Comment trouver les bonnes pistes pour comprendre la séduction - Suite

Note : 33

le 12.12.2019 par Romain1997

52 réponses / Dernière par Popovski le 15.12.2019, 17h52

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
« Un trophée ne dit pas "je". Un trophée c'est un objet. OK il a la classe sur une étagère mais c'est un objet.
Un objet ne "va" pas quelque part, il ne "va" pas avec quelqu'un, il n'a pas de jambes, il est inanimé par définition. Il est dans son coin sauf si on le pose ailleurs. »

« Une personne qui te dit "je vais avec Untel" (parce qu'elle le trouve plus ceci ou cela), ce n'est pas un objet, ce n'est pas un trophée, c'est juste une personne qui t'exprime un choix personnel selon ses critères à elle. Après, te dire ce que signifie "le plus méritant" (très vague)»

= Charabia

Je comprends pas ou vous allez avec ces raisonnements à rallonge. Personne a dit qu’on allait mettre quelqu’un sur une étagère, c’est du sens figuré, vous pigez pas les métaphores? (Sans ironie, parce que celle-là sur les trophées vous l’avez pas comprise, c’est un peu what the fuck)
C’est comme quand je dis « t’es dans des beaux draps » ça veut pas dire que t’es physiquement dans des draps, ça veut dire que t’es dans la mouise

« Elles sont humaines tout simplement. Comme toi. »

Oui, et l’eau ça mouille et puis la guerre c’est mal
Les Vérités de La Palisse Tome II
Ben en tout cas merci d’être venue :lol:

Non en vrai je déconne mais je salue l’effort de rédaction (vous prenez beaucoup de temps pour me dire tout ça donc j’ose pas trop dire que ça me passionne pas)

Mais le souci c’est que quand je lis ce que vous m’écrivez j’ai un peu l’impression de lire une leçon de morale, plutôt qu’une leçon de drague

Mais merci quand même honnêtement


Bref


« Tu as donc plutôt intérêt à ce qu'elle soit vachement convaincue que tu la kiffes pour elle-même »

Oui ok, ça j’essaye de le travailler car je sens que c’est la clé, je commence à le comprendre depuis peu de temps et vous me donnez la confirmation, donc je vais continuer dans cette direction
C’est difficile car j’ai pas beaucoup d’empathie pour les gens que je connais pas, je suis un peu le mec froid, mais je sais il faut que je le travaille, ok

« Puisque j'ai l'impression qu'on t'apportera plus par l'exemple, tu devrais nous décrire un exemple de situation où une nana paraissait intéressée par toi, mais tu as dit un truc qui a cassé l'interaction, et tu n'as pas trop compris pour quoi. Ou alors, tu en as tiré une conclusion mais tu n'en as rien tiré d'efficace »

Super bonne question (vraiment la vous me régalez)

Voilà une situation qui est souvent revenue, à répétition:

Je discute avec la fille, souvent par messages snap, et au bout d’un moment je la vanne (j’aime bien faire ça, en fait c’est la partie de la séduction ou je suis le plus à l’aise, j’ai beaucoup d’imagination pour les vannes) donc si je vois qu’elle aime bien mon sens de l’humour je continue, des fois si je vanne trop fort derrière je la rassure légèrement, en mode « y’a rien à craindre je suis pas vraiment méchant ». Des fois si je sens qu’elle va être réceptive j’aborde le thème de « on va être ensemble » et si elle réagit bien je reprends sur les vannes, mais des fois je refais des allusions au fait que « on va être ensemble », j’alterne avec des vannes, ça dure un certain temps, elle rigole, puis les vannes je les « sexualise » et ça monte progressivement, et à un moment je me dis «bon maintenant faut passer à l’étape suivante » donc à ce moment là en général j’ai des grosses palpitations, ça fait la sensation comme quand on met tapis au poker, mais avec la dimension affective qui se rajoute

Ce que j’appelle l’étape suivante c’est quand j’aborde le sujet de « on va coucher ensemble », donc j’essaye de voir « subtilement » si elle est ok pour parler de trucs de sexe
Je lui parle pas directement de coucher avec moi, juste on discute de trucs de cul comme ça, j’essaye de faire sauter des tabous, d’enlever de la gêne de son côté

Si elle aime bien parler de ça, au bout d’un moment je dévie le truc vers moi, j’essaye de lui faire dire qu’elle est ok pour qu’on couche ensemble

Mais c’est à ce moment là que ça foire, le point de cassure il est là

Souvent il se passe le truc suivant: genre on se fait une cam ou un appel vocal, on parle de ça, et sur le coup je sens qu’elle est hyper chaude, vraiment je sens qu’elle aime bien, c’est même pas seulement que je le sens c’est elle qui me le dit
Donc à un moment elle me donne son consentement de façon explicite, elle me dit clairement oui, c’est un truc qui m’est arrivé des dizaines de fois pour le coup

Puis on fixe un rendez-vous pour quelques jours plus tard

Et le point où ça casse il arrive là:
Le lendemain je me rends compte qu’elle veut plus qu’on discute, alors que la veille elle était bouillante

Donc mon « analyse » de ça c’est:
Je sais chauffer une fille, j’arrive bien à faire ça avec ma voix, et je me vante vraiment pas mais je sais au moins que je suis pas moche physiquement, genre j’ai des épaules larges et des pectoraux
Donc je sais chauffer la fille, MAIS je ne sais pas la rassurer et lui donner confiance, en gros je passe quasiment toujours pour le mec qui va juste coucher avec elle mais qui va partir, pour une espèce de barbare qui a pas de sentiments (et en effets en général j’en ai pas tellement) donc comme elle veut pas vivre ça elle fuit la relation une fois que l’excitation est redescendue

Mais pourquoi je me comporte comme ça: j’ai peur que, si je lui fais voir que j’ai de « l’affection », elle croit que je suis un mec trop émotif, donc je sais pas trop être affectif avant d’avoir couché avec la fille
Une fois que j’ai couché avec elle c’est bon je me débloque, mais avant ça non

Voilà c’est mon analyse grosso modo de la situation qui se répète de façon récurrente

Je sais pas comment pallier ça
Bon ça part déjà bien si t'arrives a chauffer les filles par messages / appels.

Essaie de proposer le rencard plus tôt, genre dès que tu vois qu'elle est potentiellement intéressée, que tu l'as un peu chambrée peut être et que t'as un peu sexualisé : rencard !

Une fois qu'elle est en face de toi, là tu peux envoyer les chevaux, et si elle est toujours aussi chaude que tu le pensais par messages, ce sera bingo.
Tu es sans doute un peu sujet au buyer's remorse, comme disent les anglais.
Tu chauffes, elles se laissent porter par l'impulsion, puis elles ne peuvent réellement donner cours à leurs envies et au final reviennent à la raison.
Déjà comme tu dis, ne pas leur inspirer confiance et les rassurer c'est un défaut. Sans leur promettre de l'affection, tu peux comme si bien suggéré avant montrer que tu la respectes et veut passer un bon moment et qu'elle passe un bon moment.
Tu peux aussi faire monter la sauce en montrant qu'elle ne vient pas pour rien en date. Elle. Genre tu orientes le dialogue sur le fait qu'elle ne va pas perdre son temps, qu'elle ferait mieux d'être préparée à s'amuser. Il y a pleins cette phrase et c'est ce qui compte.
Le rapport de séduction étant évident pas besoin de verbaliser, il vaut mieux laisser son imagination faite le reste, ça travaille beaucoup pour toi de la laisser se faire à l'idée d'elle-même (au moins tu risques pas de faire d'erreur).
Pendant la date, tu fais comme en vidéo, mais tu cherches à la connaître aussi en lui posant quelques questions pour mettre en avant sa personnalité, et quand elle te les renvoie tu montres aussi le fait que tu es cool (cf. post d'Alniyat), et tu alternes avec ton escalade, en raccrochant les différents éléments que tu as ensemble (c'est un peu grossier comme exemple et j'ai fait ça plus subtilement en plus de phrases, - c'était pas programmé mais le bon état d'esprit permet de progresser naturellement entre ce genre de phases- mais si elle te dit qu'elle a un caractère un peu explosif, tu peux lui faire parler de situations où ça s'est manifestée, montrer que tu n'es pas impressionné et que ça t'amuse, mais qu'au contraire tu ferais en sorte de lui donner un cadre pour s'exprimer, et qu'au pire, si elle est vraiment intenable, tu tires très bien les cheveux...).
Au fur et à mesure ça permet de mêler les deux et là elle voudra sans doute laisser s'exprimer son désir s'il est monté en flèche. Tu n'auras qu'à alors avoir la bonne logistique.

Tu n'as pas trop besoin d'aborder le sujet de coucher ensemble, ou alors sans verbaliser explicitement au départ. Tu sais, elle te plaît, tu as envie de coucher avec, elle c'est exactement pareil, elle a pas juste envie que tu fasses des trucs romantiques avec elle (puis même le sexe peut l'être).

On peut continuer sur cette lancée là si tu as d'autres questions.
Par contre même si tu n'es pas d'accord, tu peux l'exprimer mais évite de mettre en boîte les gens. Personne ici est choqué mais c'est juste fatiguant, ça borde le trolling et c'est ennuyeux.
Ceci n'est pas une citation inspirante
Une bonne piste peut être de montrer ton intérêt et non ton "affection" ce qui me semble effectivement prématuré.

Quand je dis intérêt je pense notamment comme le dit Onmyoji à te montrer aussi à l'aise dans la sexualisation que dans les conversations non sexualisés.
En gros lui poser des questions sur elle, mais des trucs un peu plus fun que son boulot son âge ou ses mensurations... L'avantage d'en savoir plus sur elle c'est que ça permet de rebondir plus facilement après les phases de sexualisation. Parce que ouais en vrai le lendemain quand c'est retombé c'est plus facile de rebondir à la cool sur un truc non sexué qu'elle t'a balancé quelques jours/heures avant.

Bref. La sexualisation c'est une étape et un état d'esprit, et si toi tu y penses beaucoup, elle, elle peut très bien ne plus être dans cet état d'esprit le lendemain, ce qui ne veut pas dire qu'elle n'aura pas envie de coucher avec toi.


En gros intéresse toi à elle de manière fun et joueuse, comme tu le fais pour le cul, mais pour le reste de sa vie, et cela devrait donner plus de fluidité et d'intérêt en retour. Le tout étant de rester léger et joueur et de ne pas lui mâcher tout le travail.

Si t'arrives à dissocier intérêt et affection tu seras sur une bonne voie pour progresser je pense.

Après comme Onmyoji, ton retour constructif est cool et ton recul appréciable, fais gaffe à ne pas te gâcher la vie avec du mauvais troll face a des gens qui prennent leur temps pour t'aider.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Onmyoji a écrit :
13.12.19
Tu es sans doute un peu sujet au buyer's remorse, comme disent les anglais.
Tu chauffes, elles se laissent porter par l'impulsion, puis elles ne peuvent réellement donner cours à leurs envies et au final reviennent à la raison.
Déjà comme tu dis, ne pas leur inspirer confiance et les rassurer c'est un défaut. Sans leur promettre de l'affection, tu peux comme si bien suggéré avant montrer que tu la respectes et veut passer un bon moment et qu'elle passe un bon moment.
Tu peux aussi faire monter la sauce en montrant qu'elle ne vient pas pour rien en date. Elle. Genre tu orientes le dialogue sur le fait qu'elle ne va pas perdre son temps, qu'elle ferait mieux d'être préparée à s'amuser. Il y a pleins cette phrase et c'est ce qui compte.
Le rapport de séduction étant évident pas besoin de verbaliser, il vaut mieux laisser son imagination faite le reste, ça travaille beaucoup pour toi de la laisser se faire à l'idée d'elle-même (au moins tu risques pas de faire d'erreur).
Pendant la date, tu fais comme en vidéo, mais tu cherches à la connaître aussi en lui posant quelques questions pour mettre en avant sa personnalité, et quand elle te les renvoie tu montres aussi le fait que tu es cool (cf. post d'Alniyat), et tu alternes avec ton escalade, en raccrochant les différents éléments que tu as ensemble (c'est un peu grossier comme exemple et j'ai fait ça plus subtilement en plus de phrases, - c'était pas programmé mais le bon état d'esprit permet de progresser naturellement entre ce genre de phases- mais si elle te dit qu'elle a un caractère un peu explosif, tu peux lui faire parler de situations où ça s'est manifestée, montrer que tu n'es pas impressionné et que ça t'amuse, mais qu'au contraire tu ferais en sorte de lui donner un cadre pour s'exprimer, et qu'au pire, si elle est vraiment intenable, tu tires très bien les cheveux...).
Au fur et à mesure ça permet de mêler les deux et là elle voudra sans doute laisser s'exprimer son désir s'il est monté en flèche. Tu n'auras qu'à alors avoir la bonne logistique.

Tu n'as pas trop besoin d'aborder le sujet de coucher ensemble, ou alors sans verbaliser explicitement au départ. Tu sais, elle te plaît, tu as envie de coucher avec, elle c'est exactement pareil, elle a pas juste envie que tu fasses des trucs romantiques avec elle (puis même le sexe peut l'être).

On peut continuer sur cette lancée là si tu as d'autres questions.
Par contre même si tu n'es pas d'accord, tu peux l'exprimer mais évite de mettre en boîte les gens. Personne ici est choqué mais c'est juste fatiguant, ça borde le trolling et c'est ennuyeux.
Dans ce que vous venez de dire, je suis d’accord avec tout!
Y’aura d’autres questions surement pour aller plus loin
J’avais bien pressenti que je m’intéressais pas suffisamment aux filles que je drague

J’ai toujours peur des questions type « Et tu fais quoi dans la vie » pour moi on c’est souvent chiant comme la mort, mais bon je vais essayer

J’ai souvent discuté avec des filles avec qui j’avais jamais abordé le thème des études, du travail ou de la famille. C’était pas le sujet, et elles non plus ne l’ont pas abordé.

Les filles n’amènent pratiquement jamais un nouveau sujet dans la conversation, c’est moi qui décide quand on change de sujet, c’est moi qui décide si on revient au sujet d’avant, c’est moi qui décide sur quel ton on parle (dans le meilleur des cas)
Mais j’ai jamais vu une fille qui me lançait sur des sujets SAUF sur l’amour
Tout le reste c’est bibi

En fait c’est pour ça que je parlais du fossé entre hommes et femmes, ça a été mal pris mais j’y crois toujours: c’est le mec qui oriente, et j’ai l’impression que les filles ont très peur de prendre des initiatives

J’ai remarqué au fur et à mesure que souvent les filles ont peur, mais vraiment peur des hommes. Elles sont craintives à un degré que je soupçonnais pas, peur de prendre des initiatives, peur de passer pour des « putes ». Mais moi je m’en fous si je passe pour un chien de la casse, juste à la longue c’est chiant quoi

Après je sais, vous allez me dire que je préfère les filles jeunes: oui c’est vrai, je surkiffe les jeunes, elles sont géniales, pour moi c’est le graal, comme pour d’autres mecs le graal c’est les milfs

J’aime trop les contrastes en fait
Genre:
Moi costaud grosse barbe grosse voix, qui gère des trucs
Et la fille tout l’inverse

Plus la fille est différente de moi, plus je sens que j’ai matière à la chauffer
Plus je sens ce contraste, plus je sens l’alchimie
Là c’est du vécu

Donc ça je l’ai compris depuis le lycée, car y’avait une fille qui me draguait, et je kiffais ça mais en même temps je voulais pas que ça aille plus loin car j’étais pas encore dans le délire « drague drague drague »
Mais physiquement et mentalement on était tellement éloignés que c’était ce fossé qui créait le désir, donc j’ai compris ça déjà bien avant de commencer la drague

J’ai un peu peur des sujets sérieux parce que à chaque fois je sens que ça fait retomber, mais en alternant avec le sexe pourquoi pas je vais essayer

Faut dire que c’est dur de se forcer à s’intéresser à quelqu’un vu que toutes les filles ont un peu les mêmes trucs dans leur vie

Sinon pour le troll désolé j’ai pas pu m’empêcher, là c’était plus fort que moi (y’a des fois tu lis des choses t’a l’impression que tu peux pas laisser ça comme ça sans faire une ptite vanne)
Si certaines questions te paraissent chiantes, c'est peut-être qu'elles le sont.
Tu peux les tourner différemment: qu'est ce que tu fais dans la vie c'est pas qu'une mauvaise invitation à présenter son statut. Ça peut aussi permettre à l'autre d'exprimer comment elle voit la vie. Tu peux aussi éliminer d'emblée les trucs que tu trouves bateau (qu'est ce que tu fais en dehors de ça ça et ça comme toutes les autres filles?)
Ou tu peux vraiment sonder son statut par ces questions. En mode m'en fous j'assume.
Tu peux aussi ne pas poser une question et faire une supposition. "Toi je te vois bien comme ça...". L'autre aura pas l'impression d'être interrogée et te parlera d'elle en contexte de ce que tu dis. Tu peux rebondir sur le contraste et la surprise... ou le fait qu'elle corresponde au cliché... ce qui peut devenir un running gag.
Ceci n'est pas une citation inspirante
Le lendemain je me rends compte qu’elle veut plus qu’on discute, alors que la veille elle était bouillante
Dans ce cas précis tu es à côté de la plaque. C'est souvent utile de sexualiser mais c'est le concept que tu ne saisis pas en verbalisant, en tentant d'obtenir un accord, ou en allant trop loin dans la sexu alors que tu n'es pas avec elle.

Sexualiser c'est instaurer un jeu, une tension, et déclencher des émotions. Tout est implicite, et malgré le fait qu'on ne soit sûr de rien, on peut ressentir quelque chose de sexuel. A distance il faut juste de quoi lui donner envie de te voir et non obtenir son accord pour coucher. C'est donc là que tu te plantes totalement. Faire monter la tension c'est en face à face, et ça n'est pas lui demander sa bénédiction.

Sur le fait qu'une fille se déchauffe quand on est allé trop loin sans conclure, c'est courant. Certains sont capables d'activer des émotions, ce qui revient à créer un lien fort dans un temps court (ce que ne permet pas la logique), mais dans l'incapacité de conclure, ils laissent alors du temps à la fille pour reconstruire les arguments logiques qui mettront fin à cette relation.

J'insiste en disant que ce n'est pas ton cas et que tu te situes à l'étape précédente. Cependant ça peut prouver que tu es novice dans l'art de déclencher des émotions. Tu te bases encore trop sur des croyances et arguments logiques (je suis beau donc elle devrait un minimum s'intéresser à moi, je l'ai chauffé donc demain elle sera encore chaude). C'est d'ailleurs ce qui te rends peu imaginatif dans les conversations, car pour savoir déclencher des émotions il faut s'intéresser à l'individu. La considération individuelle est un des axes du leadership transformationnel (cf politologue Burns).
Donc je sais chauffer la fille, MAIS je ne sais pas la rassurer et lui donner confiance, en gros je passe quasiment toujours pour le mec qui va juste coucher avec elle mais qui va partir, pour une espèce de barbare qui a pas de sentiments (et en effets en général j’en ai pas tellement) donc comme elle veut pas vivre ça elle fuit la relation une fois que l’excitation est redescendue

Mais pourquoi je me comporte comme ça: j’ai peur que, si je lui fais voir que j’ai de « l’affection », elle croit que je suis un mec trop émotif, donc je sais pas trop être affectif avant d’avoir couché avec la fille
Tu ne mets pas en confiance quand tu essaies d'obtenir un accord pour coucher. A la fois tu déstabilises trop, mais tu as également trop besoin d'être rassuré et n'es pas encore capable de prendre un vrai risque. Tu ne sembles pas non plus assez fin dans ta manière de taquiner. Ça peut marcher mais en général la caricature ne paye pas.

Tu n'es pas tombé dans le piège niceguy, c'est bien, mais affine ta manière de taquiner, de sexualiser, de générer de l’intérêt. Ces moyens pouvant être implicites ou détournés pour naître du contexte (groupes d'amis...)
Les filles n’amènent pratiquement jamais un nouveau sujet dans la conversation, c’est moi qui décide quand on change de sujet, c’est moi qui décide si on revient au sujet d’avant, c’est moi qui décide sur quel ton on parle (dans le meilleur des cas)
Mais j’ai jamais vu une fille qui me lançait sur des sujets SAUF sur l’amour
Tout le reste c’est bibi

En fait c’est pour ça que je parlais du fossé entre hommes et femmes, ça a été mal pris mais j’y crois toujours: c’est le mec qui oriente, et j’ai l’impression que les filles ont très peur de prendre des initiatives
Pour moi t'es au stade du premier bouquin de drague, tu viens de découvrir que les filles sont plus passives dans le processus de séduction. En réalité c'est plus compliqué que ça et savoir guider les conversations est le nerf de la guerre. Prends le comme un avantage. Il faut ensuite apprendre à communiquer avec l'improvisation, la contextualisation et la considération individuelle. Il faut donc être capable de guider vers les sujets qui t'intéressent, en ne négligeant pas l'écoute, le contexte, et en gardant toujours un lien avec ton interlocuteur.

L'avantage quand tu guides c'est que tu peux détourner. Le but est d'aborder un sujet qui travaille son attention en le tournant parfois en dérision, ou en utilisant ses réponses comme matière pour la charrier. Pour moi l'idéal est de paraître à la fois intéressant et drôle. Tu mènes en parallèle une vraie conversation teintée d'allusions et de moqueries. Elle n'est donc jamais mise à l'écart du sujet qui peut être intéressant ou totalement random. Elle peut s'enflammer et guider à son tour la convers en reprenant ton modèle : c'est à dire te charrier sur une base solide.

Sexualiser c'est bien mais faut comprendre que ça stimule l'esprit. Plus particulièrement le système limbique. Il paraît que la stimulation de l'esprit est bien plus forte que celle du corps. La conséquence est peut-être physique, mais le jeu, l'implicite sont extrêmement importants et donc bien plus forts quand ils reposent sur une conversation inhabituelle, drôle et intéressante, sur un "combat" plutôt que sur un accord.

S'assurer qu'elle voudrait coucher avec toi ne fait donc pas partie de la sexualisation selon moi. La réponse à cette question est évidente quand tu peux rester implicite.
Doubrovski:

Oui en effet
Rien de pire que de se sentir comme un nice guy
Quitte à être dans un travers je préfère être trop agressif que trop bon
Mais je vais « affiner » les choses

Onmyoji:

Dans un précédent message vous m’aviez parlé de mon style vestimentaire
Je dois dire que depuis quelques mois je suis moins en jogging, j’aime bien mettre des pantalons un peu hybrides avec l’élasticité du jogging et l’apparence un peu classe, je sais pas le terme mais c’est des pantalons où y’a souvent beaucoup de fermetures éclair assez voyantes
Le jean c’est plus pour des raisons de mobilité (en plus je trouve que hyper désagréable comme matière au sensitif)

J’essaye de trouver le croisement entre ce qui est confortable à porter, entre ce qui me va, et entre ce qui est à la mode, car j’aime bien la mode

Mais je ne mettrai pas de chemise! :lol:
Sauf pour les mariages et les enterrements
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] lol le 13.12.19, 22h01 par Onmyoji
« Sexualiser c'est bien mais faut comprendre que ça stimule l'esprit. Plus particulièrement le système limbique. Il paraît que la stimulation de l'esprit est bien plus forte que celle du corps. La conséquence est peut-être physique, mais le jeu, l'implicite sont extrêmement importants et donc bien plus forts quand ils reposent sur une conversation inhabituelle, drôle et intéressante, sur un "combat" plutôt que sur un accord. »

Ce passage il est super intéressant
C’est un truc que je sentais puis vous avez mis des mots dessus
En fait ce type de drague me fascine
Le côté où la fille dit « non » de façon conventionnelle puis finit par le faire quand même parce qu’elle a trop envie

Pour moi ce que vous avez dit là c’est le coeur de ce que je veux atteindre pour la séduction. C’est ça que je vise, vous êtes en plein dedans

Mais voilà, j’ai pas encore l’état d’esprit pour ça
Je suis très psychorigide
Je manque de souplesse, je m’adapte mal
Je sens trop l’angoisse par rapport à tout ce que j’ai dis précédemment

Alors que pour réussir ça il faudrait que je sois un peu insouciant, et moi je suis très soucieux
Ce passage il est super intéressant
C’est un truc que je sentais puis vous avez mis des mots dessus
En fait ce type de drague me fascine
Le côté où la fille dit « non » de façon conventionnelle puis finit par le faire quand même parce qu’elle a trop envie
D'après moi les garçons traitent les relations h/f d'une façon plus logique et romantique. Les filles aiment les montagnes russes, l'effet procuré par les émotions. Le tout est de ne pas te dénaturer pour les provoquer. A notre époque, le séducteur est pour moi non plus un loup mais un renard. En alerte, à l'écoute, en confiance, capable d'accepter le conflit quand c'est nécessaire mais aussi de s'adapter, de détourner, jamais marginal ni violent.

Bien sûr la pression sociale pousse les filles (exposées à des demandes) à dire non, mais c'est un autre sujet d'après moi, il ne faut pas confondre une LMR avec les situations où tu ne les attires tout simplement pas. D'ailleurs le fait qu'une fille te dise "non", n'est pas forcément une LMR. Ça peut être que tu l'as poussé à donner un verdict. Ce verdict sera toujours négatif à partir du moment où tu lui demande de réfléchir par la logique (je connais ce type depuis 3h, il est marrant... est ce suffisant pour coucher avec lui ? NON car je serais une salope).

C'est pourquoi dans le milieu de la séduction on passe plutôt par les montagnes russes, les émotions et le fait qu'elles nous permettent de s'approcher physiquement : l'escalade. On monte les marches une à une comme dans un rêve jusqu'au baiser et parfois plus. Il n'y a pas de demande ni de verdict, juste un chemin qui gravit la montagne sur lequel on court tant qu'on ne s'est pas pris une barrière.

Je pourrais également critiquer le fait de tout miser sur l'émotion. Après le rêve c'est la désillusion, et souvent tout peut s'arrêter. Personnellement j'ai toujours été dans l'optique de construire et donc de vivre des relations longues. Je pense que ces conseils ne s'appliquent pas forcément à ce désir, ça ne suffit pas.
Pour moi ce que vous avez dit là c’est le coeur de ce que je veux atteindre pour la séduction. C’est ça que je vise, vous êtes en plein dedans

Mais voilà, j’ai pas encore l’état d’esprit pour ça
Je suis très psychorigide
Je manque de souplesse, je m’adapte mal
Je sens trop l’angoisse par rapport à tout ce que j’ai dis précédemment

Alors que pour réussir ça il faudrait que je sois un peu insouciant, et moi je suis très soucieux
Je crois que tu devrais apprendre à être à l'aise en toute situation. Ne pense pas forcément à choper des filles, mais à provoquer de bons moments et impacter sur les gens. Même si c'est long, le but est d'atteindre un état de confiance qui te permettra d'en faire peu pour plus de résultats (calibrage, parcimonie).
D’accord, je note

Sinon j’ai une question concrète dans l’immédiat, du genre une situation que je vis là tout de suite

J’ai déjà envoyé ça à certains utilisateurs afin qu’ils puissent m’éclairer


Depuis presque une semaine je discute avec une fille par snap, rencontrée sur un site de rencontre

Elle me plaît beaucoup mais je lui fais pas trop trop voir (mon habitude)

Mais jusqu’à présent je pense avoir pas trop mal géré

Hier elle m’a dit au detour d’une conversation « j’espère que tu parles pas avec d’autres filles »

Je la vanne, mais je la rassure aussi
Y’a deux jours je lui ai mis un « coup de pression » car elle m’a envoyé une photo d’elle où y’avait un mec qui avait son bras sur son épaule
J’ai dis « c’est qui à côté »
Elle m’a dit « c’est mon meilleur ami »
J’ai dis « me mens pas »
Elle a dit « je te promets c’est la vérité je te mens pas, tu veux que ça soit qui? »
J’ai dis « je veux pas savoir mais si jamais j’apprends que tu me mens t’entendra plus jamais parler de moi »
Elle m’a dit « D’accord, mais je te mens pas »
Ensuite elle s’est endormie et le lendemain elle m’a dit « Coucou »

Bon voilà, je sens qu’elle s’attache à moi
Je veux son bien, mais sur des bonnes bases
Je sens un feeling particulier avec cette jeune fille, du même type que celui qui m’avait fait conclure dans mes relations précédentes

On parle un peu tous les jours
On ne s’est pas encore vus

Et là ce soir je suis un peu claqué, je suis fatigué
Elle m’a envoyé un message snap ce matin, je l’ai pas encore ouvert, elle m’a probablement écrit « coucou »

Mais comme je suis fatigué ce soir je sens pas trop l’énergie de la draguer

Que peut-il se passer si je laisse un jour sans lui répondre?

Elle est très sensible (de ce qu’elle veut me montrer)
Si je la laisse poireauter jusqu’à demain que se passera-t-il?

Certains coach de drague disent que ça excite les filles de les frustrer un peu

En même temps vu comment je la sens fragile je vais culpabiliser et ça va me faire chier
Je sais pas si, pour son profil psychologique à elle, il est bon que je la frustre
Mais je sais que les filles aiment bien en général apparemment
Elle me parle comme si on était déjà un peu ensemble
Mais c’est ambigu car je ne suis pas convaincu à 100% de sa « pureté »

Je fais quoi ce soir? Si je lui parle je sens le manque d’inspiration, mais si je lui parle pas je sens qu’elle peut se sentir « trahie » surtout un vendredi soir
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-2] Mauvais esprit le 14.12.19, 13h06 par Perlambre
Aaaah... patience quand tu nous tiens :mrgreen:
Personne a dit qu’on allait mettre quelqu’un sur une étagère, c’est du sens figuré, vous pigez pas les métaphores?
Je me demande qui ne pige pas quoi vu que c'est moi qui l'ai faite en premier la métaphore si tu regardes bien, pour essayer de te faire comprendre qu'une femme aime à se sentir considérée comme une personne et pas comme un objet ou si tu préfères un être passif voué à être "décroché" par le plus performant à la course, c'est juste une personne (comme toi) qui fait un choix (comme toi).

Et tu peux parler de La Palisse mais il me semble que ce que j'ai pu te dire et ce que t'ont dit tes interlocuTEURS ça se rejoint. Si on prend les idées forces de chacun on y retrouve un peu le même fond, l'idée qu'il te faut apprendre à mieux connaître les femmes, à plus s'intéresser à elles, à te faire à l'idée que chacune a une personnalité différente, à être dans l'échange, dans la découverte, l'écoute, à t'adapter à l'autre en fonction de ses singularités.
Donc tu vois, finalement, mon cerveau humain de femme et leurs cerveaux humains d'hommes ne sont pas si en désaccord que ça. Ca me paraît tellement évident que j'en suis à me demander comment tu aurais réagi si je t'avais répondu en prenant un pseudo de mec, et si j'aurais été reçue exactement de la même façon. (Non, je ne vais pas troller.)

Pour ton contact actuel, ce qui m'étonne moi, c'est qu'elle continue à te parler.
J'ai tendance à penser que tu es tombé sur une fille vraiment cool et pas susceptible pour un sou, ou alors peut-être pas très sûre d'elle.

Sérieusement :
J’ai dis « c’est qui à côté »
Elle m’a dit « c’est mon meilleur ami »
J’ai dis « me mens pas »
Elle a dit « je te promets c’est la vérité je te mens pas, tu veux que ça soit qui? »
J’ai dis « je veux pas savoir mais si jamais j’apprends que tu me mens t’entendra plus jamais parler de moi »
Si je comprends bien, tu ne la connais pas, ce n'est même pas ta copine, vous avez à peine échangé...

Tu aimes qu'on te parle comme ça toi ?
C'est une vraie question. Ce n'est même pas une question ironique, ni un jugement de morale, je suis sérieuse (et sincèrement curieuse).
Est-ce que quand quelqu'un te parle comme ça, ça te séduit, ça te plaît, ça te donne envie de répondre gentiment et poliment ?

"me mens pas", "si jamais j'apprends que tu me mens"... pour moi, tu n'es pas agréable en parlant sur ce ton. Ca fait : je demande des comptes. A fille que tu connais pas - que tu apprends à peine à connaître.

En fait il y a plein de choses qui m'interpellent dans l'ensemble de tes interactions avec les filles :
Je discute avec la fille, souvent par messages snap, et au bout d’un moment je la vanne (j’aime bien faire ça, en fait c’est la partie de la séduction ou je suis le plus à l’aise, j’ai beaucoup d’imagination pour les vannes)
des fois si je vanne trop fort derrière je la rassure légèrement, en mode « y’a rien à craindre je suis pas vraiment méchant »
au bout d’un moment je dévie le truc vers moi, j’essaye de lui faire dire qu’elle est ok pour qu’on couche ensemble
Les filles n’amènent pratiquement jamais un nouveau sujet dans la conversation, c’est moi qui décide quand on change de sujet, c’est moi qui décide si on revient au sujet d’avant, c’est moi qui décide sur quel ton on parle (dans le meilleur des cas)
Mais j’ai jamais vu une fille qui me lançait sur des sujets SAUF sur l’amour
Tout le reste c’est bibi
type de drague me fascine
Le côté où la fille dit « non »
de façon conventionnelle puis finit par le faire quand même
Perso, j'ai quand même l'impression que tu es assez directif, sans forcément t'en rendre compte, que tu es beaucoup dans la pique (l'humour, arme de séduction, d'accord, mais pourquoi forcément passer par des "vannes" et t'attarder autant dans cette direction ?) et dans une certaine forme de rapport de force.
Je pense aussi que les filles t'envoient des signaux pour te montrer qu'elles ne sont pas complètement à l'aise et que tu peines à les interpréter. (Ne pas te recontacter peut être un signal que la fille que tu pensais être bien avec toi dans la conversation précédente ne se sentait en fait pas si bien que ça, juste, elle n'aura peut-être pas osé te le dire sur le coup).

c’est le mec qui oriente, et j’ai l’impression que les filles ont très peur de prendre des initiatives

J’ai remarqué au fur et à mesure que souvent les filles ont peur, mais vraiment peur des hommes. Elles sont craintives à un degré que je soupçonnais pas, peur de prendre des initiatives,
Tu parles avec un sentiment d'universel, tu es vraiment sûr de toi là ? Tu es sûr de ne pas faire une généralité d'une attitude qui se produirait avec toi spécifiquement ?
Parce que je suis vraiment très surprise que tu sois obligée de faire tous les frais de la conversation, normalement si la fille est à l'aise ça ne devrait pas se produire. A moins que tu ne tombes que sur des personnes timides et/ou introverties, ça peut être - et je ne dis pas ça pour te plomber mais pour essayer de t'ouvrir des pistes - le signe que les filles ne se sentent pas bien avec toi et pas disposées à s'ouvrir à toi. Tu dis que ça t'ennuie de les entendre parler d'elles, peut-être qu'elles le sentent justement que ça t'ennuie, et qu'elles se ferment instinctivement.

Tu dis aussi que tu aimes les filles jeunes, ça veut dire quoi "jeunes" vu que tu sembles avoir toi-même 22 ans ?

Sinon, tu demandais des "trucs" qui marchent.

Si tu en veux, voilà ce que je peux te faire partager : la plupart des gros tombeurs que j’ai rencontrés sont des hommes très fins sur le plan psychologique. Ils savent observer une fille, cerner très rapidement qui elle est dans les grandes lignes, ce qui lui plaît, ce qu’elle aime. Ils repèrent tout de suite ses points forts, ce dont elle est fière, et ils la valorisent à fond dessus, ils sont curieux d’elle, VRAIMENT curieux, parce que percer l'autre à jour pour mieux trouver ce qui le fait tomber à la renverse ils prennent ça comme un jeu passionnant. Ils retiennent ce qu’elle dit, ils y réfléchissent, ils la relancent, et la fille se sent flattée en voyant qu’on lui prête une vraie, une réelle attention (le fameux "intérêt" dont parlait fort intelligemment quelqu'un dans l'un des posts : tu peux ne pas avoir d'affection pour un inconnu, c'est normal, en revanche tu peux tout à fait ressentir et montrer de l'intérêt). Ils s’adaptent à chaque personnalité : tu ne mets pas à l’aise de la même façon une timide ou une fille ultra bavarde, une intello et une party girl. Ils sont hyper doués pour se mettre dans la tête de l’autre. Et ils ADORENT cet exercice psychologique de deviner l’autre, le découvrir, le pousser à se livrer de A à Z (alors que toi ça a l’air de te raser justement) donc ils ne s’ennuient jamais en compagnie d’une fille, qu’ils obtiennent du sexe ou pas... mais ils en obtiennent sans trop de peine parce que leur présence et leur écoute créent une atmosphère où la fille se sent vraiment super bien.
Ils adorent par ailleurs la compagnie et la présence des femmes, juste en elle-même, de façon « gratuite » et sans forcément être dans une optique de rendement (ils ne sont pas à penser « donnant-donnant », du genre « bon OK je l’écoute à me raconter ses histoires de boulot inintéressantes toute la soirée comme ça , avec un peu de chance, elle me laissera tirer mon coup »). Pour eux, rien que passer un moment avec la fille à parler les yeux dans les yeux, sentir monter l’intérêt, la tension derrière les mots, les regards, c’est un plaisir, ils aiment ça. La fille le sent, elle sent que le gars passe un bon moment, elle se sent passionnante, fascinante, elle se sent « spéciale », c’est super valorisant et souvent elle a envie elle-même de prolonger ou approfondir le déroulement des événements.

Cet état d’esprit, où chaque femme est traitée comme une personne intéressante à part entière, c’est un peu le contraire du tien en fait quand tu écris :
Faut dire que c’est dur de se forcer à s’intéresser à quelqu’un vu que toutes les filles ont un peu les mêmes trucs dans leur vie
J’ai l’impression que c’est le cercle vicieux : tu sembles persuadé à la fois de tellement bien connaître les filles que dans ta tête c'est comme si tu en avais fait le tour... et en même temps tu ne les connais pas si bien que ça, et tu gagnerais peut-être à les découvrir en tant qu'êtres humains, en t'intéressant à elles, sauf que comme tu es dans une vision où elles ont toutes "les mêmes trucs dans leur vie" (donc, je suppose, interchangeables ?), ça ne peut guère t'intéresser de les découvrir. Donc tu ne les découvres pas beaucoup et donc tu restes dans tes certitudes et donc tu restes dans le même schéma de drague. Qui pour l'instant n'a pas l'air d'être infaillible.

Je sais que mon ton peut paraître rude (en même temps, je te trouve assez condescendant avec moi donc je ne vais pas poster des coeurs et des bouquets de violettes à ton intention, normal), après, j'ai pris quand même la peine de poursuivre l'échange parce que je veux croire que derrière une telle attitude, il y a aussi beaucoup d'insécurité personnelle et un grand manque d'assurance et d'expérience dans les contacts humains et si c'est bien le cas, je te souhaite malgré tout d'arriver à en sortir.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] T'inquiète le 14.12.19, 01h35 par Jalapeno
  • [+3] Quelle patience ! le 14.12.19, 04h17 par Sathinelilly
  • [+3] A lire le 14.12.19, 07h44 par Onmyoji
(Attention parenthèse recadrage, réponse adressée seulement à la personne intéressée et une fois les choses dites on pourra reprendre le sujet de façon normale)

Ce qui m’a fait dire ça c’est que vous faites des très longs développements dans lesquels c’est des banalités à 80%, des leçons de morale habituelles féministe à 10%, et les 10% qui restent c’est des choses vraies

A part ça pour la fille que je drague je sais que ça vous fait peut-être un peu chier mais elle a envie de moi, elle me montre et me dit qu’elle s’attache à moi. Avant que je lui mette la pression y’avait déjà eu pas mal de conversation et elle sait pourquoi j’ai fais ça. Quand on dit les vrais choses y’a pas besoin de discuter pendant six mois

J’ai pas non plus zéro filles dans ma vie, j’en ai eu 5 en un an, dont parmi elles deux en l’espace d’un mois, au printemps. Donc les efforts je les connais, la remise en question je la connais.

Parlez moi pas comme si j’étais votre élève parce que c’est ça qui m’agace si vous voulez comprendre mon ironie

À chacune des cinq relations les filles elles étaient amoureuses à 3000%, c’était pas de l’amour mou habituel qu’elles ressentaient, c’était du puissant
Mon autorité ça ne m’a jamais été reprochée. On m’a reproché d’être trop froid, trop dans mes projets, pas assez tendre, pas assez calin, pas assez dans le présent, mais pas l’autorité, les filles elles kiffent mon autorité. Certaines me l’ont carrément dit, d’autres me l’ont prouvé
Les cinq m’ont dit qu’elles me trouvaient unique et qu’elles avaient jamais aimé quelqu’un comme ça, si c’était nécessaire elles faisaient des sacrifices pour moi, et elles en ont toutes fait sans que je demande.
On vous a déjà dit ça à vous?
Donc ça conclue pas souvent mais quand ça aboutit c’est hors du commun, et si votre argument c’est de me dire « ça a pas duré longtemps » ben bien sur que oui puisque c’est moi qui l’ai voulu

Maintenant je cherche pas à vous plaire à vous, je sais que la mentalité c’est hyper important et les filles qui ont votre « idéologie » j’aime pas, je vous le dis

Ma façon de penser n’est un problème que si je tombe sur une fille comme vous, et je cours pas après pour tout vous dire

Vous essayez de me convaincre de façon insistante que je pense pas comme il faut, ben écoutez je pense comme je pense

Vous essayez de me faire croire que si je rencontre des difficultés c’est parce que j’ai pas les mêmes opinions que vous, comme si c’était à cause de ça

Alors que je connais des mecs qui sont vraiment des ordures totales, ils ne respectent absolument pas le sexe féminin, à côté moi je suis un saint homme, ben ces mecs là ils ont énormément de succès avec les filles. Véridique, je le jure devant Dieu que c’est vrai.

Donc ce serait dommage que votre discours soit bancal, voire idéologique, voire politique, voire limite sectaire

Les religions sectaires ont toujours utilisé le discours suivant: « Vos problèmes viennent du fait que vous ne pensez pas comme on vous a dit »

J’ai des problèmes, vous profitez de ca et de ma remise en question pour me ramener dans votre vision, genre brebis égarée.

En réalité je cherche juste à améliorer des choses où je me sens insuffisant à mon goût, je pourrais largement me satisfaire de ce que j’ai déjà, j’ai pas mal de copains qui ont moins d’expérience que moi. Mais je veux faire mieux parce que c’est ma décision de ne pas rester sur mes acquis, je cherche à atteindre des choses difficiles, donc la difficulté je savais depuis le début que j’allais la vivre

Vous parlez comme si vous connaissiez précisément mes objectifs et ce que j’ai déjà fais

C’est pour ça que je vous ai un peu remballée, j’aime beaucoup les vrais conseils mais j’ai horrrrreeeuuuur qu’on profite de mon moment de doute et d’introspection pour me convertir à quelque chose

Chez vous je vois pas beaucoup de vrais conseils, je vois des tentatives de culpabilisation, à longueur de textes c’est farci de ça quand je lis vos messages

« Ah mais tu te rends compte tu pense comme ça, tu parles comme ça, tu traites comme ça »
Oui je fais tout ça, si y’a des paramètres qu’il faut changer ça va se faire, mais pas avec des trucs féministes, sinon je vais reculer

J’ai un genou à terre d’accord, mais j’ai toujours mes défenses immunitaires contre le bullshit. Tiens pour faire une allusion intello ce que vous me faites ça a été décrit par Nietzsche, certains types de gens attendent que d’autres types de gens aient un moment de faiblesse pour leur passer leur vision discretos, et leur faire croire que ça va les relever. Et au final les premiers se rendent compte qu’ils ont rien gagné et qu’ils se sont fait couiller. Y’a des personnes qui n’ont que la morale comme arme

Pourquoi faire autant de lignes? Le temps c’est précieux! Quand je vous lis, si j’enlève le blabla et que je garde l’essentiel, je lis ça:

« Demande pardon, fais pénitence, comporte toi comme on veut que tu te comporte, et tes problèmes seront résolus »

Donc pour moi ce sera non.
Votre diagnostic est partial et il est basé sur vos réactions émotionnelles face à ce que j’écris.
Et vous cherchez trop à me convaincre, et quand quelqu’un cherche trop à me convaincre j’achète pas sa came
Vous prenez mes constats de base pour des attaques personnelles, et vous essayez de vous venger alors que je vous veux pas de mal

Votre discours est hyper castrateur
Donc évidemment que j’en veux pas
Et normalement personne n’en veut

Tout ce que vous dites trahit le fait que ça vous emmerde que je pose des constats, et que vous vous sentez visée
Je vous assure ça transpire le ressentiment

Vous êtes trop sur dans l’affect pour pouvoir me donner des renseignements objectifs, vous ramenez les choses à vous en mode revendication, et moi c’est pas ma tasse de thé

Je rappelle quel était le but du sujet, je ne demande pas un débat, je ne débattrai pas avec vous.
Je veux des conseils pratiques, vous n’en avez pas, donc merci beaucoup de votre participation et au revoir.

Parenthèse fermée, on a fait un hors sujet, maintenant on peut reprendre sur le sujet initial
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-2] Mauvais esprit le 14.12.19, 04h57 par Sathinelilly
  • [-1] C'est pas si simple le 14.12.19, 07h48 par Onmyoji
  • [-1] Du grand n'importe quoi le 14.12.19, 12h54 par BirdonTheWire
  • [+2] Mauvais esprit le 14.12.19, 13h05 par Perlambre
(Attention parenthèse recadrage, réponse adressée seulement à la personne intéressée et une fois les choses dites on pourra reprendre le sujet de façon normale)
Je veux des conseils pratiques, vous n’en avez pas, donc merci beaucoup de votre participation et au revoir.
Tu peux cadrer ton sujet mais "recadrer" un membre du forum et carrément l'exclure de la discussion, non.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 14.12.19, 08h29 par Onmyoji
  • [+1] Merci ! :) le 14.12.19, 11h50 par Alniyat
  • [+1] Yesssss! le 14.12.19, 13h04 par Perlambre
La passion amoureuse chez les jeunes filles, il en existe dès qu'elles sont amoureuses.
Elles n'ont pas connu beaucoup d'hommes, il est aisé qu'elles se sentent tourmentées par les vertiges de l'amour...
C'est d'ailleurs aussi fréquent chez les garçons (parce que ce ne sont pas encore vraiment des hommes), de péter un plomb à la première fille qui les touche au coeur.
ça n'est pas une preuve de ton talent en séduction.

Dans tous les cas, ce qu'Alniyat décrit, ce n'est certes pas l'unique voie, la tienne, je l'ai observée aussi.
Je ne serais pas catégorique sur ce que tu fais, parce que l'on a pas les contours de tes conversations, juste des extraits, et qu'il ne faudrait pas se fier sur un a priori (tes réflexions pouvant largement différer de tes comportements réels).
Et en effet, il n'est pas nécessaire d'aimer les femmes pour coucher avec, on peut les manipuler etc.
Cependant, ce qu'elle te décrit est beaucoup plus "écologique", et moins coûteux, dans l'esprit de ne pas avoir à se contorsionner pour paraître. Toi qui semble avoir des difficultés à mentir, tu devrais t'y intéresser.
On ne te dit pas "sois une serpillière". On te dit, "Aime ce que tu fais, profite du processus, ne sois pas si obnubilé par le résultat, parce que c'est contre-productif, et coûteux".
Le fait d'être à l'aise, cool, pas sous pression, évidemment que les nanas aiment.
Si tu cherches dans les anciens posts du forum, tu trouveras pas mal de réflexions sur le fait de donner de la valeur mutuellement. C'est d'ailleurs même dans la Mystery Method, qui ne contient pas que le Neg.
"Elicit Value/Qualify".
Ce n'est pas féministe de le reconnaître. Et dans tous les cas, même si tu gardes ton objectif de t'améliorer, et ton envie de baiser, et pourquoi pas, d'essayer de mettre les choses en place pour satisfaire ce désir, tu peux quand même largement profiter d'un état d'esprit positif vis à vis de l'Autre. Toi qui considère les femmes comme largement irrationnelles, reproductibles, tu devrais penser logiquement à l'effet miroir:
tu aimes qu'on te renvoie une bonne image de toi.
Les gens adorent se voir dans un miroir positif. Si on est esclave de ses émotions, on est plus facilement amené à être bien disposé en étant stimulé par des émotions positives, pas par des coups de pression.
Si une fille te met un coup de pression, tu n'auras pas envie de rester avec.
Le fait que tu te poses des questions sur comment faire, c'est parce que tu es dans ce rapport de force.
Je sais pas, encore hier soir, je discutais avec une nana qui est indécise (elle hésite entre moi, car elle se sent pas capable de m'intéresser, et un autre gars, avec qui elle est sûre qu'elle peut avoir une relation, qui est amoureux, etc), je lui ai pas parlé pendant quelques jours sans trop de calcul parce que j'étais occupé, je lui ai envoyé un message comme ça, elle a répondu, je lui ai proposé une soirée en précisant "en amis", elle était tiraillée parce que toujours dans ses réflexions, mais on a ri au passage, elle m'a quand même dit, alors que justement, j'arrêtais pas de mettre des barrières et de lui dire que je la repousserais si elle cédait, on a pas donné suite parce que c'était déjà tard et j'avais la flemme de prendre un uber pour me faire virer à 6h du mat parce qu'elle bosse ce matin, mais je n'ai pas de doute que c'est plus positif que de lui faire une scène; et ce matin j'ai déjà un message très positif.
Et je suis pas frustré, je m'en fous.
J'ai passé ma soirée à faire mes trucs en envoyant 5 messages à côté, c'était cool, et j'ai pas la pression de baiser (et pourtant, je ne suis pas le dernier à aimer ça;)).
C'est une démonstration du genre de choses que décrit Alniyat,
ça m'a maintes fois servi, c'est bien plus satisfaisant à la longue que de finir la soirée en se tapant la tête dans les murs en étant chaud comme une baraque à frite ou aller dans une boite ramasser n'importe quelle nana qu'on kifferait pas, juste pour baiser (parce que c'est facile à faire, quand on est gravement en chien).
même si je me prends pas pour un séducteur.

Conclusion, ne prends pas les conseils à l'aune du sexe de tes interlocuteurs, mais pour ce qu'ils sont.
D'ailleurs, réfléchis, sois cohérent: si tu trouves les conseils de la plupart bons, et qu'ils reconnaissent que d'autres sont bons, c'est peut-être que logiquement, ils le sont. Les conseilleurs ne peuvent pas à la fois avoir de bonnes idées, et être d'accord avec des idées à la con (moralisatrices, féministes -c'est pas un gros mot, hein, même si je suis le premier à refuser une certaine forme de communication dans le domaine-, ou simplement banales).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Quelle patience ! le 14.12.19, 09h55 par ChantePaul
  • [+2] Constructif le 14.12.19, 11h59 par Alniyat
  • [+1] Absolument le 14.12.19, 13h07 par Perlambre
Ceci n'est pas une citation inspirante
Bon.

Tu voulais des conseils, je t’en ai donné : plus prendre les choses comme un jeu, être moins dans le rapport de force, plus dans l’écoute, t’adapter plus à chaque fille, essayer de découvrir et de vraiment connaître les femmes plutôt que de te dire qu’elles se ressemblent toutes – pas parce que c’est moral, juste parce que c’est ce qui marche : les hommes qui séduisent les femmes sont souvent des hommes qui connaissent bien les femmes, comprennent leur psychologie. Donc bon, tu prends, tu prends, tu prends pas, tant pis.

Et si j’écris longuement il ne faut pas le prendre personnellement, c’est juste ma façon de m'exprimer, parce que j’aime développer mes idées, détailler et argumenter. Mais après, si tu en déduis que je suis une créature maléfique qui veut t’arracher à ton salut, ce n’est pas mon problème.

Je ne vois pas trop où je serais dans un point de vue de féminisme sectaire et castrateur ? Je n’ai jamais dit qu’il fallait ramper devant les filles, ni devant qui que ce soit hein ! Mon point de vue c’est en effet qu’il est plus productif et efficace (je dis bien « efficace » et pas juste « moral ») de traiter les autres avec un minimum d'égalité et d'urbanité, femmes, hommes. Si tu étais une femme et que tu racontais que tu abordes les hommes en les vannant systématiquement, avec des « me mens pas » dès la deuxième ou troisième discussion, je t’aurais suggéré la même chose, d’être moins dans le rapport de force. Aux dernières nouvelles on est tous égaux, personne n’a d’autorité sur les autres (ce n’est même pas du féminisme, c’est juste du factuel).

Ceci étant, je vois qu’on est arrivé à un tel point de braquage et d’incompréhension que, quoi que je puisse dire, ça ne sera pas entendu. Alors je laisse tomber parce que là tu te fais du mal tout seul en me lisant, tu as l’air persuadé que je veux ta conversion à une secte ou des choses dans ce style.


La seule chose qui m’ennuie, c’est que je n’aurai pas la réponse à ma question, ça par contre, ça me frustre. :roll:
Sérieusement :


J’ai dis « me mens pas »
Elle a dit « je te promets c’est la vérité je te mens pas, tu veux que ça soit qui? »
J’ai dis « je veux pas savoir mais si jamais j’apprends que tu me mens t’entendra plus jamais parler de moi »

...

Tu aimes qu'on te parle comme ça toi ?
...
Est-ce que quand quelqu'un te parle comme ça, ça te séduit, ça te plaît, ça te donne envie de répondre gentiment et poliment ?
Parce que c’était une vraie question et que j’étais vraiment curieuse :mrgreen:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] T'inquiète le 14.12.19, 11h59 par Onmyoji
  • [+2] T'inquiète le 14.12.19, 13h04 par Perlambre
Romain,

Se mettre sur pose pour lire les posts des uns et des autres ne peut être que bénéfique pour toi.
T'interroger aussi sur ta réaction de rejet manifeste dès lors qu'Alniyat donne son avis.
Long à ton goût et pourtant plein de bons questionnements.

Rembarrer une fille ici est un non-sens puisque sans pression de séduction, elle te donne un avis de nana. Chose qui manque souvent à un mec. L'avis de nanas. Parce qu'en fait, si tu veux vraiment chopper, il va te falloir t'intéresser à un univers, celui des femmes.
Je doute qu'une grosse voix à inflexions directives suffise...

Désolée j'ai reporté mon -2 pour Romain ailleurs
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 14.12.19, 13h43 par Onmyoji
  • [+1] Effectivement le 15.12.19, 11h05 par Alniyat
« Aux dernières nouvelles on est tous égaux, personne n’a d’autorité sur les autres (ce n’est même pas du féminisme, c’est juste du factuel). »

Déjà rien que pour avoir dit ça comment vous voulez que je vous prenne au sérieux, c’est mort
C’est du réfléchi ça ou c’est sorti tout seul?

Là c’est 1984 de Orwell, on dirait que vous avez appris tous les slogans par coeur :shock:

Déjà: c’est quoi être égaux, c’est quoi avoir de l’autorité sur les autres, c’est quoi le féminisme, c’est quoi le factuel

Je remets votre phrase à l’endroit: « Moi je n’aime pas l’autorité, donc je confonds les faits avec mon opinion (non dissociation du sujet et de l’objet) tout en disant que ça n’est pas mon opinion, et pourtant j’obéis certainement à un patron, qui est certainement un homme, et je me soumets à l’autorité de la police, qui sont des hommes, et j’obéis aux idées en vogue dans les médias, tenus par des hommes, tout en croyant que c’est mon libre choix alors que je suis dans la conformation totale à une idéologie qui a été créée pour casser les rapports humains classiques, tout en croyant que je suis libre alors que je suis complètement orientée par des tiers, donc en plus d’obéir à l’autorité je nie l’existence de cette autorité  »
Sincèrement Romain je crois que tu perds ton énergie dans des travers inutiles.

Les gens ici te donnent leur temps pour essayer de t'aider, ils font de leur mieux, peuvent faire des erreurs comme tout le monde et chacun à son prisme de réalité.

Si les conseils donnés ne te paraissent pas pertinent... Bah arrête de demander de l'aide ? C'est dit sans animosité aucune, c'est juste question d'éviter de perdre du temps, pour toi, pour moi et pour les autres.

Alors je comprends que certains conseils te paraissent plus pertinents que d'autres, très bien.
Par contre le côté dénigrant envers Alniyat parce que c'est une femme donc son avis est forcément biaisé, ça c'est ultra mal venu et très irrespectueux.
Non pas parce que c'est une femme, féminisme tout ça, mais parce que c'est une personne qui donne de son temps gratuitement pour toi (c'est toi qui est venu demander conseil).

Désolé je m'emporte un peu, mais ton comportement est un peu borderline je trouve pour quelqu'un qui vient demander de l'aide aux autres.

D'ailleurs, si on est sur un forum de féministe soumis et que toi tu n'es pas à ce niveau de médiocrité, que viens tu chercher ici ? (c'est une vraie question, sans animosité encore une fois)

ÉDIT : Pour rester sur du constructif, tu connais des mecs autour de toi qui choppent facilement et qui sont plutôt raccords avec toi sur la façon de voir le monde, demande leur conseil à eux ? Peut être qu'ils auront des méthodes qui marchent et qui sont plus en accord avec toi même que les gens ici ?
Verrouillé