'e faire un effort pour voir ce qui te distingue. "Tout".
Ça n'existe simplement pas. C'est vide. On ne peut pas tout aimer chez quelqu'un sans une sorte de dévotion psychotique. Il y a toujours des points où ça coince. Ou alors on est dans le déni jusqu'à ce que l'insatisfaction se pointe et c'est d'ailleurs peut-être ce qui l'a fait agir comme ça avec son mec (souviens-toi, si par miracle elle se mettait avec toi tu es le prochain).

Tu parles d'un goût d'inachevé? Tu es dans une impasse et tu refuses de voir que tu es arrivé au pied du mur. Tu as peur de la perdre complètement.
Mais TU NE L'AS JAMAIS EUE.
Elle vient, repart, te sonne pour de l'attention, tu la berces, t'inquiètes pour elle... Tu penses à elle même quand tu es loin et que tu veux pas aller vers elle mais tu ne sais pas si c'est pareil pour elle.
Peut-être que tu n'es qu'un meuble pour ses moments de solitude intérieure.
Tu es la victime sacrificielle sur l'autel de sa relation. Avant leurs sacrifices il est dit que certains peuples traitaient très bien leurs prisonniers, parce qu'on ne sacrifiait pas des personne de faible valeur au dieu créateur.
Donc on leur offrait des égards de roi, attentions, toilettes, repas. On les enivrait, leur offrait les plus belles femmes.
Je ne sais pas s'il y a une histoire de sublimation là dedans mais on t'a enivré et tu n'as pas vu venir le fil tranchant du poignard.

Commence à la regarder comme quelqu'un qui n'a pas grand chose à faire de toi et tes sentiments pour elle et ce que tu peux ressentir à cause de ça, parce que ça pèse rien dans sa balance de "j'ai pas envie/ c'est comme ça/ je me donne une posture de respect".
Elle le respecte tellement qu'elle le trompe depuis des mois.

Si elle fonctionne réellement comme ça, tu as réellement envie qu'une femme qui a ce mode de perception de la réalité (le déni, la réécriture des faits, les comportements toxiques, les valeurs interprétées de manière douteuse, l'incapacité à se prendre en main - toujours cette indolence, le je pars pas en vacances parce que je m'emmerde, je quitte pas mon mec parce que c'est dur...) soit la femme de ta vie?
Mais si tu veux mériter quelque chose, mérite mieux que ça.
Tu ne la feras pas changer. C'est une femme enfant, sa seule valeur c'est son aptitude à la séduction et à induire des sentiments forts chez l'autre, tu n'as pas parlé d'une seule qualité, et il y a fort à parier que sa beauté et sa sociabilité soient les seules choses qui la sauvent.
Elle n'a rien d'exceptionnel, c'est le lot de très nombreuses filles un peu au dessus de la moyenne à la période 23-30 ans, quand elles quittent le giron familial, le cadre éducatif, et qu'elles cherchent leur place dans le monde. Et comme, bien que sensées être plus mûres, elles sont moins assertives, elles sont encore peu définies autrement que par leurs émotions.
Tu as pu la charmer car bien que plus jeune toi tu as déjà accompli des choses, tu es autodidacte, tu as eu la force de te construire un univers.
Tu n'existes pas que par ton enveloppe, et ton passé supposé torturé (évidemment chaque fois qu'on lit une histoire comme ça, je te le donne dans le mille, la fille a un passé sombre. Le nombre de fois où c'est vérifiable est généralement inversement proportionnel à sa capacité à s'en servir comme excuse, et ça n'implique généralement pas des éléments facilement vérifiables.
Si elle a perdu des gens, ça peut généralement se savoir - encore que certaines t'en parlent et tu découvres que la personne vit encore, après on te dit que c'était dit au figuré-.
Si elle a été une victime dans ses récits, c'est beaucoup plus difficile à savoir.
Méfie toi, la souffrance c'est une étiquette pour se donner de la substance, exister et s'excuser des pires comportements. Genre "j'ai un passé difficile donc c'est normal que je sois apathique et que je trompe le mec qui m'a soutenue, mais je le respecte hein"). Et le pire c'est que tu t'en sers à sa place pour la justifier de te faire du mal.

En effet Pop n'en a pas fait un démon. Il aurait pu. Elle a beau avoir ses problèmes, ses raisons, justifiée ou non dans son action, qu'elle te manipule volontairement ou simplement parce qu'elle fonctionne comme ça à la recherche d'attention (c'est pas l'attention de tous qu'il lui faut, mais de quelqu'un qui lui donne une valeur superlative), elle est toxique et elle te mène par le bout du nez. Et toi, malgré une attitude raisonnée, ton seul réflexe de survie c'est de dire "je ne vais pas vers elle". Ce que tu ne vois pas c'est que ça renforce sa manipulation. Si elle revient vers toi tu crois qu'elle t'aime, chaud intense, "ah mais il faut qu'on se quitte"; froid glacial.
Coupe les ponts. Elle va pourrir ton job, elle t'a retourné le cerveau, elle contrôle ton ego, elle t'obnubile.
Sors, aère toi avec tes potes, préviens les de la situation pour qu'ils te soutiennent (c'est pas glorieux mais vaut mieux pas être seul, et avoir un pote qui te surveille un peu pour voir si tu déprimes pas ou si tu rechutes pas c'est essentiel), profite du déconfinement et du fait que des tas de nanas plus saines ont été enfermées en solo et ont vraiment faim, et fait toi plaisir. Éclate toi, cherche pas des sentiments, ça se fera tout seul si besoin, pas dans un contexte où tu seras en mode "romantique/ c'est elle", ça doit pas se décider avant, ça doit pas se construire sur des paroles mais sur des actes et de ce point de vue ton amour c'est une baudruche, pas que l'enveloppe de tes sentiments soit pas vraie, mais elle ne l'a remplie qu'avec de l'air.
Si tu abondes dans son sens en disant "oui, tu as raison, on doit arrêter, je te respecte ainsi que tes raisons, et même par rapport à ton mec c'est mieux, et je veux aussi être heureux", trois jours après elle sera en string devant ta porte. Pour te donner du bonheur, une piqure de rappel le temps de te remettre en selle, pour ensuite être à nouveau tourmentée et pleurer dans tes bras "je sais plus quoi faire/ regarde ce que tu m'as fait faire". Elle sera jamais responsable, et vous serez toujours victimes de la fatalité qui n'en est pas une, mais le respect et le passé comme "raison supérieure" ça marche toujours du tonnerre.

Souviens-toi de deux choses;
-Elle n'a rien d'unique, elle n'a l'air de la femme de ta vie que par solitude et déceptions amoureuses passées avec encore un goût d'inachevé, et c'est amplifié par le "huis-clos" puisque tu travailles avec et que tu finis par remarquer, fantasmer, amplifier, sublimer des choses qui n'auraient jamais retenu ton attention, quand en réalité c'est probablement une belle poupée sans âme (et qu'en réalité c'est sans doute plus la fiancée de Chucky).
-Le meilleur coup du diable c'est de faire croire qu'il n'existe pas.

Sauve-toi.
Ceci n'est pas une citation inspirante

Répondre