Page 1 sur 1

Etat Limite

Posté : 05.02.22
par Rob55
Bonsoir,

J'ai une relation assez instable avec une fille depuis plusieurs mois.
Pour tout dire elle est actuellement en dépression et a été diagnostiqué état limite il y a quelques années. ( je sais que quasi tout le monde s'arrête là pour donner le conseil de fuir, que c'est toxique... mais quand on aime quelqu'un c'est pas ce qu'on veut faire).
Ce trouble se caractérise par des changements d'humeur fréquent, un état émotionnel qui varie très vite de la joie à la grande tristesse, voir à la colère, et une grande impulsivité.
Ainsi elle a déjà voulu couper les ponts avec moi il y a quelques mois, ça a duré 7 jours.
Un jour elle parle d'amitié entre nous, un jour de relation amoureuse, bref elle est instable et sait pas trop ce qu'elle veut.
La relation est intense et passionnelle, on est comme inséparable la plupart du temps. Faut pas se mentir, elle est aussi en situation de dépendance affective. Elle est en permanence en demande d'attention, on se cotoie tous les jours, et de longues heures.
Néanmoins elle est consciente de son trouble, ainsi elle m'a plusieurs foit dit qu'il fallait que je la fuis pour mon bien, pour me protéger d'elle, de sa toxicité, sauf que de 1 elle revient toujours vers moi, et de 2 quand on est amoureux on écoute pas ce genre de chose, et forcément je la rejette pas quand elle revient... Elle a commencé un suivi psy.
Depuis 3 semaines, elle a tendance à se détacher de la plupart des gens.

Néanmoins elle a craqué lundi, a décidé de couper les ponts avec moi, se supprimer des réseaux sociaux et applis de messages afin de plus voir la moindre trace de mon existence, d'essayer de m'oublier.. (c'était pas présenter ainsi lundi mais c'était l'objectif selon ce qu'elle m'a dit hier soir..)
Ceux-ci lui pourrissent le moral et l'empêche d'avancer, de prendre du temps pour elle. Elle a besoin de se reconstruire et de se soigner, et de travailler sur elle pour aller mieux. Bref je mérite bien mieux qu'elle, qu'elle est responsable de mon malheur, elle ne fait que du mal aux autres, et elle est désolée de m'en avoir fait et d'en faire encore. C'est surement ce qui l'empêche de réussir à traiter sa dépression.

Je lui ai promis de ne pas la contacter, et de faire silence, elle m'a promis de ne pas me contacter pour que j'avance et qu'elle ne soit pas un frein dans ma vie..

Alors les fois précédentes, j'ai fait la boulette d'être beaucoup trop présent à chaque fois qu'elle revenait, et limite de jouer un peu le soignant, ça je compte absolument plus le faire, c'est le rôle des psys. C'est la grosse connerie d'aimer quelqu'un et d'être trop content de le voir revenir finalement au bout de 4-5 jours, et de pas traiter le problème de fond, du moins de fermer les yeux.
Mon problème, c'est qu'est-ce que je dois faire ? Comment réagir si elle commence à revenir comme les fois précédentes.Avec son impulsivité lié à son trouble, tout change parfois en 3-4 jours sans comprendre pourquoi, et ce trouble se caractérisant par la peur de l'abandon, j'ai souvent l'impression de marcher sur des oeufs.

En analysant objectivement, j'aurai tendance à dire qu'il faudrait totalement couper le temps qu'elle se soigne, sorte de sa dépression, suive une thérapie pour l'état limite, et voir ensuite une fois guérie si les choses peuvent reprendre, après c'est pas simple à appliquer, et ça dépend finalement pas de moi pour la grande partie.

Elle a déjà enfreint sa période " couper les ponts " en m'appelant hier, pour savoir comment j'allais, que je lui raconte ma semaine. Savoir si je l'oubliais, si j'allais l'oublier, question revenue 20-25 fois..si j'allais changer de numéro ? si j'allais lui donner le nouveau dans ce cas ? Pour lui renvoyer une photo de moi, pour me dire qu'elle était incapable de m'oublier, de pas penser à moi en permanence, qu'elle avait beaucoup de mal à pas me contacter, qu'elle souffrait énormément de la rupture, à évoquer la possibilité d'aller à tel endroit, et enfin d'avoir des enfants ensemble, ce qui est bien c'est qu'on est pas dans l'excès :mrgreen:

Bref j'arrive pas à saisir ce qu'elle fait, je suis resté distant, et j'avoue que je sais pas trop quoi faire.

Re: Etat Limite

Posté : 05.02.22
par Onmyoji
Elle fait ce qu'elle sait faire: être instable et tourner en bourrique les autres autour d'elle.
Tu disais "quand on aime ce n'est pas ce qu'on veut faire". Ce n'est pas ce qu'on veut faire mais c'est ce que tu dois faire. Tu n'es pas médecin et n'est pas équipé pour gérer une personne de ce genre. C'est bien d'avoir des sentiments et de vouloir être le mec correct, le bon samaritain, celui qui respecte vraiment ses sentiments et finalement le chevalier blanc.
C'est vrai aussi qu'idéalement on devrait soutenir quelqu'un qu'on aime. Mais on parle d'une pathologie qui est destructrice sur le plan relationnel, implique des comportements destructeurs et manipulateurs.
D'expérience, pour mettre retrouvé dans cette situation et avoir fait le mauvais choix, bien sûr qu'elle peut avoir des côtés charmants et te faire sentir le meilleur des hommes. Mais c'est une illusion parce qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut ou sent. Tu dois te donner une chance de vivre une vraie histoire d'amour sans manipulation, instabilité etc, mais pas avec cette femme.

Re: Etat Limite

Posté : 06.02.22
par Rob55
ah quelqu'un qui a connu situation semblable, du coup si je comprends bien t'as pas fui et je suppose morflé derrière avec cette pathologie ?
C'est exactement ça qui la caractérise, Instabilité, tourner en bourrique, l'absence de décision et ne pas savoir ce qu'elle veut. Et vas-y que je pars, et vas-y que je reviens... toujours sous le coup de l'impulsivité, et un coup de chaud, et un coup de froid. Le gros problème, c'est qu'avec son comportement elle m'a vraiment attachée à elle, limite crée une dépendance et c'est pas son appel avec ces histoires d'oubli et manque qui arrange les choses.
Je comptais vraiment créer de la distance, ne plus lui répondre, donc oui fuir petit à petit, mais j'ai peur de replonger à chaque fois qu'elle redonne signe de vie, parce qu'elle sait bien faire la bougresse.

Re: Etat Limite

Posté : 06.02.22
par Onmyoji
La dépendance oui c'est un problème.
Je t'avoue que je n'ai pas de nom de pathologie à donner à cela, mais le comportement était très similaire. Elle va te faire culpabiliser, te faire perdre tes repères, te faire lever qu'en fait elle a peut-être bien des raisons légitimes de péter des plombs et de s'en prendre à toi. Puis te dire que tout est de sa faute etc.
À la fin tu sauras plus où tu en es, le vrai du faux ou même ce que tu as pu faire ou dire de bien ou mal.
Tu dois être très prudent avec ça et tu devrais faire en sorte de couper les ponts rapidement.

Re: Etat Limite

Posté : 07.02.22
par Citadin
Pas grand chose à rajouter, @Onmyoji a dit l’essentiel.

Peut-être pourrais-tu te renseigner sur la notion de codépendance, car envisager une relation avec une personne souffrant officiellement de troubles mentaux, ça a de quoi interroger.

Re: Etat Limite

Posté : 07.02.22
par Rob55
@Onmyoji
C'est parfaitement ça, instabilité, colère puis des excuses, et effectivement derrière tu sais plus où t'en es, et tu te mets à marcher sur des oeufs, et rupture totale des contacts puis retour puis ça recommence.

@Citadin
Je sais que c'est malsain et toxique. Je me suis autant attaché à elle, parce que j'en suis vraiment tombé amoureux,j'étais jamais tombé aussi amoureux de quelqu'un, du coup j'ai pas voulu voir tous ses problèmes, j'ai fermé les yeux, et maintenant je suis embourbé, parce qu'elle m'a mis dans un vrai état de dépendance par son comportement, et c'est là le plus dur à passer. Réussir à oublier, surtout que je sais bien qu'elle va pas me lâcher.
Il y a tout ce qui faut pour que je la déteste, mais je retombe dedans à chaque fois

Re: Etat Limite

Posté : 07.02.22
par Citadin
Tu as l’air lucide sur la situation, c’est déjà un point positif.

Tes sentiments pour cette personne sont réels, elle n’a certainement pas que des défauts et tout n’est pas de sa faute.

Tant qu’elle n’aura pas réglé ses problèmes, elle fera du mal autour d’elle car elle ne sait pas faire autrement.

Tu ne vas pas emmener au ski une personne avec la jambe cassée, c’est pareil pour une relation avec une borderline.

Je t’ai parlé de la codépendance pour peut-être te permettre d’y voir plus clair sur tes propres réactions.

A mon humble avis, il est préférable pour toi de maintenir les ponts coupés. Essaie de passer le maximum de temps entouré par ta famille et tes amis et de participer aux conversations, ça te changera les idées.

Re: Etat Limite

Posté : 07.02.22
par Rob55
Je suis parfaitement lucide depuis un bon mois et demi que rien n'est envisageable avec une border, c'est juste que j'arrive pas à décrocher, et à chaque fois on repart pour 15 jours-3 semaines de plus...c'est une vraie drogue :( Dans tous les cas de toute façon, je maintiens le silence, je craque juste à chaque fois quand elle revient :roll:

Je vais regarder ça de plus près la codépendance oui, c'est pas faux visiblement sur ce que je viens de lire

Re: Etat Limite

Posté : 07.02.22
par Onmyoji
Fais toi aider par ton entourage, va voir un psy, bloque son numéro et ses profils etc

Re: Etat Limite

Posté : 08.02.22
par Citadin
Rob55 a écrit :
07.02.22
Je vais regarder ça de plus près la codépendance oui, c'est pas faux visiblement sur ce que je viens de lire

Bravo d’avoir le courage de l’admettre, ce n’est pas évident.

Ce qui suit sera probablement désagréable à la lecture mais me semble nécessaire.

Apparemment, le codépendant a aussi une faible estime de soi et une dépendance affective. La différence est que des éléments de son histoire personnelle l’ont conduit à un sens du sacrifice de soi dont profitent les autres.

Il en fait une sorte d’élément d’amour propre, une preuve de sa valeur par son dévouement et sa résistance dans l’épreuve qui doivent lui apporter l’estime et l’affection des autres.

Mais ça ne marche pas.

En réalité, les autres prennent juste ce qu’il y a à prendre, ce qu’on leur refuse ailleurs, et c’est finalement normal puisque c’est offert apparemment sans contrepartie.

Il croit se conduire en héros mais est vu en fait comme un pigeon.

En réalité, à peu près personne ne peut supporter cette femme vu son état, et c’est probablement pour ça qu’elle s’accroche à toi.

Il est naturel que sa fragilité (qui ne signifie pas innocence) stimule ton instinct masculin de protection. Mais c’est un loup déguisé en agneau.

Lui céder quand elle revient récompense son comportement et l’entretient en cercle vicieux dont tu fais les frais.

Quand tu as les bons anticorps, ce genre de personne s’éjecte d’elle-même, voyant tout de suite qu’il n’y a rien à gratter.

Bref, tu te fais arnaquer. Tes valeurs sont utilisées contre toi. La reconnaissance et la valorisation concrètes de tes efforts ne viendront probablement jamais. Tu as peut-être eu ou auras de vagues déclarations juste destinées à endormir ta méfiance et/ou à faire du chantage affectif.

Je ne sais pas ce qui te fait croire que tu ne mérites pas mieux qu’une femme officiellement diagnostiquée malade mentale, mais c’est certainement faux.

Identifier correctement les situations inutilement périlleuses et les éviter, ce n’est pas de la lâcheté, c’est le comportement d’un organisme sain et qui tient à le rester.

Re: Etat Limite

Posté : 19.06.22
par Mickness
Des nouvelles sur le sujet ?