Page 1 sur 2

L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par FK
(je reposte ici ce message écrit par quelqu'un d'autre, qui souhaite rester anonyme)
Outkast a écrit :Vous qui vous connaissez tous bien et qui avez pas mal de succès, Cellar, Smooth, Banshee, et les autres, j'imagine que vous êtes loin d'avoir les mêmes habitudes en drague et les mêmes attitudes aussi.
En fait, j'ai essayé d'y réfléchir mais je n'arrive pas à m'en faire une idée claire. Je serai incapable d'écrire un guide de séduction.

C'est un domaine bien trop humain et relatif pour que l'on puisse en dégager des notions purement objectives et absolues (genre : cette attitude marche partout et tout le temps), et trop complexe pour que l'on puisse en dire qu'en définitive, en terme de séduction, tout est subjectif (genre : oui non mais tout est une question de facteurs contextuels).


A la lueur de mes exploits, de mes échecs cuisants, de ce que j'ai pu voir autour de moi, je retrouve quand même des attitudes globalement séduisantes. Des tendances dans les comportements qui me permettent de sublimer quelques croyances claires sur le sujet, dont les faits sont observables dans mon petit univers.


Voici donc le résumé non ultime de ma pensée concernant les filles, la séduction, et la levrette :





Si j'étais Justin Timberlake, je n'aurais pas besoin d'être drôle et charmant pour baiser. Les filles se jetteraient sur ma bite dès lors qu'elles me verraient entrer dans une pièce. Pas toutes les filles, mais pas mal de filles quand même.


Je ne suis ni séduisant, ni charmant aux yeux de toutes les filles que j'ai eu la chance de rencontrer. Certaines me trouvaient moche, et c'était rédhibitoire, certaines me trouvaient moche, mais j'ai quand même pu leur lécher la chatte. Pourquoi ? J'en sais rien. Peut être qu'une certaine forme de charisme dépasse la plastique. Aussi, d'autres me trouvaient beau mais ne voulait pas de moi pour autant. Je pense que le physique n'est pas primordial, bien qu'il joue tout de même un rôle d'une importance relative. Pareil pour le style vestimentaire. On constatera que c'est toujours plus facile pour un beau mec bien vêtu. C'est toujours un plus que de soigner son apparence.


Je pense qu'un boulot stimulant et une culture dépassant le niveau de Julien des Marseillais à Miami font déjà plus de la moitié du travail. Je pense aussi que les filles ont tendance à être attirées par les hommes de pouvoir. Si tu bosses pour une grosse boite de prod ou que t'es chroniqueur chez Canal+, tu fourniras moins d'effort pour tirer ton coup que l'étudiant en psycho, livreur des pizzas et fumeur de shit.


Après des milliers d'heures passées en leur compagnie, j'ai compris qu'un silence et un regard appuyé valent plus que 500 mots maladroitement débités. Dans une démarche de séduction, les filles comme les mecs ne sont pas si difficiles que ça : on aime bien ne pas être emmerdé, on aime ce qui est rafraîchissant, ce qui nous fait oublier qu'on a des impôts à payer, le ménage à faire, et la litière du chat à changer. S'il y'a bien une attitude que je retrouve chez tous les mecs ayant du succès, c'est la légèreté. On en fait pas des masses, et on casse pas les couilles. Les gens, les filles, se prennent suffisamment la tête tous les jours pour diverses raisons, pas besoin de venir jouer les lourds ou les frimeurs lorsqu'elles viennent boire un verre entre amies ou qu'elles marchent dans la rue. En règle général, on retient plus facilement l'attention et l'intérêt d'une fille si l'on évite les phrases et les conversations bateaux. Si une fille est dans un bar un mardi à 18h, elle a tout sauf envie que vous lui parliez boulot.


En général, les filles aiment les garçons qui montrent un peu de présence et de ténacité. Elles n'adorent pas être pourchassées comme des lièvres, mais montrer de l'intérêt à une fille vaut mieux que de l'ignorer toute la soirée pour montrer qu'on est "au dessus". Aussi, lui porter un peu d'attention ne vous fera pas passer pour un mec en chien, et retenir quelques détails sur sa vie prouve que vous n'êtes pas le connard moyen qui n'écoute rien de ce qu'elle raconte puisque trop occupé à reluquer ses seins.

Les filles, et les gens en général, apprécient les petites attentions. La complimenter lorsque c'est sincère ou lui apporter le petit dej le matin, surtout si on a bien baisé, ça fonctionne bien.


Parler de cul décemment et avec aisance peut te faire passer pour un porc, mais la femelle moyenne laisse une flaque sur le bord de la chaise si tu abordes avec délicatesse et volupté le cunnilingus et la claque qui retenti lors de la levrette. C'est une question de timing évidemment, et l'intelligence sociale prévaut. Il y'a des moments pour avoir ce genre de conversation, et des moments ou il est plus adéquat de s'en abstenir.


Le timing est important. Le timing est très important.


Dernier point mais pas des moindres : si tu n'es pas à l'aise dans ta vie, tu ne le seras pas avec les filles. Lorsque ça va pas, je choppe pas. Lorsque ça va, elles se jettent sur moi. C'est pas plus compliqué que ça. Y'a des jours sans et y'a des jours avec. Faut pas chercher.






***

C'est à peu près tout ce que j'ai à dire sur le sujet. J'ai pourtant lu les bouquins de Cyrulnik sur les nourritures affectives et le façonnement anthropologique et sociologique de la démarche de séduction, des journaux de Bukowski, des biographies de rock-star, j'ai regardé les chiens dans les parcs et les homo-festivus en boite de nuit : je n'en dégage aucune réelle vérité ineffable et absolue concernant l'amour, le sexe, et tout le bordel qui va avec. Je sais simplement qu'une blague, un sourire, une belle chemise et un appart en centre ville valent mieux que tous les techniques artistiques du monde.


PS : On devrait transférer cette discussion ou une partie de cette discussion sur le Select voire sur le forum public. J'aimerais entendre l'avis des filles sur la question. Vous en dites quoi les modos ??

Re: Le topic libre du MensRoom

Posté : 12.03.15
par Venusian
Dernier point mais pas des moindres : si tu n'es pas à l'aise dans ta vie, tu ne le seras pas avec les filles. Lorsque ça va pas, je choppe pas. Lorsque ça va, elles se jettent sur moi. C'est pas plus compliqué que ça. Y'a des jours sans et y'a des jours avec. Faut pas chercher.
Ben ouais, voilà. Le prisme du "moment est cie", est capital et l'Homme le sait depuis qu'il a une conscience.

Re: Le topic libre du MensRoom

Posté : 12.03.15
par Blusher
gardons ce point pour le débat en public :
En règle général, on retient plus facilement l'attention et l'intérêt d'une fille si l'on évite les phrases et les conversations bateaux.
Comme en impro (théâtrale ou musicale) je ne pense pas qu'il faille s'interdire certains clichés ou phrase bateau. L'originalité peut naître (et naît souvent) de l'évidence. Et au fil de l'échange, cette évidence ou cliché initial peut nous amener vers un moment singulier, nouvea, frais et innnovant. Se fixer d'emblée la tâche d'être original de bout en bout risque à l'inverse de crisper les deux participants.

Idem en musique, les jazzmen, les bluesmen ou les rockeurs utilisent souvent dans leurs impro des phrases musicales usuelles qui servent à faire des transitions ( les "licks" ou "patterns").

Re: Le topic libre du MensRoom

Posté : 12.03.15
par FK
Blusher a écrit :Comme en impro (théâtrale ou musicale) je ne pense pas qu'il faille s'interdire certains clichés ou phrase bateau. L'originalité peut naître (et naît souvent) de l'évidence. Et au fil de l'échange, cette évidence ou cliché initial peut nous amener vers un moment singulier, nouvea, frais et innnovant. Se fixer d'emblée la tâche d'être original de bout en bout risque à l'inverse de crisper les deux participants.

Idem en musique, les jazzmen, les bluesmen ou les rockeurs utilisent souvent dans leurs impro des phrases musicales usuelles qui servent à faire des transitions ( les "licks" ou "patterns").

Oui, d'ailleurs ça pose aussi la question du fait de vouloir en faire trop, de se foutre la pression pour être original, mais également la question du fait qu'il faille aussi maîtriser un code avant de le briser (cf les bons jazz et bluesmen). Le "t'as de beaux yeux tu sais ?" n'est pas mort. Je l'utilise souvent :)

On en reparlera sur fofo public. Qu'est ce que je fais ? je republie mon post ou un modo transfère ?

Re: Le topic libre du MensRoom

Posté : 12.03.15
par Venusian
Et l'originalité créative va pas se glisser là ou l'on pense en premier lieu. Ça va plutôt être ce qui est vraiment personnel, comme une façon de dire "t'as de beaux yeux tu sais", justement, ou la pertinence du moment ou tu le sors (très important ça, tiens, !) qui peut t'être très personnelle.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par Nidwazo
Après des milliers d'heures passées en leur compagnie, j'ai compris qu'un silence et un regard appuyé valent plus que 500 mots maladroitement débités. Dans une démarche de séduction, les filles comme les mecs ne sont pas si difficiles que ça : on aime bien ne pas être emmerdé, on aime ce qui est rafraichissant, ce qui nous fait oublier qu'on a des impôts à payer, le ménage à faire, et la litière du chat à changer. S'il y'a bien une attitude que je retrouve chez tous les mecs ayant du succès, c'est la légèreté. On en fait pas des masses, et on casse pas les couilles. Les gens, les filles, se prennent suffisamment la tête tous les jours pour diverses raisons, pas besoin de venir jouer les lourds ou les frimeurs lorsqu'elles viennent boire un verre entre amis ou qu'elles marchent dans la rue. En règle général, on retient plus facilement l'attention et l'intérêt d'une fille si l'on évite les phrases et les conversations bateaux. Si une fille est dans un bar un mardi à 18h, elle a tout sauf envie que vous lui parliez boulot.
Moi c'est ce passage là qui me parle beaucoup! Et voilà en gras l'explication ultime concise précise et illustrée de ce que devrait être la drague en 2015. Oui, ça, et rien que ça, et c'est parfait.

Parce que:
- Réciprocité
- Pieds d'égalité
- Inventivité, créativité, imagination
- Zeeeen

Et voilà, c'est pas plus compliqué. Venez comme vous êtes, tranquilles dans vos godasses, ayez des discussions sympathiques et pas orchestrées. Soyez un peu vous-mêmes. Essayez d'imaginer un état d'esprit... Qui ressemble à celui-là:

Vous sortez d'un examen crucial ou d'un entretien sur lequel vous avez joué toute votre vie, et que vous avez le sentiment d'être vidé. Le stress ou l'enjeu vous a trop pris de votre énergie, et là vous êtes déconnecté. Avant d'appeler vos parents, vos amis, n'importe qui, vous avez ce moment de déréalisation, vous avez la sensation de planer. Avant d'entrer dans le drame de "est-ce que je l'ai eu? je vais rester à côté du téléphone pour attendre leur appel, etc etc" vous vous dites, là, je vais me fumer une clope. Et vous vous retrouvez à avoir une discussion loufoque divertissante et sympathique avec un inconnu dans le même cas que vous, parce que là en cet instant, le temps et l'espace se sont arrêtés. Vous venez de jouer un enjeu majeur et avant de réfléchir à, si vous l'avez foiré ou réussi, vous faites une pause. Vous avez pas envie d'y penser tout de suite. Vous avez juste en vie de profiter du soleil, de la vie, de parler d'agriculture biologique ou de sauver les phoques du Canada avec un inconnu, juste là, bien, dans l'instant présent, complètement libéré de stress. En oubliant que la terre continue de tourner. Ce sont ce genre de discussions posées et non orchestrées, bien dans l'instant présent, qui marquent en séduction je trouve.

Bien que parfois un petit jeu de séduction complètement orchestré plaise et soit ce dont on a besoin.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par Blusher
Venez comme vous êtes
Oui et non. On "devient" ce qu'on est. C'est à dire qu'on apprend à s'exprimer sans crainte du jugement, on apprend à être plus attentif aux réactions et aux réponses de l'autre, on ose davantage de réparties 'osées' etc. Cela s'apprend donc.

Mais cela ne s'apprend pas "à l'ancienne" en suivant un manuel. Plutôt grâce à un va et viens entre pratique et débrief pour identifier ses qualités, les outils de communication qu'on met en place et les effets qu'il génèrent. C'est une heuristique... Un peu comme l'apprentissage du vélo.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par Nidwazo
C'est vrai, pour moi c'était une évidence que cela se fait quand on a déjà "atteint la lumière" et réussi à avoir confiance en soi, de l'expérience un minimum en séduction etc.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par Mr.Smooth
C'est un grand plaisir de voir un si beau débat et constructif qui plus est :)

Re: L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par Lulla
Carrément! légèreté et subtilité sont de sacrés passeports à mon avis.Partant de là je pense que beaucoup de portes s'ouvrent.

Puis il y a aussi la capacité à écouter, rebondir, faire preuve d'humour, d'empathie (je vous vois rire! parce que euh.... ça vous paraît juste évident bien sûr, mais figurez-vous que c'est loin d'être la base pour tout un tas de mecs. Et même si ça apparaît partout, tout le temps sur FTS, je vous garantis que c'est loin d'être acquis de façon générale) Ajoutez un peu d'audace et vous retrouvez un mec qui lèche la chatte d'une nana qui le trouvait moche 8) Grande classe :D

Après je suis aussi assez ok pour dire que le moment a une importance capitale, le moment de la journée oui, mais aussi la période dans laquelle se trouve l'autre, qui le rendra plus ou moins réceptif.
Moui je sais c'est assez bateau, mais c'était juste pour souligner qu'avec les mêmes protagonistes et la même façon de faire, le résultat pourrait être radicalement différent d'un jour à l'autre. ça confirme l'idée que ça demande sûrement un max d'adaptation, et que tout ne se joue pas dans une méthode.

Have fun Guys :wink:

Re: L'essence de la séduction

Posté : 12.03.15
par Venusian
Punaise, il fallait effectivement qu'on ouvre cette discussion à tout le monde, notamment les nanas !

Mais oui je vais insister dans cette idée qu'il y a de l'aléatoire en séduction, un peu comme en improvisation théâtrale d'ailleurs puisqu'on a fait la comparaison.

Donc, c'est paradoxal, mais tout le jeu consiste à essayer d'appréhender le mieux possible ce qui peut jouer dans la réussite de ces petits moments de séduction mis bout à bout, et c'est effectivement principalement de l'empathie, de l'écoute, de la concentration, le niveau de bonne humeur, etc.
Choses qui peuvent être altérées ou boostées par des facteurs environnementaux.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par Vinsanity
Quand OP parle de légèreté, de ne pas être prise de tête, il faut comprendre que c'est la base pour, à défaut de s'intégrer pleinement, être au moins considérer comme quelqu'un qui peut être vite perçu positivement dans un environnement social.

Une personne qui a de la répartie, qui fait attention à ce qu'il dit (ne pas trop en dire, ne pas etre cassant, désobligeant), qui est à l'écoute, et qui en plus aborde les problèmes avec legereté, gagne très vite une respectabilité. (veillez à s'affirmer et à être ou paraitre franc)

Et forcément, ça aide dans la séduction, car tu deviens :
recommandable
demandé et invité
parfois même indispensable

et ça marche de partout et dans tous les domaines

En clair, travailler son intelligence social et s'adapter son des points importants pour faciliter les rencontres et la séduction.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par Onmyoji
Après beaucoup de ces choses contribuent à captiver l'attention et on est d'accord ça donne des milliers de points (au figuré, elles cochent pas des cases).
Mais il faut être très conscient du fait que même en étant tout ça on ne fait être qu'au meilleur de soi et le "résultat" dépendra aussi de la fille (mais dans cet état effectivement on s'amuse bien a minima).
On en parlait avant dans la discussion et c'est un point à pas négliger.
Selon la fille différents aspects jouent plus ou moins et ça dépend aussi du moment et de ses envies.
Il y a aussi les filles à qui on ne peut pas plaire, à cause du moment mais à une échelle de temps plus large que la soirée et parce qu'elle aurait passé une mauvaise journée. Juste qu'on est totalement à l'encontre de l'image du mec avec qui elle veut avoir un flirt ou une relation.
Des fois cependant elles peuvent être tiraillées entre plusieurs émotions et c'est comme ça qu'une fille qui te trouve moche couche avec toi.

Je pense que le pont entre la captiver et effectivement l'allumer et lui plaire c'est la connexion qu'on crée, l'échange personnel entre nous et le fait qu'elle nous plaise aussi et qu'elle le sente.
Ça ou répondre totalement ou dépasser des attentes du moment (faut bien pouvoir expliquer les cas "sans connexion", les coups de foudre au premier regard. Dans ce cas là c'est cette émotion le pont entre le message qu'on porte et sa réponse chez elle).
Ça réside donc aussi un peu dans la chance ou le chaos et c'est important de se faire à l'idée même s'il s'agit pas de s'en servir comme excuse.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par MaryeL
Sorry OP je voulais te mettre un +3 et mon téléphone a paniqué.

Mais c'est un très bon article, vraiment, à mon sens il ne manque rien.
Après, on ne peut jamais empêcher le timing et le hasard de se mettre en travers de notre route, mais il est vrai qu'avec un bon pourcentage de tout ce que tu énumères, on a plus de chance de les déjouer.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par FK
MaryeL a écrit :Sorry OP je voulais te mettre un +3 et mon téléphone a paniqué.
Je te parle plus.

Outkast a écrit :Mais il faut être très conscient du fait que même en étant tout ça on ne fait être qu'au meilleur de soi et le "résultat" dépendra aussi de la fille
Bien sur, puisque l'interaction se passe à deux. On ne peut danser avec un partenaire inerte ou absent.

C'est d'ailleurs un paramètre sur lequel on ne peut pratiquement pas influer, la disponibilité psychologique ou émotive (ou même physique hein) de la fille. Sur les centaines et les centaines de personnes que l'on a pu rencontrer dans le bus, le métro, un café ou dans la rue, ils ou elles n'étaient pas toutes en état ou dans l'envie de faire une rencontre.

Une fille qui vient de passer une sale journée n'est pas forcément dans l'état d'esprit propice à une rencontre, aussi joviale soit elle, elle t'ignorerait, ou ne te renverrait pas la balle. Mais tu pourrais tout aussi bien la rencontrer 6 mois plus tard lorsqu'elle sort de la piscine et qu'elle est détendue, elle accepte d'aller boire un verre, tu l'épouses et vos gosses sont adorables.


Au final, le fait que TON état d'esprit et SON état d'esprit soient en adéquation au moment de la rencontre relève d'un hasard improbable. Une chance sur dix, peut être sur cent ou sur mille. C'est pour ça qu'il est sain de s'efforcer de rester mentalement disponible, le plus possible en tout cas, surtout dans les vies de merde qu'on mène ou chacun est absorbé par son petit microcosme, histoire de ne pas manquer la belle opportunité de rencontrer quelqu'un.

Laisser passer une étoile filante parce qu'on a la tête dans le brouillard c'est quand même dommage.



MaryeL a écrit :Après, on ne peut jamais empêcher le timing et le hasard de se mettre en travers de notre route, mais il est vrai qu'avec un bon pourcentage de tout ce que tu énumères, on a plus de chance de les déjouer.
C'est vrai. Maximisons nos chances :)

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par splifstarz
Et pensez vous qu'il serait possible de définir concrètement les termes légèreté et subtilité? Comme par exemple: savoir se détacher de l'objectif, répondre aux questions ennuyantes au second degré, ne rien prendre personnellement, ne pas confondre taquiner et lancer un pique/une vanne pas drôle...... Pas forcément une liste exhaustive (ça serait impossible) mais quelques pistes concrètes.

Parce que ok, ça parle aux "résidents" de FTS mais ça risque de paraître un peu flou pour ceux qui débarquent.


Et aussi
Parler de cul décemment et avec aisance peut te faire passer pour un porc, mais la femelle moyenne laisse une flaque sur le bord de la chaise si tu abordes avec délicatesse et volupté le cunnilingus et la claque qui retenti lors de la levrette.
Pourrais-tu développé comment parler de cul subtilement de façon à donner envie à l'autre sans passer pour un porc? Parce qu'on a tous pu remarquer sur le SOS Love que pour la plupart des mecs (et des filles parfois), l'expression "sexualiser la conversation/le moment" reste assez obscure.

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par Olfff
Le fait est qu'il y a deja une myriade de ressources sur le site detaillant ces concepts de façon exhaustive entre les articles du site, les carnets, les co tributions sur le forum...

Ces notions ne paraissent obscures que parce les visiteurs irreguliers du forum tendent a directement demander des solutions cle en main plutot qu'a mettre les dites ressources a contribution.

Mais pour resumer la sexualisation :

- assumer la tension sexuelle ( maintenir le regard, ne pas craindre le raprochement physique )

- communiquer l'aisance ( parler d'une orgie comme si on parlait du beau temps).

- laisser le corps exprimer le desir ( posture, parler du beau temps avec un ton sensuel, appuyer les regards, laisser les silences emplir l'espace )

La sexualisation c'est avant tout de la.communication.

On communique de la disponibilite, de l'interet (compliment, attention portee au corps et a l'attitude de l'autre), de l'aisance/experience, du detachement ( si on baise c'est cool mais sinon il y a toujours le sccrable, je vais pas faire de caca nerveux ).

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par COREupt
Qu'est-ce que ça fait, de lécher une chatte ?

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par Lulla
splifstarz a écrit :Et pensez vous qu'il serait possible de définir concrètement les termes légèreté et subtilité?
Au risque d'enfoncer des portes ouvertes 100 fois sur FTS, je serais tentée de dire que légèreté et subtilité ça veut surtout dire savoir,sentir quand s'arrêter

- S'arrêter de se vendre au bon moment et faire preuve d'humilité, au risque de passer pour un gros lourdaud transpirant de certitudes. Beurk Image

- S'arrêter de parler au bon moment et laisser place aux actes, il sera toujours temps pour l'autre de découvrir par lui même que vous assurez (je ne parle pas forcément de sexe hein bande de vicelards :mrgreen: ), sans que vous n'ayez besoin de le dire (ça a toujours plus d'effet)

- S'arrêter de déconner au bon moment, au risque de passer pour Bozo, et préférer le mode 2nd degré plutôt que l'humour vaseux.

- S'arrêter de sexualiser au bon moment au risque de passer pour un mort de faim

....Liste non exhaustive....

ça nécessite donc forcément d'être attentif et à l'écoute de l'autre, afin de déterminer quelles sont approximativement ses limites (bah oui puisque chacun a les siennes, qui lui sont propres, sinon c'est pas drôle :roll: ! Subtil n'est-ce pas? :wink: )

Re: L'essence de la séduction

Posté : 13.03.15
par Vinsanity
On appelle ça... roulement de tambour... la Cali...wait for it...bration.

C'est aussi une des clés de la séduction. Ne pas trop en faire. Mais c'est très proche de la subtilité.

La légèreté, c'est simplement ne pas accorder trop d'importance à ce qui n'en mérite pas.