Fenêtre de tir ?

Note : 1

le 16.10.2019 par vladalejandro

9 réponses / Dernière par vladalejandro le 30.10.2019, 17h42

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour,

Je me tourne vers la communauté FTS pour vérifier l'origine d'un problème assez récurrent et pour cela je vais vous présenter plusieurs cas de figure.

Cas de figure 1: une serveuse ukrainienne de 29 ans avec qui j'avais travaillé en villa et avec qui on se taquinait beaucoup en se tournant autour. On s'est tourné autour pendant à peu près une semaine (la première semaine). Sachant qu'elle dormait sur place, je m'invitais certaines fois dans sa chambre, en sachant que la première fois elle m'y a fait y aller pour que je l'aide à "déplacer son lit" qu'elle a finalement déplacé elle-même, et je lui disais en rigolant que j'allais dormir sur place etc mais elle me disait non en rigolant, qu'elle avait un mari en ukraine et que j'étais encore trop jeune. LA dernière soirée avant la dégringolade de la relation, elle était malade et j'étais dans sa chambre en rigolant et la taquinant. Beaucoup de kino avec elle dans le lit dans le noir mais je ne me voyais pas tenter quoi que ce soit en sachant que sa bouche disait non et son corps disait oui (en plus elle était malade). A partir de ce jour la elle a été exécrable avec moi pendant le reste du mois. Fenêtre de tir ratée ?

Cas de figure 2: Une fille de ma résidence étudiante avec laquelle on flirtait depuis 2 jours. La première fois que je lui ai parlé je me suis présenté à sa porte la nuit vers 23h et elle m'a gentiment remballé sans même m'ouvrir la porte (ahahahaha). Le deuxième soir on avait convenu que je passerais chez elle vers minuit mais j'ai beaucoup tardé car j'étais sorti avec un ami, et je l'ai gardé en haleine jusqu'à 3h du matin , elle décida quand même de m'accueillir alors qu'elle était en pyjama. On est restés ensemble 1h chez elle à papoter, elle m'a même fait un massage, mais je n'ai pas ressenti de tension sexuelle donc je suis rentré sans rien essayer. Le jour d'après elle commençait à devenir exécrable, je l'ai quand même convaincue de venir dans ma chambre mais elle voulait même pas s'asseoir sur mon lit à mes côtés que je puisse tenter quoi que ce soit. Depuis ce jour là on se hait mutuellement je crois. Fenêtre de tir ratée, et si oui à quel moment ?

Cas de figure 3: Ce soir, date tinder après quelques messages avec une petite métisse. Il pleut, on boit un verre dans une brasserie, on discute pendant 2heures, on rigole (mais assis face en face à cause de disposition, donc pas de kino...). On parle de tinder et de ses rdv mais elle reste très vague niveau cul. Elle m'a dit qu'elle habitait pas loin quand on parlait de où elle habitait. Au final, j'ai pas ressenti d'envie sexuelle envers elle mais j'aurais bien couché avec elle. Je lui ai dit "on part?" elle a acquiescé. Au bout de la rue on a encore parlé et rigolé un peu avant que nos chemins se séparent. Aurais-je du m'inviter chez elle ? Fenêtre de tir ratée ?

Cas de figure 4: Une fille que je rencontre en TD à la fac, on est en groupe ensemble avec une autre pote à elle pour un travail et donc on passe l'heure à rigoler tous les trois. A la pause de 15 minute on va tous les 3 boire un verre de café, manger un croissant, je m'assois en premier et elles se mettent chacune à un de mes côtés. On rigolait bien, je taquinais les deux, et celle que je voulais me tapotait en mode "t'es con, arrête" alors que je n'avais tenté aucune kino. A la pause de midi on mange ensemble tous les 3, on parle pendant une bonne heure. Elle dit que son gars habite loin de chez elle quand on parle de chez elle (seule mention à son gars). Son amie part après le déjeuner, et on se retrouve tous les deux à la bibliothèque universitaire ou on parle un peu, pendant 30 minutes mais elle semblait moins réceptive. Je me fais des illusions ou y'avait encore une fenêtre de tir que j'ai raté ?

Voilà voilà, si vous avez besoin d'autres cas de figures j'en ai pas mal en stock. J'ai l'impression de rater beaucoup de fenêtres de tir à ne pas bien jauger quand elle se présente à moi. Ou alors je me fais beaucoup d'illusions.
Etre bel homme est le produit de circonstances. Savoir être est le produit du travail personnel.
J'ai l'impression que tu n'es pas très pro-actif.
Une fille qui te plaît te fait un massage, tu lui proposes pas de lui en faire un en retour ?
C'est très dur de juger s'il y avait une possibilité d'aller plus loin dans les cas que tu évoques, mais rien ne t'empêche de proposer quelque chose, de faire dériver la conversation vers des sujets chauds ou de verbaliser ton intérêt ("j'ai envie de t'embrasser").
Jalapeno a écrit :
17.10.19
J'ai l'impression que tu n'es pas très pro-actif.
Une fille qui te plaît te fait un massage, tu lui proposes pas de lui en faire un en retour ?
C'est très dur de juger s'il y avait une possibilité d'aller plus loin dans les cas que tu évoques, mais rien ne t'empêche de proposer quelque chose, de faire dériver la conversation vers des sujets chauds ou de verbaliser ton intérêt ("j'ai envie de t'embrasser").
Elle n'en voulait pas, me disait qu'elle avait mal au dos. Ca me laisse un peu dans la déroute. Je ne sais pas si c'est elles ne savent pas ce qu'elles veulent , ou si c'est moi qui ne suis pas assez proactif quant à ça.
Etre bel homme est le produit de circonstances. Savoir être est le produit du travail personnel.
UP ? (+ j'ai cru comprendre que dans la vraie vie on peut se permettre beaucoup de choses si on voit que les choses se passent bien car cela relève du spontané pour nous et pour la fille, contrairement aux sms, qu'en dites-vous?)
Etre bel homme est le produit de circonstances. Savoir être est le produit du travail personnel.
J'en dis que concernant ton Ukrainienne et celle qui t'as massé, une fille t'invite pas dans son lit jusqu'à 3h du matin pour te faire des câlins et/ou te masser le dos sans s'attendre à ce que tu t'occupes d'elle

Ces 2 fenêtres c'était pas des fenêtres mais des baies vitrées de 4 mètres mon pote

Concernant les 2 autres c'est très très dur à interpréter, de plus les histoires de kino et compagnie ça veut tout et rien dire à mon sens, je me suis déjà retrouvé dans le lit de plusieurs filles le premier soir sans aucun rapprochement ni contact physique au cours du rendez-vous voir même des rendez-vous froids et inversement j'ai patiné pendant des jours durant avec des filles qui te placardaient limite un panneau "saute moi" sur leurs fronts
Dark-brocoli a écrit :
25.10.19
J'en dis que concernant ton Ukrainienne et celle qui t'as massé, une fille t'invite pas dans son lit jusqu'à 3h du matin pour te faire des câlins et/ou te masser le dos sans s'attendre à ce que tu t'occupes d'elle

Ces 2 fenêtres c'était pas des fenêtres mais des baies vitrées de 4 mètres mon pote

Concernant les 2 autres c'est très très dur à interpréter, de plus les histoires de kino et compagnie ça veut tout et rien dire à mon sens, je me suis déjà retrouvé dans le lit de plusieurs filles le premier soir sans aucun rapprochement ni contact physique au cours du rendez-vous voir même des rendez-vous froids et inversement j'ai patiné pendant des jours durant avec des filles qui te placardaient limite un panneau "saute moi" sur leurs fronts
Merde, désolé je t'ai envoyé des MP sans faire exprès. Comment est-ce que t'amènes une baise dans les cas de figures que t'évoques où il n'y a pas de rapprochement, kino etc ?
Etre bel homme est le produit de circonstances. Savoir être est le produit du travail personnel.
Alors pour ma part ça a toujours été des retournements de situation très naturels

Bon déjà faut savoir que lors d'un rdv j'ai horreur de parler projets, finances, boulot, vacances, bref tout ce qui peut toucher à l'argent, au matériel, aux choses palpables

Donc c'est souvent des conversations sur ta façon d'être en couple, les gens que t'as connu etc, s'en suivent des débats de moi je pense ci moi je pense ça

Et dans ce genre de conversation le cul s'y prête extrêmement bien, et d'ailleurs je trouve que les femmes préfèrent les mecs qui ont de la conversation sexuel en vrai plutôt que par écrit au début, ça montre une plus grande maturité et une plus grande expérience

Au final après si une femme est réceptive à ce genre de conversations autour d'un verre en fin de soirée généralement la situation change assez naturellement.

Et dans ce genre de conversations n'hésite pas à être tactile, c'est à toi de générer ces contacts (si la personne te plaît bien sûr) ce que je fais souvent c'est par exemple au cours d'une discution assez sympa, mettons que l'on parle de nos expériences de cul ou autre glisser un truc à la con, genre j'aime bien ton bracelet ou autre tu lui touches le bras tu la regardes dans les yeux, enfin je sais pas c'est pas une technique me concernant je le fais naturellement alors ça passe.

En synthèse et pour ma part, quand une femme me plaît :

Parler de cul, des jeux de regards, être tactile innocemment

C'est le trio infernal :)
Dark-brocoli a écrit :
29.10.19
Alors pour ma part ça a toujours été des retournements de situation très naturels

Bon déjà faut savoir que lors d'un rdv j'ai horreur de parler projets, finances, boulot, vacances, bref tout ce qui peut toucher à l'argent, au matériel, aux choses palpables

Donc c'est souvent des conversations sur ta façon d'être en couple, les gens que t'as connu etc, s'en suivent des débats de moi je pense ci moi je pense ça

Et dans ce genre de conversation le cul s'y prête extrêmement bien, et d'ailleurs je trouve que les femmes préfèrent les mecs qui ont de la conversation sexuel en vrai plutôt que par écrit au début, ça montre une plus grande maturité et une plus grande expérience

Au final après si une femme est réceptive à ce genre de conversations autour d'un verre en fin de soirée généralement la situation change assez naturellement.

Et dans ce genre de conversations n'hésite pas à être tactile, c'est à toi de générer ces contacts (si la personne te plaît bien sûr) ce que je fais souvent c'est par exemple au cours d'une discution assez sympa, mettons que l'on parle de nos expériences de cul ou autre glisser un truc à la con, genre j'aime bien ton bracelet ou autre tu lui touches le bras tu la regardes dans les yeux, enfin je sais pas c'est pas une technique me concernant je le fais naturellement alors ça passe.

En synthèse et pour ma part, quand une femme me plaît :

Parler de cul, des jeux de regards, être tactile innocemment

C'est le trio infernal :)
Très bonne triade. Mais je parlais vraiment de la transition entre le moment ou vous êtes en date et celui où vous couchez. Parce que mes rdv se passent très bien mais c'est vraiment le moment de la transition que j'appréhende. Des fois ça se fait naturellement si je suis chez elle ou vice-versa. Mais passer d'un bar à un lit c'est un peu moins naturel !
Etre bel homme est le produit de circonstances. Savoir être est le produit du travail personnel.
Bah c'est un ensemble de choses comme dit, si il y a l'alchimie, que les allusions sont là, je sais pas tu dis "je te ramène ?" avec un grand sourire, si elle te dit oui et que t'es en bas de sa porte à discuter pendant 20min avec elle ça t'es jamais arrivé ça ? :lol:

La demoiselle tu es avec elle 20 min en bas de sa porte à chaque fois elle t'embrasse suivi d'un allez j'y vais mais finalement reste et rediscute de plus belle et réembrasse et ainsi de suite :mrgreen:

Il faut proposer, le "tu me fais un café ?" avec un grand sourire et sans mauvaises intentions passe souvent assez bien

Oublie pas le dicton, les femmes pardonnent à ceux qui essaient mais pas à ceux qui n'osent pas.

Édit : en fait je pense avoir cerné ton soucis, de ce que tu me dis et de ce que je comprend tu veux être absolument sur Que... Tu te vois pas tenter une approche si tu sens qu'il est possible et probable que tu prennes une tempête. Le fait est que si tu as les 3 éléments cités plus hauts, t'es avec une femme dans un bar un soir à parler de relations et de sexe avec elle, même si tu tentes quelque chose et qu'elle t'envoie chier elle s'attendra à ce que tu tentes quelque chose quitte à te remballer donc n'aie pas peur de l'échec.

Dis toi bien que cette nana elle a des dizaines de mecs qui la harcèle sur les réseaux pour peu qu'elle soit jolie elle se fait aussi emmerder dans la rue, à la fac, partout, pourtant elle est là avec toi ce soir, donc à un moment donné elle s'est dit "ce pinpin là pour peu qu'il soit pas trop con je pourrais envisager de finir dans son lit ou l'inverse et plus si il me plaît"

Mec, c'est déjà une immense ouverture d'avoir un date en tête à tête avec une femme pour peu que tu sois resté cool dans ton approche et que tu n'aies pas forcé le rendez-vous

Et si t'as une action et qu'on t'envoie chier c'est pas mort, n'oublie pas le deuxième dicton, celui-ci est gratuit c'est cadeau, un mec qui embrasse pas une fille au deuxième rendez-vous c'est un gentleman, un mec qui l'embrasse pas au troisième c'est une baltringue
Voilou :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 30.10.19, 10h37 par Jalapeno
Dark-brocoli a écrit :
30.10.19
Bah c'est un ensemble de choses comme dit, si il y a l'alchimie, que les allusions sont là, je sais pas tu dis "je te ramène ?" avec un grand sourire, si elle te dit oui et que t'es en bas de sa porte à discuter pendant 20min avec elle ça t'es jamais arrivé ça ? :lol:

La demoiselle tu es avec elle 20 min en bas de sa porte à chaque fois elle t'embrasse suivi d'un allez j'y vais mais finalement reste et rediscute de plus belle et réembrasse et ainsi de suite :mrgreen:

Il faut proposer, le "tu me fais un café ?" avec un grand sourire et sans mauvaises intentions passe souvent assez bien

Oublie pas le dicton, les femmes pardonnent à ceux qui essaient mais pas à ceux qui n'osent pas.

Édit : en fait je pense avoir cerné ton soucis, de ce que tu me dis et de ce que je comprend tu veux être absolument sur Que... Tu te vois pas tenter une approche si tu sens qu'il est possible et probable que tu prennes une tempête. Le fait est que si tu as les 3 éléments cités plus hauts, t'es avec une femme dans un bar un soir à parler de relations et de sexe avec elle, même si tu tentes quelque chose et qu'elle t'envoie chier elle s'attendra à ce que tu tentes quelque chose quitte à te remballer donc n'aie pas peur de l'échec.

Dis toi bien que cette nana elle a des dizaines de mecs qui la harcèle sur les réseaux pour peu qu'elle soit jolie elle se fait aussi emmerder dans la rue, à la fac, partout, pourtant elle est là avec toi ce soir, donc à un moment donné elle s'est dit "ce pinpin là pour peu qu'il soit pas trop con je pourrais envisager de finir dans son lit ou l'inverse et plus si il me plaît"

Mec, c'est déjà une immense ouverture d'avoir un date en tête à tête avec une femme pour peu que tu sois resté cool dans ton approche et que tu n'aies pas forcé le rendez-vous

Et si t'as une action et qu'on t'envoie chier c'est pas mort, n'oublie pas le deuxième dicton, celui-ci est gratuit c'est cadeau, un mec qui embrasse pas une fille au deuxième rendez-vous c'est un gentleman, un mec qui l'embrasse pas au troisième c'est une baltringue
Voilou :lol:
Bon bah ça a été testé et approuvé même si j'ai pas conclu je me suis senti con qu'elle ait pas voulu conclure mais moins con que d'avoir raté une fenêtre de tir.
Merci pour le retour d'expérience brocoli !
Etre bel homme est le produit de circonstances. Savoir être est le produit du travail personnel.
Répondre