Page 1 sur 2

Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Iskandar
Valeur un temps en vogue, que signifie pour vous « avoir une vie intéressante » ? Ces derniers temps, je me pose de plus en plus la question.

Je vois 3 aspects à cette idée.

1) Bien sûr, il y a l'aspect personnel. Donc avoir une vie que l'on juge soi-même intéressante. Élément qui, je pense, est une des bases de la satisfaction personnelle, et donc du bien-être psychologique.

2) Chercher à avoir une vie intéressante, par les efforts que ce désir nous pousse à faire et les expériences que l'on vit de la sorte, est enrichissant. Concrètement, sortir plutôt que rester devant la télé. Allez rencontrer des gens, plutôt que de rester à se morfondre. Etc...


3) Mais je pense qu'il y a aussi l'intérêt que cela représente en terme de pouvoir de séduction, peu importe l'aspect relationnel dont on parle (en clair, plus de capacités à attirer des éventuels meufs, potes, relations d'affaires, etc...). Non seulement parce qu'avoir une vie intéressante assure un bien-être psychologique qui renforce le pouvoir de séduction (aspect dont je parlais aussi en 1), mais aussi parce qu'une vie intéressante... est attirant. Pour reprendre les termes de FTS, une vie intéressante est la principale (mais pas la seule) composante de ta VSP ( d'ailleurs quelle différence faîtes-vous entre VSP et popularité ? J'ai du mal à saisir la nuance ). En clair, la soirée dans une grande boîte parisienne est plus intéressante que l'aprem devant Vivement Dimanche...


J'aimerais avoir votre avis sur l'aspect 3. Vous pensez que la manière dont je vois les choses est pertinente ou...

Et si oui, c'est pertinent. A ce moment là, il m'apparaît clairement que des variables comme la situation professionnelle ont un rôle déterminant à jouer.
Iskandar a écrit :Avoir une vie « intéressante », c'est quand même plus facile à 3000 euros mensuels à 28 ans qu'à 1742. Pas que tu peux pas draguer à 1742, mais c'est pas pareil qu'à 3000.
Pas vraiment, non. Tu parles de niveau de salaire, ça veut donc dire que tu fais un lien entre vie intéressante et pouvoir d'achat et matérialité.
Très clairement ! L'argent, si tu veux, c'est une arme, un outil (parmi d'autres ; quoique honnêtement, l'un si ce n'est le plus efficace) qui permet d'accéder à une vie intéressante. Parce que avoir plusieurs loisirs, ça demande de les financer. Oui, c'est plus compliqué d'avoir une passion pour les voyages à 1742 mensuel. Oui, tu seras un homme plus beau à 3000 qu'à 1742. Parce que l'abonnement à la salle de sport n'a pas le même poids dans ton budget. Parce que tu seras pas habillé pareil ( effet de halo ). Parce que tes choix de soirées ne sont pas pareils.

Et là, tu as réduit à argent, là où je pensais situation professionnelle en général. Quand tu as un emploi précaire, et donc beaucoup plus sujet à une possible disparition dans 7 mois, alors que tu n'as pas d'épargne, c'est plus compliqué d'être dans l'instant présent que quand tu as le loisir de planifier une carrière à long terme. Quand tu as épargné pas mal, tu es plus confiant sur ton avenir que quand tu n'as pas cette capacité. Quand ton boulot te tient au courant des implications de la défaite de Lee Sedol, des conséquences de la nouvelle politique d'éducation ou te permet de déconner avec des gens différents à longueur de journée, eh ben c'est déjà plus intéressant que quand tu as finis de faire 10 rapprochements bancaires, quand ton boulot va t'empêcher de voir tes gosses (pour peu que tu en aies) plus de 45 minutes par jour pendant les 3 prochains mois, quand ta santé physique est atteinte ou quand ce que tu vois est suffisamment difficile à vivre pour que tu ne puisses pas en parler, mais en plus pour que ça t'impacte.

Les conditions matérielles et la position sociale influe très clairement sur le comportement. Un exemple : en entreprise, même si le toyotisme change plus ou moins la donne (si je me rappelle bien), de base, les conditions sont mises en place pour que ce soit les cadres, et uniquement eux, qui prennent des initiatives (à l'armée, c'est pire, mais bref).

Allez, pour finir, un exemple concret mais un peu extrême. En reprenant le concept de VSP. Dans les groupes d'adolescents plus ou moins délinquants, parmi les codes, souvent, il y a savoir se battre. Et tu peux me raconter ce que tu veux, tu ne peux pas être enclin à la bagarre si tu n'as pas un minimum (en fait, plus qu'un minimum...) de condition physique. Et là, j'ai pris un exemple de groupe plus ou moins marginal. Alors si on monte...



Enfin, dans la même optique, j'aimerais l'avis des forumeurs sur ces propos :
un homme qui n'a pas envie de jouer les gros bras va pouvoir assumer une identité peut-être plus féminine, sans pour autant que cela remette en cause sa place dans la société ou dans le jeu de la séduction

(…)

la question du mâle dominant, qui doit avoir un bon job, etc, ce qui est assez valorisé sur le "marché" de la séduction. On pardonne davantage à une femme d'avoir un job qui paye mal ou précaire — mais les choses ont changé et c'est effectivement une réalité à laquelle les hommes doivent s'habituer et qu'ils doivent intégrer. Ton potentiel amoureux ne dépend pas que de ta situation professionnelle — voire pas du tout, même. Bien sûr qu'on a tous envie d'avoir un super job et du fric et que ça aide quand tu rencontres quelqu'un qui te plaît, plutôt que de dire : je suis au chômage depuis longtemps, etc. Mais là encore, ça fait partie des croyances dont il faut se défaire. Interagir avec un autre, ce n'est pas lié ni à notre niveau d'études, ni à notre situation professionnelle. La masculinité ou la virilité, elle peut largement se trouver ailleurs, et si on n'est pas en situation psychologique compliquée (car je sais que le chômage peut s'accompagner d'une dépression, mais c'est encore autre chose), il est possible d'optimiser son temps pour faire des choses, rencontrer des gens, etc...
Sur le fait que ton potentiel amoureux, ton adéquation aux désirs de ces dames, ne dépend pas grandement ( « grandement », pas « en priorité ») de ta situation professionnelle. D'un côté, j'ai envie d'être convaincu. Mais d'un autre, je ne sais pas si ça correspond à la réalité...

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Mr.Smooth
Tu lances de super sujet Iskandar. Ca me régales de voir des débats comme ça :)

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Venusian
Je ne vais pas m'attacher aux détails de ton topic, mais plutôt à sa globalité pour y répondre. Tout ce que tu décris, et il y a même le petit exemple du groupe d'ados ou il faut se bagarrer pour arriver à être accepté, est en fait cette vielle idée de la méritocratie.

Et surtout, a mon avis tu t'en rend pas compte, mais tu pars avec l'idée que "vie intéressante" est quelque chose de défini, alors que tu aurais dû commencer par ça : c'est quoi une vie intéressante ?

Tu cites par exemple pour la différence de salaire, les voyages. J'ai envie de poser cette question : est-il indispensable de voyager pour avoir une vie intéressante ?

Bref, je finis par ce stéréotype mais Ô combien parlant : n'est-il pas plus intéressant de réussir sa vie que réussir dans la vie ?

Je dis ça parce que je rencontre beaucoup de gens très précaires, mais qui ont des ressources inépuisables pour capter l'intérêt et très séduisants, que ça soit filles ou mecs et ça recadre un peu les préjugés sur cette idée un peu conventionnelle de "vie intéressante".

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Owen
Pareil, j'ai lu en transverse mais je dirais que je fais partie de la team "mitigée".

L'argent ne fait pas le bonheur, il peut permettre de se créer une vie intéressante, sociétalement un mec riche est plus valorisé qu'un mec pauvre.

C'est vrai... Dans une certaine mesure.

Déjà pour l'anecdote sachons que je loge en ce moment a Neuilly Sur Seine, donc des riches, voire des très riches, il y en a.

Pourtant, pris dans leurs obligations sociales et morales, parfois religieuses, ces riches vont-ils avoir une vie si intéressante? Vont-ils plus baiser que moi?

Au final j'en doute.

D'ailleurs Neuilly est une ville tres chiante, meme si je reconnais que j'ignore ce qui se passe derriere les facades des voisins.


De meme, je vois ma pote J. qui est danseuse, qui galère pas mal financierement mais qui s'éclate et vit de sa passion (et accessoirement baise quand elle veut car sa pratique lui a créé un corps désirable).

Je vois mon pote M. qui fait son tour du monde, a déjà enregistré deux albums et ne choppe que de tres belles filles.

Apres chacun ses démons, M. est plus amoureux du rock que des filles donc il galere a vivre une relation longue, de meme, M. est obligé de bosser a côté ce qui ne lui laisse pas beaucoup de temps.



Tout ca pour dire quoi :

Il existe une "vie intéressante percue", vers laquelle on peut s'orienter quand on ne sait pas trop quoi prendre comme modèle.

Mais de la il existe la "vie intéressante selon ses propres criteres", et je crois qu'un mec qui vit sa vie selon cette deuxieme proposition aura toujours un truc en plus... mais peut etre pas dans les milieux les plus pailletés.

Je pense a mon pote P. qui est maquilleur de ciné, gros et barbu mais qui n'est jamais seul tres longtemps.


Et puis n'oublions pas que si le temps c'est de l'argent, l'argent c'est du temps qu'on n'a pas pris pour soi. A part quelques exceptions, il semble que la richesse se paie souvent ainsi.

Donc trouver une juste balance. Pour moi l'idéal c'est le bobo qui bosse pas plus de 40 heures par semaine mais dans un secteur qui lui ramene assez pour avoir son appart en ville et avoir une vie sociale riche et épanouissante.

(Bon ok mon idéal c'est le bobo qui gagne 2500 nets en bossant 15h semaine)

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Jsh
Je vais te balancer rapidement quelques choses qui me sont passées par la tête en lisant ton post.
Déjà je rejoins complètement tes 2 premiers points. Et je plussoie Venusian quand il demande "C'est quoi une vie intéressante".
Je crois que c'est ça le plus important, c'est d'arriver à déterminer ce qui te plait, ce qui stimule ton intérêt, ce qui fait que t'es content le matin de te lever, ce qui fait que t'attends certaines semaines avec impatience, ce qui fait que t'es bien dans ta tête, dans ton corps, ect ...

Là où mon avis diverge un peu du tien, c'est dans la conception de "vie intéressante".
"Allez rencontrer des gens, plutôt que de rester à se morfondre."
" mais aussi parce qu'une vie intéressante... est attirant. "
" En clair, la soirée dans une grande boîte parisienne est plus intéressante que l'aprem devant Vivement Dimanche... "


Par exemple, quelqu'un qui est peu sociable mais qui passe une grosse partie de son temps à se cultiver, à aller à des expos, à découvrir de la musique, à lire des livres, à regarder des films, à faire un sport qui lui fait plaisir (ou peut importe ...), considère sûrement que sa vie est intéressante, au moins par certains aspects, non ? Et oui, certaines personnes vont trouver leur soirée dans une boite plus intéressante que le dimanche à la maison parce que ça leur aura permis de rencontrer des gens ect ...
Je pense pas qu'on puisse avoir une conception de "vie intéressante" unique qui convienne à toute la population (psychologie de comptoir, bonsoir).

Après, admettons que sur un site qui est essentiellement basé sur la séduction, on trouve une certaine valeur à sa vie par nos capacité à faire des rencontres, à avoir une vie sociale épanouie ect ... L'argent t'offriras un certain confort, une certaine stabilité, mais il ne t'offrira jamais une vie intéressante. L'argent t'offre la possibilité de faire ce que tu as envie de faire, mais tes "loisirs", tes "envies" ne seront pas nécessairement "séduisants" pour la personne en face. Et puis, tu peux avoir des loisirs qui sont très peu onéreux et d'une certaine manière tout aussi intéressant pour toi que des loisirs très cher. Les voyages oui, c'est bien. C'est même hyper bien, et c'est vrai que je remercie tous les jours mes parents d'avoir une situation financière qui m'a permis de beaucoup voyager, de visiter plein d'endroits et de rencontrer plein de gens. Mais là encore ce qui compte c'est ce que tu choisis de faire de ces voyages. Voyager pour rester 15 jours au club med, ça peut paraitre intéressant sur certains points, parce que tu vas forcément rencontrer des gens. Mais moi c'est pas un voyage qui me plairait. Au final, tu peux retirer tout autant d'un voyage que tu fais en Europe, en train, que d'un voyage que tu fais en Amérique du Sud. J'ai des potes qui ont fait le tour de l'Irlande en stop et en couch-surfin, et bah ils ont adoré leur expérience et pourtant ça ne leur a quasiment rien coûter.

Pour l'abonnement à la salle de sport, je sais que c'était qu'un exemple hein, mais tu t'achète un vélo pourri et tu vas faire du vélo tous les jours c'est cool aussi. Ou tu vas courir tous les jours, c'est cool aussi. De la même façon pour les vêtements, on ne le dira jamais assez mais un tshirt blanc bien coupé ça vaut tous les tshirts à 250 euros du monde ou presque. Ce que j'essaie, maladroitement je l'admets, de dire c'est que oui, quand tu as la chance d'avoir une situation financière confortable, c'est un plus, c'est agréable. Mais qu'il ne faut pas voir les petits moyens comme un frein inévitable au fait d'avoir du succès ou une vie intéressante.

Après la relation argent - emploi c'est encore quelque chose d'autre. Pour exemple, un de mes meilleurs amis de lycée travaille à La bourse à Londres. Il vends des plans d'investissement, il est surblindé. Mais la seule raison pour laquelle il a choisi ce métier, c'est pour son capital financier. Moi je me suis engagée dans une voie, depuis 7 ans déjà, qui me passionne. Une voie qui fait que je m'en tape de pointer 112h de taff effectif en une semaine. Une voie où je reste spontanément après mon shift, parce que j'ai pas envie de rentrer chez moi, parce que ça me plait, parce que je me sens bien. Alors oui, je vais pas cracher dans la soupe, une profession médicale c'est pas une situation précaire non plus, loin de là. Mais c'est loin et vraiment loin d'être la mieux payée des professions médicale, surtout quand tu ramènes au temps horaire. De la même façon je connais pas mal de médecin, et ils se sont retrouvés face au choix "Gros salaire" ou "Gros kiffe", parce que pour certain, être radiologue c'est pas leur came, alors que être urgentiste c'est de l'adrénaline à l'état pur.
Après ça dépend également de la place que tu es prêt à laisser à ton travail dans ta vie.

Et puis on va pas se mentir, des jobs qui paient vraiment bien avec des horaires qui te permettent d'avoir du temps pour toi, de pouvoir faire ce qui te plait... Il y en a pas non plus des milliards.

Je te disais que mes parents ont eu une situation qui m'a permis de voyager beaucoup. Mais c'est venu a un prix énorme. Mon père gagne bien sa vie, mais se tue au boulot. Il travaille même le dimanche, et honnêtement gamine, je le voyais pas beaucoup plus d'une heure par jour. Tout ça pour dire que pour moi : Job intéressant ne veut pas dire bien payé, Et Job bien payé ne veut pas dire vie intéressante.

Quant au domaine de la séduction, personnellement un mec qui fait un truc qui le passionne et qui t'en parle avec des étoiles dans les yeux, ça me charmera beaucoup plus qu'un mec qui a plein d'argent mais qui se fait chier dans sa vie. (Si on veut tomber dans les extrêmes, mais je ne dis pas que les gens pleins d'argent se font tous chier dans leur vie ^^).
De la même façon, une personne me semblera avoir une vie d'autant plus intéressante qu'il est ouvert, curieux et qu'il peut m'apporter des choses dans des domaines qui me sont inconnus ou qu'on peut partager sur des domaines qui nous intéresse mutuellement. Mais c'est ma conception à moi. En résumé, un mec blindé qui considère sa vie intéressante parce qu'il passe ses soirées dans les meilleurs boites huppées de Paris à boire le meilleur champagne du monde ne me séduira pas nécessairement plus qu'un mec un peu juste financièrement mais qui s'investit à fond dans les trucs qui lui plaise.

Voilà,
Et désolée pour les propos un peu confus, j'ai du mal à réfléchir vraiment clairement ce matin.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Mr.Smooth
Venisian, je ne pense pas que Iskandar soit dans le "réussir dans la vie".
Je pense au contraire qu'il essaie d'aller plus loin que la simple formule "réussir sa vie"

Et effectivement, réussir sa vie c'est quelque chose de personnel. Cependant, ces envies personnelles, elles ont un prix, que tu le veuilles ou non. Partir en voyage au Japon, si t'as envie d'y aller, ça coûte extrêmement cher.
Si tu n'as pas l'argent, tu peux dire adieux. Ou alors tu peux me dire "tu peux y aller en tant que bénévole dans un truc logé" (et t'aurais raison)
Je te dirais ok; mais t'es d'accord sur le fait que tu vas dépenser beaucoup de ton temps pour atteindre cet objectif, d'une manière ou d'une autre.

Rapide exemple:
Avant pour rentrer à Paris, je prenais le Ouigo. C'est moins cher que l'IdTGV. Sauf que si tu prends un valise, ça fait 5 euros, que c'est pas a Paris mais au terminus de la ligne A. Conséquemment, tu dois:
-payer 7 euros pour aller a Paris
-et le pire, atteindre 45 min pour faire la queue pour acheter ce ticket si t'as pas une carte parisienne de transport toute zone;

Ah oui tu te retrouves 3 personnes par rangées, c'est quasi impossible de dormir ou te reposer dans les sièges.

Donc Ouigo c'est donc moins cher qu'un IdTGV en 1 ere classe, mais ça vient avec d'autres choses qui en soit peuvent avoir un prix attribué (temps passé, confort, ect...)


Il y a pas de corrélation directe entre argent et vie intéressante.
Mais je dirais "une personne qui n'as pas une vie intéressante avec de l'argent, c'est qu'elle n'est vraiment pas très créative".
Réussir dans la vie rends le "réussir sa vie" souvent beaucoup plus simple, dans la mesure ou ça te donne une marge de manoeuvre beaucoup plus importante, ça te donne aussi le droit d'essayer ("ah j'ai essayé X truc, maintenant je me rends compte que c'était pas ma tasse de thé"=> si t'as pas de moyens et que tu te retrouves bloqué ou que tu as mis toutes tes ressources dedans, ça n'as pas la même conséquence que pour ceux qui ont de la marge de manoeuvre


Je pense qu'il y a plusieurs illusions:
-d'une part, le fait de penser que réussir dans la vie ça veut forcément dire avoir une vie intéressante => si tu n'as pas de personnalité, de curiosité, que tu passes ta vie au boulot, ça va être dur. Cela dit des gens adorent leur travail, et c'est pas forcément un manque d'être.

-d'autre part, le fait de dire "il suffit de savoir ce que l'on veut". C'est l'étape primordiale c'est sur, sans ça, c'est pas la peine. Cela dit, les envies changent et ne sont pas forcément absolues. Ou une fois accomplies on se rend compte que ce n'est pas ça. D'ou cette phrase que j'aime bien "Le luxe, c'est d'essayer"

-enfin, réduire la marge de manoeuvre données par certaines choses. Notamment l'argent.
C'est comme à chaque fois. La quête de l'argent pour l'argent est une illusion de merde, mais réduire les libertés que ça te donne c'est illusoire aussi.
Cela dit, les objectifs de certaines personnes sont complètement aptes à être atteints sans aucun argent. Je connait des tas de gens qui aiment cultiver leur légumes dans des communautés bio autosuffisantes, et c'est super pour eux.

-Le confort c'est pas pour des prunes. Certaines personnes peuvent s'en passer, certaines personnes peuvent s'en passer à certaines conditions, d'autres aiment ça. Et c'est pas un mal en soit.
Par contre ça à un prix. (Et quand je parle de prix, c'est pas forcément d'argent, mais aussi de temps, d'énergie...)
Pour l'abonnement à la salle de sport, je sais que c'était qu'un exemple hein, mais tu t'achète un vélo pourri et tu vas faire du vélo tous les jours c'est cool aussi. Ou tu vas courir tous les jours, c'est cool aussi.
Typiquement. C'est cool aussi, mais honnêtement, mon regretté Club Med Gym avec douche sauna serviette, de la place, toutes les machines que tu veux, la flexibilité, l'accès a tout les cours en groupe et tout, ça t'offre un panel de confort, de flexibilité, de suivi aussi qui est tout sauf négligeable.
Certaines personnes peuvent s'en passer, moi compris, mais c'est vraiment mieux. Mais c'est juste très cher.

Mais en soit, j'ai une position "middle of the road". Je pense que c'est réussir dans la vie ça n'as rien à avoir avec le fait d'avoir une vie intéressante, mais je pense qu'avoir des facilités de temps et d'argent c'est du confort que je trouve TOUT sauf négligeable pour y parvenir plus aisément. Ou en tout cas c'est pas quelque chose dans j'ai envie personnellement de me passer.
Si d'autres peuvent se débrouiller très bien sans, grand bien leur en fasse :)

Au demeurant, je pense qu'être intéressant en soi, c'est surtout des conséquences de qualités telles que la curiosité et le potentiel d'ouverture
.



Enfin Iskandar, le point que je voulais aborder, c'était que beaucoup de mecs se réfugient dans le "j'ai une vie intéressante" pour essayer d'intéresser une nana.
La réalité c'est que si tu l'attires pas, tu auras beau être le mec le plus intéressant du monde, ça marchera pas. Certaines femmes sont clairement attirées par les gens comme ça, mais c'est pas forcément toutes le filles.
Tu peux très bien attirer des femmes juste avec une mode de vie opulent, mais c'est prendre le risque d'aller dans le "provider" (l'homme qui donne du confort à sa femme) et ça se termine souvent avec un amant à côté.

Avoir une vie intéressante en soi ça peut aussi aider énormément, mais ce qui attire c'est d'être attirant. Etre intéressant ça en fait partie, mais pas que.
Etre intéressant et attirant, là par contre.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Iskandar
Venusian a écrit :Je ne vais pas m'attacher aux détails de ton topic, mais plutôt à sa globalité pour y répondre. Tout ce que tu décris, et il y a même le petit exemple du groupe d'ados ou il faut se bagarrer pour arriver à être accepté, est en fait cette vielle idée de la méritocratie.
Méritocratie ? Pas sûr de bien comprendre ce que tu veux dire, d'où que je voudrais clarifier. Parce que la séduction est LE domaine par excellence où je ne crois pas à la méritocratie.

Parce que croire en une méritocratie suppose au moins de croire que le « système » ( « le système », ça veut rien dire mais on se comprend) valorisera tes efforts et actions de la même manière que n'importe qui. Or, contrairement à certain(e)s qui ne comprennent même plus ce qu'ils (elles) revendiquent, je crois que le double-standard est subi et pratiqué par beaucoup...

Image

Après, oui, clairement, je voudrais augmenter mon pouvoir d'attraction, d'où que je cherche à bien en cerner les déterminants pour pouvoir agir dessus. C'est peut-être pour ça que tu as cette impression de méritocratie. Mais toi, penses-tu @Venusian qu'on peut agir sur son pouvoir d'attraction ?
Venusian a écrit :Et surtout, a mon avis tu t'en rend pas compte, mais tu pars avec l'idée que "vie intéressante" est quelque chose de défini, alors que tu aurais dû commencer par ça : c'est quoi une vie intéressante ?
Mais c'est la question centrale de mon topic ! Peut-être que ça apparaît pas suffisamment parce que j'ai exposé ma vision de la chose. Mais comme j'ai dit, je remets un certain nombre de choses en cause ces derniers temps, dont cette vision.
Mr.Smooth a écrit : Je pense au contraire qu'il essaie d'aller plus loin que la simple formule "réussir sa vie"
+1 Du moins, la question est sur le concept d'« avoir une vie intéressante », mais l'idée est là.
Je dis ça parce que je rencontre beaucoup de gens très précaires, mais qui ont des ressources inépuisables pour capter l'intérêt et très séduisants, que ça soit filles ou mecs
Tu peux donner les exemples et pourquoi ils ont capté ton intérêt ? Ce serait super... intéressant :D .
Owen a écrit :De meme, je vois ma pote J. qui est danseuse, qui galère pas mal financierement mais qui s'éclate et vit de sa passion (et accessoirement baise quand elle veut car sa pratique lui a créé un corps désirable).
Et elle rencontre régulièrement du monde de milieux divers, fais de temps en temps dans l'image et reste au courant de la scène culturelle française (genre, la prochaine grosse émission qui va être tournée, la prochaine danse à la mode, etc...). Et si elle gère bien, peut même avoir des opportunités intéressantes pour s'amuser dans le monde de la nuit. Je connais de loin un danseur, et j'ai pensé à lui en lançant le topic (et c'est même pas impossible qu'il connaisse ta J. ; quand je parlais de rencontrer du monde...). Encore une fois, quand je dis situation professionnelle, je pense pas nécessairement au fric. Tu fais pas policier pour l'argent. Mais un non-flic comprendras assez vite pourquoi les autres avantages du métiers sont non négligeables le jour où il aura à faire à la justice... Alors attention, danseurs ou flics, faut pas non plus idéaliser, mais tout de même...

Et surtout, plus tu réussis professionnellement dans la branche, plus ce que je dis dans ce paragraphe devient vrai, non ?
Jsh a écrit :Pour l'abonnement à la salle de sport, je sais que c'était qu'un exemple hein, mais tu t'achète un vélo pourri et tu vas faire du vélo tous les jours c'est cool aussi.
Oh non: pas le même besoin. Si tu es très satisfait du vélo, tu iras pas en salle. A vélo, en plein air, à explorer des paysages vs la salle puante (soyons honnêtes...), fermée et close... Tu peux pas me dire que tu cherches la même chose.
(…) un tshirt blanc bien coupé ça vaut tous les tshirts à 250 euros du monde ou presque
Le truc, c'est qu'un tee-shirt blanc bien coupé, c'est pas non plus 10 euros.

Ce que je voulais souligner avec ces deux exemples, c'est que de la manière dont je vois les choses actuellement, non, je suis pas en train de dire qu'il faut mettre des tee-shirts à 250 euros pour baiser. Dans cette problématique, le manichéisme ou la caricature sont de gros pièges. Mais plutôt que si oui, effectivement, tu peux tout-à-fait être bien avec un tee-shirt à 10 euros, tu seras sûrement mieux avec un à 50. (C'est une image. Si un petit vicieux veux caricaturer en me répondant « et encore mieux avec un à 90, hein ? » je lui répondrai « loi des rendements décroissants » ah ah!).
De la même façon, une personne me semblera avoir une vie d'autant plus intéressante qu'il est ouvert, curieux et qu'il peut m'apporter des choses dans des domaines qui me sont inconnus ou qu'on peut partager sur des domaines qui nous intéresse mutuellement.
Le truc, il est là. C'est quoi ta définition de « ouvert, curieux et [qui] peut m'apporter des choses dans des domaines qui me sont inconnus ou qu'on peut partager sur des domaines qui nous intéresse mutuellement ». Base-toi sur tes expériences précédentes. Et surtout, les idées de centre d'intérêts, de points partageables, vont-il avoir une traduction en actes ? Peut-on avoir une passion pour la danse sans une bonne pratique ? Une passion pour l'écriture sans fréquenter de cercles ? Un goût pour la musique en ayant pas une culture musicale développée ni en étant à jour dans l'actualité musicale ? Mais comment en est-on venu à avoir cette culture (je pose pas la question pour l'actualité, parce qu'une fois la culture obtenue, se tenir au courant est une anecdote) ? N'est-il pas probable que ce soit parce qu'on a au moins pratiqué pendant un moment à une époque de notre vie ? Ou qu'on pratique régulièrement ? Parce qu'on a beaucoup dansé sur ces chansons en soirée ? Etc...

Soyons sérieux : un abonnement en salle, ça coûte si cher ? En général, 1 caractéristique quelconque n'est pas si hors de portée que ça. Mais le truc, c'est à l'assemblage que ça devient problématique. Et la capacité à cumuler, c'est proportionnel aux ressources, notamment (mais pas que) financières.

Sachant enfin que:
qu'il peut m'apporter des choses dans des domaines qui me sont inconnus ou qu'on peut partager sur des domaines qui nous intéresse mutuellement.
Toutes les choses qu'il peut t'apporter auront la même valeur ? La danse, la même valeur que les jeux de société ?

Encore une fois, je ne suis pas en train de réduire les rapports entre les gens à des rapports vénaux et comptables. Mais je me dis de plus en plus que oui, il y a un lien à double sens entre la "basse matérialité" et les choix relationnels. A cause de la marge de manœuvre, qui enrichit, dont parle Smooth ici :
Réussir dans la vie rends le "réussir sa vie" souvent beaucoup plus simple, dans la mesure ou ça te donne une marge de manœuvre beaucoup plus importante, ça te donne aussi le droit d'essayer ("ah j'ai essayé X truc, maintenant je me rends compte que c'était pas ma tasse de thé"=> si t'as pas de moyens et que tu te retrouves bloqué ou que tu as mis toutes tes ressources dedans, ça n'as pas la même conséquence que pour ceux qui ont de la marge de manœuvre
Et donc je me pose de plus en plus de questions sur le :
Mr.Smooth a écrit :Au demeurant, je pense qu'être intéressant en soi, c'est surtout des conséquences de qualités telles que la curiosité et le potentiel d'ouverture.
Et c'est sur cet aspects que je me questionne dans ce topic.

Mr.Smooth a écrit : (…) ce qui attire c'est d'être attirant.


Et concrètement, qu'est-ce que tu appelles être attirant, distinct d'être intéressant ? Tu veux dire physiquement ?

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Mr.Smooth
Et concrètement, qu'est-ce que tu appelles être attirant, distinct d'être intéressant ? Tu veux dire physiquement ?
Hmm. Ouais entre autres. Mais pas que hein! Juste, rien que ça, ça aide tellement.
On te dire que tu en as pas besoin, oui certes, mais ça te facilite tellement la tâche.

Je veux dire, avoir la tchatche c'est cool, et ça marche aussi, mais ça te prends du temps et de l'énergie, que tu pourrais mettre ailleurs, je sais pas, pour lire, te cultiver.

Après, t'as rien sans rien, ça te prendra de l'énergie autre part, a savoir de la discipline sportive, du temps passé à prendre soin de toi, mais au moins c'est du temps que t'as passé pour toi, du plaisir de se cultiver.

Il y a un énorme plaisir à échanger et à utiliser ton énergie pour de la tchatche, mais tout les gens ne sont pas intéressants, ou apte à être ouverts, et parfois leur ouverture à toi, leur aptitude à être sympa avec toi -même malgré eux- c'est que tu paraisse comme étant intéressant et/ou attirant; Enfin ça dépend beaucoup de ton niveau d'exigence.
(ex: un clochard qui serait peut être le type le plus intéressant du monde, mais qui part avec trop de points de retard dans le regard des gens pour les intéresser)

Tout est lié en fait, donc il faut pas cracher sur un domaine pour l'autre. J'aurais tendance à dire que c'est comme le développement durable, il faut de tout les volets sinon c'est pas efficace.

Après, tu peux en avoir rien à foutre et être content d'attirer celles a qui tu plairais parce que t'es très intéressant et c'est tout.
Mais ce sera pas une majorité.

Encore une fois ça dépends de tes objectifs Iskandar, il y pas de bonnes réponses, mais par contre il y a une réalité :)

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par r-0
[quote]
"L'argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue".
[/quote]

Je rejoins JSH et Venusian dans leur réflexion :
- c'est quoi une vie intéressante ? Des activités? des passions? Le look ? etc...

Si on prend tous ses éléments, les activités et les passions que toi tu juges intéressantes ne sont effectivement pas le standard de tout le monde. Tu peux aimer faire du sport toute la semaine quand certaines filles préféreront aller au ciné toute la semaine ou n'aimeront pas les hommes musclés. Est ce que celà fait de toi quelqu'un d'inintéressant? Je ne crois pas.

Effectivement comme dit Jsh c'est plus dans ta manière de décrire ta vie et tes passions que les autres te jugeront et au final ils se diront pas :
"Ce mec a une vie intéressante parce qu'il fait du squash tous les mardis, répare des motos anciennes le week-end et est bénévole à la SPA le mercredi aprem".

Ils se diront plutôt : "Ce mec est super intéressant et fait plein de trucs cool".

La question de la vie intéressante pour moi c'est plutôt quelque chose de personnelle, est ce que je trouve ma vie intéressante?


Pour ce qui est de l'argent, on va pas se leurrer, gagner plus d'argent implique davantage d'investissements, soit parce qu'on a plus de responsabilités (cadre, chef d'entreprise etc...), soit parce qu'on a plusieurs boulots, soit parce qu'on est entreprenant.

C'est un choix de vie, certains sont plus heureux en bossant comme vendeur dans un magasin pour le smic mais en faisant 35h/sem pas plus.
D'autres seront plus heureux en faisant 75h/sem et en gagant 10 000€/mois.

Bien évidemment dans le premier cas tu te maudiras de pas avoir l'argent pour faire des voyages ou des trucs exceptionnels.
Et dans le second cas tu te maudiras de pas avoir le temps de le faire.

Bien sur c'est très caricatural et il existe très certainement un juste milieu, mais on a jamais rien sans rien !


Moi je me pose pas trop la question, je me contente de la vivre ma vie ;)

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Jsh
Je vais commencer par un truc que j'aurai du dire dès le début. Bien entendu que ta vie sera plus agréable, plus confortable voire plus facile (dans une certaine mesure) avec de l'argent. Bien sûr que c'est plus drôle de voyager au Japon en Business classe qu'en classe économique et de pouvoir profiter de ton voyage pour ne faire que des choses qui te plaisent au lieu de passer la moitié de temps à devoir aller bosser.
On est tous d'accord là dessus, je pense.

Ce que je voulais dire, c'est que, malheureusement la plupart des personnes n'ont pas le privilège d'être né avec une cuillère en argent dans la bouche ou d'avoir eu l'opportunité professionnelle de malade mental qui te permet de gagner 80 000 euros/an en bossant 40h. Et c'est pas pour autant qu'il faut partir tout pessimiste en se disant que c'est forcément foutu.
Quand ton boulot te tient au courant des implications de la défaite de Lee Sedol, des conséquences de la nouvelle politique d'éducation ou te permet de déconner avec des gens différents à longueur de journée, eh ben c'est déjà plus intéressant que quand tu as finis de faire 10 rapprochements bancaires, quand ton boulot va t'empêcher de voir tes gosses (pour peu que tu en aies) plus de 45 minutes par jour pendant les 3 prochains mois, quand ta santé physique est atteinte ou quand ce que tu vois est suffisamment difficile à vivre pour que tu ne puisses pas en parler, mais en plus pour que ça t'impacte.
Et encore une fois des boulots qui t'apportent à la fois un salaire annuel a 6 chiffre, du temps pour voir tes gamins et qui ne met pas ta santé mentale voire physique en danger, il y en a pas des masses des masses.
Oh non: pas le même besoin. Si tu es très satisfait du vélo, tu iras pas en salle. A vélo, en plein air, à explorer des paysages vs la salle puante (soyons honnêtes...), fermée et close... Tu peux pas me dire que tu cherches la même chose.
Dans ton post initial tu sous entends que c'est plus facile d'avoir un beau corps quand on a les moyens de se payer une salle. Je voulais juste souligner le fait que si t'as vraiment envie de faire du sport, il existe des alternatives, peut être pas aussi jolies et agréables, mais quand même, d'y parvenir. Forcément quand t'as les moyens de faire de la chirurgie esthétique, t'as même plus besoin de te faire chier à aller faire des Burpees ou lever de la fonte dans une salle, c'est encore plus facile. Et puis si ton nez est trop moche, tu peux te faire opérer ect, ect ...

J'essaie juste ne pas tomber dans l'extrême inverse qui sous entends que sans moyens, tu ne peux pas avoir une vie intéressante voire tu es nécessairement moins séduisant.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Onmyoji
Tout est une question de référentiel. Si tu questionnes un jeune moyen (les pires de tous...), il considère sans doute que Nabila ou Benzema ont une vie intéressante.
Parce que même s'ils sont inintéressants et cons au plus haut point ils ont des super opportunités d'activités. Rencontres avec de vraies stars, invitations à des émissions intéressantes, argent et renommée qui leurs permettent de se permettre presque n'importe quoi et de s'en tirer à bon compte (on parle quand même d'un maître chanteur et d'une tarée presque homicide, qui n'ont quasi pas de problème pour continuer leurs activités alors qu'un mec lambda finirait en taule), divertissement permanent et possibilité de se mettre en scène...

Sont ils intéressants pour autant? Non.
Faut il avoir une vie intéressante ou être intéressant?
Ça dépend. En terme de valeur projetée la vie intéressante va donner des gens qui ont une cour mais s'ils ne sont pas intéressants il n'y aura aucun lien et le niveau sera faible.
Un mec avec une vie intérieure riche sera différent. Ça n'aura pas la même portée et le même clinquant mais ça n'a pas les mêmes retombées en termes de qualité.

Cependant être intéressant c'est pas non plus ce qui rend attirant. Encore une fois on peut être attirant sans être intéressant.
Donc l'être et vouloir l'être c'est quelque chose qu'on doit faire pour soi. Pour son estime personnelle, par goût des activités liées...
Pas pour augmenter son pouvoir d'attraction. La méritocratie elle existe et heureusement d'ailleurs. Ça permet aux gens qui se bougent intelligemment d'avoir des retombées.
L'exemple que tu donnes Iskandar sur le double standard ça marche pour tout.
Le problème du gros geek graisseux comparé au clone de bieber c'est qu'il "travaille" sans avoir considéré la base (hygiène, look "normal", parce que les tshirt de métal même quand on aime le métal ça fait pitié, etc). Donc tous ses efforts sont gâchés.
Le mec "cute" ça tient que le temps qu'on lui parle pas. Ensuite le vernis craque s'il est con comme un balai. S'il ne l'est pas et il y a des chances s'il a l'esprit assez ouvert et vraiment intéressé par ses activités (Contrairement aux mecs qui vont dans les conventions pour sauter des cosplayeuses qui sont aussi là que pour ça ou au moins combler leur besoin d'attention -ie pas celles qui feraient des vrais cosplays ressemblants et pas noyés dans du sexy qui n'existe pas dans le perso d'origine-, et aux mecs en général qui font un truc par intérêt autre que l'activité pratiquée), c'est normal qu'il soit au dessus de l'autre socialement parce qu'il a plus d'atouts.

Ça lui donnera plus d'aura mais encore une fois c'est pas ça qui lui donnera du charme s'il n'a pas d'intelligence sociale. C'est aussi un travail sur soi que de savoir projeter une bonne image et tirer parti même de ses faiblesses.
Mais c'est encore un sujet différent du fait d'être intéressant ou avoir une vie qui l'est.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Finn
Avant de rentrer dans le débat, je pense qu'il est important de rappeler qu'il existe bel et bien des croyances et idées limitantes qui définissent des "critères" de "vie intéressante".

Cette "vie intéressante" fantasmée dans l'inconscient collectif existe, à mon sens, uniquement en opposition à la conception de vie "chiante et routinière" - "métro boulot dodo" que la majorité des gens vivent. Elle naît donc de l'insatisfaction et de la frustration.
Cette notion de "vie intéressante" et les critères qui l'accompagnent permettent donc de pimenter/rythmer/échapper à cette routine dont nous ne sommes pas satisfaits.

A partir de là, on peut tenter de parler du rôle du pouvoir d'achat dans tout ça. S'il fait le bonheur ? Non. Je suis convaincu que non.

Pour résumer ma pensée et faire quelques raccourcis, le pouvoir d'achat permet de combler la frustration matérielle. Et par matérielle, j'inclus non seulement la belle bagnole mais également les activités que l'on pratique. Je m'explique :

Inconsciemment, nous choisissons les vêtements qui correspondent le plus aux valeurs auxquelles nous nous identifions : les lunettes de soleils, les chaussures, costume, chemise.
Selon la grandeur du pouvoir d'achat, nous allons pouvoir étendre cette correspondance à nos valeurs à des biens plus sophistiqués : voiture, maison, activités.

Il y a donc un lien étroit entre notre consommation et notre identité.

Frustration – consommation – identification

Ce triptyque s'étend aux activités que l’on pratique. Autrement dit :

Frustration - consommation d'activités qui rendent la vie intéressante selon les critères limitants - identification

Dès lors que nous sommes persuadés que faire de la voltige le week-end rendra notre vie plus intéressante il y identification :

Pratiquons la voltige, rendons notre vie intéressante et nous serons des personnes intéressantes. A travers le mécanisme d’identification. Il s’agit de valider les critères « anti-frustration » et « accomplissement ».

Je pense que la première subtilité est là.


Si nous pratiquons ces activités intenses (et onéreuses) pour adhérer aux critères de vie intéressante, nous le faisons pour repousser la frustration de ne pas avoir la vie que nous estimons mériter.

Cependant, le pouvoir d’achat permet de combler cette frustration. Pas de s’en affranchir.

Une personne intéressante, à mon sens, c'est une personne bien dans ses pompes. Avec des passions. Qui aime sa vie et ce qu'elle fait, qui apporte à son entourage et reste à l'aise avec ce qu'elle ne peut pas se procurer/financer dans l'immédiat ou pour l'éternité.

Et cela passera par l'affranchissement des frustrations matérielles (et affectives) auxquelles tout le monde se retrouve confronté quel que soit le nombre de zéro sur sa fiche de paie.

Ce n’est pas tant de qu'elle puisse se payer des cours de voltige qui fait qu'une personne sera intéressante. C'est le bénéfice personnel qu'elle en retirera. Comment elle en parlera et indirectement, ce que ça va lui permettre d'apporter à son environnement. Pareil pour la lecture, la musique, etc..


C'est surement mon côté de jeune con idéaliste qui me pousse à rebondir sur la question de l'argent que tu définis comme "outil" (et aussi le fait que je ne roule pas sur l'or, jeune con idéaliste pauvre, du coup) mais voilà.

Pour ramener le tout au stricte plan de la séduction, épanouissement/confiance en soi sont les clés. Avoir de la tune peut contribuer à étoffer ses deux clés en se finançant des passions onéreuses mais il n'en sera pas l'essence même.



A mon sens, c'est l'individu qui confère, de par sa nature et sa profondeur, un caractère intéressant à son existence. Et pas l'inverse.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Venusian
Tout est une question de référentiel. Si tu questionnes un jeune moyen (les pires de tous...), il considère sans doute que Nabila ou Benzema ont une vie intéressante.
Mais oui ! Tout le problème est là dans ce débat qui est biaisé dès le départ.
J'ai pris à la volée ça et là quelques exemples de "vie intéressante" et de métaphores dans ton topic Iskandar qui ne correspondent pas du tout à mes critères. Notamment la comparaison Drucker - soirée en boite parisienne. Pas que j'adule Drucker, mais la soirée en boite parisienne je trouve vraiment pas ça comme étant un exemple parfait de vie intéressante (et encore, sans tenir compte de l'insupportable côté jacobin parisien).

Donc, naturellement on sera attiré et on va attirer des gens qui ont à peu près les mêmes référentiels, et une fille qui trouve que Nabila ou Benzema ont une vie intéressante n'aura pas tellement d'intérêt pour moi, à priori.

Le film le "dîner de cons" est un excellent exemple de cette caricature qui commence à se dégager de ce débat, qui est de vouloir établir un standard de "vie intéressante".
Alors, effectivement, on part avec des points en moins quand l'intérêt majeur dans la vie est de monter des maquettes en allumettes qu'on est un gros gaffeur, mais attention aux jugements de valeur.

PS : je passe pas mon salaire dans les salles de sport, et j'ai un corps de rêve. Image

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par The_PoP
Y a un point qui reste important à mon sens concernant le cote pro c'est l'équation temps/argent/intérêt. Alors je vais peut être enfoncer des portes ouvertes mais bon.

Comme cela a deja été dit le temps c'est de l'argent, mais la réciproque est tout aussi important : l'argent c'est aussi du temps.
Le temps est une ressource qui a pour règle de toujours baisser.

Ce que je dis c'est peut être des poncifs mais c'est la base.

Après la dernière variable est l'intérêt et donc le plaisir...

Trouver un job hyper efficace en terme de rentabilité c'est génial, mais si on s'y fait vraiment chier ou qu'on n'y prend pas de plaisir cela reste du temps "dépensé". Un échange temps ->argent en somme.

Après, à chacun en fonction de ses goûts et envies, de ses besoins de trouver le job (ou l'absence de job) qui lui correspond.

A l'inverse un job très peu rémunérateur en terme financier par rapport au temps passé mais fait avec un réel plaisir sera un médiocre échange temps -> argent mais avec une vraie plus value.

Prendre le truc simplement sur l'angle "j'veux gagner beaucoup d'argent" n'a pas franchement de sens sur du moyen terme si tu ne prends ni plaisir ou si tu n'as pas de temps pour en prendre.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 16.03.16
par Venusian
Et surtout, la vie ne se définit pas entièrement en fonction de ce qu'on fait professionnellement, et même peut-être de moins en moins.

La façon de répondre à "que fais-tu dans la vie" est d'ailleurs très parlante, et perso ça influe pas mal pour mon intérêt ou désintérêt pour les filles que je rencontre.
D'ailleurs je pose pas la question comme ça, je demande plutôt ce qui fait vibrer, qui va la faire sourire quand elle va me répondre.

Et il y a tout un tas de choses qui rendent la vie intéressante et qui ne sont pas liées à l'argent, pour moi. Pour rebondir sur le propos de Finn, je dirais même que c'est presque inversement proportionnel.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 17.03.16
par Finn
Si la vie est une peugeot 405, l'argent permettra de la tuner et d'y mettre des ailerons, un gros moteur et des jantes en allu. Toujours est-il qu'il faut aimer conduire pour en profiter et qu'un jour elle finira par tomber en rade.


Non plus sérieusement,

Une personne qui fait quelque chose parce que cette chose l’intéresse aura une vie intéressante et intéressera.
Ce qui n'est pas forcement réciproque avec quelqu'un qui fait cette chose identique pour d'autres raisons.

Avoir de l'argent (beaucoup) permet de sophistiquer les activités et de dynamiser la "Forme" avec un grand F, de la vie. Mais je ne vois pas en quoi cela peut agir sur le fond.

Pour pousser le cliché a l’extrême voir l'absurde, j'irai même jusqu’a mettre mes attributs a couper qu'un bibliothécaire smicard et passionné de bouquins dans le fin fond de la Moselle sera plus intéressant qu'un cascadeur de chez Redbull qui a déjà fait cinq fois le tour du monde. Si les deux ont un physique identique et un game équivalent, en terme de séduction pure, je mise ma virilité sur le premier.


Apres, c'est indéniable, mais sans un rond, tu fais rien. (a moins de devenir moine bouddhiste et d'atteindre le plus haut niveau de bonheur par la négation totale de l'ego, mais bon, on est sur un forum de séduction alors ne comptez pas sur moi :p )

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 17.03.16
par Syd_
Onmyoji a écrit :Tout est une question de référentiel. Si tu questionnes un jeune moyen (les pires de tous...), il considère sans doute que Nabila ou Benzema ont une vie intéressante.
Karim Benzema l'un des meilleurs sportifs de sa génération dans un club mythique du sport le plus populaire au monde n'aurait pas une vie intéressante ? Ah bon...

En ce qui concerne l'argent, on a tous tendance à vouloir en gagner beaucoup, sans se rendre compte de combien on a vraiment besoin. Si on vous pose la question, vous avez probablement très envie de gagner au loto ou être payé 100 000€ l'année mais dans la réalité il est fort probable qu'il vous manque juste 200€ par mois ou mettre 10 000€ de côté pour vivre à l'aise et réaliser vos projets, ce qui parait de suite plus réalisable.

Le débat 1700€ vs 3000€ est biaisé, peut-être qu'il vaut mieux être à 1700 et se demander comment parvenir à 1900-2000 en gardant les mêmes horaires plutôt que d'être à 3000 et ne pas avoir le temps de sortir.

Et en terme de séduction ça dépend aussi de qui vous voulez séduire. Si vous voulez séduire des hippies, je vous souhaite bonne chance avec vos costumes sur mesures et votre montre à 4000€... Donc on ne peut pas résumer séduire à être riche et inversement.

Le look ça a beau être important, ça me semble overrated dans les débats sur la séduction. Parce qu'une présence et une prestance vaudront toujours plus qu'un look soigné, à mon avis, sauf s'il s'agit de séduire des filles pour qui c'est le critère numéro 1.
Pour pousser le cliché a l’extrême voir l'absurde, j'irai même jusqu’a mettre mes attributs a couper qu'un bibliothécaire smicard et passionné de bouquins dans le fin fond de la Moselle sera plus intéressant qu'un cascadeur de chez Redbull qui a déjà fait cinq fois le tour du monde. Si les deux ont un physique identique et un game équivalent, en terme de séduction pure, je mise ma virilité sur le premier.
What ?
Juste être passionné de quelque chose ça ne suffit pas. Si tu es passionné d'un domaine et bon dans ce domaine et que tu te contentes d'un smic en Moselle il y a un soucis quelque part, c'est gâcher ton potentiel et ça pour le coup c'est vraiment pas sexy. Je vois pas en quoi ton bibliothécaire, aussi passionné soit-il est plus intéressant qu'un mec qui a un boulot très viril (prise de risques), bourré d'anecdotes, sponsorisé par une marque assez incroyable avec un marketing très intéressant, et ayant en plus fait 5 fois le tour du monde (là encore risques + anecdotes + émotions fortes + ...)

Pour le découpage de tes parties tu préfères une anesthésie locale ou générale ?

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 17.03.16
par Finn
Juste être passionné de quelque chose ça ne suffit pas. Si tu es passionné d'un domaine et bon dans ce domaine et que tu te contentes d'un smic en Moselle il y a un soucis quelque part, c'est gâcher ton potentiel et ça pour le coup c'est vraiment pas sexy. Je vois pas en quoi ton bibliothécaire, aussi passionné soit-il est plus intéressant qu'un mec qui a un boulot très viril (prise de risques), bourré d'anecdotes, sponsorisé par une marque assez incroyable avec un marketing très intéressant, et ayant en plus fait 5 fois le tour du monde (là encore risques + anecdotes + émotions fortes + ...)

Pour le découpage de tes parties tu préfères une anesthésie locale ou générale ?
Sauf que le bibliothécaire, il a lu tous les manuels de dark patterns :D

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 17.03.16
par Onmyoji
Si tu vas plus loin dans mon post je dis qu'il y a certainement du vrai pour différentes possibilités que çalui donne mais ça ne le rend pas intéressant pour autant.
Je préfère un Beckham moins bon mais qui a su faire autre chose et qui semble être une personne décente (tout est relatif, mais disons que dans sa branche et parmi ceux que je connais ça reste l'un des plus corrects), ce qui est pour moi la marque de quelqu'un de "spécial"dans son milieu à son niveau.

Re: Avoir une vie intéressante

Posté : 17.03.16
par Venusian
Et puis on est en train de tomber dans le piège de ce débat : comparer des définitions de la vie intéressante qui seront de toute façon différentes, sans qu'il y en ait une qui soit plus valable que l'autre.
Bientôt on va sortir le cliché de la caissière de Carrefour, cher à certains politiques.

Il n'y a rien d'absolu, si ce n'est que l'essentiel est d'abord de trouver personnellement comment rendre sa vie intéressante.