Un an et demi...de merde.

Note : 22

le 02.03.2020 par SoComplicated

37 réponses / Dernière par SoComplicated le 04.05.2020, 15h00

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Merci pour les retours d’expérience ! ;)
Oui en effet ça vient aussi du fait qu’on avait un gros manque de communication. Je n’aime pas du tout parler de mes ressentis quand je suis avec qq alors j’ai tendance à me taire et finir par exploser. C’est important de communiquer ça m’aurait éviter d’en arriver là et lui de remarquer les signaux chez moi qui laissaient clairement penser que j’étais en train de m’attacher réellement.

Alors non justement, je ne suis pas le genre de fille qui voulait une vie de couple plan plan, des petits surnoms affectueux et des projets et tout le tralala. Bien au contraire je ne souhaite pas vivre avec un homme et j’étais pas emballée par son histoire de coloc d’ailleurs à l’époque. J’ai mis pas mal de mois à m’attacher à lui comme je l’ai dit ça n’est pas venue tout de suite du tout. Au départ c’était pas le style que je recherchais.

Je ne me suis pas enflammée, j’ai pris plusieurs fois mes distances puisque je savais au fond que ça n’était pas qq pour moi et il revenait. C’est de la qu’est venu mon attachement. Alors oui effectivement j’aurai pu dire stop mais j’ai replongé. Ça été un cercle vicieux.

Je suis juste comme pas mal de nana qui finissent par tomber dans le panneau des relations libres c’est tout. Et si je n’ai pas beaucoup d'opportunité, c’est parce que rare sont les mecs qui me plaisent. Je devrais être plus ouverte sans doute, je sais pas.

J’irai pas jusqu’à dire que c’etait un connard mais cette relation même libre soit elle n’était pas saine des le départ. Je me souviens au début que l’on s’est rencontré et qu’il me disait « c’est une petite meuf comme toi qu’il me faut ». Y’a eu confusion forcément par la suite. En fait, il avait besoin d’affection, d’une certaine sécurité affective, c’est ça qu’il venait chercher chez moi sauf que moi je l’ai mal interprété....

Premier jour sans contact. Au début c’est toujours plus ou moins facile. Quand j’attaquerai le deuxième mois ça risque d’être plus compliqué. J’ai pas envie de me faire encore aspirer par le manque c’est plus possible. On dirait que je suis en sevrage clairement...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 03.03.20, 15h36 par Mr_Orange
  • [+1] Ça va aller le 03.03.20, 18h15 par Alniyat
On dirait que je suis en sevrage clairement...
Voui y a de ça ... et nous te souhaitons du courage.

Rappelle toi 'la version de toi qui allait bien avant tout ça'. Ses hobbies, ses fréquentations, etc. Et tâche de retrouver ça. Et en t'armant de patience aussi, bien sûr.
Merci pour vos messages.
De tant à autres je vous donnerai des nouvelles sur mon état d’esprit. Même si au fond ça n’est pas forcément nécessaire mais peut être que d’écrire ici ça m'évitera de faire n’importe quoi en cas de baisse de moral.
Les autres filles tombent pas "dans le panneau", elles le font parce que ça leur convient. La plupart sont même demandeuses.
Pour ne pas être en manque, rencontre d'autres gens et oublie le.
Ceci n'est pas une citation inspirante
SoComplicated a écrit :
03.03.20

Premier jour sans contact. Au début c’est toujours plus ou moins facile. Quand j’attaquerai le deuxième mois ça risque d’être plus compliqué. J’ai pas envie de me faire encore aspirer par le manque c’est plus possible. On dirait que je suis en sevrage clairement...

C'est certainement un sevrage. J'ai l'impression que ton ex aimait bien souffler le chaud et le froid et que les périodes de chaud étaient remplies d'intensité. L'intensité laisse forcément un vide quand elle disparaît. C'est d'ailleurs un procédé beaucoup utilisé par les pervers narcissiques (même si je ne donne pas ce qualificatif à ton ex, je ne suis pas surprise que tu aies des ressentis qui t'y fassent penser).

Mon conseil pour affronter le sevrage, ce serait : occupe-toi de toi. D'une façon positive, bienveillante, qui te donne de la valeur. Que ce soit en faisant des choses que tu aimes, en essayant de faire d'autres rencontres, en t'accordant le droit au "larvage" aussi si c'est ta façon temporaire de recharger tes batteries... Peu importe, mais fais-toi du bien, traite-toi bien, essaie d'apporter du plaisir/du confort dans ta vie. Ne te connaissant pas, je ne sais pas ce qui peut correspondre à ton tempérament, mais tu trouveras sûrement.
Si je parle de "valeur", c'est parce que je pense que cette relation t'a aussi laissé une blessure narcissique, dans le sens où tu sembles blessée par le fait que cet homme aurait accordé peu de valeur à toi, à tes sentiments, tu t'es sentie délaissée et/ou mise en concurrence. Peut-être qu'en te tournant vers des choses où tu te donnes symboliquement de l'attention, de la gentillesse, de la priorité, de bons moments, cela t'aidera à aller mieux et à tenir ce fameux sevrage.

Bonne chance et bon courage. C'est vraiment pas facile une rupture quand on est encore passionné, mais tu fais le meilleur choix. :)
Merci de cet encouragement pour mon « sevrage » ;)
A l’heure actuelle je trouve que c’est plus simple de résister à une plaque de chocolat que de résister à ne pas contacter une personne (haha).

C’est ça, il faut que je compense par d’autres choses qui me font du bien. Évidemment j’ai une vie et j’ai toujours eu une vie avant lui et même avec lui, donc je sais vers quoi me diriger pour aller le mieux possible. Ça va prendre du temps. Je me suis oubliée clairement à l’attendre comme ça. Tu parles de valeur c’est ça, mon ego en a pris un coup ça c’est certain et « rejeter » aussi. Mais je sais que ça vient aussi de mon schéma familial.

Oui « sevrage » car en effet malgré les froids, tu as raison c’était ponctué de moments très intenses d’autant plus que nous avions une très forte connexion sexuelle (ça aide pas non plus ça pitié...).
Il faut que je lâche prise, de toute façon c’était le bon moment même s’il n’y aurait pas eu l’épisode d’hier c’était nécessaire.
Je viens aux nouvelles (ça intéressera sûrement personne mais bon avec le confinement davantage de temps).

Suite au dernier épisode décrit ici même par mes soins, nous avons eu une discussion pour mettre les choses à plat car mon dernier message était du grand n’importe quoi. J’ai voulu reprendre le contrôle et faire les choses bien. Mes règles :
-J’ai coupé ses réseaux sociaux je ne vois donc rien.
- Je me suis recentrée sur moi et je n’ai plus mis mon énergie vers lui.
- Je ne suis plus à l’initiative des messages.
- Je maîtrise l’indifférence contrôlée. Plus de questions, plus d'émotion, ne plus être en demande, ne plus lui faire part de mes inquiétudes.

Monsieur revient donc à la charge bizarrement puisqu’il n’est plus au centre de mon attention et où accessoirement il se fait chier. Il est dégoûté car il ne pourra pas partir en vacances avec ses potes en raison du confinement (je n’ai posé aucune question à ce sujet) et je cite « j’aurai trop aimé être là bas avec 15 filles mais aussi qq mecs car trop de meufs tuent les meufs ».Voilà voilà, ce à quoi j’ai répondu que c’est ce que je lui souhaitais et que j’étais navrée que cela ne puisse pas avoir lieu cette année.

Tout est dit, même sans dire quoique ce soit et dans l’indifférence la plus totale j’ai le droit à ce genre de phrases. C’est sans aucun regret que je continue ma vie et que je m’ouvre à de nouvelles rencontres ; )
Mais coupe le contact et passe à autre chose clairement.

Dis lui merci mais non laisse moi tranquille maintenant. Point final. Puis tu bloques tout. Et tu l’envoies bouler ailleurs.

T’as l’impression que c’est impossible ou trop dur jusqu’à que tu le fasses.

Tout ton message tourne encore autour de lui.
Bloque le. Coupe toi de ça et protège toi.


Sauf si tu préfères ton statut de « victime » et pouvoir te plaindre sans réellement avancer.


D’ailleurs en passant ton « et ça n’intéressera probablement personne » fait juste drama queen au possible. Le monde ne fonctionne pas comme ça. Il ne tourne et ne tournera jamais autour de toi. Les gens ont leurs propres vies et leurs propres intérêts. Pour autant sur ce forum comme ailleurs, avec tes amis, avec ta famille ou avec tes amants, les gens peuvent s’intéresser à toi ou à ce que tu racontes, pour peu que tu rendes ces choses là intéressantes.

C’est évident que si tu te plains, que tu râles, que tu te poses toujours en victime, ou que tu n’avances pas sur les problèmes que tu rencontres, cela saoule et lasse les gens.

Allez bon courage à toi, mais sors toi les doigts du cul là pour finir de sortir de cette situation. Sors le de ta vie, garde les bons souvenirs, et passe à autre chose.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pertinent le 16.04.20, 18h24 par Onmyoji
  • [0] Moins agressif stp le 17.04.20, 18h16 par voucny
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
SoComplicated a écrit :
16.04.20
Je viens aux nouvelles (ça intéressera sûrement personne mais bon avec le confinement davantage de temps).
Je suis toujours curieuse quand quelqu'un revient donner des nouvelles, perso, donc merci d'être passée.

Je te conseillerais, si cela t'est possible, de bloquer ce mec, puisque de toute façon, soit il ne reviendra pas, soit il reviendra pour te dire des choses qui au mieux vont t'agacer, au pire te blesser.

Si pour une raison qu'on ignore tu ne peux pas le bloquer - par exemple, je n'ai pas bien compris si vous avez habité ensemble ou pas, si c'est le cas il se peut que vous ayez encore des choses à régler - coupe court à toute tentative de sa part de te raconter sa vie, recentre-le sur les questions administratives/pratiques et minimise le contact le plus que tu peux.
(Mais attention aussi aux pièges de la dépendance, parfois tu peux te trouver des "raisons" pour laisser une porte ouverte et en fait ce sont des leurres...)


Bon courage pour le détachement et ne baisse pas les bras. :wink:
C’est évident que si tu te plains, que tu râles, que tu te poses toujours en victime, ou que tu n’avances pas sur les problèmes que tu rencontres, cela saoule et lasse les gens.

Allez bon courage à toi, mais sors toi les doigts du cul là pour finir de sortir de cette situation. Sors le de ta vie, garde les bons souvenirs, et passe à autre chose.
C'est dommage une forme aussi sèche. Sur le fond, je trouve tes conseils pertinents - couper contact avec l'ex, ne pas se mettre martel en tête en se demandant si ce qu'on poste va ou pas intéresser les gens, se rendre compte que des fois on se croit détaché et en fait non.

Après, tu y vas fort ! On n'est pas derrière elle, on n'est pas informés sur toute sa vie.

Une personne ne progresse pas forcément en ligne droite. On peut aussi imaginer qu’elle ait fait des efforts dans son coin, et que là, elle a eu une rechute de moral parce que son ex est venu lui reparler. Ca peut arriver, je pense, même quand on essaie d'être sur les bons rails. Quant aux raisons pour lesquelles elle n’a pas bloqué son ex, il y en a peut-être que l’on ignore (administratives etc.).

Ca arrive les coups de mou, qu'on progresse ou pas... De là à sous-entendre que ses doigts seraient restés coincés quelque part tout ce temps, plus les "drama queen" et autres "victime", c'est... sec. Si ton but est de tirer vers le haut et d'aider, je ne suis pas sûre que tu puisses être entendu.

Si j’étais à sa place et que je te lise, je n’aurais pas envie de te répondre « oh oui, merci ! Tu as raison, je vais arrêter de faire ma victime et de me plaindre tout le temps :D :D :D » (ça fait plus d'un mois qu’elle n’a pas posté, à te lire on a l’impression que tu réponds à une personne qui passerait son temps à venir pleurnicher). Je me sentirais incomprise et j’aurais juste envie de m'en aller.

C'est vraiment pas pour attaquer gratuitement ni rien de ce genre, je trouve souvent tes posts de bon sens, mais là voilà, je ne suis pas d'accord. :mrgreen:

Et bonne journée à tout le monde hein ! :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 17.04.20, 18h16 par voucny
Je te l'accorde Alniyat, mon ton est rude. Peut être inadapté. Je ne sais pas ni ne peut le savoir.

Simplement je lui parle sans filtre.

Le "ça n'intéressera surement personne" écris en début de post, oui ça fait Drama Queen et ça active pas mal de red flags.

Rajoute à ça qu'évidemment, c'est toujours dur de tourner la page. Simplement faire croire que c'est ultra difficile ou impossible est souvent simplement une stratégie de l'échec.

Bien sûr que cela arrive à tout le monde. Et bien sûr que moi comme d'autres, on a déjà fait ces erreurs et bien d'autres. Simplement on ne parle pas non plus d'une histoire de dix ans avec gosses et famille en commun là.

Si tu relis, cette histoire n'a finalement jamais été simple, ni facile, ni vraiment chouette. Et qu'elle vient de la résumer en "un an et demi de merde".
D'où le coup de pied au cul pour aider à tourner la page.


Parce qu'après, une fois cela fait on se rend compte de plusieurs choses :
- on se sent très léger.
- on se sent très con de ne pas l'avoir fait avant
- on se rend compte qu'en fait c'est pas très difficile.
- c'est quand même plus chouette de recommencer à vivre réellement et pleinement qu'à rester bloqué dans sa tête dans une ex-histoire compliquée et mal digérée.

Mais évidemment que mon ton peut braquer, choquer, et rebuter. Et que tout le monde a le droit de se plaindre. Et que oui parfois on est victimes de connards ou de connasses. Simplement cela n'a jamais résolu la question du "et maintenant on fait quoi ?".
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Dans tous les cas même si l'on sait résister ça prend de l'énergie. Quelle est l'idée de le garder si on ne l'estime pas et qu'on désapprouve sa manière d'être et ses messages?
C'est un peu se mettre à risque de céder dans les moments de bad et de faiblesse.
C'est aussi mauvais pour son estime de soi.
Et c'est un mécanisme effectivement pour se générer des problèmes et réclamer de l'attention.
Le conseil de Pop est très pertinent. Si c'est de la merde ne marche pas dedans. Si tu n'aimes pas va voir ailleurs. L'énergie c'est comme le temps, on en a pas à l'infini, si on donne de l'attention à des gens qui nous la pompe on ne peut la donner à des choses positives pour nous, et en plus on perd de l'énergie pour le reste. Parce que sous la feinte indifférence il y a beaucoup de pensées qui s'y rapportent.
En clair il vaut mieux agir au plus simple.
Et si les gens n'évoluent pas en ligne droite le principe ici a toujours été de les aider à trouver le raccourci.
Ceci n'est pas une citation inspirante
Alors juste pour remettre les choses au clair, mon but n’était absolument pas de me victimiser ou autre ni de passer pour une « drama » ou que sais je encore. C’est un peu réducteur comme analyse....et sûrement un peu maladroit de me balancer ça en pleine figure.

Merci Alniyat au passage de le souligner intelligemment ; ). C’est comme si une personne allait voir un psy et qu’on lui disait « bah coupez les ponts avec votre ex, en une séance c’est réglé hein y’en a pas besoin de 10 pour comprendre ça ». Effectivement parfois c’est pas une ligne droite mais un chemin sinueux.

C’est un forum, une zone d’échange, j’avais pu poster ici y’a pas mal de semaines, je voulais juste écrire mes ressentis et les leçons que j’en ai tiré sur moi même et mon attitude vis à vis de lui. Mon message est d’ailleurs teinté d’une forme de résilience et de positivité. J’ai déjà tenté d’apprivoiser ma dépendance affective vis a vis de lui c’etait une étape. Étape qui m’a encore démontré qu’il revenait de lui même pour me blesser. Maintenant, oui comme vous dites on avance et j’ai les armes pour avancer et tourner la page : )
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 17.04.20, 01h09 par FK
  • [0] Ca va mieux en le disant le 17.04.20, 18h25 par voucny
SoComplicated, je comprends bien que ce n'était pas un but conscient.

Pas de jugement ici, évidemment que je ne te connais pas et que le peu que je sais de la situation que tu vis c'est ce que tu en as écris ici.

Je crois cependant que les mots ont un sens.
Je crois également qu'après plusieurs années de présence sur FTS, on constate quand même des rapprochements et des similitudes dans ce qui nous est rapporté. Et dans les fonctionnements.

Parfois, il arrive que les gens se piègent eux même dans une histoire dont ils n'arrivent pas à se sortir. Il arrive que ces gens là soient victimes avant tout d'eux même et de leurs peurs. Peur d'avancer et de reprendre le risque de revivre la souffrance ressentie alors. Peur de se rendre compte que leur esprit les a trompé, et que la belle histoire qu'ils ont imaginé a été en réalité bien moins glorieuse. L'échec et la souffrance sont parfois des compagnons moins terrifiants que la peur d'être blessée de nouveau.

Il arrive également que quand les gens pensent que personne ne s'intéressera à eux, à leur histoire ou à ce qu'ils ont a raconté, ce soit essentiellement une demande d'attention provoquée par une estime de soi, à ce moment là, dans les chaussettes.


Je ne sais pas si c'est ce qui t'arrive.

Ce que je dis est beaucoup plus simple que cela.


Cette non histoire ne vaut pas le quart de ce que tu t'infliges depuis. Tu mérites infiniment mieux, et tu découvriras, aussitôt débarassée, de ce fantôme que tu peux être aimée, et que c'est un bonheur qui vaut largement le risque de la souffrance qui peut survenir après. Mais pour cela il te suffit simplement d'avancer. De décider que c'est terminé pour toi (car oui cette non histoire est terminée depuis longtemps finalement) et que tu as soif de vivre de nouveau pleinement.

Oui cela semble simple. Et oui cela l'est. Parfois on peut simplement décider. Mais pour cela, il faut aussi le courage d'affronter ses peurs, ses échecs, et les fausses excuses qu'on se trouve souvent pour que notre ego ne souffre pas trop de se voir moins fort qu'il ne le croit.


Ou en sont tes projets perso ? Tes projets pro ? Ta vie familiale et ta vie sociale ? En es-tu satisfaite ? As tu des envies, des projets que tu souhaites développer ? Tu attends quoi des prochaines années ?

Coupe son contact. Dis lui juste que tu ne souhaites plus qu'il revienne te parler et que tu lui demandes de respecter ça. Et coupe le contact, réellement. Parce que là, en l'état ce "traumatisme" que tu te crées, et cette relation toxique que tu te traines va parasiter toutes tes prochaines rencontres.

Alors que tu peux simplement décider que oui, shit happens. Ca arrive. Et ce n'est pas grave. Y a eu de bons moments, le reste ben... ça arrive. Mais à l'avenir tu sais que tu te respecteras plus. Point. C'était pas très glorieux, et tu as décidé de tourner la page.


Bon courage à toi sincèrement. Quand on va mal, c'est difficile d'entendre les messages qui nous bousculent, qui nous responsabilisent. Mais je ne suis pas l'un de tes proches. Je peux simplement te parler en toute franchise, sans entrave, en te donnant en mon âme et conscience ce que je juge comme le meilleur conseil. Bien sûr tu ne pourras peut être pas l'entendre aujourd'hui, mais tu l'auras lu, et peut être qu'un jour il t'aidera en faisant sens.

Relis l'ensemble des conseils qui t'ont été donnés ici. Affranchie toi de la forme si elle te choque. Ils disent tous la même chose. Entend le. Et tourne la page.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 17.04.20, 18h50 par Alniyat
  • [+1] Constructif le 17.04.20, 19h49 par Perlambre
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Souvent quand les gens demandent de l'aide, ce n'est pas de la solution dont ils ont besoin, c'est du chemin pour arriver à la mettre en œuvre.
Bien sûr il faut avancer, se pousser au cul parfois, se remettre en question etc, mais chacun a ses moyens, chacun a ses capacités du moment, chacun à son passé psychologique qui est un vaste conglomérat intriqué. Certains, surement comme toi The_Pop, ont la chance d'avoir une psychologie assez efficace, assez "simple" même : action, réaction. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Une lassitude de voir depuis si longtemps les mêmes histoires revenir peut-être ? Que les gens ne se prennent pas plus en main seuls alors que toi tu le fais pour toi et les tiens ?
Si on était tous capable de faire tout de suite ce qui est mieux pour nous on serait tous riches beaux intelligents et heureux.

Donc bien sûr le conseil est pertinent, bien sûr SoComplicated tu as tout à gagner à te couper complètement de ce type, effectivement tu as progressé, mais continu dans ce sens, aussi franchement et fort que tu pourras, et tu verras que The_Pop as 100% raison sur le bienfait que tu en tireras.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 17.04.20, 19h50 par Perlambre
Hello SoComplicated,

Et si tu te positionnais différemment ? Je m’explique.

Ne trouves-tu pas pathétique un mec qui se sent obligé de te raconter ses rencontres réelles ou fantasmées ? Est-ce à ton avis une preuve de maturité ? Perso ça me ferait rire parce que les gens bien dans leur peau n’ont pas besoin de se donner ainsi en spectacle, de solliciter un/une ex pour mettre en avant un semblant de réussite…

Autre chose, sans vouloir jouer à l’ancêtre, permets-moi de te dire que le temps file vite et donc ne se perd pas pour/avec une personne peu à même de t'apporter le genre de relation que tu souhaites.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout à fait ! le 17.04.20, 21h33 par voucny
Ne vous faites pas une fausse idée de moi.
Je ne suis pas lassé ou blasé de voir des gens revenir avec des histoires parfois étrangement similaire.
Et les méandres de mon esprit sont aussi tortueux que ceux d'un autre. Comme tout le monde il m'est arrivé de me leurrer moi même, de me créer des histoires, de fantasmer des relations ou de m'inventer des drames. Bref de me planter. J'ai mes faiblesses comme tout le monde, et mes failles. Je galère, je rame et j'échoue comme tout un chacun.

Et puis un jour à force de lectures, de conseils d'amis, de claques, de désillusions, ou de déclics, l'ego se réveille, et nous dit : tu vaux mieux que ça. Et à partir du jour où tu décides que tu vaux mieux que ce merdier, c'est fini.

Je comprends que ça semble trop simple pour être vrai. Juste lisez les histoires des autres, parcourrez la littérature, quand ce déclic là survient, ce qui semblait insurmontable le devient.


Et factuellement Socomplicated peut juste décider de simplifier les choses. C'est en son pouvoir. On ne parle pas d'un truc qui échappe à sa volonté, à son champ des possibles, ni à ses capacités. Ils n'ont ni enfants, ni maison, ni projets en commun. Ils ont peu de vécu en commun.


Ne perds pas plus de temps sur cette histoire. Parfois, il suffit d'arrêter de se dire que les choses sont compliquées pour qu'elles deviennent plus simples. La psychologie et la sociologie l'ont prouvé depuis longtemps.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !
Merci pour ta réponse qui éclaire ton point de vue
The_PoP a écrit :
17.04.20
Et puis un jour à force de lectures, de conseils d'amis, de claques, de désillusions, ou de déclics, l'ego se réveille, et nous dit : tu vaux mieux que ça.
Oui c'est ce que je souligne en fait : à la fois c'est très simple, et à la fois c'est tout un chemin d'arriver à cette simplicité, d'arriver à faire simple.

Et c'est tout le bien qu'on te souhaite visiblement tous SoComplicated
Merci pour vos messages (oui je réponds un peu beaucoup en décalé).

Oui le temps passe vite il est temps de rechercher qq de bien et c’est clair que j’ai envie de me foutre des baffes. On a du se contacter pour des questions pratiques, le mec me répondait même pas. Fin bref. Il a répondu trois jours après d’un ton arrogant « pfiouu le temps n’existe plus, regarde d’ailleurs je réponds 3 jours après, c’est comme si c’était une minute non ?haha ».

Nan mais putain, on est sommet de l’irrespect et de l’immaturité. Mais à un point. Je sais même pas comment j’ai pu faire pour m’intéresser à un mec pareil sans déconner. C’est du délire total.

La page est tournée je suis moins stressée en plus ;).
Je me rends compte que j’ai accepté des choses mais c’est pas croyable. J’ai eu une énorme prise de conscience ces derniers jours, ça fait du bien : O.
Nous avons chacun nos vies et je ne veux plus en aucun cas qu’il en fasse parti.

Je serai davantage vigilante pour mes prochaines rencontres ça c’est certain ! Merci à ceux qui par leurs messages m’ont secoué vous aviez bien raison....
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 04.05.20, 15h43 par The_PoP
  • [+1] Bien joué le 04.05.20, 20h41 par FK
  • [+1] :) le 04.05.20, 21h21 par Alniyat
  • [+1] Bien joué le 05.05.20, 19h48 par voucny
Répondre