Mon amie est battue par son conjoint

Note : 0

le 16.08.2020 par stacy_21

5 réponses / Dernière par voucny le 17.08.2020, 18h21

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonjour à tous,

Je poste ici parce que je n'arrive plus à trouver les mots pour déclencher une remise en question.
Mon amie (appelons là... Mme M) est en couple avec son conjoint (Mr F) depuis environ 3 ans.
Depuis la quarantaine j'ai appris que tous les deux ont des problèmes liés à l'alcool, et quand Mr F picole il devient violent et frappe Mr M.
Durant la quarantaine c'est un peu parti en live, elle n'a jamais été sérieusement blessée, mais quand même il lui a cogné la tête contre un mur, coincé le bras derrière le dos, donné une violente giffle. Le gars est parti chez un de ses amis pendant une semaine et je pensais que ça allait l'aider à mettre un terme à cette relation malsaine. Il se sert d'elle (ni plus ni moins) le gars est un grooooos fainéant il n'en fou pas une à la maison, passe son temps le cul dans le canapé à boire des bières à et lui gueuler dessus.
Il doit forcément avoir de bons côtés sinon elle ne serait plus avec lui j'imagine.
Dernièrement elle a prétendu qu'ils avaient rigolé ensemble et que dans l'excitation générale elle s'était coincé un muscle intercostal. Après dix jours je reçois un message ce matin elle me dit en fait il a pris 3 jours ITT et risque la prison parce qu'il était encore bourré quand ça s'est passé.

J'ai plus les mots pour la raisonner, pour lui faire entendre raison (en plus elle a deux gamins de 10 et 12 ans qui vivent avec eux, payent l'ambiance pour eux). Je ne sais plus quoi faire, je lui ai déjà dit qu'il était malsain que c'était un manipulateur, qu'il fallait qu'elle le quitte pour pouvoir respirer. Je lui ai conseillé de prendre rdv avec une assistante sociale pour pouvoir se démerder toute seule. Le fait est je pense qu'elle a peur de se retrouver toute seule à genre 40 ans avec deux gamins, de pas retrouver quelqu'un et d'être misérable.
Elle a du mal à ouvrir les yeux sur la situation, je passe mon temps à lui dire que sa vie actuelle la mène dans une impasse et qu'elle trouvera des solutions uniquement quand elle arrivera a se débarrasser de ce boulet.

Mais quoi que je dise, j'ai l'impression que ça ne fait pas echo dans son esprit. Avez-vous des conseils, des choses que je pourrais lui dire qui pourraient l'aider à prendre la bonne décision ?

Merci par avance pour votre aide :-)

Propose lui de l’accompagner à une association spécialisée dans ces cas ? Ils seront d’autant plus à même d’aider sur ce problème complexe ?

Si tu vois des signes de graves violence alors je pense qu’un signalement à la police pourrait être utile.


Sinon je n’ai pas bien compris pourquoi son mec risque la prison...
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Je ne peux pas l'accompagner où que ce soit car je vis actuellement en espagne et elle est toujours en france.

Moi non plus j'ai pas compris pourquoi son mec risque la prison, elle m'a envoyé un message hier soir à 23h disant "Au fait 3 jours d'ITT quand Mr F m'a frappé ya 10 jours, rendez-vous le 4 mars il risque la taule, tu dis rien ok coincé le muscle intercostal".

Ca veut pas dire grand chose, mais pour autant que je sache les flics sont déjà venus chez eux plusieurs fois, les voisins les ont appelés parce qu'ils flippaient pour mon amie.

C'est pas impossible qu'ils soient revenus à nouveau. Je sais qu'elle est pas hyper confortable de me parler de tout ça parce qu'elle sait ce que j'en pense et que je mâche pas mes mots quand j'essaye de la secouer.
J'en ai marre qu'elle accepte cette place de victime....

Comme tu le dis elle a "des bonnes raisons" de rester, qui en fait ne sont bien sur que des mauvaises raisons de rester, mais pour l'instant elle n'est pas en situation de le comprendre.
Sa perception de la situation est bloquée, elle a elle même des problèmes avec l'alcool, et surement avec son histoire, son estime d'elle, sa santé mentale.
Je trouve déjà très positif qu'elle t'en parle car beaucoup de femmes battues le cachent complètement.
Je pense que même si c'est dur pour toi de la voir dans cette situation de merde, il est important que tu gardes ce lien avec elle, que tu sois la personne à qui elle puisse dire (et petit à petit peut être admettre) qu'elle est battue.
Dans ce sens, peut être dois tu doser la force avec laquelle tu la secoues.

Il serait vraiment bon qu'elle accepte ne serait ce que de parler avec une asso qui s'occupe de ces sujets. Pas forcément dans l'optique de partir (parce que pour l'instant c'est une étape qui lui semble impossible) mais dans l'optique d'avoir du répit, du soutien... dans l'espoir que bien sûr au bout d'un moment à force de prendre des forces elle arrive à partir.

Peut être qu'elle accepterait de se faire accompagner juste pour elle même, pour l'alcool, pour le moral, et ainsi petit à petit reprendre le fil de sa vie ?

Je crois malheureusement que tu ne peux pas faire plus pour elle, peut être que tu peux appeler toi même une asso spécialisée pour leur demander conseil sur la conduite à tenir ?

Bon courage

Merci pour vos réponses :-)

Comme tu dis, peut-être que ma vision des choses est tellement perturbée par la situation et je me sens tellement en colère contre ce type (que je considérais comme un ami et un super petit ami avant que j'apprenne le pot au rose) que je suis trop vindicative dans ma manière de la conseiller. Un poil plus de douceur serait apprécié j'imagine ^^

Je pense aussi que c'est la raison pour laquelle elle n'a pas admis immédiatement avoir été battue et à prétexté un petit chahutage amical avec son mec la dernière fois qu'elle s'est retrouvée blessée... et maintenant je me sens mal car ma réaction excessive l'a conduite à mentir plutot que de me dire la vérité par peur de ma réaction.
C'est vrai que je suis plutôt du genre cash et franche "ce mec te pourri la vie, te pompe ton énergie, se sert de toi. Bordel remue toi le cul, fou le à la porte et reprends ta vie en main". Oui c'est pas terrible !

Cela dit elle écoute quand même un petit peu, elle a réussi à entreprendre des démarches avec l'assistance sociale pour essayer au moins de résoudre sa situation financière de merde (oui oui elle cumule). J'essaye juste de faire en sorte qu'elle arrive à régler les problèmes les uns après les autres (retrouver une indépendance financière pour pouvoir se casser sans avoir peur de se retrouver sans toit avec ses deux gamins).

Je sais à quel point c'est difficile d'entendre ce qu'on a pas envie d'entendre, et parfois le "barre toi il te veut du mal" est insupportable et on préfère les gens qui vont nous dire "non mais ne t'inquiète pas ça va s'arranger" parce que ça nous rassure, on est dans notre zone de confort, là où tout va bien. Le fait de partir c'est clairement s'aventurer dans l'inconnu et ça fait peur.

C'est une chouette nana, elle est loin d'être bête, j'aimerais tellement qu'elle rencontre quelqu'un de bien. Elle reproduit toujours le même schéma de merde. Son ex mari l'a battait aussi. Super.

Je vais prendre en compte vos remarques et tenter une approche un peu plus délicate, tout en restant ferme sur le fait qu'il faut qu'elle arrive à se débarrasser de ce boulet. C'est drôle parce que parfois elle m'appelle très sûre d'elle en mode "ouais c'est bon, il va dégager j'en ai ras le bol". Une semaine après elle me dit "ohh il est super gentil en ce moment, il se bouge et fait des trucs à la maison c'est cool". Ouais sauf que généralement c'est le lendemain de sa cuite hebdomadaire, il se sent minable parce qu'il lui a tapé dessus en étant bourré et il essaye de se racheter.... !!!

Ouhla je ne pensais pas t'inciter à te remettre autant en question, je pense que c'est très bien que tu lui mettes la réalité sous les yeux. Si elle t'a menti au début c'est peut être parce qu'elle a honte, qu'elle pense que c'est sa faute, et qu'elle ne veut pas entendre qu'elle doit partir ... Je t'incitais juste à être vigilante au dosage des secousses, pour que le lien et la vérité perdure entre vous.

Je pense que c'est une très bonne chose de résoudre les problèmes les uns après les autres, plus elle remontera la pente, plus elle sentira que quand elle se dit "je vais le dégager" elle est réellement en situation de le faire, qu'elle n'est plus dépendante de lui.

Bon courage encore.

Répondre