J'ai peur des filles

Note : 5

le 29.02.2020 par Guacamole

6 réponses / Dernière par Alniyat le 03.03.2020, 21h48

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Hello,

Je suis un homme de 32 ans, et j’ai d’énormes difficultés dans mes relations avec les femmes, ou plutôt l’absence de relations qui me bouffent le moral…

J’ai toujours été un grand timide, ayant beaucoup de mal à m’intégrer en groupe et à me faire des amis. Pourtant, j’ai toujours su trouver les ressources pour dépasser cette timidité dans certains domaines, comme les études et le boulot.

J’ai suivi une TCC, pour traiter à la base des TOCs, et c’est là que j’ai appris que je souffrais d’anxiété sociale. J’ai fait un gros travail sur moi et ai fait beaucoup de progrès, c’est grâce à ça que j’ai pu partir à l’UCPA pour la 1ère fois, faire de nouvelles activités…etc
Je me suis inscrit à des cours de bachata et de salsa il y a 1 an, chose que j’aurais été incapable de faire avant, et maintenant je suis devenu accroc, j’ai énormément progressé et ça a boosté ma confiance de voir que je pouvais progresser dans un domaine en partant de 0. Ça m’a aussi permis de désacraliser le contact physique avec les filles, même si ça ne m’aide pas dans le cadre de la séduction, car en cours le rapprochement est « obligatoire », alors qu’en dehors j’ai un mal fou à être tactile avec une fille.

Je n’ai connu qu’une seule fille dans ma vie, je l’ai rencontrée en vacances il y a 2 ans, et c’est avec elle que je me suis dépucelé à… 31 ans :( Avant de la rencontrer, je n’avais jamais embrassé ni touché une fille, le néant absolu. Je n’ai jamais pris de râteau de ma vie car je n’ai jamais essayé d’aborder les filles qui me plaisaient.
Avec cette fille, on s’est ensuite vus quelques fois durant l’été puis elle m’a ghostée. Depuis c’est de nouveau la traversée du désert. J’ai pensé que cet évènement provoquerait le déclic et que soudainement je chopperai à tour de bras mais je me suis mis le doigt dans l’œil xD

Physiquement, je fais 1m82, blond aux yeux bleus, mais à peine 70kg et je complexe beaucoup sur ma minceur (je n’ai jamais réussi à prendre du poids, je suis un grand stressé et j’ai un métabolisme hyper rapide donc même en mangeant beaucoup je ne grossis pas). Jusqu’à mes 30 ans, je me trouvais le plus moche du monde, en me regardant dans la glace je me disais que j’étais horrible et que jamais aucune fille ne voudrait de moi. J’étais extrêmement dur envers moi-même. Grâce à ma psy j’ai pu prendre conscience que si je ne rencontrais personne c’est tout simplement parce que je ne sortais pas. J’ai appris à accepter mon reflet dans le miroir, et aujourd’hui, même si je ne me considère pas comme BG, j’arrive à me trouver pas mal quand je suis bien coiffé et bien habillé.

Je pense avoir cerné certains points qui me posent problème :
  • J’ai une peur panique du rejet et du râteau, je suis donc incapable d’aborder une fille
  • J’ai peur de montrer mon attirance pour une fille, de peur de passer pour un pervers (je remercie la c******* au lycée qui a dit que j’avais un regard de pervers, depuis cette pensée est restée gravée en moi), ce qui fait que plus une fille me plaît, plus je vais l’ignorer, ne pas la regarder, ne pas lui parler
  • Je considère les filles qui me plaisent trop bien pour moi. Mon schéma est : je la trouve belle + je me trouve moins beau qu’elle (même si ça s’améliore comme dit plus haut) = je ne lui plairai pas
  • J’ai très peu d’amis, et ils sont en couple, voire avec enfants, donc les sorties en mode célibataires ne sont plus à l’ordre du jour
  • Je travaille dans un environnement très masculin même si ça se féminise pas mal, mais parmi les filles que je connais et qui me plaisent toutes sont en couple
  • De manière générale j’ai du mal à m’intégrer, depuis que je me suis remis à faire des activités, j’ai rencontré pas mal de monde, mais ça reste des relations superficielles type small talk, je n’arrive pas à aller plus loin et à créer des amitiés, je suis très passif et j’attends qu’on me propose, car j’ai toujours peur de déranger, de me faire rembarrer
Il y a 1 an je me suis inscrit sur SDR, AUM puis Tinder, où j’ai pu faire quelques rencontres (moins d’une dizaine), et étant donné que je n’ai pas le physique type recherché par 99% des filles (el famoso brun barbu bronzé), les matchs ne se bousculent pas au portillon (j’ai quand même conscience que niveau photos je pourrais faire mieux et que ça pourrait me permettre d’améliorer mon score, mais j’ai pris ce que j’avais de plus correct en attendant de trouver quelqu’un qui pourrait me prendre en photo).

Le problème est que sur les quelques rencontres que j’ai faites, ça n’a jamais été plus loin que le 1er rencard. Je pense que ce n’est pas lié au physique car mes photos sont récentes et nettes donc pas de tromperie sur la marchandise, mais plus à mon attitude lors du date, car à l’écrit je suis très à l’aise, mais IRL c’est plus compliqué. Les discussions sont fluides et il n’y a pas trop de blancs, mais je suis incapable de sexualiser la conversation et de faire monter la tension, donc ça donne des RDV en mode potes, et je suis assez stressé, ça crée peut-être un décalage de perception chez la fille par rapport à l’écrit.

Je pense aussi ne pas être fait pour les SDR, et ce côté entretien d’embauche à toujours devoir raconter sa vie à X filles, donc je n’ai plus de motivation à discuter et à m’intéresser aux filles car je pars défaitiste en me disant que je vais encore investir du temps pour quelque chose qui n’ira nulle part.

Ceux qui ont été dans la même situation, comment avez-vous réussi à dépasser vos peurs ? Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que dans plein de domaines j’arrive à les affronter quand il le faut, mais concernant les filles je suis paralysé :( J’ai lu pas mal d’articles du site qui sont très bien faits mais je me perds dans la somme d’infos à assimiler et je n’arrive pas à les mettre en application.

Merci à toutes celles et ceux qui auront eu le courage de lire mon pavé jusqu’au bout !
Bienvenue ici, c'est déjà une première démarche pour avancer !

A te lire, il me semble que tu baisses les bras un peu vite :
- avoir peu d'expériences sexuelles n'est pas une tare
- toutes les filles ne cherchent pas un barbu bronzé
- les paroles malheureuses datant du lycée appartiennent au passé
- tous les trentenaires ne sont pas en couple

Ceci posé, tu peux faire changer les choses à la condition de t'investir un minimum.

Tu danses et un homme qui sait danser gagne des points vis-à-vis de la gente féminine. Pourquoi ne pas proposer un verre à l'une ou plusieurs de tes partenaires à la fin d'un cours ? Vous vous connaissez déjà quoi de plus naturel ?

Tes contacts restent superficiels dis-tu. As-tu déjà proposé un apéro, une sortie à ceux que tu croises que ce soit au boulot ou ailleurs ? Et là je ne parle pas uniquement des filles. Il s'agit de dépasser ta passivité, que risques-tu à part te créer un nouveau cercle social ?

En ce qui concerne tes rendez-vous AUM ou Tinder, on dirait que tu te forces. Les filles te plaisent-elles au moins ou y vas-tu par manque d'opportunités ? Pourquoi ne cherches-tu pas à t'intéresser à elles ? En général elles adorent ça et toi tu évites ainsi l'énoncé d'un CV

Le râteau… tu risques d'en prendre un si tu abordes… ou pas si la fille est intéressée. Mais au moins tu auras essayé. Et puis dis-toi qu'un râteau ne signifie pas que tu n'as aucune valeur, simplement on ne peut plaire à tout le monde, ce n'était peut-être pas le bon moment pour elle

Et puis une fille peut être jolie, très jolie mais elle n'est pas mieux que toi. Pourquoi te comparer ? En plus d'après ta description tu n'as pas l'air mal loti. Là aussi tout comme pour l'ensemble de ton entourage, si tu attends tu risques d'attendre longtemps, les filles faisant le premier pas ne sont pas si nombreuses que cela donc il va bien falloir te lancer si tu ne veux pas rester seul…

Courage, ne dit-on pas que c'est le premier pas qui coûte ? :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Like a boss ! le 01.03.20, 21h10 par Allandrightnow
Un des problèmes aussi qui t'empêchent d'avancer c'est de prêter de mauvaises causes aux choses. Et de se croire "prédestiné".
Tu es taillé comme beaucoup de gens. Le truc c'est de faire vraiment du sport. Tu ne prendras pas du poids rien qu'en mangeant et si c'est du gras que tu veux crois moi vaut mieux rester fin. Si tu fais de l'exercice avec un programme adéquat (sujet fréquemment abordé ici), adieu les complexes.

Pour le reste c'est pareil avec ton physique. Tu n'as pas besoin d'être dans le stéréotype le plus plébiscité. Tu peux très bien avoir ton propre personnage et être désiré. Faut juste pas être repoussant en fait. Ou pas transparent pour la majorité.

Pour la timidité tu as avancé. Pour le reste ce sera pareil. Tu as découvert que ne plus être puceau te transformait pas. Bravo. Maintenant c'est pas un déclic qu'il faut. Juste continuer le travail de fond. Que ce soit sur le fait d'être tactile ou la sexualisation.
Un problème aussi c'est que tu penses être à un entretien d'embauche. C'est toi qui embauche. Pas elles. Ou pas qu'elles. Et dans tous les cas ce devrait plus être de l'ordre du plaisir que de l'épreuve douloureuse. On peut s'amuser en étant sur la sellette tu sais?
Tu n'es pas qu'un physique à offrir. Et je te déconseille de ne prendre les nanas que pour ça. Si tu prends la plus jolie sans considérer l'aspect mental, tu peux te retrouver dans un couple toxique. Je ne dis pas que c'est pas important. Mais si ça l'est tant pour toi filtre les bien psychologiquement au lieu de tomber amoureux de leur cul.
Rien ne t'empêche de te faire des amis plus jeunes aussi. Si tu sais que tu es trop passif, essaie de faire l'inverse et d'être proactif.

Pour faire des rencontres tu dois aussi créer les opportunités. Les activités c'est bien. Plus tu rencontres de femmes et plus ça peut t'offrir des pistes à explorer.

Edit: et pour les témoignages lis les journaux. Tu es loin d'être le seul. Tu peux changer. Mais commence en te disant que les femmes seront pas la solution de ton problème. Ce sont pas elles qui te rendront heureux. Tu pourras en avoir et être malheureux ou heureux mais ce ne doit pas dépendre d'elles en fait.
Ceci n'est pas une citation inspirante
Merci pour vos réponses !
Tu danses et un homme qui sait danser gagne des points vis-à-vis de la gente féminine. Pourquoi ne pas proposer un verre à l'une ou plusieurs de tes partenaires à la fin d'un cours ? Vous vous connaissez déjà quoi de plus naturel ?
Là où j'ai pas de bol c'est qu'il n'y a quasiment que des couples :lol: et finalement peu de filles de mon âge.
Par contre comme je me débrouille pas trop mal maintenant je vais essayer d'aller plus souvent dans les soirées autour de chez moi, j'en ai justement parlé avec quelques personnes pour leur proposer de venir histoire de ne pas y aller seul :wink: On verra bien si ça permet de créer un petit groupe pour faire des soirées et pourquoi pas se voir dans un autre contexte par la suite.
En ce qui concerne tes rendez-vous AUM ou Tinder, on dirait que tu te forces. Les filles te plaisent-elles au moins ou y vas-tu par manque d'opportunités ? Pourquoi ne cherches-tu pas à t'intéresser à elles ? En général elles adorent ça et toi tu évites ainsi l'énoncé d'un CV
Oui les filles avec qui j'ai eu RDV me plaisaient. J'ai pendant une petite période pratiqué le swipe right en masse mais ça m'a encore plus frustré de voir que je ne matchais qu'avec des filles qui ne me plaisaient pas donc je me suis remis à ne liker que celles qui me plaisaient.
Mais effectivement le manque d'opportunités fait que je me mets la pression car je me dis que si ça ne marche pas je repars potentiellement pour 3 mois de désert...

Je n'en ai pas parlé dans mon 1er message car il était déjà tellement long, mais il y a quand même quelques filles à qui je pense avoir plu :
  • Une qui a d'elle même proposé qu'on reboive un verre, mais elle habitait trop loin et ça m'a démotivé
  • Une autre qui m'a dit par message qu'elle aurait voulu m'embrasser mais que je ne lui avais pas envoyé de signaux et que je n'avais pas su décrypter les siens, bref elle s'est limite énervée et on s'est embrouillé, next, on était pas compatibles niveau caractère
Sinon j'ai également eu quelques opportunités l'été dernier IRL, mais que je n'ai pas saisi, et j'ai regretté après coup, dont une qui a carrément fait le 1er pas, justement parce qu'elle m'a dit que je dansais bien ;) sauf que je n'ai tellement pas l'habitude que je n'ai rien fait et l'ai laissé partir.

Il y a aussi un autre point qui fait que je bloque, c'est que je n'ai pas envie de sérieux, en tout cas pas pour le moment. J'ai envie de vivre les expériences qu'on vit lors de la vingtaine en général, de connaître plusieurs filles, expérimenter, je ne cherche pas à remplir un fichier Excel mais au moins à vivre des trucs légèrs sans se projeter. Et le problème, c'est qu'avec mon comportement et ma tête de gentil, je n'attire que des filles qui cherchent du sérieux, et qui voient en moi le beta provider parfait, le futur bon père de famille après s'être amusées avec des mâles alpha, surtout à un âge où l'horloge biologique commence à les titiller. Et moi ça me dévalorise d'avoir l'impression d'être le choix de la raison, comme quelqu'un qui choisirait le monospace gris alu parce que c'est plus pratique alors qu'il rêve du coupé bleu avec les jantes 19 pouces... J'ai envie de sentir que la fille me désire (oui Bob l'AFC c'est mon deuxième prénom !)
Du coup, je pense que c'est pour ça que j'ai fait foirer les quelques opportunités que j'ai eu, par peur de me retrouver avec une fille qui réclame de l'engagement et d'être dépassé par les événements.
Le truc c'est de faire vraiment du sport. Tu ne prendras pas du poids rien qu'en mangeant et si c'est du gras que tu veux crois moi vaut mieux rester fin. Si tu fais de l'exercice avec un programme adéquat (sujet fréquemment abordé ici), adieu les complexes.
Yes, je m'étais inscrit à la salle en 2017, j'ai été assidu pendant 1 an et après j'ai arrêté par manque de motivation et de temps suite à changement de boulot, là j'essaye de faire du Lafay @home, mais effectivement grâce à la salle je voyais quelques améliorations et je pense que ça m'a aidé niveau confiance avec la fille que j'ai rencontré en vacances. Donc oui j'essaye de me ressortir les doigts sur ce point.
Pour le reste c'est pareil avec ton physique. Tu n'as pas besoin d'être dans le stéréotype le plus plébiscité. Tu peux très bien avoir ton propre personnage et être désiré. Faut juste pas être repoussant en fait. Ou pas transparent pour la majorité.
Ça c'est mon gros problème. Comme je suis assez effacé les gens ne me remarquent pas. J'ai un langage corporel très fermé, mais en ce moment je retravaille à fond dessus, en commençant par arrêter de regarder mes pieds en marchant, essayer de me tenir plus droit, et arrêter de m'excuser d'exister. En fait, je me rends surtout compte que depuis que j'ai arrêté la TCC je suis moins assidu à appliquer les techniques que j'ai apprises, et qui avaient porté leurs fruits, donc c'est là dessus que j'essaye de mettre la priorité, et je sais que les résultats viendront !
Que ce soit sur le fait d'être tactile ou la sexualisation.
Ça par contre je ne sais pas par où commencer. Comme je disais dans mon 1er message, j'ai l'impression que la fille va me prendre pour un mort de faim si je sexualise, même si je commence par un compliment soft du style "je te trouve bien habillée"...
Et pour le tactile, j'ai une anecdote avec la fille de ma 1ère fois. Pour la faire courte, on me l'a apportée sur un plateau. Le dernier soir des vacances on est venu me dire texto que je lui plaisais et que tous les feux étaient au vert. C'est con, je me suis rendu compte de rien alors que c'est celle qui me plaisait le plus. Bref, j'ai pris mon courage à 2 mains, je suis allé la voir, on a discuté, j'ai pris son numéro le lendemain et on s'est revus quelques jours plus tard. La soirée s'est bien passé et on a terminé chez elle. Et bien, même avec le certitude qu'elle n'allait pas me mettre de râteau, même avec tous les feux verts fluo, il m'a fallu plusieurs heures avant ne serait-ce que lui passer ma main autour de son épaule. Donc imagine le chemin que j'ai à parcourir pour être tactile avec une fille avec qui je suis dans l'incertitude... Encore une fois c'est la peur du rejet, car une fois que j'ai fait le move et qu'elle s'est blottie contre moi je n'avais plus aucune appréhension et ça a été la meilleure nuit de ma vie... :oops:
Un problème aussi c'est que tu penses être à un entretien d'embauche. C'est toi qui embauche. Pas elles. Ou pas qu'elles.
Je ne suis pas vraiment d'accord avec ça. En tout cas concernant les applis de rencontre. Tout le monde connaît le déséquilibre hommes/femmes sur SDR, et les avantages qu'ont les filles. C'est nous qui devons convaincre, pas elles. De leur côté, si ça ne marche pas, il y en a 50 qui attendent derrière, moi avec 1 ou 2 matchs par semaine c'est un peu plus compliqué. Forcément, quand on est dans l’abondance c'est plus facile d'être détaché et de prendre ça comme un plaisir. Sans compter les filles avec des listes de critères complètement irréalistes. Après IRL peut-être que la balance est plus équilibrée.
J'ai de toute façon supprimé toutes les applis ce week-end, ça m'apportait plus de frustration qu'autre chose, et je n'étais plus dans le bon état d'esprit.
Tu peux changer. Mais commence en te disant que les femmes seront pas la solution de ton problème. Ce sont pas elles qui te rendront heureux. Tu pourras en avoir et être malheureux ou heureux mais ce ne doit pas dépendre d'elles en fait.
J'essaye de me dire ça, je sais qu'il faut être heureux seul avant de vouloir être heureux à 2, mais d'un autre côté je suis dans une misère affective et sexuelle qui me rend malheureux, et toutes les activités du monde ne pourront jamais compenser ça, c'est un sale cercle vicieux... Je vais essayer d'appliquer les principes du célèbre philosophe Orelsan, qui disait "apprends à te vendre un peu mieux tu baiseras dans un mois ou deux" haha
Je réponds vite fait, je confirme que :

- tu n'es pas le seul "puceau tardif" dont j'aie entendu parler et ça arrive à des gens très bien et pas forcément déplaisants^^ Je pense juste que c'est assez tabou, mais pas que c'est aussi rarissime qu'on le croit... Pas de complexe à avoir et ce n'est pas pour ça que tu te débrouilleras mal avec une femme ou seras moins attirant^^
- brun barbu, ni mon genre, ni pas mon genre perso. De fait, tous mes derniers coups de coeur étaient plutôt clairs de peau et l'immense majorité se rase. En général je suis attirée par ce que dégage, ou pas, la personne IRL (je peux aimer le charme, l'humour, le magnétisme, l'impertinence, l'initiative...).
Bon enfin bref, je ne dis pas ça pour te draguer, juste pour dire que tout le monde n'est pas branché sur un stéréotype^^ Si tu arrives à être la plus belle version de toi-même en face d'une personne qui te plaît, c'est déjà très bien.

Ensuite, ZEU sujet qui me pousse à te répondre : de ce que tu dis tu as vécu des choses passées qui te bouffent dans le présent. Exemple : l'accusation de regard pervers par le passé > tu n'arrives plus à regarder une fille, non pas - dis-moi si je me trompe - que tu ne VEUX PAS arriver à la regarder, mais juste, en situation, tes sens et tes réflexes te trahissent, tu sens un interdit et/ou un empêchement dans le corps et quelle que soit ta bonne volonté et ton intention d'aller au front, ça "bloque" et tu n'en peux mais.

Là-dessus, j'aurais une question (si cela se passe bien pour toi comme je l'ai imaginé) : ta psy pratique-t-elle l'EFT, qui, à mon avis, pourrait beaucoup t'aider pour ce genre de chose ? Toi-même, en as-tu entendu parler ?
Hello,

Merci pour ta réponse.
Ensuite, ZEU sujet qui me pousse à te répondre : de ce que tu dis tu as vécu des choses passées qui te bouffent dans le présent. Exemple : l'accusation de regard pervers par le passé > tu n'arrives plus à regarder une fille, non pas - dis-moi si je me trompe - que tu ne VEUX PAS arriver à la regarder, mais juste, en situation, tes sens et tes réflexes te trahissent, tu sens un interdit et/ou un empêchement dans le corps et quelle que soit ta bonne volonté et ton intention d'aller au front, ça "bloque" et tu n'en peux mais.
Oui ça ressemble un peu à ça, par exemple lorsque je regarde une fille, si elle voit que je la regarde ou que nos regards se croisent, instantanément je vais regarder ailleurs, ou carrément tourner la tête (et brusquement en plus, donc pour la discrétion on repassera, du coup c'est encore pire parce que c'est grillé à des km !), et effectivement c'est comme un réflexe involontaire, ça se produit en 1 milliseconde...

Sinon non ma psy (mais j'ai arrêté il y a un an ^^) ne pratique pas l'EFT, je ne connaissais pas, mais ça a l'air de ressembler à l'EMDR.
Je sais qu'en pratiquant la relaxation (Jacobson principalement), j'arrive un peu à améliorer ça (repousser le délai avant de lâcher le regard et le faire moins "brusquement"), mais c'est surtout ces pensées du type "je vais passer pour un crevard", "elle est trop bien pour moi"...etc qu'il faut que j'arrive à changer...
Surtout que je ne pense pas passer pour un pervers, au contraire car pour éviter ça je suis dans l'excès inverse, donc j'ai l'impression de passer pour un asexuel, ou un homo. Bref, pas facile de mettre le curseur à l'équilibre :(
Oui ça ressemble un peu à ça, par exemple lorsque je regarde une fille, si elle voit que je la regarde ou que nos regards se croisent, instantanément je vais regarder ailleurs, ou carrément tourner la tête (et brusquement en plus, donc pour la discrétion on repassera, du coup c'est encore pire parce que c'est grillé à des km !), et effectivement c'est comme un réflexe involontaire, ça se produit en 1 milliseconde...


mais c'est surtout ces pensées du type "je vais passer pour un crevard", "elle est trop bien pour moi"...etc qu'il faut que j'arrive à changer.
..

OK OK... C'est un peu ce à quoi je m'attendais en effet.

Et donc...
Je te conseille de te renseigner sur l'EFT. C'est une méthode pour désengorger l'inconscient de certains souvenirs qui impactent le présent. C'est rapide, tu peux te le faire à toi-même, c'est pas très long et c'est pas de la pensée magique (j'avais découvert cette méthode par une psychologue clinicienne). Après je ne sais pas si ça marchera pour toi, sur moi ça marche très bien et ça m'a déjà été très utile, enfin, ça peut dépendre des gens. Mais je dirais que, si ça correspond à ton problème, tu ne perds rien à essayer, ou à la rigueur que tu peux perdre les 2 euros que coûte "le petit livre de l'EFT" si tu le trouves en librairie et le temps nécessaire à le lire.
Cette méthode ne marche pas pour les gros traumatismes (les gens qui ont été enfants battus, victimes de violences graves etc. devraient plutôt passer par la case "thérapie avec un vrai professionnel") mais elle peut très bien marcher pour des conditionnements négatifs mineurs qui impactent l'esprit ET le corps dans certaines situations en apparence anodines, mais qui sont en fait une répétition de situations passées qui se sont mal déroulées - et je te situerais plutôt dans ce dernier cas pour l'instant.
Exemple : imaginons que quelqu'un se sente tendu (noeuds dans le ventre et tout) à l'idée de se retrouver en situation d'examen (entretien d'embauche, concours, etc.) parce que quand il était plus jeune certains examens scolaires ont été très difficiles et humiliants pour lui par le passé et que du coup c'est le stress et le malaise physique à chaque fois, qu'il le veuille ou non, doublés d’un sentiment de « je suis nul », « j’arriverai à rien », « je vais encore me ramasser »... L'EFT peut parfois être assez efficace dans ce type de cas (et je fais cette comparaison vu que tu parles toi-même d'entretien d'embauche).
Bien sûr, on peut tous prendre sur nos peurs, aller de l'avant blabla etc., mais c'est quand même plus agréable et facile de donner le meilleur de soi en étant débarrassé de ces tensions inconscientes qui génèrent, en situation, une anxiété, des noeuds au ventre, etc.

Bonne chance... Et je compatis. Le coup des réflexes involontaires, je connais. :mrgreen:
Répondre