Complexe d'infériorité et Peur d'aborder

Note : 10

le 14.08.2019 par garozk

40 réponses / Dernière par Hydrogene le 10.11.2019, 15h26

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Je t'avoue que j'ai également un peu plus peur dans la rue quand il y a beaucoup de monde.

Mais pas plus tard qu'hier soir j'ai affronté ma peur et j'ai abordé non pas une mais deux filles en même temps assises en terrasse. Et bien les gens autour s'en fichent, ils ne font que passer, ou bien ils supposent que tu les connais, ou même ça ne les intéresse juste pas ce que tu fais en fait. C'est tout comme s'il n'y avait qu'elles, et même si ce n'était pas le cas, tu t'en fiches. Ce soir là j'ai passé une super soirée de trois heures, même si je suis rentré seul ;)

Ne pouvant que me baser sur mon expérience pour te conseiller, voici quelques clés de base de l'état d'esprit que j'essaie d'avoir au quotidien :
- Rater une action, de quelque manière que ce soit, ce n'est pas grave.
- Il vaut mieux rater que ne pas y aller.
- Ne s'attendre à rien, tout ce qui compte, c'est de passer une bonne soirée.

Depuis que j'applique ça je me sens capable d'aborder n'importe quel groupe ! Et en cas d'échec, il te suffit de te poser les bonnes questions pour progresser, et FTS est là pour te conseiller ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien le 21.08.19, 19h52 par Perlambre

Bon je comprends plus rien,

je suis sorti pour aborder hier soir et aujourd’hui après le taf et je n’ai pas vu beaucoup de filles. Hier j’avais une estime de moi forte je marchais avec assurance etc

Aujourd’’hui beaucoup moins… j’en avais marre à un moment de marcher je me suis posé sur un banc seul. Je me sentais triste, je me demandais qu’est ce que je fouttai la, pourquoi je suis comme ca.

A un moment un mec et venu s’assoir à côté de moi en rigolant (je sentais venir la connerie) et me dit :
lui : « salut » en me serrant la main
« ca va ? »
moi : « ca va »
lui : « t’es en vacances ici ? »
moi : « non j’habite ici et toi »
lui : «je suis en vacances 1 semaine »

bref on parle pendant 1 minute et il dit

« J’y vais, merci pour cette discussion »

En fait il était avec un groupe assis dans l’herbe derrière et je pense qu’ils lui ont lancé le défi de venir parler au looser qui est seul sur le banc le regard vide. J’ai très mal pris ce jeu, j’étais à 2 doigts d’avoir les larmes aux yeux en fait. Certains aurait trouvé ca cool et incrusté le groupe mais j’étais émotionnellement pas très bien.

C’est la que j’ai réalisé qu’il y a un énorme faussé entre ce que je veux (une jolie fille) et ce que je peux prétendre car je suis un cassos qui cherche une fille en errant dans la ville après le taf.

Je pense qu’il faut que j’arrête la drague car tant que mon estime de moi fait du yoyo, vouloir trouver une copine c’est juste impossible aléatoirement de cette manière en plus au premier regard elle vera que je suis mal dans ma peau. D’un autre coté ca me faisait pas ca pendant les vacances donc je ne plus comprends rien.

Je me suis dépéché de sortir aborder en ce début de semaine pour profiter de mon esprit positif post vacances et je rentre à l'instant en étant encore plus dépité... Tout ca renforce mes croyances qu'avoir une copine c'est très difficile et donc la prochaine je vais surement faire une obsession amoureuse dessus pour la 3eme fois...

Avez vous des solutions à proposer ? Je n'en vois pas, j'ai l'impression de tourner dans cette boucle depuis des années. Je n'en vois pas la fin.

Je suis un ancien éooorme timide donc je connais ça.

J'applique une petite stratégie : je me dis " Rien n'est pire que le "non" qu'on pourrait recevoir en demandant sa copine en mariage " --> du coup je relativise tous les refus, je suis nettement plus décontracté lors des interactions, ...

Autre astuce : je me dis que si ça fonctionne c'est chouette et on verra où ça mène (donc pas de plan pré-établi), et que si ça foire ça fera une histoire à raconter.

Troisième astuce : " C'est en forgeant qu'on devient forgeron " --> tu développes ta répartie, tu combats ta peur de l'abordage et du regard de l'autre, ... --> beaucoup de compétences utiles et intéressante dans la vie à développer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien vu le 21.08.19, 19h52 par Perlambre
- no pain, no gain -
[url=www.south.brusselslair.com/]Membre du lair de Bruxelles[/url].

Tes solutions me parraissent un peu superficiel, j'ai l'impression que si j'ai honte de moi c'est parceque la fille peut avoir un meilleur male (mieux dans son job, mieux dans ses pompes, plus d'argent etc en gros bien dans sa vie qui en découle de la confiance en lui qui attire automatiquement sans faire d'effort) au dessus de moi dans la hierarchie sexuel.

Aujourd'hui j'ai eu 2 occasions mais j'ai pas été voir les filles, pourtant mon estime de moi était en meilleur état mais j'ai toujours peur qu'elle me trouve stylé visuellement mais une fois que je vais parler et montrer mes émotions qu'elles vont montrer des signes de désintérêts non verbaux.

J'ai abordé une fille qui me plaisait ce soir, j'étais dans le tram et je l'ai surprise en train de me mater, donc quand elle est sorti je suis aller la voir et elle s'est meme pas arrêter quand jlui ai dit "excuse moi".

J'capte plus rien, j'avoue j'ai pris un coup la j'étais re motivé et tout mais c'est le deuxieme rateau

Tu as remarqué qu'elle te matait comment ? Quels étaient les indicateurs d'intérêt ? Car dans les transports en commun on regarde un peu partout (donc nulle part)...

Parfois/Souvent ce n'est pas contre toi le refus mais juste une question de mauvais timing (peut-être qu'elle a une activité prévue et qu'elle est en retard --> je fais pareil si je dois aller au sport, je suis expéditif), peut-être qu'elle a des soucis ou du boulot qui l'attend en rentrant, ... Il ne faut pas prendre les refus personnellement.

J'ai aussi l'impression que tu pars avec des a priori négatifs et que du coup tu démarres avec un handicap... :-s
- no pain, no gain -
[url=www.south.brusselslair.com/]Membre du lair de Bruxelles[/url].

ba elle était assise devant moi mais pas pile en face une rangé décalée, et je regardais sur ma droite et je tourne le regard sur la gauche et je vois qu’elle me fixe dans les yeux et elle retourne sur son tel et ca 2 fois.

Il faisait noir aussi et c’était pas une rue sécurisante peut etre mais bon je savais pas quoi dire après le excuse moi j’allais pas dire « allo ! arrete toi » en mode forceur d’autant plus que le tram était encore à quai et les gens pouvaient voir / entendre.

Tu penses quoi par a priori négatifs ?

Je pense que la drague de rue ne fonctionne pas avec moi quand les filles me plaise, ca peut marcher que sur celles qui ne m’intérésse pas.

En plus avec le contexte actuel des féministes j’ai vraiment des doutes sur cette méthode c’est pour ca que je me force pour vérifier.

Quitte à me répéter, tu devrais à mon sens prendre ton problème par l’autre bout.

Tu me sembles suffisamment construit pour que cela ne prenne pas dix ans d’efforts et que ça paye même assez rapidement.

Pourquoi ne pas commencer par te construire une vie sociale riche, avec des activités (sportives, culturelles, associatives) prenantes ?

Je gage que tu rencontreras alors plus de meufs et que tu auras plus d'opportunités. Et si la cela ne suffit pas à trouver le genre de nanas qui te plaît ou à vaincre ta timidité ou ta crainte du regard des autres, alors là tu envisageras le NPU et le SPU ou les SDR ?

J’y vois des avantages énormes :

- tu construis du durable et ton « bonheur » et ta confiance ne dépendent plus du regard supposé d’une nana ou d’un mec.
- si tu séduis, alors tu proposeras à la nana un mec solide et confiant, bien entouré (=socialproof). Ce qui devrais lui donner envie de s’investir.
- en cas de rupture ou de râteau, bah tu continueras à kiffer ta Life.
- le NPU (je peux pas parler du SPU, j’ai jamais pratiqué) c’est 100 fois plus efficace avec une paire de potes ou de copines, maqué(e)s ou non.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

J’ai rejoins une école privé en 4e année donc je suis avec une classe qui se connait depuis 3-4 ans. Je délire avec eux etc mais je n’arrive pas à m’intégré, ils m’ont invité 1 fois en soirée et c’est tout plus jamais alors qu’on avait bien rigolé.


Je n’ai jamais eu de social proof solide enfin si pendant mon bts mais c’était y’a longtemps donc si tu veux je n’ai absolument plus aucune envie d’en chercher un. J’ai passé tellement de temps seul entre temps que ca m’a changé.

C’est un peu pareil avec les filles j’ai accumulé tellement de haine / frustration que je pense que je vais lacher l’affaire.

Concernant le sport, c’est pas trop ma tasse de thé, j’en ai testé pleins mais les seuls qui me plaisent sont des sport qu’on peut pas pratiqué souvent (snowboard, surf). Je n’ai jamais croisé de filles dans ces sports car c’est des sports de solitaire.

Ce soir je reviens d’un rendez vous tinder ou on m’a fait un faux plan, en gros on s’était donné rendez vous à une place avec des bars et elle fait style elle comprend pas ou c’est etc. Je prends rateau sur rateau ca fait que renforcé l'idée que je ne suis pas fait pour ca encore plus à 26 ans.

D’ailleur au passage, à cet endroit ou j’ai poireauter pendant 20 minutes il y’avait pleins de jeunes filles et pleins de gens sociable en groupe etc qui s’amuse avec tous le bruits etc j’ai bien vu qu’on était pas dans le même monde et qu’aborder une fille la ba n’a aucun sens en fait.

Bref ca fait 2 semaines que je suis sous anti dépresseur et ca m’aide beaucoup car je ne pleurs plus et je peux avoir plus de recul mais je pense que c’est la sélection naturel qui opère et que les gens comme moi si ils sont rejeter des groupes et des filles c’est qu’il y’a une raison anthropologique et je dois l’accepter.

Yop,

Je me plante peut-être, mais tu me sembles un peu mou, niveau rage.
Déjà, pourquoi tu t'obstines dans la rue? En boite, dans les bars, dans les fêtes, les gens sont plus ouverts. C'est plus facile. Limite, suffit de se pencher et de ramasser ( pas moi, mais j'ai vu faire. )
c’est la sélection naturel qui opère et que les gens comme moi si ils sont rejeter des groupes et des filles c’est qu’il y’a une raison anthropologique et je dois l’accepter.
Si t'as envie de l'accepter, tranche-toi direct les veines mec. C'est plus facile.
Nan, sérieusement, y'a rien à accepter et aucune raison de se résigner. T'as la déprime molle. Injecte un poil de rage là-dedans.

Personnellement, je t'encourages vivement à commencer un sport qui donne un peu de hargne. Une boxe, un truc ou tu donnes et ou tu ramasses.
Et affirme toi. A travers tes postes, tu sembles vraiment pas affirmé. Une personnalité énorme, chiante, agressive, délirante d'amour, anormale ou absurde est toujours plus plaisante qu'une personnalité effacée.

garozk a écrit :
23.08.19
ba elle était assise devant moi mais pas pile en face une rangé décalée, et je regardais sur ma droite et je tourne le regard sur la gauche et je vois qu’elle me fixe dans les yeux et elle retourne sur son tel et ca 2 fois.

Il faisait noir aussi et c’était pas une rue sécurisante peut etre mais bon je savais pas quoi dire après le excuse moi j’allais pas dire « allo ! arrete toi » en mode forceur d’autant plus que le tram était encore à quai et les gens pouvaient voir / entendre.

Tu penses quoi par a priori négatifs ?

J'ai l'impression que tu pars déjà perdant, en mode " Je ne suis pas assez beau/bien ", " Je ne plais pas aux femmes qui m'intéressent ", " Je suis mauvais en drague ", ...

Je pense que la drague de rue ne fonctionne pas avec moi quand les filles me plaise, ca peut marcher que sur celles qui ne m’intérésse pas.

En plus avec le contexte actuel des féministes j’ai vraiment des doutes sur cette méthode c’est pour ca que je me force pour vérifier.
- no pain, no gain -
[url=www.south.brusselslair.com/]Membre du lair de Bruxelles[/url].

garozk a écrit :
06.09.19
J’ai rejoins une école privé en 4e année donc je suis avec une classe qui se connait depuis 3-4 ans. Je délire avec eux etc mais je n’arrive pas à m’intégré, ils m’ont invité 1 fois en soirée et c’est tout plus jamais alors qu’on avait bien rigolé.


Je n’ai jamais eu de social proof solide enfin si pendant mon bts mais c’était y’a longtemps donc si tu veux je n’ai absolument plus aucune envie d’en chercher un. J’ai passé tellement de temps seul entre temps que ca m’a changé.

C’est un peu pareil avec les filles j’ai accumulé tellement de haine / frustration que je pense que je vais lacher l’affaire.

La séduction ça doit rester quelque chose de léger, comme un jeu, ça doit se sentir quand tu abordes avec ces sentiments négatifs en toi.

Concernant le sport, c’est pas trop ma tasse de thé, j’en ai testé pleins mais les seuls qui me plaisent sont des sport qu’on peut pas pratiqué souvent (snowboard, surf). Je n’ai jamais croisé de filles dans ces sports car c’est des sports de solitaire.

Le sport que tu pratiques doit être fait avant tout pour te sentir bien dans ton corps et dans ta tête, les filles sont la cerise sur le gâteau.
Volley ? Water-polo ? Foot ? Basket ? Fitness ? Plutôt sport collectif ou individuel ? Rien ne te tente ?


Ce soir je reviens d’un rendez vous tinder ou on m’a fait un faux plan, en gros on s’était donné rendez vous à une place avec des bars et elle fait style elle comprend pas ou c’est etc. Je prends rateau sur rateau ca fait que renforcé l'idée que je ne suis pas fait pour ca encore plus à 26 ans.

Ça arrive et c'est chiant mais il ne faut pas se formaliser, derrière un écran les gens ont parfois des comportement irrespectueux, c'est plus facile que dans la vie vraie.
Ne le prends pas personnellement, et dis-toi qu'une personne qui agit de la sorte alors qu'elle est dans une période de séduction (où elle montre donc ses bons côtés & co), alors comment ce serait quand il y a plus d'intimité ou en couple...


D’ailleur au passage, à cet endroit ou j’ai poireauter pendant 20 minutes il y’avait pleins de jeunes filles et pleins de gens sociable en groupe etc qui s’amuse avec tous le bruits etc j’ai bien vu qu’on était pas dans le même monde et qu’aborder une fille la ba n’a aucun sens en fait.

Bref ca fait 2 semaines que je suis sous anti dépresseur et ca m’aide beaucoup car je ne pleurs plus et je peux avoir plus de recul mais je pense que c’est la sélection naturel qui opère et que les gens comme moi si ils sont rejeter des groupes et des filles c’est qu’il y’a une raison anthropologique et je dois l’accepter.

C'est de la grosse connerie ça ! :-D

Quand j'étais plus jeune j'étais le méga introverti, qui s'habillait mal, boutonneux, du mal à l'école (beaucoup de travail pour réussir moyennement), parler en public était ma hantise, ... donc je ne partais pas " gagnant ". J'étais juste sportif (mais ça ne servait à rien car le mental n'y était pas).
J'ai eu mon premier roulage de pelles à 20 ans et mon premier rapport sexuel à 21 ans. Donc pas le gros séducteur ! :-D

Vers 22-23 ans j'en ai eu marre donc je me suis boosté : travailler en extra pour augmenter mon pouvoir d'achat et m'acheter des habits qui me vont mieux (pas spécialement plus chers), faire des études high level, augmenter ma répartie, me forcer à aborder pour vaincre la peur du râteau et du regard de l'autre, être à l'aise en toute situation, lire sur le développement personnel et les interactions sociales, ...
Après j'ai une belle gueule et un physique correct. Pour la gueule je n'y peux rien (quoique l'hygiène dentaire, pas trop de cig, ...), pour le physique je m'entretiens beaucoup (car j'aime les restos et faire la fiesta) et je suis fan de sport.
Mais passé un certain âge le physique aide mais ne fait pas tout, loin de là. Ce qui joue c'est ton état d'esprit : adaptation, combativité, force morale, fun, optimisme, persévérance, ...

Comme je dis souvent à mes potes qui ne comprennent pas trop comment je fais pour tenir le rythme : " La vie est un buffet, il suffit de se lever pour se servir " mais encore faut-il vouloir se lever et accepter faire des sacrifices (qui n'en sont pas réellement puisque c'est pour aller vers un mieux).

J'ai travaillé dans le social pendant 5 ans et là j'ai vu des cas où il n'y a pas trop de moyens dès le départ (la naissance) pour s'en sortir (parents violents, aucun soin médical, pas d'argent, vivre à 6 personnes dans un appart de 50m², parents qui ne parlent pas FR, filles enceintes à 16 ans, ...) et à part si tu viens de ce genre de milieu, il y a toutes les chances pour pouvoir t'élever.

LA SOLUTION : avoir le mojo, analyser là où le bât blesse actuellement, se fixer un objetcif à long terme et des objectifs intermédiaires, et travailler. Il n'y a pas de secret.
- no pain, no gain -
[url=www.south.brusselslair.com/]Membre du lair de Bruxelles[/url].

Salut Garozk,

pas mieux que mes camarades plus haut, tu broies du noir et ça se ressent dans toutes tes interactions, donc tu te fais rejeter, donc tu broies du noir...cercle vicieux dont tu ne te sortiras pas si tu n'entreprends pas une démarche holistique, c'est à dire agir sur le contexte global pour te sentir mieux et attirer des gens. C'est une démarche qui est longue, difficile et dont tu verras les effets petit à petit, mais c'est beaucoup plus efficace que d'aller chercher une motivation extrinsèque, le coup de chance qui n'arrive jamais.

Qu'est ce que tu aimes dans la vie et que tu as envie de partager? Qu'as tu à apporter à quelqu'un, à quoi rêves-tu quand tu es seul chez toi avant de dormir? Avant de penser à draguer (et - avis personnel - surtout pas dans la rue, c'est un truc de gros creep à fuir d'urgence), pense à te construire une vie qui te plaise, SEUL.

Ne dis pas "mais sans une moitié je ne sais rien faire", tu es quelqu'un d'entier, pas 1+1 = 1 mais 1+1 = 3 (je ne sais pas si je suis clair).

Fais ce qui te plais, ce dont tu as envie, laisse toi porter, pars à l'aventure, et comme dirait Marcelo Bielsa, "sois protagoniste". Prends du temps pour réfléchir au sens que tu veux donner à ta vie, inspire toi des gens.

Déjà, ça te permettra d'ouvrir tes horizons. Ensuite, tu verras que tu attireras les choses positives sans même chercher à les obtenir, tu deviendras plus réactif et tu sauras saisir les bonnes opportunités, tu deviendras léger et fun, et c'est cet état d'esprit qui te permettra d'avoir une vie sociale active et des rencontres à foison.

Je suis de plus en plus sociable, je fais meme rire mes collegues et potes de classes mais rien de plus, ils ne m'invitent pas aux soirées etc... Et a chaque fois que par exemple je les entends dire "ouais on fait tel ou tel truc" ca fait resurgir des blessures de rejet et je me sens mal car ils savent très bien que je suis chaud pour sortir et ils m'invitent pas.

La semaine derniere j'ai été à un evenement fb avec une dizaine de personne que je connaissais pas mais dans les filles y'en a vraiment aucune qui me plaisait entre la grosse ou la libertine qui te raconte qu'elle baise avec tout et nimporte quoi j'ai préféré passer mon tour.

En ce moment au campus y'a pleins de filles super belles en plus ca me frustre encore plus mais je préfère pas aborder à l'école car je suis sensible et j'ai pas envie de mélanger vie amoureuse et vie pro.

Ca fait 10 ans que je réfléchi a ce que je veux faire de ma vie, j'en ai assez si tu veux. J'ai essayer pleins de sports pleins de trucs différents vécu des trucs cool et moins cool. La j'ai pour objectif de terminer ma dernière année d'étude mais en attendant ca fait 2 ans que j'ai pas toucher de filles et je deviens complétement barge.

Tes collègues/potes ne se rendent peut-être pas compte que tu as envie de les rejoindre dans leurs soirées... et toi es-tu force de proposition du genre "et si on faisait cà ce soir, demain, le week-end prochain ?

Pour ton événement fb, il y avait une dizaine de personnes inconnues. Pourquoi ne pas partir avec la simple idée de passer un bon moment, de rencontrer du monde ? Pourquoi cataloguer les filles comme pas intéressantes parce que "grosses" "libertines" ? Que ce ne soit pas ton truc ok mais c'était l'occasion de te montrer sociable avec les présents, garçons ou filles. Passer ton tour est ton droit mais c'est la meilleure façon de rester seul et surtout d'être transparent. Et les gens transparents personne n'a envie d'eux, surtout s'ils jugent sans prendre la peine de créer du lien. Et créer du lien ce n'est pas chopper, c'est se donner l'opportunité d'agrandir son cercle pour éventuellement rencontrer une jolie fille de ce cercle.

Et pourquoi ne pas aborder les filles de ton école qui te plaisent ? Proposer un café n'engage à rien et ne remet certainement pas en cause la réussite de ta dernière année. Et partager un café ne signifie pas non plus vie amoureuse...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Yep ! :) le 19.09.19, 00h06 par Jalapeno
  • [+1] 100% d'accord le 19.09.19, 16h58 par The_PoP

Comme Perle... Si l'on ne te propose rien, pourquoi ne pas toi leur proposer quelque chose de simple ?

Il faut souvent donner, et montrer l'exemple en relations humaines.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Je rejoins les autres sur la prise d'initiatives et l'affirmation de sois. Affirme toi. Invite-toi. Invite les gens. Si tu vas pas vers l'autres, faut pas t'attendre à ce qu'il vienne à toi. Sinon :
ca fait 2 ans que j'ai pas toucher de filles et je deviens complétement barge.
T'as envie de baiser ? Genre, animalement, t'as envies ou pas trop ?

j'ai proposé une sortie plage / Lac cette après midi, personne voulait sauf un mec qui m'a également mis un faux plan.

Animalement non car tous les plan culs que j'ai essayé je n'y prenais aucun plaisir donc je pense avoir besoin d'un feeling malheureusement.

Je me demande si j'ai pas un trouble de la personnalité borderline, tout le monde me fuit comme la peste.

Les filles de mon école ne sont pas intéréssé par les mecs comme moi, c'est full ecole de commerce / pub. Elles cherchent des mecs normaux qui ont des potes et qui se bourrent la gueules car c'est trop le fun

Je pense que tu renvoies une image d'un mec bizarre. Et ce n'est pas très grave en soi. Ça m'arrive aussi jusqu'à aujourd'hui personnellement. Et c'est parce que je n'ai pas les mêmes références et les mêmes "délires" que les autres.

Tu es sur la bonne voie. Tu as juste besoin d'un "calibrage", c'est à dire, être conscient de ce que tu peux et veux montrer aux autres de toi même pour passer de: "Ce type est bizarre, fuyons le! " à, "ce type est mystérieusement drôle et sympathique. "

Déjà il faut y aller étapes par étapes. Commence par être souriant et accueillant. Ne rentres pas dans les débats stériles, écoutes les autres autant que tu parles, trouves ta place dans le groupe. Ignores dédaigneusement ou remets à leur place les gens qui se moquent de toi ou qui sont hypocrites avec toi. Aies de l'amour propre et de la dignité, ne te laisse pas marcher dessus. Bien sûr, il faut savoir être conscient de quand les gens rient avec toi et quand les gens rient de toi, ne tombe pas dans la paranoïa!

Fais des choses que tu aimes en groupe et garde une attitude ouverte. Continues d'observer et de tester le calibrage. C'est de plus en plus facile avec le temps.

Sois sincère mais bienveillant. C'est comme ça que tu arriveras à te faire des amis. Ne cherches pas à plaire à tout le monde, fais ce qui te plais toi puis ouvres ton univers aux autres dans la limite de ce qu'ils peuvent accepter. Ouvres toi sincèrement aux autres aussi, ne fréquentes pas des gens avec qui tu n'as pas d'atomes crochus, que tu méprises ou que tu n'aimes pas.

Commences par ça. Garde une attitude décontractée. Plus tu es frustré et en demande, plus les gens vont te fuir.

Continues d'aborder les femmes et de tester ce qui marche et ce qui ne marche pas. Souviens toi que tu pars de loin, sois patient avec toi même et avec les autres. Courage, ce n'est pas facile mais ça en vaut le coup! Tu es sur la bonne voie, restes confiant et palie à ta frustration autrement en attendant: sport, activités artistiques, lecture, clubs divers, danse...

petite update :

Je me suis remis à la boxe c'est vrai que ca me fait du bien. Je prends soin de moi, je mange bien et je pense être pas dégueu physiquement (6 -7/10). J'ai réussi a me faire inviter 2 fois par des gens de ma classe mais ca ne donne pas grand chose, deja les filles présentes aux soirées ne sont pas intéressées ou vraiment pas dans le meme délire. J'ai aussi installé les applications tinder et co mais j'ai l'impression que c'est encore pire que la rue niveau retour sur investissement.

Vous avez d'autres conseils ? je pense avoir un peu tout tester la...

Répondre