Comment draguer quand le contexte ne s’y prête pas

Note : 8

le 07.02.2020 par Logik

24 réponses / Dernière par Logik le 29.02.2020, 12h08

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Salut
Jusqu’à maintenant j’ai toujours dragué dans des contextes qui autorisaient ou facilitaient la drague, et j’ai toujours dragué des filles qui se montraient en situation de se faire draguer

J’ai un ami qui est parvenu à coucher avec sa conseillère en assurance
Ils ne se connaissaient que par cette boîte d’assurances au départ, pas d’antécédents
La situation aurait pu facilement mal tourner pour lui, vu que c’est pas un endroit où on drague, elle aurait pu se plaindre aux supérieurs, ou bien faire une mauvaise réputation a mon pote auprès des gens qu’elle connaît

C’est un contexte parmi plein d’autres, un exemple que je connais
Plein de situations où la drague est exclue, où on risque la mauvaise réputation si la fille décide de faire des siennes
Et pourtant, certains y parviennent donc y’a un truc

Et moi y’a plein de fois où j’aurais voulu aborder une fille (caissière en magasin y’a quelque jours) mais a cause du contexte j’ai évité, mais je ne veux pas éviter éternellement parce que ça a l’air vachement cool, quand on drague quand on veut

Vous en pensez quoi
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Bonne idée ! le 08.02.20, 10h28 par Onmyoji

Yo.
Je n'ai jamais réussi à pécho qui que ce soit dans un contexte qui n'était pas favorable.
Bars, boites, sport, cercles d'amis, auberges de jeunesses, club de vacances... c'est déjà pas mal pour conclure à mon sens.
J'ai pourtant essayé le street, j'ai essayé les caissières, les boulangères etc... ça me semblait toujours plus ou moins casse gueule et pas super rentable niveau conclusions. C'est mon point de vue mais intéressé pour en connaitre d'autres ;)
Au boulot c'est faisable mais casse gueule aussi. Faut mettre les limites cash pour pas se retrouver avec une bombe à retardement sous les fesses. Quand bien même, on est jamais à l'abri d'un pot de colle ou d'une personne vraiment pénible dans cette situation précise. Difficile de s'en débarrasser quand on est toujours amener à se croiser. ^^
"Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui."
Charles B.

Oui ceci dit moi-même je n’arrivais pas à pecho même dans les contextes favorables au début, ça donne des perspectives
En plus faut imaginer si on pouvait aborder n’importe où ça laisse rêveur, en plus on sait qu’on fait rien de mal et pourtant on est pas à l’aise
Moi je suis sûr que c’est juste un blocage qui parasite la tête mais faut juste trouver la clef

Le "problème" dans ce que tu sembles vouloir, c'est de toujours chercher à être opérationnel pour draguer. Au lieu de laisser faire la magie de la rencontre dans ce genre de circonstances où c'est moins favorable.

Comme s'il fallait être prêt à sauter sur l'occasion à chaque instant, au lieu de vivre la rencontre et de voir où cela mène. Un peu comme ton ami et cette femme. Au final, ce n'est qu'une perception extérieure, même si lui te lâche ça ainsi pour l'histoire. Dans le fond, il se passe mille et une choses.

Pour moi, la séduction commence dans toutes les interactions humaines, avant de penser à serrer.
A partir de là, ça ouvre bien des portes. La dynamique est beaucoup plus puissante.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 10.02.20, 11h40 par Mr_Orange
  • [+1] Absolument le 01.03.20, 12h54 par Perlambre
Veni. Vidi. Vixi.
Je suis venu. J'ai vu. J'ai vécu.

En plus faut imaginer si on pouvait aborder n’importe où ça laisse rêveur, en plus on sait qu’on fait rien de mal et pourtant on est pas à l’aise
C'est basique ce que je vais dire mais... pourquoi pas


(le seul exemple cinéma de rencontre homme-femme à une caisse qui me vienne en tête)
Pour l’exemple de la caisse :
Je connais des potes caissières qui se sont fait draguer, et certaines ont même fini par sortir avec celui qui les avait draguées^^

(Il y en a eu une qui s'est plainte à la police mais c'est vraiment parce que le gars a passé les bornes, ce n’était pas de la drague mais du harcèlement - il a intrigué pour avoir son numéro de téléphone en se faisant passer pour un proche auprès de son équipe, la suivait dans la rue, l'appelait sans arrêt, etc., il a fallu que les flics lui disent de se calmer pour qu’il arrête)

Un monsieur d'un certain âge (ami d'ami), qui a dragué la caissière au culot et a fini en couple avec

Et un copain qui s'est déjà fait draguer par la caissière en repartant avec le numéro de téléphone de la dame griffonné au dos du ticket de caisse.

On se rencontre un peu partout en fait. Dans les histoires les plus insolites que je connais, j'ai une amie d'enfance qui était sortie avec un faux numéro. :lol:

A moins d'éviter les contextes VRAIMENT problématiques pour la personne concernée (du genre draguer ta psychiatre, sachant les conséquences qui peuvent lui tomber dessus si on la soupçonne de séduire ses patients)... Pourquoi pas, si c'est fait avec gentillesse, humour, discrétion, élégance... Et que tu sais éviter d'être insistant ou de mettre la personne mal à l'aise.
Sortir avec ses collègues de travail c’est hyper fréquent. Plein de couples autour de moi (aussi bien des petites histoires que des plus importantes avec bébé et bague au doigt) se sont rencontrés en travaillant ensemble.
J’ai déjà eu une liaison de deux ans avec un collègue, aucun souci.

Ceci dit, il y a peut-être une subtilité aussi dans le sens où la plupart des histoires « boulot » que je connais se construisent en deux temps :
- la rencontre > rencontrer la personne au boulot (et se rendre compte qu’on ressent une attraction, curiosité, ou fascination… pour elle)
- la "séduction" > chercher à la voir hors boulot ET à ce moment-là voir s’il y a moyen.

En revanche, voir s’il y a moyen directement au boulot et sans passer par la case « faire connaissance en privé » ça pourrait être gênant (pour caricaturer, il y a sûrement plus glamour qu’un échange de premier baiser entre la photocopieuse et le tableau d’affichage).

Après je dirais que si on tombe, non pas juste sur une personne avec qui ça ne marche pas, mais sur une personne qui est à problèmes d’une façon ou d’une autre (obsessionnelle, vindicative, faiseuse de ragots etc.) les suites post-rupture sont évidemment plus casse-pieds à gérer qu’avec une personne que tu n’es pas amené à croiser tous les jours.

Pour ce qui est de draguer une personne qui n'est pas une collègue sur SON lieu de travail (caissière, conseillère d'assurance etc.), là encore je trouve que c'est possible mais en évitant de mélanger l'aspect "rencontre/prise de contact" et la "séduction" proprement dite. Lui proposer de se voir hors de ce contexte. Parce que dans ce contexte, elle n'est pas libre et l'échange ne se fait pas d'égal à égal. Si elle est gênée par l'attitude de celui qui l'aborde, et qu'elle est dans un boulot où elle est supposée être aimable/polie, elle ne peut pas être elle-même et extérioriser ce qu'elle ressent comme elle le voudrait face à un client.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 10.02.20, 11h41 par Mr_Orange
  • [+1] Oui le 01.03.20, 12h57 par Perlambre

Tout à fait mais dans tous les cas il faut être hyper zen même pour un truc très bref où on demande le numéro, sinon comme vous dites elle va donner un faux numéro, alors mentalement y’a un état d’esprit à avoir
Moi j’aurais un kif que j’ai pas pu encore faire c’est draguer une fille inconnue qui fait la gueule par exemple
Parce que du coup ça veut dire que t’a la capacité de changer l’état d’esprit d’une fille sans même la connaître

Tout à fait mais dans tous les cas il faut être hyper zen même pour un truc très bref où on demande le numéro, sinon comme vous dites elle va donner un faux numéro, alors mentalement y’a un état d’esprit à avoir
Ou tu lui donnes le tien et tu la laisses décider, aussi.
Moi j’aurais un kif que j’ai pas pu encore faire c’est draguer une fille inconnue qui fait la gueule par exemple
Euh, tu es sûr que c'est une bonne idée ? Faire la gueule peut vouloir dire "foutez-moi la paix" et pas juste "je n'ai pas le moral". C'est plus prudent de laisser les gens tranquilles dans ces cas-là...

Alniyat a écrit :
10.02.20
Moi j’aurais un kif que j’ai pas pu encore faire c’est draguer une fille inconnue qui fait la gueule par exemple
Euh, tu es sûr que c'est une bonne idée ? Faire la gueule peut vouloir dire "foutez-moi la paix" et pas juste "je n'ai pas le moral". C'est plus prudent de laisser les gens tranquilles dans ces cas-là...
Je sais pas c’est un peu une lubie que j’ai

Je sais pas c’est un peu une lubie que j’ai
Pourquoi pas ... tant que tu t'éjectes quand il le faut. Si elle dit non à une conversation, un échange de numéro, quoique ce soit, c'est non, et il ne faut pas insister, et partir.

Et pour revenir au topic en général : on parle de 'contexte' mais je crois que chaque rencontre EST son propre contexte. Une fille peut aller en boîte uniquement pour danser entre copines et, inversement, une vendeuse peut être très ouverte à être draguée par un beau client. C'est le fameux calibrage.

Mr_Orange a écrit :
10.02.20
Je sais pas c’est un peu une lubie que j’ai
Pourquoi pas ... tant que tu t'éjectes quand il le faut. Si elle dit non à une conversation, un échange de numéro, quoique ce soit, c'est non, et il ne faut pas insister, et partir
Je vous le fais pas dire
Mais toute l’idée est de faire en sorte qu’elle ne dise pas non - il y a des choses à faire de ce côté là (on est pas complètement à la merci des aléas)

OK mais il te faut accepter qu'une fille puisse te dire non et que ça n'a rien à voir avec ton potentiel...

On dirait que tu attends de faire changer une fille d'humeur comme si ça pouvait te "valider" une forme d'excellence personnelle en quelque sorte, "je suis tellement alpha dans mon abordage que j'arrive à faire passer la météo interne de la fille de *temps couvert bourré de gros nuages lourds* à *le soleil brille à fond*"

Sauf que ça dépend de la personne hein... Des fois, même si tu es séduisant, génial, rayonnant, impeccable et que ton approche est parfaite, si elle n'est pas dans les bonnes dispositions... c'est comme ça, c'est tout, et insister ne ferait alors que t'enfermer dans une impasse.

Alniyat a écrit :
10.02.20
OK mais il te faut accepter qu'une fille puisse te dire non et que ça n'a rien à voir avec ton potentiel...

On dirait que tu attends de faire changer une fille d'humeur comme si ça pouvait te "valider" une forme d'excellence personnelle en quelque sorte, "je suis tellement alpha dans mon abordage que j'arrive à faire passer la météo interne de la fille de *temps couvert bourré de gros nuages lourds* à *le soleil brille à fond*"

Sauf que ça dépend de la personne hein... Des fois, même si tu es séduisant, génial, rayonnant, impeccable et que ton approche est parfaite, si elle n'est pas dans les bonnes dispositions... c'est comme ça, c'est tout, et insister ne ferait alors que t'enfermer dans une impasse.
Moi tout ce que je vois c’est que des mecs y arrivent très bien, et même si y’a du ratage c’est pas grave ça vu que dans toutes les choses y’a du ratage (avant de réussir il faut rater)
Ce qui compte c’est de se rendre compte qu’en tant que mec on a une capacité d’influence sur les événements et qu’il faut pas se priver de l’utiliser

Je pense qu'il faut encourager Logik dans son exploration de la séduction. Parce que un des problèmes de fts par rapport à l'âge d'or (2013 - 2014 big up), c'est que l'on est devenus de vieux sages au savoir infus qui sont plus dans la prévention que dans l'appel à l'action.

Oui Logik, tu vas sans doute te péter la gueule parce que ce n'est pas pour rien qu'il y a des contextes à tout ce qui est permis et ce qui ne l'est pas. Mais je ne pense pas que tu sois mauvais joueur, dépressif ou agressif, tu as l'air d'être courageux et dans un esprit de jeu et de découvertes donc je t'encourage à essayer d'aborder des femmes dans des contextes qui ne s'y prêtent pas. Personnellement je ne le ferais pas mais peut être que toi, ça t'apportera quelque chose de neuf et/ou de positif, alors fonces!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout à fait ! le 10.02.20, 17h23 par Mr_Orange

Nonchalance a écrit :
10.02.20
Je pense qu'il faut encourager Logik dans son exploration de la séduction. Parce que un des problèmes de fts par rapport à l'âge d'or (2013 - 2014 big up), c'est que l'on est devenus de vieux sages au savoir infus qui sont plus dans la prévention que dans l'appel à l'action.

Oui Logik, tu vas sans doute te péter la gueule parce que ce n'est pas pour rien qu'il y a des contextes à tout ce qui est permis et ce qui ne l'est pas. Mais je ne pense pas que tu sois mauvais joueur, dépressif ou agressif, tu as l'air d'être courageux et dans un esprit de jeu et de découvertes donc je t'encourage à essayer d'aborder des femmes dans des contextes qui ne s'y prêtent pas. Personnellement je ne le ferais pas mais peut être que toi, ça t'apportera quelque chose de neuf et/ou de positif, alors fonces!
Exactement

Logik a écrit :
10.02.20
Moi tout ce que je vois c’est que des mecs y arrivent très bien, et même si y’a du ratage c’est pas grave ça vu que dans toutes les choses y’a du ratage (avant de réussir il faut rater)
Ce qui compte c’est de se rendre compte qu’en tant que mec on a une capacité d’influence sur les événements et qu’il faut pas se priver de l’utiliser
Hello. No offense mais ce genre de truc me fait penser à du baratin de coach.
"Toute l'idée est de faire en sorte qu'elle ne dise pas non", on est d'accord. Encore faut-il déjà choisir ses combats. Parce que pour certaines c'est perdu d'avance (excellent album à écouter d'ailleurs pour prendre bien conscience de ce qu'est la loose et être un gros lourd), et là ça sert à rien d'aller laisser ton empreinte dans la vallée des lourds avec les autres. Parce qu'en te disant "je dois user de mon influence", au final tu lâcheras pas l'affaire sur un truc qui était déjà perdu avant d'avoir commencé, mais sur lequel tu as pu faire une intro encore passable.
Et là tu deviens toxique pour tout le monde. "Dans toutes les choses y a du ratage" c'est pas une logique acceptable. Les gens sont pas tes cibles d'entraînement. Et pour le bien que ça peut t'apporter (marginal si on compte le fait que tu prendras un vent forcément parce que la nana sera pas ouverte, que tu t'appelles Mystery ou Brad Pitt - d'un extrême à l'autre-), tu as un impact qui te dépasse et qui emmerde tout le monde.

Faut voir aussi que quand c'est ta banque ça porte plus à conséquence qu'une boutique où tu verras rarement la personne, dans une grande ville qui n'est pas la tienne.

Après je t'encourage oui à devenir comme les mecs qui réussissent ça. En général dans mon expérience ce ne seront pas eux qui seront proactifs. Ils vont juste créer une vibe amicale où certains personnels vont s'engouffrer en étant trop contents de pouvoir faire tomber le masque du "obligé d'être aimable/ professionnel". Ça passe pas juste par offrir des shots aux serveuses et aux barmaids. Mais aussi en étant déjà quelqu'un qu'elles pourraient avoir envie de connaître. Donc intéressant, séduisant, cool, respectueux, qui sache respecter leur espace éventuellement et leur non envie d'être abordées. Et qui sache aussi leur mettre du baume au coeur quand elles ont l'esprit chagrin, car oui ça existe.

Donc en fait c'est en amont que ça se travaille. Si tu es cool, ça se fait. Mais tu ne deviendras pas cool en trouvant des méthodes pour aborder.

D'ailleurs faut accepter que même si tu es respectueux, et fasse ça avec le minimum d'impact et le plus de classe possibles, ça ne passe pas. Même si l'interaction est très dynamique ça peut être sa personnalité au taf, ou elle peut s'amuser mais avoir un mec, ou s'amuser sans être dans l'optique de flirter, juste parce qu'il faut bien sortir la tête du guidon du boulot. Toi tu peux avoir l'impression d'être spécial parce qu'elle sera pas comme ça avec d'autres clients qui sont pas aussi cools, et dans une certaine mesure tu l'es mais ça veut pas dire que tu as un ticket.

Après pour les autres situations inappropriées que les personnels des endroits, je sais pas.
Comme dit Orange c'est du cas par cas.
Si tu as envie et que ça semble pas fermé tu peux essayer subtilement. En parlant de circonstances inappropriées faut bien distinguer le niveau personnel de l'autre du regard de la société. Si c'est le premier c'est pas valide, sinon tu peux te lâcher.
Ça m'est arrivé de me faire draguer dans une veillée funèbre. C'était pas tout en rires et punchlines, mais on savait qu'il était en train de se passer un truc et on s'est revus après. Mais c'était sorti de nulle part.
Je ne dis pas que c'est impossible intentionnellement mais je pense que de la même manière qu'il a fallu un coup de chance pour qu'on soit tous les deux réceptifs, il en faut un pour que l'autre soit réceptif dans des conditions où ce devrait notoirement pas être le cas. C'est juste un coup de chance un peu moins important...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] +1 le 12.02.20, 14h22 par Balzac
Ceci n'est pas une citation inspirante

Onmyoji a écrit :
12.02.20
Et là tu deviens toxique pour tout le monde. "Dans toutes les choses y a du ratage" c'est pas une logique acceptable. Les gens sont pas tes cibles d'entraînement.
Si les gens ne sont pas mes cibles d’entraînement, alors comment je m’entraine? La meilleure façon d’améliorer quelque chose c’est la mise en situation, je vois pas comment on fait autrement, où alors peut-être que vous avez une idée meilleure que je connaissais pas
Jusqu’à présent j’ai fais comme ça et y’a pas eu de problèmes au contraire
Sinon pour tout le reste ok

Logik a écrit :
12.02.20
Si les gens ne sont pas mes cibles d’entraînement, alors comment je m’entraine?
Je sais pas si tu réalises la manière dont tu abordes le sujet ?

Toute la nuance se trouve dans ce point bien précis, entre ton besoin absolu de draguer dans toutes les conditions ; et créer les conditions dans une dynamique sociale propre.

Et ça passe, comme le dit Onmyoji et d'autres, par toi-même.
Ta manière d'être et d'aborder le relationnel.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 13.02.20, 08h35 par Onmyoji
  • [+2] A lire le 13.02.20, 09h10 par Popovski
Veni. Vidi. Vixi.
Je suis venu. J'ai vu. J'ai vécu.

Balzac a écrit :
12.02.20
Logik a écrit :
12.02.20
Si les gens ne sont pas mes cibles d’entraînement, alors comment je m’entraine?
Je sais pas si tu réalises la manière dont tu abordes le sujet ?

Toute la nuance se trouve dans ce point bien précis, entre ton besoin absolu de draguer dans toutes les conditions ; et créer les conditions dans une dynamique sociale propre.

Et ça passe, comme le dit Onmyoji et d'autres, par toi-même.
Ta manière d'être et d'aborder le relationnel.
Ok, mais quand bien même quel est le souci avec ma manière d’aborder le sujet? Ça fait du tort à qui?
Cette façon d’agir elle correspond juste à ma personnalité. Je me comporte en fonction de ma structure psychologique, et j’ai pas trop le choix malheureusement
Donc vu de l’extérieur ça peut avoir l’air psychorigide mais c’est juste une nécessité si moi je veux arriver à quelque chose, mais c’est très propre à moi et pas du tout commun

« Et ça passe, comme le dit Onmyoji et d’autres, par toi-même, ta manière d’être et d’aborder le relationnel »
Quel est la bonne manière d’être et d’aborder le relationnel selon vous?

Logik, à moins d'être malade tu as le choix, il n'y a rien ni d'impératif ni d'impérieux à aborder absolument toutes les filles qui te plaisent. L'excuse de la structure psychologique ça tient pas une seconde.
Comment tu t'entraînes?
Déjà en apprenant dans des circonstances où il est acceptable de draguer à le faire.
Ça apprend beaucoup en termes de calibration et d'intelligence sociale. Et justement à créer autour de soi une ambiance amicale qui va permettre aux gens désirés de franchir le pas vers toi (et ponctuellement quand ça s'y prête d'aller les chercher).
Comme dit avant mes gens qui créent ça, ils invitent les gens dans leur délire.
Compare le mec a une table qui fait deux trois petites vannes à sa serveuse juste pour la mettre dans une ambiance sympa, à la table de mecs qui vont lui payer des shots etc. Dans un cas tu as une vibe qi est juste positive, dans l'autre tu fais venir l'autre de manière sympathique certes mais on sent aussi un intérêt que la nana peut pas trop se permettre.
Pour avoir longtemps traîné dans certains endroits et avoir vu comment les gens s'y comportaient, habitués comme occasionnels et personnels, ça donne une assez bonne idée de ce dont je parle.
C'est une autre manière d'apprendre. L'observation. Rechercher ce qui différencie l'action d'un gars que tu envies de ce que toi tu aurais fait.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-1] Moins agressif stp le 13.02.20, 17h34 par Thedaze
Ceci n'est pas une citation inspirante

Alors ok pour tout ce que tu dis, sauf juste un truc:
Onmyoji a écrit :
13.02.20
Logik, à moins d'être malade tu as le choix
Je suis peut-être malade ou au moins anormal dans une certaine mesure, y’a tout un tas de choses qui peuvent induire un fonctionnement différent d’une personne, donc non on a pas vraiment le choix de comment son cerveau est construit, et c’est pas une « excuse », c’est juste une circonstance, c’est comme ça

Par contre on peut composer avec ce qu’on a, chose que je m’efforce de faire d’où ma présence ici

Répondre