ma collègue mariée ambiguité puis distante

Note : 5

le 17.08.2019 par poloi

7 réponses / Dernière par poloi le 06.01.2020, 09h34

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour. J'aimerai avoir quelques avis et conseils.

Depuis plusieurs moi, je me suis rapproché d'une collègue. Elle est en couple avec enfant et moi célibataire. Au fil du temps, la relation est devenu ambiguë. C'est elle qui prend toujours l'initiative pour se parler ou se voir.
Au début, on a juste déjeuner ensemble le midi, c'est devenu de plus en plus régulier. Puis on s'échange des sms presque tous les soirs après le travail. Elle me dit que je lui manque quand je suis absent au travail, elle me demande de rever d'elle. Elle vient me voir à mon poste (6/7 fois dans la journée) pour rien, elle me demande de prendre nos pauses ensemble, de l'attendre le soir pour partir du travail ou on peut rester 20/30min à discuter sur le parking. Elle met des choses dans mon casier (message, origami....). Au mois de mai, nous avons fait un peu de course a pieds le vendredi soir après le travail. Elle est même rester une fois chez moi manger, rentrant chez elle que vers 21h/21h30 alors qu'on finit le travail à 19h.
Fin juin, j'ai reçu un sms ou elle me disait je t'aime et que je devais envoyer ce sms à d'autres personnes (comme une chaine de sms).
Puis un jour je reçois un autre sms ou elle a besoin de me parler. Ca fait un moment qu'elle veut m'en parler mais n'y arrive pas. Elle vient donc chez moi (un jour ou je ne travaille pas). Elle dit que c'est pas facile à dire et me demande comment je vois notre relation. Je répond que pour moi il n' y a pas d'ambiguïté, je sais qu'elle est en couple... Je demande à mon tour comment elle voit cela. Elle hésite, cherche un peu et répond que son conjoint est très jaloux et que cela serait plus simple si j'étais homo. Depuis cela, plus de sms, plus de choses dans le casier. Elle est différente au travail par rapport à avant cela. Elle m'évite clairement.
Je précise aussi que plusieurs fois (surtout au début), je lui avais dit que je ne mélangeais pas travail et privé.
Je suis perdu. Les sentiments envers elle sont là. J'essayais de les cachés mais cela est de plus en plus difficile. Tout cela me perturbe beaucoup. Pourquoi se préoccupe-t-elle de mes eventuels sentiments envers elle alors que je lui deja fait comprendre que je ne mélangeais pas le boulot et les relations avec collègue. Ressent-elle quelque chose envers moi. Que faire ?

Ressent-elle quelque chose envers moi ?
D'après ce que tu racontes, ça semble assez évident.
Mais tu l'as éconduit et vu la situation (collègue, en couple et avec enfant), c'était sans doute le meilleur choix, même si ce n'était pas facile.
Je dirais : garde le cap et passe à autre chose. La relation devrait redevenir simplement amicale avec cette collègue d'ici quelques temps.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 18.08.19, 19h42 par The_PoP

Remercie-toi! Tu as évité un gros merdier. Si elle n'est pas contente de sa relation de couple, qu'elle règle ses problèmes avant. Ca donne l'impression qu'elle cherche à sauter dans une nouvelle relation et d'abandonner celle qu'elle a qui ne lui convient pas.
Et toi comme tu n'as qu'elle qui te tourne autour de toi, bah tu te prends la tête. Si tu avais le choix des filles, tu en prendrais une avec moins ou pas de problèmes.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 18.08.19, 19h42 par The_PoP
  • [+1] Pertinent le 02.01.20, 07h28 par Onmyoji
Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

Philippe Noiret

C'est sur que si elle cherchait autre chose, je l'ai "refroidit". J'essayais pas trop montrer cela au travail. Tous les sentiments se sont mélangés.
Nous sommes pour encore 1 semaine, ce qui est arrivé au bon moment. On verra comment cela va se passer au retour des vacances.

Draguer au boulot est déjà compliqué en soit si on a un minimum de valeur morale (je suis dans le même cas) mais si en plus elle est mariée, tu t’avances au-delà de grandes difficultés.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 02.01.20, 07h39 par Onmyoji

Je ne suis pas certain qu'elle ait eu des sentiments.
Peut-être que son mari jaloux a eu vent de votre relation et qu'elle était sortie des clous en toute bonne foi. Que le "plus simple si tu étais homo" était dans ce cas par rapport à son mari.
C'est peu probable mais ça existe, des gens solo n'ont jamais été confronté à une relation amicale forte et qui se comportent de manière un peu amoureuse dedans.

Dans tous les cas, attends de la revoir, et dis lui que sans vouloir la mettre dans une mauvaise situation tu aimerais en discuter avec elle.
Et une fois dans cette discussion dis lui qu'elle t'a parlé de son mari, mais pas de ses propres sentiments dans l'absolu. Et que ta réponse voulait juste lui montrer que tu ne lui mettais pas de pression parce que tu sais qu'elle est en position délicate et que c'est à elle de gérer cette relation, pas de faire des choses "pour toi". Et ta réponse ne signifiait pas que tu n'as aucun sentiment ou désir d'être avec elle.

Au minimum ça devrait libérer les non dits.
Mais attention à toi. Effectivement c'est une situation dangereuse.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 02.01.20, 16h57 par Alniyat
Ceci n'est pas une citation inspirante

Salut :)


Bon... perso je ne la sens pas, la situation avec ta collègue. J'ai peut-être tort, je ne la connais pas, et on n'a qu'un aperçu, à travers ta version. Je vais m'en expliquer.

Son attitude ne me parle pas favorablement, en tout cas.

Je crois qu'à la place du mari, je me sentirais offensée. Il ne s'agit pas du fait que ma moitié puisse avoir des amitiés du sexe opposé, ça pas de problème. Mais là, on parle de quelque chose d'intime, de quotidien, de confidentiel, voire de fusionnel. Une relation très privilégiée, pas une simple relation de collègues ou même d'amis. Entre les "je t'aime", les "s'il te plaît rêve de moi", les petits cadeaux... elle est super ambiguë. Tu m'étonnes que le mari soit jaloux... Vous ne vous comportez pas comme des partenaires sexuels ou des amants, mais comme des amoureux, ce qui est peut-être encore pire pour lui, s'il aime toujours sa compagne. Disons-le franc, vous êtes comme des amoureux platoniques. Mais les sentiments et le lien sont là, même sans sexe.

Pour ma part, j'ai deux interprétations à son attitude. Je n'aurai pas la prétention de dire que ce sont les seules possibles, mais les voici :

1) [hypothèse la plus défavorable] elle t'aime bien. Mais en fait, elle ne t'aime pas vraiment pour toi et elle n'est pas totalement amoureuse, même si elle se comporte comme elle l'était (ou peut-être qu'elle se berce de l'illusion de l'être mais que cette illusion prendrait fin si vous vous mettiez REELLEMENT ensemble). Peut-être que son couple s'est terni avec le temps et que votre relation lui permet de se "rééquilibrer".
Parce qu'en fait, elle et toi, à l'exception de la vie commune et du sexe, vous partagez TOUT LE RESTE. Pour la vie commune, l'éducation de la progéniture, la sécurité (et peut-être le sexe aussi ?) elle a son mari. Pour ce qui est de se sentir appréciée, courtisée, entourée, écoutée, elle t'a toi. Complicité, confidences, présence, attentions, petits cadeaux, moments passés ensemble, etc. Tu sembles jouer un peu le même rôle valorisant et romantique qu'un petit ami de lycée auquel on rêvasse le soir en regagnant son foyer et avec qui on peut échanger des SMS farcis de petits coeurs pour se sentir émue, aimée et amoureuse. Tu as peut-être réveillé chez elle un côté fleur bleue, en émoi et émotif qu'elle n'a plus, comme beaucoup de femmes en couple depuis longtemps, l'occasion d'exprimer avec celui qui partage sa vie (et sa baraque et ses factures, et beaucoup d'autres choses franchement tue-l'amour, alors que toi... tu incarnes l'Autre, l'Aventure, le Mystère, enfin, pour l'instant).
Peut-être qu'elle n'a jamais eu l'intention de se diriger vers une "vraie" relation amoureuse avec toi, et qu'elle voulait juste combler un besoin narcissique, celui de se sentir aimée/courtisée/privilégiée etc. à travers toi. Mais qu'au fond elle est très bien sur cet équilibre qui repose sur le fait de jouer avec deux hommes en même temps. Il y a ce qu'elle a avec son mari, et ce qui lui manque avec son mari, mais que tu lui permets de combler, et au final elle est très bien comme ça, l'équation est complète, elle n'a aucun intérêt à éliminer l'un de vous de sa vie. Epouse et mère, pour l'un, amoureuse, pour l'autre, elle se sent dans la plénitude, tout baigne.
Dans cette hypothèse (la plus perfide), peut-être que ta mise au point sur ton refus d'aimer une femme mariée l'aura fait déchanter dans son narcissisme et qu'elle se cherche (d'où éloignement) une autre cible à laquelle elle puisse rêver, envoyer des petits mots, etc.

2) elle a développé des sentiments amoureux sincères pour toi. ET elle envisage d'avoir une vraie relation avec toi. Simplement, avant "d'assumer", elle a voulu avoir ta position sur la question.
A partir de là je peux imaginer trois choses :
a) elle voulait d'une relation extra-conjugale avec toi. Comme ça, elle aurait eu TOUT ce qu'elle a déjà en 1) (courtisée, chouchoutée etc.) avec l'option sexe et déclarations d'amour passionnées en plus, ainsi que tout le piquant d'une aventure érotique. Et le mari pour la sécurité. Double confort.
Comme tu lui as fait comprendre que pour toi les femmes mariées c'était niet, si tel était réellement son projet, peut-être qu'elle a laissé tomber l'idée de t'en parler de crainte de se prendre un râteau ou un rappel à l'ordre moral, et/ou s'est ensuite éloignée pour faire le deuil de ses espoirs/sentiments déçus.
b) elle a mis, ou presque, "cartes sur table" avec toi pour voir ce qu'elle pouvait espérer de ton côté (liaison amoureuse, etc.), tu lui as fait comprendre que c'était pas possible. Mais peut-être que le fait de se rapprocher aussi brutalement, plus près qu'elle ne l'a jamais fait, de la possibilité de tromper son mari, lui aura fait prendre conscience d'un coup, indépendamment de ta réaction, que ce n'est PAS ce qu'elle veut au fond, que tu l'as fait rêver etc. mais qu'au fond ce qui compte pour elle, c'est son mari, la stabilité, etc. Elle est peut-être maintenant dans les remords, dans le "oh mon Dieu, dire j'ai failli demander à cet homme s'il voulait être mon amant, et tromper mon mari, mais bon sang, qu'est-ce qui m'a pris ??? heureusement qu'il n'était pas partant, j'aurais pu faire une belle bêtise" [d'où sa prise de distance, qui peut refléter aussi un profond malaise de conscience vis-à-vis d'elle-même].
Ca peut très bien arriver d'être fasciné par une personne extérieure à son couple, de se croire sincèrement épris, et qu'un événement (en l'occurrence, ce serait ta fin de non-recevoir après qu'elle t'en ait PRESQUE parlé) fasse prendre brutalement conscience qu'on croyait vouloir... mais qu'en fait on ne voulait pas vraiment.

c) tu es très important pour elle et elle aurait pu sincèrement envisager une histoire d'amour EXCLUSIVE avec toi. Quitter son mari, etc. Mais, avant de prendre un tel risque, elle a voulu savoir si le jeu en valait la chandelle et si ses sentiments étaient réciproques. Pensant peut-être que "non", au vu de ta réponse, elle choisit de se faire une raison et de rester "par défaut" avec son mari (parce que bon, divorcer, entre la maison, les gamins, le deuil de toutes les petites habitudes, le coup de massue sur le niveau de vie, etc., c'est quand même bien casse-pieds... et puis, même si elle n'est plus amoureuse de son mari, elle a peut-être toujours de très forts sentiments pour lui).

Bon, et pour "que faire suivant les cas de figure", je ne suis pas très optimiste :

Situation 1) : fuis. Mais vraiment ! Ce genre de personne peut te faire mariner indéfiniment juste pour conserver tout ce côté narcissique et excitant de l'aventure sentimentale (même platonique). Si tu es suffisamment amoureux, harponné, elle peut te garder sous le coude des mois durant en te donnant habilement de faux espoirs. Espoirs qu'elle ne réalisera jamais, car elle perdrait ainsi son statut d'idole, condition première d'une satisfaction narcissique. Et comme elle ne pourra jamais assouvir le manque créé en toi par sa position inaccessible, tu peux rester bloqué, à fantasmer sur elle, et peut-être à avoir du mal à t'intéresser à d'autres femmes plus disponibles parce que celle-là sera coincée dans ta tête comme étant l'Amie de coeur, la Confidente, etc. Tu serais disponible pour elle, un peu comme un chevalier pour sa belle, mais ce ne serait pas réciproque.

Situation 2) a) : à toi de voir si tu veux être l'amant d'une femme mariée. Je ne suis pas là pour juger ton choix, tu fais ce que tu veux. Mais attention à peser TRES soigneusement le rapport coût/bénéfice d'une aventure où tu pourrais laisser de sacrées plumes. Déjà, prends en compte le fait que tu es bien engagé sentimentalement et que ce n'est pas qu'une attirance physique... Tu devrais assumer le fait d'aimer une personne qui passe l'essentiel de ses week-ends en famille sans toi, partage son lit et sa salle de bains avec un autre homme (si tu n'es absolument pas jaloux tant mieux ; si tu l'es ne serait-ce qu'un peu, bon courage, car ton imagination et tes sentiments vont te torturer sévèrement), ne peut te voir qu'en cachette (en plus, son mari a déjà des soupçons). C'est une position très très difficile que celle de l'amant/la maîtresse quand on est sincèrement amoureux... Serais-tu prêt à te plonger dedans, avec tous les risques de casse émotionnelle que ça comporte ?

2) b) Si elle s'est "réveillée" d'une éventuelle illusion amoureuse qu'elle s'est construite - elle pouvait tout à fait être sincère, et puis se rendre compte aujourd'hui qu'elle s'est menti à elle-même -, laisse tomber. Même si tu lui déclarais tes sentiments et redoublais d'attentions, tu ne pourrais pas la convaincre. Parce que ce qui se sera passé (une forte idéalisation amoureuse sur quelqu'un qu'elle ne connaît pas bien, suivi d'un vol en éclats de cette cristallisation fragile), ce ne sera même pas entre toi et elle, mais entre elle et elle - entre ses frustrations et sa résignation, son idéalisme et son réalisme (et peut-être que si tu n'avais pas été là, elle aurait vécu le même type de fascination pour une autre personne, à cette phase de sa vie, de son couple). Elle n'aura pas renoncé à toi de ton fait, mais simplement parce qu'au terme d'un duel entre deux moitiés d'elle-même - d'où tu étais absent du début à la fin sans le savoir -, la moitié défavorable à une relation avec toi aura écrasé l'autre. Et ça... ce serait peine perdue que tu essaies de faire quoi que ce soit. Tu es vaincu d'avance.

2) c) le cas le plus "favorable" (= elle t'aime, elle est sincère, elle est prête à se mettre en couple avec toi et seulement avec toi) : tu peux tenter, si tu l'aimes. Mais, mais, MAIS. Là encore fais très attention à toi.
Je ne sais pas comment se passe son mariage, ni depuis combien de temps elle est en couple, mais il est très fréquent dans un couple qu'au bout d'un certain nombre d'années l'un des conjoints, insatisfait, se mette à lorgner ailleurs. Cela donne parfois lieu à des rêveries très intenses et passionnelles, mais après, ce n'est pas parce qu'on éprouve de tels sentiments (parfois exacerbés par l'idée de la trahison, l'interdit, l'impossible) qu'ils vont persister une fois que l'histoire aura pris forme et surtout perdurer.
Pose-toi la question de ce que vous partagez réellement ta collègue et toi : vos points communs, vos complémentarités, vos compatibilités ? Penses-tu que c'est assez solide pour tenir sur la durée et vous rendre heureux tous les deux ? (et peut-être que ça l'est, hein !) Sachant qu'à moins que son mari soit vraiment une enflure, il est très possible qu'elle éprouve aussi, si elle le quitte "pour toi", de gros scrupules de conscience et de gros regrets qui risquent de jeter de lourdes ombres sur une relation débutante. Sachant aussi que c'est une femme avec un passé, qui a des enfants (autres paramètres à prendre en considération quand tu envisages la suite).

Il est fréquent aussi après la rupture d'un "vieux" couple que la personne rompant se jette passionnément dans une nouvelle histoire, avec toutes les apparences du grand amour, des grands sentiments etc., et que ça ne dure pas. Parce qu'en fait, la personne en rupture aura essayé, de façon inconsciente, de recréer la sécurité perdue de son couple en s'emballant très vite, en façonnant une passion, une fusion, un ersatz de relation "forte" pour compenser l'énormité de ce qu'elle laisse derrière elle, qui sont en fait illusoires. Et lorsqu'elle se retrouve enfin libre de vivre ce qu'elle voulait vivre, et idéalisait jusque-là car impossible, parfois, elle déchante complètement et revient en arrière.

Enfin voilà, même si vous êtes tous les deux amoureux et que c'est sincère, des obstacles et des embûches il y en a, fais très attention.

Dans tous les cas, attends de la revoir, et dis lui que sans vouloir la mettre dans une mauvaise situation tu aimerais en discuter avec elle.
Et une fois dans cette discussion dis lui qu'elle t'a parlé de son mari, mais pas de ses propres sentiments dans l'absolu. Et que ta réponse voulait juste lui montrer que tu ne lui mettais pas de pression parce que tu sais qu'elle est en position délicate et que c'est à elle de gérer cette relation, pas de faire des choses "pour toi". Et ta réponse ne signifiait pas que tu n'as aucun sentiment ou désir d'être avec elle.

Au minimum ça devrait libérer les non dits.
Mais attention à toi. Effectivement c'est une situation dangereuse.
Entièrement d'accord avec cette suggestion d'Onmyoji. Peut-être que les non-dits te tracassent et que tu as besoin d'éclaircissements pour avancer. Et si oui, tu peux les lui demander de cette façon. Mais fais (comme l'ont dit tous les autres) très attention à toi.

bonjour, de retour après quelques mois.

Nous avons repris une relation plus classique. Elle me cherche moins: J'ai du avoir 1 ou 2 fois dans chose des cadeaux, quelques sms (pour les fêtes ou pour mon anniv), quelques tête tête le midi, rien de comparable avec ce qui se passait.
Mais des fois c'est redevenu étrange, par exemple, un jour je ne travaille pas, elle vient me voir pour m'apporter une part de gâteau qu'un autre collègue avait fait pour son anniv. Elle est resté 2 min, le temps de me donner cela. Suite à des soucis de voiture, elle s'est proposé de venir me chercher pendant plusieurs jours....
En dehors de ça, c'est assez calme comparer à avant.
Pas sur que son conjoint soit au courant de tout cela. Et puis pour revenir à ce qui s'est passé, entre le temps ou elle passe des soirées chez moi et manger, et le jour où elle est venu me parler, il se passe presque 2 mois. Donc si ca convient pas son conjoint, jalousie, elle continue pas d'être aussi proche.
Bref, on est revenu dans une relation plus normale, même si on en a jamais reparlé, mais il est clair qu'elle a pris de la distance.

Répondre