Besoin de temps?

Note : 12

le 20.12.2021 par Jmbd

27 réponses / Dernière par Jmbd le 05.01.2022, 12h31

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Bonjour, je reviens vers vous suite à une nouvelle histoire.

Je suis kiné, et il s'agit d'une fille que je vois en séance au cabinet depuis 2 mois (on a arrêté il y a peu les séances). A ce moment là, je n'étais pas intéressé car j'étais sur une autre fille. On avait du faire 5 séances par là. Puis ça s'est fini avec l'autre en question et un soir je reçois une invitation par message sur messenger de la fille du cabinet. Là, tout les liens se font dans ma tête et je me souviens qu'elle envoyait pas mal de signes d'intérêt pendant les séances. Puis, si elle a pris la peine de me chercher pour m'envoyer un message, ça me semblait quand même un gros appel de phare. Elle avait supprimé son message entre temps vu que je ne suis pas tombé dessus de suite donc "truc a supprimé son message". Aussitôt, j'en profite pour embrayer avec humour "si tu n'avais pas fait ce métier, tu aurais pu faire détective, tu m'as retrouvé facilement.. ;) ". S'en suit une conversation ultra fluide, avec énormément de séduction. Elle m'avouera plus tard qu'elle comptait dans tous les cas à la fin des séances me proposer un rdv et que c'est sa copine qui l'a incité à m'écrire dès maintenant.

Bref, elle me propose assez vite un rdv. On se voit, le feeling est là, je gère bien, on passe un très bon moment, je la raccompagne chez elle. On couche ensemble. Tout est parfait. Elle m'envoie un message aussitôt après mon départ "j'ai passé une très bonne soirée et une très bonne nuit :)"
Tout se poursuit très bien. On continue cette histoire naissante, ça va faire un mois, on se voit régulièrement, parfois chez elle, parfois chez moi. Le feeling est présent à tous les niveaux. Elle me raconte toute sa vie, parle de moi à ses copines, a parlé de moi à sa soeur et même à sa maman (qui lui a même dit la dernière fois "tu pourras venir avec lui si tu veux" en citant mon prénom). Elle m'écrit en permanence, m'appelle, me partage des photos, pleins de petites attentions. Bref autant de signes positifs.
Ayant beaucoup appris ici, j'essaie pour autant de ne pas me montrer trop envahissant, ayant tendance à m'attacher vite, ce qui est le cas ici aussi avec elle. Mais je ne le montre pas trop, je fais en sorte qu'elle propose aussi de me voir, qu'elle envoie les messages en premier parfois etc et ça fonctionne bien.
On s'est vu une dernière fois jeudi, je suis juste allé manger chez elle, petite soirée film/repas posée et je suis rentré car elle commençait tôt le lendemain. Aucun soucis, encore une belle soirée. On avait prévu de se voir le lendemain soir donc vendredi après ma journée de travail. Elle ne travaillait pas l'aprèm. Fin de journée approchant, je la préviens qu'il me reste deux patients à voir et que je rentre ensuite. Elle me répond "je suis au bar actuellement je te tiens au courant :D ". Il devait être 16-17h. Je lui suggère de se rejoindre à 20h pour lui laisser le temps de profiter. Elle me dit "-Je te tiens au courant, demain sinon?
-tu devais pas voir ton amie qui se sépare demain?
-je sais pas trop encore
-ok

Je décide de ne pas insister plus et d'attendre qu'elle me tienne au courant pour ce soir. Sauf qu'elle ne me tient pas au courant et je reçois un message vocal de sa copine vers 20h passé me disant en gros "elle va être très en retard voire pas venir du tout car je suis pas bien à cause de ma séparation et j'ai besoin de sa présence". En soi, c'est vrai, elle me parle de tout et elle m'avait qu'elle devait voir sa copine pour l'aider justement mais c'était censé être le lendemain comme j'ai précisé plus haut.
Sauf qu'en réalité, ça ressemblait à une fausse excuse. Elle a préféré continuer la soirée avec ses copines au bar pour manger (vu sur sa story insta qu'elle a fait juste après le vocal), ce que je peux comprendre sauf que j'aurais largement préféré un "vraiment désolé, ça te dérange si je reste avec mes copines ce soir? on se voit demain?". Puis moi, je n'ai rien eu le temps de prévoir donc je suis resté chez moi.
Bref la soirée passe et elle m'envoie vers 22h "je rentre.. ;)"
Je lui demande si elle veut qu'on se voit, elle me dit qu'elle est trop fatiguée. Sachant qu'elle ne bosse pas le lendemain, je lui propose de venir dormir avec elle. Elle refuse aussi car elle me dit qu'elle est déjà en train de s'endormir et qu'on se tient au courant pour demain.
Le lendemain matin, je décide de la laisser revenir, elle m'envoie "coucou, bien dormi? :)"
On discute, je décide de ne pas reproposer de suite de la voir aujourd'hui pour qu'elle le fasse. Voyant qu'elle ne propose rien, je décide malgré tout de le faire. Elle me dit "Oui, normalement c'est bon pour ce soir! :) je sais juste pas ce que je fais cet aprèm encore"

Le normalement ne me rassure pas trop car je ne veux pas d'un faux plan comme la veille, je décide de l'appeller pour prendre des nouvelles et voir avec elle. On discute bien, me dit qu'elle a passé une bonne soirée etc. On en vient au fait de se voir, et elle me dit qu'elle est partante mais que "je sais pas si je vais rester avec ma copine ou pas cette aprem, ça peut durer comme hier.." Je lui dit que je comprends mais qu'étant donné que la journée est longue, on peut peut être se fixer une heure pour se rejoindre. Et sans lui faire de reproches, je lui explique que j'ai une vie et que je ne peux pas rester sans rien prévoir pour ce soir, et que j'ai besoin de m'organiser.
Et là, c'est là que j'ai besoin de votre expérience, elle me dit "en fait, je sais pas comment te le dire mais je met en priorité mes amies, et j'ai beaucoup de mal à faire passer un mec avant. D'autant plus que je voulais t'en parler mais pour moi, j'ai besoin de temps, je trouve qu'on se voit trop par exemple la première semaine on s'est trop vu, c'était trop pour moi! Depuis ma dernière relation, j'ai tendance à me lasser assez vite si je vois trop souvent le mec au départ et avec les derniers mecs en question justement, c'était le cas et dans ce cas je décide de stopper assez vite la relation. Mes copines me le reprochent en me disant que je ne laisse jamais assez de temps! " Suite à ça, je lui dis que je comprends, que moi aussi j'ai une vie, qu'on peut ralentir, que moi aussi je peux passer des jours voir plus sans la voir, c'est pas un soucis. Je me suis cependant permis de lui dire "par contre si tu sens déjà que ça n'ira pas plus loin et que tu préfères déjà t'arrêter là, c'est pas un soucis pour moi, tu as juste à me le dire tu sais". La sentant émue, je lui demande si elle veut qu'on essaie de continuer notre relation sans pression. Elle me répond oui". Elle m'avoue qu'elle a les larmes aux yeux, qu'elle pleure et qu'elle va effectivement aller voir sa copine cette aprem et qu'elle me tient au courant.
Une heure après, je reçois un sms "je vais en ville avec ma copine donc prévois qqchose, ne m'attends pas au cas où.. "
Je lui réponds "pas de soucis, je viens de prévoir qqchose, passe une bonne soirée ;)"

Je pars de mon côté en soirée un peu perdu. J'espère que rien ne s'est "cassé" dans cette dynamique qui semblait idéale. Elle finit par m'écrire dans la soirée 'merci toi aussi, profite bien :)". Je ne répond pas car occupé. Puis deuxième message un peu plus tard de sa part "Je rentre, profite bien ;)". Un peu alcoolisé, je finis ma soirée sans répondre. A mon réveil le lendemain, je vois qu'elle m'a envoyé un troisième message "coucou, comment tu vas?". Puis la conversation depuis ce samedi a repris normalement.


Ces trois messages m'ont rassuré mais je ne peux pas m'empêcher d'être un peu perdu dans le sens où c'était tellement fluide jusqu'à présent avec une réelle connexion. Je tiens à créer une histoire avec cette fille et je n'arrive pas à interpréter ce qu'elle m'a dit. Est ce que c'est une manière de me prévenir qu'elle est déjà en train de se lasser et que je risque de subir le même sort que les mecs précédents? Ou bien est ce que je réfléchis trop et qu'elle veut réellement éviter d'aller trop vite parce que justement elle tient à notre relation?
Dois je désormais attendre que ce soit elle qui propose de se voir? (c'était aussi souvent elle qui proposais jusqu'à présent, je fais attention à ça). J'avoue ne plus trop oser, sachant que je pars dans quelques jours et que je reviens après le nouvel an.
Dois je prendre un peu de distance?
De manière générale, pensez vous qu'il faille changer qqchose dans mon attitude?
J'ai hâte d'entendre vos avis. Je précise quand même qu'on se voyait 2-3 fois grand max par semaine, souvent pour sortir le soir et dormir ensemble ou parfois juste pour manger en fonction de nos vies.

Vous m'avez déjà bien aidé par le passé, je compte à nouveau sur vous pour m'éclairer. ;) Merci !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 20.12.21, 15h09 par Citadin

Relax mec :D

C’est normal qu’elle veuille aussi passer du temps avec ses amies. Et ça ne fait qu’un mois que vous vous voyez.

Jmbd a écrit :
20.12.21
Et là, c'est là que j'ai besoin de votre expérience, elle me dit "en fait, je sais pas comment te le dire mais je met en priorité mes amies, et j'ai beaucoup de mal à faire passer un mec avant. D'autant plus que je voulais t'en parler mais pour moi, j'ai besoin de temps, je trouve qu'on se voit trop par exemple la première semaine on s'est trop vu, c'était trop pour moi! Depuis ma dernière relation, j'ai tendance à me lasser assez vite si je vois trop souvent le mec au départ et avec les derniers mecs en question justement, c'était le cas et dans ce cas je décide de stopper assez vite la relation. Mes copines me le reprochent en me disant que je ne laisse jamais assez de temps! " Suite à ça, je lui dis que je comprends, que moi aussi j'ai une vie, qu'on peut ralentir, que moi aussi je peux passer des jours voir plus sans la voir, c'est pas un soucis. Je me suis cependant permis de lui dire "par contre si tu sens déjà que ça n'ira pas plus loin et que tu préfères déjà t'arrêter là, c'est pas un soucis pour moi, tu as juste à me le dire tu sais". La sentant émue, je lui demande si elle veut qu'on essaie de continuer notre relation sans pression. Elle me répond oui". Elle m'avoue qu'elle a les larmes aux yeux, qu'elle pleure et qu'elle va effectivement aller voir sa copine cette aprem et qu'elle me tient au courant.

Pour moi, c’était un test pour voir ton assurance et ton attachement. Elle te l’a joué genre : tu vois je suis une femme forte moâ, j’enchaîne les mecs sans pitié, tu es sur un siège éjectable mon petit. Tu lui as répondu : ok, osef, dis-le et on n’en parle plus. Et là, elle se met à chialer …

Tester les limites en début de relation, ça peut se comprendre, même si la manière ne me semble pas d’une grande maturité ni d’une grande stabilité émotionnelle.

Donc je dirai plutôt qu’elle tient à votre relation.

Et oui, il me semble prudent de prendre un peu de distance.

De ce que lis, je ne vois à priori rien à changer dans ton attitude.

Je pense qu'il ne faut pas la presser, mais par contre la prochaine fois que vous vous voyez, il faut que ce soit un moment qui crée du lien et de la tension, pour raviver la flamme car elle semble en effet commencer à se lasser / ne pas encore être focalisée sur toi.
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Merci pour vos réponses. Petit update: j'ai à peine eu le temps de vous publier cette histoire que je recevais un appel de sa part. Je réponds et elle me dit "je débauche, tu fais quoi cette aprem? tu veux qu'on fasse un truc? "

Donc pris de court, mais agréablement surpris. J'y suis évidemment allé sachant que j'étais libre et pris uniquement le soir. Puis c'était la dernière fois où je la verrais cette année.

Je la rejoins chez elle, confiant. Elle était bien plus froide que d'habitude. Mon intention était de faire en sorte de raviver la flamme justement et recréer de la tension comme tu dis FK, sans même avoir lu ton message que je viens seulement de voir. Sur les deux trois heures où l'on est restés ensemble, j'ai eu du mal à la faire sortir de sa froideur malgré les innombrables bisous. Ce jusqu'à la toute fin du rdv, où elle me sort "bon j'en peux plus, on peut parler de notre conversation au téléphone? Je suis pas bien là, j'arrive pas à être comme d'habitude".
Je lui confirme qu'elle n'est pas comme d'habitude et lui demande donc de parler en première étant donné que c'est elle qui avait amené ce sujet il y a quelques jours au téléphone. Elle a du mal à trouver ses mots et me repète plus ou moins la même chose qu'au téléphone à savoir qu'elle a du mal à se laisser du temps avec les garçons et qu'elle préfère souvent vite arrêter les relations quand les rdv avec un même garçon se multiplient, dans le sens où elle a peur d'être déçue s'il il ne se passe rien de plus à l'arrivée. Donc d'après elle, il vaut mieux arrêter rapidement. Comme dirait ses copines "tu vas faire comme d'habitude, tu vas déjà arrêter et ne pas laisser de temps à la relation de prendre". Elle a argumenté le fait d'être perdue aussi par le fait qu'elle manquait de repères dans les débuts de relation puisqu'elle a eu 2 très longues relations et rien d'autre. Au passage, elle m'a dit que le fait de se voir trop souvent n'était en fait pas un problème pour elle, elle avait balancé ça plus ou moins comme ça au téléphone mais que ce n'était pas le problème principal. D'ailleurs, j'avais pris un peu de distance par message suite à cet appel et elle me l'a dit "j'ai bien vu que tu répondais moins aux messages, mais je comprends, j'aurais fait pareil à ta place". Donc elle a peut être eu peur de me perdre aussi.
Après l'avoir écouté et aidé à trouver ses mots, je l'ai simplement rassuré en lui expliquant en gros comme au téléphone, à savoir un truc du genre "tu sais, c'est pas grave, si tu as envie d'arrêter ça ne me dérange pas mais si tu veux continuer, on peut. On essaie hein, puis si il ne se passe rien, la vie continue, tu resteras une belle rencontre quoi qu'il arrive et on sera content de s'être rencontrés".
J'ai enchainé avec un "on essaie alors? tu en dis quoi? " en souriant et en essayant d'être le plus rassurant possible dans mon langage corporel.
Elle valide avec un énorme sourire, son visage se transforme aussitôt et je retrouve la fille libérée et attachante des fois précédentes qui m'avait tant plu. Et le rdv se finit hyper bien, elle étant aussitôt beaucoup plus tactile, avec un langage corporel hyper positif à mon égard et les paroles rassurantes qui vont avec.

J'ignore ce que ça va donner mais j'ai l'impression qu'elle a vraiment envie de se laisser du temps cette fois-ci. De mon côté, je ne pense pas à avoir grand chose à changer effectivement...
Si vous avez d'autres conseils/avis, je suis évidemment preneur :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien joué le 21.12.21, 01h35 par FK

Je pense qu'elle flippe quand elle a l'impression que le tempo est dicté.

Peut être simplement la rassurer (un peu comme tu as fait) sur le fait que t'es carrément ok pour ne rien brusquer / forcer, de simplement vous laisser le temps de vous apprivoiser chacun à votre rythme, au fil de l'eau, sans agenda.

Tu peux lui dire que toi non plus t'es pas fan de hâter les choses, que d'après toi les relations sont toutes différentes et que certaines ont besoin de + de temps que d'autres pour germer et que ça sert à rien de vouloir forcer les choses; c'est le genre de truc qui pourrait la rassurer.

Un truc dans l'esprit "On se voit quand tu veux, on fait ce que tu veux, moi je suis pas un garçon difficile; si t'es pas prête, si t'es pas dispo, si t'as besoin d'être seule je suis pas le genre de gars qui va te faire une scène. J'ai juste besoin que tu me tiennes au courant de temps en temps de ce qui se passe dans ta tête; si t'as plus envie de me voir dis le moi plutôt que me ghoster, ça m'évitera de me stresser dans le vide"

Bon ceci dit, bien entendu, faut pas non plus que son indécision se transforme en relation malsaine où elle ne t'appelle que lorsqu'elle a envie de te voir (à moins que ça te convienne). Laisse lui du temps pour se détendre et "manquer de toi", mais ne la laisse pas transformer ça en situation abusive où elle dispose de ta bonne volonté à l'excès.
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

FK a écrit :
21.12.21


Tu peux lui dire que toi non plus t'es pas fan de hâter les choses, que d'après toi les relations sont toutes différentes et que certaines ont besoin de + de temps que d'autres pour germer et que ça sert à rien de vouloir forcer les choses; c'est le genre de truc qui pourrait la rassurer.

Un truc dans l'esprit "On se voit quand tu veux, on fait ce que tu veux, moi je suis pas un garçon difficile; si t'es pas prête, si t'es pas dispo, si t'as besoin d'être seule je suis pas le genre de gars qui va te faire une scène. J'ai juste besoin que tu me tiennes au courant de temps en temps de ce qui se passe dans ta tête; si t'as plus envie de me voir dis le moi plutôt que me ghoster, ça m'évitera de me stresser dans le vide"
ahahah, j'avais synthétisé dans mon message précédent, mais je lui ai quasiment dit mot pour mot ce que tu viens d'écrire, c'est drôle! et ça a directement fait son effet :)

Et sinon oui, bien d'accord avec toi sur le fait de ne pas la laisser trop dicter les fois où elle décide de se voir etc, il faut que ça reste équilibré, mais vu la fin du rdv d'hier je pense que ça devrait aller.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Like a boss ! le 21.12.21, 12h07 par Citadin
  • [+1] Like ! le 21.12.21, 20h18 par FK

Je suis rassuré suite à la discussion avec elle mais je me demande comment gérer cette phase entre deux. Je veux dire cette phase où nous sommes presque en couple, vu qu'elle a acquiessée l'idée de vouloir construire quelque chose avec moi, mais sans l'être vraiment. En fait, j'ai un peu de mal à savoir ce qu'elle et moi sommes vraiment actuellement.
Et ça influence mon comportement. Sauf que je m'attache à elle et j'imagine que faire une fixette sur elle n'est pas une bonne idée. Pour cette raison, je suis tenté de parler à d'autres filles pour éviter ça. Mais je me dis que la relation bien que naissante est quand même pas mal avancée. C'est pas comme si on s'était vu seulement deux fois... Ca doit faire un mois et on a du se voir une dizaine de fois, une vingtaine en comptant les séances de kiné au cabinet.

Donc, à ce stade, d'après vous, dois je parler à d'autres filles "au cas où" (et pour m'enlever de la pression) ou bien me concentrer sur elle comme si on était en couple?
D'ailleurs, question bête mais dans cette situation (ou de manière générale), quand saurais je que je suis réellement en couple avec elle? Je n'ai pas eu énormément de longues relations sérieuses dans ma vie et je manque de repères.

Raisonne pas à base de "en couple" / "pas en couple".
Pour l'instant vous êtes deux personnes qui s'intéressent et qui apprennent à se connaître, sans trop savoir où ça va (lis l'article intérêt / lien / tension, lien dans la cheatsheet).

Et c'est très bien, c'est naturel, organique, c'est beaucoup mieux que vouloir coller des étiquettes sans réel fondement derrière (et que ça foire parce que démoulé trop vite).

D'autant plus qu'elle ne veut rien précipiter non plus.

Vous êtes juste en train de commencer à essayer d'allumer un feu, mais faut qu'il prenne et que ça tienne. Un peu tôt pour décider de comment appeler votre relation.


Si la notion est importante pour toi, j'imagine que tu pourras te considérer "en couple" avec elle quand vous aurez discuté d'être exclusifs / le partenaire principal l'un de l'autre.

=> Dans l'immédiat, te pose pas la question de ce que vous êtes (: pas grand chose à ce stade). Focalise toi sur elle, mieux la connaître, mieux connecter avec elle, créer des moments singuliers avec elle quand tu la vois, et confirmer de ton côté que sa personnalité et conception du monde te conviennent. C'est ça l'important.


Et pour ne pas fixer sur elle quand elle n'est pas là, occupe toi l'esprit. Sors avec des potes et amuse toi. Vis ta vie.

Si cette nana t'intéresse réellement, t'auras de toutes façons pas vraiment envie d'en rencontrer d'autres.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 21.12.21, 21h36 par Jmbd
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Merci, c'est très clair! :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] De rien ! ;-) le 21.12.21, 21h41 par FK

D'autant plus qu'elle ne veut rien précipiter non plus.
Malgré le fait que tout se passe très bien jusqu'à présent et le fait d'avoir été rassuré par la fin du rdv précédent lundi, ainsi que le fait qu'on continue de bien parler par message depuis comme d'habitude, je trouve que la frontière est fine entre le fait de "ne rien vouloir précipiter" et ne pas être si intéressée. Cela me semble évident qu'elle est intéressée, que ce soit le fait qu'elle l'ait carrément verbalisé lundi en disant vouloir essayer de construire avec moi ou même par ses gestes (les bisous habituels + par exemple quand on s'est quitté dans le tram, le fait qu'elle me baisse le masque sans prévenir et qu'elle m'embrasse devant tout le monde). Ou encore le fait qu'elle envoie systématiquement le premier message après nos rdv et ce fut encore le cas. Mais par exemple, elle savait que je partais ce jeudi et que je ne reviendrais pas avant début janvier. Je n'ai rien proposé, elle non plus, mais je peux pas m'empêcher de penser qu'une fille super intéressée aurait fait en sorte de se revoir une dernière fois, même si en soi on s'est vu lundi et que c'est pas si loin. Mais quand même, elle n'a même pas essayé de proposer quoi que ce soit. Par exemple, elle m'a prévenu lundi qu'elle avait soirée avec ses voisins mardi soir, ce fut le cas et elle m'a dit qu'elle a carrément mangé seule avec un mec (son voisin) avant de rejoindre les autres voisins un peu plus tard dans un bar. Ok elle m'avait dit une fois qu'elle avait sympathisé avec lui à son arrivée dans la résidence. Elle m'avait dit que c'était un pote et ça ne m'avait absolument pas inquiété à l'époque. C'était en mode "je suis dans un bar avec mon voisin et des potes à lui, on fait un billard, je termine la partie et on se rejoint? ". Mais manger seul avec un mec n'est jamais anodin pour moi (en tout cas dans l'esprit du mec j'imagine). Je délire ou bien vous êtes d'accord?
Sachant qu'elle m'a dit lundi également dans la discussion qu'elle avait été boire le café chez lui dimanche aprèm. Finalement, elle l'aura plus vu lui seul ces derniers jours que moi.
J'ai bien conscience que je deviens beaucoup trop impliqué émotionnellement dans cette histoire et que je devrais lâcher du lest, vivre ma vie comme tu l'as dit FK et surtout être serein par rapport à ses paroles et gestes jusqu'à présent. Et le pire, c'est que lundi, je suis reparti du rdv ultra serein, et encore plus quand je l'ai vu m'envoyer des messages dans la soirée.
Mais au fond de moi, je reste perplexe et je ne peux pas m'empêcher de me poser des questions.
=> Dans l'immédiat, te pose pas la question de ce que vous êtes (: pas grand chose à ce stade). Focalise toi sur elle, mieux la connaître, mieux connecter avec elle, créer des moments singuliers avec elle quand tu la vois, et confirmer de ton côté que sa personnalité et conception du monde te conviennent. C'est ça l'important.
Comment gérer cette période de fêtes à distance par message du coup?
Je suis partagé entre l'idée de prendre un peu de recul pour lâcher du lest et me recentrer sur moi, quitte à lui répondre moins vite et moins souvent. Est ce que ce serait justement une bonne idée pour créer le manque dont tu parlais chez elle ou ce serait prendre le risque de perdre notre connexion?
De manière générale, comment maintenir cette connexion par message? Parce qu'autant on parle tout le temps par message et elle s'implique, répond vite, des longs messages souvent, a des petites attentions très régulières (bonjour, bonne nuit, des photos de sa vie etc), autant le côté séduction est quand même moins présent par message (quand j'essaie de l'intégrer, elle ne semble pas hyper réceptive)...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ça sent pas bon le 23.12.21, 21h53 par FK

Je sais pas si tu as lu l'article intérêt / lien / tension (sinon regarde la cheatsheet, le lien est dedans). Pour moi il explique des choses fondamentales pour comprendre / diagnostiquer une relation, quelle qu'en soit la nature.


Elle ne semble ni très interessée, ni très liée à toi pour le moment. Dans de telles conditions, elle peut vite te filer entre les doigts.

Tu peux encore la "récupérer" en travaillant sur ces deux points, sans oublier le 3e (la tension sexuelle entre vous deux).

Mais d'après ce que tu décris, elle n'a pas l'air de te percevoir comme beaucoup plus qu'un intérimaire générique dans sa vie. A toi de changer ça.

1. Piquer son intérêt pour qu'elle te trouve plus intéressant que le mec lambda
2. Créer du lien : toucher son âme, faire en sorte qu'elle soit troublée par toi et ce qui se passe entre vous.

Sans ça, avec juste de la tension, t'es au mieux un plan cul, jusqu'à ce qu'elle trouve plus rigolo / vibrant ailleurs (à moins d'avoir une forte alchimie, la tension s'étiole très très vite). Et sans intérêt ni lien, + une tension qui s'étiole, un plan cul est vite réétiqueté "erreur".

Indépendamment de tes efforts, certaines nanas sont farouchement insaisissables et veulent pouvoir papillonner. Si c'est le cas, faut que ça te convienne car tu auras du mal, sauf tour de force, à la fixer sur toi.


Peut-être te focalise pas à 100% sur elle. Essaie d'avoir d'autres meufs dans ton paysage... Ça peut d'ailleurs piquer son intérêt de te savoir avoir du succès avec d'autres (ou a minima, d'en intéresser d'autres)...
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Salut,
Je vais être beaucoup plus cash, sans évidemment te conseiller de faire fi de la nécessaire nuance à conserver...
Une fille intéressée par toi, foncièrement, te facilite la vie. Une fille au clair avec elle même n’a pas besoin d’être re cadrée, reconditionnée ou remise en situation régulièrement.
Dans ce cas ci, je te conseillerais, si tu tiens à elle et veut faire prospérer votre relation, de ne surtout pas lui laisser poser le cadre, pas toute seule en tous cas. Ou alors, il y’a des chances qu’elle vous installe dans un brouillard dont elle sera la première à pâtir. Ce qu’elle te dit, quand même, c’est qu’elle n’a pas les clés pour gérer un début de relation.... Quand à s’entendre dire qu’elle met une priorité sur ses amies, idem. Tu fais preuve de beaucoup de maturité et d'équilibre, mais tu ne peux pas bosser tout seul
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] C'est pas faux le 24.12.21, 00h22 par FK
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Je sais pas si tu as lu l'article intérêt / lien / tension (sinon regarde la cheatsheet, le lien est dedans). Pour moi il explique des choses fondamentales pour comprendre / diagnostiquer une relation, quelle qu'en soit la nature.


Elle ne semble ni très interessée, ni très liée à toi pour le moment. Dans de telles conditions, elle peut vite te filer entre les doigts.

Tu peux encore la "récupérer" en travaillant sur ces deux points, sans oublier le 3e (la tension sexuelle entre vous deux).
Si je l'ai lu. Mais en fait, j'ai vraiment du mal à voir comment concrètement mettre ça en place, surtout actuellement par message. J'ai l'impression que la situation ne dépend pas vraiment de moi et c'est ça qui m'embête. Je perds un peu la main sur ce qui se passe.
L'intérêt au tout départ était très puissant (facile en même temps puisque c'est elle qui est venue me chercher). La tension ultra forte pendant le premier rdv et les suivants. Le lien j'aurais tendance à dire que oui aussi dans le sens où elle cherche en permanence à connaitre ma vie, le prénom de mes potes, leurs liens avec moi, ma vie de manière générale. Je connais tous les siens, elle a parlé de moi à sa maman et ses amies.
Actuellement, je suis plus sûr de rien, la tension est bien retombée que ce soit par message ou en face, même si on s'embrasse toujours autant avec toujours autant de câlins. Mais la première alerte était il y a deux trois rdv, où on a passé la soirée ensemble (film + manger chez elle) mais elle a refusé ensuite de faire l'amour. On a juste dormi. J'ai pas insisté évidemment. Idem, la dernière fois où j'ai essayé de la chauffer et elle a refusé. Bon en même temps, elle était bloquée et comme on a eu la discussion qui l'a libérée à la toute fin, c'était trop tard.
Je lui avais demandé lors de l'appel téléphonique de me dire si elle se sentait attachée, elle m'avait dit "j'aime passer des moments avec toi, je peux pas dire que je suis pas attachée mais voilà je suis pas attachée de fou non plus quoi"
L'intérêt j'aurais tendance à dire qu'elle l'est toujours parce qu'elle répond toujours aussi vite, est impliquée, me relance quand je réponds pas, s'intéresse à moi et mes proches etc. Rien n'a changé à ce niveau.
Le lien, j'en sais rien à l'heure actuelle je sèche ^^

Je l'ai senti vraiment soulagée et super intéressée lundi après notre discussion comme je vous avais dit. J'ai envie d'être naïf et de me dire qu'elle a réellement envie de se laisser du temps de faire germer cette relation. Et que c'est pour cette raison qu'elle me facilite pas la tâche comme une fille intéressée pourrait le faire et qu'elle préfère laisser le temps.

Focus a écrit :
24.12.21
Salut,
J’en vais être beaucoup plus cash, sans évidemment te conseiller de faire fi de la nécessaire nuance à conserver...
Une fille intéressée par toi, foncièrement, te facilite la vie. Une fille au clair avec elle même n’a pas besoin d’être re cadrée, reconditionnée ou remise en situation régulièrement.
Dans ce cas ci, je te conseillerais, si tu tiens à elle et veut faire prospérer votre relation, de ne surtout pas lui laisser poser le cadre, pas toute seule en tous cas. Ou alors, il y’a des chances qu’elle vous installe dans un brouillard dont elle sera la première à pâtir. Ce qu’elle te dit, quand même, c’est qu’elle n’a pas les clés pour gérer un début de relation.... Quand à s’entendre dire qu’elle met une priorité sur ses amies, idem. Tu fais preuve de beaucoup de maturité et d'équilibre, mais tu ne peux pas bosser tout seul
Salut Focus! Merci pour ta réponse :)
Quoi faire alors? Je tiens à elle, et j'ai envie naïvement de la croire quand elle m'a dit lundi qu'elle voulait essayer avec moi en se laissant pour une fois du temps, elle avait l'air vraiment sincère. Et depuis, on continue de bien parler.
Mais je te rejoins dans ce que tu dis dans le sens où j'aime pas cette situation parce qu'elle a les clés en main.
Donc que dois je faire d'après toi? Tu ferais quoi à ma place si tu voulais faire en sorte que ça marche?
Qu'appelle tu poser un cadre, c'est pas un peu ce que j'ai fait en la rassurant lundi sur notre relation?

Encore une fois, la frontière est fine je trouve entre "j'ai envie de nous laisser du temps et d'essayer" et "je suis pas si intéressée que ça mais on verra bien".
Elle répète ce schéma avec tous les mecs depuis sa dernière longue relation (de stopper assez vite la relation sans laisser de temps), j'ai envie de croire que cette fois, elle veut vraiment essayer.

Pour finir, pour l'instant, je suis plus parti dans l'idée de la revoir à mon retour puis on verra bien... Mais ça me plait moyennement dans le sens où je suis un peu passif et qu'elle pourra me jeter à tout moment. Je ne sais pas à quel point elle est prête à nous laisser du temps.

Salut,
C’est difficile à dire, sans la connaître.
Ce qui me semble relativement clair c’est qu’elle consomme, en tous cas sur les dernières, ses relations, et ne va pas jusqu’au point où elle doit s’engager. Peur? Rejet d’une projection de routine?
Ensuite, sur son attachement, il me semble que tu dois le ranimer à chaque fois.
Ne serait ce que lorsqu’elle te dit qu’elle n’est pas attachée de ouf, c’est pour moi, un énorme red flag en terme de LTR. C’est selon moi dans cette phase d’euphorie de la découverte que tu créés et ressens de la dépendance. Est ce que c’est une façon de te dire, dans la mesure où elle le conscientise et se le permet, de ne pas trop miser sur elle pour autre chose que de l’occasionnel? Je la prendrais au mot en m’investissant par ailleurs dans d’autres relations.
Bien sûr, elle peut forger son choix au fur et à mesure, mais je vois quand même une constance dans ses paroles et ses actes.
Pour te répondre, à partir de ce que j’en interprète (à ajuster selon tes propres retours), je profiterais des moments avec elle en mettant de côté, jusqu’à ce qu’elle se projette plus, tout idée de construction avec elle. Tu peux même le lui verbaliser posément en prenant à ton compte sa propre dialectique: tu n’es pas prête ou le veux comme ça, ok, je ferai en fonction dans mes rapports avec toi.
Je me trompe peut être, mais tout ça me semble très instable, changeant et déjà en partie verrouillé.

Pour complémenter, pour que ça marche, il faut qu’elle le veuille aussi, ou en soit capable. Ça ne dépend malheureusement pas que de toi.
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Ce qui me semble relativement clair c’est qu’elle consomme, en tous cas sur les dernières, ses relations, et ne va pas jusqu’au point où elle doit s’engager. Peur? Rejet d’une projection de routine?
Aucune idée, elle est finalement restée assez floue/confuse sur ce point. Au départ, elle avançait le fait que "je me lasse quand je vois trop souvent le mec" puis lundi elle m'a finalement avoué que "en fait le fait de trop se voir n'est pas vraiment un problème puisque cette semaine on s'est vus que deux fois par exemple". Au delà également du manque de repères sur les débuts de relation dont elle a parlé, je ne saurais pas trop dire si c'est la peur qui se rajoute au manque d'intérêt... Elle a dit un truc du genre "j'ai tendance à me dire qu'il vaut mieux arrêter assez vite avec un garçon quand j'ai pas un coup de foudre (grosso modo ce qu'elle a dit, je me souviens plus vraiment) plutôt que de multiplier les rdv et prendre le risque qu'il ne se passe rien à l'arrivée". Donc c'est possible qu'il y ait une peur de souffrir derrière ça. Ou juste un manque d'intérêt mais auquel cas ça fait déjà une bonne dizaine de fois qu'on se voit, c'est le genre de trucs qu'elle aurait déjà pu sentir non?
Ne serait ce que lorsqu’elle te dit qu’elle n’est pas attachée de ouf, c’est pour moi, un énorme red flag en terme de LTR. C’est selon moi dans cette phase d’euphorie de la découverte que tu créés et ressens de la dépendance.
Oui, je l'ai pas très bien pris sur le moment. La facilité et la spontanéité avec laquelle elle a sorti cette phrase. J'ai bien senti sur le moment qu'elle était pas autant attachée que je le pensais... Que veut dire LTR?
Assez d'accord autrement sur le fait qu'au début d'une relation doit être euphorique... Mais je me dis aussi que peut être certaines personnes ont besoin de plus de temps pour que la relation s'enclenche vraiment et l'euphorie qui va avec...
Bien sûr, elle peut forger son choix au fur et à mesure, mais je vois quand même une constance dans ses paroles et ses actes.
Pour te répondre, à partir de ce que j’en interprète (à ajuster selon tes propres retours), je profiterais des moments avec elle en mettant de côté, jusqu’à ce qu’elle se projette plus, tout idée de construction avec elle. Tu peux même le lui verbaliser posément en prenant à ton compte sa propre dialectique: tu n’es pas prête ou le veux comme ça, ok, je ferai en fonction dans mes rapports avec toi.
Je pense que c'est ce que je vais faire. Je la reverrais à mon retour, j'essaierai de recréer de la tension surtout, notamment en recouchant avec elle puisque sur les 3-4 derniers rdv, nous n'avions rien fait... et c'est clairement lorsque nous le faisions au départ que la tension était au top.

Avant de le verbaliser comme tu le suggères, peut être attendre de la revoir à mon retour non?

Puisqu'en soi, la situation n'est pas si dramatique. Elle a verbalisé de manière sincère lundi le fait de vouloir essayer, elle semblait vraiment contente d'en avoir parlé et on discute bien depuis sans signes de désintérêt de sa part.

En revanche, si son hésitation persiste que ce soit lors du prochain rdv ou même avant si je sens que son intérêt diminue, je pensais à lui envoyer un message du style "Bon, écoutes X. Je t'apprécie, tu possèdes des qualités qui me plaisent et me donnent envie de poursuivre avec toi. Mais je sens bien que tu n'es pas prête actuellement à t'engager. Je respecte ton choix mais de mon côté j'ai envie d'avancer et de faire des rencontres donc je préfère qu'on arrête de se voir."

Histoire d'être fixé à ce moment là?

(coucher ne ravive pas forcément de tension, au contraire ça la désamorce souvent : coucher c'est la résolution de la tension; ... par contre ça peut raviver temporairement l'attachement, mais je sais pas si c'est judicieux de jouer là dessus)

Je lui avais demandé lors de l'appel téléphonique de me dire si elle se sentait attachée,
c'est très maladroit et ça participe peut-être à son malaise latent. On n'exige jamais, jamais de quelqu'un qu'il nous fasse un état des lieux de ses sentiments. Ça refroidit direct. Verbaliser les choses, il n'y a que de rares circonstances où c'est judicieux.


Dans l'immédiat, essaie de passer un moment avec elle où vous vous marrez tous les deux, sans pression, sans calcul, sans questions "on en est où" (bien lourdes), et si tu peux, essaie de raviver la tension en étant joueur / taquin,...

Le lien, tu pourras pas le raviver facilement de toutes façons si intérêt et tension sont défaillants (parce qu'elle ne sera pas assez intéressée/piquée par toi pour s'ouvrir et être réceptive à ta singularité).

Elle te voit comme un passe temps intérimaire pour de l'affection à la demande. C'est pas bien orienté. A toi de parvenir à toucher ses émotions (superficielles d'abord : "girls wanna have fun"; et si tu peux, quand tu peux, profondes : toucher son âme) pour devenir davantage.

Mais arrête de lui demander des comptes, meilleur moyen pour la faire fuir. Ça traduit ton insécurité et une forme de nervosité / lourdeur dont elle (personne) ne veut pas.
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Je lui avais demandé lors de l'appel téléphonique de me dire si elle se sentait attachée,
c'est très maladroit et ça participe peut-être à son malaise latent. On n'exige jamais, jamais de quelqu'un qu'il nous fasse un état des lieux de ses sentiments. Ça refroidit direct. Verbaliser les choses, il n'y a que de rares circonstances où c'est judicieux.
Bien vrai.. C'est vrai que dis comme ça, même moi ça me choque et je suis d'accord avec toi mais en vrai je me souviens plus exactement comment j'ai formulé le truc mais c'était pas aussi tordu. Elle cherchait ses mots au téléphone, j'ai voulu l'aider et j'ai du lui dire un truc comme "je vois que tu veux me dire qqchose mais que tu as du mal, ne te prends pas la tête, pas de pression, dis moi juste comment tu te sens et peut être que les mots te viendront mieux de cette façon". Et c'est là qu'elle a parlé et qu'elle a notamment dit qu'elle était pas attachée de fou.
Dans l'immédiat, essaie de passer un moment avec elle où vous vous marrez tous les deux, sans pression, sans calcul, sans questions "on en est où" (bien lourdes), et si tu peux, essaie de raviver la tension en étant joueur / taquin,...
C'est exactement mon état d'esprit, j'ai envie de passer à nouveau de bons moments sans prise de tête et de "voir". C'est un peu ce que je lui ai dit d'ailleurs "on se prend pas la tête, on continue de se parler, de se voir sans pression puis on verra bien suite ce que ça donne".
Même si c'est vrai que je doute un peu et que j'aimerais être encore plus rassuré.
Au passage, quand je suis allé la voir lundi pour la dernière fois, c'est ce que je me suis dit en y allant "profite, pas de pression, amuse toi et si elle ne te reparle pas de la discussion au téléphone, ne remet pas ça sur la table, juste profite du moment avec elle!"
Le lien, tu pourras pas le raviver facilement de toutes façons si intérêt et tension sont défaillants (parce qu'elle ne sera pas assez intéressée/piquée par toi pour s'ouvrir et être réceptive à ta singularité).

Elle te voit comme un passe temps intérimaire pour de l'affection à la demande. C'est pas bien orienté. A toi de parvenir à toucher ses émotions (superficielles d'abord : "girls wanna have fun"; et si tu peux, quand tu peux, profondes : toucher son âme) pour devenir davantage.
Comment faire pour raviver tension et intérêt concrètement quand on est face à une fille comme elle qui commence à douter/se lasser ? idem pour toucher son âme, ça reste un peu flou pour moi..

Ce qui est compliqué c'est que je suis à distance là, donc par message... On est bien d'accord que quand tu parles de raviver l'intérêt et la tension, ça se joue principalement en face?

Jmbd a écrit :
24.12.21
Je lui avais demandé lors de l'appel téléphonique de me dire si elle se sentait attachée,
c'est très maladroit et ça participe peut-être à son malaise latent. On n'exige jamais, jamais de quelqu'un qu'il nous fasse un état des lieux de ses sentiments. Ça refroidit direct. Verbaliser les choses, il n'y a que de rares circonstances où c'est judicieux.
Bien vrai.. C'est vrai que dis comme ça, même moi ça me choque et je suis d'accord avec toi mais en vrai je me souviens plus exactement comment j'ai formulé le truc mais c'était pas aussi tordu. Elle cherchait ses mots au téléphone, j'ai voulu l'aider et j'ai du lui dire un truc comme "je vois que tu veux me dire qqchose mais que tu as du mal, ne te prends pas la tête, pas de pression, dis moi juste comment tu te sens et peut être que les mots te viendront mieux de cette façon". Et c'est là qu'elle a parlé et qu'elle a notamment dit qu'elle était pas attachée de fou.
Dans l'immédiat, essaie de passer un moment avec elle où vous vous marrez tous les deux, sans pression, sans calcul, sans questions "on en est où" (bien lourdes), et si tu peux, essaie de raviver la tension en étant joueur / taquin,...
C'est exactement mon état d'esprit, j'ai envie de passer à nouveau de bons moments sans prise de tête et de "voir". C'est un peu ce que je lui ai dit d'ailleurs "on se prend pas la tête, on continue de se parler, de se voir sans pression puis on verra bien suite ce que ça donne".
Même si c'est vrai que je doute un peu et que j'aimerais être encore plus rassuré.
Au passage, quand je suis allé la voir lundi pour la dernière fois, c'est ce que je me suis dit en y allant "profite, pas de pression, amuse toi et si elle ne te reparle pas de la discussion au téléphone, ne remet pas ça sur la table, juste profite du moment avec elle!". Au final, elle se sentait pas bien et a voulu en parler.
Le lien, tu pourras pas le raviver facilement de toutes façons si intérêt et tension sont défaillants (parce qu'elle ne sera pas assez intéressée/piquée par toi pour s'ouvrir et être réceptive à ta singularité).

Elle te voit comme un passe temps intérimaire pour de l'affection à la demande. C'est pas bien orienté. A toi de parvenir à toucher ses émotions (superficielles d'abord : "girls wanna have fun"; et si tu peux, quand tu peux, profondes : toucher son âme) pour devenir davantage.
Comment faire pour raviver tension et intérêt concrètement quand on est face à une fille comme elle qui commence à douter/se lasser ? idem pour toucher son âme, ça reste un peu flou pour moi..

Ce qui est compliqué c'est que je suis à distance là, donc par message... On est bien d'accord que quand tu parles de raviver l'intérêt et la tension, ça se joue principalement en face?

Le mieux serait peut être de ne la considérer pour l’instant que comme elle te considère. Et d’aller voir ailleurs si ça ne te convient plus ou que ça n’avance plus
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre