18 ans, perdue, à deux doigts de me lancer dans une relation à distance

Note : 2

le 16.06.2019 par Situsavais

4 réponses / Dernière par voucny le 16.06.2019, 20h41

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonsoir à tous,

Je suis avec un jeune homme de 20 ans depuis environ 5 mois. Notre relation a tout droit l’air d’être sortie d’un film romantique hollywoodien, tant par la complicité que nous avons, la rareté des prises de tête et l’amour que nous partageons.

Hors, je pars en région parisienne pour poursuivre mes études , fin août, alors que celui-ci reste en Bretagne. Bien qu’amoureuse et sachant qu’il l’est aussi, le terme « relation à distance » n’évoque chez moi que l’idée de faux espoirs que chacun se donne afin d’adoucir l’arrivée d’une rupture inévitable. Lui et moi nous verrions 1 ou 2 week ends par mois.

Je suis malheureusement de nature « needy » et légèrement jalouse, je ne souffre néanmoins pas de jalousie obsessionnelle et ne fais jamais de crise de jalousies tout simplement car je ne veux pas passer pour une fille insécure. Je suis sujette à quelques anxiétés et peurs le concernant, principalement celle d’être abandonnée, qui surviennent pendant les périodes où il est loin de moi pendant plus de 7-8 jours. Lui, est la raison pour laquelle je peux enfin, aujourd’hui, me considérer comme une « happy few ». Le gros bémol est qu’il sort d’une relation de 3 ans (son premier vrai amour) avec qui il est resté ami. Objectivement, il n’y a pas d’ambiguïté sinon leur proximité et leur lien spécial découlant de leur passé commun. Je ne l’ai jamais rencontrée malgré le nombre de fois élevé où il était avec elle, même s’ils n’étaient jamais seuls et toujours avec leurs amis communs (petite précision: ils sont du même groupe d’amis de longue date De mon côté, je peine à placer deux mots dans les conversations de ses amis).

La douleur suite à une déception sentimentale ne requiert malheureusement pas d’âge minimum, alors je me tourne vers vous pour des conseils et avis qui iront sûrement bien plus loin que ma réflexion de fille amoureuse de 18 ans le pourra. Dois-je prendre de la distance et me préparer à une rupture ? Dois-je m’impliquer dans la relation à distance ? Dois-je arrêter de trop réfléchir et me lancer tête baissée ?

Je suis totalement perdue entre mes sentiments forts pour lui et la peur de commencer l’année avec un amour quasi obsessionnel et un sentiment constant de vide suite à son absence.

Merci pour avoir lu ce pavé (ces pavés plutôt) et s’il vous plaît, aidez moi.
Deux fois par mois, avec une distance Paris-Bretagne, je pense que c'est jouable, surtout si vous etes tres amoureux.
Tu ne devrais pas trop te prendre la tete et juste voir vers ou ca mene.
Si tu vois que ca cree plus de souffrance et de jalousie qu'autre chose, ou que l'un de vous deux ne s'implique pas suffisamment, tu pourras remettre la chose en question, quitte a se separer.

Mais c'est dommage de tout larguer sans avoir essaye. Surtout que la disatance en soi n'est pas non plus enorme.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 16.06.19, 11h12 par The_PoP
  • [+1] Oui le 16.06.19, 20h37 par voucny
Certaines personnes font ce trajet tous les jours. C'est vraiment pas la distance la plus insurmontable. Après c'est sûr qu'il faut avoir confiance et une certaine indépendance.
Let's be the stuff dreams are made of...
Je te recommande vivement de li re "Comprendre et s'affranchir de la jalousie" : comprendre-et-s-affranchir-de-la-jalousie-vt29545.html
La distance en elle même ce n'est rien d'autre que l'impossibilité du contact physique, mais ça n'empêche pas toute forme de partage, d'attentes, de retrouvailles, de liens ...

Si la distance est fatale à bien des couples c'est plutôt à cause de la peur, l'anxiété, la jalousie, la dépendance, bref toutes sortes de maux bien répandus dont on n'a pas envie qu'ils deviennent nos maîtres n'est ce pas ?
Bien des gens en font tellement leur pain quotidien qu'ils répandent la fausse idée que "c'est normal". Mais en fait pas du tout. On peut vivre et penser autrement.

Tu as l'air d'avoir du recul et de la lucidité, ne serait-ce pas le moment de cultiver ton lacher prise, ta joie de vivre, ta sérénité ? Et donc de te lancer dans cette aventure avec curiosité, en cherchant à ce que ce soit bien pour toi ? Et en te faisant confiance pour ajuster au fur et à mesure ?

Et relax par rapport à cette ex...
Répondre