J'ai peur des filles

Note : 15

le 29.02.2020 par Guacamole

22 réponses / Dernière par Bugs bunny le 04.06.2021, 03h25

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Hey hey !

Bon déjà ça me rassure de voir que je suis pas la seule à avoir eu des difficultés sociales (même si ça s'arrange pour moi). Et j'espère que ça s'est amélioré depuis que tu as posté ce message !

Avant de te répondre, j'aimerais remercier Iskandar pour ses suggestions de livres, peut-être qu'ils pourront m'aider aussi, et puis la psychologie sociale est toujours intéressante.
J’ai suivi une TCC, pour traiter à la base des TOCs, et c’est là que j’ai appris que je souffrais d’anxiété sociale. J’ai fait un gros travail sur moi et ai fait beaucoup de progrès, c’est grâce à ça que j’ai pu partir à l’UCPA pour la 1ère fois, faire de nouvelles activités…etc
Je me suis inscrit à des cours de bachata et de salsa il y a 1 an, chose que j’aurais été incapable de faire avant, et maintenant je suis devenu accroc, j’ai énormément progressé et ça a boosté ma confiance de voir que je pouvais progresser dans un domaine en partant de 0. Ça m’a aussi permis de désacraliser le contact physique avec les filles, même si ça ne m’aide pas dans le cadre de la séduction, car en cours le rapprochement est « obligatoire », alors qu’en dehors j’ai un mal fou à être tactile avec une fille.
Alors déjà, c'est super que tu aies fait un gros travail sur toi et que tu aies suivi une thérapie :D . Un truc que tu peux faire pour prendre encore plus confiance en toi, c'est de lister tout ce que t'as réussi et de le relire régulièrement. Déjà tu es arrivé à prendre des cours de salsa, tu arrives à te rapprocher physiquement d'une fille... C'est bien la preuve que tu es capable ! Ca, tu peux le mentionner dans ta liste quand tu te diras que t'es nul ou quoi. "Bah non, je suis pas nul, je suis arrivé à m'inscrire tout seul et à me rapprocher physiquement d'une fille". Hé ouais. Victoire. En plus, t'es parti de zéro. Bien joué !
Je n’ai connu qu’une seule fille dans ma vie, je l’ai rencontrée en vacances il y a 2 ans, et c’est avec elle que je me suis dépucelé à… 31 ans :( Avant de la rencontrer, je n’avais jamais embrassé ni touché une fille, le néant absolu. Je n’ai jamais pris de râteau de ma vie car je n’ai jamais essayé d’aborder les filles qui me plaisaient.
Avec cette fille, on s’est ensuite vus quelques fois durant l’été puis elle m’a ghostée. Depuis c’est de nouveau la traversée du désert. J’ai pensé que cet évènement provoquerait le déclic et que soudainement je chopperai à tour de bras mais je me suis mis le doigt dans l’œil xD
Même chose, t'as réussi. T'as plu à une fille. Tu l'as embrassée, touchée, tu lui as fait l'amour. Bien joué ! Deuxième truc à mettre sur ta liste.

Un truc que tu pourrais aussi analyser, c'est comment tes parents, tes amis, bref, toutes les personnes qui t'entouraient te traitaient. Est-ce qu'ils se moquaient de toi ? Est-ce qu'ils t'encourageaient ? Parce que ça vient peut-être de là.
Peut-être que tu as subi des abus, aussi ? Qui font que tu penses que la sexualité est sale ou quelque chose de mauvais ? Du coup, tu "évites". Ensuite, ton histoire me fait penser à la blessure de rejet de Lise Bourbeau. Tu peux déjà essayer de guérir cette blessure. Que tu pèses pas beaucoup m'étonne pas, c'est assez caractéristique de cette blessure. En fait, tu te rejettes, du coup tu rejettes les autres, et ils te rejettent. C'est un triangle. Et faut que tu le brises.
Tu peux déjà regarder les histoires des autres, ça te permettra de voir qu'ils ont aussi leurs problèmes (si tu as - comme moi - tendance à penser que t'es le seul à avoir des problèmes), tu peux aussi faire la liste de ce que t'as (sûrement une famille, quelques amis ?), c'est déjà très bien. Et tu peux aussi relativiser. Tu peux essayer d'avancer sur des projets, essayer d'arrêter de te dire que t'es nul en progressant sur ce que tu veux.
Physiquement, je fais 1m82, blond aux yeux bleus, mais à peine 70kg et je complexe beaucoup sur ma minceur (je n’ai jamais réussi à prendre du poids, je suis un grand stressé et j’ai un métabolisme hyper rapide donc même en mangeant beaucoup je ne grossis pas). Jusqu’à mes 30 ans, je me trouvais le plus moche du monde, en me regardant dans la glace je me disais que j’étais horrible et que jamais aucune fille ne voudrait de moi. J’étais extrêmement dur envers moi-même. Grâce à ma psy j’ai pu prendre conscience que si je ne rencontrais personne c’est tout simplement parce que je ne sortais pas. J’ai appris à accepter mon reflet dans le miroir, et aujourd’hui, même si je ne me considère pas comme BG, j’arrive à me trouver pas mal quand je suis bien coiffé et bien habillé.
Alors tu peux essayer de te faire une routine matinale où tu fais des soins (crème hydratante, etc) et préparer tes affaires la veille. Comme ça tu peux être bien habillé ou en tout cas d'une manière qui te plaît, et à force, tu vas te trouver correct, voire mignon.

Parce que ce qui ressort de ton message, c'est que t'as pas du tout confiance en toi, et ça se ressent quand tu rencontres une personne. Et vu que la plupart des gens ont pas confiance en eux, ils recherchent quelqu'un qui a confiance en lui-même. Et c'est ça qu'il faut que tu "soignes" avant de te remettre à avoir des relations.
J’ai une peur panique du rejet et du râteau, je suis donc incapable d’aborder une fille
Vois le rejet comme quelque chose de positif. Elle veut pas de toi ? Elle sait pas ce qu'elle perd. Et puis ça t'évite potentiellement d'avoir une relation avec une fille toxique.
J’ai peur de montrer mon attirance pour une fille, de peur de passer pour un pervers (je remercie la c******* au lycée qui a dit que j’avais un regard de pervers, depuis cette pensée est restée gravée en moi), ce qui fait que plus une fille me plaît, plus je vais l’ignorer, ne pas la regarder, ne pas lui parler
Alors déconditionnes-toi. Tu vas te poser quelque part dans la rue, et regarder toutes les filles qui passent. Tu regardes leur corps, leur dégaine, etc. Tu te déconditionnes de ça.
Je considère les filles qui me plaisent trop bien pour moi. Mon schéma est : je la trouve belle + je me trouve moins beau qu’elle (même si ça s’améliore comme dit plus haut) = je ne lui plairai pas
Tu peux toujours te soigner, bien t'habiller. Déjà ça devrait te donner un peu plus confiance.
J’ai très peu d’amis, et ils sont en couple, voire avec enfants, donc les sorties en mode célibataires ne sont plus à l’ordre du jour
Tu peux toujours en trouver de nouveaux. Mais il faut pas que tu sois le dépendant affectif. Sois détaché. Tu sors pour toi.
Je travaille dans un environnement très masculin même si ça se féminise pas mal, mais parmi les filles que je connais et qui me plaisent toutes sont en couple
Tu te rejettes, donc inconsciemment, tu choisis des filles indisponibles émotionnellement.
De manière générale j’ai du mal à m’intégrer, depuis que je me suis remis à faire des activités, j’ai rencontré pas mal de monde, mais ça reste des relations superficielles type small talk, je n’arrive pas à aller plus loin et à créer des amitiés, je suis très passif et j’attends qu’on me propose, car j’ai toujours peur de déranger, de me faire rembarrer
Hésites pas à proposer, avec une date, une heure et une activité. Au pire, si on te dit non, tu fais ce que t'as prévu de faire. Et c'est pas grave du tout. Peut-être que la personne veut pas, peut pas, est pas bien...
Reproposes la prochaine fois. Mais au bout de deux "non", dégages la personne.
Il y a 1 an je me suis inscrit sur SDR, AUM puis Tinder, où j’ai pu faire quelques rencontres (moins d’une dizaine), et étant donné que je n’ai pas le physique type recherché par 99% des filles (el famoso brun barbu bronzé), les matchs ne se bousculent pas au portillon (j’ai quand même conscience que niveau photos je pourrais faire mieux et que ça pourrait me permettre d’améliorer mon score, mais j’ai pris ce que j’avais de plus correct en attendant de trouver quelqu’un qui pourrait me prendre en photo).
Tu peux aussi te prendre en photo toi-même. Tu peux aussi améliorer ta description.
Le problème est que sur les quelques rencontres que j’ai faites, ça n’a jamais été plus loin que le 1er rencard. Je pense que ce n’est pas lié au physique car mes photos sont récentes et nettes donc pas de tromperie sur la marchandise, mais plus à mon attitude lors du date, car à l’écrit je suis très à l’aise, mais IRL c’est plus compliqué. Les discussions sont fluides et il n’y a pas trop de blancs, mais je suis incapable de sexualiser la conversation et de faire monter la tension, donc ça donne des RDV en mode potes, et je suis assez stressé, ça crée peut-être un décalage de perception chez la fille par rapport à l’écrit.
Même chose, essaye de parler à des gens à l'oral dans la vraie vie (au boulot, à ton cours de salsa, dans la rue...) sans attendre d'amitié ou de grande relation. Au début, tu ne seras pas à l'aise, tu penseras à ce qu'il aurait fallu dire/faire, tu vas rougir... mais au bout d'un moment, ça ira mieux. Tu te diras que c'est normal. Tu prendras confiance. Et lors d'un rdv, tu seras un peu plus à l'aise.
Même chose pour la sexualité, arrêtes de la voir comme quelque chose qu'il faut éviter. Dis-toi que c'est normal, sain, que ça fait juste partie de la vie.
J'avais ce problème aussi, de me dire que c'est sale, que ça devrait pas exister (je déconne même pas), mais j'ai réussi à résoudre ce problème en me répétant que ça faisait partie de la vie, que c'était pas dégradant, etc. Du coup, j'ai plus "peur".
Autre conseil, mais je sais pas s'il est vraiment bon : regardes du porno. Bon évidemment, c'est pas la réalité, mais ça peut aider à désacraliser la sexualité. Ou sinon, autre chose : dormir en caleçon, ou nu. Et te toucher.
Je sais pas si ça t'aidera, mais tout ça m'avait aidée.
Ceux qui ont été dans la même situation, comment avez-vous réussi à dépasser vos peurs ? Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que dans plein de domaines j’arrive à les affronter quand il le faut, mais concernant les filles je suis paralysé :( J’ai lu pas mal d’articles du site qui sont très bien faits mais je me perds dans la somme d’infos à assimiler et je n’arrive pas à les mettre en application.
Je suis une fille. Mais en gros, en m'en foutant et en avançant sur des objectifs plus importants que les relations sociales. En fait, je me concentrais sur mes études, sur l'objectif d'être douée aux échecs, et d'autres. De faire du sport, aussi. De m'améliorer dans ce domaine. Ensuite, j'ai été rejetée pas mal de fois. Mais en fait, j'ai vu le rejet d'une autre manière : ça veut dire que la personne me mérite pas. Et je vais pas m'embêter à aller courir après une personne qui veut pas de moi. C'est pas bon pour moi. Et aussi, en me disant que c'est MOI qui sélectionne les personnes. En sachant ce que je veux de la part d'un(e) ami(e) : je veux une personne qui aie confiance en elle, qui me respecte, qui va avoir des intérêts communs. En apprenant à connaître la personne. Parce que parfois, tu adores une personne, mais t'as rien à voir avec elle. Alors à quoi bon ? Ou l'inverse : au départ, tu l'apprécies pas, mais tu te rends compte que c'est une bonne personne. Et en ne voulant pas tout tout de suite. Les relations se construisent doucement. Après, chacun a son propre rythme : des personnes voudront te voir souvent, d'autres moins souvent.

Du coup, faire ça, ça te rend doublement gagnant : à la fois t'as des passions, des intérêts, donc tu peux en parler (et là tu vois si la personne les partage, et si elle les partage pas, si elle les respecte - et si elle les respecte pas au minimum, elle dégage), donc ça te rend intéressant, et t'es détaché, donc tu vas plus souffrir du rejet, et les gens vont voir que t'as confiance en toi. Et ils vont t'approcher.

Après, pour les sujets, si tu es dans un groupe, tu peux facilement voir quels sujets viennent et quel niveau d'intimité ils acceptent d'avoir. On est tous différents là-dessus, certaines filles hésiteront pas à te parler d'un truc intime assez rapidement, d'autres aimeront pas. Dans tous les cas, pour tout ce qui concerne la sexualité, laisses la fille aborder le sujet. Ou tu fais une petite remarque, à sa réaction, tu vas assez vite voir si elle est contre te taquiner, coucher avec toi, etc.

Un truc qui compte beaucoup dans les relations sociales : L'ADAPTATION.
Adaptes toi à ton interlocuteur, à qui il/elle est.

Voilà. Et bon vent ! En espérant que ça s'améliorera ! :wink:

Hello à tous,

Je n'aurais pas dû passer 3 jours loin du forum, ça fait un paquet de messages à rattraper ! :D

Merci pour vos réponses qui sont toutes super intéressantes et développées, j'ai tout lu, je vais prendre le temps dans la semaine de répondre aux points importants que j'ai relevé !

Ce membre a été banni de FTS, en raison de manquements répétés au règlement. Un membre peut être banni automatiquement si sa note descend trop bas (ou trop vite), ou manuellement par un modérateur. Les propos de ce membre n'engagent que lui et ne reflètent pas les opinions des utilisateurs de FTS.
je sais pas si t'as des problèmes pour te socialiser ou si c'est juste de la timidité mais je te conseille: http://www.vaincrelatimidite.fr/

Stéphane édouard se la pète pas mal mais il faut dire que son programme est puissant. Je l'ai moi-même utilisé car j'avais aussi peur d'approcher les femmes et de faire d'autres premiers pas. Depuis que j'ai suivi ses leçons c'est parti. C'est même parti avant que je termine. Si je ne fais erreur, il y a 20 lecons. je devais être sorti de ma timidité à la 8e... Je faisais du spu tout seul après le boulot.
Je te le conseille. Et je n'ai pas d'action dans sa société.

La timidité n'est qu'une stratégie ce n'est pas un trait de personnalité. Ca peut se contrer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Spam le 04.06.21, 08h02 par Onmyoji

Répondre