Suis-je fichu ?

Note : -6

le 18.08.2019 par 1m68maisDeter

8 réponses / Dernière par Hydrogene le 31.12.2019, 17h56

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour à tous, je viens d'avoir 18 ans et autant que je sache j'ai toujours été plus ou moins malheureux dans ma vie. Surtout dans mes relations, d'après mes souvenirs toutes les rares relations et expériences que j'ai pu vivre n'ont été qu'échecs et affliction. En fait, les relations humaines en elle-même sont pour moi une souffrance... Mis à part tous mes problème d'ordre psychologique et physiques qui me donnent un handicape avant même d'envisager d'améliorer ma condition je n'ai littéralement jamais eu l'opportunité de pouvoir changer les choses car j'ai passé toutes mon adolescence enfermé dans ma chambre devant mon pc. Par une circonstance bien heureuse, quelques mois avant l'anniversaire de mes 18 ans, mon frère m'a proposé de venir habiter chez lui qui habite dans une grande ville, il a plus ou moins connaissance de mes problèmes et en a profité pour me motiver à passer la cap et à DRAGUER des filles (c'est d'ailleurs de lui que vient l'idée de m'inscrire ici, c'est un ancien dragueur de rue et il m'a parlé de ce forum comme une référence en la matière).

Seulement voila, à peine le cap de "sortir de chez sois" passé une fatalité s'annonce inexorablement : quels sont mes ARGUMENTS ? Pour quelle raison est-ce qu'une fille sortirai avec moi et pas avec les 3500 autres prétendants surement meilleurs que moi ? Je ne me dévalorise pas, je n'essaie pas non-plus de m'apitoyer pour me donner une excuse, au contraire c'est dans l'optique d'une démarche saine que j'essaie simplement de prendre conscience de la réalité des choses et ce recul me permettra d'avoir un regard objectif sur ma situation et sur le fait suivant : je n'ai absolument aucun argument de séduction. J'ai beau chercher je ne trouve pas une seule raison pour qu'une fille s'intéresse à moi. En fait, je trouve plutôt pas mal de raisons qui vont dans le sens inverse :

- 1m68 pour 65kilos de gras (je suis maigre mais j'ai du gras, c'est immonde même moi si je me moquerais de moi)
- Objectivement pas laid mais pas beau gosse non plus (lunettes, gros front, tête random...)
- Phobique sociale, je bégaye au moindre contact avec une fille et impossible d'avoir de répartie
- J'ai pas d'argent, pas d'avenir et je fais rien d'intéressant dans ma vie (mes passions se résument à regarder des animés et à trainer sur des endroits louches d'internet)
- Je suis un gros flemmard et j'ai pas de volonté (sortir de chez moi c'est déjà énormément d'effort)
- Je n'ai jamais connu de fille, jamais un bisou sur la joue ou le moindre contact non-verbal (j'étais amoureux d'une fille en primaire mais elle m'a brisée le coeur comme une merde)

Mais le pire par dessus tout, comble du paradoxe, comme si ma situation n'était pas assez compliquée, c'est que j'ai des exigences. Et malgré ma capacité à mettre de coté mes convictions et ma fierté pour atteindre mes objectifs, malgré toute l'abnégation dont j'ai pu faire preuve dans ma vie je préfère mourrir puceau que de trahir ce principe fondamental chez moi, c'est une questions d'amour propre, je ne peux pas me renier totalement. Impossible pour moi de sortir avec une fille banale ou que je considère moche (bien sur je dissocie les relations purement sexuelles des relations amoureuses se construisant sur le long terme, dans le premier cas je me fiche que la fille soit un peu moins belle, mais pas pour une vrai relation).

Imaginons que par chance (et en faisant abstraction de tous les problèmes ci-dessus) j'arrive à proposer un rendez-vous à une fille :

Déjà j'aime pas parler, je me fiche de sa vie, je veux juste perdre mon pucelage et arrêter de serrer mon coussin machinalement dans mes bras en fantasmant la nuit comme un taré, je me fiche de ses passions, de son taf ou de n'importe quel autre connerie absolument futile à mes yeux. J'y connais rien non-plus en drague et la conversation se résumerait à un long mélange de blancs et de phrases génériques.
Ensuite, imaginons là encore qu'elle soit séduite et me propose de coucher avec elle : je suis gros et moche donc j'aurais honte de me déshabiller et je serais tellement mal à l'aise que je n'arriverais même pas à bander.
Deuxième possibilité : imaginons qu'elle ne veuille pas couché avec moi mais que je lui plaise quand même : que faire ? J'y connais rien moi.

Vous voyez ? J'essaie de me projeter, mais plus je le fais et plus je me rend compte que ça relève de l'extraordinaire.

Suis-je fichu ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 19.08.19, 10h52 par FK

Salut, fichu non, mais il va te falloir trouver le courage de regarder le chemin à parcourir, au lieu de céder à la facilité de décider que tout est perdu d'avance.

Tu pars de zéro ou presque : il va te falloir, si tu en as le courage, te bâtir une vie sociale, de laquelle découleront, avec le temps, une meilleure aisance sociale (c'est un muscle), un réseau de connaissances et donc des opportunités, et surtout, un embryon d'estime de soi.

En vrai la plupart ici ont à peu près la même histoire.

Tu es une graine qui n'a pas germé car enfermé dans ta chambre devant ton pc, tu n'as pas vu et pratiqué la lumière du jour. Qu'à cela ne tienne, beaucoup de mecs se bougent à 18 ans aussi, c'est faisable.

Quant à ton physique, arrête de manger de la merde, fais du sport et habille toi mieux, bonus en charisme et estime de soi assuré.

A toi de jouer mais deso, là tu pourras pas cheater.

Les meufs te deviendront accessibles quand tu auras level up en vie sociale et repris ton apparence en main. Idem pour l'estime de toi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 19.08.19, 10h21 par The_PoP

Si tu penses que t’es fainéant et que c’est comme ça et puis c’est tout bah... effectivement rien ne changera.


Règle simple, si tu ne changes rien à ton fonctionnement, rien ne changera pour toi.


A mon humble avis, et je peux me tromper, mais t’es juste terrifié et flippé a l’idée de l´hypothétique mal que les autres pourraient te faire.

Ce faisant, tu ne vis pas comme tu le souhaiterais. Et tu en souffres. D’un point de vue pragmatique je dirais que ta solution est pire que ton problème. Dis autrement : pour ne pas souffrir de rejet ponctuellement, tu souffres du rejet continu. Préférer échouer directement plutôt que de tenter et de risquer d’échouer. Relativement absurde mais fréquent.


Comme FK l’a écris, t’as 18 ans, et donc la vie devant toi. Tu peux changer, bouger, te réaliser. Mais seulement si tu le décides. Si tu préfères ton auto apitoiement plus sécurisant bah, ce sera juste ton choix.

Simplement aujourd’hui tout t’es encore possible, socialement, professionnellement, amoureusement. Si tu bouges.

Dernier point, effectivement tu es lucide sur un point : D’où tu pars il y a un paquet de choses à régler prioritairement avant d’envisager la séduction sérieusement.
Parce que là tu essayes de courir un marathon en combinaison de scaphandrier sans jamais avoir marche plus de 100m.



Après si tu cherches un échec d’auto confirmation « bah voila j’ai échoué comme je le pensais de toute façon c’est impossible pour moi », bah t’es sur la bonne direction.

PS : si tu t’en donnes un peu de mal, FTS est blindé de journaux de gars qui ont démarré avec le même genre de difficultés et qui se sont juste sortis les doigts du cul avec des résultats bien sympas pour eux. A contrario y a aussi pleins de posts où les mecs n’ont jamais rien changé et ou rien n’a changé pour eux. A toi de voir.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Ce qui est extraordinaire ce serait pas de sortir avec une fille. Mais de continuer à vivre une vie aussi insatisfaisante alors que tu en as conscience.

Ton poids n'est pas une excuse. J'ai connu des mecs qui avaient 10 à 100kgs en trop et qui choppaient avec leur originalité et leur personnalité. Ça veut pas non plus dire qu'ils étaient moches mais tu l'es sans doute pas (et si tu ne te plais pas c'est pas forcément le cas pour les filles).
Ensuite:
Si tu t'intéresses à rien ni personne ça va être compliqué. Si tu t'intéresses pas aux nanas tu peux chopper* mais à la longue ce sera difficile d'avoir une relation avec, et ce que tu veux c'est avoir une petite relation tranquille pour te faire la main doucement. Avoir plein de premières fois stressantes avec des meufs qui peuvent te juger etc vu ton état d'esprit c'est pas le top.
*mais il faut donner le change. Faire semblant. Ce qui est moins satisfaisant que si tu découvres authentiquement quelqu'un qu'il est plaisant de découvrir.

Pour le reste, pourquoi t'es tu enfermé comme ça? Manque de confiance en toi, fuite de problèmes (scolaires, familiaux, de ton milieu ou autres? ) ou juste passion ou absorption par un média?

Trouver la réponse peut aider à trouver comment changer.
Aussi tu as 18 ans. Des études tu peux en faire pour avoir une situation. La fainéantise par contre tu vas pas pouvoir faire avec
Ceci n'est pas une citation inspirante

Salut Deter,

Déjà c'est bien de prendre conscience de cela à 18 ans. Tu as encore toute une jeunesse pour rectifier cela.

Si tu es encore aux études, essaye de te faire des amis selon tes affinités.
Essaye de te donner des défis quotidiens pour briser ces phobies sociales en parlant au caissier, à la vendeuse ou simplement disant bonjour aux voisins de pallier.
Adonnes toi au sport : tu entretiendras ton corps et tu peux faire de nouvelles rencontre (sport collectif c'est l'idéal, voire des sports du genre tennis, badminton, ping pong)
travaille ton mindset car tu te sous-values.
Etablis une hygiène de vie qui passe par des heures de lever/coucher régulières (du moins en semaine)
Acceptes que pour changer, il faudra que TU prennes des initiatives et que ça prenne du temps. Il y aura pas un "déclic" qui changera ta vie en un claquement de doigt. Tu es responsables de ta vie, et de tout changement qui y survient

Et last but not least, ne te compares pas aux autres, mais plutôt au "toi de la veille".

fetichiste a écrit :
30.12.19
tu es fichu
Merci
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Dont feed the troll le 30.12.19, 14h22 par Onmyoji

Seulement voila, à peine le cap de "sortir de chez sois" passé une fatalité s'annonce inexorablement : quels sont mes ARGUMENTS ? Pour quelle raison est-ce qu'une fille sortirai avec moi et pas avec les 3500 autres prétendants surement meilleurs que moi ?


Hmmm

Déjà, ta façon de voir les choses semble un peu paralysante, de l'extérieur : on dirait que tu es en compétition avec 3500 mecs (qui n'existent pas) et forcé d'être le meilleur pour arriver à quelque chose :lol:
Bon, je me doute que tu grossis le trait, le problème c'est qu'en imaginant tes possibilités avec les femmes comme une sorte de course contre des milliers d'athlètes plus performants, bah... tu vas te décourager par avance d'y aller.

Avec un cercle vicieux de l'échec : je pars de loin > j'y arriverai jamais > autant ne faire aucun effort puisque, "à quoi bon", etc.

- 1m68 pour 65kilos de gras (je suis maigre mais j'ai du gras, c'est immonde même moi si je me moquerais de moi)
Tu pratiques régulièrement des sports ? Si tu n'en fais pas, c'est clairement ce que je te conseillerais en priorité.
Même pas juste pour une histoire d'esthétique (même si un peu de muscle c'est toujours plus sexy), mais pour te reconnecter à ton corps, etc. Si tu t'actives suffisamment, tu vas ressentir un accroissement de ton bien-être, te sentir plus volontaire aussi (le fait de se confronter régulièrement avec l'effort permet de se sentir davantage vainqueur, confiant, et ça influe dans tous les domaines de ta vie... Au bout d'un moment, ce ne sera même plus un effort, mais quelque chose dont tu ne pourras plus te passer ! Parole d'une personne jadis très peu mobile et devenue sportive au quotidien :) )
- Phobique sociale, je bégaye au moindre contact avec une fille et impossible d'avoir de répartie
- Je n'ai jamais connu de fille, jamais un bisou sur la joue ou le moindre contact non-verbal (j'étais amoureux d'une fille en primaire mais elle m'a brisée le coeur comme une merde
Pour moi, ton problème ici n'est pas juste de ne pas avoir de relation amoureuse avec les filles, mais de ne pas avoir de relation TOUT COURT avec les filles. On dirait que pour toi ce sont des étrangères lointaines.

Le conseil que je te donnerais c'est déjà d'entrer en interaction avec des filles (même si c'est dans un premier temps à titre social/amical).

Ca peut être n'importe quoi, t'inscrire à une activité hebdomadaire où tu sais que des filles vont être présentes, par exemple. Les écouter parler, peu à peu t'insérer dans les conversations.
Déjà si t'arrives à interagir "normalement" avec elles, je pense que tu seras moins effrayé à l'idée de draguer.

- Je suis un gros flemmard et j'ai pas de volonté (sortir de chez moi c'est déjà énormément d'effort)
Tu es juste flemmard, ou tu accuses d'autres problèmes ? Si par exemple tu es dépressif, tu peux manquer réellement de l'énergie physique nécessaire à te "bouger" et dans ce cas il faut que tu voies un médecin, un psy...
Parfois il y a des mécanismes hormonaux, etc., qui jouent sur le fait de se sentir débordant d'énergie ou au contraire complètement amorphe.
En tout cas, tu dis que tu n'as pas de volonté, ça je n'en sais rien, mais tu as des désirs :)
Il va donc falloir que tu trouves des solutions pour générer cette énergie qui te manque pour les satisfaire^^ (et donc, c'est peut-être d'un ressort médical)
Déjà j'aime pas parler, je me fiche de sa vie, je veux juste perdre mon pucelage et arrêter de serrer mon coussin machinalement dans mes bras en fantasmant la nuit comme un taré, je me fiche de ses passions, de son taf ou de n'importe quel autre connerie absolument futile à mes yeux. J'y connais rien non-plus en drague et la conversation se résumerait à un long mélange de blancs et de phrases génériques.
Ensuite, imaginons là encore qu'elle soit séduite et me propose de coucher avec elle : je suis gros et moche donc j'aurais honte de me déshabiller et je serais tellement mal à l'aise que je n'arriverais même pas à bander.
Deuxième possibilité : imaginons qu'elle ne veuille pas couché avec moi mais que je lui plaise quand même : que faire ? J'y connais rien moi.
Comment tu peux savoir d'ores et déjà que la personne que tu aurais en face de toi ne serait pas intéressante ? Tu ne l'as pas encore rencontrée que tu as déjà décidé que sa vie te faisait chier...
Tu es un peu dans l'"à quoi bon" là encore -> j'ai pas essayé de rencontrer une fille, mais j'ai déjà décidé que ça serait chiant (et si elle sent que tu te fais chier avec elle, tu grilles tes chances pour une relation).
D'abord, donne-toi la possibilité d'aller à la rencontre de l'autre, ensuite, tu verras si c'est si chiant que ça.

Bon, moi j'ai deux solutions à te proposer, une de court terme, une de long terme.
1) soit ce que tu veux c'est juste coucher. Pas faire l'amour, coucher, perdre ton pucelage, et basta.
Dans ce cas, trouve-toi une fille qui fantasme sur les puceaux :lol:
Je ne me moque pas, ça existe. Tu es majeur, tu as internet... peut-être qu'en discutant sur des forums sexo çà ou là tu pourrais en trouver une.
(Je ne te conseille pas les prostituées ou les escorts parce que ce n'est pas dans mon éthique).
Et pour le "que faire", c'est simple, si tu tombes sur une fille qui sait que tu n'as jamais rien fait et qui te veut justement pour ça, c'est elle qui te guidera.

Mais bon après, je suis moyennement convaincue par cette optique. On dirait que "dépuceler", dans ta perception, c'est pas juste la satisfaction d'un besoin mais une sorte de sésame qui te permettrait de résoudre tes problèmes de façon universelle.

Pour moi à te lire, ton problème, ce n'est pas juste que tu n'as jamais couché avec une fille.
C'est que tu es 1) démotivé, fatigué 2) mal dans ton corps 3) en difficulté dans tes relations sociales (avec les filles notamment, donc) 4) sans orientation dans ta vie, sans connaissance réelle de ce qui peut t'intéresser/te passionner/t'accomplir 5) (conséquence de tout le reste) avec une image de toi médiocre
ET que tu n'as jamais couché avec une fille.
Oui, tout ça, en même temps.

Alors ce n'est pas parce que tu te seras dépucelé que le lendemain tu vas te réveiller et voir une tête de vainqueur dans ta glace en te regardant. Tu vas peut-être avoir deux-trois jours d'euphorie en mode "je l'ai fait, yes", sauf que comme tes autres problèmes n'auront pas été réglés, ça va revenir, et ensuite, eh bien tu déprimeras de nouveau parce que le fait d'avoir couché une fois ne veut pas dire que des sexfriends diverses, variées, et qui plus est conformes à tes exigences, vont te tomber dessus comme par magie dans les mois qui suivent. Tu retrouveras ta phobie sociale, ton déficit de confiance en ton corps, les besoins non assouvis et le manque, etc. etc., tôt ou tard.

Donc moi je préfère largement la solution 2 qui est :
2) te développer. Sur tous les plans, (re?)prendre possession de ton corps, de ton apparence, de ton énergie, de ta vie sociale, de ta vie en général.
Oui, c'est long. Oui, ça demande des efforts. Mais plus tu feras d'efforts plus tu percevras la différence. Plus tu la percevras, plus tu auras envie d'avancer. Plus tu avanceras, plus ton image vis-à-vis de toi-même ET des autres (ET des filles) changera.

Voilà voilà...

Le chemin est long, mais contrairement à ce que te disent certains trolls, c'est pas fichu^^

Et pour ta taille : oui, les femmes préfèrent en général un mec grand, après, je connais des mecs de moins d'1,60 m qui se sont casés, alors bon...
La taille, c'est un détail dans un tout, ça n'est pas forcément déterminant. J'ai déjà craqué sur des garçons qui faisaient ta taille, voire moins :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Quelle patience ! le 31.12.19, 00h19 par Onmyoji

En ce qui concerne la taille, je peux répondre : je mesure 1m66, c'est discriminant envers certaines femmes, mais n'oublions pas que la taille moyenne des femmes en France est d'1m60.

Ca ne m'a jamais empêché de séduire, et tant que tu es bien dans tes pompes, tout passe. C'est un peu chiant parfois, j'avoue, mais dans les grandes lignes, on s'en sort très bien.

Tellement vrai...

Image
Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

Philippe Noiret

Répondre