Comment draguer une fille de 20 ans quand on en a 35?

Note : 122

le 05.06.2012 par Terrigan

83 réponses / Dernière par Terrigan le 22.11.2014, 17h15

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Sophomorex a écrit :Bien évidemment, une des raisons (que je suis à même d'expliquer) pour laquelle je ne sors pas avec des gens de mon âge c'est qu'ils ne savent pas (pour la plupart) s'auto-gérer et donnent encore leur lessive à faire à leur mère quand ils ont déjà réussi l'exploit de quitter le cocon familial... Savoir "tenir sa maison" est juste un atout majeur (dit comme ça, ça fait bizarre mais vous comprenez l'idée, pour faire court : pas de serviettes de bain humides roulées en boule (rires) ou d'alimentation constituée uniquement de sandwich franprix).
Je gère pas mal tout ça, j'ai 22 ans et je cuisine/repasse/fais la vaisselle/fais du sport et on me dit parfois que c'est chiant comme vie et c'est pas très thug life, j'ai pas une cote folle en ce moment. Une théorie là dessus ? 8)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] LFG ! le 13.11.14, 19h34 par Chymero
  • [0] Pub déguisée le 13.11.14, 21h47 par Sophomorex
  • [0] C'est balot le 13.11.14, 23h50 par Terrigan
Venusian a écrit :cette jeune fille de 20 ans aux yeux verts magnifiques et qui pétille quand elle te parle.
J'ai les yeux bleus Venusian ;) (rires)
Syd_ a écrit :Une théorie là dessus ? 8)
Essaie les cougars :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] C'est pas faux le 13.11.14, 22h24 par Chymero
  • [0] Non le 14.11.14, 15h10 par Sclavie
Blusher a écrit :Le rapport entre la boxe et la séduction??
L'interaction.

A la limite j'aurais pu dire "il faut savoir jouer dans sa cour", c'est la même idée.

Idée à mitiger avec "no limit", "de l'audace, toujours de l'audace, encore de l'audace", etc... qui a été très bien détaillée par TinkyWinky Un peu plus haut dans ce fil de discussion (pour les amateurs d'archéologie FTSienne...)
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
Syd_ a écrit :
Sophomorex a écrit :Savoir "tenir sa maison" est juste un atout majeur (dit comme ça, ça fait bizarre mais vous comprenez l'idée, pour faire court : pas de serviettes de bain humides roulées en boule (rires) ou d'alimentation constituée uniquement de sandwich franprix).
Je gère pas mal tout ça, j'ai 22 ans et je cuisine/repasse/fais la vaisselle/fais du sport et on me dit parfois que c'est chiant comme vie et c'est pas très thug life, j'ai pas une cote folle en ce moment. Une théorie là dessus ? 8)
Pour répondre sérieusement, déjà les gens disent de la merde. Il faut le savoir.

Donc quand on te dit parfois que c'est chiant comme vie et c'est pas très thug life, ça c'est vraiment la petite réflexion empoisonnée du pote (jaloux et/ou immature) qui veut se faire mousser pour pas un rond avec son époustouflant esprit critique. Résultat: il dit de la merde et te gratifie au passage d'une belle petite parole empoisonnée.

Après tu as peut-être quelque-chose à changer / améliorer en toi ou dans ta façon de communiquer, mais il ne faut pas remettre en cause tes points positifs.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Merci ! :) le 15.11.14, 14h27 par Syd_
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
Terrigan a écrit :
Blusher a écrit :Le rapport entre la boxe et la séduction??
L'interaction.

A la limite j'aurais pu dire "il faut savoir jouer dans sa cour", c'est la même idée.
Tu n'as pas mieux qu'une analogie avec un sport où on se met sur la gueule et où le but est de gagner contre l'autre? Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 14.11.14, 01h17 par amelia
  • [0] Non le 14.11.14, 01h23 par Terrigan
Le tandem me semble bien plus approprié Image
Oui et puis ça insinue qu'il y a des catégories de poids, ou une cour pour les petits et une pour les grands alors qu'il n'en est rien.

D'ailleurs, je suis d'accord avec Tulpa sur le fait que "fille de 20 ans" n'est pas une catégorie homogène, et heureusement.
Je sais même pas si on peut déterminer un dénominateur commun tant elles sont différentes, question maturité notamment.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 14.11.14, 09h20 par amelia
  • [+1] Pas drôle le 14.11.14, 14h49 par Terrigan
Venusian a écrit :Oui et puis ça insinue qu'il y a des catégories de poids, ou une cour pour les petits et une pour les grands alors qu'il n'en est rien.

D'ailleurs, je suis d'accord avec Tulpa sur le fait que "fille de 20 ans" n'est pas une catégorie homogène, et heureusement.
Je sais même pas si on peut déterminer un dénominateur commun tant elles sont différentes, question maturité notamment.
Je suis d'accord avec toi Venusian, et je te remercie pour cette remarque.

A l'échelle de cette discussion, c'est là que le serpent se mord la queue, ce qui était difficile à éviter sur un post aussi long.

Concrètement, on tombe ici deux idées contradictoires:

- Un niveau général de concordance entre deux personnes, sur les terrains de leur potentiel d'attraction, de leurs valeurs, de leurs aspirations, de leur mode de vie, etc...

- Rien à foutre, on dit bonjour à la demoiselle et advienne que pourra!

Décidément, ce monde est blindé de paradoxes...
Pour ma part j'avais vraiment besoin de faire le point sur tout ça, surtout au niveau de cette pseudo-catégorie des filles de 20 ans Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] ??? le 14.11.14, 17h08 par Mr.Smooth
Pour bien aimer les femmes il faut aimer le monde.
Car les femmes ne sont qu'une infime partie du monde
Nous aussi d'ailleurs...
Le plus simple, et ça rejoint l'expérience de Tulpa comme la mienne, c'est encore d'en fréquenter au quotidien. Si votre cercle social et professionnel est constitué exclusivement de trentenaires vous risquez fort de paraître chelou (de manquer de "coooongruence") et ce sera gros comme le nez au milieu du visage que vous n'adressez la parole aux moins de 25 ans que pour leurs qualités plastiques...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Oui le 14.11.14, 15h11 par Sclavie
  • [0] Merci ! :) le 14.11.14, 23h58 par Terrigan
Blusher a écrit :Le plus simple, et ça rejoint l'expérience de Tulpa comme la mienne, c'est encore d'en fréquenter au quotidien. Si votre cercle social et professionnel est constitué exclusivement de trentenaires vous risquez fort de paraître chelou
Oui, je pense aussi que ça c'est important, voire essentiel. Fréquenter des personnes plus jeunes naturellement est, à mon avis le signe que l'on possède un état d'esprit qui correspond ou est complémentaire du leur. Que l'on se sent bien naturellement en leur compagnie et réciproquement. Dès lors, la séduction va de soi, sans avoir à se poser de question.
Pour préciser un peu: en principe, cela ne devrait pas demander d'efforts d'adaptation.
Dans mon cas personnel: que ce soit dans mon entourage pro, amical, de loisirs etc... J'ai toujours naturellement mieux accroché avec des personnes de 10/15 ans de moins que moi. Et forcément, les relations amoureuses ont tout naturellement été avec des personnes de cet age, c'est logique... Je ne me suis jamais senti obligée de m'adapter.

Il serait peut-etre intéressant, Terrigan, de te poser la question du pourquoi "des filles de 20 ans" avant du comment... A quoi correspond chez toi, cette volonté ? Car, je peux me tromper mais il me semble qu'il s'agit plus pour toi, d'une volonté que d'un feeling naturel...
Pour préciser un peu: en principe, cela ne devrait pas demander d'efforts d'adaptation.
Dans mon cas personnel: que ce soit dans mon entourage pro, amical, de loisirs etc... J'ai toujours naturellement mieux accroché avec des personnes de 10/15 ans de moins que moi. Et forcément, les relations amoureuses ont tout naturellement été avec des personnes de cet age, c'est logique... Je ne me suis jamais senti obligée de m'adapter.
Cela tient peut-être au fait que quand on en fréquente pas justement, on s'imagine qu'ils sont plus différents de nous qu'ils ne le sont réellement. Cela vaut pour bien d'autres "catégories de personnes" que ce soit sur l'âge ou sur le reste. Le meilleur conseil serait sûrement d'inviter chacun à trouver le ou les dénominateurs communs avec leurs interlocuteurs plutôt que de se monter la tête en obsédant sur les différences réelles ou supposées.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 14.11.14, 16h20 par Sclavie
  • [+1] Pertinent le 14.11.14, 16h43 par Sathinelilly
  • [+1] Merci ! :) le 15.11.14, 14h39 par Syd_
Intéressant... Il se trouve que j'ai exactement le même "problème" que toi Terrigan mais avec des gens de mon age ou plus... Et je me trouve dans le même questionnement, comment faire pour que ça fonctionne?

Les dénominateurs communs... Image
Oui, intéressant. :D

Perso faudrait que je fréquente plus de hipsters pour dépasser mes a priori, tiens.
Merci Venusian, j'ai découvert les hipsters :blbl: http://www.mercialfred.com/etes-vous-un-hipster-.html
Blusher a écrit :Le plus simple, et ça rejoint l'expérience de Tulpa comme la mienne, c'est encore d'en fréquenter au quotidien. Si votre cercle social et professionnel est constitué exclusivement de trentenaires vous risquez fort de paraître chelou (de manquer de "coooongruence") et ce sera gros comme le nez au milieu du visage que vous n'adressez la parole aux moins de 25 ans que pour leurs qualités plastiques...
Pour avoir un cercle social constitué en gros à parts égales entre les deux, ça n'empêche pas les ami(e)s de mes amis les plus jeunes d'être surpris quand ils apprennent mon âge, et souvent de s'interroger sur la manière dont je les ai rencontrés et sur ce qui fait que je reste en contact. Ce n'est pas si simple que simplement baigner dans ce milieu. Parce que même si je suis relativement "fondu" dedans, puisqu'avant que je ne le dise, personne ne me trouve déplacé, la "révélation" soulève presque systématiquement des questions et des réactions (notamment des filles qui de très ouvertes deviennent fermées et distantes. Sans doute l'impression que je suis l'imposteur qui se masque pour aller draguer les petites jeunes parce que c'est plus facile que de draguer les trentenaires -enfin, ça c'est dans leurs têtes-).

Blusher a écrit : Cela tient peut-être au fait que quand on en fréquente pas justement, on s'imagine qu'ils sont plus différents de nous qu'ils ne le sont réellement. Cela vaut pour bien d'autres "catégories de personnes" que ce soit sur l'âge ou sur le reste. Le meilleur conseil serait sûrement d'inviter chacun à trouver le ou les dénominateurs communs avec leurs interlocuteurs plutôt que de se monter la tête en obsédant sur les différences réelles ou supposées.
Mes amis jeunes sont justement ceux avec qui j'ai le moins de différences culturelles. Mais elles existent quand même et rendent parfois le contact impossible. Je te rejoins sur l'envie de trouver le dénominateur commun, mais si la différence en question est le centre d'intérêt principal ou imprègne fortement la personnalité de l'autre, c'est difficile de trouver des accroches.
Bien sûr ce n'est pas spécifique aux gens qui ont avec nous une différence d'âge, mais celle-ci peut être liée à cette forme de différence.
Outkast a écrit :la "révélation" soulève presque systématiquement des questions et des réactions (notamment des filles qui de très ouvertes deviennent fermées et distantes. Sans doute l'impression que je suis l'imposteur qui se masque pour aller draguer les petites jeunes parce que c'est plus facile que de draguer les trentenaires -enfin, ça c'est dans leurs têtes-).
J'ai comme la sensation que tu attribues aux réactions des nanas tes propres insécurités.
Peut-être que c'est ta réaction et ta manière d'exprimer "la révélation" (d'ailleurs en quoi est-ce une révélation ? ) qui place les filles, par empathie, dans un certain malaise.

Je te dis ça car je n'ai jamais eu de soucis du haut de mes 28 ans à conclure avec des nanas de 18-20, j'ai plutôt tendance à penser que c'est un avantage d'ailleurs, et bizarrement quand je parle de mon âge j'ai toujours de très bonnes réactions en face. J'en fais un jeu, je blague dessus, et en général ça crée une envie encore plus forte en face de vouloir plaire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 15.11.14, 17h35 par Onmyoji
  • [+1] Intéressant le 15.11.14, 18h14 par Syd_
la "révélation" soulève presque systématiquement des questions et des réactions (notamment des filles qui de très ouvertes deviennent fermées et distantes. Sans doute l'impression que je suis l'imposteur qui se masque pour aller draguer les petites jeunes parce que c'est plus facile que de draguer les trentenaires -enfin, ça c'est dans leurs têtes-).
Les perceptions sont très subjectives... Je n'ai pour ma part jamais observé ce dont tu parles. On ne peut pas en faire une généralité.
Outkast a écrit :ça n'empêche pas les ami(e)s de mes amis les plus jeunes d'être surpris quand ils apprennent mon âge,
Outkast a écrit : la "révélation" soulève presque systématiquement des questions et des réactions
Tu dois faire bien plus jeune que ton age Outkast, d'où l'effet révélation et impression "d'imposture"... Qui pourrait peut-etre être contourné en faisant en sorte que ton age soit connu de tous/toutes très vite et que tes conquêtes soient donc elles aussi au courant avant que tu les séduises?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 15.11.14, 17h36 par Onmyoji
Blusher; je sais bien, je voulais simplement dire que cela existe.

Cellar: Pas d'insécurité pour moi là-dedans, j'ai très souvent des copines autour de la vingtaine (disons que ça se répartit équitablement entre celles de 20 et de 30). Mais c'est justement parce que pour moi c'était anodin que j'ai remarqué ce changement maintenant que j'ai atteint une dizaine supplémentaire.
Cela dit, c'est peut-être le fait que maintenant, mettre l'accent sur le fait que mon âge ne soit pas marqué sur moi (souvent les filles me donnent un ou deux ans de plus qu'elles), alors que j'en jouais avant, n'est plus une très bonne idée.
Mais quand je parle de révélation, c'est vraiment parce qu'à la base, elles ont l'impression de parler à un mec de leur âge.
Alors le malaise vient peut-être du fait de se rendre compte qu'elles ne peuvent pas vraiment faire confiance à leur jugement en la matière? Ou l'impression que je pourrais leur faire croire ce que je veux?

Après bien sûr, ça m'arrive aussi d'avoir de bons retours genre "tu les fais pas, c'est cool, t'es pas un vieux" mais j'ai peut-être plus remarqué le négatif?

Sclavie: Oui, c'est exactement l'impression que j'ai, qu'elles ont un sentiment d'imposture. Cela dit, si elles sont ce genre de réaction, c'est peut-être aussi qu'à la base elles sont biaisées sur la question de l'âge et que ça les bloquerait d'emblée. Je testerai ton idée, mais c'est aussi difficile d'annoncer ça comme ça l'air de rien si on nous le demande pas. J'ai peut-être plus de chances si elles sont séduites d'abord, qu'elles soient moins regardantes sur leurs "limites théoriques";)
Répondre