Un an et demi...de merde.

Note : 22

le 02.03.2020 par SoComplicated

37 réponses / Dernière par SoComplicated le 04.05.2020, 15h00

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Bonjour à tous,

Comme l’envie de crier ma colère, ma haine, ma tristesse, d’avoir des pistes, dés retours d’expérience, du réconfort. Je suis encore actuellement en pleine crise de larmes au moment où j’écris....

Il y a un an et demi, j’ai rencontré un homme. Nous étions de bases très différents, lui artiste photographe entre Paris et où j’habite, baroudeur, moi étudiante vie rangée. Il était très à fond au début bien qu’il m’ait dit directement qu’il avait une copine mais qu’ils étaient en relation libre et qu’elle de son côté aller fricoter également. Je savais pas trop d’en quoi m’embarquer même si j’ai apprécié qu’il ne me cache rien. On s’est vu plusieurs fois, nous étions très proche comme un couple. Puis une relation s’est installée.

Il me plaisait énormément physiquement, très mignon beaucoup de charme. Mais j’étais pas plus que ça attacher. Les mois ont passé, y’a des périodes où on se parlait plus d’autres moins (pareil pour se voir). Ça m’allait sauf que....bien bien plus tard j’ai commencé à m’attacher. Il a commencé a joué le chaud, le froid etc. Parfois il me disait qu’il n’avait jamais été autant attiré par une femme que par moi et parfois j’avais plus trop de nouvelles. Je pense que tout cela a créé une dépendance affective chez moi mais je m’en suis rendue compte après.

Y’a eu des hauts, des bas. J’ai fait le choix de m’éloigner plusieurs fois et il est arrive qu’il revienne 2 mois plus tard. Je replongeais alors que j’avais sorti la tête de l’eau. Ajouter à cela, il ne me cachait rien. Il ne se cachait jamais qu’il voyait sa copine tel week end etc et dans ce cas je n’avais de nouvelle. Il ne se cachait pas non plus qu’il allait à des soirées parisiennes et qu’il rencontrait de jolie filles (jusqu’à coucher avec sans doute). J’ai souffert en silence parce que j’etais attachée à lui et que je n’arrivai pas à passer à autre chose...

Bref. Y’a qq mois forcément on s’est engueulé, je l’ai bloqué. J’ai fait 3 mois de silence radio. Je voyais des snap passés de ses soirées et une fille qu’il a rencontré sur Paris et qu’il prend pour modèle pour faire des « nudes ». Quand j’ai vu ça j’ai fondu en larmes.

Puis j’ai replongé il me manquait, je l’ai recontacté. Je savais que j’aurai pas dû mais j’étais tellement mal et puis je pensais naïvement que ça aurait été mieux. Je n’ai rien dit de ce que j’avais vu sur snap. Direct il me dit qu’il est super content que je revienne lui parler et me dit que y’a longtemps il a un shoot avec un « canon » comme il dit (j’ai ravalé ma salive car vous pouvez pas imaginer le mal que ça m’a fait, en vérité j’avais vu les snaps mais il n’était pas au courant) et en profite pour me dire qu’il est resté tellement pro qu’il n’a pas couché avec elle (oui car le shoot a lieu dans sa chambre d’hôtel).....il me dit tout de même qu’il a lui lèche les seins bref mais que moi je l’attire d’avantage etc.

Ça été un choc. J’ai vu qui était cette fille, c’est tout à fait son style. Je me suis sentie trahie, effondrée. Depuis cet épisode, je prenais de temps en temps de ses nouvelles, lui aussi mais pas plus que ça. On devait se voir au final il me dit à la dernière minute qu’il a besoin de se ressourcer dans sa maison de famille à la campagne avec son frère. Je décide de ne plus lui courir après mais j’ai un pressentiment cette semaine aucune nouvelle et je sais pas je sens un truc.

Hier soir je lui demande comment ça va. Il me dit que tout va bien, il met 2h à répondre bref. J’écourte et je lui dis bonne nuit. Ce matin je lui dis clairement que je sens qu’il n’a plus envie d’avoir de contact avec moi. Il me dit que pas du tout mais qu’il est pas dans le coin. Je lui demande ou pas de réponse. Je commence à peter un câble je débloque tous ses réseaux sociaux, je vois qu’il est retournée à Paris et je tombe sur un autre compte insta qu’il a créé.

Je vois quoi ? Sa copine parisienne sur plein de photo les seins a l’air dans des positions qui relèvent du porno sur son lit dans sa chambre d’hôtel avec une bouteille de champagne. Je viens littéralement de m’effondrer j’arrive pas à me calmer. Je sais plus quoi faire.

Merci d’avance pour vos réponses. Je sais plus où j’en suis. Je suis en train de peter un câble et de vriller en crise de nerfs et de pleurs....

Salut

Je suis peut-être pas le mieux placé pour te conseiller, mais pour le coup ça paraît évident : mets de la distance.

Tu t'accroches clairement à un mec qui s'en fout de toi et c'est pas bon. Passes du temps avec une copine, un proche ou autre qui t'aidera à mettre de la distance.

Manifestement ce mec ne te fera que du mal et je te dirais, par expérience, qu'il faut essayer de s'éloigner des mecs/nanas dont tu commences à devenir dépendante.

Une dépendance affective se crée souvent avec une personne à laquelle tu t'attaches et qui ne t'accorde pas d'importance à son tour : ces personnes sont à fuir comme la peste.

Bref : coupes tout contact, bloques ses comptes, parles en à un proche avec qui tu pourras prendre du recul ou au moins en parler.

Tu n'obtiendras rien de plus avec lui.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Je valide le 02.03.20, 16h39 par Rosalbin

Merci pour ta réponse.

En effet, il faut que j’arrive à tenir et pas que 3 mois cette fois ici en terme de distance. Je lui ai que j'arrêtais tout et que je méritais carrément mieux qu’un type comme lui. Je évidemment rebloquer ses réseaux.

Il va falloir que je prenne sur moi et que j’essaie d’occulter ce que je viens de voir. J’arrive à peine à m’en remettre. Il va me falloir plusieurs semaines pour aller mieux....Ça va être dur car en effet je me suis attachée à lui....

Je ne suis pas sûr de ce que tu attends avec ce topic.

D'un côté ça :
qu’il m’ait dit directement qu’il avait une copine mais qu’ils étaient en relation libre et qu’elle de son côté aller fricoter également
il ne me cachait rien
Et de l'autre :
Je me suis sentie trahie
Sentie peut-être, mais tu ne l'as pas été. Il a été clair dès le début : il a une copine et il peut papillonner à sa guise. Il était donc affiché que cette relation ne t'apporterait pas la sécurité, l'exclusivité, l'attention, la régularité, etc. d'une relation de couple 'classique'.

Je crois que tu t'es prise les pieds dans le tapis toute seule ... Ceci n'est pas une critique méchante hein, je saisis ta douleur. Mais là, on t'a offert quelque chose, tu as voulu en tirer autre chose.

Donc déjà évidemment, ce type de relation ne semble pas fait pour toi. Coupe contact avec lui sur tout les réseaux sociaux, pour ne pas être exposée à des photos/vidéos qui te feraient du mal, puis oublie le, du mieux que tu peux.

Bonus : fais le proprement, pour être fière de toi et reprendre du contrôle. Avec un message adulte et mature, lui expliquant que le type de relation qu'il t'offre ne te convient pas, que tu décides de couper contact, en disant au revoir.

Et en suite tu tires de cette situation ces leçons :
- si tu as craqué sur lui, cela te donne des indices de ce qui te plaît vraiment chez un mec
- toutes ces douleurs t'apprennent que tu as sûrement plus besoin d'une relation de couple 'classique' (exclusivité sexuelle, régularité du contact, voire projets communs)

Et surtout en attendant, autorise toi la douleur, elle est légitime et t'apprendras des choses, ne t'en veux pas de pleurer et être triste, tout en gardant en tête qu'il y a surement des bonnes choses à venir.

En te souhaitant du courage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Post responsable le 02.03.20, 18h07 par Onmyoji
  • [+1] Constructif le 02.03.20, 20h13 par The_PoP

Oui mais il ne m’a pas vendu la relation comme cela au début. Il était d’ailleurs plus investi que moi et se comportait avec moi comme s’il était en couple.
Il fallait mettre les barrières dès le début et ne pas sortir des « mon amour » ou « je t’aime » etc.

Au début j’étais tout à fait consciente de ça et je vivais ma vie tranquillement. Et qui dit non exclusivité, ne dit pas non plus de provoquer et de me déballer ce qu’il fait avec d’autres pour me faire du mal. On est dans la perversion à ce stade.

bien qu’il m’ait dit directement qu’il avait une copine
Pour l'entièreté des éléments que tu invoques peut-être pas, mais pour cet aspect là en tout cas c'était clair dès le début.
il ne m’a pas vendu la relation comme cela au début
Avez-vous discuté du type de relation que c'était au début ? Si oui qu'en était-il ressorti ?
Il fallait mettre les barrières dès le début et ne pas sortir des « mon amour » ou « je t’aime » etc.
Cf. ci-dessus. Si ce sont ces éléments qui t'ont mis dans cet état, alors que tu étais au courant de la non-exclusivité du deal, qu'aviez-vous déterminé pour cette relation particulière ?

Il ressort de tout ça qu’au début oui en effet comme je l’ai indiqué, il était relation libre. Il ne voulait donc pas de relation de couple. Très bien j’étais au courant. Mais notre relation a rapidement dévié en une relation de couple, il voulait au début qu’on prenne même un appart ensemble, une genre de « coloc » car sa copine ne faisait pas ses études par chez nous. En gros, il voulait une relation avec tout en même temps du genre « on est pas ensemble mais je te traite comme ma copine mais tu me laisses ma liberté mais on couche ensemble et on vit ensemble». ??

Rien n’était définit moi je me suis laissé portée par la situation car je n’étais pas attachée à ce moment là. J’étais très tolérante envers sa copine, j’ai accepté car oui j’étais prévenue dès le départ.

C’est par la suite que les choses se sont gâtées. Je pense qu’il a tout fait pour que je m’attache. Sans partir dans de la psychologie de comptoir et parce que le mot « pervers narcissique » est à la mode, mais il a cherché à me faire du mal pour flatter son ego.
Il m’a déjà sorti des phrases du genre « ça te fait quoi de te faire baiser par un beau mec ? » ou « j’aime quand tu me flattes ». Je sais même pas comment j’ai pu tolérer des phrases pareilles

J'ai bien tout lu et je comprends tout à fait ta détresse. Tu avais bien en tête que la relation était ce qu'elle était et il t'a plus ou moins fait miroiter quelque chose que finalement il n'a pas l'air prêt à te donner ou en tout cas, ce n'est pas ce qu'il désire. Je rejoins l'avis de Mr_Orange, couper le contact et te relever avec fierté et le mieux que tu puisses faire. Je pense qu'on peut parler de violence psychologique sur certains aspects comme t'exposer ses autres aventures alors que clairement tu n'avais pas envie d'être mise au courant dans les détails.

Ce que je me pose comme question c'est, as-tu bien su lui dire que tu ne désirais pas être mise au courant de ce qu'il faisait avec les autres ? Ou était-ce pour toi évident qu'il ne devait pas t'en parler ? Et qu'attends-tu de lui aujourd'hui ? Espères-tu un changement ou souhaites-tu mettre fin à cette situation qui te fait souffrir ?

J'ai quand même vraiment l'impression qu'il a su créer une attente chez toi et c'est comme tu l'as très justement dit, de cette manière que l'on créé de la dépendance chez les gens. En aucun cas je ne te juge, mais je pense effectivement que les relations de ce genre te font plus de mal qu'autre chose, il faut savoir se protéger. J'ai été dans une relation très malsaine pendant 7 ans (bien que ce ne soit pas pour les mêmes raisons) mais une chose est sûre et je parle en connaissance de causes, tant que tu ne seras pas prête à t'éloigner de lui tu n'y arriveras pas. Il y a une très grande différence entre le vouloir et le pouvoir. Evidemment tu le veux, mais pour y arriver il va te falloir beaucoup de force (et je ne doute pas que tu en ais au vue de ton message). Désormais il va falloir faire preuve de courage et oui malheureusement tu souffriras, mais ce sera pour te relever bien plus forte. On s'enrichit de ses erreurs et tu es visiblement décidé à te rendre heureuse, donc c'est le principal.

Tu as dit ça :
Oui mais il ne m’a pas vendu la relation comme cela au début.
Mais dans ton dernier message, il semble clair qu'il a toujours déclaré le fait de vouloir :
- garder sa copine
- garder sa liberté sexuelle

J'ai l'impression que tu as lu autre chose dans ses mots doux et ses comportements, mais il a bien établi ces choses depuis le début.

Surtout qu'elle ne sont pas incompatibles, cela s'appelle le polyamour.

C'était peut-être à toi de dicter certaines clauses ? Comme 'ok pour tout ça mais je ne veux pas entendre parler des autres filles' (même si j'ai l'impression que le fait d'être exposée à ça vient des réseaux sociaux, que tu es libre de ne pas regarder).
C’est par la suite que les choses se sont gâtées. Je pense qu’il a tout fait pour que je m’attache.
C'est à dire ? Qu'a-t-il fait que tu juges réellement répréhensible ?

Merci beaucoup pour ton message Rosalbin, ça fait chaud au cœur d’avoir du soutien. Je reviens peu à peu à sécher mes larmes du début d’après midi et d’essayer de garder la tête froide....

Oui clairement dès le début il n’a pas été suffisamment clair. Même encore la semaine dernière il m’appelait par un petit surnom affectueux typique d’un couple. Il n’a cessé de jouer le chaud et le froid et ça n’a fait qu’amplifier mon attachement au fil du temps.

On s’est jamais positionné sur le fait qu’il me dise ou non ce qu’il faisait avec d’autres. Il a installé ça progressivement et j’ai accepté pour éviter des crises . J’ai honte d’avoir accepté certaines choses notamment quand il me disait « t’es dans le top 3 » sous entendu des filles que je côtoie en ce moment. Déjà que j’ai pas une grand confiance en moi même si je lui ai jamais montré.

J’attends plus rien car le plus long silence radio que j’ai fait c'était 3 mois et je pensais naïvement qu’il aurait peut être une prise de conscience. Nan la première chose qu’il m’a balance dans la gueule c’est qu’il avait un modèle photo canon avec qui il a fait des nudes mais que Monsieur a résisté à la tentation de coucher avec. A partir de là y’a plus rien à faire.

J’ai tout tenté, les prises de distance plus ou moins courtes, il revenait parfois tout mielleux, parfois c’est moi qui craquait. Ça fait un an que c’est comme ça. Parfois c’est lui qui donne plus de nouvelles etc.
C’est insupportable, il m’a créé des doses de stress et émotionnellement je fais les montagnes russes.

En début d’après midi je lui ai clairement dit qu’on arrêtait ce cinéma, que je méritais carrément mieux qu’un type comme lui. Et je lui ai dit « Ciao ». Pas de réponse. Tant mieux.

Maintenant faut que je tienne définitivement, je sais que je vais avoir des moments hyper durs ou j’aurai envie de le recontacter. Mais j’ai pas le choix, il faut que j’arrête de souffrir. En attendant faut que je me remette des images que j’ai vu sur Insta. Je suis encore sous le choc.

Mr Orange,

Pleins de choses je lui reproche. Attends j’étais censé savoir qu’il a les léché les seins de son modèle photo dans une chambre d’hotel ? Ça vient par des réseaux sociaux mais de lui par écrit. Ou encore une fois qu’il mettait du temps à répondre et qu’il me balance « désolée je suis au téléphone avec une fille qui est à fond sur moi ». C’est de la provocation. C’est enfoncé le couteau dans la plaie.

Je lui reproche de m’avoir dit des choses comme ça et donc de m’avoir manqué de respect, je lui reproche d’en avoir rien eu a foutre de ma gueule de répondre une fois sur deux, je lui reproche de s’être comporté comme un mec en couple avec moi. J’aurai préféré un « tu sais il n’y aura jamais rien entre nous, je préfère qu’on arrête là », je lui reproche d’etre Venu me récupérer à chaque fois que j’avais coupé les ponts pour aller mieux etc.

Y’a des relations libres qui se passent mieux que ça mais là il est allé trop loin.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Du calme le 02.03.20, 18h37 par Onmyoji

Mr Orange a écrit :Surtout qu'elle ne sont pas incompatibles, cela s'appelle le polyamour.
Mmmmh je pense qu'en matière de polyamour il y a moyen de faire bien mieux que ça, notamment en terme de communication. Là ça m'a plutôt l'air d'être un mec qui papillonne et qui recherche essentiellement du sexe.
Pas de problème avec ça, sauf à partir du moment où il feint d'être intéressé sentimentalement parlant pour arriver à ses fins.
SoComplicated a écrit :Y’a des relations libres qui se passent mieux que ça mais là il est allé trop loin.
Oui et heureusement. Ça ne convient pas à tout le monde comme dit plus haut, mais ça ne veut pas dire que tous les mecs en relation libre se comportent comme des connards.
Courage pour la suite.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 02.03.20, 18h32 par Rosalbin

Il s'est peut-être sincèrement comporté comme un couple avec toi.
Libre.
Alors que toi tu pensais couple exclusif malgré tout ce qui était annoncé.
Ensuite tu dis avoir été tolérante avec sa copine. Faut peut-être remettre les choses à leur place: c'est toi qui est la dernière arrivée. Si tu prends la relation tu la prends avec tout ce que ça implique.
Prendre un peu de recul et effectivement pas chercher de la malignité là où vous vous êtes sans doute pas compris (sans doute parce qu'aussi tu t'es bien voilée la face), ça t'aiderait beaucoup à moins souffrir.

Après le mec est pas forcément malin, mais tu aurais très bien pu lui dire que tu voulais pas en savoir plus.
Pour le top3 et le "beau mec", clairement c'est con, après pour le second je vois pas en quoi tu trouves que c'était pour te faire du mal. C'était surtout pour se faire mousser. Et puis tu aurais très bien pu le remettre à sa place si ça te plaisait pas ("tu n'es pas le seul/ comme quoi la beauté fait pas tout")...
Ceci n'est pas une citation inspirante

Je vois que les avis sont assez partagés. D’un côté, il y a ceux qui trouvent qu’il est allé trop loin et de l’autre où certains affirment qu’il n’a rien fait de mal. Franchement, moi je l’ai mal perçu et il y a des choses qu’il n’aurait jamais dû me dire.

Après ça m’apprendra sans doute à ne plus me diriger vers ce genre de relation. Mais voilà j’aurai du des le départ mettre des distances, choses que j’ai faite en essayant plusieurs fois de passer à autre chose mais Il revenait à chaque fois.

Je veux vraiment tenir cette fois ci et pas le recontacter. J’espère y arriver.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 02.03.20, 20h25 par The_PoP

En fait tu le dis : tu l’as mal perçu. Et pourtant tu l’as accepté. Sans poser tes limites. Et sans te protéger.

Que ce qu’il ai fait doit bien ou non, en fait cela n’a pas tant d’importance car à la fin, la seule marge d’action directe que tu peux avoir quand les gens se comportent mal c’est de poser tes limites et te protéger.

Évidemment que c’est plus facile aujourd’hui de tourner la page en le voyant comme un connard. Pas de problèmes. D’ailleurs il l’était peut être, nous on n’en sait rien. On sait qu’il était probablement quelque part entre le connard de la fin et l’artiste maudit sur son piédestal du début...

Une fois encore. Fais le deuil de cette relation. Déteste le si besoin. Puis tires en les leçons qui s’impose car tu as évidemment une grande part de responsabilité dans le fait d’avoir maintenu une relation qui ne te convenait pas.


Mais c’est tant mieux d’avoir une part de responsabilité, ça veut dire que tu peux agir pour te protéger de ce genre de choses et que tu n’es pas juste à la merci du destin qui met sur ta route le premier connard venu.
Accepte tes responsabilités et sors du rôle de victime. Tu verras c’est plus confortable
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 03.03.20, 07h39 par Onmyoji
  • [+1] Constructif le 03.03.20, 17h25 par Jalapeno
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

En fait par rapport à ce que tu vis comme de la cruauté... j'ai l'impression que vous n'avez tout simplement pas le même référentiel et les mêmes valeurs.

On dirait que lui n'est pas du tout possessif ni jaloux avec les femmes et que du coup, il a du mal à comprendre/concevoir le besoin d'exclusivité, et à quel point tu as pu te sentir blessée/offensée par ses aventures.
Enfin, je dis ça sous réserve d'autres précisions : est-ce qu'il avait des exigences de fidélité ou d'exclusivité à ton égard ? Est-ce qu'il se serait montré jaloux si tu avais eu d'autres partenaires ? Chacun de vous avait-il les mêmes droits dans cette relation ?
Il fallait mettre les barrières dès le début et ne pas sortir des « mon amour » ou « je t’aime » etc.
Il peut très bien dire et ressentir ces mots tout en ayant d'autres partenaires si c'est sa sensibilité amoureuse/sa façon de fonctionner.

Il me semble qu'il a été franc, il me semble aussi que certaines des choses qui t'ont blessée c'est toi qui allais au-devant en cherchant à voir les photos etc.
On s’est jamais positionné sur le fait qu’il me dise ou non ce qu’il faisait avec d’autres. Il a installé ça progressivement et j’ai accepté pour éviter des crises . J’ai honte d’avoir accepté certaines choses notamment quand il me disait « t’es dans le top 3 » sous entendu des filles que je côtoie en ce moment. Déjà que j’ai pas une grand confiance en moi même si je lui ai jamais montré.
Encore une fois, et c'est pas pour faire l'avocat du diable :
- si vous ne vous êtes jamais positionnés là-dessus,
- s'il ne savait pas que tu souffrais d'un manque de confiance en toi parce que tu ne le lui montrais pas,
- s'il t'a raconté des aventures et que tu as "accepté" qu'il te les raconte,
- s'il ignore ce qu'est la jalousie (et a donc du mal à comprendre ce sentiment chez les autres),

peut-être, de bonne foi, n'a-t-il pas compris à quel point tu souffrais de cette situation…

- Mais pour autant, je ne valide pas ton "j'ai honte", tu n'as pas à avoir "honte de", que celui qui n'a jamais fait de choses irrationnelles ou peu avisées en amour te jette la première pierre hein, et je n'en serai pas - :/

Il aurait peut-être pu communiquer plus, te demander par exemple "es-tu sûre que ça ne te dérange pas, d'être au courant de ce qui se passe avec les autres ?" "Comment vis-tu la situation ?", pour autant, je reste circonspecte quant à une possible étiquette de salaud.

Là encore, sous réserve d’autres précisions. Lui as-tu déjà dit à quel point tu souffrais ? Si oui, comment a-t-il réagi ?
Il m’a déjà sorti des phrases du genre « ça te fait quoi de te faire baiser par un beau mec ? » ou « j’aime quand tu me flattes ». Je sais même pas comment j’ai pu tolérer des phrases pareilles
Comme ça, hors contexte, c'est dur de juger, avec mes ex on a pu échanger des phrases qui prises isolément et sans la tonalité propre au moment peuvent paraître brutes de décoffrage alors qu'en contexte c'était du second degré, de l'humour provoc' où chacun était consentant... Donc je ne trancherais pas pour autant sur le fait qu'il y aurait "perversion" de sa part, après, ce que ça m'inspire, c'est qu'il n'y a pas seulement ses tendances à avoir plusieurs partenaires qui te blessent, sa façon de communiquer et de te parler te blesse aussi (que ce soit en te disant des mots doux qui pour toi n'ont rien à voir avec ses sentiments tels que toi tu les imagines et t'induisent en erreur, ou en te disant ce type de phrase que tu vis comme offensantes).
Si charmant soit-il, et quelle que soit l'intensité des moments que vous avez pu partager, vous n'êtes tout simplement pas compatibles.

Dans tous les cas... je pense que, pour tous ceux qui t'ont répondu, qu'on soit d'accord ou pas sur l'analyse de la situation, on est d'accord sur sa résolution :

cet homme ne te convient pas. Il a une façon d'être et de fonctionner qui ne PEUT PAS te rendre heureuse. Comme tu le dis cela manque de "cadre" à tes yeux. C'est une histoire de nature. Il ne changera pas plus sa nature pour toi que tu ne pourrais changer la tienne pour lui.
Si tu essaies d'aller davantage contre ta propre nature (laquelle semble te pousser davantage à une relation exclusive), ta jalousie, ta détresse et tes souffrances ne peuvent aller qu'en s'aggravant.
Un seul remède : coupure totale de contact.

Mais ce remède, tu l'as déjà trouvé, et tu as le courage d'essayer de l'appliquer quoi qu'il t'en coûte... on ne peut alors que te soutenir.

Je te souhaite bon courage et bonne chance pour la suite, j'espère que tu pourras vivre d'autres histoires plus conformes à tes attentes et surtout plus heureuses.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] 100% d'accord le 02.03.20, 20h40 par touska
  • [+1] 100% d'accord le 03.03.20, 00h09 par Rosalbin
  • [+2] Merci ! :) le 03.03.20, 05h57 par Mr_Orange

Oui ça c’est certain on est pas compatible.
Même professionnellement parlant il n’est pas stable du tout etc. Même s’il m’avait dit un jour on se met en couple je veux du sérieux, ça n’aurait jamais marché. Comme quoi la première impression est toujours la bonne. Dès le début je me suis dit que c’était pas ce que je recherchais.

Après on fonce parfois tête baissé parce qu’à ce moment je n’avais pas d’autre opportunité et je me suis rattachée à lui.

De toute façon j’ai eu mon quotas avec lui de ce que je devais voir. Ça peut qu’aller mieux. Je suis tellement dégoûtée de l’avoir recontacte en janvier. J’avais tenu 3 mois et j’ai tout foutu en l’air. Mais au moins c’est sans regret je sais que quoique je fasse on ne change pas une personne.

D’un côté, il y a ceux qui trouvent qu’il est allé trop loin et de l’autre où certains affirment qu’il n’a rien fait de mal.
Je dis pas ça non plus. Je dis que c'est plus nuancé. En fait, la notion de 'bien' et de 'mal' dépend toujours d'un cadre.

Ici, la relation sortait immédiatement du 'cadre classique de la relation monogame', et pouvait s'inscrire dans des notions proches du libertinage, du polyamour, et de leurs mille et une variantes (avec toutes leurs limites propres aux gens concernés). Donc à quoi pouvait-il et pouvais-tu t'attendre ? Personne ne sait. Il fallait en parler.

Et ce tort, désolé de le redire, est partagé.
Mmmmh je pense qu'en matière de polyamour il y a moyen de faire bien mieux que ça, notamment en terme de communication.
Jalapeno, très d'accord, mais ça peut et doit venir des deux côtés.

D'ailleurs SoComplicated je nuancerais ce propos :
Après ça m’apprendra sans doute à ne plus me diriger vers ce genre de relation.
Qui sait, peut être qu'une relation libre/libertine/polyamoureuse peux t'aller ? Du moment que tu communiques sur tes envies, tes limites et tes interdits comme dans toute relation !

Tu voulais des retours d'expérience, laisse moi te partager 2 exemples rapides :

Exemple 1 :

Il y a 5 ans. Je sors d'une relation longue, je file sur AUM pour me 'changer les idées'. Je rencontre cette MILF mimi et sympa, on couche ensemble, ça fait du bien c'est cool. Je lui explique que je suis paumé dans ma vie, à tout niveau, et que je ne cherche pas le couple, ni ne pense à l'avenir. Et mine de rien, me laissant porté, ça dure bien 2-3 mois. Et d'un coup ça éclate : elle me reproche un soir, d'un coup, en sortant d'un concert, de ne pas lui tenir la main, de ne pas dire des 'je t'aime', alors que selon elle, tout un tas de signes chez moi lui indiquait qu'on était en couple.

Leçon pour elle : un peu + écouter que deviner. Quand les choses sont énoncées clairement, on ne se plaint pas. (On s'est recroisés 2 ans après, elle me l'a confirmé).
Leçon pour moi : un peu + deviner qu'écouter. Des signes chez elle montraient que c'était autre chose pour elle, et j'apprends depuis à ne pas me contenter des mots des personnes, même si j'ai horreur de ça.

Exemple 2 :

Avec une ex, nous avons essayé de 'libertiner' un peu. Nous avons rencontré ce couple, avec qui on s'est bien attachés (presque un 'couple de couple' à ce niveau). Lui était plutôt comme nous, une certaine pudeur, ne parlait pas trop des trucs 'en dehors de nous 4'. Elle était très frivole et démonstrative, et n'hésitait pas à parler de ses autres expériences et partenaires. Avec mon ex cela nous gênait, mais on ne l'a pas dit, ni n'avons arrêté la relation (elle a explosé d'elle même plus tard).

Leçon pour nous : la même que la tienne.

Bref, cette réponse supplémentaire est elle aussi remplie de compassion, mais je me suis senti légèrement attaqué, et je t'invite à ne pas fuir non plus tes responsabilités, évidentes ici. D'une part, pour mieux te connaître et mieux appréhender le futur, mais aussi car cela t'aidera à te relever de cette souffrance.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 03.03.20, 07h54 par Onmyoji

Un des problèmes qui mine ta vie affective à mon sens c'est de souvent ne pas avoir d'opportunités, si j'ai bien lu entre les lignes de tes précédents messages. Et chaque fois tu t'attaches beaucoup trop intensément et facilement.
Et a l'air d'attirer des profils très différents que toi sur la communication.
J'ai l'impression aussi que tu en conçois unie certaine véhémence envers une certaine catégorie de mecs d'après tes propos ici ou là, alors qu'au travers de tes histoires c'est plus une histoire de compatibilité que de trahison.
Le problème c'est qu'avec un bagage négatif comme ça, et une relative disette, chaque mec au début qui se vend bien va te paraître parfait, tu vas t'enflammer, et trouver que c'est un connard s'il fait pas les choses comme tu l'attends.
Parce qu'on le voit, ton idéal de relation amoureuse ça semble être le couple qui habite ensemble, avec les petits noms, les activités, etc. Assez éloigné des ténébreux qui déclarent pas ce qu'ils souhaitent ou d'un poly sans filtre et bourrin.
Sans te dire que tout est de ta faute (une incompatibilité ce dont deux personnes), travailler à séparer ce que tu ne veux pas de l'affect lié peut t'aider à être plus mesurée dans ton enthousiasme vis à vis d'un mec, et donc de garder la tête froide pour voir les choses arriver et gérer au fur et à mesure. Au lieu de t'enflammer puis fermer les yeux sur tout parce que tu le kiffes.

Aussi personne a dit qu'il était tout blanc. Simplement dire qu'il ne t'a pas mentie est vrai. Prendre comme négatif tout ce qu'on te dit en bloc t'empêche de voir ce qui est pertinent et utile pour toi dedans.
Ceci n'est pas une citation inspirante

Merci pour les retours d’expérience ! ;)
Oui en effet ça vient aussi du fait qu’on avait un gros manque de communication. Je n’aime pas du tout parler de mes ressentis quand je suis avec qq alors j’ai tendance à me taire et finir par exploser. C’est important de communiquer ça m’aurait éviter d’en arriver là et lui de remarquer les signaux chez moi qui laissaient clairement penser que j’étais en train de m’attacher réellement.

Alors non justement, je ne suis pas le genre de fille qui voulait une vie de couple plan plan, des petits surnoms affectueux et des projets et tout le tralala. Bien au contraire je ne souhaite pas vivre avec un homme et j’étais pas emballée par son histoire de coloc d’ailleurs à l’époque. J’ai mis pas mal de mois à m’attacher à lui comme je l’ai dit ça n’est pas venue tout de suite du tout. Au départ c’était pas le style que je recherchais.

Je ne me suis pas enflammée, j’ai pris plusieurs fois mes distances puisque je savais au fond que ça n’était pas qq pour moi et il revenait. C’est de la qu’est venu mon attachement. Alors oui effectivement j’aurai pu dire stop mais j’ai replongé. Ça été un cercle vicieux.

Je suis juste comme pas mal de nana qui finissent par tomber dans le panneau des relations libres c’est tout. Et si je n’ai pas beaucoup d'opportunité, c’est parce que rare sont les mecs qui me plaisent. Je devrais être plus ouverte sans doute, je sais pas.

J’irai pas jusqu’à dire que c’etait un connard mais cette relation même libre soit elle n’était pas saine des le départ. Je me souviens au début que l’on s’est rencontré et qu’il me disait « c’est une petite meuf comme toi qu’il me faut ». Y’a eu confusion forcément par la suite. En fait, il avait besoin d’affection, d’une certaine sécurité affective, c’est ça qu’il venait chercher chez moi sauf que moi je l’ai mal interprété....

Premier jour sans contact. Au début c’est toujours plus ou moins facile. Quand j’attaquerai le deuxième mois ça risque d’être plus compliqué. J’ai pas envie de me faire encore aspirer par le manque c’est plus possible. On dirait que je suis en sevrage clairement...

Répondre