Questionnement sur ma manière de penser mes relations - besoin d'avis

Note : 5

le 27.04.2021 par Ambx

25 réponses / Dernière par Focus le 11.06.2021, 09h43

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Bonjour à tous,

Je viens de découvrir le forum et vais donc commencer par une brève présentation :)

Je m'appelle Arthur, j'ai 25 ans (depuis aujourd'hui), je travaille en contrôle de gestion.

J'ai découvert FTS aujourd'hui en cherchant un forum ou je pourrai obtenir des pistes/réponses à mes questions.

Je suis un vrai passionné de voyages (pas de bol pour moi en ce moment) mais également de musique et de moto.

J'ai toujours eu une relation complexe avec les femmes. J'entends par la que je ne me suis jamais sentis vraiment à l'aise, parfois pour des raisons qui n'existent que dans ma tête. J'ai conscience que je dois revoir ma manière d'appréhender les relations et serai donc ouvert à toutes remarques/critiques qui peuvent m'aider à avancer, mieux me comprendre, et qui sait, mieux comprendre l'autre :)

Je remercie par avance tout ceux qui liront le pavé qui suit, j'espère n'enfreindre aucune règle :)

Je vais tenter ici de vous dire les choses comme je les vois, je pense que ce topic sera inutile si je ne parviens pas dans un premier temps à être honnête avec moi même.

Commençons par un peu de contexte sur ma vie amoureuse (relativement pauvre ahah).

Plus jeune, j'ai habité en Asie. A partir du collège (j'avais 14 ans), j'ai commencé à avoir mes premiers crushs. J'étais à l'époque à Shanghai.

Important: je suis quelqu'un d'une nature assez timide, même si une fois les premières barrières tombées, je suis naturellement assez extravertit.


Dans ma grande expérience et intelligence, j'ai avoué a ce fameux 1er crush que j'aimerai sortir avec elle, par texto... Cette fille était dans ma classe. J'ai eu le droit à un joli: "je préfère qu'on reste amis".

Je pense que de part ma timidité, cela m'a beaucoup impacté car j'ai été incapable pendant plusieurs années d'avoir une relation avec une femme. Je pense que j'ai pas mal perdu confiance en moi à cette période la.

Plusieurs années plus tard (à 20 ans environ), j'ai eu une vraie première expérience avec une fille de mon école qui était en échange avec moi à barcelone pendant 1 an (elle venait de la même école à Paris).

Elle sortait d'une relation intense et me l'a clairement expliqué. J'ai donc essayé de prendre le temps, on a commencer à coucher ensemble (on se voyait déjà tout les jours, on était en collocation).

Au fur et à mesure de la relation (elle ne nous considérait pas en couple), elle a commencé à s'éloigner, ne pas me parler quand nous étions en public avec nos amis, alors qu'elle se comportait "normalement" avec moi.

J'en ai beaucoup souffert, et j'ai commencé à être jaloux, dans l'incompréhension (pourquoi était elle ok pour qu'on s'embrasse etc... en privé, mais pas en public ?).

Cela a évidemment eu l'effet inverse (chose que j'aurai anticipé avec un peu plus d'expérience je pense). Un jour elle me disait que je la rendais heureuse, le mois suivant, elle a décidé de mettre fin à notre relation.

J'ai pris au moins un an à passer à autre chose. Je pense que cette relation m'a fait voir que je pouvais plaire (chose qui ne m'étais pas apparente pendant mes années de collège et lycée), la perdre m'a fait tomber encore plus bas (grosse perte de confiance en moi, réaction extrême avec la drogue, l'alcool...).

Pendant les années qui on suivit, j'ai eu quelques "coups d'un soir", mais rien de sérieux.

J'ai eu plusieurs fois des sentiments pour des amies, qui n'étaient pas réciproque. J'ai remarqué à chaque fois un schéma quelque peu similaire. Je commence par être ami avec la fille. Par la suite je commence à avoir des sentiments. Dans certains cas, je n'en ai jamais parlé à la personne et on est finalement restés amis (situation qui me convient). Dans d'autres, j'en ai parlé mais ces sentiments n'étaient pas réciproques.

Finalement, pour oublier une fille avec qui j'étais très proche, j'ai commencé à coucher avec quelques filles via des applications de rencontre, toujours en étant assez direct sur mes intentions: m'amuser.

Ca c'est plutôt bien passé, j'en vois certaines régulièrement encore aujourd'hui.

Cependant, il y a un mois, j'ai rencontré une fille qui comme moi, cherchais une relation câline sans engagement.

Pour une fois, ça c'est passé très naturellement (discussions intéressantes, et bon feeling au niveau sexuel, on rigole pas mal aussi).

On a décidé de se revoir vendredi dernier, et elle m'a alors expliqué qu'elle était en relation libre (et qu'elle l'a rencontré en même temps qu'elle m'a rencontré). On a passé une très bonne soirée, mais quand elle me l'a dit, j'ai quand même été un peu perturbé (je savais qu'elle couchait avec beaucoup d'autres hommes en ce moment, elle sort d'une relation de 5 ans il y a un mois et demi et s'est justement séparée car son copain n'envisageait qu'une relation exclusive (sentiments & sexe)) car elle commence à me plaire, ca ne me dérangeait pas qu'elle couche avec d'autres garçons, mais j'ai vu qu'elle était soudainement moins réactive par messages, mon naturel reprends le dessus et je commence à me prendre la tête...

J'étais serein au début car je me suis dit: "elle me plait, elle sort d'une longue relation, je vais lui laisser le temps et apprendre progressivement à la connaître".

Mais la, j'ai d'un seul coup l'impression qu'elle "m'échappe", elle s'est mise en relation et se désintéresse.

Pourtant, quand on s'est vu vendredi, je lui en ai parlé, je lui ai dit que si elle trouvait qu'on discute trop par messages, elle pouvait me le dire et on pouvait adopter un rythme de communication différent.

Elle m'a répondu qu'elle appréciait parler avec moi par message, mais qu'elle n'a pas beaucoup de temps en ce moment.

Elle m'a aussi dit spontanément qu'elle aimait le temps passé avec moi, qu'elle comptait arrêter de voir plein de mecs pour ne plus voir que son copain et moi.

Je devrai être rassuré, mais je ne peux m'empêcher de surinterpréter le fait qu'elle me parle moins qu'avant.

On se voit à peu près toutes les deux semaines, et je me rends compte que la réalité est que j'aimerai la voir un peu plus souvent...

J'ai du mal à savoir si je devrai lui en parler (sachant que je ne veux pas d'une relation exclusive, juste quelque chose d'un peu plus intense je dirai), ou si compte tenu du contexte (elle sort tout juste d'une longue relation), je ferai mieux de me calquer sur son rythme, continuer de profiter quand je la vois, et laisser les choses se faire (j'ai déjà été la relation rebond d'une fille, j'aimerai éviter d'être celle d'une autre :) )

J'ai peur qu'en lui en parlant, notre relation ne soit plus ce qu'elle est (simple, agréable...).

Mais en même temps, je vis très mal le fait de ne pas pouvoir lui dire.

J'ai du mal à identifier la place que j'ai pour elle, uniquement du sexe ? (dans ce cas pourquoi discuter tout les jours ?). Elle me donne l'impression que je lui plaît en face à face, mais moins par messages depuis quelques jours.

Ma question porte surtout sur la manière de percevoir les relations que j'ai. J'aimerai apprendre à prendre plus de distance, à ne pas paniquer dès que la personne est un peu moins dans le mood de me parler... Mais je ne sais plus trop comment faire :(

Je me sens vraiment bien quand je la voit, comment me sentir aussi bien quand je ne la vois pas ? Je ne peux m'empêcher de faire des suppositions, alors que je devrai juste laisser les choses se faire. Sachant que je couche/parle avec d'autres filles, mais elle ne me plaisent pas de la même manière (purement sexuel), ca ne m'aide pas à prendre plus de recul.

Je me rends bien compte que le fait que j'écrive tout ça après avoir vu seulement deux fois cette fille est ridicule, c'est d'ailleurs peut être ça, mon problème. Je me fais une montagne de tout à chaque début de relation.

Je remercie par avance ceux qui auront lu :)

Pas facile de poser sur papier toutes ces émotions qui se chamboulent, si je ne suis pas clair, n'hésitez pas à me poser des questions :)

Ca me fait beaucoup de bien de dire ce que j'ai sur le coeur.

Bonne soirée,

Arthur

J'ai du mal à savoir si je devrai lui en parler (sachant que je ne veux pas d'une relation exclusive, juste quelque chose d'un peu plus intense je dirai), ou si compte tenu du contexte (elle sort tout juste d'une longue relation), je ferai mieux de me calquer sur son rythme, continuer de profiter quand je la vois, et laisser les choses se faire (j'ai déjà été la relation rebond d'une fille, j'aimerai éviter d'être celle d'une autre :) )

J'ai peur qu'en lui en parlant, notre relation ne soit plus ce qu'elle est (simple, agréable...).
Salut Arthur.
En te lisant, j'ai plutôt l'impression que tu cherches une relation exclusive, ou en tout cas que tu souhaiterais en avoir une avec cette femme. Si vous ne vous êtes vu que deux fois, c'est un peut tôt pour lui faire une déclaration enflammée, mais rien ne t'empêche de lui dire que tu as un bon feeling avec elle et que tu aimerais la voir plus souvent.
Et si ce petit mouvement dans sa direction la fait flipper, tu seras fixé.
Une relation où l'un est beaucoup plus demandeur que l'autre n'est de toute façon ni simple, ni agréable.

Ambx a écrit :
28.04.21
Ma question porte surtout sur la manière de percevoir les relations que j'ai. J'aimerai apprendre à prendre plus de distance, à ne pas paniquer dès que la personne est un peu moins dans le mood de me parler... Mais je ne sais plus trop comment faire

Concrètement, comment réagis-tu quand tu sens que la personne prend de la distance ?

Jalapeno a écrit :
28.04.21
J'ai du mal à savoir si je devrai lui en parler (sachant que je ne veux pas d'une relation exclusive, juste quelque chose d'un peu plus intense je dirai), ou si compte tenu du contexte (elle sort tout juste d'une longue relation), je ferai mieux de me calquer sur son rythme, continuer de profiter quand je la vois, et laisser les choses se faire (j'ai déjà été la relation rebond d'une fille, j'aimerai éviter d'être celle d'une autre :) )

J'ai peur qu'en lui en parlant, notre relation ne soit plus ce qu'elle est (simple, agréable...).
Salut Arthur.
En te lisant, j'ai plutôt l'impression que tu cherches une relation exclusive, ou en tout cas que tu souhaiterais en avoir une avec cette femme. Si vous ne vous êtes vu que deux fois, c'est un peut tôt pour lui faire une déclaration enflammée, mais rien ne t'empêche de lui dire que tu as un bon feeling avec elle et que tu aimerais la voir plus souvent.
Et si ce petit mouvement dans sa direction la fait flipper, tu seras fixé.
Une relation où l'un est beaucoup plus demandeur que l'autre n'est de toute façon ni simple, ni agréable.
Bonsoir Jalapeno, merci pour ta réponse :)

Je trouve ta remarque très intéressante, dans la mesure ou j'ai moi même un doute, pour être totalement honnête.

Quelques années auparavant, je t'aurai répondu: oui ! je me voile la face, j'accepte cette relation par peur de la perdre, alors que ca ne me convient pas. En fait, cette situation m'est plus ou moins arrivée à chaque fois qu'une fille me plaisais. Donc dans un sens, je pense que tu as peut être raison :)

Par contre, dans le cas de la relation avec cette fille, quand elle m'a dit qu'elle couchait avec plein de garçons ces derniers temps, je n'ai pas ressentis de pincement au coeur, de colère ou de jalousie (je fais la même chose de mon côté, comment lui en vouloir ?). J'ai vraiment trouvé nos échanges simples et agréables quand on s'est vu, et à priori, elle aussi.

Ca m'a par contre un peu dérangé quand elle m'a dit qu'elle était en couple libre, pas du fait qu'elle voit un autre garçon, mais plutôt parce que j'aurai bien aimé le même type de relation avec elle. Et du coup, je ne sais plus trop ou je me situe.

Je comprends et approuve tout ce que tu dis (je suis le premier à donner ces conseils mais le dernier à réussir à les appliquer...). Mais justement, comment faire pour être moins en demande ? La seule manière que j'ai trouvée est de me limiter à un échange avec elle par jour, en gros, j'essaye de me caler sur son rythme :) Mais si tu as des petites astuces ;)

Passe une bonne soirée,

Arthur

Citadin a écrit :
28.04.21
Ambx a écrit :
28.04.21
Ma question porte surtout sur la manière de percevoir les relations que j'ai. J'aimerai apprendre à prendre plus de distance, à ne pas paniquer dès que la personne est un peu moins dans le mood de me parler... Mais je ne sais plus trop comment faire

Concrètement, comment réagis-tu quand tu sens que la personne prend de la distance ?
Salut Citadin, merci pour ta réponse (ou plutôt, ta question). Je pense que c'est justement mes réactions à certains comportements féminins (que je ne comprends pas :) ) qui pose problème, et justement, j'aimerai comprendre comment mieux réagir.

Je vais essaye d'être honnête et transparent un maximum sur mes émotions.

Quand une personne change le rythme des échanges, je dirai que ma première réaction est de me dire qu'elle est occupée (comme n'importe qui peu l'être) ou juste pas dans le mood.

Mais ça, c'est au départ ahah. Quand la situation se prolonge, je dirai que c'est finalement un sentiment de mal être général qui m'envahie (je ne comprends même pas moi même comment une rencontre de deux semaines peut autant m'affecter). Je dirai que c'est de la peur, peur que la personne m'oublie, peur qu'elle me manipule, peur qu'elle n'en ai juste rien à faire...

C'est littéralement comme une boule au ventre. Et c'est la même chose pour chacune de mes relations, même quand ca commence bien, je surréagis à ce genre de choses et je commence à agir comme un autre, guidé par la peur (de l'abandon ? du rejet). J'ai littéralement l'impression de ne plus être la même personne.

Vous seriez surpris de voir à quel point je suis quelqu'un de détendu, ouvert... Mais dès qu'une relation commence à être sérieuse (je dirai surtout, intéressante pour moi), je commence à me dire que j'aimerai bien voir plus la personne, et je perds mes moyens, submergé par les émotions que j'ai décrites plus haut.

J'ai envie de communiquer à la personne mes inquiétudes, mais je n'y arrive pas, ou alors de manière subtile.

Je sais pourtant que c'est la seule solution, communiquer ! Mais je me dis qu'elle va se dire que le côté simple de notre relation n'existe plus, que je me prends déjà la tête (et la dessus, elle n'aurai pas tord). Je trouverai ça dommage dans le sens ou, c'est la simplicité de cette relation qui me plaît (par simplicité, j'entends plutôt fluidité), je ne veux pas de relation exclusive avec elle, j'aimerai juste pouvoir mieux la découvrir, mais j'ai peur que dans sa tête, je sois passé de "mec intéressant" à "juste plan calîn".

Et pourtant, pour une rencontre de deux semaines, on communique bien (sujets très intimes, ouverture/écoute totale côté sexe, valeurs communes) je trouve. Mais je suis paralysé par mes inquiétudes. Et ca se répète de relation en relation. Je n'arrive pas à sortir de ce schéma malgré toute la volonté que j'y met...

Pour certains, ce que je décris doit paraître ridicule, mais ça m'affecte beaucoup, je suis quelqu'un de sensible et rapidement instable (il me suffit d'une déception amoureuse, et je reprends de la drogue, je bois en excès, je déprime alors que dans les autres épreuves de la vie, je relativise très bien).

Certains diront que c'est un problème de confiance en moi, honnêtement ? Peut être. Je ne sais pas. Mais je sais ce que je vaux, j'ai des passions, pas mal de relations (donc j'ai quand même conscience que je peux plaire).

Je m'arrête la car je dois manger,

Bonne soirée,

Arthur

D'après moi, tu dois pas forcément être "moins en demande" (enfin tant que c'est dans une marge raisonnable hein), mais d'abord trouver quelqu'un qui est sur le même longueur d'onde que toi.
D'où ma proposition de tâter le terrain pour voir quel est son degré d'implication (actuel, mais aussi les perspectives à moyen / long terme...). Généralement on aime bien voir comment la relation se développe, chacun son rythme, etc, mais parfois il peut y avoir des limites très claires dès le départ.

Jalapeno a écrit :
28.04.21
D'après moi, tu dois pas forcément être "moins en demande" (enfin tant que c'est dans une marge raisonnable hein), mais d'abord trouver quelqu'un qui est sur le même longueur d'onde que toi.
D'où ma proposition de tâter le terrain pour voir quel est son degré d'implication (actuel, mais aussi les perspectives à moyen / long terme...). Généralement on aime bien voir comment la relation se développe, chacun son rythme, etc, mais parfois il peut y avoir des limites très claires dès le départ.
Alors je ne pense pas être non plus très en demande (je me suis adapté, je lui parle au même rythme qu'elle), mais c'est surtout dans ma tête que j'ai l'impression de l'être trop, je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux m'empêcher d'y penser...

Tu ferai comment par exemple pour "tater le terrain" toi ? :) La question peut paraître bête, vu que tu ne connais pas la fille en question, mais ce n'est pas le genre de chose qui est forcément évidente pour moi :) Juste être direct, lui dire que j'aimerai la voir plus, sans pour autant que notre relation change parce que je m'y plaît ?

Merci pour ton aide en tout cas, ça me fait réfléchir un peu différemment :)

Arthur

C'est un peu en fonction de votre degré de connivence.
L'idée c'est de lui dire que tu te sens bien et que tu as envie d'avancer avec elle... et de voir si c'est réciproque.
C'est à toi d'ajuster mais ça peut aller de "je trouve qu'on s'amuse bien ensemble" à "épouse-moi" :D
Tu peux aussi tout simplement lui proposer l'une ou l'autre activité à des dates plus rapprochées. Si elle te sort des excuses ou ne réagit pas, c'est tout simplement que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde ou sur le même rythme.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 29.04.21, 10h38 par Citadin

Jalapeno a écrit :
28.04.21
C'est un peu en fonction de votre degré de connivence.
L'idée c'est de lui dire que tu te sens bien et que tu as envie d'avancer avec elle... et de voir si c'est réciproque.
C'est à toi d'ajuster mais ça peut aller de "je trouve qu'on s'amuse bien ensemble" à "épouse-moi" :D
Tu peux aussi tout simplement lui proposer quelque chose à faire avec elle à des dates plus rapprochées. Si elle te sort des excuses ou ne réagit pas, c'est tout simplement que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde ou sur le même rythme.
Merci pour tes réponses qui mine de rien, m'aident pas mal :)

Je pense éviter le "épouse moi" :D l'autre solution me paraît plus adaptée :wink:

Je lui en parlerai la semaine prochaine si je la vois, je te ferai un retour ahah :)

Passe une bonne soirée,

Arthur

D’accord avec Jalapeno.

Le mieux est de tâter le terrain pour voir si vous êtes sur la même longueur d’ondes, et la manière qu’il indique me semble bonne.

Pour tes émotions, elles me semblent un peu intensives mais globalement normales. Si ça ne se voit pas trop quand tu interagis, ce n’est pas grave en soi.

Pour la fille, tu fais apparemment partie des « finalistes » et elle ne fréquente l’autre que depuis un mois, donc c’est jouable.

Citadin a écrit :
29.04.21
D’accord avec Jalapeno.

Le mieux est de tâter le terrain pour voir si vous êtes sur la même longueur d’ondes, et la manière qu’il indique me semble bonne.

Pour tes émotions, elles me semblent un peu intensives mais globalement normales. Si ça ne se voit pas trop quand tu interagis, ce n’est pas grave en soi.

Pour la fille, tu fais apparemment partie des « finalistes » et elle ne fréquente l’autre que depuis un mois, donc c’est jouable.
Bonsoir Jalapeno,

J'espère que tu vas bien :)

Comme promis, un petit retour sur la suite de l'histoire.

J'ai donc revu cette fille une 3ème fois la semaine dernière (nous ne nous étions pas vus depuis deux semaines).

J'ai passé le Mercredi chez elle, elle m'a proposé de rester jusqu'à vendredi matin :)

Tout se passait vraiment bien jusqu'à Jeudi soir. J'avais pas mal cogité sur le fait qu'elle a un copain les deux semaines avant de la rejoindre.

A un moment, elle a pris quelques minutes pour répondre à son copain (complètement normal, on venait de passer 24h collés l'un à l'autre).

Sauf que j'ai commencé à me sentir pas très bien, comme je vous l'avait dit, pas de soucis pour quelle couche avec d'autres garçons, mais par contre, j'avais envie de plus la voir, de mieux la découvrir. Dans ma tête, ce n'était pas possible qu'on se voit plus, que notre relation évolue dans ces conditions.

Elle a vu que mon énergie avait changé, elle m'a demandé ce qui n'allait pas.

Je lui ai répondu honnêtement que je ne pensais pas avoir la force de passer la nuit de Jeudi avec elle, que j'ai des sentiments pour elle, et que j'ai conscience que du fait qu'elle ait un copain, nous ne pourrions pas avancer ensemble.

Elle s'est alors mise à pleurer. Beaucoup. J'ai pleuré aussi et on a passé au moins une heure dans les bras l'un de l'autre. Elle ne voulait pas me laisser partir, mais au bout d'un moment, je lui ai dit que j'allais y aller, qu'on ne faisait que rendre les choses plus difficiles (j'ai compris grâce à sa, et elle aussi je pense, qu'elle tenait à moi).

Je suis partit.

Je n'étais vraiment pas bien, à en pleurer dans mon uber du retour... (merci au chauffeur qui m'a bien fait rire :))

Le lendemain matin, je lui ai envoyé un message, lui expliquant juste que j'avais passé de supers moments avec elle, mais que j'aurai eu envie de plus la voir, sans pour autant qu'elle quitte son copain.

Au final, en discutant avec elle, elle m'a avoué avoir des sentiments pour moi depuis une semaine (elle n'était pas bien par rapport à son copain, elle avait l'impression qu'il se détachait d'elle, je l'ai conseillée et ça a marché :)), qu'elle était complètement tombée sous mon charme à ce moment la (elle a été touchée par le fait que je l'aide à résoudre ses problèmes avec son copain, alors qu'elle voyait bien que j'étais investit pour "nous", que j'avais des sentiments pour elle).

Du coup, on s'est rendus compte qu'on ne regardait pas forcément dans une direction différente.

Elle m'a alors expliqué qu'elle allait en parler à son copain, mais qu'elle ne voulait pas qu'on se fasse de faux espoirs (elle m'a dit mot pout mot que la seule chose qui lui permettait de tenir était l'idée qu'on allait se revoir).

Par contre, elle m'a dit clairement qu'elle se projetait avec son copain, même si on pouvait vivre notre relation.

Vendredi soir, elle a donc parlé de ses sentiments pour moi à son copain.

Elle m'a envoyé un message Samedi matin, pour m'expliquer que son copain n'était pas pour une relation polyamoureuse, qu'il avait déjà fait l'expérience et que c'est partit en cacahuètes, mais il a tout de même accepté de lui laisser vivre sa relation avec moi, tout en lui disant que du coup, il se projette moins avec elle (ils sont dans une relation non exclusive, mais son copain ne voit qu'elle).

Elle m'a dit qu'on pourrait donc passer plus de temps ensemble, on commence à s'appeler par des petits surnoms, notre relation avance clairement depuis hier ce qui est une bonne chose. Elle m'a par contre communiqué son inquiétude de me faire souffrir, car elle se projette toujours avec son copain.

Je lui ai répondu que peu importe, dans la mesure ou personne ne connaît le futur, personne ne sait comment la situation évoluera.

Du coup, on en est la :)

On doit se voir dans 7 jours :)

Je voudrai déjà savoir ce que vous pensez de la situation en vous basant sur mon récis, pensez vous que ce soit "sain" ?

Autre soucis: depuis qu'on a eu cette discussion hier, j'ai l'impression que mon coeur va exploser, je suis heureux mais à la fois toutes mes inquiétudes remontent un peu. J'ai peur qu'elle devienne le centre de mon monde (comme dans mes relations passées) alors que mon bonheur, mon humeur ne devraient pas dépendre d'elle...

Je sens déjà trop d'émotions, et j'ai peur de devenir inconsciemment plus insistant par messages par exemple, que mon comportement change du fait de ce trop plein d'émotions, alors que pour l'instant, je pense que le mieux serait de continuer tranquillement (sachant que j'ai enfin une vision plus claire de ma place dans cette relation, je peux assumer mes sentiments, et sait qu'elle en a elle aussi, et qu'il n'y a donc pas de raisons que ça se passe mal, qu'on va évoluer à notre rythme).

Pensez vous que je devrai brider légèrement ce que je ressens, pour ne pas la submerger, aller trop vite ? Car on est passés du pire au meilleur en 3 jours, je prends aussi en compte le fait que son copain lui a dit qu'il allait moins s'engager ... je lui ai demandé son ressentis, elle m'a dit qu'elle était un peu triste car elle sait qu'il a accepté à contre coeur. J'ai peur que ce soit trop d'un seul coup, et qu'au final elle prenne peur.

Je n'ai qu'une envie, lui dire à quel point j'ai hâte de la voir, et je me demande si trop l'exprimer ne va pas jouer en ma défaveur :(

Je veux lui laisser le temps, profiter de nos moments ensemble (je pense que les retrouvailles, après notre épisode de cette semaine vont être vraiment cool :)), mais je sens que c'est beaucoup pour moi, le fait de savoir qu'on commence notre relation (exactement ce que je voulais) me fait déjà ressentir beaucoup (boule au ventre...).

Avez vous des petites techniques pour que je ne m'emballe pas trop :) Qu'elle soit un bout de bonheur dans ma vie, mais pas ma vie ?

Une amie m'a dit aujourd'hui : "tu dois l'aimer pour elle, pas pour toi. Que feras tu si elle part 3 mois en road trip avec son copain ?". La réponse actuelle est: je vais vrier. Comment faire pour l'aimer mieux, plus sainement et moins me tracasser et me faire des films ?

Merci à ceux qui ont lu,

Passez une bonne soirée :)

Je voudrai déjà savoir ce que vous pensez de la situation en vous basant sur mon récis, pensez vous que ce soit "sain" ?
La situation est saine si elle convient à tout le monde. Ici, de ce que je comprends, son copain n'est que "poly-acceptant" et toi aussi. Si vous aviez le choix, vous préféreriez une relation exclusive. La seule qui est vraiment partante pour une relation polyamoureuse c'est elle et, honnêtement, elle n'a pas l'air de bien savoir ce qu'elle veut.
Je lui ai répondu que peu importe, dans la mesure ou personne ne connaît le futur, personne ne sait comment la situation évoluera.
Désolé, mais je vais faire l'oiseau de mauvaise augure. Trop d'enjeux de ta part + manque de maturité émotionnelle du côté de ta copine. D'expérience je dirais que c'est mal embarqué...
Son copain prend de la distance pour se protéger, et tu devrais probablement faire pareil.
Avez vous des petites techniques pour que je ne m'emballe pas trop :) Qu'elle soit un bout de bonheur dans ma vie, mais pas ma vie ?
Il n'y a pas de technique miracle. Fais des choses qui te plaisent, vois d'autre gens, rencontre d'autres filles.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 17.05.21, 10h32 par Onmyoji
  • [+1] 100% d'accord le 17.05.21, 11h34 par Citadin

Je rejoins Jalapeno sur le problème de l'immaturité. Le polyamour, c'est l'idéal mais à condition de poser certaines limites. Déjà, faudrait éviter de parler de ses autres relations.

Vous savez tous les deux que vous avez le droit d'aller voir ailleurs. L'affaire est entendue mais parlez-en le moins possible quand vous vous retrouvez. Il ne faudrait pas qu'elle te parle en permanence de ce qu'elle fait ou dit avec son autre copain. Elle n'aurait pas du non plus répondre à son copain devant toi.

En situation de polyamour, il faut à mon sens se montrer entièrement disponible le temps que l'on est avec une personne, d'autant que vous ne deviez passer que trois jours ensemble et puis rester discret au sujet des autres relations.

Il faudrait qu'elle fasse un choix entre vous deux et s'oriente vers une relation un peu plus exclusive (avec le droit pour les deux d'aller voir ailleurs de temps en temps si chacun est d'accord).

Faut pas désespérer non plus, votre relation va peut-être prendre cette tournure-là.

Jalapeno a écrit :
17.05.21
Je voudrai déjà savoir ce que vous pensez de la situation en vous basant sur mon récis, pensez vous que ce soit "sain" ?
La situation est saine si elle convient à tout le monde. Ici, de ce que je comprends, son copain n'est que "poly-acceptant" et toi aussi. Si vous aviez le choix, vous préféreriez une relation exclusive. La seule qui est vraiment partante pour une relation polyamoureuse c'est elle et, honnêtement, elle n'a pas l'air de bien savoir ce qu'elle veut.
Je lui ai répondu que peu importe, dans la mesure ou personne ne connaît le futur, personne ne sait comment la situation évoluera.
Désolé, mais je vais faire l'oiseau de mauvaise augure. Trop d'enjeux de ta part + manque de maturité émotionnelle du côté de ta copine. D'expérience je dirais que c'est mal embarqué...
Son copain prend de la distance pour se protéger, et tu devrais probablement faire pareil.
Avez vous des petites techniques pour que je ne m'emballe pas trop :) Qu'elle soit un bout de bonheur dans ma vie, mais pas ma vie ?
Il n'y a pas de technique miracle. Fais des choses qui te plaisent, vois d'autre gens, rencontre d'autres filles.
Bonjour Jalapeno,

Merci pour tes réponses :)

Effectivement, son copain a clairement accepté, je pense pour ne pas la perdre (je pense que s'il avait refusé, elle aurait peut être mis un terme à leur relation).

De mon côté, c'est quelque chose de complètement nouveau, il y a peu, je ne me serai jamais imaginé en relation ouverte. Ca ne me dérange pas forcément qu'elle couche avec d'autres garçons, on s'est rencontrés dans ce contexte, et je ne me sens pas "jaloux" quand j'y pense. Par contre, il est vrai que si c'était possible, je préférerai être sa relation centrale.

Elément que je ne vous ai pas donné, elle m'a dit se mettre en relation non exclusive, pour moins souffrir (mais elle a pris conscience, avec notre histoire que ça ne l'empêchait pas de développer des sentiments et donc de souffrir).

Je l'ai interprété comme ça: elle cherche aussi sûrement l'exclusivité, mais ressens de la dépendance affective et le fait de voir plusieurs personnes lui permet de se détacher plus.

Quand elle m'a parlé de son copain, elle m'a dit que elle se sentait mal car elle le trouvait plus détaché, qu'elle était pas bien car elle a peur qu'il l'abandonne, et qu'en relation, elle a tendance (comme moi au final) à ce que son bonheur ne dépende plus que de l'autre.

Je pense donc (mais ce n'est qu'une supposition, et je sais que c'est nul d'en faire), qu'elle pourrait très bien être dans une relation exclusive dans laquelle elle se sent suffisamment rassurée, et ou la communication est saine (elle m'a dit qu'il n'y a que avec moi qu'elle arrive à communiquer comme ça, je suis du genre, même quand je suis occupé à répondre par un petit message que je répondrai dès que j'ai un peu de temps, chose bête, mais je pense que ça peut être rassurant pour une personne comme elle/moi).

Mon raisonnement est peut être le mauvais, mais je me dis qu'il y a une semaine, elle n'avait pas de sentiments pour moi. Je n'étais même pas sur qu'elle soit attachée à moi. C'est maintenant le cas et on entame une relation.

Une partie de moi a vraiment envie de laisser faire les choses, je me dis que si ça doit se faire, ça se fera. Que si notre relation continue d'avancer, elle prendra naturellement le dessus (je crois que je la vois au moins autant si ce n'est plus que son copain).

Est ce que me détacher maintenant (pour me protéger) ne risque pas de "casser" notre dynamique ?

Ou alors tu veux dire me protéger "mentalement", sans pour autant lui en faire part ? Car vu qu'on parle plusieurs fois par jour, je me dis que ce changement sera peut être trop perceptible ?

Pense tu que dans un contexte comme celui ci, je devrai lui proposer de prendre un peu plus le temps d'y réfléchir, lui dire que je ne disparaît pas, mais qu'elle sort d'une longue relation, qu'elle a souffert, qu'elle gère deux relations (et plus pour du sexe), et que je ne veux pas presser les choses (manière pour moi de prendre un peu de recul, sans pour autant casser le lien) ? Je me dis qu'en tout les cas, la situation risque d'évoluer rapidement (dans le bon ou le mauvais sens), que ce soit de son côté (est ce qu'elle va se sentir bien, à mener ses deux relations en même temps ? Est ce que son copain va accepter la situation sur le moyen terme ?)

Finalement, penses tu que je me poses beaucoup trop de questions et que je devrai retourner travailler ? :D

Je m'y remet d'ailleurs ahah, mais merci pour ton soutient, ça m'aide vraiment à réfléchir (dans le fond, cette relation est une belle expérience pour moi, qui me mets face à mes envies, mes peurs, mes limites, je pense que c'est au moins quelque chose de positif pour ma construction personnelle, mais peut être que le jeu n'en vaut pas la chandelle).

Sur le fait de voir d'autres filles, je le fais déjà, mais j'ai un peu plus de mal depuis une semaine, car je pense plus à elle qu'aux autres. J'ai un boulot prenant, pas mal d'activités et de passions mais ça ne m'aide pas complètement :)

Bonne journée,

Arthur

Alex_B a écrit :
17.05.21
Je rejoins Jalapeno sur le problème de l'immaturité. Le polyamour, c'est l'idéal mais à condition de poser certaines limites. Déjà, faudrait éviter de parler de ses autres relations.

Vous savez tous les deux que vous avez le droit d'aller voir ailleurs. L'affaire est entendue mais parlez-en le moins possible quand vous vous retrouvez. Il ne faudrait pas qu'elle te parle en permanence de ce qu'elle fait ou dit avec son autre copain. Elle n'aurait pas du non plus répondre à son copain devant toi.

En situation de polyamour, il faut à mon sens se montrer entièrement disponible le temps que l'on est avec une personne, d'autant que vous ne deviez passer que trois jours ensemble et puis rester discret au sujet des autres relations.

Il faudrait qu'elle fasse un choix entre vous deux et s'oriente vers une relation un peu plus exclusive (avec le droit pour les deux d'aller voir ailleurs de temps en temps si chacun est d'accord).

Faut pas désespérer non plus, votre relation va peut-être prendre cette tournure-là.
Bonjour Alex,

Merci beaucoup pour ta réponse ! :)

Alors, ce n'est pas forcément évident pour moi, pourquoi penses tu qu'il ne faut pas qu'on parle de nos autres relations ? :)

Parce que ça perturbe notre moment à nous ?

De mon point de vue, elle s'est rapprochée de moi grâce à ça (elle m'a dit qu'elle était tombée sous le charme au moment ou je l'ai aidée avec son copain). Je me dis que ces relations existent, que j'en ai conscience, et que si je ne suis pas capable d'en parler, c'est que je vais avoir du mal à vivre la relation, mais je prends peut être le problème à l'envers ?

De plus, quand je lui demande comment elle se sent, j'aimerai qu'elle se sente à l'aise de me parler de ses soucis, quel que soit le sujet :)

Par exemple, je la vois vendredi, je pensais lui demander comment elle se sent depuis une semaine... car je sais que ça ne doit pas forcément être évident pour elle, son copain vient de lui dire qu'il s'engagerait moins...

Je trouve ça d'ailleurs assez fou qu'elle ait été prête à potentiellement casser sa relation avec lui, pour qu'on puisse vivre la notre... Et qu'elle accepte que son copain ne se projette moins avec elle pour ça, alors qu'elle se projette toujours avec lui. En plus, une semaine avant, je discutait avec elle car elle avait peur de le perdre, du coup je suis un peu perdu sur ses actions ^^ Tu penses quoi de ça ?

Mais tu penses que faire le point ouvertement comme ça est une mauvaise idée ? :)

Clairement, ce que tu dis à la fin de ton message, c'est ce que je souhaite dans le fond ! Mais je me dis que ça va bien arriver à un moment qu'elle prenne une décision plus tranchée et qu'en attendant, je devrai rester le même, tout en essayant de me sentir au mieux quand je ne suis pas avec elle et que 1001 questions me passent par la tête.

Merci encore pour ton aide,

Arthur

Jalapeno a écrit :
17.05.21
Je voudrai déjà savoir ce que vous pensez de la situation en vous basant sur mon récis, pensez vous que ce soit "sain" ?
La situation est saine si elle convient à tout le monde. Ici, de ce que je comprends, son copain n'est que "poly-acceptant" et toi aussi. Si vous aviez le choix, vous préféreriez une relation exclusive. La seule qui est vraiment partante pour une relation polyamoureuse c'est elle et, honnêtement, elle n'a pas l'air de bien savoir ce qu'elle veut.
Je lui ai répondu que peu importe, dans la mesure ou personne ne connaît le futur, personne ne sait comment la situation évoluera.
Désolé, mais je vais faire l'oiseau de mauvaise augure. Trop d'enjeux de ta part + manque de maturité émotionnelle du côté de ta copine. D'expérience je dirais que c'est mal embarqué...
Son copain prend de la distance pour se protéger, et tu devrais probablement faire pareil.
Avez vous des petites techniques pour que je ne m'emballe pas trop :) Qu'elle soit un bout de bonheur dans ma vie, mais pas ma vie ?
Il n'y a pas de technique miracle. Fais des choses qui te plaisent, vois d'autre gens, rencontre d'autres filles.
Petite question (tu vas finir par me détester :D ) : qu'entends tu par "manque de maturité émotionnelle du côté de ta copine" ?

Le fait de savoir ce qu'elle veut ou non ? Ou autre ?

Et de manière complètement transparente, que penses tu de ma manière d'aborder les choses ?

Je fais toujours de mon mieux dans les relations, mais ce n'est souvent pas suffisant :(

Pour le coup, j'ai même été surpris que je lui plaise, ma "gentillesse" n'a jamais vraiment été considérée comme quelque chose de bien par les filles dans mes relations, mais plutôt comme un signe de faiblesse (et rapidement, consciemment ou inconsciemment, elles en ont souvent joué, et j'ai perdu leur intérêt
, ou alors, je leur plaît comme sexfriend ou ami).

Cette fille est la première qui m'apprécie pour ce que je suis vraiment, je ne joue pas de rôle avec elle... Je ne réfléchis pas 3h avant de répondre à un message (avec les autres, j'ai tendance à toujours vouloir me faire passer pour un autre, celui qu'elles attendent... et ça ne marche pas ahahah) mais tout ne pouvait pas être aussi simple :)

Je pense que c'est en grande partie pour ça que je m'y suis rapidement attaché et que je me triture autant le cerveau (cette petite voix qui me dit que je n'en trouverai pas une deuxième comme ça, même si je sais que c'est faux, même si ça ne marche pas, ça fonctionnera bien avec une autre à un moment)! Je me sens juste bien, nos moments ensemble sont simples (mais ce qu'il se passe dans ma tête ne l'est pas ahahah).

Je suis vraiment prêt à prendre toute les critiques, même celles qui font mal, si ça peut me permettre d'avancer (en fait, surtout par rapport à moi même) :)

Merci,

Arthur

qu'entends tu par "manque de maturité émotionnelle du côté de ta copine" ?
D'un côté elle se projette avec son copain, de l'autre côté elle te garde en orbite en te disant qu'elle a des sentiments pour toi. Je trouve maladroit qu'elle joue sur les deux tableaux en prétextant qu'il s'agit d'une relation polyamoureuse... alors qu'ils s'agit plus vraisemblablement de dépendance(s) affective(s), comme tu le pointes toi-même.
Son copain lui dit qu'il va prendre du recul (pour son propre bien), elle retourne le voir en pleurant. Tu lui dis que tu ne te sens pas bien dans cette situation, elle te promet une relation.
Tu veux une relation exclusive et son copain aussi. Consciemment ou pas, chacun y va de son petit chantage affectif.
J'exagère un peu mais tu vois le topo.

Pour moi, la maturité émotionnelle c'est avant tout connaître ses limites et les respecter. Être à l'écoute de celles des autres aussi. La dépendance affective c'est exactement l'inverse.

La bonne nouvelle, c'est que cette expérience vous fera effectivement grandir tous les trois quelle qu'en soit l'issue.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 17.05.21, 23h18 par Nonchalance

Ambx a écrit :
17.05.21

Bonjour Alex,

Merci beaucoup pour ta réponse ! :)

Alors, ce n'est pas forcément évident pour moi, pourquoi penses tu qu'il ne faut pas qu'on parle de nos autres relations ? :)

Parce que ça perturbe notre moment à nous ?
Oui, je le pense.
Par exemple, je la vois vendredi, je pensais lui demander comment elle se sent depuis une semaine... car je sais que ça ne doit pas forcément être évident pour elle, son copain vient de lui dire qu'il s'engagerait moins...
Tu fais preuve de beaucoup de sollicitude Ambx. J'ai un peu peur pour toi, j'espère que tu ne seras pas déçu.

Tu as un peu le rôle du confident dont elle pourrait finalement tomber amoureuse mais rien n'est sûr.

En fait, c’est très simple : une relation saine doit te faire plus de bien que de mal.

Vu ton récit, il semble que ce ne soit pas le cas (prises de tête, pleurs etc.).

Je pense que tu as clairement communiqué à cette fille que les conditions qu’elle te propose ne te satisfont pas.

Si elle ne veut/peut pas modifier sa position, il sera sans doute nécessaire de te protéger.

Jalapeno a écrit :
17.05.21
qu'entends tu par "manque de maturité émotionnelle du côté de ta copine" ?
D'un côté elle se projette avec son copain, de l'autre côté elle te garde en orbite en te disant qu'elle a des sentiments pour toi. Je trouve maladroit qu'elle joue sur les deux tableaux en prétextant qu'il s'agit d'une relation polyamoureuse... alors qu'ils s'agit plus vraisemblablement de dépendance(s) affective(s), comme tu le pointes toi-même.
Son copain lui dit qu'il va prendre du recul (pour son propre bien), elle retourne le voir en pleurant. Tu lui dis que tu ne te sens pas bien dans cette situation, elle te promet une relation.
Tu veux une relation exclusive et son copain aussi. Consciemment ou pas, chacun y va de son petit chantage affectif.
J'exagère un peu mais tu vois le topo.

Pour moi, la maturité émotionnelle c'est avant tout connaître ses limites et les respecter. Être à l'écoute de celles des autres aussi. La dépendance affective c'est exactement l'inverse.

La bonne nouvelle, c'est que cette expérience vous fera effectivement grandir tous les trois quelle qu'en soit l'issue.
Merci pour ton retour Jalapeno, j'ai effectivement ce doute qui persiste, a t'elle des sentiments ou joue t'elle un jeu, conscient ou inconscient...

Ton message m'a beaucoup fait réfléchir, en particulier sur moi même et j'ai découvert que ... bah je pense souffrir d'une bonne grosse dépendance affective également. C'est d'ailleurs surement pour ça que je la comprends et que j'arrive à la rassurer.

Pour l'instant, j'ai décidé de vivre ma relation sentimentale avec elle. Tout en continuant à rencontrer d'autres filles (tout comme son copain, je ne peux lui donner toute mon affection si elle n'est pas à 100% dans notre relation).

J'ai juste un peu peur que me voyant prendre de la distance (j'aimerai d'ailleurs lui en parler, mais ne suis pas trop certain que ce soit une bonne idée), elle s'écarte et m'oublie, alors que qui sait, ça pourrait être super cool :)

J'ai entamé hier une thérapie pour la dépendance affective et d'après ma psy, je le suis bel et bien, et depuis un âge relativement jeune.

Je vais essaye de prendre du recul, travailler sur moi via cette thérapie, et j'aurai déjà je pense, une idée plus claire de ce que je veux, de mes limites, et je serai je l'espère, plus heureux en relations :)

Merci pour ton aide, je continue de vous tenir au courant de l'avancée de mon histoire, pour la science ;)

Bonne soirée,

Ambroise
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 19.05.21, 01h59 par Jalapeno

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre