Premiers amours... et apprentissage social

Note : 3

le 20.04.2021 par Discoverer

30 réponses / Dernière par Dragon le 25.04.2021, 18h54

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Bonjour,

J'ai 17 ans, je suis en Terminale scientifique. (Déjà vous sentez venir le bon gros geek :D )

C'est un peu long à expliquer, mais je n'ai jamais eu aucun amis... En fait, je n'ai jamais eu de discussion avec quelqu'un de mon âge à part pour des banalités (Bonjour/ Au revoir) avant cette année. Et mes parents sont très loin de moi. En bref, je vivais à peu près tout seul.

Entre mes 10 et 16 ans, j'ai déprimé en continu. J'étais en permanence au bord du suicide.
Je n'ai évidemment jamais eu de contact physique avec une fille (même faire la bise ou serrer la main).
J'ai parlé pour la première fois à une fille de mon âge à 15 ans. (Et juste pour dire Bonjour)

Et puis, l'année dernière, j'ai rencontré une fille sur laquelle j'ai fait une One-Itis comme pas permis. Sans blague.
Du coup je me suis mis au sport et au travail comme un fou, j'ai monté de fou ma moyenne générale, je suis devenu assez musclé. Puis je vais au skatepark, je lance un projet d'entreprise, je perds progressivement ma timidité (même si j'arrive pas à me faire de vrais amis)...

Et il y a 3 semaines je lui déclare ma flamme selon un plan mûri depuis 1 an
(genre rapprochement progressif, toutes les techniques et tout... et elle avait l'air assez réceptive même si j'y connais rien à rien)

Mais elle est ultra discrète et je suis pas doué pour lire les émotions des gens, et mes sentiments m'avaient aveuglé à un point juste incroyable. Donc je savais pas qu'elle était déjà prise. Sur le coup elle a eu l'air d'hésiter, mais elle m'a dit qu'elle se sentais bien dans son couple.

Je vous laisse juste imaginer mon état... Le lendemain j'ai tellement fait n'importe quoi que je me suis explosé la jambe, c'est bon pour vous ? Plus de sport pendant 1 mois. Enfin, je fais des pompes sur une jambe.

Là je continue à lui parler par texto. Comme c'est la fille la plus sympa :( elle me propose de rester ami pour m'aider si je me sens mal... Donc je lui répond que je veux bien qu'on reste potes. Forcément, je sais pas parler aux filles donc je le dis un peu bizarrement. Je lui envoie une lettre, où je lui explique un peu toute ma vie, pourquoi elle est si importante pour moi même sans être ma petite amie. Que son bonheur est plus important que le mien. Avec le recul c'était pas une bonne idée, mais sur le coup j'étais vraiment sonné. Elle me promet de bien lire la lettre en entier, et d'en parler avec moi après sur Instagram.

Mais depuis plus d'une semaine qu'elle a reçu la lettre, et elle me répond pas. Je comprends pas pourquoi. Et là je sais pas quoi faire. Je n'ai pas dormi depuis une semaine (2h->5h :? ). Je suis sur mon portable 24h/24 pour voir si elle me répond. Je bondis à chaque notification, puis je m'effondre. Je suis à moitié mort.

Mais je vous rassure, je ne vais pas lui courir après. J'ai renoncé à elle comme petite copine. J'ai compris que c'était mort entre nous. Là, je suis un peu paumé. J'ai pas envie de la relancer. Mais je peux pas l'oublier. En fait, je lui suis un peu trop redevable de m'avoir sorti de la dépression pour pouvoir l'abandonner, vous voyez ? Même si je ne suis pas si sûr d'être amoureux d'elle. Enfin, si je trouve une autre fille qu'elle et que je reste son pote ça ira très bien je pense.

Et en plus, j'ai que quelques mois avant d'entrer en prépa scientifique et de dire définitivement adieu à la gent féminine et à mes espoirs de me faire des amis. Donc j'aimerais bien en profiter pour apprendre à sociabiliser un peu voire rencontrer une autre fille (même si je mise pas là-dessus).

Mon rêve serait d'aller à une soirée pour la première fois de ma vie, de fêter un anniversaire (même le mien
:frown: ), voire d'embrasser une fille (sur la joue ça me suffirait largement).
Mais je sais que j'en aurais probablement plus l'occasion avant au moins trois années (j'ai l'intention de cuber pour faire une grande école incroyable). Et là je me retrouve tout seul. Comme avant. Et la dépression revient un peu.

J'ai pas d'amis, aucune expérience. Et à chaque fois que je vais parler à des gens je sais pas m'y prendre donc quand je relis mes messages ou que j'analyse la situation je me rend compte que j'ai été bizarre. Je ne suis pas timide, mais j'ai du mal à parler sans passer pour un mec bizarre après.

Mais l'expérience vient petit à petit, et je m'accroche. La volonté ne manque pas.

Je suis un peu bipolaire en ce moment :lol: , la moitié du temps je veux me battre pour m'en sortir et l'autre moitié je replonge en dépression... donc j'ai besoin de me faire des amis. Et c'est là que j'ai besoin d'un ou deux petits conseils de la part des vénérables sages à barbe blanche que vous êtes.



Donc en résumé:

1) Vous pensez que je devrais prendre l'initiative de la relancer, lui dire que je suis plus amoureux d'elle ? J'y connais rien en amitié. Mais je ne peux vraiment pas l'oublier ou la laisser de côté. (Sauf si elle me le demande explicitement, dans ce cas je respecterai son choix. Je suis réglo.)

2) En pratique, pour devenir pote avec des gens il faut faire quoi ? Il faut que j'aille les voir, au risque de passer pour un mec désespéré, où il vaut mieux que je les laisse venir à moi, en prenant le risque que personne ne vienne ? Vous pensez que j'aurais l'occasion de me faire des potes un jour ? Par où il faudrait que je commence ?
J'ai jamais eu l'occasion de parler avec des gens qui ne sont pas dans ma classe au lycée. Comment je pourrais faire pour parler avec d'autres personnes ? (oui oui c'est une seule question :D )

3) Vous pensez qu'il y a de l'espoir que j'embrasse une fille (sur la bouche, soyons fous) un jour ? Parce que quand je serai devenu riche (oui j'ai de l'ambition maintenant), je pourrais toujours payer pour le faire, mais ce n'est pas ce que je veux... Au moins pour la première fois j'aimerais bien le faire avec une fille sympa.


Excusez du pavé, je ne suis pas doué pour dire les choses simplement. Et ça fait du bien de parler. Je remercie chaleureusement et sincèrement ceux qui m'auront lu, et particulièrement ceux qui prendront la peine de me répondre. (Je vous le dit tout de suite, je ne l'aurais pas lu à votre place :wink: ) Veuillez m'excuser pour les ratures ou les incohérences, je suis un peu fatigué... Hésitez pas à me poser des questions, je serai là toute la semaine. Je tiens au courant des évolutions...



PS-Au fait vous pensez quoi des applis de rencontre ? Parce que je tombe tout le temps sur des histoires de mecs qui se font friendzone, alors moi ça m'arrangerait bien pour me faire des amis :lol:

PS2-Officiellement mon 1er message sur un forum 8)

PS3-J'ai pas grand chose à apporter en retour, mais dès que je serai devenu un expert en séduction (j'ai pas de doute là-dessus) je reviendrais aider les jeunes un peu paumés dans mon genre...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ça va aller le 20.04.21, 09h43 par Citadin

Tu as utilisé l'expression one-itis et à partir de là tu peux être sur d'une chose : Tu n'arriveras à rien avec elle.
Tu n'es pas fonctionnel en one-itis, tu le dis toi-même. Tu sais pas réfléchir, tu donnes pas ton attention à ce que l'autre fait ou pense, tu sais pas profiter du moment pour ce qu'il est, tu dors pas, tu manges mal, etc. Tu n'arriveras à rien, ce n'est pas comme ça qu'on est désirable.

Donc soit tu la laisses complètement tomber et tu gagnes du temps, soit tu continues à la voir en te mentant, en te ridiculisant parfois quand elle te donnera pas assez d'attention : parce que dans une obsession ce n'est pas une illusion : Tu as besoin de son attention et tu vendras si il le faut ton honneur et ton école et ton plan de carrière pour avoir ta dose. Dans le meilleur des cas elle te gère bien, et tu t'empêches de vivre quelques mois de plus en fantasmant sur une relation dans laquelle tu n'arriveras de toute façon à rien.

Enfin à rien, si peut être, mais pas à ce que tu veux. J'ai fait un gros OI sur la première fille avec qui j'avais un rapport proche à ton âge, j'ai pris un râteau et on est resté "ami". je me suis ridiculisé, j'ai fait du chantage ridicule, je tournais pervers manipulateur et au bout d'un moment, n'arrivant à rien et le bac en poche (enfin pour elle, parce que moi je l'ai raté. Hasard? Pas sur), on s'est éloigné. On s'est revu plusieurs années après et c'est aujourd'hui une super pote, qui me donnera toujours un peu envie mais c'est totalement géré. Est ce que ça valait le coup? Aucune idée. Mais j'ai passé une sale terminale j'ai raté mon bac et j'ai mis du temps à me sentir de nouveau désirable.


Le mieux en terme de résultat c'est évidemment de laisser tomber, mais après tu dois aussi apprendre de tes erreurs et te construire de la manière dont tu l'entend. Mais tu n'arriveras à rien.

Ensuite pour les potes, il suffit de le vouloir et d'essayer de le provoquer quand tu sens que c'est possible, que tu te le sens. Tu vas pas passer pour quelqu'un de désespéré à moins de l'être, tu vas passer pour quelqu'un de seul. Mais c'est normal, tu es seul. Il n'y a pas de honte à ça et tu n'es pas obligé d'en parler avec pathos. Tu peux même éluder complètement le sujet, mais n'essaie pas de le nier, de faire croire quelque chose que tu n'es pas. Si tu veux pas en parler, tu n'en parles pas, mais va pas dire que t'as plein de potes ailleurs et qu'en fait t'es méga social : c'est flag et c'est ridicule. Je laisse les autres te donner plus de conseils pratiques, mais dans l'idée générale : Il n'y a pas de honte à vouloir avoir des amis et il suffit de chercher à créer du lien avec des gens que t'as repéré et que tu aimes bien.

En tout cas good luck, dire le problème c'est déjà le premier pas vers la solution.

Déjà rassure toi parce que ton cas n'est pas exceptionnel et beaucoup sont revenus de bien plus loin que toi.
Juste quelques trucs pour corriger quelques points sur lesquels tu te trompes et qui changent les réponses à tes questions:
Personne ne doit être plus important pour ton bonheur que toi.

Ce n'est pas "sympa" de te proposer de rester amis, c'est de la facilité si elle ne veut pas te heurter, ou naturel si vous étiez vraiment amis pour elle. Dans tous les cas elle en tire autant bénéfice que toi.

Elle ne t'a pas sorti de ta dépression, tu l'as fait tout seul, par contre maintenant tu traverses des choses difficiles et te faire accompagner peut être bien.
Tu pourras bien sûr te faire des amis en prépa, justement parce que tu vas être dans des conditions très difficiles et que les gens avec qui tu accrocheras, ce sera pour la vie.

Les lettres et grandes déclarations ça ne marche pas. Ou dans 0.1% des cas, mais on ne les voit pas souvent ici. Si tu veux qu'elle soit avec toi, attire la avant, que ça devienne évident pour elle. Faire une déclaration parce que vous vous êtes rapprochés en tant qu'amis, c'est pas logique.

Pour la nana, si ça te fait du bien pour le sentiment d'avoir "mené la chose jusqu'au bout", tu peux lui dire que tu la remercies, que tu t'es fait des idées et que ça va aller et que tu espères que ça ne change rien (si c'est sincère).
Maintenant tu en as sans doute trop fait.
Et en rajouter des couches pour te justifier, c'est peut être ajouter au mal. Tu peux aussi ne pas t'apesantir et l'inviter comme si de rien n'était à un truc que vous faisiez avant (mais je pense vu ce que tu décris que vous ne faisiez rien de spécial, cela dit tu peux toujours l'inviter à une balade pour discuter tranquillement ou discuter autour des cours).
Si tu penses que tu peux gérer ton obsession sans ça (et c'est bien d'avoir fait beaucoup d'effort et de t'être sublimé par cela), tu n'es pas obligé de couper les ponts.
Cela dit, méfie toi de ton côté cyclothymique parce que ça doit beaucoup jouer dans ta sensibilité.
Prends le positif avec elle, si tu peux, mais n'insiste pas.
Dans quelques années, tu auras cessé de l'idéaliser, tu auras des objectifs plus grands dans la vie, et tu t'apercevras si tu la recroises que tu pourras peut-être l'intéresser (mais faut pas partir maintenant avec ce but dans la vie pour le futur parce que là par contre ça ne mènerait pas à cela, juste à se fourvoyer), parce que tu auras pris confiance en toi, tu ne seras plus transi et le contraste sera en ta faveur.
Mais à ce moment là elle t'intéressera sans doute moins.

Pour te faire des amis, partage ce que tu aimes, lie toi aux autres aux travers des situations, ris de ce que tu observes, sois cool avec les autres, soutiens les, partage tes idées, etc.
Ne deviens pas le gars qui fait le clown pour se faire aimer, deviens celui qu'ils aiment fréquenter parce que ton contact leur donne quelque chose de différent et unique. Tu peux les surprendre par ton intelligence, ta sympathie, tes bons plans, ton univers, et les marquer par ta personnalité.
Affirme toi mais laisse leur de la place, faut pas être un "moi je"; laisse tes actes parler de tes qualités, parle de toi pour te lier, pas pour te mettre en avant.
Pour le reste, une fille c'est un gars comme les autres, elles ont peut être des valeurs différentes en fonction de la culture, des impératifs biologiques différents et des attraits qui le sont autant, mais sur la majorité du tableau on est pareils (mais ce qui fait la différence est important). Donc ce n'est pas fondamentalement différent de te lier à une femme.
Pour certaines, il suffira juste d'être capable d'être correctement amical et d'avoir une valeur suffisante pour qu'elles te voient comme un mec potentiel, pour d'autres il faudra un peu plus de séduction "dédiée" même si tu as cette valeur (ou parfois pour y suppléer), mais tu apprendras ça au fur et à mesure (et tu trouveras sans doute de l'inspiration ici).
Tu ne dois pas t'inquiéter, tu as conscience que tu dois changer, maintenant fais le. Ça ne va pas arriver du jour au lendemain mais en te fixant des objectifs simples et fragmentés tu y arriveras.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Ce membre a été banni de FTS, en raison de manquements répétés au règlement. Un membre peut être banni automatiquement si sa note descend trop bas (ou trop vite), ou manuellement par un modérateur. Les propos de ce membre n'engagent que lui et ne reflètent pas les opinions des utilisateurs de FTS.
On est tous d'accord pour dire qu'il faut éviter de one itiser. Mais bon ça arrive. Par contre quand tu dis que tu lui as déclaré ta flamme tu lui as dis quoi ? Tu as fait un game de player ou une déclaration toute simple ? Tu pourrais nous retranscrire (en résumé si c'est trop long) ce que vous vous êtes dits ?

Attendre un an pour draguer quelqu'un c'est dommage. Si tu étais prêt à attendre autant de temps, tu aurais dû essayer de séduire d'autres filles pour t'entraîner. Et ça t'aurais peut-être guéri de ton one ities (ou au moins permis un certain détachement).

Quoiqu'il en soit, à mon avis, tu lui as fait peur avec ta lettre. Il ne faut pas s'investir plus qu'elle (à chaque fois que tu fais quelque chose, il faut qu'elle réponde de manière équilibrée). Ni en longueur ni dans les sentiments. Elle te dit qu'elle veut seulement de l'amitié et toi tu lui dis que son bonheur est plus important que le tien. Ca peut faire peur. De plus quand elle as dit qu'elle voulait que vous restiez amis c'était plutôt pour être sympa, pas pour être vraiment ami.

Tant mieux pour ta prépa scientifique, c'est bien d'aller en prépa et c'est bien aussi d'essayer d'entrer dans une école incroyable. Tu auras des amis dans ta classe, te tracasse pas trop pour ça. Et je dirais que c'est suffisant, pas besoin d'amis extérieur. Si tu veux te mettre au SPU ou NPU tu peux toujours te trouver un wing sur ce site (j'ai de bons liens d'amitiés avec certains wing). Mais à ta place, je me concentrerai plutôt sur ton travail scolaire, surtout quand tu seras en prépa.

Les soirées c'est pas si bien que ça. Ca te fait envie parce que tu n'en as jamais fait, mais c'est pas sûr que ça te plaise. C'est pas un truc obligatoire, plein de gens n'en font pas. Sinon si ton rêve c'est d'embrasser une fille, tu es le bienvenu dans le game. Drague pas toutes les filles de ton lycée, tu vas te griller. Mets toi plutôt au SPU si tu peux.

1) Pour revenir à ton histoire, je pense qu'il vaut mieux arrêter de relancer la fille. Vois en d'autres.

2) Pourquoi tu veux devenir pote avec des gens ? Ceux de ta classe ça te suffit pas ? Moi ça me suffit en tout cas.

3) Oui il y a espoir que tu embrasse une fille un jour, mais il faut te mettre au game pour cela. Par contre je suis contre la prostitution (et je crois que ça coute pas si cher que ça) (quand je dis que je suis contre, c'est surtout que je ne veux pas pratiquer, je préfère séduire, mais sinon je n'ai rien contre les prostitués bien sûr).

Concernant les applis de rencontres, oui ça marche, mais il faut être patient. Mais c'est pas pour être pote. En fait ceux qui ce font friendzoner, il faut plutôt comprendre qu'il se font rejeter.

Juste un petit point très important : oublie ton idée qu’en prépa tu te feras ni potes ni rencontres féminines. C’est du bullshit total. Si t’es pas un connard fini, si t’es un peu solidaire et collectif, si t’as envie de profiter quand même de la vie même en bossant dur il y a fort à parier qu’au contraire en prépa tu vas faire de belles rencontres, amicales ou autre.


Si tu peux choisis l’internat.


Et les applis de rencontres ne sont pas faites pour se faire des potes. Idée pourrie qui va t’emmener dans le mur. Ceci dit rien ne t’empêche d’essayer d’y rencontrer une nana qui te plaît pour tenter de la pécho :)



Bref. Va dormir. Mange. Reprends le sport en douceur. T’as 17 ans et la vie devant toi.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Re-bonjour,

déjà je vous remercie vraiment d'avoir pris le temps de lire et de répondre à mon message. Je ne m'attendais pas à avoir autant de réponses si vite, vous êtes vraiment super sympas.


I/

Si j'ai attendu si longtemps avant de lui faire ma déclaration, c'est juste que j'étais à peu près incapable de parler à une fille (vous voyez Raj au début de The Big Bang Theory ? C'était moi.). Mais je n'ai fait que progresser depuis un an, donc ce n'est pas grave. De toute façon, on ne revient pas sur le passé. Il faut aller de l'avant.

Pour la déclaration, si ça vous intéresse, j'ai passé la semaine à multiplier les contacts physiques, à plaisanter, et ça ne semblait pas la déranger. Puis le jour d'avant, je lui ai envoyé un mail en anglais (on parlait tout le temps en anglais), où je lui ai dit que j'avais "three little words" à lui dire, que son sourire était magnifique, ce genre de trucs. Et j'éteins mon portable pour pas voir sa réponse (je lui dit de ne pas me répondre).

Grosse préparation physique et mentale le matin même, comme toute la semaine. Je ne la vois pas de la journée, on fait un cours de deux heures de philo sur l'amour, puis on sort de deux heures d'évaluations de maths expertes ultra intense. (Dopamine +++) C'est le dernier soir avant un mois de confinement.

Et du coup, on se retrouve dans le couloir, elle me sourit, me demande si j'ai un truc à lui dire.
(On est tous les deux en tenue de soirée, Black Tie pour ma part (mais c'est pas si anormal que ça pourrait paraître, on s'habille souvent en costume dans mon lycée pour plaisanter.) )

Les yeux dans les yeux (la dopamine ça aide), je lui dit: "three little words... I love you".

Sourire jusqu'aux oreilles de sa part. Croyez moi, je l'ai revu en rêve ce sourire. Le moment le plus puissant de ma vie, je crois. Et puis elle me dit qu'elle est désolée, que son coeur est déjà pris, et tout. On se regarde dans les yeux assez longtemps, elle me prend même dans ses bras pour me réconforter. Je ne dis plus grand chose, elle continue à parler. Elle me demande si ça va. Je la raccompagne sans rien dire. Je trouve un billet de 5 euros par terre sur le trajet. Je dis rien. Et puis, on se quitte après un dernier regard assez long les yeux dans les yeux.

A bien y réfléchir c'était n'importe quoi, mais je suis pas mal content que ça se soit passé comme ça pour ma première fois. Genre avec un ultra haut niveau d'intensité. Qui a juste défoncé ma timidité et tout.
Mais je ne recommencerait jamais comme ça. C'était plus des montagnes russes que de la séduction en fait.

II/

J'évolue énormément, et je ne crois plus être en One-Itis sur elle. Mais je ne veux pas faire une rechute.

Pour ma lettre, j'ai très très très envie de m'excuser si je lui ai fait peur, de lui dire que j'étais un peu perdu mais qu'on peut tourner la page et juste devenir potes sans en faire trop... mais j'ai pas envie de ramper à ses pieds.
Ca me tourmente un peu, parce que j'aimerais vraiment mettre les choses définitivement au clair. Mais je vais laisser faire le temps. Je ne vais pas chercher à la recontacter pour l'instant, mais on va se voir à la rentrée vu qu'on est dans la même classe...

Je vais essayer de me remettre au travail avant tout. Normalement, je vais bien aller en internat. Cela ne sera peut être pas si terrible, surtout si je reviens à un état plus normal d'ici là.

Je ne vais pas essayer de forcer non plus pour me faire des potes, juste me détendre et essayer de parler à des gens sans me ridiculiser. Mon problème, c'est que je suis pas assez naturel, j'en fais toujours trop. Je vais travailler là-dessus. Mais je suis assez confiant. De toute façon, ce ne sera pas compliqué d'améliorer ma situation, vu d'où je pars... Et en général, quand je me mets à fond sur un truc, ça marche assez bien.

Et tout cas, merci beaucoup pour vos retours. Ca me fait vraiment plaisir, et tous les conseils sont bons à prendre.

Petite précision au sujet de la prostitution: JAMAIS. (Ce que je voulais dire, c'est juste que je ne veux pas avoir des amis intéressés, mais des vrais potes avec qui déconner et tout. Pareil en amour.)

Yesss, j'ai encore écrit un pavé. :roll:

Ah oui, et pour les applis de rencontre ne vous inquiétez pas, c'était surtout pour plaisanter :lol:

Ce membre a été banni de FTS, en raison de manquements répétés au règlement. Un membre peut être banni automatiquement si sa note descend trop bas (ou trop vite), ou manuellement par un modérateur. Les propos de ce membre n'engagent que lui et ne reflètent pas les opinions des utilisateurs de FTS.
Je ne sais pas si multiplier les contacts physiques (tu veux dire faire des kino ?) soit une bonne chose. Idem pour plaisanter (un peu ça va, mais trop c'est chiant). Je pense que le mieux dans ta situation ça aurait été de lui parler de temps en temps et de faire un peu d'attract et de confort tout simplement.

Je suis plus réservé sur le fait de faire des compliments. Et puis tu lui fais une déclaration. A mon avis c'est trop tôt. Ou plutôt il y avait d'autres choses à faire avant : les "I love you" c'est plutôt après plusieurs fuckclose, une fois que le relation est entamé.

Ouais mais pour les contacts physiques c'était assez naturel... c'était pas étrange ou quoi. Elle est assez tactile avec tout le monde, et j'ai rien fait de particulièrement osé. Juste me tenir un peu plus proche d'elle, trouver un prétexte pour lui tenir la main... mais j'avais pas le sentiment de la gêner, au contraire. Ou alors je suis aveugle.

Au niveau des compliments, on en fait pas mal au lycée, mais c'était surtout pour la préparer. Pour ne pas tomber de n'importe où, ou lui faire sentir qu'elle est juste une fille parmi d'autres. Pour lui montrer que je m'intéresse à sa personnalité et pas juste à son corps (On a beaucoup de choses en commun, et c'est vrai que sa personnalité m'intéresse plus que son corps. D'où le fait que j'aimerais bien rester pote avec elle.).

C'est clair que dire "I love you" trop tôt, c'est pas du tout une bonne chose. Mais il faut bien faire un geste clair à un moment non ? On est au lycée, c'est normal d'avoir des sentiments puissants. Je l'avais déjà préparé la veille, elle était très réceptive... Et il faut avoir du courage à un moment. Porter ses c****, et se jeter.

Et je le pensais tellement que j'avais peur de ne pas avoir d'occasion de lui dire autrement. Je suis content de lui avoir dit en face, comment j'aurais pu m'en sortir sans ça ? Je n'aurais eu que des regrets... En fait, j'ai été assez égoïste au final. Même lui dire je t'aime, ça m'a surtout fait du bien à moi. Ce n'est pas comme ça que je voyais les choses... Et ça ne se reproduira pas.
C'était surtout une étape à franchir pour surmonter ma timidité, passer à autre chose. Mettre fin à mon OI. Au fond de moi, je le savais que ça allait rater. Je ne suis pas si débile quand même. Je refusais de croire qu'elle était en couple, mais au fond je le savais. Ce qui ne m'a pas empêché de souffrir comme un fou après, il y a 0 logique à ce niveau là. Mais ce qui explique aussi que je me sentes beaucoup mieux aujourd'hui, juste quelques semaines après. D'où mon besoin de m'excuser pour ma conduite, même si je ne veux pas forcer pour être son pote.

Pour les blagues c'est vraiment bien vu par contre, je crois que j'en ai fait un peu trop (quel euphémisme...). Mais plus parce que j'étais stressé, au final c'était pas très adroit de ma part. Mais bon je l'ai quand même fait pas mal rire. En tout cas je vais vraiment essayer de me calmer à ce niveau. Je ne suis pas un clown.

Mais bon. Si elle n'avait pas été en couple, je pense que ça aurait marché quand même. Limite, mais ça aurait marché. A son sourire, à son hésitation... (Je ne refais pas le passé. J'essaie d'analyser constructivement.)

En tout cas c'est super intéressant de discuter, j'ai déjà pas mal progressé. Et c'est clair que c'est pas du tout représentatif de mes futures approches. C'était vraiment le coup de boost qu'il me fallait pour me lancer.

Je ressens de moins en moins de choses en regardant ses photos... Donc je vais essayer de rester pote avec elle, où de prendre mes distances si elle trouve que je suis allé un peu loin. (Et elle aura 100% raison.)

Mais. Toutes les autres filles (des 90% qui m'attirent), qui ne seront pas mes potes, et qui ne sont pas déjà prises, je n'hésiterais plus une seule seconde à aller les voir. Et là, je ne serais pas un imbécile transi. J'ai encore beaucoup à apprendre, mais je n'ai pas peur de l'échec. Je sais que je vais en vivre, et que je vais me relever.

J'ai juste très peur de tomber amoureux une nouvelle fois. L'amour n'est pas une bonne chose, c'est juste de la souffrance à l'état pur. On peut avoir une bonne relation avec quelqu'un, s'attirer et tout, sans amour. Donc les "je t'aime" incontrôlés, c'est plus à l'ordre du jour. Enfin, je vais pas être un c***** non plus, et je vais m'adapter, mais le sentimentalisme à outrance je vais essayer de m'en débarrasser. Jusqu'au jour où... j'ai que 17 ans, m****.

Merci beaucoup pour ce retour, ça fait vraiment plaisir.


(la taille de mes messages est juste honteuse)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Cool le 20.04.21, 22h13 par Dragon

C'est cool que tu le prennes comme ça!! Keep going

QUant à l'amour, tu verras d'ici peu, que si le but est bien d'éviter l'amour puissant non-réciproque, c'est un plaisir assez fin de se rendre compte qu'on "tombe amoureux" de quelqu'un qui tombe amoureux aussi, et d'explorer cette sensation de liberté qui arrive lorsqu'en n'essayant de ne pas s'emballer on se rend compte pourtant, petit à petit que - dans ce cas là- les barrières ne sont pas nécessaire. Mais continue à progresser avant ça :wink:

Salut Discoverer,

Je suis d’accord avec tout ce qui a été dit par les autres intervenants.

J’ajouterai que la séduction découle en grande partie de la sociabilité.

C’est là que je trouve assez préoccupant que tu dises n’avoir jamais eu d’amis. Je crois que c’est cela qu’il te faut travailler en priorité, car peu de filles équilibrées et bien intentionnées (et mignonnes, tant qu’à faire) seront attirées par une personne qui semble esseulée. Et elles l’auront repéré avant même que tu n’ouvres la bouche, elles sont très fortes pour ça.

Tu dis paraître bizarre et en faire trop quand tu essaies de socialiser. Peut-être y a-t-il des règles tacites de la vie en communauté que tu ne maitrises pas encore ?

Question subsidiaire : ta prépa scientifique sera-t-elle dans ton bahut actuel ? Je te demande ça pour évaluer ton passif en terme de réputation avec lequel tu vas démarrer l’année prochaine.

Salut Citadin,

Disons qu'après avoir parlé avec des gens, je me rends souvent compte que j'ai été un peu lourd, un peu ridicule, pas tout fait à ma place, ou un peu trop timide... J'ai en permanence le sentiment de ne pas avoir donné le meilleur de moi même, d'avoir dit quelque chose qu'il ne fallait pas. De m'être habillé un peu trop bien ou pas assez, de copier quelqu'un ou d'être trop différent...

Et j'ai tendance à en faire trop pour compenser ce qui me reste de timidité. Avant je me dévalorisais en permanence, et maintenant j'ai un peu tendance à me vanter pour retrouver un peu de confiance en moi. Personne ne m'a jamais posé aucune question, et pourtant je peux pas m'empêcher d'en dire un peu trop sur ma vie... mais la seule personne dont je connais un peu l'histoire c'est cette fille. (On a eu des passés très très similaires, en fait c'est quasiment moi en fille. La seule différence c'est qu'elle a appris à sociabiliser plus tôt.)

Les autres, je ne vois que des images de soirées et de paquets de cigarettes (quand c'est des cigarettes). Mais je ne sais rien de leur vie. Et je ne fume pas, contrairement à la plupart des gens avec qui je parle. Ca ne m'aide pas.

J'ai en permanence l'impression de m'incruster, et de ne pas être désiré. Personne ne vient vers moi, c'est toujours moi qui vais vers les autres. J'ai déjà essayé: je me mets dans la cour, j'attends, et tous les mecs à qui je parle d'habitude passent près de moi sans me regarder. Ou alors ils ne répondent pas à mes messages, même quand je leur souhaite joyeux anniversaire. (Ca se fait non ?)

Et je ne maitrise pas trop les réseaux sociaux sur lesquels je me suis mis récemment. J'ai tout le temps l'impression de transgresser un nombre énorme de règles tacites sans le savoir. (Comment écrire sa bio, formuler ses messages, poster, paraître ultra naturel tout en étant complètement dans l'excès... ils sont très forts à ça)

En plus dans mon lycée la plupart des groupes de potes se connaissent depuis la maternelle, c'est assez dur de se faire accepter si on ne les connais pas depuis 10 ans. J'ai pas mal changé d'écoles, puis j'ai été dans un collège, puis dans un lycée assez éloignés les uns des autres, donc à chaque fois je repars à zéro.

C'est pour toutes ces raisons que je disais vouloir rencontrer des gens en dehors de ma classe. (Et c'est un joli récapitulatif des obstacles que j'ai à surmonter et des trucs dont je veux me débarrasser.)

Mais l'année prochaine, je vise des prépas très loin de ma ville actuelle, où il n'y en as pas beaucoup. Donc ce sera encore un nouveau départ. Et je pense pouvoir m'en tirer bien mieux cette fois ci.

Ok je vois. Bon, ça va le faire, t’inquiètes.

Tu as l’air lucide sur les maladresses qui t’ont conduit à cette situation. En effet, il ne faut ni te dévaloriser, ni te vanter. Donc quand tu te présentes à des gens que tu ne connais pas, pas de « salut, je suis un gros geek mais qui va devenir riche et expert en séduction « (cf. ton 1er post :wink: ).

C’est ta façon de communiquer qui pose problème, pas toi. Mais les gens jetteront toujours le bébé avec l’eau du bain.

Tu sembles fiché dans ton bahut actuel, je crains qu’il n’y ait pas grand chose à faire pour changer ton statut d’ici au bac. Il vaut mieux oublier la fille aussi. Sans m’appesantir, je trouve qu’elle n’a pas été correcte envers toi.

Je suis d’accord avec toi sur le fait que tu pourras mieux t’en tirer en prépa où tu repartiras sans mauvaise réputation. Fais quand même gaffe à un truc : c’est dès les premières semaines que les rôles seront distribués. Il faudra donc éviter de recevoir à nouveau celui du paria. Si tu es interne, tu auras l’avantage de pouvoir faire rapidement connaissance avec d’autres gars, alors il faut le faire bien.

Pour mieux te faire accepter, il est préférable de parler de sujets très bateaux et communs avec les autres : la météo, les profs, les cours, les séries/films, les jeux vidéos etc. Évite au maximum de raconter ta vie en public et de proférer des propos tranchés. Reste factuel sur toi-même : je m’appelle Discoverer, je viens de telle ville, j’ai fait telle spé au bac etc.

Tu pourras aussi explorer rapidement ton nouveau bahut et ta nouvelle ville. Ça te mettra plus à l’aise pour proposer des sorties à tes nouveaux potes et, pourquoi pas, rencontrer des filles.

Merci beaucoup pour tes conseils, c'est tout à fait vrai et je pense que je vais les suivre.
(C'est bien d'avoir de l'ambition non ? Tant que je reste lucide. Mais je ne présenterais pas comme ça :lol: )

Quant à la fille...

En gros on a eu un petit échange dont il est ressorti quelques trucs (à demi mots, mais c'est flagrant):

1/ Elle n'y a même pas repensé des vacances, elle en avait juste rien à faire et elle s'est ennuyée à lire ma lettre donc elle avait la flemme d'y répondre. (que j'ai passé une trentaine d'heures à écrire, je suis le Roi des *** mais alors l'Empereur des *********)

2/ Elle a "déjà des amis" donc elle n'en a rien à faire de "m'avoir comme ami" ou non ou de ce qui peut m'arriver, ce qui veut dire qu'elle profitait juste de moi mais qu'elle crache sur mes émotions et sur ce que j'ai pu ressentir pendant tout ce temps

3/ Pour elle il ne s'est "rien passé", "rien n'a changé", au pire on a qu'à "faire comme avant", si je "veux vraiment". Et oublier que j'ai passé trois ****** de semaines dans ma chambre à écouter de la ****** de musique triste de **** de **** ? On va bien voir ! (Bon, sur ce coup là, c'est un peu de ma faute. Mais quel ****** j'étais de pouvoir penser que je pouvais juste être son ami comme si de rien était.)

Elle aurait pas juste pu me dire qu'elle en avait rien à faire de moi au lieu de faire semblant de s'inquiéter pour moi et de vouloir rester mon amie ? (En relisant ses messages c'est de plus en plus clair qu'elle a pas été honnête avec moi. Quel poison. Et moi qui parlait de faire passer son bonheur avant le mien, de la rendre heureuse, de ce genre de *********. Mais quel ******* je suis.


J'ai pas osé être ferme, et lui dire (gentiment) d'aller se faire *****. Parce que ça s'est quand même passé assez cordialement malgré ce qui était sous-entendu. Officiellement, je reste en bonnes relations avec elle parce qu'il vaut mieux vaut avoir des amis que des ennemis, surtout qu'on est dans la même classe. Et beaucoup des gens avec qui j'essaie de discuter sont amis avec elle. Ce serait con de tout gâcher, de toute façon j'en ai plus rien à faire d'elle.

Mais en pratique, je vais m'éloigner d'elle le plus vite possible. Je ne lui reparlerais plus de ma propre volonté, je n'irais plus la voir, je ne lui répondrais même pas ou juste pour les raisons ci-dessus. J'en ai plus rien à faire.
Elle est incapable de ressentir quoi que ce soit, cette démone sortie des enfers. Donc je vais l'oublier.

Le seul truc qui faisait que je la regrettais encore (malgré tout) c'était sa "gentillesse", mais si c'était qu'une façade pour dissimuler ça, alors je n'ai aucune raison de la regretter. Je ne suis même pas triste. Un peu furieux, à moitié contre moi-même, (alors que je suis un mec calme d'habitude) mais certainement pas triste.

Je suis un mec calme mais qu'une telle dose de venin puisse se cacher sous ce tas de fleurs, ça me...
Et pourtant, c'est pas comme si on m'avait pas prévenu. Toute ma vie je me jure de pas tomber dans le panneau si une femme essaie de me manipuler, et j'arrive à souffrir 3 semaines pour une fille qui profitait de moi et qui est juste en train de s'amuser avec ses potes sans se dire une seule fois "bon, il est temps de lui dire que j'en ai rien à faire de lui et qu'il a tort de se tourmenter à attendre une réponse" ?

****** ça fait du bien de pousser un coup de gueule des fois. Je devrais le faire plus souvent.

Je vous rassure, je ne vais rien faire du tout. Mais ****** de ****** de ***** que je vous jure que ça se repassera pas comme ça. (En pratique, ça va sans doute se reproduire, il va falloir que je sois plus prudent.)

Ca ne change rien à mes projets de me mettre à la séduction, à part que maintenant je considérerais par défaut les femmes comme des menteuses manipulatrices qui ne méritent aucun amour et n'en ont rien à faire de briser le coeur des gens. Un coeur ? Moi je n'en ai plus. (J'abuse complètement ce soir mais ****** qu'est ce que ça fait du bien)

Je vais me remettre au travail maintenant. Comment j'ai pu gâcher autant de temps ?
Je veux faire une prépa, *****. Si je perds 3 semaines en prépa mon année est terminée.

Je vais travailler, et je vais voir si je peux sociabiliser. J'ai pas mal réfléchi, au moins ça aura eu cet avantage. Et je suis venu sur ce forum, c'est déjà un progrès. Mais c'est certainement pas grâce à elle. Je ne lui dois plus rien.

Mec, je vais être un peu dur avec toi, mais dans le cas d'un one-itis, tu te manipules tout seul.
Si tu as investi autant de temps et d'espoir sur elle et puis passé trois semaines à déprimer après t'être fait recaler, c'est ta responsabilité.
Elle ne te doit rien, si ce n'est une réponse claire et respectueuse, ce qu'elle semble avoir fait.
Je ne dis pas ça pour te blâmer mais pour que tu reprennes ton destin en main.
Courage.

Je rejoins Jalapeno, ça te fait du bien d'écrire ta colère parce que récrire la scène comme ça, en imaginant que cette fille que tu adulais est en fait un poison, te permet de te déresponsabiliser et de mettre la faute sur elle. Ca fait du bien mais ça ne t'aidera pas.

En fait, ton adulation et ta colère ne sont que les deux faces de la même pièce. Tu l'avais complètement mise sur un piédestal, non pas pour ce qu'elle est ( pour la façon dont elle communique, se comporte et agit), mais pour ce que tu espérais qu'elle soit. Pour être plus précis encore, ce que tu aimais, c'est l'espoir qu'elle puisse t'aimer. On le voit simplement puisque dès lors que cet espoir est brisé, tu la détestes.

Tu vas devoir apprendre à sortir de ce schéma de pensée d'espoir/désespoir pour faire des progrès et devenir l'homme que tu aimerais être. L'alternative proposée par les stoïciens au schéma espoir/désespoir c'est l'espérance et le pouvoir.

L'espoir, c'est le souhait que quelque chose d'extérieur à toi et d'heureux, te tombe dessus, de façon chanceuse et non provoquée.
"J'aimerais que cette fille m'aime et être heureux avec elle, j'aimerais gagner au loto et avoir plein d'argent, j'aimerais qu'il fasse beau demain pour passer une bonne journée."
L'espérance, c'est la conviction sereine que tout va bien se passer, quoiqu'il se passe. Il est chez les stoïques souvent combiné avec l'idée de pouvoir.
Le pouvoir, c'est le fait de calculer et d'appliquer ce qui dépend de nous afin d'avoir les résultats que l'on souhaite.

Donc pour sortir de l'espoir, dans les trois cas précédents, l'homme va user de ton pouvoir pour :
- Apprendre petit à petit à séduire des filles afin d'être heureux avec elle(s).
- Ne pas jouer au loto mais concevoir différents plans de carrière qui te rendront riches.
- Trouver des moyens de passer quand même une bonne journée si il pleut. Prévoir tout le nécessaire, ou un plan B, ou une attitude vis à vis de la situation, etc.

Lorsque tu échoues en ayant usé de l'espoir, tu en veux au monde qui ne t'a pas donné la chance que tu attendais. => Tu es en désespoir qui peut par exemple prendre la forme de la colère.
Lorsque tu échoues en ayant usé de pouvoir, tu as conscience d'avoir été au centre du processus. Tu vas naturellement te demander ce qui n'a pas fonctionné, ce que tu n'avais pas prévu, ce que tu aurais pu faire d'autre. Pas de colère, mais une espérance sereine du fait que si tu continues à essayer, tu vas y arriver.

Je ne qualifierais pas sa réponse de "claire et respectueuse". (Elle m'a laissé croire qu'elle voulait m'aider pendant trois semaines où j'étais assez perdu avant de me laisser tomber d'un coup de manière méprisante). La manière dont elle l'a fait était assez ignoble. Et tant que ce sera de sa faute, je ne pourrais pas lui pardonner et commencer à la regretter à nouveau. Je ne veux plus être son ami, juste m'éloigner d'elle. J'ai très peur de rechuter dans mon OI, et je crois que c'était en train d'arriver. Rester son ami n'était pas une bonne idée.

J'ai été trop mauvais, je me suis trop compromis. Que ce soit de sa faute ou de la mienne, je ne veux plus lui parler. Je me suis surtout rendu compte que malgré toute mes déclarations, j'étais incapable de l'oublier si je ne cessais pas de la trouver parfaite. Elle m'a facilité la tâche, rien de plus.

Par contre c'est vrai que je n'ai pas été brillant. Je me suis complètement laissé dominer par mes émotions. En tout cas, c'est fini. Je ne vais plus la regretter maintenant que je sais ce qu'elle pense vraiment, je vais l'oublier et je vais avancer. Et continuer à tirer des leçons de cette période.

Après avoir lu le message de Dragon:

Oui, tu as raison. Et c'est ce modèle que j'essaierais d'appliquer pour mes futures relations. Mais pour ce coup là, j'avais vraiment besoin de la faire tomber du piédestal. Je ne la hais pas, mais il fallait que je trouve chez elle un défaut suffisant pour ne plus la trouver parfaite, pour ne plus la regretter.

Comme il y a beaucoup de filles jolies, mais trop distantes et glaciales pour que je puisse les atteindre, elle n'est plus que l'une d'elles et rien de plus à mes yeux. Sa particularité, sa "gentillesse" avec moi, responsable à 99% de mon OI, n'existe plus (il n'y a rien de physique dans mes émotions, c'était sa personnalité et juste sa personnalité).

Je sentais l'OI revenir. Et je ne voulais pas repartir sur une quatrième semaine, je ne peux pas me le permettre. J'ai des cours, des évaluations. Donc il fallait que je fasse quelque chose. Que je m'éloigne d'elle le plus vite possible (le temps et la distance se chargeront d'apaiser tout ça). Si il y a une méthode miracle, je la veux bien. Mais sinon,je préfère toujours lui en vouloir suffisamment pour réussir à m'éloigner d'elle. Ca fonctionne pour ce soir. Même après avoir écris tout ça.

Pour le reste, je vais réfléchir au modèle stoïcien. Je commence déjà à le faire en parlant d' analyser mon comportement, non ? Mais cette fille... je préfère l'oublier. De toute façon elle n'a pas été "très gentille" avec moi, quoi que je dise. Et c'est suffisant pour que ne la considère plus comme une fille parfaite.

En résumé, parce que ma pensée part un peu dans tous les sens ce soir:

1/ Ce n'était pas une bonne chose de vouloir "rester" son pote. J'ai juste failli retomber en OI. Donc plus jamais ça. Je vais profiter de ce qui me reste de ressentiment pour m'éloigner d'elle un maximum, et laisser faire le temps.

2/ Finalement, elle n'est pas si gentille, donc pas si parfaite, donc pas si unique. C'est suffisant. Il n'y avait aucun amour dans notre relation.

3/ Pas de raison de la haïr pour autant. Rester stoïque :wink: . J'ai commis des erreurs cette fois, et je vais continuer de les étudier pour mieux les comprendre, mais tout va bien se passer.


On progresse, on progresse.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 22.04.21, 18h53 par Dragon

Salut Discoverer,
Non ce n'était pas une bonne idée de vouloir rester son pote. Comme le disait Onmyoji plus haut :
Onmyoji a écrit :Ce n'est pas "sympa" de te proposer de rester amis, c'est de la facilité si elle ne veut pas te heurter
C'est malheureusement une réponse très répandue dans ce genre de cas (au point qu'un acronyme "LJBF" - Let's Just Be Friends - était utilisé dans la Comunauté pendant un moment). Avec l'expérience tu apprendras à faire la part des choses.

Bref, à ce stade, la meilleure chose à faire est effectivement de t'éloigner d'elle (tu peux continuer à lui dire bonjour de loin si vous êtes dans la même école, mais plus rechercher son contact ou sa conversation).
Pas de raison de la haïr pour autant. Rester stoïque :wink: . J'ai commis des erreurs cette fois, et je vais continuer de les étudier pour mieux les comprendre, mais tout va bien se passer.
Absolument. Cette expérience malheureuse va te permettre de comprendre beaucoup de choses et te mettre sur les rails de nouvelles aventures.

Salut tout le monde, (d'abord merci Jalapeno, oui c'est comme ça que je vois les choses)

Encore une épreuve.

J'ai été invité à aller faire un foot avec les gens de ma classe (je suis assez bon au foot). Mais du coup elle sera là, et avec sa famille en plus. Ce n'est pas du tout le bon moment pour la revoir, mais je ne peux pas rater cette occasion.

Pourquoi AUJOURD'HUI précisément ? Je peux toujours me servir de l'excuse de ma jambe pour ne pas venir, même si je commence à guérir. Mais j'ai super envie d'y aller, et elle ne doit pas être un obstacle. Je ne veux pas regretter de ne pas y être allé, mais franchement ils n'ont pas choisi le meilleur moment.

Je pense au contraire que c’est le moment idéal. Du moins, si ta jambe le permet.

Arrive un petit quart d’heure après l’heure convenue.

Il y aura du monde autour et tu auras autre chose à faire (le match de foot). C’est pour le match que tu viens, pas pour elle.

Dis-lui juste bonjour avec un sourire franc si possible, puis parle aux autres de sujets communs, adaptés à la situation et positifs : le terrain a l’air bien, c’est une belle journée pour jouer etc.

Après le match, sois le 2ème ou 3ème à partir (faut jamais être dans les derniers).

PS : n’essaie pas de l’impressionner par tes exploits sportifs, ta jambe est plus importante que cette fille.

Répondre